Vous êtes sur la page 1sur 114

Réviser son bac

2019
avec
HORS-SÉRIE

TERMINALE, SÉRIES L ES S

GÉOGR APHIE
CAHIER
SPÉCIA
L
16 pa
pour se ges
t
avant l ester
e bac

L’ESSENTIEL DU COURS

LES SUJETS CORRIGÉS

LES ARTICLES DU MONDE

LES CONSEILS DE RÉVISION

Antilles 9,30 €, Réunion 9,80 €,


Maroc 90 DH, Tunisie 15 DT.

M 05350 - 8H - F: 8,90 E - RD

3’:HIKPNF=UU]^U[:?a@k@a@s@f"; En partenariat avec


Réviser son bac
avec
TERMINALE, SÉRIES L ES S

GÉOGRAPHIE
Une réalisation de
C AH
IER S
PÉCI
AL
16
pour pages

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
avan se teste
t le b r
ac

Avec la collaboration de :
Didier Giorgini
Cédric Oline
Delphine Cheveau-Richon
Sylvie Fleury

En partenariat avec
AVANT-PROPOS

La géographie est une discipline où les candidats ont tout à gagner à sortir des sentiers battus, en s’appuyant
sur une culture personnelle et actualisée qui montrera à leur correcteur qu’ils ont su construire une véritable
réflexion plutôt que de se contenter d’un simple bachotage.
C’est dans l’intention de vous aider à forger votre propre culture géographique que cet ouvrage a été conçu. En
complément des cours du lycée, il constitue, par sa structuration claire, un outil indispensable à même de vous
accompagner tout au long de votre année scolaire, et qui vous permettra d’approfondir de manière personnelle
chacun des thèmes d’un programme passionnant, mais chargé.
Pour chaque partie du programme, vous trouverez d’abord une double page qui contient l’essentiel des
connaissances attendues des candidats au baccalauréat. Ce sont aussi les notions que vous devrez maîtriser avant
de pouvoir aller plus avant dans votre lecture.
Sur chacune de ces pages figurent les définitions des termes et notions techniques relatives au programme,
mais également des informations et des chiffres-clés qui vous permettront de donner du corps à vos copies.
Apporter des connaissances ne suffit pas, sans la méthode qui permet de les mettre en forme, aussi chaque cours
est-il accompagné d’un sujet susceptible d’être donné au bac, suivi d’un corrigé commenté. Les sujets proposés
dans cet ouvrage tiennent compte du fait que, désormais, les sujets de composition peuvent reprendre tout ou
partie des intitulés des questions du programme. On attend, dans ces épreuves, que le candidat mette en œuvre des
connaissances riches et variées et développe une argumentation qui, par son plan, réponde à une problématique, le
tout rédigé de façon correcte. Le présent ouvrage n’a d’autre but que d’aider le candidat dans ces trois domaines, en
utilisant les ressources du journal Le Monde, une référence depuis maintenant plus d’un demi-siècle.
Le cœur de l’ouvrage est en effet constitué par une sélection d’articles publiés, pour la plupart très récemment,
dans les colonnes du quotidien. L’intérêt de cette anthologie est de vous aider à prendre de la hauteur par rapport
au programme et à son cadre scolaire, et à percevoir combien l’enseignement de la géographie est précieux pour
mieux comprendre le monde complexe dans lequel nous vivons.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Vous pourrez ainsi exploiter dans vos copies les analyses et les exemples tirés des articles sélectionnés et vous
différencier de la masse des candidats qui se contentent trop souvent de répéter les mêmes exemples, qui lassent
le correcteur à force d’être trop cités. Pour cela, il ne faut pas hésiter à utiliser cet ouvrage un stylo à la main, en
résumant sur des fiches de révision les principales idées qui pourraient être réutilisées dans une composition, et
les exemples précis qui les accompagnent.
Comme toute sélection, celle-ci est n’est pas exhaustive et on ne saurait trop vous recommander de la com-
pléter en lisant aussi régulièrement que possible la presse de qualité, afin de développer vos facultés d’analyse,
d’expression écrite et de vous constituer une provision d’exemples originaux et récents prêts à l’emploi le jour de
l’examen. Si, en plus de vous avoir aidé à réussir brillamment votre épreuve, cet ouvrage vous a donné le goût de
la lecture de la presse, il aura doublement atteint son objectif.
C. O.

Message à destination des auteurs des textes figurant dans cet ouvrage ou de leurs ayants-droit : si malgré nos efforts, nous
n’avons pas été en mesure de vous contacter afin de formaliser la cession des droits d’exploitation de votre œuvre, nous vous
invitons à bien vouloir nous contacter à l’adresse bucquet@lemonde.fr.

En partenariat avec

Complétez vos révisions du bac sur www.assistancescolaire.com :


méthodologie, fiches, exercices, sujets d'annales corrigés...
des outils gratuits et efficaces pour préparer l'examen.
Bac & orientation :
Le Monde Campus vous accompagne

A l’approche du baccalauréat 2019


et durant l’examen, retrouvez, sur
la rubrique Lemonde.fr/bac, des conseils 
de lectures et de révisions, des quiz,
des directs avec des professeurs, ainsi
que les sujets et corrigés des épreuves
anticipées de 1re et de fin de terminale.

Toute l’année, nos journalistes


sélectionnent pour vous les informations
essentielles sur les choix d’orientation
et Parcoursup, les études supérieures
et la vie étudiante, à retrouver
sur Lemonde.fr/campus.

Découvrez notre rubrique CAMPUS,


et retrouvez toute l’actualité
du monde lycéen et étudiant.
Rendez-vous sur
LeMonde.fr/campus

220x138_CAMPUS-pr HS Réviser BAC 2019.indd 1 25/10/2018 15:21

MAXITOTALE 29 €

Tout-en-un : les sujets corrigés et commentés des 5 dernières années,


les conseils des enseignants, la méthodologie et le programme.

Retrouvez toutes nos collections pour préparer le baccalauréat sur


www.ruedesecoles.com
SOMMAIRE

Clés de lectures d’un monde complexe p. 5


chapitre 01 – Des cartes pour comprendre le monde p. 6

Les dynamiques de la mondialisation p. 13


chapitre 02 – Processus, acteurs, débats p. 14

chapitre 03 – Mobilités, flux et réseaux p. 24

chapitre 04 – Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation p. 32

chapitre 05 – Les espaces maritimes : approche géostratégique p. 40

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales p. 47


chapitre 06 – Le continent américain : entre tensions et intégrations régionales p. 48

chapitre 07 – États-Unis-Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales p. 56

chapitre 08 – Le continent africain face au développement et à la mondialisation p. 64

chapitre 09 – L’Asie du Sud et de l’Est : les défis de la population et de la croissance p. 74

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
chapitre 10 – Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales p. 84

Le guide pratique  p. 93
CLÉS DE LECTURES
D’UN MONDE COMPLEXE

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
L'ESSENTIEL DU COURS

Des cartes pour comprendre le monde


Les cartes constituent des outils essentiels pour comprendre l’organisation du
monde. Elles permettent en effet de représenter de manière simple et lisible les
phénomènes complexes qui structurent l’espace. Leur conception et leur analyse
nécessitent cependant la maîtrise d’un certain nombre d’outils.

L’approche géopolitique
On peut appréhender le monde par une lecture géopolitique,
c’est-à-dire fondée sur les rapports de force entre les différentes
puissances. Pour cartographier les puissances, il faut définir un
certain nombre de critères. Le premier consiste à évaluer le hard
power de chacun des grands acteurs géopolitiques à toutes les
échelles. À l’échelle mondiale, un des critères est la possession
de l'arme nucléaire. Apparaîtront ainsi les membres de ce « club
nucléaire » (États-Unis, Russie, France, Royaume-Uni, Chine, Inde,
Pakistan, éventuellement Israël et la Corée du Nord). Le nombre de
soldats est aussi un indicateur, tout comme le budget militaire et
le nombre de bases à l’étranger.
Cartographier les conflits est plus difficile. Les conflits entre États
sont désormais moins nombreux dans le monde. La plupart sont

Planisphère de Mercator.
des guerres civiles ou des interventions dans des pays déstabilisés.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Certains de ces conflits, comme le conflit israélo-palestinien, ne
Les choix du cartographe peuvent être cartographiés qu’à une échelle locale pour en donner
Outre le choix de l’échelle, celui de la projection est fondamen- une représentation exacte. À l’échelle du monde se dessine un arc des
tal. Lorsqu’on réalise un planisphère, on est en effet contraint crises dans lequel se concentrent les principaux conflits.
de déformer la réalité, car la terre est sphérique. Pour cela, on
doit choisir une projection : par exemple celle de Mercator, qui L’approche géoéconomique
garde la justesse des distances maritimes mais déforme les conti- Le monde peut également être appréhendé sous un angle géoécono-
nents en agrandissant les hautes latitudes, ou celle de Peters mique qui vise à mettre en évidence les différences de richesses, de
qui prend le parti inverse. On peut aussi recourir à la projec- développement et les circulations économiques. Pour déterminer les
tion polaire (vue d’en haut) qui évite d’avoir à couper un océan. hiérarchies géoéconomiques, on dispose de plusieurs indicateurs. Les
Le point de repère choisi pour centrer la carte est variable suivant plus utilisés sont le PIB, global ou rapporté au nombre d’habitants, qui
l’observateur : par tradition, on choisit en général de mettre l’Atlan- donne une idée de la richesse d’un territoire, et l’IDH, qui donne une
tique au centre. idée de son développement.

MOTS CLÉS
ARC DES CRISES Désigne la capacité d’un État à se directs à l’étranger (IDE) en prove- (­grossissement de certaines parties
Vaste zone allant d’Afrique de faire respecter par sa puissance nance du Nord et un IDH moyen du globe, rétrécissement d’autres).
l’Ouest jusqu'en Afghanistan, se militaire. S’oppose au soft power, en progression (par exemple, la
Chine, l’Inde, le Brésil, le Mexique,
TRIADE
caractérisant par de nombreux la « puissance douce » signifiant
Terme créé dans les années 1990
qu'un État peut se faire respec- l’Afrique du Sud, la Malaisie, etc.).
conflits aux origines à la fois po- pour désigner les trois grandes
litiques, économiques et identi- ter sans recours à la force, par la PLANISPHÈRE aires de puissance dans le monde :
­négociation. Représentation à plat (plani-) du
taires. Son cœur est constitué par l’Amérique du Nord (États-Unis et
le Moyen-Orient. PAYS ÉMERGENTS globe terrestre (sphère). Elle néces- Canada), l’Union européenne (ou
Pays en développement connais- site de procéder à une projection. l’Europe occidentale) et l’ensemble
ÉCHELLE
sant depuis une trentaine d’an- PROJECTION formé par le Japon et la Corée du
Rapport entre une distance sur la
nées une bonne croissance écono- Opération consistant à reproduire Sud (auxquels on ajoute parfois
carte et cette distance dans la réalité.
mique, une participation de plus sous une forme plane le globe Taïwan et la Chine maritime).
HARD POWER en plus grande au commerce mon- terrestre. Elle implique donc né-
Littéralement « puissance dure ». dial, une ­arrivée ­d’investissements cessairement une ­ déformation

6 Clés de lectures d’un monde complexe


L'ESSENTIEL DU COURS

Là encore, il faut affiner l’analyse par un jeu d’échelle : on distinguera


ainsi les régions riches et les régions pauvres, comme c’est le cas en
Chine, où le littoral est plus riche et plus développé que l’intérieur
du pays.
L’utilisation d’une carte en anamorphose, déformant la réalité en
conditionnant la dimension d’un territoire à l’intensité du phénomène
étudié, peut être éloquente. L’utilisation de plages de couleurs permet
également de juger de l’intensité d’un phénomène. On peut aussi car-
tographier les organisations internationales et régionales à caractère
économique (Aléna, Union européenne, ASEAN…), qui montrent com-
ment le monde est structuré, de ce point de vue, en sous-ensembles
régionaux. On voit ainsi un monde dominé par la Triade (États-Unis,
Union européenne, Japon), et on voit apparaître les zones émergentes
(Asie orientale, BRICS : Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), les Projection de Peters.
pays enrichis par l’exportation de matières premières énergétiques
(États du golfe persique), les pays en voie de développement et enfin une civilisation islamique, une civilisation indienne, une civilisation
les pays les moins avancés (PMA). On doit également, pour une chinoise ou d’Asie orientale, une civilisation africaine.
vision géoéconomique claire, cartographier les circulations de toute À l’échelle locale, cette cartographie peut être affinée jusqu’à la re-
nature structurant l’espace mondial : matières premières, agricoles présentation des différentes ethnies. On constate alors que plusieurs
et énergétiques, produits manufacturés, mobilités humaines, flux cultures voisinent souvent sur le même espace. Cartographier les
« invisibles » liés à la finance et aux nouvelles technologies comme religions pose des problèmes semblables à ceux posés par la carto-
les échanges de données via Internet. graphie des civilisations car elles se superposent et s’entrecroisent. Il
reste difficile de cartographier les minorités religieuses, l’intensité de
L’approche géoculturelle la croyance ou les différentes pratiques.
Elle consiste à observer la manière dont les phénomènes cultu-

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
rels et civilisationnels structurent la planète. Pour cartographier L’approche géoenvironnementale
les cultures, on peut tenter une approche par civilisations. Ce- Elle permet d’étudier les relations de l’homme avec son milieu :
pendant, les divergences sont grandes entre les géographes pour risques, pollutions, etc. La nature fait peser des risques sur les socié-
décider du nombre de ces civilisations et de la façon de les dé- tés humaines : zones sismiques, côtes à risque de tsunamis, zones à
finir. On peut s’appuyer sur la cartographie des langues domi- activité volcanique, zones marquées par les cyclones, etc. En retour,
nantes. On verra la coexistence de grandes langues d’échange inter- les hommes affectent leur environnement en provoquant des catas-
national et de langues locales. trophes telles que les marées noires ou les accidents nucléaires
On s’accorde généralement pour distinguer une civilisation occiden- (Tchernobyl en 1986, Fukushima en 2011). Les cartes soulignent l’ur-
tale (une civilisation orthodoxe et une civilisation latino-américaine), gence qu’il y a à intensifier la protection de l’environnement. 

UN ARTICLE DU MONDE À CONSULTER


ZOOM SUR…
• La Chine, nombril du monde p. 10-11
(François Bougon, Le Monde daté du 20.02.2017) Les quatre grilles d’analyse économique entre les différentes
géographique. parties du monde.

GÉOCIVILISATIONNELLE GÉOENVIRONNEMENTALE
Étude spatiale des pratiques cultu- Étude de l’impact spatial des
relles, notamment religieuses. Elle phénomènes environnementaux
permet de dégager les grandes comportant des risques comme
SIGLES CLÉS divisions civilisationnelles qui dé- les aléas climatiques (tempêtes,
tremblements de terre) ou la pol-
coupent l’espace mondial, et glo-
en compte différents critères balement la diffusion de certaines lution, etc.
IDH
autres que la richesse produite. pratiques culturelles par-delà les GÉOPOLITIQUE
Indice de développement hu-
clivages civilisationnels. Étude des rivalités de puissance
main. Cet indice composite, dont PIB
la valeur s’échelonne entre 0 Produit intérieur brut. Mesure de GÉOÉCONOMIQUE entre des États et/ou des groupes
et 1, est calculé par le PNUD (Pro- la richesse créée, sur le territoire Étude de la dimension spatiale de diverses natures (mouvements
gramme des Nations unies pour national, par tous les agents rési- des phénomènes économiques : sédicieux, mafias, etc.) pour le
le développement) depuis 1990. Il dents (entreprises françaises ou inégalités de richesse, de dévelop- contrôle d’un territoire. Elle per-
permet de comparer le niveau de étrangères, administrations). pement, flux financiers, etc. Elle met d’établir une hiérarchie entre
développement des États, prenant permet de dégager une hiérarchie les puissances.

Clés de lectures d’un monde complexe 7


UN SUJET PAS À PAS

Étude critique de documents :


En comparant les deux documents, montrez comment le recours
à la cartographie peut permettre de rendre compte des inégalités
géoéconomiques planétaires.
L’analyse du sujet
Les pays selon leur IDH
Les deux cartes proposent une approche géoéconomique du monde. (classement 2010)
Elles portent pour partie sur la même chose (l’IDH) mais la seconde
est plus complète car elle lui adjoint le PIB. Il faut donc confronter ces
deux cartes : redondantes, ou complémentaires ?

La problématique
Quelle est la façon la plus pertinente de cartographier les inégalités
géoéconomiques mondiales ?

Le plan détaillé
I. Représenter le développement
On commence par montrer le point commun entre les deux docu- 3000 km (equat.)

ments : ils permettent d’évaluer le niveau de développement des


différents pays du monde via leur IDH. Tous deux ont adopté le Pays à IDH très élevé (0,938 à 0,788) Pays à IDH moyen (0,669 à 0,488)

même choix cartographique pour le représenter, à savoir une variable Pays à IDH élevé (0,784 à 0,677) Pays à IDH faible (0,47 à 0,3)

chromatique. En revanche, ils ont adopté deux projections différentes,


1 – Les écarts de développement humain dans le monde en 2010

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
et seul le second a tracé la limite entre pays du Nord et du Sud. Enfin,
ils ont tous les deux recours à quatre catégories pour répartir les pays SUÈDE
CANADA
du monde, mais pas exactement selon les mêmes critères.
NORVÈGE FINLANDE CORÉE DU SUD

D-K

II. Comparer richesse et développement R.-U. P.-B. RUSSIE


POL. CHINE
On explique en quoi le second document est plus précis que le premier ÉTATS-UNIS
IRLANDE
BELG. ALLEMAGNE
Hong
JAPON

Kong
car il couple les indications relatives au développement avec des in- FRANCE SUISSE AUT.
TAÏWAN
VIETNAM
formations sur la richesse des différents pays, mesurée via leur PIB. CUBA
PORTUGAL
TURQ. INDE
THAÏLANDE
MEXIQUE ESPAGNE ITALIE
Pour représenter à la fois le PIB et l’IDH sur une même carte, le carto- RÉP. DOMINICAINE PHILIPPINES
GRÈCE
Porto rico ISRAËL MALAISIE

graphe a eu recours à la technique de l’anamorphose : la taille des


TUNISIE LIBYE
VENEZUELA INDONÉSIE
COLOMBIE ALGÉRIE ARABIE SRI LANKA
ÉGYPTE SAOUDITE BANGLADESH AUSTRALIE
ÉQUAT.
pays est relative à leur richesse.  BRÉSIL MAROC
SINGAPOUR
PÉROU NOUVELLE-
KENYA
GHANA ZÉLANDE
CHILI ARGENTINE MADAGASCAR
NIGÉRIA

Ce qu’il faut faire et ne pas faire AFRIQUE DU SUD

• Il faut montrer que vous avez assimilé le vocabulaire géographique 1. PIB par ÉTAT 2. IDH
(en milliards de dollars)
vu en cours en le réutilisant. Ici, on attend notamment que vous fas- 1 000 Très élevé Élevé Moyen Faible
500
siez référence aux notions d’anamorphose et de projection. 100
10
de 0,79
à 0,94
de 0,69
à 0,78
de 0,52
à 0,69
de 0,33
à 0,51
Limite
Nord/Sud

2 – Richesse et développement dans le monde en 2010


ZOOM SUR…
Quelques projections célèbres lement. En fait, c'est l’ensemble en en étirant les contours. Elle a En général, une projection po-
des régions situées à proximité été très en vogue dans les milieux laire est centrée sur l’hémisphère
PROJECTION MERCATOR des pôles qui se trouve grossi par tiers-mondistes car elle accorde Nord, ce qui relève encore d'une
Conçue au xvie siècle par un géo- cette projection qui a l’avantage une position plus centrale à l’hé- forme d’ethnocentrisme de la
graphe flamand, cette projection de respecter les angles – ce qui misphère Sud. part des cartographes.
s’est imposée comme référence explique qu’elle a longtemps été
en cartographie au fil des siècles. PROJECTION POLAIRE PROJECTION AZIMUTALE
la référence pour les navigateurs.
C’est celle notamment utilisée Elle a l’avantage de ne pas décou- Adoptée par l’ONU pour figurer
par le site en ligne Google Maps. PROJECTION PETERS per un océan et de rendre les flux sur son drapeau, car, par sa vi-
Centrée sur l’Atlantique, elle Mise au point dans les années ainsi aisément cartographiables. sion polaire, elle ne place pas une
tend à grossir démesurément 1970, elle a l’avantage de bien res- Son principal inconvénient est partie du monde plus au centre
l’hémisphère Nord au détriment pecter les rapports de superficie qu’elle tend à déformer les ré- qu’une autre. Cependant, l’Antarc-
d’un Sud qui apparaît de taille entre les continents, mais tend à gions les plus éloignées du pôle tique, qui n’appartient à aucun
bien moindre qu’il ne l’est réel- en donner une vision déformée sur lequel elle est centrée. État, n’y est pas représenté.

8 Clés de lectures d’un monde complexe


UN SUJET PAS À PAS

Étude critique de documents :


Après avoir rappelé ce qu’est une « aire de civilisation » et comparé
les classifications opérées par S. Huntington et Y. Lacoste, vous vous
interrogerez sur les difficultés à présenter de manière cartographique
les civilisations.
L’analyse du sujet
Ce sujet porte principalement sur la grille d’analyse géo-culturelle,
mais, comme il évoque des conflits, il relève aussi de l’approche géo-
politique. Il faut s’interroger sur la pertinence de la notion de « choc de
civilisation » proposée par S. Huntington et s’interroger sur la manière
dont il est possible de représenter de tels phénomènes sur une carte.

La problématique
Est-il pertinent de découper le monde selon des critères civilisation-
nels, et ceux-ci peuvent-ils être représentés cartographiquement ?

Le plan détaillé
I. Combien de civilisations ?
On définit ici la notion d’aire de civilisation en s’interrogeant sur les
critères qui peuvent être utilisés pour en fixer les limites. On peut ensuite Les aires de civilisation selon Samuel Huntington.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
s’interroger sur le nombre de civilisations en comparant de manière
critique le découpage proposé par Huntington et celui de Lacoste. Tandis
que Huntington en recense neuf, Yves Lacoste n’en dégage que cinq.
II. Comment cartographier les civilisations ?
Il faut ici insister sur la difficulté à représenter sur une carte un
phénomène aussi complexe et diffus que la civilisation. Il est notam-
ment particulièrement difficile de représenter les métissages et les
recoupements civilisationnels, qui sont pourtant toujours plus
nombreux du fait de la mondialisation. 

Ce qu’il faut faire et ne pas faire


• Comme toujours, lorsque deux documents sont proposés, il est impé-
ratif de penser à les confronter plutôt que de se contenter de les analy-
ser l’un après l’autre.

Les aires de civilisation selon Yves Lacoste.


ZOOM SUR…
Les civilisations LA CIVILISATION HINDOUE Occident, en Europe notamment, LA CIVILISATION
selon S. Huntington Elle regroupe l’Inde, le Sri Lanka n’y sont pas rattachés. Huntington LATINO-AMÉRICAINE
et la diaspora indienne dans le ne tient par ailleurs pas compte Très proche de la civilisation oc-
LA CIVILISATION CHINOISE
monde. Elle est structurée par la des nombreuses divisions internes cidentale, elle s’en différencie par
Elle a pour centre la Chine mais
religion hindouiste. à l’islam, à commencer par l’oppo- l’héritage des cultures amérin-
excède les frontières de celle-ci,
sition entre sunnites et chiites. diennes et le fait qu’elle n’a pas
notamment par son importante LA CIVILISATION ISLAMIQUE
connu la Réforme protestante.
diaspora. Elle est structurée par la C’est l’une des plus grandes et des LA CIVILISATION
spiritualité confucéenne. plus hétérogènes puisqu’elle en- OCCIDENTALE LA CIVILISATION
LA CIVILISATION globe des populations linguisti- Elle est l’héritière de l’Occident AFRICAINE
JAPONAISE quement très différentes : Arabes, chrétien et elle englobe, par-delà Elle ne comprend pas l’Afrique du
Elle est l’une des moins étendues Turcs, Berbères, Perses, Indoné- l’Atlantique et le Pacifique, l’Eu- Nord, que Huntington rattache à
du monde, ne correspondant qu’à siens, Malais, etc. En revanche, les rope, les Amériques, l’Australie et la civilisation islamique.
un seul pays. nombreux musulmans vivant en la Nouvelle-Zélande.

Clés de lectures d’un monde complexe 9


L’ARTICLE DU
La Chine,
La Chine, nombril du monde
nombril
du monde
Révolutionnaire, cette vision de la planète, qui brise la représentation occidentale,
a été adoptée par la défense nationale chinoise.
Révolutionnaire, cette vision
de la planète, qui brise
la représentation occidentale,
a été adoptée par la défense
nationale chinoise

NOUVELLES AMBITIONS MARITIMES


D’UNE PUISSANCE CONTINENTALE
Principales routes maritimes :
90 % du commerce et 40 % des
importations pétrolières chinoises
dépendent du transport maritime
Route maritime annoncée par
Pékin en 2013, composante
des « nouvelles routes de la soie »
Installations portuaires construites
ou en projet
que la Chine possède ou loue
où la Chine dispose de facilités
d’attache

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
MER DE CHINE MÉRIDIONALE :
UN HORIZON « VITAL » OÙ IMPOSER
SON HÉGÉMONIE
x Récifs contestés occupés militaire-
ment par Pékin et transformés
(poldérisation, construction de ports
et pistes d’atterrissage)
Mer de Chine méridionale

ARCTIQUE, ANTARCTIQUE :
DES PÔLES SI PROCHES
Stations polaires chinoises
Expédition antarctique
(33 expéditions, la dernière en 2016)
C Conseil de l’Arctique, que Pékin a
intégré en 2013 comme observateur
permanent
Route du Nord, raccourci
stratégique rendu possible
par la fonte prolongée de glaces,
emprunté par l’armateur national
chinois Cosco en 2013, 2015 et 2016

Cartographie :
Francesca Fattori,
Jules Grandin,
Véronique Malécot
PROJECTION DE MERCATOR
Sources : cartes de Hao Xiaoguang,
Crééewww.hxgmap.com ;
en 1569 par le géographe flamand Gerhard Mercator,
L. Jakobson, « China
elle est très utilisée
prepares for anpour les cartes
ice-free Arctic »,marines,
SIPRI car elle
conserve les angles.
Insights on Peace Elle
andestSecurity,
moins pratique
mars 2010 pour
; représen-
ter lesO.terres émergées
Alexeeva, car elle
F. Lasserre, altère
« Le les surfaces et les
Dragon
des Neiges
distances : les
au fur et stratégies
à mesure que del’on
la Chine en de l’équateur.
s’éloigne
Arctique », Perspectives chinoises, 2012 ;
N. Sindres, P. Tourret, « Chine, Japon,
Corée. Quelles ambitions pour l’Arctique ?
», Note de synthèse Isemar, septembre
2016 ; Administration chinoise pour
l’Arctique et l’Antarctique ; Xinhua ;
Le Monde

10 Clés de lectures d’un monde complexe


New York Pékin
ÉTATS-UNIS
CHINE
L’ARTICLE DU

PROJECTION DE MERCATOR PROJECTION DE GALL-PETERS


Créée en 1569 par le géographe flamand Gerhard Mercator,elle est A l’inverse de la projection de Mercator, la projection de Gall-Peters,
très utilisée pour les cartes marines, car elle conserve les angles. Elle introduite en 1973 par l’Allemand Arno Peters d’après le travail de James
est moins pratique pour représenter les terres émergées car elle altère Gall (XIXe s.), conserve les surfaces. Cette projection a permis de faire
les surfaces et les distances au fur et à mesure que l’on s’éloigne de prendre conscience de l’importance des pays du Sud. Elle a pour défaut
l’équateur. d’altérer les angles, et donc les formes.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
C’est le monde à l’envers pour un œil occidental habitué à la repré- Mais ce dont il est le plus fier, a-t-il ajouté, c’est son appropriation
sentation du globe en vigueur depuis le XVIe siècle. Les Etats-Unis par l’Armée populaire de libération au service de la défense natio-
sont renversés, New York est placée à l’ouest ; ce n’est pas le Paci- nale. Ce qui a permis, selon les médias chinois, d’améliorer la cou-
fique qui sépare la Chine et les Etats-Unis, mais l’océan Arctique ; verture de la constellation des satellites de deuxième génération
ce dernier devient une Méditerranée encerclée par l’Eurasie et le du système Beidou – rival du GPS. On peut effectivement constater
continent américain ; et surtout, l’empire du Milieu n’a jamais que la voie la plus courte vers New York passe au-dessus de l’océan
aussi bien porté son surnom, en ces temps de « renaissance » où Arctique. Pour un avion ou, en cas de conflit, pour un missile...
la Chine se pose de plus en plus comme le rival des Etats-Unis.
Cette carte, qui bouleverse la vision traditionnelle, a été adoptée François Bougon,
par l’Administration arctique et antarctique chinoise, chargée Le Monde daté du 20.02.2017
entre autres d’assurer les expéditions polaires. Elle a été remarquée
par les Occidentaux en 2010, après sa publication dans un rapport
POURQUOI CET ARTICLE ?
de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm
intitulé « La Chine se prépare pour un Arctique sans glace ». Cet article, qui présente une carte réalisée par le service officiel
chinois en charge des questions relatives à l’Arctique et à l’Antarc-
« Signification historique » tique, présente plusieurs intérêts. En premier lieu, il nous rappelle
que les cartes auxquelles nous sommes habitués sont, à tous les
Son auteur est Hao Xiaoguang, membre de l’Institut de géodésique sens du terme, « orientées ». Elles résultent de choix opérés par le
et géophysique de l’Académie chinoise des sciences sociales. cartographe qui les a réalisées, choix qui traduisent eux-mêmes
Conçue en 2002, elle permet de visualiser les nouvelles ambitions plus ou moins consciemment sa situation. Ainsi la plupart des
cartes auxquelles nous sommes habituellement confrontés sont-
d’un pays qui, non seulement veut devenir une grande puissance elles occidentalo-centrées. Ce qui signifie que la carte n’est jamais
maritime, mais se montre aussi déterminé à défendre ses intérêts un objet neutre, un simple outil descriptif, mais toujours aussi
dans les mers et océans, parfois au détriment de ses voisins. une certaine manière de penser le monde, que traduit la façon
choisie de le représenter. Par ailleurs, cette carte nous montre que
C’est une «  révolution copernicienne et de la connaissance  », la puissance émergente qu’est la Chine n’entend pas laisser aux
a également expliqué M. Hao à la télévision chinoise. Sa carte brise Occidentaux le monopole de la production des standards cartogra-
l’ancien point de vue imposé par les Occidentaux, alors que les phiques internationaux. Elle en élabore donc d’autres, destinés à les
concurrencer, qui témoignent de sa propre vision du monde, évi-
premières représentations du pays remontaient à celles apportées demment très différente de celle à laquelle nous autres Européens
par les jésuites au XVIe siècle. En ce sens, a-t-il souligné, sa vision sommes habitués.
cartographique a une « signification historique ».

Clés de lectures d’un monde complexe 11


© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
LES DYNAMIQUES DE LA MONDIALISATION

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
L'ESSENTIEL DU COURS

Processus, acteurs, débats


Depuis les années 1980, le terme de « mondialisation » désigne le fait que l’humanité
vit dans un monde fait d’échanges intenses à l’échelle planétaire. La mondialisation
résulte d’une logique liée à l’économie libérale et à la circulation des hommes, des
biens et des idées. C’est un processus complexe dont les acteurs sont multiples et
qui demeure l’objet de vifs débats.

La mondialisation : une intensification des flux Un processus aux


La mondialisation se caractérise avant tout par une intensification facteurs multiples
des échanges à l’échelle globale. Les flux peuvent être matériels : La mondialisation est le ré-
les biens de consommation circulent essentiellement entre les sultat de plusieurs logiques
trois pôles de la Triade (États-Unis, Union européenne, Japon). croisées. Elle est d’abord le fruit
L’Asie orientale en produit une part de plus en plus croissante : d’un long héritage. À la fin
ces échanges constituent près des deux tiers du volume total. Par du xve siècle, les Européens se
ailleurs, les échanges de matières premières montrent plutôt des sont lancés à la découverte,
flux sud-nord. L’importance stratégique de la région du Moyen- puis à la conquête du monde.
Orient est liée à l’importance de la production de gaz et de pétrole Espagnols et Portugais déve-
dont elle dispose (50 % des réserves connues). loppent le premier système
Les flux peuvent aussi être humains. On compte aujourd’hui d’échange à l’échelle du globe.
près de 250 millions de migrants. Là encore, il existe des flux Au xixe siècle, la colonisation
migratoires nord-sud (Amérique latine vers États-Unis, Afrique européenne, essentiellement

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
du Nord et Afrique subsaharienne vers l’Union européenne), mais britannique et française, dé-
Cargo chargé de conteneurs. veloppe elle aussi un système
aussi sud-sud (monde indien vers le golfe Persique) ou nord-nord
(Europe de l’Est vers Europe de l’Ouest). Il s’agit de migrations d’échanges mondiaux, marqué
économiques, dont le brain drain (« fuite des cerveaux »), ou par la domination politique du monde. Au xxe siècle, à mesure
de flux de réfugiés. À cela, s’ajoute le tourisme (1,2 milliard de que s’accroît le poids des États-Unis et que s’efface le système
touristes internationaux en 2016). colonial, les échanges dans le monde sont régis essentiellement
Les flux peuvent enfin être immatériels, comme les échanges par les règles de l’économie libérale, qui triomphe avec la fin du
financiers. Les transactions tant boursières que bancaires se font bloc soviétique puis de l’URSS en 1991.
de plus en plus intenses entre les différents pôles financiers de la L’amélioration des moyens de transports a accéléré le phénomène
planète, désormais connectés entre eux 24 heures sur 24. Il s’agit de mondialisation en le facilitant. Dans les transports terrestres, on
des grandes Bourses de Wall Street à New York, de la City à Londres voit se développer les réseaux autoroutiers et ferroviaires (trains
ou encore du Tokyo Stock Exchange. à grande vitesse). Les transports maritimes sont marqués par la

MOTS CLÉS
BRAIN DRAIN ral 20 ou 40 pieds de long et a beaucoup en attente d’une cor- Avec la mondialisation, les
Migration des cadres et des cher- une capacité de 20 ou 40 tonnes. respondance. espaces économiques nationaux
cheurs pour trouver de meil- La majeure partie du commerce in- laissent place à un espace mon-
MONDIALISATION
leures conditions de travail et ternational est assurée par conte- dial intégré  ; c’est l’image du
Processus économique qui étend
de rémunération. Les zones de neurs, du moins pour les produits « village planétaire ».
le principe libéral d’une écono-
départ sont les pays en dévelop- manufacturés. Les matières pre-
mie de marché à l’ensemble de MULTIMODALITÉ
pement et les pays riches, tandis mières voyagent autrement.
la planète. La mondialisation, Utilisation de plusieurs moyens
que les zones d’arrivée sont les HUB surtout dans les domaines éco- de transports pour acheminer
pays riches et industrialisés. Point de jonction entre de nom- nomique et culturel, fait l’objet un objet d’un point à un autre.
CONTENEURISATION breux flux au sein d’un réseau. d’une contestation forte de la On appelle « plateformes mul-
Mode de transport maritime par Le terme désigne principalement part de citoyens ou d’associa- timodales » les points de jonc-
caisses de dimensions normali- les grands aéroports interna- tions qui forment le mouvement tion entre plusieurs modes de
sées. Le conteneur est une boîte tionaux par lesquels transitent « antimondialisation » ou « alter- transport.
métallique qui mesure en géné- des millions de voyageurs, pour mondialiste ».

14 Les dynamiques de la mondialisation


L'ESSENTIEL DU COURS

conteneurisation. Le transport aérien s’est fortement intensifié. la Croix-Rouge. Parmi les acteurs les plus marquants de la mon-
La mondialisation repose désormais sur le croisement des diffé- dialisation, on trouve aussi les firmes transnationales (FTN). Ces
rents moyens de transport dans des lieux stratégiques. On parle grandes compagnies, environ 100 000, déploient leurs activités
de multimodalité. Par ailleurs, d’importants hubs constituent dans plusieurs pays et disposent de fonds importants en orientant
les lieux où se croisent plusieurs flux ou réseaux de transport, les flux. Elles réalisent plus de la moitié des échanges mondiaux.
comme les hubs aéroportuaires de Singapour ou d’Atlanta. Enfin, la
création d’Internet dans les années 1990 et la très large utilisation Un processus débattu
de l’informatique permettent de disposer d’outils efficaces et Selon certains mouvements militants, la mondialisation accroît
performants pour l’échange d’informations. les inégalités car elle applique aux sociétés les principes de
l’économie libérale sans nuances.
Les altermondialistes souhaitent se servir des flux existant dans
le cadre de la mondialisation pour promouvoir davantage d’égali-
té. En 2001, en opposition au Forum économique mondial de Davos,
ils organisent à Porto Alegre (Brésil) un Forum social mondial. Ils
réussissent à réunir près de 80 000 personnes et organisent depuis
régulièrement des forums sociaux mondiaux. D’autres organisa-
tions refusent plus radicalement la mondialisation, comme le
mouvement No Global. En France, le socialiste Arnaud Montebourg
a évoqué la « démondialisation » pour parler d’un certain retour
Façade de Wall Street à New York. à la souveraineté des États qui permettrait de protéger davantage
les citoyens. La crise financière depuis 2008 a également conduit
Les acteurs de la mondialisation à l’émergence de nouveaux mouvements, comme celui des Indi-
Même si la mondialisation tend à définir des flux et des processus gnés à Madrid, qui montre la volonté d’une prise en compte du fait
à l’échelle mondiale, les États restent des acteurs primordiaux. social par les acteurs de la mondialisation. La mondialisation pose
Ils définissent les politiques économiques et disposent d’outils donc la question des contre-pouvoirs face à ses acteurs les plus

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
importants en matière monétaire et fiscale ou pour la construction puissants (entreprises, OIG).
d’infrastructures.
Les États s’associent au sein d’organisations inter-
gouvernementales (OIG). Certaines sont internationales, comme
SIX ARTICLES DU MONDE À CONSULTER
l’ONU et ses différentes agences, ou encore le FMI. Certaines sont • Le système Ikea. L’obsession des économies p. 18-19
thématiques et regroupent seulement quelques États ; c’est le cas (Nathalie Brafman, Le Monde daté du 30.08.2007)
de l’OMC ou de l’OCDE. D’autres regroupent des pays à l’échelle • Le maillot de Messi, nouvel avatar de la mondialisation p. 19
(Nicole Vulser, Le Monde daté du 02.06.2016)
régionale, comme l’UE, l’Aléna, le Mercosur, l’Asean, l’APEC, etc. • La Pieuvre mondialisée p. 20
Des États se réunissent par groupes d’intérêts, comme l’OPEP (Nathalie Brafman, Le Monde daté du 24.09.2010)
(Organisation des pays exportateurs de pétrole). Les citoyens • Bruxelles contre Apple : comment fiscaliser dans le brouillard ? p. 20-21
(Armand Hatchuel, Le Monde daté du 14.09.2016)
peuvent aussi s’associer au sein d’organisations non gouverne- • Les altermondialistes en quête d’un espace politique p. 21-22
mentales (ONG). Elles ont souvent pour but une action caritative (Anne Françoise Hivert, Le Monde daté du 20.03.2017)
ou en faveur du développement à l’échelle de la planète, comme • A Davos, les émergents défendent la mondialisation p. 22-23
(Isabelle Chaperon, Le Monde daté du 23.01.2017)

SIGLES CLÉS
APEC Indonésie, Laos, Malaisie, Myan- balance des paiements déficitaire nal, tout en promouvant le libre-
Asia Pacific Economic Cooperation. mar, Philippines, Singapour, et fournir une assistance tech- échange des marchandises et des
Cet organisme de coopération éco- Thaïlande et Vietnam. Cette asso- nique à leur banque centrale. services.
ciation vise à promouvoir le déve-
nomique créé en 1989 réunit des OCDE ONU
loppement économique, social et
pays riverains de l’aire Pacifique : Organisation de coopération et de Organisation des Nations unies.
culturel de ces pays, ainsi que la
21 États – dont les membres de l’Alé- développement économiques. Créée à l’issue de la Seconde
coopération régionale.
na –, ceux de l’Asean, l’Australie, la Guerre mondiale en 1945, elle
Nouvelle-Zélande, le Japon, la Pa- FMI OMC siège à New York. Elle est la prin-
Fonds monétaire international. Organisation mondiale du com- cipale organisation intergouver-
pouasie-Nouvelle-Guinée, la Corée
Créé en 1944, il siège à Washing- merce. Créée en 1995, elle reprend nementale mondiale et réunit
du Sud, la Chine, Taïwan et le Chili.
ton. Il poursuit deux objectifs le système commercial développé la quasi-totalité des États souve-
ASEAN principaux : l’expansion du com- depuis 1948 par le GATT (Accord rains du globe. Son objectif prin-
Association of South East-Asian merce mondial et la stabilité des général sur les tarifs douaniers cipal est de sauvegarder la paix et
Nations. Créée en 1967, l’Asean ré- changes. Il peut accorder des prêts et le commerce). Elle cherche à la sécurité mondiale.
unit 10 États : Brunei, Cambodge, aux États membres qui ont une réguler le commerce internatio-

Les dynamiques de la mondialisation 15


UN SUJET PAS À PAS

Composition :
Processus, acteurs et débats de la mondialisation (Vous vous
appuierez notamment sur l’étude de cas d’un produit mondialisé
conduite au cours de l’année)
L’analyse du sujet
Le sujet (reprenant en partie l'intitulé du thème au programme) Le smartphone : un exemple de
produit mondialisé.
appelle une réflexion d’ensemble sur la mondialisation dans ses ma-
nifestations, ses causes et ses conséquences. Comme souvent lorsqu’il
est formulé de manière ternaire (ici : processus, acteurs et flux), le sujet
vous donne un modèle de plan que vous pouvez reprendre, mais il ne
vous est pas interdit d’en adopter un autre.

Les grandes lignes du développement Ce qu’il faut faire et ne pas faire


Deux principaux écueils sont à éviter :
I. Une économie mondialisée • Le premier est de se contenter de reproduire l’étude de cas d’un
Il s’agit ici de décrire le processus de mondialisation. Montrer en quoi, produit mondialisé vu en cours, alors que le sujet demande simple-
depuis quelques décennies, les échanges se sont multipliés entre les ment de s’en servir pour illustrer les propos plus généraux qui sont
attendus.
différentes parties du monde, notamment par la mise en place d’une
• Le deuxième, propre à tous les sujets sur la mondialisation, est
division internationale du travail (DIT) : les produits sont conçus au d’adopter une démarche uniquement économique et non géogra-
Nord, fabriqués au Sud, puis commercialisés au Nord. phique : pensez toujours à rappeler les enjeux spatiaux des phéno-
II. Gagnants et perdants de la mondialisation mènes économiques que vous êtes amenés à étudier.

Il s’agit ici de s’intéresser aux acteurs de la mondialisation, en mon-

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
trant que celle-ci est bénéfique aux uns (FMN, pays émergents), mais « La distinction majeure que l’on doit faire entre
pas toujours aux autres (PMA, vieilles puissances industrielles du l’espace des États, y compris les plus grands d’entre
Nord, États en général). eux, et celui des entreprises, y compris les plus petites,
III. Une mondialisation à plusieurs vitesses
n’est pas une affaire d’échelle mais de métrique, des
En se penchant sur la nature et l’ampleur des flux qui parcourent
modalités de mesure et de gestion de la distance.
l’espace mondial, on dresse ici un tableau plus précis de la mondiali-
sation, en montrant qu’elle est loin d’être un phénomène homogène.
La continuité et l’exhaustivité du territoire des États
Certaines parties du monde (le Nord, les émergents et les grandes
s’opposent aux discontinuités et aux lacunes du réseau
métropoles) sont au cœur de la mondialisation, quand d’autres (une des entreprises. » (Jacques Lévy, 2007)
partie du Sud) en demeurent largement à l’écart.
Cela permet de conclure qu’il reste donc beaucoup de chemin à faire
AUTRES SUJETS POSSIBLES SUR CE THÈME
avant d’aboutir à une réelle mondialisation, qui supposerait une pa-
rité de toutes les parties du globe dans les flux mondialisés. Composition
– Les acteurs de la mondialisation.
– Gagnants et perdants de la mondialisation.

ZOOM SUR…
Quelques produits mondialisés guère aux pays exportateurs dé- de l’économie mondiale. Aussi les en ce que son usage est répandu sur
pendants de réseaux de transfor- pays producteurs sont-ils en po- l’ensemble de la planète, un produit
LE CAFÉ mation et de distribution, domi- sition de force et tirent profit de mondialisant, en ce qu’il facilite les
C’est un produit symbolique de la nés par les FMN du Nord. l’envolée des cours. échanges internationaux (flux im-
mondialisation, car il est consom- Certains d’entre eux sont réu- matériels) et un symbole des inéga-
mé partout dans le monde, mais LE PÉTROLE
nis au sein d’un cartel, l’Opep lités de la mondialisation, lorsque
surtout dans les pays du Nord. Or, C’est le carburant de la mondiali-

Organisation des pays expor- l’on se penche sur ses réseaux de
pour des raisons bioclimatiques, sation, qui permet de faire tour-
tateurs de pétrole), afin de coor- production et de commercialisa-
il n’est cultivé que dans certains ner usines, moteurs d’avions,
donner leurs niveaux de produc- tion, et que l’on observe les diffé-
pays du Sud. Ces données ex- de bateaux ou de camions. Ses
tion et garder ainsi la main sur rents modèles de téléphones utilisés
pliquent que le café donne lieu zones de production étant plus
les cours, au détriment des pays (iPhone dans les pays riches, modèle
à des flux mondiaux de grande restreintes que son aire d’utili-
consommateurs. basique dans les pays pauvres).
ampleur mais qui, contrairement sation, il donne lieu à de gigan-
aux hydrocarbures (ressources tesques flux, dont la sécurité est LE TÉLÉPHONE PORTABLE
non renouvelables), ne profitent stratégique pour la bonne santé C’est à la fois un produit ­mondialisé,

16 Les dynamiques de la mondialisation


UN SUJET PAS À PAS

Étude critique de document :


À partir de ce document, présentez l’impact de la mondialisation sur
l’économie des pays du Sud.
L’insertion des États dans la mondialisation à tirer leur épingle du jeu en se positionnant sur des créneaux à l’ex-
Une question essentielle est de savoir si l’intégration à la mondialisa- portation de produits manufacturés dont la demande est forte. Par
tion est en mesure d’aider tous les pays de la même manière. Or l’im- contre, l’Afrique plonge et l’Amérique du Sud végète du fait d’une in-
pact positif de la mondialisation sur la croissance est confirmé dans sertion dominée au plan agricole et industriel, du poids des héritages
les pays à revenus élevés ou intermédiaires mais pas dans les pays à coloniaux et du maintien des profonds blocages structurels, sociaux et
faibles revenus. Un niveau de richesse minimum semble nécessaire économiques. Les pays du Golfe, le Nigeria ou le Venezuela sont restés
pour qu’une économie puisse tirer avantage de sa participation à la dominés par le seul secteur pétrolier, ce qui les rend vulnérables aux
mondialisation. [...] Les conditions d’insertion ne sont pas neutres, les aléas du marché mondial. Quant aux PMA (Pays moins avancés), voire
opportunités offertes par la mondialisation sont sectoriellement iné- l’ensemble du continent africain, ils apparaissent comme oubliés de la
gales : les PED [Pays en développement] à faible revenu, mal intégrés mondialisation, restant à l’écart des circuits financiers et commerciaux
continuent d’être dépendants des exportations de produits primaires internationaux.
qui constituent encore près de la moitié de leurs exportations, alors (L. Carroué, D. Collet, C. Ruiz, La Mondialisation, genèse, acteurs et
que les PED à revenu intermédiaire, en cours de rattrapage, sont orien- enjeux, Bréal, 2005 ; extrait de l’étude d’un ensemble documentaire,
tés vers des exportations manufacturières (70 % des exportations to- sujet national septembre 2008, série ES/L.)
tales). Seules les économies émergentes de l’Asie Pacifique parviennent

L’analyse du sujet Le plan détaillé


La consigne invite à s’interroger sur les conséquences économiques I. La mondialisation génère de la croissance pour les pays du Sud…
de la mondialisation dans les pays du Sud. En d’autres termes, il s’agit Cette première partie se livre, à partir des informations contenues
d’évaluer si ce phénomène global a des répercussions positives ou dans le document, à une analyse des impacts de la mondialisation sur
négatives sur ce type de pays en particulier. les économies du Sud dans leur ensemble. Il en ressort que si elle est

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
encore loin d’avoir comblé le fossé qui sépare les pays du Nord de ceux
La problématique du Sud, elle a permis à ces derniers de dynamiser leurs économies.
La mondialisation peut-elle permettre le redressement économique II. …Mais tous les pays du Sud n’en profitent pas avec la même intensité
des pays du Sud ou les condamne-t-elle au contraire à rester dans la Pour être plus précis, il est nécessaire de changer d’échelle et de regar-
dépendance du Nord ? der à l’intérieur de la catégorie des pays du Sud pour constater que les
effets de la mondialisation n’y sont pas les mêmes. En effet, il apparaît
que ce sont surtout les pays du Sud déjà les plus développés, essen-
AUTRES SUJETS POSSIBLES SUR CE THÈME tiellement situés en Asie, qui profitent des retombées de la mondia-
Composition lisation, au détriment des PMA qui demeurent très en retard. 
– La mondialisation signifie-t-elle la fin des frontières ?
– Les États et la mondialisation.
Ce qu’il faut faire et ne pas faire
– La mondialisation réduit-elle les inégalités de développement ?
• Comme pour toute analyse d’un texte, le risque est de faire de la pa-
raphrase, c’est-à-dire de répéter le contenu mais d’une autre manière.
• Vous devez au contraire prendre du recul vis à vis de ce texte, en le
critiquant, par exemple, si c’est nécessaire.
ZOOM SUR…
Les mots clés du gaspillage. Ses partisans res- DÉVELOPPEMENT par la marginalisation des inter-
de l’altermondialisme treignent volontairement leurs DURABLE médiaires qui les séparent des
achats, en vue de favoriser la dé- Amélioration des conditions de consommateurs du Nord. Ces der-
AGRICULTURE croissance. vie d’une population, grâce à la niers assument le surcoût lié à ce
BIOLOGIQUE création de richesses de manière type de transaction solidaire.
Type d’agriculture qui refuse l’uti- DÉCROISSANCE
non polluante et non prédatrice,
lisation de produits chimiques. Critique de la quête perpétuelle SOUVERAINETÉ
de croissance économique dans qui vise à garantir aux généra- ALIMENTAIRE
Ce choix est censé garantir une tions futures les capacités de
la société de consommation. Capacité pour un pays de produire
meilleure qualité des aliments et continuer à produire elles aussi
Ses partisans rejettent l’objectif par lui-même ce dont sa popula-
diminuer les risques de pollution. des richesses.
consistant à atteindre chaque an- tion a besoin pour subvenir à ses
DÉCONSOMMATION née un taux de croissance du PIB COMMERCE ÉQUITABLE besoins alimentaires. Cela peut le
Critique de la société de consom- positif et appellent à une réduc- Mode de commercialisation qui conduire à privilégier l'agricultu-
mation et de son incitation per- tion de la production de richesses, garantit aux producteurs (gé- re destinée à l'alimentation locale,
manente à acheter des objets sans afin de préserver les ressources néralement des agriculteurs du plutôt qu'à d'autres usages.
utilité, ce qui génère notamment naturelles. Sud) une juste rémunération

Les dynamiques de la mondialisation 17


LES ARTICLES DU

Le système Ikea. L’obsession des économies


Cette entreprise mondialisée doit son succès à la recherche permanente de la
réduction des coûts. Tout est conçu en Suède et les magasins de tous les continents
vendent les mêmes produits. Au sommet, la structure du groupe est opaque.

Près de cinquante ans après l’ouverture par son fondateur, Ingvar est l’arme commerciale numéro un du groupe et « la publication
Kamprad, du premier magasin à Almhult, petite localité de 8 000 gratuite la plus distribuée dans le monde », selon l’une de ses
âmes du sud de la Suède, Ikea continue d’étendre sa toile, avec la responsables, Lotta Sandström.
même obsession : réduire les coûts.
Le groupe a ouvert, mercredi 30 août, son 230e  magasin dans le Pas de pince à escargots française
monde (le 20e en France), à Thiais, dans le Val-de-Marne. D’autres Il est réalisé dans une sorte d’immense studio de cinéma.
ouvertures sont programmées, à Grenoble – fin 2007 – ainsi qu’à Chaque année, et pour cette occasion, quelque 2 000 décors sont
Tours et à Brest en 2008. L’objectif est de quadriller la France avec construits. Quant aux figurants, ce ne sont pas des mannequins
35 magasins d’ici à 2020. professionnels, trop chers, mais des collaborateurs du groupe.
Depuis 1955, date à laquelle M. Kamprad a dessiné ses premiers Dans ces locaux, on repasse les draps et on recycle les éléments de
meubles, son concept perdure : si le consommateur doit être mis décor pour d’autres prises de vues. Économies toujours.
à contribution (prendre ses meubles en magasin, les transporter Chaque année, 30 % des produits du catalogue sont renouvelés. Mais
et les monter lui-même), il faut lui proposer les prix les plus bas impossible pour un directeur de magasin d’en proposer un dont
possible. Le fondateur, qui collectionne les anecdotes sur son l’usage serait purement national. « J’avais demandé il y a quelques
avarice, a eu d’emblée ce souci de l’économie. L’une des premières années des pinces à escargots et des poêles à crêpes. La Suède m’a
illustrations de sa stratégie a été l’introduction du « paquet plat » opposé un refus au prétexte que c’était très français », témoigne

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
en 1956 : plus pratique pour le client, mais aussi moins onéreux. Valérie Camara, aujourd’hui responsable du magasin de Thiais.
Aujourd’hui, tout meuble doit pouvoir être transporté dans un Pour les détracteurs d’Ikea, ce catalogue est vu comme un outil
paquet plat. de propagande censé imposer au plus grand nombre un intérieur
Les 104 000 employés du groupe doivent avoir constamment à standard. Car de Tokyo, à Shanghaï, en passant par Sydney, Madrid
l’esprit la chasse au gaspillage. À son embauche, chaque salarié ou Varsovie, des centaines de millions de clients achètent les
reçoit Le Testament d’un négociant en meubles, rédigé par M. mêmes produits, dont la fameuse étagère Billy, le produit de loin
Kamprad. Une sorte de bible mettant en exergue neuf commande- le plus vendu.
ments autour du comment faire beaucoup avec de petits moyens. La multinationale refuse de payer des études extérieures, jugées
Les douze designers maison et leurs quatre-vingts collègues trop onéreuses, pour savoir ce que veulent ses clients. Elle emploie
indépendants employés par Ikea en font souvent les frais. Enrik des sociologues maison chargés de mener des enquêtes sur les
Preutz, le plus jeune de ces designers – il a 31 ans –, a vu son siège nouveaux modes de vie. Et les 104 000 salariés du groupe, toujours
à bascule, actuellement vendu 7,95 euros, retoqué à plusieurs eux, sont un formidable échantillon représentatif.
reprises. « Entre 10 % et 20 % des projets sont rejetés », explique-t-il.
Dès la conception d’un produit, la matière première, le pays de POURQUOI CET ARTICLE ?
production et le fournisseur sont connus du designer.
Pour vendre au plus bas prix, l’une des grandes idées d’Ingvar Cet article dresse le portrait d’une firme transnationale emblématique
de l’économie mondialisée : Ikea. Fondée en Suède il y a environ cin-
Kamprad fut de faire appel, dès le début des années 1960, à des fa-
quante ans, elle est devenue le leader mondial de l’ameublement, et est
bricants étrangers. La Chine est depuis 2001 le premier fournisseur présente sur tous les continents.
d’Ikea. « Il n’y a pas de tropisme chinois, mais il y a une nécessité Emblématique de la mondialisation, l’entreprise l’est à plusieurs
titres. D’abord parce qu’elle propose dans tous ses magasins les
de faire fabriquer à bon prix. La Chine répond parfaitement à cet
mêmes produits : chose inimaginable il y a encore un siècle, il est
objectif », confirme-t-on chez Ikea. Et si les produits sont estampil- aujourd’hui courant de retrouver le même salon en France, au Japon,
lés « Ikea of Sweden » – car ils sont dessinés en Suède – seulement aux États-Unis et en Arabie Saoudite… De plus, l’entreprise a mis en
7 % d’entre eux y sont fabriqués. place une division internationale du travail (DIT) destinée à réduire
au maximum ses coûts : les produits sont conçus au Nord (en Suède),
Le catalogue maison fait partie intégrante du succès. Et c’est tou- fabriqués au Sud (en Chine pour l’essentiel), pour être revendus prin-
jours à Almhult qu’il est conçu, par la propre agence de publicité du cipalement dans les pays du Nord. Enfin, les montages financiers qui
groupe. M. Kamprad avait réalisé le premier tout seul, sur 4 pages. se cachent derrière cette entreprise à la gestion opaque jouent de
tous les outils offerts par la mondialisation, à commencer par les
Le dernier opus en compte 370, et 260 salariés ont contribué à sa
paradis fiscaux.
réalisation. Distribué à 191 millions d’exemplaires, ce catalogue

18 Les dynamiques de la mondialisation


LES ARTICLES DU

Ikea a ainsi conçu des meubles respectant les nouvelles tendances ses bénéfices. Depuis 1982, la société mère Ikea appartient à une
sociétales : grands enfants résidant longtemps chez leurs parents, fondation caritative, la Stichting Ingka Foundation, basée aux
familles recomposées ou monoparentales. « Parce qu’il est interdit Pays-Bas.
de fumer dans les lieux publics d’un nombre croissant de pays, nous Une autre société, Ikea Services, détient la propriété intellectuelle
en avons déduit que les soirées entre amis se passeraient de plus du groupe, c’est-à-dire son concept et le design des produits. À
en plus à domicile, et nous avons développé les articles de bar », qui appartient Ikea Services ? À cette question, impossible d’avoir
explique ainsi Mme Camara. une réponse claire. En réalité, Inter Ikea Systems serait elle-même
L’agencement des magasins a été consciencieusement pensé, détenue par des sociétés dont le siège serait situé dans des paradis
autour d’un parcours imposé. Chez Ikea, il faut tout voir. Le visiteur fiscaux, aux Caraïbes, selon des journalistes suédois.
commence toujours par le salon et déambule dans les pièces La direction se contente de justifier ce montage compliqué,
pour finir par les articles de cuisine, les bougies ou les plantes. pensé pour protéger l’entreprise d’un démantèlement, lorsque
Chaque magasin propose obligatoirement trois ambiances sur M. Kamprad, aujourd’hui âgé de 81 ans, mourra. Chose certaine,
trois surfaces différentes. cette délocalisation tropicale permet d’autres économies, d’im-
Officiellement retiré des affaires, Ingvar Kamprad, aujourd’hui pôts cette fois. 
consultant, a également « réussi » à faire de son entreprise un
groupe particulièrement opaque. Non coté, il ne publie jamais Nathalie Brafman, Le Monde daté du 30.08.2007

Le maillot de Messi, nouvel avatar de la


mondialisation

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Le salaire versé aux travailleurs qui fabriquent des baskets ne d’augmenter les ventes. Les chaînes d’approvisionnement, à
représente que 2 % de leur prix de vente. Et 1 % de celui des l’instar de celles de l’industrie automobile, se sont complexifiées,
maillots de football, qu’il s’agisse de modèle grand public ou de afin d’intégrer toujours davantage d’innovations technologiques
produits plus techniques. A quelques jours de l’Euro, ces chiffres dans chaque produit. Cela dicte les choix d’approvisionnement
constituent l’un des éléments les plus saillants de l’étude réalisée de ces groupes.
par le bureau d’analyse sociétale pour une information citoyenne, Résultat, Nike, Adidas et Puma cherchent à baisser leurs coûts de
pour le compte de l’ONG Collectif éthique sur l’étiquette, et publiée fabrication et réorientent de façon massive leurs approvisionne-
mercredi 1er  juin. Au total, les employés toucheraient moins de ments : ils délaissent la Chine, où les salaires ont fortement aug-
65 centimes d’euro pour confectionner le maillot des équipes de menté, au profit du Vietnam et de l’Indonésie, et envisagent de
foot du championnat d’Europe, un produit vendu en moyenne s’implanter au Myanmar, en Inde et au Pakistan. Pour raboter
85 euros en boutique. encore un peu plus les coûts de main-d’œuvre.
Selon cette étude, le moteur de croissance de Nike, Adidas et Puma
réside d’abord dans le sponsoring. Les contrats annuels signés avec Nicole Vulser, Le Monde daté du 02.06.2016
les dix plus grands clubs de football explosent : ils sont passés de
262 millions d’euros en 2013 à plus de 405 millions en 2015. Il en va
POURQUOI CET ARTICLE ?
de même pour les contrats conclus avec les joueurs, qui atteignent
aujourd’hui de 35 à 40 millions d’euros pour Lionel Messi ou Paul Le football est le sport mondialisé par excellence : il est pratiqué
Pogba, contre 20 à 25 millions d’euros cinq ans auparavant. et suivi sur quasiment toute la planète, à la notable exception de
l’Amérique du Nord, où il demeure peu populaire. Le sponsoring des
Selon le magazine allemand Bild, Adidas serait ainsi prêt à clubs, des joueurs et des équipes nationales par les grandes marques
quadrupler le montant annuel de son contrat de sponsoring avec d’équipements sportifs constitue donc un enjeu majeur, dans la me-
l’équipe d’Allemagne, ce qui le porterait à 1 milliard d’euros, pour sure où il leur offre une visibilité planétaire sans équivalent. Le foot-
ball reflète ainsi la puissance, mais aussi les inégalités propres à
éviter que Nike ne le lui souffle… Derrière cette fuite en avant se la mondialisation : si les fabricants n’hésitent pas à sortir leur car-
joue la suprématie sur le football, et son corollaire, le marché net de chèque pour convaincre joueurs et équipes d’adopter leurs
textile sportif mondial. équipements, ils se montrent beaucoup plus pingres lorsqu’il s’agit
de rémunérer ceux qui travaillent à la fabrication des équipements
De même, les géants du secteur sont engagés dans une course à
en question.
l’innovation, présentée comme « un besoin vital » pour continuer

Les dynamiques de la mondialisation 19


LES ARTICLES DU

La Pieuvre mondialisée
Lentement, silencieusement, les mafias italiennes – ‘Ndrangheta, Ca- À l’instar de l’Allemagne – pays le plus touché en Europe selon l’auteur –, dont
morra et Cosa Nostra – ont colonisé le monde. Les déplacements des boss la police criminelle connaissait tout depuis 2000 sur les familles mafieuses de
mafieux reflètent exactement la mondialisation des capitaux. Certes, ce San Luca (Calabre). Installées à Duisburg, elles prospéraient tranquillement,
phénomène n’est pas nouveau, souligne Francesco Forgione, mais il est jusqu’au « massacre de l’Assomption », le 15 août 2007, au cours duquel six
désormais la norme. jeunes Calabrais ont été abattus. Le crime serait le résultat d’une lutte sans
Et si elles ont conquis une place de premier rang dans la mondialisation, ce merci entre deux clans : les Nirta-Strangio et les Pelle-Vottari-Romeo.
n’est pas seulement dans leur dimension criminelle, mais en s’appuyant «  Malgré l’événement et son retentissement international, une grande
sur leur système d’entreprises, sur leurs participations financières dans partie du monde politique et institutionnel allemand fait encore semblant
des sociétés et des établissements de crédit, et sur une extraordinaire de ne pas comprendre », s’insurge l’auteur. L’Allemagne n’est pas un cas
capacité à faire circuler les capitaux. « Les mafias participent activement isolé. L’Europe ne veut pas voir. Elle est pourtant, avec les États-Unis, le
aux processus d’internationalisation économique et financière ; avec la force premier marché de la cocaïne, donc du recyclage de l’argent de la drogue.
de petits États, elles contribuent à la formation du PIB [produit intérieur À travers plusieurs histoires – dont celle de Giovanni Strangio, le comman-
brut] mondial », explique-t-il. ditaire de la tuerie de Duisburg –, Francesco Forgione livre un document
captivant grâce auquel on comprend mieux le fonctionnement de cette
Hypocrisie Pieuvre, et comment ces criminels circulent, agissent et trafiquent.
Les revenus annuels de ces trois mafias oscillent entre 120 et 180 milliards
d’euros, soit plus que la somme des PIB de la Slovénie, de l’Estonie et de Nathalie Brafman, Le Monde daté du 24.09.2010
la Croatie. Les bénéfices sont estimés à quelque 80 milliards d’euros, soit
environ le PIB de la Roumanie. Seule une partie, environ 40 % à 50 %, est
réinvestie dans les activités criminelles traditionnelles (drogue, armes,
POURQUOI CET ARTICLE ?
etc.), le reste entre dans l’économie légale sous les formes les plus diverses. Cet article, qui résume l’enquête du journaliste et homme politique
En Espagne, par exemple, il a suffi d’investir dans le tourisme et dans italien Francesco Forgione sur les mafias italiennes, permet de me-

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
l’immobilier pour blanchir l’argent sale. À tel point que la Costa del Sol a surer à quel point les groupes criminels sont devenus des acteurs à la
pointe de la mondialisation : comme les entreprises qui pratiquent
été rebaptisée la « Costa Nostra ». Et tout cela grâce au concours d’avocats,
une division internationale du travail (DIT), ils élaborent également
experts en droit international, de directeurs de banque, de fonctionnaires des stratégies territoriales, qui se déploient à l’échelle du globe dans
et de politiques. son entier.
Le livre de Francesco Forgione n’est pas une simple description de ce que Acteurs d’une mondialisation parallèle, à l’origine d’importants
flux illicites, les groupes criminels parasitent également la mon-
représentent aujourd’hui les mafias dans le monde. Ce journaliste de
dialisation légale. En effet, les bénéfices tirés des trafics illégaux
49 ans, originaire de Calabre, ex-député et porte-parole de la Rifondazione sont finalement réinjectés dans l’économie légale, pour être blan-
Comunista à l’Assemblée générale de Sicile, qui a dirigé la commission chis. L’existence de paradis fiscaux, mais aussi, plus simplement, les
anti-Mafia du Parlement italien et enseigne aujourd’hui l’histoire et la difficultés que continuent de poser à la justice les enquêtes s’éten-
dant sur plusieurs pays (et donc plusieurs législations) facilitent le
sociologie des organisations criminelles à l’université de L’Aquila, en
blanchiment de l’argent « sale ».
profite aussi pour dénoncer l’hypocrisie des pays qui continuent de fermer La réinjection de cet argent dans l’économie légale ouvre par ailleurs
les yeux sur la présence de la mafia italienne sur leur sol. Jusqu’à une la porte à de graves dérives, à commencer par la corruption d’élus ou
arrestation spectaculaire, une prise de drogue exceptionnelle ou encore de fonctionnaires, qui peuvent déstabiliser l’État de droit, jusqu’au
cœur de l’Europe.
un véritable bain de sang.

