Vous êtes sur la page 1sur 3

CERNOBAL, Bhopal, Valdez, Three Mile Island.

Ces noms évoquent des images de catastrophes


écologiques survenues dans diverses parties du monde. Chacune des catastrophes nous rappelle que
l'environnement est en danger.

Plusieurs spécialistes du domaine, ainsi que des particuliers, ont émis des avertissements à
cet égard. Certains ont fait connaître leur position en public. Un bibliothécaire britannique a été
enchaîné à un bulldozer pour protester contre la construction d'une route traversant une région au
fragile équilibre écologique. Deux Autochtones d'Australie ont mené une campagne pour protester
contre l'extraction d'uranium dans un parc national. Les opérations ont été arrêtées. Bien que bien
intentionnés, ces efforts ne sont pas toujours bien reçus. Par exemple, sous le régime soviétique, le
capitaine d'un navire s'inquiétait des fuites radioactives des réacteurs des sous-marins nucléaires
coulés. Lorsqu'il a publié la position de ces sous-marins, il a été arrêté.

Des signaux d'alarme ont également été émis par diverses organisations. Il s'agit notamment
de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture, du Programme des
Nations Unies pour l'environnement et de Greenpeace. Certains ne signalent des problèmes
environnementaux que lorsqu'ils sont liés à leur travail. D'autres ont assumé le rôle de vulgariser les
problèmes environnementaux brûlants. Greenpeace, une organisation bien connue, envoie des
militants dans des points chauds du monde entier pour porter à l'attention du public des questions
telles que le réchauffement climatique, les espèces menacées et les risques posés par les espèces
animales et végétales génétiquement modifiées.

Les progrès de l'industrie visent à nous faciliter la vie. À certains égards, c'est ce qui s'est
produit. Mais c'est ce "progrès" qui a aggravé les problèmes environnementaux de notre planète.
Nous bénéficions de toutes les inventions et avancées offertes par l'industrie, mais même leur
réalisation et leur utilisation ont souvent conduit à la destruction de certaines parties du globe.

Un exemple de ceci est la voiture. Avec l'aide de voitures, nous pouvons voyager plus
facilement et plus rapidement. Très peu aimeraient revenir à l'époque où les gens montaient en
voiture. Cependant, les transports modernes sont en partie responsables de nombreux problèmes.
L'un d'eux est le réchauffement climatique. L'homme a modifié la composition chimique de
l'atmosphère à l'aide d'inventions qui libèrent des millions de tonnes de gaz dans l'air. Ces gaz
seraient à l'origine de ce que l'on appelle l'effet de serre, qui conduit au réchauffement de
l'atmosphère. Au siècle dernier, les valeurs de température ont augmenté. L'Agence américaine de
protection de l'environnement (EPA) a déclaré que «les 10 années les plus chaudes du XXe siècle ont
toutes eu lieu au cours des 15 dernières années du siècle». Certains scientifiques pensent qu'au 21e
siècle, la température mondiale moyenne pourrait augmenter de 1,4 à 5,8 ° C.

Des températures plus élevées devraient causer d'autres problèmes. Les zones couvertes de
neige dans l'hémisphère nord se sont rétrécies. Début 2002, en Antarctique, un glacier de plateau de
3 250 km2 s'est brisé. Le niveau de la mer pourrait augmenter considérablement au cours de ce
siècle. Comme un tiers de la population mondiale vit près de la mer, cela pourrait entraîner la perte
de logements et de terres agricoles. Cela pourrait également causer des problèmes majeurs aux villes
côtières.

Les scientifiques pensent que des températures plus élevées entraîneront davantage de
précipitations et des conditions météorologiques extrêmes plus fréquentes. Certains estiment que de
violentes tempêtes comme celles de 1999 en France, au cours desquelles 90 personnes sont mortes
et 270 millions d'arbres abattus, ne sont qu'un échantillon de ce qui va arriver. D'autres chercheurs
affirment que ces changements climatiques entraîneront la propagation de maladies telles que le
paludisme, la dengue et le choléra.

L'exemple de la voiture nous montre à quel point les effets de la technologie sont complexes
- les inventions qui sont utiles aux gens en général peuvent créer beaucoup de problèmes qui
affectent différents domaines de la vie. La déclaration contenue dans le Rapport sur le
développement humain 2001 est très vraie: "Toutes les réalisations technologiques peuvent apporter
à la fois des avantages et des risques, dont certains ne sont pas faciles à prévoir."

Souvent, les gens attendent des solutions technologiques aux problèmes environnementaux.
Par exemple, les écologistes critiquent depuis longtemps l'utilisation de pesticides. Lorsque des
plantes génétiquement modifiées ont été produites qui réduiraient ou même élimineraient
l'utilisation de pesticides, la technologie semblait offrir une bonne solution. Cependant, dans le cas
du maïs Bt, destiné à contrôler les ravageurs qui foraient la tige sans recourir aux pesticides, les tests
ont montré que la toxine produite par la plante tuait également les papillons monarques. Par
conséquent, les «solutions» ont parfois l'effet inverse et peuvent même créer de nouveaux
problèmes.

