Vous êtes sur la page 1sur 35

Chapitre IV Calcul des planchers

IV-Calcul des planchers :

IV-1-Introduction :

Les planchers sont des éléments de la structure portante, destinée essentiellement à


recevoir les actions variables d’exploitation afin de reporter sur les éléments porteurs
verticaux qui les descendront aux fondations. Ils sont soit :
En corps-creux constitué par des poutrelles sur lesquelles reposent les corps-creux, l’ensemble
est recouvert par une dalle de compression en béton légèrement armé.
A dalle plaine en béton armé.

h0
b1 b1 ht
b0 l1
FigureIV-1-Schéma d'un plancher à corps creux

Les poutrelles sont des poutres de section en T associées à des planchers. Ils ont une
épaisseur faible par rapport à leurs dimensions en plan ; leur fonction principale est de résister
et supporter les charges et surcharges afin de les transmettre aux éléments porteurs.
Dans notre structure, on a deux types de plancher :
1-plancher a corps-creux
2-dalle plaine

Un plancher à corps creux


ht =20cm :¿ {16 cm: corps creux¿¿¿

Donc on a des poutrelles de :


{ht=20 cm ¿{b0=12 cm ¿ ¿
86
Chapitre IV Calcul des planchers

Choix de b1 :le calcul de la largeur « b » ce fait à partir des conditions suivantes :

(l1−b0 ) ¿
b1=min ¿ b1≤ { { 2
l
b1≤ ¿¿¿
10
Soit : b1 =26 . 5 cm

Pour avoir
b=2b 1 +b 0 ⇒2×26 .5+12=65 cm
IV-2-Méthode de calcul des poutrelles :

Il existe plusieurs méthodes pour le calcul des poutrelles, Le règlement BAEL 91 propose
une méthode simplifiée dite" méthode forfaitaire", pour le calcul des moments, cette méthode
s'applique pour les conditions courantes.
IV-2-1-Les conditions d’application de la méthode forfaitaire :

Cette méthode est applicable si les 4 conditions suivantes sont remplies :


La charge d’exploitation Q≤ max (2G ; 5KN/m²)
Les moments d’inertie des sections transversales sont les même dans les différentes travées.
Le rapport des portées successives est compris entre 0,8 et 1,25
0,8 ≤ li/li+1 ≤ 1,25
- la fissuration est considérée comme non préjudiciable.
IV-2-2-Principe de calcul :

Il exprime les moments maximaux en travée et sur appuis en fonction des moments
fléchissant isostatiques "M0" de la travée indépendante.
M0Mw Me
Mt
Travée isostatique Travée hyperstatique
Selon le BAEL 91, les valeurs de Mw, Mt, Me doivent vérifier les conditions suivantes:
Mt ≥ max [1,05 M 0; (1+0,3 α ) M 0]−( Mw+ Me)/2
Mt≥ (1+0,3 α ) M 0 /2 dans une travée intermédiaire
Mt≥ (1,2+0,3 α ) M 0 /2dans une travée de rive
M0 : moment maximal dans la travée indépendante
Mt : moment maximal dans la travée étudiée
Mw : moment sur l’appui gauche de la travée

87
Chapitre IV Calcul des planchers

Me : moment sur l’appui droit de la travée


α  : Q / (G+Q) rapport des charges d’exploitation à la somme des G et Q.
IV-2-3-Valeurs des moments aux appuis :

Les valeurs absolues des moments sur appuis doivent être comme suit :
Cas de deux travées : 0,6M0

Cas de trois travées : 0,5M0 0,5M0

Cas de plus de trois travées :0,5M0 0,4M00,4M0 0,5M0

IV-2-4-Effort tranchant :

L'étude de l'effort tranchant permet de vérifier l'épaisseur de l'âme et de déterminer les


armatures transversales et l'épure d’arrêt des armatures longitudinales
Le règlement BAEL 91, prévoit que seul l'état limite ultime est vérifié :
Tw=(Mw−Me) /l +Ql /2
Te=( Mw−Me)/l−Ql /2
IV-3-Calcul des poutrelles :

IV-3-1-Type de poutrelles :

Notre construction comporte trois types de poutrelles ; ces poutrelles sont identiques au
niveau de tous les planchers de la construction.
Type 01 Qu

4,00 m 4,20 m 3,40 m 4,20 m 4,10 m 1,88 m

Type 02
Qu

4,00 m 4,20 m 3,40 m

88
Chapitre IV Calcul des planchers

Type 3 Qu

4,20 m 4,10 m

IV-3-2-Les combinaisons de charges :

Les charges par mètre linéaire /ml


IV-3-2-1-Plancher 1ére au 7éme étages :

G = 5,01×0,65 = 3,26 KN/ml Qu = 1,35G +1,5Q = 5,87 KN/ml.


Q = 1,5× 0,65 = 0,98KN/ml Qser= G+Q = 4,24 KN/ml.
IV-3-2-2-Plancher terrasse :

G = 6,48×0,65 =4,21 KN/ml Qu =1, 35G+1,5Q = 6,66 KN/ml.


Q =1× 0, 65 = 0,65 KN/ml Qser= G+Q = 4,86 KN/ml.
IV-3-3-Vérification des conditions d’application de la méthode forfaitaire :

La charge d’exploitation Q ≤ max (2G, 5KN/m²)


a- Plancher 1ére au 7éme étages :G = 5,01 KN/m², Q = 1,5 KN/m²
Q = 1,5 KN/m² < 2G = 10,02 KN/m².........................condition vérifiée
b- Plancher terrasse :G = 6,48 KN/m², Q = 1KN/m²
Q = 1KN/m² < 2G = 12,96 KN/m².........................condition vérifiée
1- Poutrelle à inertie constante (I = Cte)……………...…….condition vérifiée
2- Fissuration peu préjudiciable.
Plancher du 1er au 7éme étage, la fissuration est considérée comme peu préjudiciable.

Pour le plancher terrasse la fissuration est préjudiciable …………………. condition non vérifié.

Donc dans le cas du plancher terrasse, on applique la méthode des trois moments

3- 0,8 ≤ Li/ Li +1≤ 1,25…………………………….condition non vérifiée.


Puisque le rapport 0,8 Li /Li +1 1,25 n'est pas satisfait ; on utilise la méthode forfaitaire
modifiée pour la travée particulière ; et on utilise toujours la méthode forfaitaire pour les
restes travées.

