Vous êtes sur la page 1sur 5

5ème année pharmacie Les éléments toxiques dans l’eau de boisson 2018/2019

Introduction :

Une pollution industrielle du captage ou une dégradation des réseaux de distribution


peut entraîner la présence d'éléments toxiques dans l'eau, dangereux pour la santé en
cas de consommation régulière. Ils sont essentiellement représentés par les métaux
lourds (plomb, nickel, mercure, chrome, cadmium, arsenic...), et par le cyanure.

Certains métaux ont des effets bénéfiques, du moins à faible concentration


(oligoélément) ; leur présence en quantité insuffisante peut entraîner des maladies
cependant à concentration un peu plus élevée ils peuvent devenir nettement toxiques.
Parmi les métaux les plus dangereux, on peut citer : le béryllium, cadmium, chrome,
plomb, mercure, argent et arsenic.

La présence de métaux dans l'environnement est causée principalement par l'action


des agents atmosphériques sur les roches et les sédiments, le lessivage des sols et les
rejets industriels.

Le fluor
Utilisation :
Le fluor est utilisé dans la fabrication de l'aluminium, de l'acier, du verre, de l’émail,
de la brique, de la poterie et du ciment, dans la production de substances chimiques
fluorées et d’engrais phosphatés, dans la fonderie, le soudage et le brasage des
métaux.
Le fluorure de sodium (NaF) est utilisé dans la préparation de divers pesticides, y
compris les insecticides et les produits de préservation du bois.
Origine :
Les eaux souterraines peuvent également contenir de fortes concentrations de
fluorure en raison du lessivage des roches. Les usines de fabrication de produits
chimiques et les étangs d’eaux résiduaires peuvent contribuer, directement par les
effluents ou indirectement par volatilisation, à introduire du fluorure dans les sources
d’eau brute.
Effets sur la santé :
Chez les humains, l'ingestion de doses critiques de fluorure peut entraîner nausées,
vomissements, douleurs abdominales, diarrhée, fatigue, somnolence, coma,
convulsions, arrêt cardiaque et mort.
La dose mortelle de fluorure de sodium pour l'homme est d'environ 5 g.

La fluorose dentaire est une hypominéralisation permanente de l’émail dentaire due à


une perturbation du développement des dents causée par le fluorure. Sous les formes
les plus bénignes, seule la couche superficielle de l’émail est touchée et des lignes
blanches diffuses apparaissent sur la dent.
Méthodes de dosage :
-Méthode au zirconium et ériochrome-cyanine R :
Les ions fluor forment avec le zirconium et en présence d’ériochrome-cyanine R u
complexe susceptible d’ dosage spectrophotométriqe indirect.
-Méthode à l’alizarine et au nitrate de lanthane :
Le fluor donne avec l’alizarine complexon et le nitrate de lanthane un complexe
ternaire susceptible d’un dosage colorimétrique.
-Méthode ionométrique :
1 Les éléments présentant un risque pour la santé Dr SIDI YAKOUB
5ème année pharmacie Les éléments toxiques dans l’eau de boisson 2018/2019

La mesure de l’activité ionique du fluor dans des conditions expérimentales bien


définies de concentration en ions, de pH et de complexant permet de déterminer la
concentration de cet élément dans l’eau.

