Vous êtes sur la page 1sur 19

1 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

Université Mohamed Premier Oujda


Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales
Oujda

Master : Informatique Appliquée à l’Economie et la Gestion

Matière : Droit des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication

Exposé Sous le thème :

La liberté d’expression sur internet :


Ampleurs et Limites

 Réalisé par : Chorouq AYADI  Encadré par :

Siham ABDOUS M. SLASSI MOUTABIR Adil

Zaydane BENAMAR

Année Universitaire : 2018/2019


2 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

Liste des sigles et abréviations

OUA : Organisation de l’Union Africaine

PIDCP : Pacte International de Droits Civils et Politiques

PIDESC : Pacte International de Droits Économiques, Sociaux et Culturels

RSF : Reporters Sans Frontières

UNESCO : Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Culture et les Sciences
3 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

INTRODUCTION :

La liberté d'expression est un droit fondamental dans notre société. Il s'agit d'une tradition
laïque, républicaine et démocratique, qui a commencé à apparaître vers la fin du 18ème siècle.
Avant, cette liberté exclusive était réservée aux autorités royales, seigneuriales ou religieuses.

Après la parole dans l'antiquité, l'écriture au moyen âge et l'imprimerie à l'époque


contemporaine, internet est aujourd'hui une révolution pour la transmission d'informations et
d'idées. C’est une révolution pour l’humanité car il est la promesse d’un espace d’échange
d’informations, de communication, d’éducation, de liberté s’affranchissant de toutes les
frontières, géographiques, juridiques, voire morales. 1

Certes, la liberté d’expression est un des « droits les plus précieux de l’homme », selon
l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, mais elle doit
s’arrêter là où commence celle des autres.

Internet a changé notre façon de communiquer, de travailler et de jouer. Il a modifié nos


modes de vie et d’apprentissage, de participation et de protestation. La liberté d’expression sur
internet est essentielle si l’on veut comprendre le potentiel que revêtent les technologies de
l’information et de la communication pour améliorer la protection des droits de l’homme dans
le monde.

Du Printemps arabe au mouvement mondial « Occupy », la liberté d’expression sur


internet joue un rôle sans précédent dans des débats décisifs pour notre avenir. Parallèlement,
les Etats sont de plus en plus nombreux à recourir à internet pour espionner les journalistes et
les journalistes citoyens, poursuivre et emprisonner des blogueurs, et exercer une censure en
ligne.

Si l’expansion d’internet a engendré une croissance exponentielle des possibilités que


nous avons pour nous exprimer, elle a aussi multiplié les dangers qui menacent la liberté
d’expression. 2

1
https://www.etudier.com/dissertations/Libert%C3%A9-d'Expression-Sur-Internet/538996.html Date de
consultation : 01/02/2019
2
WOLFGANG Benedek et MATTHIAS Kettemann, Liberté d’expression et internet, page 13
4 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

En 2016, soit plus de trente ans après sa création, internet offre une image du monde sans
foi ni loi, permettant la diffusion du pire de ce que l’humanité a pu produire. Les sujets
d'actualité, de religion ou politique donnent lieu à une multiplication sur les réseaux sociaux de
messages d’apologie du terrorisme, de contestation de crimes contre l'humanité, de propos
racistes, antisémites, homophobes, diffamatoires, injurieux, dénigrants, de provocation à la
discrimination ou à la haine en raison de l’origine, de la religion ou de l’orientation sexuelle,
etc...

Tout un chacun peut créer un site internet, un blog, s’inscrire sur un forum ou un réseau
social où il peut exprimer ses croyances religieuses, ses opinions politiques, etc. Mais tout n’est
pas permis : la loi sur la liberté de la presse s’applique sur Internet et les règles sont les mêmes
concernant les atteintes aux tiers. Celles-ci sont constituées dès qu’il y a communication
publique des injures ou de la diffamation par exemple.

Toutes les atteintes à la liberté d’informer et de publier sont recensées par Reporters
sans frontières. Cette association internationale s’est donné pour mission de dénoncer les
violations de la liberté de la presse dans le monde, et de soutenir et défendre les journalistes
persécutés. Elle interpelle les consciences, agit pour les journalistes otages, mobilise les acteurs
institutionnels notamment en contribuant à l’adoption de textes plus respectueux des libertés
fondamentales, protège les journalistes sur le terrain, met en place des programmes pour un
Internet libre et des médias plus indépendants.3

Au Maroc l’expansion des NTIC a modifié les habitudes de consommations et de


diffusion de l’information. Blogueurs, activistes des réseaux sociaux, journalistes « citoyens »
De nouveaux acteurs médiatiques voient le jour, parallèlement au développement des médias
traditionnels sur la toile. Pour les auteurs de l’étude, le paysage médiatique évolue, mais les
« lignes rouges » persistent.

