Vous êtes sur la page 1sur 7

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Faculté de Médecine
Département de Pharmacie

LES SOUS-PRODUITS DE LA
CHLORATION DE L’EAU ET
SANTE DU CONSOMMATEUR

Année universitaire 2018-2019


Par Dr Masmi.N
Les sous-produits de la chloration de l’eau et santé du consommateur 2018-2019 Dr Masmi.

PLAN

I. Introduction

II. Définition des sous-produits de la désinfection

III. La formation des sous-produits de chloration dans l’eau potable

1. Le mécanisme de formation des SPC.


2. Les différentes classes des SPC.
3. Les principaux facteurs influençant la formation des SPC.

IV. Les sous produits de chloration et santé humaine

1. Les voies d’exposition aux SPC


2. Pharmacocinétique et métabolisme des SPC
3. Les effets des SPC sur la santé humaine
a. Les effets cancérigènes.
b. Les effets sur la reproduction et le développement.

2
Les sous-produits de la chloration de l’eau et santé du consommateur 2018-2019 Dr Masmi.

I. Introduction :
La chloration de l’eau est un moyen très efficace de la désinfection de l’eau qui a permis de
réaliser des progrès considérables en termes de santé publique dans la plupart des pays. Cette
révolution de la purification de l’eau est considérée comme la réussite majeure du 20éme
siècle en permettant de réduire considérablement les maladies dues à l’eau. Cependant, les
années 1970 marquent un tournant important dans l’histoire de la désinfection de l’eau, en
révélant le revers de cette technique efficace : la formation, lors du processus de chloration, de
produits chimiques potentiellement dangereux pour la santé. Des lors, les décideurs de santé
publique ont été amenés à s’intéresser à cet aspect plus sombre de la chloration de l’eau afin
d’évaluer le risque qu’elle représente.

II. Définition des sous-produits de la désinfection


Les sous-produits de la désinfection sont des substances chimiques, organiques et
inorganiques qui peuvent être formées lors de la réaction d'un désinfectant avec de la matière
organique présente dans l'eau.

III. La formation des sous-produits de la chloration (SPC) dans l’eau potable:

1. Le mécanisme de formation des SPC :

Les sous-produits de la chloration (SPC) dans l'eau potable sont générés lors de la réaction
chimique du chlore avec la matière organique naturelle dissoute (acides humiques en
particulier) et, éventuellement, avec les ions bromures.

Lorsque le chlore (Cl2) est ajouté à l’eau sous forme gazeuse ou liquide, il est hydrolysé pour
former de l’acide et des ions hypochlorites.

Cl2 + H2O HOCl + H++ Cl- et HOCl OCl- + H+


L’acide hypochlorique oxyde les ions bromures présents dans l’eau pour former de l’acide
hypobromite (HOBr).

HOCl + Br- HOBr + Cl-


L’acide hypochlorite et hypobromite, qui sont respectivement hautement oxydant et
halogénant, réagissent ensemble avec la matière organique naturelle dissoute par oxydation et
substitution pour former des sous-produits de familles chimiques très variées.
Les sous-produits de chloration les plus rencontrés, sont les Trihalométhanes (THM) et les
acides halo-acétiques (HAA).

• Les trihalomethanes (THMs) sont des composés organiques basés sur le méthane
(CH4), dans lesquels trois atomes d'hydrogène sont remplacés par trois atomes
d'halogènes (majoritairement le chlore ou le brome).

3
Les sous-produits de la chloration de l’eau et santé du consommateur 2018-2019 Dr Masmi.

• Les acides halo-acétiques (HAAs) sont des composés analogues de l’acide acétique
(CH3CO2H) dans lequel des atomes d’hydrogène du groupe méthyle sont remplacés
par des atomes d’halogène (chlore ou brome).

2. Les principaux facteurs influençant la formation des SPC :


Plusieurs facteurs influent la formation de SPD lors du traitement de l’eau, à savoir :
- La dose de chlore ajoutée : plus la dose de chlore ajoutée à l’eau à désinfecter est
forte plus la formation des SPC est importante.
- Le pH : c’est un paramètre déterminant de la formation des SPC, les milieux alcalins
catalysent efficacement la réaction. Une augmentation du pH s’accompagne
généralement d’une augmentation des concentrations en THM.
- La température : la formation de SPC croît avec la température.
- La matière organique naturelle : c’est une source de nombreux précurseurs pour la
formation de SPC. Les substances humiques (acides fulviques et humiques),
représentent la fraction la plus réactive avec le chlore.
- La présence de bromure : joue un rôle de catalyseur de l’oxydation de la matière
organique par le chlore.

