Vous êtes sur la page 1sur 39

Module

Circuit RF et MW Linéaire
 Réalisé par :
 ACHRAOU Soufiane

Prof : Naima Amar Touhami

Master ETC
Année Universitaire :
2014 /2015
TP1 Ligne de transmission – Application

But de TP
Le but de ce TP est de maitriser deux techniques d’adaptations des lignes de
transmission :

 Adaptation à l’aide d’une impédance variable.


 Adaptation à un et deux Stubs.

I. Manipulation
A l’aide de logiciel ADS on va évaluer tout les étapes d’adaptation d’une ligne de
transmission.
1- Adaptation d’une ligne de transmission à l’aide d’une
impédance variable.
 Ligne de transmission traitée dans cette manipulation c’est Stripline.

 On insère les éléments suivants :

 SLIN.
 SSUB.
 SRC.
 Term.
 On fixe B=1.27mm, Er=2.2, TAND=0 ; et pour la métallisation on choisit le
cuivre ayant une épaisseur de 35µm.
 On fixe Z0=70Ω, E=65°, F=5.5GHz et on effectue la synthèse corresponde à
ces valeurs. Par la commande suivante :
Tools/LineCalc/Start LineCalc

 On clique deux fois sur le symbole de SLIN et puis on remplace les valeurs de
W et L par celle trouvées. W=20.572480 mil et L=261.230315 mil
Après les saisir on clique sur Apply puis OK

 Schéma de la structure étudié de la ligne de transmission

 On fixe maintenant la valeur de R=50 ohm et X=75ohm.


On sait que : Z=R+j X= R+ 1/jCw
Alors X=1/(Cw) et w=2*π*f avec f=5,5Ghz.
Donc : C= 1/(X*w) A.N C= 0.3858 pF

En cliquant deux fois sur le symbole SRC pour remplacer R et C puis Apply et OK.

 Configurer une simulation de réseau linéaire dans le domaine fréquentiel et on


fixe la fréquence à 5.5Ghz.( Simulation-S_Param S_Param)
 Le schéma devient :

 Pour fixer f=5.5Ghz on clique deux fois sur S-PARAMETERS


 Abaque de Smith : Simulate  Simulate Smith

On relève la valeur de coefficient de réflexion sur l’abaque de Smith :


On clique deux fois sur (1) pour afficher le tableau suivant:

S11=0.437e j 145 .519


La fonction de Tuning est un moyen interactif pour changer les valeurs
des variables et composantes dans une conception pour visualiser les
résultats immédiatement. Nous proposons d’effectuer un Tuning sur
les variables R et X de l’élément RJX de façon à réaliser l’adaptation
de la ligne de transmission. On choisit 10Ω<R<150Ω, 0.01 pF<C<4pF
On clique deux fois sur SRCtune/opt/stat/DOE Setup puis on remplace R et C.

On clique maintenant sur « Tuning »et on doit régler les deux


bottons de commandes ‘R’et ‘C’ jusqu’à S11=0.
RESULTAT

A l’adaptation on a R=83.6ohm et C=1.3206pF.


La valeur de S11 observée dans ce point :

 Théorique :

V −¿
¿ jBl
Le coefficient de réflexion : d’après l’expression de S11= Г= +¿ Z L −Z 0 e
V = ¿
Z L+ Z 0

−20+ j 75 j 2∗65
Avec Z L=R+jX=50+j75 et Z 0=70ohm  S11= e 
120+ j 75

−20+ j 75
|S11|=0,548 et arg(S11)=arg( 120+ j 75 )+2*65=73+130=203 deg

S11=0,548*e j 203

Donc on peut constater que S11 théoriquement S 11th≈S 11¿ par simulation.

2 Adaptation à un stub et deux stubs :


a- Adaptation par un Stub
On se propose de réaliser l’adaptation à un stub d’une impédance
normalisée z=0.35+j0.35 et F=4.75Ghz. l’impédance caractéristique

des lignes de transmission est égale a Z c=50 Ω.


 Il faut calculer l’impédance de la Charge Z L.
ZL
 On sait que l’impédance normalisée z=
Zc
= 0.35+j0.35 donc Z L= Z 0∗¿z

Z L= (0.35+j0.35)¿50= 17.5+j17.5 Ω
Circuit d’adaptation par un stub contient les composants suivants:
 Term
 Deux MLIN
 SRL.

