Vous êtes sur la page 1sur 5

Ecole Nationale d'Ingénieurs de Sfax Année : 2013-2014

Département de Génie Mécanique Filière : GEM2

Correction du Devoir de Mécanique des Solides


- Durée : 1H 30 - Documents non Autorisés -

Exercice 1 : Etat de contraintes dans un cylindre



x3
L’état de contraintes dans le cylindre ci-contre est de
la forme: a

M2
 0 0  13  M1
 
( M )  ( M )  0 0  23  
  
 13  23  33  x1 , x 2 , x3  F
h
avec :

 13  
P
2

7 x12  x 22  k1 a 2 
a

6P x2
 23   2 x1 x 2 O
a

 33  k 2
P
h  x3 x1 
x1
a2
Dans ces expressions, P représente une constante
positive connue et k1 et k2 sont deux constantes à
déterminer.
Le cylindre est en équilibre statique, sa surface latérale n’est soumise à aucune force extérieure et
les forces de volume sont négligeables.
1- A partir des conditions aux limites et des équations d’équilibre, déterminer les valeurs de
k1 et k2 .
Réponse :
a) Equations d'équilibre local (forces de volume négligeables) :
0  0 Vérifiée
  14 P 6P P
div  0  ij , j  0  0  0 Vérifiée  2
x1  2 x1  k 2 2 x1  0
  a a a
 31,1 32 , 2   33, 3  0

k 2  20x1  0 k 2  20
b) Conditions aux limites :
- Sur la surface latérale (libre) : x1  a cos  , x 2  a sin  0  x3  h et 0    2 avec

n  cos  , sin  , 0  :
   P
 
6P
T   n  0 ,  13 cos    23 sin   0  2 7 x12  x 22  k1 a 2 cos   2 x1 x 2 sin   0
a a


P
2
  6P
7a 2 cos 2   a 2 sin 2   k1 a 2 cos   2 a 2 cos  sin 2   0
a a
7a cos   a sin   k1a   6a sin   0
2 2 2 2 2 2 2

7a 2 cos 2   7 a 2 sin 2   k1 a 2  0

k1  7
2- Donner l’expression du tenseur des contraintes dans la base principale pour M 1 a,0,h  et
M 2 0,0,h  . Déterminer les directions principales. Tracer le tricercle de Mohr en M2.
Réponse :
a) Pour M 1 a, 0, h  :

 13   23   33  0  (M 1 )  0
x , x , x 
1 2 3

En ce point, toutes les contraintes principales sont nulles et la base principale est x1 , x 2 , x3  
b) Pour M 2 0, 0, h  :

 0 0 7P 
 
 13  Pk1 ,  23   33  0  ( M 2 )  0 0 0 
 7P 0 0  x , x , x
  1 2 3  
En ce point, x 2 est une direction principale dont la contrainte principale correspondante  2  0 est

nulle. Les deux autres contraintes principales sont les racines de dét  M 2    I  0 
 0 7P  1  7 P

0  0 0 
7P
7P

0 
    7 P   0
2 2
 
 2  0
7P 0    7 P
 3
Les directions propres sont :
 0 0 7 P  x11   x11 
      
i)- Pour la contrainte principale  1  7 P ,  M 2 X 1  7 PX 1  0 0 0  x12   7 P x12 
 7 P 0 0  x  x 
  13   13 
 x11  1
 x13  x11    
T
  1 1 
  x12   x11  0  X1   0 
 x12  0 x  1  2 2
 13   
T
  1 1 
2i)- Pour la contrainte principale  3  7 P , on trouve : X3   0  
 2 2



-7P 0 7P

Tricercle de Mohr en M2

 
  
3- En tout point M  x1 , x 2 ,h  , donner le vecteur contrainte T ( M , x3 ) dans la direction x3 .

Déterminer les éléments de réduction en Gh  M 2 du torseur équivalent à l’action des contraintes

sur la face x3  h .
Réponse :
 
  
Le vecteur contrainte T ( M , x3 ) dans la direction x3 :

 P 2 
 0 0  x2 
 a2  0 
   6P  
T M , x 3   0 0  2 x1 x 2  0 
 a 
 P 2 6P  1 
  2 x2  x1 x 2 0 
 a a2 
   P 6P 
T

T M , x3     2 x 22  x1 x 2 0
 a a2 
    P 2 6P a 3 2 
T

F   T M , x3 dx1 dx 2    2
a

S  a

0
r 3 dr  cos 2  d
0

a 2 0
r dr 0 cos  sin  d 0



F    a2P 0 0
T


M2 est le centre de la section plane en x3=h. Le moment résultant M / M 2 des efforts surfaciques

appliqués en cette surface.


 x1   x 2 
2
    P    
M   M 2 M  T M , x3 dx1 dx 2 avec M 2 M   x1 , x 2 , 0  M   2   x 2    6 x1 x 2 dx1 dx 2
T T

a S   
0  0 
S

   
 6 x   
P  P 
M  2 2
1 x 2  x 23 dx1 dx 2 x3 M   2  x 2 6 x12  x 22 dx1 dx 2 x3 M / M2  0
a S a S

Exercice 3 :

Etant donné un solide élastique, continue et isotrope qui subit le champ de déplacement défini par
les composantes u1  3 x1 x 22 , u 2  2 x1 x 3 et u 3  x32  x1 x 2 .
1- Déterminer le tenseur des déformations résultat de ce champ de déplacement.
Réponse :
u u u

1
2
  

grad u  grad T u  11  1  3x 22 ,  22  2  0  33  3  2x3
x1 x 2 x3

1  u u  1  u u  1 1  u u  1
 12   1  2   3x1 x 2  x3 ,  13   1  3    x 2 et  23   2  3   x1
2  x 2 x1  2  x3 x1  2 2  x3 x 2  2

 1 
 3x2
2
3x1 x 2  x3  x2 
 2 
1
   3 x1 x 2  x3 0 x1 
 2 
 1 1 
  x2 x1 2 x3 
 2 2 

2- Vérifier qu'il s'agit bien d'un champ de déformations compatible.


Réponse :

 ij ,kk   kk ,ij   ik , jk   jk ,ik  0


i=j=1 : 6  0  3  3  0 Vérifiée
i=j=2 : 0  6  3  3  0 Vérifiée
i=j=3 : 0  0  0  0  0 Vérifiée
i=1, j=2 :  ij ,kk   kk ,ij   ik , jk   jk ,ik  0

i=1, j=3 :  ij ,kk   kk ,ij   ik , jk   jk ,ik  0

i=2, j=3 :  ij ,kk   kk ,ij   ik , jk   jk ,ik  0