Vous êtes sur la page 1sur 15

MODULE 2205 : CALCUL ET ANALYSE DES COÛTS

EXERCICES SUR LE CHAPITRE 5 – LES COÛTS COMPLETS

CAS KAO - COÛTS COMPLETS (SANS PRESTATIONS RÉCIPROQUES)

La chocolaterie KAO fabrique des tablettes de chocolat géantes à partir de deux matières premières : du cacao et du sucre. Vous
souhaitez mettre en place un système de calcul des coûts dans l’entreprise en adoptant la méthode des coûts complets.

Vous disposez des informations suivantes :


 les données de janvier N de la comptabilité générale en ANNEXE 1 ;
 les modalités de répartition des charges indirectes en ANNEXE 2.

ANNEXE 1 : INFORMATIONS CONCERNANT LE CALCUL DES COÛTS – JANVIER N

Achats de la période
13 000 kg de cacao à 1,20 € le kg
6 000 kg de sucre à 0,80 € le kg

Fabrication de la période
220 000 tablettes de chocolat ont été fabriquées et ont nécessité l’utilisation de 22 000 kg de matières premières.

Ventes de la période
Le chiffre d’affaires s’élève à 60 000 € pour 170 000 tablettes vendues.

ANNEXE 2 : MODALITÉS DE RÉPARTITION DES CHARGES INDIRECTES – JANVIER N

Éléments Totaux Gestion des Gestion des Approvision- Atelier 1 Atelier 2 Distribution
personnels matériels nement
Totaux après
répartition 6 050 600 1 500 1 200 1 300 850 600
primaire

Répartition
secondaire
Gestion des 40 % 30 % 25 % 25 %
personnels
Gestion des 36 % 26 % 27 % 11 %
matériels
TRAVAIL À FAIRE

1. Sur le tableau de l’ANNEXE 2, identifier les centres auxiliaires et les centres principaux. Justifier votre réponse.

2. Compléter le tableau de répartition des charges indirectes en ANNEXE A à partir des informations données en annexes 1 et 2. Arrondir
vos résultats à 3 décimales.

3. Sur votre copie, expliquer la signification du chiffre en gras sur l’ANNEXE A.

4. Calculer le coût d’achat du sucre et du cacao dans le tableau de l’ANNEXE B.

5. Sur votre copie, citer les autres coûts à calculer afin d’arriver au coût de revient.

L’entreprise KAO vous fournit les informations suivantes en complément de celles données en annexe 1 et 2 :
 Stock initial de tablettes de chocolat : 3 000 tablettes à 2,00 € l’unité
 Le coût de production des 220 000 tablettes produites pendant le mois de janvier est de 1,80 € l’unité.

6. Sachant que l’entreprise a opté pour la méthode du coût unitaire moyen pondéré fin de période, compléter la fiche de stock des tablettes
de chocolat de l’entreprise (ANNEXE C). Arrondir vos résultats à 3 décimales.

7. Après inventaire physique à la fin du mois de janvier, l’entreprise a compté 51 900 tablettes. Analyser ce résultat.

DUT GEA - MODULE 2205 - CALCUL ET ANALYSE DES COÛTS - EXERCICES SUR LE CHAPITRE 5 – 2013/2014 – C. ZAMBOTTO -1-
ANNEXE A - TABLEAU DE RÉPARTITION DES CHARGES INDIRECTES (À COMPLÉTER)
Totaux Gestion des Gestion des Approvision- Atelier 1 Atelier 2 Distribution
Eléments
personnels matériels nement
6 050 600 1 500 1 200 1 300 850 600
Totaux après
répartition
primaire

Répartition
secondaire
Gestion des - 600 240 180 150 150
personnels
Gestion des - 1500 540 390 405 165
matériels
Total 0 0 1 980 1 870 1 405 915
répartition
secondaire
10 € de 1 kg de 1 tablette de
Nature de matières matières 1 tablette
chocolat
l'unité d'œuvre premières premières vendue
fabriquée
achetées traitées

Nombre d'unités 2 040 22 000 220 000 170 000


d'œuvre /
Assiette de frais (13 000 x 1, 20
+6 000 x 0,80)/10
Coût d'unité 0,971 0,085 0,006 0,005
d'œuvre / Taux
de frais

ANNEXE B - COÛT D'ACHAT DU SUCRE ET DU CACAO DE JANVIER N (À COMPLÉTER)


Sucre Cacao
Éléments
Quantités Coût unitaire Montant Quantités Coût unitaire Montant

Charges directes

Sucre 6 000 0,80 4 800

Cacao 13 000 1,20 15 600

Charges indirectes

Centre 480 0,971 466,08 1 560 0,971 1 514,76


approvisionnement (6 000 x 0,8)/10 (13 000 x 1,2)/10
Coût d’achat 6 000 0,878 5 266,08 13 000 1,317 17 114,76

