Vous êtes sur la page 1sur 184

~ Règles générales

~ Poteaux, poutres, dalles,


planchers-dalles
~ Comportement au feu
~ Fondatlons, murs de sou怡nement
Table des matières

Avant-propos

Le piclo9romm~ quí 自!).ure ci-conlre '回'9 r阳leIll su闵ri凹, prov叫uanl une 1• Présentation 3
mérite une explícotíon.. 50n obiet esl bois自 brutale de~ ochals 'de 阳回 et de
r酬白, aupaintq四Ia oassibili怡 mêmepaur l2345
111ll 36344
d' olerter le lecleur sur 10 menoce que Les Eurocodes
|目 αuteurs de cr能r des 剧vres
r叩也ente pour l' oven!, d~ l' écrít, L'Eurocode 0 - Bases des calculs de structure
o~rtículièrémenl dons le domoine nouvelles et de les foine édiler cor-
de l' édition t旺hn叩Je etun附rsi­ nec恒ment 四 oujourd'hui m回océe L'Eurocode 1 - Actions
loire , le développement mossil du Nous roppelons do.~c que 10~le L'Eurocode 2 - Structures en béton
phOlocopilloge reprodu~lí~n, portie!l~ OU Iolole ,
d~ 10 présenie publícolíon e,sl Notations utilisées dans les Eurocodes
[e Cod~ de ro propriωl响lIec­
tuelle du 1er iuillet 1992 in•erdit inlerdíle sons outorisolion de
en elfet expr~ss.éme~t 10 pholoco- l'。由町, de son 创íteur 0υdu
pie à usαge colledif sons outori- Cenlre ~ançois d' exploitolíon du A
~olion de; oyonls droi l. Or, ceHe prolique droil de copíe (CFC, 20, rue des

-
zt-二三 丰y e主
s' esl 9énéra'lisée dons les étobl旧emenls Gronds-Augustíns , 75∞6 Porís)
Règles générales

。 Dunod, Paris, 1997, 2006, 2009 , 2013 2 • Matériaux 21


978-2-10-058537-3 - ‘

、42J
1,、 4 、
F

2. 1 Béton
---
A

2.2 Aciers de béton armé


34·
3RJ
Le Code de 10 propriét岳 intellectuelle n'outorisant, oux termes de I'orticle --- 2.3 Association acier-béton
L. 122-5 , 20 el 3 0 0) , d'une por•, que les α copies ou reproductions stric•emen•
r岳servées à I'usoge privé du copisle el non deslinées 凸 une ulilisotion colleclive ))
- -
2 .4 Durabilité et dispositions constructives

el, d'oulre porl, que les onolyses elles c。υrles cilolions dans un but d'exemple el .
d'illusl时ion , <<t。υte 叩伯sentolion ou 即时 uclion 山légrαle 。υpo阳lIe loite '
3 • Actions 55
-' 556

Fbn6 、3
sons le consenlement de I'auleur ou de ses oyonls droil ou oyonls couse esr
写J 『
1l

Actions permanentes
illicile )} (0 付L. 122-4) . -
一 、-
气42J
32J

Celte représenlolion 。υrepmdudi。n, por quelque p「。cedeque Ce s。iI, c。『351ilue Actions variables
roil donc une con↑rel,αcon scnc1i。nnee porles 。rtIdes L3352eISUivonfs du
-
吨'

Actions accidentelles
Code de 10 propriélé intellectuelle.

V
Table des matières

4 • Sollicitations 65 8 • Poutres 203


4.1 Analyse structurale 65 8.1 Sollicitations 203
4.2 Modélisation 66 8.2 Armatures longitudinales 217
8.3 Armatures transversales 225
5 • Etats limites ultimes 77
?''QJ 9 • Dalles

吁,, -t
5.1 Flexion simple et composée 229
5.2 Effort tranchant 9.1 Définitions 229
5.3 Li aison entre les membrures d'une poutre 9.2 Sollicitations 230
et I'âme 106 9.3 Armatures de flexion 231
5 .4 Torsion 107 9 .4 Dispositions sur I 巴 5 appuis 233
5.5 Poinçonnement 121 9.5 Armatures d'effort tranchant 233
5.6 Modèles bielles et tirants 128 9.6 Armatures de chaÎnage 239
5.7 Pressions localisées 138 9 .7 Eléments saillants 242

6 • Etats limites de service 141


C
6.1 Généralités 141
6.2 Li mitation des contraintes 141
6.3 MaÎtrise \de la fissuration
Règles particulières
143
6 .4 Etat limite de déformation 157
10 • Planchers-dalles 245

三 咱{UEEωω
B 10.1 Analyse des planchers-dalles 245
10.2 Dispositions constructives 246
Règles applicables

山古呵
Comportement au feu

22
11 • 251
aux éléments courants

。6
由巳。巳
11.1 Généralités 251
口。=υ=
11.2 Valeurs tabulées 253
7 • Poteaux et voiles 169 11.3 Méthodes simplifiées
u-
260
EιEB口。'扫咀

7.1 Effets du second ordre 169 1 1.4 Effort tranchant , torsion


7.2 Méthodes d'analyse 172 et ancrage des armatures 272
7.3 Poteaux 178 门 .5 Eclatement 274
E。

7 .4 Voiles 192 1 1.6 Jonctions 276


PQ@

7.5 Dispositions constructives des murs 196 1 1.7 Revêtements de prötection 276

旦11 一一寸
12 • Fondations superficielles 277
12.1 Domaine d'application 277
12.2 Modèle de comportement 281
12.3 Justifications vis-à-vis du sol de fondation 286
12 .4 Justifications vis-à-vis des matériaux 290
12.5 Dispositions constructives 304

13 • Fondations profondes 307


13.1 Domaine d'application 307 La rédaction du présent Aide-mémoire a été conduite avec l' idée
13.2 Modèle de comportement 307
13.3 Justifications vis-à-vis du sol constante que l' ingénieur de bureau d毛tudes doit trouver rapidement
318
13 .4 Justifications vis-à-vis des matériaux dans cet ouvrage la réponse à la question qu'il se pose pour la justifica-
319
tion d'un élément ou d'un ouvrage de béton armé qu'il peut rencontrer
14 • Murs de soutènement dans le cadre d'un projet de bâtimen t.
339
14.1 Généralités Cette 4e édition est conforme aux Eurocodes. Elle traite aussi bien des
339
14.2 Actions 339 - r告gles générales (partie A) que des règles applicables aux éléments cou-
14.3 Justifications 345 rants que sont les poteaux et voiles, les poutres et les dalles (partie B).
Elle traite également des règles particulières relatives aux planchers-
Bibliographie 353 dalles, au calcul du comportement au feu et des fondations superficielles
ou profondes, ainsi que les murs de sou位nement (partie C).
Index 355 Il peut être utile de préciser qu'il ne s'agit pas dans cet Aide-mémoire de

z- -
procéder à une analyse exhaustive de la réglementation, mais d' en pré-

24三二
senter les prescriptions pour une utilisation pratique, volontairement

驭。 93 τ-E
limitée aux cas les plus courants.
C' est ainsi par exemple que ne sont pas traités la question de la fatigue,

W --E
les structures préfabriquées, les structures en béton de granulats légers ou
les structures en béton non armé ou faiblement armé. Les bétons de clas-
z --
23 z
se de résistance supérieure à 50 MPa ne sont pas pris en compte.
- ξ 巳ξ2

Cet ouvrage prend également en compte les Recommandations profes-


sionnelles pour l' application de la norme NF EN 1992-1-1 et de son annexe
=D -
e--

nationale relatives au calcul des structures en béton.


JO三 -

Lesr垂férences entre crochets renvoient au num垂ro de l' article corres-


G@

pondant de I'Eurocode 2.
1l
Les Eu rocodes
. 1. 1 La réglementation

噜 ··E
Parall告lement à l'的olution technique , la codification et la réglementation
dans le domaine de la construction se sont développées , en intégrant les
acquisitions faites quant à la connaissance du comportement des maté-
riaux et les enseignements tirés de l' expérience.
Pour ce qui concerne les r告gles de conception des ouvrages en béton
armé , les premières théories donnent lieu en France aux circulaires de
1906 et 1934.
La premi告re génération de réglementation est dite << aux contraintes
admissibles )). n s'agit des Règles BA 45 et BA 60 , CCBA 68.
La génération en vigueur en France est dite << aux états limites )). n s'agit

二一
咀-d =-
des Règles BAEL 83 , 91 et 99. Les Règles BAEL font partie d'une régle-


mentation nationale dont l' ensemble couvre l' essentiel du domaine de la

百叫 d
u--』2 35 2。zz 。3 0 2白。江 E S= 。←
construc Ìlon.
Les Eurocodes sont des codes de conception-calcul des ouvrages de
structure établis au plan européen et destinés à se substituer progressive-
ment aux normes nationales correspondantes dans chacun des États
membres.

1 .1 .2 Les Eurocodes
甘。口

Dans le domaine des règles de conception-calcul , il s'agit de dix textes


2Q@

codificatifs formant un ensemble cohérent se déclinant comme suit :

q
-一~
~ EN 1990 - Bases de calcul des structures_ 1993 -1-5 Généralités - Résistance des plaques planes raidies chargées dans
~ EN 1991 - Actions sur les structures_ leur plan
1993 -1-6 Généralités - Résistance et stabìlité des structures en coques
~ EN 1992 - Calcul des structures en béton. Généralités - Résistance des plaques planes raidies chargées hors
1993-1-7
~ EN 1993 - Calcul des structures en acie r. de leur plan
~ EN 1994 - Calcul des structures mixtes acier-béton. 1993-1-8 Calcul des assemblages
1993-1-9 Résista nce à la fatigue
~ EN 1995 - Calcul des structures en bois.
1993-1 -10 Évaluation de résistance à la rupture fragile
~ EN 1996 一 Calcul des structures en maçonnerie. Utilisation de s câbles à haute résistance
1993-1 -11
~ EN 1997 - Calcul géotechnique. 1993-2 Ponts
~ EN 1998 - Conception et dimensionnement des structures pour la 1993-3 Bâtiments
1993-4-1 Silos
résistance aux séismes.
1993-4-2 Réservoirs

' EN 1999 - Calcul des structures en alliage d'aluminium.


1993-4-3
1993-5
Pipelines
Pieux
E皿 l13'I!fW Titre EN . 1993-6 Structures de chemins de roulement
E旦且E且是且… 1993-7-1 Pylônes et mâts haubané s
1993-7-2 Cheminées

E~iþ#!. 南面豆二二 s川… mixtes acier-b的…一一一一一l


1991-1 -1 Densités , poids propres et charges d'exploitation
1991-1 -2 Actions sur les structures exposées au feu
1991 -1-3 Charges de neige 1994-1-1 Règles communes
1991 -1-4 Actions du vent 1994-1-2 Résistance au feu
1991 -1-5 Actions thermiques 1994-2 Ponts
1991 -1-6
1991-1-7
Charges et déformations imposées pendant I 'ex是cution
Actions accidentelles E画·描画· 可…m:UiQ;þig, l.t,jtì 一一一一」
1991 -2 Règles communes applicables aux bâtiments

Z一
Charges sur les ponts dues au trafic 1995-1-1

咱古 Z-d
1991 -3 Actions induites par les ponts roulants , les grues et la machinerie 1995 -1-2 Résistance au feu
1991-4 Actions dans les silos et réservoirs 1995-2 Ponts

3d
南日孟…E… W'Wßl吧i三一一一一一」

03 τ2 25zozz 。2υ=-
EBIm固-|~川[4".'1 100. i li :X"4 ,1 mrm ‘ | ·冒I'm理·
1992-1-1 Règles communes pour les structures de bâtiment et de génie civil 1996-1-1 R鱼 gles pour maçonneries renforcées ou non
1992-1-2 Calcul de la résistance au feu 1996-1-2 Calcul de la résistance au feu
1992 -2 Ponts 1996-1-3 R告 gles détaillées pour les charges latérales
1992-3 Structures de soutènement et réservoirs 1996-2 Choi x des matériau i/ et exécution des structures en maçonnene
1996-3 Méthode de calcul simplifiée pour les structures en maçonnene
uE 也旦旦 2

E3a监星星- calcul des structures en acier


忑i函;孟函=雨函
i函丽巾-♂卢卢二卢
…卢………叫…[{;:阳削叫
ω 础t;J曲叫
ω
e缸 I ~m

1993-1-1 Généralités - Règles communes ·且"画·
。←咀。ZDQ@

1993 斗 -2 Résistance au feu 1997-1 R告 gles


générales
1993-1 -3 Généralités - Profilés et plaques à parois minces formés à froid 1997-2 Conception assistée par les essais de laboratoire
1993 -1-4 Généralités - Structures en acier inoxydable 1997-3 Conception assistée par les essais en place

5
国民问E
Pré
resentatlon

,.

[ITí] 叩Lrn"l'm剖[JI!J阳tJj阳阳町lií:Ul阳
陪岳臼
r
冒一一
到5tt'l引í61'1.*II'&1岳副ism 5
E阻e

阳刷lil
阳叫 1.2.2 Gestion de la fiabilité 回
La fiabilité requise pour 1es structures doit être obtenue :
Règles générales , actions sismiques et règles pour les bâtiments
Ponts .~ par un dimensionnement conforme aux EN 1990 à 1999 ;
Renforcement et réparation des bãtiments ~ par des mesures appropriées en matière d' exécution , et de gestion de
叫怪
Silos , r是 servoirs et canalisations 1a qua1ité.
Fonda阳 ns , structures de soutènement et aspe ω g肘仰-臼otechn响 iqu
-
Tours , mãts et cheminées
1. 2 .3 Durée d'utilisation de projet
阳叫
L E 一
. 阳η~~‘'… z … … ~ I I

Règles générales et règìës'ãpplicables aux bãtiments La durée d'uti1isation de projet doit être norma1ement spécifiée. Elle est
Caicul de la résistance au feu fonction de 1a catégorie de durée d'utilisation de projet (tab1eau ci-après).
Structures susceptibles à la fatigue
Durée d'utilisation - Valeurs de l'Annexe nationale

1. 2 l' Eurocode 0 - Bases des calculs


画画面 四翻翻 | …5 I
10 ans Structures provisoires
de structure 2 25 ans ÉI 是 ments structuraux remplaçables , par exemple
appareils d'appui
L'Eurocode 0 (EN 1990) traite des bases des calculs de structure.
3 25 ans Structures agricoles et similaires
1 .2.1 Exigences de base 4 50 ans Structures de bâtiments et autre structures cou.
rantes
Le calcu1 des structures en béton doit être conforme aux r告gles générales

二-
5 100 ans Structures monumentales de bâtiments , ponts et

咱-工
données dans l' EN 1990. autres ouvrages de 9是 nie civil

王 军38 孚 -
?es 吨ences de base de l' EN 1990 section 2 sont 即1阳 satisfaites
lorsque sont remplies conjointement les conditions ci-aDr告s: 1. 2 .4 Principes du calcul aux états limites

CZ Z PE g-2
' 臼lcul aux états limites 盯ec la méthode des coefficier山 partiels et
Les états 1imites sont des états idéa1isés qui ne doivent pas être atteints
combinaisons d'actions selon l'EN 1990 ;
sous peine de ne p1us permettre à 1a construction de satisfaire 1es exi-

- 3 2 昌 MS
~ actíons conformes à l' EN 1991 ;
.协 gences du projet.
résistance, durabilité et aptitude au service conformes à l'EN 1992-1-1.
G -旦 -

• Situations de projet
E 』 。它。

Le recensement des états 1imites suppose une analyse des différentes


situations que l' on peut raisonnab1ement s'attendre à rencontrer 10rs de
2口Q@

l' exécution ou de l' utilisation de 1a construction.

7
Présentation

Dans les cas courants , on distingue : E Valeurs de calcul des effets des actions
~ les situations durables , qui font référence aux conditions d'utilisation
l .a valeur de calcul Fd d'une action F peut s'exprimer sous forme géné-
normales;
nùe par:
' les situations transitoires , qui font référence à des conditions temDo-
raires , par exemple en cours de construction ou de réparation ; f飞江 = γr Frep

' les situations accidentelles , qui font référence à des conditions excep-
tionnelles comme un incendie , une explosion ou un choc ;
où Frep est la valeur représentative appropriée de l' action , et γr un coe血­
cient partiel pour l' action; Frep =ψh ; Fk est la valeur caractéristique de
' les situations sismiques , qui font référence aux conditions rencon-
trées lors de tremblements de terre.
l' action.
Pour un cas de charge spécifique , la valeur de calcul Ed de l' effet des
• Etats limites ultimes
actions peut s'exprimer sous forme générale par :
Les états limites ultimes sont associés à une rupture. Ils concernent la
Ed = γ'Sd E {γ'r, i Frep, i ; ad}
sécurité des personnes et/ou la sécurité de la structure .
L'Eurocode classe les états limites ultimes en EQU , qui correspond à une avec ad la valeur de calcul des données géométriques , et γSd un coefficient
perte d'tquilibre statiqucSTR, qui correspond a unE dtfaillance d'tlt- partiel tenant compte des incertitudes dans la modélisation des effets des
ments structuraux, GEO , qui correspond à une défaillance du sol , et FAT , actlO ns.
qui correspond à une défaillance due à la fatigue. Dans la plupart des cas , on peut simplifier en écrivant :

• Etats limites de service Ed = E {γF. i FreP, i;αd }


Les états limites de service rendent l' usage incompatible avec les exi-
avecγF, i =γSdγr, i
gences de fonctionnement , de confort pour les usagers ou d'aspect .

-

-
ztz--
Une distinction doit être faite entre les états limites de services réver- Valeurs de calcul de la résistance
sibles , pour lesquels on consid告re les combinaisons fréquentes et quasi- La valeur de calcul Xd d'une propriété de matériau peut s'exprimer sous

zzsb
permanentes , et les états limites irréversibles pour lesquels on consid告re forme générale par :

三 三二-王 --ZA-
les combinaisons caractéristiques.
X.
1. 2.5 Xd =η J二
Vérificat ion par la méthode γm

-
des coefficients part iels
AZ--
3三
où X k est la valeur caractéristique du matériau ;ηest un coefficient de
玄 -=-
Les r句les relatives à la méthode des coefficients partiels , et les formats de conversion qui tient compte des paramètres tels que les e征ets du volume ,
3 -md

combinaisons d'actions pour les états limites ultimes et de service sont de l' humidité ou de la température ;γm est un coe伍cient partiel pour la
=-2-
'

donnés dans l' EN 1990 section 6. propriété du mat己 nau .


\「42=-

On doit vérifier que dans toutes les situations de projet à examiner , La valeur de calcul Rd de la résistance peut s' exprimer sous forme géné-
2

aucun état limite n'est dépassé. rale par :

9
Présentation

Rd = -_.-R{Xd , i ; αd}=-RhE
X. 子
」 ;Gd
I
l Tol 在 rances réduites

avecγRd
γRdγRdγm.Î

un coefficient partiel qui couvre l' incertitude du modèle de


"ifiN' ll
!Hterme
i.,……
.……………… iui. b
$ 150

5
400

10
主 2 500

résistance. dt:l 6"j4;.t.] , 'jtj , tj!j 9;;f'UPJrPQJ~mmJ) I~

Dans la plupart des cas, on peut simplifier en écrivant : |…四f.'I!Il…~…


Rd = R { ηXk, i ; ad 1
r&t4i2"Hlaii24/i.H.,þi Æ; 11244atn,
,
dMf"l"l ntfj.i""' IjIj11!l (4!' ,
"U lTüiIjjj
5 10

l γ'M , i
On peut effectuer une interpolation pour les valeurs intermédiaires.
avecγM , i =γRdγm , l
口 Réduction basée sur I'utilisation, pour le calcul,
• Coefficients partielsγ'M sur les matériaux de données géométriques réduites ou mesurées

Lecoe伍cient pa
l'acier γs
缸副削口叫

ti
i
ont les valeurs suivantes :
, ,
Si le calcul de la résistance est basé sur des données géométriques cri-
tiques y compris la hauteur utile qui so时, soit réduites par les imper-
fections, soit mesurées dans la structure finie, les coefficients partiels
peuvent être réduits aux valeurs γ's ,red2 = 1, 05 et γ'c, red2 = 1 ,45 .
En out时, s'il est démontré que le coefficient de variation de la résistance
Pour les combinaisons accidentelles , du béton n' est pas supérieur à 10 %, le coefficient partiel relatif au béton
1, 2 1, 0
à I'exception du séisme peut être réduit à la valeur γ'c, red3 = 1, 35 .
Pour les états limites de service 1 ,0 1,0 口 Réduction basée sur I'évaluation de la résistance du béton
dans la structure finie
• Coefficients partiels réduitsγ'M sur les matériaux Pour des valeurs de résistance du béton mesurées sur des essais dans un

'二2-主F
L'Annexe A, informative, donne des recommandations pour des coeffi- élément ou une structure terminés (voir I' EN 137911, I' EN 206-1 et les
cients partiels réduits relatifs aux matériaux. normes de produit appropriées) , γc peut être réduit au moyen du coeffi-

毛主 d
cient de conversion η= 0 , 85.
口 Réduction basée sur des tolérances réduites

三 二 -
Si l' exécution est soumise à un système de contrôle de la qualité qui Cependant, apr告s application des réductions éventuelIes telles qu'envisa-

Ad
gées précédemment, la valeur résultante du coefficient partiel ne devrait

---2
garantit que les écarts défavorables des dimensions de la section droite

43332 巳空 2 z。-
sont inférieurs aux tolérances réduites données dans le tableau ci- pas être prise inférieure à γ'c, rcd4 = 1 , 3 .
dessous , le coefficient partiel pour les armatures peut être réduit à la
valeur γ's, rcdl = 1,1. 1. 2.6 Etats limites ult imes


二百 。=-D

En outre, s'il est démontré que le coe征ìcient de variation de la résistance Vérification de I'équilibre statique et de la résistance
du béton n'est pas supérieur à 10 %, le coefficient partiel relatif au béton Lorsque 1' 0n considère un état limite d'équilibre statique (EQU) , il faut
-@

peut être réduit à la valeur γ'c. redl = 1, 4 .


vérifier que :

11
Présentation

E d , dst ~ E d .stb Les combinaisons sismiques à considérer s毛crivent symbo1iquement :

avec Ed , dst 1a va1eur de calcu1 de l'effet des actions déstabi1isatrices、 et Gk,sup + Gk ,inf + AEd +汇白, iQk 以 l
Ed, sbt 1a va1eur de calcu1 de l' effet des actions stabilisatrices ,

Lo叫ue l' on considère un 的t 1imite de rupture ou de défo口nation 1, 2.7 在tats limites de service
excessive (STR ou GEO) , i1 faut vérifier que :

Ed ~ Rd
• Vérifications
Lorsque l' on consid告re un état 1imite de service,过 faut vérifier que :
avec Ed 1a va1eur de calcu1 de l' effet des actions , et Rd 1a va1eur de calcu1 E d ~二 C d
de 1a résistance correspondante ,
avec Ed 1a va1eur de calcu1 de l' effet des actions spécifiée dans 1e crit告re
• Combinaisons d'actions pour situations durables
ou transitoires
d'aptitude au service considé时, et C d 1a va1eur 1imite de calcu1 du crit告re
d'aptitude au service considéré ,
Les combinaisons fondamentales à considérer s'écrivent symbo1iquement :
口 Vérification des états limites EQU (ensemble A) • Combinaisons d'actions
Les combinaisons caractéristiques à considérer s' écrivent s归口bo1ique
1,lO G k,sup + 0 ,90Gk,inf + 1 , 50Qk, 1 十 1 , 50 L 7f! ,iQk,i>1
O ment:
口 Vérification des états limites STR ou GEO (ensemble B) Gk ,sup + Gk ,inf + Qk ,1 + ~二哟,iQk,i > 1
1,35G k,sup + 1,00Gk,inf + 1,50Qk,1 + 1,50 L 7f!O,iQk ,i>1 Les combinaisons fréquentes à considérer s' écrivent symbo1iquement :
~ Gk, sup actions permanentes défavorab1es. Lorsque 1a prise en comp
+ Gk ,inf +叭 , IQk, 1 +汇 ψ2.i 毡, i> l

z-
Gk ,sup
te des effets du retraitωt 叫uise pour 1'état 1imite ultime, i1 convient

ttzz 言 '-ZE--
d'uti1iser un coefficient partie1 relatif aux effets du retrait 一γH =.1, 0 Les combinaisons quasi-permanentes à considérer s毛crivent s归口bo1i­
~ Gk , inf actions permanentes favorab1es. …
quement:
~ Q k,I action variab1e dominante. Lorsqu'une action variable est

-ZZ
physiquement bornée , le coe面cient 1,50 est remplacé par 1,35. Gk ,sup + Gk ,inf +汇 ψ2, iQk, i~ 1

ZE -
~ Qk , i>1 actions variables d'accompagnemen t.

--EAZ -
1. 3 L' Eurocode - Actions
• Combin号 isons d'actions pour situations accidentelles
ou slsmlques
--
y dZE2

Les actions peuvent être données par 1es parties concernées de 1' EN 1991 :
Err -

Les combinaisons accidentelles à considérer s'écrivent symboliquement : 1991-1-1 - Poids propre des matériaux - Charges d' exp1oitation des
'
-
x f23

bâtiments.
Gk, sup 十 Gk, inf + Ad 十(叭 , IOU 白, 1)Qk, 1 十艺 ψ2, iQk, i > 1
3

1992-1- 2 - Action sur 1es structures exposées au feu.


'
9

12
13
hFhFhFhF
1991-1-3 - Actions de la neige.
1991-1-4 - Actions du ven t. Diamètre du mandrin de cintrage
1991-1-5 -Actions thermiques. Effet des actions
Module d'élasticité tangent à I'origine (σ'c = 0) pour un béton de
1991-1-6 - Actions en cours d'exécution.
masse volumique courante à 28 jours
Voir le chapitre 3 pour plus d'informations. Module d'élasticité effectif du béton
Valeur de calcul du module d'是 lasticité du béton
Module d'是 lasticité sécant du béton
1.4 L' Eurocode 2 - Structures en béton Module d'是 lasticit昌 tangent à I'origine (,σ'c = 0) au temps t pour un
béton de masse volumique courante
L'Eurocode 2 s'applique au calcul des bâtiments et des ouvrages de génie Valeur de calcul du module d'élastìcité de I'acier de béton armé
civil en béton non armé , en béton armé et en béton précontrain t. Rigidité en flexion
On se limite ici aux ouvrages en béton armé et on ne traite ni des Equìlibre statique
ouvrages en béton non armé ni des ouvrages en béton précontraint. Action
Valeur de calcul d'une action
L'Eurocode 2 est destiné à être utilisé conjointement avec les normes EN Valeur caractéristique d'une action
1990, EN 1991, EN 1997 et EN 1998, ainsi qu'avec les textes relatifs aux Valeur caract是 ristique d'une action permanente
produits de construction en rapport avec les structures en béton et à Moment d'inertie de la section de béton
l' exécution des ouvrages en béton.
Longueur
Moment fléchissant
也副~…- Valeur de calcul du moment fléchissant agissant
Dans l'ouvrage , les références entre crochets renvoient au numéro de Effort normal
l'article correspondant de l' Eurocode 2. Valeur de calcul de I'effort normal agissant (traction ou

-
=Ed
compression)

--
Valeur caract是 ristique d'une action variable

二-圭 εz一-
1. 5 Notations utilisées dans les Résistance
Efforts et moments internes (Sollicitations)
Eurocodes

王 -
Moment statique

dzz-z-
• Notations en majuscules latines État limite de service (ELS)

zpdz
Moment de torsion
accidentelle 4322- Valeur de calcul du moment de torsion agissant
de la section droite Ètat limite ultime (ELU)
-E

--一
O-3

Aire de la section droite du béton Effort tranchant


4
-

Aire de la section des armatures de béton armé Valeur de calcul de I'effort tranchant agissant
B -

Aire de la section minimale d'armatures


OO E

Aire de la section des armatures d'effort tranchant

15
• Notations en minuscules latines

Distance
Epaisseur
Instant considéré
二回
Donnée géométrique Age du béton au moment du chargement
Tolérance pour les données géométriques
飞?明 ur t口 tale d'une 阳
-
Pé rimètre de la section droite de béton dont I'aire est Ac
Composante s du déplacement d'un P'p int
口 une poutre en T ou en L Profondeur de I'axe neutre
Largeur de I'âme des poutres en T , en I ou en L Coordonnées
Diamètre ; profondeur Bras de levier des forces internes
Hauteur utile d'une section droite
n

Dimension nominale supérieure du plus gros granulat


Excentricité
Résistance en compression du béton
Notations en minuscules grecques
Valeur de caicul de la rés istance en compression du béton
Résistance caractéristique en compression du béton , mesurée sur
' Angle ; rapport
cylindre à 28 jours Angle ; rapport ; coeffi cient

Valeur moyenne de la ré sistance en compression du béton, mesurée Coefficient partiel


sur cylindre Coefficient partiel relatif au x actions accidentelies A
一 E

Résistance caractéristique en traction directe du béton Coefficient partiel relatif au béton


Valeur moyenne de la résistance en traction directe du béton Coefficient partiel relatif au x action s F
Valeur ca 阳 téristique de 阳 I a limi阳 d矿'é
毛e剑la甜削
s引川
t刊l比iω
EαClt
阳阳眈té conv四E凹
阳r附 Coefficient partiel relatif au x act ions permanentes G
n

0 , 2 % de I'ac口ier de béton armé Coef白白 partiel relatif à une propriété d'un matér iaü;"'ëompte
Résistance en traction de I'acier de béton armé tenu des incertitudes sur la propriété elie-même , sur les imperfec-
s. tions géométriques et且已立modèle 阜 caicul utilisé

王三工 王-' -
Résistan e caractéristique en traction de I'acier de béton armé
Li mite d 毛 lasticité de I'acier de béton armé
一­
→一­
Coefficient parti ~ relatif au x 丘li ons v~ iables Q
limite d'élasticité de caicul de I'acier de béton armé .
Coefficient partiel relatif à I'acier de béton armé
-
Li mite caractéri st ique d '是 lasticité de I'acier de béton armé Coefficient partiel re latif aux actions , compte non tenu des incerti-
tudes de modèle
limite d '是 l asticité de caicul des armatures d'effort tranchant
Hauteur Coefficient partiel relatif au x action s permanentes, compte non tenu
des incertitudes de modèle
Hauteur totale de la section droite
Coefficient partiel relatif à une propriété d'un matériau , seules les
Rayon de giration
es sur la propriété du matériau étallt _pr! ses en compte
Coefficient ; facteur
-
ES

Longueur ; portée
--

Masse
rmr2

Rayon
-
1 zd

Courbure en une section donnée


A
g

17
Déformation relative de I'acier de béton armé sous charge maxima-
le
Valeur caractéristique de la déformation relative de I'acier de béton
armé soul.charge maximale
Angle
Coefficient d'在 lancement

Coef白 cient de frottement


Coefficient de Poisson
Coefficient de réduction de la résistance du béton fissuré en cisaille-
町lent

Masse volumique du béton séché en étuve , en kg/m 3


Pourcentage d'armatures longitudinales
Pourcentage d'armatures d'effort tranchant
Contrainte de compression du béton
Contrainte de compression du béton due à un effort normal
Contrainte de compression du béton correspondant à la d 住 forma-
tion ultime en compression
Contrainte de cisaillement en torsion
Diam 告 tre d'une barre d'armature
Diamètre équivalent d'un paquet de barres
Coefficient de fluage , définissant le fluage entre les temps t et 旬,
par rapport à la déformation élastique à 28 jours
Valeur finale du c: oefficient de fluage
Coefficients définissant les valeurs représentatives des actions
variables
pour les valeurs de combinaison
pour les valeurs fr住 quentes

pour les valeurs quasi-permanentes


T
「l--4
川川叫||

Béton
. .1 [3.1.2 .4]
1lt
Classes de résistance du béton

二E projet doit etredlabort a partir d'une classe de rtsistance du btton


rrespondant a une valeur sptdate de resistance caracttristique En
∞ m presSlO n .

O n utilise la dénomination , par exemple C25/30 , en référence à la résis-


tance caractéristique sur cylindre/sur cube.

2.1.2 Résistance en compression [3.1.2]


-

4

Résistance caractéristique

=τ--ka
La résistance en compression est désignée par la classe de résistance liée à
la résista 配 e caractéristique (fl肌tile 5 %) m
肘leωsu
盯ré臼e Sl旧 cy

rlindr臼E 儿血
μk>口, ou 旧r
川su

--z主-
cube 儿
já.cωu忱 dé任f甜inie comme la va丛le饥u创r au-斗
de创ssωou
山1比s de laquelle on peu
旧t

圣Z
- 矿白a阳ld击f卢e à 比
renc∞ont阳 5%d 命e l'、
'en

ense
呵'

tance possibles du béton spécifié .


-- La résistance moyenne en compression du béton à l' âge t , f cm(t) , peut

e
--
e

être estimée pour une température moyenne de 20 oC et une cure contor-


-
p
d

me à l' EN 12390 à :
----
e

j马m (t) = ß,ω (t) fcm



e

d-

21

M
Règles générales Matériaux

avec:
~ !cm=j二k + 8 , est la résistance moyenne en compression à 28 jours. α = 1 pour t < 28 jours
=叶 = 2/3 pour t ?: 28 jours
'
(l
ßcc(t)
!am = 0, 30!c~川 est la valeur mo
t est 1'âge du béton , en jours.
' outre , on définit :
' s est un coefficient qui dépend du type du ciment :
• 0,20 pour les ciments de classe de résistance CEM 钮, 5 R, CEM 52 ,5 !clk,0,05 = 0 , 7 !clm la valeur inférieure de la résistance carac-
N et CEM 52,5 R (Classe R) téristique à la traction (fractile 5 %),
• 0,25 pour les ciments de classe de résistance CEM 32 ,5 R et CEM
42 ,5 N (Classe N) 儿州,95 = 1, 3!clm la valeur moyenne de la résistance carac-
téristique à la traction (fractile 95 %).
• 0,38 pour les ciments de classe de résistance CEM 32 ,5 N (Classe S)
Lorsqu'il est nécessaire de spécifier la résistance en compression caracté-
ristique du béton à 1'instant t , on considère :
• Résistance à la traction en f1 exion
La résistance moyenne à la traction en flexion dépend de la résistance
!ck(t) = !cm(t) - 8 pour 3 < t < 28 jours oyenne en traction directe et de la hauteur de la section droite. La rela-
!ck(t)=j二 pour t 注 28 jours ion donnée pour la résistance moyenne s'applique également aux
aleurs caractéristiques .
• Résistance de calcul
La résistance de calcul en compression!cd est définie comme :
!clm
fαcc j飞k
J cd =--一
吁♀
h étant la hauteur totale en mm.
--
司,

αcc est un coefficient compris entre 0,8 et 1,0, fourni par 1'Annexe natio-
4萨


nale. La valeur à utiliser est 1,0. '


Résistance de calcul

2. 1. 3 Résistance à la traction [3.1.2] -


' La résistance de calcul en traction!cld est définie comme :
-'"
• Résistance moyenne à la traction -

司,

d

J Cld =
αCIλ凡 0,05
-一一--一
γc
La résistance à la traction se rapporte à la contrainte maximale atteinte -
F

sous chargement en traction uni-axiale centrée.