Effectuant l’adaptation
 On règle R et L pour SRL1 Z L= 17.5+j17.5 = R+jLw alors

17 .5 17 . 5
R=17.5 Ω et L= = =0.58nH.
2 πf 2 π∗4 . 75 Ghz
 Il faut déterminer w pour TL1 et TL2.
 On Clique deux fois sur MSUB pour remplacer:
 T=35 um ; H=0.76mm ; Є r=3.38 et tgD=0.0021.
 Pour calculer w: Tool lincalstart linecal. Et puis en remplace T, tgD, H, Z 0
, f et Є r.
On remplace juste w dans TL1 et TL2.
 Pour la simulation on fait : Simulation-S_ParamS_Param. On clique 2
fois sur S_Param Single point et on fixe f=4.75 Ghz.
 On clique sur Simulate puis Smith 

 Pour afficher l’ongle et l’amplitude il faut cliquer sur S(1,1)


AddOk.

S11=0.845e j 134,175
 On peut constater que la ligne n’est pas adaptée (le point rouge n’est pas
centré) pour cela on fait :
 En réglant (Tunne) les longueurs physiques des deux lignes de transmission.
Puis on déduire les longueurs l 1 et l 2 obtenues à l’adaptation.
on clique 2 fois sur TL1  100< l 1<200
et  même chose pour TL2 : 100< l 2<160.
 Pour lancer l’adaptation on clique sur Tunnig

 On fait varier l1 et l2 jusqu’à obtenu l’adaptation.


l1=110.367mm; l2=100.964mm
 Donc le point rouge correspond le point d’adaptation c.-à-d S11=0

 Réalisation l’adaptation par deux Stubs


Dans cette partie on va réaliser un circuit d’adaptation par deux stubs.
 Même étapes que nous avons faite pour un stub.
 On fixe pour les quatre MLIN : w=1.74mm et pour MLIN(TL2) on fixe
L=140mm et pour MLIN(TL4) on fixe L=50mm.
 On fixe pour SRL : R=17.5ohm et L=0.58nH
 Pour MSub : H=0.76mm ; Er=3.38 ;T=35um et tgD=0.0021.
 Pour S-PARAMETRES : f=4.75Ghz.
Donc : S11= S11=0.837e j 118,849
 En réglant (Tunne) les longueurs physiques des deux lignes de
transmission. Puis on déduire les longueurs l 1 et l 2 obtenues à
l’adaptation.
on clique 2 fois sur MLIN (TL1)  100< l 1<200
et  même chose pour MLIN (TL3) : 100< l 3<160.
 On clique sur Tunnig et on fait varier TL1 et TL3 jusqu’à
l’adaptation.

On trouve L1=141.18mm et L2=122.443mm.

S11≈0
1- Initiation à Smith Chart.
Smith chart : est un outil qui permet de réaliser l’adaptation de quadripôles passifs et
actifs sur abaque de Smith.
a- Schéma de circuit qu’il faut adapter.

SRL
Term
SRL1
Term1
R=17.5 Ohm
Num=1
L=0.58 nH
Z=50 Ohm

b- Abaque de Smith et les coordonnés de point rouge.

Les valeurs de S11 et Z11 en Module et en Phase.

Remarque : on peur remarquer que S11 trouvé est même trouvé pour un stub.

c- Utiliser Smith Chart pour réaliser l’adaptation de ce circuit.


Une fois nous cliquons sur (5) (Auto 2-Element Match) une petite fenêtre apparaitre

Se sont deux circuits d’adaptation de notre circuit, on choisit l’un des deux pour
l’utiliser.
d- Les longueurs l1 et l2 des lignes réalisant l’adaptation.
l=l 1−l 2=137.165−124.551=12.61 deg 

=2 F/C =99.48 rad /m=5700deg/m.

Donc: l=12.61/5700=2.21 mm.


Smith chart : l1= 24mm et l2=21.85mm.

 On clique maintenant sur (6) (Buid ADS Circuit)  un nouvel circuit crée
dans Advanced Designe system 2009 on clique sur
 le circuit d’adaptation:

On va copier ce circuit d’adaptation dans le circuit étudie, on obtient:

L’abaque de Smith correspondant à ce circuit adapté:


Les valeurs de S11 et Z11 en module et en phase.