Depuis 2016, le Maroc a en effet perdu 2 places au classement de la liberté d’expression


de Reporters sans frontières (RSF), chutant ainsi à la 133e place, juste devant son voisin
algérien. Entre-temps, l’accès à Internet s’est démocratisé, permettant ainsi au royaume de se
hisser à la deuxième place des pays les plus connectés d’Afrique.4

3
https://www.reseau-canope.fr/je-dessine/liberte-dexpression.html : Date de consultation : 01/02/2019
4
https://telquel.ma/2017/09/14/lamdh-denonce-un-recul-de-la-liberte-dexpression-sur-le-net-au-
maroc_1560991 : Date de consultation : 01/02/2019
5 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

Problématique :

Comment se représente la liberté d’expression sur internet au Maroc ? Quels sont les
véritables droits des internautes ? La liberté d'expression sur internet a-t-elle des limites ?

Plan :

Dans un premier temps, on commencera par encadrer la liberté d’expression au niveau


international.

Ensuite, on présentera l’encadrement législative de la liberté d’expression à l’échelle national,


et on interviendra à donner une étude de cas spécifique à chaque niveau.

En conclusion, On finira par présenter nos résultats de recherche et perspectives.


6 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

Chapitre I: La liberté d’expression sur internet au niveau International

Section I : L’encadrement juridique de la liberté d’expression sur internet au niveau


international

L’Acte constitutif de l’Organisation de l’UNESCO invite les États membres tels que le
Maroc à travailler sur la protection et la promotion de la liberté d’expression, que ce soit en
ligne ou hors ligne.

L’UNESCO s’engage également à étudier les questions liées à la liberté d’expression et


à la vie privée, à l’accès, et à l’éthique sur l’Internet.5

A- La charte internationale des droits de l’homme de l’ONU

Le Royaume du Maroc, en tant que membre de l’Organisation des Nations Unies a adopté
la charte internationale des droits de l’homme ; et célèbre le 10 Décembre chaque année la
journée internationale des droits de l’Homme.

Cette charte adoptée en 1948, comprend la déclaration universelle des droits de l’Homme,
le pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, le pacte international
relatif aux droits civils et politiques et ses deux protocoles facultatifs.

Les membres des Nations Unies s’accordaient sur des principes écrits à l’article 18 et 19
permettant aux êtres humains jouir de leur Droit à la liberté de pensée, de conscience et de
religion, la liberté de manifester sa religion ainsi qu’à la Liberté d'expression et ses limites
; (conditions sous lesquelles cette liberté peut être restreinte).6

1- La Déclaration universelle des droits de l'homme

Il existe 30 articles signé et approuvé par les membres fondateurs de l'Organisation des
Nations unies et 50 Etas adoptent cette charte universelle dont le Maroc fait partie. Les textes
énoncent les droits fondamentaux de l’individu, leur reconnaissance, et leur respect par la loi.

En effet, on vous présente plutôt L’article 19 du Pacte international relatif aux droits
civils et politiques ratifié par le Maroc le 1979 et qui présente une formulation plus complète et
précise de la liberté d’expression.

2- Le pacte international relatif aux droits civils et politiques

L’article 19 stipule que :


✓ Nul ne peut être inquiété pour ses opinions.
✓ Toute personne a droit à la liberté d’expression ; ce droit comprend la liberté de
rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans

5
https://fr.unesco.org/70years/liberte_dexpression - Date de consultation : 02/02/2019
6
http://www.mission-maroc.ch/fr/pages/224.html- Date de consultation : 02/02/2019
7 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par
tout autre moyen de son choix.

L'exercice des libertés prévues au 2ème paragraphe du présent article comporte des
devoirs spéciaux et des responsabilités spéciales. Il peut en conséquence être soumis à certaines
restrictions qui doivent toutefois être expressément fixées par la loi et qui sont nécessaires :
✓ Au respect des droits ou de la réputation d’autrui ;
✓ A la sauvegarde de la sécurité nationale, de l'ordre public, de la santé ou de la moralité
publiques. 7

B- La Déclaration des principes de la liberté d’expression en Afrique

Le Maroc fait partie des Etats africains membres de L'OUA. La Commission Africaine
des Droits de l’Homme & des Peuples a conclu une Déclaration de Principes sur la Liberté
d’Expression en Afrique toute en réaffirmant l’article 9 de la Charte Africaine des Droits de
l’Homme et des Peuples qui est devenu L’instrument du Maroc depuis 1981, afin de rendre
effectif les droits de l’homme le continent africain.

1- Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples

1-1 La Garantie de la Liberté d’Expression

La Liberté d’expression et d’information, y compris le droit de chercher, de recevoir et


de communiquer des informations et idées de toute sorte, oralement, par écrit ou par impression,
sous forme artistique ou sous toute autre forme de communication, y compris à travers les
frontières, est un droit fondamental et inaliénable et un élément indispensable de la démocratie.
Tout individu doit avoir une chance égale pour exercer le droit à la liberté d’expression et à
l’accès à l’information, sans discrimination aucune.

1-2 L’atteinte à la Liberté d’Expression

Aucun individu ne doit faire l’objet d’une ingérence arbitraire à sa liberté d’expression.
Toute restriction à la liberté d’expression doit être imposée par la loi, servir un objectif légitime
et être nécessaire dans une société démocratique.8

7
Article 19 de la Déclaration Universelle des Droit de l'Homme

8
http://www.caidp.ci/uploads/8203d07460b97022a67512772eb7143a.pdf - Date de consultation : 27/01/2019
8 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

Section II : Cas pratique

Une peine de prison pour avoir joué à Pokémon GO

"Une nouvelle attaque contre la liberté d'expression"

On ne plaisante pas en Russie. Le jeune blogueur Ruslan Sokolovsky a été condamné à


la prison pour avoir joué à Pokémon GO dans une église.
Peu de temps après avoir posté une vidéo sur son compte YouTube, où 1 million de personnes
ont pu le voir jouer à l’application Pokémon GO sur son smartphone dans l’église de Tous-les-
Saints à Ekaterinbourg, le blogueur russe Ruslan Sokolovsky a été arrêté. Il fait aujourd’hui
l’objet de poursuites. Dans la communication officielle, on apprend que le jeune homme de 21
ans est accusé d’incitation à la haine et à l'offense envers la religion. En fonction des suites de
l'enquête, la détention pourrait aller jusqu’à cinq ans.
Enfin, la sentence est tombée. Ruslan Sokolovsky a été condamné à trois ans et demi de
prison avec sursis, auxquels s’ajoutent cent soixante heures de travaux d’intérêt général et
une interdiction de participation à une manifestation publique. L’avocat précise que ce n’est
pas tout. Son client rejoignant la liste des extrémistes, "ses cartes bancaires vont être bloquées,
ses déplacements seront limités". La condamnation n’est donc pas anodine. Elle s’explique par
le fait que la justice a également tenu compte de vidéos s’attaquant à Kirill, le chef de
l’Église orthodoxe en Russie, aux musulmans et aux féministes.

Officiellement, il s’agit donc d’envoyer un message : on ne touche pas à la religion. Sergei


Nikitin, directeur d’Amnesty International en Russie, y voit surtout "une nouvelle attaque
contre la liberté d’expression". L’avocat prévoit en tout cas de faire appel de la décision.9

9
https://www.generation-nt.com/pokemon-go-eglise-russe-russie-peine-prison-ruslan-sokolovsky-offense-
religion-incitation-haine-actualite-1942369.html - Date de consultation : 02/02/2019
9 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

Chapitre II: La liberté d’expression sur internet au niveau International

En plus d’être protégée à l’échelon international, la liberté d’expression fait l’œuvre


d’une protection au niveau national ; ainsi les articles 25, 27 et 28 la Constitution marocaine
garantirent expressément la liberté d'expression sous toutes ses formes.

Toutefois cette liberté d'expression, n'est pas un droit absolu, De ce fait, elle est soumise
à certaines limitations qui doivent être expressément établies par la loi cela ressort d'ailleurs
très clairement de la lecture du code de la presse qui a encadré la liberté d’expression en posant
des restrictions afin de trouver un équilibre entre la liberté d’expression, la protection des
citoyens et le maintien de l’ordre public.

L’importance de la liberté d'expression a été également soulignée par la jurisprudence, et


ça dans les articles 91, 94 et 102 du code de la presse te de l’édition.10

Section I : Encadrement juridique de la liberté d'expression sur internet au niveau


National

A- Droits et libertés garanties par la constitution

Droits Texte juridique

• Liberté de pensée, d'opinion et d'expression sous toutes ses formes.