ANNEXE C – FICHE DE STOCK DES TABLETTES DE CHOCOLAT (À COMPLÉTER)


Entrées Éléments Sorties
Éléments
Quantités Coût unitaire Montant Quantités Coût unitaire Montant
3 000 2,00 6 000 Sorties 170 000 1,803 306 457
Stock initial
(Ventes)
Entrées 220 000 1,80 396 000 Stock final 53 000 1,803 95 543
(Production)
Totaux 223 000 1,803 402 000 Totaux 223 000 1,803 402 000

Pour éviter les problèmes d’arrondis, on fait : 170 000 x


402000/223000 53 000 x 402 000/223 000

DUT GEA - MODULE 2205 - CALCUL ET ANALYSE DES COÛTS - EXERCICES SUR LE CHAPITRE 5 – 2013/2014 – C. ZAMBOTTO -2-
CAS ARPIN (COÛTS COMPLETS AVEC PRESTATIONS RÉCIPROQUES ET STOCKS)

L’entreprise textile ARPIN a été créée en 1817 et est implantée à Sainte-Foy-


Tarentaise en Isère. Elle est spécialisée dans la fabrication de couvertures
qu’elle vend à des boutiques spécialisées.

A partir des matières premières, le fil de laine vierge et le fil acrylique, elle produit deux modèles
de couverture : l’un appelé Tradition en laine pure, l’autre appelé Moderne en acrylique.
Le fil de laine est acheté à des filatures locales. La laine provient d’élevages de la région et est sélectionnée pour sa couleur et
sa qualité. Le fil acrylique est importé. Il est stocké avant d’être tissé en couvertures dans un atelier de tissage. Les couvertures
obtenues sont teintes dans un atelier de teinture avant d’être terminées dans un atelier de piquage. Elles sont ensuite stockées
puis expédiées dans des cartons de 10.
Il n’y a aucun stockage intermédiaire entre l’atelier de tissage et l’atelier de piquage.

Le chef d’entreprise de la société ARPIN vous fournit un ensemble d’informations relatives à la production et aux ventes du mois
du novembre.

Annexe 1 – Informations relatives au mois de novembre

Production de novembre : Achats de novembre :

Tradition Moderne Fil de laine 60 000 m pour 19 200 €


Consommation de fil de laine 65 000 m Fil acrylique 40 000 m pour 8 000 €
Consommation de fil acrylique 30 000 m Ventes de novembre :
MOD à 12 € de l'heure 715 h 300 h
Heures machine du centre Tissage 350 h 250 h
Heures machine du centre Teinture 143 h 60 h Couverture Tradition 1 800 à 39 €
Production 2 000 unités 1 000 unités Couverture Moderne 800 à 25 €

État des stocks au 01/11


Fil de laine 10 000 m pour 3 200 € Les sorties de stocks sont valorisées au
Fil acrylique 2 000 m pour 400 €
coût unitaire moyen pondéré de fin
Couverture Tradition 100 à 23,70 € l'une
Couverture Moderne 200 à 19,35 € l'une de période.

Annexe 2 - Informations nécessaires à la répartition secondaire des charges indirectes


Gestion du Gestion du Approvision- Tissage Teinture Piquage Distribution Administra-
personnel matériel nement tion
Gestion du 10% 5% 25% 25% 25% 5% 5%
personnel
Gestion du 15% 15% 10% 10% 10% 15% 25%
matériel

TRAVAIL À FAIRE
1. Représenter le processus de production de l'entreprise. Compléter pour cela l’annexe A.
2. A partir des informations de l’annexe 2, justifier le montant des prestations réciproques entre les centres « Gestion
du Personnel » et « Gestion du matériel » qui apparait en annexe B.
3. Compléter le tableau de répartition des charges indirectes en annexe A. (Arrondir les coûts des unités d’œuvre à 3
chiffres après la virgule si nécessaire).
4. Expliquez le choix des unités d’œuvre des centres Tissage et Teinture.
5. Calculer le résultat analytique réalisé sur chaque modèle de couverture et le taux de profitabilité pour chacun des modèles.
6. Commenter vos résultats et proposer au moins 4 solutions à étudier pour améliorer la situation de l’entreprise
(Nuancer vos propositions).

DUT GEA - MODULE 2205 - CALCUL ET ANALYSE DES COÛTS - EXERCICES SUR LE CHAPITRE 5 – 2013/2014 – C. ZAMBOTTO -3-
1. Annexe A - Processus de production de l’entreprise ARPIN.

