Vous êtes sur la page 1sur 21

CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS

Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

LISTE DES VERIFICATEURS

Entité Nom Fonction

LISTE DES MISES A JOUR

Indice Date Description des modifications Nom

A 10 Déc 2014 Première édition du document Judy Tang


Ajout de texte afin de clarifier certaines exigences
B 30 Nov 2015 Révision de la section « Pénalités » Judy Tang
Ajout de l’Annexe 5 – Exemple de Transactions Inter-entreprises

Page 2 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS
Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

TABLE DES MATIERES

1 OBJET ........................................................................................................................................................................ 5
2 APPLICABILITE ......................................................................................................................................................... 5
3 EVALUATION DU MONTANT DES REVENUS ......................................................................................................... 5
3.1 Cas général ......................................................................................................................................................... 5
3.2 Cas particuliers .................................................................................................................................................... 5
3.2.1 Paiement différé.......................................................................................................................................................... 5
3.2.2 Gratuits contractuels/tarifaires .................................................................................................................................... 6
3.2.3 Concessions ............................................................................................................................................................... 6
4 FAIT GENERATEUR ET COMPTABILISATION DES VENTES DE BIENS .............................................................. 6
4.1 Cas général ......................................................................................................................................................... 6
4.2 Critère du transfert des risques et avantages ...................................................................................................... 7
4.2.1 Prise en compte des Incoterms ................................................................................................................................... 7
4.2.2 Ventes « Bill and hold » / « Ship in Place » ................................................................................................................. 8
4.2.3 Jalons de facturation ................................................................................................................................................... 8
4.2.4 Clauses de réserve de propriété ................................................................................................................................. 8
4.2.5 Stock de consignation ................................................................................................................................................. 8
4.2.6 Buy-back de pièces détachées ................................................................................................................................... 9
4.3 Critère de la probabilité de l’encaissement du montant de la vente .................................................................... 9
4.4 Comptabilisation .................................................................................................................................................. 9
4.5 Traitement Inter-Entreprises ................................................................................................................................ 9
5 FAIT GENERATEUR ET COMPTABILISATION DES PRESTATIONS D’ETUDES FINANCEES............................. 10
5.1 Scénarios possibles............................................................................................................................................. 10
5.2 Comptabilisation .................................................................................................................................................. 12
5.3 Traitements Interentreprises ................................................................................................................................ 12
6 PRESTATIONS DE MAINTENANCE MCO ET PBH .................................................................................................. 12
6.1 MCO .................................................................................................................................................................... 12
6.2 PBH (Pay By the Hour)........................................................................................................................................ 13
7 TRAITEMENTS COMPTABLES PARTICULIERS ..................................................................................................... 13
7.1 Royalties.............................................................................................................................................................. 13
7.2 Produits d’intérêts ................................................................................................................................................ 13
7.3 Pénalités.............................................................................................................................................................. 14
7.3.1 Avant de recevoir les demandes de pénalité des clients ............................................................................................. 14
7.3.2 Lorsque les demandes de pénalité des clients sont reçues ......................................................................................... 14
7.3.3 After Claims are Settled .............................................................................................................................................. 14
7.4 Réductions de prix ............................................................................................................................................... 14
8 TERMINOLOGIE......................................................................................................................................................... 15
9 DOCUMENTS DE REFERENCE ................................................................................................................................ 15
10 ANNEXES ................................................................................................................................................................... 15
10.1 Annexe 1: Lissage de CA pour gratuit contractuel .............................................................................................. 15
10.1.1 Cas général : .............................................................................................................................................................. 15

Page 3 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS
Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

10.2 Annexe 2: Base des contrats commerciaux ........................................................................................................ 15


10.3 Annexe 3 : Incoterms........................................................................................................................................... 16
10.4 Annexe 4 : Chiffre d’Affaires Etudes .................................................................................................................... 17
10.1 Annex 5: Transactions Interenterprise– Exemples .............................................................................................. 18

Page 4 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS
Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

1 OBJET
Définir le périmètre des transactions qui sont à présenter en tant que chiffre d’affaires au compte de
résultat, le fait générateur des différents types de ventes ainsi que le traitement comptable des ventes.

2 APPLICABILITE
ZODIAC AEROSPACE GROUPE

3 EVALUATION DU MONTANT DES REVENUS


Les ventes ne comprennent que les sommes reçues ou à recevoir par ZODIAC AEROSPACE pour
son propre compte.
Les ventes sont notamment enregistrées hors taxes au compte de résultat, excluant les montants
collectés pour le compte de tiers tels que les taxes sur les ventes, les taxes sur les biens et services et
les taxes sur la valeur ajoutée.
De même, dans une relation de mandat où une entité ZODIAC AEROSPACE est mandataire, les
montants collectés pour le compte du mandant ne constituent pas des revenus pour ZODIAC
AEROSPACE. Dans ce cas en effet, les revenus enregistrés au compte de résultat correspondent
uniquement au montant des commissions reçues ou à recevoir.

3.1 Cas général


Les ventes doivent être évaluées à la juste valeur de la contrepartie reçue ou à recevoir. Le
montant de la vente provenant d’une transaction est en général déterminé par l’accord entre l’entité
ZODIAC AEROSPACE et l’acheteur ou l’utilisateur de l’actif. Ce montant est évalué à la juste valeur de
la contrepartie reçue ou à recevoir en tenant compte du montant de toute remise commerciale ou
rabais pour quantités consenti par l’entité ZODIAC AEROSPACE.
Sont assimilés à des rabais ou remises les escomptes financiers qui ne financent pas des termes
d’encaissement, comme c’est le cas par exemple en Allemagne.
Dans la plupart des cas, le paiement du client se présente sous forme de trésorerie ou équivalent. Le
montant de la vente est donc le montant facturé que l’entité ZODIAC AEROSPACE a encaissé ou
s’attend à recevoir.