S11=0.005e i 162.853
TP2 Coupleur Directif-Discontinuités

Introduction :

I- Matrice S d’un coupleur directif.


1- Etude Théorique
a- Montrer que β ' =β oe =√( L+ M ) ( C+e ) et β ' ' = βoo =√ ( L−M )( C−e )

On prend le schéma équivalent de coupleur Directif suivant :

 Loi des Mailles :


∂ i1 ( x , t ) ∂i ( x , t )
 Pour la ligne (1) on a : v1 ( x , t )=Ldx + Mdx 2 +v 1 ( x+ dx , t )
∂t ∂t
v 1 ( x +dx , t ) −v 1 ( x , t ) ∂ i ( x ,t ) ∂i (x,t )
∂x (
=− L 1
∂t
+M 2
∂t ) . Pour dx très petit on peut écrire :

∂ v1 ( x , t ) ∂ i ( x ,t ) ∂i ( x , t )
∂x (
=− L 1
∂t
+M 2
∂t)
Pour v1 ( x , t )=V 1 (x)e et I 1 ( x ,t )=I 1 ( x)e jωt
jωt

d v1 ( x )
=−( jLω I 1 ( x )+ jMω I 2 ( x ) ) (1)
dx
∂i ( x , t ) ∂i ( x , t )
 Pour la ligne (2) on a : v 2 ( x , t )=Mdx 1 + Ldx 2 + v2 ( x+ dx , t )
∂t ∂t
v 2 ( x +dx , t ) −v 2 ( x , t ) ∂ i ( x ,t ) ∂i (x,t)
∂x (
=− M 1
∂t
+L 2
∂t ) . Pour dx très petit on peut écrire :

∂ v2 ( x , t ) ∂ i ( x ,t ) ∂i ( x , t )
∂x (
=− M 1
∂t
+L 2
∂t) Pour un signal harmonique on peut écrire :
d v2 ( x )
=−( jMω I 1 ( x ) + jLω I 2 ( x ) ) (2)
dx
 Loi des nœuds :
 Pour la ligne (1) on a : i 1 ( x ,t )=i c 1 ( x , t ) +i c 3 ( x ,t ) +i 1 ( x+ dx ,t ) avec
∂ v ( x +dx ,t )
i c 1 ( x+ dx ,t )=cdx 1
∂t
∂ v 2 ( x +dx , t )
i c 3 ( x +dx ,t )=edx Donc pour dx<<1on peut écrire :
∂t
∂i 1 ( x , t ) ∂ v ( x , t ) ∂ v 2 ( x ,t )
∂x (
=− C 1
∂t
+e
∂t ) Pour un signal harmonique on a :

d I 1( x )
=−( jCω V 1 ( x ) + jeωV 2 ( x ) )(3)
dx
 Pour la ligne (2) on a : i 2 ( x ,t )=i c 2 ( x , t ) +i c 4 ( x , t )+i 2 ( x+ dx , t ) avec
∂ v ( x +dx ,t )
i c 2 ( x ,t )=edx 1
∂t
∂ v ( x +dx ,t )
i c 4 ( x , t ) =Cdx 2 Donc pour dx<<1on peut écrire :
∂t
∂i 2 ( x , t ) ∂ v ( x ,t ) ∂ v ( x ,t )
∂x (
=− e 1
∂t
+C 2
∂t ) Pour un signal harmonique on a :

d I 2( x )
=−( jeωV 1 ( x )+ jCω V 2 ( x ) )(4)
dx

 Résolution de ces équations :