2. Justification du montant des prestations réciproques


Soit X le total des charges relatives au Centre Gestion du personnel
Soit Y le total des charges indirectes relatives au Centre Gestion du matériel
On a :
X = 4 684 + 0,15Y
Y = 6 860 + 0,10X

3. ANNEXE B -TABLEAU DE RÉPARTITION DES CHARGES INDIRECTES À COMPLÉTER (NOVEMBRE)


Gestion du Gestion du Approvision- Tissage Teinture Piquage Distribution Administration
personnel matériel nement
Totaux 4 684 6 860 2 794 12 806 5 926 5 606 4 082 6 720,40
primaires
Gestion du -5800 580 290 1 450 1 450 1 450 290 290
personnel
Gestion du 1116 -7440 1 116 744 744 744 1 116 1 860
matériel
Totaux - - 4 200 15 000 8 120 7 800 5 488 8 870,40
secondaires
1 carton Coût de
Unité d'œuvre m de fil acheté Heure machine Heure machine Unité fabriquée production des
expédié
produits vendus

Nombre 100000 600 203 3000 260 63360


d'unités
d'œuvre
Coût de l'unité 0,042 25 40 2,6 21,108 0,14
d'œuvre

4. L’UO choisie pour les centres Tissage et teinture est l’heure machine, ce qui sous entend que ces ateliers sont
fortement automatisés. Une entreprise artisanale aurait choisi l’heure de MOD.

5. Coût d’achat des fils


Fil de laine Fil acrylique
Charges Quantité Coût unitaire Montant Quantités Coût unitaire Montant
Directes
- Achats de fil 60 000 0,32 19 200 40 000 0,20 8 000
Indirectes
- Approvisionnement 60 000 0,042 2 520 40 000 0,042 1 680
COÛT D'ACHAT 60 000 0,362 21 720 40 000 0,242 9 680

Stock de fil de laine


Eléments Quantités Coût unitaire Montant Eléments Quantités Coût unitaire Montant
Stock initial 10 000 0,320 3 200 Sorties 65 000 0,356 23 140
Entrées 60 000 0,362 21 720 Stock final 5 000 0,356 1 780
Totaux 70 000 0,356 24 920 Total 70 000 0,356 24 920

DUT GEA - MODULE 2205 - CALCUL ET ANALYSE DES COÛTS - EXERCICES SUR LE CHAPITRE 5 – 2013/2014 – C. ZAMBOTTO -4-
Stock de fil acrylique
Eléments Quantités Coût unitaire Montant Eléments Quantités Coût unitaire Montant
Stock initial 2 000 0,200 400 Sorties 30 000 0,240 7 200
Entrées 40 000 0,242 9 680 Stock final 12 000 0,240 2 880
CUMP 42 000 0,240 10 080 Total 42 000 0,240 10 080

Coût de production des couvertures


Tradition Moderne
Charges Quantité Coût unitaire Montant Quantités Coût unitaire Montant
Directes
- Fil de laine 65 000 0,356 23 140
- Fil acrylique 30 000 0,240 7 200
- MOD 715 12,000 8 580 300 12,000 3 600
Indirectes
- Tissage 350 25,000 8 750 250 25,000 6 250
- Teinture 143 40,000 5 720 60 40,000 2 400
- Piquage 2 000 2,600 5 200 1 000 2,600 2 600
COÛT DE PRODUCTION 2 000 25,695 51 390 1 000 22,050 22 050
Stock de couvertures Tradition

Eléments Quantités Coût unitaire Montant Eléments Quantités Coût unitaire Montant
Stock initial 100 23,700 2 370 Sorties 1 800 25,600 46 080
Entrées 2 000 25,695 51 390 Stock final 300 25,600 7 680
CUMP 2 100 25,600 53 760 Total 2 100 25,600 53 760
Stock de couvertures Moderne

Eléments Quantités Coût unitaire Montant Eléments Quantités Coût unitaire Montant
Stock initial 200 19,350 3870Sorties 800 21,600 17280
Entrées 1000 22,050 22050 Stock final 400 21,600 8640
CUMP 1200 21,600 25920 Total 1200 21,600 25920

= coût de production des produits vendus, cela vous sert d’unité d’œuvre pour affecter les charges
indirectes liées au coût hors production

Coût hors production des couvertures


Tradition Moderne
Charges Quantité Coût unitaire Montant Quantités Coût unitaire Montant
Indirectes
- Distribution 180 21,108 3 799,44 80 21,108 1 688,64
- Administration 46 080 0,140 6 451,20 17 280 0,14 2 419,20
COÛT HORS PRODUCTION 1 800 5,695 10 250,64 800 5,135 4 107,84

Coût de revient des couvertures


Couverture Tradition Couverture Moderne
Charges Quantité Coût unitaire Montant Quantités Coût unitaire Montant
Coût de prod. Des 1 800 25,600 46 080,00 800 21,600 17 280,00
couvertures vendues
Coût hors production 1 800 5,695 10 250,64 800 5,135 4 107,84
Coût de revient 1 800 31,295 56 330,64 800 26,735 21 387,84
Calcul du résultat analytique