- αCI est un coefficient fourni par l'Annexe nationale. La valeur à utiliser
En premi告re approximation , on peut admettre que la résistance à la trac
… --

est 1,0.
tionj (t) vaut : -=-
! clm (t) = (ßcc (t)} α !clm 『

23
Règles générales

2.1 .4 Déformations [3. 1.3] σC

• Déformation élastique
La déformation du béton dépend de la classe de résistance du béton , mais
également des granulats et d'autres paramètres relatifs à la composition
et à l' environnement.
Des valeurs approchées de Ecm' module sécant entre σc = 0 et
σc = 0 ,41cm , sont données dans le tableau récapitulatif ci-après (~2. 1. 9).
0 ,4王m
Les valeurs sont données pour des granulats de quartzite. Pour des gra-
nulats calcaires ou issus de grès , il convient de réduire la valeur de 10 %
respectivement 30 %. n convient de 1' augmenter de 20 % pour des gra-
nulats issus de basalte.
L'évolution dans le temps du module d毛lasticité peut être estimée par :
ccul EC

ιm (t) = (非)0 3 Ecm


Figure 2.1

• Relation contrainte-déformation pour I'analyse structurale


non linéaire
三",,) = 3, 5 %0 est la déformation ultime du béton pour des bétons de
e inférieure ou égale à 50 .
Pour une analyse structurale non linéaire, on peut utiliser le diagramme Relation contrainte-déformation pour le calcul des sections
contrainte-déformation sous chargement de courte durée (fig. 2.1). -
L'équation de la courbe , dans laquelle les contraintes et les raccourcisse-
-.- ?our le calcul des sections , on peut utiliser le diagramme parabole-
;êCtangle (fig. 2.2) .
4

ments sont pris en valeur absolue , est :


équation de la courbe , dans laquelle les contraintes et les raccourcisse-
σ kη - 1卢 '
e
- ments sont pris en valeur absolue , est :
1 + (k - --
e

1cm 2)η 午

avec :
éc
-
'


山d [1 一 (子YJ pourO、 王二 εc 主二 εc2

η= 一
ε cl
'
.
- σc =}二d pour é c2 ~二 εc 主二 é cu2
εc1 est la déformation sous contrainte de compression maximale1cm 由 -
Sc2 = 2 , 0 %0 (pour des bétons de classe inférieure ou égale à 50) .
k-1
-
, 05Ecm|Ed| 丰
'
'
εcu2 = 3, 5 %0 (pour des bétons de classe inférieure ou égale à 50).
1cm
Règles générales

σC

五k
一一一计一-一一一-一「
五k 一一一 一 一 τ;-r------------I
//
/
I
I
I 兀d 一一一一一一 _1 一 一-"
五d 一 -r 一一一 一
I
I
/ /

εcu3 EC

é c2 é cu 2 EC O
O
Figure 2.3
Figure 2.2
2. 1. 5 Fluage [3. 1.4]
On peut uti1iser d'autres diagrammes équiva1ents , comme 1e diagramme 二ε fluage et 1e retrait dépendent de l' humidité ambiante , des dimensions
bi1inéaire (fig. 2.3). E rtMineIIt et de la composition duMOIl
εc3 = 1,75 %0 (pour des bétons de classe inférieure ou éga1e à 50). 二E auage dtpend tgalement de la maturitt du bttOIIlors du premier
εcu3 = 3 , 50 %0 (pour des bétons de classe inférieure ou éga1e à 50). 4:bargement ainsi que de la durtE Et de rintendttde la charge.

Il est éga1ement possib1e d'utiliser 1e diagramme rectangulaire simp1ifié 二=.a 出


dt延
甜f岛orma低
atio∞n de fluωlage 剖à川1'insta缸扭削

n1t t = ∞ , éε C川 ∞ ,句
ωto0) sωou
山s une ∞
c on… m
dans 1eauel1a hauteur de béton comprimée est éga1e à 0 ,缸 , x désignant 二3吉 de ∞
c ompr民es岱s剑归iωon ∞
c ons剖tant忧e σ叽c inférieure à 0, 侣
4 51儿七丛k(问
ω0ω) app1且iqué位e à 1' âgeE
t均
1a position de l'axe neutre , 1a contrainte étant constante et éga1eμ , ou 王II béton to est donnée par :
0 , 9 fcd si 1a 1argeur de 1a zone comprimée diminue vers 1a fibre 1a p1us
句(∞,[0) = ψ(∞, to) 吾
comprimée. '-' C

三ζ εst 1e modu1e tangent qui peut être pris éga1 à 1, 05Ecm .


.:...o rsaue 1a ω阳1附 de compression 岱创t Sl咐 rie1
DV词ie臼

m 旧
n1扰td
川由巳 tenir ω咐ed
缸e创1a n川
on-
川拍
-11in

1泛t臼a缸
a缸讪

ni
~
~伽
de 1a précontrainte par pré-tens lO n.

27
Règles générales

• Equations de base pour le coefficient de fluage [annexe B]


' ßc(t , to) rend compte du développement du fluage après chargement:
La valeur de coefficient de fluageψ(∞ , to) est donnée par l' abaque de la
figure 3.I de rEurocode2.A titre tout a fait indicatif, le coefldent
ßc(协)=(~二~ìO,3
U \βH+t-tOJ
ψ(∞, 30) est proche de 2 pour une pi告ce de rayon moyen 300 mm et un
béton de classe C30/37 . βH dépend de l' humidité relative et du rayon moyen :

L'annexe B donne les équations de base pour la détermination des défor- ßH=1 , 5[1 十 (0 , 012RH)18] ho + 250α3 ::;; 1500α3
mations de fluage et de retrai t. 135 \0 , 5
α3 =1 瓦 iζ1(ouα3 = 1 pour 儿m ::;; 35 MPa)
Le coefficient de fluageψ (t , to) peut être calculé à partir de:
ψ (t, 均) = ψoßc (t, to)
2.1.6 Retrait [3. 1.4]
où ψo est le coefficient de fluage conventionnel :
' ψ0=ψRH ß(fcm) ß(to)
Lε retraitest un phénomène particulier au béton , dû à la diminution de
teneur en eau du béton , qui correspond à un raccourcissement évo-
ouψRH tient compte de l'humidité relative :
' r 1- RH 寸
uant sur 2 ou 3 ans , mais dont plus de la moitié est réalisée un mois apr告s
le bétonnage.
斗。RH
阳一 = 11 +
+一 τrα
_100 1 。
cx ,, 1 l~ déformation totale de retrait se compose de la déformation due au
… 0 , l~ho . I CXo
--~
retrait de dessiccation et de la déformation due au retrait endog告ne.

' RH est l' humidité relative de l' environnement ambiant en %.


h = 2Ac
。 =τ--.:: est le rayon moyen de l' élément, Ac l' aire de la section du
l a déformation due au retrait de dessiccation évolue lentement , car elle
est fonction de la migration de l' eau à travers le béton durci.
'
f\

La déformation due au retrait endogène se développe au cours du dur-


béton , u le périmètre de la partie de la section en contact avec l' atmo-

二-4工 -
sph告re;
cissement du béton : elle se produit par conséquent en majeure partie au
135 cours des premiers jours suivant le coulage. Le retrait endog告ne est une

ZE
\0 , 7
α1 = l 瓦)运 1 (ouα1 = 1 pour 儿, ::;; 35 MPa) fonction linéaire de la résistance du béton.
'
a
a-工 伽
135 、 0, 2 εcs = écd + éca
--z4e
α2 = l 瓦} ::;; 1 (ouα2 = 1 pour 儿m
' ::;; 35 MPa) =·圭 -p
où εcs est la déformation totale de retrait ; εcd est la défQrmation due au

' ß(fcm) tient compte de l' influence de la résistance du béton : retrait de dessiccation ; é ca est la déformation due au retrait endogène.
e-d立
--

16 , 8
一4

La valeur du retrait de dessiccation dans le temps est donnée par :


β(儿m) =立言:
'
·三· 二 '-z-

β(均) tient compte de l' âge du béton au moment du chargement : εcd(t) = ßds(t , ts)khécd ,O
'
e-

ß(句)=-iTzr
-ZEz-

0 , 1 + t~ , L
---z

29
Règles générales Matériaux

ou:
. 1. 7 Coefficient de Poisson [3.1.3]
(t - t s )
ßds(t ,ts) = \" "SJ Le coefficient de Poisson relatif aux déformations élastiques du béton
(t - ts ) 十 0 , 04、 hj non fissuré est pris égal à 0,20.
ou: Lorsque le béton est fissuré , il est égal à zéro.
• t est l'âge du béton à l' instant considér迁, en jours;
·乌 est l'âge du béto凡 en jours, au début du retrait de dessiccation、 \ 1. 8 Coefficient de dilatation thermique [3.1.3]
c'est-à-dire normalement à la fin de la cure ;
:.e ∞ efficient de dilatation thermique peut être pris égal à 10 X 10- 6 K- 1 •
hn = 2Ac
o=7est le rayon moyen, en mm, de lamtion tmsversale,
avec Ac l' aire de la section du béton , et u le périm告tre de la partie
de la section exposée à la dessiccation. ra…川…叫叫1
des bétons
1[4-1 1
kh dépend du rayon moyen ho et vaut :
100 200 300 ;主 500
1, 00 0 ,85 0 , 75 0 ,7 0

εcd, O est la valeur nominale du retrait de dessiccation non gêné en %0.


Pour le bdton avec des ciIrlents CEM de classe N , en forktion de
l'humidité relative en % :

自哇同哩- 20 25 30
2 0川 ,. 0 , 62ω8 4i m 二.. 0 , 30 ....1 '_ τ17 0, 回 24 28 33 38 生3 48.J ~ ..
40/ 50 ! ,6 1,9 2 ,2 2 ,6 2 ,9 11 主2 3 , s Ij王汇王
14 13151 . 8 lE LLIlm u J 吐 -2 ,71 r豆
~ La déformation due au retrait endog也e dans le temps est donnée par : 2币 2 ,5 2 ,9 3,3 3 ,8 4 ,气 4 ,6 吃内 r'5 , 3
--
.. 27000 29000 30000 3 1 000 33 000 34000 35 000 36000 37 000
E叫t) = ß.川t)E:叫∞)
1,9 %。 2 ,0 %。 2 , 1 %0 2,2 %0 !1 2 ,25 %0 2,3 %0 2,4 %0 2 ,45 %0
ou: 桐'

-
---
P

ßas (t) = 1 - e(斗, 20) Les valeurs du tableau sont exprimées en MPa , et restreintes aux bétons
. de résistance caractéristique inférieure ou égale à 50 MPa.
εca (∞) = 2 , 5 (fck - 10) X 10- 6 -.-
t est l' âge du béton à l' instant considéré , en jours. --
e

'

31
Règles générales Matériaux

2.2 Diagramme simplifìé


Aciers de béton armé [3.2] σ

2.2.1 Résistance [3.2.3]


创k 一二 一一 一 一一一一→二三---'=í 创k
A 一一 _1-- 一一---二一一 -i 材队
La li中ite d毛lasticité儿k et la résistance à la tractionft sont respectivement
ft,J ~ 品 /Ys
fl 一一一-;r一一气 i
叫mes ∞
c omme 乒~
charge m丑la幻ximale sous traction direct优e, chacune de ces valeurs étant divi-
Diagramme de calcul
sée par l' aire nominale de la section.

Si besoin est , la valeur ! yk peut être remplacée par la limite caractéristiq


是~ (万/耳)k
d毛lasticitt conventionrIdle a 0 ,2%d3allongeIIlent rtmanentA2k-1
Les r告gles de I' Eurocode sont valables pour des armatures dont la limite
d毛lasticittjh ESt comprise dans la gaITIme de 400a 600MPa.LavaIEur 耳d/E, Eud εuk E
maximale à utiliser est 500 MPa en général et 600 MPa sous réserve de
Figure 2 .4
justification effective à I'ELS , y compris de l' ouverture des fissures.
La limite d毛lasticité maximale réelle !yk,max ne doit pas dépasser 1, 3 j~k . .2.4 Propriétés [3.2.4.1]
2.2.2 Classes de ductilité [annexe C] 二~ comportement des armatures de béton armé est également caractéri-
sé par les propriétés suivantes :
Un produit est répu眨 de la classe de ductilité adéquate s'il sati血it aux l' aptitude au pliage , notamment en regard des diamètres minimaux
eXl gences SUlV"antes: de cintrage ,
-EHt{l ;t. ~ les caractéristiques d'adhérence ,
Euk > 25 %。 k = (ftI/y) k ~ 1,05
~ la résistance de fatigue , lorsqu'elle est requise ,
E Euk 注 50 %。 k = (ftI!yh ~ 1, 08 -- p

-
e

~ la soudabilité ,
• •画画孟‘. . Euk ~ 75 %。 1,35 > k = (ftI!yh 注 1 , 15
~ la résistance au cisaillement et la résistance des soudures pour les
cuk est la valeur caract台istique de l' allongement sous charge maximale.
..
treillis soudés.
-
-
e

2.2.3 Déformations longitudinales et diagramme Association acier-béton


哩'
2.3
-

contrainte-déformation [3.2.7] :
F

e 2.3.1 Contrainte ultime d'adhérence [8.4.2]


Le module d毛lasticité Es = 200000 MPa. a

- La contrainte ul由ne d'adhérence!bd doit être su伍sante pour éviter toute rup-
Pour un calcul courant, on peut utiliser l' un ou l' autre des deux dia- w

ture d'adhérence. Pour les armatures à haute adhérence, on peut prendre:


grammes suivants (figure 2 .4).

cud est donnée par I'Annexe nationale. La valeur à utiliser est 0 , 9εuk . --
e 儿d = 2, 25η1 '(12 1二td

33
Règles générales

7] 1 est
un coefficient lié aux conditions d'adhérence et à la position des La iustification du diam告tre du mandrin n'est pas nécessaire vis-à-vis
' barres au cours du bétonnage.η1 vaut 110rsque les conditions d'adhé ' deia 叫ture du béton si les ∞nditions ci叩出 sont remplies :
rence sontαbonnes )) , et 0 , 7 dans tous les autres cas. 1' ancrage nécessaire de la barre ne dépasse pas 50 au-delà de
Les conditions d'adhérence sont << bonnes )) dans les quatre configu- l' extrémité de la partie courbe ;
rations , considérées pendant le bétonnage, suivantes : • le plan叫由e flexi
d 巳旺创】

X
x∞lOn
io 川n阳tpaωsp严r肌hedu 叼 parerr
• la barre est située en partie inférieure de 1毛lément et forme un angle 由e diam垃由告放tre supé仕rieur ou 句
d é gal à 豆o 主 1'int眨d缸rιieur 缸
dε la pa缸rtie ∞
c ourbe;
entre 45 0 et 90 0 avec 1' horizontale ; • le diamètre du mandrin respecte le diamètre minimal 也cé pour évi-
• la barre appartient à un élément de hauteur in岳rieure ou égale à 250 mm ; ter un dommage à 1' armature.
Cette clause relative à la rupture du béton ne s'applique pas aux
• la barre est située dans les 250 mm inférieurs d'un élément de hau-
teur comprise entre 250 et 600 mm ; cadres , épingles et étriers.
• la barre n' est pas située dans les 300 mm supérieurs d'un élément ~ Dans le cas contraire , il convient d'augmenter le diamètre du man-
de hauteur supérieure à 600 mm. drin selon l' expression :
132 - 0
' 7]2 vaut 1 pour les barres de 叫usqu'à32mmet - -~^^ ~ pour0 > 32mm.
100 0 m ~去(去十多)
Selon les Recommandations professionnelles , le respect des conditions ou:
de mise en ceuvre des classes d'exécution 2 et 3 de la norme 1' EN1 • Fh. est l' effort de traction dû aux charges ultimes dans une barre ou
3670-1 est supposé satisfaire les << bonnes )) conditions d' adhérence. … groupe de barres en contact à l' origine de la p缸tie courbe
ah pour une barre donnée (ou groupe de barres en contact) , est la
2.3.2 Fa军onnage des barres [8.3] 卢dtit derentme 白白e les barres (ou gro叩es de barres) perpen-
diculairement au plan de la courbure. Pour une barre ou un gro千
Lefa耳onnage d'une barre par pliage doit être tel qu'il évite toute fissure pe de barres proches du parement de l' élément, il convient de
de 1' armature ainsi que toute rupture du béton dans la partie courbe. prendre pour ab l' enrobage majoré de 0/2.
'

-

| ,
r4 ií.fj'. i 'a4. r:m;:w~rDÿTTT!r;w:r;m

2.3.3 Ancrage par scellement d'une armature [8.4]


- 4正当, pour les barres et fìls de diam鱼tre infi是 rieur ou égal à 16 mm ;
Les barres ou treillis soudés doivent être ancrés de mani告re à assurer une
-7正当, pour les barres et fils de diamètre supérieur à 16 mm. -- '

bonne transmission des forces d'adhérence au béton , en évitant toute hs-


A

…且直直~司司fIT!Il耳,.主豆!lli!l且唱 i Y'TTil'!:F.l… r.… E 皿唱丛且J! 山It 'π面n F.ll‘司…. suration longitudinale ainsi que tout éclatement du béton. Un ferraillage
- 5豆型 , si I'armature soudée est située du côté intérieur au pliage ;
-
且'
e

transversal est à prévoir si nécessaire.


--
,
z
-5θ , si I'armature soudée est située du' côté extérieur au pliage et dis- '
Les coudes et les crochets ne contribuent pas à 1' ancrage des barres com-
,

tante d'au moins 30 du point de départ du pliage ; m

pnmees.
--

- 200 , si I'armature soudée est située du côté extérieur au pliage et dis-


tante de moins de 30 du point de départ du pliage , ou dans la partie e
a

courbe.

35
Mat在 riaux
Règles générales

• Longueur d'ancrage de référence Longueur d'ancrage équivalente


En admettant une contrainte d'adhérence constante et égalefì町, la lon- 口 Ancrage par courbure
gueur d'ancrage de référence lb , rqd nécessaire pour ancrer l' effort Asσsd simplification, on considère que l' ancrage par courbure des barres
d'une barre droite est :

ω-h
mu dues avec un pliage supérieur 祖 90 0 est assuré moyennant une lon-

一-
4n nu-Ju -4 二且e ur d'ancrage équivalente qui peut être prise égale à :

-。
l b,eq = α I l b, rqd
σsd étant la contrainte de calcul de la barre dans la section à partir de
laquel1e on mesure l' ancrage.
.?5 ( JRJ /"

Dans le cas de barres pliées , il convient de distinguer la longueur d'ancra-


ge de calcul lbd , mesurée le long de l' axe de la barre , et la longueur > 150 0 A r'
d'ancrage de référence lb' /'" 1 丸,eq 1
• Longueur minimale d'ancrage Figure 2.6 Longueur d'ancrage équivalente pour un crochet normal
La longueur minimale d'ancrage lb , min en l' absence de tout autre limita-
αI tient compte de la forme des barres :
t lO n vaut:
,. α 1 = 1, 0 dans le cas général ;
l b, min = max{O , 3l b ,咐 ; 100 ; 100 mm} pour des barres tendues
' α 1 = 0 , 7 si Cd > 3 臼.
l b,min = max{O , 6l b,rqd ; 100; 100mm} pour des barres comprimées
二,'Eurocode distingue le coude normal dont le pliage est compris entre
0

• Enrobage minimal d'une barre 900 et 150 0 et le crochet dont le pliage est supérieur à 150 •

口 Ancrage avec barre transversale soudée


Cette notion caractérise les conditions effectives d'enrobage d'une barre
au sens large, qui conditionnent la mise en jeu des forces d'adhérence. Par simplification, on considère que l' ancrage avec une barre transversa-
~e soudée , de diam告tre ( ( ~ 0 , 6正当, à une distance supérieure ou égale à
L' enrobage minimal Cd d'une barre est d伯世 dela 问on suivante (figure 2.5) : :>0 de la section d'origine de l'ancrage , est assuré moyennant une lon-
a gueur d'ancrage équivalente qui peut être prise égale à :
,
c l
-41-.... a
I
I
~乌
I I I I
l

↓L.t-、 c1l ~ .• L-=- l b,eq = α4儿,叫d


C 川→←…

(a) Barres droires (b) Barres rerminées par un (c) Barres rerminées par avecα4 = 0,7
coude ou un crochet une boucle
句= min (nJ~l 'o -,L
一一..也
• cd = min (1112, c, L喃_ Cd = c ②r ¥ 0 , 6 ②、 主5②
pour une barre droite, cdest le mini. pour une barre avec un coude ou un pour une barre avec une bouche \立→
mum de l'enrobage horizontal c de crochet, cdest Ie minimum de l'enro. horizontale, Crl est I'enrobage verti-
l'

J'enrobage vertical c et de la moitié de bage horizontal c1 et de la moitié de la caI c ifb、eq 1


la distancc entre nus à J'acier voisin distance entre nus à l'acier voisin
fig ur巳 2 , 7 Longueur d'ancrage équivalente avec barre transversale soud在巴
Figure 2.5

37
Matériaux
Règles générales

• longueur d'ancrage de calcul α4 tient compte de 1'intluence des barres transver叫es soudées et vaut
0,7 sous réserve des dispositions requises (voir ci-dessus).
La longueur d'ancrage de calcul fbd vaut :
α5 tient compte de la pression orthogonale au plan de fendage :

α5 = 1 - 0 , 04p
avecα2α3α~主 0 , 7 avec p la pression transversale en MPa à l' état limite ultime le long de
口 Barres tendues f bd'
α1 tient compte de la forme des barres (voir ci-dessus) : Barres compnmees
' .α1 = 1, 0 dans le cas général ;

αα2=α3=1 , Oet α4 = 0 , 7 soit fbd = 0 , 7儿, rqd


·α1 = 0 , 7 si Cd > 30 pour une barre tendue munie d'un ancrage
courbe.
2. 3 .4 Ancrage des armatures transversales [8.5]
α2 tient compte de 1'effet de l' enrobage minimal, avec 0 ,7 :::二 α2 ~ 1,0 :
' • α2=
斗l 一斗
-0,队, 15 气旦,♂机
P归
p O佣
阳ur川un川 ar叫Oω
忧i让t convient normalement de réaliser l'ancrage des armatures d'e征ort
tranchant et autres armatures transversales au moyen de coudes et de
J 一 1σ
仍f ochets , en prévoyant une barre à 1'intérieur du crochet ou du coude , ou
·α2 = 1- 0 , 15 ~言F二, pour une barre munie d'un ancrage courbe.
量 l'aide d'armatures transversales soudées.
α3 tlent compte de l' effet de confinement par des armatures transver-
' sales non soudées :
•convient
Ancrage par courbure
de prolonger la partie courbe du coude ou du crochet par une
α3 = 1- Kλ a盯ve氏cO, 7 ~ α句3 ~ 1,0 et λ = 汇 A
儿st - ε Ast时t 川 MtIE rectiligne de longueur au moins tgale a (agum23):
Ast
~ 100 et 70 mm à la suite d'un arc de cercle entre 90 et 150
0 0
;

. ~二 Ast est la somme des sections des armatures transversales le long 50 et 50 mm à la suite d'un arc de cercle supérieur à 150
0

'

de fbd ;
. .L Ast min est l'aire minimale des armatures transversales, soit

什俨
,

0 , 25A s pour les poutres et 0 pour les dalles ; ;:: 100, et 5( , et


70mm > 50 mm
• As est l' aire de la section de la barre ancrée ;


l
• K dépend de la forme et de la position des armatures transversales : -
E
.
Ao -

4 ② ['~t 4 ②['~( 4 pt-JF R

-.
t

比=ζ 注 t 兰
e

'
(a) (b)
K= 0 , 1 K= 0 ,05 K=O '

Figure 2.8
"
Figure 2.9

38 39
Règles générales

• Ancrage avec une armature transversale soudée Dispositions des recouvrements


fiunemle a缸r口
r削
nI
οuvrements des barres doivent être tels que ;
b阳arre trans
阳sversa1e doi让t忖e缸t时ista
阳 nt d'au
川 moins 10 mm de 1平t阳 ité de
ffzre a… transmission des efforts soit assurée ;
ne se produise pas d'éclatement du béton ;
且 'apparaisse pas de fissures.
Si deux armatures transversales sont SOIldtes(ttgure2.IOb), le nu de la
premi告re barre transversale doit etre distant d'au rrloins lo mm de vient normalement :
l'ext陀mitt delab?reaancreLEtla distanceentreaxts des deuxbarres ξ décaler les recouvrements et de les disposer hors des zones très sol-
transversales doit être au moins égale à 2θet 20 mm, tout en restant icitées (rotules plastiques) ;
inftrIEure a 5O mm.Les barres transversalmontun diam告tre au moins e disposer les recouvrements s严nétriquement quelle que soit la sec-
égal à 0, 7五Q. on.
nvient de respecter les dispositions suivantes (figure 2.11) :
10mm 二三 10mm la distance libre entre barres en recouvrement doit être limitée à 50
;三 1,4 0 ~ 0,7 ② ;三 2② et mm ou 40. À défaut, la longueur de recouvrement sera augmentée de
20mm la distance libre ;
E二 50mm les recouvrements successifs sont espacés longitudinalement entre
eux d'au moins 0 ,丑。;
les recouvrements parall告les sont espacés latéralement d'une distance
(b)
libre au moins égale à 20 mm ou 20 ;
Figure 2.10 lorsque ces dispositions sont respectées, toutes les barres d'un même
lit peuvent comporter un recouvrement dans la même section. La
2.3.5 Ancrage au moyen de barres soudées proportion est réduite à 50 %矿 il s'agit de barres disposées en plu-
Outre les ancrages décrits précédemment, l'Eurocode 2 prévoit dans son sieurs lits.
paragraphe [8.6J la réalisation d'un
n ancrage au moyen de barres trans-
versales soudées s'appuyant sur le béton.
本主二 50mm

2.3.6 Recouvrements des barres [8.7] 4



•-[
jJ 仲↓¢ λ
I

乓←F←
La transmission des eforts d'une barre a l'autre peut s'efrectuer par:
~ recouvrement des barres, 三 2Ø

~ soudage,
i~ 20 mm 一手

hu
~ coupleurs. 中一 乓

Figure 2.11

40
41
Règles gén旬'ales Matériaux

• Longueur de recouvren冒 ent


Armatures transversales dans une zone de recouvrement
La longueur de recouvrement de calcul e o 飞raut:
armatures transversales sont nécessaires au droit des recouvrements
eo = α l α2α3α4 α5 α6 e b.rqd 二~ eO,min -~町 s'opposer aux e征orts transversaux de traction.
Lorsque le diam告tre des barres d'une jonction par recouvrement est
α1 , α2 , (t3 , α4 , et α5 ont les mêmes valeurs que pour le calcul de la lon-
inférieur à 20 mm , ou lorsque la proportion des barres avec recou-
gueur C1' ancrage , avec toutefois une différence pourα3 : la valeur de
vrement, en toute section , est inférieure à 25 %, on peut considérer ,
L Ast, min est égale à As 在 av叫s l' aire de la s己ction d'ur叫es barres sans justification, que les armatures transversales nécessaires par
Jyd
ailleurs suffisent pour équilibrer les efforts transversaux de traction.
comportant un recouvrement.
Lorsque le diamètre des barres d'une jonction par recouvrement est
α 阻, supérieur ou égal à 20 mm , il convient de disposer des barres trans-
6= 斗 25' avecρ1 le pourcentage de barres avec recouvrement tel que
versales perpendiculairement à la direction du recouvrement , entre
l' axe dudit recouvrement se situe à moins de 0 ,65e o du recouvrement celui-ci et le parement de béton de fa♀on que la section totale Ast des
considéré (figure 2.12). La valeur deα6 est bornée inférieurement à 1 et armatures transversales soit supérieure ou égale à la section A s d'une
supérieurement à 1,5. des barres du recouvrement.
Lorsque la proportion des armatures en recouvrement dans une sec-
lT
A fo
:==-r
A-

= Barre 1
' tion donnée est supérieure à 50 %, et si la distance a entre les barres
一 de deux recouvrements adjacents dans une section est telle que
a ~二 100 , il convient d'utiliser comme armatures transversales des

= = 二 Barre II cadres , étriers ou épingles ancrés dans la section.
l! 巳
2 Barre III l -û rsque des armatures transversales spécifiques sont nécessaires , elles
E二二 四nt disposées pour moitié sur chacun des deux tiers de la longueur eo, à
- 件= 一
Barre IV
- haque extrémité de la zone de recouvrement , avec un espacement au
i!065fojω 叫 '
'
plus égal à 150 mm.
i Section conωd的! '
Dans le cas de recouvrement de barres comprimées , on dispose en plus ,
忡'" de part et d'autre du recouvrement, une barre transversale à une distan-
Figure 2.12 -
'
e inférieure à 40 des extrémités du recouvrement.

Par exemple, les barres II et III sont en dehors de la section considérée : '
2.3.7 Barres d e gros diamètre [8.8]
Pj = 50 % et α6=1 ,4 年
'

, L'Eurocode 2 prévoit des règles supplémentaires pour les barres de gros

• Longueur minimale de recouvrement .-


4
diam告tre, supérieur à 01arge 40 mm.

La longueur minimale de recouvrement eO, min vaut :


-
2.3.8 Paquets d e barres [8.9]
-
e

句, min = max {0 , 3α6 e b, rqd ; 150; 200mm} 电,


L'Eurocode 2 prévoit des dispositions spécifiques dans le cas de groupes
de barres par paquets , leur ancrage et leur recouvrement.

43
Règles générales

Il convient que toutes 1的arres d'un p叩et aient Ies 时rr阳臼


ω削仕创伯协
i总s岳岛­ Disposition des panneaux en recouvrement
trque创s de type et de nuance.
Jan s Ie cas où Ies armatures principa1es sont dans des p1ans confon-
i:22:;:〉tLE:;;SPELIventdiHdrerj叫l'à un 响ort de 山I 邸, on app 抖l即
Ja缸n览s le caωs 0ωù 1es
创s arma
创tu

1町reωs 严
p rincαipale创s sωon
时t dans 由
d eu

1双
x plans diss
Sauf indication contraire, Ies r均Ies applicables aux barres isoI的内ppli­ 垃旦ct岱s , la proportion admissible d'armatures principales en recouvre-
quent également aux paquets de barres. ment dépend de la section par unité de longueur ;
. si A ~二 12 cm 2/ml, la proportion admissible est 100 % ;
:;1; 二::::: :: 12:::;;tZEZ Z ;J;::-e b am active 句句叩u毗n盹
t . si A > 12 cm 2/ml, la proportion admissible est 60 %.
n convient de décaler au minimum de 1,3f o les jonctions de di倪­
: :z2
工::元
2:r;1t:?l:Z::立:r;注
E古工;二工f5工:J芷
:ζ;f¢n = GJL bornt par .ents panneaux.
.'\ucune armature transversale supplémentaire n'est nécessaire.
Le nombre de barres nb est Iimité à ;
协 丁1,d叫ec臼叫
assd由e仙barres 陀

m
ve盯r川创t阳 Ie臼scωC
肌…
∞om叩
1primé位E臼创s忖
创叫
etd臼
ωbarres 剖
à I'阳, Recouvrement des armatures de répartition
αune
)OnctIOn par recouvrement ;
二三 longueur de re四uvrement des fiIs de répartition est donnée en fonc-
~ 3 dans tous Ies autres cas.
-~n de leur diamètre:

2.3.9 Recouvrement d es t reillis soudés HA [8.7.5] Æ'. o ? 150 mm et au moins une maille (2 soudures)
• Recouvrement des armatures principales Æ'. o ? 250 mm et au moins deux mailles (3 soudures)


On p d en ∞nsidération Ie sens de pose des panneaux en
ment I' un par rapport à I' autre ;
recouv卧
Æ'. o 注 350 mm et au moins deux mailles (3 soudu res)

二..alongueur de recouvrement des fiI s de répartition recoupe au moíns


~ Ies armatures principales sont dans des plans confondus ;
三.elLX armatures principales.
' les armatures principales sont dans deux plans distinct53(tcartds du
diam告tre du fiI de répartition). =outes les armatures de répartition peuvent être ancrées par recouvre-
ent dans une même section.
;:;;:;二;Lt;;;sTZ::;:112:了;口:212222:TIYn Durabilité et dispositions
2.4
Danue cas Ob les amatures principales sont dans deux plans distims,
constructives
;2222:
2 .4 .1 Généra l ités

EF二平严扣严:立2可?引引
F:
丁;:r;
予口
汁巾口口
T zt:r
口;:: 尘且川
τt;:U::
二且
:L且a丰: Une structure durable doit satisfaire aux exigences d'aptitude au service , de

l'灿
,、'∞
ouuv斗
2u;ιj:江
J几iLζ;::
工忠江 工;s…~乌卢…
1 t忖ai立::汇;:: z 2 2 lm d&e la 的ification de résistance et de stabilité pendant toute la durée d'utilisation de projet, sans
perte significative de fonctionnalité ni maintenance imprévue excessíve.

45
Règles générales

z;:221:JZ:j
La protection requise du ferraillage COIltre la corrosion dtpend de la
et d由e创l'炯, EE豆豆豆豆豆二一-一一-一
Surfaces de béton exposées à des
Hum idité modérée chlorures transportés par voie aérienne

?口
3盯z22;L:::rJ;Z:tι:t巳:巳:;2:3?注垃立汇;2;rf;江
:z立:2;Er口:江二4::;口:立
i:::巳注

r
立 :2;
:二工 Humide , rarement sec
Piscines
ÉI 是 ments en béton exposés à des eau x

Cllmen
时t(v
巾oi让rEN20侃6-1户) ; elles peuvent être asso优sàu时伽se de résis- 2
industrielles contenant des chlorures
tance minimale du béton.
Éléments de ponts exposés à des
projections contenant des chlorures
2.4.2 Conditions d'environnement [4.2]
3 Alternativement humide et sec Chaussées
• Eurocode 2 Dalles de parcs de stationnement de véhi.
cules
Les conditions d'exposition SOIlt les conditions physiques et cMIniques
auxquelles la structure mt exposte, En plus des actions mtcarliques. 可
k旦旦旦巳巳旦巳且且L一一』
Exposé à I'air véhiculant du sel ' Structures sur la côte ou à proximité
Tableau 2.1 Classes d'exposition en fonction des conditions d'environnemen t. pas en marin maiscontact de la côte
conformément à I'EN 206斗 ' direct avec I'eau de mer

l 1.4 .2.1 .:14111&.11 1.τ可司否.


