Vous êtes sur la page 1sur 5

Ecole Nationale d'Ingénieurs de Sfax 2017-2018

Département de Génie Mécanique Filières : GEM2


Correction du Devoir de Mécanique Vibratoire
Durée 1H30 - Documents non autorisés

Exercice 1 :
O
y
Une barre de section constante, de longueur L, de masse m est articulée à
son extrémité supérieure au point O. Cette barre est munie d’une sphère de
masse M et de rayon R dont le centre est situé à la distance h de O.
On déplace la barre de la position d’équilibre statique d’un petit angle 0
autour de O puis on la relâche à l’instant t0 pris comme origine des temps
(t0=0) avec une vitesse angulaire nulle. On suppose négligeables les effets h
dissipateurs d’énergie (au pivot en O, …). x
•G
1°)- Déterminer la position du centre de gravité du système «barre-sphère» L
noté G’. Déterminer le moment d’inertie J0z du système par rapport à l'axe
• G’
Oz.
Réponse : R
M
On a :
L
Mh + m
(M + m )OG = Mh + m L OG = 2
2 M +m
D'après le théorème de Huygens, on a :
Figure [1]
1 2
J Oz = mL2 + MR 2 + Mh 2
3 5
3°)- Donner l’expression de la pulsation propre 0 du système.
Réponse :
On a :

L'énergie potentielle Ep du système : E p =


1
(M + m)g OG  2
2
1
L'énergie cinétique Ec du système : EC = J Oz 2
2
La pulsation propre 0 du système est :

 L
 Mh + m  g
0 =
(M + m)g OG 0 =  2
J Oz 1 2 2
mL + MR 2 + Mh 2
3 5
4°)- Si R est très petit devant h, comment s'exprime cette pulsation? Que peut-on conclure?

1/5
Réponse :
Si R est très petit devant h, on aura :

 L
 Mh + m  g
0 = 
2
1 2
mL + Mh 2
3
5°)- Déterminer dans ce cas la position h (en fonction de L) de la sphère de masse M (et de petit rayon
R<<h) pour que l’on puisse assimiler le système à un pendule simple de masse M en mouvement plan à la
distance h de O (la masse m de la poutre n'étant pas négligeable).
Réponse :

 L  L
 Mh + m  g  Mh + m 
 2 1  L
0 = 
2 g 1 2 2
= =  Mh + m  h = mL + Mh
2
h= L
1 2
mL + Mh 2 h 1 2
mL + Mh 2 h  2 3 3
3 3
6°)- On se placera dans ce dernier cas de figure. On veut utiliser ce système dans un pendule destiné à
fonctionner dans une horloge. Le pendule doit par conséquent battre la seconde. En prenant pour la
constante g la valeur g=9.81 m/s2, que doit-être la valeur de h?
Réponse :
g h g
0 = T0 = 2 =1 h= A.N. : h=24.85 cm
h g 4 2

7°)- Donner l’expression de la réponse du système pour la valeur 0= 0.05 


Réponse :
 (t ) = A cos 0t + B sin 0t
D'après les C.I. ,  (t = 0) = 0.05 = A et (t = 0) = 0 = B0
 (t ) = 0.05  cos 0t

Exercice 2 :
On désire concevoir un amortisseur de choc pour un motocycle de masse 200 kg (figure 2a). La figure 2b
montre la courbe du déplacement résultant quand le motocycle est soumis à une vitesse initiale verticale
au passage d'un ralentisseur de route.
1)- Déterminer la raideur équivalente si la période amortie (ou pseudo période) est de 2 sec. On supposera
à ce niveau que le facteur d'amortissement réduit  est très petit devant l'unité ().

Réponses :

2/5
Raideur équivalente si la période amortie (ou pseudo période) est de 2 sec :
2 m 4 2 m 4 2 m m 2
Ta = Ta = k= k=
( ) ( )
2