Couverture Tradition Couverture Moderne


Charges Quantité Coût unitaire Montant Quantités Coût unitaire Montant
Chiffre d'affaires 1 800 39,000 70 200,00 800 25,000 20 000,00
Coût de revient 1 800 31,295 56 330,64 800 26,735 21 387,84
RESULTAT 1 800 7,705 13 869,36 800 -1,735 -1 387,84

DUT GEA - MODULE 2205 - CALCUL ET ANALYSE DES COÛTS - EXERCICES SUR LE CHAPITRE 5 – 2013/2014 – C. ZAMBOTTO -5-
CAS POLDER – COÛTS COMPLETS AVEC PRESTATIONS RÉCIPROQUES, ENCOURS ET DÉCHETS

L'entreprise POLDER, installée à Barbâtre, sur l’île de Noirmoutier, fabrique des bagues et voudrait en connaître leur coût de
revient.
Un premier modèle de bague B1 est fabriqué dans l'atelier 1 à partir de perles et d'argent, un deuxième modèle B2, plus
ouvragé, est fabriqué dans l'atelier 2 où il est serti.
En fin de période, des en-cours peuvent exister dans les ateliers, par exemple des perles préparées ou des anneaux sans perles.
Au cours du processus de production, l'atelier 2 produit des déchets que l'entreprise vend.
L'activité du mois de mars vous est présentée en annexe.

1. Calculer les coûts de production des bagues B1 et B2.


2. Calculer les coûts de revient des bagues B1 et B2, ainsi que les résultats analytiques (ANNEXE A).
3. Commenter les résultats obtenus et proposer éventuellement des mesures à prendre.

NB : Les calculs seront arrondis au centime le plus proche.


Les sorties de stocks sont évaluées au coût moyen pondéré de la période.

ANNEXE
Achats du mois :
 Perles : 20 000 unités pour 38 000 €.
 Argent : 6 000 unités pour 10 200 €.

L'activité du mois a nécessité :


 Pour les bagues B1 : 20 000 perles ;
4 000 unités d'argent ;
6 mn de MOD par bague achevée à 50 € l'heure, charges sociales comprises.
 Pour les bagues B2 : 3 000 perles ;
1 600 unités d'argent ;
Il est passé 2,5 fois plus de temps par bague achevée que pour B1, à 60 € l'heure, charges sociales
comprises.
En-cours :
 Atelier 1 : 4 250 € le 1er mars ; 10 150 € le 31 mars.
 Atelier 2 : 2 200 € le 1er mars ; 1 804 € le 31 mars.

Production achevée :
 23 000 bagues B1.
 2 400 bagues B2.

Ventes du mois :
 21 600 bagues B1 à 18 € l'une.
 3 200 bagues B2 à 37 € l'une.
 Le produit de la vente de déchets provenant de l'atelier 2 s'élève à 2 000 €.

Tableau d'analyse des charges indirectes du mois


Charges Gestion Gestion Approvi- Atelier 1 Atelier 2 Distribution Adminis-
personnel matériel sionnement tration
Totaux primaires 11 100,00 6 600,00 7 400,00 42 150,00 8 400,00 20 716,00 4 181,60
Répartition :
Gestion du personnel 20% 10% 50% 10% 10%
Gestion du matériel 10% 20% 40% 20% 10%
Totaux secondaires
Unités d'œuvre et Unité Heure Heure Nombre 1 € de
d'unités
assiette de frais achetée de MOD de MOD CPPV
vendues
Nombre d'unités d'œuvre
ou montant de l'assiette de frais
Coût de l'unité d'œuvre ou taux de frais

Nota. MOD = Main d'œuvre directe. CPPV = Coût de production des produits vendus.

DUT GEA - MODULE 2205 - CALCUL ET ANALYSE DES COÛTS - EXERCICES SUR LE CHAPITRE 5 – 2013/2014 – C. ZAMBOTTO -6-
État des stocks
er
1 mars 31 mars
Perles 5 000 perles pour 9 250 €. 2 100 perles
Argent 3 000 unités pour 4 860 €. 3 400 unités
Bagues B1 3 000 bagues pour 28 400 €. 4 200 bagues
Bagues B2. 1 800 bagues pour 50 910 € 1 000 bagues

ANNEXE A – CALCUL DU COÛT DE REVIENT COMPLET DES BAGUES

Coût d’achat de la période


Eléments Perles Argent
Quantité CU Montant Quantité CU Montant
Achats 20 000 1,90 38 000 6 000 1,70 10 200
Centre approvisonnement 20 000 0,40 8 000 6 000 0,40 2 400
Total 20 000 2,30 46 000 6 000 2,10 12 600