3.2 Cas particuliers

3.2.1 Paiement différé


Lorsque le règlement est différé au-delà des termes habituellement consentis par une entité du Groupe
ZODIAC AEROSPACE ou dans le secteur d’activité concerné, la juste valeur de la vente peut être
inférieure à son montant nominal. Par exemple, une entité du Groupe ZODIAC peut consentir un crédit
sans intérêt à l’acheteur ou accepter un effet à recevoir porteur d’un taux d’intérêt inférieur à celui du
marché à titre de contrepartie de la vente de biens.
Lorsque l’accord constitue effectivement une transaction de financement, la juste valeur de la
contrepartie est déterminée en actualisant l’ensemble des recettes futures au moyen d’un taux d’intérêt
implicite. On désigne par taux d’intérêt implicite le taux le plus facilement déterminable entre:
(a) le taux qui prévaut pour un instrument financier similaire provenant d’un émetteur ayant une
notation similaire; ou
(b) le taux d’intérêt qui permet de rendre le montant nominal de l’instrument égal au prix de vente
actuel au comptant des biens ou services.

Page 5 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS
Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

Ce taux est communiqué sur demande par la Direction Financière Groupe.


Si le crédit client consenti est supérieur à six mois, la différence entre la juste valeur de la vente
comptant et son montant nominal est comptabilisée en produits financiers (voir § 0). Par analogie, les
escomptes financiers accordés par une entité du Groupe ZODIAC AEROSPACE pour paiement
comptant sont également présentés en diminution du chiffre d’affaires (voir § 7.4).
En revanche, si le crédit client est inférieur à six mois, cette distinction n’est pas effectuée car jugée
non-significative.

3.2.2 Gratuits contractuels/tarifaires


Le chiffre d’affaires des contrats prévoyant la livraison de produits « gratuits » est comptabilisé de
manière linéaire sur l’ensemble de la quantité livrée. Le chiffre d’affaires total comptabilisé reste donc
égal au chiffre d’affaires du contrat.
Le chiffre d’affaires intermédiaire sur un contrat en cours d’exécution doit tenir compte des quantités
gratuites. En effet, le chiffre d’affaires unitaire par produit livré est réduit de la quantité gratuite (cf.
Annexe 1 pour un exemple général).
L’ajustement du chiffre d’affaires comptable doit être réalisé dès que l’entité ZODIAC AEROSPACE a
connaissance de cette déviation par rapport à l’objectif. En tout état de cause, une révision de la
prévision du chiffre d’affaires contractuel doit être effectuée à chaque clôture.

3.2.3 Concessions
Les provisions pour concessions, exemple spares credit, doivent être calculées sur la base de leur prix
de revient (Coût Direct Standard) et enregistrées en déduction du chiffre d’affaires.
Néanmoins, pour information, l’impact chiffre d’affaires de ces concessions doit être précisé dans le
reporting financier.

4 FAIT GENERATEUR ET COMPTABILISATION DES VENTES DE BIENS

4.1 Cas général


Les biens comprennent les biens produits par ZODIAC AEROSPACE en vue de leur vente et les biens
achetés en vue de leur revente.
Les ventes de biens sont comptabilisées lorsque l’ensemble des conditions suivantes ont été
satisfaites :
a) l’entreprise a transféré à l’acheteur les risques et avantages importants inhérents à la propriété
des biens ;
b) l’entreprise a cessé d’être impliquée dans la gestion, telle qu’elle incombe normalement au
propriétaire, et dans le contrôle effectif des biens cédés ;
c) le montant de la vente et des coûts encourus ou à encourir concernant la transaction peuvent
être évalués de façon fiable ;
d) il est probable que ZODIAC AEROSPACE sera payé du montant de la vente.

Une base LOTUS NOTES répertoriant les contrats « majeurs » du Groupe et leurs clauses est
disponible.
Les contrats qui y sont répertoriés sont ceux dont la valeur est supérieure à un million d’euros et/ou la
durée supérieure à 24 mois.

Page 6 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS
Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

Par ailleurs tout contrat contenant des clauses particulières/spécifiques figure dans cette base, pour
permettre une revue détaillée des cas particuliers des transferts de risques et avantages explicités ci-
après (cf. Annexe 2).

4.2 Critère du transfert des risques et avantages


Pour déterminer le fait générateur du transfert à l’acheteur des risques et avantages importants
inhérents à la propriété, il faut examiner les conditions dans lesquelles la transaction s’effectue. Dans
la majorité des cas, le transfert des risques et avantages inhérents à la propriété coïncide avec le
transfert du titre de propriété ou avec l’entrée en possession par l’acheteur (livraison physique).
Dans tous les cas, la détermination définitive du transfert des risques et avantages sera validée après
analyse des clauses de résiliation du contrat.
A titre d’exemples et sans caractères limitatifs, voici certaines situations dans lesquelles ZODIAC
AEROSPACE peut conserver les risques et avantages importants inhérents à la propriété:
a) lorsque ZODIAC AEROSPACE conserve une obligation en raison d’une exécution non
satisfaisante, non couverte par les clauses de garantie normales ;
b) lorsque la réalisation d’une vente particulière est subordonnée à la réalisation par l’acheteur de
sa propre revente des biens concernés ;
c) lorsque les biens sont livrés sous réserve de leur installation et que l’installation représente
une part importante du contrat qui n’a pas encore été achevée par l’entité ZODIAC
AEROSPACE; et,
d) lorsque l’acheteur a le droit d’annuler l’achat pour une raison précisée dans le contrat de vente
et que l’entreprise est dans l’incertitude quant à la probabilité de retour.
Une entité ZODIAC AEROSPACE confrontée à l’une de ces situations doit apprécier si les
circonstances de fait la conduise à différer la comptabilisation du chiffre d’affaires jusqu’au moment où
son implication dans la gestion du bien cédé permette de reconnaître le produit de la vente.