Parce que la destruction de l'environnement est un si gros problème, le résoudre nécessite la


coopération de tous les gouvernements du monde. Dans certains cas, il est louable que les
responsables gouvernementaux aient fait preuve de courage et promu des mesures concrètes pour
protéger l'environnement. Cependant, les vraies victoires ont été peu nombreuses.

Ce qui complique encore plus la situation, c'est que tous les scientifiques ne s'entendent pas
sur la gravité des effets de la pollution sur la Terre. Ainsi, ceux qui développent des stratégies
gouvernementales ne savent pas jusqu'où aller avec les restrictions imposées au développement
économique pour maîtriser un problème dont la gravité n'est pas encore certaine.

Le monde est en effet dans une situation critique. Tout le monde sait qu'il y a un problème et
que quelque chose doit être fait. Certains pays font même des efforts soutenus, mais la plupart du
temps, les problèmes environnementaux s'aggravent. La Terre est-elle destinée à devenir un lieu
impropre à la vie? Dans le prochain article, nous répondrons à cette question.

Il y a un type de pollution qui n'est pas vu, mais qui est entendu: la pollution sonore. Les
experts disent que cela est préoccupant car cela peut entraîner une perte auditive, du stress, de
l'hypertension, une perte de sommeil et une diminution de l'efficacité. Les enfants qui vont à l'école
dans un environnement bruyant semblent apprendre à lire plus fort.

Aux Philippines, 15 villes de l'île de Samar ont été envahies par des rats. Une source
gouvernementale a déclaré que la déforestation dans la région était à blâmer. La perte de forêts a
entraîné une diminution du nombre de prédateurs de rats, ainsi qu'une réduction de leurs sources de
nourriture. Les rongeurs ont dû venir dans des zones plus peuplées pour chercher de la nourriture.

À seulement trois mois et demi, Michael a reçu un diagnostic de neuroblastome, une forme
de cancer. S'il s'agissait d'un cas singulier, cela n'aurait pas été quelque chose d'extraordinaire.
Cependant, il a été découvert plus tard que 100 autres enfants dans la même région avaient un
cancer. Cela a alarmé de nombreux parents. Certains pensaient que le nombre inhabituel de cancers
pouvait être lié aux entreprises chimiques de la région. Une enquête a révélé qu'une entreprise de
transport de déchets avait pris des bidons de liquide toxique de l'une des entreprises et les avait
stockés dans une ancienne ferme de poulets, renversant parfois même le contenu sur le sol. Les
chercheurs ont trouvé des traces d'une substance toxique dans l'eau des puits de la région. Les
parents ne peuvent s'empêcher de se demander si cela pourrait être la cause du cancer de leurs
enfants.

Après la Seconde Guerre mondiale, 120 000 tonnes de matières toxiques, principalement du
phosgène et du gaz moutarde, ont été scellées par des navires puis submergées dans la mer au nord-
ouest de l'Irlande du Nord. Des scientifiques russes ont souligné qu'il existe actuellement un danger
de fuite de ces matériaux à partir de conteneurs.

L'Organisation mondiale de la santé déclare que 5 à 6% des décès par an dans le monde sont
dus à la pollution atmosphérique. Dans la province de l'Ontario (Canada), il est rapporté qu'en raison
de la pollution de l'air, les citoyens perdent plus d'un milliard de dollars chaque année en raison de
frais médicaux et d'absences du travail.

Certains pêcheurs d'Asie du Sud-Est utilisent du cyanure pour séduire les poissons afin de les
attraper plus facilement. La substance toxique quitte le corps du poisson, qui peut être consommé
sans risque. Cependant, il reste dans l'eau de mer, tuant les récifs coralliens.

Le magazine Asiaweek rapporte qu'une grande partie de l'air pollué dans les villes asiatiques
provient des gaz d'échappement. Les moteurs diesel et à deux temps sont généralement les plus
grandes sources de pollution, produisant de grandes quantités de particules très fines qui restent
dans l'air. Ces particules causent de nombreux problèmes de santé. Le magazine déclare également:
«Dr. Chan Chang-chuan, un spécialiste de la pollution taïwanais bien connu, affirme que les moteurs
diesel sont cancérigènes. Afin de se protéger, certains habitants des villes asiatiques portent des
masques chirurgicaux. Mais ces masques aident-ils quelque chose? Voici ce que dit le Dr Chan: «Les
masques sont inefficaces. Un simple masque ne parvient pas à filtrer les gaz et les particules fines qui
polluent l'air. De plus ,. . . de l'air non filtré y pénètre. Par conséquent, les masques donnent une
fausse impression de sécurité. "

Le reboisement aide à sauver l'environnement