89
Chapitre IV Calcul des planchers

IV-3-4-Type (01)

IV-3-4-1-Calcule des moments de la travée particulière :

Q 'u=1.35 G=1,35 × 3,26=4,40 KN /ml

 a) Le moment minimal de la travée particulière :

E F travée particulière G

 b) Moment isostatique et moments sur appuis :


Q 'u ×l 2 4,40 ×1,882
M FG = = =1,94 KN . m
8 8
M F =0,5 max ( M EF ; M FG )=0,5 max (12,33 ; 1,94 )=6,17 KN .m
M G=0,2 M FG =0,2 ×1,94=0,39 KN . m

 c) Moment en travée particulière FG :


L FG M G−M F 1,88 0 , 39−6 , 17
x= + = + =0 , 24 m
2 Q'G . L FG 2 4,40x1,88

' LFG−x x x
M tmin ( x )=Q u ( 2 ) (−M G 1−
) ( )
L FG
−M F
L FG
.

=4 , 40 (12 , 88−0 ,24 )−0 , 39(1−0,24


1,88 )−6 ,17 (
0,24
1 ,88 )
.=2,48 KN . m

IV-3-4-2-Cas des charges maximales sur la travée AB

E F travée particulière G

90
Chapitre IV Calcul des planchers

 a) Moment isostatique et moments sur appuis :


Q u ×l 2 5,87× 1,882
M FG = = =2,59 KN . m
8 8
M F =0,5 max ( M EF ; M FG )=0,5 max ( 9,25 ; 2,59 )=4,63 KN . m
M G=0,2 M FG =0,2 ×2,59=0,52 KN . m

 b) Moment en travée particulière FG :


L FG M G−M F 1,88 0 , 52−4 ,63
x= + = + =0 ,57 m
2 Q'G . L FG 2 5,87x1,88

' LFG−x x x
M t max ( x ) =Q
u
( 2 ) (
−M G 1−
L FG ) ( )
−M F
L FG
.

=5 , 87 (12 , 88−0 ,57 )−0 , 52( 1−0,57


1,88 ) −4 ,63 (
0,57
1 ,88 )
.=2,08 KN . m

Donc

M t FG=2,08 KN . m
M F =¿ 4,63 KN . m
M G=0,52 KN . m

IV-4-Plancher 1ére au 7éme étages :

Le calcul se fait à l'E.L.U


 a) Moments fléchissant (isostatiques) :
MAB = 11,74KN.m

MBC = 12,94KN.m

MCD= 8,48KN.m

MDE= 12,94 KN.m

MEF= 12,33 KN.m

MFG= 2,59 KN.m

 b) Moments En appuis:
En appui (A) : MA=0,2 MAB= 2,53 KN.m

En appui (B) : MB = 0,5max (MAB ; MBC) = 6,47 KN.m

91
Chapitre IV Calcul des planchers

En appui (C) : MC =0,4 max (MBC ; MCD)= 5,18 KN.m

En appui (D) : MD = 0,5max (MCD ; MDE)= 5,18 KN.m

En appui (E) : ME = 0,4max (MDE ; MEF)= 5,18 KN.m

En appui (F) : MF = 4,63 KN.m

En appui (G) : MG = 0,52 KN.m

 c) Moments En travées :
α   =Q / (G+Q) =0,23
(1+0,3 α )=1,07>1,05donc on doit tenir compte de 1,07
(1,2+0,3 α)/2 = 0,63 (travée de rive).
(1+0,3 α)/2 = 0,53 (travée intermédiaire)

Travée (A-B) ¿ ¿
Travée (B-C) ¿ ¿
Travée (C-D) ¿ ¿
Travée (D-E) ¿ ¿
Travée (E-F)

( FG)
¿ ¿
Travée (F-G) ⇒ M T =2 , 08 KN . m

92
Chapitre IV Calcul des planchers

 d) Efforts tranchants :
Les valeurs des efforts tranchants de chaque travée étant calculées selon la formule suivant :

M i−M i+1 Li
{Tw=
Li
+qu ¿ ¿¿¿
2 Avec :
{Tw:effort tranchant a droit¿¿¿¿
2,35−6,47 4,00
Travée (A-B)
{Tw=
4,00
+5,87 =10,71KN ¿ ¿¿¿
2

6,47−5,18 4,20
T{ w= +5,87 =12,63KN ¿ ¿¿¿
Travée (B-C)
4,20 2

5,18−5,18 3,40
Travée (C-D)
{Tw=3,40 +5,872 =9,98KN ¿¿¿¿
5,18−5,18 4,20
Travée (D-E)
{Tw=4,20 +5,872 =12,33KN ¿¿¿¿
5,18−4,63 4,10
Travée (E-F)
{Tw=4,10 +5,872 =12,17KN ¿¿¿¿
 Travée (F-G) : (particulière)
 Tmax (travée chargé)

4,63−052 1,88
{Tw=
1,88
+5,87 =7,70KN ¿ ¿¿¿
2
93
Chapitre IV Calcul des planchers

 Tmin (travée déchargée)

6,17−,039 1,88
{
Tw=
1,88
+5,87 =7,21KN ¿ ¿¿¿
2
Tableau- IV-1-récapitulatif des résultats obtenus aux planchers étages

Type ELU ELS

MA MA (KN.m) Mt(KN.m) Tu(KN) MA MA (KN.m) Mt(KN.m)


(KN.m) (intermédiaire) (Travée) (KN.m) (intermédiaire (Travée)
(rive) (rive) )
1ere étage au 7eme

01 2,35 6,47 8,67 12,77 1,70 4,68 5,95

02 2,35 6,47 8,15 12,71 1,70 4,68 5,88


03 2,59 7,76 8,67 13,56 1,87 5,61 6,26
Max 2,59 7,76 8,67 13,56 2,90 5,61 6,26

-6,47 -5,18 -5,18 -5,18 -4,63


- 2,53 -0,52

4,49 2,08
8,15 8,02
8,67 8,29

FigureIV-2- Diagramme des moments fléchissant planchers étages [KN.m]

12,05
10,71 12,33
9,98 12,17 7,7
+

+ + + + +
-
- - -
- -
-3,33
-9,98 -11,9
-12,77 -12,02 -12,33

FigureIV-3-Diagramme des efforts tranchants planchers étages [KN]

94
Chapitre IV Calcul des planchers

IV-5-Etude des poutrelles Plancher terrasse :

IV-5-1-Méthode de calcul :

Vu que la 3éme condition de la méthode forfaitaire n'est pas vérifiée c.à.d la fissuration est
préjudiciable ou très préjudiciable (cas du plancher terrasse), on propose pour le calcul des
moments sur appuis la méthode des trois moments.