Article 25 de la
• Liberté de création, de publication et d'exposition en matière littéraire et
constitution
artistique et de recherche scientifique et technique.

• Droit d'accès à l'information détenue par l'administration publique, les


Article 27 de la
institutions élues et les organismes investis d'une mission de service
constitution
public.

• Droit d'exprimer et de diffuser librement et dans les seules limites prévues


Article 28 de la
par la loi, les informations, les idées et les opinions. (Voir ces limites dans
constitution
l’article 27 de la constitution)

10
http://jurismaroc.vraiforum.com/t846-la-liberte-d-expression-et-la-loi-antiterroriste-au-Maroc.htm - Date de
consultation : 03/02/2019
10 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

B- Limites soulignées par la constitution

Limites Texte juridique

• Ne pas porter atteinte à la défense nationale, la sûreté intérieure et


Article 27 de la
extérieure de l'État, la vie privée des personnes, ainsi que les droits et
constitution
libertés énoncés dans la Constitution

• La loi garantit l'accès à des moyens publics de communication en


Article 28 de la
respectant le pluralisme linguistique, culturel et politique de la société
Constitution
marocaine.

C- Droits et libertés garanties par La loi 88-13 relative à la presse et à l'édition

Droits Texte juridique

La liberté de publicité et de propagande est garantie dans la presse écrite ou Article 62 de La loi
électronique. 88-13 relative à la
presse et à l'édition

D- Limites soulignées par La loi 88-13 relative à la presse et à l'édition

Texte
Limite Sanction Texte juridique
juridique
La reproduction intégrale ou partielle des
contenus médiatiques électroniques Article 40 de
Sanctions prévues par
originaux, sans l'obtention d'une La loi 88-13
la législation relative
autorisation préalable du titulaire des relative à la
aux droits d'auteur et
droits, sauf la reproduction aux fins presse et à
droits voisins.
d'illustration et d'usage non commercial l'édition
dans le cadre de l'enseignement.
Il est interdit dans la presse écrite ou
électronique toute publicité portant :
Incitation à la haine, au terrorisme, aux Article 64 de
Article 70 de La
crimes de guerre, aux crimes contre La loi 88-13
loi 88-13
l'humanité, aux crimes de génocide ou de relative à la
Amende de 5.000 à relative à la
torture ; presse et à
20.000 DH presse et à
Atteinte et dénigrement des personnes en l'édition
l'édition
raison de leur religion, sexe ou couleur ;
Atteinte et dénigrement de la femme, ou
véhiculant un message de nature à
perpétuer les stéréotypes d'infériorité et la
11 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

discrimination sexiste à l'encontre de la


femme ;
Atteinte et dénigrement des enfants, ou
véhiculant un message susceptible de
porter préjudice à la personne du mineur,
entrainer son détournement, l'affecter ou
faire la propagande de la discrimination
contre les enfants en raison du genre ;
Atteinte et dénigrement des personnes en
situation de handicap
Utilisation illégale des données
personnelles et à des fins publicitaires.
Article 65 de Article 70 de La
La loi 88-13 loi 88-13
Amende de 5.000 à
La publicité mensongère ou trompeuse relative à la relative à la
20.000 DH
presse et à presse et à
l'édition l'édition
Le blocage du journal
électronique ou du
support électronique,
pour une durée d'un
mois s'il s'agit d'une
parution quotidienne,
hebdomadaire ou
bimensuelle ou de
deux éditions
Le journal électronique qui porte atteinte consécutives, si la
à la religion islamique ou au régime parution est
monarchique, incitation contre l'intégrité mensuelle,
territoriale du Royaume ou diffamation, trimestrielle.
Article 71 de Les articles 104
injure ou offense envers la vie privée de Semestrielle ou
La loi 88-13 et 106 de La loi
la personne du Roi, ou la personne de annuelle.
relative à la 88-13 relative à
l'Héritier du trône ou des membres de la Le président du
presse et à la presse et à
famille royale, ou porte violation au tribunal de première
l'édition l'édition
respect dû à la personne du Roi. instance compétent
Le journal électronique qui porte peut, sur demande du
provocation directe à commettre un crime ministère public ou de
ou un délit ou incite à la discrimination l'autorité
ou à la haine entre les personnes. gouvernementale
concernée, et en vertu
d'une décision en
référé rendue dans les
huit heures suivant la
réception de la
demande, bloquer
l'accès lorsqu'il s'agit
d'un journal
électronique
La publication, diffusion ou transmission, Article 72 de Amende de 20.000 à Article 72 de La
de mauvaise foi, une nouvelle fausse, des La loi 88-13 200.000 dirhams loi 88-13
12 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