On fait le dérivé par rapport à x de ces équations et on remplace les dérivés de 1 ère
ordre par ses expressions :
d2 v1 ( x ) d I 1 (x ) d I 2( x )
 2
=−( jLω + jMω )
d x dx dx
¿ ( jLω ( jCω V 1 ( x ) + jeωV 2 ( x ) ) + jMω ( jeω V 1 ( x ) + jCω V 2 ( x ) ) )
d2 v1 ( x ) 2
=−ω [ ( LC+ Me ) V 1 ( x ) + ( ¿+ MC ) V 2 ( x ) ] (5)
d2 x
d2 v2( x )
 =−¿
d2 x
d2 v2 ( x ) 2
2
=−ω [ ( MC +¿ ) V 1 ( x ) + ( Me+ LC ) V 2 ( x ) ] (6)
d x
2
d I 1( x ) dV1(x) d V 2( x )
 2
=−( jCω + jeω )
d x dx dx
d2 I 1( x ) 2
2
=−ω [ ( LC+ Me ) I 1 ( x )+ ( ¿+ MC ) I 2 ( x ) ] (7)
d x
2
d I 2( x ) d V 1( x ) d V 2( x )
 2
=−( jeω + jCω )
d x dx dx
d2 I 2( x ) 2
2
=−ω [ ( ¿+ MC ) I 1 ( x )+ ( LC + Me ) I 2 ( x ) ] (8)
d x
d2 v1 ( x ) d2 v2 ( x )
(5)+(6) = + 2
d2 x d x
2
¿−ω [ ( ( LC+ Me ) + ( MC +¿ ) ) V 1 ( x ) + ( ( ¿+ MC ) + ( Me + LC ) ) V 2 ( x ) ]
d2 v1 ( x ) 2
 2
=−ω [ ( ( LC+ Me ) ± ( MC +¿ ) ) ] V 1 ( x )(9)
d x
2
d v2 ( x ) 2
 =−ω ( ( ¿+ MC ) ± ( Me + LC ) ) V 2 ( x )(10)
d2 x

d2 I 1( x ) d2 I 2 ( x)
(7)+(8) = + 2
d2 x d x
2
¿−ω [ ( ( LC+ Me ) + ( MC +¿ ) ) V 1 ( x ) + ( ( ¿+ MC ) + ( Me + LC ) ) V 2 ( x ) ]
d2 I 1( x ) 2
 2
=−ω [ ( ( LC + Me ) ± ( MC+ ¿ ) ) ] I 1 ( x ) (11)
d x
2
d I 2( x ) 2
 2
=−ω [ ( ( LC + Me ) ± ( MC+ ¿ ) ) ] I 2 ( x )(12)
d x
Remarque : M et e peuvent être positives ou négatives, pour le mode paire M et e
sont positives, si le mode est impaire M et e sont négatives, pour cela on est ajouté
les deux signes dans les équations 9, 10, 11 et 12.
 Solution général de ses équations :

L’étude effectuée pour un coupleur sans pertes c.-à-d. γ=α+jβ= jβ avec α=0.

On pose γ 2=−ω2 ( ( LC + Me ) ± ( MC +¿ ) )
γx
−γ x −¿e ¿

 v1 ( x )=V +¿e
1
+V 1 ¿

γx
−γ x −¿e ¿
e
 v 2 ( x )=V +¿
2
+V 2 ¿

γx
−γ x −¿e ¿
+ I1
 I 1 ( x )=I +¿e
1
¿

γx
−γ x −¿e ¿
+ I2
 I 2 ( x )=I +¿e
2
¿

γ= jβ=jω√ ( LC + Me ) ± ( MC +¿ ) donc :

 En Mode pair la constante de phase : β ' =β oe =√( L+ M ) ( C+e )


 En Mode impair la constante de phase : β ' ' = βoo =√ ( L−M )( C−e )

L+ M L−M
b- Montrer que Z oe=
√ C+ e √
et Z oo=
C−e
.

On fait l’addition des équations (1) et (2) on trouve :

d v1 ( x ) d v2 ( x)
+ =− j ω ( ( L± M ) I 1 ( x ) + ( L ± M ) I 2 ( x ) )
dx dx
d v1( x )
 =− j ω ( L ± M ) I 1 ( x ) (13)
dx
d v2( x )
 =¿− j ω ( L± M ) I 2 ( x ) (14)
dx

On remplace l’expression de v1 ( x ) et I 1 ( x )dans (13) : on trouve :

On fait la séparation de même type :


+ ¿¿ −¿¿
j ω ( L± M ) I j ω ( L± M ) I
 γ V +¿= ¿
et γ V −¿=−
1 1 ¿
1 1

On définit l’impédance caractéristique de coupleur directif par l’expression suivant :

V +¿
1
ZC = ¿
+¿ V −¿
1
I =−1 ¿¿
j ω ( L± M ) j ω ( L± M ) ( L± M )
I −¿
1 =
γ
=
jω √ ( LC+ Me ) ± ( MC +¿ )
=
(C ± e )
¿

L+ M
 L’impédance en mode pair : Z oe=
C+ e
L−M

 L’impédance en mode impair : Z oo=
C−e
c- Montrer que la matrice de coupleur est définir par :

Détermination de la matrice de répartition en fonction de l’étude des modes paire et
impaire.