.仁E否需.1 ,(., ,
52 Immergé en permanence
- a

Zones de marnage , zones


ÉI 是 ments de structures marines

3 soumises à des projections Élémen ts de structures marines


ou à des embruns 二一--~干
FL

圃副I!n军rnrr司r.ττ~司11"'王 .i 阳;r司

1 . --:
Saturation modérée en eau , Surfaces verticales de béton exposées
Xf 1
sans agent de déverglaçage à la pluie et au gel
l~B 住臼ton à I ' 阳
i nt怡é 川
r ieur de bâtiments 0 白 l怆e taux
Se缸

U川。川阳manence mo
Eω 川ω川

0
州 uM
Ji Surfaces verticales de béton des
B-ton submerg-en PErmanence par lr,ealuJ F2 Saturation modérée en eau , ouvrages routiers exposés au gel et à I'air
avec agent de déverglaçage v是 hiculant des agents de déverglaçage
Surfaces de béton soumises au contact à 国

Humide , rarement sec long terme de I'eau Forte saturation en eau , sans Surfaces horizontales de béton
XF3
Un grand nombre de fondations agent de déverglaçage exposées à la pluie et au gel

Béton à I'intérieur de bâtiments où le taux Routes et tabliers de pont exposés


XC 3 Humidité mod érée d'humidité de I'air ambiant est moyen ou aux agents de déverglaçage
élevé XF4 Forte saturation en eau , Surfaces de béton verticales
巳? n extérieu !:.. abrité de la pluie avec agent de déverglaçage .. directement exposées au x projections
11

二一 - - ou eau de mer " d'agents de déverglaçage et au gel
,~~urfaces de béton soumises au口飞 飞
con

on阳
1 Zones des structures marines soumises
剧It怆E町
A 阳rn阳
la挝甜tiveme川 hum ωi de et se仅c 山
i rl'eau , mais n'ent 阳lt pas dans la classe
au x projections et exposées au gel

47
Règles générales
Matériaux

~ote 4 50nt à classer en X53 les éléments de structures en zone de mar-


ge et/ou exposés aux embruns lorsqu'ils sont situés à moÍl1s de 100 m
XA 1 ,. agressivité
chimique selon
EN 206-1, table 2
5015 naturels et eau dans le 501 Íe la côte, parfois plus, jUSql此 500m,乱山ant la topographie particuli忧­
So nt à classer en X51 les éléments de structures situés au delà de la
Environnement d'agressivité
XA2 !l chtrylique mOder-e sel。而 EN one de classement X53 et situés à moins de 1 km de la côte , parfois
206-1, table 2 5015 naturels et eau dans le 501 plus , jusqu'à 5 la丑, lorsqu'ils sont exposés à un air véhicu1ant du sel
缸in, suivant 1a topographie particu1i告re.
XA3 Environnement à forte agressivité
chimique selon EN 206斗 , table 2 5015 naturels et eau dans le 501 ~ote 5 En France , 1es classes d' exposition XF1 , XF2 , XF3 et XF4 sont
indiquées dans 1a carte donnant 1es zones de gel , sauf spécification
?'lrticu1ière notamment fondée sur l' état de saturation du béton (voir
• Annexe nationale " Annexe nationa1e de l' EN 206-1).
Pour 1es classes d'exposition XF , et sous réserve du respect des dispo-
:2:口;;辽
a」J;?E2?tJ
己出;二J二:立:乙;:立二:E;;:Z:巳rf;丰 ;LL:江:Oz
江::t2
工;z?:己;了巳 E飞:;J℃立 sitions 1iées au béton (EN 206-1 et documents normatifs nationaux) ,

协 ?叫 Le创sp归a缸
l'enrobage Cmin.dur sera déterminé par référence à une classe d'exposi-
阳阳
rt川t阳 d 时a挝创拙

tii让rr削sà剖l凶 ω elap内
lui必e已叫叫,
ql叫u …
X二……
J二山
1二…
S
so阳 tion XC ou XD , se10n 1e 勾'Pe de sa1age.
;二;:工;::4:尘:二i二二::工
:2:;二:L1立
CT:2:汇
:r;:二L汇言已;:jJJ,ze;:;?1::t:2:::
芷古芷 工江:乙Cz:工泣:己;: : ~ote 6 Les exemp1es informatifs donnés pour 1es classes XA1 , XA2 et
XA3 sont à comprendre et préciser comme suit :
d中ur眨t臼Equ1sont?Iors a clamredC3.c'estleωnotamment de c户
. É1éments de structures en contact avec 1e sol ou un 1iquide agressif
::21:;::cf二ragesMstriek 出 buanderi吨 de 附teri吨 4 . Ouvrages de Génie Civi1 soumis à des attaques chimiques suivant
1es documents particu1iers du marché.
' YE2 Soptacla…nXC41叩rtres aéri… d…咿仇rt ~ ote 7 Les risques de 1ixiviation et d'attaque par condensation d'eau
et les partíes ex眨mms des batmepts non pmttgtes de la pluie,
pure sont à traiter dans 1es classes d'exposition XA1 , XA2 et XA3 sui-
comm-e par exemple les faFades , les plgnonS Et les parties saillantes a
l平térieur, y compris 1与 retours de ces parties concernés par les che- vant 1eur sévérité.
mmements et/ou rejaillissements de 1'eau.
1 -4 .3 Classification structurale [tableau 4.3NF]
' 户叮咛
创t旧
O ε 3 阶N?平e son
à des projections fréquentes et 附 fréq阳阳 et contenant des chlo- 二 est prévu 6 classes structura1es , 51 à 56. La classeminima1e est 1a classe
rum etsousds?we d'abmce de revetment 的tanchéité assurant la 51_La classe structura1e à uti1iser pour 1es bâtiments et ouvrages de génie-
protection du béton. ivil courants (d~rée d'utilisation de projet de 50 ans) est 1a classe 54.
NE Sont donc a classer en XD3que les parties des parcs de stationnb
? fusieurs crit告res apportent une modification à 1a classe structura1e :
ment?E 时hic由目po阳 directement aux sels contenant des chlo- 协 une durée d'uti1isation de projet de 100 ans impose une m勾 oration
?
m m (p ar m m p ld es p ties s 昕 rieures des 由d创创 alle创s et ram
丑lp
叩严e叫 e创tn
de 2 classes ;
Cωompo时rtant paωs 命
de 陀 r ev
时ët优em
丑lent pouvant assurer la protection du
bé白ton pendant la du
盯l汀ré仕e de 世viεdupro句]严e t.. ~ une durée d'utilisation de projet inférieure ou éga1e à 25 ans permet
une minoration de 1 classe ;

49
Règles générales

~ le choix d飞me classe de résistance minimale du béton , en fonction de


õ d asses de résistance du béton et les classes d'exposition peut être
la classe d' exposition , permet de considérer une minoration de une 工三rit par des classes indicatives de résistance.
classe : :...:s valeurs des classes indicatives de résistance sont définies par l'Annexe
ö onale:
E ' Þ f l t .1 XO XCl XC2/XC3 XC4 XD1 /XS1/ XD2/XS2/ XD3 /XS 3/ our les éléments coulés en place ou préfabriqués :
E.w;gJ . lt f1 1rr.l~ I XAl 以 XA3

Corrosion
圄圈帽ø (30/37 法 (30/37 ;ø (3仰 》 叫 XD3 :1 XS1 /XS2 XS3
宫哩'鸭'冒'轩m霄附于. XC1 /XC2 XC3/XC4 XDl XD2
……………-回-……
C20/25 C25/30 C2 5/30 (3 0/37 (3 5/45 11 C30/37 C3 5/45
La limite peut être réduite d'une classe de résistance si l' air entraîné est
sup仕ieur à 4 %.
Dommage au béton
~ Dans le cas d'une corrosion induite par carbonatation , c'est-à-dire les
classes XC, l' utilisation d'un béton de classe supérieure ou égale à 室里m!iti . t. t1 . j t.) , 1 XO XFl • XF2 XF3 XAl XA2 XA3
J.._

C35/45 pour les classes XCl , XC2 et XC3 , respectivement C40/50 C40/50
C2 5/30 C2 5/30 C30/37 11 (3 0/37 (3 5/45
pour la classe XC4 , à base de CEM 1 sans cendres volantes permet de
considérer une minoration de une classe ;
~ la garantie d'une bonne compacité de l' enrobage permet de considé pour les éléments préfabriqués en usine :
rer une minoration de une classe. Il s'agit notamment des faces cof-
frées des éléments plans , (assimilables à des dalles , éventuellement Corrosion
nervurées) , coulés horizontalement sur coffrages industriels ou des 自霄4tiIiMM咽哩m XC~ j' XC2 ..J证沪C4 XD1 /XD2I XD3
,

éléments préfabriqués industriellement ; ëiõi2 5- C30/3 71 町35/4 5 (3 5/45 ~.C40/50


~ un élément assimilable à une dalle c'est-à-dire pour lequella position C30/37
des armatures n' est pas affectée par le processus de construction , per-
met de considérer une minoration d'une classe ; Dommage au béton
~ la maîtrise particuli告re de la qualité de production du béton permet E堕堕堕ifj . t. pU mt1 XO XFl XAl
de considérer une minoration d'une classe. ~ Tilr配... ~ " "
C20/2 5 11 C3 5/45 ' (3 5/45 C3 5/45 C3 5/45 (3 5/45 C40/50

2 .4.4 Classe ind i cative de résistance pour la


d u rabilité [Annexe E] and la résistance choisie est plus élevée que celle exigée par le dimen >

豆onnement de la structure , il convient d'utiliser la valeur de calcul defctm


Le choix d'un béton à durabilité convenable pour la protection du béton 主ssociée à la valeur élevée de la résistance dans le calcul du ferraillage
et la protection des armatures de béton armé vis-à-vis de la corrosion 卫inimal et dans la maîtrise de l' ouverture des fissures.
passe par la considération de sa composition.
Ceci peut amener à une résistance à la compression du béton plus élevée
que celle exigée pour le dimensionnement de la structure. Le lien entre
Règles générales

2 .4 .5 Enrobage [4.4.1] 二3qu'on peut garantir lvtilisation d'11n appareil kmesure trb prtcis
~ la surveillance ainsi que le rejet des élérnents non conforrnes (élé-
L'enrobage est la distance de la paroi la plus proche au nu de 1'arrnature ==llts préfabriqués , par exernple) , ou lorsque la conception et 1'exécu-
prise avec son diarn告tre norninal. des élérnents d'ouvrages y cornpris leur ferraillage sont sournis à un
L' enrobage perrnet de garantir : g是rne d'assurance qualité couvrant toutes les phases de la conception à
三位ution, il est possible de réduire la rnarge de calcul pour tolérance
~ la bonne transrnission des forces d'adhérence ;
f这é cution , de sorte que :
如 la protection de 1'acier contre la corrosion ;
~ une résistance au feu convenable. 10 rnrn ~ llcdev ~ 0

Enrobage minimal

enrobage
O -2'1'在leur
主中ces

Cmin, b
de l' enrobage rninirnal à utiliser doit satisfaire à la fois aux exi-
qui concernent l' adhérence et les conditions d'environnernent :

Cmin = rnax {c min ,b

enrobage rninirnal vis-à-vis de 1' adhérence


Figure 2.13 = diarn告tre de la barre isolée ou diarn告tre équivalent d'un paquet
Cmin , dur enrobage rninirnal vis-à-vis des conditions d'environnernent
• Enrobage nominal
L' enrobage norninal doit être spécifié sur les plans. Il est défini cornrne
1' enrobage rninirnal augrnenté d'une rnarge pour tolérance d'exécution :

Cnom = Cmin + llCdev


0505

Fh3nυEJAU
《HVP

、,

2J

可daaTA

n

吨,』吨
《Hv

A
nUF2nUR

r、dp
、‘

3nuζJnu

"-a"
'E 目
1t11-f1

HVF 、J

ι
da" ar
La valeur de 1'enrobage rninirnal est donnée ci-après.

《川

、3
、3
' S A·


、JF

J』
JnHU
vF

,,、
'、

、3AUT
气,ι
La valeur de llcdev est fournie par l'Annexe nationale. La valeur à utiliser

a
HU


1


、Jr

‘J

JF
JnH
Jphu

a
est 10 rnrn.

「3
「J』

、‘
俨、J

A斗
、ζ

「、

、J
、d


J

J
Lorsque la réalisation est sournise à un systèrne d'assurance qualité dans
lequella surveillance inclut des rnesures de 1'enrobage des arrnatures , il :'0町 les classes d'exposition XF , 1' enrobage Cmin , dur sera déterrniné par
est possible de réduire la rnarge de calcul pour tolérance d' exécution , de 兰定rence à une classe d'exposition XC ou XD , selon les dispositions
sorte que: 翌llvantes :

10 rnrn 二~ llcdev ~ 5 rnrn

53
Règles générales

翩翩i
Peu fr是quent
"'UI'~ UUJ t: l λt
11
formulé sans
entraÎneur d'air
XDJ si le béton est
formulé avec
entraÎneur d'air
Fréquent 唱|

Sans objet XDI , XD3 pour Sans objet XD2, XD3 pour les
les éléments éléments très
très exposés 帽
e xpos臼
Très fréquent Sans objet Sans objet

Sans objet XD3


Actions permanentes
' :尘:;;品:乓
LLLI::;江
:2z:
立;;土士
j户s眈t仗阳Cα1缸叫 ions permanentes sont, en généra1 , comme pour 1e poids propre ,
协 f:2r

:t::?;tr眨讪
édd ~._ésentées par leur valeur caractéristique G k •
;ro en l'a
¥absenc臼ed命e 叩
s pé缸C创l泊fic臼a剖t甘叫ions
山 supp1恒t缸ment凶
a创lres. -~吨ue des incertitudes sur les valeurs sont plus importantes on définit
~ L'.Cdur,add 叩uction dans 1e ωde protection supp1émentaire. L ;aI eur caractéristique maximale Gk , sup et une valeur caractéristique

32;;ztz;乙:1:13;:3::zentsadhtrentsj54 aIe G k•inf

;:1:;二321括:;:12;:rz;:133:;2232?'
三 .] .1 Actions pondérales
一三::mexe A de l' Eurocode 1 contient des tableaux donnant les poids volu-

22ι:;二;22;;::f:;:; 2立口;:::,7:z;;r::r1:??………
Y归an削
阳阳n时t 叩 u阳ne附 ~ues de tr告s nombreux matériaux et produits utiIisés dans la construc-

:2:2 z
汇::;口;:: 去:工ou耐l恒t臼a阳
阳uc∞O时附毗阳
a瓦c削t di时 d出uso仙n叫
r
ara ::an ou stockés.
二 .1 .2 Variations linéaires
2.4.6Condition de betonnage I8.21 : Retrait et fluage [2.3.2.2]
espacenzent des ar'"aEures 一 ωnvient de tenir compte des effets du retrait et du fluage pour la véri-
二:a ti on aux états limites de service.
;;二:lfz:r;二i;二::21ι;;:;:62且'Zfttzj: _-_!IXétats limites ultimes , les effets du retrait et du fluage ne sont à

2:253137iiH古37ililtt:ZZa1:
nsidérer que lorsque ceux-ci sont significatifs , par exemple dans la
可含迫cation de la stabilité lorsque les effets du second ordre ont leur
::nportance. Dans ce cas, le coefficient partiel γS H est pris égal à 1,0.

55
Règles générales Actions

Dans les bâtiments, les effets de la température et du retrait peuvent être joints de reprise de bétonnage et/ou les de clavetage ainsi que leur
négligés dans 1' anal)咽 globale sous réserve que les joints soient espacés ' ‘lSluon,
de djoint' dont la valeur recommandée est 30 m告tres . La valeur de djoint joints de pré-fissuration ainsi que leur position,
relève de l'Annexe nationale. dispositions constructives de ferraillage (position, altitude, espace-
二四 t, pourcentage, armatures de peau...).
圃 Annexe nationale
Pour les bâtiments, on peut ne pas tenir compte dans les calculs des :ecommandations professionnelles
variations linéaires en plan dans les bâ缸甜灿

tiII盯
me 气古nant les variations linéaires en plan, on peut ajouter les commen-
(parties hors so1) sont déc∞oupé位es en blocs, séparés par des joints dits de ;:--=:$ SUlvants.
dilatation, la distance entre CES}Oints n'exctdant pas:
·市le visant à ne pas tenir compte dans les calculs de ces variations
d是 p a rtements
voisins de la M 是 diterranée (régions sèches à forte 正吃s pour des blocs dont la distance entre joints est inférieure aux
opposition de température) données ne s'applique qu'aux ossatures de bâtiments en béton
r是 gions de l'Est, Alpes , Massif Central , :: 1es appuis sont normalement flexibles.
r是 gion parisienne , régions du Nord ,在丘 吉tre nécessaire de retenir des distances plus petites , ou d'adopter
régions de I'ouest de la France (régions humides et tempérées) ispositions constructives complémentaires, dans le cas d'ossatures
t sur des appuis en maçonnerie ou dans le cas d' ossatures en
dont le contreventement longitudinal se trouve essentiellement
Les distances précédentes peuvent être augmentées, sur justifications spé- 烟时 a皿创rémités des blocs entre joints.
ciales, par des dispositions const川由es appropriées permettant a山
variations linéaires de se produire sans gêne. , 以, à 1' opposé admettre un léger dépassement des distances fixé邸
;:c-::::- des blocs dans lesquels la création d'un joint supplémentaire pour-
On peut également ne pas tenir compte des autres effets de la tempéra- :onduire à une notable diminution du contreventement longitudinal
ture ainsi que du retrait sous réserve de la justification de dispositions 皿 sversal.
con由uctíves appropriées, adaptées à l' ouvrage. Cependant dans le cas
~ 50ints prévus en élévation ne sont pas obligatoirement à prolonger
des ouvrages particulièrement sensibles (dallages, radiers, dalles de par-
;; les infrastructures lorsqu'il est préférable de n'en pas prévoir afin
king ense时es dans des parois...), des disposi让tlOns app 严rop怆s 由 d oiven
être respectées. :ter des fondations excentrées ou une notable diminution du contre-
立:1!1Ilent longitudinal ou transversal.
Ces dispositions, adaptées à 1'ouvrage à concevoir, portent sur tout ou
-口ention est attirée sur le cas spécifique des parkings enterrés, enserrés
partie des points suivants :
二二.5 des parois périphériques constru Ïtes préalablement. En effet le
~ la qualité du béton,
士在it des planchers associé à la forte ventilation des locaux à partir de
协 la ∞
c∞
c on
nc呻
E叩
p阳 d
伽 E臼s ∞
0u
盯vr
川吗es (仰ed
由ep
内 la叫ε r, 优
sens 由
d ep
归ort眨阮
t 乏~ ambiant peut conduire à des variations linéaires importantes des
brication...), Z乒nchers. Il y alors lieu d' envisager un ensemble de dispositions
~ le phasage de mise en oeuvre du béton (zones alternées , damiers...) , structives spécifiques telles que celles listées dans la note de l' Annexe
~ les procédés de cure, ::ionale.
Règles générales Actions

3.1.3 l es mouvem ent s d ifféren t ie ls ~ yaleurs des coefficients 哟 , ψ 1 et ψ2 sont données ci-dessous pour Ies
• Eurocode 2 兰二m ents situés en France métropolitaine.

II COIWient de tenir compte dmmOLIVEIIlents diffdrentieIs dus au tasse- 二.2 . 1 Charges d'exploitation
ment du sol pour la vtrit1cation aux dtats limites de SErvice.Le tasseIrlent
charges d'exploitation sur Ies pIanchers et Ies toitures des bâtiments
叫:了rs considéré comme une action permanen屹 avec appIication 矿un ::idonnées ci-dessous , en fonction des catégories définies seIon 1' usage.
coettl C1 ent partiel.
!> catégories A à G sont des pIanchers , Ies catégories H à K sont des toi-
222:EJ::t::;:;二且,;;:22;乙:;332飞;12E
Mitt lorsque les efrets du SECOnd ordre ont leur importance. … catégories A à E1 sont soumises :
是 une densité de charges verticales uniformes qk, v susceptibles d毛tre
• Annexe nationale réduites par un coefficient αA pour effet de surface ;
On peut ne pas tenir compte dans les calculs des tasseIrlents difftrentiels à une charge verticale concentrée Qk , v sur une aire carrée de 50 mm
?尸 01 et des fondations dans Ies bâtiments 他 Iors que Ies 怡 dd缸削
臼创

n1让i忖V时叫咐

eIIIIati
阳a创t甜r旧
lonαon de côté , en généraI non cumuIabIe avec Ia charge uniforme.
a- app
归u山
阳I凶s 创
a tt忧end阳 d 二 ces effets r内xcèdent pas 1/500 de Ia po 时 e entre :our les catégories F et G , Ia charge Qk , v est répartie sur les deux impacts
urés d'un essieu unique , distants entre axes de 1,80 m et de 100 mm de
2 2 2 1 : : 2 0 2 : 2 : 3 ; : 1 2 : : : L Z i z : 1 ; c m ou cm · 毛 pour Ia catégorie F et 200 mm pour Ia catégorie G.

• Recommandations professionnelles 二..es éléments verticaux des catégories A à E1 sont soumis aux charges uni-
' 盯nes sur les planchers et les toitures situés au-dessus , en tenant comp-
Lorsque l' on doit envisager Ies effets simultanés des variations Iin臼ires := d'un coefficient de réduction αn pour Ia charge apportée par n étages.
vert1cales sous raction de la temptmure et ceux des tasseIIlents diffdren-
Le coefficient αA n'est utilisé en France que pour les catégories
tmls du sol et des fondations , la limitedu I/50O est portte a I/30O et les
Iimites absoIues de 1 cm et 2 cm sont conservées. ,, ,
d'usage A B C3 D1 et F. Il est calculé par I' expression :

αA = 0 , 77 +仨1.0 av叫=山2
3.2 Actions variables
~ Le coe征ìcient αn n ' est utiIisé en France que pour Ies catégories

J::az;2:fessontmen阳 principaIeme川ar Ieur vaIeur d'usage A, B et F. Il est calculé par I' expression , pour n > 2 :

1. 36
αn = 0 , 5 +.:..:.:一 pour Ia catégorie A
Les autres vaIeurs caractéristiques sont : n
~ Ia vaIeur de combinaison, notée ψOQk; 0.8
αn = 0 ,7 + 士 pourI…tégories B et F
如 Ia vaIeur fréquente , notée ψ lQk;
~ Ia vaIeur quasi permanente , notée ψ2Qk. Par définition , les coefficients de réductionαA et αn ne sont pas à prendre
en compte simultanémen t.

59
Règles générales

。可
:-sque la charge d' exploitation est considérée comme une action

。-m
0啡
0.

mh
。h

0.
。m

。h
o
-



.
o


v、

-
u、


N
σ、 工主ccompagnement, un seul des deux facteursψet αn doit être appliqué.
:.:ros réserve qu'un plancher permette une distribution latérale des

的-m

的N

。叶

D.

。‘的
的N

0.
。m
M.- M.N 0

D的
m 0.F
T.

-
ges, le poids propre des cloisons mobiles (courantes) peut être assi-


"
u、


NR

h
p、

- .:fé àune charge uniformément répartie qk qu'il convient d'ajouter aux


(εzzu百

m mRO U ges d' exploitation :


o. o. \0 α3 也o r<、
o o o 0
…国国E画画-
主二 1,0 kN/ml
的o

h
4z)

的o

由。
oh
.

p、

.
俨、 u、

.
oU

。 ò ò 0 主二 2 , 0 kN/ ml
-H咱田Z

h h。
h 主二 3, 0 kN/ml
o.
VAm〈

o‘ 萨、
.

。 p、俨、

D o 0
三.2 .2 Chariots élévateurs
wL
CC

mgcg」口且E-330』ZHU』==由2

EIEHU

的EOZ
U它的」用

二onvient de classer les chariots élévateurs dans l' une des 6 classes FLl à

。咽〈的出=D由叩VH咱U的即可川剧团咱的2的mw一」30
ztou{V
?ζ en


fonction de leurs caractéristiques.

HMm-一
3〉

=.:: charge verticale statique par essieu Qk doit être majorée par un coef-
i
2 EEUε-苟且的U


U〈←且EU、户口E的主口川
的U2宫的

的ω坦白E帽ZU」

叩』 ·
--四t de majoration dynamique qui vaut 1,40 pour les bandages pneu-

ztomV U《aEm」U

VZω--3u-Z而且的U白帽的=的ω古」20丘的ω-A-响的U
2 寸ques et 2,00 pour les bandages pleins.
CDZ咱-2U』-U
2、

CUZU」HEU」3口且UF3币的mU
且的25-HU咱的U百

-西ieu comporte deux roues dont l' impact est de forme carrée de 0,20 m
的UC

唱 吨 乙ò té .
mHEE2DU=5叩huu古的ω·旦
℃COZE-oExub川剧团」而ZU

X 的剧团咀-的U它的咀且-2σ咀的UU帽且的UU

白咱布E
的ω-n-而HU它的咀且-『

-二 ch arge
ε OZ23E3UUF可2=-f町的。且

horizontale due à l' accélération ou la décélération peut être



233u-Z叩〉…ucgu

兰兰e égale à 30 % de la charge verticale à l' essieu Qk.



H咱
-mwZEUh

的E-m币四帽E的
的-』

-mw="的2百E-N

Charge statique à I'essieu Qk (en kN et m)


40
ED-c3叩』

』UE
u的


-巳
且S


的由
U币的呐UU帽且的Uumu

的ωU』ωEεou

U
CE
ED

U帽的由」3to←
的」UZUE币一且
"

SUE
uZ

币H
的』由--吊UMU

U白帽》
的EDU苟且

X3而U』3
-咱

帽且
3·U


的ω
U
F
的-咄

XU

U
·的

-uouF的
ud

ωC-
·百
2ω百

·E
守υ

Z
-U

NQ

1,00
D』

2, 60
·

u
υ

{

-

UF它的ω-A-EUU

己出EEDU

D-
ω
u 咽的ωU而且的ω
帽工

旧由币的2
EE白

D2
Ju它UZDN

←』-山的UUU帽C-的由」

1, 10 3,00
Nu-Z咀〉

1,20 3, 30
α2 u G LU LL 1J 工 X
1,40 4, 00
1,90 4, 60
2, 30 5, 10

60
61
Règles générales

3.2.3 Charges horizontales sur les parapets


ant les variations linéaires en plan , on peut 勾 outer les commen-

tiJijFzrzui士;2117;4221t在22:;:
SUlvants:
-工 co nstate que les effets thermiques différentiels sont plus sensibles
étages de transition entre des zones d'activité différente, par
'~ ple le rez-de-chaussée. Des dispositions constructives spéci-
~ues prises à ces niveaux peuvent permettre de libérer la gêne
气?po rtée au développement des effets thermiques différentiels et
二onc, de ce fait, d'admettre des distances entre joints plus grandes.
catégorie C5 3,00 kN/ml 二.:::s effets thermiques étant plus sensibles dans les étages sous terras-
catégorie E 2 ,00 kN/ ml 51!, il peut être parfois judicieux de diviser la longueur des blocs par
二理x en créant un joint diapason sur la hauteur du dernier niveau.
3.2 .4 Charges climatiques
Les charges dues à la neige sur les bâtiments sont données par I'EN 1991-1-3. Actions accidentelles
Les charges dues au vent sur les bâtiments sont données par I'EN 1991-1-4.
ctÏ ons accidentelles sont représentées par une valeur nominale
::;rJ:;233ι 一骨ue Ad.

3.2.5 Effets thermiques


• Eurocode 2

;;:;自13912ju 哗ts 阳m
叫坷ues 叫es 协
b a幻阳
t创i
Il ∞
c onvient 由
d et优阳
e臼m让rc∞ompt衍e des effets 由
the盯rmiques

:;132ir;pZUZtzzd王:15331i;;:
22222332出t;222ZJUt;2272:
stabilitt lorsque les etrets du SEcond ordre ont leur importance.

• Recommandations professionnelles

Le5位ts de la t叫的ture peuvent 伽阳的 en variation lin


让m时刷
1泛£
gra c11ents et auto-contraintes.

63
---- - . ..
.甸

Analyse structurale [5]


yse structurale a pour objet de déterminer la distribution des solli-
tons, ou le cas échéant des contraintes, et des déformations de
;;em ble d'une structure.

~_I . l Analyse locale


二3: analyse locale complémentaire peut être nécessaire lorsque l' hypo-
de distribution linéaire des déformations ne s'applique plus, par
ple:
à proximité des appuis ;
u droit des charges concentrées ;
ux næuds entre poteaux et poutres ;
四 s les zones d'ancrage ;
aux changements de section transversale.

~.1 .2 Champs de contraintes


与」 皇s le cas de champs de contraintes planes , le ferraillage peut être déter-
;:;;::::n é par une méthode simplifiée donnée en annexe F de l' Eurocode 2.

65
Règles générales Sollicitations

4.2 Modélisation [5.3] La longueur eo est prise égale à la portée ej pour une travée isosta-
tique , 0, 8se j pour une travée de rive et O,7e j pour une travée inter-
L'ana片se st川u附创 effectuée en modélisant la géométrie de la struc- médiaire.
ture ainsi que son comportemen t.
Un poteau est un élément dont le grand côté de la section transversa-
le est inférieur à 4 fois le petit côté , et dont la hauteur est au moins
4.2.1 Géométrie [5.3.2] égale à 3 fois le grand côté. Dans le cas contraire , il est considéré
comme un voile.
::;22izl2323丘之232:2222e 的léments Une dalle soumise à des charges uniformément réparties porte dans
une seule direction si :
~ Une poutre est un élément d。可 la portée est supérieure ou égale à 3 • elle présente deux bords libres sensiblement parall告les, ou bien
2:l:2222;乙:;乙:n DaIISlecascontraimilestconms挝i • elle est de forme rectangulaire et le rapport des côtés est compris
entre 0,5 et 2.

q飞::37:飞Ez;:工:r :2i;:飞::斗江且::;?穴凡
:出::古 t工n且u工立, : ;22e 飞Ll: .2.2 Portée utile des poutres et dalles
constante par travée et égale à :
dans les bâtiments [5.3.2.2]
beff = 汇 be町', j +bw Eurocode 2
avec beff,j = 0 , 2b j + 0, lfo en limitant beff,j à 0, 2e o et à bj • Jn définit la portée utile eeff d'une poutre ou d'une dalle comme :
在ff eeff = l n + at + a2
缸瓦 I 。'eff,2 ù f n est la distance entre nus d'appui, et aj dépend des conditions
'appui , de la hauteur h de l' élément et de la profondeur d'appui t :
Qj = min(h/2; t/2) .

~ Dans le cas où la hauteur h est supérieure à la profondeur d'appui t ,

汀J山
la portée utile est comptée à partir de l' axe de l' appui (figure 4.2) .

~ ι

A牙山
ι工
fn t/军/2 En
Figure 4.1
t f& ι庄

3251:1222:口:3:13;二527;:13:
Appui
in termédiaire
Figure 4.2

二-二一 66
67
Règles générales Sollicitations

~ Dans le cas d'appuis larges , la portée utile est comptée à partir du nu - 二 .3 Moments sur appuis
de l'appl日, augmentée de la moitié de la hauteur de 1毛lément.
e l' élément forme un ensemble monolithique avec ses appuis ,
主-dire qu'il constitue un encastrement, le moment de calcul à consi-
lLi 2从 ;二[ ='L est le moment au nu de l' appui , limité inférieurement à 65 % du

u
h l2 fn fn ent d' encastrement.
h/2
f eff feff iue l' él己ment d'appui est supposé ne pas créer de gêne à la rotation ,
Appui Appui Encastrement m ent de calcul sur appui déterminé pour une portée entre axes des
simple intermédiaire parfait :'!!.ÌS est minoré de la valeur :
Figure 4.3
t. M Ed = FEd , SUPS

~ Dans le cas d'un appareil d'appui , la portée utile est comptée à partir r... ...- 臼
1 .S叩 est la réaction d ,appui , et t est la profondeur d ,appui.
de l' axe de l' appareil d'appui.
"-=s dalles et poutres continues peuvent généralement être analysées en
• Recommandations professionnelles sidérant que les appuis ne créent pas de gêne à la rotation .
Lorsque les poutres sont monolithiques avec leurs appuis , la redistribu-
tion et les armatures sur appui sont calculées avec les valeurs des ..:..2 .4 Modèles de comportement
moments au nu de l' appui.
咽 modèles de comportement couramment utilisés pour l' analyse sont
Lorsque les poutrmsont appuyteS Sur de la maFonnErie ou des appareh Ulvants.
d'appuis , la redistribution et les armatures sur appui sont calculées avec
les valeurs des moments dans l' axe, éventuellement écrêtés. Analyse élastique linéaire
Le calcul d ,une poutre continue avec travées entres 缸es est différent de 二飞扭alyse linéaire basée sur la théorie de l' élasticité est utilisable pour les
celui de la même poutre avec travées entre nus par le seul fait que l' on limites ultimes et les états limites de service en supposant des sec-
prend en compte danslepremier cas la dtfomation de lapoutmdans IE ::::ø ns non fissurées , un diagramme contrainte-déformation linéaire et des
飞orps des appuís , sans modifier l'inertie de la poutre et que l' on fait eurs moyennes des modules d毛lasticité.
I'hypot挝se dans le deuxi告me cas d ,une inertie infinie de la poutre dans
le corps des appuis. Analyse élastique linéaire avec redistribution limitée
En conséquence , le fait de prendre les portées entre nus revient à la même 二'analyse linéaire avec redistribution limitée des moments peut être uti-
chose que de faire le calcul entre 皿es et de ne garder que les moments au :s公 aux états limites ultimes. Dans ce mod告le, les moments à l' état limi-
nu , on équilibre bien toujours le même moment isostatique par travée. :e ultime sur appuis déterminés par l' analyse linéaire peuvent être
元duits, à condition naturellement d毛tre redistribués , par application
'un coefficient O.
Règles gén'érales Sollicitations

曰:古吕汪古iHjj捏捏
:1ecommandations professionnelles , cette condition est habituelle.
ent satisfaite pour les bétons de classe de résistance inférieure à
ζ5 0/60 ;
二.es armatures de béton armé appartiennent à la classe B ou à la
d asse C;
ð ?; kl 十子 pourj二k 主二 50 MPa 二..e rapport des moments sur appuis intermédiaires aux moments en
avée est compris entre 0,5 et 2.
~ Les valeurs de k l et k 2 peuvent être fournies par 1'Annexe nationale.
_.3 Recommandations professionnelles proposent comme méthodes
Les valeurs à utiliser sont k l = 0,44 叫= 1 , 25 白,如旦旦): _:m alyse plastique des poutrelles , poutres et dalles les méthodes dites
是thode forfaitaire )) et αméthode de Caquot )) explicitées dans le cha-
' 作川咿ctiv…t 0,8, 1叫uel…叫reSS叫EZLLI :e des poutres.
e >

C , respectivement A.
~ ð est le rapport du moment ap由 redistribution au moment 伽­ Analyse non linéaire
::z::;卢丰
;=zr;
rrma叩p 仰
工 -组s les bâtiments , les déformations dues à l' effort tranchant et à l'effort
司rrnal peuvent être négligées , lorsqu' on prévoit qu' elles seront infé-

协 乌;ι;:::fι;?艺士?巳:古!了::;2;;工a:Z:=t?trt2; 三剖lIes à 10 % des déformations de flexion. Les Recommandations pro-


二一ionnelles précisent que cette clause est vérifiée dans les poutres rec-
pour des bétons de classe inférieure à C50/60. ::..n gulaires si leur hauteur est inférieure au cinquième de la portée.

::;二:::;τlstJzrLL;272::z::;二ZZ;:ZZE ~ . 2.5 Fondations

JEii3322352岳出:12日:
:J:s effets de l' interaction sol-structure peuvent habituellement être négligés
由1S le cas de semelles de fondation superficielles ou sur pieux courantes.
:'\nteraction entre pieux peut être négligée lorsque la distance entre axes
es pieux est supérieure à trois fois le diamètre des pieux.

· ;:f乙:22飞2322cImtmtamme川a modéli叫on .2.6 Cas de charge et combinaisons d'actions [5.1.3]

L'analyse plastique, sans vé的ation dire出 de la c叩acité de rotation • Eurocode 2


peut être employée pour l'已t?t limite ultiImsi les conditionsmvantes Les combinaisons d'actions considérées doivent tenir compte des cas de
relatIves ala ductilitt des sectIons critiques sont satisfaites: charge pertinents , permettant l' établissement des conditions de dimen-
~ l'、干干
a刽lre

lre 灿 s优e配町阳叫

ct
创创
tion de创sa盯rm

n sionnement déterminantes dans toutes les sections.
伊仰帆阳
q 时I比叫削
u 创
ε
削刚

1凶
i1
La simplification du nombre de dispositions de charges rel告ve de
l'An nexe nationale.