Bruxelles contre Apple : comment fiscaliser dans le brouillard ?

La Commission européenne vient d’infliger à Apple un redressement qui s’élève à près de 5 % de son produit intérieur brut ! Enfin, celui
fiscal exceptionnel pour ses activités en Irlande. Quelle que soit son d’une Commission réduite à accuser Apple – dont les produits ont
issue, cette affaire met en lumière une raison économique qui pousse changé le monde et sont parmi les plus chers – d’avoir bénéficié d’un
Etats et entreprises à des comportements proches de l’absurde. avantage compétitif… du fait de ces réductions fiscales.
D’abord, celui d’échapper quasiment à l’impôt quand on est l’une des Un tel imbroglio tient bien sûr à la compétition que se livrent les Etats
entreprises les plus riches de l’histoire. Puis, celui d’un Etat, l’Irlande, européens pour attirer les investisseurs. Mais, au-delà, il montre que
qui a clairement voulu cela, et en vient à refuser une pénalité fiscale des notions économiques comme celle « d’entreprise mondiale » ou

20 Les dynamiques de la mondialisation


LES ARTICLES DU

­ ctivités, résultats…) perdent toute signification. Certes, le calcul fiscal


a
POURQUOI CET ARTICLE ? irlandais est arbitraire et injuste. Mais pas plus qu’un calcul introduisant
des prix de transferts fictifs, que recommande pourtant l’Europe, comme
En infligeant à Apple un gigantesque redressement fiscal, la Com-
mission européenne tente de mettre un terme aux pratiques s’il s’agissait de sociétés indépendantes sur un marché, alors que préci-
d’«  optimisation fiscale  » des grandes firmes multinationales. sément elles ne le sont pas ! C’est une étrange science que celle qui veut
Celles-ci sont en effet passées maîtres dans l’art de « déplacer » les corriger une mesure arbitraire en invoquant des étalons qui n’existent pas.
profits qu’elles réalisent à travers le monde dans des pays qui leur
concèdent des conditions fiscales avantageuses, à l’image de l’Ir-
lande en Europe. Résultat : ces entreprises ne payent pratiquement Le roi est nu
pas d’impôts dans des pays où elles réalisent pourtant de colossaux Il en va de même pour la notion de « concurrence », tout aussi versatile.
chiffres d’affaires. Pour la Commission européenne, cela constitue C’est ainsi que l’Irlande peut se doter d’un impôt sur les sociétés qui soit
un double problème : c’est un manque à gagner pour les États et
une concurrence déloyale pour les entreprises de plus petite taille, particulièrement « compétitif » mais il ne s’agit pas, en droit, de concur-
qui ne peuvent pas aussi facilement qu’un mastodonte mondialisé rence déloyale. On peut aussi importer des produits à bas prix fabriqués
comme Apple jouer des différences de régimes fiscaux entre pays en dans des usines polluantes sans fausser la concurrence. A l’inverse,
s’offrant les services de conseillers financiers. qui peut croire que la réussite d’Apple ait reposé sur une distorsion de
concurrence obtenue grâce à la fiscalité irlandaise ?
de « concurrence » masquent la réalité plus qu’elles ne l’éclairent. Que l’Europe n’ait trouvé que cette brèche légale pour fiscaliser Apple se
Qu’est-ce qu’une « entreprise mondiale » ? Du point de vue de la machine comprend. Mais la signification véritable de cette affaire est que le roi est
fiscale, cette notion n’a aucune substance. Car, dès les années 1990, l’Etat nu : la raison économique classique n’est plus adaptée au monde tel qu’il
irlandais a eu affaire non pas à « l’entreprise Apple », mais à une cascade est. C’est le rôle du politique de comprendre l’absurde collectif où cette
de sociétés organisant mondialement le flux d’activités et de revenus liés raison le conduit. Il faut aussi reconstruire cette raison sans nier la réali-
aux produits Apple. Le fisc irlandais avait alors accepté de fixer l’impôt té : l’organisation des grands groupes en sociétés anonymes locales reflète
des sociétés fiscalisées en Irlande à partir d’un pourcentage négocié de mal leurs activités et leurs profits. Il est donc urgent que la recherche
leurs seuls coûts opérationnels. Cette assiette est présentée comme une européenne en économie et en gestion explore des représentations de
évaluation de la part du profit global d’Apple générée par les activités l’entreprise mondiale et des modèles de taxation moins dépendants de
locales. Avec les années, cette assiette est devenue infime par rapport aux l’arbitraire du découpage en sociétés locales, mais sans pour autant re-
profits qui étaient localisés dans d’autres sociétés, hors du fisc irlandais. courir à des constructions imaginaires.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Cette architecture n’est pas propre à Apple, mais on n’en a pas tiré toutes les
conséquences scientifiques. Face à un conglomérat dessinant à sa guise les Armand Hatchuel
contributions et les rétributions de sociétés locales, la plupart des notions (professeur à Mines ParisTech/PSL ResearchUniversity),
qui semblent évidentes pour une entreprise (profits, responsabilités, Le Monde daté du 14.09.16

Les altermondialistes en quête


d’un espace politique
Dix ans après la naissance du mouvement, le Forum social mondial s’ouvre lundi à
Porto Alegre, au Brésil.

Le Forum social mondial (FSM) retrouve son berceau. Pour fêter ses rendez-vous du capitalisme planétaire, dont le FSM se veut l'antipode.
dix ans, il a choisi, pour la première fois depuis 2005, de revenir à Quelque 20 000 militants doivent participer à des centaines de ren-
Porto Alegre, la grande ville du sud du Brésil qui l’a déjà accueilli à contres et de débats, à Porto Alegre et dans cinq petites villes voisines.
quatre reprises depuis 2001. La première édition y avait eu lieu un En dix ans, le mouvement s'est essoufflé, dans un univers capitaliste
peu plus d’un an après la naissance du mouvement, à Seattle, aux en adaptation permanente, quoique frappé par une grave crise écono-
États-Unis, en novembre 1999, lors de violentes manifestations contre mique, où le slogan altermondialiste « Un autre monde est possible »
la mondialisation, à l’occasion d’une conférence de l’Organisation – un monde plus juste, plus pacifique, plus solidaire, plus respectueux
mondiale du commerce. de l'environnement – relève encore largement de l'utopie. Il est donc
Cette neuvième édition (le forum n’a pas eu lieu en 2008) devait s’ouvrir temps pour le FSM de dresser un bilan sans complaisance et d'imaginer
pour cinq jours, lundi 25 janvier. Elle a lieu, comme les précédentes, la « un nouvel agenda » dans la perspective de sa prochaine édition, prévue
même semaine que le Forum économique mondial de Davos, le grand à Dakar. C'est la tâche stratégique qui incombera chaque matinée de

Les dynamiques de la mondialisation 21


LES ARTICLES DU

brésilien d'analyses sociales et économiques (IBASE). Aujourd'hui, nous


POURQUOI CET ARTICLE ? savons que le système industriel et son productivisme font partie du
problème, et non de la solution. Notre rapport à la nature a changé. La
En 1990, un mouvement de contestation de la mondialisation est
apparu en Europe de l’Ouest et en Amérique. Il a d’abord été un destruction de l'environnement s'inscrit dans une crise de civilisation. »
mouvement antimondialisation avant de devenir un mouvement Et la crise économique ? Candido Grzybowski regrette que les altermon-
altermondialiste. Ce mouvement est fondé sur l’idée qu’une autre dialistes n'aient pas saisi « cette occasion historique » pour « occuper
organisation du monde est possible, évitant les logiques simple-
l'espace politique ». « La crise a validé nos attaques contre les ravages du
ment marchandes, la recherche effrénée du profit et la montée des
inégalités. Sans rejeter la mondialisation, il propose de la réguler, de néolibéralisme. Elle a montré que le système capitaliste ne fonctionnait
changer les logiques de développement dans le monde et de don- pas. Nos idées ont progressé, notamment sur la nécessité d'une interven-
ner aux citoyens le pouvoir de contrôler les organisations. Les FSM tion accrue des États. Mais ceux-ci se sont contentés d'éviter le pire. Ils
(Forums sociaux mondiaux) se déroulent chaque année en janvier
n'ont pas entrepris de véritables changements structurels. »
pour s’opposer au Forum économique mondial, qui a lieu en même
temps dans la station de ski de Davos en Suisse. Le slogan est « Un Alors que faire ? « Nous devons penser avec audace, répond Candido Grzy-
autre monde est possible ». Il y a eu 20 000 participants à ce forum bowski. Imaginer de nouveaux rêves, créer des projets, élaborer une autre
en 2001, 50 000 en 2002, 100 000 en 2003 (tous les trois tenus à vision du monde. Faire confiance à nos capacités de changement, donner
Porto Alegre au Brésil). En 2004, le FSM s’est déroulé à Bombay en
un sens aux conflits sociaux, construire des alternatives qui renforcent l'au-
Inde avec environ 150 000 participants. En 2005, il est revenu à Por-
to Alegre avec environ 120 000 participants. En 2006, il s’est tenu tonomie des citoyens et des peuples par rapport aux pouvoirs. » Les forums
sur trois pays à la fois (Venezuela, Pakistan, Mali) ; en janvier 2007, annuels, constate-t-il, ont bousculé les habitudes politiques, notamment
à Nairobi au Kenya ; en janvier 2009, à Belem en Amazonie brési- à gauche, « mais pas beaucoup plus que cela ».
lienne. Une Journée mondiale d’action (26 janvier) a remplacé le
En dix ans, la famille altermondialiste a peu à peu changé de profil. En
Forum social mondial en 2008.
Composé de multiples groupes, le mouvement altermondialiste témoignent les résultats d'une enquête conduite par l'ibase auprès des
ne parvient pas à devenir un véritable mouvement social plané- participants à la rencontre de 2009, à Belem, en Amazonie brésilienne.
taire car il manque de dénominateurs communs. Comment unir Les adeptes du mouvement conservent un niveau de formation élevé :
écologistes, syndicats paysans, associations civiques, défenseurs des
peuples indigènes ? 81 % d'entre eux ont achevé ou poursuivent des études universitaires. Leur
méfiance envers les institutions reste massive, seules les Nations unies ob-
tenant grâce, aux yeux de 44 % d’entre eux. Mais les militants du FSM sont
cette semaine aux 70 orateurs invités à Porto Alegre par le Groupe de plus en plus jeunes : 64 % ont moins de 34 ans, et 34 % moins de 24 ans.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
d'appui et de réflexion du Forum. « La relève est assurée, se réjouit M. Grzybowski. Pour la majorité de ces
Au fil des ans, les préoccupations du FSM ont évolué. Sans renoncer à jeunes, qui participent au Forum pour la première fois, c’est une initiation
ses anciens chevaux de bataille – l'échange inégal, la dette, l'injustice à la politique. » Ils sont de moins en moins engagés, au sens tradition-
sociale –, le mouvement en a enfourché de nouveaux : le réchauffement nel du terme, 30 % d’entre eux ne militant dans aucune organisation
climatique, la sauvegarde des ressources naturelles, les agro-carburants, politique, religieuse ou culturelle : « Ils ont une vision très ample des
l'accès aux sources d'énergie, la sécurité alimentaire, la protection des défis d’aujourd’hui, conclut le sociologue brésilien, et ils envisagent les
peuples autochtones… luttes de manière très universaliste. » 
« Nos premières réunions étaient dominées par toutes les questions liées
au commerce et aux marchés, rappelle un des fondateurs du Forum,
le sociologue Candido Grzybowski, directeur général de l'Institut Jean-Pierre Langellier, Le Monde daté du 26.01.2010

A Davos, les émergents défendent la mondialisation


Le repli protectionniste américain a permis à la Chine de se poser en championne du
libre-échange.

Instruire le procès de la mondialisation à Davos, en Suisse, les pieds projecteurs sur le ras-le-bol d’une partie de la population. Côté face de la
dans la neige, cela revient à s’interroger sur l’avenir de la monarchie mondialisation, « les perdants ont été les paysans des pays émergents et les
sous les ors du château de Versailles. Pourtant, à l’occasion du 47e ­Forum classes moyennes aux Etats-Unis », résume l’économiste Dambisa Moyo.
économique mondial, qui s’est achevé vendredi 20 janvier, les élites L’accroissement des inégalités a attisé les rancœurs. « Depuis 2015, les 1 %
internationales se sont livrées quatre jours durant à une minutieuse les plus riches détiennent autant de richesse que le reste de la planète »,
introspection afin de comprendre où la machine avait déraillé. a rappelé un rapport de l’ONG Oxfam. Cependant, côté pile, « l’écart
Car le déni n’est plus de mise : le vote des Britanniques en faveur de la de richesse entre les pays pauvres et les pays développés s’est réduit »,
sortie de l’Union européenne et l’élection de Donald Trump ont braqué les précise Mme Moyo.

22 Les dynamiques de la mondialisation


LES ARTICLES DU

Le président chinois, Xi Jinping, a d’ailleurs souligné à Davos que « La courbe mesurant l’évolution de la mondialisation sur la base des flux
700 millions de ses compatriotes étaient sortis de la pauvreté grâce commerciaux, financiers, de services et migratoires s’est aplatie en 2016
à une croissance tirée par le libre-échange. « Tourner le dos à la mon- et, au cours des trois dernières années, elle est retombée en dessous des
dialisation serait une erreur », a assuré Christine Lagarde, la directrice valeurs de 2012-2013 », indique une étude publiée jeudi 19 janvier par le
générale du Fonds monétaire international, avant d’insister : «  Il va Credit Suisse Research Institute. Pour son auteur Michael O’Sullivan, « la
falloir des analyses plus fines pour savoir ce qui détruit les emplois, la globalisation telle que nous la connaissons, dominée par les Anglo-Saxons,
technologie ou la mondialisation. » est terminée. Nous voyons l’émergence de pôles régionaux qui, à l’image
Si la mondialisation a donc été – partiellement – acquittée, il y aura eu de la Chine, déroulent leurs propres valeurs et manière de faire ».
une forme d’abdication. Aux yeux du monde entier, les Etats-Unis ont Candidate à la création de l’un de ces pôles, Theresa May, la première
abandonné leur leadership sur la scène internationale au profit de la ministre du Royaume-Uni, a présenté à la communauté internationale
Chine dont le président Xi Jinping s’est posé comme le champion de la en anorak son projet de « Global Britain ». « Il faut éviter les amalgames.
mondialisation et du libre-échange. Les causes du Brexit ne sont pas celles qui ont amené à l’élection de
« Nous avons assisté à une inversion des rôles, à un changement tectonique Donald Trump », a insisté Philip Hammond, le ministre britannique des
dans les valeurs. La Chine veut saisir les opportunités que lui ouvre, en Asie finances : « Le Brexit n’est pas un vote contre le libre-échange. D’ailleurs,
ou même en Amérique latine, le repli des Etats-Unis promis par Donald Tru- nous voulons davantage de libre-échange. »
mp », analyse Hélène Rey, professeure à la London Business School. Le Royaume-Uni ne veut pas fermer ses ports mais ses frontières, pour
« Vous, les pays avancés, vous nous dites de nous convertir au capitalisme. contrôler ses flux migratoires. «  Les universités sont l’un des grands
On le fait. Et maintenant, vous nous dites que le capitalisme, ça ne marche atouts du pays. Si les gens de talents ne peuvent plus venir étudier, on
pas ? Nous sommes perdus ! », ironise cet entrepreneur indien, croisé se tire une balle dans le pied avant même d’avoir commencé la course »,
dans les couloirs du palais des congrès de Davos. prévient Ngaire Woods, doyenne de la Blavatnik School of Government
de l’université d’Oxford.
Essoufflement
Car les pays émergents veulent poursuivre leur trajectoire. « L’Argentine La cause des femmes
a été fermée ces douze dernières années. Nous avons manqué l’opportu- Autant dire que la place de l’Union européenne dans ce nouvel ordre
nité de la mondialisation et un tiers de notre population se retrouve sous économique mondial, très instable, est loin d’être simple. Et n’est pas près
le seuil de pauvreté », a déploré Nicolas Dujovne, le ministre argentin des

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
de s’éclaircir. A la veille d’élections majeures, les gouvernements français
finances. Et Arif Naqvi, le fondateur et président d’Abraaj, le grand fonds et allemand ont envoyé comme seul émissaire de poids leur ministre
d’investissement de Dubaï, de marteler : « Le train de la mondialisation des finances, Michel Sapin et Wolfgang Schäuble, afin de ne pas attirer
a quitté la gare. Nous sommes dedans. » les traditionnelles critiques liées à la fréquentation du temple du capita-
Une vision que partage Pascal Lamy, l’ancien directeur général de l’Or- lisme. Car Davos est bien ça. Un lieu où les multinationales prennent la
ganisation mondiale du commerce. Selon lui, M. Trump ne pourra pas température des affaires, signent des contrats. Mais pas seulement. Dans
mettre en vigueur l’essentiel de son programme protectionniste. « C’est ce climat politique électrique, face à l’inquiétante montée des populismes,
la mondialisation qui protège de la démondialisation. Cela coûterait les patrons reconnaissent de plus en plus la nécessité d’endosser une
beaucoup trop cher de défaire l’écheveau inextricable qu’est devenue réelle responsabilité sociétale afin d’atténuer les effets néfastes de la
la chaîne mondiale de production », estime le Français. mondialisation et de la quatrième révolution industrielle.
Pour autant, sans revenir en arrière, la baisse des volumes commerciaux, « C’est le moment pour l’entreprise de s’engager », s’exclame Rick Goings,
le recul des échanges de devises révèlent un essoufflement qui pourrait le président de la marque Tupperware. Le septuagénaire américain se
s’aggraver avec la remise en cause des grands traités commerciaux, fait une fierté de ne prendre aucun rendez-vous d’affaires à Davos. Tous
Transpacifique (Asie) ou Nafta (Canada, Mexique). «  La montée des les ans, il se rend en Suisse plaider la cause des femmes, souvent les
protectionnismes ne date pas de Trump », souligne Mme Moyo. premières laissées-pour-compte. « Nous voulons proposer aux gouver-
nements un modèle fondé sur l’éducation et la mise en confiance pour
aider les femmes à participer à l’économie. Je voudrais, en particulier,
réaliser un meilleur travail en France envers les immigrées », relate-t-il.
POURQUOI CET ARTICLE ?
Cette vision, dont Paul Polman, le patron d’Unilever, apparaît comme
Réunion annuelle des élites politiques et économiques mondiales, le la figure de proue, fait des émules, à l’image de l’éditeur américain
forum de Davos (Suisse) a pris un visage nouveau à l’occasion de son Salesforce. « Dans la Silicon Valley, les gens commencent à être mal à
édition 2017. Le contexte était il est vrai inédit, puisqu’il était marqué l’aise car ils s’interrogent sur le sens du progrès technique qu’ils apportent,
par la montée des oppositions à la mondialisation libérale jusque
dans des pays comme le Royaume-Uni et les États-Unis, qui en alors que le numérique et l’intelligence artificielle détruisent des milliers
furent longtemps les principaux promoteurs. Ce sont ainsi les pays d’emplois », témoigne un entrepreneur californien.
émergents d’Asie, Chine communiste en tête, qui se sont fait les défen- L’éducation et la formation apparaissent comme un domaine où les
seurs d’un libre-échange dont ils ont largement tiré profit au cours des entreprises affirment vouloir s’investir pour aider leurs concitoyens à
dernières années pour alimenter leur rattrapage sur des pays du Nord
qui voient désormais en eux de dangereux concurrents et cherchent passer le cap de la révolution technologique. À suivre.
en conséquence à revenir sur une dérégulation du commerce interna-
tional qu’ils estiment tout compte fait leur être défavorable. Isabelle Chaperon, Le Monde daté du 23.01.2017

Les dynamiques de la mondialisation 23


L'ESSENTIEL DU COURS

Mobilités, flux et réseaux


La mondialisation peut être définie comme une formidable accélération des flux
dans le monde. Ces flux (matériels ou immatériels) et ces mobilités (humaines)
s’appuient sur des réseaux. Ce terme désigne à la fois les éléments matériels qui
permettent aux flux de circuler (réseaux de transport) et la façon dont plusieurs
acteurs de la mondialisation fonctionnent de façon conjointe (réseaux d’influence).

Les flux matériels Moyen-Orient, vers les pays consommateurs, au Nord, transitant par
Les produits manufacturés constituent une part importante des flux des routes stratégiques comme le détroit d’Ormuz ou le canal de Suez.
dans l’espace mondial (70 % de la valeur des échanges mondiaux). Ces
flux s’organisent essentiellement entre les pôles de la Triade (États-
Les flux immatériels
Les flux financiers relient entre eux les grandes Bourses mondiales.
Unis, Union européenne, Japon), qui représentent 60 % du commerce
Tous les ans, près de 10 000 milliards de dollars circulent entre
mondial. On note cependant une forte émergence des flux provenant
les grandes places financières mondiales. Les principaux pôles
de l’Asie orientale. Il s’agit néanmoins pour la Chine et l’Asie du Sud-Est
qui structurent ces flux sont les Bourses de New York (Wall Street),
essentiellement de flux sortants. La région s’affirme ainsi comme
Londres (la City) et Tokyo (Tokyo Stock Exchange). Les flux financiers
nouvelle « usine du monde », l’industrie chinoise ayant dépassé en
se développent cependant de plus en plus vers des places émergentes,
volume la production des États-Unis.
notamment les Bourses de Shanghaï ou Hong Kong.
Les flux de matières premières agricoles sont également marqués
Les Investissements directs à l’étranger (IDE) se sont également
par la domination du Nord (on parle de « food power »), qui exporte
fortement intensifiés, tant de la part des entreprises que des fonds
vers le Sud, ou vers des zones non autosuffisantes, comme le Japon.
souverains des États. On distingue les IDE entrants et les IDE sortants.
De grandes zones excédentaires, car possédant une agriculture
On constate que les membres de la Triade polarisent 65 % de ces deux

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
mécanisée et performante, exportent des céréales. Il s’agit des États-
types d’IDE, mais que certains pays émergents comme le Brésil et la
Unis, de l’Union européenne, mais aussi du Canada ou de l’Australie.
Cependant, les flux sont aussi sud-nord. Certains pays du Sud se sont
spécialisés dans certaines productions, comme la Côte d’Ivoire avec
le cacao, la canne à sucre et les bananes. Le Brésil a même fait de
l’exportation de produits agricoles un des aspects fondamentaux de
son processus d’émergence, et souhaite devenir « la ferme du monde ».
Les flux de matières premières énergétiques et minérales présentent
une structure très différente des précédents. Ils sont essentiellement
sud-nord. Les matières premières énergétiques, notamment les
hydrocarbures (pétrole et gaz), sont surtout présentes dans les pays du
Sud. Les flux s’organisent depuis les régions productrices, comme le

MOTS CLÉS
COUPLE MIGRATOIRE et notamment à l’Internet, entre
Flux migratoire intensif entre les pays du Nord et ceux du Sud.
deux pays. Par exemple, la plu- La fracture numérique est aussi
part des Turcs qui émigrent s’ins- interne aux pays du Nord où il Atelier textile dans une usine asiatique.
tallent en Allemagne, la plupart existe une séparation entre les
des Algériens en France, etc. populations des villes, qui ont
DIASPORA accès au haut débit, et celles des
régions reculées. SIGLE CLÉ
Population émigrée qui reste en
contact étroit avec son pays d’ori- REMISE IDE pales : rachat d’au moins 10 %
gine avec lequel elle conserve un Argent envoyé par un immigré des parts d’une société exerçant
Investissements directs à l’étran-
fort sentiment d’appartenance. à sa famille restée dans son pays ses activités à l’étranger ; implan-
ger. « Engagements de capitaux
Elle constitue un relais d’in- d’origine. Les remises constituent tation d’une entreprise hors du
effectués en vue d’acquérir un
fluence à l’étranger pour le pays pour les pays disposant d’une territoire national (par exemple,
intérêt durable, voire une prise
dont elle est issue. forte diaspora (Inde, Philippines, Renault s’implantant au Maroc) ;
de contrôle, dans une entreprise
FRACTURE NUMÉRIQUE Maroc, etc.) une rentrée d’argent exerçant ses activités à l’étran- réinvestissement sur place des
Désigne l’inégal accès aux nou- essentiel au bon fonctionnement ger. » (FMI) Les IDE peuvent bénéfices réalisés par une entre-
velles technologies numériques, de leur économie. prendre trois formes princi- prise implantée à l’étranger.

24 Les dynamiques de la mondialisation


L'ESSENTIEL DU COURS

Les flux nord-nord concernent les travailleurs expatriés, mais aussi


une migration vers les zones les plus riches du Nord. Il existe ainsi de
nombreux migrants de l’Europe de l’Est installés en Europe de l’Ouest.
Les flux migratoires génèrent des transferts financiers, avec les fonds
envoyés par les migrants dans leur pays d’origine (remises). Pour cer-
tains États du Sud, comme le Mali, il s’agit de la première source d’IDE.
Enfin, avec 1,2 milliard d’entrées, le tourisme représente la principale
mobilité dans le monde. Les zones de départ sont essentiellement
les pays du Nord, mais le nombre de touristes chinois a augmenté
fortement. Les principales zones d’arrivée se trouvent aussi au Nord,
la France étant au 1er rang avec 84,5 millions d’entrées en 2015.

Écran de suivi de valeurs boursières internationales. Des réseaux transnationaux qui s’affirment
Les réseaux de transport se sont partout densifiés. Le réseau routier
Chine bénéficient de flux entrants importants qui soutiennent la et autoroutier progresse, même s’il est bien plus dense dans les pays
croissance de leur économie. industriels développés que dans les pays du Sud. Il en va de même
Les flux médiatiques sont difficiles à appréhender. Néanmoins, les flux avec les réseaux ferroviaires, notamment ceux équipés pour la grande
d’information s’intensifient à partir des grands centres de diffusion vitesse.
comme les États-Unis. D’autres flux apparaissent depuis des pays Les infrastructures portuaires et aéroportuaires ont conduit à la créa-
émergents, comme le golfe Persique ou encore le Brésil. La structure tion de grands ports à conteneurs, comme Singapour ou Rotterdam,
de la bande passante Internet montre par ailleurs que ces flux s’orga- et de grands hubs aéroportuaires, comme Chicago ou Atlanta.
nisent essentiellement entre les membres de la Triade et surtout vers L’entrecroisement de ces réseaux crée une multimodalité entre ces
les États-Unis. On parle de « fracture numérique ». L’Asie orientale différents moyens de transport. La densité de ces réseaux montre
connaît cependant une forte intensification de son trafic Internet. quels sont les lieux centraux de la mondialisation.
D’autres réseaux qui ne sont ni institutionnels, ni issus des entreprises,
Des mobilités en forte croissance sont également des acteurs de la mondialisation. C’est par exemple

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
On compte aujourd’hui près de 200 millions de migrants légaux le cas des diasporas. Il s’agit des personnes issues d’un même pays et
et entre 30 et 50 millions de migrants clandestins dans le monde. vivant à l’étranger. Leurs apports de biens et d’argent contribuent à
Les flux sud-nord sont les plus nombreux. Ils sont constitués de l’intensification du processus de mondialisation. La diaspora chinoise
migrants cherchant un emploi ou des conditions de vie meilleures représente ainsi près de 30 millions de personnes dans le monde. 
au Nord. On constate des directions privilégiées, voire l’existence de
« couples migratoires », comme entre les États-Unis et le Mexique.
Les migrants africains s’orientent plutôt vers l’Europe, notamment la TROIS ARTICLES DU MONDE À CONSULTER
France, à cause de l’héritage colonial, les Indo-Pakistanais plutôt vers
• Le volcan révèle la vulnérabilité de la mondialisation p. 28
la Grande-Bretagne pour la même raison et les Turcs vers l’Allemagne, (François Bostnavaron et Yves Mamou, Le Monde daté du
par exemple. 21.04.2010)
Les flux sud-sud sont de plus en plus nombreux. Ils sont orientés • Marchés, diasporas et médias sociaux, le cas du Liban p. 29
(Francis Pisani, Le Monde daté du 17.03.2012)
vers les régions émergentes. Depuis le Proche-Orient ou le monde
• La diaspora indienne, un moteur de la Silicon Valley p. 30-31
indo-pakistanais, les flux s’orientent vers les pétromonarchies du (Corine Lesnes, Le Monde daté du 28.09.2015)
Golfe, où ils représentent jusqu’à 70 % de la population totale.

ZOOM SUR…
Les lieux centraux ressources humaines, son cadre lé- naux : l’OIT, l’OMS, l’UIT, l’OMM et ROTTERDAM
de la mondialisation gislatif et fiscal, ainsi que l’efficacité la Croix-Rouge internationale.
Premier port européen et troi-
de ses infrastructures techniques dé- LA HAYE
BRUXELLES sième port mondial pour le trafic
terminent l'influence d'un centre fi- Ville administrative et diploma-
Siège du Conseil des ministres et nancier. Les principales places finan- de marchandises derrière Shan-
tique située aux Pays-Bas ; siège
de la Commission de la Commu- cières jouent un rôle moteur dans ghaï et Singapour.ICON VALLEY
de la Cour internationale de jus-
nauté européenne, ainsi que du les flux financiers mondiaux. Ainsi tice, de la Cour permanente d’ar- SILICON VALLEY
Conseil de l’Atlantique Nord. en est-il de New York, de Londres, de bitrage et de l’Académie de droit
Tokyo. Mais les centres financiers « Vallée du silicium ». Pôle des
CENTRE FINANCIER international.CHÉ
comme Paris, Genève ou Luxem- industries de pointe situé en Cali-
Lieu géographique où sont concen- MARCHÉ
bourg ont aussi un rôle important.E fornie. Il doit son nom à la densité
trés les sociétés financières, les Lieu, réel ou virtuel, où, pour un
banques et les spécialistes qui rem- GENÈVE des établissements industriels
produit donné, se rencontrent
plissent des fonctions d’intermé- Ville suisse qui abrite de nom- une offre et une demande et où utilisant le silicium comme ma-
diation financière. Sa structure, ses breux organismes internatio- se détermine le prix de ce produit. tière première.

Les dynamiques de la mondialisation 25


UN SUJET PAS À PAS

Composition :
Flux et mobilités dans la mondialisation
L’analyse du sujet
Le sujet demande de s’interroger sur l’importance des échanges entre
les différentes parties du monde, dont on sait que l’accroissement est
à la fois une cause et une conséquence du processus de mondialisa-
tion. En distinguant les flux et les mobilités, il insiste sur la nécessité
d’inclure les phénomènes migratoires dans la réflexion.

Ce qu’il faut faire et ne pas faire


• Face à un tel sujet, le principal risque est de se livrer à une pure
description des différents types de flux qui irriguent l’espace plané- Les aéroports , lieux clés dans l’organisation des flux et de la mobilité.
taire, sans s’efforcer de les hiérarchiser et d’en analyser les ressorts.
• Pour l’éviter, il est impératif de proposer une problématique suffi-
samment large, pour embrasser le sujet dans toute sa complexité.
« Le monde de la globalisation est un monde
de la concentration […] : la moitié de l’humanité
Les grandes lignes du développement réside sur 3 % des terres émergées, et la moitié de la
I. Des flux croissants et de toutes natures richesse mondiale est produite sur 1 % des terres. »
On peut commencer par dresser la liste des principaux flux qui relient (Olivier Dollfus, 1997)
les différentes parties du monde :
– matériels (matières premières, produits manufacturés), importent ; certains pays accueillent des immigrés, quand d’autres voient

– immatériels (information, finance), leur population s’en aller. À chaque fois, il faut expliquer les raisons de

– humains (tourisme, émigration, expatriation). cette répartition des rôles entre les différentes parties du monde.

Pour ne pas se cantonner à une pure description, il faut à chaque fois III. Les carrefours de la mondialisation
On peut terminer en insistant sur le rôle structurant des grands pôles

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
insister sur les facteurs qui expliquent l’essor de ces flux :
– libéralisation des échanges, de commandements des flux mondialisés.

– progrès techniques, Il s’agit des villes mondiales en premier lieu, mais aussi des grands

– ouverture de certaines frontières, etc. ports et aéroports et des passages maritimes stratégiques.
Ceux-ci tirent profit de leur position sur la route des grands flux mon-
« Notre monde est un monde tout neuf d’immédiateté. dialisés pour s’imposer comme des points de relais incontournables.
Le “temps” est aboli, et l’“espace” a disparu. Nous On peut aussi montrer comment chaque pays rivalise (création de

vivons actuellement dans un village global. » zones franches par exemple) pour essayer de capter une partie des
flux mondiaux et des profits qu’ils génèrent.
(Marshall Mac Luhan, 1964)

II. Des flux inégalement répartis


AUTRES SUJETS POSSIBLES SUR CE THÈME
On montre ici que si les flux ne cessent de croître, ils obéissent à des
logiques spatiales précises qui expliquent leurs déséquilibres. Composition
Certains pays exportent des matières premières, quand d’autres en – Les migrations dans l’espace mondial.
– Un monde de flux.

ZOOM SUR…
Les différents types de flux munication à longue distance. sont les flux les plus importants séjour d’étude ou de travail) ou
Si ces flux sont immatériels, ils né- du fait de la division internatio- définitifs (émigration, réfugiés).
LES FLUX IMMATÉRIELS cessitent cependant, pour circuler, nale du travail toujours crois- Leur accroissement est d’abord la
Ils regroupent l’ensemble des
des infrastructures (c’est-à-dire sante. Leur essor est surtout lié à conséquence des fortes inégalités
échanges de biens intangibles.
des réseaux) tout à fait tangibles. la réduction du coût du transport, socio-économiques qui caracté-
Cela va des émissions radiopho-
Sans les satellites, les routeurs, les se faisant principalement par risent la planète et qui incitent
niques ou télévisuelles, jusqu’aux
ordinateurs et les câbles sous-ma- porte-conteneurs réservés aux les populations des pays pauvres
e-mails ou aux appels télépho-
rins qui relient les continents, il se- objets peu onéreux dont le trans- à vouloir tenter leur chance dans
niques, en passant par les transac-
rait impossible de faire circuler les port aérien renchérirait singuliè- les pays du Nord. Ces derniers
tions boursières informatisées.
masses de données que génèrent rement le prix. fermant leurs frontières, cela ex-
Leur croissance fulgurante au
les flux immatériels.
cours des dernières décennies est LES FLUX MIGRATOIRES plique l’essor fulgurant de l’émi-
la conséquence des progrès tech- LES FLUX MATÉRIELS Il s’agit de l’ensemble des dépla- gration entre pays du Sud.
niques, qui ont répandu l’usage et Ils regroupent l’ensemble des cements de population, qu’ils
abaissé le coût des outils de com- échanges de biens concrets. Ce soient temporaires (tourisme,

26 Les dynamiques de la mondialisation


UN SUJET PAS À PAS

Étude critique de document :


À l’aide du document, analysez et expliquez
la répartition des flux d’IDE dans le monde.
Les principaux pays émetteurs
Rang Émissions d’IDE Rang Réceptions d’IDE et récepteurs d’IDE dans le
(en milliards de dollars) (en milliards de dollars) monde en 2013
1 États-Unis (338,3) 1 États-Unis (187,5)

2 Japon (135,7) 2 Chine (123,9)

3 Chine (101) 3 Iles vierges britanniques (92,3)

4 Russie (94,9) 4 Russie (79,3)


Ce qu’il faut faire et ne
5 Hong Kong (91,5) 5 Hong Kong (76,6) pas faire
6 Iles vierges britanniques (68,6) 6 Brésil (64) • Il est important de bien dis-
tinguer les émissions des ré-
7 Suisse (60) 7 Singapour (63,8) ceptions d’IDE, qui relèvent
de logiques différentes. Mais
8 Allemagne (57,5) 8 Canada (62,3) il faut aussi les mettre en re-
lation, car c’est ainsi qu’on
9 Canada (42,6) 9 Australie (49,8) mesure les déséquilibres
propres à la mondialisation.
10 Pays-Bas (37,4) 10 Espagne (39,2)

(Source : CNUCED.)
L’analyse du sujet puisqu’elle leur permet de déployer leurs investissements partout
sur la planète.
Le sujet invite à étudier la manière dont se répartissent et s’orientent les

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
II. L’affirmation des pays émergents
flux d’investissements directs à l’étranger (IDE) dans le monde. Cela doit
Si on se penche sur les pays récepteurs d’IDE, on constate une part plus
amener à s’interroger sur les limites de la mondialisation, qui n’intègre
importante et un rang plus favorable pour les pays émergents comme
pas à ses réseaux toutes les parties du monde de manière équitable.
la Chine ou le Brésil. En comparant au classement des pays émetteurs,
on comprend que la mondialisation a grandement contribué à leur
La problématique
développement en leur permettant de recevoir les flux d’investisse-
En quoi les flux d’IDE rendent-ils compte des dynamiques et des
ments venus des pays du Nord.
déséquilibres de l’économie mondiale ? III. Le rôle des paradis fiscaux
Dans ces listes, on est frappé par la présence de petits pays dont le
Le plan détaillé classement paraît dès lors disproportionné : Îles vierges britanniques,
I. Les pays du Nord demeurent centraux Singapour, Hong Kong, voire la Suisse. Leur importance dans l’écono-
Parmi les dix principaux pays émetteurs d’IDE, sept sont des pays mie mondiale vient du fait que ce sont des paradis fiscaux qui servent
du Nord, ce qui montre que la mondialisation n’a pas remis en cause en général d’intermédiaires par où transitent les flux – ce qui a ten-
leur hégémonie économique et qu’elle a même tendu à l’entretenir dance à gonfler artificiellement leur poids dans les statistiques.

LIEUX CLÉS
FRONTIÈRE FERMÉE Schengen, comme la France et États-Unis en est une bonne illus- se développe ainsi une conurba-
Les frontières fermées sont le l’Allemagne par exemple, ont des tration : elle est ouverte aux flux tion transfrontalière, à l’image de
plus souvent situées au point frontières particulièrement per- économiques mais étroitement celle de Bâle (Suisse) / Mulhouse
de contact entre deux pays dont méables. Les flux de marchan- surveillée pour les flux migra- (France).
les relations sont tendues (Algé- dises mais aussi de personnes y toires.
ZONE DE LIBRE-ÉCHANGE
rie-Maroc par exemple) ou au sont en effet totalement libres, et
RÉGION Espace réunissant plusieurs pays,
point de contact entre deux pays aucun contrôle n’est exercé lors
TRANSFRONTALIÈRE au sein duquel les échanges com-
dont les niveaux de vie sont très du franchissement de la frontière.
Région à cheval sur plusieurs merciaux sont libres, c’est-à-dire
éloignés (c’est le cas de la frontière FRONTIÈRE SÉLECTIVE pays et qui tire profit de la non soumis à des taxes doua-
méditerranéenne entre l’Afrique Il s’agit d’une frontière ouverte présence de frontières pour se dé- nières qui en renchérissent le
et l’Europe). velopper, en jouant notamment
à certains flux mais fermée à coût et dissuadent donc d’expor-
FRONTIÈRE OUVERTE d’autres, ou encore ouverte dans sur les flux qui y transitent et ter. Les principales sont l’UE, l’Alé-
Les pays européens qui sont à la un sens mais pas dans l’autre. La les différences entre les pays mis na et l’Asean.
fois membres de l’UE et de l’espace frontière entre le Mexique et les en contact. Il arrive même que

Les dynamiques de la mondialisation 27


LES ARTICLES DU

Le volcan révèle la vulnérabilité de la mondialisation


Seuls les attentats du 11 septembre 2001 avaient jusqu’alors interrompu la circula-
tion des biens et des personnes.

Le nuage de cendres islandais n’a qu’un seul précédent macroéco- plein », indique Fabienne Lissak, responsable de la communication.
nomique : l’attentat terroriste du 11 septembre 2001 aux États-Unis. « On est passé de 5 000 à 10 000 voitures par jour », ajoute-t-elle, en
«  Comme le volcan islandais aujourd’hui, les attentats contre les raison du nombre de Britanniques à rapatrier. « Le rail, la route, les
deux tours new-yorkaises ont introduit un élément d’incertitude qui autocars, les loueurs de voitures », bénéficient de la carence aérienne,
a brisé net les échanges aériens, les déplacements de personnes et de indique Natixis.
marchandises, analyse Élie Cohen, directeur de recherche au CNRS. Mais la question posée par le volcan – et par les attentats du 11 sep-
Pendant une période courte, la mondialisation a été annulée. » tembre – est son effet « disruptif » sur la mondialisation, à savoir sa
La comparaison entre Al-Qaida et le volcan joue à deux niveaux. capacité à désorganiser une circulation complexe de personnes, de
D’abord, l’événement perturbateur ne coûte rien. Le nuage de cendres biens et de marchandises. « Le fret aérien ne représente que 5 % du trafic
est issu d’une débauche énergétique que le volcan produit gratui- marchandises en volume, mais, en valeur, ces mêmes marchandises
tement. Quant au 11 septembre, la préparation et l’entretien des pèsent 40 % du trafic mondial », indique M. Mirza.
terroristes n’ont nécessité que quelques dizaines de milliers de dollars. « Ce débat avait été ébauché au lendemain du 11 septembre », indique
Sur le plan des conséquences, en revanche, les dommages ont le Élie Cohen. « Mais la volonté de croissance des pays émergents et la vo-
milliard d’euros pour unité de mesure. L’Organisation de coopéra- lonté de profit des multinationales avaient vite étouffé l’interrogation. »
tion et de développement économiques (OCDE) a estimé les dégâts Pour M. Mirza, « seul un choc permanent est susceptible de remettre en
directs et indirects du 11 septembre à près de 30 milliards de dollars question la mondialisation. Aujourd’hui, l’espoir du bénéfice apparaît
(22,347 milliards d’euros). toujours plus élevé que le risque de perte face au terrorisme ou à une
Les bilans du nuage de cendres sont partiels pour l’instant. Une étude catastrophe naturelle ».

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
de Natixis précise que « 313 aéroports ont été fermés et 7 millions de Pour l’instant, tous ces chocs ont été amortis, et des mécanismes de
personnes bloquées ». L’étude ajoute que le « nombre de vols annulés a substitution mis en place. Reste le facteur psychologique. Car la
été plus important que dans les trois jours qui ont suivi le 11 septembre mondialisation, c’est aussi des personnes. « La méfiance des voyageurs
2001, où l’espace aérien américain a été fermé ». envers le transport aérien sera à l’avenir un facteur clé pour évaluer
L’Association des compagnies aériennes IATA avait indiqué dans un l’impact économique du nuage », écrit Natixis. Quelle dose de risque
premier temps une perte globale de 147 millions d’euros pour l’en- vital et de perturbation dans leurs habitudes les individus sont-ils
semble des compagnies. Une étude plus récente de la banque HSBC prêts à accepter pour tenir leur rôle dans la mondialisation telle qu’elle
évalue à 150 millions d’euros les dommages causés aux seules cinq est construite aujourd’hui ? Telle est la question. 
premières compagnies aériennes.
François Bostnavaron et Yves Mamou, Le Monde daté du 21.04.2010
Effet « disruptif »
L’Association américaine de l’industrie du voyage estime les pertes
pour l’économie américaine à 650 millions de dollars (484 millions POURQUOI CET ARTICLE ?
d’euros). En France, le secrétaire d’État au tourisme, Hervé Novelli, a
Certains mécanismes peuvent-ils enrayer la mondialisation ? Oui,
indiqué, mardi 20 avril, que les compagnies aériennes, les voyagistes
répond cet article car derrière les flux et les réseaux mondiaux,
et les tour-opérateurs avaient perdu environ 200 millions d’euros. on trouve bien des choix personnels, des stratégies d’acteurs in-
Si on inclut les pertes des aéroports, des hôtels, les jours de travail per- dividuels sur le court et le long terme. La comparaison entre les
dus des voyageurs bloqués, les marchandises périssables, les pièces de perturbations du trafic aérien liées d’une part aux attentats du 11
septembre et d’autre part à l’activité du volcan islandais permet de
rechange non acheminées qui ont engendré des pertes de production,
montrer le rôle des catastrophes – humaines ou naturelles – dans
etc., le coût global pour l’Europe atteindra plusieurs milliards d’euros. les déplacements et les échanges à l’échelle locale, mais aussi mon-
Daniel Mirza, professeur d’économie et chercheur au Centre d’études diale. La répétition de tels événements désastreux peut provoquer
prospectives et d’informations internationales (CEPII), estime que des modifications des habitudes et des coûts liés au facteur-risque
susceptible de rendre certains types de transport moins rentables
ces pertes macroéconomiques seront partiellement compensées au
que d’autres. Si la mondialisation a tendance à rétrécir l’espace et à
plan microéconomique. « Les marchandises non périssables seront faire davantage raisonner les voyageurs en terme de temps, la fer-
acheminées par route ou rail, les touristes visiteront la Corrèze au lieu meture des aéroports les renvoie au problème que représentent les
du Zambèze. » trajets de plus de 500 kilomètres ; même le train, le bus ou la voiture
ne sont plus alors totalement adaptés. Cela pose aussi la question
Le creux de croissance subi par les transporteurs aériens est d’ores et
des dangers de l’augmentation du prix du carburant : ne peut-on pas
déjà récupéré par d’autres acteurs économiques. Eurotunnel, qui fonc- voir dans les conséquences de ces accidents des signes d’une fragilité
tionne habituellement à 52 % de ses capacités, « tourne aujourd’hui à de la mondialisation et d’un possible scénario de régionalisation ?

28 Les dynamiques de la mondialisation


LES ARTICLES DU

Marchés, diasporas et médias sociaux,


le cas du Liban
Malgré leurs 110 000 km2 et leurs 10 millions d’habitants de l’époque, Reste la question du marché auquel elles doivent s’attaquer. « L’in-
les Cubains s’amusaient il y a trente ans de ce que leur pays était « le novation qu’on peut générer ici a rarement sa caisse de résonance au
plus grand du monde ». La preuve, disaient-ils, notre population est Liban », m’a expliqué Cyril Hadji-Thomas, patron de Keeward.com,
à Miami, l’armée en Angola et la capitale à Moscou. Curieusement, le un écosystème de médias qui travaille notamment dans plusieurs
Liban d’aujourd’hui rappelle l’île des Caraïbes d’hier. L’armée est sur pays francophones et aux États-Unis. C’était lors d’une conversation
le territoire national (10 000 km2), mais la population (4,2 millions à bâtons rompus avec un groupe d’entrepreneurs réunis par Berytech,
d’habitants) est aux quatre coins de la planète ; le marché s’étend au le plus ancien incubateur libanais (Berytech.org).
monde arabe et la capitale économique pourrait, un jour, se déplacer « Il n’y a pas de business model viable qui se limiterait au seul Liban,
vers Dubaï. explique Nicolas Rouhana, notre hôte. Le fond n’investit pas dans une
Les côtés positifs ne manquent pas. Le pays compte une forte pro- boîte qui n’a que le marché libanais. »
portion de gens très qualifiés, formés d’abord sur place à l’American Parmi les quelque 20 entrepreneurs présents, deux m’ont déclaré
University of Beirut, à l’université Saint-Joseph ou à la Beirut Arab viser le marché mondial. Un autre se dit présent au Congo et en France
University. Beaucoup poursuivent leurs études dans les meilleures grâce à la diaspora. Une poignée d’autres s’attaquent au monde arabe.
institutions d’Europe et des États-Unis. À cela, il faut ajouter le tra- « La cible, c’est de vendre dans les Émirats », précise l’un d’entre eux.
ditionnel esprit d’entreprise et l’ouverture sur l’extérieur qui, depuis Mais ce panorama complexe s’éclaircit si l’on pense aux médias so-
les Phéniciens, caractérisent cette culture et que l’arabisation n’a en ciaux. Ils permettent d’atteindre pour pas cher les clients où qu’ils se

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
rien réduits. trouvent. « Ils relaient, traduisent, accélèrent et nous poussent à l’in-
Les divisions internes en font un laboratoire transculturel très bien ternational », explique M. Hadji-Thomas. 
positionné pour comprendre les problèmes de relations induits par
la globalisation. Rien de plus facile au Liban que de créer un site en Francis Pisani, Le Monde daté du 17.03.2012
trois langues : anglais, arabe et français. La société civile fait preuve
d’initiatives innovantes, comme le Beirut Green Project qui veut doter
la ville d’espaces verts sur les toits, Metel ma shelta qui réinvente
les tracts, ou le site Twattarna.com qui facilite le débat politique par
Twitter interposé.

Lamentables infrastructures télécoms POURQUOI CET ARTICLE ?


Outre la constante menace de guerre et de destruction, le Liban
Le Liban est un pays exceptionnel par le déploiement mondial de
souffre cependant de lamentables infrastructures télécoms qui le
sa population. En effet, il est avec l’Arménie le seul pays du monde
placent entre le Lesotho et l’Ouganda en capacité de téléchargement, à compter plus de ressortissants installés à l’étranger que sur son
au 160e rang de la planète. « Un sérieux obstacle », explique Elie Abou territoire national. Cette tradition diasporique des Libanais remonte
à la plus haute Antiquité, du temps où les navigateurs phéniciens
Saab, patron de CreaPix.net, une agence Web et multimédia. Mais sillonnaient la Méditerranée pour fonder des cités, appelées pour
rien n’arrête les Libanais : « Nous sommes obligés de tenir compte de certaines à un grand avenir, comme Carthage (l’actuelle Tunis).
À l’heure de la mondialisation, l’existence d’une diaspora liba-
conditions extrêmes. Ça renforce la qualité de notre travail et nous
naise, à la fois nombreuse et présente sur tous les continents,
permet d’être présents dans le monde entier. » constitue un atout considérable pour le pays qui bénéficie des re-
Ils possèdent là un avantage compétitif réel : une diaspora propor- tombées économiques de l’activité de ses ressortissants, et peut
s’appuyer sur eux comme autant de relais d’influence partout
tionnellement considérable – entre 12 et 15 millions de personnes. dans le monde.
Présents du Sénégal aux États-Unis, ils sont plus nombreux au Brésil Pays multiculturel par excellence, où l’on parle autant l’arabe, l’an-
glais que le français, où se côtoient chrétiens et musulmans, le Liban
qu’au Liban. Et s’ils ne réussissent pas tous aussi bien que Carlos Slim,
est également en pointe dans la gestion de la cohabitation entre po-
l’homme le plus riche du monde, ils constituent un réseau mondial pulations de cultures différentes – une situation qui tend à devenir
puissant qui facilite l’accès à des marchés prometteurs et à des sources monnaie courante, du fait des flux migratoires qui sillonnent l’es-
pace mondial.
de financement pour start-up.

Les dynamiques de la mondialisation 29


LES ARTICLES DU

La diaspora indienne,
un moteur de la Silicon Valley
En visite aux Etats-Unis, le premier ministre indien, Narendra Modi, fait étape dans la
Silicon Valley. Une zone où travaillent des centaines de milliers de ses compatriotes
expatriés. Et où quelques-uns ont signé de brillantes réussites.