 La matrice de répartition est liant les ondes incidentes et réfléchies pour un


octopole quelconque et donnée par la matrice suivante :

b1 S 11 S 12 S13 S 14 a1

[ ][
b2
b3
b4
S
= 21
S 31
S 41
S 22
S 32
S 42
S23
S33
S43
S 24
S 34
S 44
][ ]
a2
a3
a4

On dans notre cas la ligne couplée est symétrique, donc la matrice [ S ] peut simplifier à
la présence d’un plan de symétrie longitudinal.

SA ] [ SB]
[ S ]= [
[ [SB ] [ SA ] ]
Afin de déterminer de la matrice [ S ] il faut étudier de la manière distincte les modes
pair et impair.
 Mode pair : pour exciter le mode pair il faut injecter simultanément sur les
voies 1-3 des ondes d’amplitude ½ et en phase. Dans ces conditions, le plan
de symétrie se comporte comme un mur magnétique.

La matrice [ S ] se simplifier à une matrice (4 paramètres) on note [ Se ] quadripôle en


mode pair.

b1 e a1 e

[ ] [ ][ ] [ ]
b2 e
b3 e
b4 e
S
= [ A]
[ SB]
[ SB]
[S A ]
a2 e
a3 e
a4 e

b1 e
b4 e
a
a4 e [ ] S S
[
S 21e S22 e ]
=[ S e ] 1 e [ Se ]= 11e 12 e =[ S A ] + [ S B ] (I)

 Mode impair : pour exciter le mode pair il faut injecter simultanément sur les
voies
1-3 des ondes d’amplitude ½ et en opposition de phase. Dans ces conditions,
le plan de symétrie se comporte comme un mur électrique.

La matrice [ S ] se simplifier à une matrice (4 paramètres) on note [ So ] quadripôle en


mode impair.

b1 o a 1o

[ ] [ ][ ] [ ]
b2 o
b3 o
b4 o
S
= [ A]
[ SB ]
[ SB ]
[ SA ]
a 2o
a3 o
a4 o
b
b4 o
a
a4 o [ ] S S
[
S 21 o S22 o ]
 1 o =[ So ] 1 o [ So ] = 11 o 12 o = [ S A ]−[ S B ](II)

 Détermination de la matrice S en fonction du paramètre pair et impair.

La superposition des ondes sortant des deux modes, nous ramène au cas d’un octopole
excite par une onde unitaire (source de tension V0 d’impédance Z0).

D’après (I) et (II) on peut déduire :

[ S e ] + [ So ] [ S e ] −[ S o ]
[ S A ]= 2
et [ S B ]=
2

Finalement on obtient les paramètres complets composant la matrice [ S ] en fonction


des paramètres des modes pair et impair s’écrit :

S11e + S11o S21 e + S 21o S 11e −S 11o S21 e −S 21 o


[ S ]=
[
1 S 21e + S21 o
2 S 11e −S11o
S21 e −S21 o
S22 e + S 22o S21 e −S 21 o
S21 e −S 21 o S 11e +S 11o
S22 e −S 22 o S 21e +S 21 o
S22 e −S 22 o
S21 e + S21 o
S22 e + S22 o
]
Donc on peut écrire :
' '' S11 e S11 o ' '' S11 e S11o
S11 =S 1+ S 1 = + et S 13=S 1−S1 = −
2 2 2 2

S 21e S21 o
' '' ' '' S 21 e S 21 o
S12=S2 + S2 = + et S 14=S2−S 2 = −
2 2 2 2
 On déterminer les expressions de S'1 , S ''1 , S'2 et S ''2

'
 L’expression de S1(Mode pair):
B
A + −C Z o−D
S Z
S'1= 11e = o
2 B
A+ +C Z o+ D
Zo
Avec : A, B, C et D sont des expressions de la matrice de chaine :
sin ( βl )
A=cos ( βl ) , B= j Z c sin ( βl ) , C= j et D=cos ( βl ) ,
Zc