70
•.----....;..:.. 71
Règles générales Sollici tations

::zt;;re毗 on …1T叫e de retenir les dispositions simpli- !lour la transmission des charges par des éléments autres que les
1l0urdis , il faut distinguer le cas des planchers à charge d' exploitation

, :::;;22;立:t:s££:;立:zz:;工:::;二;巧
f2;l;:?立巳r
巳l:工:2::Z;;;:二辽工;:工::汇;::;:;2芷::!:?;f2!艺?士
?!2;z户
es,刊叫,阳川
e川ut 山11且n
et
modérée et les autres.
l.es planchers sont r句utés à charge d' exploitation modérée si toutes
~ les charges p…anen阳 γ'a Gk 句pliquent à toutes 牛s t时吨 et es conditions suivantes sont satisfaites :
tZJ:士racem q1沈阳ques supportent 叫 . la charge d' exploitation est inférieure ou égale à deux fois la charge
permanente et à 5 kN/m 2,
. les moments d'inertie des sections transversales sont les mêmes
• Annexe nationale
dans les différentes travées en continuité ,

ZJZtlf;:;工cUZ:1:1;:2:1ι:;22。:?!;二立t
. la fissuration ne compromet pas la tenue du béton armé ni celle de
ses revêtements et les portées successives sont dans un rapport

HF:555H2531日E
compris entre 0,8 et 1,25.
Dans la transmission des charges des poutrelles aux poutres des plan-
chers à charge d'exploitation modérée , on peut admettre la disconti-
nuité des différents éléments , exception faite toutefois :

ZL?Zci;222;;;2Z;;::;:二22:1:12u:二:;:?ie 阳
• des travées de rive des poutrelles et des poutres où , sur le premier
appui intermédiaire , il est tenu compte de la solidarité , soit en pre-
nant en compte les moments de continuité adoptés , soit forfaitai-
• Recommandations professionnelles rement en m功 orant les réactions correspondant aux travées indé-
pendantes de 15 % s'il s'agit de poutrelles à deux travées et 10% 矿 il
;;:汇::导;冗2:立::2立

a
tt::2;r:;t;;?:;工:;:z::
rrange甲 ents su

盯1\飞
11\
van
旦江江
;z2
J4平i1口?;; s'agit de poutrelles à plus de deux travées ,
• des travées de rive prolongées par une console où 1' 0n tient comp-
m
口lents cα1-a
叩 pre
臼sp
严 ré
缸 ci必s己臼s: te de l' effet de console.
Dans la transmission des charges des poutrelles aux poutres des
' 27冗汇汇汇;Z;zz:rγT;ff
俨rηmη时…ll. autres planchers , on doit tenir compte de la continuité des poutrelles
en envisageant que les charges variables sont appliquées sur les tra-
L户 cha盯rg民es agissant sur un élér阳1t po阳lr sont d'une part celles qui vées de part et d'autre de la poutre principale mais sans pousser plus

551;:12:1:;132:12t;121i川t;;2; loin l' étude des chargements par travées alternées.


~ Charges verticales transmises aux poteaux supportant des planchers
Les charges verticales agissant sur les poteaux peuvent être évaluées

击日ijJEtEP12221:s;;:::22 en faisant , s'il y a lieu application des lois de dégression et en admet-


tant la discontinuité des différents éléments des planchers (hourdis ,
poutrelles et poutres).

72
73
Règles générales Sollicitations

Toutefois les charges ainsi obtenues sont à majorer : s le cas d毛léments isolés, l' effet des imperfections peut être pris en
• de 15% pour les poteaux centraux dans le cas de poutres à de山 travées, ;:::::p te, au choix :
• de 10% pour les poteaux intermédiaires voisins des poteaux de rive o mme une excentricité ei donnée par ei = ()e 1: 0/2 , où 1: 0 est la lon-
dans le cas de poutres à plus de deux travées, les charges évaluées gueur e伍cace (ou longueur de flambement) , soit ei = 1: 0 /400 avec
pour les poteaux de rive, dans 1'hypoth告se de la discontinuité, ol. = 1 , ou
n'étant pas réduites. 。 mme une charge transversale Hi = ()eN pour les éléments non
Dans le cas d毛léments de rive prolongés par des parties en porte à I阳ventés ou Hi = 2BeN pour les éléments contreven恼, où N est
faux, il est tenu compte de 1'effet de console dans 1'évaluation des 斗 charge axiale.
Illr
charges transmises aux poteaux, en admettant la discontinuité des 二工艺 solution alternative simplifiée, applicable aux voiles et poteaux 1S0-
travées au droit des poteaux voisins des poteaux de rive. ans les structures contreventées, consiste à utili阳 une excentricité
= [0 / 400 pour couvrir les imperfections liées aux tolérances normales
4.2.7 Imperfections géométriques [5.2] 二王军缸 utlO n .

Il s'agit des imperfections géométriques éventuelles de la structure et des ~ le cas des structures, l' e旺et des imperfections peut être représenté
白白 dans la position des charges. Il ne 句it pas des écarts sur les ~~ des charges transversales.
dimensions des sections qui sont normalement pris en compte dans les =u'y a pas lieu de considérer ces imperfections aux états limites de ser-
coefficients partiels relatifs aux matériaux. :a乙

Les imperfections doivent être prises en compte aux états limites ultimes.
Elles peuvent être représentées par une inclinaison :

()e = ()o αh αm

ou:
胁 。o est la valeur de base qui relève de 1'Annexe nationale. La valeur à
utiliser est 1/200 ;
' αh est un coefficient de réduction 21 -Jë, compris entre 2/3 et 1 ;
~ αm est un coefficient de réduction JO , 5 (l + 11m) ;
~ 1: est une longueur ou une hauteur ;
~ m est le nombre d毛léments verticaux contribuant à l' effet total.
Par simplification , on pourra prendreαh=αm= 1.

75
Flexion simple et composée [6. 1]
i3a pitre s'applique aux régions sans discontinuité des poutres et
飞 dont les sections demeurent approximativement planes , avant et
le chargement.
三mensionnement et le choix des dispositions constructives des élé-
;--~5 qui ne respectent pas cette condition relèvent d'un modèle bielles
二:-..n ts .

三 : .1 Hypothèses de calcul
一当termination du moment résistant ultime de sections droites de
armé s'appuie sur les hypothèses suivantes :
:es sections planes restent planes ;
~es armatures adhérentes subissent les mêmes déformations relatives
e le béton adjacent ;
~ résistance en traction du béton est négligée ;
Les contraintes du béton comprimé se déduisent du diagramme
contrainte-déformation du béton ou du diagramme rectangulaire
边mplifié;
!es contraintes des armatures se déduisent du diagramme contrainte-
éformation de calcul de l' acier.

二1 .2 Li mitation des déformations


la déformation en compression du béton doit être limitée à Ccu2 ou
马u3 , soit 3, 5 %0 pour les bétons de résistance inférieure ou égale à
50 MPa.
Règles générales
Etats lim ites ultimes

' ;::d出d任
甜f…ti… Cωom阳s挝i叫叫u川毗山 bét
缸的

tωO
斗:主马 i豆iCr??I叫 0%0 d 叫e ω 矿 utilisation d 叫 agramme parabole ~-λi fications

iagramme d'interaction
b ;ιL1i
吉f::;:
r::t.!imO
口芷 町∞吨
nld怡
e创s arm
口r叫
mnatures 灿t白tω

的伽
O臼n川
I ints du diagramme
choisit pour le tracé point par point du diagramme , les positions de la
ite des déformations passant successivement par les 3 pivots A , B et C.

匾画E 旦旦旦= 2 34 5 B
二,--_--:"'7
Définitions
--- - -:::~~----------[::)气'/
士 __r __勺,

二::;31:1Zncem1E trac-du dlagmm 矿mteraction d'une 咒ction 二千'二,工γ'; ,,,,〈 1 ' 儿'1'c

Géométrie ",:':õo" ~~-;:'--::;<::;'" .,/ ,/;/


生 .. "' --L'

8~

jjci32iiJ倍;;;232FTZ川
6 7
9 10

=.t a t de déformation
-主:at de déformation est caractérisé par une droite , dont l'在 quati Çl n
0.05 1
口I=
A
工:rß n e la relation entre la déformation relative au niveau de la fibre
支弹 ri eure 句 , au niveau des aciers inférieursεs et au niveau des aciers
E芦 ne urs I': s'.
‘G =."'Ot A I': y = ε。+ (I': ud - 1':0 ) 亏
V
α = 一一
εn

a 1':0 一 εud
3.5%0
~
v
0.071 --,'唱t B l': y =3 , 5%0
-,- '" +(εs
, ,-, - -3 .'
, 5%0)
._-, 二
d α
-- = 一一斗一一一一
3 , 5%。一 εs

On désigne par : 7y
~."'Ot C I': y = ε。 + (2%。一句) 3d
:fbit;;;二12?tddElamuon debdton 叫 àl阳a d阳
v ,

icat de contraintes
;丛二;z::rr;d白e 町
9 r町川1怡 des aciers inférieurs , à la distance d de la fibre ::;a utilise le diagramme rectangulaire simplifi 住 lorsque la section est
:EJt iellementcomprimée.
乙:zr;degwit-desa阳s s咐rieurs, à la d阳lCe d' de la fibre 2. valeur absolue de la contrainte des aciers est donnée par le minimum
二:5 deux valeurs :

ttr;zifizz曰:11元iiZs?Jf:;JZZT;421:2341;JE
ι - 2.17%0
- - 儿d (l + ω8 主才王瓦。) et (5, = E ,.l': s

Matériaux 军 Effo rts internes


-x5 e忏0 内 5 internes et leurs moments respectifs par rapport au centre de gra-

;二;在;:1:乙:2·tzmmzr比如:fl:5盯'e
- 是 de la section de béton seul sont calculés par les formules suivantes :
avec un bras 叫id=;d

-一~
Règles générales États limites ultimes

N.,' = As' σ; avec un brasdE levier EE=E-r … JfEL-3 , 5%。 = 0 , 467


2 一 ~ -:,.:!t reα U-3 , 5 %。 - Es -3 , 5 %。 +4 , 0 %。
矶斗, 8αbw dfcd a、 2.90 - 2 , 17
~!nte des aciers 可 = 435(1 十附否_ 2~~;' ) = 435 MPa
• Détail du cσ Icαul 4.0-2 , 17
On donneω… ous le détail du ωcul d'un point pour chaq 阳 plVOt -::n te des aciers σs = -435(1 十附完- 2, 1于)=硝 MPa
• Pivot A - Point 4 : es aciers N" = A " σ矿 =十0, 0006.435 = +0 , 261 MN

;;lrct:22:f;tLton :; 二约二-例:JPiZltrrzr:1 ES aciEr5NS =AA =-0, 001646= 一 0 , 698 MN


u béton Nc =0 , 8αd b w }二d =0 , 8.0 ,467.0 , 63.0 ,40.16 , 7 = 1, 568 MN
Déformation des aciers
8 s' = 80 + (8ud 一 句);=
0 , 05
des … 矶 凡, ( ; - d F) = + 0
n1
削1贝
m
却 川
ω
叫(ρO
2 , 0 %0 十 (-45 %0 - 2 , 0 %ψ,) A ' ~: =-1 ,73 %。 = +0 , 0783 M ↑N
、叶Ir盯
m

出saciErs Ms =Ns(;-d)=-仰(附- 0 , 63)


0 , 63
Axe neutreα α 80 2 , 0 %。
~_
8 ud - 80 -45 %0 - 2 , 0 %。 = 0 , 0426
<' , _ ACC nf
=十 0 , 1954 MNm
Contrainte des aciersσν = 8 s, Es = -1 ,73 %0.200000 = -346 MPa
Contrainte des aciers = -435 (1十 0, 08 空二旦Z)= →466 MPa
8s
.:,.-ent 川在ton Mc =NAl-wd)
50 - 2 , 17 = 1, 568(0 , 35 - 0 , 4.0 , 467.0 , 63) = +0 , 3643 MNm
Effort des aciers Ns' = As' 饵 一 0 , 0006,346 = -0 , 208 MN .==- 气 n o rmallimite N1 = N s' + Ns 十 Nc = +1 , 131 MN
Effort des aciers Ns = Asσs = -0 , 0016.466 = -0 , 746 MN ~-e卢t limite M = Ms' + Ms 十 Mc = 十0 , 638 MNm
Ef忏for叫t du béton 八川f二 =0 , 8α db w 儿
}~d =0 , 8.0 ,0426.0 , 63 0, 40.16 , 7 =0 , 143 MN

,

_ PTvot C - Point 10 :
M飞W阳
A归Oαom
仙伽町m啊lent d iers 屹盹
M.旷卢
, = Ns,< (; 一 矿的
d')恒斗
=4
叩O队ω
阳却


m
2却
,O侃8贝
8阳(0ρ0, 妇
3 5-斗叶卅
O队ω
,仍
05 「白电rTIErlt des aEiers Es = ESF = Ec =+2 , 0 %o (par definlt1on du POInt l O)
-mi mduaElM 叭 σs = 2 , 0 %oE s = 2 , 0 %0.200000 = 400 MPa
= -0 , 0624 MN、叫1m
n1
h inte du béton σ'c = f cd = 16 ,7 MPa
Moment des aciers Ms =Ns (~ - d) = -0 , 746(0 , 35 - 0 , 63) =+0 , 2089 MNm N" = A" σ矿 = +0 ,0006.400 = +0 ,240 MN
凡 = A , a , = +0 , 0016.400 = +0 , 640 MN
Moment 川在ton Nc
Mc =
ι 山) NC=hbwf cd =0 , 700 , 4016 ,7=+4 , 667Mhl
h
=0 , 143(0 , 35 -0 , 4.0 , 0426.0 , 63) =0 , 0485 MNm -…ent des aciers Ms' = Ns' (~ - d') = 十0 , 240(0 , 35 - 0 , 05)
2
Effort normal limite N1 = N,矿 十 Ns 十 N二 = -0 , 811 MN
Moment limite =十 0 , 0720 MN
MI=M" 十 Ms + Mc = 0 , 195 MNm h
• Pivot B - Point 7 : m ent des aciers Ms = Ns ( 一 -d) = 十0 , 640(0 , 35 - 0 , 63)
2
Allongement de5aclem , E乌s == ê叫
u d = -4, 0 %ο (ωpa盯r défi川ni忧ti阳on du point 7η) = -0 , 1792 MN
Raccourcissemen川
lt du bé创ton 8c = 3 , 5%0 ωp阳a盯r défl白Jn川1甘ition du pivot 盼
B) h h
Mc = Nc ( 一一~) = 0 , 0000 MNm
凶éf
D 阳
,o旬 rm

m

n
ment du béton 'C ' 2 2
=二百o rt normallimite N1 = N s' + Ns 十 Nc = +5 , 547 MN
M1=M矿 十 M, + Mc = 一0 , 107 MNm
E々s旷, = 3 , 叼5 %ο 十 (←问-斗4生钊,肌
0 %0ο - 3 , 5 刷
%0o吵) 旦2L= +42川
,佣
9 0 %0 om ent limite
0, 63

80 81
--四
一­
--一

α2
队J

Tableau de ca \c ul mhw@-mm@

EE喃喃喃回费用,用甲回国冉冉 -1 ,01100 ,1291


030
-442 ,5 -0 ,7455
2 A -0 ,01000 -0 ,01278 -0 ,04500

『阳
0 ,0000 0 ,3500 -1 ,0070 0 , 1303

"-
r3 n AU AU nUnunununu 06
-0 ,7455

、3
,、J
nunu

A
nununu
AU吁

nunvnununu -0 ,2615


,、

-465 ,9
、3

u

?'
'
J

A nu ny 1 AU 1nul nu-

F、J
AU
3

0。
nvl nHJ

、三

、三

、3
A斗
、、
4pon ' '
u nunuAM- ,
"
、‘
n
un

J
nununu nunu nunu - nu nu F
-0 ,2076 -0 ,7455
吨,也
u

F、d
r、J

3
哼,

m

-465 ,9
气,

4J

J
roro
ι

A 1 nuF34A"1AUJ

呵,,
nU

、,
4 nu

气主

。。
n '


AU『
F3

气,

吨,ι
'

4J

ι
nu nunu 1 u ,

L
ζU
、,‘
-0 ,0419 -0 ,7455
『f

AU寸

nu nu r3 nu n
un
AU nU r3
吨鸣J

-465 ,9
F、J

AU nU

u -69 ,8
、3

7 A
nununu

oon
『''F
A

ζuny
nunununununu

nUOO

2JA

2J2J

吁'r3
nvnunv

nUA

叫J』
、‘

ζnuauT
''nu1 ,h

33EJ
r、
l ,, '''

J
nunu nul POOO

dnHV
,,, ,,,

吨‘

'噜
AU寸

o。

AU -0 ,7280
A哼

nununu nu 0 ,1010

、3

-455 ,0
。。

nuU AUnuAU nU ,
A吨

J
、3

<

B l 12


气J』

、J
1


ζυ
nu

呼r

''
A



nu '
吨,也
吁,
nunu nunuAU nxu
。"J
AU寸

「‘

AU-
nu nunu- CU
A咛

nu nu nununu 0 , 1962
、L

-447 ,7
、3

'
、,­

"ro
B 2

、‘
EJ
亏,
吨3
『r
万ι
nku
。。
,

『,,

A"
'l

J
nu ro

、,也

l
、3

-0 ,7048
气,也

nu
A咛

俨、J

FhJ
nvnunu


nu nul nununu A nU <
'
nwd
' -440 , 5 0 ,26 10
、3
、,』
A

U

U
1 1 14 nu 1

ζυ

。。
B

、3
6 1 FO06nu nu

「鸣

「4
'

、,‘
、3
'

F、d
,

J
,
、3
『f

nuU nuA"-
ζU

民U

"、

PO
、3

-0 ,6978
A屿'

nu nununu AUnU
-436 ,1 0 ,2612
A咛

AU n AU4· QJ<U <


「''­ 、L

u
1 1 AU FOFO -

、,&
7 B nu

吁,,
OO

、3

、3
、‘
1

A斗
.4

吨,也
nunM

。。

吨,也
' , ,

J
nyno nunu nunu nu 06A" FO ,
、3

-0 ,6966
F

A-- J
、‘

0 ,26 12
F、J

、J
、3

nunu nuU AU nUnu -435 ,4


吨飞

< 1
B 1 ro - FOFO 1
d

、3
《叫

哼r
1

F、J
nwJA"

。。
。。
AU

、,也
u,

吨,‘

勾3
, ' -

d
-400 ,0 0 ,2 613 -0 ,6400
B 。,00200 0 ,00306 -0 ,00200 0 ,63636 435 ,4 l tU nu 7AU

A斗

F
1 AUT

,、
,、
吨,‘
A-1AU

、J
ζU
AU

"、
、‘
吨3
气J』
l nu nu ?'T' 06 4 , ' ,

J
J
,

J
J
-0 ,3200
哼J

、3

「3

『J

nununul nunu nvnunu 1 AU nUnu FhJ


0 ,2613
AU寸

-200 ,0
、3

B
0 ,2613 0 ,0000 3,3600 0 ,0980 3,6213 0 ,4 077
。,。
0 ,00000 0 ,00322 0 ,00000 1,00000 435 , 5 oo
B nu nunu l AU nu
.

吨3

A吁
8 nuph

亏,
AU寸
哼J
AU

、3
、3
、3
、‘
7'
' ' >

J
1, 11111 435 ,6 70 ,0 0 ,2 613 0 , 1120
0 ,00035 0 ,00325 0 ,00035 nul nu

、,&
B

呵,,
9 4 roro nuU nununu 4·r0

呼,
F

「3
£U
'
弓,

、J
<

0 ,2400 0 ,6400 ,
0 ,00200 0 ,00200 0 ,00200 400 , 0 400 ,0
10 C

,
l山 币23-m822 『2mEHEm 〈-m-U
l
Ltc $ 3221226SEn-Hb

1"出
UTMm ℃「

s~
1


协也Z

.
~ ~ ä ~首§
B SE


-

8
Hb
H
胁巳『EE H
A

321
坦[

也m ou03 且mE 「
g zmMHC3nNh

-1.60
坠『『「
CHZn 03M-
问爪田

3m 乓 zzm

Hm
030

。 2阳
山·

斗 .00
0
协币25
阴阳且h

-1J.50
℃OCH「
巳b「bm 阳 Z3muo「

OE由333 而且」2月币
》 mH田 noc〈「

-
V丘

0.00
m o-去

H-
m-mom臼Z
Gmc

Cm

0.50
「 nmHHmmmnH-
「℃虫。、。3 丘mF 阳MCHm『

1.00
-D

EZmmmZEH-
bm-m532艺 臼 n03 ℃「mmmgz气

[ Cm-
Hbm比

1, 50
5252 玄。3
I〈 -m丘mE2m

凹'
rm
cc


L?Hug

; 2. 00
巾 。"

... 。

3
0印
0032c3m

32mn-m

二 ~50
。3M-m立

2
币2♂

3.00
x-OZM
豆 2283

hMOM-zr
XC

M ZC臼旦。2 m 丘mnym「

3, 50
m

-
33-丘
5

mHmHHMW=3JZmMc--[
mmnHF0「

100
『b
「 DCm3·
γ
冲去 nzazm

mm 一阳mm253

150
H MU 玄 2·

2mnH

5.00
臼3GE,

Hmm

5.50
G
Mms

写dmm

6.00
口2
队3
Règles générales Etats limites ultimes

Conditions d'exploitation 二三 o mbinaison quasi-permanente à considé 阳 conduit à une charge


La classe structurale du bâtiment est la classe 54. La classe d'exposition ';"lJT orme :
de la poutre est la classe XC1. +ψ2 Qk, ! avec 审2 = 0 , 6 , soit
On choisit un enrobage nominal de Cnom = 30 mm , qui permet de r巴­ P sA = 11 , 25 kN/ml dans la situation A
pecter de facto I'enrobage nominal pour les barres longitudinales de PsB =38 , 00 kN/ml dans la situation B
diamètre jusqu'à 25 mm .
5ío Ui citations
Actions 二ε二主 le cadre de cette étude , on se limitera à la détermination du
Actions permanentes - -::;'71en t fléchissant ,

Dans la situation A , sous poids propre seul go = 5 , 25 kN/ml ent fléchissant


Les actions permanentes sont uniformes , de valeur: g = 20 , 00 kN/ml 二百o m ent fléchissant dans la section médiane de la poutre est donné
dans la situation B. -la formule classique :
,
2
Actions variables M -= pl
8
Les actions variables sont uniformes , de valeur : ~.s limites ultimes
qA = 10, 00 kN/ml dans la situation A ment à I'état limite ultime sous la combinaison fondamentale
qB = 30 , 00 kN/ml dans la situation B
La valeur quas i -perman 巳 nte des actions variables est définie par le coef- M uA = 0 , 099 MNm dans la situation A
ficientψ2 = 0, 6 . M uB = 0, 324 MNm dans la situation B

Actions accidentelles
-主 -om e nt à l'是tat limite de service sous la combinaison caractér is-
5ans objet.
e vaut:
Combinaisons d'actions M scA = 0 , 069 MNm dans la situation A
• Etats limites ultimes M scB = 0, 225 MNm dans la situation B
La combinaison fondamenta le à considérer conduit à une charge un 卜 立 一工m en t à l'是 tat limite de service sous la combinaison quasi-per-
forme : t e vaut :
1, 35Gk,sup + 1, 50Qk , ! soit : .l1spA = 0 , 051 MNm dans la situation A
, WspB = 0 , 171 MNm dans la situation B
P uA = 22 , 09 kN/ml dans la situation A
PuB = 72 , 00 kN/ml dans la situation B
< cations
• Etats Ii mites de service
-- ..lU les utilisées sont celles d'une section rectangulaire.
La combinaisoncaractéristique à considérer conduit à une charge un i-
forme: ite ultime de résistance
Gk ,sup + Qk , ! soit : =;jon A
P sA = 15 , 25 kN/ml dans la situation A Mu 0.09
P sB = 50 , 00 kN/ml dans la situation B
一一一二
bd 2 j二 0 , 30 , 0 , 63 2 .16 , 7
= 0, 050

84
Règles générales
Etats limites ultimes

Position de I'axe neutre


α= 1, 25. (1 - v'l丁写~) = 0 , 064
x= α d = 0 , 040 m
Bras de levier
ß = 1 - 0, 4α= 0 , 974
-唁矗Jn ltlons
z = ßd = 0 , 614 m
Frontière pivots A et B αAR=J坐o 3 , 5%。 _ :Xêm pl 巳 concerne l' 是 tude de la section médiane d'un 巳 poutre isosta-
二 丘. te lle qu'elle a été étudiée en flexion simpl 巴 soumise en outre à
3 , 5%0 - Bud 3 , 5%0 - 0, 9.50%。
f ξffo rt norma l.
= 0 , 072
Allongement des aciers 二- se propose d' 住 tudier cette section sollicitée en flexion composée
Bs = Bud = 0 , 9 . 50%0 = 45 %0 (pivot A)
芝::.s la situation de chargement C , I'effort normal 是 tant considér在 suc­
Contrainte des aciers σs = j.,严j (1十 0 , 08vs 一 ~,~2 , 171/00
%。 叶 ivement positif et négatif.
Buk - 2 , 17%0/
45 - 2 , 17 :::ëo métrie
= 435 (1 + 0, 08 一" ~ ,~) = 466 MPa 二;JO utre considérée a une port臼 de 6 ,00 m et une section rectangu-
50 - 2 , 17
ξ;.-e de 0 , 30 m de largeur par 0 , 70 m de hauteur. La poutr巳 est asso-
5ection d'armature A-Mu 0, 099 丁
s ~ ;,:; = n, hlA A t:t: -= 0 =毛主 à une dalle de 0 , 16 m d' 在 palsseu r.
z σ0 614.466 v ,, 00035
VVVJJ =
= 3~,~
,5 Cc
• Situation B t enaux
-=. béton est un C25/30 , de résistance à la compression j二k = 25 MPa
Moment r是 duit μMu 0 , 324
.5 aClers 0 川 une limite d'élasticité !yk = 500 MPa 巳 t so 川 de classe de
bd 2瓦 0, 30.0, 632. 16 , 7 = 0 , 163 Lα i lité B.
Position de I'axe neutre
α= 1, 25 (1 - V'I=石~) = 0 , 224
二on ditions d'exploitation
x= α d = 0 , 141 m
Bras de levier 二 cl asse structurale du bâtiment est la classe 54 . La classe d'exposition
β= 1 - 0, 4α= 0 , 910
工ε l a poutre est la classe XC1.
z = βd = 0 , 574
choisit un enrobage nominal de Cnom = 30 mm , qui permet de res-
Frontière pivots A et B α 3 , 5%0 T主ct er de facto I' enrobage nominal pour les barres longitudinales de
AB 一-一一-一一一
3 , 5%0 - Bud i桓 m ètre jusqu'à 25 mm .
3 , 5%。
3 , 5%0-0 ,9.50%0 =0 , 072 .\ct ions

Allongement des aciers Es =3 ,5 %0 (1 - α3 , 5 %0 (1 - 0 , 224) .lt ctions permanentes


α0 . 224 Æ S actions perman 巳 ntes sont uniformes g = 20 ,00 kN/ml
= 12, 1 %。 • co mpris le poids propre
(pivot B)
Contrainte des aciers σs = !yd (1 + 0 , 08 2 , 11100)
vs -- ,,-, 17%。
Actions variables
cuk - 2 , 17 %0/
12, 1 - 2 , 17 _e s actions variables sont uniformes q = 70 , 00 kN/ml
= 435 (1十 0 , 08 - ::- '- 一-一) = 442 MPa l es actions variables sont susceptibl 凹 d' 在 tre accompagnées d'un effort
50-2 ,17 / -~~'" 'v ,ra
e nt 眩, selon la direction de la fibre moyenne de la poutre :
5ection d'armatur巴 As -Mu= 」主L Q= 土400 , 00 kN
Zσ0 , 574 . 442
Actions accidentelles
= 0 , 00128 = 12 , 8 cm 2
Sans objet.
Règles générales Etats limites ultimes

Combinaisons d'actions
0. 16 . 0 . 70 气
Etats li 巾 tes ultimes la ∞
c ombir阳1巴ison fondament阳ale à ∞
c O 川dé衍r陀
创E : rnent statique M叫ue = 0 , 192~ + 0 , 2IO~ = 0 , 则 9 m j
condui此t à une char可ge unif旬
orm 巳:
M"";n"p 0 .0889
1 , 35G k ,sup 十 1 , 50Qk, 1 soit Pu = 132 , 00 kN/ml 9 日vité .~._ ~ =0 , 221 m
二......'1工=
Ac 0 , 402
Etats lim、ites dESE 「ViEE·|a comblnalson caraEt--taistique a cor15iddref 1, 20.0 , 163 0 , 30.0 , 70 3
conduit à une charge uniforme ; -~rtl ρ--一---- + ----------一
12 12
Gk, sup 十 Qk, 1 soit Ps = 90 , 00 kN/ml +0 , 192(0 , 221 - 0 , 08)2 + 0 , 210(0 , 221 - 0 , 35)2
Sollicitations = 0 , 000410 + 0 , 008575 + 0 , 003817 十 0 , 003495 = 0 , 01630 m4
I 1 川 .01630
Dar15lE EadrE dECEttE etude , on 5E lirnItem a la ddterminatIon du 斗~ on de qiration i = ‘ 一= ‘ . ~ . ~ = = . = 0 , 201 m
moment fléchissant et de I' effort norma l. V Ac Y 0 , 402
:- o bservera que cette valeur est très voisine de la valeur approchée
Etats limites ultimes h 0.7 。
一' 一一一一一= 0.202 m
Le moment à I'état limite ultime sous la combinaison fondamentale vaut ; Ji2 Æ
Mu = 0 , 594 MNm Nn.1 0.600
严、民 normal relatif E = 一」工一一一一一一= 0.0894
L'effort normal concomitant vaut ; N u =土0 , 600 MN A c!cd 0 , 402 . 16 , 7
Etats Ji mites de service 20ABC 20.0 , 7 . 1, 1.0 , 7
ment limiteλlim= 一一一一二 弛, 1 (voir 9 7. J .3)
LZ::;γl'在tat limite 川 v'n Jõ万职

In 6.40
Mser = 0 , 405 MNm 三日lC ement λ 二二二一÷一一= 3 1. 8 < λlirn
0 , 2θ …
L'effort normal concomitant vaut ; N ser = 土0 , 400 MN
二- tient compte des imperfections géométriques , qui peuvent être esti.
Justifications
In 6 .40
-圣是 5 à e; = ~ = ~一= 0 , 016 m
La h「geur de dalha prendreen compte ESt bd =2be町, 1 十 b , avec
be町,】 = 0, 2b i 十 0, 110 en limitant beff,i à 0 , 2/0 et à b i
w 400 400
M" 0.594
L'entraxe des poutres n'是tant pas connu , on prendra par défaut 三、-ce n tricité e, 一二一= 0.990 m
0 , 600
beHJ=0, 1 · 6 , 00=0, 60 m, d'ob urlEK「geur de tablE
Nu
be叮 = 2 , 0, 60 十 0, 30 = 1, 50 m (voir aussi 94 , 2. J). 三‘ c e ntricité totale e = e l 十 ei = 0 , 990 + 0 , 016 = 1, 006 m
二百 ca lcule le moment M uA des forc巳 5 extérieures par rapport aux aciers
Etat Ji mite ultime de résistance
… d us ;
• Effort normal positif
ment M uA = Nu( e - Yo 十 d ) = 0 , 600 (1, 006 - 0 , 221 + 0 , 63)
;;:1;JfiJ:1:tthdu 5KO巾rdre si I'élancement e川问lr = 0 , 849 MNm
Section droite Ac = (1 , 50 一 0, 30).0, 16 + 0 , 30.0 , 70 0 , 849
t réduitμu - . . , _ = 0 , 085 (pivot B)
= 0 , 192 + 0 , 210 = 0 , 402 m 2 beffd 2f cd 1, 50 . 0 , 63 2 . 16 , 7

. --一一旦旦 89
Règles générales
Etats limites ultimes

Position de I'axe neutre


α= 1, 25(1 - V'I丁石~) = 0, 111
,、.fe levier β= 1- 0 ,4α= 0, 982
x= αd = 0 , 070 m, inférieur à 0 , 16 m
z= ßd = 0 , 619
Bras de levier
ß = 1 - 0, 4α= 0 , 956 Nec = MuA = 0, 358
'士 τ d e compression = 一二二=一一一= 0.578 MN
z = βd = 0, 602 z 0 , 619
盯 MuA 0 , 849 飞.:t d e traction N s = N u - Nc = 一 0, 600 一 0 , 578 = -1 , 178 MN
Effort de compression
川C 二一-一= ~ = 1, 410 MN 7 .gement des aciers ê s = 45 , 0 %。
0, 602
Effort de traction " 一 i nte des aciers σs = -466 MPa
Ns = N u - Nc = 0 , 600 - 1, 410 = -0 , 810 M
A. = Ns 一 0. 541
Allongement des aciers Es =3 , 5%0(1 - α3 , 5%ο(1- 0, 11 1:) ion d'armature s = 一一=一一二~ = 0 , 00253 = 25.3 cm 2
σ -454
α0.111
=28 ,0 %0
Contrainte des aciers s =儿d (1
{j + 0, 08 主二三旦旦11
êuk - 2 , 17 %οJ Effort tranchant [6.2]
28 , 01-2 , 17
= -435(1 十 0, 08 丁汇2, 17 )=-454 MPa
三 二 Défin it io n s
Section d'armature k = N s = -0 , 810
s-Z=τ石Z=0, 00178=17, 8EW12 .iésigne par :
~ , l' effort tranchant agissant de calcul ;
• Effort normal négatif

:153:EfEZK;tfL1155213t 叫:15PZJit
去.d. C ' l' effort tranchant résistant de calcul en l' absence d'armatures
咱effort tranchant ;
~JRd , l' effort tranchant résistant avec des armatures d'effort tranchant;
Excentricité E A4u 0 , 594 」巾 , l' effort tranchant de calcul repris par les armatures d'effort
l=xr=3石0= -0 , 990 m :ranchant sollicitées à la limited毛lasticité;

Excentricité totale p = P. ..L n . _ 阳. max , l' effort tranchant maximal de calcul avant écrasement des
::zfvlele momentMJU注:;二JriZfJ:ZLLJ 近2im ielles de compression.

Moment MuA = Nu(e - YG +d) : .2.2 Procéd ure générale d e v érificat io n


=一0 , 600( -1 , 006 - 0 , 221 + 0 , 63) = 0 , 358 MNm Lo rsque VEd ~二 VRd . c , aucune armature d'effort tranchant n'est requi-
e par le calcul.
Moment 剧 uitμ 卫止一 0 , 358
beff d 2 j飞~ ~ 1, 50.0 , 632 . 16 , 7 = 0 , 036 (pivot A) Lorsque VEd > VRd , c, il convient de prévoir des armatures d'effort
tranchant de telle sorte que VRd ;? VEd .
Position de I'axp
dxe nPllt
neutreα= 1, 25 (1 - V'I巧瓦) = 0 , 046
5 armatures longitudinales tendues doivent être capables d' équilibrer
x= αd = 0 , 029 m, inf,住门 eur à 0 , 16 m
supplément de traction généré par l' effort tranchan t.