Dans la Silicon Valley, le premier ministre indien, Narendra Modi, Une réussite collective
arrive en terrain conquis. « Il est vu comme un héros », explique le Les Indo-Américains de la Vallée sont longtemps restés
juriste Atul Singh, qui enseigne l’économie politique à Berkeley. dans l’ombre des services informatiques des grandes entre-
En conclusion de sa visite aux Etats-Unis, l’ancien paria, qui s’était prises. Maintenant, ils sont au premier plan. Satya Na-
vu refusé un visa américain en 2005, devait tenir, dimanche della, 48 ans, PDG de Microsoft depuis février 2014, est né
27 septembre, un rassemblement à San Jose. Là, au sud de San à Hyderabad en Inde, où son père était fonctionnaire.
Francisco, vivent des dizaines de milliers de ses compatriotes. Il y possède toujours une maison. Sundar Pichai, 43 ans, promu
Les organisateurs de la rencontre, au SAP Center, l’arène des « Re- en août à la tête de Google, a grandi à Madras, dans le Tamil Nadu.
quins » – l’équipe de hockey –, ont été débordés. Il y a eu 45 000 Tous les deux ont grimpé les échelons sans se faire trop d’ennemis,
demandes de ticket pour 19 000 places : un accueil de rock star. ni de publicité, des qualités qui n’ont pas été pour rien dans leur
Moins que le chantre du nationalisme hindou, c’est le partisan du ascension. «  La preuve que les types gentils peuvent gagner  »,
moins d’Etat qui séduit la Silicon Valley. « La diaspora se retrouve a résumé Om Malik, fondateur de la publication GigaOm. Au

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
en lui  », indique Atul Singh. Comme la plupart des expatriés, panthéon des PDG indiens, on trouve aussi Vishal Sikka (Infosys),
Narendra Modi est d’origine modeste. Un produit de la méritocra- Shantanu Narayen (Adobe). L’un des plus respectés est Vinod
tie indienne et un adepte du numérique, qui tweete (15,1 millions Khosla, le cofondateur de Sun Microsystems, qu’il a quitté pour
d’abonnés), poste des selfies sur Facebook (30 millions d’amis) et se lancer dans le capital-risque. « Contrairement à Sundar Pichai
prétend faire de son pays une terre d’accueil pour les investisse- ou à Satya Nadella, il a créé quelque chose lui-même, à partir de
ments technologiques plutôt qu’une plate-forme d’exportation rien », admire Vivek Agarwal, un ingénieur qui aurait bien voulu
de ses meilleurs ingénieurs. Grands recruteurs de main-d’œuvre assister à la soirée « Modi » à San Jose mais qui n’a pas réussi à
hautement qualifiée, les géants de la Vallée ont multiplié les avoir de ticket.
égards. Séance de questions-réponses avec Mark Zuckerberg au Au-delà des grands noms, c’est une réussite collective. «  Les
siège de Facebook, visite des campus de Google et de Tesla, forum produits conçus par les diplômés indiens ont aidé à révolutionner
sur les énergies renouvelables à Stanford, entretien avec Tim le monde », a salué Sundar Pichai, dans une vidéo de bienvenue
Cook, d’Apple, qu’il espère convaincre de produire des iPhone au premier ministre. Selon une étude de 2014 du politologue et
bon marché en Inde : M. Modi franchit toutes les étapes de ce qui entrepreneur Vivek Wadhwa, 15,5 % des entreprises de la Vallée
ressemble fort à un tour des success stories de la Silicon Valley. ont été fondées par des Indo-Américains, alors que ceux-ci ne
La visite du premier ministre consacre le poids croissant des représentent que 6 % de la population active. Ils sont à l’origine
Américains originaires d’Inde dans la Silicon Valley : 240 000 de 32 % des créations d’entreprise effectuées par des immigrants,
personnes dans la baie de San Francisco, la deuxième minorité soit plus que les expatriés issus des quatre pays suivants réunis :
derrière les Chinois (ils sont 3,2 millions aux Etats-Unis). Selon Royaume-Uni, Chine, Taïwan, Japon.
le bureau du recensement, leur nombre a augmenté de 68 % en Ancien du Crédit Suisse, Vivek Agarwal a monté une start-up
Californie en dix ans. Les Indiens forment la population la plus (Surfmark) de classement des recherches en ligne. Il se consacre
éduquée du pays (80 % ont au moins un diplôme universitaire) aussi à «  aider  », dit-il, son ami Mohit Aron, le concepteur de
et leur revenu médian (88 000 dollars annuels, soit 78 600 eu- « l’hyperconvergence » (une nouvelle forme de consolidation du
ros) est presque le double de celui de la population américaine stockage qui fait le buzz dans le monde du logiciel), à développer
en général. une entreprise (Cohesity) qui a déjà 70 millions de dollars en

30 Les dynamiques de la mondialisation


LES ARTICLES DU

banque. Aujourd’hui, il réside dans le quartier chic de San Francis- vague d’ingénieurs est arrivée lorsque la peur du Y2K (le passage
co, Pacific Heights. Son parcours est emblématique : né dans une à l’an 2000) s’est emparée des entreprises mondiales. Les Indiens
petite ville – Rohtak, à 70 km de Delhi – dans une famille modeste, se sont concentrés dans les secteurs technologiques : le data, les
une bourse après l’autre, il a réussi à intégrer l’Indian Institute of logiciels. Rien de prestigieux, mais « ce sont les responsables de la
Technology, l’école d’ingénieurs aux « 100 000 postulants pour technologie qui achètent les produits des start-up », souligne Vivek
1 500 reçus ». La voie royale dont sont issus Vinod Khosla ou Sundar Agarwal. Les CTO (directeurs de la technologie) indiens se sont
Pichai. Comment ? En s’entraînant à résoudre tous les problèmes naturellement tournés vers leurs compatriotes. D’où l’explosion
qui lui tombaient sous la main, jusqu’à aller les dénicher « dans actuelle des start-up indiennes. Au point qu’on dit dans la Vallée
les manuels russes » hérités des coopérants soviétiques. qu’une start-up sans cofondateur indien n’a plus aucune chance
Madhu Kochar, aussi, a bénéficié de la méritocratie. Elle avait de trouver un financement.
16 ans quand elle a débarqué à San Jose avec ses parents. Matheuse, Les pionniers ont construit des réseaux que les autres commu-
déjà. « J’étais tellement naïve, sourit-elle. Un jour, un garçon m’a nautés – notamment française – leur envient, comme l’association
demandé mon numéro de téléphone. J’ai cru que c’était pour une TIE (« The Indus Entrepreneurs »), qui compte plusieurs centaines
question de maths. » Quand le soupirant a appelé chez elle, « ça a de participants à chaque réunion mensuelle, ou le très influent
été la panique dans la famille ». Vingt ans plus tard, Mme Kochar est réseau des anciens élèves de l’Institut indien de technologie.
vice-présidente d’IBM. Elle ne perçoit plus le décalage culturel, sauf « Nombre de créateurs d’entreprise sont devenus investisseurs. Nous
quand il lui arrive de se rendre en déplacement dans une région faisons partie de l’écosystème depuis longtemps », indique Sanjay
des Etats-Unis moins cosmopolite que la Californie. Nadimpalli, le PDG de Tuebora, une start-up spécialisée dans la
La communauté indienne attribue sa réussite dans la Silicon gestion de l’accès au logiciel dans l’entreprise. Mais le réseau ne
Valley à différents facteurs. La langue anglaise, bien sûr, qui lui a suffit plus. « Il y a des milliers de types comme moi, s’exclame-t-il.
permis de s’adapter rapidement. Et la pratique de la complexité Il faut que le produit soit meilleur. »

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
sociale. « En Inde, on apprend très jeune la diversité, c’est un grand Narendra Modi vient faire la promotion de son initiative Digital
avantage par rapport aux Français ou aux Chinois », explique Atul India, un plan de 18 milliards de dollars pour apporter l’Internet
Singh, qui publie le média en ligne Fair Observer. Et on ne compte jusque dans les villages du pays. Il espère attirer les investissements
pas ses heures. « C’est peut-être l’héritage asiatique. La seule chose de ses compatriotes (encore faudrait-il qu’il élimine la bureaucratie,
que vous êtes censé faire, c’est travailler », relate Madhu Kochar. remarquent les expatriés). Sa visite ne fait pas l’unanimité.
Les pionniers ont débarqué dans les années 1980. «  Avec une A San Jose, il trouvera des panneaux « #Modifail » (« Modi
mission : réussir », ajoute-t-elle. Dix ans plus tard, une deuxième échoue ») et une manifestation devant le SAP Center.
Dans une lettre ouverte, une centaine d’universitaires indiens, qui
enseignent dans les établissements les plus prestigieux des Etats-
POURQUOI CET ARTICLE ? Unis comme Harvard ou Stanford, ont mis en garde les dirigeants

Les flux migratoires constituent l’une des formes les plus impor- de la Silicon Valley contre un enthousiasme excessif envers les
tantes et les plus visibles de la mondialisation, qui connecte avec projets numériques de M. Modi. Ils dénoncent l’absence de garan-
toujours plus d’intensité les différentes parties du monde. Si les
migrations sont souvent présentées sous un angle humanitaire, ties constitutionnelles de ces projets, notamment en matière de
voire misérabiliste, il ne faut pas perdre de vue qu’elles concernent protection des libertés individuelles et de la vie privée. Des thèmes
aussi des travailleurs qualifiés, qui, loin de peser sur l’économie de
leur pays d’accueil, contribuent à son développement. C’est ce qu’il- que chérissent et défendent ces géants californiens du Net, les
lustre le cas de l’importante diaspora indienne dans la Silicon Valley mêmes qui font un accueil triomphal à Narendra Modi.
américaine. Non seulement les ingénieurs indiens contribuent au
développement américain en offrant leurs services aux entreprises
de la région, mais ils contribuent aussi au développement de leur Corine Lesnes (San Francisco, correspondante)
pays d’origine par les remises (envoi d’argent) et les investissements
qu’ils y effectuent. Le Monde daté du 28.09.2015

Les dynamiques de la mondialisation 31


L'ESSENTIEL DU COURS

Des territoires inégalement intégrés


à la mondialisation
La mondialisation est un processus qui conduit à l’intensification des échanges sur
la planète. Elle a donc un impact fort sur les territoires. Elle crée entre eux des inter-
dépendances, mais aussi des inégalités. À travers le monde, certains espaces s’af-
firment comme les lieux centraux de la mondialisation, d’autres comme des péri-
phéries, voire des marges.
Des espaces dominants Des espaces émergents
La Triade réunit les principales puissances de la planète. Il s’agit À côté de ces puissances solidement installées, de nouveaux pays
des États-Unis, de l’Union européenne et du Japon. Ces espaces re- s’affirment comme des acteurs de plus en plus centraux dans les
présentent 92 % des transactions financières, 65 % du PIB mondial et échanges mondialisés. Il s’agit des pays émergents, hier en retard
les deux tiers des échanges commerciaux, pour 11 % de la population de développement et aujourd’hui en plein essor. Les principaux sont
mondiale. Tous ont en commun d’être situés dans l’hémisphère Nord, souvent réunis sous l’appellation de « BRICS », pour Brésil, Russie,
c’est pourquoi on les qualifie souvent de « pays du Nord ». Inde, Chine et Afrique du Sud.
Ces trois pôles focalisent les flux qui structurent l’économie mondiale. Tous ont en commun des territoires étendus et riches en matières
Le poids de la Triade crée un phénomène de rayonnement. Ainsi, la premières dont ils tirent profit pour rattraper leur retard économique.
plupart des anciens pays du bloc soviétique d’Europe de l’Est ont Mais leur ascension ne se limite pas à la sphère économique car ils
intégré progressivement l’UE depuis 2004. En Asie orientale, le ont également des prétentions politiques et entendent participer à un
modèle de développement du Japon a été adopté par les nouveaux rééquilibrage des relations internationales. Parmi eux, la Russie consti-

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
pays industriels (Corée du Sud, Taïwan, Hong Kong, Singapour), et la tue un cas à part car elle n’est pas tant émergente que réémergente :
Chine orientale connaît un spectaculaire développement économique. elle fut jusqu’en 1991 une grande puissance, et elle ne fait donc depuis
L’ensemble de la zone tend à intégrer la Triade. que tenter de regagner le rang qu’elle a perdu avec la chute de l’URSS.
Au sein de la Triade, les villes concentrent richesse, pouvoir et innova-
tion. Ce fonctionnement est illustré, selon le géographe Olivier Dollfus,
par l’image d’un archipel : les villes fonctionnent entre elles comme
autant d’îles formant un archipel au milieu des territoires. Parmi ces
villes, certaines occupent une place tout à fait particulière. Ce sont les
quatre « villes mondiales » : New York, Tokyo, Londres et Paris, princi-
paux pôles d’impulsion de l’AMM (archipel métropolitain mondial).
Certaines de ces villes sont intégrées à une mégalopole, au poids
important dans la mondialisation : mégalopole du nord-est des États-
Unis, mégalopole japonaise. En UE, la mégalopole s’étend de Londres
à Milan en passant par l’axe rhénan.
Quartier d’affaires de la City à Londres.

MOTS CLÉS
ARCHIPEL MÉTROPOLITAIN ­différente. Par exemple, un litto- pement. Il faut prendre garde au TIERS-MONDE
MONDIAL ral, parce qu’il met en contact la fait que cette opposition ne re- Durant la guerre froide, ce terme
Expression forgée par le géo- terre et la mer, est une interface. coupe pas exactement la division désignait l’ensemble des pays ne fai-
graphe français Olivier Dollfus du globe en deux hémisphères. sant partie d’aucun des deux blocs
FAÇADE MARITIME Ainsi, l’Australie, pays du Nord du
pour décrire le fonctionnement Espace littoral qui met en contact (le monde capitaliste développé, ou
point de vue de son niveau de dé- « bloc de l’Ouest », et le monde so-
de l’économie mondiale, mettant un arrière-pays (hinterland) et un veloppement, se situe dans l’hé- cialiste, ou « bloc de l’Est »). Il s’agis-
en relation certaines grandes avant-pays maritime (foreland) misphère Sud… sait en majorité de pays récemment
métropoles tout en margina- dont il organise les échanges.
lisant l’immense majorité des SOUS-DÉVELOPPEMENT décolonisés et très pauvres. Dans les
NORD-SUD Condition d’un pays dont la pro- années 1950 et 1960, certains pays se
­territoires.
La différenciation entre pays du duction et l’équipement sont à sont regroupés dans un mouvement
INTERFACE « Nord » et pays du « Sud » rend un niveau qui ne permet pas une des non-alignés. Depuis la chute du
Point de contact entre deux ré- compte de l’opposition entre pays répartition suffisante des biens de communisme, « tiers-monde » est
alités géographiques de nature développés et pays en dévelop- consommation. synonyme de « pays pauvres ».

32 Les dynamiques de la mondialisation


L'ESSENTIEL DU COURS

Des espaces dépendants


Par opposition aux pays du Nord, qui tiennent une place centrale
dans la mondialisation, la plupart des pays du Sud n’en tirent que
marginalement profit. Non pas qu’ils ne soient pas insérés dans
les flux mondialisés, mais ceux-ci sont orientés en leur défaveur.
Beaucoup de ces pays se contentent en effet d’exporter des matières
premières mais ne parviennent pas à développer sur leur sol des
activités productives à forte valeur ajoutée qui leur permettraient
de s’enrichir.
Ces espaces sont donc dans la dépendance des pays du Nord et de
certains émergents, comme la Chine, qui leur achètent leurs matières
premières pour les transformer. Cette dépendance fonctionne
toutefois dans les deux sens car les pays industrialisés ont besoin
de ces matières premières pour faire fonctionner leurs usines. C’est
pourquoi les pays qui disposent de matières premières rares et chères
peuvent tirer profit de cette situation. C’est par exemple le cas des
pays producteurs de pétrole ou de gaz. En revanche, les produits
agricoles, plus faciles à trouver, sont généralement peu lucratifs
pour les pays qui les exportent.

Des espaces marginalisés


Au sein des pays du Sud, on distingue une catégorie de pays
quasiment déconnectés des flux mondialisés. Ce sont les pays les
moins avancés (PMA), dont l’IDH inférieur à 0,5 témoigne du très
faible niveau de développement, qui n’est lui-même que le reflet de

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
l’incapacité à se connecter aux échanges mondiaux, faute de produits
à exporter et de moyens pour importer.
Vue satellite du golfe Persique.
Ces pays, dont les deux tiers sont situés en Afrique subsaharienne, ne
sont cependant pas totalement exclus de la mondialisation, mais la
manière dont ils y participent est un témoignage de leur faiblesse plus
qu’un moyen de la surmonter. Ils sont en effet souvent de gros TROIS ARTICLES DU MONDE À CONSULTER
pourvoyeurs d’émigrants qui fuient ces pays déshérités pour tenter
• Le basculement de la richesse vers les pays
leur chance dans des contrées plus accueillantes. Une fuite qui aggrave du Sud et de l’Est s’accélère p. 36-37
un peu plus leur retard dans la mesure où elle frappe en premier lieu (Alain Faujas, Le Monde daté du 19.06.2010)
• Guangdong, la délicate mutation de l’usine du monde p. 37-38
les habitants les plus qualifiés de ces pays, ceux qui disposent de plus
(Simon Leplâtre, Le Monde daté du 02.09.2016)
de moyens et d’opportunités pour refaire leur vie ailleurs, dans des • Dans la bulle élitiste et aseptisée de Canary Wharf p. 39
pays où leurs compétences sont parfois très recherchées. (Éric Albert, Le Monde daté du 30.09.2015)

ZOOM SUR…
Les espaces en marge CAMPAGNES viennent à intervenir, des ha- valeur, les régions montagneuses
de la mondialisation Sous l’effet de la métropolisation, bitants réussissent à s’enfuir à sont souvent mal reliées aux flux
partout dans le monde, les cam- l’étranger, etc. mondialisés.
AFRIQUE
pagnes perdent leur population DÉSERTS TERRITOIRE ENCLAVÉ
Continent le plus pauvre de la pla-
et leur influence. Espaces peu peuplés, voire pas Espace géographiquement isolé,
nète, l’Afrique est aussi celui qui
participe le moins aux échanges CORÉE DU NORD du tout, le plus souvent en rai- qui ne possède souvent pas d’accès
commerciaux mondialisés. Mais Pays asiatique vivant sous un son d’un climat difficile. Ils sont à la mer et qui ne parvient pas à
elle n’est pas pour autant coupée régime dictatorial, se revendi- contournés ou traversés, mais ra- se connecter aux flux de la mon-
du reste du monde car elle tient quant du communisme, qui a rement desservis par les réseaux dialisation car très mal ou pas du
une place non négligeable dans fait le choix de se fermer au reste mondialisés. tout desservi par les réseaux de
les flux de matières premières, du monde et de rester à l’écart MONTAGNES communication.
dont elle est une grande produc- des échanges mondialisés. Cette Parce qu’elles sont peu habi-
trice, ainsi que dans les flux mi- fermeture est cependant loin tées et présentent de multiples
gratoires dont elle est à l’origine. d’être totale : certaines ONG par- contraintes dans leur mise en

Les dynamiques de la mondialisation 33


UN SUJET PAS À PAS

Composition :
Centres et périphéries de l’espace mondial
L’analyse du sujet « L’image de l’archipel métropolitain mondial qui
Le sujet est centré sur des notions à la fois contradictoires et complé-
pourrait être proposée en remplacement de la
mentaires de « centre » et de « périphérie ».
En géographie, un centre est un espace, généralement peu étendu, qui
représentation du monde en centre-périphérie traduit
joue un rôle moteur et organisationnel, s’étendant bien au-delà de ses […] la réalité de l’accaparement des richesses et du
limites territoriales strictes. pouvoir par un club très fermé de membres privilégiés
À l’inverse, une périphérie, ou marge, est un espace souvent très en position hégémonique sur l’ensemble de la planète. »
étendu, qui est placé de fait sous l’influence d’autres espaces. (Nadine Cattan, 2006)
L’intitulé du sujet met ces deux notions au pluriel. Il s’agit donc de
dégager une hiérarchie des différents territoires qui composent Ceux-ci exercent une influence jusque dans les pays du Nord, comme
l’espace mondial. en témoignent leurs nombreux investissements à l’étranger.
III. L’archipel des centres
L’émergence de nouvelles centralités oblige à abandonner une vision
trop simpliste, qui sépare le monde entre un Nord central et un Sud
périphérique.
Il apparaît en effet que la centralité fonctionne selon le modèle de
l’archipel : une pluralité de petits centres (le plus souvent des métro-
poles), dispersés aux quatre coins de la planète, qui s’organisent en
réseau, rejetant de larges pans de territoires (souvent ruraux) dans la
marginalité, et ce jusque dans les pays du Nord. 

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Ce qu’il faut faire et ne pas faire
Paris, l’une des grandes villes mondiales. • L’erreur face à un tel sujet serait de se contenter de lister et d’ana-
lyser des centres et des périphéries. Il ne faut en effet jamais oublier
Les grandes lignes du développement que les deux notions vont de pair : il n’y a pas de centre sans péri-
I. Un monde dominé par le Nord phérie, et vice versa.
Dans cette première partie, à construire autour de la notion de • On ne peut donc pas se contenter d’analyser les uns et les autres
« Triade », on explique en quoi les pays du Nord constituent un sans s’intéresser aux relations qu’ils entretiennent.

centre du monde, alors que ceux du Sud constituent des périphéries


largement dominées.
II. L’émergence de centres au Sud AUTRES SUJETS POSSIBLES SUR CE THÈME
On évoque ici les bouleversements les plus contemporains dans les
Composition
hiérarchies spatiales. L’apparition de pays émergents a fait naître de
– Les espaces en marge de la mondialisation.
nouveaux espaces centraux au sein des pays du Sud. – Les villes dans la mondialisation.

ZOOM SUR…
Les échelles de la centralité centralité, et non l’ensemble des centralité, qu'Olivier Dollfus décrit Classement des villes mondiales
pays de la région. Ces régions den- par la métaphore de l’« archipel ». par production de richesse
LE NORD sément urbanisées, puissamment
À l’échelle mondiale, les pays du LES CBD 1. Tokyo
intégrées par des infrastructures 2. New York
Nord, riches, développés et in- Au sein même des grandes mé-
qui garantissent leur cohésion, 3. Los Angeles
fluents, apparaissent comme les tropoles constitutives de l’AMM,
constituent les points d’ancrage 4. Séoul
centres de l’espace mondial. ce sont surtout les quartiers
du Nord aux flux mondialisés. 5. Londres
Dominés par l’Amérique du Nord, d’affaires (CBD) qui concentrent
l’Europe de l’Ouest et l’Asie orien- L’AMM les moyens et les retombées de 6. Paris
tale, ils constituent la Triade. Pour tenir compte de l’émergence la centralité. D’autres quartiers, 10. Moscou
de certaines parties du Sud, on résidentiels ou miséreux par 11. Pékin
LES MÉGALOPOLES peut utiliser l’image de l’AMM exemple, n’ont rien de central. 15. Saõ Paulo
À une échelle plus petite, on s’aper- (Archipel métropolitain mondial) 16. Hong Kong
çoit qu’au sein des pays du Nord, qui permet d’intégrer les grandes 25. Istanbul
ce sont surtout les grandes aires métropoles du Sud à un réseau de 32. Buenos Aires
mégalopolitaines qui exercent la 38. Dehli

34 Les dynamiques de la mondialisation


UN SUJET PAS À PAS

Étude critique de document :


À l’aide du document, montrez les points communs et les différences
entre ces quatre villes mondiales.
Dubaï New-York Paris Tokyo
Population en millions 2,3 9 12 35
d’habitants
Situation Rives du golfe Persique Littoral atlantique 200 km de l’Atlantique Littoral pacifique

PIB (en milliards de dollars) 80 1 461 741 1 477


Édifice le plus élevé Burj Khalifa (828 mètres) New World Trade center Tour First Tokyo Skytree (634 mètres)
(541 mètres) (La Défense, 231 mètres)

L’analyse du sujet mondiale. En premier lieu, ce sont toutes des agglomérations très
Le sujet invite à s’interroger sur la notion de ville mondiale en s’ap- peuplées. Elles appartiennent chacune à de vastes mégalopoles
puyant sur l’exemple de quatre d’entre elles situées dans des parties donnant sur des espaces maritimes. L’architecture de leurs quartiers
très différentes de la planète. Le choix des informations fournies dans d’affaires est également similaire : des tours de bureaux futuristes
le tableau statistique repose sur des critères très variés mais tous en censées symboliser leur réussite. Leur PIB qui excède à lui seul celui
lien avec ce qui fait d’une ville une ville mondiale : sa puissance démo- de nombreux pays, témoigne pour sa part de leur importance dans
graphique (nombre d’habitants), sa situation géographique, sa richesse l’économie mondiale.
(PIB) et son architecture (buildings des Central Business Districts). Il faut II. … Mais qui conservent leurs singularités
à partir de ces données expliquer en quoi ces quatre villes, par delà Malgré ces points communs, les quatre villes étudiées ont aussi des

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
leurs singularités, appartiennent bien au « club » des villes mondiales. spécificités. Paris est ainsi la seule à ne pas être directement en situa-
Mais il faut aussi souligner leurs différences, notamment leur inégale tion littorale, même si la Seine la met en contact aisé avec l’Atlantique.
intégration à l’Archipel mégalopolitain mondial (AMM). Dubaï pour sa part apparaît comme une ville mondiale de rang se-
condaire par sa richesse, bien moindre que celle des trois autres villes
La problématique étudiées. En revanche, c’est Dubaï qui gagne haut la main la « course
En quoi ces quatre villes sont-elles caractéristiques des villes mon- à la hauteur » architecturale, Paris étant bonne dernière du fait du
diales tout en possédant des singularités qui leur assignent un rôle souci de préserver son paysage traditionnel.
différent dans le réseau qu’elles constituent toutes ensemble ?
Ce qu’il faut faire et ne pas faire
Le plan détaillé • Il est impératif de bien définir en introduction ce qu’est une ville mon-
diale et d’en énoncer les différents critères. C’est en effet à partir de cette
I. Des villes semblables… base que vous pourrez mener l’analyse des données statistiques du do-
Dubaï, New-York, Paris et Tokyo ont beau être dispersées aux quatre cument.
coins du monde, elles n’en possèdent pas moins de nombreux traits • Il faut veiller à ne négliger aucune des quatre villes, même si vous en
connaissait mieux l’une ou l’autre en fonction des choix faits par votre
communs qui expliquent et reflètent à la fois leur statut de ville
professeur durant l’année.

ZOOM SUR…
4 villes mondiales à concilier son expansion rapide Son importance politique, bien tière fiscale pour attirer les entre-
avec les impératifs du dévelop- qu’affaiblie par la rivalité avec prises). Elle bénéficie de la tradi-
DUBAÏ pement durable, notamment Washington, capitale fédérale, tion centralisatrice française, qui
Carrefour migratoire et écono-
pour la gestion de ses ressources est également très forte, puisque a concentré en son sein tous les
mique aux portes de l’océan
en eau et de ses rejets de gaz car- la ville abrite le siège de l’ONU. atouts du pays.
Indien, la ville a connu ces der-
bonique.
nières décennies une fulgurante PARIS TOKYO
ascension, dont témoigne son ar- NEW YORK C’est avec Londres la seule ville Ville la plus peuplée du monde,
chitecture grandiose. C’est la ville mondiale par ex- mondiale européenne. elle dispose d’une puissance
Elle est cependant loin de pou- cellence, qui concentre une in- Ses relations avec sa voisine bri- économique incontestable mais
voir prétendre rivaliser avec les fluence économique (Wall Street, tannique sont ambiguës, faites souffre comme le Japon dans son
vieilles puissances urbaines ins- Nasdaq, sièges sociaux) et cultu- de complémentarité (facilitée ensemble d'une faible influence
tallées de longue date. relle (Universités, musées, capital par la liaison ferroviaire ra- culturelle et d'un rayonnement
Par ailleurs, du fait de son cli- sympathie dans le monde), sans pide entre les deux villes) et de géopolitique des plus restreints.
mat aride, la ville doit parvenir équivalents. concurrence (notamment en ma-

Les dynamiques de la mondialisation 35


LES ARTICLES DU

Le basculement de la richesse vers les pays


du Sud et de l’Est s’accélère
Les pays industrialisés de l’OCDE ne pèseront que 43 % du produit brut mondial en
2030, contre 60 % en 2000.

L’axe économique du monde est en train de changer au détriment exportations et de passer de l’état de débiteurs nets à celui de
des pays riches, qui perdent du terrain sur ceux lancés à leur créanciers nets.
poursuite. Les pays de l’Organisation de développement et de C’est au cours des années 2000 que cet enrichissement a profité
coopération économiques (OCDE) pesaient 60  % du produit brut au reste des pays en développement. La croissance des pays
mondial en 2000, 51 % en 2010 et n’en représenteront plus que convergents a multiplié leurs importations de produits de base
43 % en 2030. (énergie, métaux) en provenance des pays d’Afrique, du Moyen-
Les cartes publiées par le Centre de développement de l’OCDE dans Orient et d’Amérique latine, qui ont profité de la redistribution de
son rapport « Le Basculement de la richesse » du mercredi 16 juin cette manne. Un point de croissance supplémentaire de la Chine
le prouvent, les pays non-membres de cette organisation – dits génère 0,2 point de croissance chez les pays pauvres et 0,3 point
en développement – voient leur retard sur le havre d’opulence chez les économies à revenus intermédiaires.
occidentale se combler à toute allure. La première conséquence de cette heureuse diffusion de capitaux
La catégorie des pays riches ne s’étend guère, tandis que celle des a été un réel recul de la pauvreté. Depuis 1990, le nombre des per-
pays convergents se développe spectaculairement, la Chine ayant sonnes vivant avec moins d’un dollar et demi par jour a diminué
été rejointe, dans ce statut, par la quasi-totalité de l’Asie. Le nombre d’un quart, soit de 500 millions.
des pays qui connaissent une croissance deux fois supérieure à La deuxième conséquence est moins réjouissante : les inégalités

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
celle des membres de l’OCDE est passé dans les années 2000 de s’accroissent dans les pays convergents et tous les calculs montrent
12 à 65. Les pays répertoriés comme très pauvres ne sont plus que que celles-ci constituent un frein au développement lui-même.
25, contre 55 dans les années 1990. C’est pourquoi deux des auteurs du rapport, Johannes Jütting et
Les pays en développement détenaient, en 2008, 4 200 milliards Andrew Mold, insistent sur la nécessité, pour ces pays, de mettre
de dollars (3 400 milliards d’euros) de réserves, soit une fois et en place des embryons de systèmes de protection sociale. « L’Inde,
demie la somme détenue par les pays industrialisés. De 1990 à la Chine ou le Vietnam ont les moyens de mettre en place des
2008, le commerce mondial a été multiplié par quatre, mais le systèmes de redistribution dont ont besoin leurs classes moyennes
commerce entre pays du Sud l’a été par dix et le premier partenaire et devraient s’inspirer des mécanismes inventés dans d’autres pays
commercial du Brésil, de l’Inde et de l’Afrique du Sud est désormais du Sud », préconisent-ils. Par exemple, au Brésil ou au Mexique, où
la Chine. sont apportés des revenus complémentaires aux familles pauvres
Le rapport du Centre de développement de l’OCDE fait apparaître qui scolarisent leurs enfants.
un premier phénomène : la Chine est en tête, mais le peloton des
pays en convergence avec les pays développés est de plus en plus
fourni. On y trouve de façon surprenante une bonne partie de POURQUOI CET ARTICLE ?
l’Afrique subsaharienne et toute l’Asie du Sud-Est, deux régions Cet article contribue à montrer le caractère largement périmé de
laissées pour compte lors de la dernière décennie. l’opposition d’un Nord développé et d’un Sud à la traîne. En effet, il
Deuxième enseignement : la crise a été « un accélérateur » de ce décrit la manière dont certains pays du Sud sont en train de rattra-
per progressivement des pays du Nord, qui, pour beaucoup, sont en
rattrapage, souligne le rapport, car les pays de l’OCDE sont tous
recul, du fait de la crise économique qui les frappe depuis quelques
tombés en récession, à l’exception de l’Australie, de la Corée du Sud années.
et de la Pologne. Pendant ce temps-là, les pays en développement Les Suds n’ont jamais autant mérité leur pluriel qu’aujourd’hui.
poursuivaient une croissance à peine ralentie par le recul de la Si certains d’entre eux (les PMA) continuent de rester en marge de la
mondialisation et de ses bienfaits, d’autres, principalement situés en
demande occidentale. « Et ce n’est pas transitoire », préviennent Asie, deviennent peu à peu des rivaux pour les économies des pays
les auteurs, ce que confirment les taux de croissance actuels de la du Nord. Ayant su mettre en valeur leurs atouts dans la compétition
quasi-totalité des pays en développement. économique mondiale, ils affichent aujourd’hui une capacité de résis-
tance à la crise et des taux de croissance insolents. Cette formidable
La première cause de ce basculement remonte aux années réussite, qui a permis de sortir de la pauvreté des millions d’êtres hu-
1990, lorsque 1,5 milliard de travailleurs chinois et indiens ont mains, peut servir de modèle aux pays du Sud qui ne parviennent pas
fait irruption sur le marché mondial avec des coûts de main- encore à émerger, et contribue, quoi qu’il en soit, à modifier notre vi-
sion des hiérarchies mondiales.
d’œuvre imbattables, permettant à leur pays de développer leurs

36 Les dynamiques de la mondialisation


LES ARTICLES DU

Reste que la perspective d’être rattrapés en termes de niveau de dangereux : le gâteau mondial va s’accroître, ce qui veut dire que
vie par des pays considérés hier avec une certaine commisération lorsque l’Inde et la Chine basculeront vers la société de consomma-
pourrait faire redouter un « déclin de l’Occident ». Pour combattre tion, tout le monde en profitera ». 
une telle crainte, qui risque d’inspirer des réflexes protection-
nistes, MM. Jütting et Mold affirment que ce rattrapage « n’est pas Alain Faujas, Le Monde daté du 19.06.2010

Guangdong, la délicate mutation de l’usine


du monde
Dans cette province du sud-est de la Chine, la ville de Dongguan voit son modèle
économique remis en cause par la hausse des salaires. Devenues moins compéti-
tives, ses usines ferment. La cité tente depuis de monter en gamme en favorisant la
­robotisation du travail.

Derrière un long mur, des centaines de machines s’activent. Des RBD et ses usines où seulement quelques employés déambulent
rangées de vitres émergent de ces gros cubes truffés de voyants et au milieu de centaines de machines symbolisent la transition
de fils électriques. Après avoir été taillées dans une première pièce, économique réussie pour Dongguan. D’autres mastodontes de
les plaques de verre sont traitées huit heures puis adaptées pour l’électronique chinois – comme les fabricants de smartphone
convenir aux différentes marques de smartphones produits en Chine. Huawei, Oppo, Vivo, respectivement troisième, quatrième et

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Chacune des 900 machines présentes dans cette usine de RBD – le cinquième vendeurs de smartphones dans le monde – se sont
troisième producteur chinois d’écrans de téléphones mobiles (70 mil- installés dans la cité.
lions d’unités vendues en 2015) – produit 400 écrans en huit heures. Malgré tout, la ville, qui a grandi dans l’ombre de la métropole
Auparavant, il fallait un employé par machine. Mais depuis l’ins- Shenzhen où sont situés les sièges sociaux des grandes entreprises,
tallation de robots développés spécifiquement, un ouvrier qualifié est surtout connue pour ses usines de produits bas de gamme.
en surveille désormais dix-huit. Résultat, moins de 100 personnes Dongguan a compté jusqu’à 8 millions d’habitants, des travailleurs
sont nécessaires pour découper les écrans, assurer la manutention migrants pour la plupart, hébergés dans des dortoirs. Mais le
et l’entretien. Dix fois moins qu’il y a trois ans, assure Li Jingjun, triplement du salaire moyen en Chine ces dix dernières années a
cadre supérieur chez RBD. remis en cause le modèle économique de la ville, qui reposait sur
L’automatisation avancée de cette usine située à Dongguan a la main-d’œuvre abondante et bon marché. Nombre d’entreprises
été financée à 15 % par la province du Guangdong. Cette aide ont déjà déménagé vers des provinces intérieures ou délocalisé
s’inscrit dans le cadre du plan « Remplacer les humains par des
robots ». Annoncé par le secrétaire du Parti communiste (PCC) du
Guangdong, Hu Chunhua en mars 2015, ce programme prévoit POURQUOI CET ARTICLE ?
d’investir 950 milliards de yuans (126 milliards d’euros) sur trois
ans pour moderniser plus de 2 000 entreprises de la province. Cet article permet de mesurer dans toute sa complexité l’impact
de la mondialisation sur les territoires. Prenant l’exemple de la
RBD a également reçu des subventions de la part de la ville de province chinoise du Guangdong, l’une des plus prospères et dyna-
Dongguan, mais la société refuse d’entrer dans les détails. miques du pays, il montre comment la mondialisation en a boule-
En 2014, le président chinois, Xi Jinping, avait appelé à une « révo- versé le tissu économique. Longtemps, cette région a en effet profité
de l’ouverture de la Chine aux investissements étrangers pour déve-
lution des robots », qui permettrait à la fois au pays de monter en lopper son appareil industriel grâce à une main-d’œuvre bon marché
gamme, et de faire face à une pénurie de main-d’œuvre annoncée. qui attirait les IDE (investissements directs à l’étranger) du monde
Du fait de la politique de l’enfant unique, abandonnée fin 2015, entier. Aujourd’hui, réussite oblige, les salaires tendent à monter et
les coûts de production sont donc de moins en moins compétitifs.
la population chinoise en âge de travailler a commencé à baisser
Ce phénomène profite à d’autres régions chinoises et à d’autres pays
depuis 2010. «  Nous travaillons déjà à l’usine 4.0  : sans aucun asiatiques, qui récupèrent certaines des activités devenues non ren-
ouvrier », poursuit fièrement Li Jingjun. tables dans le Guangdong. Celui-ci opère pour sa part une montée
en gamme pour rester compétitif, développant des usines de plus en
Le fabriquant de téléviseurs TCL aurait déjà une de ces « usines
plus sophistiquées, qui n’ont rien à envier en termes de technologie
noires », surnommées ainsi parce que dépourvus d’ouvriers : à leurs homologues occidentales.
il n’y a même plus besoin d’allumer les lumières.

Les dynamiques de la mondialisation 37


LES ARTICLES DU

leur production dans d’autres pays d’Asie du Sud-Est, comme le l’innovation : Dongguan finance des dizaines de « bases d’inno-
Vietnam ou le Bangladesh. vation », « zones de développement » et autres incubateurs de
Une nouvelle donne, dont la ville peine à se relever. A une de- start-up. Dans ces quartiers, les routes fraîchement goudronnées
mi-heure du centre, dans la nouvelle zone industrielle de Hengli, des sont bordées de pistes cyclables et de haies verdoyantes. Dans
herbes poussent dans les lézardes qui fendent la route. Les visiteurs la zone de développement de haute technologie industrielle du
sont accueillis par des banderoles « Bâtiment industriel à louer ». lac Songshan, la plupart des passants ont à peine 30 ans, vont
Xinda, une entreprise de jouets, qui fabriquait, par exemple, la travailler en tee-shirt un café à la main. Mais derrière les façades,
mascotte des Jeux olympiques de Londres en 2012, a employé les bâtiments financés par la municipalité sont très calmes.
jusqu’à 10 000 personnes. Quand elle a mis la clé sous la porte L’université Sun Yat-sen, installée à Canton, y dispose d’un bâti-
en mai 2016, il restait encore un millier d’employés. Tous se sont ment de six étages dans lesquels ses élèves ingénieurs planchent
retrouvés sur le carreau, avec plusieurs mois de salaires et de entre autres sur les moteurs électriques du futur. Mais trois
cotisations sociales impayés. niveaux sont vides. « Non, nous ne sommes pas en vacances,
Les personnels lésés ont manifesté le 30 mai. Une dizaine d’entre reconnaît Cheng Mingxi, le directeur adjoint du centre. Dongguan
eux ont été arrêtés. D’après l’ONG China Labour Bulletin, qui est généreux sur les subventions. »
référence les mouvements sociaux en Chine depuis Hongkong, En face de son bâtiment trop grand, les grandes universités de
les manifestations ont doublé en 2015 par rapport à 2014, et ont Pékin, Beida et Tsinghua, disposent aussi de leurs locaux. «  Le
encore progressé de 20 % depuis le 1er janvier. Une montée de Guangdong, c’est le centre de la politique d’ouverture économique
la contestation sociale que l’ONG attribue principalement au [lancée en 1978 par Deng Xiaoping] : la province veut rester à la
ralentissement économique. pointe de l’innovation », explique Cheng Mingxi.
D’après L’Observateur de l’économie, un magazine indépendant
Gel du salaire minimum chinois, des patrons indélicats ont flairé le filon. Des entreprises
Autour de Xinda, les rues sont vides en cet après-midi d’été. qui n’ont rien à voir avec la robotique ont ajouté le terme robot
Assis sur leurs talons, quelques ouvriers d’une usine de barres à leur nom pour obtenir des subventions. Le magazine cite ainsi
d’acier jouent aux cartes après leur journée. « Le quartier se vide, une société à Nankin, dont 65 % des profits sont des subventions.
constate Li Yang, un quadragénaire originaire de la province de Dans le centre-ville de Dongguan, un projet privé fait la fierté de la

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
l’Anhui. Nous avons encore du travail, mais nous ne savons pas presse locale : Yang Gongming rachète de vieux ateliers de textile
pour combien de temps. » pour les transformer en incubateurs de start-up. Les locaux sont
A deux pas, la patronne d’une épicerie installée au pied de loge- découpés en petites pièces qui, rénovées et meublées, sont ensuite
ments ouvriers regrette les années fastes. « Avant ça n’arrêtait pas. louées 1 000 yuans (135 euros) par mois.
Mais maintenant les dortoirs sont quasi vides. Les usines ferment et « La taille convient parfaitement aux petits business qui s’installent
les travailleurs migrants rentrent chez eux », déplore-t-elle. ici, explique Yang Gongming. Quand des grandes usines ferment,
Pour enrayer la fuite des entreprises, la province du Guangdong, la plupart des gens partent, mais il y a aussi des talents qui restent
responsable du quart des exportations chinoises, a annoncé en et veulent lancer leur projet », poursuit-il.
février le gel du salaire minimum pour les deux années à venir. Mais Dongguan n’a pas la même attractivité que Shenzhen. Et
Mais cette mesure d’urgence risque de précipiter le pays dans le si le terme de start-up est à la mode, il s’agit surtout de petites
piège du « revenu intermédiaire », que cherchent justement à éviter entreprises spécialisées dans le commerce ou les services, qui
les autorités chinoises. De quoi s’agit-il ? D’économies qui, après utilisent les plates-formes de vente en ligne comme Alibaba pour
une forte phase d’expansion, voient leur croissance se stabiliser à écouler leur marchandise. L’un vend des toilettes intelligentes,
un niveau insuffisant pour espérer rattraper les pays développés. importées du Japon ; son voisin de l’huile de moteur...
Pour s’en sortir par le haut, la Chine voudrait favoriser les gains de L’assistante de Yang Gongming, A Lian, voit un autre intérêt à cette
productivité et l’innovation. Les autorités n’hésitent pas à dépenser transition économique : «  Dongguan s’est beaucoup amélioré.
des milliards pour aider leurs entreprises à mener cette transition. Avant il y avait trop de monde, ce n’était pas très sûr, se souvient
Dans le cadre du plan de modernisation de la province, la ville la trentenaire qui a migré dans la ville, il y a dix ans. Avec toutes
de Dongguan a remplacé 43 684 ouvriers par des robots en 2015, les usines, c’était très pollué : l’eau des rivières était souvent d’une
permettant aux sociétés concernées d’économiser 10 % de leurs drôle de couleur... »
coûts, d’après des chiffres du gouvernement municipal cités par
Bloomberg. Même approche verticale pour tenter de promouvoir Simon Leplâtre, Le Monde daté du 02.09.2016

38 Les dynamiques de la mondialisation


LES ARTICLES DU

Dans la bulle élitiste et aseptisée de Canary Wharf


D’abord le métro qui s’arrête à Canary Wharf, avec ses doubles lui avait-il lancé. Une boutade, bien sûr. Mais difficile de ne pas
portes qui s’ouvrent automatiquement. La foule en uniforme d’af- avoir la même perspective sur le système financier mondial ou
faires – tailleur pour les femmes, costume pour les hommes, bleu les grandes questions économiques.
marine pour tous – dégorge d’un coup, façon fourmilière. Chacun James Bardrick reconnaît bien volontiers les limites de Canary
a les yeux rivés sur son écran de téléphone. En haut des premiers Wharf. « Je ne tiens pas particulièrement à ce que tout le monde
Escalator, prendre à droite vers le centre commercial. Pas besoin travaille ici, ou même à Londres. » De son propre aveu, l’endroit res-
de voir le ciel ou de sortir : une entrée spéciale mène directement semble à une bulle élitiste. Pourtant, Citigroup apprécie les lieux.
à l’intérieur de la tour Citigroup, par un dédale de couloirs. Depuis son siège londonien, la banque supervise les opérations de
Chaque jour, les milliers de salariés londoniens de la banque amé- 54 pays. C’est plus qu’à New York, pourtant le siège mondial, mais
ricaine font le même trajet, dans une bulle aseptisée ultra-efficace. qui est davantage tourné vers les Etats-Unis.
Ici, tout est calculé, chronométré, maximisé… Canary Wharf est un Six des grandes divisions de la banque d’affaires sont dirigées
quartier d’affaires construit de toutes pièces à la fin des années depuis Londres, dont les investissements internationaux, les
1980 dans l’est de la capitale britannique : il compte aujourd’hui marchés actions et les matières premières.
37 tours regroupées sur 40 hectares, recevant quotidiennement Selon James Bardrick, même le risque d’une sortie du Royaume-
112 000 employés. Ceux-ci sont, dans leur immense majorité, des Uni de l’Union européenne ne devrait pas provoquer de déména-
banquiers. Outre Citigroup, HSBC, Barclays ou encore JPMorgan y gement de Citigroup. « Nous sommes à Londres depuis longtemps,
arborent fièrement leur logo en haut de gratte-ciel qui dépassent et être situé ici offre de nombreux avantages. » En particulier, il
parfois les 200 mètres de hauteur. salue le nombre de « talents » présents sur place. En clair, il suffit
L’endroit est entièrement privé. Les rues entre les bâtiments et les de piocher parmi les tours à la ronde pour trouver les banquiers,
transports en commun donnent l’illusion d’un espace public. C’est comptables ou analystes dont il a besoin. Pour les mêmes raisons,
faux. A l’entrée, les véhicules sont contrôlés. Les hommes aux allures James Bardrick ne se plaint pas trop ouvertement des impôts
de policiers qui déambulent sont des gardiens de sécurité privés. Et exceptionnels que le Royaume-Uni exige désormais des grands

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
n’essayez pas de prendre des photos ou de filmer ! Une équipe de établissements bancaires. A l’écouter, on se rend compte qu’il fau-
télévision française, qui a tourné un documentaire en 2014, peut drait un tremblement de terre pour qu’un énorme établissement
en témoigner. Malgré l’autorisation obtenue, des gardiens lui sont comme Citigroup déménage son siège.
tombés dessus toutes les dix minutes pour vérifier le laissez-passer, Anil Wadhwani confirme l’intérêt de Canary Wharf pour une en-
sur un ton toujours plus agressif. A chaque fois, il fallait négocier treprise comme Citigroup. Le banquier de Citigroup s’occupe des
pied à pied : filmer les portes d’entrée des bâtiments n’était pas clients riches, les « priority » (de 10 000 à 100 000 dollars –
autorisé, changer la caméra d’emplacement non plus… 8 930 euros à 89 300 euros – de patrimoine à investir) et « citi-
gold » (de 100 000 dollars à 1 million de dollars). « Dans le quartier,
Les « priority » et « citigold » autour de nous, probablement les trois quarts des gens sont de
Continuons le trajet à l’intérieur du siège européen de Citigroup. A potentiels clients. » Impossible pour une grande banque de quitter
l’accueil se trouvent quatre hôtesses, forcément des femmes, qui une telle bulle de richesse.
reçoivent sur un ton aussi poli qu’automatique. Chacune porte un
badge avec son nom et un petit drapeau indiquant sa nationalité. Eric Albert, Le Monde daté du 30.09.2015
Sur le côté de la table se trouve du gel antibactérien, à disposition
des visiteurs. « Dirigez-vous vers la table d’attente numéro 4, s’il
POURQUOI CET ARTICLE ?
vous plaît. Votre hôtesse viendra vous y chercher. »
Les malabars plantés aux portillons ne plaisantent pas avec la Cet article revient sur le développement fulgurant qu’a connu ces
sécurité. Il faut être accompagné par quelqu’un de la maison dernières années le quartier d’affaires de Canary Wharf. Implanté
pour passer. Le badge est vérifié de près. A l’étage, où travaille dans l’est de la métropole londonienne, en lieu et place d’anciens
quartiers populaires, ce nouveau centre d’affaires rivalise désormais
James Bardrick, le patron de Citigroup pour le Royaume-Uni, il avec le cœur historique de la finance londonienne qu’est la City. Le
faut de nouveau passer une porte. Dans son bureau, qui n’est pas succès de Canary Wharf s’explique par la concentration en son sein
particulièrement luxueux, se trouve une grande poubelle sécuri- de tous les services qui font l’attractivité des villes mondiales : une
législation et une fiscalité favorables aux activités financières, une
sée, pour détruire les documents confidentiels. A travers la baie
excellente desserte locale (transports en communs) et internatio-
vitrée, l’homme a une vue imprenable… sur l’énorme logo de la nale (aéroports) ainsi qu’un renouvellement urbain qui a permis de
tour HSBC qui lui fait face. Impossible d’échapper à la concurrence mettre à disposition des nouveaux terrains constructibles. Revers de
ici. On vit entre banquiers. La veille de notre rencontre, l’homme la médaille, ce quartier accentue l’éviction des classes populaires de
Londres, et tend à constituer une bulle élitiste coupée du reste de la
avait fait voiture commune avec Douglas Flint, le président de ville et de ses réalités socio-économiques.
HSBC. « Il n’y a pas une seule journée où je ne pense pas à vous ! »,

Les dynamiques de la mondialisation 39


L'ESSENTIEL DU COURS

Les espaces maritimes : approche géostratégique


Les 70 % de la surface du globe recouverts de mers et d’océans constituent un enjeu
géostratégique majeur. Ces espaces sont à la fois des lieux d’échange et des lieux où
les États affirment leur puissance.

L’importance des ressources maritimes exemple certains oléoducs et gazoducs, comme celui entre l’Algérie et
Les espaces maritimes regorgent de ressources, notamment alimen- l’Italie, ou bien encore des réseaux de câbles qui supportent le trafic
taires et énergétiques. Les sous-sols marins recèlent des hydrocarbures de la bande passante Internet.
(gaz et pétrole), représentant environ 25 % des réserves de pétrole
L’importance des façades maritimes
et 34 % de celles de gaz. À l’heure actuelle, les espaces maritimes
Les façades maritimes sont des lieux clés de la mondialisation.
fournissent à peu près 30 % de la production de pétrole et 27 % de la
Elles sont l’aboutissement des flux, des espaces où se rencontrent
production de gaz. L’exploitation de ces gisements offshore se fait
l’arrière-pays de cette façade (hinterland) et son avant-pays (foreland),
au moyen de plateformes en haute-mer (en Norvège, dans le golfe du
élargis à la planète entière par la mondialisation. Les principales
Mexique, au large du Brésil).
façades maritimes sont celles de l’Asie orientale, de l’Amérique du
Les espaces maritimes disposent d’immenses réserves halieutiques
Nord-Est et de l’Europe de l’Ouest (avec le Northern Range du Havre
(liées à la pêche). Elles fournissent près de 100 millions de tonnes
à Hambourg).
de poissons et de crustacés par an, ce qui constitue un apport non
Parmi ces façades maritimes s’affirment de très grands ports à conte-
négligeable à l’alimentation de la planète. Les principales zones de
neurs. On en compte désormais une dizaine dans le monde qui dépasse
pêche se trouvent au large de la côte ouest de l’Amérique, à l’est de
200 millions de tonnes de trafic par an, dont huit en Asie orientale
celle de l’Asie, au nord-ouest de celle de l’Europe.

L’importance des flux maritimes

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
La majorité des flux transcontinentaux de marchandises (soit 88 % du
total) transitent par les espaces maritimes. Ce trafic s’effectue pour
l’essentiel sous la forme de conteneurs disposés sur des navires
porte-conteneurs. Les hydrocarbures sont transportés par des su-
pertankers (pétrole) et des méthaniers (gaz). Les flux humains sont
également considérables. Dans les pays du Sud, notamment en Indo-
nésie ou dans le golfe de Guinée, le transport maritime de passagers
reste important. À cela s’ajoutent les flux de migrants légaux et
illégaux en Méditerranée, ainsi que les transports touristiques, avec le
développement des croisières, notamment en Méditerranée ou dans
les Caraïbes. D’autres réseaux traversent également les océans, par

MOTS CLÉS
Plateforme pétrolière offshore.
OFFSHORE sont le détroit de Malacca et le
Désigne l’extraction de matières golfe d’Aden.
premières dans les sous-sols ma-
rins. L’exploitation du gaz et du
SURPÊCHE SIGLES CLÉS
Pêche en quantités trop impor-
pétrole offshore nécessite des tech- tantes qui ne permettent pas
nologies de pointe très coûteuses ZEE ZIP
d’assurer le renouvellement des
et n’est donc rentable que, comme Zone économique exclusive. Zone industrialo-portuaire. Es-
stocks halieutiques.
c’est actuellement le cas, lorsque Bande maritime s’étendant sur pace littoral dominé par un grand
les cours de ces matières premières ZONE GRISE 200 miles au large du littoral d’un port de commerce autour duquel
sont particulièrement élevées. Région qui échappe en partie ou État dans laquelle celui-ci est le se sont greffées, souvent pour
totalement au contrôle des États, seul à pouvoir procéder à des acti- profiter de dispositions fiscales
PIRATERIE soit parce que ces derniers sont vités économiques. En revanche, la avantageuses, des industries.
Détournement d’un navire par la défaillants, soit parce que la région circulation des navires y est libre. Celles-ci bénéficient également
force afin de s’approprier sa car- en question n'est placée sous la d’une situation qui leur permet
gaison ou, le plus souvent, d’ob- souveraineté d'aucun d'entre eux. de s’approvisionner rapidement
tenir une rançon. Les régions les Elles constituent donc des zones en matières premières et d’expor-
plus touchées par cette pratique propices aux activités illicites. ter sans délai leurs productions.

40 Les dynamiques de la mondialisation


L'ESSENTIEL DU COURS

Spratley ou les Paracels, mais aussi d’importants gisements offshore


d’hydrocarbures.
Dans l’Arctique, il existe des contestations entre la Norvège et la
Russie et entre le Danemark (qui possède le Groenland) et le Canada.
Là encore, l’enjeu réside dans la maîtrise des ressources réelles ou
supposées des fonds marins.
Outre les rivalités déjà évoquées, il existe également des tensions pour
l’exploitation des ressources. Ainsi, les concurrences sont nombreuses
en matière de zones de pêche, comme entre la France et l’Espagne.
Malgré ces concertations et ces convoitises, les espaces maritimes ne
sont pas totalement sous le contrôle des États. Certains d’entre eux
font partie des « zones grises » de la planète. C’est le cas des zones
d’action de la piraterie. Il s’agit des espaces au large de la Somalie et
du Yémen, du détroit de Malacca et du golfe de Guinée.
Port de Hambourg.
Des milieux fragiles
(Singapour, Hong Kong). Dans ce contexte, les 33 pays enclavés (ne
Les espaces aquatiques sont particulièrement vulnérables face aux
disposant pas de côte) sont donc handicapés dans leur intégration au
problèmes environnementaux. De nombreuses catastrophes écolo-
sein de l’espace mondial.
giques ont eu pour théâtre les mers et les océans, comme les marées
noires liées au transport de pétrole. On peut citer celle faisant suite au
À qui appartiennent les espaces maritimes ?
naufrage de l’Erika en Bretagne en 1999, ou encore l’explosion d’une
La possession des espaces maritimes est un enjeu majeur. Depuis
plateforme pétrolière dans le golfe du Mexique en 2010.
1994, ils sont strictement attribués. Sur 12 milles marins depuis la côte
Certaines ressources maritimes sont par ailleurs particulièrement
(1 mille = 1 852 mètres), les États sont pleinement souverains : ce sont
sensibles. Les hydrocarbures ne sont pas des ressources renouvelables.
les eaux territoriales. Ensuite, jusqu’à 200 milles marins, s’étend une
Les ressources halieutiques s’épuisent rapidement et leur protection

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
zone économique exclusive (ZEE). L’État en question peut y exploiter
n’est pas toujours respectée. Les Japonais acceptent difficilement l’arrêt
les ressources maritimes, mais doit garantir la libre circulation des
de la pêche à la baleine, et les Français, celle du thon rouge. Les espaces
navires originaires des autres États. Le reste des espaces maritimes
maritimes seraient également très affectés par le réchauffement clima-
est constitué par les eaux internationales, qui ne sont considérées
tique. Certaines zones de l’Arctique deviendraient des mers libres, ce
comme la propriété d’aucun État. La circulation y est totalement libre.
qui rendrait possible la création de nouvelles routes nautiques. 

Les tensions
Malgré ces règles de partage, il existe des zones de tensions pour
la domination des espaces maritimes. En effet, l’attribution des
DEUX ARTICLES DU MONDE À CONSULTER
200 milles nautiques peut poser problème en cas de proximité d’États
concurrents. C’est le cas en Asie du Sud-Est. • La Russie réaffirme ses ambitions en Arctique p. 44-45
Dans la mer de Chine méridionale, la Chine revendique des espaces (Olivier Truc et Benoît Vitkine, Le Monde daté du 08.08.2015)
• A Panama, un canal « new look » pour des navires géants p. 45-46
maritimes également réclamés par d’autres États voisins. Il s’agit
(Paulo A. Paranagua, Le Monde Éco et entreprise, daté du 27.06.2016)
de contrôler des îles pouvant servir de point d’appui, comme les

LIEUX CLÉS
CANAL DE PANAMÁ à l’océan Pacifique sans avoir à au sud de l’Espagne, demeure DÉTROIT D’ORMUZ
Il permet de passer du Pacifique à contourner l’Afrique par le sud. jusqu’à aujourd’hui sous souve- Situé entre le sultanat d’Oman et
l’Atlantique en coupant au travers D’abord propriété d’un consor- raineté britannique. l’Iran, il est le passage obligé pour
tium franco-britannique, il a été l’exportation par voie maritime
de l’isthme centraméricain, sans DÉTROIT DE MALACCA
nationalisé par le président égyp- du pétrole et du gaz produits dans
avoir à contourner le continent par Il relie la mer de Chine méridio-
tien Nasser en 1956. la région. Plus de 30 % des hy-
le sud. Longtemps sous contrôle di- nale à l’océan Indien et permet
rect des États-Unis, il a donné nais- DÉTROIT DE GIBRALTAR de ne pas avoir à contourner l’In- drocarbures consommés dans le
sance à un État souverain du même Il est tout aussi important car il donésie. C’est donc un point de monde y transitent. La menace de
nom qui vit principalement de son met en contact la Méditerranée et passage essentiel pour toutes les l'Iran de le fermer en cas de guerre
exploitation. l’Atlantique et constitue le point marchandises partant d’Asie à des- aurait de lourdes conséquences
de contact le plus étroit entre tination de l’Europe. En son cœur, sur l’économie mondiale. Pour
CANAL DE SUEZ l’Europe et l’Afrique. C’est un la ville-État de Singapour avec son parer à une telle éventualité, les
Ouvert en 1869, il permet de pas- lieu privilégié de trafics en tous immense port de fret tire profit de États-Unis , de longue date, sta-
ser de la mer Rouge à la Méditer- genres (immigrations illégales, sa situation privilégiée sur cet axe tionnent une flotte dans la région.
ranée et donc de l’océan Indien drogue, etc.). Le rocher de Gibraltar, central de la mondialisation.

Les dynamiques de la mondialisation 41


UN SUJET PAS À PAS

Composition :
Les enjeux stratégiques des espaces maritimes
L’analyse du sujet « Après les oiseaux mazoutés, après les requins
Le sujet (reformulant l'intitulé du thème au programme) invite à mutilés et menacés de disparition en dépit de
montrer en quoi les espaces maritimes constituent plus que jamais leur formidable réputation de prédateurs […]
des pôles stratégiques à l’heure de la mondialisation.
il serait temps de se rendre à l’évidence :
Pour cela, il est nécessaire de rappeler l’importance du transport
l’océan est immense, il n’est pas infini. »
maritime dans le commerce mondialisé, puis de mettre en avant les
principales routes maritimes, ainsi que les grands passages qui les
(Pierre Royer, 2012)
parsèment (détroits et canaux). Leur bon fonctionnement constitue
un enjeu majeur à l’échelle planétaire. Celui-ci est la conséquence de la division internationale du travail qui
génère de nombreux flux. Il faut en effet transporter les matières premières
de leurs pôles d’extraction vers les sites de transformation, puis exporter
les produits transformés des usines (souvent asiatiques) qui les produisent
vers les marchés (souvent les pays du Nord) qui les consomment.
III. Des espaces convoités
Suite logique des deux premières, cette dernière partie montre les
rivalités de puissance suscitées par les espaces maritimes.
On évoque les différends frontaliers en mer, le déploiement de flottes
de guerre, les actes de piraterie sur les routes maritimes, le rôle central
des détroits et canaux, et les efforts de régulation légale des espaces
maritimes à l’échelle internationale (convention de Montego Bay). 

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Cages piscicoles de pleine mer.
Ce qu’il faut faire et ne pas faire
• Le risque principal est de se contenter de décrire le commerce mari-
Synthèse du cours pour une composition time et ses itinéraires, en oubliant de montrer en quoi ces deux aspects
soulèvent des enjeux géostratégiques, dont vous devez faire l’analyse.
I. Des espaces exploités
• Par ailleurs, il ne faut pas se focaliser sur les seuls enjeux écono-
Dans cette première partie, on rappelle que les espaces maritimes miques des espaces maritimes qui sont aussi stratégiques à d’autres
recèlent de nombreuses richesses qui ne sont encore que partiellement titres : souveraineté territoriale, dissuasion militaire, etc.
exploitées.
Ce sont d’abord des zones de pêche et d’élevage, mais également des
lieux d’extraction de diverses matières premières, et notamment
AUTRES SUJETS POSSIBLES SUR CE THÈME
d’hydrocarbures.
II. Des espaces parcourus Composition
– Les espaces maritimes et la mondialisation.
On montre dans cette deuxième partie comment la mondialisation éco-
– Les espaces maritimes : des espaces convoités.
nomique a provoqué un formidable accroissement du trafic maritime.