4.2.1 Prise en compte des Incoterms


Le transfert de propriété est fondé sur les Incoterms. Les principaux Incoterms utilisés par le Groupe
sont les suivants :
INCOTERMS 2010
Term Reconnaissance Conditions du transfert de propriété et du risque
du chiffre
d'affaires
EXW (Ex-Works) Immédiat Bordereau de livraison émargé par la personne désignée dans le
contrat quand le vendeur met a la disposition de l'acheteur les
biens sur le quai
FCA (Free Carrier, Named Immédiat Bordereau de livraison émargé par la personne désignée dans le
Place) contrat quand le vendeur délivré les biens au transporteur

DAP (Delivered at place, Différée Bordereau de livraison émargé par la personne désignée dans le
named place) contrat quand le vendeur met les marchandises (non déchargées)
à disposition de l'acheteur dans le pays d'importation au lieu
DDP (Delivered duty paid, Différée Bordereau de livraison émargé par la personne désignée dans le
named place) contrat quand le vendeur met les marchandises (non déchargées)
livrées à destination finale apres dédouanement import.

ZODIAC AEROSPACE constate que le délai entre la facturation, concomitante de l’expédition, et la


réception par le client est en général assez court (2 à 3 jours en moyenne toutefois, chaque entité du
Groupe ZODIAC AEROSPACE doit effectuer une revue systématique des expéditions facturées en
fonction des Incoterms, à chaque clôture trimestrielle). Lorsque cette revue révèle l’existence de cas

Page 7 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS
Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

significatifs, un retraitement du chiffre d’affaires doit être opéré après validation de la Direction
Financière de la branche de rattachement et éventuellement du Groupe.
Remarque : d’un point de vue juridique, le droit de propriété n’est pas matérialisé par la facture, elle
sert uniquement à appeler un règlement. Le transfert de propriété suit en effet les incoterms prévus au
contrat. A défaut de contrat ou de précisions sur le bon de commande, les stipulations de la facture
(Conditions Générales de Vente ou autres) servent de référence.
D’un point de vue comptable, la facture va servir de support à la comptabilisation du chiffre d’affaires,
mais in fine, seul les ventes « livrées » conformément aux contrats seront reconnues en chiffre
d’affaires.

4.2.2 Ventes « Bill and hold » / « Ship in Place »


Certains clients demandent parfois à ZODIAC AEROSPACE de conserver dans ses locaux ou dans
des locaux désignés par le client des produits dont la propriété leur a déjà été transférée. Dans ce
cas, la vente est néanmoins comptabilisée par l’entité ZODIAC AEROSPACE au moment de la
mise à disposition des produits au client, sous réserve que les 3 conditions suivantes soient
réunies (IAS 18, Appendix A, §1) :
1. la marchandise est physiquement clairement individualisée dans les locaux,
2. le client a explicitement accepté le transfert de propriété et supportera tous les risques
(notamment, si le produit est endommagé c’est l’assurance de l’acheteur qui viendrait à
s’appliquer). L’entité ZODIAC AEROSPACE doit donc disposer d’une lettre de la part du
client confirmant cette acceptation.
3. La lettre de demande du client ne doit pas apporter de modification des délais de règlement
des produits livrés.

4.2.3 Jalons de facturation


Il peut arriver qu’une entité du Groupe ZODIAC AEROSPACE livre partiellement un lot, mais doive
attendre la livraison du lot complet pour pouvoir le facturer. Le chiffre d’affaires correspondant à cette
livraison partielle est comptabilisé dans la mesure où :
 d’une part, le client a réceptionné le lot partiel et a donc accepté le transfert des risques et des
avantages correspondants, bien que la propriété n’ait pas été transférée concomitamment,
 d’autre part, l’entité ZODIAC AEROSPACE sait évaluer de manière fiable le montant de la
vente des produits inclus dans la livraison partielle (et pas seulement de celui du lot complet).

4.2.4 Clauses de réserve de propriété


ZODIAC AEROSPACE incorpore dans certains de ses contrats des clauses de réserve de propriété,
uniquement pour protéger la recouvrabilité du montant dû. Dans un tel cas, si une entité du Groupe
ZODIAC AEROSPACE a par ailleurs transféré les risques et avantages importants inhérents à la
propriété, la vente est reconnue et comptabilisée.
Cette solution est transposable aux autres situations où ZODIAC AEROSPACE ne conserve qu’une
part non importante des risques inhérents à la propriété : dans ce cas en effet, la vente est
comptabilisée (IAS 18.17).

4.2.5 Stock de consignation


Tout stock envoyé chez un client en consignation ne doit pas donner lieu à constatation de chiffre
d’affaires. Celle-ci n’intervenant que lorsque le client aura vendu le produit consigné.