IV-5-2-Principe de calcul de la méthode des trois moments :

Pour les poutres continues à plusieurs appuis,

Mn Mn+1

M1 ............... .Mn-1 Mn+2

0 1 n-1 n n+1 n+2


L1 .Ln-1 Ln Ln+1 Ln+2

FigureIV-4-principe de calcul de la méthode des trois moments

Isolant deux travées adjacentes, elles sont chargées d'une manière quelconque ; c'est un
système statiquement indéterminé, il est nécessaire de compléter les équations statiques
disponibles par d'autres méthodes basées sur les déformations du système.

q (Mn) q' (Mn+1)


(Mn-1)

Ln Ln+1
(n-1) (n) (n+1)

(Mn-1) q (Mn) (Mn) q' (Mn+1)

' ''
Rn-1 Rn Rn Ln+1 Rn+1
Ln

95
Chapitre IV Calcul des planchers

Mn , Mn-1 , Mn+1 : les moments de flexion sur appuis (n), (n-1), (n+1), ils sont supposés
positifs, suivant les conditions aux limites et la condition de continuité, ( '= '')……(1)

Les moments de flexion pour chacune des travées Ln, Ln+1 sous les charges connues q,q'
peuvent être tracer selon la méthode classique. Mn, Mn-1, Mn+1 sont provisoirement omis.

Ln Ln+1

Gn Gn+1

an+1 bn+1
an bn

Gn , Gn+1: les centres d'inertie des aires de diagramme des moments.

an ,bn , an+1 ,bn+1 : sont la signification indiqué sur la figure.

Sn et Sn+1 : les Aires des diagrammes des moments pour les travées Ln et Ln+1

 '=  '(Mn-1) + '(Mn) + '(q)

Selon le théorème des Aires des moments, on aura :

Sn .an Mn−1. Ln Mn. Ln


θ'= + +
Ln. EI 6. EI 3. EI
S .b M .L M . L ¿
θ''= n+1 n+1 + n n+1 + n+1 n+1
Ln+1 .EI 3. EI 6. EI
θ'=θ drar ow `M rSub {n - 1} . L rSub {n} +2M rSub {n} left (L rSub {n} +L rSub {n+1} right )+M rSub {n+1} . L rSub {n+1} = - 6 left [ { {S rSub {n} . a rSub {n} } over {L rSub {n} } } + { {S rSub {n+1} . b rSub {n+1} } over {L rSub {n+1} } } right ]} {} } } {¿
¿
On a trois (03) types de poutrelles.

IV-5-3-Exemple de calcul:

On prend comme exemple de calcul le 1er type de poutrelle (avec 6 travées) :


Pour La plancher terrasse :
G = 6,48×0,65 =4,21 KN/mLQu =1, 35G+1,5Q = 6,66 KN/mL.

Q =1× 0, 65 = 0,65 KN/mLQser= G+Q = 4,86 KN/mL.

96
Chapitre IV Calcul des planchers

6,66 KN/m

4,00 m 4,20 m 3,40 m 4,20 m 4,10 m 1,88 m

Le calcul se fait selon la formule :

Sn . an Sn +1 . bn +1
M n−1 . Ln+ 2Mn ( Ln + Ln+1 ) + M n+1 . Ln +1=−6
[ Ln
+
Ln+1 ] ………(1)
 a) En isolant deus travées adjacentes, on prend A-B et B-C

(MA= Mn-1) 6,66 KN/m


(MB=Mn) (MC= Mn+1)

A Ln=4m B Ln+1 =4,20m C

Partie AB :

M0AB = Ql ² /8=13,32 KN . m

an = bn =2 m

Sn=2/3.Ln. M0AB = 35,52 m²

Partie BC :

M0BC = Ql ² /8=14,69 KN . m

an+1 = bn+1 = 2,1 m

Sn+1 = 2/3.Ln+1 . M0BC = 41,13 m ²

Donc (1) ( 4,00 ) M A +2 ( 8,20 ) . M B+ ( 4,20 ) M C=−229,98

Avec :MA = -0,2.M0AB = -2,66 KN.m

16,4 M B+ 4,2 M C+219,34=0. .......................(1)

97
Chapitre IV Calcul des planchers

 b) En isolant deus travées adjacentes, on prend B-C et C-D :

(MB= Mn-1) 6,66 KN/m


(MC=Mn) (MD= Mn+1)

B Ln=4,20m C Ln+1 =3,40m D

Partie BC:

M0BC = Ql ² /8=14,69 KN . m

an = bn = 2,1m

Sn= 2/3.Ln . M0BC = 41,13 m²

Partie CD :

M 0CD¿ Ql ² /8=9,62 KN . m

an+1=bn+1=1,7 m

Sn+1= 2/3.Ln+1 . M0CD =21,81 m²

Donc (2)4,20MB+15,20MC+3,40MD=-188,82

4,20MB+15,20MC+3,40MD +188,82= 0............ (2)

 c) En isolant deus travées adjacentes, on prend C-D et E-F :

(Mc= Mn-1) 6,66 KN/m


(MD=Mn) (ME= Mn+1)

C Ln=3,40m D Ln+1 =4,20m E

Partie CD:

M0CD = Ql ² /8=9,62 KN .m

an = bn = 1,7 m

Sn = 2/3. Ln . M0CD = 21,81m²

98
Chapitre IV Calcul des planchers

Partie DE:

M0DE¿ Ql ² /8=14,69 KN . m

an+1=b n+1=2,1 m

Sn+1= 2/3.Ln+1 . M0DE =41,13 m²

Donc (3) 3,40 MC+15,2 MD + 4,2ME + 188,82=0

 d) En isolant deus travées adjacentes, on prend D-E et E-F :

(MD= Mn-1) 6,66 KN/m


(ME=Mn) (MF= Mn+1)

D Ln=4,20m E Ln+1 =4,10m F

Partie DE:

M0DE = Ql ² /8=14,61 KN . m

an = bn = 2,1m

Sn = 2/3. Ln . M0DE = 41,13m²

Partie EF:

M0EF¿ Ql ² /8=13,99 KN . m

an+1=b n+1=2,05 m

Sn+1= 2/3.Ln+1 . M0EF = 38,24 m²

Donc (4)  4,20 MD+16,6 ME + 4,10 MF +238,11=0

 e) En isolant deus travées adjacentes, on prend E-F et F-G :

(ME= Mn-1) 6,66 KN/m


(MF=Mn) (MG= Mn+1)