91
Règles générales
Etats limites ultimes

Dans 1e cas d毛1éments soumis


príncipa1ement à des charges uniformε
=生乙 ζ0.02
:2222己 ::;2::::出:;rZZZJeut 峨ctuer à Uü~ bwd 飞,

~ A e est l' aire de 1a section des armatures tendues , pro1ongées sur


Dans ce con叩e, i1cμco∞

mn盯vi
材i阳 d出em削en比 a缸r口
r盯m

mT丑1 ::::e longueur au moins égale à e bd 十 d au-delà de la section considé-
;,」
Jζ::
二:::;过
Jt::2;:,::让;:t
??:f
士士士
T?! ? ?:1?1H1u1et
士士 m de 叫er que l' effort t叫削 sur app
'空 (voir figure 5.1) ;

+川+
:13::1注:号:;ilFvZU口乙:;rl;;tzk

2
巧立-一
/j
由 川
一q
EG


on


0n

• Eléments sans armature d'effort tranchant


;::;22 《比 aucune armatu叫effo川叫

1
Il c0 vien t n t a n m o i n s d
由e di呻
i叩
spo
po阳 un f(岳e盯rηrrai

.~ - 尝 <0ω2 川 M
峭 ,川,
Pa 叫
aV而ε配阳C川
叫叫叫
吨巾
N剧EddρI阳 tn1 …
pour les poutrεs. ∞ d
命ro

创it忧e, dû aux charges extérieures appliquées , en N (NEd > 0
=10町 la compression) , et Ac l' aire de la section droite du béton , en
Ce ferraillage minim 向 eut être omis pour 1e臼s é1é臼mer
创丑1εI盹 d由ed由创创
alles
臼sp抖1阶ein盹&

E
二卫丑2 ;
J工
;2
立;3?俨
d时陶刷叫

011é仕E吭 I阳

m
O町rsq伊uu阳町
n时
1览ε 时
r时

edd也川
i也s挝
stt ~ terme CRd, ckJC100p币J a pour valeur minimale Vmin.

eurs de CRd ,c , Vmin et k! sont fournies par l'Annexe nationale. Les


;:;工J1工工止
己;: 盯a才;?;k2rfa巳口
1:1t 古 1注立 ;z
t:立:工:工
211工
:;2
;:2;:;:口口:江
:z z;:i;d咒e;2:::dt;1::;232
早 à utiliser sont :
0, 18
mam告re sigIliacative a la solidite d'ensemble de la Structure.
γc

VRd ,c = [CRd,ckfi顶百万 +k! σcp] bwd 0 , 34 ,川


·由 =τλ~" pour les dall讪énéficiant d'un effet de 时st阳
avec:
~ j飞k en MPa et VRd , c en N ; :ion transversales sous le cas de charge considéré
0 , 053
如 k=l =τ;-t/2LY2pour les pout邸, et pour les dalles
= 1 ↓厄些
十 V 万- ~ 2, 0
tres que celles ci-dessus
où d est 1a hauteur uti1e de 1a section , en mm :
0. 35 ,内
~ b w 臼 t 1a p1us petite 1吨E叫e 1a section d叫e dans 1a zone tendu巳 =ft
汇λ心kk4pOαωu

1
enm日1 ;
1 =0 , 归
15

92
93
Règles générales États limites ultimes

口 Éléments en flexion composée 二 M odèle de treillis


Pour le cas général des éléments soumis à la flexion composée, dont 0二 des éléments comportant des armatures d'effort tranchant est
peut démontrer qu'ils ne sont pas fissurés à 1' état limite ultime , on pour- 胃1r un modèle de treillis constitué :
ra se reporter aux r均les relatives aux éléments en béton non armé ou fai- 二 ':me membrure comprimée , à savoir le béton sur lequel s' exerce
blement armé. 军二10 rt de compression de calcul noté 凡
口 Décalage de la courbe des moments 工艺::n e membrure tendue , à savoir les armatures longitudinales qui
一 t soumises à l' e征'ort de traction de calcul noté Ftd ;
Pour le calcul des armatures longitudinales en flexion , il convient dt
décaler la courbe enveloppe des moments de aj = d dans la directio ielles , à savoir le béton comprimé de 1'âme , dont l'inclinaison sur
défavorable. 王bre moyenne est notée e;
:3i armatures d' effort tranchant dont 1' inclinaison sur la fibre
口 Charges appliquées au voisinage des appuis
二Dyenne est notéeα , mesurée positivement comme indiqué sur la
Lorsqu'une charge est appliquée sur la face supérieure de 1' élément, à unf 、组re 5.2.
distance a v du nu de 1'appui telle que 0 ,5d ::;; a v < 2d , la contribution df
cette charge à 1'effort tranchant agissant VEd peut être minorée par Fcd

- ~v..
ß=
2d
Pour a v ~二 0 , 5d, il convient de prendre a v = 0 , 5d. 7平V\ +V
Cette réduction peut être appliquée pour la vérification de VRd .c ' ~ ~d

Ceci n'est valable que si les armatures longitudinales sont totalemem Figure 5.2
ancrées au droit de 1' appui.
Zgeur de la section considérée est b w , la plus petite largeur de la sec-
Il convient de satisfaire la condition sur VEd calculée sans application du
rise entre la membrure comprimée et la membrure tendue.
facteur de réductionβ:
工ras de levier des forces internes est noté z. Dans le cas de la flexion
VEd ~三 0 , 5b w d 1l fcd
!e, on peut normalement adopter z = 0 ,9d , d étant la hauteur utile
où 11 est le facteur de réduction de la résistance du béton fissuré à l' effort
-主王 se ctlO n.
tranchan t. La valeur de 11 est fournie par l'Annexe nationale. La valeur à
utiliser est donnée par : -二.g1e e est limité à des valeurs fournies par l' Annexe nationale. Les

ν=0,6(1- 条) ~es à utiliser sont les suivantes :


compression ou en flexion simple : 1 ~二 cote 运 2 , 5
• Eléments avec armatures d'effort tranchant 厂一 rζ l 俨,

扭 traction: 一 11 + 斗二 ζ cote 运 2 , 5 、 l 十?二ι


Lorsque ,乍d > VRd ,c , il convient de prévoir des armatures d'effort tran- Tctm Jctm

chant de telle sorte que VRd 注 VEd • où σct est la contrainte de traction (négative) , au centre de gravité.

95 ι
Règles générales . Etats limites ultimes

口 Eléments en flexion composée 日 Modèle de treillis


Pour le cas général des éléments soumis à la flexion composée, dont 0 ~ ::al cul des éléments comportant des armatures d' effort tranchant est
peut démontrer qu'ils ne sont pas fissurés à 1'état limite ultime, on pour-
ra se reporter aux règles relatives aux élémer山 en béton non armé
blement armé.

fai-
二 sur un modèle de treillis constitué :
'山le membrure comprimée, à savoir le béton sur lequel s' exerce
~effort de compression de calcul noté 凡d
口 Décalage de la courbe des moments '山le membrure tendue, à savoir les armatures longitudinales qui
Pour le calcul des armatures longitudinales en flexion, il convient di … nt soumises à l' effort de traction de calcul noté Ftd ;
décaler la courbe enveloppe des moments de aI = d dans la directio e bielles , à savoir le béton comprimé de 1'âme , dont 1' inclinaison sur
défavorable. fibre moyenne est notée e ;
口 Charges appliquées au voisinage des appuis es armatures d' effort tranchant dont 1'inclinaison sur la fibre
oyenne est notéeα , mesurée positivement comme indiqué sur la
Lorsqu'une charge est appliquée sur la face supérieure de 1毛lément, à Ull f
distance a v du nu de l'appui telle que 0 ,5d ~ a v < 2d , la contribution d:c
王gure 5.2.
cette charge à l' effort tranchant agissant VEd peut être mino附 pa:­
β-
一 立. E …- ι
/金、并\/\L
2d
Pour a v :::二 0 , 5d, il convient de prendre a v = 0 ,5d.
Cette réduction peut être appliquée pour la vérification de VRd , c'

Ceci n'est valable que si les armatures longitudinales sont totalemen: Figure 5.2
ancrées au droit de 1'appui.
:-geur de la section considérée est bw , la plus petite largeur de la sec-
Il convient de satisfaire la condition sur VEd calculée sans application d
facteur de réduction β : rÏ se entre la membrure comprimée et la membrure tendue.

VEd ~二 0 , 5b w d l/ !cd 二百 de levier des forces internes est noté z. Dans le cas de la flexion
-ε, on peut normalement adopter z = 0 ,9d , d étant la hauteur utile
où 1/ est le facteur de réduction de la résistance du béton fissuré à l' effo
亏 sectlO n.
tranchan t. La valeur de 1/ est fournie par 1'Annexe nationale. La valeur i
utiliser est donnée par : 圣le e est limité à des valeurs fournies par l'Annexe nationale. Les

ν= 0,6(1 一条) à utiliser sont les suivantes :


!:I compression ou en flexion simple : 1 ~ cot e ~二 2,5
• Elér冒lents avec armatures d'effort tranchant

Lorsque VEd > VR邸 , il convient de prévoir des armatures d'effort traR-
tract lO n: 1+ 去;ζ 叫《 25JI+ft
chant de telle sorte que VRd ~ VEd • ...."...J:! σct est la contrainte de traction (négative) , au centre de gravité.

94
95
Règles générales États limites ultimes

号 ans les régions sans discontinuité de \钮 , 阳p a衍r exer咐 d


出an盯s川le ω
chargement uniforme , la détermination des armatures d' effort tranch.i … αcw hwzvdcd(Cot() 十 cotα)
sur une longueur élémentaire e = z (cot θ+ cotα) peut être effectuée VRd.max
YKd.max -- +
1 cot ()2
ut且isant la plus petite valeur de VEd sur cette longueur.
口 Armatures d'effort tranchant verticales - E仔ort de traction supplémentaire dans les armatures
ngitudinales
Dans le cas des éléments comportant des armatures d'effort tranchn
verticales , la résistance à l' effort tranchant est calculée par : -: d.e traιtion supplémentaire ð,. Ftd dans les armatures longitudi-
唾 气 主 l' effort tranchant VEd peut être calculé par :
… A ,,"
VRd .s = 丁二二 Z儿时 C创 ð,. Ftd = 0 ,5 VEd(cot B + ∞t α)
et limitée à :
讪叫
挝挝t叫q伊叩u时
仰e 牛牛十 叽 Ftd neω
ð,. R
马 …叫

e sωso!创川
i

RM一十
,。 -o
α-
fh-n
u-U
VpA

对 -o
w-φι
m =

=:omen

1此t maximalle long 缸
d.e la pout盯re.

ou: e ð,. Ftd peut être estimé en décalant la courbe des moments de
~ Asw est la section des armatures d' effort tranchant ; z (cotg () - cotgα)

~ s est l' espacement des armatures d'effort tranchant ; 2
~ f ywd est la limite d毛lasticité de calcul des armatures d' effort trancham 工 Charges appliquées au voisinage des appuis
~ αcw coefficient tenant compte de l' état de contrainte de la membrm宦 ~'une charge est appliquée sur la face sup位ieure de l' élément, à une
comprímée,结al à 1 pour les structures non p此ont阳阳 et saru - 3 Gv du nu de rappui telle que 0 ,5d < Gv < 2d , la contribution de
effort de traction. αv

Dans le cas de la flexion composée avec traction , et avec une mem- geà
剖川l' effi
佼O创 r此
tt川
凶ran
缸叫
n1

brureω叩由r白, il convient de rer叩lacerαcw parα川 =1+ 孚L - 叩


- 町 主《二 0 , 5d, il convient de prendreαv = 0 ,5d.
Le cas d'une section ent 川ti垃-祉r阳阳lt口ter时 u 时er巾t pa卢s trai屹 儿t围 n ent de satisfaire la condition sur VEd ainsi calculé :
~ ν叫I ∞
C O倪e旺伍lCαient de 眨r £创ductiωon de la 眨r és创IS挝tance à l'、ef征fort tranchant d
VEd ~ Asw J卢d sin α


白tω
t 叫

on山自
可甘 est la résistance des armatures qui traversent les fissures d' effort
j儿L川wd est infc岳t仕r创ieure à 80 % de 儿j;k> on peut adop
严te盯r ν
川1=0 , 6.
""-.:bant sur une longueur centrée sur a v égale à 0 , 75αv '
口 Armatures d'effort tranchant inclinées
O,75 11y
Dans le cas des éléments comportant des 缸matures d' effort tranchan
inclinées , la résistance à l' effort tranchant est calculée par :

A ,,"
VRd.s =二 Zfywd (cot B + cot α)sin α
s
Figure 5.3

吨--一 96 97 ;'气·
Règles générales Etats limites ultim 巳 5

ZEjz;在担川jht L二旦旦土土土
tions
~Jl l e concerne I' étude d'une poutre isostatique vis-à-vis de I' effort
l
王n t. 11 s'agit de la poutre étudiée vis-à-vis de la flexion , dans la
V副 主二 O , 5b w dvfcd
~n C

5.2.3 重léments de hauteur variable 岳 trie

一::c~'tr e considérée a une portée de 6 , 00 m et une section rectangu-


Dans le cas des éléments de hauteur variable , on définit : 三 二~e 0 , 30 m de largeur par 0 ,7 0 m de hauteur associée à une dalle
' 14cd , lavaleur de calcul de la composante selon la direction d 13 g = 16 m d' 是 paisseu r. La largeur d'appui est de 0 , 30 m ,

b zr:;;:1:2:;22:;二;二l:222::JZtFi ;Iaux
」 二三宜。 n est un C25/30 , de résistance à la compression !ck = 25 MPa.
tranchant de l'etTort de tractIon de rarmature tendue- 5 辽 i ers ont une limite d'élasticité !yk = 500 MPa et sont de classe de
Dans ce cas , on définit : ité B.
.::::a:d itions d'exploitation
问d = \公d, s +民cd 十Vrd
- 才:as se structurale du bâtiment est la classe 54. La classe d'exposition
二主 Ja poutre est la classe XC1.
:- choisit un enrobage nominal de Cnom = 30 mm , qui permet de res-
ct.e r de facto I' enrobage nominal pour les barres longitudinales de
=二 '~cd -:,iE;."il ètre jusqu'à 25 mm.

ons
:10ns permanentes
Figure 5.4 -=s actions permanentes sont uniform 凹, de valeur: g = 20 , 00 kN/ml
.ions variables
Il convient qu'en tout point de l'毛百丽

éll恒t臼
men 」三:; actions variables sont uniformes , de valeur : q = 70 , 00 kN/ml
a唔gl山臼阳a旧
n td
卢e 叫Cαωu叫Il et des con仕ibutions des membrures , V - V
SOIt iIIftrIEure ou tgale a la
valeur maximale admise
Ed ccd 一 比- .c t ions accidentelles
VRd , max·
Sul s objet.
Combinaisons d'actions
.2 combinaison fondamentale à I'état limite ultime à considérer
:onduit à une charge uniforme :
! .35G k,sup + 1, 50Qk, 1 soit Pu = 132 , 00 kN/ml


-啕
98
États limites ultimes
Règles générales

Sollicitations • VRd , max:


résistance maximale à I'effort tranchant est donnée par :
Moment fléchissant . αcwbwZ l! 1 fcd
V如
1 max 一一一一一, avec
Le moment fléchissant a été déterminé pour l'是tude de la flexion. cot8 + tanθ
Effort tranchant
L'effort tranchant est déterminé en considérant le chargement de la tra- 刊 = 0, 6(1一王E)=0,6(l-2三)
250' 250
= 0 , 54
vée enti 在陀, sans envisager de chargement partiel
:: =0 , 9d 二 0 , 9.0 , 63 = 0 , 567
L'effort tranchant sous un chargement uniforme est alors une fonction
I>.v ec une inclinaison des bielles égale à θ= 45 0 , soit cot8 = 1 :
linéaire , qui a pour équation :
1 .0 , 30.0 ,567.0 , 54 , 16 , 7
l = 0 , 767 MN
V因 (x)=pdE-x) Rd .max 1+ 1
ec une inclinaison des bielles égale à θ= 21 ,驴, soit cotθ= 2 , 5 :
L'effort tranchant au nu de I'appui vaut : VEd(O) = 0 , 396 MN
1 . 0 , 30 , 0 , 567.0 , 54.16 , 7
L'effort tranchant à la distance d de I' appui vaut: VEd(d) = 0 , 313 MN = 0 , 529 MN
iId. max - 2,5 + 0,4

Justifications • Armatures d'effort tranchant en zone courante


:lans 怆1 巳 Eωa
盯s de盯s 住

ω怡住éme巳 n阳
l t臼s ∞
c omp
阳 o 阳n川t d巳 s arm

m旧a

a 阳
tlur阳巳巴s d'毛》回
eff

ffor川t tr阳
ar
État limite ultime de résistance vis-à-vis de I'effort tranchant 『是 sistance à I' effort tranchant est calcul住 e par :
• Va leurs de référence
一今 VDil
甜言d.s 生立z儿wd cot8
• Rd , cl' • S
VRd ,c est I'effort tranchant résistant de calcul en I'absence d'armatures .2! de nsité d'armatures transversales le long de la poutre est donnée par :
d'effort tranchant. 二挥 VRd , s
VRd ,c = [CRd, c k 扩口而百王J+k lσcp]bwd S Zfywd cot8
但00β00 ..a den sité d'armatures transversales dans la section à la distance d de
k =1+ 、乓二 =1 十、二三= 1 , 56 运 2 , 0 句 pui est telle que VRd ,s = VEd(d) , soit dans 1 巳 cas de bielles inclin 臼 5
V d -. V630
圭 4 5' :
A s1 = 3H A 16 = 6 , 0 cm 2 pour le premier lit
A s1 6 ,0 =旦旦 o主L=0.00127=121 mZ/m|
ρl =一一=一一一一= 0.00317 :::二 0 , 02 Zfywd cot8 0 , 567 , 435
bwd 30.63 号,
IJJstification des zones d'about
σcp =坐立= 0 MPa
Ac Ancraae des armatures inférieures
。 18 0.18 二是仔0 门出 traction à ancrer en raison du décalage de la courbe des
一 =0 , 12
CRd , c
Yc 1, 5 -;.o ments est , dans le cas de la flexion simple , en supposant une incll-
VR ison des biellesθ=45 。
c
-AU
= [0 , 12.1 , 56守(1 00.0 , 00317 .25) + 0]0 ,30.0 ,63 otθ- cot α
= 0 , 373 ' 0 , 30 , 0 , 63 = 0 , 071 MN 3垂calage αI=Z 一 2 一一 = 0 , 50z

Le terme CRd,c k 仄 100pt瓦') a pour valeur minimale Vmin


ZFEort a ancrer FE=VEd fl=0, 50V剧= 0 , 50 . 0 , 396 = 0 , 198 MN
z
Vmin
=旦旦 k 3j2 fcV 2 = 旦旦 1 , 563/2 .25112 = 0 , 344 MPa (vérifié) 5fft ion d'acier à ancrer Afyd = FE' doù A = 4 , 6 cm 2
YC JCK 1, 5

唱 100
Règles générales Etats limites ultimes

• Equilibre de la bielle d'about '=.s pacement transversal S(,max = 0 ,75d limité à 600 mm = 0 ,4 73 m
L'在 quilibre de la bielle d'effort tranchant sur I' appui de rive s'是 Crlt. en
fonction de I'angle d'inclinaison de la bielle d'aboutθ • Mé thode générale
...a méthode générale est ici appliquée avec une inclinaison des bielles à 45\
Effort da川 a bielle Fcd2 = 主ι 三sp acement initial et armatures d'une nappe
sm θ'

~ on choisit un espacement initial , supérieur à 7 ou 8 cm , soit ici


Effort horizontal F,,, = 旦旦
山 t gθ ' 50 =0 , lO m;
Si al désigne la largeur de I'appui , la largeur a2 de la bielle vaut ~ on choisit le nombre de brins , égal a priori au nombre de files
a2 = al sin e'. d'armatures longitudinales , soit ici 3 brins ;
• Contraintes de compression ~ on choisit le diamètre des barres d'une nappe correspondant à
L'équilibre du n 但 ud donne lieu aux contraintes de compression : I'espacement initial , dans la section la plus sollicitée , soit
Compression de la bielle σRd2 =一二22=--工旦 a'2 limité à
F'N 'O V.
fc d.
Asw = 12 , 7. 50 = 12 ,7.0 , 10 = 1, 27 cm 2. 11 faut donc pour une
ba2 bal sin e nappe 3 brins de diamètre 8 mm , qui représentent 1, 51 cm 2.
Compression du næudσRd2 =生 VEd ajuste , arrondi au centimètre inférieur , I'espacement initial en fonction
ba2 bal sin θd Asw 1, 51
工艺 la section choisie : 可一=一一一= 12 , 7 , d'où So = 0 , 119 m , soit 0 , 门 m.
limité à 0, 85 (1 -王旦 )fcd' 50 50
250 =s pacements successifs :
VEd "';2 2 . 0 句 96 可 di spose donc des nappes d'armature à partir du nu de I'appui , avec
e' = σRd2 一-一主二二~ =9 , 8 MPa
0
soit avec 45 :
bal sin θ '2 0, 30 . 0 , 27 '=s pacement initia l. Cette disposition est maintenue jusqu'à I'abscisse de
25 poutre telle que I' espacement entre les nappes puisse être augmenté.
< 0 , 85 (1一一→)1 6 , 7 = 12 , 8 MPa
25 0' --, ::::n choisit I' espacement suivant SI puis les autres espacements succes-
苟宝岛 , par exemple dans la suite dite de Caquot (7 , 8 , 9 , 10 , 1 1, 13 , 16 ,
三il. 25 , 35).
Dispositions constructives
:spacement SI = 0 , 13 m , qui correspond à une section d'armature :
On SE Tropose de m5ide 阳 le cas usuel des armatures vertiωes , soit A sw 1, 51
α= 90 0 • 5实tion d'MrnatLHE77= 而= 11 , 6 cm 2 j时 qui permet
Armatures longitudinales 工吾 q uilibrer un effort tranchant :
Pour mémoire . A
::.fiort tranchant VRd,s = ~立 Zfywd = 0, 00116.0 , 567 .435 = 0, 286 MN ,
Ar凹latures transversales SI
z刊ei nt dans la section XI
• Dispositions minimales
Les armatures transversales doivent respecter un pourcentage minirr旧 1 :
-…斗叫叫、
叫叫 吨咱EαIsse
... 叫出川 e la 臼阳町叫…
Eαωωtiωlωon 阳
VEd(X
Edρ(
仅X) = 叶 -→叫叫
x均川lο)= 山 川

ρ
Asw 、 J瓦,)25
sb二百 a 主 ρw. min = 0 , 08ττ= 0, 08 页百= 0 , 00080 , d'où pour
6, 00
0 , 286 = 0, 132 C';~ - XI) , d'où XI = 0, 83 m

des armatures verticales :


m 叫 E 眨即脱阳阳
阪附附-位创
p 川
til
Asw
二~ b w ρw. min = 0, 30 . 0 , 00080 = 2, 4 cm 2jml
S ( 0 , 83\
~ ? I 一一:-1+1=8
Espacement longitudinal 51 ,max =0 , 75d (1 +cot α)=0 , 75 . 0, 63=0,473 m 飞 0 , 11 )

102
États lim ites ulti mes
Règles générales

1 '} (\ ~~2
On rép在 te donc , à partir la première nappe au nu de I'appui , 8 fois un sw 一一 V
A.w Rd ..ss 一一
VRd 0 ,, 321
J ~L_ = 13 , 0 cm2jml _

espacement de 0 ,门 m . Section d 'armature 了一功wd cot e 一百f石E


A partir de la position de la dernière nappe , on dispose les nappes avec
A sw 1, 51
un espacement de 0 , 13 m , et ainsi de suite jusqu'à la moitié de la tra- Espacement initial 一一一~ = 13 , 0 , d'où 50 = 0 , 116 m , soit 0 , 11 m
vée , s'agissant d'une poutre dont I 巳 diagramme d'effort tranchant est 50 50

symetnque. Organisation du calcul


Organisation du calcul
i …印创~I
l …e 明~I·四堕堕圈圈·
d~. þ( 39'''9'''' 酣睡盟
d~啤ement Si - _1
.In.!!'\'隅'睛--
0 , 57 0 , 32 1 13,0 0 , 11 叫;二D +1 =6 0,00 + 6.0 , 11 = 0,66
0, 00

0, 13 11 ,6 0,286 0 ,83 ht(219+1=8 0,00 + 8. 0, 11 = 0,88 1, 13 0,246 10 ,0 0, 15 叫与尹~) +1=

0 ,16 9 ,4 0 , 232 1.24 叫气FE)+l = 1, 70 0 , 171 6 ,9 0 , 21 叫鸣FE) + 1=31 ,2+

0, 20 7 ,6 0 , 182 1, 59 叫气;Z斗干)卜=斗叩叫
2川川(υ1 1,27 + 2. 0, 16 = 1, 59 2, 27 0,097 3 ,9 0 , 38 叫骂去~) = 1 (1) 1,89 + 1.0 ,38 = 2,27

0 ,25 6 ,0 0, 149 1川
,87
8盯7 叫呜云2牛)卜+1ι2 1, 3,0 0, 000 0 ,47 Ent(鸣FZ)=1 (2) 2,27 + 1. 0,47 = 2,74

le nombre d'espacement tombe juste , iI n 'es引t donc pas nécessa副ir陀e d


叫气;2)+l = 1
(1)
0 , 35 4,3 0,106 2, 20 1,99 + 1. 0,25 = 2,24 (α2) en 句 out旧an
川t1, 阳
1 a derni 告 re nappe d岳 passeral忱t le mil川lieu de 恼
1a 盯
t ravee

3 ,00 叫气尹) , …,
= 2 (2) 2 24 + 2 94

le nombre d'espacement tombe juste , il n'est donc pas nécessaire d'ajouter un espacement.
Bitt;在7肌巳tA:ZSAZALi,则 α= 90。
Longueur unitaire l = Z(cot e + cot α)=0, 9.0 , 63.2 , 5=1 , 42 m
(1) Effort tranchant à x = l
(2) en ajoutant 1, la dernière nappe dépasserait le milieu de la travée.
VEd (1ο
叫 l

• Méthode simplifiée = 0 , 132(σ3', 00 一 1 , 42


勾) = 0 , 209 MN
La méthode simplifiée consiste à prendre en compte une valeur constan- Asw 一一旦ELL-= om =3 ,4mZ/rnl
te de I'effort tranchant sur une longueur unitaire l = Z (cot θ+ cot α) , Section d'armature 丁 z川 cotθ0 , 567 . 435.2, 5
égale à la valeur minimale sur la longueur considérée .
A sw 1, 51
Espacement initial 一一=一一一= 3 , 4 , doù So = 0 ,444 m , soit 0 ,44 m
呼l由

Méthode simplifiée avec cot θ= 1 :


h

Longueur unitair巳 l = 0 , 9 . 0 , 63(cot 45 + cot 90 ) = 0 , 567 m


0 0
So So
E
e--

L'ESpaEEmrlt maxlW14l dunt dE 0 , 47m , on peut adopterun ESpace


--z-

Effort tranchant à x = l VEd (0 , 567) = PU(2 - x) rnent constant su 「 toutE la longuEur de Mpoutre de 0 , 44m
d-z-
p

= 0 , 132(3 , 00 一 0 , 567) = 0 , 321 MN


--

105
104
États limites ultimes
Règles générales

?our éviter l' écrasement des bielles , i1 convient de vérifier 1a condition :


5.3 liaison entre les membrures
VEdζνf七d sin 8r COS 8r
d'une poutre et I'âme [6.2.4]
~es va1eurs 1imites de 8r sont données par 1'Annexe nationa1e. Les va1eurs
La résistance au cisaillement de 1a membrure peut être calcu1ée en consi- 二 utiliser sont: 1 ζ ω8 rζ 2 pour 1es membr川 1
dérant 1a membrure dans son p1an comme un système de bielles compri- ‘主三 cot 8r ~二 1, 25 pour les membrures tendues.
mées et de tirants.
二..a section des armatures transversa1es par unité de 10ngueur peut être
La contrainte de cisaillement 10ngitudina1e VEd à 1a jonction d'une mem-
二三te rminée par :
brure et de 1' âme est générée par 1a variation de 1' effort de compression
ou de traction de 1a membrure considérée : Asr!yd\ VEdh f


-w -一
丁 :? ∞t 8r
一-

U

AU

Jan灿
1怡s山1eωOl讪 C1ωωisailleme削
n旧
ltd
川缸e 1a membrure
江r比e est combiné à 叫出on
B m male, 1l cmient de remir pour la section des annatures , Ia s?c-
avec:
兰.o n précéder出 ou 1a moitié 记éd缸ec臼celle-cω咿
~ ß Fd 1a variation de l' effort de 1a membrure sur 1a 10ngueur ßx ;
兰卫:'lOu
肌削盯u1江rlha n旺创io∞川
n1川tran
旧阳sv咄ersa仕
1e, si 1a 优S邸巳氏Cωn ain剑川
O伪bt忧em
丑1时 岱创t 呻e创
nel

u
~ hf l'已paisseur de 1a membrure au droit de 1a jonction ;
~ ßx 1a 10ngueur considér缸, au p1us éga1e à 1a moitié de 1a distance 一 C∞onvien川1此t d'¥¥
a衍ncαrer 1es 缸
a rma剖tu盯1江re臼s long♂itudina1e仍s 忧
tendueωs dans 1a mem-
entre 1a section de moment nu1 et 1a section de moment maxímum. rure au-d 缸el恼àd缸e 1a bi必凶elle 时
n éc臼essaire au report de 1' effort dans l' âme dans
section où ces armatures sont reqmses.
Si VEd est inférieure à k!ctd , aucune armature supp1émentaire n'est néces-
saire en p1us de celles requises pour 1a flexion. La va1eur de k est donnée
par l'Annexe nationa1e. La va1eur à uti1iser est éga1e à 0 ,50 dans 1e cas ) .4 Torsion [6.3]
d'une surface verticale de reprise de bttonnage rugueuSE Et l ,oo lorsq111
n'y a pas de surface vertica1e de reprise de bétonnage. 5 .4 .1 Généralités
二.or5γque 1a 屹
rt臼s挝创istanc臼e en torsion de 臼
cer川ta♂ins
臼s de ses é1怡t缸I口m
扭丑lent岱s est indispen-
翌站
斗怆l二卢
b1 ;Eλ士飞a川川川,
l'
L
圳6On CO p lkte 主 1a torsion , couvrant à 1a fois 1es 创
3 é剧
taa创制t臼
ω
仙5
:es état臼s 1imites d巳 servlCe.

二J旷
) rγ
广俨

,肉U
、; q、 ue巳, dans des structures 忡
h1巧.y巧严
p erst
创ta矶
tlq伊ue盹
s趴, 1es
臼s 叫
s ollici巾
tatω1ωons
比sd ω1ωO∞n1
由e tωors创
如;;Lιμ:LLLE
臼e川n1
Eté de 1a structure n'、est paωs dé仗te盯rminé缸e pa缸r 1a résistance en tors lO n , 11
ESt gentrdement pas ntcessaire de considerer lESSOIlicitationsde tor-
Figure 5.5 豆on à l' état 1imite ultime.

107
106
Ètats limites ultimes
Règles générales

La résistance en torsion d'une section peut être calculée sur la base d'une ~.4 .2 Méthode de calcul [6.3.2]
section fermée à parois minces , dans laquelle l' équilibre est assuré par un
Sollicitation tangente de torsion
flux fermé de cisaillement. Les sections pleines peuvent être modélisées
directement par des sections fermées à parois minces équivalentes. 可\LX de cisaillement en torsion pure dans la paroi peut être obtenu par :

Les sections de forme complexe , telles que les sections en T , peuvent être TEd
7 1 jtp f i = -_-.-
tout d'abord décomposées en sections élémentaires , modélisées chacune ., ' 叫 2Ak

par une section à parois minces équivalente , la résistance en torsion de


l' ensemble étant prise égale à la somme des résistances des sections élé- sollicitation tangente due à la torsion dans la paroi est donnée par :
mentalres.
VEd, i = Tt ,ite f. iZi
Il convient que la distribution des moments de torsion dans les sections
élémentaires soit proportionnée à la rigidité en torsion à l' état non fissu-
ré de celles-ci. Dans le cas de sections creuses , il convient de limiter 了白 le moment de torsion de calcul ;
l' épaisseur des parois fictives à l' épaisseur réelle des parois de la section. 叫 l'aire intérieure définie par le feuillet moyen des parois ;

Chaque section élémentaire peut être calculée séparément. 飞i la contrainte tangente de torsion dans la paroi i ;
马í.i l' épaisseur de la paroi fictive. Elle est prise égale à A / u , sans être
:nférieure à de皿 fois la distance utile des armatures longitudinales.
:::>an s le cas des sections creuses , elle est limitée par l' épaisseur réelle
ie la paroi ; A est l' aire totale de la section délimitée par le périmètre
茸的ieur de la section , et u est le périm告tre extérieur de la section ;
:. la longueur de la paroi i comptée entre les points d'intersection des
:::m-ois adjacentes.
_!!:王t de la torsion et celui de l' effort tranchant se superposent, sous
e
':S::I'飞'e de considérer la même valeur d'inclinaison des bielles.

Résistance de la section
-士也istance d'un élément soumis à des sollicitations d'effort tranchant
~ torsion est limitée par la résistance des bielles de béton. Il convient
囚 Feuillet moyen 囡 Parement extérieur de isfaire la condition suivante :
la section , périm告tre u
TEd VEd
Figur巳 5 . 6 一一 + 一一一一 ζ I
T Rd ,max V Rd ,max

. :. ~记 est le moment de torsion agissant de calcul ;

109
108
Règles générales
Etats limites ultimes

~ VEd est l' effort tranchant agissant de calcu1 ;


平 estlemoment4eamation en torsion, quipeutetre 出terminé en
~ TRd , max est 1e moment de torsion résistant de calcu1 : :0副1t Tt , i = j二仙 soít TRd , c = 2j二td . tef, i . Ak.

TRd, max = 21/αcw!cdAktef, i sin 8 cos 8


3.4 .3 Dispositions constructives [9.2.31
~ VRd.max est 1' effort tranchant résistant de calcul. Pour 1es sectio
p1eines , on peut uti1iser 1a 1argeur comp1告te de 1'âme.
?t:江工£t:2;::: ;:立工立
:???nM1t ?O向er职
P严E臼e阳毗
n1吐d
t Cαres 阳a umoy'归en 世 d e crochets 抖
plié臼sàp
抖1u
山s de 佣
9 O。
• Armatures longitudinales de torsion =ue 陀
r ec
∞ ou
盯lvr陀em
丑lents ∞
c om
丑lple
阳 et臼s le long 由
d e l'e
、ex刀trado
臼s.

Les armatures 10ngitudinales de torsion sont calculées à partir de l'expressio= recommandations relatives
es aux armatures d'effort tranchant sont
2 22ifsantespourladtEIm
) A sdvd T.阳
企t一」ι= 一工 cot8
Uk 2Ak

OÙ Uk est 1e périm告tre de 1a surface A k> et!yd est 1a 1imite d毛1astici té :.: ' 2r;;tjzztt233;也;吉;27a 叭 ni à 0,75d ,
calcu1 des armatures 10ngitudina1es A s1 ' arre臼
创 s叫lh?In1咯

gii扰
帆叫
tll
Les armatures 10ngitudina1es peuvent être réduites dans 1es membn二 『5韬臼 umtc归ormème臼

m川
nlt le long du pé创阳
n的
1江
1m告讥t陀
r e int眨t缸r创ieur des cadres avec un
m ent n'excédant pas 350 mm. m
1江 n
1
comprimées selon 1'effort de compression disponib1e. Elles s'ajouten
autres armatures dans 1es membrures tendues.
' 飞元;二:;tiO叽 les arm山es 严uvent 伽 conce时es au
• Armatures transversales de torsion
La section des armatures transversa1es Asw issues des seu1es sollicitab Torsion gênée
de torsion est calcu1ée au moyen de l' expression :
EE cas des SECtions fern1tes a paroiS IIlmces comme dans cellli des
Asw! yd TEd p pleines, la torsIon gentepeut normalement etre ntgligte.
S. 2Ak cot8
~ s est l' espacement des armatures transversa1es de torsion
~ !yd est 1a 1imite d飞1asticité de calcu1 des armatures transversales _-

• Sections rectangulaires
Les sections pleines approximativement rectangulaires ne requi告ren t 气­
ferraillage minimal sous réserve que la condition ci田 apr告s soit vérifi éE
TEd VEd
一一一十一一一 ζ I
TRd ,C • VRd , c 、

110
在tat s limites ultimes
Règles générales
-
飞 、,'-
一、
.-

「 Exemple de t豆豆一」
ctlons
ctions permanentes
?oids propre g = 0 , 50 . 0 ,70.25 = 8, 75 kN/ml
Définitions G B = G c = 60 , 00 kN
arges concentrees
L'exemple concerne I'étude d'une console soumise à un moment de tor-
ct ions variables
slon .
arges concentrées ind 在 pendantes QB = Qc = 30 , 00 kN
Géométrie
La poutre consid 在 ré巳 a une portée de 2 , 80 m et une sectlon r巳ctangu­ A ctions accidentelles
laire de 0 , 5O m dE largeu 「 par 0 , 7O m dehauteur , parfaltErnent EnEas- 垣n s objet.
tree en A , vi5-a-visde la f|EXlonEt vis-aEV15 dE la torsion .
汀「」 So llicitations
justifications sont conduites à I' état limite ultime sous la combi-

口1 70
..ES

B
....
X :aiso n fondamentale .
So llicit ations sous chargements unitaires
..ES sollicitations sont dans un premier temps déterminées sous chacun


二::s chargements unitaires.

