Vous êtes sur la page 1sur 21

LE TROUBADOUR CHANTE POUR L'IMMACULÉE

TORSTEN SCHWANKE

CHÈRE MÈRE MARIE

Presque depuis mon enfance,


Je suppose que c'est aussi loin que je me souvienne,
J'étais terriblement désolé,
Que vous n'étiez pas adoré
Digne de tous, sincère, tendre,
Elle a le cœur brisé.
Satisfait d'une telle démarche
Voulez-vous ces chansons maintenant
Dieu soulevant chaque coeur.
Favorisez votre adoption,
Sanctifie leur mélodie
Bénie soit la joie de vivre!

CHANT DE SUPLLICATION

Salutations, lumière de l'aube,


Soyez avec moi à l'heure de la mort,
Coule-moi, prête-moi une literie apaisante,
De la fureur de la mort, mon salut.

Que mon chemin soit lumière et orientation,


Sois, Marie, ma compagne,
Venez du ciel,
Devient une joie pour mon culte.

Que je suis digne de Jésus,


Il montre ses signes d'émerveillement,
La double mort n'est pas nuisible,
Votre fils sera miséricordieux.

Votre demande est acceptée,


Le fils et le père leur accordent
Et l‘esprit ensemble,
Un seul Divinié pourtant trois fois plus.
Amen.

SÉQUENCE DE PAQUES

Mère, louez celui qui est ressuscité,


Etait prince de la mort dans les gangs
Et l'a forcé à obéir;
Vierge, déposez votre deuil,
Jésus, votre fils, à nouveau,
Je l'ai reçu vivant dans votre cœur.

Blessé par la mort de ton fils


Ne laissez jamais votre cœur aller mieux,
Celle de l'épée de la souffrance percée;
Mais de la haute solennité
Son heureuse résurrection
Consacrer joyeusement chant de joie.

Celui qui a été crucifié s'est levé


Sortir de la tombe, monter,
Il a continué vers son château,
Réconcilions-nous avec lui,
Selon notre plaidoyer,
Que de nos péchés nous nous relevons
Béni dans le coeur béni.

CHANSON DE PLAIDOIRIE

Vierge de l'Église, Mère, porte


A la maison bénie,
Écoutez l'appel de tous ceux
Qui vous le demandent en tant que prétendant,
O clémence!

Vierge douce, vierge bonté,


O Marie, douce,
Votre fils en soutien
Être avec le père et l‘esprit,
Oh, mon Dieu!

Mère de Dieu, étincelante,


Que le fils a honoré en tant que père,
Vous voulez nous offrir votre intercession,
Nous célébrons votre mémoire,
Douce vierge Marie!

CHANSON DE MENDICITÉ

Salutations, étoile des mers,


Mère de Dieu,
Et une vierge pour toujours,
Passerelle vers le paradis.

Saluer le client
Toi de la bouche de Gabriel,
Nous apporte la paix,
Ève transforme en Ave.

La culpabilité est une libération,


Prix de la lumière aveuglante,
Un malheur lointain nous attend,
J'en appelle à tout ce qui est bon.

Mère t'accorde,
Pour entendre leurs demandes
Qui pour nous sur terre
Le fils que tu voulais être.

Une vierge sans égale,


Toute grâce te revient,
Nous sommes endettés,
Douceur et chasteté dans l'union.

Donner la vie pure,


Sécurisez. eloignez-vous,
Jusqu'à ce qu'on regarde toujours
Jésus avec l'enlèvement.

Apporter des louanges au père,


Chanter à la gloire du fils
Et à l'esprit que nous consacrons
Un honneur égal pour tous les trois.
Amen.

LA CONCEPTION

Salutations, jour brillant et lumineux,


Plus que d'autres brillent de mille feux,
Dans le plus pur des mondes
La meilleure façon de recevoir est de l'accepter.

Maintenant, de la racine de Jesse sort


Sur le succursale une jeune fille voit,
Comment les bijoux sont fabriqués à partir de Sapphyr,
Elle bat le rubis en valeur.

O Marie, très sainte créature,


Exquise dans la création,
De toucher une fois pour toutes!

Le temple de Dieu était dans la vie,


O Terre que vous avez donnée
Le fils du Créateur.