E Ln=4,10m F Ln+1 =1,88m G

99
Chapitre IV Calcul des planchers

Partie EF:
M0EF = Ql ² /8=13,99 KN . m
an = bn = 2,05m

Sn = 2/3. Ln . M0EF = 38,24m²

Partie FG:

M0FG¿ Ql ² /8=2,94 KN . m

an+1=b n+1=0,94 m

Sn+1= 2/3.Ln+1 . M0FG = 3,68 m²

Donc (5) 4,10 ME+11,96 MF + 1,88 MG+ 125,76=0

Avec :MG = -0,2.M0FG = -0,59 KN.m

Donc (5)  4,10 ME+11,96 MF + 124,65 =0

Après résoudre des 5 équations (1’ ; 2’ et 3’) on aura :

MA¿−2,66 KN . m

MB¿−11,41 KN . m

MC¿−7,53 KN . m

MD¿−7,81 KN . m

ME¿−10,69 KN . m

MF¿−6,78 KN . m

MG¿−0,59 KN . m

IV-5-4-L’effort tranchant :

 Travée (AB) :
Tw = (−2,66+ 11,41)/4,00+6,66.4,00/2=15,51 KN

Te = (−2,66+ 11,41)/4,00−6,66.4,00 /2=−11,13 KN

100
Chapitre IV Calcul des planchers

 Travée (BC) :
Tw = (−11,41+7,53)/ 4,20+ 6,66.4,20/2=13,06 KN

Te = (−11,41+7,53)/ 4,20−6,66.4,20/2=−14,90 KN

 Travée (CD) :
Tw = (7,53+7,81)/3,40+6,66.3,40/2=11,40 KN

Te = (7,53+7,81)/3,40−6,66.3,40/ 2=−11,24 KN

 Travée (DE) :
Tw =(7,81+10,69)/4,20+6,66.4,20/2=14,67 KN

Te = (7,81+10,69)/4,20−6,66.4,20/2=−13,20 KN

 Travée (EF) :
Tw = (−10,69+6,78)/4,10+ 6,66.4,10/2=12,69 KN

Te =(−10,69+6,78)/4,10−6,66.4,10/2=−14,61 KN

 Travée (FG) :
Tw = (−6,78+ 0,59)/1,88+6,66.1,88 /2=2,97 KN

Te = (−6,78+ 0,59)/1,88−6,66.1,88/2=−9,55 KN

Les moments en travées :

MtAB=[(MA+MB)/2]+ M0AB= 6,29 KN.m

MtBC=[(MB+MC)/2]+ M0BC=5,22 KN.m

MtCD=[(MC+MD)/2]+ M0CD=1,95 KN.m

MtDE=[(MD+ME)/2]+ M0DE=5,44 KN.m

MtEF=[(ME+MF)/2]+ M0EF= 5,26 KN.m

MtFG=[(MF+MG)/2]+ M0FG= -0,75 KN.m

101
Chapitre IV Calcul des planchers

Tableau- IV-2-Résultats obtenus (plancher terrasse)


Usage
Type ELU ELS

MA MA (KN.m) Mt(KN.m) Tu(KN) MA MA (KN.m) Mt(KN.m)


(KN.m (intermédiaire (Travée) (KN.m (intermédiaire (Travée)
) ) ) )
(rive) (rive)
Terrasse inaccessible

01 2,66 11,41 6,29 15,51 1,94 8,73 3,97

02 2,66 11,00 6,49 15,41 1,94 8,47 4,52

03 2,94 12,91 11,82 16,11 2,14 9,42 8 ,63

Max 2,94 12,91 11,82 16,11 2,14 9,42 8,63

-11,41
-7,53 -7,81 -10,69 -6,78
- 2,66 - - - - - -0,59
+ +
+ + +
+
1,95 0,75
6,29 5,22
5,44 5,26

FigureIV-5-Diagramme des moments fléchissant plancher terrasse [KN.m]

12,05
15,51 14,67
11,4 12,69 2,97

+ + + + +

- + - -
- - -
-
-11,24 -9,55
-13,2 -14,61
-11,13 -14,9

FigureIV-6-Diagramme des efforts tranchants plancher terrasse [KN]

102
Chapitre IV Calcul des planchers

IV-6-Calcul du ferraillage des poutrelles :(à l’ELU) :

Les moments maximaux en travée tendent à comprimer les fibres supérieures et à tendre
les fibres inférieures et par conséquent les armatures longitudinales seront disposées en bas
pour reprendre l'effort de traction puisque le béton résiste mal à la traction.

Pour le calcul du ferraillage des poutrelles on prend le cas le plus défavorable.

Les poutrelles sont des sections en "T" dont les dimensions sont données comme suit :

65cm

4cm

16cm

12cm
FigureIV-7-Section de calcul de la poutrelle

Données :
 Largeur de la section en T¿ 65 cm .
 Largeur de la b 0¿ 12 cm.
 Hauteur de la section h t¿ 20 cm .
 Hauteur de la section h 0¿ 4 cm.
 Hauteur utile des aciers tendus d=0,9 h=18 cm
Et on a :
 contrainte des aciers utilisés fe=400 Mpa .
 contrainte du béton à 28 jours fc28=25 Mpa .
 Contrainte limite de traction du béton ft 28=2,1 Mpa .
 Fissuration peu préjudiciable.

103
Chapitre IV Calcul des planchers

IV-6-1-Plancher étage courant (1ere étage au 7eme )

 a) Sollicitations de calcul:
Mtravée= 8,67 KN.m Mtravée = 6,26 KN.m

E.L.U Mappui-rive = 2,59 KN.m E.L.S : Mappui-rive = 2,90 KN.m

Mappui-inter = 7,76 KN.m Mappui-inter = 5,61 KN.m

Tmax =13,56 KN

 b) Calcul des armatures longitudinales à (l'E.L.U):


Moment équilibré par la table « Mt »

Mt=b.h0.Fbc(d-h0/2)

Mt = 65x4x14,17(18-4/2)x10-3 = 58,95 KN.m

Mt-max = 8,67 KN.m < 58,95KN.m

Donc l'axe neutre tombe dans la table de compression, la section en T sera calculée en flexion
simple comme une section rectangulaire de dimension (bxh) = (65 x20) cm².