L旦 Allure des courbes des sollicitations sous chargements unitalres


1

•十
回嗣国|·
回鸭"!!JI!II'I!'四"冒雨'
·

6
Aa←

1 11

0 ,7 0
T仁

X
寸」

唱'
T

0.70

Matériaux

LE beton ESt un c25/30 , dEreslstance a la compression j LK=25MPa. t-二 f一一一--,
Les aciers ont une limite d'在 lasticité !yk = 500 MPa et so川 de classe de
ductilité B.
om ent fléchissant
Conditions d'exploitation
2, 802
La class巳 structurale du bâtiment est la classe 54 . La classe d'exposition - 8 , 75 .
de la poutre est la classe XC1 .
立!Js g M gA =
2 一 = - 34 , 3 kNm

On choisit unenrobagEnominal de cnom=3O mm , qul permet dEres- 1. 402


M gB = -8 , 75 . 二2 = -8 , 6 kNm
pectEr defacto YEnrobagEnomlnal pour lES barrE51OI19itudindEs dE
diam 色 tre jusq u'à 25 mm . Mgc = o kNm

113 ‘

112
Ètats limites ultimes
.
飞 、飞 f
Règles générales

-60.2 , 80 - 60. 1,40 = -252 , 0 kNm 3'ras de levier ß = 1 - 0 , 4α= 0 , 904


Sous G MOA
MOB -60. 1, 40 = -84 , 0 kNm z = ßd = 0 , 570
Moc o kNm longement des aci 巴巴
Sous Qc MQCA = -30.2 , 80 = -84 , 0 kNm 3 , 5%0(1 一 α) 3 ,5 %0(1 一 0 , 241 2=1 1. 0%0
M QCB = -30. 1, 40 = -42 , 0 kNm 4 α0 , 241
MQCC -
, o kNm ::O ntrainte des aciers
Sous QB MQBA = 30. 1, 40 = -42 , 0 kNm
Cs - 2 , 17%。 11 , 0-2 , 17
…-
lY1QBB 一- o kNm v h(1+MLK-2, 17%。)=硝 (1 + 0, 08 百立i7)=钊 1 MPa
M QBC = o kNm
Mu 0 , 576
Effort tranchant iection d'armature A s-zσs
一一-一一一一一一一=
一 0 , 00229 = 22 , 9 cm 2
0 , 570 .441
li Sous g VgA =
VgB =
8 , 75.2 , 80 = 24 , 5 kN
8, 75.1 , 40 = 12 , 3 kN 豆Ai t limite ultime de résistance à I'effort tranchant
飞C = 0 kN
• Com binaison fondamentale
Sous G VOAB = +60 + 60 = 120 ,0 kN
V OBC = +60 , 0 kN τ耳。 rt
tranchant en A Vu = 1, 35(24 , 5+120 , 0) + 1, 50(30 , 0+30 , 0)
Sous Qc VQCAc = +30 , 0 kN = 285 kN
Sous QB VQBAB =十 30 , 0 kN 三、民 tranchant en B Vu = 1 , 35(12 , 3 十 60 , 0) + 1, 50 . 30 , 0 = 143 kN
VQBBC = 0 kN
~ Yaleurs de référence
Moment de torsion - \TRd.c effort tranchant résistant de calcul en I'abs 巳 nce d'armatures
Sous g Tg = 0 kNm f王在Ort tranchant :
Sous G TOAB = 0 kNm
T OBC = -60.0 , 70 = -42 , 0 kNm = [CRd.ck 扩口而百王0+kl σcp]bwd
Sous Qc TQCAC 二 -30.0 , 70 = -21 , 0 kNm 1200 12θ0
Sous QB TQBAB = +30.0 , 70 = +21 , 0 kNm =1 十‘乓二 =1+
- , 、三云= 1, 56 ~二 2,0
、 d V630
TQBBC = 0 kNm
=0 cm 2 pour le premier lit
Justifications k
=~=o
État limite ultime de résistance en flexion bwd
• Combinaison fondamentale 二旦旦= 0 MPa
Moment fléchissant en A Ac
Mu = -1 , 35(34 , 3 十 252 , 0) - 1, 50(84 , 0 + 42 , 0) = -576 kNm 0.18 0.18
一 =~=o 、 12
Moment fléchissant en B YC 1, 5
Mu= 一 1 , 35(8 , 6 + 84 , 0) - 1, 50.42 , 0 =一 188 kNm
=0 MN
• Section d'acier 」二沱泪汩

E r盯
町mπme
阳陀 则盹
1 e CωR k 扩江丽百瓦丁 a pour va
Mu 0 , 576
dι'工.c 叫 剖le
ωu
创 旷Jr mini阳
m旧a
拙 币111羽1
l怆巳 Vmi
ηm.

Moment réduit μ 一一一一一一一


忡 b w d 2 fcd 一 0 , 50.0, 63 2 . 16 , 7
= 0 , 174 (pivot B)
=旦旦 k严
3/2ρ2 fc~ν 二十
旦旦 1 , 览
5 6耐3 / 2 .25 1 / 2 = 0 ,344 MPa
YC 1, 5
Position de I'axe neutre α= 1, 25 (1 - .JT丁写~)二 0 , 241
x= α d = 0 , 152 m = [0 , 344 + 0] . 0 , 50.0 , 63 = 0 , 108 MN

115
:_ 114

.. 、,"_.-
Règles générales Etats limites u lt imes

• VRd , max Etat limite ultime de résistance à la torsion


La résistance maximale à I'effort tranchant est donnée par : • Combinaison fondamentale
uαcwbwZVlfcf ~o ment de torsion en A 孔 AB = 1, 50.21 , 0 = 31 , 5 kNm
VRd , max 二, avec: (o ment de torsion en B 孔BC =一 1 , 35.42 , 0 + 1, 50 . 21 , 0 = 88 , 2 kNm
cot θ+tan e
αcw = 1 • Sol/ icitation tangente de torsion
Vl = 0, 6(1王E)=ob(12三)
250' 250
= 0 , 54 jre totale de la section A = 0 , 50 , 0 , 70 = 0 , 35 m 2
-~fl metre extèrieur u = 2(0 , 50 + 0 , 70) = 2 , 40 m
Z = 0 ,9d = 0 , 9 , 0 , 63 = 0 , 567 A 0 , 35
垣ai sseur de la paroi fictive tef, i 二一=一~ = 0 , 146 m ,
θ= θ=1: u
0
Avec une inclinaison des bielles égale à 45 , soit cot 2 , 40 万 ,

10, 50 , 0 , 567 . 0 , 54 . 16 , 7 注 rieure à deux fois la distance utile des armatures longitudinales
Rd, max 一 1 +1 ~ = 1, 276 MN -,;;e intérieure Ak = (0 , 50 - 0 , 146) , (0 , 70 - 0 , 146) = 0 , 196 m2
Z吉ri mètre de I'aire intérieure Uk = 2(0 , 50 - 0 , 146 + 0 , 70 一 0 , 146)
Avec une inclinaison des bielles égale à θ= 21 ,驴, soit cot θ= 2 , 5:
= 1, 816 m
1.0 , 50.0 , 567.0 , 54 . 16 , 7 ::Dntrainte tangente de torsion
VRd ,max = 0 , 880 MN
2, 5 + 0 , 4 TEd 0 , 0315
τI , i = 一一一一^ '^r ^ " r =0 , 55 MPaenA
2A k tef ,i 2. 0 , 196 . 0 , 146
• Armatures d'effort tranchant
TEd 0 , 0882
Effort tranchant en A Vu = 1, 35(24 , 5 + 120 , 0) + 1, 50(30 , 0 + 30 , 0) τt, i=:::-一 "^, ^r ^ " r 1, 54 MPaenB
2A k tef ,i 2.0 , 196 , 0 , 146
= 285 kN
La densité d'armatures transversales dans la section A est sensiblement ~ésistance de la section
égale à : 二玉 effets de la torsion et de I'effort tranchant 5 巳 superposent , sous
Ao" , V刷 , s VEd (d) 0 , 285
e
主~ rve de considérer la même valeur d'inclinaison des bielles ,
avecθ= 45 ; """::'二
0
二:..æ" moment de torsion résistant de calcul :
Zfywd cot e zf川 cot e 0 , 567.435
S
= 2vαcw}二dAk tef, i sin e cos θ
TRd , max
= 0 , 00116 = 11 , 6 cm 2jml M衷。 二 45 ,
0
= 2 . 0 , 54 , 1 . 16, 7.0 , 196. 0 , 146 = 0 , 516 MNm
TRd ,max
主吧£ θ = 21 , 8 ,
0
。0 Asw VRd , s VEd(d) 0 ,285 TRd ,max = 2. 0 , 54 . 1.16 , 7 . 0 , 196 . 0 , 146 . 0 , 371 , 0 , 928
avec e= 2 1. 8 ,一一
s
=一一一一一一一=一一一一一一一
zfyw川otθ z}川1 cotθ0 , 567.435 .2 , 5 =0 , 178 MNm
三ffi cation de la résistance :
= 0 , 00046 = 4 , 6 cm 2jml
~ r,是 sistance d'un élément soumis à des sollicitations d'effort tranchant
Effort tranchant en B Vu = 1, 35 (1 2 , 3 + 60 , 0) + 1, 50.30 , 0 = 143 kN 三 de torsion est limitée par la rés istance des bielles de béton. 11
La densi 怡 d'armatures transversales dans la section à droite de B ,巴 st 一町 li ent de satisfair巳 la condition suivante :
sensiblement égal 巳 à: TEd ví阳
~+~二-ζI
VRd ,S 0 , 143 、 TRd , max ' VRd, max 、
avec e= 45 。一一=一一一一一一一一-一一一-;-
S Zfywd cotθ0 , 567 , 435
= 0 , 00058 = 5 , 8 cmLjml - '-'ff. une inclinaison des bielles égale à e= 45 0
:

0 , 031 骂 0 , 28 气
0
Asw
avecθ= 2 1. 8 ,:":'::::'二一一一=
VRd .s 0 , 143 1" A et B 一一一+.::..'一;:;;: = 0 , 061 + 0 , 223 = 0 , 284 ~ 1
0 , 516 1, 276
S Zfywd cot e
0 , 567 , 435 . 2 , 5
0 , 0882 0 , 143
= 0 , 00023 = 2 , 3 cm 2jml 工:.;.:n: B e t C 一一一一+一一;::;;: = 0 , 171 + 0 , 112 = 0 , 283 ~二 l
0 , 516 ' 1, 276

:_ 116 117
Règles générales Etats limites ultimes

Avec une incl inaison des bielles 在 gale à = 21 , 80 : e '{ec une inclinaison des bielles égale à θ= 21 , 80 :

0 , 0315 0 , 285 Ao." 0.0315


Entre A et B 一一一一+ = ' ~=~ = 0 , 177 十 0, 324 = 0 , 501ζl re A et B _ . _, .__ _ _ = 0 , 7 cm L/ml
--.::.二_
0 , 178 . 0 , 880 s 2.0 , 196.435 . 2, 5
0 , 0882 0 , 143 A,m 0.0882
Entre B et C 一一一一+一一一= 0 , 496 + 0 , 163 = 0 , 659 ~ 1 」二_ _ ._, .__ _ _ =2 , 1 cmL/ ml
0 , 178 0, 880 s 2.0. 196.435.2.5

• Armatures longitudinales de torsion


positions con structives
Les armatures longitudinales de to rsion sont calcul 但 5 à partir de
I'expression : ...J::辛 dispositions constructives sont défini 巳 5 pour une inclinaison des
工毛lI e s de 21 , 8'.
~A sdyd
- " "J YU = 1ì
__ cot e.-, -soit ~k, 二旦旦i ∞t e
Uk 2Ak - - - -- 2A
k f卢 atures longitudinales
Avec une inclinaison des bielles égale à e= 45
0
: .. Dispositions minimales
1. 8 1 6 . 0 . 0315 气 二玉 a rmatures longitudinales de flexion doivent respecter la condition
Entre A et B ~A < 1
= _ .__ = 3, 4 cm L 二 fl o n fragilité :
2 . 0 , 196 . 435
f~叫 2.56
1. 816 . 0.0882 = 0.26::"::::::'b ,d
= 0.26 -_' ~ .- 0.50 . 0.63 = 4.2 cm 2
Entre B et C ~A " = ='- ~ -. _ ~' - :~= = 9, 4 cm L
。 目
! yk ‘500 .
2 . 0 , 196.435
Avec une inclinaison des bielles égale à θ= 21 , 8
0
:
::n nvient que la section minimale d'armatures As, min respecte la condi -
1. 816 . 0 ‘ 0315 _ _
Entre A et B ~Ao, = -,--- -'-- ~=2 . 5
2 . 0, 196 . 435
= 8.4 cm L ,
二~ 0 ,0013b d = 0 , 0013 . 0, 50 . 0 , 63 = 4 , 1 cm 2

宅 rra il/age
1. 816.0.0882 _
Entre B et C 艺 A只1 = _ 2, 5 = 23 , 5 cm L
:~ 二王> barres longitudinales sont disposées au moins à chaque angle et
2 . 0, 196 . 435 :..iE主ri b uées
uniformément le long du périmètre intérieur des cadres avec
Les armatures longitudinales peuvent être réduites dans les membrures f 巴 pacement n' 巳 xcédant pas 350 mm . (Dans I 臼 petites sections , les
comprimées selon I'effort de compress ion disponible. zτõat ures peuvent être concentrées aux extrémités des cδtés . )
Les armatures longitudinales s'ajoutent aux autres armatures dans les 三毛 fa ç on tr色 5 théorique , la r在 partition de la section des armatures lon-
; ~di n ales de torsion en 8 points , disposés aux 4 angles et au milieu
membrures tendues .
工主s 4 cδtés , se faisant au prorata des longueurs correspondantes du
• ArmaWres transversales de torsion =旬 m è tre intérieur de longueur 1, 82 m de I'aire Ab donnerait une
La section des armatures transversales A sw issues des seules sollicita- ~~毡rti tion des longueurs de 0 , 14 + 0 , 35 + 0 , 14 soit 0 , 63 m pour les
tions de torsion 巳 st calculée au moyen de I'expression : 飞 5 Cδtés et 0 , 28 m au milieu des 9 日 nds cδt缸, soit respectivement :

A sw ! vd TEd '. A sw 1ìEd 2 ,9 cm 2 pour les petits côtés et 1, 3 cm 2 au milieu des grands cδtés
-一-二一一一一一一一 . SOI{ 一一一=
S 2Ak cot e' --.- s 2A k !yd ∞ t e entre A et B,
Avec une inclinaison des bi 巳 Iles 是 gal 巳 à e= 45
0
:
• 8 , 1 cm 2 pour les petits cδtés et 3 ,6 cm 2 au milieu des grands côtés
entre B et C.
A… 0.0315 τ - choi sit de disposer dans la section d'encastrement A :
Entre A et B 立 _-'.-_-.- - . _ _ = 1, 9 cmL/ml
s 2.0 , 196 . 435
• 2 HA 20 + 2 HA 25 en 1er lit
A… 0.0882 4 HA 20 en 2 e lit soit un total de 28 , 7 cm 2 pour une section de
Entre B et C 」立 _-' .-_-.- - .__ = 5, 2 cmL/ml
s 2 . 0 , 19唱5 . 435 22 , 9 + 2 , 9 = 25 , 8 cm 2
Règles générales Etats limites ultimes

des barres du 2 e lit se fait dans la section droite où le


L'arr在 t .vec un espacement s = 0 , 24 m , la section nécessaire est :
(cot θcot α)
moment , après décalage de la courbe de al = Z 2 Asw = 2 , 3 . 0 , 24 = 0 , 55 cm 2
Lette section peut être réalisée avec 2 brins HA 6.
= 0 , 9 . 0 , 63.1 , 25 = 0 , 71 m , peut être équilibré par la section d'armatu-
re disponible pour la flexion , soit 16 , 1 cm 2 (2 HA 20 + 2 HA 25) déduc-
• Armatures transversales entre A et B :
_'e spacement s du cadre de torsion entre A et B vaut :
tion faite de la section nécessaire à la résistance à la torsion , soit
0.503
16 , 1 - 8 , 1 = 8 , 0 cm 2 • s= 二~ =0.72 m
Le moment de flexion que peut équilibrer cette section est donnée par 0 ,7
0.576 _'e spacement des cadr巳 s de torsion n'est pas supérieur à uj8 , ni à
8.0"::":"::'一一= 0.201 MNm. 1.75d , ni à la plus petite dimension transversale de la poutre. On limite
22 , 9
~on c s à 0 , 30 m.
Armatures transversales _.e仔ort tranchant entre A et B nécessite 4 , 6 cm 2 jm l.
Les cadres de torsion sont disposés perpendiculairement à I'axe de ec un espacement s = 0 , 30 m , la section nécessaire est :
I'él 在 ment. Ils sont fermés et ancrés au moyen de crochets pliés à plus Asw = 4 , 6.0 , 30 = 1, 4
de 90 . ou de recouvrements complets le long de I'extrados.
二εtte section peut être réalisée avec 4 brins HA 8.
• Dispositions minimales _:te aut飞e solution consiste à conserver entre A et B le 时 me espace-
Les armatures transversales doivent respecter un pourcentage minimal : -t> nt qu'entre B et C, soit 0 , 24 m et à disposer deux étriers HA 6 , soit
.:: b ri ns 忖 A 6.
k." 王-,.‘ 7 气
Pw = 一」兰兰一一二'"
sb w sin α ,..- Pw.min = 0, 08 三二丘= 0.08 二二二= 0 , 00080 , 1, 13
,-vv , 川 f户, ~~ 500 vérifie bien que la section est suffisante :一一一= 4 , 7 cm 2 jml
0 , 24
d'où pour des armatures verticales : e.n résulte que les armatures transversal 巳 s sont en définitive consti-
生立法 b w ρ、川 in = 0 , 50 . 0 , 00080 = 4 , 0 cm 2jml 主es par un cadre HA 8 et deux étriers HA 6 avec un espacement
S … nstant de 0 , 24 m sur toute la longueur de la console
Espacement longitudinal Sl.max = 0 ,75d(1 + cot α) = 0 , 75 . 0 , 63
= 0 ,473 m
Espacement transversal 品 . max = 0 ,75d limité à 600 mm = 0 ,4 73 m
Les recommandations relatives aux armatures d'effort tranchant sont
Poinçonnement [6.4]
généralement suffisantes pour la définition de la quantité minimal 巳 de
二玉 , 1 Généralités
cadres de torsion.
• Ferraillage i'agi t du poinçonnement des dalles pleines et des fondations.
Dans le cas présent , il est possible , parce que I'effort tranchant comme
le moment de torsion peuvent être considérés comme constant par par- 三附m♀onnement peut résulter d'une charge concentrée ou d'une réac-
tie , de considérer que le cadre est dédié à la torsion et les épingles ou d'appui appliquée sur une aire relativement petite , appelée A 1oad •
les 在 triers sont dédiés à I'effort tranchant , en s'imposant un espac 巳 ment
co 门1 阿lun. ZSistance au poinEonnement doit etre vtdate au nu de rain chargte
• Armatures transversales entre B et C (Ie plus sollicité en torsion) : le contour de contrôle de référence u 1.
La torsion mobilise un seul brin du cadre. On choisit un cadre en HA 8.
0.503 armatures de poi时onnement sont nécessaires , il convient de trou-
L'espacement s entre B et C vaut s = --;一一= 0 , 24 m
2, 1 autre conto盯 U叫川 partir d叫叫 aucune armature de poinçon-
L'effort tranchant entre B et C nécessite 2 , 3 cm 2 jm l. Z二~ t n'est nécessaire.

飞 '- 120 121


卫…
Etats limites ultimes
.‘L Règles générales

. Dans 1e cas d'une aire chargée au voisinage d'une trémie , c'est-à-dire


、 une distance inférieure à 6d , comptée entre 1e contour de l' aire char-
事--事
「可

;é e et 1e bord de 1a trémie , 1a partie du contour comprise entre 1es


de皿 tangentes à 1a trémie issues du centre de l' aire chargée est consi-
érée comme non partícípante.

f j $ f2
::::f . f j >f2
。= arctan (1/2) 十二

Eç因 TVfj .f2


= 26 ,6
0

c

Figure 5.7

A
5.5.2 Contour de contrôle de référence
Figure 5.9
On peut admettre que 1e contour de contrô1e de référence u 1 est situé ::
une distance 2d de l' aire charg位. Dans 1e cas d'une aire chargée située à proximité d'un bord ou

vh抖J
1打出
'ang1e , i1 convient de choisir un contour de contrô1e selon 1a figu-
La hauteur uti1e d de 1a dalle ou de 1a fondation peut norma1ement être
prise à 1a moyenne des hauteurs uti1es des armatures des de u:x: directio ru:
,e 5.10.

orthogona1es.
,
当「 uk
d l

?'JFJ'J』
|斗 2 d l

'-
I 2d I i

Figure 5.10

Figure 5.8 主 . 5.3 Section de contrôle de référence


::.z section de contrô1e de référence est 1a section dont 1a trace coïncide
~ n convient de tracer 1e contour de mani告re à minimiser sa 10ngueur 1e contour de contrô1e de référence et dont 1a hauteur est d.
~ n convient de considérer des contours de contrô1e à une distance
inférieure à 2d . 10rsque 1a charge app1iquée est équilibrée par une J-.ill S 1e cas des semelles de hauteur variab1e , 1a hauteur uti1e est mesurée
pression é1evée , comme 1a réaction du sol dans 1e cas d'une fondation. nu du contour du poteau.

123 气气
- ._ - 22

Et ats limites ultimes
Règles générales

5.5 .4 Résistance au poin 军onnement : ;J ill les structures dont la stabilité générale ne dépend pas du fonction-
一ment en portique des dalles et des poteaux, et où les longueurs des tra-
On définit pour chaque section de contrôle considérée les contraintes
, ,
adjacentes ne di的rent pas de plus de 25 %, on peut utiliser des
sUlvantes: t iurs approchées de β , à savoir 1,15 pour un poteau intérieur , 1,4 pour
~ VRd.c la valeur de calcul de la résistance au poin号onnement d'une dalle == poteau de rive et 1,5 pour un poteau d'angle.
sans armatures ;
~ VRd.cs la valeur de calcul de la résistance au poin耳onnement d'une VRd ,c = CRd ,c k

dalle avec armatures ;


~ VRd.max la valeur maximale de calcul de la résistance au poinçonnement
fc k en MPa et VRd ,c en MPa ;

• Résistance maximale 1200



k =1+ ,、 d~
ο~,2立川,
0 ;avecd
仰 臼川
e n1口I口nm
Le long du contour du poteau ou de l' aire chargée , il convient de ne pas
向t = ♂石币百;λ~O
p 队
0 0, βO
眈 引; 川
2 aV
曰ecρ
句 t句y et ρ
向ez les valeurs moyennes des pour-
dépasser la valeur maximale de calcul de résistance :
centages d'armatures tendues adhérentes dans les directions y et z
VEd ~ V剧, max respectivement, calculées sur une largeur de dalle égale à la largeur du
La valeur de VRd.max est fournie par l'Annexe nationale. La valeur à utili- poteau augmentée de 3d de part et d'autre ;
ser est donnée par : σcp la demi-somme des contraintes normalesσcyet σcz dans les direc-
VRd.max = 0 , 5ν儿d tions y et z (MPa, positives pour la compression).

二:: terme C剧,ckJ(100pefck) a pour valeur minimale Vmin.


/ (‘ fck 、
La valeur de v est donnée par v = 0 , 61 1 一
t ' - - -飞 250 J valeurs de CRd ,c, Vmin et k , sont fournies par l'Annexe nationale. Les
二~e urs à utiliser sont :
• Résistance d'une dalle sans armatures de poin军onnement 0 , 18
[6.4.4] γc

nconvient de vérifier la résistance au poi时onnement pour la section de !:J = 0 ,035k 3j2 fc~2
contrôle de référence. Aucune armature de poinçonnement n' est néces- = 0 , 10
salre SI :
VEd < VRd , c Résistance d'une semelle sans armatures d'effort
tranchant [6.4 .4]
VEd = 乓 dans leωd'une charge cen时E
,
u a : convient d' évaluer la résistance au poi町onnement le long de contours
二::: contrôle , de périm告tre u , situés à une distance a du nu du poteau au
Dans le cas d'une charge excentrée , il y a lieu de majorer la contrainte de :-:us égale à 2d. Aucune armature de poinçonnement n'est nécessaire si :
poi时onnement par application d'un coe征icient ß défini à l' article 6 .4二
de l' Eurocode. VEd < VRd , c

125
124
Règles générales Etats limites ultimes

~ Dans le cas d'une charge centrée , la valeur nette de 1'effort agissant d la hauteur utile moyenne dans les directions orthogonales , en mm ;
vaut: α 1'angle des armatures de poi叫onnement avec le plan de la dalle
(α =
0
90 pour des armatures verticales).
V剧, red = VEd - f). VEd
‘ il est prévu une seule file de barres pliées vers le bas , on peut prendre
~ VEd est 1' effort tranchant appliqué , et f). VEd est la valeur nette de la
réaction à 1'intérieur du contour de contrôle considéré. Dans le cas :uur 主 la valeur 0,67.
Sr
d'une semelle , il s'agit de la réaction du so1, diminuée du poids propre rsqu'on utilise des produits de marque déposée comme armatures de
de la semelle. =òJ inçonnement , il convient de déterminer VRd , cs par des essais conformes
La contrainte de poinçonnement pour la section de contrôle considé- 二 ~Agrément technique européen correspondant.
rée vaut:
s armatures de poinçonnement minimales [9 .4 .3] sont données par :
V剖, red
VEd =一-τ一 A … ~, nιb
ua 」二二二= 0.08μ工
SrSI V !yk 1, 5 sinα+ cosα
产一一一一-2d 2d
VRd.c = CRd. ck,J(l OOpe!ck) 一注 Vmin ←
a a 品 ι Sr 1'espacement radial des armatures de poinçonnement , et SI 1'espa
~ Dans le cas d'une charge excentrée , il y a lieu de majorer la contrain- ent tangentiel des armatures de poinçonnement.
te de poinçonnement par application d'un coefficientβdéfini 是 口 Résistance au voisinage du poteau
1' article 6.4.4 de 1' Eurocode. 」‘毛sistance au voisinage du poteau est limitée à :
^ VEd _
• Résistance d'une dalle ou d'une semelle avec armatures
VEd = ρ -气 、 VRd . m ax
d'effort tranchant [6.4 . 5] uoa

口 Armatures de poin罕onnement

E军事"咽阳ffif5 i3ii= uo est égal au p é ri m 在tre du poteau


Lorsque des armatures de poinçonnement sont nécessaires , il convient dt
les calculer selon l' expression : uo = C2 + 3d ~二 C2 十 2c )
匾' !i'.j'Tm'.
J4
d uo = 3d ~二 C ) + C2
VRd.cs = 0 , 75 VRd ,c + 1 , 5 二 A sw!ywd,ef -丁 Slß α
Sr ,
u a
,
c est le côté du poteau rectangulaire perpendiculaire à la rive.
avec : ε1 est le côté du poteau rectangulaire parall告le à la rive.
~ Asw la section d'un cours d'armatures de poinçonnement sur 3 est un coefficient tel que défini plus haut dans le cas de chargement
périm告tre autour du poteau , en mm 2 ; e.xcentré.
~ Sr l'espacement radial des cours d'armatures de poin吁onnement, en mm
~ ! ywd ,ef la limite d毛lasticité efficace des armatures de poinçonnemen:
en MPa; 儿时, ef = 250 + 0 ,25d ~ ! ywd
États limites ultime s
Règles générales

口 Contour de contrôle Uout s vérifications à l'ELS peuvent également utiliser ce type de mod告le , à
dition d'assurer les conditions de compatibilité pour le modèle , en
Il convient de déterminer le contour de contrôle Uout , respectlvemen - o isissant notamment la position et 1' orientation des bielles principales
Uout , eff pour lequel aucune armature de poinçonnement n'est requise , au 。rmément à la théorie de l' élasticité linéaire.
moyen de l' expression :
VEd 二 m odélisation par bielles et tirants consiste à définir :
U o ut. eπ = μ -一一-丁
VRd ,ca des bielles , qui représentent des zones où transitent les contraintes de
compress lO n ;
Il convient de placer la file extérieure des armatures de poi时onnement 主 des tirants , qui représentent les armatures ;

川N
11Ile distance au plus dgale a kd a rinttrieur du contour uout , respectIVE-
des næuds , qui assurent leur liaison.
ment Uout.eff.
n飞rient de déterminer les e征'orts dans ces éléments de telle sorte qu飞
La valeur de k est 1,5.
khvh 扫t limite ultime , ils continuent à équilibrer les charges appliquées.

…Y
..、『‘\~ modèles bielles et tirants adaptés peuvent être définis par exemple à
飞北 des isostatiques de contrainte et des répartitions de contraintes
~ænues en application de la théorie de l'élasticité linéaire , ou bien enco-
J/ 。:出了并 2d
一-。

ils peuvent être obtenus en appliquant la méthode basée sur le chemi-


。叶

… - • ent des charges.


les modèles bielles et tirants peuvent par ailleurs être optimisés en
。 }{kc!.1- t appel à des crit告res d' énergie.
\m
-u …

囚 Contour Uout :::.0.2 Bielles


Figu re 5.11 l~ résistance de calcul d'une bielle de béton , en 1' absence de traction
transversale , est calculée par :
Le contour Uout.eff est défini comme les parties du contour continu telles
que 1' espacement des cadres ou étriers le long d'un contour n'est pas σRd, max = f cd
supérieur à 2d , La résistance de calcul d'une bielle de béton , en présence de traction
transversale , est réduite , selon l' expression :
5.6 Modèles bielles et tirants [6.5]
σRd. max = O,6v' j二d
5.6.1 Généralit és avec:
Lorsau'il existe une distribution non linéaire des déformations relatives,
ilωt}055ible d'ut1limdmmo&lesHellesettlmts P 归ou
町1江r le dimensi∞ v' = (1 一条)
nem口len

1江t à 1' ELU.

129 飞
飞; 飞飞 128
États limites ultimes
Règles générales
( H\
5.6.3 Tirants Pour les régions de discontinuité totale ~ b > τ)

La résistance de calcul des armatures est la limite élastique de calculfyd


Il convient d'ancrer convenablement les armatures dans les næuds.
T= ~ (1 一叫)F
Les armatures requises pour équilibrer les forces au næud de concentra-
tion d'efforts peuvent être réparties sur une certaine longueur. 三 . 6 .4 Næuds
Lorsque les armatures dans la zone du næud s毛tendent sur une longueur ~ 伦r咆告均
gle
臼s pour les næt
imo斗ta附 d'un élément,过 convient de répartir les armatures sur la zon :"".!.elle臼s des forces ∞
c oncentré臼es sont transm
丑üse仍s à un élé臼
I口
ment mal臼s qm ne

礼I
川…
:lEs isostatiqms de compression sont courbes(tmnts etHelles). ut pas dimensionnées à 1' aide de la méthode des bielles.
;;J

~ næuds de concentration d' effort peuvent apparaître par exemple :


là où sont appliquées des charges ponctuelles, au droit des appuis,
dans les zones d'ancrage, avec concentration d'armatures de béton
armé,
dans les parties courbes des armatures et enfin dans les jonctions et
angles des éléments.
二;:: dimensionnement des n臼uds de concentration d'effort et les disposi-
ns constructives correspondantes sont déterminants pour l' établisse-
=.c:::n t de la capacité résistante.
;; efforts agissant dans les næuds doivent s'équilibre r. On doit notam-
bef = b -一凭a剧t 忧
t er山 i卢…-卢I呻
I
bef = 0 ,5 H+ 0,65 a; a~二 b
一 plan du nc岱
m肌
εud.
(a) Discontinuité partielle (b) Discontinuité totale valeurs de calcul des contraintes de compression à l'intérieur des
::;æuds oeuvent être déterminées de la mani告re suivante, la contrainte
Figure 5.12
.::::Eåmale pouvant être appliquée sur les faces du næud étantσRd. max
L'effort de traction T peut être obtenu au moyen des expressions suí-
Næuds comprimés , en I'absence de tirant ancré dans le
vantes:
( H\ næud
~ Pour les régions de discontinuité 归rtielle ~ b 运升
σRd. max = k ,1/' fcd
LU- aF
'

-7b
i-A『

T
- 一 valeur de k , est 1. On peut cependant, sur justifications spéciales,
一­

A
y rn ettre une valeur supérieure sans excéder la valeur limite 1/ 1/'.

131 ‘
一---_.""'"
États limites ultimes
Règles générales

Næuds soumis à compression et à traction , avec tirant


ancré dans le næud dans plus d'une direction
σRd, max = k3 l1 ' f cd
一 · 四eur de k3 est fournie par l'Annexe nationale. La valeur à utiliser est 0,75.
二 peut cependant , sur justifications spéciales , admettre une valeur
érieure sans excéder la valeur limite 0,9.

