Vous êtes sur la page 1sur 2

Enquête sur la perception du coaching par les consultants Décembre 2010 Page 1 / 2

Sondage BzC Coaching


Questions posées :
1. Spontanément, quelles images, réactions, ou réflexions vous viennent quand on évoque le coaching ?
2. Pour vous, qu'est-ce qui différencie le coaching du conseil ?
3. Estimez-vous pratiquer une forme de coaching dans certaines de vos missions ? Si oui, l'explicitez-vous en utilisant ce terme - oralement ou contractuellement - avec votre client ?
4. Avez-vous vous-même eu l'occasion d'être coaché dans le cadre de votre activité professionnelle ? Que retenez-vous de cette expérience ?
Cette enquête est un « instantané », sur un échantillon de personnes ayant spontanément répondu, et ne prétend pas être représentative d'autre chose et encore moins scientifique.
Un regard de coach et commentaires sur le Blog http://collaborer-innover.blogspot.com/

1. évocation du coaching 2. ce qui différencie le coaching du conseil 3. Pratique ? Explicite ? 4. Coaché ?


le conseil rentre pour moi dans une vision plus globalisante
(comprendre une problématique de groupe, proposer des
c'est un terme qui est utilisé aujourd'hui un peu à solutions réalistes à mettre en œuvre; on est plus dans la Oui. Et dans ce cas la mission est traduite
Oui. J'apprécie cette expérience menée avec une consoeur
toutes les sauces. Je préfère le terme technique des compétences en lien avec savoir, savoir faire ); le contractuellement avec la définition précise des
même si elle est encore assez récente.
d'accompagnement individuel. coaching reste pour moi une démarche individuelle; c'est la objectifs visés.
dimension du savoir-être qui prend le pas; réfléchir sur sa
personnalité et son comportement.
Soutien « mental ou moral » dépasse même le Le conseil : mission définie avec objectif de résultat (même si
Sur des missions d’AMO auprès de chef de projet
stade pro on n’a qu’une obligation de moyens)- date début et date de fin NON
en apport d’éclairage sur la conduite de projet
Gourou Le coaching activité périodique de « soutien »
Le rapport en vis en vis, très personnalisé. La largeur de la oui une certaine forme de coaching mais de façon
L’éminence grise, l’homme de confiance, le mission : couvrir beaucoup d’aspects de l’organisation et aussi implicite . Se traduisant par des missions
NON
stratège.. la relation entre le dirigeant et son organisation. La longueur de successives permettant de conserver un rythme de
la mission, elle peut ne pas avoir de limite. rencontre.
Oui, lors d'un "bilan" professionnel effectué avant la création
de mon cabinet. Le professionnel avec qui j'ai travaillé se
dénommait "coach". J'y allais autant par curiosité que par
"Gourou", entraînement (souvenir de mon passé
Oui : quand je rassure, je motive mon client. besoin.
"sportif"), accompagnement, mérite d'être précisé coaching = + axé sur le savoir être, mais cela peut être
Non le terme n'est pas employé, ni oralement, ni Expérience très intéressante : nous avons retracé mon
en termes de contenu pour faire la différence entre considéré comme du conseil (à mes yeux).
contractuellement. parcours professionnel, et fait ressortir les grandes lignes de
le professionnel et le personnel.
ce que j'avais fait et voulais faire. On était beaucoup sur le
"savoir être" et les envies "profondes" presque
"inconscientes".
Je ne connais pas précisément où commence l’un où s’arrête
Oui, comme Mr Jourdain faisait de la prose…
Accompagnement, empathie, regonflage de moral, l’autre, d’où les questions : pas de manière explicite, ni construite et régulière. Mais
coaching, un nom que je ne prononce jamais, et que
s’épancher, - Peut-on faire du conseil sans coaching, et inversement ? adhérer et être présent régulièrement à des réunions de breizh
j’écris encore moins.
Mais aussi grande nébuleuse qui renferme tout et - Le coaching est-il une forme moderne de conseil ? qui Conseil par exemple, n’est-ce pas une manière implicite de se
rien à la fois. s’impose par l’évolution de la vie en entreprise et le besoin faire coacher ?
« botter le cul », ça je le dis.
croissant d’un accompagnement qui ressemble à de l’humain ?
PSY
je ne l'ai jamais fait même si j'ai formé des
accompagnement d'un individu et non de l'entreprise ou d'un
managers à la prise de parole en public et à la NON
analogie avec le monde sportif, çà ne marche secteur d'activité (organisation, commercial...
gestion de crise face aux média
qu'un temps
oui mais j’utilise le mot accompagnement , je pense
faire une certaine forme coaching car je suis à oui, coaching pour prise de fonction, accompagnement dans
accompagnement, soutien face à une
C’est la dimension psychologique qui les différencie. égalité avec mon client, je suis au même niveau => un réseau…très intéressant permet de se « parler librement se
problématique, une situation,
posture du consultant accompagnant et non pas confier » de poser ses problématiques.
expert
Dans la notion d’accompagnant et notamment pour
Le coach sportif dans une compétition : est celui les dirigeant, j’ai une posture d’écoute, j’utilise mes
observe, écoute, analyse ce qui se déroule et connaissances pour analyser les situations et les
Coach, accompagnant la frontière est mince.
essaye de comprendre la situation pour aider comportements pour comprendre et essayer si
l’acteur ou l’équipe si besoin à se remettre en La différence est très mince, le coach travaille sur le mental besoin de travailler sur la remise en question du
Je n’ai aucune formation sur le coaching, mais la pratique de
question (mentalement ou techniquement). pour aider l’autre à être plus performant, le conseil n’a pas la dirigeant (ancrages).
l’humain m’a permis de découvrir que nous sommes des
Il conseille en proposant des solutions qui cette dimension. J’essaye de le faire réfléchir sur des solutions
facilitateurs et que nous nous devons d’aider le client à trouver
permettront à l’acteur ou l’équipe de se remettre en inexplorée, ayant comme conséquence de l’amener
ses propres solutions à son problème
question si besoin pour gagner la compétition en à se remettre en question et lui permettre de
étant plus performant découvrir et de s’approprier des solutions adaptées
à un problème donné.