1− 2 k 1−  2 k (
1 −  2 Ta2 ) 1− 2

Si  est très petit devant 1, k = 200 2  1974 N/m

2)- Déterminer le facteur d'amortissement réduit équivalent si l'amplitude x1 est réduite au quart sur une
x
durée de la moitié d'un cycle (c'est-à-dire x1.5 = 1 ). Vérifier si l'hypothèse adoptée à la question
4
précédente (à savoir ) reste valide.
Réponse :
Le facteur d'amortissement réduit équivalent si l'amplitude x 1 est réduite au quart sur une durée de la
x
moitié d'un cycle (c'est-à-dire x1.5 = 1 ) :
4
x1 = e − 0 t1
( A cos at1 + B sin at1 )
 T 
− 0  t1 + a    T   T 
x1.5 = e  2 
 A cos a  t1 + a  + B sin a  t1 + a  
  2  2 
Ta
− 0
x1.5 = e − 0 t1 e 2
( A cos(at1 +  ) + B sin (at1 +  ))
Ta
− 0
x1.5 = −e − 0 t1 e 2
( A cos at1 + B sin at1 )
x1.5 − 0
Ta
1 Ta 1  1
=e 2
= − 0 = ln − = ln  
x1 4 2 4 1−  2
4
1 1
Si  est très petit devant 1,  = − ln    0,44 : hypothèse non vérifiée !!!
 4
3)- Le facteur  n'étant pas petit devant l'unité, en donner en utilisant les développements adéquats une
meilleure approximation et recalculer la raideur équivalente de la suspension.
Réponse :
Le facteur  n'étant pas petit devant l'unité, cela nous incite à reprendre l'expression sans approximation :
 2 2 = (ln 1 4)2 (1 −  2 ) (
(ln 1 4)2 +  2  2 = (ln 1 4)2 ) =
− ln 1 4
 0,4038
(ln 1 4)2 +  2
4)- Compte tenu de cette nouvelle valeur de , recalculer la raideur équivalente de la suspension. Quelle
est l'erreur qu'on ferait si on avait adopté l'approximation  petit devant l'unité?
Réponse :

m 2
En conséquence, l'expression de la raideur k =
(1− 2 )
donne : k=2358,5 N/m

3/5
Figure 2 : Conception d'un amortisseur pour motocycle

2)- Retrouvez la vitesse initiale minimum qui mène à un déplacement maximal de 250 mm.

Réponse :
La vitesse initiale minimum qui mène à un déplacement maximal de 250 mm :
x(t ) = e− 0t ( A cos at + B sin at )
x (t ) = e− 0t − 0 ( A cos at + B sin at ) − a ( A sin at − B cos at )
Si à t=0, x(t = 0) = 0 , alors, A = 0 x(t ) = Be − 0 t sin at
x (t ) = Be − 0 t (− 0 sin at + a cos at )
 

T T  2 1− 2  2 1− 2
A t = a , x a  = Be sin = 250 mm , B = 250 e
4 4 2

1 1
− ln
x (t = 0) = Ba = 250 a e 2 1− 2
x (t = 0) = Ba = 250 a e 2 4

2 
x (t = 0) = Ba = 2  250 a x (t = 0) = Ba = 500 = 500
Ta 2

x(t = 0) = 0.785 m / sec

Exercice 3 :
On considère le système de la figure 3 formé par un
tambour de grande inertie I=60 kg m2 par rapport à son k
axe de révolution, de rayon R=0.5 m et d'une masse I
m=400 kg suspendue à un câble inextensible de masse
négligeable dont l'autre extrémité est reliée à un ressort de
raideur k=105 N/m. Le contact câble tambour est un
contact sans glissement.
m Position d'équilibre statique
4/5
x
Force

Figure 3
1)- Déterminer la pulsation propre du mouvement du
système.
Réponse :
1 1
Energie cinétique Ec : Ec = I 2 + mx 2 avec la relation x = R .
2 2
Ec = (I + mR2 ) 2
1
2
E p = k ( R )
1 2
Energie potentielle Ep :
2
kR2 k
La pulsation propre du mouvement du système est donc : 0 = 0 =
I + mR2 I
+m
R2
105  (0.5)
2

A.N. : 0 = 0 = 12,5 rad/sec


60 + 400  (0.5)
2

On applique à t=0 sur la masse une force F0=1000 N quasi statique, la déplaçant de sa position d'équilibre
puis on la libère subitement sans lui communiquer de vitesse initiale.
2)- Déterminer à partir de cet instant l'allure du mouvement de la masse.

Réponse:
 I 
Equation du mouvement (Lagrange) :  2 + m  x + kx = 0
R 
x(t ) = A cos 0t + B sin 0t
x (t ) = −0 A sin 0t + 0 B cos 0t
Les conditions initiales étant :
 
 x(t = 0) = 0 = 0.01 m
F F
A = 0 = 0.01 m
A t=0  k ,  k
 x (t = 0) = 0  B = 0
x(t ) = 0.01 cos(12.5 t )

5/5