L‘ÉPURATION DE MARIE

La terre, le ciel étoilé, la mer


Consacrer le culte, l'honneur et la gloire,
Qui gouverne les trois comme le monde,
Marie le guide sur ses genoux.

Le soleil, la lune et tout est


En service, assiduité à chaque échéance,
Imprégnée de la rosée de la grâce du ciel
Les seins de la vierge l'embrasse.

Qui lutte contre l'esprit du temps dans l'émerveillement:


L'insémination d'un ange apporte
A la Vierge, les salutations ont touché son oreille,
Son cœur croit qu'elle donne naissance à Dieu.

O Mère bénie, qui avec grâce


Même celui qui les a créés,
Celui qui a la main embrasse le monde,
Dans le corps chaste.

Le ciel t'a béni,


Fertilisé par le Saint-Esprit
Vous avez apporté le désir
Par ton corps aux nations.

La fille de Dieu le père,


Le fils unique de la même,
En plus de réconforter l'esprit
Pour l'instant, pour toujours et à jamais.

O Femme céleste et brillante,


Elevé au-dessus des étoiles,
Qui vous a engendré dans la prudence,
Lui, qui a sanctifié votre poitrine, tète maintenant.

Ce qu'Ève a pris pour son deuil,


Rendez-le à la noble progéniture;
Que la tristesse soit réconfortée dans le fleuve de Dieu,
Avez-vous la prévoyance de voir ce qui va arriver.

Tu es la porte du grand roi


Et la porte de la lumière en ornement rayonnant;
La vie que la Vierge a donnée,
J'ai racheté des gens en prix.

Que Dieu le père ait pitié de vous,


Le fils unique de la même,
En plus de réconforter l'esprit
Pour maintenant et pour l'éternité.
L‘ANNIVERSAIRE DE MARIE

Salutations, jour de joie nouvelle,


Alors que le monde entier se réjouit
Et revivre dans la joie !

Une nouvelle lumière se lève à l'est,


Se balancer de la terre à elle-même,
Marie s'élève comme la lune.

Laissez les cieux chanter pour vous


Bienvenue au peuple,
Vierge du souffle de Dieu!

L‘ANNONCIATION

A la vierge n'envoie pas


Amenez tous les anges,
Mais sa force parle
Au loin, dans l'archange,
Son amour pour l'homme est grand.

La même chose pour le conte de fées


Au pouvoir, nous sommes merveilleux
Et chastement, il obtient
Qu'à l'exception de la nature
Naissance de l'utérus la Vierge.

La nature conquiert le fils,


Il a régné dans la gloire royale,
Siège sur le trône
Et s'élève du paganisme
La nuit perdue.

Quels sont les efforts de la babilonique,


Il craque,
Ce qui soulève fièrement le cou,
Sous les pieds
Puissant dans la bataille.

De là, il chasse
Le prince de ce monde,
Incorporation de la mère
L'a rejoint lors de la participation
La règle du père.

Va maintenant, tu es envoyé,
Les informations reçues
En rouge, le vêtement
L'ancienne écriture se déploie
Selon le programme du force.

Elle s'approche bien,


Dis bonjour, je t'amène ici,
Dit: Vous êtes plein de grâce.
Dit: Le Seigneur est avec vous.
Et dit: N'ayez pas peur!

Écoute, vierge, tu
Ce que vous croyez de Dieu,
Pour être aussi chaste
Selon le grand ordre des choses,
Gardez-le en sanctuaire.

Entendre la bonne
Et donne le ton au message
Et croit, reçoit et est pur
Portez le fils à ce moment,
Le divin, le merveilleux.

Maintenant pour des conseils et des avis


La communauté humaine
En tant que Dieu du courage fort,
Être le père de l'avenir,
Maintenir la paix.

Et qui nous donne


Remise de la honte de la dette
Et les dommages causés par le péché sont guéris
Et nous, en tant que patrie
Le château du ciel présente.

CHANSON DE MENDICITÉ

S'il vous plaît, Mère, chaste, pure,


Que devant toi ne sois pas seul
Mon procès n'a aucune valeur,
Que je pleure dans le péché
Et ce que j'essaie de faire
Se tromper tout au long du chemin.

La tache de saleté est ma vie,


Tant de vices ne mènent à rien
Est de ressentir et de penser le mien;
L'ambition de l'âme est d'aller vers la Terre,
Elle ne sait pas comment s'accrocher,
Ne soutient-elle pas l'aide de la tienne.