3. Les différentes classes des sous-produits de chloration :


Les principales classes de SPC incluent :

 les organohalogénures : les trihalométhanes, les acides haloacétiques, les


haloacétonitriles, les chlorophénols, l’hydrate de chloral et la chloropicrine.

 Les SPC non halogénés : sous forme d’aldéhydes, de cétoacides, de cétones, d’acides
carboxyliques et de nitrosamines.
Les trihalométhanes et les acides haloacétiques sont les composés les plus fréquemment
observés dans l’eau potable chlorée. Ils constituent la cible de la réglementation actuelle et
future, les autres classes de sous-produits sont très peu présentes.

Parmi les THMs, le chloroforme est le plus représenté et parmi les HAAs, les acides
dichloroacétique et trichloroacétique, dibromoacétique sont les plus présents.

4
Les sous-produits de la chloration de l’eau et santé du consommateur 2018-2019 Dr Masmi.

Tableau 1 : les différentes classes de sous produits de chloration les plus connus
Classes de SPC Les différents SPC Formule chimique
Trihalométhanes THM Chloroforme CHCl3
Bromodichlorométhane CHCl2Br
Dibromochlorométhane CHClBr2
Bromoforme CHBr3
Acides haloacétiques HAA Acide chloroacétique CH2ClCOOH
Acide dichloroacétique CHCl2COOH
Acide trichloroacétique CCl3COOH
Acide bromochloroacétique CHBrClCOOH
Acide bromodichloroacétique CBrCl2COOH
Acide dibromochloroacétique CBr2ClCOOH
Acide bromoacétique CH2BrCOOH
Acide dibromoacétique CHBr2COOH
Acide tribromoacétique CBr3COOH
Haloacétonitriles HAN Trichloroacétonitrile CCl3CN
Dichloroacétonitrile CHCl2CN
Bromochloroacétonitrile CHBrClCN
Dibromoacétonitrile CHBr2CN
Halocétones HCé 1,1-Dichloroacétone CHCl2COCH3
1,1,1-Trichloroacétone CCl3COCH3
Divers Hydrate de chloral CCl3CH(OH)2
Composés organochlorés Chloropicrine CCl3NO2
Cyanogènes halogénés Chlorure de cyanogène ClCN
Bromure de cyanogène BrCN
Oxyhalides Chlorite ClO2 –
Chlorate ClO3 –
Bromate BrO3
Aldéhydes Formaldéhyde HCHO
Acétaldéhyde CH3CHO
Éthanedial (glyoxal) OHCCHO
Méthylglyoxal CH3COCHO
Isobutyraldéhyde (CH3) 2CHCHO
Isovaléraldéhyde (CH3) 2CHCH2CHO
2-méthylbutyraldéhyde (CH3)(C2H5)CHCHO
Phénylacétaldéhyde (C6H5)CH2CHO
Aldocétoacides Acide glyoxalique OHCCHO
Acide pyruvique CH3COCOOH
Acide cétomalonique HOOCCOCOOH
Acides carboxyliques Formate HCOO-
Acétate CH3COO-
Oxalate OOCCOO-2
Acides maléiques Acide 2-tert-butylmaléique HOOCC(C(CH3)3):CHCO
OH
Chlorophénols Chlorophénol C6H5Cl
Dichlorophénols C6H4Cl2
Trichlorophénols C6H3Cl3
Chloroanisoles Trichloroanisoles CH3OC6H3Cl3

5
Les sous-produits de la chloration de l’eau et santé du consommateur 2018-2019 Dr Masmi.

IV. Les sous-produits de chloration et santé humaine :

1. Les voies d’exposition aux SPC :


Trois voies d’exposition aux SPC sont possibles :

 l’ingestion : constitue la voie d’exposition la plus importante pour la population


générale (l’eau du robinet est consommée en boisson froide ou chaude et pour la
préparation des aliments)
 l’inhalation : lorsque des aérosols se forment par exemple lors de la prise d’une
douche ou lorsque la température de l’eau conduit à la volatilisation des sous-produits.
 l’absorption cutanée : est possible au moment des bains, des douches, des piscines ou
de toute autre activité qui conduit à ce type de contact.