Mt 8,67 .10 3
μ= = =0,029≺0,392→A's=0
f bc . d² . b 14,17 .(18 )² .65
μ=0,029⃗ Tableau β=0,986
fe 400
σ S= = =348MPa
δ s 1,15
3
Mt 8,67 . 10
As= = =1 , 40 cm²
β .d . σ S 0,986 .18 .348
 c) Condition de non fragilité :
 En Travée :
ft 28
Astmin ≥ 0,23.b.d.
fe
2,1
Astmin ≥ 0,23.65.18. = 1,41 cm2
400
Le choix : 3T10 = 2,36 cm².

104
Chapitre IV Calcul des planchers

 Sur appuis :
La section de calcul est une section rectangulaire de dimension (b0 x h) = (12 x 24) cm²

Ma 7,76 . 103
μ= = =0,026≺0,392→A's=0
f bc . d² . b0 14,17 .(18 )² . 12
μ=0,199⃗ Tableau β=0,987
fe 400
σ S= = =348MPa
δ s 1,15
3
Mt 7,76 . 10
As= = =1,71 cm²
β . d . σ S 0,987 . 18 .348
 d) Condition de non fragilité :
ft 28
Astmin ≥ 0,23.b0.d.
fe
2,1
Astmin ≥ 0,23.12.18. = 0,26 cm2
400
Le choix : 1T12+1T10 = 1,92 cm².

IV-6-2-Vérification des contraintes à l’E.L.S :

 a) En travées :
Mser= 6,26 KN.m

a-1) Position de l'axe neutre :

Soit «y» la distance entre le centre de gravité de la section homogène «S» et la fibre la plus
comprimée.

2
by
+ηA '( y−c ' )−ηA (d− y )=0 .
2

b=65cm ; η = 15 ; A'= 0 , A= 2,36 cm2.

32,5.y2 + 35,4y – 637,2 = 0 ⇒ y = 3,92 cm

y = 3,92 cm < 4cm

Donc L'axe neutre tombe dans la table de compression.

105
Chapitre IV Calcul des planchers

a-2) Le moment d'inertie:

b . y3
IG = +ηA '( y−c' )+ηA (d− y )2 .
3
65
I G = y 3 +ηA(d− y)2 .
3
65
I G = (3 ,92)3 +15×2 ,36.(18−3,92 )2=8323 ,04 cm4 .
3

a-3) Calcul des contraintes :

a-3-1) Contrainte maximale dans le béton comprimé s bc :

M ser 6,26 .103


σ bc = . y= .3, 92=2,95 MPa
IG 8323 ,04
σ bc =0,6 f c 28=15 MPa .
σ bc =2,95 MPa< σ bc =15 MPa...... .. ..... .condition vérifiée .

 b) En appuis:
Mser= 5,61KN.m

b-1) Position de l'axe neutre :

by 2
+ηA '( y−c ' )−ηA (d− y )=0 .
2

b=65cm ; η = 15 ; A'= 0 , A= 2,36 cm2.

32,5.y2+ 35,4y -637,2 = 0 ⇒ y = 3,92 cm

y =3,92cm < 4cm ; Donc L'axe neutre tombe dans la table de compression.

b-2) Le moment d'inertie:

b . y3
IG = +ηA '( y−c' )+ηA (d− y)2
3
65
I G = (3,92)3 +15 x2,36(18−3,92)2=8323,04 cm4 .
3

106
Chapitre IV Calcul des planchers

b-3) Calcul des contraintes :

b-3-1) Contrainte maximale dans le béton comprimé s bc :

M ser 5 ,61.103
σ bc = . y= .3,92=2,64 MPa
IG 8323 ,04
σ bc =0,6 f c 28=15MPa .
σ bc =2 ,64 MPa <σ bc =15 MPa..............condition vérifiée.

La vérification de Contrainte maximale dans l'acier tendu sst. n'est pas nécessaire puisque la
fissuration et peu préjudiciable.

IV-6-3-Contrainte de cisaillement :(effort tranchant)

L'effort tranchant maximal Tmax=13,56 KN.


T u 13 , 56 .103
τ u= = =0 ,63 MPa
b0 . d 120×180
Fissuration peu préjudiciable:
__
τ u=min(0,2 f c28 /γ b ;5 MPa)=3 , 33 MPa .
τ u =0 , 63 MPa <τ u =3 ,33 MPa .. . .. .. . .. .. . .. .. . .. . conition vérifieé
Donc il n’y a pas de risque de cisaillement.
IV-6-4-Armatures transversales At (armatures de l’âme):

 a) Diamètre:
Φt ≤min( h/35; b0 /10 ;Φ L ) en ital mm
Φt ≤min(200 /35 ; 120 /10 ; 10 )=5 , 71≈6 mm.
on adopte : Φt =6 mm.

 b) Espacement :
St ≤ min (0,9d ; 40cm)

St ≤ min (16,2 ; 40cm)  St ≤ 16,20cm

D'après le RPA 99 (version 2003) :

En zone nodale : St ≤ min (10


Φl ; 15cm)  St ≤ min (10x1,0 ; 15cm) =10cm

St =10 cm

107
Chapitre IV Calcul des planchers

En zone courante: (St ≤ 15


Φl ) (St ≤ (15x 1,0))  (S ≤ 15 cm)  (S = 15 cm)
t t

IV-6-5-Section des armatures transversales :

At fe τ u (h/2)−0,3k .f tj ¿

. ≥ .............(∗)
b0 .st γ s 0,9 ( sin α+cos α )

K =1 (fissuration non préjudiciable)

ftj* = min (2,1; 3,3 Mpa) = 2,1 Mpa

α = 90°Þ sinα +cos α = 1

fe = 235Mpa; γs =1,15

T u ( h/2)
τ u (h/2)=
D’où : b0 .d

On calcule la valeur de l'effort tranchant Tu(h/2) par la méthode des triangles semblables

T max T u (h/ 2) T . [ X−(h/ 2) ]


= ⇒ T u (h/ 2 )= max
X X−( h/ 2) X

X =2,30m X=2,30

X-h/2 h/2
h/2 = 0,20/2 = 0,10m

X-(h/2)=2,30 -0,10 = 2,20m


Tu(h/2)?
4,20 m
Donc: Tu(h/2) =13,56x2,20/2,30 =12,97 KN
Tmax=13,56 KN

Tu(h/2)= 12,97 KN

D’où: tu(h/2) = (12,97.103 )/(120.180) = 0,628 MPa

t u (h/2)= 0,628 MPa

At ( 0,628−0,3×1×2,1 ) .12×1,15
(*)Þ
( )
st cal

0,9×1×235
=0 ,0012cm.........
(1)