La virginité du pauvre homme,


Mère de Dieu, ayez pitié,
Je veux t'échapper,
Celle du dernier jour, la journée chaude,
Dernière heure de tourments et de difficultés
Pas si la culpabilité me condamne.

HYMNE

Doux comme le miel n'est pas doux,


Plus de lustre, pas d'or découvert,
Je suis si content de ne pas rire,
Plus d'amour ne réveille pas l'amour!

Pas comme la robe de neige,


Pas de parfum de rose,
Pas élevé comme un palmier,
Pas la gloire de Sapphyr!

le succursale de la Vierge de David,


Ceux des prophètes price,
Loi fédérale blanche
Selon l'enseignement du Christ, la Sagesse!

En harmonie avec le son


L'ange numéro vous loue;
Guidez-nous vers la jardin céleste,
Tu es notre espoir à tous!

LA JOURNÉE DE L‘ASSOMPTION

Comme l'aube se lève avec éclat


A l'horizon,
Le soleil comme Marie a trôné
Dans une beauté plus douce que la lune.

La reine des mondes aujourd'hui


Montez sur le trône de la gloire,
Elle tend la main à son fils,
L'étoile du matin cède la place à l'âge.

Au-dessus des anges,


L'archange la surpasse encore,
Les saints dominent tout
Aussi en mérite la modeste servante.

Qu'elle a nourri dans son ventre,


Celle qu'elle a couchée dans la crèche,
Le roi de tous, son fils,
Elle voit maintenant sur le trône de son père.

La vierge qui nous a gagnés


De son fils qu'après avoir reçu
A travers vous de l'être humain,
C'est grâce à vous que sa subvention nous est accordée:

Sois loué, ô le plus haut,


Que la Vierge nous a porté
Et honneur au père qui sait
Incroyable et le Saint-Esprit.

HYMNE

Salutations, virginité,
Salutations, donneur de lumière du monde,
Salutations, notre consolation est née,
Notre joie et corne de miracles,
O Marie, délice!

Salutations au peuple,
Solution, salut; à la fille vous,
Le porter sur vos genoux, accoucher;
Sentez le paradis plus fort,
Vous du soleil de lys!

LES JOIES DE MARIE

Réjouissez-vous, Vierge, vous avez,


Depuis que vous avez entendu l'accueil de Gabriel,
Votre fils du ciel;
Réjouissez-vous, Mère du Christ, alors,
Vierge, bien que la naissance
Du Dieu le créateur du monde entier.

Réjouissez-vous, l'étoile de Jacob révélée


Celui qui a rempli le trésor de David
Dans la lutte des peuples;
Réjouissez-vous, car votre fils est ressuscité,
Vivre à nouveau, passer la bataille
Et a remporté le prix.

Réjouissez-vous si l'ordre de l'ange


A été soulevé par vous
Ce qui lutte en tant qu'être humain;
Réjouis-toi de ta vie
Et avant cela, si vous flottiez
Celui qui apporte la lumière aux cœurs.

O joie! De toi seul


Pleine de convoitise, à la fois pure
Être une bonne et une mère;
Mère, donc à toi nous pleurons,
Réjouissez-vous avec vous
Nous sommes dans le Royaume vivant.
Amen.

L‘ANNIVERSAIRE D L‘ASSOMPTION

L'église mère se réjouit


Des festivités qui célèbrent la nouveauté;
Pour s'asseoir sur le trône de la Trinité,
Lys et rose se sont unies.

Maintenant, Marie est exaltée,


La mère et le fils sont à l'étage,
Celle de la joie et de l'exultation
Nous louons solennellement le Seigneur.

LA ROBE DE LA SAINTE VIERGE MARIE

Tu es pur au soleil,
La pleine lune ne peut pas être aussi douce,
Salutations, ma chère!
La lumière du jour est noble,
Plus belle que l'étoile en danse,
Que l'éloge soit avec vous!

Le Christ-Soleil lui-même,
Soleil miséricordieux, descends en toi
Merveilleux dans les salutations;
A une lumière si joyeuse
La mort et le deuil éphémères
En même temps que les éclipses.

Soleil éternel de toute gloire,


Briller sans cesse, sans nuit,
Le soleil en robe de soleil;
La lumière de la vraie lumière
Et à travers vous, le pouvoir de la joie
En hauteur!