Normes et interprétations :
La concentration maximale acceptable (CMA) de fluorure dans l’eau potable est de
1,5 mg/L.
Dans l'eau destinée à la consommation humaine, l'OMS fixe une valeur guide de 1,5
mg / L et précise que les normes spécifiques à chaque pays devraient tenir compte des
conditions climatiques, de la quantité d'eau consommée ainsi que des autres apports
éventuels.
Le mercure
Origine/fabrication :
-L'écorce terrestre contient en moyenne environ 0,02 ppm de cet élément. Le Cinabre
(HgS) est le minéral mercuriel le plus largement répandu.
Le mercure est un produit de propagation ubiquitaire. Les dérivés inorganiques que
les dérivés organiques du mercure sont dangereux pour l'environnement, les dérivés
organiques étant toutefois nettement plus toxiques.
- pollution par l’industrie : extraction minière, raffinerie, cimenterie, sidérurgie,
traitement des phosphates et industrie de la pâte de papier.
Effets toxiques :
Les troubles neuropathiques et rénaux constituent les deux principales réactions à
l'intoxication mercurielle. Les premiers sont caractéristiques de l'intoxication par les
sels méthylmercuriques et éthylmercuriques, qui ne causent que des lésions minimes
au foie et aux reins. Les derniers sont caractéristiques de l'intoxication par le mercure
inorganique.
L’Hg induit une intoxication chronique « hydrargyrisme » qui est caractérisée par des
neuropathies, hyper salivation, hypersudation, ataxie locomotrice et des paralysies
nerveuses périphériques.
Méthodes de dosage :
Dosage du mercure total :
-Méthode par spectrophotométrie d’absorption atomique sans flamme après
minéralisation au permanganate péroxodisulfate :
-Méthode par spectrophotométrie d’absorption atomique sans flamme après
minéralisation au brome :
-Méthode par absorption atomique sans flamme :
Dosage du mercure total :
-Méthode par spectrophotométrie d’absorption atomique sans flamme après
minéralisation au brome :
Normes et interprétations :
Le mercure est un élément toxique qui n'accomplit aucune fonction physiologique
utile chez l'homme; en conséquence, on a fixé une concentration maximale acceptable
de 0,001 mg/L (1 µg/L) de mercure dans l'eau potable.
Pour l'eau destinée à la consommation humaine, l'OMS, les directives du Conseil des
communautés européennes et la réglementation française indiquent comme valeur
limite 1 µg / L.
La concentration du mercure dans les végétaux peut varier de 1 à 10 µg/ kg;
toutefois, des teneurs plus élevées peuvent être rencontrées si le sol est riche en
mercure.

2 Les éléments présentant un risque pour la santé Dr SIDI YAKOUB


5ème année pharmacie Les éléments toxiques dans l’eau de boisson 2018/2019

D'une façon générale, la teneur en mercure des eaux souterraines n'excède pas
0,1µg/L bien qu'elle puisse atteindre 80 µg/L dans des sources situées à proximité de
gisements minéraux

L’arsenic
Origine dans l’eau de boisson :
-Les effluents industriels contribuent également à la présence d’arsenic dans
l’eau dans certaines régions.
-L’arsenic est d’autre part utilisé à des fins commerciales, principalement dans
les alliages et les conservateurs du bois.
-L’utilisation de combustibles fossiles explique aussi la présence d’arsenic
dans l’environnement du fait de dépôts atmosphériques dispersés.
La toxicité de l’arsenic :
L’exposition chronique à l’arsenic est un facteur de risque ;
• de cancer du poumon, inscrit à ce titre dans les tableaux de maladies
professionnelles.
• de cancer de la peau (en cas d'exposition prolongée),
• de cancer de la vessie
• de cancer du rein.
• d'athérosclérose (notamment de la carotide).
Après une exposition prolongée à l’arsenic, les premières modifications concernent
généralement la peau par un changement de la pigmentation. Le cancer survient plus
tardivement et peut mettre plus de 10 ans à apparaître. L’absorption d’arsenic par la
peau ne présente pas de risque pour la santé .
Dosage :
-Méthode de CRIBIER : l'hydrogène naissant produit par action de l'acide sulfurique
dilué sur des pastilles de ZINC agit sur les composées arsenicales pour donner de
l'hydrogène arsénié également gazeux.
L'hydrogène arsénié est ensuite amené au contact d'un papier préalablement trempé
dans une solution aqueuse à5% de chlorure.