108
Chapitre IV Calcul des planchers

IV-6-6-Pourcentage minimal des armatures transversales :

At ×fe τ ( h/2)
≥max ( u ; 0,4 Mpa)
b0 ×st 2

At×fe 0 ,628
≥max ( ; 0,4 Mpa)=0,4 Mpa
b×s t 2

At 0,4×b 0 0,4×12
( )
St min

fe
=
235
=0, 012 cm..... . .. .. . ..(2)

At
En prend le max entre (1) et (2) Þ
( )
St
≥0 ,012 cm

Pour St =10 cm ÞAt³0,012x10= 0,12 cm²

On prend:2f6 = 0,57 cm²avec un espacement : St =10 cm

IV-6-7-Justifications aux appuis (appui simple d'about) :

IV-6-7-1-Ancrage des armatures aux niveaux des appuis :

Tu = 13,59 KN

Mappui = 7,76 KN.m

M appui 7 , 76
Fu = = =47 , 90 KN>T u =13 , 59 KN
z 0,9 .18 . 10−2

Les armatures longitudinales inférieures ne sont pas soumises à un effort de traction.

IV-6-7-2-Compression de la bille d'about :

La contrainte de compression dans la biellette est:

109
Chapitre IV Calcul des planchers

σ b=
Fb
S Avec
{Fb=T √2¿¿¿¿
2T
σ b=
D’où ab 0

a: la longueur d'appuis de la biellette

On doit avoir
σ b <f c28 /γ b

Mais pour tenir compte du fait que l'inclinaison de la biellette est légèrement différente de 450
donc on doit vérifier que :

σ b ≤0,8 f c 28 /γ b
2T 0 , 85 . f c 28 2Tγ b
≤ ⇒ a≥
a . b0 γ b 0,8. b 0 . f c 28

2 .13 , 56 . 1,5
a≥ =0 , 017 m= 1,7 cm
0,8 . 12. 25 .10

a = 0,9 d =0,9 x 18 = 16,2 cm≥1,7cm ..............................condition vérifiée


IV-6-7-3-Sections minimales d'armatures inférieures sur appui :

γ 1,15
A s≥ s V u= 13,56.10=0, 39cm2
fe 235
As=0,57 cm2 ≥0,39cm 2 .................................. ...............condition vérifiée

IV-6-7-4-Ancrage des armatures tendues :

La longueur de scellement droit "Ls" est la longueur que ne doit avoir une barre droite de
diamètre Ø pour équilibrer une contrainte d'adhérence τser.
La contrainte d'adhérence τs est supposée constante est égale à la valeur limite ultime.
τs = 0,6 ψs2.ft28 = 0,6 (1,5)2.2,1 = 2,84 MPa.
La longueur de scellement droit Ls = Ø fe /4τs.
Ø : Diamètre d'une barre égale 10 mm = 1,0cm
Ls = 1,0 x 400 /4 x 2,84 = 35,27cm.
Cette longueur dépasse la largeur de la poutre b = 30cm

110
Chapitre IV Calcul des planchers

Donc nous sommes obligés de prévoir des ancrages courbes de telle sorte que
r = 5,5 Ø = 5,5x1,0 = 5,5 cm.

IV-6-8-Vérification de la flèche :

On doit vérifier les conditions suivantes :

ht 1 20
( ≥
L 22 ,5
⇒ )( 420 )
=0 , 048>0 , 044 .. . .. .. . .. .. . .. .. . .. .. .. . .. .. condition vérifiée .

ht M ser 20 6 , 26
( ≥
L 15 . M 0 ser

)(
420
=0 , 048>
15×9 , 35 )
=0 ,045 .. . .. .. condition vérifiée

As 3,6 2 ,36 3,6


( ≤
b0 . d f e

)(
12×18
=0 , 011≤
235 )
=0 , 015 .. .. .. . .. .. . .. condition vérifiée

Puisque les trois conditions de la flèche sont satisfaites, donc le calcul de la flèche n'est pas
nécessaire.

IV-7-Poutrelles plancher terrasse:

Les sollicitations maximales sont:


Mtravée = 11,82 KN.m Mtravée = 8,63 KN.m
E.L.U Mappui = 12,91 KN.m E.L.S Mappui = 9,42 KN.m
Tmax =16,11 KN
IV-7-1-Calcul des armatures longitudinales à (l'E.L.U):

 a) En travée :
Moment équilibré par la table « Mt »
Mt=b.h0.Fbc(d-h0/2) = 65x4x14,17(18-4/2)x10-3 = 58,95KN.m
Mtmax= 11,82 KN.m< 58,95KN.m
Donc l'axe neutre tombe dans la table de compression, la section en T sera calculée en flexion
simple comme une section rectangulaire (bxht) = (65 x20) cm²
Mt
μ= =0 ,040<0 ,392→ A ' s=0
f bc . d ² .b
β=0 , 980
Mt 11,82.103
As= = =1 , 93 cm ²
β .d . σ S 0 , 980.18 .348
a-1) Condition de non fragilité:

111
Chapitre IV Calcul des planchers

ft 28
Astmin ≥ 0,23.b0.d.
fe
2,1
Astmin ≥ 0,23.12.18. = 0,26 cm2
400

Soit la section à prend en compte As=1,93 cm2


Donc on adopte: 3T10.( As=2,36 cm2)
 b) En appuis :
La section de calcul est une section rectangulaire de dimension (b0 xh) = (12x20) cm² car le
béton tendu négligé dans le calcul.
Ma =12,91 KN.m
Ma
μ= =0 , 234<0 ,392→ A ' s=0
f bc . d ² .b 0
β=0 , 865
Mt
As= =1, 83 cm ²
β .d . σ S
b-1) Condition de non fragilité:
ft 28
Astmin≥ 0,23.b0.d.
fe
2,1
Astmin ≥ 0,23.12.18. = 0,26 cm2
400
Donc on adopte: 1T12+1T10 (As=1,92 cm²).
IV-7-2-Vérification des contraintes à L’E.L.S :

 a) En travées :
a-1) Position de l'axe neutre :
Soit «y» la distance entre le centre de gravité de la section homogène «S» et la fibre la plus
comprimée.
by 2
+ηA '( y−c ' )−ηA (d− y )=0 .
2

b=65cm ; η = 15 ; A'= 0 , A= 2,36 cm2.

