Vous êtes sur la page 1sur 3

Dipôle RL 4ème Sc-Math-Tech

-Raja Hammouda-

Exercice 1 :

Pour étudier expérimentalement la réponse d’un dipôle RL à un échelon de tension, on réalise


un circuit électrique en associant en série :
 Une bobine d’inductance L et de résistance r ;
 Un résistor de résistance R ;
 Un générateur de force électromotrice E = 6V.

L’évolution de la tension au cours du temps de la tension aux bornes de la bobine est donnée
par la relation u (t) = . + r.i
On enregistre à l’aide d’un système d’acquisition informatisé, l’intensité i du courant qui
traverse la bobine lorsqu’on ferme l’interrupteur K. Le résultat de l’enregistrement est donné
par la courbe ci-dessous :

1. a. Que peut-on dire de l’effet de la bobine sur l’établissement du courant ?


b. A partir de quelle date le courant induit s’annule dans la bobine ?
c. Quelle est la loi qui permet de déterminer le sens du courant induit ?
d. Comparer le sens du courant principal et celui du courant induit avant de
s’annuler.
2. a. Par application de la loi des mailles, établir l’expression de l’intensité I0 du courant
en régime permanent en fonction des grandeurs E, R et r.
b. Montrer que la valeur de la résistance totale du circuit est R + r = 100 Ω.
3. a. Que caractérise la constante de temps τ ?
b. Déterminer graphiquement la valeur de la constante de temps τ.
c. En déduire la valeur de L.
4. a. Etablir l’équation différentielle en i(t).
b. Vérifier que i(t) = (1 − ) est une solution de cette équation différentielle.
5. L’évolution de la tension ub aux bornes de la bobine ainsi que celle de la tension uR
aux bornes du conducteur ohmique au cours du temps est donnée par le graphe ci-
dessous.

1
Dipôle RL
a. Identifier les deux courbes.
b. Pourquoi la courbe 2 ne tend pas vers zéro lorsque t tend vers l’infini ?
c. Déterminer les valeurs des résistances R et r.
d. Représenter l’allure de la courbe donnant les variations de la f.é.m. d’auto-induction «
e » en fonction du temps.
Exercice 2 :
Le montage représenté ci-contre permet l'étude de Voie 1
L,r
A B Voie 2
rétablissement du courant dans un circuit comportant :
 Un générateur de f.é.m E= 3,8 V R
E
 une bobine d'inductance L et de résistance interne r
 Un conducteur ohmique de résistance R= 50Ω. M
i

Un ordinateur muni d'une carte d'acquisition permet d'enregistrer l'évolution des tensions E
aux bornes du générateur et uR aux bornes de conducteur ohmique.
A t = 0s l'interrupteur est fermé et l'acquisition commence. Le document ci-après représente le
graphe de ces tensions en fonction du temps.

uR

t(s)

1. Donner l'expression de la tension visualisée sur la voie 2 en fonction de l'intensité.


2. Donner la valeur numérique de I, intensité dans le circuit en régime permanent.
3. Etablir la relation notée (1) entre E, L, r, R, i et . En déduire une expression littérale
de I.
4. Calculer la résistance r de la bobine.
5. On modélise l'intensité du courant circulant dans le circuit au cours de son
établissement sous la forme i(t) = I (1 – e-kt). Les paramètres de modélisation donnés
par l'ordinateur sont I = 59,114.10-3 A et k = 59,585 s-1. (Le nombre de chiffres

2
Dipôle RL
donnés est celui de l'ordinateur; les unités sont celles du système international ; la
précision des mesures ne correspond pas à celle de l’affichage). La constante de temps
du circuit est =
a. Quelle est la dimension de k ? Justifier.
b. En utilisant la relation k. = 1, calculer la valeur numérique de L.
Exercice 3 :
On réalise un circuit électrique en série comportant un résistor de résistance R1 variable, une
bobine d’inductance L et de résistance interne r, un ampèremètre et un interrupteur K (figure
1). L’ensemble est alimenté par un générateur de tension de f.é.m E.
Un oscilloscope bicourbe permet de visualiser l’évolution au cours du temps des tensions uAM,
aux bornes de la branche du circuit AM et uR1 = uDM = R1. I, la tension aux bornes du dipôle
résistor lorsque sa résistance est réglée à une valeur R1 .
A l’instant t=0s, on ferme l’interrupteur k, les courbes traduisant l’évolution au cours du
temps de uAM et uDM sont données par la figure 2.

1. Montrer que l’équation différentielle qui régit l’évolution de la tension uR1, au cours du
temps s’écrit : 1 + uR1 = . E ; avec 1= . Nommer 1.

2. La solution de l’équation différentielle établie précédemment s’écrit :


uR1(t)= U01(1 - ) ; avec U01 la valeur de uR1 en régime permanent.
a. Montrer que la courbe (1) correspond à uR1 (t)
b. Donner la valeur de f.é.m E du générateur.
3. Lorsque le régime permanent est établi, l’ampèremètre indique la valeur I01 = 50mA.
a. Déterminer la valeur de la résistance R du résistor.
b. Montrer que l’expression de la résistance r de la bobine s’écrit : r =( – 1)R1.
Calculer la valeur de r.
c. Déterminer graphiquement la valeur de la constante de temps 1 et en déduire
la valeur de l’inductance L de la bobine.
4. Maintenant, on règle la résistance R1 à une valeur R2.
a. Dans le but d’atteindre plus lentement le régime permanent, dire en le justifiant
si l’on doit augmenter ou diminuer la valeur de la résistance R1.
b. Pour cette valeur R2 de la résistance R1, la constante de temps 2 est alors
2 = 2 1 . Déterminer, dans ce cas, la valeur de l’intensité du courant I02 en

régime permanent.

3
Dipôle RL

Vous aimerez peut-être aussi