Page 8 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS
Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

4.2.6 Buy-back de pièces détachées


Dans l’activité aéronautique, les ventes de produits incluent parfois un lot de pièces détachées
destinées à remplacer un composant d’usure défectueux. Ces pièces détachées, qui sont vendues en
même temps que l’équipement, peuvent toutefois être retournées à ZODIAC AEROSPACE par le
client à sa demande, lorsqu’il s’avère qu’il n’en aura plus le besoin (en pratique lorsqu’il cesse d’utiliser
le produit ou l’équipement principal concerné). En général, cette demande intervient dans un délai
compris entre 10 et 15 ans. La clause de retour des pièces détachées non-utilisées est appelée la
clause de « buy-back ».
Pour tous les contrats intégrant une clause de « buy back » il convient d’effectuer une analyse
statistique pour vérifier si ces clauses ont donné suite à des retours. Si oui, et que le montant est
significatif il conviendra d’enregistrer une provision (voir « ZA-F-6011 »). Dans les autres cas, ZODIAC
AEROSPACE considère que cette clause est un passif éventuel au sens de la norme IAS 37
« Provisions, passifs éventuels et actifs éventuels ». Par conséquent, le retour éventuel n’est pas
provisionné au moment de la vente, pour les raisons suivantes :
 ZODIAC AEROSPACE ne contrôle pas le fait générateur de la clause : la demande doit
émaner du client qui lui-même ne doit pas avoir utilisé la pièce détachée,
 L’historique de la mise en jeu des clauses démontre chez ZODIAC AEROSPACE que la
réalisation de la clause a été quasiment inexistante ; le remboursement est donc considéré
d’une manière générale comme improbable à la date de la vente.
En revanche, ce passif éventuel doit faire l’objet d’une information en annexe au titre des
engagements hors bilan (cf. procédure Groupe « Engagements hors Bilan ZA-F-6012»). En tout état
de cause, le passif doit être provisionné dès que le client notifie sa demande de remboursement à
l’entité ZODIAC AEROSPACE et la probabilité de retour réappréciée en fonction de l’expérience de
retours.

4.3 Critère de la probabilité de l’encaissement du montant de la vente


L’encaissement du montant de la vente doit être probable au moment de la réalisation de la
transaction.
A défaut, le chiffre d’affaires correspondant à la partie non probable n’est pas constaté.
Dans la pratique, un tel événement ne peut intervenir, car les procédures du Groupe imposent de
s'assurer de la solvabilité d'un client, et donc de la probabilité d'encaissement d'une vente avant la
réalisation de celle-ci.
En effet en pratique, toute livraison est contrôlée automatiquement ou manuellement en fonction du
carnet et de l'encours payeur en les confrontant à une limite de crédit revue périodiquement par les
Directions financières des sociétés et toute livraison en période douteuse n’est effectuée que si la
direction de l’entité concernée considère l’encaissement comme probable.
Le traitement comptable ultérieur de la créance client est du ressort de la procédure « Instruments
financiers ».

4.4 Comptabilisation
Les ventes de biens sont présentées en tant que chiffre d’affaires au compte de résultat.
Ce chiffre d’affaires exclut le port refacturé séparément au client ; celui-ci étant inclus dans la ligne
« Autres produits de l’activité ».

4.5 Traitement Inter-Entreprises


Pour toutes transactions « inter-entreprises », l’incoterm sera toujours EXW (Ex-Works)

Page 9 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS
Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

5 FAIT GENERATEUR ET COMPTABILISATION DES PRESTATIONS D’ETUDES


FINANCEES

5.1 Scénarios possibles


L’arbre de décision ci-dessous présente les différents scénarios d’études d’engineering du Groupe
ZODIAC AEROSPACE ainsi que les potentiels impacts sur la constatation du chiffre d’affaires.
Begin

No
Construction Yes
Contract?

SFE (sole-source),
Selectable SFE
Yes Contract or catalog/ No
Follow IAS11
technology
investment? ZA-F-XXXX

Design phase
Platform eligible (NRC) separate
CAPDEV for activity from
No Scenario 6 Yes No
(IAS38) capitalization by production
ZA-F-6088
the Group? deliveries (RC)?
Yes
Engineering
Project Sales
CAPDEV >100K€/$ and Scenario 7
No Yes
request total NRC sales
(Scenario 5) >10% of total
sales ?
ZA-F-6019
ZA-F-6019 Both
Do not recognize
NRC+RC
revenue by
together is No Scenario 1
percentage of
Profitable? ZA-F-6019
completion Annexe 4

Yes

Milestone
But only
Accounting
Scenario 3 Yes Production is No Scenario 2
Method
ZA-F-6019 profitable? ZA-F-6019
(Scenario 4)
Annexe 4 Annexe 4
ZA-F-XXXX
SFE – Supplier Furnished Equipement (ex. avionics, oxygen masks…) ZA-F-6019

BFE – Buyer Funished Equipment (ex. seats, galley-inserts, IFE…)

Scénarios 1, 2, 3 et 4 :
Les prestations d’études financées par des clients qui excèdent les seuils mentionnés ci-dessous
(100K€/$ et total des coûts non-récurrents des ventes >10% du total des ventes de l’entreprise)
doivent être comptabilisées à l’avancement.
Par conséquent il est nécessaire d’établir les procédures suivantes pour ces études :
 établissement d’un budget fiable à fin d’affaire révisé mensuellement, et validé par le
management local.
 comptabilisation du chiffre d’affaires et de la marge à chaque clôture en utilisant la méthode de
l’avancement par les coûts.
Cet avancement par les coûts se détermine de la manière suivante :

Coûts Directs Totaux encourus depuis le debut du programme


 % d' avancement
Coûts Directs Totaux a terminais on revisé de l' etudes

Page 10 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS
Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

Remarque pour scénario 1 :


Si le contrat est déficitaire, la perte à terminaison correspondante doit être immédiatement
provisionnée (Cf. « provisions et passifs non financiers ZA-F-6011» pour plus de détail).

