Vous êtes sur la page 1sur 29

La Maintenance Basée sur la Fiabilité

(MBF)
Reliability Centered Maintenance (RAC)

Par
Dheeraj MAWOOA
Enseignant-Chercheur
Département Génie Electromécanique et Automatismes,
Universite des Mascareignes, République de Maurice.
Sommaire
• La Maintenabilité
• La Disponibilité
• Les Taux de Rendement synthétique (TRS)
• Les tests d’adéquation
Concepts de base
La maintenabilité est une caractéristique précisant la facilité et la
rapidité avec lesquelles un système peut être remis en un état de
fonctionnement total avec une fiabilité correspondant à son âge.
La rapidité de remise en état d’un système peut être mesurée par la durée active du dépannage.

Par active, on entend qu’on ne comptera pas les temps morts non imputables à la conception du

système, tels que:

• les délais de réponse des dépanneurs,

• les durées d’attente des pièces de rechange ou

• les temps passés à la rédaction des pièces administratives


car ces temps dépendent de l’organisation et de l’efficacité du service

de maintenance et

non de la conception du système.


Pour rendre le dépannage plus facile et plus rapide, on devra
prévoir, dès la conception, les moyens pour faciliter :
— le diagnostic des pannes existantes et de celles risquant de
survenir rapidement (défaillances par dégradation) ;
— l’accès aux pièces à remplacer, leur démontage et leur
remplacement ;
— le contrôle de la validité de l’action de maintenance.
Définition

La durée de maintenance active, qui concerne la maintenabilité


comme la durée de maintenance totale incluant les temps morts,
est très variable en fonction de la panne, de l’aptitude du dépanneur
et des moyens d’aide dont il dispose. Ce sont des variables aléatoires
caractérisées par une densité de probabilité et une fonction de
répartition appelée fonction maintenabilité. Il en résulte que la
maintenabilité peut être mesurée par une probabilité, d’où une
définition possible :
« La maintenabilité est une caractéristique d’un système mesurée
par la probabilité d’être remis, par une action de maintenance, dans
des conditions opérationnelles définies, dans une durée fixée, les
ressources et les conditions d’environnement étant préalablement
spécifiées ».
Les conditions opérationnelles comprennent l’aptitude à remplir
les fonctions spécifiées avec un niveau de fiabilité et de sécurité
conforme au cahier des charges. Les ressources et les conditions
d’environnement doivent être conformes au plan de maintenance
du système.
Décomposition des durées de maintenance active
Une action de maintenance comporte plusieurs tâches
successives. On peut considérer les tâches suivantes comme
typiques :
— vérifier la réalité de la panne ;
— identifier la pièce défaillante ;
— démonter le système pour accéder à la pièce ;
— retirer la pièce ;
— la remplacer par une pièce en bon état ;
— remonter le système ;
— contrôler le bon résultat de la réparation.
Exemple 1.0-Illustration du concept de la maintenabilité

Une panne sur une des têtes d’usinage d’une machine transfert de mécanique a pou
conséquence un arrêt moyen de 0.8 heure qui se repartit en :

(a) 0.2 heure pour le diagnostic


(b) 0.2 heure pour le gestion technique de la panne p.e. rédaction des bons de sortie du
magasin des constituants défectueux et (2) sortie des constituants du magasin pour
leur mise a disposition sur le site.
(c) 0.3 heure pour la remise en état avec le démontage et le remplacement des
constituants défectueux.
(d) 0.1 heure de contrôle final et de réglage.

Ces différentes données sont caractéristiques du concept de maintenabilité de la machine,


dans ses conditions normales d’utilisation, et conformément a une intervention de
maintenance corrective bien spécifiée.
Différence entre maintenabilité et maintenance

La maintenabilité est une caractéristique du système et est définie


en terme de probabilité. En revanche, la maintenance est une action
réalisée par les techniciens de maintenance sur le système pour le
remettre en état.
Notions sur la maintenance
Types d’actions de maintenance
On distingue généralement trois types d’actions :
— l’entretien de routine, tel que le graissage ou les réglages
simples souvent confiés à l’utilisateur ;
— la maintenance corrective ou non programmée, qui a pour
but de réparer une panne déclarée ;
— la maintenance préventive ou programmée, qui a pour but de
prévenir des pannes prévisibles par des remplacements de pièces
non encore défaillantes ou des révisions périodiques.
Éléments théoriques
On utilise souvent le terme de temps de réparation, alors qu’en
réalité, on s’intéresse à un intervalle de temps, donc à une durée.
De même, le terme de réparation ne concerne que la
maintenance corrective, alors qu’il faut également considérer la
maintenance préventive dans les études de maintenabilité.
Caractéristiques statistiques
Durée moyenne de maintenance
Durée maximale de réparation
Taux de maintenance
Distribution des durées de maintenance
Distribution exponentielle
La Distribution Log-normale
Exemple 1
Une pompe industrielle fonctionnant pendant 10 000 heures avec 7
pannes dont les durées sont respectivement de 4, 2.5, 6, 12, 1.5, 36 et
3.5 heures. En faisant l’hypothèse d’une loi exponentielle, trouvez:

• la durée moyenne de la maintenance ()

• Le taux de maintenance ou réparation ()

• La distribution de probabilité [g(t)]

• La durée maximale de réparation (Tmax) pour  = 90%


Exemples
Large components, such as this motor, should have lift points clearly marked.
Access opening should be large enough to accommodate materials handling
equipment.

The design of this machine makes it difficult to perform routine maintenance, such as
quickly removing and replacing leaking hydraulic hoses and water lines, removing
and replacing failed hydraulic valves, or doing routine lubrication.
Workers at this mine had to cut their own opening to access a maintenance point.

Welding structural members over areas where hydraulic hoses and electrical conduit
are run makes it difficult for the maintainer to gain access. You should not crowd
components into compartments without regard for the need to maintain or replace
individual items.
There are many examples of good maintainability design in underground mining
equipment. This module swings out from its cabinet to allow easy access to all
maintenance points.
http://www.boutique.afnor.org

Boutique AFNOR Editions |


Normes & Recueils |

X60-500 Octobre 1988


Terminologie relative à la fiabilité - Maintenabilité - Disponibilité

92,07 € HT

Vous aimerez peut-être aussi