Comptes de stocks de matières et fournitures

Stock de perles
Libellé Quantité CU Montant Libellé Quantité CU Montant
Stock initial 5 000 1,85 9 250 Sorties 23 000 2,21 50 830
Entrées 20 000 2,30 46 000 Stock final 2 100 2,21 4 641
Différence 100 2,21 221
inventaire
(boni)
Total 25 100 2,21 55 471 Total 25 100 2,21 55 471
Stock d’argent

Libellé Quantité CU Montant Libellé Quantité CU Montant


Stock initial 3 000 1,62 4 860Sorties 5 600 1,94 10 864
Entrées 6 000 2,10 12 600Stock final 3 400 1,94 6 596
Total 9 000 1,94 17 460Total 9 000 1,94 17 460

Coût de production des bagues

Remarque : Le produit de la vente des déchets vient en diminution du coût de production du produit principal, les bagues B2.

Eléments B1 B2
Quantité CU Montant Quantité CU Montant
Encours début 4 250 2 200
Perles utilisées 20 000 2,21 44 200 3 000 2,21 6 630
Argent 4 000 1,94 7 760 1 600 1,94 3 104
MOD 2 300 50,00 115 000 600 60,00 36 000
Atelier 1 2 300 22,50 51 750
Atelier 2 600 19,00 11 400
Encours fin -10 150 -1 804
Déchets 0 -2 000
Total 23 000 9,25 212 810 2 400 23,14 55 530

DUT GEA - MODULE 2205 - CALCUL ET ANALYSE DES COÛTS - EXERCICES SUR LE CHAPITRE 5 – 2013/2014 – C. ZAMBOTTO -7-
Comptes de stocks de produits finis

Stock de bagues B1
Libellé Quantité CU Montant Libellé Quantité CU Montant
Stock initial 3 000 9,47 28 400Sorties 21 600 9,28 200 448
Entrées 23 000 9,25 212 810Stock final 4 200 9,28 38 976
Différence
inventaire 200 1 786
Total 26 000 9,28 241 210Total 26 000 9,28 241 210

Remarque : c’est la différence d’inventaire qui supporte l’écart dû aux arrondis ; elle est évaluée par différence.

Stock de bagues B2
Libellé Quantité CU Montant Libellé Quantité CU Montant
Stock initial 1 800 28,28 50 910Sorties 3 200 25,34 81 088
Entrées 2 400 23,14 55 530Stock final 1 000 25,34 25 352
Total 4 200 25,34 106 440Total 4 200 25,34 106 440

Coûts de revient

Coût de production des produits finis vendus : 200 448 € pour B1 et 81 088 € pour B2.

Produits B1 B2
Quantité PU Montant Quantité PU Montant
Coût de production 21 600 9,28 200 448,00 3 200 25,34 81 088,00
Coût de distribution 21 600 0,92 19 872,00 3 200 0,92 2 944,00
Administration 200 448 1,49% 2 986,68 81 088 1,49% 1 208,21
Coût de revient 21 600 10,34 223 306,68 3 200 26,64 85 240,21
Résultats analytiques

Produits B1 B2
Quantité PU Montant Quantité PU Montant
Chiffre d'affaires 21 600 18,00 388 800,00 3 200 37,00 118 400,00
Coût de revient 21 600 10,34 223 306,68 3 200 26,64 85 240,21
Résultat analytique 21 600 7,66 165 493,32 3 200 10,36 33 159,79

Résultat global de l’entreprise : 198 653,11 € soit environ 39% du chiffre d’affaires.
Le taux de profitabilité est de plus de 42 % pour les bagues B1 et de plus de 28 % pour les modèles

B2. Solutions envisagées

DUT GEA - MODULE 2205 - CALCUL ET ANALYSE DES COÛTS - EXERCICES SUR LE CHAPITRE 5 – 2013/2014 – C. ZAMBOTTO -8-
CAS SAUCE (EN AUTOCORRECTION)

La société SAUCE produit des bocaux de sauce tomate BIO.


Des bocaux en verre sont achetés auprès d’une société qui utilise uniquement des matières recyclées.
Ils ne sont pas stockés avant d’être utilisés dans le processus de production.
Les tomates BIO sont achetées auprès de producteurs du sud de la France. Elles ne font pas l’objet de stockage. Elles
sont ensuite épépinées. Le poids des tomates épépinées représente 80 % du poids des tomates achetées. La préparation
est ensuite mixée puis conditionnée en bocaux de 250 g.
Il n’y a pas de déperdition de poids sur la préparation après l’atelier épépinage.
Les bocaux de sauce tomate BIO sont ensuite stockés avant d’être vendus.

Yacine, contrôleur de gestion au sein de la société SAUCE vous fournit les informations suivantes :
 les données de janvier N de la comptabilité générale en annexe 1 ;
 les modalités de répartition des charges indirectes en annexe 2.