Inoculer par votre énergie solaire


Un qui nous donne du mérite,
Lumière sur les salles obscures;
Complètement dépouillé de toute saleté
Touchons quelque chose de vicieux,
Resserrez-vous à l'automne.

C'est épais et sec,


Les forts sont faibles et stupides,
Les cœurs durs s'adoucissent;
Sécher ce qui fond dans la rivière,
La chaleur rend les choses fragiles avec le froid,
Je vous donne un coup de main pour couler.

Diriger vers l'intérieur ce qui s'est échappé,


Donnez de la force là, où la force s'est enfuie,
Obtenez quelque chose à mettre au monde;
Accrochez-vous à quelque chose de jeune,
Dessiner ce qui respire
Faites attention à ce qui doit durer.

Au soleil une lumière constante


Délicieux face à face
Tenez-vous debout, habillés par elle;
Sous toi, il n'y a plus de place
Course de la lune et la poésie terrestre,
Que votre pied foule.

Pourtant, sous son faux jour,


L'épouse la plus pure de Dieu
Vous avez chassé le monde;
Grandeur dans le respect des petites
Occupez-vous et ayez le cœur net
Christo s'est connecté.

Promouvoir cette vanité


Et le désir du monde
Nous vous éviterons,
L'impulsion de toute lascivité,
Toute injustice
Restez strictement divorcés.

Tout autour, Vierge royale,


Étoile des mers, les étoiles sont
Faites la queue pour une couronne
Autour avec des cadeaux que vous
Douze de préférence, merci,
Dessiner avec brio.

Il fallait vous apprécier,


Naissance du mariage, sanctification
Reçu en franchise de dette héréditaire;
Sur l'approbation de la Vierge
Lier la grâce
Dieu en esprit.
La semence pure de la volonté de l'homme
Sur le chemin secret du malheur,
Celui qui vient après vous,
Dans l'ombre de l'esprit
Dieu le Père tout puissant
Je vais vous donner une réception.

Dans le fils ainsi conçu


Si joie n'avait pas été un fardeau pour vous,
Le porter avec joie,
Chaste mère, couronne vierge,
Le propre fils de la mère, de la vierge,
Bouquet de lys dans les deux.

Les femmes ne vivent pas ici:


Allez voir les anges dans
Altesse au loin,
Eternel souverain du ciel,
Guide mondial,
Comme les douze des étoiles.

Dans la lumière des cieux,


Pour voir le soleil dans la lumière du soleil,-
Vous marchez avec dignité;
L'escorte des douze sœurs,
Briller sur le sapin béni
Couronnez l'ornement de couronnement.

La hiérarchie vous supplie,


Neuf des chœurs angéliques
Entourez-vous d'émerveillement;
Martyrs avec hymnes,
Inquisitrice transfigurée comme elle,
Vierge, toutes les louanges à toi.

Oui, la gloire de l'état céleste,


Donnez-leur un bain de pureté,
Ceux qui partent dans la peur;
Eh bien, Marie, lumière de la grâce,
Soyez à la gloire, à la lumière et au chemin,
C'est toi qui brilles.

HYMNE

Naviguer sur la mer l‘étoile nous, barre,


Un feu de naissance sans flamme,
Ô Marie, que la lumière nous envoie!
Porte de la vie qui apporte la vie,
Aidez-nous à donner de la force,
Du réconfort au courage dans l'attente!

L'étoile nous guident dans la mer


En renouvelant toujours notre protection,
Notre évasion est finie, finie!

HYMNE

Réjouis-toi, mère, sois digne de Jésus,


Joyeux, miséricordieux,
Réjouissez-vous, soyez miséricordieux à travers lui;
Etre heureux, port, barrages naufragés,
Réjouissez-vous de la gloire des anges,
Réjouis-toi, voyageur du ciel!

O Marie, étoile de la mer,


Votre nom est-il déjà la référence,
Ce que vous êtes est misérable;
Pour cela, tu es agréable à Dieu,
Le donneur, le dispensateur, devant tout le monde.
Est devenue la grâce suprême.

Trésor de la bonté, ouvre-toi,


Afin que tous puissent se manifester
Abondant dans ta grâce;
Apporter le malade, la reine, la guérison,
Nous vous remercions
Prix avec excédent modéré.