Remarque pour scénario 4 :


Par ailleurs, du fait de la complexité/lourdeur des suivis par avancement de coût, cette méthode par
avancement de coût est la méthode préférentielle si :
 lorsque le chiffre d’affaire annuel total des clients Hors Groupe, des prestations d’études
financées, représente au moins 10% du chiffre d’affaires annuel de l’entité et 100.000 euros
hors taxe,
 ET le montant du contrat de prestation est supérieur à 100.000 euros hors taxe.
Le revenu des prestations d’études qui restent en deçà des critères ci-dessus, est comptabilisé à
l’achèvement du contrat ou de l’un de ses jalons si prévus dans le contrat. Les travaux en cours et la
marge non comptabilisée cumulés à la clôture sur ces contrats sont en effet jugés non significatifs au
niveau du Groupe. Le montant des coûts est donc suivi en encours jusqu’à l’achèvement du contrat /
jalon où la totalité des coûts encourus est passée en charge.
Une revue périodique des montants stockés en encours au titre de ces études doit être effectuée pour
assurer que ce montant ne comprend pas de dérives par rapport aux coûts initiaux prévus. Les coûts
associés aux diminutions de marge doivent être comptabilisés comme dépenses.

Scénario 5 :
Pour ce qui concerne les prestations d’études qui s’inscrivent dans un contrat mixte (partie financée
par le client, partie autofinancée) sur un programme aéronautique éligible à la capitalisation de frais de
développement, se référer au traitement comptable proposé par la procédure « coûts de
développement ZA-F-6088 » pour la partie autofinancée de ces contrats.

Scénario 6 :
Si le programme aéronautique n’est pas éligible à la capitalisation des frais de développement
(CAPDEV refusée), les coûts de Recherche et de Développement sont directement comptabilisés en
charge sur la période. La partie vendue des coûts de R&D est facturée sur la base des jalons
contractuelle du projet.
Remarque : il n’est pas constaté de chiffre d’affaires à l’avancement sur la partie vendue des coûts de
Recherche et de Développement.

Scénario 7 :
Ce scénario ne s’applique uniquement à la société Zodiac Inflight Innovation US (IFA). Ce traitement
s’applique seulement aux coûts encourus par la R&D pour le développement continu (ex. RAVE
Systems).
Dans ce scénario, les phases d’engineering et de production sont liées. Les coûts d’engineering sont
une composante des coûts de production des livraisons série.
Les coûts de Recherche et de Développement doivent être capitalisés en en-cours d’engineering. Ils
seront ensuite amortis en fonction des livraisons série.

Page 11 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS
Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

Les facturations des études vendues doivent être comptabilisées en Produits Constatés d’Avance
(PCA). Ces revenus seront ensuite constatés au prorata des livraisons série (reprise mensuelle des
PCA en fonction des livraisons).

5.2 Comptabilisation
Les ventes de prestations d’études réalisées sont présentées en tant que chiffre d’affaires au compte
de résultat et comptabilisées à l’avancement de la manière suivante :
 les produits du contrat en chiffre d’affaires au compte de résultat et en créance client au bilan,
 les coûts du contrat sont ventilés dans le compte de résultat par nature de dépenses,
conformément à la nomenclature des charges d’exploitation du compte de résultat du Groupe
ZODIAC AEROSPACE (achats de matière, autres charges externes, frais de personnel,
amortissements, etc.),
 les provisions pour perte à terminaison sont présentées sur la ligne « dotations aux
provisions » du compte de résultat et dans les « provisions courantes » au passif du bilan
« provisions et passifs non financiers ZA-F-6011 »
 les avances clients non encore utilisées sont présentées au passif du bilan dans le poste
« autres dettes», parmi les passifs courants.
Les coûts d’engineering associés à des études vendues doivent être comptabilisés dans les coûts
directs afin de refléter la marge brute de ces études.

5.3 Traitements Interentreprises


La nouvelle exigence de cette procédure précise qu’aucune étape de paiement ne doit se faire au
niveau « inter-entreprises ». Les paiements interentreprises doivent dorénavant comprendre la
méthode de pourcentage d’avancement.
Si l'entité encourt des frais de R & D et détient la propriété intellectuelle (l’IP est conservée par
l'entreprise qui émet la facture NRE), les coûts doivent être comptabilisés dans le bilan (compte de
stocks) et une fois le chiffre d'affaires généré par la vente des coûts récurrents, ces coûts R & D
capitalisés sont amortis sur la base Shipsets livrés.
Pour plus de précisions, veuillez-vous référer à l'annexe 5 pour un exemple d’écritures comptables qui
illustrent comment les transactions interentreprises devraient être réservées.