/F Fudl
/二.....---0.一一一-一

Figure 5.13
|节trÁ\~σ则,叫
• Næuds soumis à compression et à traction , avec tirant
ancré dans le næud dans une seule direction 、\f飞d
f飞d2
Figure 5.15
La valeur de k 2 est fournie par l'Annexe nationale. La valeur à utiliser est 0,85 Majoration de la contrainte de compression
On peut cependant, sur justifications spéciales , admettre une valeur
'aleurs de calcul de la contrainte de compression données précé-
supérieure sans excéder la valeur limite 1,00.
ent peuvent être majorées , jusqu'主 10 %, lorsqu'une des conditions
二"':::.v r是s est remplie :
~ e næud est soumis à une compression tri-axiale ;
0
:ous les angles entre bielles et tirants sont supérieurs ou égaux à 55 ;
β contraintes au droit des charges appliquées sont uniformes , et le
3αud est confiné par des armatures transversales ;
!es armatures sont disposées selon plusieurs cours ;
J飞d Ie næud est confiné de manière fiable par frottement ou par une dis-
position particuli告re d'appui.
- 二 nαud soumis à une compression tri-axiale peut être vérifié en consi-
四t que le béton est confiné , et avec :

σRd, max = k4 l1' j二d

eur de k4 est fournie par I'Annexe nationale. La valeur à utiliser est 3,0.
· 二 peut cependant, sur justifications spéciales , admettre une valeur
εbd
兰rieure sans excéder la valeur limite 3 , 00/ν
Figure 5.14

133
132
Etats limites ultimes
Règles générales

「函…tijtj.tjJ川 ω些坐坐立11 ,", ctions

户h arges
permanentes
uniformes , y compris le poids prop 陀
g = 200 , 00 kN/ml
Définitions
L'ex巳 mple concerne l'在tude d'une travée isostatique d'une poutre- ctions variables
c1 oison arges uniformes q = 40 , 00 kN/ml

Géométrie .ctions accidentelles


La poutredo15on comddree a um OLivertU 「E dEEOO m Et des appuis 气ßS objet.
de 0 ,60 m largeu r. La hauteur h de la paroi est de 5,00 m et son èpals-
Co mbinaison d'actions
seur e est de 0 , 20 m.
-=s justifications sont à conduites à l' 是 tat limite ultime sous la combi-
-zis on fondamentale.
Pu = 1 , 35g 十 1 , 50q = 330 , 00 kN/ml

Sol\i citations

5,00 :5 sollicitations sont déterminées en choisissant un système de bielles


e tirants
3臼 métrie des bielles et tirants
王 莲 rant principal CD en partie inférieure est situé à 0 , 375 m de la fibre
| f毛lÏ eure , par référence aux spécifications des règles BAEL , selon les-
.+àles les armatures principales sont réparties sur une hauteur de
AU nu nuro 5h , soit 0 , 75 m
ζU

5,00
」εbi elles AC et BD joignent les milieux de chaque moitié de la lon-
妄,二,ur L de 6 , 20 m de la paroi , correspondant aux points de passage
Matériaux 是 sultantes des charges appliquées réparties en deux parts 是 gales ,
Le béton est un C25/30 , de résistance à la compression !ck = 25 MPa axes des appuis .
Les aciers ont une limite d'是 lasticité !yk = 500 MPa et so 川 de c1 asse de ..: J() rtée étant la distance 1 entre axes des appuis , la distance utile

ductilité B. :-.::εI' effort de compression selon AB et I'effort de traction CD est

Conditions d'exploitation 是e z et cal巾川的ence aux règles BAEL : z = 叫;+2)


La classe structurale du bâtiment est la c1 asse 54. La classe d'expositio , 12 m
de la poutre est la classe XC1. i naison de la bielle sur la verticale est donnée par :
On cholsit un enrobagEnornlnalde cnom=3O mm , qul permet deres- L
PECter de facto rEnroba9e rlornlna|pourlesbarre51ongltudMalesdE _ 2 4 2 , 80 - 1, 55
diam 在 tre jusqu'à 25 mm. tg θ 一一一一一=一一-一一一一= 0, 401 , soitθ= 21 , 8 。
z 3 , 12
-õ...-:三ut eur H de la bielle fictive est égale à 2 fois la longueur de la demi-
Actions =.soit :
On suppose dans cet exemple que les charges sont appliquées en par- 2z 2.3 , 12
H= 一一一=一一= 6.72 m
tie supérieure de la paro i. cos e 0 , 928

135
134
毛tats limites ultimes
Règles générales

_'effort de compression de la bielle est :


F, 1023
F? = 一一二一=一一一一= 1102 kN
cos θ0 , 928
_'e 仔ort de traction du tirant principal est :

1,505 F3 = Fjtgθ= 1023 . 0 ,401 = 410 kN


二effort de traction du tirant secondaire est :
B' T F2b -a 1023114 一。而气
=一一一一=一一一一一一一一午一= 206 kN
4 b 4 3 , 34

tifications : état limite ultime de résistance


Co mpression de la bie \l e

3, 12
SEction de la bielle Abielle = e . beff = 0 , 20.3 , 34 = 0 , 668 m 2
F? 1. 102
:Ontrainte de compressionσbielle =二一= 1, 7 MPa <j~d
1e e-AMlle 0 ,6 6 8 ' J
= 16 , 7 MPa
Co mpression du næud inférieur
.D ion de la facette 1 Acj = e . aj = 0 , 20 . 0 , 60 = 0 , 120 m 2
_.-.-.-._._._._._._._._._ . _._._.-.气
F, 1. 023
0.37 5 F3 -丁tra

r 剖川
ain
i阳
n de 川

ompr陀阳
E

< 0, 盯
8 5贝υI(1 一王ι与)儿
μd = 口
1 2, 8 MP
伊Pa
1= 5,60 250
一 · 是 rification de la facette 2 est équivalente.
atures du tirant principal
F飞。,4 10 、L
La largeur de la bielle dans sa section médiane est 二过ion d'armature SD = 一二一= 9 ,4 cm
A sp
L 3 , 10 j3d435
bpf 一一一一一一一= 3 , 34 m
er - 2 cos e 0 , 928
H atures du tirant secondaire
On est donc dans le cas d'une discontinuité partielle : b < 2' T 0 , 206 、
cm L
:c::tion d'armature Ast = -;;一一=
j卢 435
4,7
La largeur de la bielle à son 巳 xtremitè est :
。?一 l吨eur appui a 旦旦= 0 , 65 m
L - cos e 0 , 928 ispositions constructives

Efforts des bie \l es et tirants atures minimales


L'effort vertical F j repris par chaque appuí est : :::cnvient normalement de ferrailler 1 巳 5 poutres-cloisons av巳 c un qua-
ge d'armatur巳 5 perpendiculaires situés sur chaque face , avec un
L ___ 6 , 20
Fl=puE=330 二2 = 1 但3 kN - :.i mum de As , dbmin'

137
136
Règles générales Etats limites ultimes

la hauteur de diffusion de la charge dans la direction de celle-ci est


La valeur de As.dbmin est de 1 %0 , avec un minimum de 1, 5 cm 2 jm sur telle qu'indiquée sur la figure 5.16 ;
chaque face dans chaque direction.
Toutefois , dans les cas de justification des efforts int巳 rnes , contraintes
et ferraillages par des schémas appropriés de biell 巳 s et tirants , et
voûtes , la valeur de As.dbmin à utiliser est O.
11 convient normalement de limiter la distance entre les barres à 2 fois
l'是 paisseur de la poutre-cloison et à 300 mm .

Armatures principales
Les armatures principales , soit 2 fois 3 HA 16 , sont réparties sur une
hauteur de 0 , 75 m. b 三 (b2 - bl ) et
Armatures réparties 三 (~-dl)
b ~~3叫
Les armatures horizontales du tirant secondaire sont r在 parties sur les
deux faces et sur la hauteur de la bielle , au-dessus des armatures prin-
cipales , soit sur une hauteur de 2 ,7 5 m.
Section d'armature : Ast' cos θ= 4 ,7.0 , 928 = 4 , 4 cm 2
Les armatures verticales du tirant secondaire sont réparties sur les deu x 4: 1
faces et sur la largeur de la bi 创 le , soit sur 3 , 10 m.
Section d'armature : A S1 ' sin e = 4 , 7.0 , 372 = 1 , 7αn 2 Figure 5.16

!e centre de l' aire de diffusion AcI est situé sur la ligne d'action pas-
黛n t par le centre de l'aire chargée Aco ;
í la section de béton est soumise à plusieurs efforts de compression ,
5.7 Pressions localisées [6.7] !! c o肝ient de di习 oindre les aires de diffusion.

vient de réduire la valeur de FRdu si la charge n' est pas uniformé-


Dans le cas de pressions localisées , on doit considérer l' écrasement 10 répartie sur la surface Aco ou s'il existe des efforts tranchants
ainsi que les efforts transversaux de traction générés. ~ rtants.

Dans le cas d'une charge uniformément répartie sur une surface A-:, vient de prévoir des armatures pour reprendre les efforts de trac-
l' effort de compression limite peut être déterminé comme suit : :ran sversale dus à l' effet de la charge.

FRdu = ωJFO 叫d
où Aco est l' aire chargée , et ACI est l' aire maximale de di面lsion ut出s主
pour le calcul , homothétique de Aco ,
Il convient que l' aire de diffusion ACI requise pour l' effort de comp
sion limite FRdu satisfasse les conditions suivantes :

139
'.

.1 Généralités [7.1]
二.es états limites de service courants concernent :
la limitation des contramtes ;
• la maîtrise de la fissuration ;
la limitation de la déformation.
?Ol川e calcul des ∞ntmmetdes dUomat1ons, onpeut copidtfrla
安dior1non fissuree tant que la contrainte de traction m缸lma且e ne
二épasse pas !ct,eff.

j:151:;tiEEl-2己12iEjirjj汪汪
- 肉s ures.

.2 Limitation des contraintes [7.2]


二z contrainte de compression dans le btton doit etre limitte dn d'的lter

J:225332525;:2;25:2 平237ii23:ZJZ:
:=fonctionnement de la structure.
Règles générales États limites de service

6.2.1 Calcul des contraintes .~ valeur de k 1 est fournie par 1'Annexe nationale. La valeur à utiliser
。,6 .
Le calcul des contraintes à l' état limite de service est habituellement fai二 i, sous charges quasi-permanentes, la contrainte dans le béton est
en considérant une valeur du coefficient d'équivalence n à appliquer a mférieure à k 2 fc k> on peut admettre que le fluage est linéaire.
sections d'acier, qui vaut :
i la contrainte dans le béton excède k 2 fc k> il convient de considérer
Es un fluage non linéaire .
n= 一-一一­
ι.... c m

.-2 \.aleur de k 2 est 0,4 5.


1 + 'Pef.ELS

Le coefficientψef, ELS est le coefficient de fluage correspondant la combi-


::.2.3 Contrainte de traction des aciers [7.2]
naison considérée : "2 contrainte des aciers sera limitée de façon à éviter les déformations

M
叫-M
坤一剧
m élastiques et les fissurations ou déformations inacceptables.
ψ'

一­

u
ω'

zu
On peut considérer qu'un niveau de fissuration ou de déformation
inacceptable est évité si, sous la combinaison caractéristique de charges,
~ M OEqp : moment sous combinaison quasi-permanente ; la contrainte de traction dans les armatures n'excède pas k3fcyk.
~ M。因 moment sous combinaison caractéristique , fréquente ou Lorsque la contrainte est provoquée par une déformation imposée, il
quasl-permanente; convient de limiter la contrainte de traction à k4 儿yk '
~ Si une grande précision n'est pas nécessaire, on pourra prendr,ε
~ valeurs de k3 et k4 sont fournies par l' Annexe nationale. Les valeurs à
伊∞= 2 et:
iliser sont k3 = 0 , 8 et k4 = 1.
• n = 15 pour le calcul des contraintes sous combinaison caractéris- On peut considérer qu'un niveau de fissuration ou de déformation
tlque, ou
inacceptable est évité si, sous la combinaison caractéristique de
• n = 18 pour le calcul des contraintes sous combinaison quasi- charges, la contrainte de traction dans les armatures n'excède pas
permanente.
0 , 8fyk'
Lorsque la contrainte est provoquée par une déformation impos位, il
6.2.2 Contrainte de compression du béton [7.21 convient de limiter la contrainte de traction àj升
Des fissures longitudinales peuvent apparaître si le niveau de contrainte
sous la combinaison caractéristique de charges excède une valeur critique. 5. 3 MaÎtrise de la fissuration [7.3]
Une telle fissuration peut conduire à une réduction de la durabilité.
En 1'absence d'autres dispositions telles que augmentation de 1'enrobage
5.3.1 Li mite de I'ouverture calculée des fissures
des armatures dans la zone comprimée ou confinement au moyen [7.3.2]
d'armatures transversales, il peut être pertinent de limiter les contraintes :=..afissuration du béton doit être limitée de façon à ne pas porter préju-
de compression à une valeur k 1fck dans les parties exposées à des envi- ice au bon fonctionnement de la structure et ne pas rendre son aspect
ronnements correspondant aux classes d' exposition XD , XF et XS.
垃acceptable.
Règles générales Etats limites de service

La fissuration est normale dans les structures en béton armé soumises à 5.3.2 Sect ion minimale d'armat ure [7.3.2]
des sollicitations de flexion , d' effort tranchant , de torsion ou de traction
résultant soit d'un chargement direct soit de déformations gênées ou 31 la maîtrise de la fissuration est requise , une section minimale d'arma-
imposées. ::.rre doit être mise en place dans les zones pouvant être soumises à une
ntrainte de traction .
Les fissures peuvent être admises sans que l' on cherche à en limiter
1' 0uverture sous réserve qu'elles ne soient pas préjudiciables au fonction .:..a section minimale d'armature peut se déduire de 1'expression :
nement de la structure.
A, m;n
s , 自lln
= kckj飞M何ACI

-町
La valeur limite de 1'ouverture calculée des fissures W maX est donnée par σs
1'Annexe nationale. La valeur à utiliser est indiquée ci-dessous , sous com-
binaison quasi-permanente. L'attention est attirée sur le fait qu'il s'agit s le cas général :
d'une valeur conventionnelle de calcul. As, min est la section d'armature de la zone tendue ;
~ Pour les classes d'environnement XO et XCl , la garantie d'aspect est ACI est 1' aire de la zone de béton tendu. La zone tendue est la partie de
assurée pour une ouverture de fissure inférieure à 0,4 mm. La limita- la section dont le calcul montre qu'elle est tendue juste avant la for-
tion de la fissuration n'a pas d'incidence sur la durabilité. mation de la premi告re fissure ;
Sauf indication spécifique des DPM , on peut considérer que les dis- σs est la contrainte maximale admissible. Cette valeur est égale àj识,
positions constructives minimales imposées par ailleurs permettent sauf si une valeur plus faible est nécessaire pour satisfaire aux limites
d'assurer la maîtrise de la fissuration. Le calcul de W maX n'est alors pas d'ouverture des fissures , en fonction du diam告tre ou de l' espacement
reqms. des barres;
~ Pour les classes d' environnement XC2 , XC3 , XC4 , l' ouverture des fis-
JCI. eff est la résistance à la traction du béton effective au moment sup-
sures est limitée à 0,3 mm.
posé de la formation des fissures'!cI , eff est égale àj二1m , ou à une valeur
Dans le cas des bâtiments des catégories d'usage A à D , et sauf indi- inférieure!Clm(t) , si le calcul est fait avant 28 jours ;
cation spécifique des DPM , on peut considérer que les dispositions
: est le coefficient prenant en compte 1'effet des contraintes non uni-
constructives minimales imposées par ailleurs permettent d'assurer la
ormes auto-équilibrées :
maîtrise de la fissuration. Le calcul de W maX n' est alors pas requis.
~ Pour les classes d'environnement XDl , XD2 , XSl , XS2 , et XS3
•. k = 1,00 pour les éléments de section (âmes , ailes...) dont la plus
1'ouverture des fissures est limitée à 0,2 mm. grande dimension est inférieure à 300 mm ,
• k = 0, 65 pour les éléments de section (âmes , ailes.. .) dont la plus
En 1'absence d'exigence spécifique , comme 1' étanchéité à l'eaup缸 grande dimension est supérieure à 800 mm ;
exemple , on peut admettre que la limitation des ouvertures calculées a\L~
les valeurs intermédiaires sont obtenues par interpolation ;
valeursωmax ci-dessus sera satisfaisante du point de vue de 1' aspect et de
la durabilité. ~ est le coefficient prenant en compte la nature de la distribution des
o ntraintes , avant fissuration :
L' ouverture des fissures peut être calculée suivant les indications qui s山­ .,en tract lO n pure :
vent. Une alternative simplifiée consiste à limiter le diam的 re ou l' espace-
ment des barres suivant les indications qui suivent. kc = 1, 0

144
Etats limites de service
、7飞、、,:
Règles générales

• en flexion simple ou composée : Si la fissuration est due principalement à des déformations gênées , le
. pour une section rectangulaire ou 1'âme d'un caisson ou d'une diamètre des barres ne doit pas excéder les valeurs du tableau 6. 1.
Si la fissuration est due principalement au chargeme时, le diamètre
section en T :
des barres ou leur espacement ne doit pas excéder les valeurs du
kc =叫 1-~号一) ~ 1
tableau 6. 1.
\κ , h* J ct , eff I 二zs valeurs du diamètre maximal du tableau sont basées sur les hypo-
. pour les membrures d'un caisson ou d'une section en T : 主èses suivantes : c = 25 mm ; fct ,eff = 2 , 9 MPa ; h cr = 0 , 5 ; d = 0 , 9h ;
= 0 , 8; k2 = 0 , 5 ; kc = 0 , 4 ; k = 1, 0 ; kr = 0 , 4 et k' = 1 , 0.
kc 斗,9」」》 05 ~ valeurs de 1' espacement maximal du tableau sont basées sur les
1"i ct} ct , e仔
二是mes hypoth告ses complétées par : h = 400 mm et un seullit d'arma-
σ户=竖立臼t la contrainte moyenne du béton de la section cor四dé血 气立 e s.

bh
NEd est l' effort normal de se凹ice sous la combinaison d'action 二ε domaine couvert par le tableau 6.1 peut être élargi en utilisant la
二是由ode de calcul de 1' ouverture des fissures ci-après.
considérée. La compression est positive.
h* = min {h et 1,0 m} Tableau 6.1
k , caractérise 1' effet de 1' effort normal sur la distribution de 叫[240 2 80 嘈 到 360 400 !450
2h 拿
contraintes. ,
k = 1, 5 dans le cas d'une compression et vaut '3万
32 20 16 12 10 11 8 6
dans le cas d'une traction. "
..,
F七r est 1' effort de traction dans la table juste avant la fissuration due 300 250 200 150 100
m·圃.. l ,-l 』-

au moment de fissuration calculé avec fct , eff.


25 16 12 10 I 8 6 5
6.3.3 MaÎtrise de la fissuration sans
justification par le calcul [7.3.3]
250
.
200 150 100 50

Dans le cas de dalles de bâtiment fléchies sans effort normal significatii 16 12 11 8 6


-5
de traction , aucune mesure particuli告re n' est nécessaire pour le contrôle 150 100

50
de la fissuration dans la mesure où la hauteur totale n'est pas supérieufê
à 200 mm et les dispositions constructives minimales sont respectées. s le cas des poutres de hauteur totale supérieure à 1 000 mm , il
Dvient de prévoir des armatures de peau supplémentaires afin de maî-
Lorsque 1' on a prévu au moins les armatures minimales définies ci-des-
S风 la limitation des fissures à des valeurs acceptables et 1'absence de fis-
::iser la fissuration sur les joues de la poutre.
suration incontrôlée peuvent être assurées dans les conditions suivant盹 peut admettre que la fissuration due à 1' effort tranchant est contrôlée
la contrainte de 1' acierσs étant calculée immédiatement après fissuratio n. 二 mam告re satisfaisante si les espacements des armatures transversales
sous la combinaison d'actions considér也 nt conformes aux dispositions constructives minimales.

147
Règles générales Et ats limite s de se rvi ce

6.3 .4 Calcul de I'ouverture des fissures [7.3.4] .=n outre , la valeur de Sr.max ne peut être inférieure à la valeur déterminée
… ns le cas où la distance entre les armatures est inférieure à 5(c + 0/2).
Selon les Recommandations professionnelles , le calcul de 1'ouverture des
fissures dispense du calcul de section minimale d'armature.
c l' enrobage des armatures ;
La largeur de calcul des fissures peut se déduire de la relation : ø le diam告tre moyen des armatures ;
ωk = Sr, max(ê sm - ê cm) k 1 = 0 , 8 pour les barres à haute adhérence ;
k 2 le coefficient prenant en compte la répartition des contraintes :
avec: (2 = 1,0 en traction simple , k 2 = 0 ,5 en flexion; k 2 est la valeur inter-
" ωk l' ouverture de calcul de la fissure ; êl +ε2
polée en cas de traction excentrée 一一一一, ε1 et é2 étant les déforma-
~ Sr, max 1'espacement maximal des fissures ; 2ê l
~ εsm la déformation moyenne de 1' armature sous la combinaison ons maximale et minimale en limite de la section considérée , calcu-
d'actions; lées en section fissurée ;
11 ~ εcm la déformation moyenne du béton entre fissures sous la combi- ;3 et k4 les coefficients donnés par l'Annexe nationale. Les valeurs à
naison d'actions. utiliser sont :
σs - k( 拮 (1 + α响 eff) ~3 = 3 ,4 pour un enrobage inférieur ou égal à 25 mm
On peut prendre I (εsm 一 切) = - r 注 0, 6 ~. = 3 , 4(25/c)2 / 3 pour un enrobage supérieur à 25 mm (c en mm).
~S ~S

、 = 0 ,425
avec:
" 只 la contrainte des armatures tendues calculée en section fissurée ;
E<
~ ατ二
~c町1
IA INiveau du centre de
gravité d臼 armatures
' ρDef=1L, amAce何 la surface effectivement tendue. Il s'嗒
c, eff
I1. εI 固 Aire
l陀时
町reed命e lase饥
ecti
généralement de la zone de béton entourant les armatures tendu es, de bétωon autωou川
lf de
岱s

d'une hauteur hc , ef = min [2 ,5(h - d); (h - x)/3; h/2l ; (a) Poutre ou dalle armatures tendues
~ kt = 0 , 6 pour un chargement de courte durée ;
~ kt = 0 ,4 pour un chargement de longue durée.

• Distance entre les armatures inférieures à 5(c + ø /2)


Dans le cas où la distance entre les armatures est inférieure à 5(c 十五?J / 2) ‘
l' espacement maximal des fissures peut être calculé par : 回
¢ (b) Membrures tendues
Sr.max = k3 c 十 k 1 k2 队 一一一
ρ p . eff Figure 6.1

-- . ;"'-一一」豆豆
États limites de service
• 、也正
Règles générales

• Distance entre les armatures sup缸'ieure à 5(c + 0/2) 「-古画孟亘古旦旦豆豆~


Dans le cas où la distance entre les armatures est supérieure à 5(c + θ/2
t calcule les contraintes dans la section dont I 巳 5 armatures ont été
ou s'il n'y a pas d'armature adhérente dans la zone tendue , l' espacemen:
:二 2.::termin 在es à I' état limite ultime de résistance (voir (( Exempl 巳 de
maximal des fissures peut être calculé par : =acion simple ELU >> en paragraphe 5.1.2).
prendra en compte pour la suite la section d'acier th 在orique. On
Sr , max = 1, 3(h -x) 二是ut naturellement prendre en compte la section réelle mise en æuvre ,
:cur peu que celle.ci ait été choisie.
En outre, la valeur de Sr, max ne peut être inférieure à la valeur déterminée 二';i se limite dans cet exemple à la situation ß , la plus courante.
dans le cas où la distance entre les armaturés est inférieur à 5 (c + 0/2).
.. ; errailfage
二 section d'acier th在 orique est As =
12 , 8 cm 2 • On choisit de disposer
二三lI X lits de 3 files , soit 6 barres. Après optimisation on dispos 巳 ra 5 HA
õ et 1 HA 20 , soit 13 , 2 cm 2 .
囚 -=.s calculs 到Jivar山 sont faits avec la valeur théorique de la section d'acier.
气去Ic ul des contraintes :

二笃ti on d'acier As = 12 , 8 cm 2
h-x A

12 , 日
国 rcentage d'acier ρ 一一= 0.00677

7 ':!1.1
bd 30.63
.. So us la combinaison caractenstlque

,社ion de I'axe … α= 叫FZ-1)


w.. 川ι下三田 = 15.0 , 006771'/ 1+一一三一一 -11=0, 361
飞v -
, 15.0 , 00677 }
丁- -固 …- ------ … 一
x= α d
= 0 , 361 .0 , 63 = 0 , 227 m
- " 是 crit I'équilibre des moments , par exemple , au point de passage de
?.X e neutre.
?r x22x
~lJ ation d' 在 qUilibre M scB =凡亏 + Ns(x - d) = Kb ττ
+ 15KAs(x - d)2
囚Ax.e neutre 固 Espacemem des fìssures pour
K
M-m

一-
3x-3

一十
un espacemem des armatures


二oe fficient
[I] x d,

LU
Béton tendu > 5(c+ (/2)

mm②

mmm dk5

阳白白

"四 μv
p 」 PAa

n
Tmm

民 dq

uura

SE)
固 Ouverture réelle des fìssures
γA

0 , 225
PA〈­

K+

P、

= 52 , 53
、A

一 0 , 227 3
俨-A

0 , 30 一τ一+ 15 .0 , 00128(0, 227 一 0 , 63)2

Figur巴 6 . 2 Ouverture des fissures en fonction de la distance à I'acier

150
États limites de service
Règles générales

Mhn~ 0 , 0880
Contrainte du béton σc = K x = 52 , 53 . 0 , 227 = 11 , 9 MPa .::.xe neutre Xhnm 二一」旦旦一一= 0 , 378 m
Contrainte des aciers 矶 = 15K(x - d) Ahom 0 , 233
= 15.52 , 53(0 , 227 - 0 , 63) = -317 MPa
::jre de béton tendu Act = b(h - Xhom)

• Sous la combinaison quasi-permanente


= 0 , 30. (0 , 70 - 0 , 378) = 0 , 0967 m 2
问sition de I …utreα= 叫)1 + l~P -1) 。 t rainte admissibleσs- 儿k = 500 MPa , ou plutδt 240 MPa , pour
飞玉p ecter la condition sur le diamètre maximal (voir tableau 6.1) .
=斗
l罔8.0.0∞O创
删6 叫 。一 70 - 0.30
二2仔i cient de dimension k = 1, 00 - 0 , 35':::'::'一一一二一= 0 , 72
0 , 50
= 0 , 38盯7 2是仔icient de contrainte kc = 0 ,40 en flexion simple
x= αd = 0 , 387 . 0 , 63 = 0 , 244 m
Ao ~;n = kckj二t,effAct
On écrit I'équilibre des moments , par exemp怡, au point de passage de -...-m ature minimale s , mm -
ii
I'axe neutre. 一­ σs

0 , 40 . 0 ,72 . 2 ,56.0 , 0967


是quation d' 是 quilibre MscB 咛+风川) = '"'''
3.0
___?
cm"
240
2 ,.,~
' 叫aÎtrise de la fissuration sans justification par le calcul

= Kb 乙二土 + 18K As(x - d) 2


二 se ction d'armature mise en æuvre est supérieure à la section mini-
2 3
MscB - .:!e pour la maÎtrise de la fissuration. La contrainte de traction des
Coefficient K K = ----::3 f:Ers est d 巳 243 MPa sous combinaison quasi-permanente.
b 亏 + 18 As(x - d)2 :~ p eut admettre que la limitation de I'ouverture des fissures à 0 ,4 mm
至主 as surée si le diamètre des aciers n'est pas supérieur à 20 mm , ou si
一 0 , 17= 35 ,。 王三j}a cement est inférieur à 250 mm , ce qui est le cas.
一 0 , 244 3
0 , 30~一+ 18.0 , 00128(0 , 244 - 0 , 6 3)2 二ßlcu l de I'ouverture des fissures
二与趾rg
伊eu川r d 'ouve町rtur陀e 白
de 曰
c alcu
川』川I des 白
f issures peut se dé
在创dωu
川i阳「陀e 白
d e la 陀
rE
创l阳
a白
Contrainte du b在tonσc = Kx = 35 , 0.0 , 244 = 8 , 5 MPa
Contrainte des aciersσs=18K(x-d)=18·35 , 0(0, 244 一 0 , 63) 3
二 二 盹
ω k =S鸟r, nηnax (队
8凹
s
s 盯mmη1 一 8 口
c
cm
= -243 MPa 飞 :uωI du t erme (ωεm 一 8 cm )
怆 :
h-x h
,但 ction minimale d'armature hc ,ef = min[2 , 5(h - d) ; 3 三]
La SECtion minimalepou 「 lamaItrl5e de |a flssuration e5t dorm-e par . 0 .70-0 ‘ 227 0 , 70 _
Ao ~;n = kckj二t,effAct =min[2 , 50, 07 ; 3 ; 7 j
一­
S , mm 一 σc l

= min[O , 175 ; 0 , 158; 0 , 35] = 0 , 158 m


5ection homogène Ahom = bh 十 18A s = 0 , 30.0 , 70 + 18.0 , 00128
Ac .e町 = bhc.ef = 0 , 30 . 0 , 158 = 0 , 0474 m 2
= 0 , 233 m 2
1_2 As 0 , 00128
=一[.... s 一一一一一= 0.0270
ρp , eff
Moment 5削 que M hom = 咛十 18A s d Ac.eff 0 , 0474
F号 200000
。 70 2
=一半一一一一= 6.45
=0 , 30~ ' ~- 十 18.0 , 00128.0 , 63 αe
Ecm 31000
kt = 0 ,4 pour un chargement de longue durée
= 0 , 0880 m 3

153
152
f一
Etats limites de service
Règles générales

σs 一儿生,eff (1 +αeρp,eff) E Exemple de flexion composée ELS


ê sm - Ecm = 向,d 》 0, 62子 (valeur mini 口回 e) calcule les contraintes sous les combinaisons à l' 在 tat limite de ser-
Es l!;s
;ce dans la section dont les armatures ont été déterminées à l' 是 tat lim 卜
2 , 56 2' ultime de r缸 istance en flexion composée (voir I ' encartαExemple de
243 - 0 .4一一一 (1 十 6 ,45 .0 , 0270) 243
, ' 0 , 0270' :? 0 , 6 一一一 白白 ion composée ELU )) en paragraphe 5.1 .2).
200 000 ~ -, - 200000 ::9n s le cas présent , il s'agit de la combinaison caractéristique.
198 、 146 prendra en compte pour la suite la section d'acier théorique. On
=写而õ::/ 五日00 三u t naturellem 巳 nt prendre en compte la section r但 Ile mise en æuvre ,

= 0, 99%ο~ 0, 73%。 :o ur peu que celle-ci ait été choisie


ne tient pas compte des imperfections géométriques à I'ELS.
Calcul du terme Sr. max :
正当 16 , ε厅ort normal positif
Espacement de r在férence =5(c 十言 )=5(30 +8+言) = 230 mm M, , 0 .405
::xcentricité
p

e= 一二二一= 1. 0 l3 m
en supposant que le diamètre des cadres est de 8 mm , N ser
0 , 400
Dans 1 巳 cas où la distance entre les armatures est mteneure 2. 2.iJ t re de pression c = Yo - e = 0 , 221 - 1, 0 l3 =一 0 , 792 m
5(c + -I)' I'e巳sp川叩叩…叫
mne
阳er
l旧E凹阳r :'.. calcule les coefficients de I'équation du 3 e degré : y3 + 3py + 2q = 0
二ξ汇ti on d'acier As = 17 , 8 cm 2
cu
川lé par:
正3 工工主 ffi cient 3 p
= k 3 c + klk2 k4 一一一
Srmax

c
ρp , eff

= enrobage des armatures = 38 mm


b _ b
3 p = -3~C2 + 3( 一一 l)(c - ho)2 - 6n
bw 'bw
A'
bw
:'s A
(c - d') - 6n 二 (c - d)

正当 diamètre moyen des armatures = 16 mm 1.5 0π /1, 50\ 《


= -3""":一 (-0 , 792) L + 3 1 -;;-:一
-1)( 一 0 , 792 - 0 , 1 6) 三
kl = 0 , 8 pour les barres à haute adhérence 0 ,40 飞 0 , 40 -}
k2 = 0 , 5 en flexion 0 , 00178
/25\2/3 . (25\2/3 -6 . 15-'-_一一(一 0 , 792 一 0 , 63)
k,
3
= 3 ,4 ( ::::.)
飞 c J
= 3 ,4 ( :~ 1
= 2 , 57 pour un enrobagê
飞 38J
0,40
= -7 , 057 + 7 , 477 + 0 , 570 = +0 , 990
supérieur à 25 mm 二Effi cient 2q
k4 = 0 , 425 b , b A'
16 :q = +2;-c 3 - 2( 一一 l)(c - ho)3 + 6月 ?(c - d')2 + 6n 二 (c - d)2
=2 , 57 . 38 十 0 , 8 , 0 , 5.0 , 425 一一一 =97 , 7+100 , 7=198 m
Sr ,max bw 'b w bw
0 , 0270
1.5 0 句/1.5 0\ A
La largeur d'ouverture de calcul des fissures : =+2~一 (-0 , 792)5 - 21 -;;.一- 1 1(-0 , 792 - 0 , 16)5
ωk = Sr,max (Ssm - Scm) = 198 .0 , 00099 二 0 , 20 mm < 0 , 4 mm 0 ,40 飞 0 ,40 )
0.0017 日内
+6.15":"':一一一一 (-0 , 792 - 0 , 63JL
0 , 40
= -3 , 726 + 4 , 745 + 0 , 810 = 1, 829
三~:2d r巳 ment de y c - h < y < c,
二气 一 0 , 792 一 0 , 70 =一 1 , 492 < y < -0 , 792
二..:ti on de I'équation y = -0 , 958 m
· 三 fl e utre x=c-y=0 , 166 m

155
154
Etats limites de servic 巴
Règles générales

Coefficient K N<M
:oe仔icient K K= 一----;;-一一」二二
Nser
K= bf+Ms(x-d)2
x2 . , (X - hO)2
bE 一 (b - b w ) 一 2 一 + nA ; (x - d') + nAs(x - d) 一 0 , 400
0.400 0 . 11 男2
1 , 50'::":"τ一一 15 . 0 , 00253(0 , 115 一 0 , 63)
0, 1662
1 , 50~一一(1 , 50
,,~ ^ _ 0,40)
^ . ^ ' ( O,166-0, 1W
\V , ^ , , + 15.0,00178(0 , 166 - 0, 63)
.vv v .v

2 一 0 .400
0 .400 -----:----::-:--::--::-c- = 4 1. 6
-----:--:---::-: = 48.2 0 , 00992 - 0 , 01954
0 , 0207 - 0 , 0000 - 0, 0124 :-gntrainte du béton σc = Kx = 41 ,6 . 0 , 115 = 4 , 8 MPa
Contrainte du béton σc = Kx = 48 , 2.0 , 166 = 8, 0 MPa
:O ntrainte des aciers σs = nK(x - d) = 15 . 41 , 6. (0 , 115 - 0 , 63)
Contrainte des aciers
σs = nK (x - d) = 15 .4 8 , 2(0 , 166 - 0 , 63)
= -321 MPa
= -335 MPa
• Effort normal n 句。 tif μ Etat limite de déformation [7.4]
M… 0 .405
Excentricité e = 一二一二一一-二一 1 , 013 m
N町 -0 , 400 :: 4.1 Généralités [7.4.1]
Centre de pression c 二 YG - e = 0, 221 + 1, 013 = +1 , 234 m
On calcule I 巳 5 coeffjcients de I'équation du 3e degré : y3 + 3py + 2q = -=-rléformation d'un élément ou d'une structure ne doit pas être préju-
Section d'acier As = 25 , 3 cm 2 !able à leur bon fonctionnement ou à leur aspec t.

Coeffjcient 3p 3p = -3c2 - 6止 (section recta叩 lai陀 nvient de fIxer des valeurs limites appropriées des flèches , en tenant
vw sans acier comprimé) pte de la nature de l'ouvrage , des fI nitions , des cloisons et acces-
. 邸 , et de sa destination.
向 0 . 002写 1
= -3 (1, 234)2 - 6 . 15 -' :一一一(1 , 234 一 0 , 63)
_ ~onvient de limiter les déformations aux valeurs compatibles avec les
1, 50
= -4 , 568 - 0 , 092 = -4 , 660 =:D rmations des autres éléments liés à la structure tels que cloisons ,
Coefficient 2q ges , bardages , réseaux ou fI nitions.
2q =+仇 6士 (c 们旺刨削…
tio…叫」川lai剖i… _...=..:..且 certains
cas , une limitation des déformations peut être nécessaire
0 , 00253 句
~ d'assurer le bon fonctionnement de machines ou d'appareils sup-
= +2(1 , 234)3 + 6.15 一一一-一(1 , 234 一 0 , 63? = +0 ,0867 :=iés par la structure , ou pour éviter la formation de flaques sur les
1, 50
= +3 , 758 + 0 , 055 = +3 , 813 res-terrasses.
Encadrement de y c - h < y < c,
三 4 .2 Li mites de flèches [7.4.1]
soit 1, 234 - 0 , 70 = 0 , 534 < y < 1, 234
Solution de I'équation y=1 ,1l 9m ~ limites de flèches données ci-dessous devraient généralement assurer
Axe neutre x = c - y = 0 , 115 m comportement satisfaisant des constructions telles que logements ,
=ea ux, bâtiments publics ou usines.

157
Règles générales Etats limites de service

L'aspect et 1a fonctionnalité généra1e de 1a structure sont susceptib1es


d'être altérés 10rsque 1a flèche calcu1ée d'une poutre , d'une dalle ou d'une
conso1e soumises à des charges quasi permanentes est supérieure à fj25 0
~ est la valeur limite du rapp叫叫hau阳;
où f représente 1a portée. K est un coefficient qui dépend du syst告me structural ;
ρo est le pourcentage d'arrr皿ure de référence v'瓦 xlOJ;
n convient de limiter à fj 500 1es déformations d飞m é1ément après
p est le pourcentage d' armature tendue de la section la plus sollicitée ;
construction , sous charges quasi permanentes , susceptib1es d'endomma-
ger 1es é1éments de 1a structure avoisinants l' é1ément considéré. p' est le pourcentage d'armature comprimée nécessaire dans la sec-
tion la plus sollicitée ;
Pour p1us d'informations sur 1es déformations et 1eurs va1eurs 1imites, on j二k est exprimé en MPa.
peut se reporter à l'I SO 4356.
Valeurs de base du rapport portéefhauteur utile
6.4 .3 Cas de dispense du calcul [7.4.2] 干zs valeurs du rapport ljd du tableau résultent des formules ci-dessus
des cas courants , avec un béton C30 , σs = 3 1O MPa , pourρ=0 , 5 %
n n'est généra1ement pas nécessaire de calcu1er 1es déformations de
在o n faiblement sollicité) et 1,5 % (béton fortement sollicité) ,
mam告re explicite , des règles simples suffisant pour éviter les probl阳les
!:: I'absence d'effort normal de compression.
de flèche en situation normale.