ZOOM SUR… LIEUX CLÉS


Les types d’espaces maritimes l’État riverain peut exercer des HAUTE-MER LES PORTS DE COMMERCE
contrôles policiers et fiscaux. Regroupe l’ensemble des espaces LES PLUS FRÉQUENTÉS
EAUX TERRITORIALES 1. Ningbo (Chine)
Elles s’étendent sur 12 milles à ZONE ÉCONOMIQUE maritimes situés au-delà de 200
EXCLUSIVE milles des côtes. Représentant 65 % 2. Shanghaï (Chine)
partir du littoral. Il s’agit d’une
Elle s’étend sur 200 milles à partir de la surface océanique mondiale, 3. Singapour
zone sur laquelle l’État riverain
du littoral. Il s’agit d’une zone où la navigation, la pêche et l’extrac- 4. Tianjin (Chine)
est totalement souverain. Nul ne
la circulation maritime est libre, tion y sont totalement libres. Cette 9. Rotterdam (Pays-Bas)
peut donc y pénétrer, y pêcher ou
y circuler sans autorisation. mais dont l’exploitation écono- absence de souveraineté, qui si- LES PRINCIPALES ZEE
mique (pêche et extraction de gnifie aussi une absence de règles 1. États-Unis : 11,3 millions de km2
EAUX CONTIGUËS matières premières) est réservée contraignantes, accroît les risques 2. France : 11 millions de km2
Elles s’étendent sur les 12 milles sui- à l’État riverain. de pirateries ou de surpêche, dont 3. Australie : 8,5 millions de km2
vant la limite des eaux territoriales. les répercussions se font sentir sur 4. Russie : 7,5 millions de km2
Il s’agit d’une zone dans ­laquelle tous les espaces marins. 5. Royaume-Uni : 6,8 millions de km2

42 Les dynamiques de la mondialisation


UN SUJET PAS À PAS

Étude critique de documents :


À partir de ces deux documents, analysez l’atout stratégique que
constitue pour les États-Unis et la France la possession d’une
importante ZEE.

La ZEE de la France. La ZEE des États-Unis.

L’analyse du sujet Le plan détaillé


À partir de la comparaison des zones économiques exclusives (ZEE) I. Des ZEE immenses mais différentes
américaine et française, ce sujet propose de s’intéresser à la puissance On montre que, si elles sont assez similaires par leur extension, les ZEE
maritime de ces deux pays. française et américaine sont très différentes dans la façon dont elles

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Plusieurs types d’analyse sont attendus. En premier lieu, il est bien sont réparties dans l’espace. Alors que celle des États-Unis se concentre
sûr nécessaire d’expliquer ce qu’est une ZEE et de décrire celles des sur les deux littoraux du pays, celle de la France se caractérise par son
deux pays étudiés. Il faut ensuite se demander quel intérêt ces ZEE éclatement, lié à la possession de nombreux territoires ultramarins.
représentent pour ces deux pays. Enfin, il faut les comparer pour se II. Des atouts stratégiques considérables
demander dans quelle mesure ces zones relèvent d’intérêts géostra- Il faut expliquer en quoi, malgré leurs différences, les ZEE française
tégiques similaires ou différents. et américaine constituent pour chacun des deux pays un atout
considérable, tant sur le plan stratégique qu’économique.
Problématique
De quelle manière les États-Unis et la France mettent-ils en valeur leur
ZEE et dans quelle mesure en tirent-ils profit ? Ce qu’il faut faire et ne pas faire
• Ne pas oublier d’appuyer vos affirmations par des références fré-
quentes aux documents.
• Ne vous contentez pas de décrire les ZEE, expliquez les causes de
leurs différences.

ZOOM SUR…
Les principaux types de navire MÉTHANIER d’un chimiquier destiné au transporter jusqu’à 120 000
Navire transportant le gaz sous transport des produits pétro- tonnes par voyage.
PORTE-CONTENEURS liers sous forme liquide. Les plus
Navire conçu pour transporter des forme liquide (gaz naturel liqué- ROULIER
fié) dans des citernes réfrigérées à gros peuvent convoyer jusqu’à Navire conçu pour permettre le
conteneurs entassés les uns sur
– 162 °C. Liquéfié, le gaz naturel oc- 320 000 tonnes par voyage. chargement et le déchargement
les autres. Leur capacité est calcu-
lée en « équivalent vingt pieds » cupe un espace 600 fois plus réduit VRAQUIER rapide de véhicules autonomes
(EVP, ou TEU en anglais), c’est-à- que sous forme gazeuse. Ces navires Navire chargé du transport des (voitures, camions), le plus sou-
dire en fonction du nombre de sont parfois appelés « gaziers ». matières premières à l’état brut, vent grâce à une large ouverture
conteneurs de 20 pieds (6 mètres) notamment des minerais et des et une rampe à l’avant.
CHIMIQUIER
qu’ils peuvent transporter. Les céréales. Le chargement y est PAQUEBOT
Navire citerne spécialisé dans le
plus gros porte-conteneurs, longs déversé en vrac dans des soutes Navire chargé du transport de
transport de produits chimiques.
de près de 400 mètres, peuvent facilement accessibles pour un passagers, utilisé notamment par
transporter jusqu’à 15 000 conte- PÉTROLIER remplissage rapide. Les plus gros, l’industrie touristique pour l’or-
neurs par voyage. Aussi appelé « tanker », il s’agit appelés « Capesize » peuvent ganisation de croisières.

Les dynamiques de la mondialisation 43


LES ARTICLES DU

La Russie réaffirme ses ambitions en Arctique


Moscou réclame auprès de l’ONU la souveraineté sur une zone revendiquée par le
Danemark et le Canada.

La course au pôle Nord à laquelle se livrent depuis plusieurs années les titane à la verticale exacte du pôle Nord géographique. Surtout, Mos-
pays riverains de l’océan Arctique a connu un nouveau développement, cou a entrepris récemment une remilitarisation effrénée de la zone,
mardi 4 août, avec le dépôt par la Russie devant les Nations unies d’une réhabilitant d’anciennes bases soviétiques, annonçant le déploiement
demande de reconnaissance de sa souveraineté sur une zone couvrant de 6 000 soldats, et allant jusqu’à mener, en 2014, plusieurs tirs réels
1,2 million de kilomètres carrés. de systèmes de missile Pantsir-S et Iskander-M. La nouvelle doctrine
La requête russe, dont l’examen débutera début 2016 et pourra prendre navale russe, dévoilée fin juillet en remplacement de la version pré-
plusieurs années, est une version légèrement modifiée d’une première cédente datant de 2001, fait aussi de l’Arctique une priorité.
adressée en 2011 à la commission de l’ONU pour les frontières du « Un pas dans la bonne direction »
plateau continental arctique. A l’époque, cette dernière avait jugé Mais sur le fond, la demande russe se situe dans la droite ligne des
le dossier insatisfaisant et demandé de nouvelles preuves. Depuis, politiques menées par les pays riverains de l’Arctique, à l’exception
Moscou a mené de nombreuses expéditions scientifiques polaires des Etats-Unis, qui n’ont pas ratifié la Convention des Nations unies
pour étayer sa requête. sur le droit de la mer de 1982.
Le droit de la mer fixe la zone économique exclusive d’un pays à 200 Ainsi, le Canada a soumis ses revendications pour l’océan Atlantique
milles marins (environ 370 km) de ses côtes, lui donnant la souverai- en 2013 et prévoit de le faire pour le pôle Nord en 2016. Ottawa mène
neté dans cette zone pour en exploiter les ressources. Au-delà, les eaux également des manœuvres militaires régulières dans la région.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
sont considérées comme étant internationales. Après douze années passées à collecter des données scientifiques,
Un pays a toutefois le droit de revendiquer l’extension de sa zone le Danemark a déposé sa propre demande d’extension du plateau
économique exclusive au-delà des 200 milles traditionnels, et jusque continental dans l’Arctique en décembre 2014. Copenhague peut y pré-
dans une limite de 350 milles, en faisant entrer en ligne de compte, tendre grâce à la souveraineté qu’il exerce encore sur le Groenland, un
études géologiques à l’appui, les limites de son plateau continental territoire autonome danois riverain de l’océan Arctique. Le territoire
qui s’étend sous les eaux. réclamé par le Danemark couvre 895 000 km2 et chevauche en partie
Les revendications de Moscou vont jusqu’au pôle Nord et comprennent celui demandé par la Russie. Les Danois avaient été les premiers à
une partie de la dorsale de Lomonossov, également revendiquée par revendiquer officiellement la souveraineté sur le pôle Nord lui-même.
le Danemark et le Canada, ainsi que celle de Mendeleïev, considérée Si la commission de l’ONU décide que les revendications des deux
par la Russie comme partie intégrante du continent eurasiatique. pays sont légitimes, ce qui est une possibilité, il reviendra aux deux
Les enjeux sont aussi immenses que lointains. Si Moscou obtenait capitales de négocier un compromis. En 2010, Russes et Norvégiens
satisfaction, il aurait potentiellement accès à un total de 4,9 milliards sont ainsi parvenus à un accord sur les frontières d’une zone grise
de tonnes d’hydrocarbures, selon les estimations du gouvernement de 175 000 km2 en mer de Barents sur laquelle ils discutaient depuis
russe. Les gisements de pétrole de l’ensemble de l’Arctique sont
évalués à 13 % des réserves mondiales, et ceux du gaz à 30 %. Mais POURQUOI CET ARTICLE ?
les conditions climatiques extrêmes d’extraction, et donc leur coût,
Longtemps inexploitées en raison des difficultés d’accès liées au
alliées aux sanctions internationales contre la Russie, ont freiné les fait que l’Arctique est un océan largement recouvert de glace, les
projets. La quantité de pétrole extraite par la Russie dans cette région ressources de cette région de la planète attisent aujourd’hui bien
des convoitises. Ce regain d’intérêt s’explique d’abord par le ré-
n’excéderait pas 6,6 millions de tonnes par an. chauffement climatique, qui, en faisant fondre une partie des glaces
L’horizon que constitue la « route du Nord », le passage maritime arctiques, facilite l’accès aux ressources qu’elles recouvraient. Par
ailleurs, les progrès technologiques permettent aujourd’hui d’ex-
entre l’Asie et les Etats-Unis que rendrait possible la fonte des glaces,
ploiter plus aisément les ressources de ce type de milieu hostile.
est lui aussi lointain, mais potentiellement très stratégique. Là encore, Enfin, il faut garder présent à l’esprit que l’Arctique n’attire pas seu-
la sécurisation de cette voie par des brise-glace nucléaires représente lement pour les ressources qu’il renferme, mais aussi en tant que
voie de circulation maritime, qui devient elle aussi accessible du fait
un coût exorbitant. du réchauffement climatique. Autant d’évolutions qui expliquent la
Reste la stratégie de puissance et d’affirmation. En 2007, une expé- soudaine attention qu’accordent à cet espace les pays frontaliers qui
lui ont longtemps tourné le dos.
dition russe avait planté, par 4 200 m de profondeur, un drapeau en

44 Les dynamiques de la mondialisation


LES ARTICLES DU

1974. Mais un règlement pérenne, concernant notamment les zones En 2009, la Norvège est devenue le premier des cinq pays riverains de
revendiquées par plusieurs pays à la fois, ne pourra pas intervenir l’Arctique à obtenir l’extension de sa zone économique exclusives dans
avant que tous les Etats aient déposé leurs demandes et qu’elles aient l’Arctique. Le nouveau territoire norvégien s’étend sur 235 000 km2 et
été étudiées par les experts de l’ONU. va jusqu’à mi-chemin entre l’archipel du Spitzberg et le pôle Nord. Les
Pour Oystein Jensen, spécialiste auprès de l’Institut Fridtjof Nansen, Norvégiens avaient déposé en 2006 une demande relative à
à Oslo, la demande russe est même « un pas dans la bonne direction. 250 000 km2.
Les Russes montrent qu’ils suivent les règles internationales dans ce
cas ». « La Russie a une tradition d’essayer de trouver des compromis Olivier Truc, et Benoît Vitkine (Moscou, envoyé spécial)
dans le Nord et considère que cela a aussi servi les intérêts politiques Le Monde daté du 08.08.2015
et économiques du pays », constate également Elena Wilson Rowe, de
l’Institut norvégien de politique étrangère.

A Panama, un canal « new look » pour des


navires géants
Elargie et rénovée, la voie interocéanique entre le Pacifique et l’Atlantique table sur
une augmentation du commerce maritime pour rentabiliser les 5,45 milliards de
­dollars qu’a coûté le chantier.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Pour les Panaméens, dimanche 26 juin sera un jour de fête. mais aussi l’Arctique, se disputent la vedette. Aidé d’un magnat chinois,
La mise en service officielle du canal élargi entre l’Atlantique et le le président nicaraguayen, Daniel Ortega, candidat à une nouvelle
Pacifique fera oublier pendant un moment le discrédit entraîné par réélection, envisage même de creuser un autre canal, pour un coût
les « ­Panama papers », qui ont placé la City centraméricaine au cœur estimé à 50 milliards de dollars. Une escroquerie, disent certains.
d’un scandale mondial d’évasion fiscale. Un porte-conteneurs chinois Lorsque le canal de Panama appartenait aux Etats-Unis, l’Etat pana-
sera le premier à emprunter la voie, moyennant 600 000 dollars méen percevait 1 million de dollars par an. Depuis 2000, l’ACP verse
(530 000 euros) de taxe de transit. Plus de 150 cargos attendent leur au Trésor public 1 milliard de dollars. « Le canal de Panama est par-
tour. venu à éviter, en partie, la corruption qui caractérise les institutions
Le chantier a été pharaonique. Pour creuser de nouvelles voies privées et publiques du pays », estime le sociologue panaméen Marco
d’approche et installer de plus grosses écluses, l’équivalent de deux Gandasegui, qui déplore néanmoins « le manque de transparence »
pyramides de Khéops de béton et d’une vingtaine de tours Eiffel d’acier et la « surfacturation » de l’élargissement.
ont été utilisés. D’une durée de neuf ans, les travaux ont été émaillés En attendant, la mise est œuvre du nouveau canal ne se fait pas
de trouvailles archéologiques, de grèves et de conflits entre le donneur sans heurts. Le syndicat des capitaines et officiers, chargés de
d’ordre, l’Autorité du canal de Panama (ACP), et les maîtres d’œuvre, un
consortium formé par le groupe espagnol Sacyr, l’italien Impregilo, le
luxembourgeois Jan De Nul et le panaméen Constructora Urbana S.A. POURQUOI CET ARTICLE ?

« Surfacturation » de l’élargissement Cet article illustre la place centrale que tiennent les océans dans
les échanges commerciaux. Une large part des matières premières
Le chantier a coûté 5,45 milliards de dollars, mais cette ardoise pour-
et des produits manufacturés qui circulent dans le monde transite
rait enfler, du fait de plus de 3 milliards de dollars de réclamations. en effet par la voie maritime qui, à défaut d’être la plus rapide, est de
L’arbitrage pourrait prendre plusieurs années et compromettre loin la moins chère. Sur les grandes routes internationales, quelques
points de passage obligés, détroits ou canaux, permettant de réduire
l’amortissement de l’ouvrage, prévu à l’horizon 2029.
les temps de trajet, jouent un rôle crucial. C’est notamment le cas du
Officiellement, le canal nouvelle version répond à une ­augmentation canal de Panama, qui a néanmoins dû réaliser d’importants travaux
du commerce maritime entre l’Asie et la Côte est d’Amérique du Nord, pour tenir son rang et s’adapter aux navires de plus en plus gros
porté par la croissance chinoise et américaine. Mais la concurrence est qui l’empruntent. Un défi crucial pour cette installation dont le bon
fonctionnement est nécessaire à la prospérité du pays tout entier, et
rude sur les routes du transport mondial : le canal de Suez, le système d’une large partie du commerce mondial.
de transport intermodal aux Etats-Unis, le cap de Bonne-Espérance,

Les dynamiques de la mondialisation 45


LES ARTICLES DU

guider les navires dans la voie, dénonce le projet de privatisation velles écluses : élargies, elles vont permettre le passage de navires
des remorqueurs, qui seraient livrés à des entreprises étrangères. beaucoup plus gros. Mais suffiront-elles si le commerce mondial
Le même type d’accusation a été porté à propos de la construction continue d’augmenter et si les porte-conteneurs poursuivent leur
du port de Corozal Oeste. Des risques pour l’environnement ne course à la taille ? En tout cas, un quatrième jeu d’écluses est déjà
sont pas non plus écartés : certains craignent que l’augmentation à l’étude.
du trafic provoque une salinisation du lac Gatun, compromettant
l’approvisionnement en eau potable d’un Panaméen sur deux. Paulo A. Paranagua,
Enfin, certains s’interrogent sur le risque d’engorgement des nou- Le Monde Eco et entreprise, daté du 27.06.2016

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.

46 Les dynamiques de la mondialisation


DYNAMIQUES GÉOGRAPHIQUES
DE GRANDES AIRES CONTINENTALES

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
L'ESSENTIEL DU COURS

Le continent américain : entre tensions


et intégrations régionales
Le continent américain regroupe des États aux profils culturels, sociaux et écono-
miques très contrastés. Par-delà ces différences, un processus d’intégration régio-
nale y est en cours à différentes échelles.

D’importants écarts de développement


Les États-Unis constituent à tout point de vue le lieu central du
continent américain. Leur PIB global est sept fois plus élevé que celui
du Brésil (le 2e du continent). D’importants lieux centraux de l’espace
mondial se concentrent aux États-Unis : avec la mégalopole du Nord-
Est, sa façade maritime et sa ville mondiale New York, avec les pôles
de la Sun Belt, le Texas et la Californie (qui, à elle seule représente le 6e
PIB au monde). Les importantes ressources naturelles d’un territoire
maîtrisé contribuent à cette position particulière.
Le Canada est, lui aussi, riche en ressources et constitue un espace
complémentaire à celui des États-Unis. Le Canada, les États-Unis, les
territoires appartenant à la France ou au Royaume-Uni dans les Caraïbes Vue de New York.
et en Amérique du Sud forment une Amérique du Nord clairement
Les autres pays d’Amérique possèdent des indicateurs économiques
définie par son appartenance au groupe des pays les plus développés.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
et sociaux qui en font des pays en voie de développement. Certains
En Amérique centrale et du Sud, un certain nombre de pays possèdent
peuvent compter sur des ressources naturelles abondantes, comme
d’indéniables atouts pour se constituer en puissances émergentes. le cuivre au Pérou ou le pétrole au Venezuela. Leurs économies sont
Mais les voies choisies sont très variées. Le Mexique tente de s’ap- cependant très dépendantes du cours des matières premières et des
puyer sur la proximité des États-Unis pour bâtir une industrie de investissements venant de l’étranger (IDE). Les États dont le PIB et l’IDH
délocalisation ; il compte également sur le tourisme et les matières sont les plus faibles se situent en Amérique centrale (Guatemala, Hon-
premières (pétrole du golfe du Mexique). Les pays du « cône sud » duras…). Les deux pays enclavés du continent, la Bolivie, située dans la
(Chili, Argentine) ont aussi connu une certaine émergence bien que zone andine, et le Paraguay connaissent des difficultés comparables.
l’Argentine, pourtant en très bonne voie, ait subi un coup d'arrêt avec
la faillite financière de l’État en 1998. Seul le Brésil apparaît comme Un continent instable
une réelle puissance émergente. Le pays s’appuie sur son potentiel Les tensions politiques sont parfois liées à la présence incontournable
agricole et ambitionne de devenir la « ferme du monde », mais aussi des États-Unis sur tout le continent. Depuis 1823, la doctrine Monroe
sur ses ressources pétrolières offshore, son système bancaire et ses conduit les États-Unis à se considérer comme les garants de l’ordre
industries variées et performantes. dans la région. Ils contrôlent notamment le canal de Panamá et

MOTS CLÉS
AMÉRIQUE de la lutte contre l’impérialisme États-Unis sont la puissance tuté- apparue dans la région du Chia-
Continent d’une superficie de espagnol à l’époque moderne. laire de l’ensemble du continent pas, au Mexique, dans les années
42 millions de km2, situé entre Aujourd’hui, il s’agit pour ses par- américain et s’oppose à toute 1990, suite au soulèvement or-
l’Atlantique et le Pacifique. Re- tisans de lutter contre le nouvel intervention étrangère (notam- ganisé par l’armée zapatiste de
présentant 30 % des terres émer- impérialisme qu’exerceraient les ment européenne) en son sein. libération nationale du sous-com-
gées, c’est le deuxième plus grand États-Unis sur l’Amérique latine. mandant Marcos. Elle tire son
continent de la planète. Avec L’ALBA a été créée à l’initiative du GOLFE DU MEXIQUE
nom du révolutionnaire mexi-
1 milliard d’habitants, il abrite Venezuela pour fédérer les pays Golfe de l’océan Atlantique, situé
cain Emiliano Zapata (1879-1919)
14 % de la population mondiale. qui s’en réclament. au sud-est de l’Amérique du Nord.
et est considérée comme l’un des
Riche en pétrole, il s’étend sur une
BOLIVARISME DOCTRINE MONROE superficie de 1 550 000 km2.
précurseurs du mouvement alter-
Idéologie incarnée par Hugo Cha- Doctrine énoncée en 1823 par le mondialiste, ce qui lui vaut une
vez, qui se réclame de l’héritage de président étasunien James Mon- ZAPATISME grande popularité dans l’extrême
Simon Bolivar (1783-1830), leader roe par laquelle il affirme que les Idéologie d’inspiration marxiste gauche européenne.

48 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


L'ESSENTIEL DU COURS

Les flux de matières premières agricoles vont également dans les


deux sens : exportation de produits finis depuis les États-Unis et
importation de produits bruts depuis les pays du Sud. L'influence
économique des États-Unis est d'autant plus considérable qu'ils sont
la principale source d’IDE entrants pour les pays de tout le continent,
placé sous l’hégémonie du dollar.
Les flux humains sont manifestes d'une intensification des échanges.
Les flux migratoires s’orientent vers le nord, en particulier depuis
l’Amérique centrale vers les États-Unis, où les communautés « latinos »
sont nombreuses, ce qui contribue à rapprocher culturellement
Amérique du Nord et Amérique latine. Il existe aussi des flux sud-sud,
Scène de rue dans un village du Guatemala. par exemple depuis Haïti vers Saint-Domingue.
Le tourisme des Nord-Américains vers l’Amérique du Sud s’intensifie,
maintiennent Cuba et le régime communiste de Castro sous embargo
avec pour destinations principales les Caraïbes ou le Mexique. L’ap-
depuis 1962. Les États-Unis possèdent par ailleurs des bases militaires
parition d’une classe moyenne et aisée dans certains pays contribue
en Amérique centrale et dans les Caraïbes, comme Guantanamo.
à développer encore le secteur.
Les mouvements hostiles à cette domination sont nombreux et sont
Des organisations internationales régionales participent à l’intégra-
davantage structurés depuis la fondation de l’Alliance bolivarienne
tion des différents espaces du continent. À l’échelle de celui-ci, l’Or-
pour les Amériques. Elle regroupe neuf pays parmi lesquels Cuba,
ganisation des États américains existe, mais n’a pas de réelles compé-
avec Raul Castro, la Bolivie et le Venezuela.
tences. Les organisations régionales sont plus efficaces. L’Aléna (Accord
Par ailleurs, des facteurs de déstabilisation interne existent avec la
de libre-échange nord-américain) réunit le Canada, les États-Unis et
présence de guérillas d’inspiration marxiste, aux revendications
le Mexique. Il s’agit d’une association exclusivement économique,
parfois mêlées à celles des Indiens. La plupart sont moins virulentes
regroupant deux pays du Nord et un pays du Sud et contribuant à une
depuis les années 2000, à l'instar du mouvement zapatiste apparu au
importante dynamique transfrontalière entre États-Unis et Mexique.
Chiapas (Mexique) avec le sous-commandant Marcos. Cependant, les
Six autres organisations régionales existent en Amérique du centre

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
FARC de Colombie continuent de procéder à des enlèvements.
et du Sud. Le Mercosur (Marché commun du Sud, qui regroupe Brésil,
Le crime organisé est un autre facteur de tension au sein du conti-
Paraguay, Uruguay et Argentine) est sans doute celle qui présente le
nent. Des réseaux mafieux sont implantés tant au nord qu’au sud,
plus gros potentiel d’intégration car elle est dynamisée par la puis-
et de nombreux gangs sont très actifs dans certains pays, comme au
sance émergente qu'est le Brésil. 
Salvador, mais aussi dans des quartiers de villes nord-américaines.

Un continent en voie d’intégration QUATRE ARTICLES DU MONDE À CONSULTER


Les flux tendent à s’intensifier sur le continent américain, ce qui
• La langue de la triple frontière p. 52
montre une réelle intégration régionale. Les flux matériels sont
(Jean-Pierre Langellier, Le Monde daté du 21.07.2011)
cependant dissymétriques. Les produits manufacturés de haute • Changement d’époque en Amérique latine p. 53
technologie viennent des États-Unis, mais il existe également des flux (Paulo A. Paranagua, Le Monde daté du 18.12.2015)
inverses liés aux délocalisations industrielles. • Au Mexique, l’angoisse de la refonte de l’Alena p. 54
(Frédéric Saliba, Le Monde daté du 17.08.2017)
• L’exode du désespoir pour les Vénézuéliens p. 55
(Marie Delcas, Le Monde daté du 25.08.2018)

LIEUX CLÉS
AMÉRIQUE Honduras, Salvador, Nicaragua, AMÉRIQUE DU SUD ANTILLES
ANGLO-SAXONNE Costa Rica et Panama), auxquels Désigne l’ensemble des pays améri- Principal archipel de la mer des
Ensemble des pays d’Amérique on ajoute parfois ceux situés dans cains situés au sud du Panama. Elle Caraïbes qui s’étend sur près de
du Nord marqués par l’héritage les Antilles. Cette région est par- 3 500 km entre Cuba et les côtes
réunit 422 millions d’habitants sur
anglo-saxon : langue anglaise, ticulièrement stratégique car elle vénézuéliennes.
près de 18 millions de km2.
religion protestante, etc. Les flux constitue le point de séparation le
plus étroit entre l’Atlantique et le AMÉRIQUE LATINE CARAÏBE
migratoires tendent cependant à Ensemble des pays situés au large
y introduire une plus large diver- Pacifique. Ensemble des pays d’Amérique où
de la mer des Caraïbes.
sité culturelle. AMÉRIQUE DU NORD l’on parle l’espagnol et le portugais
Désigne les trois pays situés au (langues latines, dont on exclue CÔNE SUD
AMÉRIQUE CENTRALE cependant le français). Elle est à Partie la plus méridionale du
Désigne l’ensemble des sept pays nord de l’isthme centraméri-
cheval sur l’Amérique du Nord continent américain, située au sud
cain et réunis au sein de l’Aléna :
situés entre la frontière sud du du tropique du Capricorne, for-
Canada, États-Unis et Mexique. (Mexique), centrale et du Sud.
Mexique et la frontière nord de mant un triangle composé de l’Ar-
la Colombie (Guatemala, Belize, gentine, du Chili et de l’Uruguay.

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 49


UN SUJET PAS À PAS

Composition :
Le continent américain entre tensions et intégrations régionales
L’analyse du sujet
Le sujet reprend exactement l'intitulé du thème au programme. Il
s’agit donc d’étudier d’une part les facteurs qui contribuent à diviser
cette unité géographique, et d’autre part les efforts qui sont mis en
œuvre en vue de son unification.

Synthèse du cours pour une composition


I. Un continent divisé
On dresse ici la liste de tout ce qui contribue à la pluralité américaine.
La géographie d’abord : le continent est nettement séparé entre pays
du Nord et pays du Sud, avec l’aire caraïbe comme passerelle.
Frontière entre les États-Unis et le Mexique.
L’histoire ensuite : le continent est constitué de pays, de langues, de
religions et de sensibilités très différentes.
« Marqué par plusieurs vagues migratoires, l’Amérique
Le présent enfin : certains des pays du continent se divisent pour des
latine s’est construite à partir de la rencontre entre les
divergences territoriales ou idéologiques.
II. Des initiatives de rapprochement à l’échelle locale
populations natives, les colons européens et les esclaves
On ne saurait cependant laisser de l’Amérique l’image d’un continent
déportés d’Afrique noire. Fondés sur la violence, la
tiraillé de toutes parts. domination et la verticalité des rapports sociaux, les
Des initiatives de rapprochement existent à l’échelle locale qu’il faut échanges entre ces populations fondatrices ont aussi
ici lister et présenter : Mercosur, Alba, Aléna, etc. entraîné un brassage ethnique unique au monde. »

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Cependant, leur multiplication même témoigne de la difficulté à (Olivier Dabène, 2012)
trouver un cadre acceptable par tous.
III. L’échec de l’intégration continentale Ce qu’il faut faire et ne pas faire
La seule forme d’intégration à l’échelle du continent est informelle et • Le principal risque que présente un tel sujet est de se contenter
résulte de la domination de fait exercée par les États-Unis depuis le de dresser la liste des différentes tensions et initiatives d’intégra-
tion qui caractérisent le continent américain. On risquerait alors de
xixe siècle (doctrine Monroe).
perdre de vue l’échelle continentale qui doit constituer la ligne de
Mais l’échec du projet de zone de libre-échange panaméricaine (ZLEA), mire de toute la composition.
voulue par les États-Unis, montre bien les limites de cette influence • L’étude des tensions et des rapprochements à l’échelle locale doit
donc toujours être replacée dans la perspective plus globale de l’uni-
et la difficulté pour l’heure à surmonter les tensions locales pour
fication ou de la division de l’ensemble du continent américain.
aboutir à une union globale. 

CHIFFRES CLÉS AUTRES SUJETS POSSIBLES SUR CE THÈME


Composition
DES ÉCARTS DE ESPÉRANCE DE VIE À LA – Une ou des Amériques ?
DÉVELOPPEMENT (IDH) NAISSANCE –L ’intégration régionale aux Amériques.
États-Unis : 0,92 Amérique du Nord : 78 ans
Canada : 0,92 Amérique centrale : 76 ans
Amérique latine : 0,758 Caraïbe : 72 ans

DATES CLÉS
Haïti : 0,493 Amérique du Sud : 74 ans
Moyenne mondiale : 0,728
TAUX DE MORTALITÉ
DES ÉCARTS DE RICHESSE INFANTILE
1325 : les Aztèques fondent XIXe siècle : immigration massive
(PIB/HAB. EN DOLLARS) Amérique du Nord : 6 ‰
Tenochtitlan (Mexico). d’Européens (Juifs, Italiens, Bri-
États-Unis : 59 500 Amérique centrale : 17 ‰
1492 : arrivée des Européens. tanniques…).
Canada : 45 000 Caraïbe : 32 ‰
1776 : indépendance des États-Unis. 1959 : Fidel Castro prend le pou-
Brésil : 10 000 Amérique du Sud : 18 ‰
1804 : révolte des esclaves de voir à Cuba.
Mexique : 9 000
TAUX DE NATALITÉ Saint-Domingue, qui fondent la pre- 1999 : Hugo Chavez devient pré-
Bolivie : 7 500
Amérique du Nord : 13 ‰ mière « république noire » : Haïti. sident du Venezuela.
Haïti : 760
Amérique centrale : 20 ‰ 1869 : premier chemin de fer re- 2008 : Barack Obama devient
Caraïbe : 18 ‰ liant l’Atlantique au Pacifique à président des États-Unis.
Amérique du Sud : 17 ‰ travers les États-Unis.

50 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


UN SUJET PAS À PAS

Étude critique de document :


À l’aide du document, analysez les forces et les faiblesses du processus
d’intégration régionale sur le continent américain.
Les principales organisations régionales du continent américain

AEC
Canada Cuba
ALENA
États-Unis Jamaïque
Mexique Haïti
Belize République Dominicaine
Guatemala Antigua et barbuda, Dominique, Grenade,
PPP Montserrat, Sainte-Lucie, St. Kitts et Nevis, Ce qu’il faut faire et ne
Le Salvador (Projet
pas faire
Méso-Amérique) Saint-Vincent et les Grenadines, OECS
Honduras • Face à la profusion des
MCCA Bahamas, Barbade, Trinité et Tobago sigles et des noms de pays,
Costa Rica pour certains difficiles à
Suriname connaître, il ne faut pas pani-
Nicaragua quer et penser qu’on attend
Guyana CARICOM
Panamá de vous que vous donniez
Venezuela une description précise de
Colombie Brésil chacun d’entre eux. Ce qui
importe est de comprendre
Équateur CAN la dynamique d’ensemble
Paraguay
Pérou et de connaître les plus im-
UNASUR

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
MERCOSUR Uruguay portantes des organisations
Bolivie régionales : OEA, Aléna, Mer-
Argentine
cosur, Alba, ZLÉA.
Chili

L’analyse du sujet Amérique latine, alors qu’il n’en existe qu’une seule (l’Aléna) en
Le sujet invite à s’interroger sur l’état d’avancement du processus Amérique du Nord.
d’intégration régionale en Amérique. Plus précisément, il demande II. ... qui nuit à une véritable intégration régionale
d’insister sur ses forces et ses faiblesses, ce qui peut fournir un plan Mais il faut montrer que cette force apparente est en réalité une fai-
à adopter pour conduire l’analyse. blesse. La profusion des organisations régionales témoigne en effet
des fortes divisions du continent qui aboutissent à la multiplication
Le plan détaillé des projets contradictoires ou redondants. Surtout, on remarque
I. Une abondance de projets… l’absence d’une véritable organisation panaméricaine, la ZLÉA, de-
Il faut ici montrer que le continent américain est la région du monde meurant pour l’heure un projet qui semble loin de pouvoir aboutir,
où il existe le plus d’organisations régionales. C’est surtout vrai en au regard du degré de division qui règne sur le continent. 

ZOOM SUR…
Les organisations régionales États-Unis, le Canada et le Mexique. l’Uruguay. Il incite notamment OECS
en Amérique CAN les entreprises de ces pays à Organisation des États de la Ca-
Communauté andine des nations. développer de nouvelles stratégies raïbe de l'Est créée en 1981.
AEC
commerciales.
Association des États de la Ca- CARICOM PPP
raïbe, créée en 1994. Elle réunit Communauté caribéenne créée OEA Plan Pueblo Panama, lancé en
25 pays. en 1973. Elle regroupe 20 pays. Organisation des États améri- 2001, rebaptisé depuis « Projet
Méso-Amérique ».
ALBA MCCA cains, créée en 1948, elle a pris le
Alliance bolivarienne pour les Marché commun centraméricain, relais de l’Union panaméricaine SICA
peuples de notre Amérique. créé en 1960. Il réunit 5 pays. (1889). Tous les États améri- Système d’intégration centramé-
cains, à l’exception de Cuba, qui ricain.
ALÉNA MERCOSUR
Association de libre-échange Marché commun d’Amérique du en a été exclu en 1962, en sont UNASUR
nord-américain (NAFTA en anglais). Sud, fondé en 1991, qui réunit le membres. Mais elle n’a guère Union des nations sud-américaines.
Depuis 1993, l’Aléna associe les Brésil, l’Argentine, le Paraguay et d’influence.

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 51


LES ARTICLES DU

La langue de la triple frontière


Son nom – le « portunhol » – (« portugnol », en version française) – ré- maîtrise le portugais ou l’espagnol ». Dans la préface, le sociologue
sume son identité : un langage hybride empruntant aux deux grandes argentin Nestor Perlongher souligne : « L’effet du portunhol, avec ses
sœurs, le portugais et l’espagnol, qui règnent à peu près également caprices et ses écarts, est immédiatement poétique. Il y a entre les deux
sur les populations d’Amérique du Sud. langues, un vacillement, une tension et une oscillation permanents –
Commerce, voyages, tourisme obligent : le portugnol est en vogue dans l’une est « l’erreur » de l’autre – où tout devient possible et improbable. »
le sous-continent. Il multiplie les adeptes, qu’il séduit à sa manière – Wilson Bueno a fait des émules. Le poète brésilien Douglas Diegues, 45
spontané, chaleureux, créatif. ans, a écrit plusieurs livres en portugnol dont un recueil de sonnets, et
Il ne prétend pas être une langue à part entière. Mais le rabaisser à fondé une maison d’édition, Yiyi Jambo, qui diffuse son langage favori.
l’état de sabir serait trop dédaigneux. C’est un dialecte sauvage qui D’autres écrivains brésiliens l’accompagnent dans cette entreprise de
s’invente chaque jour au gré des rencontres, de la volonté d’échange divulgation, comme Xico Sa ou Joca Terron. Tous privilégient l’aspect
et du désir de communiquer. ludique et surréaliste de leurs créations littéraires.
Le portugnol a vu le jour au fil du temps, comme un outil dont on use Internet a donné un immense élan au portugnol. Des centaines de
entre peuples voisins de bon aloi, dans la région baptisée « de la triple sites, en majorité brésiliens, lui sont voués, sur lesquels des écrivains
frontière » (Argentine, Brésil, Paraguay), autour des célèbres chutes en herbe postent leur prose ou leurs vers. Des poèmes, des hymnes,
d’Iguaçu. Une « langue de confluence », disent les experts, enfant des chansons fleurissent en portugnol sur le réseau mondial. Une
naturelle de la géographie et du négoce, pimentée de guarani – la journée internationale le célèbre chaque dernier vendredi d’octobre.
vieille langue amérindienne – et d’un peu d’anglais. Ses adeptes ont leur drapeau, à l’effigie de la chanteuse de samba lu-
Plus au sud, aux confins de l’Uruguay et du Brésil, on l’appelle fort so-brésilienne Carmen Miranda (1909-1955). Leur glorieuse marraine,
justement « fronterizo », là où se touchent deux villes jumelles, disent-ils, est connue pour avoir propagé, notamment aux États-Unis,
Rivera d’un côté, Santana do Livramento de l’autre, qui le pratiquent « un parfait portugnol ».
de longue date. Ce « riverense portunhol » a pris ici sa forme la plus Ils ont tenu leur premier congrès en septembre 2009 à Rio de Janeiro.
structurée, au point de nourrir le travail minutieux des linguistes, L’artiste uruguayen Diego de los Campos y a présenté sa « machine

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
tableaux descriptifs à l’appui. à parler portugnol », qui débite en permanence des mots portugais
Au-delà des contingences frontalières, le portugnol répond à l’envie de et espagnols, mélangés et remixés pour «  reproduire la confusion
comprendre et de se faire comprendre, chez tous ceux qui ne peuvent linguistique » régnant sur la « triple frontière ». Objectif atteint, selon
ou ne veulent apprendre la langue de l’autre. Chacun fait semblant les témoins.
d’en être familier, tout en ne connaissant d’elle que ce qui la différencie Le portugnol a aussi quelques ennemis au Brésil, qui déplorent la
très sommairement de sa propre langue. « prostitution » de leur langue, ou craignent qu’elle soit victime d’un
Dans ce simulacre un rien prétentieux, fruit d’une quête inaccomplie « effet de succion » par l’espagnol. Ils recommandent qu’on développe
du bilinguisme, le portugnol a trouvé son destin. Il doit évidemment plutôt le bilinguisme à l’école.
sa bonne fortune à ses deux matrices latines, si cousines par leurs syn- Quant à l’auteur de ces lignes, dont c’est ici l’ultime « Lettre d’Amérique
taxes, leurs grammaires et leurs vocabulaires, qu’elles s’entremêlent du Sud », il préfère dire «  au revoir !  » à ses lecteurs dans les deux
et s’hybrident sans effort. langues « régionales » : « hasta luego ! » et « até logo ! ». 
Avec son orthographe fantaisiste, son lexique accueillant et sa richesse
phonétique, le portugnol est un langage primesautier qui, fier de Jean-Pierre Langellier, Le Monde daté du 21.07.2011
sa liberté, innove et s’improvise dans la bouche de ses locuteurs les
plus divers : hommes d’affaires, touristes, commerçants, chauffeurs
de taxi, petits vendeurs, et jusqu’aux stars du foot latino, champions
sans frontières. POURQUOI CET ARTICLE ?
Il combine les deux langues en toute liberté : un article espagnol L’exemple surprenant de l’apparition d’une langue hybride, le « por-
précède un nom portugais, un verbe portugais détermine un com- tugnol », au cœur de l’Amérique latine, permet de souligner le trait
plément espagnol. Pour s’exprimer en portugnol « classique », un culturel fondamental de l’ensemble du continent américain qu’est
hispanisant commence par remplacer ses « b » par des « v », ses « lo » le métissage. Peuples, langues, religions, cultures, nourritures :
tout en Amérique témoigne de l’histoire singulière de ce conti-
par des « o », etc. Il se familiarise avec les voyelles nasales, inexistantes
nent pluriculturel modelé par une longue tradition migratoire.
dans sa langue. Celle-ci englobe la présence de nombreux traits de culture d’origines
Né dans la rue, le portugnol a engendré un petit mouvement littéraire européenne et africaine. Mais aucune ne s’est préservée sous sa
qui aurait ravi un Kafka ou un Joyce, attentifs aux « langues mineures ». forme originelle. Au contraire, un puissant processus de métissage
et d’hybridation s’est créé, contribuant à faire émerger des traits ci-
L’œuvre fondatrice, un roman du Brésilien Wilson Bueno (1949-2010),
vilisationnels qui désormais sont propres au continent. L’exemple
date de 1992. Elle s’intitule Mar Paraguayo (« Mer au Paraguay »). du protugnol, mélange d’espagnol, de portugais, d’anglais et de gua-
Ce livre, observe le philologue américain John Lipski, est un récit fait rani en atteste, tout comme les nombreux créoles parlés dans les
pour « être lu à haute voix, aisément compréhensible par quiconque îles des Antilles.

52 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


LES ARTICLES DU

Changement d’époque en Amérique latine


La large victoire de l’opposition vénézuélienne aux élections législa- Ainsi, le Venezuela est plus dépendant du pétrole qu’avant Hugo
tives du 6 décembre, survenue après la défaite du péronisme au scrutin Chavez. Le Brésil n’a pas fait de réforme fiscale, ni poussé plus loin la
présidentiel en Argentine, le 22 novembre, marque la fin d’un cycle. réforme agraire, ni amélioré la santé publique ou l’éducation, ni relevé
Pendant une quinzaine d’années, le populisme a donné le « la » en le défi posé par l’explosion de la violence. Faute d’une réforme des
Amérique latine. L’avènement du lieutenant-colonel Hugo Chavez à règles politiques, les Brésiliens se trouvent piégés par la multiplication
la présidence du Venezuela, en 1999, a favorisé un tournant populiste de partis engagés dans des alliances opportunistes.
dans la région, qui a contaminé une bonne partie de la gauche mais Le déclin du populisme n’est pas sensible seulement dans les urnes, en
s’est exprimé aussi parfois chez des dirigeants de droite, comme le Argentine et au Venezuela. Au Brésil, le PT est en perdition, incapable
président colombien Alvaro Uribe (2002-2010). de retourner la situation, alors qu’une procédure de destitution a été
Le populisme latino-américain a une tradition plutôt nationaliste ouverte contre la présidente Dilma Rousseff, réduite à l’impuissance.
et sociale. Ses grandes références sont Getulio Vargas (au pouvoir au Au Mexique, le PRI, revenu aux affaires, peine à surmonter la perte
Brésil de 1930 à 1945, puis de 1951 à 1954), le général Juan Domingo de crédibilité du président Enrique Peña Nieto. A Cuba, un an après
Peron (en Argentine, de 1946 à 1955, puis de 1973 à 1974) et le général le rapprochement avec les Etats-Unis, un nouvel exode montre l’in-
Lazaro Cardenas (au Mexique, de 1934 à 1940). Dans ces trois pays, le satisfaction de nombreux Cubains par rapport aux « changements »
populisme a constitué un courant politique durable, parfois dominant, introduits par le général Raul Castro.
dans le cas du péronisme et du Parti révolutionnaire institutionnel Les deux figures de la mouvance « bolivarienne » encore debout
(PRI), au pouvoir au Mexique pendant plus de soixante-dix ans. doivent leur stabilité à une gestion orthodoxe des comptes publics :
Grâce à l’explosion du cours du baril, au prosélytisme à base de le président équatorien, Rafael Correa, qui a renoncé à briguer un
pétrodollars et aux conseils avisés de Fidel Castro, le chavisme a nouveau mandat, et son homologue bolivien, Evo Morales, tenté par
lancé une véritable OPA sur l’Amérique latine et les Caraïbes, choyées la réélection infinie. En revanche, au Salvador, leur collègue Sanchez
par le programme PetroCaribe. Même une partie de la gauche, qui se Ceren apparaît impuissant face à l’explosion de la violence dans son
montrait méfiante à l’égard du populisme, a fini par s’en rapprocher. pays, tandis que Daniel Ortega mise tout sur le mirifique projet de

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
C’est le cas notamment du Parti des travailleurs (PT), la formation canal du Nicaragua. Les forces imperméables aux sirènes populistes
de l’ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva. Le PT s’était résistent mieux. Ainsi, les coalitions gouvernementales de centre
construit à la fois contre le vieux Parti communiste et contre le Parti gauche gardent l’initiative en Uruguay et au Chili.
travailliste, héritier de Vargas. Le champ politique latino-­américain reste miné par la crise de la re-
Au Forum social mondial, à Porto Alegre ou à Belem, les dirigeants du présentation, la fragmentation des partis, l’insatisfaction devant la
PT étaient souvent irrités par la concurrence déloyale des Vénézuéliens façon dont la démocratie est pratiquée et le discrédit d’institutions
« à coups de chéquier ». Les arbitrages du début de la présidence Lula qui sont desservies par ceux qui doivent les incarner. Cela favorise
sur la distribution des aides sociales (comme la « Bourse famille ») l’émergence d’outsiders, qui parviennent à surfer sur une conjoncture
avaient écarté les mécanismes clientélistes adoptés au Venezuela, au inextricable. L’histoire de l’Amérique latine regorge de ces démago-
profit de solutions républicaines. gues, du président péruvien Alberto Fujimori (1990-2000), dont la
fille Keiko Fujimori se veut l’héritière, au comédien Jimmy Morales,
Les habits neufs du souverainisme élu à la présidence du Guatemala, le 25 octobre. Face à la prolifération
Cependant, par calcul diplomatique et économique, Brasilia a noué de caudillos militaires ou civils, autoritaires ou plébiscitaires, l’avenir
une alliance avec Caracas. Insensiblement, il y a eu peu à peu une du continent passe par une nouvelle vitalité de la démocratie.
contamination, favorisée par une vision géopolitique surannée,
héritée de la guerre froide. Face aux difficultés, le PT a choisi les Paulo A. Paranagua, Le Monde daté du 18.12.2015
formes d’allégeance habituelles au Venezuela, les malversations
et les dessous-de-table, la fuite en avant des dépenses publiques,
l’antiaméricanisme pavlovien. POURQUOI CET ARTICLE ?
La contagion chaviste a été d’autant plus imparable que la référence
Si les années 2000 furent celles du virage à gauche d’une Amérique
de la gauche, Cuba, avait transformé les haillons du communisme
latine longtemps dominée par des régimes dictatoriaux conserva-
en habits neufs du souverainisme. La gauche latino s’est trouvée à la teurs, la donne semble en passe de changer depuis le début des an-
fois orpheline d’une révolution dont elle ne finit pas de faire le deuil nées 2010. Le Parti des travailleurs, qui régnait en maître sur le
et convertie depuis peu au réformisme, sans pour autant se montrer Brésil, est aujourd’hui empêtré dans des affaires de corruption. Au
Venezuela, la disparition d’Hugo Chavez et surtout l’effondrement
capable de mener à bien des réformes. Le culte du leader remplit le vide
des cours du pétrole ont accéléré la désillusion à l’égard d’un régime
idéologique, par son dialogue direct avec les « masses », transformées socialiste désormais incapable de financer sa généreuse politique
en téléspectateurs, et sa façon de naviguer à vue digne d’un caméléon. sociale. Reste à savoir vers quel type d’alternative vont se diriger ces
Tant que le Trésor public était plein, une politique redistributive était pays : doivent-ils renier en bloc l’héritage de la décennie 2000, ou au
contraire s’en inspirer pour lui donner un nouveau souffle ?
possible, même sans réforme structurelle.

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 53


LES ARTICLES DU

Au Mexique, l’angoisse de la refonte de l’Alena


Mexico cherche à transformer la diaspora mexicaine aux Etats-Unis en groupe de pression.

Au fond du nouveau parc industriel WTC II de la ville de San Luis Potosi, située exportateur et le septième fabricant mondial de voitures (50 milliards de
à 400 kilomètres au nord-ouest de Mexico, plane une atmosphère de déso- dollars de chiffre d’affaires en 2016).
lation. Seule la charpente métallique d’un hangar fantomatique émerge de
280 hectares de terre battue entourés de broussailles et de cactus. C’est là que « Economies interdépendantes »
Ford avait lancé, en 2016, la construction d’une cinquième usine au Mexique. A San Luis Potosi, 275 fournisseurs automobiles sont implantés dans les
En janvier, le géant de l’automobile a stoppé le chantier, renonçant à un sept parcs industriels situés en périphérie de la ville. Le secteur y emploie
investissement de 1,6 milliard de dollars (1,36 milliard d’euros) sous la menace 130 000 salariés, en lien avec des universités créant un pôle de compétitivité
de représailles douanières, annoncées par le nouveau président américain, qui regroupe les Etats limitrophes de Querétaro, Guanajuato et Aguasca-
Donald Trump, contre les constructeurs qui délocalisent au Mexique. lientes. Baptisée « El Bajio », cette région industrielle a aussi la cote auprès
Alors que s’ouvre, mercredi 16 août à Washington, la renégociation de l’Accord des investisseurs de l’agroalimentaire, de l’électronique et de l’aéronautique.
de libre-échange nord-américain (Alena), en vigueur depuis 1994 entre le De 2010 à 2016, l’Etat a capté 7 milliards de dollars d’investissements étran-
Mexique, les Etats-Unis et le Canada, les industriels et les habitants de San Luis gers. « De quoi nous permettre de développer l’éducation, l’innovation et les
Potosi retiennent leur souffle. M. Trump menace d’abroger l’Alena, accusant infrastructures  », se félicite Gustavo Puente, ministre du développement
l’accord d’avoir provoqué la suppression de milliers d’emplois américains. économique de San Luis Potosi. Situé sur les hauteurs de la ville, son bureau
L’enjeu est de taille pour la région, fleuron automobile d’un pays dont 80 % offre une vue imprenable sur les golfs et les centres commerciaux prisés
des exportations sont destinées aux Etats-Unis. par les familles aisées et les classes moyennes montantes. Une expansion
fulgurante qui alimente les attaques de M. Trump contre l’Alena.
« Incertitude » Le bilan semble pourtant mitigé. « J’arrive à peine à faire vivre ma famille »,
« D’autres constructeurs suivront-ils l’exemple de Ford ?, s’inquiète Vicente confie César Marquez, gaillard de 38 ans, rencontré dans la ville voisine de
Rangel Mancilla, propriétaire du parc industriel WTC II, victime d’un pre- Villa de Reyes (55 000 habitants), où la moitié de la population active travaille
mier effet domino. Onze fournisseurs ont annulé leur implantation alors dans l’automobile. Cet opérateur chez un fournisseur de GM gagne 210 pesos

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
que d’autres gèlent leurs investissements.  » A San Luis Potosi (1,3 million (10,50 euros) par jour, soit six à huit fois moins qu’aux Etats-Unis. Pour
d’habitants), capitale de l’Etat du même nom, l’automobile représente les Flavio Rafael Gonzalez, économiste à l’université de San Luis Potosi, « l’Alena
deux tiers de l’industrie. Le secteur est dopé par l’Alena, qui a supprimé les n’a pas tenu sa promesse de réduire les inégalités. Un Mexicain sur deux est
droits de douane entre les trois pays d’Amérique du Nord, faisant exploser le resté pauvre. Les gouvernements successifs ont maintenu des salaires bas sans
commerce trilatéral de 290 milliards de dollars à plus de 1 000 milliards de développer les secteurs-clés de l’économie nationale ».
dollars en vingt-trois ans. Sa dépendance envers son puissant voisin place le Mexique dans une position
L’annulation du projet de Ford a provoqué une crise dans le village de San de faiblesse lors du premier round de négociations, prévu jusqu’au dimanche
Vicente, juste à côté du WTC II. « J’ai perdu mon travail sur le chantier et mes 20 août. Pourtant, Jaime Chalita, président de la Coparmex, la confédération
enfants l’espoir de travailler chez Ford », soupire Miguel Ramirez, maçon de patronale de San Luis Potosi, reste optimiste : « Des taxes douanières impor-
45 ans. Le constructeur devait créer 2 800 emplois directs et 10 000 indirects tantes provoqueraient des pertes d’emplois aussi aux Etats-Unis puisque les
dans une région où 74 % de la production automobile s’exportent aux Etats- deux économies sont interdépendantes. »
Unis et 10 % au Canada. Même sérénité chez Alejandra Ramirez, directrice commerciale du transporteur
Non loin de là, la valse des camions donne pourtant le tournis à l’entrée du Egoba : « Au final, les menaces protectionnistes de M. Trump seront peut-être un
parc industriel Logistik, qui accueille l’usine de General Motors (GM). « C’est mal pour un bien en obligeant le Mexique à développer davantage son marché
l’incertitude mais pas la psychose », rassure Adrian Silva, gérant d’Advanced intérieur et à diversifier ses échanges en direction de l’Europe et de l’Asie. »
Assembly Products (AAP), fournisseur de pièces de châssis pour GM, implanté
à quelques mètres de son client. Dans son hangar de 50 000 mètres carrés, cinq Frédéric Saliba (Mexico, correspondant), Le Monde daté du 17.08.2017
presses produisent un million de pièces par mois dans un brouhaha assourdis-
sant. M. Silva se rassure en rappelant que BMW maintient l’ouverture, en 2019,
d’une usine à San Luis Potosi. « Mais des risques pèsent sur les projets à venir. » POURQUOI CET ARTICLE ?
Le président américain martèle que l’Alena est « le pire accord de l’histoire ». En
Devenu président des États-Unis en 2017, Donald Trump a construit
1992, la balance commerciale entre les Etats-Unis et le Mexique était favorable
son succès électoral sur la dénonciation de l’immigration mexicaine
à Washington, avec un solde positif de 1,6 milliard de dollars. Aujourd’hui, le
dans son pays, présentée comme source de nombreux maux. Qui plus
déficit américain s’élève à 64 milliards. Pour rééquilibrer la balance, M. Trump est, il s’est engagé à prendre des mesures protectionnistes, destinées à
menace d’imposer jusqu’à 35 % les voitures produites au Mexique. sauvegarder l’emploi dans son pays. L’accord de libre-échange nord-­
Depuis 1994, San Luis Potosi a suivi l’exemple du nord du pays, où sont américain (Aléna), qui depuis 1994 a facilité les échanges commer-
apparues les « maquiladoras », ces usines d’assemblage qui montent à bas ciaux entre le Canada, les États-Unis et le Mexique, se trouve ainsi
coût des écrans plasma ou des réfrigérateurs destinés aux marchés américain remis en cause, au grand dam de Mexico. La possibilité d’exporter des
biens depuis le Mexique vers le marché états-unien sans avoir à payer
ou canadien. En vingt-trois ans, le Mexique a vu ses exportations bondir de
de droits de douane a en effet largement contribué au développement
plus de 500 %, dopées par le boom de l’automobile. Avec sa main-d’œuvre bon de l’économie mexicaine, de nombreuses entreprises y implantant
marché et sa proximité avec le marché américain, le pays a attiré presque tous leurs usines pour bénéficier de sa main-d’œuvre bon marché.
les grands constructeurs (hormis Peugeot). Au point de devenir le quatrième

54 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


LES ARTICLES DU

L’exode du désespoir pour les Vénézuéliens


Fuyant la misère, des milliers de personnes traversent à pied la Colombie et l’Equa-
teur pour rejoindre le Pérou.

Ils ne fuient pas la violence. Ils fuient l’hyperinflation et un pays en ruine.


« Opposants frustrés »
Les Vénézuéliens exténués qui se retrouvent sur le pont Rumichaca, à la
L’humiliation est d’autant plus forte que le Venezuela, détenteur d’im-
frontière entre la Colombie et l’Equateur, veulent trouver du travail et une
menses ressources en hydrocarbures, a longtemps été le pays le plus
vie digne « avec trois repas par jour et des médicaments dans les hôpitaux ».
développé d’Amérique latine. Le riche Venezuela a accueilli des milliers
Lundi 20 août au soir, ils étaient bien 500.
de réfugiés au cours du XXe siècle. Pourquoi le pays s’est-il effondré ?
Beaucoup ont été chavistes – du nom du leader de la révolution boliva-
Personne, ici, n’accuse Washington d’avoir mené une guerre économique
rienne, Hugo Chavez –, certains ont voté pour le président Nicolas Maduro.
sans merci contre le pays, comme le fait Nicolas Maduro. Tous jugent que
Mais la politique est devenue le cadet de leurs soucis. « On veut survivre »,
l’héritier d’Hugo Chavez est seul responsable de la débâcle. Personne ne
expliquent ces migrants emmitouflés dans de minces couvertures en
croit que les mesures économiques annoncées le 20 août vont venir à bout
acrylique. Même sous les tropiques, il fait frais à 2 800 mètres d’altitude.
de l’hyperinflation. La monnaie nationale a perdu cinq zéros et 96 % de sa
Les Vénézuéliens du pont de Rumichaca ont laissé derrière eux une terre
valeur. César, 46 ans, raconte : « Avant de partir, j’ai laissé 30 millions de
de soleil, des vieux parents et, souvent, leurs enfants.
bolivars à ma famille. Elle aurait pu s’acheter quinze sacs de riz. Aujourd’hui,
Pour arriver là, ils ont traversé la Colombie du nord-est au sud-est, soit
elle a tout juste de quoi en payer deux. »
1 440 km de route. Ceux qui en avaient les moyens ont pris le bus. Les autres
Selon les statistiques, plus de 900 000 Vénézuéliens vivent en Colombie,
ont fait le trajet à pied, en stop et en camion. « Nous avons marché pendant
250 000 en Equateur. Mais une grande partie des migrants sont en
onze jours », dit Laydi, en montrant ses pieds meurtris. Au Venezuela, elle
situation irrégulière et ne sont pas enregistrés, rappelle Mme Tipan. Les
était masseuse. Elle n’a plus un sou.
frontières sont incontrôlables et les statistiques, précaires partout. Selon
Lourdement chargés, plus de trois cents marcheurs ont emprunté la route
l’ONU, 2,3 millions de Vénézuéliens – sur un total de 32 millions – ont
panaméricaine qui traverse le continent du nord au sud. La plupart veulent
quitté leur pays depuis 2015.
atteindre le Pérou, les plus aisés visent le Chili ou l’Argentine. « En Colombie et
Caracas, évidemment, minimise le phénomène migratoire. En février,
en Equateur, il y a déjà trop de Vénézuéliens », expliquent-ils. « Les marcheurs
l’ancienne ministre du service pénitentiaire, Iris Varela, accusait les
sont un phénomène nouveau, significatif de la dégradation de la situation
migrants de n’être que des «  opposants frustrés  ». «  Pourvu qu’ils ne

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
au Venezuela », souligne Felipe Munoz, qui a occupé le poste de gérant de
reviennent jamais », lançait cette chaviste convaincue à la télévision. Le
frontière créé par Bogota pour faire face à l’afflux de migrants vénézuéliens.
15 août, Nicolas Maduro affirmait que les Vénézuéliens, trompés par la
propagande de la droite, « quittaient le pays pour jouir du miel de la vie et
Passeport exigé par Quito terminaient mendiants et esclaves ».
Giovanna Tipan, directrice du département de mobilité humaine à la Mais le Venezuela se vide. Manuela, une lycéenne de 16 ans raconte : « Dans
préfecture de Pichincha en Equateur, confirme cette évolution. «  Il y a ma classe, nous étions 34 en début d’année, 20 à la fin.  » Giovani, un
encore un an, c’était des gens diplômés qui arrivaient. Ils avaient quelques journaliste, renchérit : « 70 % des jeunes de mon entourage ont déjà quitté
économies pour s’installer et pouvaient trouver du travail assez facilement, le pays. » Le Venezuela en crise est-il menacé d’explosion sociale ? « Non,
dit-elle. Maintenant, ce sont des Vénézuéliens extrêmement démunis qui rétorque-t-il. Il n’y a plus personne dans le pays pour protester. »
émigrent. » Les enfants arrivent en état de dénutrition. Le ministère de
la santé publique équatorien tente de dépister les cas de rougeole, de Marie Delcas, Le Monde daté du 25.08.2018
diphtérie et autres pathologies réapparues au Venezuela.
Laydi et ses camarades d’infortune étaient en chemin quand la nouvelle est
tombée : Quito exige désormais un passeport pour les citoyens vénézuéliens.
La décision annoncée le 16 août est entrée en vigueur le 18 à minuit. Elle
POURQUOI CET ARTICLE ?
viole la Constitution équatorienne et les accords régionaux en vigueur.
Les Vénézuéliens qui s’apprêtent à passer la nuit sur le pont ont la rage
Il y a encore quelques années, le Venezuela dirigé par Hugo Chavez,
contre le président équatorien, Lenin Moreno. Le passeport vénézuélien,
riche de sa rente pétrolière, finançait à grand frais une politique so-
impossible à obtenir sans soudoyer un fonctionnaire, est devenu un objet
ciale généreuse qui avait permis à une partie considérable de sa po-
de luxe. «  Qui peut sortir 1  200  dollars quand le salaire minimum est de
pulation de connaître une amélioration sensible de ses conditions
3 dollars au prix du marché noir ? », interroge Antony Linares, 26 ans. C’est
de vie. Mais cette politique de redistribution dispendieuse, parce
lui qui, après trois jours d’attente, a convaincu les migrants sans passeport
qu’elle reposait sur des revenus par nature instables (les cours du
de passer « en force ». Une façon de parler, puisqu’il n’y a pas de contrôle
pétrole sont sujets à d’importantes variations sur lesquelles le Ve-
et que la police laisse faire. Mais les exilés craignent à tout moment d’être
nezuela n’a pas prise) s’est avérée intenable à long terme. La mort
arrêtés. « Le président Moreno nous contraint à l’illégalité », soupire Antony.
de Hugo Chavez en 2013, remplacé par Nicolas Maduro, et la chute
A son tour, Lima entend fermer sa frontière aux exilés sans passeport, à
des prix du pétrole ont marqué le début d’une descente aux en-
partir du 25 août. « Cette mesure ne freinera pas la migration, elle obligera
fers qui a vu le pays sombrer dans la pire crise économique et
juste les Vénézuéliens à emprunter les sentiers illégaux », explique Gina Be-
sociale de son histoire. En quelques années, les caisses de l’État se
navides, défenseuse des droits en Equateur.
sont vidées alors que les prix des denrées de base n’ont eu de cesse
« C’est une mesure injuste, dit, sur le pont Rumichaca, une jeune migrante
d’augmenter et les pénuries de se multiplier, poussant nombre de
arrivée mercredi. Tous les autres Latino-Américains passent sans passe-
Vénézuéliens à prendre la route de l’exil vers les pays voisins. Le Ve-
port. » Un jeune pasteur évangélique s’emporte : « Nous avons tout pour
nezuela, qui se posait encore il y a peu en rival des États-Unis sur le
être une puissance, du pétrole, de l’or, des diamants, du fer, du bronze,
continent américain, en est désormais réduit à devoir reconstruire
du charbon. Et regardez où nous en sommes maintenant. On nous traite
de fond en comble son économie et à mettre entre parenthèses ses
comme des voleurs, des déchets, comme des riens. Nous sommes devenus
ambitions internationales.
des rats. » La voix se casse.