-Méthode par spectrophotométrie d'absorption moléculaire

-Méthode par spectrophotométrie d’absorption atomique avec génération d’hydrure :

-Méthode par spectrophotométrie d’absorption atomique avec atomisation


électrothermique:
-Méthode par spectrophotométrie d’émission à l’aide d’un générateur inductif de
plasma (ICP)
Les normes :
La concentration maximale acceptable (CMA) d’arsenic dans l’eau potable est de
0,010 mg/L (10 µg/L)
La concentration maximale admissible (CMa) :0,05 mg/L

3 Les éléments présentant un risque pour la santé Dr SIDI YAKOUB


5ème année pharmacie Les éléments toxiques dans l’eau de boisson 2018/2019

Le plomb
Utilisation :
Le plomb a été autrefois utilisé pour la fabrication de canalisations des réseaux
intérieurs et de branchements publics d’eau potable, ce qui explique qu’on peut le
détecter parfois dans l’eau du robinet.
Le plomb a servi aussi d’anti-détonant dans l’essence jusqu’à la fin des années 1980.
Les teneurs en plomb dans l’essence ont été progressivement réduites depuis.
Le plomb dans l’eau :
L'eau qui sort des captages et des usines de traitement d'eau potable ne contient
généralement pas de plomb. C'est au contact de canalisations en plomb des réseaux de
distribution que l'eau se charge progressivement en plomb, et ce d'autant plus que :
le temps de stagnation de l'eau dans les canalisations en plomb est long ;
la longueur des canalisations en plomb est importante ;
l'eau est acide et/ou faiblement minéralisée ;
Toxicité du plomb :
Les enfants, particulièrement ceux âgés de moins de 6 ans, constituent la population la
plus exposée au risque d'intoxication par le plomb.
Chez l'enfant, l'absorption de plomb peut entraîner des troubles à l'acquisition de
certaines fonctions cérébrales supérieures, et a un ralentissement de la croissance. On
peut constater des anémies (saturnisme) et des troubles neurologiques sévères en cas
de fortes intoxications.
Chez l'adulte, le plomb peut être responsable de douleurs abdominales, de troubles
neurologiques, d'anémie et peut être à l'origine d'une hypertension artérielle.
Au moment de la grossesse, le plomb éventuellement stocké dans les os de la mère
antérieurement exposée est relégué dans le sang et contamine le fœtus, puis se
retrouve dans le lait maternel et peut contaminer le nourrisson pendant la période
d'allaitement.
Dosage :
Les méthodes de prélèvement recommandées (eau de robinet) :
La méthode de prélèvement consiste à réaliser deux prélèvements, l'un après 30
minutes de stagnation et l'autre après écoulement. En effet, on considère
habituellement qu'une période de 30 minutes correspond au temps moyen de
stagnation de l'eau entre deux utilisations. De plus, le résultat obtenu avec le
prélèvement après écoulement correspond à l'exposition minimale du consommateur.

Méthode par spectrophotométrie d’absorption atomique avec atomisation


électrothermique :
Méthode par spectrophotométrie d’absorption atomique avec flamme :
Méthode par spectrophotométrie d’émission à l’aide d’un générateur inductif de
plasma :

Normes et interprétation :
Plomb : la limite de qualité est fixée à 10 µ g/L.

4 Les éléments présentant un risque pour la santé Dr SIDI YAKOUB


5ème année pharmacie Les éléments toxiques dans l’eau de boisson 2018/2019

Le cadmium

Origine :
- Effluents industriels : galvanoplastie.
- Entraînement par les pluies de fumées industrielles.
- Dissolution à partir des canalisations galvanisées ou en plastique.

Méthodes de dosage:
La méthode par colorimétrie permet des dosages sans disposer de matériel très spécialisé mais
nécessite de nombreuses manipulations ; sa limite de détection est de 20 µg/L.
Les méthodes par spectrophotométrie d’absorption atomique avec flamme ou atomisation
électrothermique sont les deux méthodes de choix en raison de leur relative facilitée de mise en
œuvre et de leur grande sensibilité (1 à 2 µg/L).

5 Les éléments présentant un risque pour la santé Dr SIDI YAKOUB