Vous êtes sur la page 1sur 4

16. Avec quoi tu joues?

17. Avec quoi est-ce que tu joues?


18. Avec qui joues-tu?
19. Ira-t-il passer ses vacances au bord de la mer?
20. Pour quelle liste est-ce que vous votez?
21. Vous votez pour quelle liste?
22. Pour quelle liste votez-vous?
23. Comment l’accident s’est-il passé?

2. Au niveau phrastique, il y a deux types de questions ou


interrogations: t o t a l e s ou p r é d i c a t i v e s et p a r t i e ll
e s ou n o n - p r é d i c a t i v e s.

(1) Est-ce qu'il fera beau demain?


(2) Tu as faim?
(3) Qui frappe à la porte?
(4) Avec qui iras-tu en vacances?
(5) Qui connaissez-vous, parmi
tous ces gens?
(6) À qui destines-tu cette boîte de chocolats?
(7) Qu'estce
qu’il s'est passé?
(8) Qu'est-ce que tu lis?
(9) Êtes-vous fatigués de ce
long voyage?
(10) Savez-vous que Paul a échoué au concours
d’agrégation?
(11) À quoi rêves-tu?
(12) Pourriez-vous me dire votre
nom?
(13) Lequel de ces deux romans préfères-tu, Jacqueline?
(14) Qu'est-ce qu'il te prend, Paul?
(15) Pourquoi n'avez-vous pas terminé ce
travail?
Donnez à chacune de ces questions une réponse correcte.

