Vous êtes sur la page 1sur 2

TD2

1. Indiquez dans les phrases suivantes la projection maximale du mot souligné :

a. Les revenus des impôts sont très au-delà des attentes.

b. Je trouve que cela est une idée très bête et qui ne mènera certainement à rien.

c. Et voici l’épouse du ministre des affaires étrangères de Syldavie.

2. Faites une analyse en constituants des phrases suivantes :

a. L’explosion des réseaux multimédias est un phénomène majeur de cette fin de siècle.

b. L’impact de la société informationnelle sur l’économie est connu.

c. Aujourd’hui, la société informationnelle contribue à créer de nouvelles niches de marchés, en


synergie les unes avec les autres.

d. Les entreprises les plus performantes ont compris depuis longtemps l’importance de l’effet de
levier de la société informationnelle.

e. Arrivé en tête du premier scrutin, l’ancien chef d’état-majeur des forces sécessionnistes a
prononcé un discours très modéré.

f. Assurément, les résultats de nos observations appuient l’hypothèse que le courrier électronique aura
supplanté le téléphone avant la fin du vingtième siècle.

3. Quel est le statut de que : complémenteur ou pronom subordonnant ?

a. Je crois que Paul est déjà arrivé. b. J’ai l’impression que Paul est déjà arrivé. c. Le bruit court que
Max est revenu.

4. Quel est le statut de quand : complémenteur ou pronom subordonnant :

a. Je paierai quand les poules auront des dents ! b. Je me demande quand les poules auront des dents !
c. Il m’a indiqué quand on pouvait semer la salade. d. Il venait quand on pouvait semer la salade.

5. Découpage en syntagmes : Précisez dans chaque cas la chaîne des catégories qui composent
immédiatement le syntagme.
I. Syntagmes nominaux.
1. Le concierge de ma soeur voudrait offrir à son fils aîné un petit chien à poils courts.
2. Les affrontements du week-end témoignent d'un profond malaise que tout le monde ne
cesse de dénoncer.
3. En cours de civilisation latine, l'invasion de Rome par les barbares est une question de la
plus haute importance pour beaucoup d'enseignants.
4. Environ deux jours par semaine, le gardien de l'immeuble dans lequel Pierre habite vérifie
les installations électriques par crainte qu'une panne ne se produise.
II. Syntagmes prépositionnels.
1. Pierre s'étonne d'être arrivé à l'heure à son rendez-vous chez le dentiste.
2. Marie refuse de prendre le train avec Paul sans que Jean ne vienne.
3. Marie a tout fait pour défendre cette proposition devant le conseil d'administration mais les
membres ont voté contre.
III. Syntagmes adjectivaux.
1. Ce gros livre est beaucoup trop difficile à lire.
2. Pierre est vraiment content que Max ait fait un voyage agréable.
3. La maison est bien plus grande que prévu.
4. Pierre est assez satisfait pour sa part du travail de Marie.
IV. Syntagmes verbaux.
1. Lorsque Pierre a appris la nouvelle, il ne la lui a même pas annoncée.
2. Pierre refuse d'y penser.
3. En le regardant avec insistance, Pierre a sans doute compris que Jean mentait.
4. Il faut tout expliquer aux élèves qui pensent avoir tort.
5. Vaincu, Pierre s'est retiré en province.
6. Pierre voudrait le faire croire à Marie afin de pouvoir obtenir plus de temps.
7. Ne rien lui dire équivaut à le trahir.
V. Syntagmes adverbiaux.
1. Pierre a écouté Marie vraiment très longtemps, malheureusement.
2. Peut-être qu'il viendra, s'il fait beau demain.