A vous de l'espérer,
Qui d'autre la partie coupable peut-elle poursuivre?
Si ce n'est pas la mère du juge?
Lieu de fraîcheur et d'apaisement,
La pierre magique, qui aide quand on la sent,
Une tour qu'aucune force ne peut courber.

Et pour votre intercession, vous êtes résolu,


Le déni n'est-il pas rentable,
La mère vous appelle;
Et nos esprits sont sondés,
Lui suffit, il réconcilie
Heureusement.

Mère, nous t'implorons,


La plus belle fleur du monde à voir,
Entendez nos plaintes à voix haute;
Cher Jésus, tu nous demandes
Au-delà du seuil de votre royaume,
Terminer là où la grandeur
Et le bonheur ne regardent pas.

HYMNE

Cherchez le coupable,
La voix du pacte, la force dans l'espoir,
Une lumière qui ne s'assombrit jamais,
Le buisson d'épines ne brûle pas en brûlant,
Droit d'appeler le succursale d'Aron,
Fleur vraiment exemplaire.

Le trône de Salomon s'appelle vous,


La beauté d'Absolon est à saluer,
Le tour de David est nommés;
Sont le chemin de la mer rouge,
Qui capturé l'armée ennemie
D‘Israël par la main de Dieu.

Vous avez vaincu Holofern,


Les voix qui se plaignent,
Loué soit Dieu;
Pharaon frappé par des miracles,
Le dragon s'est retiré,
Vous êtes une piste de manœuvre maniaque.

L‘ANNONCIATION

Gabriel envoyé par Dieu


La parole du fidèle porteur tourne
A la jeune fille, dans le message
De bienvenue complété
Dont elle honore le saint service.

Le mot juste adoucit son discours,


Puisqu'il est entouré par sa chambre,
Pour dire "Je vous salue" – en Ave
Il change le nom Ève.

Élimine le tremblement, donne de la consolation,


Dit: Tourné par le Saint-Esprit,
Dont la filature envoie de l'énergie,
Vous serez bénis par Dieu.

La mère, dit-elle, sans se plaindre:


ont je suis la servante, je le ferai;
Mais le gage de chasteté met en danger
Ce n'est pas comme votre discours.

Par conséquent de nouveauté,


Laissez-moi entendre le signe:
Croyez à toute cette doctrine,
Il n'est pas nécessaire d'avoir une vision,
Pour que vous puissiez accomplir cela.

Un grand signe qui s'exalte,


Pour connaître ses habitudes
En matière de feu et de bruyère;
Aussi proche que cela puisse être,
Ne porte pas de vêtements aussi blessants.

Alors, discours arrangé à l'avance,


La parole de Dieu apparaît dans la chair,
Mais le corps de la Vierge s'est purifié.
Aucun n'a jamais été blessé.

Il est née d'un homme qui ne la connaissait pas.


L'homme, et l'homme ne la déshonore pas,
La lutte et la douleur ne vous dérangent pas,
Maintenant qu'elle donne naissance à son fils.

Riz sec lorsqu'il n'est pas décongelé,


Nouveau pour le vice, nouveau pour le show,
Les fruits ont germé avec une croissance florale,
Ainsi, la Vierge là-bas donne naissance.

Qu'il soit rendu hommage à ce fruit,


Des fruits pour la joie, pour clore la tristesse,
Votre Adam peut en profiter,
Il ne sera plus jamais séduit.

Notre Jésus, bon berger,


Léger fardeau pour la mère
Le trône du ciel,
Pour être mis à l'écurie.

Celui qui est né pour nous,


Nous avons été choisis pour alléger la dette,
L'étranger ici est comme perdu
A découvert pour le danger.

HYMNE DE LOUANGE

O Marie, étoile des mers,


La grâce s'est empilée en vous,
Mère et pourtant vierge, les barrages
Ainsi, les boucliers de pureté.

Temple du rédempteur, soleil


De la justice,
Porte du ciel, plaisir coupable,
Trône de gloire.

Aide aux personnes en détresse,


Le bain du pardon,
Entendez les serviteurs vous supplier,
Mère de la miséricorde,

Ce péché est levé


Celle d'aujourd'hui à travers vous,
Qui vous louent avec un cœur pur
Digne de confiance.