Annexe 1 : informations concernant le calcul des coûts – janvier N


Achats de la période
 10 000 kg de tomates Bio à 1,20 € le kg.
 Les achats de la période ont nécessité 20 heures de main d’œuvre directe d’approvisionnement à 9,00 € de l’heure.
 Bocaux vides à 0,10 € l’unité
Production
Les informations du contexte sont suffisantes pour déterminer le nombre de bocaux produits pendant la période.
(Pour rappel, 1 tonne = 1 000 kg et 1 kg = 1 000 g)
Ventes de la période
Il a été vendu 36 000 bocaux de sauce tomates BIO à 2,50 € l’unité.

Annexe 2 : Modalités de répartition des charges indirectes - janvier N


Éléments Totaux Énergie Entretien Approvision- Epépinage Mixage et Distribution
nement Conditionnement
Totaux
après 8 000 1 500 500 1 200 3 000 1 400 400
répartition
primaire
Énergie 10 % 40 % 30 % 20 %

Entretien 15 % 30 % 50 % 5%

Travail à faire

1. Pourquoi est-il nécessaire d’établir un tableau de répartition des charges indirectes ?

2. Compléter le tableau de répartition des charges indirectes en annexe A à partir des informations données en annexes 1
et 2.

3. Calculer le coût d’achat des tomates achetées en janvier N. Compléter pour cela l’annexe B.

4. Sachant que l’entreprise a opté pour la méthode du premier entré premier sorti pour valoriser ses sorties, compléter
la fiche de stocks de l’entreprise (ANNEXE C).

5. Quelle(s) autre(s) méthode(s) de valorisation des stocks connaissez-vous ? Vous semblent-t-elles plus appropriées
pour l’entreprise SAUCE ?

DUT GEA - MODULE 2205 - CALCUL ET ANALYSE DES COÛTS - EXERCICES SUR LE CHAPITRE 5 – 2013/2014 – C. ZAMBOTTO -9-
ANNEXE A: TABLEAU DE RÉPARTITION DES CHARGES INDIRECTES (À COMPLÉTER)
Éléments Totaux Énergie Entretien Approvision- Epépinage Mixage et Distribution
nement Conditionnement
Totaux
après 8 000 1 500 500 1 200 3 000 1 400 400
répartition
primaire
Énergie ………… …………… ………… …………… …………

Entretien ………… …………… …………… …………… …………

Total
répartition
secondaire ………… ………… …………… ………… …………… …………
Nature de 1 tonne de 1 tonne de 1 bocal de 10 € de
l'unité tomates tomates Sauce tomate BIO Chiffre
d'œuvre achetées épépinées produit d’affaires

Nombre
d'unités
d'œuvre …………… …………… …………… ……………
Coût d'unité
d'œuvre …………… …………… …………… ……………

ANNEXE B : TABLEAU DE CALCUL DU COÛT D’ACHAT DES TOMATES (À COMPLÉTER)

Éléments Quantités Coût unitaire Montant

ANNEXE C : FICHE DE STOCKS DES BOCAUX DE SAUCE TOMATE BIO - PEPS (À COMPLÉTER)
Entrées Sorties Stocks
Éléments Quantités CU Montant Quantités CU Montant Quantités CU Montant

DUT GEA - MODULE 2205 - CALCUL ET ANALYSE DES COÛTS - EXERCICES SUR LE CHAPITRE 5 – 2013/2014 – C. ZAMBOTTO - 10 -
CAS BIO KAKAO (COÛTS COMPLETS SANS STOCKS)

José FERNANDES dirige l’entreprise BIO KAKAO, qui est une chocolaterie BIO. Cette entreprise fabrique des produits de qualité
dont les deux produits phares sont :

- Les tablettes de chocolat noir BIO de dégustation (tablettes de 100g)


- Les tablettes de chocolat aux noisettes BIO (tablettes de 100g)

La production de tablettes de chocolat nécessite l’utilisation de pâte de cacao, de beurre de cacao, de sucre et de noisettes. Les
matières premières ne font pas l’objet de stockage. Elles sont assemblées dans un atelier de production. Il en ressort deux
sortes de tablettes de chocolat, ces deux produits finis ne font pas l’objet de stockage.

Chaque tablette nécessite la consommation de matières premières en proportions différentes :


Tablettes de chocolat noir BIO Tablettes de chocolat aux noisettes BIO
Pâte de Cacao 70 g 50 g
Beurre de Cacao 10 g 10 g
Sucre 20 g 20 g
Noisettes - 20 g

Les informations concernant le mois de mai sont synthétisées dans le tableau ci-dessous.
ACHATS PRODUCTION
Matièrespremières Pâte de cacao 1 700 kg à 10 € le kg Tablettes de chocolat noir 10 000 tablettes
Emballages Beurre de cacao 300 kg à 8 € le kg Tablettes de chocolat aux noisettes 20 000 tablettes
Sucre 600 kg à 0,24 € le kg PRIX DE VENTE
Noisettes 400 kg à 2,29 € le kg Tablettes de chocolat noir 1,20 € la tablette
30 000 à 6 € les 100 Tablettes de chocolat aux noisettes 1,10 € la tablette
On vous précise que la production du mois de mai a nécessité 300 heures de main d’œuvre directe (MOD) à 16 € de l’heure.
Ces heures de MOD se répartissent de la façon suivante : 42 % pour le chocolat noir et 58 % pour le chocolat aux noisettes.