On remplace ces expressions en fonction exponentiel on trouve pour Mode pair :


' ' ' '
Z e j β l −e− j β l Z e j β l −e− j β l

S'1=
1
j oe
Zo 2j( −j o
Z oe 2j ) ( )
2 jβ l −jβ l
'
Z e j β l−e− j β l
' ' '

(e j β' l
+e − j β' l
( ) + j Z oe e −e
) ( +j o )
Zo 2j Z oe 2j
' '
Z oe e 2 j β l−1 Z e 2 j β l −1

S'1=
1 Zo ( ) ( )
2
− o
Z oe 2
2 Z e2 j β l−1 Z o e 2 j β l −1
' '

(e 2 j β' l
+1 + oe
Zo
) ( ) ( )
2
+
Z oe 2
'

( Z 2oe −Z 2o ) ( e 2 j β l −1 )
'
' 2 jβ l
' 1 1 ρ ( e −1 ) ' Z oe −Z o
S=
1 = avec ρ =
2 ( Z o + Z oe ) 2 e 2 j β l −( Z oe −Z o )2 2 e 2 j β l− ρ'2 Z o + Z oe
' '

''
 L’expression de S1 (Mode impair):
B B
A+ −C Z o−D −C Z o
' S11o Zo Zo
S1= = =
2 B B
A+ +C Z o + D 2 A + + C Z o
Zo Zo
'' '' '' ''
Z e j β l−e− j β l Z e j β l −e− j β l

S'1=
1
j oo
Zo 2j ( −j o
Z oo 2j ) ( )
2 jβ l −jβ
'' ''
l
Z e j β ' l−e− j β ' l
' '

(e j β' ' l
+e − j β' ' l
) + j Z oo e −e ( ) +j o ( )
Zo 2j Z oo 2j
'' ''
Z oo e2 j β l−1 Z e 2 j β l−1

S'1=
1 Zo ( 2
− o
Z oo 2 ) ( )
2 Z e 2 j β l−1 Z o e2 j β l−1
'' ''

(e 2 j β' ' l
+1 ) + oo
Zo 2
+
Z oo ( ) ( )
2
''

( Z 2oo−Z 2o ) ( e 2 j β l−1 )
''
' ' 2 jβ l
' 1 1 ρ (e −1 ) ' Z oo−Z o
S=
1 = avec ρ' =
2 ( Z o + Z oo )2 e2 j β l−( Z oo −Z o )2 2 e 2 j β l −ρ' '2 Z o + Z oo
'' ''

'
 L’expression de S2(Mode pair):
S 1 2 1
S'2= 21 e = =
2 2 B B
A + + C Zo+ D 2 A + + C Zo
Zo Zo
1
S'2=
' Z oe ' Zo '
2 cos ( β l ) + j sin ( β l ) + j sin ( β l )
Zo Z oe
'
jβ l
e
S'2= ' '
Z 2 jβ l
Z 2jβ l
( e2 j β l+ 1 ) + oe e −1 + o e −1 ( ) ( )
'

Zo 2 Z oe 2
'

2 Z o Z oe e j β l
2 jβ l '2 2 '

' ( Z o +Z oe ) 1 e ( 1−ρ ) 2 Z o Z oe 1−ρ' 2


S=
2 = avec =
( Z o + Z oe ) e −( Z oe −Z o ) 2 e −ρ 2
' '
2 2 jβ l 2 2jβ l '2 2
( Z o + Zoe )
2
( Z o +Z oe )
''
 L’expression de S2 (Mode impair):
S 1 2 1
S'2= 21 o = =
2 2 B B
A+ +C Z o + D 2 A+ +C Z o
Zo Zo
'

ejβ l
S'2= '' ''
Z 2jβ l
Z 2 jβ l
( e2 j β l +1 ) + oo e −1 + o e −1 ( ) ( )
''

Zo 2 Z oo 2
''

2 Z o Z oo e j β l

2 jβ l 2 ''

' ( Z o + Z oo ) 1e ( 1−ρ' ' 2 ) 2 Z o Z oe 1−ρ' '2


S=
2 = avec =
( Z o + Z oo ) e −( Z oo−Z o ) 2 e −ρ ' 2
'' ''
2 2jβ l 2 2jβ l '2 2
( Z o +Z oe )
2
( Z o + Z oo )

2- Simulation.