allégations, des faits inexacts, des pièces relative à la relative à la


fabriquées ou falsifiées attribuées à des presse et à presse et à
tiers, lorsque ses actes auront troublé l'édition l'édition
l'ordre public ou suscité la frayeur parmi
la population par les différents moyens
d'information audiovisuelle ou
électronique et tout autre moyen utilisant
à cet effet un support électronique.
Article 72 de Article 72 de La
Publication, diffusion ou reproduction qui La loi 88-13 loi 88-13
a un quelconque impact sur la discipline relative à la Amende de 100.000 à relative à la
ou le moral des armées. presse et à 500.000 dirhams presse et à
l'édition l'édition

La provocation directe aux crimes relatifs


à l'homicide. À l'atteinte à l'intégrité
physique des individus, au terrorisme, au
Article 72 de Article 72 de La
vol, ou à la destruction ;
La loi 88-13 loi 88-13
L’apologie des crimes de guerre, des
relative à la Amende de 100.000 à relative à la
crimes contre l'humanité, des crimes de
presse et à 500.000 dirhams presse et à
génocide ou des crimes de terrorisme ;
l'édition l'édition
L’incitation directe à la haine ou à la
discrimination.
Par les différents moyens d'information
audiovisuelle ou électronique.
L'offense commise par les différents
moyens d'information audiovisuelle ou Article 72 de Article 72 de La
électronique envers les magistrats, les La loi 88-13 loi 88-13
Amende de 20.000 à
fonctionnaires et les chefs et agents de relative à la relative à la
100.000 dirhams
l'autorité publique lors de l'exercice de presse et à presse et à
leurs fonctions ou envers toute instance l'édition l'édition
organisée.
Les contenus médiatiques diffusant des
Article 73 de Article 74 de La
contenus érotiques ou pornographiques
La loi 88-13 loi 88-13
ou susceptibles d'être exploités en vue Amende de 50.000 à
relative à la relative à la
d'inciter au proxénétisme, à la 100.000 dirhams
presse et à presse et à
prostitution ou aux abus sexuels sur les
l'édition l'édition
mineurs.
Article 75 de
La publication, des débats de procès Article 78 de La
La loi 88-13
d'enfants ou les procès où sont impliqués Amende de 5.000 à loi 88-13
relative à la
des mineurs ainsi que les procès de toute 50.000 dirhams. relative à la
presse et à
nature des personnes majeures lorsque presse et à
l'édition
l'identification des enfants est possible. l'édition

La publication par tous moyens, de Article 75 de Article 78 de La


photographies ou de portraits de La loi 88-13 Amende de 5.000 à loi 88-13
personnes, ayant pour finalité la relative à la 50.000 dirhams. relative à la
divulgation à travers la reproduction de presse et à presse et à
tout ou partie des circonstances d'un l'édition l'édition
13 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

crime ou délit d'homicide, assassinat,


parricide, infanticide, empoisonnement,
menaces, coups et blessures, atteinte à la
moralité et aux mœurs publiques ou
séquestration.
Les comptes rendus des audiences Article 78 de La
Article 77 de
publiques des tribunaux peuvent être loi 88-13
La loi 88-13 Amende de 5.000 à
publiés à condition qu'ils respectent la relative à la
relative à la 50.000 dirhams.
présomption d'innocence et qu'ils soient presse et à
presse et à
fidèles à la réalité et conformes aux l'édition
l'édition
règlements en vigueur.
• Amende de
100.000 à 500.000
dirhams
• Le président du
tribunal compétent
peut sur
réquisition du
Exposé par voie électronique ou sur la Article 79 et ministère public le Article 79 de La
voie publique, et dans tout lieu ouvert au 80 de La loi blocage du loi 88-13
public les publications de toute nature, 88-13 relative contenu relative à la
incitant à la débauche, à la prostitution, à à la presse et à électronique. Si presse et à
la criminalité ou à la consommation ou au l'édition l'acte est commis à l'édition
trafic des stupéfiants, de psychotropes, de trois reprises
boissons alcooliques ou du tabac. durant la même
année, il est
procédé au
blocage du journal
électronique pour
une durée ne
dépassant pas trois
mois.
L'atteinte par les différents moyens Article 81 de Article 81 de La
d'information audiovisuelle ou La loi 88-13 loi 88-13
électronique à la personne et à la dignité relative à la Amende de l00.000 à relative à la
des chefs d'Etat, des chefs de presse et à 300.000 dirhams presse et à
gouvernement. Des ministres des affaires l'édition l'édition
étrangères des pays étrangers.
L'atteinte par les différents moyens Article 82 de La
Article 82 de loi 88-13
d'information audiovisuelle ou La loi 88-13
électronique à la personne et à la dignité Amende de 50.000 à relative à la
relative à la presse et à
des agents diplomatiques ou consulaires presse et à 200.000 dirhams
étrangers accrédités ou commissionnés l'édition
l'édition
auprès de Sa Majesté le Roi.
La diffamation commise par les différents
Article 84 de Article 84 de La
moyens d'information audiovisuelle ou Amende de 100.000 à
La loi 88-13 loi 88-13
électronique, envers les cours, les 200.000 dirhams
relative à la relative à la
tribunaux, les armées de terre, de mer ou
14 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