6 PRESTATIONS DE MAINTENANCE MCO ET PBH


Ces prestations présentent la particularité d’être facturées sur une base indépendante des travaux
effectués. Le nombre de ces travaux étant lui-même indéterminé. Plus précisément :
 maintenance forfaitaire (fréquence de facturation variable suivant les contrats), quelque soit le
niveau des interventions (contrat Maintenance en Condition Opérationnelle dit « MCO ») ou,
 maintenance facturée sur la base du nombre d’heures d’utilisation (de vol pour les avions), que
les appareils soient en panne ou non (contrat « Pay By the Hour » dit « PBH »).

6.1 MCO
Le chiffre d’affaires de ces prestations doit être comptabilisé selon la méthode linéaire sur la durée du
contrat (conformément à IAS18-25) ; il s’agit souvent d’un forfait mensuel qui est facturé au client
indépendamment du flux physique des pièces.
En contrepartie de ce chiffre d’affaires, les coûts directs réels encourus sur ces contrats sont
comptabilisés. Si les coûts réels sont inférieurs à ceux estimés (coûts de réparation unitaires moins
élevés ou moins de retour de pièces que prévu), une provision pour coûts de maintenance futurs doit
être constatée.

Page 12 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS
Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

Par ailleurs, en fonction de l’évolution des coûts de maintenance réels de ces contrats, il convient de
mettre à jour la marge attendue globale. Pour plus de détail, se référer à la procédure sur les «
provisions et passifs non financiers ZA-F-6011».
Cependant, pour les commandes MCO à faible valeur (moins de 15 000 Euros par an), les revenus et
les coûts peuvent complètement comptabilisés au moment de la facture, plutôt que sur une méthode
d’amortissement linéaire.

6.2 PBH (Pay By the Hour)


Le chiffre d’affaires de ces prestations doit être comptabilisé selon les heures de vol validées avec le
client, ces dernières étant l’unité d’œuvre de la facturation.
En contrepartie de ce chiffre d’affaires, les coûts directs réels encourus sur ces contrats sont
comptabilisés. Si les coûts réels sont inférieurs à ceux estimés (coûts de réparation unitaires moins
élevés ou moins de retour de pièces que prévu), une provision pour coûts de maintenance futurs doit
être constatée.
Par ailleurs, en fonction de l’évolution des coûts de maintenance réels de ces contrats, il convient de
mettre à jour la marge attendue globale. Pour plus de détail, se référer à la procédure sur les «
provisions et passifs non financiers ZA-F-6011».

7 TRAITEMENTS COMPTABLES PARTICULIERS

7.1 Royalties
Les royalties - ou redevances – sont une rémunération de l’utilisation d’actifs à long terme de ZODIAC
AEROSPACE comme par exemple les brevets, marques, et autres droits de propriété intellectuelle.
Les redevances de propriété intellectuelle doivent être comptabilisées au fur et à mesure qu’elles sont
acquises, conformément à la substance de l’accord concerné, si en outre les deux conditions suivantes
sont réunies :
a) il est probable que ZODIAC AEROSPACE sera payé du montant des redevances à
comptabiliser ;
b) le montant du revenu peut être évalué de façon fiable.

Les royalties reçues sont inscrites à la rubrique « autres produits de l’activité » au compte de résultat.

7.2 Produits d’intérêts


Les produits d’intérêt sont les produits financiers qui portent sur les créances détenues par ZODIAC
AEROSPACE.
Il peut s’agir :
 de la facturation explicite d’intérêts, prévue au contrat en contrepartie du crédit accordé à
l’entreprise,
 de pénalités pour paiement tardif, qui s’acquièrent prorata temporis.

Les produits d’intérêts doivent être comptabilisés prorata temporis, c'est-à-dire en fonction du temps
écoulé, en tenant compte du rendement effectif de l’actif. En outre les deux conditions suivantes
doivent être réunies :
a) il est probable que ZODIAC AEROSPACE sera payé du montant des produits d’intérêt ;
b) le montant du produit peut être évalué de façon fiable.

Page 13 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS
Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

Les produits d’intérêt sont inscrits en tant que produits financiers (dans le résultat financier) au compte
de résultat.

7.3 Pénalités
Des sanctions peuvent être imposées par le Client sur la Société dans les cas où il ya des violations
contractuelles (ex. Livraisons tardives à la clientèle). En général, le processus de comptabilité se
présente comme ci-après:

7.3.1 Avant de recevoir les demandes de pénalité des clients


Sur une base mensuelle, l’entreprise doit évaluer la probabilité et calculer la meilleure estimation de
l'issue la plus probable. Cette estimation doit alors être enregistrée dans les provisions pour risques et
charges. Le compte de contrepartie sera de frais généraux et administratifs.

7.3.2 Lorsque les demandes de pénalité des clients sont reçues


Bien que des demandes aient été reçues, le règlement / résultat est toujours en attente et l'estimation
de la demande doit être enregistrée dans les provisions pour risques et charges. Le compte de
contrepartie sera de frais généraux et administratifs.

7.3.3 After Claims are Settled


L’indemnisation du client ne peut se faire que dans le cas où la demande de pénalité ait été décidée
par l’entreprise (ex. Des remises de prix, shipsets gratuits, un règlement en espèces, etc ..). Par la
suite, une réduction du chiffre d'affaires est enregistrée. Des provisions seront par la suite mises à
disposition et le compte de contrepartie représentera une note de crédit au client qui aura un impact
sur le fonds de roulement.
Pour plus de détails sur les provisions, veuillez-vous référer à la procédure ZA-F-6011.