Les lignes de transmission possèdent les caractéristiques suivantes :


 W=0.6 mm, S=0.01mm, H=0.635mm, Hu=20mm, T=35um, Er=9.6 et
L=6mm.

Sachons que la fréquence utilisé : F=5GHz, en déduire les valeurs du coefficient de couplage,
des impédances caractéristiques en mode pair et impair, et de la longueur électrique de la
ligne.

 Réaliser le montage de coupleur Directif.

Forme de coupleur :

Port Port
P1 P3
Num=1 Num=3

MCLIN
Port CLin2 Port
P2 Subst="MSub1" P4
Num=2 W=0.6 mm Num=4
S=0.01 mm
L=6 um

Pour réaliser le montage de coupleur on est besoin de :

 MCLIN : coupleur S=0.01mm, W=0.6mm, L=6um .


 Quatre Terms de Z=50 ohm.
 P_1Tone : Génerateur F=5GHz, polar(dbmtow(-10),0), Z=50 ohm.

 Effectuer une analyse fréquentielle du système lorsque la fréquence varie de 1


GHz à 10 GHz par pas de 10 MHz. Dans .
 Le résultat de mesure pour S11, S12, S13, S14.

 Quelque valeur de S11, S12, S13 et S14 sous forme d’un tableau.
II- Optimisation d’un coupleur directif.
On désire optimiser le dispositif de telle manière que les pertes d’insertion de l’accès
1 vers l’accès 2 soient supérieures à -7 dB en faisant varier W entre 0.15 et 0.55 mm.
Et S entre 0.02 mm et 0.07 mm.

Pour faire ce travail on doit appeler à :

- GOAL : Nous permet de saisir la condition d’optimisation.


- VAR : déclaration des variables.
- OPTIM : permet de choisir l’analyse final qui nous voulons afficher, en plus
de choisir l’algorithme de traitement et de saisir le nombre d’itérations.
- PARAMETER SWEEP.
- S-PARAMETERS.
- MCLIN : coupleur directif.
- MSub : nous permet de saisir les caractéristiques de MCLIN.
 Optimisation de Coupleur directif.
 La courbe des pertes d’insertion de l’accès 1 vers l’accès 2.

Après la simulation on trouve :

D’après cette courbe on peut remarquer que S12 prend des valeurs Supérieurs de -7
dB.

Donc la condition qui nous saisons dans GAOL est vérifié.

 Les valeurs calculées de w et de S.


On peut conclure que w prend des valeurs entre 0.15 mm et 0.44mm et S entre
0.001mm et 0.2 mm pour avoir S12 supérieur à -7dB.

III- Etude d’un Filtre Passe Bande.

Un filtre est un élément ou une fonction dont l’objectif est de sélectionner une ou
plusieurs bandes de fréquence.

1- Etude Théorique.
On considère deux lignes Couplées fermées alternativement sur impédance infinie
comme la montre le figure suivant :
On donne la Matrice de deux lignes couplées en milieu homogène et symétriques 

V1

[]V2
V3
V4
=¿

a- La Matrice d’onde C du quadripôle 2-4.


D’après le schéma on a les ports 2 et 4 en Circuit ouvert donc les courant
correspondent sont nuls. Alors on peut écrire :

V 2=Z 22 I 2+ Z 24 I 4

V 4 =Z 44 I 2+ Z 42 I 4

Donc on peut déduire directement la Matrice de chaine :

1 Z 42
I 2= V 4− I
Z 44 Z 44 4

Z 22 Z22 Z 44
V 2= ( ) (
Z 42
V 4 + Z 24−
Z 42 )
I4

 La matrice d’onde de quadripôle 2-4

Z 22 Z Z
−Z 24 + 22 44
V2
( )(
I2
A B1
= 1
C 1 D1
V4
)( )
−I 4
Z
= 42
1
Z 44
(
Z 42
Z 44
Z 42 V4
−I 4
)( )
On a d’après la matrice générale de coupleur :
−¿/ sh(ѳ) ¿
( ѳ) et Z
Z22=Z 44 =Z +¿cth 24 =Z 42 =Z c ¿
c

Z Z +¿
A1= 22 = c
¿
Z 42 −¿ Z 22 Z 44 Z ¿c
Z c ch ( ѳ ) et B1=−Z 24 + = −¿ ¿¿
Z 42 Z c cth(ѳ) ch(ѳ) ¿
1 sh (ѳ)
C 1= =
Z 44 Z +¿
Z c et D1= −¿ c
−¿
¿¿
Z c ch ( ѳ ) ¿

C 1=¿

 La Matrice d’onde de filtre étudie.