Charges indirectes Total Centre auxiliaire Centres principaux


Entretien Approvision- Production Distribution
nement Administration
Achats non stockés 1450 40% 60%

Services exterieurs 640 50% 50%

Autres services exterieurs 900 9/45e 2/45e 18/45e 16/45e

Impôts et taxes 170 100%

Charges de personnel 2400 25% 5% 70%

Charges financières 80 25% 75%

Total répartition primaire 5640

Répartition Centre Entretien 10% 60% 30%

Total répartition secondaire


Nature de l'unité d'œuvre 1 kg de matière 1 heure de MOD Nombre de produits

première achetée * vendus


Nombre d'unités d'œuvre

Coût de l'unité d'œuvre

On considérera que les achats d'emballage ne font pas partie des matières premières ; ils seront
intégrés au coût de production et non au coût d'achat

Travail à faire :

1. Présenter le schéma du processus de production de l’entreprise BIO KAKAO. Vous y ferez apparaître le réseau
d’analyse des coûts de l’entreprise.
2. Compléter le tableau de répartition des charges indirectes ci-dessus.
3. Calculer le résultat analytique de l’entreprise pour chacun des 2 produits de l’entreprise.
4. Analyser les résultats obtenus et proposer des recommandations.
DUT GEA - MODULE 2205 - CALCUL ET ANALYSE DES COÛTS - EXERCICES SUR LE CHAPITRE 5 – 2013/2014 – C. ZAMBOTTO - 11 -
Calcul du coût d'achat de la pâte de cacao Calcul du coût d'achat du beurre de cacao
Quantité Prix unitaire Montant Quantité Prix unitaire Montant
Charges directes Charges directes

Charges indirectes Charges indirectes

Coût d'achat de Coût d'achat du


la pâte de cacao beurre de caco
Calcul du coût d'achat du sucre Calcul du coût d'achat des noisettes
Quantité Prix unitaire Montant Quantité Prix unitaire Montant
Charges directes Charges directes

Charges indirectes Charges indirectes

Coût d'achat du sucre Coût d'achat des


noisettes
Calcul du coût de production des tablettes fabriquées/vendues
Tablettes chocolat noir Tablettes chocolat noisettes
Quantité Prix unitaire Montant Quantité Prix unitaire Montant
Charges directes
Consommations 700 10,08 7 056 1000 10,08 10 080
de pâte de cacao
Consommations de 100 8,08 808 200 8,08 1 616
beurre de cacao
Consommations de 200 0,32 64 400 0,32 128
sucre
Consommations de 0 2,37 - 400 2,37 948
noisettes
Emballages 100 6,00 600 200 6,00 1 200
consommés
Main d'œuvre 126 16,00 2 016 174 16,00 2 784
directe
Charges indirectes
Centre Production 126 6,00 756 174 6,00 1 044
Coût de production des tablettes 10 000 1,130 11 300 20 000 0,890 17 800
Calcul du coût de revient des tablettes vendues
Tablettes chocolat noir Tablettes chocolat noisettes
Quantité Prix unitaire Montant Quantité Prix unitaire Montant
Coût de production 10 000 1,13 11 300 20 000 0,890 17 800
des tablettes vendues
Coût hors production
des tablettes
Charges indirectes
Centre distribution/ 10 000 0,12 1 200 20 000 0,12 2 400
adminitration
Coût de revient des tablettes 10 000 1,250 12 500 20 000 1,010 20 200

Calcul du résultat analytique


Tablettes chocolat noir Tablettes chocolat noisettes
Quantité Prix unitaire Montant Quantité Prix unitaire Montant
Chiffre d'affaires 10 000 1,20 12 000 20 000 1,100 22 000
- Coût de revient 10 000 1,25 12 500 20 000 1,010 20 200
Résultat analytique 10 000 -0,050 - 500 20 000 0,090 1 800

Analyse

DUT GEA - MODULE 2205 - CALCUL ET ANALYSE DES COÛTS - EXERCICES SUR LE CHAPITRE 5 – 2013/2014 – C. ZAMBOTTO - 12 -
CAS WOULITE – COÛTS COMPLETS AVEC ENCOURS (EN AUTOCORRECTION)

L’entreprise WOULITE fabrique deux pulls : le pull « SWAGGY » pour les adolescents et le pull « SPIRIT » pour les jeunes
adultes. L’entreprise achète de la laine qui permet l’élaboration des pulls dans un atelier tissage et des logos « SWAGGY » et «
SPIRIT » en tissu qui sont fixés aux pulls dans un atelier Couture. La laine achetée est stockée avant son emploi dans l’atelier
tissage. Les logos, par contre, sont livrés et utilisés directement dans l’atelier Couture. Les pulls sont stockés avant d’être
commercialisés.

