Vous êtes sur la page 1sur 1

COUTS PARTIELS – APPLICATIONS -

APPLICATION 1
Il est prévu pour un atelier une production de 15 000 unités et un prix de vente de 1.5 €. Les charges envisagées pour
cette fabrication se répartiraient en charges fixes: 3 810 € et variables 17 150 €.
Etablir l'équation de la marge sur coûts variables et déterminer graphiquement le seuil de rentabilité. Calculer
le seuil de rentabilité.
APPLICATION 2
Le directeur de la comptabilité de la société MV a été amené à prévoir un reclassement des charges en charges fixes et
charges variables. Il a obtenu les résultats prévisionnels suivants, en ce qui concerne les charges pour l'année à venir.
Coûts de structure : 85 370.00 €
Coûts variables par unité produite : 0.09 €
Par ailleurs, il est prévu un coût de vente unitaire de 0.15 € et la capacité de production permet de fabriquer dans des
conditions normales 1 600 000 unités.
Déterminer le seuil de rentabilité. Quel est le nombre d'unités qui permet d'atteindre ce seuil de rentabilité?
En désignant par x le nombre d'unités à fabriquer et à vendre au cours de l'exercice, exprimer en fonction de x
le coût de revient unitaire y, en donnant d'abord l'allure générale de la courbe, x étant négatif ou positif, et
ensuite en se limitant à l'intervalle de production allant de 1 000 000 à 1 600 000 unités.
Utiliser le graphique précédent pour retrouver le nombre d'unités correspondant au seuil de rentabilité.
Indiquer dans une note l'intérêt que présente, pour la gestion de l'entreprise la classification en charges fixes et
en charges variables.
APPLICATION 3
Le Gand Hôtel du Languedoc Roussillon situé à Fois, en Ariège, est ouvert tout au long de l’année et comprend 120
chambres. Au cours des 12 dernières années, les taux d’occupation de cet hôtel ont été les suivants :
1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
0,75 0,65 0,85 0,75 0,80 0,80 0,85 0,75 0,80 0,90 0,90 0,80
En 2008, le prix moyen d’une chambre pour une nuit a été de 40 € en haute saison (Juillet, Août, Septembre, 15 jours
en Avril, 15 jours en décembre).
Le prix est de 30 € en basse saison.
Le coût variable moyen par chambre occupée et par nuit : 18 €. les coûts fixes s’élèvent à 300 000 € en 2008.
Pour l’exercice 2009, il est prévu une augmentation de 5% du prix moyen de location en haute et en basse saison, et une
augmentation de 10% du coût variable moyen par chambre occupée et par nuit. On prévoit d’autre part une majoration
des charges fixes de 30 000 €.
Sachant qu’en 2008, les taux d’occupation de l’hôtel ont été de 1 pendant les périodes de haute saison et de 0,68
pendant les autres périodes, à quelle date le seuil de rentabilité a-t-il été atteint ?
A quelle date le seuil de rentabilité sera-t-il atteint en 2009 ?

APPLICATION 4
Vous êtes consulté(e) par les propriétaires du Château « LA PRISELIERE » dans la région des Côtes de Bourg. Une
partie importante de la production de ce Château de 90 hectares (dont 30 sur 60 donnant droit à plantation sont
actuellement plantés en cépages de qualité) est commercialisée par correspondance auprès d’une clientèle du Nord de la
France. Le fichier des clients actifs est actuellement constitué de 10 000 adresses. Trois envois postaux sont réalisés par
an, avec un taux de réponse qui peut être estimé, dans des conditions normales et pour un prix moyen de 3.10 euros par
bouteille, à 8.5% par envoi, pour des commandes moyennes de 36 bouteilles de 75 cl. Le coût de revient de la bouteille
est de 2.30 euros (bouteille habillée et logée en cartons de 12- frais de conditionnement, 0.50 euros par bouteille).
Le rendement par hectare planté est de 45 hectolitres en moyenne. La production qui n’est pas commercialisée par
correspondance est cédée à un négociant de la place de Bordeaux, en vrac, pour un prix de 2.50 € le litre.
Les concurrents de la place commercialisent leurs produits (de qualité moyenne légèrement inférieure) et dans des
conditions de vente identiques (vente par correspondance à des particuliers) à des prix se situant dans une fourchette de
2.90 € à 3.50 €. A l’intérieur de cette fourchette de prix, on peut considérer que l’élasticité de la demande par rapport
aux prix est de 0,10 (variation de la demande/variation des prix = - 0,10).
On considère qu’un message envoyé à un client coûte à l’entreprise en moyenne 1.10 €. Les frais de transport des vins,
ainsi que la TVA pourront être négligés pour la suite de vos calculs.
Calculer le résultat global de l'entreprise dans des conditions normales de rendement et compte tenu des tarifs
retenus.
Quel est le prix de vente unitaire par bouteille qui permet de rentabiliser le circuit de distribution directe par
correspondance ?
Quel serait l'effet d'une baisse de 10% du prix de la bouteille proposée en VPC. Celui d'une hausse de 10% ?