de l'air, les corps constitués ou organisés presse et à presse et à


ou les administrations publiques du l'édition l'édition
Maroc ou envers un ou plusieurs
ministres, à raison de leur fonction ou de
leur qualité, ou envers un fonctionnaire,
un agent dépositaire ou auxiliaire agent
de l'autorité publique, toute personne
chargée d'un service ou d'un mandat
public temporaire ou permanent, un
assesseur ou envers un témoin à raison de
sa déposition.
Article 84 de Article 84 de La
L'injure commise, par les mêmes moyens, La loi 88-13 loi 88-13
relative à la Amende de 5.000 à relative à la
contre les corps et les personnes désignés
presse et à 20.000 dirhams. presse et à
ci-dessus.
l'édition l'édition
Article 85 de Article 85 de La
La loi 88-13 loi 88-13
La diffamation commise envers les relative à la Amende de 10.000 à relative à la
particuliers par les mêmes moyens, presse et à 100.000 dirhams presse et à
l'édition l'édition
Article 85 de Article 85 de La
La loi 88-13 loi 88-13
L’injure commise de la même manière relative à la Amende de 10.000 à relative à la
contre les particuliers. presse et à 50.000 dirhams presse et à
l'édition l'édition

Diffamations ou injures dirigées contre la Article 88 de Article 88 de La


La loi 88-13 Les dispositions de loi 88-13
mémoire des morts lorsque les auteurs de
relative à la L'article 85 de la relative à la
ces diffamations ou injures auraient eu
presse et à présente loi sont presse et à
l'intention de porter atteinte à l'honneur
l'édition applicables l'édition
ou à la considération des héritiers vivants.
Toute imputation à une personne, dont
l'identification est rendue possible,
d'allégations infondées ou divulgation de Article 89 de Article 85 de La
faits, de photographies ou de vidéos à La loi 88-13 loi 88-13
relative à la Amende de 10.000 à relative à la
caractère intime de personnes ou en
presse et à 50.000 dirhams presse et à
rapport avec leur vie privée, sauf si cette
dernière a un lien étroit avec la vie l'édition l'édition
publique ou un impact sur la gestion de la
chose publique.
15 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

E- Jurisprudence dans les cas des infractions soulignés par le code de la presse

Le tribunal prend en considération dans l'évaluation de la réparation du préjudice moral et


matériel subi par une personne, du fait de l'atteinte à sa vie privée ou à son droit à l'image ou de
la diffamation ou l'injure, ce qui suit :

✓ Dans quelle mesure la mauvaise foi est établie ? ;


✓ Les circonstances de commission de l'acte préjudiciable ;
✓ Les éléments du préjudice et son degré ;
✓ L’adéquation entre l'indemnisation et le dommage subi conformément aux principes
généraux et aux expertises établies ;
✓ Le chiffre d'affaires de l'entreprise de presse.

La bonne foi du journaliste ne serait prise en considération, dans l'évaluation de la


réparation du préjudice qu'à condition qu'il ait procédé à l'investigation et l'enquête et que la
publication ne soit pas motivée par un intérêt personnel mais par l'intérêt général et que l'avis
de la partie concernée de la diffamation, de l'injure, et de l'atteinte à la vie privée et au droit à
l'image soit pris en considération. 11

Les infractions aux dispositions de la loi 88-13 relative à la presse et à l'édition sont de la
compétence du tribunal dans le ressort duquel se trouve le siège principal des publications
nationales ou des journaux électroniques, le lieu d'impression dans le cas où la responsabilité
de l'imprimeur est engagée, le domicile des auteurs d'articles ou le siège du bureau principal au
Maroc des journaux étrangers imprimés au Maroc.