HYMNE

Louez la jeune fille qui amène Marie,


Soulevez, vous les chrétiens, chantez!
Ève a été enlevée par un terrible destin,
Mais Marie a ramené
Ce fils qui a été libéré
Que le péché a banni.

Merveilleusement combattu en Christ


La mort et la vie sont leur discorde,
Mais l'héritage du trône de Marie
En direct. Dites, Vierge Marie douce
Comment vous êtes devenue sa mère, la création
Vous-même, fille de votre fils?

L'ange témoin est connu


Envoyé du ciel;
Je suis vraiment né de moi
Tout espoir; mais il est resté
Toujours pour la foi
Il a presque perdu toute la Judée.

Plus Marie croit en la vérité


Comme la fausse foule juive;
Le Christ que nous connaissons est né
De Marie un enfant divin;
Laisse-nous cela, enfant royal,
Ne manquez pas la pitié!

ÉLOGE

Salutations, parfum par la grâce de Dieu,


Victoire parmi les lys,
Gagnez notre faveur au conseil,
Maîtresse, riche à peser!
Étoile flamboyante au-dessus de la maison de David,
La fleur d'Isaïe,
Clé, pouvoir et germe de vie,
Nous à la chrétienté!

Le succursale d'Aaron en fleur,


Vierge née de Dieu,
Le buisson d'épines vert en flammes,
Vierge éternelle,
La mère règle tous les litiges,
Loin, loin de nous et laid,
Préférer le plus juste de tous,
Grâce à l'enseignement!

O alors, maîtresse de tous ceux qui


Jamais appelé au pouvoir ;
Aidez-nous à ne jamais échouer,
Demander à vous appeler
Nous vous chantons des chansons
De gloire et honneur; guidez-nous,
Vous serez courtois pour aujourd'hui
Et pour toujours.

CHANT DE LOUANGE

Salutations, vierge royale,


La grâce de Dieu vous comble!
La règle maternelle
Obscurcir toutes les conférences
En droit;
T'induire en erreur
Là où la route échoue,
Allez-y vous-même en faisant preuve de clémence,
Montrer l'orbite comme une étoile de mer;
Tu es l'ange de la joie,
Vous, le refuge des humains,
Prenez, Vierge Marie, puis
A nous dans la miséricorde.

HYMNE

Haute Mère de notre Sauveur


Qui était un don du ciel
Dieu a créé pour guérir les nations,
Vous avez sauvé le monde du piège,
Alors crions tous "Ave"
D'un vae, l'appel implorant.

Les vignes sont déjà en fleur,


Sentez les fleurs,
L'hiver est déjà passé;
La joie vous attend,
Depuis l'été, elle est glorieusement rayonnante,
La neige et la pluie ont dû fuir.

Nouveau ton chaste commerce,


Nouveau, il façonnera l'univers,
Pourtant, vous étiez vierge;
Elle s'émerveille de la nature et de la vie spirituelle,
Comment vous, sans don d'homme,
Vierge pure et pourtant ennuyeuse.

Apporte, Marie, une fleur,


Qui s'émerveille devant le parfum de la bonté,
Garde du ciel, de la terre et de la mer;
La naissance ne ressemble à aucune autre,
Les purs donnent de la bière pure aux purs,
Fille de votre Créateur.

Bonne mère, entendez-nous plaider


Soupirant aux affres du péché,
Tirez-nous du mal;
Pour que nous puissions entrer dans un tourment éternel
Ne pas tomber avec les déchets
Et pour le pécheur, a pitié de nous.

HYMNE

O Mariie, c'est vrai,


Chaste, non polluée,
Intacte, belle jeune fille,
Une porte vers le paradis!
La douce mère du Christ,
Aimer dans la sublimité!
Acceptez donc gentiment
Nos louanges dans la lutte
Pour apporter du cœur et du corps
Non à vous.

La bouche et le cœur vous supplient,


Voyons voir
L'abandon total de la dette
Pour toujours et à travers votre
Demandes bien-aimées
Du côté du fils;
O Marie, haute
Reine, la plus pure,
Gentils, indemnes,
Vous êtes resté seul.

HYMNE DE LOUANGE
Réjouis-toi, la lumière t'a envoyé,
La grâce de Dieu s'est donnée
À la sainte maternité,
Marie!