La voie d’exposition dominante de chacun des différents SPC dépend de leurs classes et de
leurs propriétés physiques et chimiques (en particulier leurs volatilités et leurs solubilités).
Pour les THMs l’exposition via les douches et les bains est dominante, alors que pour les
HAAs l’exposition a lieu très majoritairement via l’ingestion.

2. Pharmacocinétique et métabolisme des SPC:


D’un point de vue physiologique, les SPCs pénétrants l’organisme par ingestion passent par le
système digestif et sont métabolisés par le foie avant d’être distribués dans l’organisme par le
système sanguin, alors que les SPCs pénétrants l’organisme par inhalation ou passage
transcutané arrivent directement dans le système sanguin, sans transformation.

Une fois absorbés, les concentrations de SPC les plus importantes se retrouvent dans les tissus
adipeux, le foie et les reins.

3. Les effets des SPC sur la santé humaine


Depuis la découverte des sous-produits de chloration dans l’eau destinée à la consommation
humaine en 1974, de nombreuses études toxicologiques (sur l’animal) et des recherches
épidémiologiques (sur l’homme) ont été conduites afin de caractériser les effets des SPC sur
la santé humaine, et plus particulièrement les effets cancérogènes.

Quel que soit l’effet sanitaire considéré, la mesure de l’exposition est rendue complexe par les
nombreux composés présents, leur évolution dans les réseaux d’eau, les voies d’exposition
(orale, respiratoire, cutanée) et les sources d’exposition (l’eau du robinet, la fréquentation des
piscines, l’inhalation d’air intérieur…).

a. Effets cancérigènes

Les effets cancérigènes associés à une exposition aux SPC ont été largement documentés dans
les études épidémiologiques ; il s’agit essentiellement de cancer de la vessie et de cancer
colorectal chez l’homme. Néanmoins, la relation dose-effet et plus encore la relation causale
entre les SPC et les effets cancérigènes observés chez l’homme restent à ce jour non établies.

6
Les sous-produits de la chloration de l’eau et santé du consommateur 2018-2019 Dr Masmi.

De nombreuses études épidémiologiques ont été réalisées afin d’évaluer le risque de cancer
chez les populations exposées à ces produits. Jusqu’à maintenant, seul un excès de cas de
cancer de la vessie a été observé de façon assez constante chez les populations exposées
pendant de nombreuses années (20 années ou plus). Les données portant sur d’autres cancers
(principalement colon et rectum) sont encore moins convaincantes.

Dans l’ensemble, les principaux types de tumeurs observés chez les rongeurs (rat et souris)
exposés à des THM ou à des acides acétiques sont le cancer du foie, des reins et du colon.

b. Les effets sur la reproduction et le développement

Le nombre d’études toxicologiques et épidémiologiques ayant examiné les effets potentiels


des sous-produits de la chloration sur la reproduction et le développement du foetus est
relativement restreint comparativement aux recherches sur la cancérogenèse de ces produits.
Des malformations congénitales, un faible poids à la naissance et la mort d’embryons, ont
toutefois été observés après l’administration de fortes doses de différents sous-produits de la
chloration chez l’animal.

Par ailleurs, un nombre grandissant d’études épidémiologiques soulève la possibilité d’une


faible association entre l’exposition aux THM par la consommation d’eau potable pendant la
grossesse et certains effets comme des retards de la croissance fœtale, des avortements
spontanés et des malformations congénitales. Cependant, les preuves appuyant les effets de
SPC sur la reproduction et le développement chez l’humain demeurent minces et les études
faites jusqu’à ce jour ne permettent pas de confirmer le lien de cause à effet.

Les études récentes qui s’intéressent à l’effet de l’exposition aux SPC sur la fécondité chez la
femme (délai à concevoir) et/ou chez l’homme (qualité du sperme) n’ont pas permis de mettre
en évidence une association significative