On a les quatre lignes couplées sont identiques et symétriques mises en cascade.

Donc la matrice de filtre est le produit de quatre matrices C1. C= C1.C2.C2.C1.

 Calcul de ( A 2 ¿¿ C 2¿ D2¿ )=C 2. C 2

¿¿

A 2=2 ¿ ¿

Z +¿
c
C 2=2 ¿
Z ¿c ch ( ѳ 2) sh ( ѳ2 ) et D2=2¿ ¿ ¿

A3 B3
 Calcul C 1. C 2. C 2=
C3 D3 ( )
C 1. C 2. C 2=¿

Z +¿
c1
A 3= −¿ ¿
Z c1 ch ( ѳ 1) A 2+¿ ¿

Z+c1¿
B 3= −¿ ¿
Z c 1 ch ( ѳ1 ) B 2+¿ ¿

sh ( ѳ 1 )
C 3=
−¿ Z +¿
c1
Z c1 A 2+ −¿ ¿¿
Z c 1 ch ( ѳ1 ) C 2 et D 3= A 3 ¿

 Calcul C= ( CA DB )
C= ( CA 33 B3
D3 )
.¿

Z +¿
c1
A=A 3. ¿
−¿ sh ( ѳ1 )
Z ch ( ѳ1 ) + B 3 −¿ ¿
c1
Zc 1 ¿

B= A 3. ¿
Z +¿
c1
C=C 3. ¿
−¿ sh ( ѳ1 )
Z ch ( ѳ1 ) + D 3. −¿ ¿
c1
Z c1 ¿

D=C 3.¿

b- Le coefficient de réflexion S11 et les pertes d’insertion à ce


filtre.
L’expression e S11 en fonction les paramètres d’ondes C.

B
A+ −Z 0 C−D
Z0
S 11=
B
A + + Z0C + D
Z0

 Les pertes d’insertion sont définies comme le niveau de pertes mesuré à la


résonance sur la réponse électrique en transmission, ce qui correspond à
l’atténuation du paramètre S21à la fréquence centrale.

2
S 21=
B
A+ + Z C+ D
Z0 0

c- Pour F varie de 1.5 GHz à 9 GHz par pas de 10 MHz on fait la


variation de coefficient de réflexion et des pertes d’insertion
dans le plan de Bode.
Les courbes de S11 et S21 sous Matlab
.

On peut conclure que l’intersection entre S11 et S21 représente la bande passante de
filtre qui est B= [3.15-6.95] GHz et de fréquence central f0=5.06 GHz, ce filtre est
passe bande. En plus, S11 constitue de quatre impulsion se qui signifier que les
impulsions de S11 dépendent de nombre de lignes couplées constitué ce filtre.

2- Simulation
a- Analyse de la ligne à F= 1GHz.

ToolLinCalStartLinCal
On trouve : KE (Mode pair)=1.532, K0 (Mode impair)=1.348.
ZE=Zoe (Mode pair)=101.241ohm et Zo=Zoo(Mode impair)=18.706 ohm.
b- Les courbes de réponse de S11 et S21 en fonction de la
fréquence.
Circuit de la ligne :

- On insère les quatre lignes couplées de même type SCLIN de longueur l=1cm.
- On définit le substrat qui défini SCLIN c’est SSub.
- Pour l’affichage on utilise S-PARAMETERS. telle que la fréquence utilisé est
entre 1.5 GHz et 9GHz.
D’après la comparaison entre le résultat théorique et de simulation on peut remarquer
que la valeur de bande inférieure Ftheo=Fsimu=3.15 GHz, la valeur de la bande
supérieure Ftheo=Fsimu=6.95 GHz et la valeur de fréquence central de S21 est 5 Ghz.
TP3 Circuits Actifs Linéaire avec ADS

Vous aimerez peut-être aussi