Des vérifications plus rigoureuses sont nécessaires pour les éléments ne


satisfaisant pas ces conditions limites ou lorsque d'autres valeurs limites
que celles admises dans les méthodes simplifiées conviennen t. nU

、,

A吁
=. . 、 ut re su r appuis simples

'l
‘、
1, 0

气4'l
CJO
<

3
UFO
• Section rectangulaire :Rlle unidirectionnelle sur appuis simples

、,
--avée de rive d'une poutre continue


1,3

&
Les r告gles simples concernent les limites du rapport portée/hauteur des
poutres et dalles en béton armé données par les expressions suivante --avée de rive d'une dalle
~~id irectionnelle continue
établies en admettant que la contrainte de l' acier tendu de la section la
plus sollicitée de la travée est égale à 310 MPa à l' ELS , ce qui correspond --avée de rive d'une dalle bidirec. 35 30
-::m nelle continue le long d'un
sensiblement à un acier j以= 500 MPa:
主-a n d côté

~ =K[1l +1,5呵 +3 项(~ 一叮 SI


--avée intermédiaire d'une poutre 1, 5 30 20
-飞vée intermédiaire d'une dalle 40 35
ou bidirectionnelle
J、 id irectionnelle

~ =K[1l +1 而fy + 扫而 SIρ 〉 ρ。 6

10

"_-'. 158
Etats limites de service
Règles générales

Dans le cas des dalles bidirectionnelles , il convient de considérer la plus .4.4 Vérification des flèches par le calcul [7.4.3]
petite portée. Les valeurs indiq附s sont gér阳lement sécuri阳es. Le
二orsqu'un calcul est nécessaire , les déformations doivent être calculées
calcul est susceptible de montrer fréquemment que des rapports plus
主ns des conditions de chargement qui font 1' objet de la vérification. La
faibles peuvent convenír.
二£出ode de calcul doit représenter le comportement réel de la structure ,
.rrê C un degré de précision adapté aux 。同 ectifs du calcul.
• Niveau de contrainte
Lorsque 1' on admet d'autres niveaux de contrainte pour les aciers tendus Influence de la fissuration
à 1' ELS , il convient de multiplier les valeurs obtenues par le rapport : n convient de considérer comme non fissurés les éléments qui ne sont
pas censés être chargés au-delà du niveau de chargement qui provo-
310 500
querait , dans une section quelconque , un dépassement de la résistan-
(Js 一儿k 先告 ce en traction du béton.
ou : Pour les éléments dont on prévoit qu'ils seront partiellement fissurés ,
~ σs est la contrainte de 1'acier tendu à 1' ELS dans la section la plus sol- il convient de les considérer comme se comportant d'une manière
licitée ; intermédiaire entre l' état non fissuré et l' état enti告rement fissuré.
~ As, prov est la section d'acier effective dans la section considérée ;
玉 travaillent principalement en flexion , leur comportement peut être
~ As , req est la section d'acier nécessaire à I' ELU dans la section considéré已 """'r ulé de mani忧 appropriée en utilisant l' expression :

• Section en T α = çαn + (1 -ç)αI

Pour les sections en T , lorsque le rapport de la largeur de la membrure 二


a est leparamètre de déformation considéré (déformation , courbu-
la largeur de l' âme est supérieur à 3, il convient de multiplier les valeu~
re, rotation ou flèche) ;
de I!/ d par 0,8.
0'1 est la valeur du paramètre calculé dans l' état non fissuré ;

• Grande portée O'JI est la valeur du paramètre calculé dans l' état enti告rement fissuré ;
~ Dans le cas des poutres et des dalles autres que les planchers-dalles , ξ est un coefficient de distribution qui tient compte de la participa-
portée supérieure à 7,00 m , supportant des cloisons susceptibl在 ion du béton tendu dans la section :
d毛tre endommagées si les flèches sont excessives , il convient d王

multiplier les v加rs de .f /d données 阳 ι飞... err


ç= 1- ß(~:)
~ Dans le cas des planchers-dalles dont la plus grande portée est su严­ ç= 0 pour les sections non fissurées ;
rieure à 8,5 m et qui supportent des cloisons susceptibles d'êtrõ β estun coefficient prenant en compte la durée ou la répétition du
endommagées si les fl告ches sont excessives , il convient <1= chargement ; β = 1, 0 dans le cas d'un chargement unique de cour-
8.5 te durée ; β = 0 , 5 dans le cas d'un chargement prolongé ou d'un
multiplier les valeurs de .f / d donné
grand nombre de cycles de chargement ;

160 161
Etats limites de service
Règles générales

·σs est la contrainte des armatures tendues calculée en supposant la Intégration numérique
section fissurée ; 二a méthode la plus rigoureuse pour déterminer la 也che consiste à cal-
·σsr est la contrainte des armatures tendues calculée en supposant la ::nler la courbure dans un grand nombre de sections le long de 1' élément ,
section fissurée sous les conditions de chargement provoquant la .?uis à calculer la flèche par int句ration numérique.
premi告re fissure.
Jan s la plupart des cas , on pourra se contenter de deux calculs :
M cr
LE mppMtpeutetremnpla叩r 万 da缸
a川
n1 dans un premier temps en supposant l' élément non fissuré ;
simple , Mcr représentant le moment de fissuration. dans un deuxième temps en supposant 1'élément enti告rement fissuré ,
puis on interpolera comme indiqué ci-dessus pour tenir compte de

• r告 gle
En
Caractères du béton
générale , on utilisera la valeur de résistance à la tractionfctm'
l' état de fissuration.

三 4 .5 Recommandat ions profess i onnelles


Lo 叫u' on peut montrer qu'il 的 a pas de contrainωaxiales , provoqu也
par le retrait ou les effets thermiques , on peut utiliser fctm , 日· Recommandations professionnelles détaillent pour les bâtiments cou-
un fluage , lE
Dans le cas de charges d'une durée telle que le béton subit s 叫

déformation totale peut être calculée en u仙削 le module ω


的d ,毛百
éla衍s创tiωicα
剧削 旷 lt
: s'agit de la méthode de calcul des 岱 ches nuisibles des poutrelles et
ef征fectif du béton :
Ecm :outres de bâtiment , mentionnée dans l'Annexe nationale dans la note à
Erc, eff
p ff =
1 十 ψ( ∞ , to) :;:dause 7.4.3 2(P) . Elle est basée sur la formule 7.18 de la clause 7.4.3 (3)
choisissant comme param告 tre de déformation la flèche à mi-portée de
avée considérée , en tenant compte du processus de chargement.
• Déformation due au retrait
Les courbures dues au retrait peuvent être évaluées par : limites des flèches nuisibles
1 S 叫 自告 che nuisible a pour valeur :ωt 一 ωd
-一 = εcs αe -;
r cs

est la déformation libre de retrait ;


Cr , t est la fl告 che totale ;
' S est le momer川剧 que de la section d'armature par
rapport à l'应
W

" passant par le centre de gravité de la section ;


ωd est la flèche qui s'est produite avant la mise en æuvre des éléments
企 agiles.
1 est le moment d'inertie de la section ;
" αe est le coefficient d'équivalence effectif:α
E,
扩三
-时 che nuisible est limitée à

' ~c , 巳 u t
一::-::-
5 00
si .e ~二 7m、
、 ,

n convient de calculer S et 1 pour 1' état non fissuré et pour 1' état entièfé t
temr co ~­
ment fissuré , et d'interpoler comme indiqué ci-dessus pour et 1,4 cm +一一--=-
.
1000
si .e > 7 m .
te de l' état de fissuration.

162
Etats li mi te s de se rvice
Règles générales

Méthode de calcul conventionnelle


• Paramètre de déformation
~n consid告re les moments en travée associés aux chargements suivants :
La formule (7.18) s'écritω=ωe .(' +ωh . (l - (') Mp dû au poids propre de l' élément ;
Mc dû aux charges d'équipement mises en æuvre avant les éléments
dans laquelle :
~ We est la flèche calculée avec I' hypothèse que toutes les sections fragiles ;
M r dû aux charges d' équipement mises en æuvre après les éléments
droites de l' élément sont fissurées ,
丘agiles ;
~ Wh est la fl告che calculée avec l'hypoth告se que toutes les sections
Mq dûa山 charges d' exploitation.
droites de l' élément ne sont pas fissurées ,
~ (' coefficient de distribution qui tient compte de la participation du - 组告che totale Wt a pour valeur :
béton tendu. ωωet (, + ωht (l - (,)
圄 Hypothèses liées à I'application de cette méthode r-可 c :

ω Mp + c + r f , Mqf2
2
~ n existe un
élément fragile pour lequel la flèche de l' élément qui le 一一一一一一+一一一­
et - lO Ev/e ' 10E;1e
porte peut être nuisible , ce qui justifie le calcul.
ωHAdp +c+rt2Afqt2
~ On adopte un seul coefficient d'équivalence acier béton , soit n = 15 h, 一一一一一+一一一一
川 10E v h lO E ;1h
aussi bien dans le cas des sections droites non fissurées et homogé
, = 0 si Mp+c +r+q < Mcr
néisées (indice h) , que dans celui des sections droites fissurées ou e伍,
caces (indice e). =1-.1-;-;-丛r__ si Mp叫+q > Mcr
, λdéfaut de justifications particuli告res on passe des déformations ins- lYlp+c+r+q

tantanées du béton (indice i) , à celles de longue durée (indice v) , pa z flèche à déduire Wd est celle qui s'est produite avant la mise en æuvre
le coe征icientψ=2 . :.5 éléments fragiles.
~ Les flèches provenant des gradients de déformations imposées (tem- i cette mise en æuvre intervient immédiatement après le décoffrage
pérature , retrait) sont négligées. de l' élément porteur, elle a pour valeur :
~ n est tenu compte de la continuité en se ramenant à l' étude d'un i'
ωdi = ωedi(di + ωhdi (l - (di)
poutre isostatique associée soumise au seul moment en travée M, 一
M .f,2 avec :
en admettant la formuleω= 一一一, avec f la distance entre nus d~
ω.. ...1;坠+c
f2
lO EI
appuis , E le module de déformation du béton (indi叫 ou v) et Ilf lO E ;1e
moment d'inertie de la section de béton (indice h ou e) ωMp+c f2
~ Le moment de première fissuration du béton Mcr est celui qui condui工 hdi = lO E;1h
à la contrainte de tractionjc'ffi.ft dans la section droite homogénéis缸 (di = 0 si Mp+c < M cr

=1 一‘乒L 州内〉民r
V '''p+C

165
164
Règles générales

~ Si cette mise en ceuvre intervient tr也 longtemps après le décoffrage


de l' élément porteur, elle a pour valeur :
ωdv = W仙 (dv 十 ωhdv (l - (dv)

avec:
Afpt2Mct2
--r :-一一-一-
edv 一百五Zi1OEIIe
WPrlv

Afpt2I Adct2
Whrlv 寸- -一-一一-
怕一百五7;l lOEIIC
(dv = 0 si Mp+c < Mcr

=1 一‘主
V l Hp + C
si Mp+c > 盹r
Selon le temps écoulé entre le décoffrage du gros ceuvre et la mise en
ceuvre des éléments fra
吨ag
♂iles
臼盹, 过
i1 叩
a pp
阳 缸rt
a 巾
t
vale巳 ur convenable comprise entre lωVdi et ωd由v , caracté缸risé位ε par 山 umc∞
oe仕恤1
cient ψ compris entre 0 et 1 tel queωd=ωd副i+ψ(ωd由v 一 ωdi 川i) .

166

- .1 Effets du second ordre [5.8]


- .1.1 Généralités
二'analyse des effets du second ordre concerne les éléments et les struc-
soumis à une charge axiale.
'一 effets globaux du second ordre sont à considérer dans les structures à
::æuds dépl町ables.

~rs que les effets du second ordre sont pris en compte, l'équilibre et la
市当stance doivent être vérifiés à l' état déformé, calculé en tenant compte
〔响 effets appropriés de la fissuration, des propriétés non linéaires des
ériaux et du fluage.
,
les bâtiments, les effets du second ordre peuvent être négligés s'ils
S>résentent moins de 10 % des effets du premier ordre correspondant.
二.:: cri伦比 peut être remplacé par un crit告re d毛lancement pour les élé-
~::il tsisolés ou par un crit告re sur 1'effort global pour les effets globaux du
h唱nd ordre dans les bâtiments.

工 J .2 Elancement
Longueur efficace
:ongueur efficace lo peut être définie comme la longueur de flambe-
f叮t, c'est-à-dire la longueur du poteau bi-articulé soumis à un effort
mal constant, ayant la même section droite et la même charge de
bement que 1' élément considéré.

-169 、

'
Règles applicables aux éléments courants Poteau x et voiles

~ Les valeurs retenues à partir de la hauteur libre e d'un élément isolé Elancement
sont les valeurs déterminées par la résistance des matériaux en fonc- =-.'e ncastrementλd'un poteau est le rapport de la longueur efficace eo au
tion des conditions d' encastrement aux extrémités : :ayon de giration i de la section de béton non fissuré calculé dans le plan
::e tlambement :
eo= l
I
λ eo
|附 p叫~川…t… p叩lIllil…阳 I lo = u
.
·. :li'f ~IT副1 r~-.-rJì T::I:Yt. ‘二ffin t::.r:l .百~~酝m ~

E oteau bi.encastré à næuds non déplaçables


l o = O,7e
lo =o, se .1.3 Critère d'éla ncement pour les éléments
isolés [5.8.3 .1 ]
E oteau bi .encastr 军 . , t. gii. [J'! tjl宜 açables …. eo= e
::..es effets du second ordre peuvent être négligés si l' élancementλest infé-
~ Dans le cas d毛léments comprimés appartenant à des portiques régu- 二ξur à une valeur limiteλlim' La valeur limiteλlim rel的e de l'Annexe
liers , la longueur e旺icace est déterminée de la manière suivante : tionale. La valeur à utiliser est définie par :
λ 20AB C
l 1m 一
- 一

圄噩噩 句 =O,SlJ(1 + 衬tz;)(I+dtd


~/ n

回跚­ eo= 叫)1 + 10拮; (1 +击J(1+击) }


· IlfJ…‘il'íll'l':::['l吉;rr;:tW
A= 一
1 + O,2CPef
(A = 0 , 7 par défaut)

• ((
BC aa, 'E aa))
tt
uu

一一一-
11nυ
d.d

nιEA F&aA
nrnr

-A
V'lTI二

v
=

且VA
B

寸f
,
E
ou: C=l ,7-r m

~
EI e
k l et k 2 sont les souplesses k = 一一一 respectives des encastrement 了ε c :

M e ψef le coefficient de tluage effectif;


partiels aux extrémités 1 et 2 ;
Asfyd , . "
~ θest la rotation d'appui sous 1' effet d'un moment M ; ω = 一'" ;u le ratio mécanique d'armatures longitudinales ;
Acf cd
如 E 1 est la rigidité de tlexion de l' élément comprimé ;
川Ed
~ e est la hauteur libre de 1' élément entre liaisons d'extrémité. 11 = 干二一l' effort
Ac 九d
normal relatif:
L'encastrement parfait n'existant pas dans la pratique , on recommande 1Y101
r m ==云云一 le rapport des moments d'extrémité du premi优 ordre
une valeur minimale de 0, 1 pour k. i 町 02

~ Selon les Recommandations professionnelles , les poteaux d毛tage ( 川101 1 ~ IM02 1) , pris en valeur algébrique , les moments étant de
courant des bâtiments , lorsque leur raideur n'est pas prise en compte même signe s'ils provoquent des tractions sur la même face.
dans le contreventement et pour autant qu'ils soient correctemen
connectés en tête et en pied à des éléments de raideur supérieure ou
=convient de prendre rm = 1 dans le cas des éléments contreventés,
~ur lesquels les moments du premier ordre résultent de mani告re pré-
égale , peuvent être représentés par eo = 0 ,7e. ?>ndérante des imperfections géométriques ou des charges transversales.

170 171
Poteaux et voiles
‘『坠 --_.、
Règles applicables aux éléments courants

7.2.2 Méthode basée sur une courbure nominale N Ed est 1' effort normal agissant de calcul,
[5.8.8] 白 est la déformation :

La méthode permet de calculer un moment nominal du second ordrξ U~


e2 = 一~
basé sur u时 déformation, en fonction de la longueur efficace et d'une r c
courbure maximale estimée. avec:

Le moment de calcul qui en résulte est utilisé pour le dimensionnemen: 1la courb旧e,
r
des sections en tlexion composée. 1: 0 la longueur efficace,
c un coe征icient dépendant de la distribution des courbures.
• Moment de calcul
5 le cas d'une section constante, on adopte normalement c = 10. Si
Le moment de calcul vaut :
illoment du premier ordre est constant,过 convient d'adopter une
MEd = Mo剖 十 M2 ~eur inférieure (8 constituant une limite inférieure, qui correspond à
:::: moment total constant).
~ est le moment du premier ordre, compte tenu de 1' e征'et des
MOEd

imperfections. Courbure
~ M 2 est le moment nominal du second ordre.
-己:ns le cas des éléments de section droite constante et symétrique, fer-
La valeur maximale de M Ed est donnée par les distributions de MOEd e二 王lage compris , on peut adopter :
M 2 ; la distribution de M2 peut être prise comme parabolique ou comm1:'
sinusoïdale sur la longueur efficace. - = K ,K", -
r ro
Des moments d'extrémité du premier ordre M 01 et M02 différents peu-
vent être remplacés par un moment d'extrémité du premier ordre équi- K , est un coefficient de correction dépendant de 1' effort normal :
valent MOe: n.. -n
K, = 一」一一- ~二 1
Moe = 0 , 6M02 十 0 , 4M01 ;? 0 ,4M02 nu - nbal
Il convient de prendre M 01 et M02 de même signe s'ils provoquent la trac- ou:
tion sur la même face et de signes opposés dans le cas contraire. En outr, n = 坐立 est l' effort normal relatif, avec N四l' effort normal 鸣is­
川102 1 ;? 川1011. A儿1
sant de calcul,
• Moment nominal du second ordre Asfyd _.'. __+ l '
.' nu = 1 +ω , avecω= 一一一 où As est 1'aire totale de la section des
A

Le moment nominal du second ordre M 2 est donné par : Acfcd


armatures, et Ac est 1' aire de la section droite du béton,
M2 = N]臼 e2
. nbal = 0 ,4 est la valeur de n correspondant au moment r臼istant
maximal.

175
174
-、 因
Règles applicables aux éléments courants Poteaux 巳 t voiles

~ Kψ est un coefficient tenant compte du fluage : 二百fort normal résistant du poteau est donné par la formule :

K <p = 1 + βψef 注 1 N Rd = kh ks α [Bfcd + A s!yd]


ou:
·民f est le coefficient de fluage effectif, B l' aire de la section du poteau ;
j二kλ As la section utile des aciers , à savoir la section des aciers limités à
• ß= 0 , 35 十一一 一一, avecλ l' élan
200 150 cε皿 disposés à la distance d' des parois en deux lits symétriques pour
une section rectangulaire ou en six barres réparties pour une section
~ - vaut: circulaire ;
ro
l εyd (h vaut respectivement :

ro 0 ,45d
kh = (0,75 + 0 ,5h )(1 - 6ρ8)
ou: pour h < 0,50 m
f与d sinon k" = 1
·εyd =五'
kh = (0,70 + 0,5D) (l - 8ρ8)
• d est la hauteur utile ; si toutes les armatures ne sont pas concen- pour D < 0, 60 m
trées sur les faces opposées , mais qu'une partie est distribuée parc豆, sinon kh = 1
h
ltleIIlent au plan de nexiOIL d ESt ddnie pard=E 十人, où ls est 二
ρ pourcentage d'acier rapporté à la section totale de béton As/ B
rayon de giration de la section totale d'armatures. G= d'/h
λ défaut de connaîtreρet 0 , on peut prendre à titre conservatoire :
7.2.3 Méthode enveloppe = 0 , 93
Les Recommandations professionnelles proposent une méthode simpli- V 飞raut respectívement :
fiée enveloppe de la m己thode basée sur une courbure nominale , appli- ryk

J
s i -o-


s = ••• nunu

L几

A川υ
cable aux poteaux de bâtiment sous charges centrées , à extrémités artiæ-

-A

-5

-
n
u
o hhnre =ry
ko

。vnU
r



n v

AH
lées non dépla耳ables, dans les conditions suivantes :

u'


U

-t
'kz


sl =l


K
-
"们
~ élancementλζ120

l
s
huA

尼〉

j
i
~ classe de résistance du béton 20 MPa 运 fCk ~二 50 MPa =

··且

,、
-O

J
-

5
u
'bt u E=
n

nU

、人
,、

叫‘
~

u
- >'

'k
épaisseur dans le sens du flambement h ) 0 , 15 m v

d
sl -


~ distance des aciers à la paroi la plus proche d' ~ Min[0 , 30h; 100 rm:.,


nH
s


~ armatures symétriques , par moitié sur chaque face
~ chargement à au moins 28 jours

-,、
176
一- 二
177
- -
Poteau x et voile s
-二
\ ·
· Règles applicables aux éléments courants

' αvaut respectlvement : Pourcentage minimal

nvient que 1a section des armatures 1ongitudina1es ne soit pas infé-


-..a:rre à As , min' La va1eur de As , min peut être fournie par l' An nexe natio-
1+ (合) - - 三 La va1eur à uti1iser est :

α =(子)l 3 si 〈可 As,mi n
N〓
= 0 , 10 千二 avec un minimum de 0 ,002A c
J yd

川剧 est l' effort norma1 agissan t.


1+(主) 7rn est 1a 1imite d毛1asticité de calcu1 des armatures.
a = (子)l M MO 〈时 1 20 Pourcentage maximal

nvient que 1a section des armatures 1ongitudina1es n'excède pas


. La va1eur de As , max peut être fournie par l'Annexe nationa1e. La
7.3 Poteaux [9.5] à utiliser est :

Les r地1es qui suivent s'app1iquent aux poteaux dont 1a p1us granè As, max = 0 ,04A c hors zones de recouvrement
dimension transversa1e h est inférieure ou éga1e à 4 fois 1a p1us peté
dimension transversa1e b. As,max = 0 , 08A c au droit des recouvrements

7.3.1 Armatures longitudinales


- \ 2 Armatures transversales
• Diamètre et nombre minimal
~ Il convient que 1e diam告tre des armatures 10ngitudinales ne soit p;:: Diam 剖 re

inférieur à 0 min = 8 mm. -山vient que 1e diamètre des armatures transversa1es (cadres , boucles
~ Pour 1es poteaux de section po1ygona1e,且 convient de disposer 皿王 注'lice )ne soit pas inférieur à 6 mm ni au quart du diam告tre maxima1
barre dans chaque ang1e. rres 1ongitudina1es ,
~ Pour 1es poteaux de section circu1aire , i1 convient de disposer a工
moins 4 barres. Les Recommandations professionnelle recommaζ, 主 a rmatures transversa1es sont constituées par 1es fils d'un treillis
dent de disposer au moins 6 barres. 二注 le diam告tre des fils ne sera pas inférieur à 5 mm.
~ Il convient que chaque barre ou paquet de barres p1acé dans un an苦二
soit maintenu par des armatures transversa1es. Il convient, dans u.c.=
zone comprimée , de ne pas disposer de barre non tenue à p1us de 15
mm d'une barre tenue.

179
叫 . .、 178
Règles applicables aux éléments courants Poteaux et voiles

• Espacement
Il convient de limiter 1' espacement des armatures transversales à ScI, tm皿 ·
E !:ng j "" (fI. 01 ti!1lω|
D岳finitions
La valeur de ScI,tmax peut être fournie par l' Annexe nationale. La valeur 2
utiliser est la plus petite des trois valeurs : ~é tude concerne un bâtiment de bureaux paysagers R + 5, sous une ter-
;a sse inaccessible , sur 3 niveaux de sous.sols à usage de parking pour
~ 20正当Imin , avec 01min le diam告tre minimal des armatures longitudinales : 地 hicul臼 légers. Le bâtiment est contreventé par refends. Le gros æuvre
::e la superstructure est réalisé en moins de 3 mois.
~ la plus petite dimension du poteau ;
n se propose de faire la descente de charges du poteau intérieur voi-
~ 400mm. 圣in de rive , en file ß , et de déterminer les armatures de ce poteau dans
坚 h auteur du rez-de-chaussée.
Il convient de réduire 1'espacement Sωnax par un facteur de 0 ,6 :
G~ométrie
~ dans les sections situées à une distance au-dessus ou au-dessous d'四ξ
poutre ou d'une dalle , au plus égale à la plus grande dimension de -.e s dimensions du bâtiment sont données sur la figure jointe.
section transversale du poteau ; φφφ

。例。 ,
~ dans les zones de recouvrement d'armatures si le diam告tre des barrδ
longitudinales excède 14 mm ;
~ un minimum de 3 cours d'armatures transversales doivent être ré gu--
lièrement disposées sur la longueur du recouvrement. 的

• Changement de direction
0 ,4 0

。守 。
Dans le cas de changement de direction des barres longitudinales, ~
convient de calculer l' espacement des armatures transversales en tena二
compte des efforts transversaux associés.
Ces effets peuvent être ignorés si le changement de direction est infériô户­
ou égal à 1 pour 12.

0 , 20

。"eo
。 叫|
~
4.80 5 .5 0
~O

YLx

Vue en plan Coupe

『 、 一一一」旦旦 181
Règles applicables aux éléments courants Poteaux et vo i les

Te rrasse Conditions d'exploitation

~
la classe structurale du bâtiment est la classe 54 . La classe d'exposition

111
。寸,问

u poteau étudi 昌, à I' intérieur , est la classe XC1.

i… !.'enrobage m川l川nrma

a
剖I vi怡s-à-vi巴s de 怡I a durabili忧t住 Cmi叽
r
g 巴 minimal vis 公vis de I'adhérence Cmi呐 est 句 al , a priori , au dia

| N 国 ~III 1 ètre de la barre


。寸FR

'e nrobag 巳 nominal 乌C nom】= maXCmi叽『


i阳ns引i , pour une barre de diamètre entre 6 巳t 14 mm , I' enrobaqe
m = 15 + 10 = 25 mm pour une barre de diamètre entre 16 et

lN叩~1l 1 ~
32 mm , Cnom = 正当 + 10 mm
。寸伽由川

运1 choisissant un enrobage nominal pour les cadres de 30 mm , on res-


'ecte de facto I'enrobage nominal pour les barres longitudinales de dia-

|:::ll l 1
ètre jusqu'à 25 mm
D寸,问

ction s

l::ll l i ~
Actions permanentes
。寸,

'o ids propre


Jêi lle 0 , 20 . 25 = 5 ,00 kN/m 2


~ u tre (retombée) 0 ,40 . 0 , 20 . 25 = 2 ,00 kN/ml

.111 1
。寸

teau 0 ,4 0 . 0 ,4 0. 25 = 4 , 00 kN/ml
,问

二 q Ul pements
|,,,,.<"",,,
主1 terrasse g l = 1, 50 kN/m 2 étanché ité , protection.. .
。町 N

主Jreaux g l = 0 , 50 kN/m 2. plancher technique et faux-plafond


『曹z- de-chaussée g l = 1, 50 kN / m 2 revêtement de sol et cloisons


己的N

ctions variables

qqqq mmmm

M川 M川 M川 M川
nURJnucJ
nunununu
LKLKLKLK

、,
-一一--一一­
JJ

1
::;."} t errasse

』吨,ι 「3 、,

ι
entretien e

、ζ
,/////
。町N

二ar e aux
exploitation

吨,ι

:::.z- de-chauss 但 exploitation

气,』
二。u s -sols

ι
exploitation
。∞,。

二ß applique le coeffjcient de réduct ion αn pour la charge apportée par


-J-

垂t ages .

且.ct ions accidentelles


Elévation 二 n s 0 均 et .

Matériaux 5o llicitations
Le béton est un C30/37 . 5a r在 s i stance caract在 ristique mesurèe Sl!'
cylindre est fck = 30 MPa 三 d escente de charges est présentée sous la forme d'un tableau .
Les aciers ont une limite d' 是 lasticité 儿k = 500 MPa.

182 183
, ~
Poteaux et voiles
R è g le s a ppl ica bl e s a ux é l éme n t s co u ran t s

-噩噩盟噩噩噩画画
So us le Rez.de.chaussée
Sous la ter ras se
立~ids propre de la da Jl e 195
Poids propre de la da Jl e
5,20 _ . _ 6, 80. .4, 80 ^ ' ^ . 5, 50 ::,o'ospropre de la poutre 12
5,00 (一→ 2 . 0-,,4.0- ←一一)(一→
2" 2 0 ,4 0 I -'~2 ) 1, 10= z工.-d s propre du poteau

5,00 x 6 ,40 x 5, 55 x 1, 10= 195 ~ :J() (2 , 50 - 0 ,40) = 8


Poids propre de la poutre go = 215
云 "i pe m entsur la da Jl e
4 , 80 ^ ,^ 5 , 50
2 ,00 (丁→ 0 , 40 ←'2 ) 1, 10 = 50 x 6 , 40 x 5, 55 x 1, 10 = g l = 59
2 ,00 x 5, 55 x 1, 10= 12 二=g e d'exploitation sur la da Jl e
丁立) x 6 ,40 x 5, 55 x 1, 10 =
Poids propre d u poteau q = 195 274 195 1 747 65 4 240 1 3 340
4 ,00 (3 ,40 - 0 ,40) = 12 ,s le niveau -1
gO = 2 19 "=,.-:;s propre go = 215
Équipement sur la da Jl e 二.":1i.I冒 e d'exploitation s ur la da Jl e
1, 50 x 6 ,4 0 x 5 , 55 x 1, 10= g l = 59 二三J x 6 , 40 x 5 , 55 x 1, 10=
Charge d'exploitation s ur la da Jl e q = 97 215 98 1 962 75 2 2 714 3 777
1,00 x 6 ,40 x 5, 55 x 1, 10 = q = 39 278 39 27 8 39 317 434 le niveau - 2
c5 propre de la da Jl e 195
Sous le n iveau 5 c> prop re de la poutre 12
Poids propre gO = 219 propre d u poteau
Équipement sur la da Jl e ‘:C (3, 30 . 0 ,40) = 12
0 , 50 x 6 ,40 x 5, 55 x 1, 10 = g l = 20
Charge d'exploitation sur la da Jl e
go = 219
士飞E!"lle d'exploitation sur la da Jl e
2 , 50 x 6 ,4 0 x 5, 55 x 1, 10= q = 97 239 98 5 17 137 654 903
R二 :x 6 , 40 x 5 , 55 x 1, 10=
q = 97 219 98 2 181 850 3 031 4 219
Sous le niveau 4
Poids propre et équ ipe ment g = 239
Charge d'exp loitation sur la da Jl e
q = 97 756 234 990 1 3 7二
2 , 50 x 6 ,4 0 x 5, 55 x 1, 10 = 239 98
£ VBlEursputlEKS dE POlds wopredE Ehaqmrliveau n Eormpondent
Sous le niveau 3 c harge5du ruveau proprErnent dit , a 5avoir dE la dalhet de |a
Poid s propre et 是q Ul pement g = 239 :C: ,_"tr e , et incluent celle du poteau de I'étage inférieur du niveau n - 1.
Charge d'e xploitation sur la da Jl e 白,, = 0,96 7
q = 97 239 98 995 322 1317 1 8r ~εm ent dit les charges repo rtées en pied du poteau du niveau infé-
2 , 50 x 6 ,4 0 x 5,55 x 1, 10 =
Sous le niveau 2
g = 239 二古巴E气nte de charges du niveau - 2 représente la c h arge en pied du
Poids propre et équ ipement
Charge d'exploitation s ur la da Jl e 由" = 0 ,900 æ u du n iveau -3. S'agissant au ni v eau - 3 d'un dallage sur terre-
2 , 50 x 6 ,40 x 5, 55 x 1, 10= q = 97 239 98 1 234 391 1 625 2 2王二 :".i3;飞 l e5 charges du niv eau - 3 ne se reportent pas sur le poteau .
Sous le niveau 1 -42on norma|a rdtat!lrnitE ultime que5upporte!e potEau du 「ez-de
Poids propre et équi pement g = 239 古平sé e 位'est合di re situé d a ns la hauteur du rez-de-chaussée , sous le
Charge d'exploitation sur la dalle
q = 97 239 98 1 47 3
ct" = 0,860
459 1 932 2 6--
;:h er du ni v eau 1) est N u 2677 kN . =
2 , 50 x 6 ,40 x 5, 55 x 1, 10 =

185
-- - -.-一一一」旦生
Règles a p plicables au x éléments couran t s Poteau x et voiles

Ju s tifications • Longueur de flambement :


-.a 10 呵 ueur de flamb旧E町
阳me
Calculs préliminaires :=é p l a çabl 巳 5 par :
• Hauteur libre
La hautEU 「 librEl E5t compteEd'aXE En axe , ou dedESSus de planEhEf = 0 , 51 / 11 +-主_1_ \ (1 牛二土_
2 _\
à dessus de plancher , soit 3 ,40 mètres. 飞 0 ,45 + k1) \ - , 0 , 45 十 k2 }

• Longueur efficace ou longueur de flambement • Longueur de flamber冒lent dans le plan vertical XOZ :
La longUEur denarylbement lo doltAtre detummee dans lES deux p|ans
principau x de flambement po臼 ibles XOZ et 丫OZ . Caract画 ristiques des éléments
Pour chaque plan de flamb巳 ment , on détermine les conditions d'encas-
trement en tête et en pied du poteau.
• Souplesse des encast rements :
UnE Pout「E isostatiqUE Soumlse a un rTlornmt M a unEEXtremltesubi
e
une rotation telle que : ·让 u teu r de la nervure 0,400 0, 400 0,400
3EI
M= 一 θ
3,400 5, 100 5, 900
Si la poutre est parfaitement encastrée à I'autre extr是 mít鱼, alors :
0,850 0 , 700
4EI 吨'
M=-.一 θ , -=:l ngueur entre points de mom ents nuls
- -11._-- . . __ 4, 33 5 4, 130
ce qui revie 川 à considé 阳 une portée ré创d

刨山u」
一JC 工
2rgeu r de la tab le de com pression 1, 267 1, 226
La souplesse de I'encast 陀 ment d'un poteau à chaque ext的利 ité i eS': ---,;-一-~--
'h
-.auteur de la table de com pression E

déterminée par : 0, 200 11 0,200


E 1n E1s 缸 re de la nervure 0, 160 0, 160 0 , 160
k; -= ~!
一--­
Is 工 s tance du centre de gravité de la nervure Ir 0, 200 0, 200 0, 200
-
1- 3 E1w 3 E1e 一 ,.
':'J e de la tabl e de co mpress ion
一+一
0, 173 0, 165
Les termes du
1" ,
… Ip
mérateur corr巳 spondent au poteau considéré et , le c二
是 chéant , au poteau adjacent situ 在 au-dessus ou au-dessous du pote a.-.
二.sta n ce
-工:Æ CE『D…
du ce ntre de gravité de la table
Wl p ress 1 o n
"-
0, 100 0 , 100
conslder- , susceptib|e de contrlbUEr a |a rotation au flambEmEnt 忌 "e totale " .
Lestermesdu denominateu 「 Eorre5pondEnt aux poutresdu planEh- 0, 160