7.4 Réductions de prix


Tout rabais, remise, ristourne accordé à un client est déduit du chiffre d’affaires présenté au compte de
résultat, y compris les primes, quand ceux-ci sont dépendants du chiffre d’affaires réalisé.
Les escomptes financiers pour règlement rapide ou comptant sont inscrits dans les autres charges
financières, sauf lorsque manifestement, ces escomptes ne rémunèrent pas normalement les termes
d’encaissement prévus. C’est le cas notamment en Allemagne. Dans ce cas, ils sont assimilés à une
remise et sont comptabilisés en diminution du chiffre d’affaires.
En revanche, les dépenses suivantes sont inscrites en charges :
 les commissions versées à des agents ou des intermédiaires qui sont indépendants du client
final,
 les participations financières aux coûts de promotion des produits (participations publicitaires,
etc.),

Page 14 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS
Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

8 TERMINOLOGIE
SFE - Supplier Furnished Equipment. SFE est un équipement standard qui constitue la majeure partie
du matériel installé sur un aéronef. Il est généralement commandé aux fournisseurs exclusifs avec
lesquels nous possédons un accord de partenariat / partage des coûts. Par exemples, les équipements
Zodiac Aerospace SFE inclus les systèmes de déchets et d'eau, avionique, les masques à oxygène,
etc.
BFE - Buyer Funished Equipment. BFE est équipement en option choisie lors de la production de
l'avion et géré commercialement entre la compagnie aérienne et les fournisseurs BFE. Les
compagnies aériennes sont entièrement responsables de la négociation directe avec le fabricant OEM
pour toutes les modalités de l'achat. Par exemple, les équipements Zodiac Aerospace BFE inclus des
sièges, systèmes de divertissement en vol, etc .

9 DOCUMENTS DE REFERENCE
ZA-F-6005 Contrats Commerciaux
ZA-F-6011 Provisions et Passifs Non-Financiers
ZA-F-6012 Engagements Hors Bilan
ZA-F-6088 Capitalisation des couts de Développements (IAS 38)

10 ANNEXES

10.1 Annexe 1: Lissage de CA pour gratuit contractuel

10.1.1 Cas général :


Exemple : dans le cadre d’un contrat, une entité ZODIAC AEROSPACE livre 7 produits en août N et
les 6 restants dont un gratuit en septembre N. Le chiffre d’affaires du mois d’août sera donc de
èmes èmes
7/13 du chiffre d’affaires du contrat. Le chiffre d’affaires du mois de septembre sera lui de 6/13 .
La marge dégagée sur ce contrat (chiffre d’affaires – coût des ventes) sera donc linéarisée. Le prix
unitaire sera lui de 12/13ème du prix unitaire contractuel des produits « payants ».

10.2 Annexe 2: Base des contrats commerciaux


Cette base dans lotus notes est un des supports à l’analyse des clauses spécifiques de nos contrats
affectant notre reconnaissance du CA.
Pour plus de détail sur cette base, se référer à sa procédure d’utilisation détaillée (Procédure Base
Contrats Commerciaux ZA-F-6005).

Page 15 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
10.3 Annexe 3 : Incoterms

Page 16 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS
Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

10.4 Annexe 4 : Chiffre d’Affaires Etudes

Scénario Etape Statut Coûts Engineering Chiffre d'affaires Engineering Commentaires

Au lancement d'un programme, la comptabilisation de la perte à terminaison doit


être immédiatement provisionnée, venant ainsi diminuer la marge de la phase
ENGINEERING Non rentable d'engineering (cf. ZA-F-6011 pour les instructions).

Tous les coûts d'Engineering sont enregistrés dans le code projet ERP.
1 Tous les coûts d'Engineering (financés ou non par le client) seront enregistrés La reconnaissance du chiffre d'affaires est faite au % d'avancement avec une marge nulle.
dans le compte Engineering dans le P&L.

PRODUCTION Non rentable Dès le commencement de la phase d'Engineering, la provision pour perte à
terminaison est extournée mensuellement pour compenser la perte sur la marge
d'Engineering.
Le chiffre d'affaires et la marge reconnues en fin d'année devraient être correctement
ajustées par rapport aux dernières estimations des coûts à l'avancement.
ENGINEERING Rentable Tous les coûts d'Engineering sont enregistrés dans le code projet ERP.
Tous les coûts d'Engineering (financés ou non par le client) seront enregistrés La reconnaissance du chiffre d'affaires et de la marge est faite au % d'avancement depuis le
La fiabilité des estimations des coûts à l'avancement est déterminante pour correctement
dans le compte Engineering dans le P&L. démarrage du programme.
reconnaitre la marge pendant la phase d'engineering. Si nous avons des difficultés à
2
évaluer les coûts à l'avancement, spécifiquement durant les premiers jalons du projet,
Les coûts supplémentaires par rapport au budget initial ne sont pas comptabilisés Chaque mois, la marge à l'avancement de la phase d'engineering du projet doit être
nous pouvons:
en en-cours de production, mais impacteront directement le P&L durant la même estimée pour reconnaitre un chiffre d'affaires et une marge appropriés.
PRODUCTION Rentable a) Reconnaitre le chiffre d'affaires avec une marge nulle basée sur le pourcentage
période fiscale.
d'avancement jusqu'à avoir une meilleure visibilité. CDR (Customer Design Review)
devrait être une bonne indication pour commencer à reconnaitre la marge.