Les infractions aux dispositions de la présente loi sont également de la compétence du


tribunal de première instance de Rabat en ce qui concerne les publications périodiques
importées ou celles dans le lieu d'impression n'a pu être reconnu.
Outre les cas de dispense de comparution légalement prévus, le directeur de publication
peut demander d'être dispensé de comparaître devant le tribunal par lettre motivée portant la
preuve sur les raisons juridiques justifiant la non-comparution.

Dans ce cas, le tribunal décide d'entendre les autres parties en procès ou reporte leur audition.12

Le tribunal apprécie les circonstances atténuantes dans tous les cas prévus par la
présente loi.13

11
Article 91 de la Loi 88-13 relative à la presse et à l'édition
12
Article 94 de la Loi 88-13 relative à la presse et à l'édition
13
Article 102 de la Loi 88-13 relative à la presse et à l'édition
16 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

Section II : Cas pratique

Le mouvement de boycott atypique contre des marques de grande consommation au


Maroc

Depuis vendredi 20 avril 2018, des appels au boycott ont pris de l'ampleur sur les réseaux
sociaux. Ils visent trois secteurs et trois marques leaders : Sidi Ali, Afriquia et Danone.

L’appel au boycott de marques n’est pas vraiment nouveau au Maroc. Mais cette fois-ci,
il a pris plus d’ampleur que les actions passées, qui étaient restées confidentielles. Ce nouveau
boycott est porté par le réseau Facebook. Il présente des caractéristiques qui en font un
phénomène atypique et pour le moment inclassable.

L’appel est parti, de deux pages Facebook, presque concomitamment. Le premier hashtag
était #laisse_le_cailler (#khalih_yrib). La première cible a été le lait, puis plus précisément
Centrale Danone. Le mouvement a gagné une petite visibilité au début et a été élargi à Afriquia
et Sidi Ali comme cibles. Des chaînes TV étrangères en langue arabe l'ont annoncé. 14

Très attendue, la première réponse officielle du gouvernement au boycott ne semble pas


avoir plu aux consommateurs. Après deux semaines de silence, le porte-parole du
gouvernement, Mustapha El Khalfi, a transmis le message jeudi 10 mai 2018, lors d’un point
de presse tenu à l’issue du Conseil du gouvernement, concernant le boycott des trois marques
précitées.

El Khalfi a estimé que les consommateurs qui ont suivi le mouvement de boycott se sont
basés sur des données erronées, et que “la loi s’appliquerait, ceci entrant dans le domaine de la
liberté d’opinion, mais touchant également l’économie du pays.

Il a notamment annoncé à la presse la possibilité de poursuivre en justice “les propagateurs


de fake news”, s’appuyant sur l’article 72 du Code de la presse qui punit toute personnes
diffusant des données erronées. Un communiqué officiel a également été publié le jour même
pour prévenir les citoyens que le gouvernement ne “tolérera pas l’utilisation des réseaux sociaux
pour publier des fausses informations et des rumeurs à même de porter préjudice aux acquis
réalisés au Maroc”.

Pour rappel, la campagne de boycott a pris une ampleur inattendue grâce aux réseaux
sociaux, et fédère depuis fin avril 2018 de nombreux Marocains sur la toile. C’est donc de
manière assez attendue que l’annonce a suscité de nombreuses réactions du côté des internautes,
qui regrettent que le gouvernement ait pris le parti des entreprises et non du peuple, et dénoncent
la violation de leur liberté d’expression. 15

14
https://www.medias24.com/MAROC/ECONOMIE/ECONOMIE/182471-Un-mouvement-de-boycott-atypique-
contre-des-marques-de-grande-consommation-au-Maroc.html Date de consultation : 03/02/2019

15
https://www.huffpostmaghreb.com/entry/boycott-quand-la-twittosphere-reagit-aux-propos-del-
khalfi_mg_5af5c044e4b032b10bfa47c8 Date de consultation : 03/02/2019
17 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

Conclusion

En Conclurons et comme on a pu saisir que la liberté d’expression sur internet est un sujet
d’actualité, large, et qui peut comporter plusieurs angles d’analyse.