32,5.y2+ 35,4y - 637,2 = 0 ⇒ y = 3,92 cm

y =3,92cm < 4cm ; Donc L'axe neutre tombe dans la table de compression.

a-2) Le moment d'inertie:

112
Chapitre IV Calcul des planchers

b . y3
IG = +ηA'( y−c' )+ηA (d− y )2
3
65
I G = (3,92 )3 +15x2,36(18−3,92)2 =8323,04cm 4 .
3

a-3) Calcul des contraintes :


a-3-1) Contrainte maximale dans le béton comprimé s bc:
Mt-ser = 8,63KN.m
M ser 8,63.103
σ bc= . y= .3,92=4,06 MPa
IG 8323,04
σ bc=0,6f c28 =15 MPa.
σ bc=4,06 MPa <σ bc =15 MPa.......................condition vérifiée .
a-4) Contrainte maximale dans l'acier tenduest :
Pour un plancher terrasse la fissuration est préjudiciable, donc il est nécessaire de vérifier
La contrainte maximale dans les aciers tendus.
Mt-ser = 8,63 KN.m ; Aadop =2,36 cm2
M ser .( d− y ) 8,63 .(18−3,92 ). 103
σ st =η =15 =218,99Mpa .
I 8323,04
La fissuration est préjudiciable :

⇒ σ st =min (2/3.fe; 110 √n.f tj )MPa=min(266,67;202)=202Mpa


⇒ σ st =218,99 MPa<σ st =202MPa ................condition non vérifieé .
Donc on doit augmenter la section d’armature tendue pour diminuer la contrainte de tr1action
dans l’acier tendu, pour cela on adopte 3T12 (S = 3,39 cm2)

Après le recalcule on aura :

y=4,58 cm

I =11239,46 cm 4

σ bc=3,52 MPa< σ´bc=15 MPa ; Condition vérifiée

σ st =154,56 MPa< σ´st =202 MPa ; Condition vérifiée

 b) En appuis:
Mser= 9,42KN.m

113
Chapitre IV Calcul des planchers

b-1) Position de l'axe neutre :


by2
+ηA'( y −c')−ηA (d− y )=0 .
2

b=65cm ; η = 15 ; A'= 0 , A= 1,92 cm2.

32,5.y2+ 35,4y -637,2 = 0 ⇒ y = 3,92 cm

y =3,92cm < 4cm ; Donc L'axe neutre tombe dans la table de compression.

b-2) Le moment d'inertie:

b . y3
IG = +ηA'( y−c' )+ηA (d− y )2
3
65
I G = (3,92 )3 +15x2,36(18− 3,92)2 =8323,04cm 4 .
3
b-3) Calcul des contraintes :
b-3-1) Contrainte maximale dans le béton comprimé s bc :
M ser 9,42 .10 3
σ bc= . y= .3,92=4,44 MPa
IG 8323,04
σ bc=0,6f c28=15 MPa.
σ bc=2,96 MPa <σ bc=15 MPa .. . .. .. .. . .. .. condition vérifiée .
b-4) Contrainte maximale dans l'acier tendue st :
Mt-ser = 9,24KN.m ; Aadop = 1,92 cm2
M ser .( d− y ) 9,42 .(18−3,92 ). 103
σ st =η =15 =200,90Mpa .
I 8323,04
La fissuration est préjudiciable :

⇒ σ st =min (2/3.fe; 110 √n.f tj )MPa=min(266,67;202)=202Mpa


⇒ σ st =200,90 MPa<σ st =202MPa ....................condition vérifieé.
IV-7-3-Contrainte de cisaillement :

Tmax= 16,11KN.
T u 16,11×103
τ u= = =0,75 MP a
b0 . d 120×180
Fissuration peu préjudiciable:

114
Chapitre IV Calcul des planchers

__
τ u=min(0,10f c28 ;4MPa)=2,50 MPa.
τ u =0,75MPa <τ u =2,50MPa ... ... .... ... .. ......conition vérifieé
Donc il n'y a pas de risque de cisaillement
IV-7-4-Armatures transversales At (armatures de l’âme):

Diamètre:
Φt ≤min( h/35;b0 /10;ΦL ) en mm
Φt ≤min(200/35; 120/10; 10 )=5,71≈6mm .
on adopte: Φ t =6mm .
IV-7-5-Espacement :

St ≤ min (0,9d ; 40cm)


St ≤ min (16,2 ; 40cm)  St ≤ 16,20cm
D'après le RPA 99 (version 2003) :

En zone nodale : St ≤ min (10


Φl ; 15cm)  St ≤ min (10x1,0 ; 15cm) =10cm

 St=10 cm

En zone courante: (St ≤ 15


Φl ) ( S ≤ (15x 1,0))
t

 (St≤ 15 cm)  (St= 15 cm)


IV-7-6-Section des armatures transversales :

At fe τ u ( h/2)−0,3k.f tj ¿

. ≥ .............(∗)
b0 .st γ s 0,9 ( sinα +cosα )
K =1 (fissuration préjudiciable)
ftj* = min (2,1; 3,3 Mpa) = 2,1 Mpa
α = 90° Þ sinα +cos α = 1
fe = 235 Mpa ; γs = 1,15
T u ( h/2)
τ u (h/2)=
D’où : b0 .d

On calcule la valeur de l'effort tranchant Tu(h/2) par la méthode des triangles semblables
T max T u (h/ 2) T . [ X−(h/ 2) ]
= ⇒ T u (h/ 2 )= max
X X−( h/ 2) X
X =2, 48 m Tmax=16,11KN
h/2=0,20/2 = 0,10 m Tu(h/2)?

h/2 X-h/2
115
X=2,48
4,10m
Chapitre IV Calcul des planchers

X-(h/2)=2,48 - 0,1 = 2,38m


Donc: Tu(h/2)=15,46 KN
Tu(h/2)= 15,46 KN
D’où: tu(h/2)= (15,46 .10-3 )/(0,12x0,18) = 0,716 MPa
tu (h/2)= 0,528 MPa

At ( 0 ,716−0,3×1×2,1 ) .12×1,15
(*)Þ
( )
st cal

0,9×1×235
=0,0033cm.........
(1)
IV-7-7-Pourcentage minimal des armatures transversales :

At ×fe τ ( h/2)
≥max ( u ; 0,4 Mpa )
b0 ×st 2
At×fe 0 ,716
≥max ( ; 0,4 Mpa)=0,4 Mpa
b×s t 2

At 0,4×b 0 0,4×12
( )
St min

fe
=
400
=0, 012 cm..... . .. .. . ..(2)

At
En prend le max entre (1) et (2) Þ
( )
St
≥0 ,012 cm
,
Pour St=10 cm ÞAt³ 0,012x10= 0,12 cm²
On prend: 2f6 = 0,56 cm² avec un espacement : St =10 cm
IV-7-8-Justifications aux appuis (appui simple d'about) :

IV-7-8-1-Ancrage des armatures aux niveaux des appuis :

Tu = 16,11 KN
Mappui = 12,91 KN.m
M appui 12 , 91
Fu = = =79 , 69 KN>T u =16 , 11 KN
z 0,9 .18 . 10−2

116
Chapitre IV Calcul des planchers

Les armatures longitudinales inférieures ne sont pas soumises à un effort de traction.