3. Convertissez en interrogations totales (ou prédicatives) les énoncés


assertifs suivants:
1. Tu viendras voir Colette à l’hôpital. 2. Les malades ont besoin de repos. 3.
Vous avez l’envie de lire un policier. 4. Tu prends du café et un croissant au
petit déjeuner. 5. Il aime faire du ski quand il y a de la neige. 6. Vous avez
acheté cet appartement à crédit. 7. Il a beaucoup étudié ces derniers temps. 8.
Nous avons pris froid au retour des vacances. 9. Ton frère sait nager la brasse.
10. Marie aime les fleurs.
Donnez des réponses à ces questions. Est-ce que les réponses OUI / NON sont
les seules possibles?
Considérez, à ce sujet, les exemples suivants:
(A) - Viendra-t-il nous rendre visite ce soir?
- Probablement.
(B) - Est-ce que Marie est contente de sa voiture?
- Je ne saurais vous le dire.
(C) - Est-ce qu’il est enrhumé?
- Un peu.
(D) - Est-ce qu’il est fatigué?
- Peut-être.
4. Faites porter la question sur le constituant en caractères gras:
M o d è l e:
(A). Jean lit à haute voix ce texte _ Qui (est-ce qui) lit à haute
voix ce texte?
(B). Jean lit à haute voix ce texte _ Qu’est-ce que Jean lit à
haute voix?
118 Mariana TUÞESCU
(C). Jean lit à haute voix ce texte _ Comment Jean lit-il ce
texte?
(D). Jean lit à haute voix ce texte _ Est-ce que Jean lit
à haute voix ce texte?
(E). Il fait beau aujourd’hui _ Quel temps fait-il
aujourd’hui?
(F). Il naît un homme toutes les minutes _ Qu’est-ce
qu’il se passe toutes les minutes?
(G). Jean est venu puisque je l’ai vu _ D’où sais-tu que
Jean est venu?
1.Tu vas à la bibliothèque. 2. Vous rentrez vers sept heures du soir.
3. Mon voisin frappe à la porte. 4. Mon voisin frappe à la porte. 5. Mon
voisin frappe à la porte. 6. Elle a acheté de belles cerises au marché.
7. Ma soeur est malade. 8. Guy est ingénieur des ponts et chaussées. 9.
Les touristes achètent des posters et des estampes aux bouquinistes de la
Seine. 10. Tu parles à haute voix. 11. Tu habites au rez-de-chaussée
d’un grand immeuble. 12. Ils ont couru deux cent cinquante mètres.
13. Ce livre coûte quatre-vingts francs. 14. Je parle à mon fils. 16. Je lui
parle tout doucement. 15. Ils se sont approvisionnés de bois pour l’hiver.
16. Chateaubriand approvisionna en thèmes lyriques toute sa génération
(Brunetière). 17. La tante nous distribua les cadeaux au compte-gouttes.
18. Ma mère va mieux. 19. Vous avez lu ce texte plusieurs fois. 20. Vous
avez fait tout ce travail à l’oeil. 21. Vous avez fait tout ce travail à l’oeil. 22.
Vous avez fait tout ce travail à l’oeil. 23. Mes parents vivent dans cette
ville depuis dix ans. 24. Mes parents vivent dans cette ville depuis dix ans.
25. Ils ont déménagé il y a deux mois. 26. Il est venu voir sa mère parce
qu’il voulait lui demander de l’argent. 27. Paul est de retour puisqu’il y
a de la lumière chez lui. 28. Ces chauffards roulent à tombeau ouvert.
29. Ces chauffards roulent à tombeau ouvert. 30. Ces chauffards roulent à
tombeau ouvert. 31. Le chant du rossignol annonce le lever du soleil.
32. Le chant du rossignol annonce le lever du jour. 33. Il nous arrive à
chaque instant des malheurs. 34. Il nous arrive à chaque instant des
malheurs. 35. Il tombe une grêle d’injures, il tombe une pluie de
menaces. 36. Il s’inquiète de l’absence de nouvelles de son fils. 37. Il
attend des nouvelles de son petit-fils. 38. Sur ses vieux jours, la solitude
l’inquiéta. 39. Nous remercions nos parents de leurs grands sacrifices. 40.
Nous remercions nos ancêtres de l’héritage culturel qu’ils nous ont
légué. 41. Il y a cinq ans qu’il n’est plus allé à l’étranger. 42. Mon époux
n’aime pas conduire de nuit.
6. Posez des questions (interrogations partielles) pour avoir en réponse les
compléments circonstanciels des énoncés suivants:
1. MARDI SOIR, mon frère rentre tard. 2. Il parle BIEN le français.
3. Il était À L’ÉPOQUE ministre. 4. Il change DE VESTE. 5. Il ouvrit la
boîte D’UNE MAIN FIÉVREUSE. 6. La pluie tombe DRUE et MENUE.
7. Ils ont parlé CLAIR. 8. Je suis né DANS LA VILLE D’AUBAGNE,
SOUS LE GARLABAN COURONNE DE CHÈVRES, AU TEMPS DES
DERNIERS CHEVRIERS. (M.Pagnol) 9. Nous dînâmes TOUS LES
QUATRE en silence, puis j’aidai mon père À COUCHER LA PETITE
SOEUR. Ce fut une opération difficile, À CAUSE DU POT, DES LANGES
ET DE NOTRE PEUR DE LA CASSER. (M.Pagnol) 10. Les cigales
AUTOUR DE LA MAISON crépitent. COMME UN LIQUIDE MÉTAL, la
lumière coulait À TRAVERS LES PERSIENNES. Jean Péloueyre, LA
BOUCHE AMÈRE, se leva (Fr. Mauriac)
7. Quelle différence de style ou de niveau de langue sépare les phrases
suivantes?
1. a. Tu vas où?
b. Où est-ce que tu vas?
c. Où vas-tu?
2. a. Quand est-ce que nous partirons?
b. Quand partirons-nous?
c. Nous partirons quand?
3. a. Qui as-tu vu?
b. Qui est-ce que tu as vu?
c. Tu as vu qui?
4. a. Combien d’enfants ont-ils?
b. Combien d’enfants est-ce qu’ils ont?
c. Ils ont combien d’enfants?
5. a. Qu’est-ce?
b. Qu’est-ce que c’est?
c. C’est quoi?
8.