On a levé le voile sur les différentes dispositions légales au niveau national et international
prises par le Maroc à fin d’encadrer cette liberté en tant qu’une société démocratique par des
règles qui s’impose à cette liberté pour éviter qu’elle soit d’abord auto détruite, pour veiller à
la sécurité nationale, à l’intégrité territoire, à la sureté publique, à la défense de l’homme, à la
prévention de crimes, à la protection de la santé, du moral, de la réputation de droit d’autrui.

Tout ça prouve que le Maroc tient une forte volonté de consolider un Etat de droit,
cependant la liberté d’expression sur internet exige davantage d’efforts et de progrès.

À l’issue de nos recherches sur ce sujet, les idées centrales qui ressort de notre analyse est
que la liberté d’expression n’est pas absolue et les propos jugés qui porte atteinte à la dignité
des personnes sont condamnés par la loi, ainsi il faut retenir qu’il existe une très fine frontière
entre l’exécution sa liberté d’expression sur internet et la possibilité de tomber sur le coup de
la loi pénale et d’être puni.

Et c’est d'ici que nos résultats de recherche sont inspirés :

1- La liberté de presse n’est pas garantie dans son intégrité ;


2- Le volet légal évolue à un rythme inférieur que celui avec lequel se développe l’internet
(Réseaux sociaux) ;
3- Un manque dans les moyens de contrôle ce qui engendre à un manque d’encadrement
dans les mesures d’application de la loi.

Ainsi que nos perspectives de recherche se posent comme suite :

➢ Quel dispositif le Maroc peut- il mobiliser devant un grand chantier juridique pour rester
à l’affût de la révolution technologique ?
18 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

Références

• WOLFGANG Benedek et MATTHIAS Kettemann, Liberté d’expression et internet,


page 13.

• https://www.etudier.com/dissertations/Libert%C3%A9-d'Expression-Sur-
Internet/538996.html

• https://www.reseau-canope.fr/je-dessine/liberte-dexpression.html

• https://telquel.ma/2017/09/14/lamdh-denonce-un-recul-de-la-liberte-dexpression-sur-
le-net-au-maroc_1560991
• https://fr.unesco.org/70years/liberte_dexpression

• http://www.mission-maroc.ch/fr/pages/224.html

• Article 19 de la Déclaration Universelle des Droit de l'Homme

• http://www.caidp.ci/uploads/8203d07460b97022a67512772eb7143a.pdf

• https://www.generation-nt.com/pokemon-go-eglise-russe-russie-peine-prison-ruslan-
sokolovsky-offense-religion-incitation-haine-actualite-1942369.html

• http://jurismaroc.vraiforum.com/t846-la-liberte-d-expression-et-la-loi-antiterroriste-
au-Maroc.htm

• Article 91 de la Loi 88-13 relative à la presse et à l'édition

• Article 94 de la Loi 88-13 relative à la presse et à l'édition

• Article 102 de la Loi 88-13 relative à la presse et à l'édition

• https://www.medias24.com/MAROC/ECONOMIE/ECONOMIE/182471-Un-
mouvement-de-boycott-atypique-contre-des-marques-de-grande-consommation-au-
Maroc.html
• https://www.huffpostmaghreb.com/entry/boycott-quand-la-twittosphere-reagit-aux-
propos-del-khalfi_mg_5af5c044e4b032b10bfa47c8
19 La liberté d’expression sur internet : Ampleurs et limites

Table des matières


Liste des sigles et abréviations ................................................................................................................ 2
INTRODUCTION : ..................................................................................................................................... 3
Chapitre I: La liberté d’expression sur internet au niveau International ................................................ 6
Section I : L’encadrement juridique de la liberté d’expression sur internet au niveau international
............................................................................................................................................................. 6
A- La charte internationale des droits de l’homme de l’ONU ............................................ 6
B- La Déclaration des principes de la liberté d’expression en Afrique ............................. 7
Section II : Cas pratique ..................................................................................................................... 8
Chapitre II: La liberté d’expression sur internet au niveau International ............................................... 9
Section I : Encadrement juridique de la liberté d'expression sur internet au niveau National ....... 9
A- Droits et libertés garanties par la constitution ................................................................ 9
B- Limites soulignées par la constitution............................................................................ 10
C- Droits et libertés garanties par La loi 88-13 relative à la presse et à l'édition ........... 10
D- Limites soulignées par La loi 88-13 relative à la presse et à l'édition ......................... 10
E- Jurisprudence dans les cas des infractions soulignés par le code de la presse ........... 15
Section II : Cas pratique ................................................................................................................... 16
Conclusion ............................................................................................................................................. 17
Références ............................................................................................................................................. 18