Compression de la bille d'about :
La contrainte de compression dans la biellette est:

σ b=
Fb
S Avec
{Fb=T √2¿¿¿¿
2T
σ b=
D’où ab 0

a: la longueur d'appuis de la biellette

On doit avoir
σ b <f c28 /γ b
Mais pour tenir compte du fait que l'inclinaison de la biellette est légèrement différente de 450
donc on doit vérifier que :
σ b ≤0,8f c28 /γ b
2T 0,85 . f c28 2Tγ
≤ ⇒a≥ b
a . b0 γ b 0,8 . b0 . f c28

2. 16 , 11. 1,5
a≥ =0 , 020 m= 2,00 cm
0,8 . 12. 25 .10
a = 0,9 d =0,9 x 18 = 16,2 cm≥2,00cm..............................condition vérifiée
IV-7-8-2-Sections minimales d'armatures inférieures sur appui :

γ 1,15
A s≥ s V u= 16,11.10=0,46 cm2
fe 235
As=2,36cm2 ≥0,46 cm2 ......................... ............. ...........condition vérifiée
IV-7-8-3-Ancrage des armatures tendues :

La longueur de scellement droit "Ls" est la longueur que ne doit avoir une barre droite de
diamètre Ø pour équilibrer une contrainte d'adhérence τser.

La contrainte d'adhérence τs est supposée constante est égale à la valeur limite ultime.

τs = 0,6 ψs2.ft28 = 0,6 (1,5)2.2,1 = 2,84 MPa.

La longueur de scellement droit Ls = Ø fe /4τs.

Ø : Diamètre d'une barre égale 10 mm =1,0cm

Ls = 1,0 x 400 /4 x 2,84 = 35,27cm.

117
Chapitre IV Calcul des planchers

Cette longueur dépasse la largeur de la poutre b = 30cm

Donc nous sommes obligés de prévoir des ancrages courbes de telle sorte que

r = 5,5 Ø = 5,5x1,0 = 5,5 cm.

IV-7-9--Vérification de la flèche :

Il faut que les conditions suivantes soient vérifiées:


ht 1 20
( ≥
L 22,5
⇒ )(
410 )
=0,048>0,0444 .. .. . .. .. . .. .. .. . .. .. . .. condition vérifiée .

ht M ser 20 8,63
( ≥
L 15 . M 0ser

410)(
=0,048>
15×10,21 )
=0,056 .. .. condition non vérifiée

As 3,6 2,36 3,6


( ≤
b0 . d f e

)(
12×18
=0,0109≤
235 )
=0,0153 .. .. .. . condition non vérifiée

Une des deux conditions n’est pas vérifiée donc on doit calculer la flèche .
D’après BAEL 91 modifiée 99 :f ≤ fadm
Lmax
Avec :Fadm = → Lmax : la portée maximal
500
Dans notre cas, on a : Lmax = 4,10 m
410
Fadm = = 0,0082m
500
bh3
I 0= +15 Aut ¿
12
0,65× 0,203
I 0= + 15.2,36 ¿
12
I 0=0,227 m 4
Aut 2,36 ×10− 4
ρ= = = 0,011
b 0 d 0,12 ×0,18
0,05 ft 28 0,05× 2,1
λ i=
b0 = 0,12 = 3,74
(2+3 ) ρ (2+3. )0,011
b 0,65
1,75 ft 28
U*= 1- = 0,789
(4 ρ бst)+ ft 28
1,1 I 0 1,1× 2,27 ×10 −1
IFi =
(1+ λi U ¿ )
= (1+3,74 = 0,063 m4
× 0,789)
M st . L 8,63 ×10−3 × 4,102
=
2

f= = 7,16.10-6 m
10 E i . I Fi 10× 32164,2× 0,063

118
Chapitre IV Calcul des planchers

Avec : Ei=11000(fc 28)1/3=32164,2 MPa


Donc : f =7,16. 10−4 cm ≤ f adm=0,82 cm………………condition vérifiée

 ferraillage des poutrelles en appuis  : 

1T12 (filante) 1T12 (filante)


1T10 (chapeau) 1T10 (chapeau)
Cadre Ф6 Cadre Ф6

3T12 3T10

Terrasse

 ferraillage des poutrelles en travée:


1T12 (filante) 1T12 (filante)
1T12 (filante) 1T12 (filante

Cadre Ф6 Cadre Ф6
Cadre3T12
Ф6 Cadre3T10
Ф6

Terrasse 1ère étage…7éme étages1ère étage…7éme étages

FigureIV-8-Dessin de ferraillage des poutrelles

IV-8-Ferraillage de la dalle de compression :

La dalle de compression doit avoir une épaisseur minimale de 4 cm, elle est légèrement
armée par un quadrillage des barres, les dimensions de la maille ne doivent pas dépasser :
20cm (soit 5 barres par mètre) pour les armatures perpendiculaire aux poutrelles.

33cm (soit 3 barres par mètre) pour les armatures parallèle aux poutrelles.
Section minimale des armatures

119
Chapitre IV Calcul des planchers

Perpendiculaire aux poutrelles :


A┴ ¿ 200/fe (cm²/ml) si l ¿ 50cm
A┴ ¿ 4l/fe (cm²/ml) si 50cm ¿ l ¿ 80cm

Avec l : l’écartement entre axe des nervures


FigureIV-9-Ferraillage
Section minimale des armatures parallèles aux poutrelles
de la dalle de compression
A// ≥ A┴/2
L = 0,65 m
Fe = 215 Mpa
50cm ¿ L = 65 cm ¿ 80 cm → A┴ ¿ 4x65/215 = 1,21 cm²/ml

On prend A┴ = 6 φ 5 = 1,18 cm²/ml


A ⁄∕  ≥ 1,18/2=0,59 cm²/ml

On prend un quadrillage en φ 5 avec des mailles de 15x15 cm de telle sorte que la


disposition de la grande dimension soit parallèle à l’axe des poutrelles

120