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 55


L'ESSENTIEL DU COURS

États-Unis-Brésil : rôle mondial,


dynamiques territoriales
Malgré leurs différences, les États-Unis et le Brésil ont en commun d’avoir été
confrontés à des défis semblables, tous liés à la façon dont ils maîtrisent chacun leur
territoire et à celle dont ils articulent ce territoire avec l’espace mondial. De plus, ces
États se trouvent tous deux en Amérique, ce qui pose la question d’une complémen-
tarité ou d’une concurrence entre eux.

Les États-Unis : une puissance affirmée Les FTN américaines sont influentes, comme General Electric. Le dollar
Avec 9 millions de km , le territoire américain est vaste. Ses deux
2 reste la principale monnaie pour les transactions internationales. La
façades maritimes lui permettent de bénéficier d’un bon potentiel supériorité en matière scientifique est évidente avec 40 % des dépenses
d’extraversion, tant vers l’Atlantique que vers le Pacifique. À ces mondiales de recherche et développement. La culture américaine est
interfaces maritimes s’ajoutent des interfaces terrestres actives avec au fondement de la culture du monde, avec ses produits musicaux, le
le Mexique et le Canada. Les ressources minières et énergétiques cinéma hollywoodien, les séries télévisées, les modes vestimentaires
sont importantes, notamment à l’ouest et au sud (pétrole du Texas et les habitudes alimentaires.
et du golfe du Mexique). Le territoire des États-Unis s’est structuré Depuis le 11 septembre 2011, les États-Unis rencontrent cependant
autour de lieux centraux, essentiels dans l’espace mondial. Ainsi, le des limites à leur hard power. L’échec sur le terrain, en Irak, depuis
nord-est du pays est un centre majeur à toutes les échelles : nationale, 2003, en est une démonstration. Depuis 2008, l’économie américaine
continentale, mondiale. On y trouve les mégalopoles nord-américaines a révélé des déséquilibres, notamment dans le domaine financier.
où se situent les plus hautes fonctions politiques (à Washington) D’importants concurrents apparaissent dans certains secteurs, comme

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
et économiques (à New York avec la Bourse de Wall Street). Outre la Chine, dont la production industrielle a dépassé en volume celle des
ce vieux centre, des espaces émergents apparaissent : le croissant États-Unis en 2011. Cependant, aucun pays ne peut rivaliser avec les
périphérique, dans lequel on trouve les principaux pôles de la Sun États-Unis sur l’ensemble de leurs secteurs dominants.
Belt, très dynamiques (la Floride, le Texas et surtout la Californie). La
population américaine, très mobile, est par ailleurs très bien formée.
La croissance démographique est soutenue par une immigration
régulière, provenant notamment d’Amérique centrale.
Depuis la fin de la guerre froide en 1991, les États-Unis demeurent
la seule hyperpuissance au monde. Ils réalisent 40 % des dépenses
militaires mondiales. Ils ont des bases sur tous les continents et des
flottes sur tous les océans. Malgré la crise, les atouts des États-Unis en
font toujours la première économie du monde et la mieux adaptée à
la logique de la mondialisation.

La statue de la Liberté à New York,


symbole américain universellement connu.
MOTS CLÉS
AMAZONAS liens caractérisés par une grande puissance suppose l’absence de on peut citer New York, Londres,
Région enclavée la plus pauvre pauvreté et une importante rival de taille. Paris, Tokyo.
du Brésil, dominée par la forêt ­criminalité. MÉTROPOLE NORDESTE
­amazonienne. FRONT PIONNIER Ville qui occupe une position Région située au nord-est du
BRASILIA Limite entre la partie d’un pays dominante au sein d’un réseau Brésil caractérisé par la prédomi-
Capitale du Brésil, c’est une ville mise en valeur et celle qui reste à urbain. Une grande métropole nance d’une agriculture vivrière
nouvelle inaugurée en 1960 dans le défricher. correspond à un nœud de com- et d’une grande pauvreté.
munication. Elle constitue à la
but d’encourager le développement HYPERPUISSANCE SUDESTE
fois un pôle de services spéciali-
de l’intérieur des terres plutôt que
Terme forgé par Hubert Védrine sés aux entreprises, une place fi- Région située au sud-est du Brésil
celui des seules régions littorales.
pour désigner une puissance sans nancière et un lieu d’innovations. où se concentre une large partie
FAVELA égale. Alors qu’il peut y avoir plu- Les métropoles qui jouent un rôle des richesses et des populations
Nom donné aux bidonvilles brési- sieurs superpuissances, l’hyper- mondial sont peu nombreuses ; du pays.

56 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


L'ESSENTIEL DU COURS

conquête d’une frontière interne et un front pionnier s'est constitué,


en Amazonie. En 1960, le territoire a été volontairement recentré par
la création d’une nouvelle capitale au centre du pays, Brasília, afin de
corriger la prépondérance historique du Sud. Malgré cela, le Nordeste
demeure la région la plus pauvre du pays.
Le Brésil représente à lui seul la moitié de la population et du PIB de
l’Amérique du Sud. Sa situation centrale lui fait disposer de frontières
avec presque tous les pays du continent. Il occupe une position clé au
sein du Mercosur.
Avec le président Lula (2003-2011), le Brésil donne l’image d’un
État expérimentant d’autres formes de mondialisation. Ce dernier
maintient les principes de l’économie libérale, tout en s’ouvrant
aux préoccupations sociales et environnementales. Le Brésil est une
des grandes puissances émergentes et fait partie des BRICS avec la
Bâtiment du congrès national du Brésil, à Brasilia.
Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud. L’influence du modèle de
développement brésilien accroît par ailleurs l’influence culturelle du
Le Brésil : une puissance en devenir pays au-delà des telenovelas. Cependant, ce soft power reste encore
Le Brésil est presque aussi vaste que les États-Unis avec 8,5 millions de
très limité à l’échelle du monde.
km2. Ce territoire est doté d’un important potentiel. Dans le domaine
Les problèmes sociaux y demeurent nombreux : inégalités, crimina-
agricole, le pays est le premier producteur de café et de canne à sucre ;
lité, taux d’analphabétisme s’élevant encore à 10 %. Les faiblesses
le deuxième de soja, de viande bovine et de tabac ; le troisième de maïs.
économiques restent bien réelles, avec notamment un PIB par habitant
Il ambitionne de devenir « la ferme du monde » et est le troisième
encore très moyen et des inégalités sociales très importantes, révélées
exportateur de produits agricoles. Deuxième producteur de fer au
par l'existence des nombreuses favelas. Enfin, le Brésil ne dispose pas
monde, le pays possède un fort potentiel en matière d’hydrocarbures
d’une armée qui le rende capable d’être présent sur l’ensemble de la
et est autosuffisant en pétrole depuis 2006 grâce aux gisements
scène internationale. Ses forces militaires se limitent à des ambitions

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
offshore situés au large de son littoral sud-est.
régionales et à la sécurisation du territoire. 
Le Brésil compte près de 200 millions d’habitants. La diversité de sa
population provient des nombreux métissages issus de la période
coloniale portugaise. Le pays possède des Universités réputées parmi
QUATRE ARTICLES DU MONDE À CONSULTER
celles d’Amérique latine, notamment dans le domaine des sciences.
Le centre démographique du pays, le Sud, où sont implantés les • Les États-Unis, nation-monde p. 60-61
métropoles Rio de Janeiro et São Paulo, constitue la région la plus (Alain Frachon, Le Monde daté du 15.05.2015)
• Au Brésil, la descente aux enfers du PT p. 61-62
riche, malgré de fortes inégalités sociales. Aujourd’hui, le Brésil est (Claire Gatinois, Le Monde daté du 02.09.2016)
devenu la 11e puissance économique mondiale. Il a su développer une • Brésil : le naufrage d’une nation p. 62-63
industrie diversifiée avec des secteurs de pointe : aéronautique (avec (Éditorial, Le Monde daté du 10.09.2018)
• Les inégalités de revenus continuent
Embraer), spatial (avec la base d’Alcantara) ou de puissantes FMN
de se creuser aux États-Unis p. 63
(firmes multinationales), comme Petrobras ou la banque Bradesco. (Stéphane Lauer, Le Monde daté du 06.09.2014)
L’histoire du Brésil, comme celle des États-Unis, s’est construite sur la

LIEUX CLÉS
FLORIDE lac Érié, lac Ontario) situés sur ou le terme désigne toute conurba- ROCHEUSES
État du sud-est des États-Unis. près de la frontière entre les États- tion réunissant plusieurs grandes Région montagneuse de l’ouest
La Floride forme une péninsule Unis et le Canada. Ils constituent métropoles. du pays ; elle offre des espaces
longue de 700 km entre le golfe le groupe de lacs d’eau douce le Une nouvelle mégalopole est en
presque vides avec quelques îlots
du Mexique à l’ouest et l’océan At- plus étendu au monde. formation de San Francisco à
agricoles, miniers ou touristiques.
San Diego.
lantique à l’est. MÉGALOPOLE
Terme créé par le géographe Jean MIDDLE WEST SUN BELT
GRANDES PLAINES « Ceinture du soleil » formée
Gottmann dans les années 1950 Région du nord et du centre des
Région peu peuplée de l’intérieur d’une quinzaine d’États améri-
pour caractériser l’immense en- États-Unis qui s’étend entre les
des États-Unis qui fait partie des cains, qui s’étirent du Nord-Ouest
semble urbain ou conurbation Appalaches et les montagnes
« greniers » agricoles mondiaux. pacifique (Californie) à la Virginie,
de la côte est des États-Unis, qui Rocheuses. Le Middle West est
GRANDS LACS s’étend de Boston à Washing- aujourd’hui le grenier à blé des en passant par les États du golfe
Groupe de cinq vastes lacs (lac Su- ton (« Boswach », aussi appelée États-Unis et le cœur sociologique du Mexique.
périeur, lac Michigan, lac Huron, « Mégalopolis »). Par extension, de l’Amérique rurale.

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 57


UN SUJET PAS À PAS

Composition :
Quel rôle mondial pour les États-Unis et le Brésil ?
L’analyse du sujet
« Le Brésil est sans aucun doute destiné à être un
Le sujet invite à réfléchir sur les États-Unis et le Brésil en tant que
puissance globale.
facteur des plus importants dans le développement
Elle met cependant en parallèle deux pays aux situations fort diver-
ultérieur de notre monde. »
gentes, car si les États-Unis ont une longue tradition de rayonnement (Stefan Zweig, 1941)
international, il n’en va pas de même pour le Brésil, qui est un nouveau
venu dans la « cour des grands ». III. États-Unis et Brésil : alliés ou rivaux ?
On s’interroge ici sur les conséquences de l’émergence brésilienne sur
Les grandes lignes du développement les équilibres géopolitiques du continent américain.
I. Les États-Unis : une puissance dominante Jadis puissance hégémonique, les États-Unis doivent désormais
Dans cette partie, on décrit les composer avec des pays qui contestent leur suprématie.
ressorts, les manifestations, mais Mais le risque d’un « choc » entre le Brésil et les États-Unis est faible,
aussi les limites apparues ces car l’intérêt des deux pays est plus de coopérer que de s’affronter.
dernières années, de la puissance On peut conclure en soulignant qu’à tout prendre, il vaut mieux pour
américaine : les États-Unis encourager l’émergence brésilienne que laisser le Vene-
– domination militaire (hard zuela, très antiaméricain, s’imposer comme le leader du sud du
power), continent. 
– rayonnement culturel (soft
power),
– suprématie économique (gold Ce qu’il faut faire et ne pas faire

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
• La principale erreur serait de se livrer à une étude de géographie
power).
interne des États-Unis et du Brésil, alors que le sujet invite à s’inté-
II. Le Brésil : une puissance ascendante resser à leur place dans le monde.
Sur le modèle de ce qui a été fait dans la première partie, on montre • Cela n’interdit bien sûr pas de revenir sur la géographie propre à
chacun de ces pays, mais à condition de dire en quoi cela à un lien
les atouts qui permettent au Brésil de s’affirmer progressivement
avec leur rôle dans le monde.
comme une puissance émergente sur la scène mondiale.
On montre cependant qu’il est encore loin de pouvoir rivaliser avec
les États-Unis.
AUTRES SUJETS POSSIBLES SUR CE THÈME
« Les États-Unis sont le pays des contrastes, qui
touchent à la nature et au climat, aux structures Composition
– États-Unis et Brésil : alliés ou concurrents ?
sociales et politiques, aux diversités culturelles. » – États-Unis et Brésil dans la mondialisation.
(André Kaspi, 2008)

ZOOM SUR…
État des forces américaines du géant nord-américain. Il faut comptent une avance considé- influencer le reste du monde, les
et brésiliennes dire que partant de beaucoup rable sur tous les concurrents, et États-Unis ont également une
plus loin, le Brésil dispose d’un donc sur le Brésil. longueur d’avance sur le Brésil.
GOLD POWER potentiel de croissance beaucoup Celui-ci est cependant engagé Leur langue, leur musique, leur
En termes économiques, la domi- plus fort que son rival nord-amé- depuis quelques années dans un cinéma et leur mode de vie sont
nation des États-Unis est flagrante. ricain. Les États-Unis doivent, gigantesque mouvement de mo- admirés et copiés dans de très
Tout le monde connaît des di-
pour leur part, gérer avant tout dernisation et d’accroissement de nombreux pays.
zaines de FMN étasuniennes, mais
leur richesse, plutôt que chercher ses capacités militaires, comme Dans le même temps, les États-
bien peu sont ceux qui peuvent en
à l’accroître dans les mêmes pro- l'attestent les nombreux contrats Unis cristallisent de nombreuses
citer une seule brésilienne.
portions qu’un pays émergent. conclus avec les fabricants haines de par le monde, ce qui
Mais la crise économique montre
d’armes français (négociation en
les faiblesses du modèle éta- HARD POWER n’est pas le cas du Brésil, qui jouit
cours pour l’achat d’avions Rafale, d’une image festive et bonne en-
sunien, alors que le Brésil affiche, En termes de capacité à impo-
notamment).
lui, une santé éclatante, dont té- ser ses décisions par la force, les fant qui a été renforcée par la
moignent des taux de croissance États-Unis, qui disposent de la SOFT POWER Coupe du monde de football.
du PIB bien plus élevés que ceux plus puissante armée du monde, En ce qui concerne la capacité à

58 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


UN SUJET PAS À PAS

Croquis :
Les dynamiques territoriales du Brésil
L’analyse du sujet
Le sujet porte sur la géographie interne du Brésil. Il ne s’agit donc pas
d’étudier le rayonnement du Brésil en Amérique et dans le monde, mais
de s’intéresser à ses causes. On le sait, l’une des principales caractéris-
tiques du Brésil est l’importance de ses inégalités territoriales et sociales.
C’est un pays où se côtoient riches et pauvres, régions prospères et
régions délaissées. Il faut donc mettre en avant cette pluralité du pays,
tout en montrant que des dynamiques (migrations, transferts de ri-
chesses, etc.) contribuent en partie à rapprocher les différents espaces.

La problématique
En quoi le territoire brésilien reflète-t-il l’inégal développement du pays ?

La légende
I. Un espace inégalement développé
À l’aide de figurés de surface, on présente les importants écarts de
développement du Brésil. Au Sudeste, bien connecté au monde,
s’opposent un Nordeste en retard, un Centre-Ouest en cours de déve-
loppement et une Amazonie qui commence tout juste à être mise en
valeur par les fronts pionniers.
II. Des dynamiques territoriales contradictoires

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Avec des figurés linéaires, on met en avant les dynamiques qui ex-
pliquent l’inégal développement, mais peuvent également contribuer
à le réduire : migrations, fronts pionniers, littoralisation.

Les astuces graphiques


Choisissez bien vos couleurs pour les figurés de surface afin d’affecter
les plus chaudes aux régions dynamiques et les plus froides aux régions
en retard de développement. Du fait de son caractère forestier, l’Ama-
zonie peut difficilement être représentée autrement qu’en vert. 

Ce qu’il faut faire et ne pas faire


• La principale erreur consiste à parler du rapport du Brésil à son
environnement régional, alors que le sujet porte sur le territoire bré-
silien lui-même.
• Ne vous contentez pas de décrire les inégalités du territoire brési-
lien, montrez-en les causes.

CHIFFRES CLÉS
SUPERFICIE ESPÉRANCE DE VIE PIB (EN DOLLARS US) PRINCIPAL PAYS
États-Unis : 9 630 000 km2 À LA NAISSANCE États-Unis : 19 390 000 D’EXPORTATION
Brésil : 8 500 000 km2 États-Unis : 78 ans Brésil : 3 219 000 États-Unis : Canada (18 %)
Brésil : 70 ans Brésil : Chine (22 %)
POPULATION EN 2016 PIB PAR HABITANT
États-Unis : 325 000 000 hab. DENSITÉ (EN DOLLARS US) PART DU REVENU DES 10 %
Brésil : 207 000 000 hab. États-Unis : 33 hab./km2 États-Unis : 59 500 LES PLUS PAUVRES
Brésil : 23,5 hab./km2 Brésil : 10 000 États-Unis : 1,6 %
POPULATION PRÉVUE EN Brésil : 0,9 %
2050 POPULATION URBAINE PRINCIPAL PAYS
États-Unis : 400 000 000 hab. États-Unis : 82 % IMPORTATEUR
Brésil : 230 000 000 hab. Brésil : 86 % États-Unis : Chine (21 %)
Brésil : Chine (22 %)
POPULATION DE - DE 15 ANS TAUX DE FÉCONDITÉ
États-Unis : 19 % États-Unis : 1,82 enfant/femme
Brésil : 23 % Brésil : 1,77 enfant/femme
Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 59
LES ARTICLES DU

Les États-Unis, nation-monde


Leur système politique est bloqué, ils peinent à retenir les cerveaux et la Chine est
en passe de les rattraper. Enquête sur les doutes qui taraudent l’Amérique et sur les
solutions que prônent ses intellectuels.

Question : quel est le candidat républicain le plus à même de battre les républicains, majoritaires au Congrès, se condamnent à être
la démocrate Hillary Clinton au scrutin présidentiel de 2016 ? structurellement minoritaires à la seule élection vraiment natio-
Réponse : celui d’entre les impétrants qui parle le mieux l’espa- nale : le scrutin présidentiel. Ils ne s’y résignent pas. Après tout,
gnol. Ce n’est pas seulement une boutade, plutôt une manière de ces nouveaux Américains, hispaniques et asiatiques, partagent
pointer un phénomène-clé de la vie publique aux Etats-Unis : le volontiers le credo de la droite : sens de la famille, de l’effort et de
poids de l’immigration dans les nouveaux équilibres politiques. la responsabilité individuelle, foi dans la libre entreprise, valeurs
Le partage démocrate-républicain ne se fait plus selon les vieux familiales et religieuses et, bien souvent, un patriotisme qui, pour
critères centre gauche-centre droit. Plus du tout. être récent, n’en n’est pas moins affiché haut et fort. Plus qu’on
Le président sortant le sait. Barack Obama a été élu et réélu avec ne l’imagine, l’immigration américaine se fond dans l’éthique
71 % des suffrages des Hispano-Américains – la plus nombreuse américaine.
des minorités et celle qui croît le plus vite. Il a aussi disposé du vote La direction républicaine sait qu’elle doit faire un geste envers les
de 73 % des électeurs d’origine asiatique, de 75 % des Amérindiens, minorités, et notamment les Latinos. Elle sait lequel : légaliser la
de 93 % des Noirs. Pour affiner le profil du vote démocrate, il faut situation des quelque 11 millions d’immigrés sans papiers, comme
ajouter qu’il est majoritairement féminin : 55 % des femmes ont Barack Obama a commencé à le faire. Ce point-clé de la « plate-
donné leurs voix à Obama. forme minoritaire », deux des candidats républicains sont prêts
L’Amérique change, elle se « globalise » de l’intérieur, comme à le défendre : Jeb Bush, ex-gouverneur de Floride, et son (ancien)

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
aucun autre pays occidental. Pour la première fois en 2010-2011, les protégé, Marco Rubio, sénateur du même Etat. Le premier a épousé
non-Blancs ont représenté un peu plus de la moitié des naissances. une Mexicaine, Columba, et, quittant l’épiscopalisme élitiste blanc
Ensemble, les minorités sont majoritaires dans nombre de grandes de son milieu familial, s’est converti au catholicisme. Le second
villes du pays. Elles comptent pour l’essentiel de la croissance vient d’une famille d’immigrés cubains. L’un et l’autre parlent
démographique. Elles façonnent l’Amérique de demain. couramment espagnol.
Les deux hommes ont une synthèse difficile à réaliser. Majoritai-
Nouvelle mosaïque rement blanc et masculin, l’électorat républicain traditionnel est
« La fin du mâle blanc ? », interroge Sylvain Cypel dans son dernier travaillé à la marge par une forte rage anti-immigration. Cypel
livre (Un nouveau rêve américain, Autrement, 154 pages, 17,50 eu- raconte très bien ce coup de colère durable qu’incarne le Tea Party
ros). Ancien correspondant du Monde à New York, Cypel – culture – et qui pèse idéologiquement sur l’ensemble de la maison
encyclopédique, curiosité d’homme de la Renaissance – dresse le républicaine. Il est le produit d’un désarroi sincère, douloureux,
portrait de « la nation la plus mondialisée sur terre ». Il décrypte à composantes multiples, qui s’est emparé de classes moyennes
une nouvelle exception américaine, un pays unique, le seul « à malmenées par le capitalisme financier et la mondialisation,
regrouper en nombre significatif des populations issues de tous souvent en voie de relégation sociale.
les continents ». L’Amérique bigarrée, mondialisée, ils ne l’ont pas voulue, ces
En 2050, les Blancs ne devraient plus représenter que 47 % des
citoyens des Etats-Unis. L’immigration ne tarit pas. Elle se diversi-
fie, venant d’abord d’Amérique latine, puis d’Asie, enfin d’Afrique. POURQUOI CET ARTICLE ?
En 2050 toujours, les Hispano-Américains devraient atteindre
Si l’influence des États-Unis sur le monde est fréquemment évo-
128 millions de personnes – pas loin d’un tiers de la population. quée, la manière dont le monde influence les États-Unis l’est moins
Quel impact sur la politique ? Plus que jamais, les démocrates sont souvent. C’est précisément des mutations que connaissent les États-
Unis du fait des vagues migratoires qu’ils continuent de recevoir
le parti des minorités, celui de la nouvelle mosaïque américaine ;
régulièrement que nous parle cet article. Il montre comment le
les républicains, parti majoritairement blanc et masculin, celui du visage traditionnel du pays (blanc, anglophone et protestant) a
« mâle blanc », un brin plus âgé que la moyenne du pays. progressivement évolué sous l’influence de l’immigration lati-
«  La fracture républicain-démocrate se mute en un fossé entre no-américaine (métisse, hispanophone et catholique). Il explique
également en quoi ces évolutions ont un impact de plus en plus net
hommes et femmes, entre Blancs et minorités ethniques, entre plus sur la politique intérieure et extérieure de la première puissance
et moins religieux », observe Cypel. Dans l’Amérique qui s’annonce, mondiale. Le monde change, les États-Unis aussi.

60 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


LES ARTICLES DU

électeurs-là. Ils n’ont pas voté pour. Elle change la physionomie de A Paris, on dirait de cette Amérique qu’elle est d’humeur « zem-
« Main Street », de leur environnement immédiat. Elle modifie le mourienne », pessimiste, convaincue que ses enfants vivront
profil de l’« American way of life », d’un genre de vie, d’un genre de moins bien que la génération précédente – ce qui n’est pas le cas
ville. Cypel décrit des Américains hantés par un changement qui de l’autre Amérique, celle des minorités dont les ressortissants
leur échappe, taraudés par « le sentiment diffus de la disparition de ont fait le choix de l’immigration pour leurs enfants, justement.
ce qui fut et de ce qu’ils furent ». Ils savent qu’ils perdent la bataille. Bien sûr, le tableau est plus complexe encore, avec une frange de
Mais, public rêvé pour politiciens protestataires, ils veulent croire l’électorat démocrate qui doute aussi des mérites de l’immigration
dans le mythe du coup de balai politique, qui viendra les débar- continue. Cypel dresse le décor de l’affrontement de 2016, dans
rasser de tous leurs « ennemis » – immigration, gouvernement une Amérique « mondialisée de l’intérieur » – comme jamais.
fédéral, intellectuels, etc. –, sortira le pays du déclin et le ramènera
dans un tableau de Norman Rockwell. Alain Frachon, Le Monde daté du 15.05.2015

Au Brésil, la descente aux enfers du PT


La chute de Dilma Rousseff signe la fin d’un cycle ouvert par l’arrivée au pouvoir
du président Lula en 2003.

Partagée entre la colère et l’abattement, Elizabeth Galvao est venue par la crise et les affaires de corruption.
jusqu’au palais de l’Alvorada, à Brasilia, dire un dernier « au revoir » Un autre combat s’engage désormais : restaurer le mythe de Lula et
à Dilma Rousseff. La destitution de la présidente brésilienne, ce reconstruire un parti en miettes avant l’élection présidentielle de 2018.
mercredi 31 août, révolte l’institutrice, électrice du Parti des travail- Une gageure. Déjà affecté par le scandale du « mensalao » (l’achat de

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
leurs (PT, gauche) depuis 1986. Mais ce jour-là, la tristesse l’emporte voix de parlementaires) en 2005, l’ancien syndicaliste est suspecté
sur tous les sentiments. « C’est la fin d’une époque », pense-t-elle. d’être l’un des maillons du système de corruption impliquant le
Comme beaucoup de militants du PT postés devant les grilles du groupe public Petrobras et les géants du bâtiment et travaux publics
palais présidentiel. L’« impeachment » (destitution) décidé par plus (BTP). Une affaire qui éclabousse l’ensemble de la classe politique et
des deux tiers des sénateurs signe la fin d’un cycle, ouvert en 2003 qu’a mise au jour l’enquête « Lava jato » (lavage express), dirigée par
avec l’arrivée au pouvoir de Luiz Inacio Lula da Silva, l’ancien gamin le juge Sergio Moro, ennemi juré de l’ancien président.
pauvre du Nordeste devenu le porte-parole des oubliés, des démunis Pour contre-attaquer, le PT et Lula mobilisent l’opinion publique,
et des sans-voix. criant à une conspiration des élites conservatrices visant à démolir le
En treize années de pouvoir, cette gauche, issue en partie du mou- parti et son chef charismatique. A écouter les analystes, cette rhéto-
vement syndical en guerre contre la dictature militaire (1964-1985), rique d’une cabale orchestrée par le grand capital peut fonctionner à
a transformé la physionomie du pays. Sortant de la misère des court terme. Mais pour permettre au PT de renaître véritablement « il
millions de Brésiliens, ouvrant l’accès aux universités à des jeunes manque un mea-culpa », note le politologue Marco Antonio Carvalho
défavorisés, empêchant que l’on meure de faim dans les zones les Teixeira, professeur à la fondation Getulio Vargas.
plus arides comme le « sertão » et permettant aux plus modestes
d’accéder à la société de consommation. Baiser de la mort
Elizabeth Galvao en est persuadée, le nouveau gouvernement de Le pouvoir a usé le PT. Ce parti qui promettait d’être si différent
Michel Temer, du Parti du mouvement démocratique brésilien des autres s’est, peu à peu, fondu dans un système qu’il critiquait,
(PMDB, centre), ex-allié du PT, veut en finir avec tous ces programmes suscitant le désenchantement d’une partie des fidèles. « Le PT n’est
sociaux. « Ça sent la fin de règne », décrit un proche du parti. plus LA gauche  », estime l’ancien ministre de l’éducation de Lula,
Cristovam Buarque, sénateur du Parti populaire socialiste (PPS,
« Nous reviendrons » gauche), qui a voté pour l’impeachment de Dilma Rousseff. La société
«  L’histoire ne s’arrêtera pas comme ça  », a assuré Mme  Rousseff a évolué sans que le discours du PT ne s’adapte. « La révolution ne se
aux militants venus la soutenir ce jour-là, « nous reviendrons ». A fait plus à l’usine, mais à l’école », poursuit le sénateur.
distance, Lula, le visage fermé, observe sans rien dire celle qui fut sa Jean Wyllys, député du Parti socialisme et liberté (PSOL, gauche), bien
protégée. La destitution de Dilma Rousseff est aussi son échec. Mais qu’aux côtés de Dilma Rousseff contre l’impeachment, attend, lui
son départ, bien que traumatisant, est presque un soulagement. Il aussi, que le PT reconnaisse ses fautes comme celle d’avoir fait des
met fin à un second mandat présidentiel aux allures de calvaire, alliances contre nature avec des partis conservateurs et des fonda-
pendant lequel l’image du parti a été ternie par les erreurs de Dilma, mentalistes religieux pour gouverner. « D’une certaine manière, le

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 61


LES ARTICLES DU

PT a demandé à être accepté dans le condominium du pouvoir et en balnéaire de Guaruja et un lieu de villégiature, que Lula et son épouse
est maintenant expulsé par ceux qui ont toujours été propriétaires Marisa auraient – pensent les policiers – reçus en cadeau de la part
de ce condominium », résume-t-il. de sociétés du BTP impliquées dans « Lava jato ».
Témoin de cette disgrâce, le soutien de Lula aux candidats du PT Le PT pourrait-il survivre à la disparition politique de celui qui reste
aux élections municipales d’octobre ressemble, dans certaines une idole ? « Tant que Lula est là, il est impossible de critiquer le PT, encore
circonscriptions, à un baiser de la mort. A Sao Paulo, 73 % des moins d’évoquer l’après-Lula », s’inquiète un proche du parti.
électeurs affirment qu’ils ne voteraient « en aucune manière » pour
Claire Gatinois (Brasilia, envoyée spéciale),
une personne adoubée par l’ancien président, selon un sondage
Le Monde daté du 02.09.2016
Datafolha publié le 25 août.
L’étiquette du PT n’est guère plus vendeuse. Au point que les candi-
dats tentent de gommer les signes ostentatoires de leur appartenance POURQUOI CET ARTICLE ?
au PT, réduisant la taille de l’étoile sur leurs affiches ou évitant la
Triomphant dans les années 2000, sous la conduite du président
couleur rouge. « C’est la débâcle », s’affole un proche du PT. Lula, le Parti des travailleurs a connu une lente descente aux enfers
Le Parti des travailleurs doit aussi imaginer le pire : une condam- dès lors que ce dernier a cédé la place à Dilma Rousseff. Usure du
pouvoir, ralentissement de la conjoncture économique interna-
nation de Lula qui empêcherait le septuagénaire d’être candidat en
tionale et multiplication des révélations sur la corruption régnant
2018. Les soupçons se sont accumulés ces derniers mois. Selon le au sein des élites politiques ont concouru à ce désenchantement
journal Estado de Sao Paulo, daté du 26 août, les enquêteurs souhai- lourd de menace pour un pays hier encore considéré comme l’un
teraient désormais inculper l’ancien président dans les affaires du des émergents les plus prometteurs et qui doit aujourd’hui retrou-
ver optimisme et stabilité.
« triplex » et de la résidence d’Atibaia : un appartement de la station

Brésil : le naufrage d’une nation

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Au mois de l’élection présidentielle, la tentative d’assassinat visant, jeudi jamais » à la fonction suprême dès le premier tour de l’élection.
6  septembre, le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro fait peser une L’hypothèse est sans doute exagérée. Mais la commotion nationale
nouvelle menace sur la jeune démocratie brésilienne. Immédiatement provoquée par cette attaque indigne d’une démocratie devrait porter le
et unanimement condamnée, cette agression commise par un person- candidat dans les sondages. La seule force du drame occulte les débats,
nage présenté comme déséquilibré témoigne du climat extrêmement les échanges d’idées, les nécessaires propositions pour sortir le pays
tendu qui prévaut actuellement. Depuis la destitution (impeachment) d’une crise politique, morale et institutionnelle. Un séjour prolongé
controversé de la présidente de gauche Dilma ­Rousseff, en 2016, le pays à l’hôpital épargnerait à Jair Bolsonaro toute confrontation télévisée
semble avoir perdu le contrôle de son destin. et lui permettrait de contrôler son message par le biais de ses vidéos
Tout y contribue. Une société qui se sent abandonnée. Les balles perdues de téléphone portable et de ses publications sur les réseaux sociaux.
qui fauchent les enfants des quartiers populaires aux mains des gangs. La campagne présidentielle était déjà violente. On peut craindre qu’elle
Des représentants de la société civile assassinés en plein jour. Une classe se radicalise davantage encore. Il y a six mois, la caravane de l’ancien
politique aussi affligeante que vieillissante, minée par la corruption. président Lula a été criblée de balles. Après son incarcération, en avril,
Dans ce contexte délétère, l’incendie qui a ravagé le Musée national un militant venu le soutenir a été blessé par des tirs. Puis ce furent
de Rio, le 2 septembre, est apparu comme le symbole de l’incurie de
l’Etat. Certains parlent du suicide d’une nation. Cela en a tout l’air.
Le pays était au bord de la révolte en juin 2013. Il est aujourd’hui POURQUOI CET ARTICLE ?
totalement déboussolé. Les Brésiliens se cherchent un chef capable, Encore présenté il y a une dizaine d’années comme une puissance
espèrent-ils, de redonner au pays sa splendeur perdue. Les uns le émergente à même d’intégrer prochainement la cour des grands
voient en Jair Bolsonaro, ce militaire de réserve au discours hargneux de ce monde, le Brésil est retombé dans ses vieux travers et se voit
désormais ravalé au rang de pays instable à la dérive. L’incendie
et provocateur. Les autres continuent à s’en remettre à l’ancien président qui, en septembre 2018, a frappé l’un des joyaux du pays, le Mu-
Luiz Inacio Lula da Silva, emprisonné pour corruption. Tous deux sont sée national de Rio, a révélé l’ampleur de l’incurie d’un État miné
en tête des sondages. Aucun d’eux, désormais, ne peut faire campagne. par la corruption et l’instabilité gouvernementale, au point d’être
incapable d’assurer ses missions régaliennes fondamentales de pré-
Il est trop tôt pour évaluer les conséquences politiques de l’agression
servation du patrimoine ou de garantie de la sécurité des citoyens.
subie par le candidat d’extrême droite. Mais, à l’instar de la gauche, Cette situation favorise la montée en puissance de l’extrême droite,
chérissant un Lula comparé à «  un prisonnier politique  », l’extrême qui promet de ramener l’ordre par la manière forte alors même que
droite a maintenant son martyr. Et, à en croire le fils de Jair Bolsonaro, son candidat à la présidentielle, Jair Bolsonaro, a été victime d’une
violente agression en pleine campagne électorale.
Flavio, ce statut serait à même de propulser son père « plus fort que

62 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


LES ARTICLES DU

les mots incendiaires de Jair Bolsonaro appelant, lors d’un de ses Il reste à espérer que cet épisode dramatique opère comme un électro-
meetings, à fusiller les « petralhas », autre nom donné aux militants choc. Et qu’il incite l’ensemble de la société brésilienne à trouver une
du parti des travailleurs (PT, gauche) de Lula. L’agression au couteau solution démocratique à l’ensemble de ses maux. A ce stade, hélas !
contre le candidat d’extrême droite marque une étape supplémentaire cela semble relever du vœu pieux.
dans cette escalade hors de contrôle et fait mentir l’image de ce « pays
cordial » que serait le Brésil. Éditorial, Le Monde daté du 10.09.2018

Les inégalités de revenus continuent


de se creuser aux États-Unis
Les chiffres publiés jeudi 4 septembre par la Fed dessinent une reprise à deux vitesses.

Les inégalités se sont accrues aux États-Unis, selon une étude publiée, Pour ceux qui n’ont ni l’un ni l’autre, la reprise a été beaucoup plus
jeudi 4 septembre, par la Réserve fédérale (Fed). évasive dans un contexte de stagnation des salaires et de fragilité du
Les revenus des 10 % les plus riches ont augmenté de 10 % entre 2010 marché de l’emploi.
et 2013 pour s’inscrire à 397 500 dollars par an (307 000 euros). Dans Car si le taux de chômage n’a cessé de baisser depuis 2010, il n’offre
le même temps, ceux des 40 % les moins aisés, ajustés de l’inflation, qu’une vision partielle du marché du travail, dans la mesure où de plus
ont décliné, indique le rapport publié tous les trois ans pour la banque en plus d’Américains renoncent à rechercher un emploi.
centrale. Et pour les vingt premiers centiles situés au bas de l’échelle, En novembre 2013, lors de son audition au Sénat, Janet Yellen, alors

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
la chute atteint 8 %, à 15 200 dollars annuels. qu’elle s’apprêtait à être nommée à la tête de la Fed, avait qualifié
Si le revenu moyen global a augmenté de 4 % au cours des trois l’accroissement des inégalités de « problème très profond », indiquant
dernières années, le médian (autour duquel la population est divisée toutefois que beaucoup de facteurs sous-jacents du phénomène
en deux parties égales), lui, a chuté de 5 %. Une tendance qui « corres- échappaient au domaine d’action de la banque centrale.
pond à un accroissement de la concentration des revenus durant cette Il faut néanmoins noter qu’une bonne partie de l'« effet richesse » qui
période », indique la Fed. a profité aux plus aisés a été alimentée par les colossales injections de
Ainsi, les 3 % les plus riches concentrent 30,5 % du revenu total en 2013, liquidités qui ont été opérées par la Fed depuis trois ans pour relancer
contre 27,7 % en 2010, tandis que la part des 90 % les moins riches, elle, l’économie du pays. Dans un contexte de taux d’intérêt proches de
a reculé. Par ailleurs, cette catégorie des 3 % les plus aisés détient 54,4 % zéro, cet argent est venu s’investir principalement dans les actions
de la richesse globale (revenu plus patrimoine), contre 44,8 % en 1989. et l’immobilier.
À l’autre bout de l’échelle, les « 90 % » ont vu leur part tomber à 24,7 %, Lorsqu’on regarde par ailleurs l’origine des ménages, les inégalités sont
contre encore 33,2 % en 1989. encore plus criantes. Ainsi, le revenu moyen de la population blanche,
propriétaire et diplômée, a augmenté entre 2010 et 2013, tandis que
Stagnation des salaires celui des Noirs, des Hispaniques, des locataires et des sans-diplôme
Derrière ces chiffres se dessine une reprise économique à deux s’est érodé dans le même temps. De la même façon, le revenu médian
vitesses. Ceux disposant d’un portefeuille en Bourse ou d’un pa- des Noirs et des Hispaniques a chuté de 9 % sur la période, quand il
trimoine immobilier ont bénéficié d’un effet richesse substantiel ne reculait que de 1 % pour les Blancs.
au cours des trois dernières années. Durant cette période, l’indice Le rapport indique aussi que le taux de propriétaires de leur logement
Standard & Poor’s 500 a grimpé de 47 % ; celui qui mesure l’évolution parmi les ménages américains est tombé à 65,2 %. Il s’agit du plus
de l’immobilier, le S & P Case-Shiller Index, a fait un bond de 13,4 %. bas niveau constaté depuis 1995. Quant aux familles propriétaires
de leur entreprise, le pourcentage est tombé à 11,7 %. Du jamais-vu
depuis vingt-cinq ans.
POURQUOI CET ARTICLE ?
La thèse de l’économiste français Thomas Piketty – développée dans
Cet article met en lumière la face sombre de la puissance améri- son ouvrage Le Capital au XXIe siècle (Seuil, 2013) – sur l’accroissement
caine. Si le pays est le plus riche du monde, tous ses habitants sont des inégalités a été contestée par une partie de la doxa libérale, mais
loin de profiter de cette prospérité. Surtout, l’écart entre les riches
et les pauvres ne cesse de croître, menaçant à terme la stabilité poli- les chiffres semblent têtus.
tique qu’avait permis d’assurer la mise en place d’un système écono-
mique de large redistribution des fruits de la croissance. Stéphane Lauer, Le Monde daté du 06.09.2014

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 63


L'ESSENTIEL DU COURS

Le continent africain face au développement


et à la mondialisation
L’Afrique a atteint en 2009 le seuil d’un milliard d’habitants, alors que le continent
est celui dont le PIB est le plus faible au monde. L’Afrique ne reste pas pour autant
en marge du processus de mondialisation. Mais les défis posés par le développe-
ment du continent sont complexes et multiples.

Les défis du parmi les plus faibles au monde. Là encore, des différences régionales
développement en sont très marquées. Au nord, l’IDH est en moyenne de 0,7. Il en va de
Afrique même pour l’Afrique du Sud. L’Afrique subsaharienne en revanche
L’Afrique est le continent qui connaît des chiffres dépassant rarement 0,5. La mortalité infantile
connaît la plus forte croissance et l’analphabétisme sont élevés ; l’espérance de vie reste inférieure à
démographique. Ce continent celle des autres continents, avec une moyenne de 56 ans.
compte aujourd’hui deux fois Les économies africaines sont souvent caractérisées par une part im-
plus d’habitants qu’en 1980, et portante des actifs encore consacrée à l’agriculture, qui reste pourtant
cette croissance se poursuit. Avec peu productive. Le secteur secondaire est peu développé, sauf dans les
plus de cinq enfants par femme, pays producteurs d’hydrocarbures comme l’Algérie, ou ouverts aux
le taux de fécondité reste élevé, délocalisations industrielles, comme la Tunisie. Le secteur tertiaire
alors que le taux de mortalité a est essentiellement formé par la fonction publique.
baissé, même s’il reste plus élevé Le continent est frappé par des crises sanitaires graves, avec notam-

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
qu’en Europe ou en Asie. L’Afrique ment l’épidémie de sida qui sévit surtout en Afrique australe, par
Avec plus de 4 enfants par femme, est donc encore en pleine transi- exemple au Swaziland, où près de 25 % des adultes sont séropositifs.
le taux de fécondité en Afrique tion démographique. Des crises alimentaires, liées à des problèmes climatiques mais aussi à
reste élevé.
des problèmes politiques, frappent régulièrement la zone sahélienne
Ce continent est celui qui compte le plus de jeunes au monde, avec la et la Corne de l’Afrique.
moitié de sa population qui a moins de 25 ans. Ceci pose la question Les frontières tracées par les puissances coloniales européennes
du coût de la scolarisation, qui reste largement défaillante, ainsi que ont très souvent divisé les peuples entre plusieurs États (on trouve
celle de l’emploi des jeunes arrivant sur le marché du travail. ainsi des Wolofs au Mali et au Sénégal), et tous les États sont divisés
L’Afrique du Nord est plus avancée dans sa transition démographique. entre plusieurs ethnies. Cela a conduit à d’importants conflits,
La Tunisie a ainsi un taux de fécondité de deux enfants par femme. comme le génocide au Rwanda en 1994. Quant au Soudan, il a été
En Afrique subsaharienne, la transition n’est encore qu’à ses débuts, partagé en 2011 entre Soudan du Sud, peuplé de populations noires
avec un taux de fécondité de sept enfants par femme. Or ces pays de religion chrétienne ou animiste, et Soudan du Nord, peuplé
sont les plus pauvres. L’IDH des pays africains est en conséquence d’Arabes musulmans.

MOTS CLÉS
CROISSANCE SEUIL DE PAUVRETÉ de mortalité sont faibles (autour
DÉMOGRAPHIQUE Limite de revenu en dessous du- de 10 ‰). Dans la première phase
Augmentation d’une population. quel une personne ou une famille de la transition, la mortalité di-
Un taux de croissance démogra- est considérée comme pauvre. minue de manière significative
phique est exprimé en % par an,
pour une période intercensitaire
TAUX DE FÉCONDITÉ
et durable, alors que la natalité
reste élevée ; l’accroissement na-
SIGLE CLÉ
Nombre moyen d’enfants faits
(entre deux recensements). Plu- turel atteint alors un maximum.
par une femme au cours de sa vie. IPH
sieurs facteurs déterminent la crois- Dans une seconde phase, la mor-
sance d’une population : l’accrois- TRANSITION talité continue de baisser mais de Indice de pauvreté humaine. Cet
sement naturel, le bilan migratoire, DÉMOGRAPHIQUE manière plus atténuée, alors que indice est la moyenne du pour-
Passage d’un régime démogra- la natalité diminue à son tour de centage d’individus n’ayant pas
l’allongement de l’espérance de vie.
phique traditionnel, dans lequel accès aux services élémentaires,
manière sensible.
MORTALITÉ INFANTILE les taux de natalité et de mortalité du pourcentage d’individus ris-
Nombre d’enfants morts avant sont très élevés (autour de 40 ‰), TRANSITION URBAINE quant de décéder avant 40 ans
l’âge de un an, elle est exprimée à un régime démographique mo- Processus par lequel la majorité et du pourcentage d’adultes
en un pour mille. derne, où les taux de natalité et de la population devient urbaine. ­analphabètes.

64 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


L'ESSENTIEL DU COURS

L’ouverture de l’Afrique réside surtout dans l'implantation des diaspo-


ras africaines dans le monde, notamment en Europe. Aux migrants
économiques s’ajoute le «  brain drain  » des jeunes diplômés. Les
transferts financiers de ces diasporas sont parfois la première source
de capitaux dans certains pays comme le Sénégal ou le Mali. Les
Africains eux-mêmes sont des acteurs de cette ouverture, comme en
témoigne le développement croissant des réseaux Internet et de télé-
phonie mobile. Ils jouent un rôle de premier plan dans l’affirmation
de la citoyenneté en Afrique. On a ainsi pu juger de l’importance des
réseaux sociaux dans les révolutions égyptienne ou tunisienne de 2011.

Des territoires inégalement intégrés


L’Afrique du Nord est ouverte sur la Méditerranée, et donc vers l’Eu-
rope et le Moyen-Orient. Elle dispose ainsi d’un potentiel important
d’intégration aux flux mondiaux, qu’elle exploite en échangeant des
hydrocarbures (Libye, Algérie), des produits agricoles (Maroc) ou en
s’ouvrant au tourisme (Égypte, Tunisie, Maroc). C’est aussi un espace
de délocalisation industrielle pour les pays du Nord.
Vue satellite du continent africain.
Membre du BRICS, l’Afrique du Sud est la principale économie du
Les atouts d’un continent continent et compte la première industrie, liée aux richesses minières.
Parmi les atouts du continent africain viennent en premier lieu ses Mais son poids international reste limité.
ressources naturelles, notamment agricoles. Les espaces climatiques Les autres pays en voie de développement ont misé sur un nombre
variés du continent permettent divers types d’agriculture destinés à plus réduit de produits destinés à l’exportation et sont donc moins
l’exportation. Le pétrole est présent au Nigeria et au Gabon, ainsi que intégrés à des échanges variés.
dans les déserts libyen et algérien, où on trouve aussi du gaz naturel. Les Les pays les plus pauvres de la zone sahélienne et de l’Afrique australe

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
minerais comme le cuivre, mais aussi l’or et les diamants sont présents sont enclavés, comme le Mali, le Niger, le Zimbabwe. Ils sont donc
surtout en Afrique du Sud et dans le bassin du Congo. L’exploitation ainsi exclus du dynamisme qui caractérise les zones littorales dans
de ces ressources intègre l’Afrique dans les flux de la mondialisation. l’espace mondial. 
Cependant, ces richesses attirent très souvent la convoitise, et la
répartition de leurs revenus ne profite pas équitablement à l’ensemble QUATRE ARTICLES DU MONDE À CONSULTER
de la population (du fait notamment de la corruption). L’Afrique attire
• Comment l’Afrique de l’Ouest est ­devenue une cible pour les
de plus en plus les investisseurs qui misent sur les richesses naturelles
­narcotrafiquants p. 68-69
du continent, ainsi que sur la jeunesse de sa population, qui en fait (Pierre Lepidi, lemonde.fr, 26.05.2016)
un marché potentiellement très important. Les investisseurs sont • Dans la région de Kayes, au Mali, les habitants comptent sur la
principalement des FTN issues des anciennes puissances coloniales ou diaspora, pas sur l’État p. 69-70
(Anthony Fouchard, Le Monde daté du 23.05.2017)
encore des entreprises américaines. Plus récemment, les investisseurs • Chine-Afrique – La fin de la lune de miel p.70-72
chinois, indiens, brésiliens ou des pays du golfe Persique se sont (François Bougon et Sébastien Hervieu, Le Monde daté du 25.03.2013)
intéressés à l’Afrique, notamment pour y acquérir des terres agricoles • Jumia se rêve en Amazon africain p. 72-73
(Marie de Vergès, Le Monde daté du 16.04.2018)
ou investir dans l’exploitation des matières premières.

LIEUX CLÉS
AFRIQUE caine, auxquels on ajoute souvent AFRIQUE DES GRANDS LACS CORNE DE L’AFRIQUE
Bien qu’elle ne soit pas un conti- les îles du sud-ouest de l’océan In- Désigne la région partagée entre Péninsule du nord-est de l’Afrique
nent au sens propre car elle est dien (Maurice, Madagascar, etc.). le Burundi, la République démo- donnant sur la mer Rouge et l’océan
rattachée à l’Eurasie via l’Égypte, AFRIQUE DU NORD cratique du Congo, l’Ouganda et Indien qui réunit quatre États : la So-
l’Afrique constitue l’une des Ensemble des pays situés au nord le Rwanda. malie, Djibouti, l’Érythrée et l’Éthio-
grandes régions dans le décou- du Sahara. Majoritairement peu- pie. Son nom vient de l’analogie entre
page traditionnel du monde. Cou- AFRIQUE SUBSAHARIENNE sa forme et la corne d’un rhinocéros.
plée de populations à peau claire,
vrant 20 % des terres émergées, Ensemble des pays d’Afrique si-
on appelle parfois cette région
tués au sud du Sahara. Majoritai- SAHEL
elle abrite 16 % de l’humanité. « Afrique blanche ». Le terme
rement peuplée de populations Vaste bande de terre qui coupe
AFRIQUE AUSTRALE Maghreb (« Occident » en arabe)
à peau noire, on appelle parfois
l’Afrique en deux d’est en ouest et
Partie sud du continent africain, est le nom donné par les Arabes marque la limite entre le climat
cette région « Afrique noire ».
qui regroupe tous les pays situés à cette région qu’ils ont en partie désertique du Sahara au nord et
au sud de la forêt équatoriale afri- conquise et arabisée. des climats plus doux au sud.

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 65


UN SUJET PAS À PAS

Composition :
Le continent africain face au développement et à la mondialisation
L’analyse du sujet
Le sujet reprend exactement l'intitulé du programme.
L’idée contenue dans cette formulation révèle l'interdépendance
possible entre ces deux termes : l’Afrique s’intègre mal à la mondia-
lisation, parce qu’elle est sous-développée, et elle ne parvient pas à
sortir de son sous-développement parce qu’elle ne s’intègre pas assez
à la mondialisation.

Vue du Caire, ville la plus peuplée d’Afrique.


« Des montagnes humides et densément peuplées aux
Shales, de l’ethnie à l’État-nation, des mobilités sous Enfin, certains pôles subsahariens (Afrique du Sud, Nigeria) sont en
contraintes liées à la guerre ou à la famine aux migrations plein essor et laissent espérer des lendemains meilleurs.
III. Des défis à surmonter
touristiques internationales, l’Afrique plurielle offre les
Reste que pour venir à bout de ses différents retards, l’Afrique doit
figures changeantes d’un vivant kaléidoscope. »
impérativement surmonter un certain nombre d’obstacles :
(F. Bart, J. Bonvallot et R. Pourtier, 2002) – la régulation de sa démographie ;
– l’approfondissement de son intégration régionale, qui passe par un
Synthèse du cours pour une composition règlement des nombreux conflits qui la déstabilisent ;
I. Un continent en retard et en marge – l’instabilité chronique de certains de ses États en proie aux coups
On décrit ici à l’échelle continentale les nombreux symptômes de la d’États à répétition. 
marginalisation de l’Afrique dans la mondialisation et de son retard

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
de développement. Ce qu’il faut faire et ne pas faire
La pauvreté, l’instabilité politique, les problèmes sanitaires et alimen- • S’agissant de l’Afrique, le principal piège à éviter est le misérabi-
taires, la faiblesse des IDE reçus et plus encore émis en sont autant lisme. Il serait totalement erroné de présenter cet immense conti-
nent sous les traits uniques et simplistes de la misère.
de manifestations.
• Certes, l’Afrique est en retard de développement par rapport au
II. Des pôles émergents reste du monde, mais il importe de distinguer les situations locales
Il faut cependant nuancer ce tableau à l’aune de la grande variété des souvent très variées, et de ne pas tomber dans les clichés qui font de
situations locales. l’Afrique une terre de malheurs, où tous les habitants mourraient de
faim ou de maladies.
D’abord, l’Afrique attire les investisseurs du monde entier pour ses • Par ailleurs, on évitera de faire porter l’ensemble des maux dont
matières premières et de plus en plus pour sa main-d’œuvre meilleur souffre l’Afrique sur les autres continents qui seraient coupables de
marché qu’en Asie. « pillage » ou de « néocolonialisme » à son égard. Là encore, mieux
vaut développer une analyse plus nuancée et se garder d’émettre des
Ensuite, le nord du continent (Maghreb) connaît une situation bien jugements moraux.
plus favorable.

CHIFFRES CLÉS AUTRES SUJETS POSSIBLES SUR CE THÈME

DESTINATION PIB/HAB. Composition


DES EXPORTATIONS Algérie : 15 000 $ – L’Afrique : un continent en marge de la mondialisation ?
Europe : 38 % Afrique du Sud : 13 400 $ – Les causes du sous-développement africain.
Asie : 24 % Côte d’Ivoire : 3 860 $
Afrique : 20 % Tanzanie : 3 280 $
Amérique du Nord : 8 %
Moyen-Orient : 5 %
Niger : 1 150 $ DATES CLÉS
Amérique du Sud : 2 %
POPULATION VIVANT SOUS
LE SEUIL DE PAUVRETÉ 1415 : prise de Ceuta (Maroc) par né à accueillir d’anciens esclaves
LES EXPORTATIONS Algérie : 5,5 % les Portugais. américains affranchis.
AFRICAINES VERS LA CHINE Afrique du Sud : 55,5 % 1488 : Bartolomé Dias contourne 1884 : conférence de Berlin, par-
Pétrole : 73 % Côte d’Ivoire : 46,3 % le cap de Bonne Espérance. tage colonial de l’Afrique par les
Minéraux : 8 % Tanzanie : 68 % 1652 : Les Hollandais fondent Le Européens.
Coton : 3 % Niger : 44,5 % Cap. 1963 : création de l’Organisation
Bois : 2 % Époque moderne : apogée des de l’unité africaine, devenue
Diamants : 2 % traites négrières à destination des Union africaine depuis 2002.
Autres : 12 % Amériques et du monde arabe. 1991 : fin de l’apartheid en Afrique
1822 : fondation du Liberia, desti- du Sud.

66 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


UN SUJET PAS À PAS

Composition :
Le Sahara, terre de ressources et de conflits.

L’analyse du sujet III. De nombreuses ressources à l’origine de tensions multiples


Le sujet invite à étudier la région saharienne comme une zone de On dresse un panorama des différents conflits qui agitent la région
concentration de ressources, mais également de conflits. saharienne, en veillant à bien mettre en avant comment ils trouvent
Il est donc nécessaire de recenser au préalable l’ensemble des richesses leur origine ou bien interfèrent dans l’appropriation des ressources.
dont recèle la zone (minerais, eaux souterraines, hydrocarbures,
etc.), ainsi que les différents types de conflits dont elle est le théâtre
(terrorisme, contrebande, tensions frontalières, etc.), afin d’organiser
un plan qui les regroupe par grandes catégories.

La problématique
En quoi les nombreuses ressources recelées par le Sahara peuvent
elles favoriser son développement, mais aussi le compromettre par
les conflits qu’elles suscitent ?