Réalisée par Thierry Merle auprès des consultants de Breizh Conseil Intégralité des réponses reçues, anonymisées Commentaire sur le Blog http://collaborer-innover.blogspot.com/
Enquête sur la perception du coaching par les consultants Décembre 2010 Page 2 / 2

1. évocation du coaching 2. ce qui différencie le coaching du conseil 3. Pratique ? Explicite ? 4. Coaché ?


La technicité, je vois dans le coaching une dimension plus
Oui, je l'appelle "accompagnement", j'y vois une
psycho, même si c'est effectivement très proche. C'est le terme
dimension plus systémique et d'adaptation aux Oui, en début de carrière, mais cela ne s'appelait pas
Image négative, gadget... anglo-saxon qui est gênant, repris par les médias (dans tous les
aléas, et je précise les domaines RH de mon coaching...
domaines de la vie courant), il pourrait dans certains cas nuire à
intervention
notre image de professionnalisme.
Oui mais jamais en le disant. J'ai l'impresssion que
je fais du coaching dès lors que mes missions
Coaching s’intéresse à l'état d'un individu et lui permet de
génèrent des changements durables dans la Réponse spontanée : Jamais dans le passé et jamais dans le
rechercher des ressources en lui même pour être plus
manière dont les individus appréhendent leur monde futur (l'image du psy revient)
performant dans son travail, en particulier pour mieux manager
(professionnel) ou dont les collectifs interagissent Réponse un tout petit peu plus mesurée : le travail fait avec X
Image d'un psychologue. Réaction pas très positive ses subordonnés ou mieux faire face au stress. Le consultant
entre eux. Lorsque je ne fais qu'apporter des en commercial, avec de nombreux échanges par téléphone ou
car idée qu'il faut des années avant de voir le début (pas l'expert) s'intéresse au collectif et cherche aussi des
méthodes pour que mes interlocuteurs apportent de visu me paraît être une forme de coaching, peut-être parce
d'une amélioration. ressources internes à l'organisation. Je pense qu'il intervient
des améliorations à leur quotidien, je fais une que c"était du conseil individuel, peut-être aussi parce que son
plus dans une logique d'améliorations immédiates et
prestation de conseil. En fait, les deux sont impact a été autant sur la technique que sur mon approche
perceptibles même s'il cherche aussi à créer les fondements
intimement liés et mes missions de "conseil" intellectuelle du sujet.
d'une performance durable et sereine.
réussies sont celles où j'ai fait du bon coaching,
sans avoir aucune idée de comment on en fait....