Au lancement du programme, la comptabilisation de la provision sur chiffre d'affaires


correspond à la juste valeur du projet d'engineering (la juste valeur du projet d'engineering
ENGINEERING Non rentable Tous les coûts d'Engineering sont enregistrés dans le code projet ERP.
est égale à la valeur des coûts d'engineering).
Tous les coûts d'Engineering (financés ou non par le client) seront enregistrés
Mais les dans le compte Engineering dans le P&L.
A la clôture mensuelle, les factures de NRE sont déduites de la totalité de la provision. Les phases d'engineering et de production sont considérées comme des activités
3 deux réunies
distinctes mais font parti d'un contrat unique.
= Rentable Les coûts supplémentaires par rapport au budget initial ne sont pas comptabilisés
La reconnaissance du chiffre d'affaires est faite au % d'avancement avec une marge nulle.
en en-cours de production, mais impactera directement le P&L de la même année
PRODUCTION Rentable fiscale.
Dès la phase de le démarrage de la phase de production, le montant restant de la provision
est déduite des ventes récurrentes de shipsets.

Page 17 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
10.1 Annex 5: Transactions Interenterprise– Exemples
Case 1 : NRE Phase is profitable
Assumptions
Sub-contractor
Total YTD %
Program Completion
Revenue 2,000 400 20%
Cost (1,000) (200) 20%
Margin 1,000 200

Integrator
Total YTD %
Program Completion
Revenue 6,000 480 8%
Cost (5,000) (400) 8%
Margin 1,000 80

Billings 1,000

Accounting Entries YTD Comment


Sub-contractor Dt Ct

A/R Interco or Accrued income Interco 400 Sub-contractor to bill Integrator in accordance with % completion
Sales NRE - Interco 400

COS 200
A/P Third Party 200

Integrator

A/R Third Party 1,000


Sales NRE - Third Party 1,000

Sales NRE - Third Party 520


Billings in excess of costs 520 Adjust 3rd party billing to Integrator % of completion

COS - Interco 400


A/P Interco 400

Page 18 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS
Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

Case 2 : NRE Phase is loss making


Assumptions
Sub-contractor
Total YTD %
Program Completion
Revenue 1,000 200 20%
Cost (2,000) (400) 20%
Margin (1,000) (200)
FMV accrual 1,000 200
Adjusted Margin - -

Production 100 (nber of products sold for the total program)

Selling price 100


COS (60)
Margin per unit 40

Integrator
Total YTD %
Program Completion
Revenue 3,000 100 3%
Cost (6,000) (200) 3%
Margin (3,000) (100)
FMV accrual 3,000 100
Adjusted Margin - -

Production 100 (nber of products sold for the total program)

Selling price 300


COS (200)
Margin per unit 100

Accounting Entries YTD Comment


Sub-contractor Dt Ct

A/R Interco or Accrued income Interco 200 Sub-contractor to bill Integrator in accordance with % completion
Sales NRE - Interco 200

Accrued Income Fair Market Value 200 Recorded before in WIP non billable
Sales NRE - 3rd Party 200 Recorded before in crediting COS

COS 400
A/P - 3rd party 400 P&L impact nil during engineering phase

Integrator

Accrued Income 3rd Party (invoice to be issued) 100


Sales NRE - Third Party 100

Accrued Income Fair Market Value 100 Recorded before in WIP non billable
NRE sales - thirdParty 100 Recorded before in crediting COS

COS - Interco 200


A/P Interco 200

Page 19 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS
Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

Accounting Entries Production (1 equipment sold)

Sub-contractor Dt Ct
A/R Interco 100
Sales Production - Interco 100

COS 60
A/P - 3rd Party 60

Sales Production - 3rd Party 10 End of development FMV = 1000$; reversal 10$ for each unit
Accrued income - Fair Market Value 10

Integrator
A/R 3rd Party 300
Sales Production - 3rd Party 300

COS - Interco 100


COS - 3rd party 100
A/P - 3rd Party 100
A/P - Interco 100

Sales Production - 3rd Party 30 End of development FMV = 3000$; reversal 30$ for each unit
Accrued income - Fair Market Value 30

New accounting policy - production of 1 unit


Sub-
Integrator
contractor

Selling price 100 300


FMV reversal (10) (30)
Net Sales 90 270
COS (60) (200)
Margin 30 70
% 33% 26%

Previous accounting policy - Production of 1 unit


Sub-
Integrator
contractor

Net Sales 100 300

WIP reversal (10) (30)


COS (60) (200)
Total COS (70) (230)

Margin 30 70
% 30% 23%

Page 20 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.
CHIFFRE D’AFFAIRES ET AUTRES REVENUS
Référence : ZA-F-6019 - Révision : A

NOTE
Not only will you record the FMV sales, but you will also have to reclass the corresponding
overheads into the COS, so you show a 0% gross margin on the FMV sales.

Example below to clarify

OLD NEW
Revenue 1,000 Revenue 1,000
Engineering OH (2,000) Engineering OH (2,000)

NRE Sales 1,000 NRE Sales 1,000


FMV Sales 1,000

COS of NRE (1,000) COS of NRE (1,000)


COS of FMV Sales (1,000)
Margin - Margin -

OH (2,000) OH (2,000)
COS of NRE 1,000 COS of NRE 1,000
Non-billable WIP 1,000 COS OF FMV Sales 1,000

Net P&L Impact - Net P&L Impact -

Page 21 / 21
Ce document est la propriété du Groupe ZODIAC AEROSPACE, il ne peut être utilisé, reproduit ou transmis sans son autorisation.
Lorsque le document est diffusé électroniquement, la validité des versions imprimées est de la responsabilité de l’utilisateur.