Le plan détaillé
I. Une région riche en ressources variées
On recense dans cette partie, en veillant à les regrouper par ensembles
cohérents, les diverses ressources dont dispose le Sahara : minerais,
hydrocarbures, eau. Il faut mettre en lumière le contraste entre le faible
peuplement de cette région désertique, et la quantité impressionnante

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
de ressources qu’elle offre. Des ressources que chacun peut se croire Ce qu’il faut faire et ne pas faire
• Il faut éviter d’être trop descriptif : on n’attend pas simplement
légitime à exploiter puisqu’elles ne semblent appartenir à personne une liste des ressources et des conflits, mais une analyse de leurs
dans ces zones inhabitées. enjeux. En clair, il faut montrer en quoi les ressources peuvent être
II. Des ressources exploitées sources de conflits, et en quoi les conflits peuvent affecter l’exploi-
tation des ressources.
On montre qui exploite quoi, où et comment. Le rôle des FMN
• Par exemple, les richesses minières et pétrolières du Sahara occi-
étrangères, des États, des populations locales est mis en lumière pour dental expliquent pour partie le conflit qui oppose le Maroc à l’Algé-
montrer à qui profitent l’exploitation des richesses du Sahara et son rie. De même, les conflits qui agitent le Sahel affectent l’exploitation
de ressources comme l’uranium (salariés de l’entreprise Areva kid-
insertion dans les échanges mondialisés. Il faut ici aussi évoquer le fait
nappés au Niger).
que le Sahara n’est pas qu’une zone de production de ressources, mais
également de circulation et de transit pour des marchandises venues
d’ailleurs. En soit, ces flux, souvent illégaux, constituent une ressource
AUTRES SUJETS POSSIBLES SUR CE THÈME
à part entière dont le contrôle est lucratif et donc âprement disputé.
Composition
–L e Sahara : un territoire en marge de la mondialisation ?
– Les enjeux géopolitiques du Sahara.

ZOOM SUR…
Les ressources sahariennes portante du Maroc. sud et peu peuplée de certains dental, ce qui explique l’intérêt
Il est surtout présent dans le sous- États d’Afrique du Nord : Algérie, stratégique de cette région.
L’EAU sol du Sahara occidental. Libye et Égypte.
Si le Sahara est un désert, par défini- L’URANIUM
Le Maroc et la Tunisie en sont en
tion aride, il n’en est pas moins une LE GAZ revanche dépourvus, de même
Ce minerai nécessaire au fonc-
importante réserve d’eau. Mais cette Il est localisé aux mêmes endroits tionnement des centrales nu-
que l’ensemble des pays situés sur
eau est souterraine, contenue dans que le pétrole, car il lui est associé. cléaires est particulièrement
la frange sud du Sahara.
des aquifères que l’on doit pomper, Les deux principaux producteurs convoité par les grands groupes
afin d’extraire le précieux liquide, régionaux en sont donc l’Algérie LES PHOSPHATES énergétiques multinationaux.
et la Libye, suivis par l’Égypte. Le Maroc est le premier produc- Le nord du Niger est l’une des
qui est ensuite acheminé vers les
teur mondial de phosphates, mi- principales zones d’extraction
zones de culture et d’habitation,
LE PÉTROLE nerais qui servent notamment à au monde et la France, au travers
souvent situées loin du désert.
Les gisements de pétroles saha- la fabrication d’engrais agricoles. de l’entreprise Areva, y est très
LE FER riens sont situés au nord de la On en trouve à la fois au nord du ­implantée.
Le fer est extrait en quantité im- région, c’est-à-dire dans la partie pays, mais aussi au Sahara occi-

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 67


LES ARTICLES DU

Comment l’Afrique de l’Ouest est devenue


une cible pour les narcotrafiquants
La police malienne a récemment fêté un record. Jeudi 19 mai, 2,7 tonnes criminelles travaillent en flux tendu : il y a peu de stock et les livraisons
de cannabis ont été découvertes près de Bamako par son unité anti- se font en continu pour conserver le prix du marché qui se situe aux
drogue. « Nous avons procédé à la plus importante saisie de cannabis alentours de 80-90 euros la dose en Europe. Au-dessus, les trafiquants
des vingt dernières années, s’est félicité Sadio Mady Kanouté, de tueraient le marché et, en dessous, ils ne pourraient plus faire face à la
l’Office central des stupéfiants. La drogue, saisie dans un camion, demande. L’économie du crime est de l’économie pure. »
venait du Ghana, après avoir transité par le Burkina… Bamako n’était L’envoi de faibles quantités, pour limiter les pertes en cas de saisie, et
pas la seule destination du produit. » Deux Maliens ont été arrêtés la multiplication des points d’envoi, afin de brouiller les pistes, sont
et d’autres interpellations ont eu lieu au Ghana, confirmant ainsi désormais privilégiés.
l’internationalisation du réseau.
Considérée depuis une dizaine d’années comme une zone de transit, Une consommation en hausse
l’Afrique de l’Ouest est désormais aussi un marché. On y consomme « On estimait en 2004 que sur cent consommateurs de cocaïne dans le
et y produit quantité de stupéfiants. Le Monde a demandé à Michel monde, sept étaient africains. Aujourd’hui, ils sont quinze », explique
Gandilhon, chargé d’études à l’Observatoire français des drogues et Michel Gandilhon. Une partie de la cocaïne qui arrive sur les côtes
des toxicomanies (OFDT), et à Pierre Lapaque, représentant du bureau africaines sert donc désormais à alimenter le marché local, qui ne
régional de l’Office des Nations unies conte la drogue et le crime cesse de croître depuis deux ou trois ans. Comme n’importe quels
(ONUDC), de décrypter ces nouvelles tendances. entrepreneurs, les narcotrafiquants, à partir des années 2000, se sont
mis en quête de nouveaux marchés, de nouveaux territoires. «  Les
Plaque tournante du trafic de cocaïne marchés dans les pays développés sont quasiment saturés, assure Pierre
Selon les dernières estimations de l’ONUDC, datant de mars 2015, au Lapaque. Les narcotrafiquants cherchent des marchés émergents. En

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
moins 18 tonnes de cocaïne transitent chaque année par l’Afrique vendant moins cher de la drogue en Afrique, ils génèrent un marché
de l’Ouest. La poudre blanche, débarquée dans les pays côtiers, re- qui va leur permettre d’assurer de nouveaux profits. » Plusieurs causes
monte ensuite vers l’Europe : 50 % à 60 % seraient réexpédiés en peuvent également expliquer cette hausse de la consommation.
quelques semaines. Par la route, la drogue emprunte les immensités « Le produit est plus disponible, donc plus accessible, analyse Michel
désertiques, via le Maroc, l’Algérie ou le chaos libyen. Par la voie des Gandilhon. La croissance du PIB de 5  % à 6  % dans certains pays
airs, c’est par des « mules » (passeurs) qu’elle arrive en Europe. « Un depuis quelques années, qui a favorisé le développement d’une classe
douanier européen spécialisé dans la recherche de stupéfiants est censé moyenne, explique cette hausse de la consommation, notamment de
accorder moins d’attention à un avion provenant de Dakar, d’Abidjan cocaïne qui, en devenant un objet marqueur de modernité, induit une
ou d’Abuja, qu’à un autre venant de Cali ou de Bogota  », explique sorte de fascination. »
Pierre Lapaque.
Les rivages européens étant très surveillés, les cartels de la cocaïne Une production locale de méthamphétamines
sud-américains ont multiplié ces dernières années les zones de transit L’Afrique n’est pas qu’une terre de transit, puisqu’on sait qu’elle produit
le long des côtes ouest-africaines : 2 tonnes de cocaïne ont ainsi été aussi des méthamphétamines, une drogue de synthèse au fort poten-
découvertes en Mauritanie en février, 280 kg sur un voilier au large tiel addictif, qui est consommée pour ses effets d’hyperstimulation.
du Cap-Vert en avril. « L’Afrique de l’Ouest est devenue une zone ma- Un premier laboratoire a été découvert en Guinée Conakry en 2009.
jeure de transit des stupéfiants, explique Pierre Lapaque. La cocaïne Depuis, une douzaine d’autres ont été trouvés dans le sud du Nigeria,
y est stockée, car c’est moins risqué qu’en Europe. Les organisations « un très gros producteur du marché européen, mais aussi du marché
continental », assure Michel Gandilhon.
Le pays le plus peuplé d’Afrique serait aujourd’hui dans le collimateur
POURQUOI CET ARTICLE ? de toutes les polices. « Ses gangs sont très craints et ont des ramifi-
cations en Amérique du Sud, d’où ils importent la cocaïne », détaille
Souvent présenté comme un continent en marge de la mondia-
Michel Gandilhon. «  Les organisations criminelles nigérianes ont
lisation et, par là même, à l’écart des échanges internationaux,
l’Afrique n’est pourtant pas aussi mal intégrée au commerce in- réussi à reprendre la main sur le trafic de cocaïne et à laisser la portion
ternational qu’il n’y paraît. Simplement, cette intégration est mal congrue aux équipes latinos composées de Colombiens ou de Boliviens,
mesurée, car l’économie africaine est largement informelle, donc
ajoute Pierre Lapaque. Ils sont structurés et très efficaces. Des accords
non comptabilisée dans les statistiques officielles. C’est encore plus
vrai s’agissant des activités illicites, comme le trafic de produits ont même été passés entre Pakistanais, Afghans et Nigérians pour que
contrefaits ou de drogues, dans lesquelles l’Afrique joue de plus en la sous-région devienne un point d’arrivée de l’héroïne à destination
plus un rôle de pivot mondial ainsi que l’illustre cet article. de l’Europe. »

68 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


LES ARTICLES DU

Corruption dans les ports instabilité a fait proliférer les groupes criminels. L’arrestation de Bubo
On estime que 90 % du commerce mondial est maritime. La récente Na Tchuto [chef d’état-major de la marine arrêté en mer en 2013 par
modernisation des ports africains et leur adaptation aux porte-conte- des agents américains de la Drug Enforcement Administration] a
neurs pourraient avoir facilité les trafics. «  La drogue arrive via les porté un coup au trafic, mais il est aujourd’hui plus obscur, plus caché.
porte-conteneurs dans ces grands terminaux portuaires qu’il est difficile La période d’instabilité que traverse le pays depuis l’été dernier est du
de contrôler », assure Michel Gandilhon. pain bénit pour les trafiquants. »
« Tant qu’un douanier sera payé 100 euros ou 150 euros par mois et
que des gens viendront lui en proposer 1  000 pour fermer les yeux Un centre de lutte contre les addictions
sur un coin du port où s’organise un trafic, il sera compliqué de lutter A la fin de 2014, le Centre de prise en charge intégrée des addictions de
contre les narcos, déplore Pierre Lapaque. La drogue génère des revenus Dakar (Cepiad) a ouvert dans la capitale sénégalaise. Il est le premier
colossaux et offre des pouvoirs de corruption qui permettent d’acheter en Afrique de l’Ouest à proposer de la méthadone, un produit de
un douanier, un juge, voire un ministre. Les trafiquants reproduisent substitution à l’héroïne.
sur le continent africain des schémas de corruption qui ont déjà fait Une enquête menée en 2011 dans la région de Dakar avait recensé plus
leurs preuves ailleurs, et notamment en Europe, comme en Italie. » de 1 300 usagers de drogues injectables, comme la cocaïne, le crack
ou l’héroïne. «  D’autres centres pourraient se développer dans la
Le cas « problématique » de la Guinée-Bissau sous-région, car on voit de plus en plus de personnes victimes d’addic-
La Guinée-Bissau, avec sa centaine d’îles désertes dans l’archipel des tions, avance Pierre Lapaque. Ces pays, dans lesquels les structures de
Bijagos et son instabilité chronique sur le plan politique, a été dans les prise en charge sont très faibles, voire inexistantes, ne sont pas prêts à
années 2000 une importante plaque tournante du trafic de cocaïne. affronter ce fléau. Certains jeunes, qui n’ont pas les moyens de se payer
Elle le serait toujours, selon un rapport d’International Narcotics de la cocaïne, sont parfois atteints de polytoxicomanie à l’alcool, au
Control publié en mars 2015, dans lequel on peut lire que le système cannabis, aux médicaments détournés et aux produits inhalants. » 
politique reste « sous l’influence des trafiquants de drogues ».
« La Guinée-Bissau est problématique, reconnaît Pierre Lapaque. Son Pierre Lepidi, lemonde.fr, 26.05.2016

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Dans la région de Kayes, au Mali, les habitants
comptent sur la diaspora, pas sur l’Etat
Depuis les années 1970, la plupart des services sociaux et des infrastructures ont été
financés par les migrants et sont entretenus par l’argent qu’ils continuent d’envoyer.

Des acacias à perte de vue. C’est le seul paysage qui s’offre aux voyageurs qui fait régulièrement le trajet Bamako-Kayes.
qui empruntent l’unique route goudronnée qui relie Bamako à Kayes,
au Mali. Il faut entre huit et dix heures pour rallier cette ville, capitale « Les gens se sont pris en main »
administrative de la région du même nom. Cela dépend surtout du Pourtant, dans le village de Koniakari, à 60 km de Kayes, les belles
nombre de camions renversés au travers de la chaussée. Aujourd’hui, bâtisses en pierre, parabole sur le toit, sont presque aussi nombreuses
il n’y en a que deux, éventrés au bord de la route. que les maisons en terre cuite. «  Ça veut dire qu’il y a un parent à
Enclavée, proche des frontières du Sénégal et de la Mauritanie, Kayes l’étranger », explique Bassirou Bane, le maire de la commune. Dans cette
a toujours été un lieu de passage. Jadis surnommée la « cité du rail », région, la population a vite compris qu’elle ne pouvait rien attendre de
en référence à son train de marchandises et de voyageurs qui reliait l’Etat. De l’indépendance, en 1960, jusqu’en 1970, le gouvernement n’a
Bamako à Dakar, cette ville de 2 millions d’habitants a perdu de sa su- construit « qu’une agence postale dans ce village, alors les gens se sont
perbe au fil de la déliquescence des voies et des sécheresses sahéliennes. pris en main », raconte l’édile, tranquillement assis dans l’enceinte du
Les villages qui dépendaient exclusivement du rail se meurent, leurs centre de santé communautaire. Un investissement de 120 millions
habitants s’en vont. de francs CFA (183 000 euros) entièrement financé par les migrants
Selon des statistiques nationales, deux ménages sur trois auraient originaires du coin.
un parent à l’étranger. Dans un Mali carrefour des civilisations, cette Chez certaines ethnies qui peuplent cette partie du Mali, la migration est
mobilité n’avait, jusqu’à très récemment, pas de connotation péjorative. encouragée. Peuls, Soninké, Khassonké… tous prennent la route. C’est un
Mais aujourd’hui, elle s’explique non seulement par le climat, mais rite de passage à l’âge adulte. Singalé Soumaré a passé vingt-deux ans
aussi par une économie délétère. Personne ne veut rester «  dans la en France, avant de revenir s’installer à Kayes. « Chez les Soninké, nos
Cocotte-Minute de l’Afrique », plaisante Bourama Touré, un chauffeur parents nous encourageaient à aller voir ailleurs. Surtout pour aller

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 69


LES ARTICLES DU

chercher du travail, car à l’époque, ici, il n’y en avait pas. » L’époque dont Oignon, banane et gomme arabique
parle Singalé Soumaré, c’est le milieu des années 1970. Des dizaines L’Europe « n’est plus l’eldorado que l’on se plaisait à décrire à ceux restés
de milliers de Maliens, fuyant notamment les sécheresses, émigrent au pays », avoue Singalé Soumaré. « Eldorado » : le mot le fait sourire.
alors vers les pays voisins : le Sénégal, la Côte d’Ivoire, la Guinée, mais « On avait tendance à enjoliver la réalité. Mais tant qu’on pouvait envoyer
aussi le Congo-Brazzaville ; d’autres prennent la direction de l’Europe. de l’argent, c’était le principal. » Aujourd’hui, Singalé Soumaré se bat
Au fil des années, ces migrants se sont fédérés et regroupés en associa- pour développer la région et garder les jeunes au pays. Les investisse-
tions. Ils ont monté des coopératives et créé des jumelages entre villages ments conséquents des migrants dans les coopératives maraîchères
français et maliens. L’organisation principale reste la Coordination permettent notamment à Kayes, traversée par le fleuve Sénégal,
des associations pour le développement de la région de Kayes en d’exporter des oignons et des bananes vers d’autres pays.
France (Caderkaf), à qui l’on doit notamment l’électrification de plus La gomme arabique, l’une des plus pures du Sahel, est aussi récoltée
de 30 centres de santé communautaires, pour un montant global de dans la région. Les migrants, encore eux, travaillent à la labellisation
plusieurs centaines de millions de francs CFA. du produit tiré des acacias. Cela pourrait rapporter gros : en France, un
pot de 250 g de gomme arabique « made in Mali » se monnaie entre 10
« La région leur doit tout » et 13 euros, alors que les producteurs de la région, faute de pouvoir
En France, au Mali et ailleurs en Afrique de l’Ouest, le Groupe de transformer la ressource sur place, la vendent pour l’instant 1,50 euro
recherche et de réalisation pour le développement rural dans le tiers- le kilo. Les acacias à perte de vue sur la route de Bamako pourraient
monde (GRDR) appuie les migrants dans leurs projets de développe- bien devenir le véritable eldorado des Maliens de Kayes.
ment. Assane Dione en est le coordinateur à Kayes ; il affirme que dans
la région, 90 % des infrastructures sont l’œuvre de Maliens de l’étranger. Anthony Fouchard, Le Monde daté du 23.05.2017
« Les services d’adduction d’eau potable, les écoles, les services de santé,
l’électricité : la région leur doit tout », poursuit-il.
L’Etat, par la voix de Séga Sow, directeur de l’Agence de développement
régional (ADR), ne peut que confirmer. « Nous n’avons pas de chiffres POURQUOI CET ARTICLE ?
précis, mais c’est vrai  : la majorité des services sociaux de base ont
Cet article consacré à une région déshéritée du Mali illustre tout à la
été payés et continuent de fonctionner grâce aux contributions des fois les difficultés auxquelles continuent d’être confrontés nombre
migrants. » En 2016, par exemple, ce sont 21 milliards de francs CFA de pays africains, et la manière dont leurs populations y font face.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
(32 millions d’euros) qui ont été injectés dans l’économie locale depuis Faute d’un État disposant des moyens ou de la volonté de leur ve-
l’étranger. « Et on ne parle que de l’argent qui transite via les canaux of- nir en aide, nombre d’Africains comptent d’abord sur eux-mêmes
et nombreux sont ceux qui choisissent la voie de l’émigration pour
ficiels, les banques, les transferts réguliers », précise le directeur de l’ADR.
subvenir à leurs besoins, convaincus de l’impossibilité d’accéder
Justement, dans sa boutique de transfert d’argent, Bakary Soukou- à un niveau de vie décent dans leur pays. Cette émigration, géné-
na supervise des opérations monétaires. «  Dans mon petit réseau ralement le fait d’hommes jeunes et célibataires, implique en fait
d’agences, nous recevons environ 200 millions de francs CFA par mois toute leur famille tant l’argent envoyé au pays par celui qui est
en provenance de l’étranger », détaille-t-il. A 47 ans, il a lui aussi tenté parvenu à gagner l’Europe est essentiel à la survie de ses proches
restés au pays. On voit ainsi que l’Afrique, loin d’être à l’écart de
sa chance en Europe, avant de revenir à Kayes il y a quelques années. Il
la mondialisation, y est pleinement insérée et que celle-ci consti-
est le directeur d’un groupement d’intérêt économique, le GIE Kalaou. tue pour elle tout à la fois une forme de planche de salut et un
« Nous avons construit une station-service, des centres de santé, et nous handicap en ce qu’elle lui fournit des devises mais la prive d’une
avons aussi quelques camions pour des petits chantiers. » Le GIE emploie partie de sa jeunesse entrepreneuse au profit d’autres régions
aujourd’hui près de 50 personnes dans toute la région. du monde.

Chine-Afrique — La fin de la lune de miel


Attirée par les matières premières de l’Afrique, la Chine en est devenue le principal
bailleur de fonds. Cette dépendance envers l’empire du Milieu inquiète les États afri-
cains, qui redoutent un « néocolonialisme ».
À peine intronisé, le président chinois Xi Jinping est attendu sur le conti- Quel est le sens de cette tournée africaine ? Avec cette visite, juste
nent africain. Il doit participer au sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde, après une étape à Moscou, Xi Jinping s’inscrit dans la continuité de
Chine et Afrique du Sud), réunion des grands pays émergents, à Durban, la diplomatie chinoise, qui considère l’Afrique comme une priorité.
en Afrique du Sud. Pendant la période maoïste, les causes étaient idéologiques. Pékin, qui
Le chef de l’État se rendra aussi en Tanzanie et en République du Congo. se présentait en chef de file des pays non alignés, était en concurrence

70 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


LES ARTICLES DU

Comment les Chinois parviennent-ils à s’imposer sur le continent ?


POURQUOI CET ARTICLE ? En 2010, l’ambassadeur kényan aux États-Unis, Elkanah Odembo, a
souligné la difficulté pour les pays africains de rejeter les propositions
La Chine courtise l’Afrique depuis quelques années car elle souhaite
en exploiter les ressources naturelles au bénéfice de ses industries. chinoises. Ils ont commis l’erreur de ne pas investir, il y a plus de vingt-
Si cet intérêt chinois pour l’Afrique, matérialisé par d’importants in- cinq ans, dans les infrastructures. Aujourd’hui, la Chine leur propose
vestissements a d’abord été bien accueilli sur le continent noir, car il de le faire en offrant, en plus, des crédits – au moins 110 milliards de
permettait de s’affranchir de la tutelle parfois encombrante de l’Eu-
rope et des États-Unis, il suscite aujourd’hui une certaine désillusion
dollars en 2009 et 2010, provenant de la China Development Bank et
voire une réelle inquiétude. de l’Exim-Bank, deux établissements publics. Les Chinois « viennent
avec l’expertise, la technologie et les fonds », a-t-il relevé. En échange, la
à la fois avec l’île rebelle, Taïwan – chacun des deux camps cherchant à Chine a accès aux ressources naturelles dont elle a besoin pour nourrir
obtenir le plus de reconnaissances diplomatiques –, l’Union soviétique, sa croissance. En affichant sa volonté de ne pas s’immiscer dans les
frère ennemi du camp socialiste, et l’Occident. affaires intérieures, Pékin a séduit de nombreux États africains soumis
Depuis la fin des années 1970 et le lancement des réformes, qui marque aux pressions des Occidentaux et des organismes internationaux.
la conversion de l’empire du Milieu au capitalisme, l’économie, le com- C’est un triptyque parfait : diplomatie, groupes publics et argent. Mais
merce et le besoin de ressources naturelles priment. En 2006, Pékin a l’Afrique est également vue par les entreprises chinoises comme un
frappé les esprits en organisant le premier sommet Chine-Afrique. Les marché potentiel important.
visites de dignitaires chinois se sont multipliées, les investissements
Un sentiment antichinois se développe-t-il en Afrique ? Près
et les projets d’infrastructures également. Si les anciens colonisateurs
d’un million de Chinois vivraient désormais en Afrique. La récente
et les États-Unis insistent sur la bonne gouvernance, la Chine évoque
vague migratoire de travailleurs et d’entreprises originaires de l’em-
des aides sans condition et parle de non-ingérence ; un discours qui
pire du Milieu suscite effectivement des frictions avec les populations.
plaît à de nombreux dirigeants africains.
Au Zimbabwe, au Mozambique, au Botswana, au Niger, en Algérie,
Sur le plan diplomatique, la Chine est reconnaissante d’avoir pu
au Kenya, en Angola, en Éthiopie et en Namibie, les journaux locaux
compter sur les pays africains pour obtenir sa place aux Nations
s’en font régulièrement l’écho, même si le sentiment antichinois, très
unies comme membre permanent du Conseil de sécurité, en 1971, au
variable selon les pays, tend parfois à être exagéré.
détriment de Taïwan. Et elle continue à soigner cette relation au sein

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
L’incident le plus grave a eu lieu au mois d’août 2012 en Zambie. Un
des instances internationales. Le « Livre blanc sur la politique africaine
Chinois, gérant d’une mine de charbon, a été tué par des ouvriers
de la Chine », publié pour la première fois en 2006, souligne que « la
en grève qui réclamaient une hausse de salaire. Lors d’un précédent
Chine œuvre à établir et développer un nouveau type de partenariat
conflit, en 2011, deux contremaîtres de cette compagnie avaient tiré
stratégique marqué par l’égalité et la confiance mutuelle sur le plan
et blessé une dizaine de mineurs. La même année, l’organisation non
politique, la coopération dans un esprit gagnant-gagnant ».
gouvernementale Human Rights Watch dénonçait dans un rapport
Quel est le poids de la Chine en Afrique ? La Chine est devenue, l’attitude de compagnies minières chinoises qui, malgré des progrès,
depuis 2009, le premier partenaire commercial de l’Afrique et son continuaient de bafouer les lois du travail et ignoraient les règles
principal bailleur de fonds. Elle a permis la croissance du continent de sécurité. Bas salaires, longues journées de labeur... les sociétés
en lui achetant ses matières premières et en lui vendant des biens de extractrices chinoises imposent souvent des conditions de travail
consommation à prix réduits. Les échanges commerciaux sont passés encore plus dures que celles des compagnies occidentales.
de 10 milliards de dollars (7,75 milliards d’euros) en 2000 à près de « Leurs dirigeants calquent ici des habitudes prises en Chine, relève
200 milliards (155 milliards d’euros) en 2012. Ana Alves, chercheuse à l’Institut sud-africain des affaires internatio-
Selon le vice-ministre des affaires étrangères, Zhai Jun, cité le 18 mars nales (SAIIA), basé à Johannesburg, mais au lieu de pointer du doigt
par l’agence Chine nouvelle, les entreprises chinoises présentes dans la ces entreprises, les États africains devraient plutôt faire appliquer des
construction d’infrastructures ont investi, à la fin 2012, plus de 15,3 mil- réglementations du travail qui empêchent ces dérives. »
liards de dollars en Afrique. Elles sont également présentes dans des pays Les tensions sont aussi alimentées par l’importation de main-d’œuvre
considérés à risques en Occident, comme le Soudan, le Zimbabwe et la chinoise, notamment dans le secteur de la construction, et par l’arrivée
Sierra Leone. Plus de 800 entreprises publiques chinoises se trouvent massive de produits chinois à bas coût (textile, équipements électro-
sur le continent, ont souligné Mthuli Ncube et Michael Fairbanks dans niques) qui a certes permis à une partie des Africains d’améliorer leur
une étude de 2012, « La Chine en Afrique, mythes, réalités et occasions ». quotidien, mais qui fait souffrir les commerçants locaux, peu armés
Les pays occidentaux ont observé l’émergence chinoise sur le continent pour affronter cette concurrence.
africain avec inquiétude, sans cependant avoir les moyens de la contrer.
Quel est le risque de néocolonialisme pour les pays africains ?
En 2012, Hillary Clinton, alors chef de la diplomatie américaine, avait
« L’Afrique et la Chine vivent une véritable histoire d’amour depuis
proposé, lors d’une visite au Sénégal, un « partenariat durable avec
une décennie, mais la lune de miel est désormais terminée, estime la
l’Afrique, créateur plutôt que destructeur de valeurs ». L’agence Chine
chercheuse Ana Alves. Doucement mais sûrement, les pays africains
nouvelle avait répliqué en soulignant que les pays africains préféraient
prennent conscience de ce risque de néocolonialisme. »
des « aides concrètes » à de « vagues promesses ».

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 71


LES ARTICLES DU

Début 2012, l’inauguration dans la capitale éthiopienne, Adis- d’autres puissances émergentes du Sud comme le Brésil ou l’Inde, tout
Abeba, du nouveau siège de l’Union africaine (UA), une tour d’une en maintenant des liens avec des pays occidentaux. D’autres tentent
vingtaine d’étages entièrement financée par la Chine, avait fait grincer de conditionner des contrats à des transferts de technologie et de
des dents quelques dirigeants africains. compétences et à des créations d’emplois. Mais face à la puissance
En juillet 2012, à Pékin, le président sud-africain, Jacob Zuma, avait chinoise, la marge de négociation est souvent limitée. Fin 2011,
remercié la Chine de traiter les pays africains en « égaux » mais avait ­Jacob Zuma avait été accusé d’avoir cédé à la pression chinoise en
mis en garde contre les risques d’une relation commerciale déséqui- retardant le traitement de la demande de visa pour le dalaï-lama, chef
librée, « pas viable sur le long terme », dans laquelle l’Afrique fournit spirituel des Tibétains exilé en Inde depuis 1959. Faute de réponse, le
aujourd’hui avant tout des matières premières : « L’expérience écono- Prix Nobel de la paix 1989 avait annulé sa visite en Afrique du Sud.
mique de l’Afrique avec l’Europe dans le passé appelle à la prudence. »
Certains pays, comme l’Angola, ont décidé de limiter leur dépendance François Bougon et Sébastien Hervieu,
avec la Chine en diversifiant leurs partenariats et en se tournant vers Le Monde daté du 25.03.2013

Jumia se rêve en Amazon africain


Fondée par deux anciens consultants français de McKinsey, l’entreprise de commerce
en ligne opère dans 14 pays du continent. Ses résultats témoignent d’une stratégie de
conquête rapide de parts de marché au détriment de la rentabilité.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Des kilomètres de voitures pare-chocs contre pare-chocs… Au pouvoir examiner les produits, plus des deux tiers des acheteurs
printemps, les violentes averses qui s’abattent presque chaque jour règlent à la livraison, en espèces ou grâce au paiement mobile.
sur Nairobi gèlent aussitôt un trafic déjà chaotique. Un défi – un de Infrastructures déficientes, problèmes de sécurité, sous-bancarisa-
plus ! – pour Vishal Haria, responsable au Kenya de la logistique chez tion de la population, faible pénétration d’Internet… La complexité
Jumia, leadeur de l’e-commerce en Afrique. « La gestion des délais de est au cœur même de l’ADN de Jumia. Un constat qui vaut au Kenya
livraison est un challenge quotidien », confirme le jeune Indien. Pas comme dans les treize autres pays du continent où l’entreprise
de quoi lui faire perdre son flegme, pourtant. Dans une ville dont opère : de l’Egypte à l’Afrique du Sud, en passant par la Côte d’Ivoire
les rues n’ont quasiment jamais de nom, sa mission ressemble à un et, surtout, le gigantesque Nigeria (190 millions d’habitants), son
parcours du combattant. Chaque jour, tous les clients sont appelés vaisseau amiral et principal marché. « Toutes ces difficultés, ce sont
pour vérifier les adresses. « On a besoin de repères comme la couleur les briques de construction. On n’a pas découvert en arrivant qu’il
de la maison d’à côté, explique-t-il. Il faut aussi leur rappeler d’avoir y avait des nids-de-poule en Afrique », plaisante Jérémy Hodara,
de quoi payer sur eux, car la plupart ne le font pas en ligne. » Parce 36 ans, qui a démarré l’aventure Jumia en 2012, en tandem avec
qu’ils n’ont pas de carte de crédit, redoutent les fraudes ou veulent Sacha Poignonnec, un autre « Frenchy » de sa génération. Ces deux
anciens consultants de McKinsey ont été mis sur orbite par Rocket
Internet, l’incubateur allemand des frères Samwer, connu pour
POURQUOI CET ARTICLE ? lancer des start-up copiant des succès américains.

Loin des clichés sur une Afrique coupée du monde et de la moder- De gros coûts logistiques
nité, cet article retrace l’aventure de l’entreprise d’e-commerce Ju-
Au jeu des comparaisons, Jumia se rêve donc en Amazon africain.
mia et montre ainsi comment le continent est pleinement entré
dans la mondialisation, même s’il l’a fait d’une manière originale Le groupe, qui emploie 3 500 personnes, rassemble des sites pro-
liée à ses spécificités. L’Afrique subsaharienne demeure en retard posant des services divers, de la réservation d’hôtel (Jumia Travel)
par rapport au reste du monde en termes d’accès à Internet – c’est le à la livraison de repas (Jumia Food). Mais le gros de ses affaires lui
problème de la « fracture numérique », autant liée à des questions
financières qu’éducatives. Cependant, une classe moyenne de plus vient du Jumia Mall, un portail de commerce en ligne par lequel ont
en plus nombreuse s’affirme et constitue tout à la fois un vivier transité 8 millions de colis l’an dernier. Les deux jeunes patrons ont
de clients et de travailleurs potentiels pour Jumia, cet « Amazon déjà connu de grosses tempêtes avec les crises économiques qui ont
africain » créé par des Européens pour tenter de tirer profit du rela-
tif désintérêt des géants américains de l’Internet pour le continent
laminé le Nigeria et l’Egypte, en 2016 et 2017. Mais, assurent-ils, le
africain en s’y taillant la part du lion avant qu’ils n’entreprennent projet un peu fou fait désormais ses preuves, en surfant sur l’essor
de s’y­ ­implanter. des classes moyennes et leur appétit de consommation.

72 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


LES ARTICLES DU

Nouvelle étape vers la maturité, le 13 avril, le groupe a commu- fait une histoire de financiers blancs biberonnés à Rocket Internet »,
niqué pour la première fois sur ses résultats. Avec de bonnes grince un bon connaisseur de la distribution en Afrique de l’Ouest.
nouvelles : le chiffre d’affaires a augmenté de plus de 11 % en 2017 à « Allez voir les équipes, 98 % sont locales, rétorque Jérémy Hodara,
93,8 millions d’euros et le site a dépassé les 550 millions de visites. au téléphone depuis Dubaï, où il réside, entre deux allers-retours
Pour autant, la rentabilité demeure un horizon très éloigné : sur le continent. Notre seul objectif, c’est d’être toujours là dans
l’ebitda (équivalent du résultat brut d’exploitation) est négatif de vingt ans. » L’histoire n’est pas écrite, tant l’imprévisibilité est la
120 millions d’euros. La rançon d’une stratégie de conquête rapide marque d’un continent où la croissance ne cesse d’osciller entre
de parts de marché, fait valoir Jumia. Amazon et le chinois Alibaba pics et creux. Certains concurrents se sont d’ailleurs cassé les dents,
n’ont-ils pas mis une bonne décennie à gagner de l’argent ? tel CDiscount (Casino), parti en 2016 après avoir tenté de se lancer
La faute revient aussi aux coûts logistiques. En Afrique, le déficit au Cameroun, au Sénégal et en Côte d’Ivoire.
d’infrastructures fait exploser le prix du transport de marchandises, Les ex-McKinsey, eux, croient dur comme fer au potentiel du
cinq à huit fois plus élevé qu’au Brésil ou au Vietnam, selon McKin- marché. Selon leur ancienne maison, d’ici à 2025, le commerce en
sey, alors qu’un tiers seulement des Africains vivent à moins de ligne pourrait constituer 10 % des ventes de détail des principales
deux kilomètres d’une route pavée. Jumia s’engage pourtant à livrer économies africaines, contre moins de 1 % aujourd’hui. Avec, à la
partout, dans les pays où il est présent, dans un délai allant d’un à clé, un chiffre d’affaires estimé à quelque 75 milliards de dollars
dix jours. En 2017, un tiers des colis sont partis vers des zones situées (60,7 milliards d’euros)… «  Grâce au mobile, il y a 400 millions
hors des grandes villes, y compris dans les régions les plus instables d’internautes en Afrique, plus que dans toute l’Union européenne. Et
et reculées. Le groupe gère lui-même ses entrepôts, soit 30 000 m3 le secteur de la distribution est underdevelopped [sous-développé],
répartis entre Lagos, Dakar, Nairobi, etc. Mais l’acheminement est souligne, lors d’un récent passage à Paris, Sacha Poignonnec,
confié à une flopée de partenaires locaux, de la grosse plate-forme dans une démonstration truffée de franglais. Tout est réuni pour
au simple entrepreneur possédant quelques motos. qu’on puisse cracker le marché. » La directrice de Jumia Nigeria,
En cinq ans, l’organisation s’est rodée et transformée. « Au début, Juliet Anammah, en parle en termes plus concrets : à Lagos,
on emballait nous-mêmes les paquets et on faisait parfois la livrai- mégapole de près de 20 millions d’habitants, « il n’y a même pas
son », se souvient Bastien Moreau, qui a piloté Jumia en Egypte dix hypermarchés et si je veux aller faire un achat, je risque de
et au Maroc, avant de partir, fin 2017, créer sa propre start-up passer deux heures coincée dans un embouteillage. Avoir le choix

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
consacrée aux problèmes d’importation des PME africaines. « Et du produit et être livré chez soi, c’est un confort inespéré ».
puis, on n’était pas une pure “marketplace”  : on achetait nous- Jumia peut-il réussir son pari ? «  C’est un modèle économique
mêmes les produits. » Aujourd’hui, 50 000 détaillants écoulent des qui nécessite beaucoup d’investissements mais le créneau –  la
marchandises grâce à Jumia Mall. Le hit-parade des ventes n’est pas transformation numérique du continent – est stratégique », juge
le même selon les pays. Vêtements et chaussures s’arrachent au Bruno Mettling, président d’Orange Afrique. Son groupe, qui y a
Nigeria. Ailleurs ce sera l’électronique, les meubles ou les couches investi 75 millions d’euros en 2016, espère en tirer les dividendes.
pour bébé. L’ambition est de pouvoir proposer un assortiment Déjà, 15 % des transactions qui ont lieu sur le site se font grâce au
toujours plus large. «  Lors d’une opération spéciale organisée service de paiement mobile Orange Money, note M.  Mettling,
pour le Black Friday, on a même vendu des chèvres », s’exclame et Jumia devient l’un de ses principaux canaux de ventes de
Sam Chappatte, directeur de Jumia au Kenya. Près de 300 animaux terminaux et cartes SIM.
vivants sont partis en une journée… A mesure qu’elle grossit, la licorne est confrontée à de nouveaux
enjeux. La gestion des talents en est un. De l’aveu de M. Hodara,
« Première licorne africaine » les profils de chefs d’équipe autonomes et déjà expérimentés ne
Pour l’avenir, le groupe voit grand. Pourquoi pas une introduction sont pas faciles à dénicher. Une fois formés, certains s’en vont
en Bourse, si les conditions le permettent ? Quasi inconnue en lancer leur propre aventure. Comme Mamadou Niane, ancien de
France, Jumia a été classée, en 2016 et 2017, par le Massachusetts Jumia au Sénégal et cofondateur d’Afrimalin. Ce site de petites
Institute of Technology (MIT) parmi les 50 entreprises mondiales annonces en Afrique francophone, créé en 2016, se positionne
les plus innovantes. Une distinction partagée avec Alphabet, déjà en concurrent. La compétition, d’ailleurs, commence à
Tencent, Apple et Tesla. Son tour de table, outre Rocket Internet, s’étoffer. Celle d’acteurs locaux (Konga au Nigeria, Safaricom au
rassemble des grands noms français comme Orange et Axa, Kenya…) ou de géants, tel Amazon qui a racheté Souq, une grosse
mais aussi l’américain Goldman Sachs, l’opérateur télécoms sué- plate-forme d’Afrique du Nord. Même pas peur, jure-t-on chez
dois millicom et le sud-africain MTN. Au fil des différentes levées Jumia. Voire tant mieux, car le principal défi pour l’e-commerce
de fonds – une nouvelle vient d’être engagée –, le groupe a gagné en Afrique ne consiste pas tant à vaincre les embouteillages et les
le titre de « première licorne africaine », réservé aux start-up dont chaussées défoncées qu’à « éduquer » le marché.
la valorisation dépasse 1 milliard de dollars.
Etrange destin, murmurent certains, pour une société dirigée par Marie de Vergès, Le Monde daté du 16.04.2018
deux Français et soutenue par des actionnaires majoritairement
occidentaux… « Le story-telling africain ne tient pas la route, c’est en

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 73


L'ESSENTIEL DU COURS

L’Asie du Sud et de l’Est : les défis de la


population et de la croissance
L’Asie du Sud et de l’Est regroupe plus de la moitié de l’humanité. Cette zone s’af-
firme depuis trois décennies comme un nouveau « centre du monde ». Elle connaît
en effet sur toute cette période la croissance économique la plus forte de la planète.
Comment caractériser l’affirmation de l’Asie du Sud et de l’Est au sein de l’espace
mondial ? Quels sont les défis posés par l’émergence économique de la région la
plus peuplée au monde ?

dans l’agriculture, puis dans l’industrie. Elle représente aujourd’hui


également un immense marché de consommateurs potentiels.
Les zones littorales de l’Asie orientale et les vallées des grands fleuves,
par exemple le Gange, présentent des densités très élevées. Le proces-
sus de mondialisation a encore renforcé leur poids. Dans cet ensemble,
les villes s’affirment. Le taux d’urbanisation du continent n’est que
de 42 %, mais cela représente un nombre considérable d’urbains,
près de 2 milliards. Et le processus d’exode rural se poursuit, sauf
au Japon et en Corée, où les taux d’urbanisation sont déjà supérieurs
à 80 %. On compte désormais six mégapoles de plus de 20 millions
d’habitants, dont Tokyo, Pékin et Mumbai. Au Japon, la mégalopole

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
regroupe 105 millions d’habitants, et certains géographes parlent
d’une mégalopole en formation sur le littoral chinois.

Vue panoramique de Tokyo. Des territoires marqués par la croissance


économique
Les espaces les plus peuplés au monde Le développement de la région est fondé sur des politiques menées par
La population de l’Asie de l’Est et du Sud est de 4 milliards d’habitants. les différents États. Pour le Japon, l’amorce du développement remonte
À elle seule, la Chine en compte 1,38 milliard et l’Inde, 1,25 milliard. à la fin du xixe siècle, avec l’ère Meiji. La stratégie du «  vol d’oies
Cette force du nombre est une des caractéristiques de la région. sauvages » a fait se succéder plusieurs cycles, permettant de garantir
Dans l’ensemble de cet espace, la transition démographique est une très forte croissance jusqu’aux années 1980. Les nouveaux pays
en voie d’achèvement. Le taux de fécondité tend à diminuer et se industriels asiatiques (Corée du Sud, Taïwan, Singapour, Hong Kong)
situe actuellement autour de 2,5 enfants par femme. La présence ont suivi ce modèle avec succès dans les années 1970. Depuis 1978,
d’une population nombreuse a permis celle d’une main-d’œuvre le gouvernement chinois s’est lancé dans une politique d’ouverture
abondante qui a assuré les bases de la croissance, notamment économique, tout en gardant une ligne politique communiste.

MOTS CLÉS
DENSITÉ DE POPULATION cours de laquelle le pays s’est VOL D’OIES SAUVAGES de montage est abandonné aux
Rapport entre le nombre d’habi- considérablement développé en Image utilisée pour décrire la stra- pays voisins qui bénéficient d’une
tants et la superficie d’un territoire, imitant le modèle occidental, tégie de développement des pays main-d’œuvre meilleur marché.
se constituant notamment une de l’Asie du Sud-Est : s’appuyer sur
exprimée en hab/km2 ou en hab/ ZONE FRANCHE
puissante industrie. des bas coûts de main-d’œuvre
ha pour les densités urbaines. C’est Espace délimité administrative-
une variable commode pour rendre NPIA (NOUVEAUX PAYS pour importer des composants, ment, dans lequel la législation
compte de l’occupation d’un terri- INDUSTRIALISÉS D’ASIE) les assembler et exporter les pro- nationale ne s’applique pas. La
toire, mais qui n’a qu’une simple va- Désigne l’ensemble des États duits finis. Au fur et à mesure que plupart des zones franches sont
leur indicative vu l’inégale réparti- d’Asie ayant suivi un modèle de la population voit son niveau de des zones qui bénéficient de dé-
développement inspiré du déve- vie augmenter, on se porte vers rogations de droits de douane et
tion des hommes au sein d’un pays.
loppement économique du Japon. les secteurs à haute technologie où les marchandises entrent et
ÈRE MEIJI Ces pays ont adopté une stratégie nécessitant une main-d’œuvre sortent librement.
Période de l’histoire japonaise d’industrialisation par la promo- qualifiée et peu de matières pre-
comprise entre 1868 et 1912 au tion des exportations. mières. Enfin, le rôle d’atelier

74 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


L'ESSENTIEL DU COURS

Ces stratégies ont porté leurs fruits. Elles ont consisté à produire à bas par habitant) celui du Japon. Les « quatre dragons » (Corée du Sud,
coût, puis à investir dans des secteurs de haute technologie, tout en Taïwan, Singapour et Hong Kong) ont désormais un profil économique
délocalisant une partie de la production dans les pays à main-d’œuvre qui les rattache à des pays industriels développés.
bon marché. Ces derniers amorcent ainsi leur développement : la La Chine et l’Inde sont deux géants économiques qui conservent
région connaît par conséquent une réelle spirale de croissance. Ce cependant le profil de pays en voie de développement, dans lesquels
processus d’émergence a conduit à un important accroissement des seules certaines parties du territoire et de la population profitent réel-
flux de marchandises, mais aussi des flux financiers. Le Japon mais lement des fruits de la croissance. Les autres pays asiatiques amorcent
aussi, plus récemment, la Chine et l’Inde investissent dans le monde leur décollage économique, ces « bébés tigres », comme l’Indonésie
entier, tel Lakshmi Mittal en France avec Arcelor-Mittal. ou les Philippines, sont encore fragiles. Enfin, des États connaissent
La croissance de la région passe par celle de sa production industrielle : d’importantes difficultés, comme le Cambodge ou le Bangladesh.
produits de haute technologie au Japon et en Corée, produits à bas coût La région connaît certaines fragilités économiques. Elle ne dispose en
compétitifs en Chine, dont la production industrielle a dépassé en effet que de très peu d’hydrocarbures, qui doivent être presque entiè-
volume celle des États-Unis. En Chine et en Inde, l’industrie développe rement importés du Moyen-Orient. Les économies asiatiques sont
des produits également accessibles à une partie du marché intérieur, également très dépendantes de leurs exportations et donc à la
comme les voitures low cost produites par le groupe indien Tata. Les merci d’une contraction des marchés en cas de crise. Dans la région
délocalisations industrielles venues d’Europe et d’Amérique du Nord demeurent par ailleurs de nombreuses tensions : partage de la région
contribuent à cet accroissement de la production. Cette industrie a été du Cachemire entre l’Inde et le Pakistan, rivalité entre la Chine et
volontairement littoralisée de façon à optimiser les coûts de transport Taïwan, volonté de Pékin d’accroître son espace maritime en mer de
et à réduire les délais. Les États favorisent la création de zones franches Chine… Les organisations internationales régionales comme l’ASEAN
et constituent des fonds souverains pour investir dans le monde entier, (Association of South East Asian Nations) peinent à régler ces diffé-
notamment en Afrique. Les interfaces maritimes de l’Asie sont parmi rends. La croissance asiatique s’est souvent effectuée sans respect pour
les plus actives au monde. l’environnement. Le recours au charbon et l'accroissement du trafic
automobile ont conduit à la formation d’un immense nuage de pol-
La croissance asiatique : limites et inégalités lution. Enfin, l’Asie du Sud et de l’Est est régulièrement frappée par
La locomotive économique de la région reste le Japon, membre de la des catastrophes naturelles : inondations au Bangladesh, séismes en

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Triade, même si le PIB chinois a dépassé en valeur absolue (mais pas Chine et au Japon, tsunami sur les littoraux. 

CINQ ARTICLES DU MONDE À CONSULTER

• La forte croissance économique en Asie a permis une diminu-


tion importante de la pauvreté p. 78
(Pierre-Antoine Delhommais, Le Monde daté du 02.09.2005)
• Le siècle de l’Asie p. 79
(Sylvie Kauffmann, Le Monde daté du 30.09.2014)
• Spiderwoman, la croissance et l’émigration p. 80-81
(Sylvie Kauffmann, Le Monde daté du 18.09.2007)
• L’Inde débordée par le flux des « déplacés climatiques » p. 82-83
(Julien Bouissou, Le Monde daté du 17.05.2013)
• Bonne nouvelle : les ouvriers d’Asie se révoltent ! p. 83
(Éditorial du Monde, Le Monde daté du 10.08.2010)

ZOOM SUR…
Habitations inondées à Dhaka au Bangladesh.

Les risques naturels en Asie TREMBLEMENT DE TERRE survenu dans l’océan Indien et qui Quelques graves catastrophes
La région y est très exposée car causa la mort de plus de 200 000 récentes :
ÉRUPTION VOLCANIQUE personnes. En 2011, un tsunami sur-
plusieurs plaques tectoniques s’y TSUNAMI (2004)
C’est un risque particulièrement venu au Japon a endommagé une
rencontrent. L’un des plus puis- Parti, en décembre 2004 d’un
présent dans les pays insulaires centrale nucléaire à Fukushima, le
sants demeure celui qui frappa la séisme au large des côtes indoné-
de la région (Japon, Philippines, métropole japonaise de Kobé en risque naturel déclenchant ainsi siennes, il a frappé, outre ce pays,
Indonésie). janvier 1995. un risque technologique. les côtes indiennes, birmanes, thaï-
INONDATIONS TSUNAMI TYPHON landaises et malaisiennes, faisant
Les pays asiatiques y sont parti- Raz-de-marée consécutif à une Cyclone tropical qui se manifeste plus de 200 000 morts.
culièrement exposés en raison de éruption volcanique sous-marine. par des vents violents affectant TREMBLEMENT DE TERRE
l’intensité et de l’irrégularité des Toutes les régions littorales d’Asie principalement les zones littorales. DU SICHUAN
précipitations qui caractérisent y sont exposées, comme l’a mon- Cette région du centre de la Chine a été
leur climat. tré le tsunami de décembre 2004 victime d’un violent séisme en mai 2008
qui a tué plus de 70 000 personnes.

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 75


UN SUJET PAS À PAS

Composition :
Les défis du développement et de la croissance en Asie du Sud et de l’Est
L’analyse du sujet En conséquence, la région accumule les excédents commerciaux et
Le sujet reprend en partie l'intitulé du programme. engrange ainsi les réserves de fonds.
En mettant l’accent sur les thématiques du développement et de la D’où une croissance économique qui atteint des niveaux (plus de 10 %
croissance, on veut insister sur le lien qui unit ces deux réalités, mais l’an dans certains pays) proprement fulgurants.
également sur son caractère non automatique. III. Une région qui se développe à petit pas
Si la croissance asiatique fait pâlir d’envie n’importe quel pays du Nord,
Les grandes lignes du développement elle ne permet pas pour l’heure d’assurer aux habitants de la région
I. Une région en plein essor démographique un niveau de vie comparable à celui des pays du Nord.
Dans cette première partie, il faut insister sur la singularité démo- La répartition des richesses mais également le contrôle d’une démo-
graphique de cette région du monde, qui concentre un être humain graphie galopante doivent être repensés pour y parvenir. 
sur deux.
En effet, on ne peut expliquer l’émergence économique de l’Asie, de « La fulgurante émergence de la Chine n’a pas
même que les difficultés de développement qui lui sont propres, sans de précédent historique. Il n’a fallu qu’une trentaine
tenir compte de cette caractéristique. d’années à cet immense pays de 1,3 milliard
II. Une région en plein essor économique d’habitants pour s’arracher au sous-développement
Grâce à sa main-d’œuvre nombreuse et peu coûteuse, mais aussi
et devenir la deuxième économie mondiale,
par ses qualités d’innovations, l’Asie du Sud et de l’Est s’est imposée
bouleversant ainsi les équilibres internationaux
comme une région on ne peut plus centrale dans l’économie mondiale,
notamment s’agissant de l’industrie.
et la hiérarchie des grandes puissances. »
(Claude Meyer, 2010)

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Ce qu’il faut faire et ne pas faire
• La principale difficulté de ce sujet tient à la diversité des situations
propres à chaque pays de la région.
• L’erreur à éviter serait notamment de traiter la région au seul
prisme de la Chine qui, pour être un cas d’école particulièrement
intéressant à étudier, ne saurait résumer les réalités régionales, au
regard desquelles elle constitue plutôt une exception.

AUTRES SUJETS POSSIBLES SUR CE THÈME


Composition
– L’Asie du Sud et de l’Est dans la mondialisation.
– En Asie du Sud et de l’Est, une croissance sans développement ?
Coin de rue à New Delhi.

CHIFFRES CLÉS
CROISSANCE DU PIB POPULATION URBAINE ÉMISSIONS DE CO2 EN 2009 IDH LES PLUS FAIBLES
Taïwan : 10,8 % Thaïlande : 34 % (EN MILLIARDS DE TONNES) 1. Timor oriental : 0,514
Chine : 10,3 % Indonésie : 44 % Chine : 7 2. Bangladesh : 0,547
Thaïlande : 7 % Chine : 47 % Inde : 1,8 3. Birmanie : 0,583
Japon : 4 % Japon : 67 % Indonésie : 0,5 4. Cambodge : 0,598
Corée du Nord : 0 % Corée du Sud : 83 % IDH LES PLUS ÉLEVÉS 5. Laos : 0,501
Singapour : 100 %
CROISSANCE 1. Japon : 0,953 DENSITÉS LES PLUS ÉLEVÉES
DÉMOGRAPHIQUE NOMBRE MOYEN 2. Singapour : 0,922 1. Singapour : 6 700 hab./km2
Japon : -0,1 % D’ENFANTS PAR FEMME 3. Corée du Sud : 0,921 2. Maldives : 1 300 hab./km2
Chine : 0,4 % Malaisie : 2,6 4. Bruneï : 0,894 3. Bangladesh : 1090 hab./km2
Thaïlande : 0,5 % Inde : 2,5 5. Malaisie : 0,811
Inde : 1,3 % Chine : 1,6
DENSITÉS LES PLUS FAIBLES
1. Bouthan : 14 hab./km2
Japon : 1,4
2. Laos : 28 hab./km2
Singapour : 1,4
3. Bruneï : 67 hab./km2

76 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


UN SUJET PAS À PAS

Croquis :
Mumbai, une métropole moderne et inégalitaire (*)
L’analyse du sujet II. Une métropole au cœur de la mondialisation
Le croquis doit mettre en va- On insiste ici sur l’ancrage de Mumbai au sein de l’archipel mégalo-
leur deux aspects en apparence politain mondial en montrant que le rayonnement économique de
contradictoire, mais en fait la ville est autant mondial que national. Il faut pour cela montrer
intimement liés de la métro- l’importance des investissements (IDE) et des implantations étran-
pole de Mumbai : son caractère gères dans la métropole. Le rôle crucial du port et de l’aéroport de la
moderne, qui en fait l’un des ville sont à mettre en avant.
avant-postes de la mondialisa- III. Un développement anarchique et inégalitaire
tion en Asie, et son caractère On termine en évoquant les conséquences de la rapide émergence
inégalitaire, qui voit cohabiter de Mumbai. En premier lieu, l’afflux de populations et l’essor des
en son sein la misère la plus constructions provoquent un développement non concerté du tissu
profonde et la richesse la plus urbain à l’origine de graves problèmes (congestion, pollution, etc.).
tapageuse. Par ailleurs, la prospérité de la ville attire des populations qui s’y
concentrent sans pour autant en tirer réellement profit, accroissant
La problématique
5 Km
ainsi le poids de la pauvreté dans la ville.
Pourquoi l’insertion de Mumbai
dans l’économie mondialisée se traduit-elle à la fois par un dévelop- Les astuces graphiques
pement rapide de certains quartiers et un accroissement sensible de • Pour la clarté de votre croquis, il est important de bien distinguer, par
la misère dans d’autres ? des figurés de couleurs, les différents types de quartiers qui composent
la métropole : résidentiel aisé, slums, quartiers d’affaires, quartiers

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
La légende industriels. Nommez les principaux.
I. La capitale économique de l’Inde • Il est par ailleurs important de bien représenter le caractère littoral
Dans cette partie, on montre comment à l’échelle nationale, Mumbai de la métropole (n’oubliez pas de nommer l’océan Indien) avec ce que
s’est imposée comme la plus puissante métropole et le cœur de cela implique, à savoir qu’elle joue un rôle d’interface entre l’Inde
l’économie indienne. Il faut pour cela localiser les principaux secteurs (dont elle constitue la porte d’entrée) et le monde.
d’activités et leur implantation dans la ville. (*) : Ce sujet ne concerne que les séries ES et L (hors-programme en TS)

Ce qu’il faut faire et ne pas faire


AUTRES SUJETS POSSIBLES SUR CE THÈME • Plutôt que de se contenter de juxtaposer une description de la mo-
dernité de Mumbai et une autre consacrée à ses inégalités, tout l’en-
Composition
jeu du croquis est d’essayer de relier ces deux aspects, en montrant
– Mumbai : une ville mondiale ?
comment loin d’être contradictoires, ils sont au contraire les deux
– Mumbai : une métropole émergente.
faces d’une même pièce.
• Par exemple, l’insertion dans la mondialisation, caractéristique
d’une métropole comme Mumbai, permet à la fois un développe-
MOTS CLÉS ment fulgurant des quartiers centraux (CBD), mais également l’es-
sor anarchique de quartiers périphériques, dont l’ampleur ne cesse
de croître sous l’effet de l’afflux massif d’immigrants, attirés par les
BOLLYWOOD
lumières d’une ville prospère.
Nom donné à l’industrie cinéma-
tographique indienne par réfé-
rence à sa rivale américaine Hol-
LIEUX CLÉS
lywood. Mumbai est le principal
pôle de production cinématogra- ANTILLA famille du milliardaire, soit six BOMBAY STOCK
phique indien. Nom donné à la tour de 27 étages personnes… EXCHANGE
et 400 000 m2, propriété de BKC C’est la Bourse de Bombay, la plus
MUMBAI Mukesh Ambani, l’homme le
Bandra Kurla Complex (BKC) est importante d’Inde.
Depuis 1996, par souci d’effacer
plus riche d’Inde. Construite en
l’héritage colonial, Bombay a été
2010 au sud de Mumbai pour
un CBD (Central Business Distric, DHARAVI
officiellement renommée Mum- ou quartier d’affaires) inauguré L’un des plus célèbres slums de
1,5 milliard d’euros, elle abrite
bai en référence à Mumba, une récemment. C’est l’un des cœurs Mumbai, le plus grand d’Asie.
notamment un cinéma, une pis-
déesse traditionnelle. économiques de la métropole qui 500 000 personnes y vivent entas-
cine olympique, 3 héliports et un
SLUM parking de 150 places. Pas moins accueille, entre autres, le siège de sées dans 2,5 km2. Il est notamment
Nom donné en Inde à un de 500 personnes sont employées la Banque centrale et la Bourse connu pour les immenses canalisa-
bidonville. pour son entretien. Elle abrite la diamantaire. tions d’eau qui le traversent.

