Vous êtes sur la page 1sur 2

Mathias Erazo

De nos jours, comme beaucoup de pratiques humaines, le tourisme a évolué d’un


simple désir du voyager à une vraiment philosophie de vie. Les plus importants
exemples de ces styles de voyage sont l’actif, qui combine des éléments d'aventure, de
nature et de tourisme culturel, et le passif, qui préfère voir et observer plutôt que des
pratiques plus actives. Afin de discerner quelle forme de tourisme est la plus appropriée,
nous nous demandons, Comment pouvons-nous profiter de ces formes de voyage pour
atteindre le développement personnel ? Aujourd’hui, nous allons répondre à cette
question en analysant les aspects positifs du tourisme actif, puis les aspects positifs du
tourisme passif et enfin nous parlerons des inconvénients des deux.
D'un côté, le tourisme actif c'est une nouvelle philosophie de voyage qui
combine aventure, écotourisme et aspects culturels d'un circuit découvert. Ces types de
voyage donnent des avantages aux touristes ainsi qu'aux terres visitées. Par exemple,
situé dans le nord-est de la France, la Lozère nous offre la Via Ferrata De Rousses, cette
lieux touristique est bien adaptée pour découvrir l'activité et aussi encourager les
progrès des habitants de cette région. Tandis que les touristes profitent d'une aventure,
dans laquelle ils pourront découvrir différents types d'aventures et circuits touristiques,
comme visites culturelles et expéditions académiques et scientifiques mais aussi comme
des aventures à risque et des sports extrêmes, ils apprennent le tourisme durable en
ayant le moins d'impact possible sur l'environnement où ils se trouvent et aussi en
utilisant de guides locaux.
D'un autre côté le tourisme passif est un type du voyage idéel pour les familles
qui cherche pour une expérience plus calme et relaxante. Ces touristes observent
passivement afin d'interagir activement, d'apprendre, d'aider et de profiter de la richesse
de la diversité culturelle. Ils observent la biodiversité, respectent et valorisent le miracle
de millions d'années d'évolution naturelle. Notamment, l'observation des baleines et le
théâtre, le cinéma ou ces types des spectacles sont des exemples de tourisme passif. Ces
expériences sont pour la plupart peu coûteux et facile a trouver dans tous les endroits,
pour cette raison, ces sont les plus commodes à faire seul, sans aucun guide.
Malheureusement, le tourisme actif et le passif ont les deux quelques
inconvénients. Par exemples un des principaux inconvénients est le transport aérien.
L'aviation représente plus de la moitié des émissions de CO2 liées au transport. Donc,
pour être vraiment écologique, cela peut signifier éliminer complètement le transport
aérien de notre voyage. Aussi le tourisme actif amuse un certain type des touristes, mais
quelques personnes peuvent se sentir épuisé en pratiquant des activités qui nécessitent
beaucoup de travail physique, comme des langes expéditions et marches. Bref, le
tourisme passif peut éventuellement devenir une routine qui tôt ou tard, peuvent ruiner
l'expérience de visiter un lieu différent.
En conclusion, les deux types de tourisme peuvent nous donner une grande
opportunité pour le développement personnel du touriste. Il est conseillé de réfléchir sur
quel genre de voyage nous donnera une expérience inoubliable, avec laquelle notre
perception du monde change d’une manière positive. Si nous faisons un voyage seul ou
avec des amis qui partagent un spirit aventureux, le tourisme actif est la meilleure
décision. Alors, si les touristes voyagent avec de famille, il est recommandé de faire un
tour passif, afin de pouvoir profiter avec les enfants d'un voyage plein d'expériences
agréables, sans avoir à atteindre l'épuisement physique. Finalement les deux types de
voyages représentent certainement une grande opportunité pour les voyageurs. Pour
cette raison, nous nous demandons s'il est possible d'avoir les deux types de tourisme
sur un voyage qui optimise le développement personnel et local ?