Yes I do ! But c'est juste dans les valises du


Le coach travaille sur la personne, le conseil en entreprise sur Yes I did! Plutôt une prise de conscience de soi même par
consultant XX (son vécu, son expérience, son
l'entreprise, sa matière et son contexte. Le coach accompagne rapport aux problématiques de management et de
empathie, sa compréhension limitée de l'humain,
et fait comprendre à son accompagné les décisions qu'il porte comportement vis à vis des cadres et dirigeants de
ses expériences de management, son sale
(déjà) en lui et qu'il doit révéler. Le conseil par son analyse et l'entreprise.
Un accompagnateur, le choix de ma direction (pas caractère,...). YYY ne vend pas de coaching, ni
sa synthèse illustre les décisions que l'entreprise doit prendre. Expérience très positive pour moi, même si elle fut un peu
forcément mon choix) même d'accompagnement de cadre, non plus de
Le coach (sfc) a du faire quelque chose comme une analyse douloureuse. Mais j'aurais préféré que ce PSY à la mo.. m...
management de transition,mais accompagne les
personnelle, pour comprendre l'humain et ses comportements. l... n..., après avoir déstructuré ( ou fait déstructurer) un
entreprises dans leur développement marketing et le
le conseil à fait une analyse sur les méthodes professionnelles certain nombre d'individu, ait fourni les outils de la
développement associé de leur business...yes I
et les outils associés. reconstruction.
can !

Réaction N° 1 : du bidon, n'importe qui se dit


Le coaching s'occupe de l'homme, le conseil s'occupe d'une
coach, même Domenech. Réaction N° 2 : un nom
structure aussi petite soit-elle. je suis incapable de te dire, si je fais du coaching, il
difficile à comprendre, c'est quoi, pour faire quoi.,
Le coaching joue sur "la performance de la personne, le conseil serait souhaitable d'avoir une définition claire du NON
un peu pompeux comme étiquette
sur la performance de l'entreprise. Les deux sont donc sujet
Réaction N° 3 : réalisé par des vrais pros, très
complémentaires
efficace

Accompagnement d'une personne - discussions - Le conseil apporte une solution - le coach aide l'autre à trouver Bien sûr - Il y a toujours un mélange - Ma solution
NON
aide à la réflexion une solution trouvée par le client sera mieux exécutée
Oui
a)Gourou. (plutôt négatif) Conseil est plutôt dans le domaine du « technique », du savoir Attention au risque de basculer au a) du 1.
b)Confident, aide à faire émerger les idées, aide à faire NON De mon expérience (alors dirigeant d’une petite entreprise)
recadrer, à prioriser. Coaching du savoir être. De la personnalité, des points positifs et des points négatifs, mais si c’était à
refaire je ne renouvellerai pas.

« Travail lent et régulier dans le but de Le coaching agit directement sur la personne humaine dans la
l’amélioration de la performance personnelle » recherche d’une meilleure efficacité personnelle ou d’un meilleur Oui Utilisation orale et contractuelle avec définition
Oui une meilleure mobilisation des moyens existants en nous.
travail encadré par un coach, synonyme management de ses relations sociales, le conseil n’agit pas il et charte du coach et du coaché.
accompagnement à la progression personnelle énumère des axes d’amélioration.

Coaching = c'est pour le sport !


Un vieux sportif (qui a de l'expérience mais qui n'a
plus la forme olympique)
peut aider un jeune sportif (qui a la forme physique Non, je n'ai jamais été explicitement coaché dans mon activité
mais manque d'expérience). Pas de différence essentielle avec le coaching sportif.. professionnelle.
Non, je n'en parle pas explicitement. Je fais. Quand
L'analogie c'est :"Ah ! Si jeunesse savait ! Ah ! Si vieillesse Mais j'écoute et j'entends ce que disent les "vieux sages" dans
on est légitime sur un sujet, il n'y a pas de problème.
Pour les activités intellectuelles, le "coaching" a un pouvait !" un métier donné
petit parfum sulfureux ou dans une spécialité technique donnée.
(voir les "gourous", les sectes, les psy-quelque-
chose, etc.).
Donc, a priori, méfiance !
Le sport, Accompagnement personnalisé, Travail Le coaching est plus tourné vers l’homme clé, le conseil est plus
NON NON
sur le savoir être et le mental tourné vers les méthodes et l’organisation

Réalisée par Thierry Merle auprès des consultants de Breizh Conseil Intégralité des réponses reçues, anonymisées Commentaire sur le Blog http://collaborer-innover.blogspot.com/