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 77


LES ARTICLES DU

La forte croissance économique en Asie a permis


une diminution importante de la pauvreté
Certains théoriciens de l’antimondialisme défendent l’idée selon leurs revenus, avait été très affecté et la croissance du produit
laquelle la croissance n’est pas un bon moyen pour lutter contre intérieur brut (PIB) avait ralenti à 2,2 %. L’impact sur la pauvreté
la pauvreté. La Banque asiatique de développement (BAD), elle, avait été dramatique.
estime au contraire que le grand dynamisme économique que En 2003, l’agriculture et l’ensemble de l’économie se sont redres-
la région Asie-Pacifique connaît a permis d’y réduire la pauvreté sés, permettant une nouvelle réduction de la pauvreté, de 34 % de
dans des proportions considérables. la population, en 2002, à 30,7 %, en 2003. « Cet important recul
Selon le rapport qu’elle a publié mardi 30 août, 621 millions de est encourageant. Mais le cas indien illustre aussi clairement que
personnes y vivaient en 2003 dans un état d’« extrême pauvreté » des dizaines de millions de gens y vivent sous la menace de la pau-
(avec moins de 1 dollar par jour) contre 688 millions en 2002 vreté et restent vulnérables aux caprices de la météo ou à d’autres
et 922 millions en 1990. Si l’on considère cette fois le « seuil de facteurs sur lesquels ils n’ont pas de contrôle », a rappelé M. Ali.
pauvreté » (moins de 2 dollars par jour), le nombre d’individus Dans son rapport, la BAD a aussi tenté de dessiner le tableau de ce
concernés a reculé de 2,019 milliards en 1990 à 1,853 milliard. que pourrait être la pauvreté dans la région Asie-Pacifique à l’ho-
« Les gouvernements asiatiques ont fait des progrès significatifs rizon 2015. Pour cela, elle a établi plusieurs scénarios en fonction
dans la lutte contre la pauvreté, a commenté Ifzal Ali, chef écono- de la croissance économique et des politiques de redistribution.
miste de la BAD. Mais les dernières statistiques montrent clairement Le plus favorable est celui dans lequel les pays de la région
que la réduction de la pauvreté reste un défi central auquel toute verraient, dans un contexte de partage équitable des richesses,
la région doit faire face. » le niveau de vie par habitant progresser au cours de la prochaine
Le rapport souligne qu’en dépit de la décrue spectaculaire dans décennie au même rythme que durant la période 2000-2004. En

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
toute la région Asie-Pacifique, de larges disparités subsistent entre ce cas, le nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté
pays. Ainsi, en 2003, plus de la moitié des individus extrêmement ne serait plus que de 108 millions en 2015, la majorité étant
pauvres vivaient en Inde (327 millions), alors que l’Asie du Sud-Est concentrée en Inde (85 millions).
n’en comptait plus que 40 millions (contre 94 millions en 1990). En revanche, la Chine ne compterait plus dans dix ans que 2 mil-
Mais c’est la Chine, grâce à la croissance très forte qu’elle connaît lions d’individus extrêmement pauvres. Ce fléau serait ainsi
depuis une dizaine d’années, qui enregistre les meilleures perfor- quasiment éradiqué du plus grand pays de la planète. 
mances en matière de lutte contre la pauvreté.
Le nombre de personnes extrêmement pauvres y est passé de Pierre-Antoine Delhommais, Le Monde daté du 02.09.2005
377 millions, en 1990, à 173 millions, en 2003. Le miracle écono-
mique chinois s’est aussi traduit par un miracle social. « Le gros
du succès obtenu dans l’ensemble de la région ces dernières années
est le résultat d’une forte réduction de la pauvreté en Chine »,
POURQUOI CET ARTICLE ?
résume la BAD.
Cette dernière juge en revanche la performance en Asie du Sud Cet article rend compte d’un rapport de la Banque asiatique de dé-
beaucoup moins satisfaisante. « Bien que le pourcentage de la veloppement (BAD) qui se félicite des progrès réalisés en termes de
qualité de vie par les pays de la région. Elle attribue ceux-ci aux re-
population d’Asie du Sud vivant dans une pauvreté extrême ait tombées de la forte croissance économique qu’a connue la région
baissé de 41,3 %, en 1990, à 29 %, en 2003, la croissance démogra- au cours de la dernière décennie, battant par là même en brèche les
phique relativement rapide en Asie du Sud a fait que le nombre critiques des altermondialistes pour qui la course à la croissance
économique serait contradictoire avec l’amélioration des condi-
absolu de ces pauvres n’a été réduit que d’environ 45 millions »,
tions de vie des populations.
constate la BAD. De fait, si le niveau de vie moyen d’un Asiatique demeure bien
Encore « vulnérables » inférieur à celui d’un Européen ou d’un Américain du Nord (en-
core faudrait-il nuancer évidemment cette moyenne selon les
Au-delà de la tendance à long terme, favorable, l’institution
pays, tant les situations sont diverses de la Corée du Nord au
souligne la volatilité à court terme de la lutte contre la pauvreté Japon), il est indéniable qu’il a considérablement augmenté ces
au gré des variations des performances économiques. Elle cite dernières années.
l’exemple de l’Inde, qui compte le plus grand nombre de pauvres Ainsi, les salariés chinois, souvent caricaturés pour leurs salaires
de misère, ont obtenu de régulières et conséquentes augmenta-
dans le monde. tions qui poussent d’ailleurs certains investisseurs à délaisser la
En 2002, l’Inde avait enregistré une de ses pires sécheresses. Le Chine pour trouver, en Asie ou en Afrique, des pays proposant
secteur agricole, dont beaucoup de nécessiteux dépendent pour une main-d’œuvre désormais plus compétitive.

78 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


LES ARTICLES DU

Le siècle de l’Asie
Persona non grata aux États-Unis lorsqu’il dirigeait un État, le Gujarat, Chine a fait irruption au milieu des promesses d’investissement. Les
tristement célèbre pour ses violences interreligieuses en 2002, Naren- deux géants dialoguent, mais la méfiance n’a pas disparu. La toute
dra Modi y revient par la grande porte. Le moins que l’on puisse dire, dernière tournée régionale de M. Xi, au Sri Lanka et aux Maldives,
c’est que le nouveau chef du gouvernement indien met à profit cette dans l’arrière-cour de l’Inde, n’a pas aidé à dissiper cette méfiance.
visite officielle à New York et Washington, du 26 au 30 septembre, pour La dynamique Modi recoupe une autre tendance lourde, qui est la dyna-
rattraper le temps perdu ; pas moins de 35 entretiens en cinq jours, mique Abe. Le premier ministre japonais et son nouveau collègue indien
un discours à l’ONU, un triomphe au Madison Square Garden, des s’entendent à merveille, ils sont tous deux démocrates, nationalistes bon
rencontres avec les PDG de Google, PepsiCo, Goldman Sachs, GE, entre teint, réformateurs déclarés, échangent des conseils sur la gestion de leurs
autres, et un dîner avec Barack Obama (au cours duquel il ne mangera différends territoriaux respectifs avec la Chine et se disent peut-être qu’à
pas car il jeûne) : un vrai tourbillon. deux, ils pourraient éviter que l’Asie-Pacifique ne devienne la sphère
En quelques mois, M. Modi, élu en mai à la tête de la plus grande dé- d’influence chinoise. Shinzo Abe s’y active autant qu’il peut. Fort de la
mocratie du monde, est devenu une star de l’Asie, un phénomène. On modification constitutionnelle qui, cet été, a desserré le carcan des forces
le pensait audacieux réformateur économique mais piètre diplomate, armées japonaises, il parcourt la région pour resserrer les liens avec les
il se révèle un audacieux diplomate et butte sur les réformes. Mais pays qui, comme le Japon, sont démocratiques et alliés des États-Unis.
M. Modi n’est pas seul au firmament : le tourbillon qu’il a provoqué Autre dynamique à l’œuvre en Asie : le rapprochement russo-chinois, à
aux États-Unis n’est qu’un échantillon de ceux qui sont en train de l’initiative de Vladimir Poutine, que les sanctions occidentales poussent
bouleverser l’Asie. De puissants courants traversent le continent le à aller voir ailleurs. La portée géopolitique du spectaculaire contrat de
plus peuplé et le plus dynamique du globe ; ils sont peut-être, en cette gaz de 400 milliards de dollars signé en mai entre la Chine et la Russie
période de grande instabilité mondiale, les signes avant-coureurs ne doit pas être surestimée, avertissent les experts. Mais cela n’em-
d’une recomposition du paysage géopolitique. pêche pas les Japonais de craindre qu’un durcissement de la position
Dans ce que l’on s’est remis à appeler le camp occidental, comme à occidentale sur l’Ukraine ne pousse la Russie dans les bras de la Chine.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
l’époque de la guerre froide, et qui correspond à celui des « économies Il y a bien d’autres ramifications de ces réorientations. L’Arctique et ses
avancées » dans la terminologie du début de la mondialisation, les ressources pétrolières, pour l’exploitation desquelles Russes et Chinois
secousses sont tout aussi puissantes, mais négatives. Les États-Unis ont besoin des technologies occidentales, est particulièrement sensible
et certains de leurs alliés européens sont de nouveau engagés militai- aux vents nouveaux. L’évolution des rapports de force entre Chine,
rement au Moyen-Orient, dans un combat de longue haleine contre Inde et Russie au sein des BRICS ; la réunion, les 11 et 12 septembre au
l’extrémisme islamiste, après s’être démenés pour s’en désengager. Tadjikistan, de l’Organisation de coopération de Shanghaï (OCS), ins-
En Europe, la crise ukrainienne a ruiné pour un moment l’espoir titution qui se veut alternative au système occidental, dominée par la
d’une convergence entre la Russie et l’Union européenne, et remis Chine et la Russie et à laquelle l’Inde s’intéresse de très près. Ces élé-
au goût du jour des organisations de la guerre froide, comme l’OTAN ments peuvent aussi porter les germes d’un nouvel ordre mondial.
et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. Pour l’heure, explique un diplomate indien, face à Pékin, grands et
Les dynamiques qui agitent l’Asie sont moins sombres. La Chine, petits acteurs asiatiques œuvrent surtout pour que le XXIe siècle soit
dont l’ascension économique et politique est une source de grande le « siècle de l’Asie » plutôt que le « siècle chinois ». Ce « siècle de l’Asie »,
inquiétude pour ses voisins, n’a certes pas abandonné ses prétentions précisément, que Narendra Modi a proclamé, dimanche, devant 18 000
territoriales en mer de Chine, mais la tension y a baissé d’un cran ; le Indiens américains réunis au Madison Square Garden.
président, Xi Jinping, à la tête de la deuxième économie du monde,
boostée par un taux de croissance qui se maintient à 7,4 %, est très Sylvie Kauffmann, Le Monde daté du 30.09.2014
occupé à prêcher la bonne parole de la nouvelle Route de la soie. Cette
version chinoise de l’avenir radieux, lancée l’an dernier, encourage
les pays d’Asie centrale à suivre Pékin sur la voie du commerce et POURQUOI CET ARTICLE ?
de la prospérité et à partager son goût pour les infrastructures. Plus
Le xxie siècle pourrait bien être celui du triomphe asiatique. Fort
récemment, M. Xi a ajouté une variante maritime à la Route de la soie, d’une démographie impressionnante, d’une économie dynamique
destinée aux pays d’Asie du Sud et du Sud-Est. Si d’aventure les États- et d’une confiance nouvelle, le continent s’impose peu à peu comme
Unis se trouvaient si occupés au Moyen-Orient qu’ils en délaissaient le cœur du monde de demain. Mais cette réalité ne doit pas faire
oublier les nombreuses limites qui peuvent freiner l’Asie dans son
leur politique de « pivot » vers l’Asie, Pékin saurait occuper le terrain.
ascension, à commencer par ses divisions politiques. Surtout, si cer-
tains États asiatiques comme la Chine ou l’Inde prétendent rivaliser
Rapprochement russo-chinois avec l’Occident, il ne faut pas oublier qu’il leur reste beaucoup à faire
M. Xi voyage beaucoup. Il a rendu une visite historique à M. Modi, avec pour offrir à leur population un niveau de vie et de liberté équiva-
lent à celui de leurs rivaux.
des résultats mitigés puisque là, le conflit territorial entre l’Inde et la

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 79


LES ARTICLES DU

Spiderwoman, la croissance et l’émigration


Au fond du parking de l’ambassade d’Indonésie à Kuala Lumpur, Avec près de deux millions de travailleurs immigrés légaux et
en Malaisie, un portail métallique, verrouillé, abrite l’un des dégâts peut-être un million d’illégaux, soit plus de 10 % de la population,
collatéraux les plus cachés de la formidable croissance asiatique. la Malaisie est le plus gros employeur de main-d’œuvre étrangère
Derrière ce portail vivent en ce moment à peu près quatre-vingt- en Asie, pour alimenter un taux de croissance proche de 6 %. L’In-
dix femmes et « trois ou quatre » bébés, entassés dans des dortoirs donésie voisine et ses 220 millions d’habitants fournissent le gros
à lits superposés, prévus pour accueillir cinquante-huit personnes. des troupes : 1,2 million d’immigrés légaux, à peu près 800 000
On a vu pire, remarque Tatang Razak, le consul : « Quand je suis clandestins. Après l’émigration mexicaine vers les États-Unis, c’est
arrivé il y a dix mois, elles étaient plus de trois cents. » L’endroit est le plus gros flux migratoire clandestin du monde.
spartiate, mais propre, clair, le linge soigneusement pendu et le sol Les 300 000 employées de maison indonésiennes en Malaisie
de la cuisine copieusement arrosé. Les femmes qui y ont trouvé ont emprunté le même circuit : un agent arrive dans le village et
refuge ne se font pas prier pour raconter leur vie – les journées promet des contrats de travail à Singapour, Hong Kong, Taïwan,
sont longues et elles ne mettent pas le nez dehors : trop risqué, en Malaisie. Pour couvrir les frais de formation, de voyage et
sans papiers. de placement, les six à dix premiers mois de salaire seront
Certaines ont déjà acquis une relative notoriété. Nirmala Bonat versés directement à l’agent. Les pays d’accueil n’autorisant
est là depuis trois ans et demi, en attendant le procès de ses pas l’immigration familiale, le travailleur, ou la travailleuse,
anciens patrons, accusés de lui avoir infligé, pendant cinq mois, part seul. Les employées de maison sont logées et nourries par
des brûlures au 2 et au 3 degré. Et puis il y a, vous dit-on avec un
e e
l’employeur, mais les contrats restent très vagues sur ce point. Le
brin d’excitation, « Spiderwoman », la femme-araignée, « oui, oui, temps de travail quotidien n’est pas précisé non plus. Hong Kong
elle est là ! ». Sommée de s’approcher, Ceriyati Dapin arrive, les et Taïwan imposent un jour de repos par semaine, Singapour un

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
yeux baissés. Toute menue dans son jean et son tee-shirt blanc, jour par mois, la Malaisie aucun. On le voit : tous les abus sont
cette Spiderwoman-là n’a pas trop le physique de l’emploi et se possibles. « Parce qu’ils ont payé pour recruter quelqu’un, certains
serait volontiers passée du statut d’héroïne auquel elle a accédé considèrent qu’ils ont acheté un domestique », tente d’expliquer
le 16 juin en escaladant la fenêtre de l’appartement où elle tra- un diplomate asiatique.
vaillait comme employée de maison, au 15e étage d’un immeuble
moderne. À l’aide d’une corde de draps noués bout à bout, elle a
commencé à se glisser le long de la façade. « Je n’en pouvais plus
d’être battue », dit-elle. POURQUOI CET ARTICLE ?
Mais, au niveau du 12 étage, le vent s’est levé et l’a plaquée contre
e
En partant de l’exemple des mauvais traitements subis par nombre
le mur. Elle a regardé en bas, et s’est arrêtée, pétrifiée. Des passants d’immigrées indonésiennes venues chercher un emploi en Indoné-
ont appelé les pompiers. Lorsque les sauveteurs l’ont descendue, sie, cet article élargit son spectre pour évoquer l’ensemble des mi-
grations de travail qui caractérisent cette région du monde, particu-
les badauds ont découvert le joli visage tuméfié de Ceriyati. Depuis lièrement mobile.
quatre mois et demi, cette femme de 34 ans, qui avait quitté son Les Indonésiens et les Philippins sont réputés pour leur tradition
d’expatriation. Les remises qu’ils envoient à leur famille consti-
village de Java, ses deux enfants et son mari pour la promesse d’un
tuent une source de revenus considérable pour l’économie natio-
emploi dans le pays voisin, plus prospère, était enfermée et battue nale, ce qui explique que l’État encourage ces migrations. L’une des
par sa patronne, une Chinoise de Malaisie, sans toucher un sou. particularités frappantes des migrations asiatiques est qu’elles
concernent surtout les femmes, alors que la plupart des migra-
Elle aimerait bien, maintenant, rentrer chez elle, mais elle doit tions de travail dans le monde sont le fait d’hommes.
rester pour les besoins de l’enquête, qui traîne. Si ces flux contribuent à rapprocher les différents pays asiatiques et
participent donc d’une forme d’intégration régionale « par le bas »,
Chaque année, un millier d’immigrées indonésiennes, travail-
les conditions de travail parfois inhumaines faites à ces travailleurs
leuses domestiques à Kuala Lumpur, fuient leurs employeurs, expatriés et les salaires de misère qui leur sont versés incitent à
victimes de mauvais traitements ou de salaires impayés, et se nuancer l’idée d’une solidarité panasiatique.
Nombre de ces migrations étant clandestines, la protection des
réfugient à l’ambassade. « Trois ou quatre par jour », résume le migrants est compliquée car, étant en situation irrégulière, ils ne
consul. Sans leur passeport, que les employeurs gardent – une peuvent se plaindre auprès des autorités de leurs pays d’accueil.
C’est pourquoi les ambassades de leurs pays d’origine sont les seules
vieille tradition, semble-t-il –, elles sont clandestines, à la merci
à pouvoir réellement tenter de leur venir en aide.
d’une arrestation.

80 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


LES ARTICLES DU

Les Asiatiques ont toujours été mobiles, mais la mondialisation les pays du Golfe, leur sort est enviable : salaires corrects, jours
et les différentiels de croissance ont transformé cette mobilité de congé, associations professionnelles, soutien de l’ambassade.
en véritable phénomène économique et social. Les Philippines Dans cinq ans peut-être, Liberty Estebes, 28 ans et jeune mariée,
et l’Indonésie exportent aujourd’hui ouvertement leur main- espère retrouver son mari – qui, lui, travaille dans le bâtiment en
d’œuvre comme d’autres leurs matières premières. Un chercheur Arabie Saoudite –, « ouvrir un business » aux Philippines et avoir
indonésien, Aris Ananta, parle pour son pays de « matière première des enfants.
non pétrolière : les travailleurs hors frontières ». Aux Philippines, l’émigration temporaire a été perçue comme
Champions toutes catégories, les Philippins dominent le marché, une solution à la pauvreté. L’argent envoyé aux familles finance la
avec plus de 8 millions de ressortissants à l’étranger (un million scolarité en école privée et permet d’élever le niveau d’éducation.
« déployé », selon l’expression de la banque centrale, dans la Il va directement à ses destinataires, échappant à la corruption.
seule année 2006), pas loin de 10 % de la population du pays, qui L’Indonésie commence à le comprendre : pour réussir dans
renverront chez eux 14 milliards de dollars US en 2007, soit 14 % l’exportation de main-d’œuvre, il faut savoir la gérer et protéger
du PNB des Philippines. ses ressortissants. Une nouvelle agence gouvernementale a été
Promenez-vous dans le centre de Hong Kong un dimanche et récemment créée, un début d’accord négocié avec la Malaisie.
assistez – après la messe – au spectacle inouï et sonore de dizaines Reste l’inconnu du facteur féminin. Dans les années 1970 et 1980,
de milliers de jeunes femmes, installées en groupes sur des cartons c’était les hommes qui émigraient, pour nourrir leur famille.
dépliés à même le sol, déballant le pique-nique, improvisant des Depuis la décennie 1990, aux Philippines, en Indonésie, au Sri
salons de manucure ou de coiffure, échangeant les photos des Lanka, de plus en plus, ce sont les femmes. Quel est l’impact de
enfants restés au pays. Ce sont quelques-unes des 140 000 em- l’inversion des rôles sur la structure familiale ? Comment gran-
ployées de maison philippines sur lesquelles repose l’organisation dissent ces enfants sans mères ? D’ici quelques années, peut-être,
domestique de la classe moyenne de Hong Kong. Elles vivent une génération fournira la réponse. 
chichement et ne rentrent voir leurs enfants que tous les deux
ans, mais, comparé à celui des Indonésiennes en Malaisie ou dans Sylvie Kauffmann, Le Monde daté du 18.09.2007

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 81


LES ARTICLES DU

L’Inde débordée par le flux des « déplacés


climatiques »
Le réchauffement pourrait rendre les inondations plus violentes.

En 2012, plus du quart des déplacements de population dans le De l’aveu même du ministre indien chargé des ressources hydrau-
monde provoqués par une catastrophe naturelle ont eu lieu dans liques, Harish Rawat, 1 850 habitants meurent chaque année dans
le nord-est de l’Inde. Une mousson dévastatrice y a poussé vers le pays, noyés dans les inondations.
l’exode, en plusieurs vagues, près de 9 millions d’habitants. La superficie de la plus grande île fluviale du monde, Majuli, située
Ces déplacements forcés sont certes récurrents. Les inondations sur le Brahmapoutre, a diminué de moitié depuis 1950 sous l’effet
sont devenues si routinières dans l’Assam, un État situé dans les de l’érosion. La plupart des habitants habitent désormais dans
contreforts de l’Himalaya et traversé par l’un des plus puissants des cabanes en bambou sur pilotis, qui peuvent être facilement
fleuves au monde, le Brahmapoutre, qu’un poste de fonctionnaire reconstruites après chaque inondation. D’autres ont déjà migré.
chargé des catastrophes naturelles a été créé. « La plupart des Dans les années qui viennent, les experts redoutent que les
victimes des inondations se réfugient dans des abris provisoires inondations s’amplifient encore sous l’effet du réchauffement
en attendant que l’eau reflue, puis ils retournent chez eux, comme climatique. Dans les hauteurs de l’Himalaya, les lacs glaciaires,
presque tous les ans », explique le plus simplement du monde le alimentés par la fonte des glaciers, menacent de déborder de
titulaire du poste, Harendra Nath Borah. leurs digues naturelles. À la moindre secousse sismique, et sous
En 2012, la mousson a été particulièrement intense. Et la violence la pression de l’eau, leurs parois peuvent céder, provoquant des
des inondations pourrait s’accentuer dans les prochaines années, « tsunamis de montagne » qui emportent tout sur leur passage.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
sous le double effet du réchauffement climatique et de la construc- Les images satellite ont recensé près de 320 lacs glaciaires dans
tion d’infrastructures à proximité du Brahmapoutre, mettant en le Sikkim, un État indien situé dans l’Himalaya, où les habitants
péril la vie de millions d’habitants. vivant en haute altitude sont les plus exposés.
Gonflé par les eaux de la mousson, ce fleuve de 2 900 kilomètres de La hausse des températures pourrait également entraîner des
long qui prend sa source au Tibet, passe par l’Inde et le Bangladesh, précipitations de plus forte intensité lors de la mousson. « Dans
avant de finir dans le golfe du Bengale, concentre tous les dangers. certaines régions, les fortes précipitations seront plus abondantes,
La légende raconte qu’il serait né lorsqu’un des avatars du dieu en dépit d’une baisse attendue de la pluviosité totale », prévoit le
Vishnou, après avoir assassiné sa mère, se fut baigné dans un lac Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat
pour se laver de ses péchés. C’est dire la crainte et l’effroi qu’il (GIEC) dans un rapport publié en 2012.
suscite dans l’imaginaire des autochtones qui l’appellent même Une étude publiée par le ministère indien de l’Environnement va
« sang », dans la langue de l’Assam. Il peut s’étendre sur 13 km même plus loin. Des régions comme le nord-est de l’Inde « pour-
de largeur, et son débit est l’un des plus rapides au monde. Mais raient connaître des inondations dont la magnitude augmentera de
entre deux moussons, ses terres sont si fertiles qu’elles attirent 10 % à 30 % ». Les conséquences seront « importantes pour les in-
de nombreux agriculteurs. Et sous la pression démographique, frastructures existantes, comme les ponts, les barrages, les routes »…
toujours plus d’habitants cherchent à s’y installer durablement. Et dans ces régions, « des mesures d’adaptation doivent être prises ».
« La construction d’infrastructures sur des terres qui appartiennent
au fleuve accentue le risque d’inondations violentes dans des terri-
POURQUOI CET ARTICLE ?
toires jusque-là épargnés », explique Ashvin Gosain, professeur à
l’Institut indien de technologie de Delhi. En période de mousson, L’Inde, qui sera en 2050 le pays le plus peuplé du monde, est égale-
ment, du fait de sa position littorale et au pied des montagnes de
les constructions empêchent l’absorption de l’eau par le sol et l’Himalaya, l’un des pays les plus vulnérables aux risques clima-
détournent le courant, de manière parfois impétueuse, vers des tiques et aux catastrophes naturelles. Ceux-ci provoquent d’ores
et déjà d’importantes catastrophes humanitaires qui poussent des
zones habitées. L’inondation peut alors se transformer en crue
millions de personnes à l’exode. Mais les choses pourraient encore
dévastatrice. s’aggraver dans les décennies à venir dans la mesure où le réchauf-
La déforestation tout au long du fleuve favorise également le dépôt fement climatique va à la fois provoquer une montée des eaux ma-
ritimes et une fonte accélérée des glaciers qui alimentent les cours
de sédiments. Le Brahmapoutre déborde plus fréquemment de son d’eau de la région. Il s’avère donc urgent d’adopter des mesures pré-
lit, et ses berges disparaissent sans cesse sous l’effet de l’érosion. ventives afin d’éviter de nouveaux drames.

82 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


LES ARTICLES DU

Si les inondations s’aggravent, le gouvernement indien devra s’engager « Une telle force de la nature ne peut pas être domptée par l’homme.
dans une tâche titanesque : consolider et redimensionner les nombreux Mieux vaut s’adapter en commençant par réduire les zones d’ha-
barrages qui se situent sur le Brahmapoutre. Une autre solution consiste bitation à proximité du Brahmapoutre », estime le professeur
à creuser des canaux et des réservoirs aux abords du fleuve pour résorber Gosain. Conscient des risques qui pèsent sur la population, le
les flux, stocker l’eau et limiter ainsi les risques de crue destructrice. gouvernement indien a créé, en 2006, une autorité de gestion des
Mais les marges de manœuvre sont réduites. L’Inde n’est pas seule à désastres naturels qui a mis en place des systèmes d’alerte aux
vouloir réguler le débit du fleuve, celui-ci prenant sa source en Chine. inondations. S’il est difficile pour l’Inde d’échapper à la hausse du
En outre, la moindre intervention sur le Brahmapoutre modifie le nombre de ses déplacés climatiques, du moins pourra-t-elle ainsi
sens et la force du courant, le transport des sédiments et, in fine, sauver des vies. 
le tracé du cours d’eau en aval. Les débordements d’un fleuve qui
déverse, en période de mousson, près de 50 000 m3 d’eau par seconde Julien Bouissou, Le Monde daté du 17.05.2013
peuvent difficilement être contenus.

Bonne nouvelle : les ouvriers d’Asie se révoltent !


En matière sociale aussi, c’est en Asie que le monde se transforme à Ces conflits sociaux et les fortes augmentations des rémunéra-
toute allure. Les pays asiatiques connaissent aujourd’hui des conflits tions qui en résultent en Asie sont une excellente nouvelle. Pas
sociaux de grande ampleur, alors qu’en Occident les salariés restent seulement d’un point de vue moral, avec la possibilité de sortir de
– pour l’instant – tétanisés par la crise, le chômage, la pression sur l’extrême pauvreté et de la misère, ce qui a été le cas de plusieurs
les salaires et les plans de rigueur budgétaire. centaines de millions de Chinois depuis vingt ans. La mondiali-
Au Bangladesh, la colère des ouvriers du textile ne retombe pas, mal- sation ne peut être durable que si elle est équitable, c’est-à-dire si

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
gré une hausse de 80 % du salaire mensuel minimum, passé de 19… elle favorise la convergence des niveaux de vie entre les différentes
à 32 euros. Usines saccagées, manifestations violemment réprimées régions de la planète.
par un gouvernement qui, depuis vingt ans, a voulu faire de son De façon beaucoup plus égoïste, la hausse des salaires en Asie est
pays un « eldorado » de l’habillement pour les fabricants étrangers. une aubaine pour les économies occidentales. Certes, les consom-
Au printemps, en Chine, les salariés de Foxconn et de Honda mateurs devront payer un peu plus cher leurs vêtements. Mais les
avaient obtenu, à la suite de grèves très dures, des hausses de délocalisations dans les pays asiatiques vont devenir de moins en
salaires de 30 % à 60 %. moins attractives au fur et à mesure que le coût du travail y pro-
Ces mouvements sociaux marquent la fin d’une grande illusion, gressera. En outre, tous ces salariés mieux payés constitueront
largement répandue chez les économistes et les chefs d’entreprise peu à peu de nouveaux clients à qui vendre des sacs à main et des
occidentaux. À leurs yeux, l’Asie constituait un réservoir de main- automobiles, ou de nouveaux touristes à accueillir. En se battant
d’œuvre docile, quasi inépuisable et exploitable à l’infini. Il n’y pour leurs salaires, les ouvriers chinois ou bangladais défendent
avait donc guère à redouter de pressions salariales : le coût du aussi nos emplois.
travail était censé y rester dérisoire pendant des décennies.
C’était oublier un peu trop vite Marx, et la capacité de la classe ou- Éditorial du Monde, Le Monde daté du 10.08.2010
vrière à se révolter contre « le capitaliste qui essaie continuellement
d’abaisser les salaires à leur minimum physiologique ».
C’était surtout oublier qu’avec la forte croissance et la diffusion
rapide de la richesse dans ces pays, leurs populations veulent POURQUOI CET ARTICLE ?
goûter à cette prospérité matérielle qui les entoure au quotidien La spectaculaire émergence de l’Asie sur la scène économique mon-
et les nargue. À cet égard, les conflits sociaux en Chine ou au diale a été facilitée par sa démographie. Étant la région mondiale
la plus peuplée, elle a pu offrir aux entreprises du monde entier
Bangladesh sur les salaires expriment moins une révolte contre
une main-d’œuvre nombreuse, docile et à bas prix. Mais les temps
le système qu’une volonté d’en profiter enfin. Ils témoignent du changent car la docilité a un temps et, comme c’était prévisible, les
désir des populations de bénéficier d’un bien-être dont elles ont ouvriers chinois réclament à présent leur part du gâteau – en l’occur-
rence des augmentations de salaire. Une évolution qui laisse espé-
été longtemps privées et qui est désormais à leur portée ; le désir, rer un rééquilibrage dans la répartition des emplois industriels, qui
par exemple, pour les salariés de Foxconn, de posséder l’iPhone pourrait notamment profiter aux pays développés qui ont vu leurs
usines migrer vers l’Asie au cours des dernières décennies.
qu’ils fabriquent.

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 83


L'ESSENTIEL DU COURS

Japon-Chine : concurrences régionales,


ambitions mondiales
Depuis des siècles, le Japon et la Chine sont à la fois rivaux et interdépendants. Le
Japon est un membre de la Triade, au modèle démocratique. La Chine est la princi-
pale puissance émergente du monde, mais elle reste une dictature communiste. Les
deux pays souhaitent avoir un rayonnement mondial, ce qui les rend concurrents à
l’échelle régionale.

Deux puissances au rayonnement mondial


Le Japon est le seul pays asiatique à appartenir à la Triade. Son PIB
de 5 855 000 millions de dollars a, certes, été dépassé par celui de
la Chine, mais il reste le troisième du monde. Rapporté au nombre
d’habitants (127 millions), il est largement supérieur à celui de la
Chine, de l’ordre de dix fois plus élevé. Son IDH de 0,9 est l’un des
plus forts au monde. Le Japon participe à toutes les organisations
internationales regroupant les grands pays industriels, comme le G8
ou l’OCDE. Les facteurs de cette puissance sont nombreux : le Japon
possède une avance technologique importante dans le domaine
de la téléphonie et de l’informatique. La puissance financière de sa
capitale est révélée par le rôle de sa Bourse, le Tokyo Stock Exchange.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
La mégalopole japonaise est l’ensemble urbain le plus dense et le plus
peuplé au monde, avec 105 millions d’habitants.
Le barrage des Trois-Gorges en Chine.
La Chine, de son côté, effectue depuis son entrée dans l’OMC en
2001 une émergence spectaculaire. Elle est désormais la première
industrie au monde en volume produit, et ses exportations ont été membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, elle
multipliées par cinq en trente ans. Son PIB de 6 900 000 millions de est une puissance nucléaire, et son armée est la plus nombreuse au
dollars est le deuxième au monde. La Chine s’est donc fait une place monde. Elle a donc développé un réel hard power.
parmi les « grands ». La Chine s’attaque par ailleurs à de nouveaux Le Japon ne possède pas de puissance comparable. Vaincu lors de la
défis économiques : mise en valeur et maîtrise de son territoire, no- Seconde Guerre mondiale, il ne dispose pas d’une réelle armée, mais
tamment à l’ouest, où se trouvent de nombreuses ressources comme d’une force d’autodéfense de seulement 100 000 hommes. Il a en
les « terres rares » (minerais rares servant aux produits de haute revanche développé un réel soft power basé sur son modèle culturel.
technologie), ou encore avec le barrage des Trois-Gorges. Elle se lance Il passe par la diffusion de la culture japonaise traditionnelle (zen) et
dans la course à l’espace, la production automobile et celle de biens de par celle adaptée au marché mondial : mangas, dessins animés, arts
haute technologie. Sur le plan géopolitique, la Chine est un des cinq martiaux (karaté, judo, aïkido), sans compter l’univers des jeux vidéo.

LES VILLES CLÉS DU JAPON


FUKUOKA bombardement atomique de pour la réduction des gaz à effet TOKYO
Plus grosse ville de l’île de Kyushu, l’histoire, le 6 août 1945. de serre, en 1997. Capitale administrative, écono-
à l’ouest du pays. KOBÉ NAGOYA mique, commerciale et financière
L’une des plus importantes villes Ses industries principales sont du pays, ainsi que son principal
GRAND TOKYO
portuaires du pays. Elle a été vic- l’industrie automobile, l’électro- centre politique. Elle est située
Hyper-centre de la mégalopole
time d’un grave tremblement de nique, l’aéronautique et les indus- sur l’île de Honshu et compte
japonaise dont le cœur est Tokyo.
terre en 1995. tries lourdes. 13 millions d’habitants. La baie de
Il compte 34 millions d’habitants.
Tokyo, grâce à l’activité conjointe
Ses villes principales sont Yokoha- KYOTO OSAKA des ports de Tokyo, Yokohama
ma, Kawasaki, Saitama et Chiba. Important centre universitaire. Troisième ville du Japon qui et Chiba, constitue le plus grand
HIROSHIMA Ses activités dominantes sont abrite plus de 2,5 millions d’habi- complexe industrialo-portuaire
L’un des principaux centres in- l’industrie électronique et le tou- tants. Tournée vers le commerce continu du monde.
dustriels et portuaires de Honshu. risme. Kyoto a accueilli la confé- et l’industrie, elle possède deux
La ville a été victime du premier rence où a été signé le protocole universités et deux aéroports.

84 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


L'ESSENTIEL DU COURS

Deux États en Deux puissances limitées


concurrence pour le La Chine peut difficilement exporter son modèle économique. Par
leadership en Asie
orientale ailleurs, elle reste une puissance en voie de développement. L’im-

Le Japon a créé un phénomène portance de son PIB cache en réalité d’importantes disparités, entre

d’entraînement à l’échelle régio- 150 millions de personnes appartenant aux classes moyennes et

nale. Par ses investissements et supérieures et le reste de la population, notamment rurale, restée très

ses délocalisations industrielles, pauvre. Par ailleurs, la politique de l’enfant unique risque de conduire

il a suscité le décollage écono- au vieillissement de la population et a déjà produit un déséquilibre

mique des pays voisins. Il est hommes-femmes. Le système politique reste très répressif. Depuis

la principale source d’IDE dans les manifestations sur la place Tiananmen en 1989, des opposants

la région et le premier inves- restent emprisonnés. L’accès à Internet demeure très contrôlé et

tisseur en Chine. En ce sens, il l’information censurée.

a largement contribué à l’émer- Le Japon est l’État le plus endetté au monde : 223 % de son PIB. On note

gence chinoise. Son modèle de un essoufflement de certaines de ses entreprises, notamment auto-

développement en « vol d’oies mobiles. Par son lien très fort avec l’économie américaine, il a été
Une rue de Shanghaï.
sauvages » passe par plusieurs frappé de plein fouet par la crise depuis 2008. La concurrence de la

cycles économiques qui ont été suivis par les NPIA (Corée du Sud, Chine se fait de plus en plus sentir. Son modèle social est aussi

Taïwan, Singapour, Hong Kong) et qui s’amorcent pour les « bébés contesté par certains jeunes et on note un fort taux de suicide. Avec

tigres », comme les Philippines ou le Vietnam. L’État japonais a sou- un très faible taux de fécondité (1,4 enfant par femme), le vieillisse-

tenu cette croissance, grâce à l’action du METI (anciennement MITI), ment s’accélère. Le Japon risque de perdre un million d’habitants par

le ministère de l’Économie du Commerce et de l’Industrie. L’image an vers 2020, d’autant plus qu’il reste fermé à l’immigration pour des

du Japon urbain, de la mégalopole, avec pour centre la mégapole de raisons culturelles. Le Japon connaît aussi une perte de confiance dans

Tokyo, ville mondiale de 29 millions d’habitants, est un modèle pour l’infaillibilité de son modèle, comme l’ont montré en 2011 la catas-

la mégalopole en formation sur la côte orientale de la Chine. trophe de Fukushima et sa gestion. 

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
La Chine a commencé son décollage en 1978 lorsque le gouvernement
décida de créer quatre zones économiques spéciales (ZES). Elles se
sont ensuite multipliées. Dans tous ces choix, l’État apparaît comme
l’acteur principal car le système politique reste communiste. Il a ce- CINQ ARTICLES DU MONDE À CONSULTER
pendant favorisé l’émergence d’une bourgeoisie d’affaires qui profite
• Le Japon a fait du vieillissement un moteur du renouveau de
de la croissance. Les choix qui ont été faits conduisent à l’extraversion sa croissance p. 88
économique de la Chine et à l’émergence de sa façade maritime, qui (Romain Geiss, Le Monde daté du 08.04. 2008)
est devenue une interface majeure de l’espace mondial. • Aux marches de la Chine, une coalition de révoltés p. 89
(Brice Pedroletti, Le Monde daté du 04.10.2014)
Entre Chine et Japon, la rivalité n’est pas seulement économique. Les • Tokyo s’inquiète de la puissance militaire chinoise p. 90
deux pays se sont opposés durant une guerre qui a duré de 1937 à 1945. Ils (Philippe Mesmer, Le Monde daté du 01.08.2012)
ont ensuite appartenu à deux blocs différents pendant la guerre froide. • Le yuan chinois s’impose sur la scène internationale p. 91
(Marie Charrel, Le Monde daté du 11.10.2013)
Il existe aussi un contentieux territorial concernant les îles Senkaku en
• Le Japon reste la troisième économie de la planète p. 92
mer de Chine, appartenant au Japon et revendiquées par la Chine, à qui (Marie Charrel, Le Monde daté du 04.01.2018)
elles apporteraient une zone économique exclusive (ZEE) plus large.

LES VILLES CLÉS DE LA CHINE


PÉKIN (OU BEIJING) nom signifiant d’ailleurs « sur MACAO regroupe 32 millions d’habitants, ce
Capitale de la République popu- la mer ». C’est la capitale écono- Ancienne colonie portugaise ré- qui lui vaut parfois d’être qualifiée
laire de Chine, située au nord du mique de la Chine. Elle a accueilli trocédée à la Chine en 1999, elle de plus grande ville du monde, bien
pays, c’est le centre politique et en 2010 l’Exposition universelle. bénéficie du statut de RAS, qui lui que sa population intra-muros ne
culturel du pays. Avec 18 millions a permis de développer une floris- soit que de 5 millions d’habitants.
HONG KONG
d’habitants, c’est la deuxième Ville de 7 millions d’habitants, sante industrie du jeu. CANTON
ville chinoise. Elle a accueilli les ancienne colonie britannique ré- CHONGQING Troisième ville la plus peuplée du
Jeux olympiques en 2008. trocédée à la Chine en 1997, elle pays (11 millions d’habitants), en
Ville portuaire fluviale située dans
SHANGHAÏ bénéficie du statut de « région la région du Sichuan, elle a connu situation littorale, c’est la prin-
Avec presque 20 millions d’habi- autonome spéciale » (RAS) qui une croissance démographique cipale métropole du sud de la
tants, c’est la ville chinoise la plus lui permet d’adopter des règles, fulgurante ces dernières décennies Chine. Avec Shenzhen, elle est le
peuplée. Contrairement à Pékin, notamment économiques, diffé- grâce à l’afflux de migrants venus principal pôle de la mégalopole
elle est située sur le littoral, son rentes de celle du reste du pays. des campagnes. Son aire urbaine du delta de la rivière des Perles.

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 85


UN SUJET PAS À PAS

Étude critique de document :


À partir de ce document, montrez en quoi la Chine et le Japon
entretiennent des relations faites de concurrence et de complémentarité.
La Chine fragilise l’automobile japonaise lère mais suscitant également un débat puisque les véhicules en ques-
Après la tempête diplomatique autour des îlots Diaoyu/Senkaku, re- tion sont produits localement par des ouvriers chinois. Le mois dernier,
vendiqués à la fois par la Chine et le Japon, les constructeurs nippons le richissime homme d’affaires Chen Guangbiao a tranché en acqué-
évaluent leurs pertes sur le premier marché mondial. [...] C’est que, rant 43 autos de la marque Geely afin de les offrir aux Chinois dont le
depuis septembre, rien ne va plus en Chine pour les constructeurs ja- véhicule avait été endommagé, « pour preuve de leur patriotisme ». En-
ponais. Les ventes de Toyota ont baissé de 48,9 % en septembre, celles touré de drapeaux de la République populaire, il s’était vanté lors d’une
de Honda de 40,5 %, et celles de Nissan de 35,3 %. Selon John Zeng, di- cérémonie d’avoir dépensé 5 millions de yuans (près de 627 000 euros)
recteur des prévisions sur la région Asie-Pacifique de LMC Automotive, dans l’opération. Dans ce contexte, les constructeurs japonais ont dû
les constructeurs japonais ont manqué 110 000 ventes potentielles en ralentir les cadences de leurs chaînes de production. Nissan a fermé
septembre, soit 2 milliards de dollars (1,56 milliard d’euros) de chiffre ses usines pendant les congés entourant la fête nationale chinoise du
d’affaires, alors que les manifestations battaient leur plein dans les 1er octobre, et la production n’a repris que le 8 octobre à un rythme li-
grandes villes chinoises. « Les entreprises elles-mêmes ne peuvent
mité. Toyota, qui possède neuf sites en Chine, avait réduit de moitié sa
rien y faire puisque l’affaire est politique, tout dépend de la capacité
production début octobre avant de passer à 30 % de baisse par rapport
des deux parties à s’entendre », constate M. Zeng. Au cours de l’été, les
à son rythme normal plus tard dans le mois. [...]
photos de voitures de marques japonaises retournées et parfois en
flammes firent le tour de Weibo, le Twitter chinois, nourrissant la co- (Philippe Jacqué et Harold Thibault, Le Monde, 6 novembre 2012.)

L’analyse du sujet II. Des liens étroits


La consigne est claire et donne implicitement le plan à suivre : d’abord Mais les deux pays sont voisins et leurs économies complémentaires.
mettre en lumière les formes et les raisons de la concurrence entre la Pour le Japon, la Chine constitue à la fois un marché (pour vendre ses
Chine et le Japon, puis la nuancer en montrant que les deux pays sont voitures par exemple) et un vivier de main-d’œuvre pour la sous-trai-
aussi complémentaires dans certains domaines. tance de ses entreprises. Pour la Chine, le Japon est une source d’in-

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
vestissements et donc d’emplois. Aucun des deux n’a donc intérêt à
La problématique aller jusqu’au point de rupture. 
Pourquoi les tensions diplomatiques récurrentes entre la Chine et le
Japon ont peu de chances de dégénérer du fait de leur interdépendance Ce qu’il faut faire et ne pas faire
économique ? • Comme dans tout commentaire de document, la principale erreur
à éviter est de réciter des connaissances sans les rattacher au docu-
Le plan détaillé ment à analyser.
• Vous devez donc constamment y faire référence et appuyer cha-
I. Des relations tumultueuses cune de vos affirmations par une référence au document.
Dans cette première partie, on rappelle pourquoi le Japon et la Chine
entretiennent de longue date des relations houleuses. Celles-ci
s’expliquent par le passé militaro-impérialiste du Japon, qui a envahi AUTRES SUJETS POSSIBLES SUR CE THÈME
la Chine et y a commis de nombreux massacres au xxe siècle. Aussi
n’est-il pas étonnant de voir ressurgir des accès de nationalisme pour Composition
– Chine et Japon, deux leaders pour l’Asie ?
des raisons en apparence mineures, comme la possession de quelques – L’émergence de la Chine signifie-t-elle le déclin du Japon ?
îlots inhabités en mer de Chine.

CHIFFRES CLÉS
SUPERFICIE AGE MÉDIAN TAUX DE CHÔMAGE PART DE L’AGRICULTURE
Japon : 377 900 km2 Japon : 46,4 ans Japon : 3 % DANS LE PIB
Chine : 9 600 000 km2 Chine : 36 ans Chine : 4 % Japon : 1,3 %
Chine : 10 %
POPULATION TAUX DE FÉCONDITÉ PIB (EN MILLIONS DE $)
Japon : 126,7 millions d’habitants Japon : 1,5 enfant par femme Japon : 5 400 000 PRINCIPAL PAYS IMPORTATEUR
Chine :1,37 milliard d’habitants Chine : 1,8 enfant par femme Chine : 11 940 000 Japon : Chine
Chine : États-Unis
ESPÉRANCE DE VIE POURCENTAGE PIB/HAB (EN $)
À LA NAISSANCE DE LA POPULATION Japon : 42 700 NOMBRE DE VOITURES
Japon : 84 ans URBAINE Chine : 17 000 PARTICULIÈRES POUR 1000
Chine : 76 ans Japon : 92 % HABITANTS
Chine : 58 % DETTE PUBLIQUE EN % DU PIB Japon : 454
Japon : 223 % Chine : 34
Chine : 43 %

86 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


UN SUJET PAS À PAS

Composition :
Japon et Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales.
L’analyse du sujet II. Deux puissances aux ambitions mondiales
Le sujet reprend exactement l’intitulé du programme. Il s’agit donc Le Japon : une grande puissance qui demeure incomplète. Un géant
de se livrer à une comparaison d’ordre principalement géopolitique économique qui demeure un nain géopolitique.
entre la Chine et le Japon. La formulation du sujet met l’accent sur La Chine : une ascension fulgurante. Un rattrapage rapide : améliora-
l’importance des variations d’échelles dans cette comparaison, tion de l’armée, poids économique croissant.
puisqu’elle demande d’analyser leur concurrence à l’échelle régionale III. Deux puissances fragiles ?
et leurs ambitions à l’échelle mondiale. Les deux aspects sont bien sûr Les défis du Japon : gérer le vieillissement de sa population.
liés, mais chacun possède ses logiques propres. La nécessaire coopération sino-japonaise : les deux voisins ont tout
intérêt à s’entendre plutôt qu’à s’affronter. 
Synthèse du cours pour une composition
I. Deux États en concurrence pour le leadership en Asie orientale
Le Japon, une puissance ancienne qui cherche à maintenir son rang : les « Pour la première fois dans l’histoire, Japon et Chine
ressorts du miracle japonais et ses difficultés depuis les années 1990. sont simultanément puissances régionales. »
La Chine, une puissance émergente ambitieuse : les causes et les (Claude Meyer)
manifestations de l’émergence chinoise.

Les îlots Senkaku


(appartenant au Japon
mais revendiqués depuis les
années 1960 par la Chine) :
un bon exemple de la concurrence

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
acharnée entre Chine et Japon.

Ce qu’il faut faire et ne


pas faire
• Face à un tel sujet, il faut
en premier lieu dégager
une problématique qui
parvienne à concilier en
une seule question les en-
jeux soulevés par les deux
échelles d’analyse du sujet.
• Ne pas surinterpréter le PIB
brut : le PIB par habitant rela-
tivise l’égalité économique ap-
parente entre Chine et Japon.

ZOOM SUR…
Les trois Chine Chine intérieure : PIB (EN MILLIONS DE YUANS) PART DANS LES IMPORTATIONS
590 000 000 (48 %) Chine littorale : 4 500 000 (57 %) Chine littorale : 91 %
SUPERFICIE Chine de l’Ouest :
Chine littorale : Chine intérieure : 2 732 000 (36 %) Chine intérieure : 7 %
130 000 000 (11 %) Chine de l’Ouest : 507 000 (7 %) Chine de l’Ouest : 2 %
1 300 000 km2 (14 %)
Chine intérieure : DENSITÉ CAPITAUX ÉTRANGERS PIB PAR HABITANT
2 900 000 km2 (30 %) Chine littorale : 388 hab./km2 Chine littorale : 85 % (EN YUANS PAR HABITANT)
Chine de l’Ouest : Chine intérieure : 203 hab./km2 Chine intérieure : 14 % Chine littorale : 8 844
5 400 000 km2 (56 %) Chine de l’Ouest : 21 hab./km2 Chine de l’Ouest : 1 % Chine intérieure : 4 637
POPULATION MINORITÉS ETHNIQUES PART DANS LES EXPORTATIONS Chine de l’Ouest :3 896
Chine littorale : Chine littorale : 28 % Chine littorale : 89 %
503 000 000 (41 %) Chine intérieure : 18 % Chine intérieure : 9 %
Chine de l’Ouest : 54 % Chine de l’Ouest : 2 %

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 87


LES ARTICLES DU

Le Japon a fait du vieillissement un moteur du


renouveau de sa croissance
L’ouverture du marché du travail aux seniors, l’orientation de l’innovation technologique
vers les besoins des personnes âgées, ont remodelé le modèle économique nippon.

La France, entend-on souvent, est condamnée à voir sa population (santé et sciences du vivant, robotique, technologies de l’information
vieillir. « Condamnée », c’est bien le mot ! Car sur un plan personnel, et de la communication, etc.), ouvrant des débouchés estimés à plus
la vieillesse est aujourd’hui souvent vécue comme une relégation, une de 1 400 milliards d’euros.
véritable damnation ; et, d’un point de vue collectif, elle est de plus en Tirée par l’innovation, la croissance nippone repose désormais sur
plus perçue comme un poids pour la croissance, un handicap pour un cycle vertueux : spécialisation internationale favorable, excédents
la compétitivité, voire une menace pour la pérennisation de notre commerciaux (notamment vis-à-vis de la Chine), hausse de la profi-
modèle social. Or cela n’est pas une fatalité, mais un choix implicite tabilité et, avec retard, amélioration du pouvoir d’achat des ménages.
qui n’a que des inconvénients. Ailleurs dans le monde, d’autres pays D’une faiblesse apparente, le Japon a fait une force. Les différentes po-
en ont une vision plus optimiste : en adoptant très tôt une attitude litiques collaboratives public-privé mises en œuvre, d’abord destinées
offensive, le Japon est ainsi en passe de faire du vieillissement l’un à accompagner le vieillissement, se sont finalement révélées tout aussi
des principaux moteurs de sa croissance. Cette profonde mutation du efficaces pour en tirer parti. Elles ont permis, grâce aux fruits d’une
modèle nippon, masquée par la délicate sortie de la crise déflationniste croissance revitalisée (+ 2,4 % en 2006, + 2 % en 2007, + 3,5 % en rythme
dans laquelle le Japon s’était enlisé depuis 1991, est restée pratique- annuel au dernier trimestre 2007, malgré un manque à croître lié au
ment inaperçue en France. Elle n’en est pas moins spectaculaire. vieillissement estimé à 0,7 point par an) et à une meilleure gestion
Premier chantier, la redynamisation du marché du travail. Afin de de la dépense publique (– 7 % en 2006), de maintenir les budgets
compenser la baisse du nombre de travailleurs et de maximiser le dévolus à la protection sociale, pour financer les retraites et mieux

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
taux d’emploi de sa population active, le Japon a fait le choix d’une accompagner la dépendance.
stratégie intégrée des âges, mêlant public et privé. L’Archipel a ainsi Si le défi n’est pas partout relevé, l’exemple nippon apporte la preuve
renforcé l’employabilité de ses ressources humaines (notamment qu’il n’y a pas de fatalisme au vieillissement pour qui se donne les
des seniors) par des politiques actives de formation et d’emploi : moyens d’en écarter les menaces et de savoir en saisir les opportuni-
mobilité géographique et professionnelle, rythmes et schémas de tés. La France pourrait donc utilement tirer profit des orientations
travail repensés, modèle d’emploi sans limite d’âge, etc. En privilégiant prometteuses suivies par le Japon, qui sont autant de pistes pour
le droit au travail sur le partage de l’emploi, ces mesures, pratiquées l’agenda social prévu cette année (nouvelle réforme des retraites,
par 83 % des entreprises japonaises contre seulement 7 % en France, maximisation du taux d’emploi des seniors, plan Alzheimer). Il en va
ont présidé au développement d’une culture de vieillissement actif, certes de la compétitivité future de notre économie, mais également
plébiscitée par 82 % des baby-boomers nippons. Si bien que l’âge de la pérennisation de notre modèle de société. Un modèle dans lequel
médian de retrait effectif du marché du travail y est de 68 ans contre les personnes âgées devraient pouvoir regagner non seulement toute
seulement 58 ans en France. leur place, mais aussi tout le respect qu’elles méritent. 
Second chantier, la révision de la gestion et de l’allocation des capitaux.
Le vieillissement inverse la tendance à l’épargne et transforme les Romain Geiss, Le Monde daté du 08.04.2008
besoins des ménages. Si une plus forte consommation dynamise la
croissance, elle amenuise d’autant le stock disponible pour l’investis-
sement. Afin de maintenir la contribution du capital à la croissance, POURQUOI CET ARTICLE ?
l’effort a été aussi quantitatif, en attirant davantage d’investissements
étrangers (+ 22 % par rapport à 2002), que qualitatif, en réallouant Le vieillissement de la société japonaise est souvent présenté, à juste
les fonds sous gestion privée (en orientant les business angels) ou titre, comme l’un des principaux handicaps du pays, qui pourrait
à l’avenir lui valoir de graves difficultés. Mais c’est oublier qu’il est
publique (en privatisant la poste) et en soutenant l’efficacité opéra- d’abord le symptôme de la réussite japonaise : s’il y a beaucoup de
tionnelle des entreprises (réforme des établissements publics, des seniors au Japon, c’est certes parce qu’on y fait peu d’enfants, mais
réglementations sur les faillites et les fusions-acquisitions). aussi parce qu’on y vit bien, longtemps et en bonne santé.
Enfin, troisième chantier, le soutien massif à l’innovation. Les pouvoirs Prenant le contre-pied des analyses pessimistes annonçant le déclin
japonais, cet article montre comment le vieillissement de la popu-
publics nippons ont vigoureusement soutenu la recherche et le déve-
lation peut être transformé en force, pour peu qu’on l’anticipe. Elle
loppement (R & D) – 3,6 % du PIB japonais contre seulement 2,1 % en stimule notamment l’innovation : ce n’est pas un hasard si le Japon,
France –, y compris pendant les années de crise, et ont cherché, avec pays vieillissant, est aussi le leader mondial de la robotique, qui peut
la complicité des universités et des entreprises, à en maximiser les notamment servir à assister les personnes âgées dans leur vie quo-
tidienne. Par ailleurs, les personnes âgées constituent un marché
retombées : en cinq ans, 10 000 entreprises et 250 universités se sont
solvable qui peut offrir des opportunités économiques nouvelles.
mises en réseau autour de plusieurs des enjeux-clés du vieillissement

88 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


LES ARTICLES DU

Aux marches de la Chine, une coalition de révoltés


En bloquant les rues de Hong Kong, les étudiants hongkongais ont démocratie à l’occidentale et la défense coûte que coûte par le parti de
lancé un mouvement de désobéissance civile qui, par ses slogans et son son monopole sur le pouvoir. À Taipei, mais aussi à Hong Kong, tout
énergie, fait écho aux deux mois de manifestations qui ont paralysé aurait pu être différent si le successeur de Hu Jintao avait par exemple
la Chine en 1989, sans toutefois courir le risque d’une répression dans libéré Liu Xiaobo, le Prix Nobel emprisonné.
le sang, politiquement intenable. Pékin est parvenu à braquer une Au lieu de cela, la nouvelle présidence a déployé contre la société civile
grande partie de la population de la Région administrative spéciale en une brutalité inouïe, s’acharnant sur juristes, avocats, blogueurs et
déniant à ses 7 millions d’habitants un suffrage universel authentique. universitaires. Cette chasse aux sorcières a profondément indigné
Nulle part ailleurs, cette confrontation, inimaginable il y a peu, à Hong Kong, premier observatoire des droits de l’homme en Chine.
est surveillée avec plus d’attention qu’à Taïwan, où là aussi des Au-delà des problèmes hérités de longue date, notamment dans les
étudiants ont, en mars, réussi l’exploit d’occuper le Parlement lors régions autonomes du Xinjiang et du Tibet, cette ligne dure a un peu
de la « révolution des tournesols » et d’imposer le principe d’une plus aliéné ces quatre populations.
supervision citoyenne des accords avec la Chine. Jeune démocratie Cette crise sur plusieurs fronts rappelle que la question de la démo-
souveraine, Taïwan est suspendue au statu quo fragile d'« une seule cratie et du système politique est un abcès de fixation dans la Chine
Chine » – non-indépendance et non-réunification – et à la fameuse d’aujourd’hui. Le vrai-faux suffrage universel proposé par Pékin aux
formule que Pékin souhaite lui voir appliquer in fine – « un pays, deux Hongkongais reflète l’aversion du pouvoir communiste à laisser se
systèmes » –, justement expérimenté à Hong Kong. développer à Hong Kong un régime de partis et un système électoral.
À une autre extrémité de la planète chinoise, l’immense Xinjiang, aux Comme en Chine, il s’agit de créer une démocratie de façade, tout en
confins de l’Asie centrale, est en proie à une guerre civile larvée. Les contrôlant le mécanisme de l’intérieur. Pour le reste, Pékin invoque
conflits meurtriers se multiplient, tandis que des groupes d’inspiration le « rêve chinois », le grand projet nationaliste de Xi Jinping, comme
djihadiste menacent le reste de la Chine. Loin de jouer l’apaisement, s’il s’agissait d’une formule magique.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Pékin a condamné à perpétuité pour séparatisme, le 23 septembre, Sa capacité à rassembler est une illusion. « Les conflits qui ont
l’intellectuel ouïgour laïque et modéré Ilham Tohti, provoquant la émaillé l’histoire récente, loin d’aboutir à l’abolition de la spécificité
consternation. Si le Tibet voisin, qui a connu en 2008 un soulèvement de Hong Kong, ont, dans une certaine mesure, renforcé son identité
généralisé des populations les plus exposées à l’influence chinoise, politique et sa volonté de la défendre », note Jean-Philippe Béja dans
puis une vague sans précédent d’immolations, connaît une accalmie, « Hong Kong prend le large », du numéro d’août-septembre de la
la question de l’après - dalaï-lama n’y est en rien résolue. revue Critique. À Taïwan, le pendule politique va sans doute ramener
Ces quatre territoires obéissent à deux dynamiques différentes : au pouvoir en 2016 les indépendantistes. Au Tibet, la perspective
Taïwan et Hong Kong se considèrent comme étant à l’avant-garde de la que le dalaï-lama, en exil, disparaisse sans revenir sur sa terre natale
modernité politique chinoise et paniquent devant un État-parti liber- épouvante les Tibétains.
ticide, allié aux puissances de l’argent – les oligarques de Hong Kong et Dernier défi, celui venu de l’intérieur de la Chine : si la société civile
Taïwan et aussi les multinationales. Le Xinjiang et le Tibet sont poussés chinoise semble « sonnée » par la répression de ces derniers mois, elle
dans leurs derniers retranchements religieux et communautaires par se nourrit de ce qui se passe à Hong Kong et Taïwan, dont la maturité
un processus de modernisation coercitif et inéquitable. citoyenne est un modèle. Peut-être serait-il temps que les dirigeants
Alors que Hongkongais et Taïwanais défendent des droits et des du Parti communiste apprennent à composer et à négocier en cas de
libertés plus avancés que le reste des Chinois, Tibétains et Ouïgours crise majeure.
en réclament simplement autant que les Han, l’ethnie chinoise ma-
joritaire, ainsi que l’assurance réelle d’être protégés de la sinisation. Brice Pedroletti, Le Monde daté du 04.10.2014
Pourtant d’ethnie han, Taïwanais et Hongkongais sont attachés à
une identité culturelle et une histoire distinctes de celles des Chinois
du continent, qu’ils rejettent en bloc. La Chine est paradoxalement
POURQUOI CET ARTICLE ?
confrontée à de sérieuses dislocations sur son territoire, alors qu’elle Cet article revient sur l’une des principales faiblesses de la puissance
fanfaronne à l’extérieur. chinoise. Si le pays a su se hisser aux toutes premières marches du
podium économique mondial, il n’est en revanche pas parvenu à
rassurer ses voisins sur son pacifisme, et surtout, une partie de ses
Chasse aux sorcières citoyens défient ouvertement son autorité. L’avenir de la Chine dé-
Cette coalition de mécontents aux marches de l’empire dit bien pendra vraisemblablement de sa capacité à gérer ces contestations
des choses sur la Chine du président Xi Jinping. Elle met au défi un internes en faisant preuve de plus de souplesse à l’égard des reven-
dications autonomistes de ses marges. La liberté économique doit
« modèle chinois » qui, sous l’impulsion de ce gardien du « temple
ainsi faire place aussi à une dose de liberté politique.
communiste », se construit jusque dans la caricature sur le déni de la

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 89


LES ARTICLES DU

Tokyo s’inquiète de la puissance militaire chinoise


Les îles Senkaku provoquent de nouvelles dissensions entre le Japon et la Chine.