M. BLANCO vous communique en annexe 1 les informations concernant les charges relatives au mois d’octobre N, et en annexe 2 le
tableau de répartition des charges indirectes du mois d’octobre N.
Calculez le coût de revient complet des pulls. Compléter pour cela l’annexe 3.

Annexe 1 : informations relatives aux charges du mois d’octobre

Achats du mois d’octobre


Laine
 13 500 Kg de laine à 1,36 €/Kg
 Frais de transport de la laine : 4 995
€. Logos
 600 logos « SWAGGY » pour un montant de 300 €
 400 logos « SPIRIT » pour un montant de 700 €.
 Autres charges directes d’approvisionnement : 600 € répartissables de manière égale entre les deux types de logos.

Stocks début octobre Encours Atelier couture


 Laine : 1500 kg pour un montant de 3 600 € er
Au 1 octobre : 1 800 €
 Pulls « SWAGGY » : 100 pour un montant de 11 542 € Au 30 octobre : 1 000 €
 Pulls « SPIRIT» : 200 pour un montant de 24 508 €

Consommations octobre
 13 000 kg de laine
 600 logos « SWAGGY » et 400 logos « SPIRIT »
 Atelier tissage : 800 heures de main d’œuvre directes à 12 € par heure
 Atelier couture : l’heure de main d’œuvre directe coute 13 €. Le
temps de montage du logo « SWAGGY» est de 0,10 heure. Le
temps de montage du logo « SPIRIT » est de 0,20 heure.

Production du mois d’octobre


 1 000 pulls (600 pulls « SWAGGY » et 400 pulls « SPIRIT »)

Ventes du mois d’octobre


650 pulls « SWAGGY» à 118 € l’unité.
500 pulls « SPIRIT» à 150 € l’unité.

Informations complémentaires
 Les représentants perçoivent une commission de 2 % sur les pulls « SWAGGY» et de 4 % sur les pulls « SPIRIT».
 L’entreprise utilise la méthode du coût unitaire moyen pondéré fin de période pour valoriser ses stocks.

TABLEAU DE REPARTITION DES CHARGES INDIRECTES DU MOIS D'OCTOBRE N.


Montant Centres opérationnels Centre de
des structure
charges Approvisionnement Tissage Couture Distribution Système
indirectes Laine Logos informatique et
administration
Répartition des 107 897,50 7 695,00 14 000,00 55 000,00 5 600,00 16 100,00
charges indirectes 9 502,50
Nom de l'unité Kg de laine Logo acheté Nbre de pulls Heure de main Nbre de pulls Coût de
d'œuvre achetée fabriqués d'œuvre vendus production des
pulls vendus
Nombre d'unité
d'œuvre ou montant
assiette de frais
Coût de l'unité
d'œuvre/taux de frais

DUT GEA - MODULE 2205 - CALCUL ET ANALYSE DES COÛTS - EXERCICES SUR LE CHAPITRE 5 – 2013/2014 – C. ZAMBOTTO - 13 -
……………………………………………….
Eléments Qté CU Montant

……………………………………………….
Eléments Logos SWAGGY Logos SPIRIT
Qté CU Montant Qté CU Montant

……………………………………………….
Eléments Qté CU Montant Eléments Qté CU Montant

……………………………………………….
Eléments Pulls SWAGGY Pulls SPIRIT
Qté CU Montant Qté CU Montant

……………………………………………….
Eléments Qté CU Montant Eléments Qté CU Montant

……………………………………………….

Eléments Qté CU Montant Eléments Qté CU Montant

……………………………………………….

Eléments Pulls SWAGGY Pulls SPIRIT


Qté CU Montant Qté CU Montant

DUT GEA - MODULE 2205 - CALCUL ET ANALYSE DES COÛTS - EXERCICES SUR LE CHAPITRE 5 – 2013/2014 – C. ZAMBOTTO - 14 -
……………………………………………….
Eléments Pulls SWAGGY Pulls SPIRIT
Qté CU Montant Qté CU Montant

……………………………………………….
Eléments Pulls SWAGGY Pulls SPIRIT
Qté CU Montant Qté CU Montant

Analyse des résultats :

DUT GEA - MODULE 2205 - CALCUL ET ANALYSE DES COÛTS - EXERCICES SUR LE CHAPITRE 5 – 2013/2014 – C. ZAMBOTTO - 15 -