Je vous salue, le trône brille,


Les fruits et les fleurs vacillent,
Vierge de la puissance et de la force de Dieu,
Marie!

La miséricorde vous a comblé,


Dieu s'est enveloppé en vous,
Le fils de Dieu est en train de donner naissance,
Marie!

Miroir de la vertu,
La lumière dans les nuages,
L'enfer a transfiguré et le monde,
Marie!

L'armée des anges vous vénère,


Ils crient fort, ils tolèrent les
A vous de jouer depuis la vallée de la misère,
Marie!

Entendez-moi plaider, taisez-vous,


À votre fils,
Mère de toutes les miséricordes,
Marie!

Qu'il se souviendra de votre demande.


Asseyez-vous sur son trône et offrez-nous un cadeau,
O très sainte
Marie!

ÉLOGE

Vierge pleine de lumière,


Vierge éprouvée,
La beauté, estimée
Vierge à motifs;
Trône du Roi en splendeur,
Et puis tout cela
L'univers qu'il dirige.

Saluez les nations,


La lumière où habitent les croyants,
Les capitaines de toutes les zones
Repos et sauvetage;
Arche de l'alliance divine,
Ornement du soleil céleste,
Lumière à l'esprit dans la grâce.

Refuge ouvert aux pécheurs,


Perspectives d'espoir,
Malgré sa culpabilité ;
Nuage brillant, étoile,
Rose sans épines,
Mariée en bijoux, grande
Mère, maison du Seigneur!

LES DOULEURS DE MARIE

La mère, souffrait-elle?
Par la croix, en larmes,
Leur fils était mourant;
Son âme soupirant, gémissant,
Avec chagrin anxieux en deuil,
L'épée de Simeon a traversé.

Comme dans le chagrin, comme dans la souffrance


Bénis soient les bienfaits de Dieu
Soyez la mère du fils!
Malheur à elle, la douleur la ronge,
Depuis qu'elle a hésité tendrement mère,
Voyez l'agonie du fils!

Qui ne pleure pas de malheur,


S'il a vu la mère du Christ,
Avec quelle douleur s'est-elle battue?
Qui n'a pas besoin de se morfondre dans le chagrin
Pour contempler la mère du Christ,
Comment a-t-elle souffert avec son fils?

Pour la faute de son propre peuple


L'a vue souffrir les tourments de Jésus
Et malmené par les fléaux,
A vu le cher fils pâlir,
Mourir, désolée et abandonnée
En expirant son esprit.

Oui, mère, fontaine d'amour,


Pratiquez la gestion de la douleur,
Fais-moi être triste avec toi;
Rendre mon coeur enflammé d'amour
Qui est fondé dans le Christ de Dieu,
Faites que je l'aime aussi.

Sainte Mère, que cela soit fait,


Couper les blessures du crucifié
Mon cœur bat toujours;
Qui vous a absous, s'est senti
Charmant, pour mes blessures,
Partagez avec moi sa douleur.

Fais-moi pleurer avec toi,


Regretter le crucifié
Tout le temps que je suis censé vivre;
Mets-moi en croix avec toi
Et dans le malheur, je te rejoins,
Le dessert est mon désir le plus cher!

Vierge, je honore la Vierge,


Ne détournez pas votre faveur de moi,
Je m'unis dans la lamentation;
Pour participer à sa mort
Laissez-moi acheter sa souffrance,
Que les blessures étaient fraîches.

Laissez-moi lui faire une marque,


Laissez-moi vider complètement mon bol
Le sang du fils sur la croix;
Que je ne brûle pas dans les flammes,
Vierge, appelle-toi mon intercesseur
A l'occasion de la journée mondiale de la cour.

Christ, est-ce que c'est une fois qu'on se sépare,


Donne à la mère de me guider
A la réception de la couronne du vainqueur;
Quand la vie du corps meurt
Que mon âme soit donnée
Puis la gloire du paradis.
Amen.

Épilogue

Soyez ma perte ici


Merci pour toujours,
Toujours en train de chanter pour vous prix!
Vous m'avez tant donné
Acceptez mon appel,
N'acceptez pas mes louanges:
Qui est heureux dans tes rapports,
Qui a apprécié votre enseignement,
Il ne se remplit jamais l'estomac,
Son désir grandit toujours,
Toujours en quête de plus,
Donne-lui ta grâce et ta miséricorde!