La Chine occupe une place importante dans l’édition 2012 du Livre Éviter l’affaire d’État
blanc sur la défense du Japon, publié mardi 31 juillet, au moment Suivant l’initiative de M. Ishihara, le gouvernement a indiqué qu’il
même où Tokyo et Pékin se lancent dans des surenchères verbales pourrait lui aussi se porter acquéreur des Senkaku. Hiroyuki Ku-
et des gesticulations au sujet d’îles disputées. Le document de près rihara, membre de la fratrie propriétaire, a fait savoir le 20 juillet
de 500 pages détaille les grands principes de la politique nippone que la priorité serait donnée à Tokyo pour éviter de « susciter des
de défense dans un contexte marqué par la priorité accordée par incompréhensions en en faisant une affaire d’État » qui pourrait
les Américains à la zone Asie-Pacifique ou encore le changement alimenter les tensions.
de pouvoir en Corée du Nord. Dans l’attente, la ville de Tokyo a financé une page de publicité
Il s’attarde particulièrement sur la Chine pour rappeler que ses dans l’édition du 27 juillet du Wall Street Journal. Titrée « Au peuple
dépenses militaires auraient été « multipliées par 30 en 24 ans ». américain », elle évoque la pression exercée par la Chine sur les
Pékin se voit reprocher ses initiatives militaires. «  Ajoutées au Senkaku. La publicité affirme qu’une « défaillance dans le soutien
manque de transparence dans des affaires de défense et les ques- aux nations asiatiques confrontées à la Chine pourrait se traduire
tions de sécurité, précise le document, elles suscitent une inquiétude pour les États-Unis par la perte de la totalité du Pacifique ».
au niveau régional et pour la communauté internationale, Japon Tout cela ne laisse pas insensible Pékin, qui critique l’opération
compris. » conduite par M. Ishihara. Les 11 et 12 juillet, des patrouilleurs
Dans le même temps, Tokyo s’interroge sur les relations entre chinois et japonais se sont retrouvés à proximité des îles, les uns
l’Armée populaire de libération et le Parti communiste chinois au invitant les autres à quitter leurs eaux territoriales. Une rencontre
pouvoir, décrites comme « de plus en plus complexes ». « L’armée entre les responsables de la diplomatie des deux pays à Phnom

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
se modernise et se professionnalise, explique Yasuhisa Ishizuka, Penh, le 12 juillet, n’a pas permis de trouver un compromis.
conseiller au ministère de la défense, ce qui se traduit par une évo- Et quand le premier ministre japonais, Yoshihiko Noda, a évoqué,
lution de sa relation avec le parti. » Mais, en raison d’informations le 27 juillet, l’engagement des forces d’autodéfense en cas d’«
contradictoires, il reste difficile de déterminer l’influence exacte activités illégales  » sur le territoire national, «  y compris les
de l’armée dans les processus de décision. Senkaku  », le porte-parole du ministère chinois des affaires
Ces observations interviennent alors que la question des îles étrangères, Hong Lei, a qualifié ces propos de « remarques hau-
appelées Senkaku au Japon – qui les administre – et Diaoyu en tement irresponsables ». 
Chine et à Taïwan – qui les revendique – revient sur le devant de
la scène. Le contentieux, qui date du début des années 1970, est Philippe Mesmer, Le Monde daté du 01.08.2012
accentué par le fait que la zone pourrait aussi recéler des réserves
pétrolières et gazières.
En septembre 2010, la rivalité avait déjà été exacerbée par l’arrai-
sonnement d’un chalutier chinois par le Japon à proximité de ces POURQUOI CET ARTICLE ?
îles. Elle a été une nouvelle fois aiguisée en avril, quand le très na-
L’année 2012 a vu les relations sino-japonaises se dégrader brutale-
tionaliste gouverneur de Tokyo, Shintaro Ishihara, a annoncé que ment à propos de la souveraineté de quelques îlots, en apparence
sa ville négociait leur acquisition pour, selon lui, « les protéger ». sans importance. Derrière cette brusque montée de tensions, se
cache la rivalité de plus en plus ouverte entre deux puissances, qui
Sur les cinq principales îles Senkaku, l’une appartient à l’État,
prétendent toutes deux au statut de leader de l’Asie. Tandis que le
les quatre autres aux Kurihara, famille de riches propriétaires Japon bénéficie d’une prospérité déjà ancienne et d’une stature in-
terriens du département de Saitama, au nord de Tokyo. Elle les a ternationale reconnue, la Chine mise sur sa taille et sa fulgurante
acquises au début des années 1970 auprès des Kago. Cette famille ascension économique pour détrôner Tokyo.
Cet article illustre les inquiétudes japonaises face à l’émergence
originaire de Fukuoka (île de Kyushu) y a développé à la fin du chinoise, en rendant compte d’un récent rapport du gouvernement
XIXe siècle – le Japon les avait intégrées à son territoire en janvier nippon, relatif à la montée en puissance de l’armement chinois. Le
1895 après avoir constaté qu’elles étaient désertes – une activité Japon, qui s’est depuis la Seconde Guerre mondiale imposé une po-
litique pacifiste, ne possède pas officiellement d’armée (mais des
de transformation de la bonite qui employa jusqu’à 200 ouvriers.
« forces d’autodéfense ») et se refuse à développer une arme nu-
Elle en était devenue propriétaire en 1932. L’entreprise fit faillite cléaire. Mais tous ces dogmes sont remis en cause par la course à
en 1940. l’armement à laquelle se livre le voisin chinois, qui inquiète en plus
haut lieu à Tokyo, et pousse certains à demander au gouvernement
Depuis 2002, le ministère de la gestion publique en loue trois pour
de réagir.
l’entraînement des forces américaines.

90 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


LES ARTICLES DU

Le yuan chinois s’impose sur la scène internationale


Nouvelle étape pour le renminbi : un accord d’échange de devises signé entre
la Banque populaire de Chine et la BCE.

Le yuan détrônera-t-il un jour le dollar ? La devise chinoise vient en progressive de la devise chinoise, les investisseurs se sont, au début,
tout cas de franchir une nouvelle étape dans cette direction. Jeudi rués sur ces titres. Mais depuis qu’ils se sont aperçus que les finances
10 octobre, la Banque centrale européenne (BCE) et la Banque popu- des entreprises chinoises manquent parfois de transparence, leur
laire de Chine (PBoC) ont signé un accord de swap de devises. enthousiasme est retombé…
Un peu technique, mais l’objectif est simple : faciliter les échanges
commerciaux en yuans entre la zone euro et la Chine, en permettant Preuve qu’en la matière, le chemin à parcourir sera encore long. « Les
aux banques européennes d’accéder à 350 milliards de yuans (42 mil- marchés financiers chinois d'actions et d'obligations sont encore trop
liards d’euros), et aux banques chinoises à 45 milliards d’euros. Des petits et opaques », analyse Claude Meyer. « Ils n’offrent pas assez
sommes que les établissements pourront mettre à disposition de d’opportunités de placements aux investisseurs non résidents », ajoute
leurs clients entrepreneurs. « C’est le troisième plus gros accord du Philippe Waechter.
genre signé par la PBoC », se réjouit-on chez Europlace, l’association Ceux-ci doivent encore obtenir une licence du gouvernement avant de
de promotion de la place de Paris. pouvoir entrer sur les Bourses de Shanghai et Shenzen, et ne peuvent
Cette « ligne de swap » témoigne surtout de la volonté des autorités y placer que des montants limités à 2 ou 3 milliards de dollars (1,5  à
chinoises d’internationaliser leur devise. « Elles rêvent de voir le yuan 2,2 milliards d’euros). « Pékin redoute qu’une libéralisation trop rapide
prendre un poids aussi conséquent que le dollar dans les échanges entraîne des mouvements de capitaux spéculatifs, comme ceux parfois
internationaux », commente Philippe Waechter, économiste chez observés sur les Bourses de São Paulo ou Bombay », détaille Bei Xu.
Natixis AM. « Et elles mettent tout en œuvre pour y parvenir. » Surtout, le yuan ne pourra devenir une monnaie de référence que
Leurs efforts portent déjà leurs fruits. Les banques centrales des pays lorsqu’il sera pleinement convertible.
émergents (Chili, Nigeria, Thaïlande…) commencent ainsi à utiliser Pragmatique, le pays a prévu de tester une telle mesure dans la zone

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
le yuan pour diversifier leurs réserves de change. « C’est une façon de de libre-échange de Shanghai, un petit territoire de 29 km2 inauguré
réduire leur dépendance au dollar tout en renforçant leurs liens avec le 29 septembre. Un laboratoire grandeur nature où diverses réformes
la Chine », décrypte Claude Meyer, spécialiste de l’Asie à Sciences Po. d’ouverture, telles que la libéralisation des taux d’intérêts, seront
Selon la Banque des règlements internationaux, le yuan est également expérimentées dès janvier 2014. « Le projet est encore très flou, car il
entré en septembre dans le club des dix monnaies les plus échangées semble difficile de libéraliser cette zone sans étendre ces mesures au
au monde. En 2004, elle n’était qu’à la trente-cinquième place. reste de la Chine », nuance Bei Xu.
Une progression étonnante pour une devise qui n’est encore que Dans tous les cas, l’ascension du yuan dépendra aussi de l’évolution
très partiellement convertible. Contrairement aux autres monnaies, du dollar. « Tant que le pays d’Obama sera la première puissance fi-
dont le cours varie en fonction de l’offre et de la demande, celui du nancière, le billet vert restera la monnaie de référence aux yeux des
yuan est en effet piloté au jour le jour par la PBoC, avec des variations investisseurs », commente Claude Meyer. Selon lui, le basculement
maximales de 1 %. n’interviendra pas avant dix ou quinze ans. Mais les États-Unis n’ont
Pékin a commencé à assouplir sa position au milieu des années 2000. pas dit leur dernier mot…
Dès 2005, les autorités chinoises ont indexé le yuan non plus sur
le dollar, mais sur un panier de devises plus larges. Depuis, elles le Marie Charrel, Le Monde daté du 11.10.2013
laissent s’apprécier très lentement.
Mais le premier changement majeur est intervenu en 2010, lorsque le
gouvernement a autorisé les entreprises à utiliser la devise pour les
règlements des importations et des exportations, jusque-là surtout POURQUOI CET ARTICLE ?
payées en dollar. Aujourd’hui, 16 % du commerce extérieur chinois
Longtemps cible de critiques de la part des Occidentaux du fait de
sont libellés en yuans. Selon HSBC, cette part devrait grimper à 30 % sa sous-évaluation, par les autorités chinoises, destinée à soutenir
d’ici à 2018. les exportations du pays en en baissant artificiellement le prix, le
En parallèle, le pays a fait de Hong Kong un centre financier offshore yuan est aujourd’hui à la source d’un nouveau type d’inquiétudes.
de promotion de la devise chinoise. En 2010, la PBoC y a autorisé Compte tenu du poids économique croissant de la Chine, on ne
peut en effet que s’interroger sur la possibilité de voir la monnaie
une filiale de la Bank of China (majoritairement détenue par l’État) à
chinoise s’imposer comme la devise de référence dans les échanges
piloter depuis l’île l’offre de yuans à l’international. « C’est aujourd’hui internationaux au xxie siècle, succédant ainsi au dollar, qui avait lui-
l’une des principales sources de devises chinoises pour les banques même détrôné la livre sterling, dominante au xixe siècle. Si certains
internationales », explique Bei Xu, économiste chez Natixis. signaux tendent à confirmer cette tendance, on en est cependant en-
C’est aussi à Hong Kong que certaines entreprises chinoises sont core très loin. À moyen terme, il semble peu probable que le dollar
perde sa prédominance, mais un rééquilibrage en faveur du yuan,
désormais autorisées à émettre des obligations libellées en yuans
possiblement au détriment de l’euro, n’est pas inenvisageable.
pour se financer. Voyant là une façon de profiter de l’appréciation

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales 91


LES ARTICLES DU

Le Japon reste la troisième économie de la planète


Malgré ses faiblesses, l’Archipel, qui peine à tourner définitivement la page de la défla-
tion, ne devrait pas être détrôné avant 2022.

La croissance de son économie fait pâle figure à côté de celle En outre, le faible taux de chômage masque la précarisation du
de son voisin chinois. Et pourtant : cette année encore, le Japon marché du travail, où foisonnent les postes à temps partiel et
devrait conserver sa place de troisième puissance économique peu rémunérés. Le développement de ces emplois de mauvaise
mondiale, selon le classement publié, le 26 décembre, par le Centre qualité pèse sur l’évolution globale des salaires. Dans les PME,
for Economics and Business Research (CEBR), un institut d’études les rémunérations sont au point mort depuis des années. Certes,
britannique. Et il ne devrait pas en être détrôné avant 2022. elles augmentent de 2 % par an depuis 2014 dans les grandes
Des prévisions qui donnent comme un satisfecit au premier entreprises, mais cela reste trop peu au regard du plein-emploi.
ministre conservateur, Shinzo Abe, porté au pouvoir en 2012 sur Trop peu, surtout, si le pays veut définitivement tourner la page
la promesse de tirer l’Archipel de la déflation où il se débat depuis de la déflation, ce cercle vicieux où la baisse des prix et des salaires
vingt ans. De fait, les derniers indicateurs sont plutôt bons. Le tire l’ensemble l’économie vers le bas.
produit intérieur brut (PIB) a progressé de 2,5 % en rythme annuel Le 26 décembre, Shinzo Abe a exhorté les entreprises à « augmen-
au troisième trimestre 2017, enregistrant son septième trimestre ter les salaires de 3 % ou plus au printemps », afin de participer à
de croissance de suite. «  Cela n’était pas arrivé depuis près de l’effort collectif. Mais même si certaines répondent à l’appel, pas
vingt ans », souligne Matthias van den Heuvel, économiste à la sûr que les prix, eux, repartent à la hausse. Les entrepreneurs, qui
banque Edmond de Rothschild, dans une note sur le sujet. ont adapté leurs stratégies commerciales à la déflation des deux
Tirées par la reprise des échanges mondiaux, les exportations de dernières décennies, peinent à changer leurs habitudes. Beaucoup

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
biens ont progressé de 7,1 % en moyenne l’an dernier, dopant la redoutent de perdre leurs clients s’ils touchent aux étiquettes…
production manufacturière et l’investissement des entreprises. En Cela complique la tâche de la BoJ. En dépit des mesures expan-
novembre 2017, la consommation des ménages a bondi de 1,7 %, sionnistes déployées depuis 2013 pour relancer le crédit, l’inves-
tandis que le taux de chômage est tombé à 2,7 % de la population tissement et les prix, l’inflation ne rejoindra pas la cible de 2 %
active, au plus bas depuis novembre 1993. «  L’économie est au qu’elle s’est fixée avant 2019 ou 2020, selon ses propres estima-
plein-emploi », a souligné Haruhiko Kuroda, le gouverneur de la tions. En attendant, les politiques monétaires et budgétaires de
Banque du Japon (BoJ), le 26 décembre. relance nourrissent la formation de bulles sur les marchés et
L’activité est également portée par les dépenses publiques mas- gonflent la dette publique, qui culmine déjà à 240 % du PIB. « Ce
sives, notamment dans les infrastructures : sur l’année fiscale 2017, n’est pas tenable : il sera très difficile d’éviter une crise future au
elles ont culminé à 28 100 milliards de yens, soit 207,9 milliards Japon », prévient Patrick Artus, économiste chez Natixis.
d’euros. Ces injections devraient diminuer ces prochains mois, si
bien que la croissance devrait retomber à 0,8 % seulement en 2018, Marie Charrel, Le Monde daté du 04.01.2018
contre 1,5 % l’an passé, selon le Fonds monétaire international.
POURQUOI CET ARTICLE ?
Faible taux de chômage
C’est dire si le pays du Soleil-Levant fait figure d’exception en La rivalité entre la Chine et le Japon pour le titre de première puis-
sance asiatique passe d’abord par l’économie. Si la Chine affiche
Asie-Pacifique, où la croissance devrait atteindre 5,4 % cette aujourd’hui des taux de croissance économique sans commune
année. Comme les autres économies avancées, il affiche un PIB mesure avec ceux beaucoup plus modestes du Japon, c’est d’abord
par habitant deux ou trois fois plus élevé que celui des pays en parce qu’elle part de beaucoup plus loin que lui. Comparée aux
autres économies développées, l’économie japonaise se porte plutôt
phase de rattrapage, comme l’Inde et la Chine, mais son potentiel bien, même si de nombreux défis, à commencer par celui du vieil-
de croissance future est plus limité. Et le vieillissement accéléré lissement, font peser des doutes sur sa solidité à long terme. Tout
l’enjeu est de savoir si le Japon sera en mesure de parvenir à tirer
de sa population n’arrange rien : la pénurie de main-d’œuvre profit de l’émergence économique chinoise malgré les rivalités
commence à se faire sentir dans nombre de secteurs. politiques qui l’opposent à Pékin.

92 Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


LE GUIDE PRATIQUE

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
LE GUIDE PRATIQUE

Méthodologie et conseils
globalement à l’ensemble de la copie. Cela veut dire que vous ne devez
négliger aucun des deux exercices mais, qu’à l’inverse, un exercice
particulièrement bien réussi peut contribuer à valoriser la copie.

La composition de géographie
Le but d’une composition est de produire un texte répondant à
une problématique liée à un sujet. Il s’agit donc d’utiliser ses
connaissances au service d’une pensée structurée en fonction de la
problématique et de la réponse que l’on compte lui apporter. Plusieurs
étapes sont nécessaires au brouillon comme au propre.
Au brouillon :
- analyser le sujet. Il faut lire le sujet et y repérer les mots-clés qu’il
faut comprendre et analyser, le cadre spatial de l’étude pour éviter un
hors-sujet et les connecteurs logiques qui aident à repérer les liens
L’épreuve d’histoire-géographie entre les différents termes du sujet ;
L’épreuve des baccalauréats ES, L et S en histoire-géographie se com- - trouver une problématique. Il s’agit d’une question principale,
pose de deux exercices. La durée de l’épreuve est de 4 heures en ES/L, parfois complétée d’une ou plusieurs questions secondaires qui lui
et de 3 heures en S ; son coefficient est de 4 en L, de 5 en ES et de 3 en S. sont liées, qui guidera toute l’étude. Dans la problématique, on doit
Le premier exercice est une composition d’histoire ou de géographie. retrouver les mots-clés du sujet, des termes qui sont importants pour
Deux sujets au choix sont proposés, mais dans la même discipline. On le thème traité et des connecteurs logiques ;
ne peut donc pas choisir entre histoire et géographie : il y a deux sujets - établir un plan. Trouver tout d’abord les trois (éventuellement
possibles en histoire ou deux sujets possibles en géographie. Le libellé deux ou quatre) grandes parties qui correspondent soit à des thèmes,

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
du sujet peut prendre des formes diverses : reprise partielle ou totale soit à des périodes. Pour les séries ES et L, il faut ensuite trouver des
d’intitulés du programme, question ou affirmation ; la problématique sous-parties pour chaque partie (deux ou trois généralement). En S,
peut être explicite ou non. compte-tenu du temps limité de l’épreuve, on peut se dispenser de
Le deuxième exercice est soit une analyse d’un ou deux documents faire des sous-parties.
soit un croquis de géographie. Pour l’étude de document, une - rédiger au brouillon l’introduction et la conclusion. L’introduction
consigne est donnée pour guider le candidat dans son étude. Un seul comporte une accroche (on commence par une idée générale, une cita-
sujet est donné, soit en histoire, soit en géographie. Pour le croquis tion ou un événement important qui permet d’entrer dans le sujet, on
de géographie, un fond de carte est fourni au candidat. définit ensuite les termes importants, on délimite son cadre spatial et
L’évaluation de ces épreuves est basée sur plusieurs points. Tout temporel), la problématique précédemment établie et une annonce du
d’abord la maîtrise d’un certain nombre de connaissances nécessaires plan. La conclusion comprend un rappel du plan, avec ses différentes
pour mener une réflexion historique ou géographique. Ensuite, la parties, une réponse (nuancée et argumentée) à la problématique et
capacité à produire un travail problématisé, structuré et argumenté. éventuellement une ouverture vers un autre aspect du sujet.
Enfin, la capacité à s’exprimer dans une langue écrite correcte témoi-
gnant d’une maîtrise suffisante du vocabulaire spécifique de l’histoire
ou de la géographie. Il n’existe pas de barème précis avec un nombre
GESTION PRÉSENTATION
de point attribué à chacun des deux exercices. La note est attribuée
DU TEMPS DE COPIE ET
CONSEILS DE RÉVISIONS ORTHOGRAPHE
Il n’existe pas de règle générale en la
matière. On peut cependant consi- Il n’y a pas de nombre de points
• Apprendre ses cours régulière- qui sont trop longues (en com- dérer qu’on peut consacrer 2h30 précis attribués au soin de la co-
ment pendant l’année : les relire paraison avec le cours) ou trop (1h45 en S) à la composition et 1h30 pie et à l’orthographe. Néanmoins,
le soir même et les apprendre courtes. Consacrez-en aux termes (1h15 en S) à l’étude de document. une copie peu lisible, sale, négligée
avant chaque évaluation. techniques et à leurs définitions. Pour la composition, cela suppose indisposera le correcteur. Par ail-
• Réviser son cours de façon pro- • Être attentif tout au long de de consacrer 1 h (45 minutes en S) leurs, il est difficile, voire impos-
blématisée : se poser des ques- l’année aux publications (presse, à faire un plan détaillé au brouillon sible pour le correcteur, de disso-
tions, chercher l’idée directrice de livres) ou aux émissions de télévi- et 1 h 30 (1 h en S) à la rédaction. cier le fond et la forme. Une copie,
chaque partie. Cela vous entraîne sion ou de radio qui se rapportent Pour l’étude de documents, on peut même brillante, est désavantagée
à problématiser et à argumenter. aux thèmes traités et qui peuvent consacrer 40 minutes (30 minutes par une lecture rendue fastidieuse
• Faire des fiches de révisions. At- vous aider à mieux comprendre en S) au travail au brouillon et 50 par la présence d’un grand nombre
tention aux fiches inutiles : celles minutes au propre. de fautes d’orthographe.

94 Le guide pratique
LE GUIDE PRATIQUE

Au propre : - rédiger au brouillon l’introduction et la conclusion. On reprendra


- rédiger le devoir. Après avoir recopié l’introduction, il faut rédiger le même schéma que pour l’introduction de la composition. On
à partir du plan sans rendre apparent les numéros de parties et il remplacera dans l’introduction la définition des termes du sujet par
faut développer les titres en faisant des phrases. Au début de chaque une présentation du document. Dans la conclusion, on veillera à faire
grande partie, prévoir quelques lignes en annonçant le thème. À la référence au document.
fin de chaque grande partie, faire une transition vers la suivante. Et Au propre :
enfin, recopier la conclusion. Ne sauter des lignes qu’entre les grandes - adopter les mêmes normes que pour une composition. Votre travail
parties, après l’introduction et avant la conclusion. Aller à la ligne sans sera néanmoins plus rapide, compte tenu du temps disponible.
sauter de ligne entre chaque sous-partie ; - rédiger chaque sous-partie en veillant à faire systématiquement
- intégrer à la copie, si vous le souhaitez, des schémas et/ ou des référence au texte, soit en le citant entre guillemets, soit en indiquant
organigrammes qui expliquent un processus géographique, mais à les numéros de lignes, soit en précisant un élément, si le document est
condition d’introduire et de commenter ces productions graphiques, une image ou une carte. Après avoir fait référence au texte, vous devez
même brièvement ; obligatoirement utiliser des connaissances précises pour l’expliquer.
- adopter une écriture lisible et un propos clair. Utilisez un langage Expliquer un document consiste à montrer en quoi il confirme ou

soutenu comportant le vocabulaire spécifique de la géographie. nuance ce que l’on sait par ailleurs. Il s’agit donc d’adopter une lecture
critique du document : Quelle est sa portée ? Quelles sont ses limites ?
Employez des phrases qui ne soient pas trop longues. Attention aux
- prêter le même soin à la correction et à la fluidité de la langue
fautes d’orthographe lexicales (mots mal orthographiés) et surtout
écrite que pour la composition.
grammaticales (accords des verbes, participes passés, etc.). Relisez-vous
attentivement en gardant le temps nécessaire pour cela avant la fin
Croquis ou schéma
de l’épreuve.
Le croquis de géographie nécessite de procéder à une analyse précise
du sujet, afin de déterminer les phénomènes que vous souhaitez
Commentaire d’un ou deux documents représenter pour y répondre.
Cette épreuve a pour objectif de construire un commentaire du ou Pour chacun des phénomènes à représenter, choisissez ensuite le type
des documents proposés. Il faut pour cela trouver un axe directeur, de figuré le plus adéquat en pensant aux difficultés que peut poser

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
un plan, et utiliser des connaissances pour expliquer le document. leur éventuelle superposition : ponctuel, linéaire ou de surface. Sauf
De même que pour la composition, au brouillon comme au propre, exception, on ne représente pas, par exemple, une ville par un figuré
plusieurs étapes sont nécessaires. de surface.
Au brouillon : Un élément important de l’évaluation d’un croquis est l’organisation
- lire la consigne avant de lire les documents, pour avoir une première de la légende : elle doit être structurée, comme un plan de composi-
idée des éléments que l’on doit y chercher ; tion, en plusieurs parties auxquelles vous donnerez des titres.
- noter les éléments de présentation du document (nature, auteur, Portez un soin particulier à la lisibilité de votre travail. Il faut pour
date, contexte, public visé) ; cela commencer par les figurés de surface (aplats de couleurs, à faire
- trouver trois (ou deux) thèmes directeurs qui permettent de au crayon de couleur), puis y superposer les figures ponctuelles et
répondre à la consigne. Surligner dans le document les parties qui linéaires (au feutre ou au stylo) et enfin ajouter quelques éléments
s’y rapportent. Si trop de parties du texte restent non surlignées, ou de nomenclature (noms de villes, de pays, de fleuves, etc.) judicieu-
bien si trop de parties sont surlignées plusieurs fois, considérez que sement choisis en fonction du sujet. Pensez à donner un titre
les thèmes choisis ne conviennent pas ; problématisé à l’ensemble.

CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE


POUR LA COMPOSITION l’introduction. Le risque étant que chaque document. Il faut au ments dont parle le document. Il
• Réciter votre cours tel quel, sans la conclusion ne réponde pas à la contraire réussir à les lier, en est important de voir si un texte
vous adapter à la problématique. problématique. montrant leurs différences ou est un témoignage sur le vif ou
• Se contenter d’une probléma- • Faire des fautes d’orthographe bien leur complémentarité. bien une analyse a posteriori.
tique qui recopie le sujet (même et de français. Parmi les plus fré- • Paraphraser le texte, c’est-à-dire POUR LE CROQUIS
s’il est précédé de « est-ce que » et quentes, on peut signaler l’emploi redire ce qu’il dit déjà, sans mettre OU LE SCHÉMA
suivi d’un « ? », ce qui ne trompe de « Dû à » en tête de phrase, alors les citations entre guillemets. Veillez toujours à ce que le cor-
personne…). qu’on n’emploie cette formule • Se contenter de mettre bout à recteur puisse avoir sous les yeux
• Ne pas citer d’exemple après qu’après avoir donné son antécé- bout des citations du texte sans votre réalisation graphique et sa
avoir donné une idée. dent… utiliser la moindre connaissance légende. Il ne faut donc jamais
• Rédiger la conclusion directe- personnelle pour les expliquer. faire cette dernière au dos du cro-
POUR LE COMMENTAIRE
ment au propre, sans l’avoir pré- • Ne pas repérer les différences quis ou du schéma, mais toujours
• S’il y a deux documents, consa-
parée au brouillon juste après entre date de rédaction, date de soit sur une feuille à part, soit à
crer une grande partie pour
publication et date des événe- côté, soit en dessous.

Le guide pratique 95
Crédits

Couverture
Coucher de soleil sur le glacier de Perito Moreno (Argentine) © nikpal/iStock

Clés de lectures d’un monde complexe


Des cartes pour comprendre le monde
p. 6 Planisphère de Mercator. DR ; p. 7 Projection de Peters DR
p. 8-9 réalisation Lézarts Création

Les dynamiques de la mondialisation


Processus, acteurs, débats
p. 14 Cargo © Rafael Ramirez Lee/ iStockphoto/ Thinkstock ;
p. 15 New York Stock Exchange © iStockphoto/ Thinkstock ; p. 16 Smartphone © iStockphoto/ Thinkstock
Mobilités, flux et réseaux
p. 24 Usine © Lifesize/ Thinkstock ; p. 25 Écran © iStockphoto/ Thinkstock ; p. 26 Foule © Hemera/ Thinkstock
Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation
p. 32 City, Londres © iStockphoto/ Thinkstock ; p. 33 Golfe persique ©Stocktrek Images/ Thinkstock ;
p. 34 Paris © iStockphoto/ Thinkstock ; p. 35 réalisation Lézarts Création © flashfilm/Digital Vision/ Thinkstock
Les espaces maritimes : approche géostratégique
p. 40 plateforme pétrolière © iStockphoto/ Thinkstock ; p. 41 Port d’Hambourg © Zoonar/ Thinkstock ;
p. 42 Pisciculture © iStockphoto/ Thinkstock ; p. 43 réalisation Lézarts Création

Dynamiques géographiques de grandes aires continentales


Le continent américain : entre tensions et intégrations régionales

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
p. 48 New York © iStockphoto/ Thinkstock ; p. 49 Guatemala © iStockphoto/ Thinkstock ;
p. 50 Frontière © iStockphoto/ Thinkstock  ; p. 51 réalisation Lézarts Création
États-Unis et Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales
p. 56 Statue de la Liberté © Digital Vision/ Thinkstock ; p. 57 Brasilia © Hemera/ Thinkstock ;
p. 58 Terre Drapeaux © Stephen Finn/ Fotolia ; p. 59 réalisation Lézarts Création © marchello74/iStock/ Thinkstock
Le continent africain face au développement et à la mondialisation
p. 64 Femme © iStockphoto/ Thinkstock ; p. 65 Afrique © Arid Ocean/ Fotolia ;
p. 66 Le Caire © Hemera/ Thinkstock ; p. 67 Camel Caravan in the Sahara Desert © wrangel/iStock/ Thinkstock
L’Asie du Sud et de l’Est : les défis de la population et de la croissance
p. 74 Tokyo © iStockphoto/ Thinkstock ; p. 75 Inondation © Stockbyte/ Thinkstock ;
p. 76 Delhi © Photodisc/ Thinkstock ; p. 77 réalisation Lézarts Création
Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales
p. 84 Trois Gorges © iStockphoto/ Thinkstock ; p. 85 Shanghai © Goodshoot/ Thinkstock ; p. 87 DR

Guide pratique
p. 93 FatCamera/iStock ; PeopleImages/iStock ; Steve Debenport/iStock ; fizkes/iStock ;
p. 94 © Purestock/ Thinkstock ; p. 95 © Istockphoto/ Thinkstock

(Les statistiques, notamment dans les colonnes « Chiffres clés », correspondent à des données 2014-2017.)

Edité par la Société Editrice du Monde – 80, boulevard Auguste Blanqui – 75013 Paris
Tél : +(33)01 57 28 20 00 – Fax : +(33) 01 57 28 21 21
Internet : www.lemonde.fr
Président du Directoire, Directeur de la Publication : Louis Dreyfus
Directeur de la rédaction : Jérôme Fenoglio
Dépôt légal : décembre 2018 - Imprimé par Aubin Imprimeur - Achevé d’imprimer : décembre 2018
Numéro hors-série réalisé par Le Monde - © Le Monde – rue des écoles 2019

Origine du papier : Allemagne (1 025 km) - Taux de fibres recyclées : 0 %


Certification : 100 % PEFC - Eutrophisation : 0,027 kg/tonne de papier

10-31-1601 / Certifié PEFC / Ce produit est issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées. / pefc-france.org
Toujours plus connectés, nous partageons chaque jour un grand nombre de données
qui, mal maîtrisées, mettent en péril nos libertés individuelles. À la MAIF, nous prenons
des engagements concrets en faveur de la protection des données personnelles
et du respect de la vie privée. Pour profiter au mieux des opportunités qu’offre l’univers
digital, nous proposons des outils pour (re)prendre en main son identité numérique
et nous nous engageons à agir pour un monde numérique résolument humain et éthique.
Découvrez toutes nos actions sur entreprise.maif.fr/numerique

MAIF - Société d’assurance mutuelle à cotisations variables - CS 90000 - Niort cedex 9. Filia-MAIF - Société anonyme au capital
de 114 337 500 € entièrement libéré - RCS Niort : B 341 672 681 - CS 20000 - 79076 Niort cedex 9. Entreprises régies par
le code des assurances.
CAHIE
S P É C I AR
L

Testez-vous
pour
le bac
GÉOGRAPHIE
71 questions
corrigées et commentées
Réviser son bac avec

Clés de lectures d’un monde complexe


Des cartes pour Question 5
Sur une carte, une flèche représentant
comprendre le monde un flux migratoire est un figuré de
 Le cours p. 6
type…
Question 1  A. linéaire.
À quel siècle a été mise au point la  B. zonal.
projection cartographique dite « de

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
 C. ponctuel.
Mercator » ?
 D. géométrique.
 A. xvie
 B. xviie Question 6
 C. xviiie Comment appelle-t-on le rapport
 D. xixe entre une distance sur la carte et cette
distance dans la réalité ?
Question 2
Une carte présentant les  A. métrique
manifestations du réchauffement  B. coefficient de réduction
climatique relève d’une approche…  C. échelle
 A. géoéconomique.  D. coefficient de miniaturisation
 B. géopolitique.
Question 7
 C. géoenvironnementale.
Comment appelle-t-on une carte
 D. géocivilisationnelle. représentant l’ensemble de la
Question 3 planète ?
Une carte présentant le niveau de  A. Un portulan
développement des différents pays
 B. Un planisphère
d’Asie relève d’une approche…
 C. Une réduction
 A. géoéconomique.
 D. Un mondographe
 B. géopolitique.
 C. géoenvironnementale. Question 8
 D. géocivilisationnelle. La projection Mercator a tendance à…
Question 4  A. Réduire la taille de l’océan
Comment appelle-t-on l’opération Pacifique
consistant à représenter sur une  B. Augmenter la taille de l’océan
surface plane le globe terrestre ? Indien
 A. planification  C. Augmenter la taille des
 B. platification continents de l’hémisphère Nord
 C. protection  D. Augmenter la taille des
 D. projection continents de l’hémisphère Sud
2
Les tests

Les dynamiques de la mondialisation


Processus, acteurs, débats Question 13
Parmi ces institutions, laquelle est
 Le cours p. 14
une ONG ?
Question 9  A. ONU
Comment qualifie-t-on un flux qui  B. Greenpeace
passe successivement par plusieurs  C. ALENA

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
types de moyens de transport ?  D. OMC
 A. pluricirculaire Question 14
 B. multiréseaux Que signifie la lettre F dans le sigle
 C. pluristructurel « FTN » ?
 D. multimodal  A. firme
 B. finance
Question 10
 C. fédération
Comment appelle-t-on les partisans  D. fusion
d’une réforme de la mondialisation ?
 A. les antimondialistes Mobilités, flux et réseaux
 B. les altermondialistes  Le cours p. 24
 C. les protomondialistes
Question 15
 D. les périmondialistes
Que signifie la lettre E dans le sigle
Question 11 « IDE » ?
Parmi ces institutions, laquelle n’est  A. extérieur
pas une OIG ?  B. échange
 A. FMI  C. économie
 D. étranger
 B. OTAN
 C. CSA Question 16
 D. UNICEF Les diasporas sont le résultat des
flux…
Question 12  A. économiques.
Que signifie la lettre N dans le sigle  B. immatériels.
« ONG » ?  C. migratoires.
 A. national  D. matériels.
 B. naturel Question 17
 C. numérique Parmi ces institutions, laquelle n’a
 D. non pas son siège à Genève ?
3
Réviser son bac avec

 A. OMS Question 22
 B. OMC Parmi ces villes, laquelle n’appartient
 C. OIT pas à la mégalopole européenne ?
 D. UNESCO  A. Londres
Question 18  B. Milan
Les IDE sont des flux…  C. Bordeaux
 A. financiers.  D. Bruxelles
 B. illicites. Question 23

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
 C. migratoires. Que signifie la lettre B dans le sigle
 D. matériels. « CBD » ?
Question 19  A. Brexit
Parmi ces pays, lequel a une forte  B. Base
tradition d’émigration ?  C. Business
 A. les États-Unis  D. brésilien
 B. la France
Question 24
 C. la Suisse
Comment s’appelle le quartier
 D. le Liban
d’affaires historique de Londres ?
Question 20
 A. Buckingham
Quel est le premier port européen
 B. Canary Wharf
pour le trafic de conteneurs ?
 C. Piccadilly
 A. Liverpool
 D. La City
 B. Le Havre
 C. Rotterdam Question 25
 D. Naples Que signifie la lettre A dans le sigle
« PMA » ?
Des territoires  A. avancés
inégalement intégrés à la  B. adaptés
mondialisation  C. alternatifs
 Le cours p. 32  D. américains

Question 21 Question 26
Que signifie la lettre A dans le sigle Parmi ces pays, lequel n’est pas un
« AMM » ? pays du Sud ?
 A. articulation  A. l’Inde
 B. anticipation  B. la Libye
 C. alternative  C. Madagascar
 D. archipel  D. la Corée du Sud
4
Les tests

Les espaces maritimes :  C. le Royaume-Uni


 D. les États-Unis
approche géostratégique
 Le cours p. 40 Question 32
Parmi ces ports, lequel n’est pas situé
Question 27 en Chine ?
Que signifie le premier E dans le sigle  A. Shanghai
« ZEE » ?
 B. Ningbo
 A. écologique  C. Singapour
 B. économique  D. Tianjin

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
 C. extérieure
Question 33
 D. étendue
Le canal de Suez met en contact la
Question 28 Méditerranée et…
Sur quelle distance à partir du littoral  A. La mer Rouge
s’étend une ZEE ?  B. La mer Noire
 A. 20 milles marins  C. La mer Morte
 B. 200 milles marins  D. La mer d’Aral
 C. 2 000 milles marins
Question 34
 D. 20 000 milles marins
Quel pays est séparé du Yémen par le
Question 29 détroit de Bab el-Mandeb ?
Parmi ces pays, lequel n’est pas  A. Iran
riverain de l’océan Arctique ?  B. Émirats arabes unis
 A. le Canada  C. Koweït
 B. la Norvège  D. Djibouti
 C. les États-Unis
 D. le Royaume-Uni
Question 30
Quelle part des espaces maritimes
relève du régime juridique de la
« haute mer » ?
 A. 45 %
 B. 55 %
 C. 65 %
 D. 75 %
Question 31
Quel pays possède la ZEE la plus
étendue au monde ?
 A. la Chine
 B. la France
5
Réviser son bac avec

Dynamiques géographiques de
grandes aires continentales
Le continent américain : Question 39
Quel pays a été dirigé par Hugo
entre tensions et
Chávez entre 1999 et 2013 ?
intégrations régionales
 A. Cuba
 Le cours p. 48

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
 B. la Bolivie
Question 35  C. le Brésil
Quelle est la population du continent  D. le Venezuela
américain ?
Question 40
 A. 600 millions
Parmi ces pays américains, lequel
 B. 900 millions
appartient au groupe des PMA ?
 C. 1,3 milliard
A. Haïti
 D. 1,7 milliard
B. le Guatemala
Question 36 C. Panamá
Parmi ces métropoles américaines,
D. le Chili
laquelle n’est pas en situation
littorale ?
 A. Vancouver États-Unis-Brésil : rôle
 B. La Havane mondial, dynamiques
 C. Brasilia territoriales
 D. Buenos Aires  Le cours p. 56
Question 37
Question 41
Parmi ces pays, lequel n’est pas
Quelle est la superficie du Brésil ?
membre de l’ALENA ?
 A. 5,5 millions de kilomètres carrés
 A. le Mexique
 B. 6,5 millions de kilomètres carrés
 B. les États-Unis
 C. le Canada  C. 7,5 millions de kilomètres carrés
 D. l’Argentine  D. 8,5 millions de kilomètres carrés

Question 38 Question 42
Parmi ces pays, lequel n’est pas Combien y a-t-il d’habitants aux
membre du Mercosur ? États-Unis ?
 A. le Mexique  A. 316 millions
 B. le Brésil  B. 560 millions
 C. le Paraguay  C. 723 millions
 D. l’Argentine  D. 912 millions
6
Les tests

Question 43 d’Afrique ?
Le PIB des États-Unis est…  A. l’Algérie
 A. 3 fois plus élevé que celui du  B. la Libye
Brésil.  C. l’Afrique du Sud
 B. 4 fois plus élevé que celui du  D. l’Égypte
Brésil.
Question 48
 C. 5 fois plus élevé que celui du
Parmi ces pays africains, lequel n’est
Brésil.
pas un grand producteur de pétrole ?
 D. 6 fois plus élevé que celui du
Brésil.  A. le Nigeria

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
 B. la Côte d’Ivoire
Question 44
 C. l’Algérie
Parmi ces villes, laquelle ne se situe
 D. la Libye
pas au Brésil ?
 A. Rio de Janeiro Question 49
 B. Porto Alegre Parmi ces pays africains, lequel est un
grand exportateur d’uranium ?
 C. Recife
 D. Buenos Aires  A. le Niger
 B. la Tanzanie
Question 45  C. le Rwanda
Parmi ces villes, laquelle ne se situe  D. l’Éthiopie
pas sur la côte est des États-Unis ?
 A. Seattle Question 50
 B. Philadelphie Que signifie la lettre P dans le sigle
« IPH » ?
 C. Miami
 D. Washington  A. public
 B. pollution
Question 46  C. pauvreté
À proximité de quelle ville est située  D. paludisme
la Silicon Valley ?
 A. Los Angeles Question 51
 B. New York Quelle est la ville la plus peuplée
d’Afrique ?
 C. San Francisco
 D. Dallas  A. Le Caire
 B. Alger
 C. Bamako
Le continent africain face
 D. Kinshasa
au développement et à la
Question 52
mondialisation
Lequel de ces pays n’est pas situé en
 Le cours p. 64
Afrique australe ?
Question 47  A. l’Afrique du Sud
Quel pays possède le premier PIB  B. le Zimbabwe
7
Réviser son bac avec

 C. le Burkina Faso Question 57


 D. le Lesotho Lequel de ces pays n’appartient pas
au groupe des « dragons » ?
 A. la Chine
L’Asie du Sud et de l’Est :  B. Taïwan
les défis de la population et  C. Hong Kong
de la croissance  D. la Corée du Sud
 Le cours p. 74 Question 58
Que signifie la lettre I dans le sigle

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Question 53 « NPIA » ?
Quel est le pays le plus peuplé d’Asie ?
 A. indien
 A. le Japon  B. indochinois
 B. la Chine  C. industrialisé
 C. l’Inde  D. international
 D. la Malaisie
Question 54 Japon-Chine : concurrences
Parmi ces villes asiatiques, laquelle régionales, ambitions
compte moins de 20 millions mondiales
d’habitants ?
 Le cours p. 84
 A. Tokyo
 B. Pékin Question 59
 C. Jakarta Quelle est la superficie du Japon ?
 D. Canton  A. 277 000 kilomètres carrés
 B. 377 000 kilomètres carrés
Question 55  C. 477 000 kilomètres carrés
En Inde, qu’appelle-t-on un « slum » ?  D. 577 000 kilomètres carrés
 A. un quartier d’affaire
Question 60
 B. une catastrophe naturelle
Parmi ces territoires japonais, lequel
 C. un immigré est revendiqué par la Chine ?
 D. un bidonville  A. les Kouriles
Question 56  B. le Kanto
L’ASEAN est une organisation de  C. le Fukuyama
coopération régionale réunissant des  D. les Senkaku
pays… Question 61
 A. d’Asie du Nord-Est. Quel est le nom de la monnaie
 B. d’Asie du Sud-Est. chinoise ?
 C. d’Asie du Nord-Ouest.  A. le yen
 D. d’Asie du Sud-Ouest.  B. le yuan
8
Les tests

 C. le ying Question 67
 D. le yiang Qui préside la Chine en 2017 ?
Question 62  A. Jiang Zemin
De quel pays la ville chinoise de  B. Hu Jintao
Macao fut-elle longtemps une
colonie ?  C. Xi Jinping
 A. la France  D. Wen Jiabao
 B. le Royaume-Uni Question 68
 C. l’Espagne
Laquelle de ces villes n’est pas

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
 D. le Portugal
japonaise ?
Question 63
 A. Nagoya
Qu’est-ce que le « METI » ?
 B. Pusan
 A. une mégalopole japonaise
 C. Sapporo
 B. une université chinoise
 D. Sendai
 C. un ministère japonais
 D. un syndicat chinois Question 69
Question 64 Quelle proportion de la population
La Chine est… chinoise vit en ville ?
 A. 3 fois plus peuplée que le Japon.  A. 37 %
 B. 5 fois plus peuplée que le Japon.  B. 47 %
 C. 8 fois plus peuplée que le Japon.  C. 57 %
 D. 10 fois plus peuplée que le Japon.  D. 67 %
Question 65
Question 70
Des quatre îles principales de
l’archipel japonais, laquelle est située Quelle est l’espérance de vie à la
le plus au sud ? naissance d’un Japonais ?
 A. Hokkaido  A. 74 ans
 B. Honshu  B. 78 ans
 C. Shikoku  C. 84 ans
 D. Kyushu  D. 88 ans
Question 66 Question 71
En quelle année la Chine a-t-elle Parmi ces pays, lequel n’est pas
adopté la politique de l’enfant
frontalier de la Chine ?
unique ?
 A. 1979  A. Russie
 B. 1989  B. Pakistan
 C. 1999  C. Mongolie
 D. 2009  D. Corée du Sud
9
Réviser son bac avec

Question 8 : C.
Clés de lectures d’un Toute projection, parce qu’elle repré-
monde complexe sente à plat (sur une carte) une réali-
té sphérique (la Terre) provoque des
déformations par rapport à la réalité.
Question 1 : A. Dans le cas de la projection Merca-
La projection Mercator, centrée sur tor, on aboutit à un agrandissement
l’Atlantique, et qui demeure encore de l’hémisphère Nord au détriment
aujourd’hui largement répandue, a du Sud. C’est pourquoi on lui préfère
été mise au point par le géographe aujourd’hui parfois la projection Pe-

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
flamand du même nom au xvie siècle. ters qui met mieux en avant le poids
Question 2 : C. géographique réel des pays du Sud,
en accord avec leur émergence écono-
L’approche géoenvironnementale
mique actuelle.
étudie l’impact sur l’espace des phé-
nomènes environnementaux.
Question 3 : A. Les dynamiques de la
L’approche géoéconomique étudie la
répartition spatiale des richesses et ses mondialisation
conséquences, notamment en termes
de développement.
Question 9 : D.
Question 4 : D. La multimodalité désigne le fait d’avoir
La projection permet de réaliser des recours à plusieurs modes de trans-
cartes de cette réalité sphérique qu’est ports pour un seul flux. Par exemple,
la Terre. C’est une opération qui induit entre la Chine et la France, un conte-
nécessairement une part de déforma- neur peut être amené à passer du train
tion de la réalité spatiale représentée. au bateau puis du bateau au camion.
Question 5 : A. Question 10 : B.
Les flèches et les lignes (frontalières par Les altermondialistes ne sont pas
exemple) auxquelles a recours le carto- contre la mondialisation en soi, mais
graphe appartiennent à la catégorie des souhaitent la voir réorientée, généra-
flux linéaires. lement dans un sens plus équitable.
Question 6 : C. Question 11 : C.
L’échelle d’une carte permet d’évaluer Le Conseil supérieur de l’audiovisuel
la distance réelle entre deux points n’est pas une organisation intergouver-
représentés sur celle-ci. nementale puisqu’il ne concerne qu’un
seul pays, la France.
Question 7 : B.
Un planisphère est une carte repré- Question 12 : D.
sentant, à plat, les deux hémisphères Une organisation non gouvernemen-
terrestres. On parle aussi parfois de tale, à la différence d’une organisation
mappemonde. intergouvernementale (OIG), réunit des
citoyens et non des États.
10
Les corrigés

Question 13 : B. Question 20 : C.
Association de protection de l’envi- Grâce à sa situation idéale au cœur de
ronnement, Greenpeace réunit des la Northern Range, Rotterdam s’est im-
individus et non des États. posé comme le premier port européen
et le troisième mondial pour le trafic de
Question 14 : A.
marchandises.
Une « firme transnationale » est une
entreprise dont les activités se dé- Question 21 : D.
ploient dans un grand nombre de pays. La notion d’archipel mégalopolitain
mondial (AMM) a été forgée par le
Question 15 : D.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
géographe français Olivier Dollfus pour
Un « investissement direct à l’étran- décrire le fonctionnement de l’écono-
ger » est un flux financier destiné à mie mondiale, dominée par quelques
réaliser un investissement dans un grands pôles urbains interconnectés
pays autre que celui d’où il est émis.
Question 22 : C.
Question 16 : C. La mégalopole européenne s’étend au
Les flux migratoires créent des dias- cœur de l’Europe de Londres à Milan.
poras, c’est-à-dire des communautés Bordeaux est situé beaucoup plus à
d’émigrés qui conservent un lien avec l’Ouest.
leur pays d’origine. En retour, les dias-
Question 23 : C.
poras génèrent souvent des flux éco-
nomiques et financiers entre leur pays On désigne par l’expression « Central
d’installation et leur pays d’origine. Business District » les quartiers d’af-
faires des grandes villes.
Question 17 : D.
Question 24 : D.
En raison de sa vieille tradition de
C’est dans la City que se trouvent la
neutralité, la Suisse abrite le siège de
Bourse de Londres et la Banque d’An-
nombreuses OIG. L’UNESCO (Organisa-
gleterre. Canary Wharf est un quartier
tion des Nations unies pour l’éducation,
d’affaires londonien beaucoup plus
la science et la culture) siège à Paris.
récent.
Question 18 : A.
Question 25 : A.
Les investissements directs à l’étran-
Les pays les moins avancés (PMA) sont
ger sont des flux financiers puisqu’ils
ceux dont l’IDH est inférieur à 0,5. La
contribuent à faire circuler de l’argent
plupart sont situés en Afrique.
dans le monde.
Question 26 : D.
Question 19 : D.
La Corée du Sud, du fait de son niveau
Les États-Unis ont une longue tradi-
de développement élevé, appartient au
tion d’immigration : ils accueillent
groupe des pays du Nord.
beaucoup d’immigrés. En revanche, le
Liban est traditionnellement un pays Question 27 : B.
d’émigration : les Libanais sont plus Une zone économique exclusive est
nombreux à vivre en diaspora qu’au un espace maritime dans lequel un
Liban. État est le seul à pouvoir mener des
11
Réviser son bac avec

activités économiques (exploitation l’accès à la mer Rouge et, de là, au canal


des hydrocarbures notamment), mais de Suez et à la Méditerranée, depuis
où la circulation maritime est libre. l’océan Indien. C’est pourquoi on trouve
à Djibouti des bases militaires française
Question 28 : B.
et américaine.
200 milles marins, qui correspondent
environ à 370 kilomètres.
Question 29 : D.
Dynamiques
Les pays riverains de l’Arctique sont les
États-Unis, la Russie, la Norvège, le Ca- géographiques

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
nada et le Danemark (via le Groenland).
C’est aujourd’hui un espace très convoi- de grandes aires
té car le réchauffement climatique le continentales
rend plus facilement exploitable.
Question 35 : B.
Question 30 : C. Le continent américain réunit 900 mil-
65 % des espaces maritimes mondiaux lions d’habitants, soit seulement 12 %
sont placés sous le régime juridique de la de la population mondiale, alors qu’il
« haute mer », ce qui signifie qu’ils sont représente 30 % de la surface terrestre
considérés comme des « eaux interna- émergée.
tionales » n’appartenant à aucun pays.
Question 36 : C.
Question 31 : D. La capitale brésilienne a été construite
Grâce à leurs deux façades océaniques, volontairement à l’écart du littoral afin
les États-Unis possèdent une ZEE de d’essayer d’opérer un rééquilibrage
11,3 millions de kilomètres carrés, soit à du territoire très polarisé sur la côte
peine plus que la France, qui bénéficie de atlantique au détriment de l’intérieur
ses nombreuses possessions outre-mer. des terres.
Question 32 : C. Question 37 : D.
La ville portuaire de Singapour, située L’Accord de libre-échange nord-amé-
en Asie du Sud-Est, sur le détroit de ricain ne concerne, comme son nom
Malacca, est un pays indépendant, bien l’indique, que les pays situés dans la
que sa population soit majoritairement partie nord du continent, ce qui exclut
d’origine chinoise. de fait l’Argentine.
Question 33 : A. Question 38 : A.
En reliant la Méditerranée à la mer Le Mercosur (marché commun du Sud)
Rouge, le canal de Suez raccourcit consi- est la principale organisation régionale
dérablement le temps de navigation d’Amérique latine. Elle réunit le Brésil,
pour relier l’Atlantique Nord à l’océan le Paraguay, l’Uruguay et l’Argentine.
Indien.
Question 39 : D.
Question 34 : D. Hugo Chávez a présidé le Venezuela de
Le détroit de Bab el-Mandeb est stra- 1999 à sa mort en 2013. Se réclamant du
tégiquement important car il contrôle « bolivarisme », il a engagé un bras de
12
Les corrigés

fer avec les États-Unis, notamment en Question 47 : C.


créant une Alliance bolivarienne pour Le PIB de l’Afrique du Sud représente
les Amériques (ALBA), réunissant plu- à lui seul près de 13 % du PIB de l’en-
sieurs pays américains hostiles à l’in- semble du continent africain.
fluence de Washington dans la région.
Question 48 : B.
Question 40 : A. La Côte d’Ivoire n’est pas un pays pro-
Haïti est un des rares pays américains ducteur de pétrole. Le pays est en re-
dont le niveau d’IDH est inférieur à vanche un grand exportateur de cacao.
0,5, ce qui le place dans la catégorie des
pays les moins avancés (PMA). Question 49 : A.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Le Niger est l’un des plus importants
Question 41 : D. producteurs mondiaux d’uranium, un
Avec 8,5 millions de kilomètres car- minerai nécessaire au bon fonctionne-
rés, le Brésil dispose d’un territoire de ment des centrales nucléaires.
superficie équivalent à celui des États-
Unis (9 millions km2), mais moins bien Question 50 : C.
mis en valeur, la partie littorale étant L’indice de pauvreté humaine permet
beaucoup plus aménagée que la partie d’évaluer le niveau de vie d’une popu-
amazonienne. lation en calculant la part des pauvres
dans sa population. L’Afrique est le
Question 42 : A. continent qui regroupe le plus de pays
Avec 316 millions d’habitants, les ayant un IPH élevé.
États-Unis sont le pays le plus peu-
plé d’Amérique, devant le Brésil et ses Question 51 : A.
260 millions d’habitants. La capitale égyptienne, avec ses 22 mil-
lions d’habitants, est la métropole la
Question 43 : D. plus peuplée d’Afrique, juste devant
Avec un PIB de 15 000 milliards de Lagos, la capitale du Nigeria.
dollars, les États-Unis sont très loin
Question 52 : C.
devant le Brésil et ses 2 500 milliards de
dollars. Le Brésil se classe néanmoins L’Afrique australe correspond à la partie
au cinquième rang mondial. sud du continent africain.

Question 44 : D. Question 53 : B.
Buenos Aires est la capitale argentine. Avec 1,3 milliard d’habitants, la Chine
est le pays le plus peuplé d’Asie et
Question 45 : A. du monde. Néanmoins, du fait de sa
Seattle est situé sur le littoral pacifique moindre fécondité, elle devrait d’ici à
des États-Unis, à proximité de la fron- quelques décennies être dépassée par
tière canadienne. l’Inde, qui compte aujourd’hui 1 mil-
liard d’habitants.
Question 46 : C.
La Silicon Valley est un puissant tech- Question 54 : D.
nopôle situé sur la côte ouest des États- Canton ne concentre « que » 12 millions
Unis, entre les villes de San Francisco d’habitants, soit tout de même l’équi-
et San José. valent d’une agglomération comme
13
Réviser son bac avec

Paris ou Londres. Elle est cependant cules et inhabitées, font l’objet d’un
loin derrière les 35 millions d’habitants contentieux entre Pékin et Tokyo, qui
de Tokyo. en revendiquent tous deux la propriété.
Question 55 : D. Question 61 : B.
Le plus célèbre bidonville indien, situé Le yuan est régulièrement accusé par
dans les faubourgs de Mumbai, est les Européens et les Américains d’être
Dharavi, dans lequel vivraient, dans des sous-évalué pour soutenir artificielle-
conditions insalubres, entre 500 000 et ment les exportations chinoises.
1 million de personnes.
Question 62 : D.

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
Question 56 : B. Macao fut longtemps une colonie por-
L’Association des nations d’Asie du tugaise. Elle n’a été restituée à la Chine
Sud-Est a vu le jour durant la guerre qu’en 1999, en échange du maintien de
froide pour réunir les pays alliés des ses spécificités, ce qui lui a notamment
États-Unis en Asie. Elle est la principale permis de développer une importante
organisation de coopération régionale activité dans le domaine des jeux
en Asie. d’argent.
Question 57 : A. Question 63 : C.
La Corée du Sud, Hong Kong, Taïwan et
Le METI est le ministère japonais de
Singapour ont été présentés à partir des
l’Économie, du Commerce et de l’In-
années 1960 comme des « dragons »
dustrie. Il joue un rôle important dans
du fait de leur fulgurant décollage
l’orientation de l’économie du pays.
économique.
Question 64 : D.
Question 58 : C.
Avec 1,3 milliard d’habitants, la Chine
Les nouveaux pays industrialisés
d’Asie (NPIA) sont l’ensemble des pays est 10 fois plus peuplée que le Japon,
asiatiques qui ont connu, dans le sil- qui ne compte « que » 127 millions
lage du modèle japonais, un important d’habitants. Néanmoins, avec 350 ha-
essor économique à partir des années bitants au kilomètre carré, le Japon
1960. On y inclut les dragons, mais est beaucoup plus dense que la Chine
également d’autres pays ayant connu (136 habitants au kilomètre carré).
un décollage plus tardif, comme l’In- Question 65 : D.
donésie ou les Philippines.
Kyushu est située au Sud de la pénin-
Question 59 : B. sule coréenne. C’est là que se trouvent
Le Japon, du fait de sa nature archipé- notamment les villes de Fukuoka et de
lagique, dispose de très peu d’espace, Nagasaki.
surtout si on le compare au géant Question 66 : A.
chinois, qui s’étend sur 9 600 000 ki-
La politique de l’enfant unique a été
lomètres carrés.
lancée en 1979 afin de contrôler la
Question 60 : D. croissance démographique du pays
Les îles Senkaku (que les Chinois ap- pour faciliter son développement. Elle
pellent « Diaoyu »), bien que minus- a été abandonnée en 2015.
14
Les corrigés

Question 67 : C.
Xi Jinping a succédé à Hu Jintao au
poste de président de la République
populaire de Chine en 2013.
Question 68 : B.
Pusan est un grand port situé en Corée
du Sud.
Question 69 : B.
À peine un Chinois sur deux est un cita-

© rue des écoles & Le Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.
din. C’est une proportion en constante
augmentation, mais qui place le pays
loin derrière le Japon, où près de 70 %
des habitants sont citadins.
Question 70 : C.
Le Japon est l’un des pays du monde
où l’on vit le plus vieux. L’espérance
de vie à la naissance y est supérieure
de dix ans à celle constatée en Chine.
Si ces résultats témoignent du niveau
de développement excellent atteint
par le Japon, ils sont aussi sources
d’inquiétudes compte tenu du fait que
la fécondité est très faible. Ce décalage
crée en effet d’importants problèmes
de financement des retraites et des
soins.
Question 71 : D.
Du fait de son immensité territoriale, la
Chine a des frontières avec pas moins
de quatorze pays différents : la Corée
du Nord (mais pas du Sud), la Mongolie,
la Russie, le Kazakhstan, le Kirghizstan,
l’Afghanistan, le Pakistan, le Népal, le
Bhoutan, l’Inde, la Birmanie, le Laos et
le Vietnam.

15
Ne © rue
peut êtredes écoles
vendu & Le
séparément. Monde, 2019. Reproduction, diffusion et communication strictement interdites.