Vous êtes sur la page 1sur 11

Etude économique du secteur

Textile:
Introduction:
De la culture de la matière première à la commercialisation, en passant par toutes les étapes de
fabrication, l'industrie du textile se développe depuis longtemps, partout dans le monde.
Lorsque nous entendons parler du secteur textile, nous pensons immédiatement aux vêtements ! Il
est vrai que la France est bien placée dans le secteur de la mode et fait encore rêver beaucoup
d'autres pays. Cependant, l'industrie textile ne produit pas que pour l'habillement. En effet, elle
conçoit également des tissus d'ameublement, du linge de maison, des tissus pour le sol ou les
fenêtres, ou encore des tissus destinés à l'automobile (sièges, airbags, filtres à essence). Le secteur
englobe aussi les textiles techniques, c'est-à-dire les tenues de protections utilisées dans
l'aéronautique, dans l'agriculture ou encore dans le secteur de la santé avec les textiles
implantables par exemple.
De plus, pour fabriquer tous ces produits finis, la filière industrielle textile se doit d'être très
diversifiée. A partir de la matière première, c'est à dire le fil, issue de fibres naturelles (coton, lin,
soie...) ou synthétiques (polyester, polyamide..), différents types de surfaces textiles peuvent être
produits : des surfaces tissées, tricotées ou non tissées, qui serviront de base à la confection des
produits.
Il faut ajouter également une étape, celle de l'ennoblissement, qui consiste à apporter une finition
à ces surfaces « brutes » : teinture, impression, apprêts... Toutes ces étapes nécessitent ainsi de
nombreuses compétences.

Aujourd'hui, la création, l'innovation et le marketing ont largement pris le pas sur la production. De
ce fait, des textiles de plus en plus innovants et performants voient le jour et contribuent à la
création de produits aussi divers que les articles de sports, les bateaux, les produits médicaux ou
encore les revêtements routiers.

A travers cette étude économique globale nous aborderons les aspects suivant:
 La France, terre de savoir faire
 La région Rhône- Alpes, bassin du textile
 L'Europe, une place forte du secteur
 Le Monde
Chiffres clés à l'échelle de la région Rhône-Alpes et la
France
Aujourd'hui, on peut aujourd’hui constater :
- un recul de la production en France et une progression du haut de gamme, de quelques activités
très spécialisées et des produits à haute valeur ajoutée
- la contrainte, pour la majorité des structures, de réduire leurs coûts ;
- la nécessité pour les entreprises françaises de se positionner sur des segments de marché plus
"haut de gamme", sur des produits de plus en plus techniques et de recourir le plus possible à
l'innovation.
Il est à noter également que les activités textiles de "haute technologie" (en particulier, la
production de textiles techniques) sont aujourd'hui en développement et peuvent apparaître
comme un des débouchés prometteurs de "l'avenir" du Textile en France. Actuellement, ces
industries "de pointe" représentent environ 40% des activités de Textile-Habillement, elles sont
amenées encore à se développer (la France est ainsi le 2ème pays européen en matière de Textiles
techniques après l'Allemagne)

De plus, au sein de la filière des


textiles industriels, la tendance à faire
des produits de plus en plus
complexes et techniques est
manifeste. Cette spécialisation vers
des produits de plus en plus
sophistiqués permet en effet aux
entreprises françaises et européennes
de garder leurs marges et leurs
marchés.
La région Rhône Alpes, bassin du textile :
Chiffres clés Europe:
Preuve des potentialités de la filière en France, la création en 2005 de trois pôles de compétitivité autour des
textiles innovants, et l'inauguration le 10 octobre 2010 à Roubaix du centre européen des Textiles innovants.
Techtera dans la région Rhône Alpes et Up-Tex dans le Nord-Pas-de-Calais sont ainsi dédiés aux textiles
techniques et fonctionnels. Fibres naturelles Grand Est en Alsace et en Lorraine s'est par ailleurs créé autour
de l'industrie des fibres naturelles, en lien avec la production textile.
Le secteur du textile compte aujourd'hui plus de 5000 entreprises françaises (textile et habillement), qui
emploient près de 130 000 personnes (dont la moitié sont des femmes) et réalisent un chiffre d'affaire
annuel d'environ 22 milliards d'euros. Dans 90% des cas, il s'agit de petites structures qui emploient moins
de 50 salariés.

L'évolution actuelle du secteur textile : concurrence et innovation

Depuis les années 60, les activités manufacturières ont commencé à déserter la France. Ce phénomène s'est
accentué dans les années 80-90 et se poursuit aujourd'hui. En effet, depuis 2000, le niveau de production
baisse de 20% chaque année.

Désormais, c'est le continent asiatique qui domine le marché, représentant à lui seul plus de 40% de la
production mondiale. Et pour cause, une main d'œuvre peu chère !

Ainsi, pour rivaliser avec cette concurrence, l'industrie textile française à dû s'adapter et concentrer tous ses
efforts sur la recherche et le développement. Des efforts qui ont payé car aujourd'hui, la France est le
deuxième acteur européen dans la production de textiles techniques, après l'Allemagne.