Vous êtes sur la page 1sur 5

Résumé normes IFRS

IAS 18 : PRODUITS DES ACTIVITES


.
ORDINAIRES

Moez CHAABEN Achraf MAALOUL


Expert comptable Expert comptable
moez.chaaben@yahoo.fr achraf_maaloul@yahoo.fr
IAS 18 : Produits des activités ordinaires 2018

IAS 18 : Produit des activités ordinaires


Fait générateur + Critères de constatation des produits

IAS 18

Règlement différé dans le temps

Cas particuliers Vente avec clause de réserve de propriété

Activité de services

Section 1 : Champ d’application

a. La vente des biens ;


b. La prestation de services ;
c. L’utilisation de certaines ressources de l’entité par des tiers moyennant un loyer…

Revenu (M. brut) résulte d’une opération courante de l’entité

il est susceptible de se répéter

Gain (M. net) n’est pas lié à l’activité courante de l’entité

n’est pas répétitif

NB : ∑ collectées pour une tierce personne  débours et non pas un revenu.

Section 2 : Evaluation des produits des activités ordinaires

J.V. de la contrepartie reçue ou à recevoir – R.R.R.

NB : Escompte  à constater au niveau des charges financières

Q.1. Vente au comptant ou à crédit ?

A crédit Au comptant

Q.2. Durée du crédit R = Montant brut – R.R.R.

Normale (30j, 60j, 90j…) Anormale

R = Montant brut – R.R.R. Détermination du taux implicite

M. au comptant = ∑ encaissements futurs actualisés

La #  produits financiers différés

2 Moez CHAABEN Achraf MAALOUL


IAS 18 : Produits des activités ordinaires 2018

Opération de troc : nature similaire ou # (substance commerciale) ?

= nature # nature

Aucun revenu 1.J.V. de l’actif reçu +/- soulte

2.A défaut, J.V. de l’actif donné +/- soulte

Section 3 : Prise en compte des revenus

NB : Critères de comptabilisation des revenus : pour chaque transaction.

1. Ventes de biens

Les revenus sont comptabilisés lorsque :

a. L’entité a transféré à l’acheteur les risques et avantages importants inhérents à la


propriété des biens ; (C.S.)
b. L’entité ne continue ni à être impliquée dans la gestion, telle qu’elle incombe
normalement au propriétaire, ni dans le contrôle effectif des biens cédés ; (C.S.)
c. Le montant des revenus peut être évalué de façon fiable ; (C.G.)
d. Il est probable que des avantages économiques associés à la transaction iront à
l’entité ; et (C.G.)
e. Les coûts encourus ou à encourir concernant la transaction peuvent être évalués de
façon fiable. (C.S.)

 Risque insignifiant conservé par le vendeur  Revenu


 Vente par correspondance  Revenu lors de la vente + constater un passif (pour le
retour) selon l’expérience antérieure.

NB : Si le montant des coûts est non fiable  Aucun revenu + les avances clients
constituent un passif.

2. Prestations de services

A comptabiliser en fonction du degré d’avancement de la transaction.

Le résultat d’une transaction peut être estimé d’une façon fiable quand :

a. Le montant des revenus peut être évalué de façon fiable ; (C.G.)


b. Il est probable que des avantages économiques associés à la transaction iront à
l’entité ; et (C.G.)
c. Le degré d’avancement de la transaction à la date de clôture peut être évalué de façon
fiable ; et (C.S.)
d. Les coûts encourus pour la transaction et les coûts pour achever la transaction peuvent
être évalués de façon fiable. (C.S.)

3 Moez CHAABEN Achraf MAALOUL


IAS 18 : Produits des activités ordinaires 2018

Méthodes utilisées pour évaluer d’une façon fiable le degré d’avancement peuvent inclure :

a) Examen des travaux exécutés ;


b) Les services rendus à la date considérée exprimés en % du total des services à
exécuter
c) La proportion des coûts encourus à la date considérée par rapport au total des coûts
estimés de la transaction.

Résultat à terminaison peut être mesuré d’une façon fiable

Oui,  méthode d’avancement Non, les coûts engagés sont recouvrables ?

Oui, revenus = coûts engagés Non, aucun revenu

+ coûts engagés à constater en charges

En cas de levé des incertitudes


 méthode d’avancement

Section 6 : Cas particulier : vente à crédit payable en avance dans lequel les biens ne
sont livrés que lorsque l’acheteur a acquitté le paiement final à ces clients tenue d’une
série de paiement :

Les produits des activités ordinaires provenant de telles ventes sont comptabilisés lorsque les
biens sont livrés. Toutefois lorsque l’expérience indique que la plupart des ventes sont menées
à terme, les produits des activités ordinaires peut être comptabilisés lorsque un acompte
important est reçue er que les biens sont disponibles identifiés et prêts à être livrer à
l’acheteur.

3. Prestations de services

Dans ce cas, les mêmes critères déjà énoncés demeurent valables. Toutefois, le CA est
constaté en appliquant le degré d’avancement des travaux pour chaque contrat.
𝑐𝑐𝑐𝑐 û𝑡𝑡 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 é
Exercice N : % d’avancement des travaux = 𝑐𝑐𝑐𝑐 û𝑡𝑡 𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 é

𝑐𝑐𝑐𝑐 û𝑡𝑡 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 é


CA = CA estimé global × 𝑐𝑐𝑐𝑐 û𝑡𝑡 𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 é

4 Moez CHAABEN Achraf MAALOUL


IAS 18 : Produits des activités ordinaires 2018

𝑐𝑐𝑐𝑐 û𝑡𝑡 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 é 𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐𝑐 é


Exercice N+1 : % d’avancement des travaux = 𝑐𝑐𝑐𝑐 û𝑡𝑡 𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡𝑡 𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 é

CA = CA estimé global × % d’avancement cumulé – CA (N)

4. Intérêts, redevances et dividendes

* Les intérêts : sont comptabilisés selon la méthode du taux d’intérêt effectif (IAS 39,
exemple : les obligations acquises)

* Les redevances : doivent être comptabilisées au fur et à mesure qu’elles sont acquises selon
le contrat établi. (Article 12 de non double imposition)

* Les dividendes : sont comptabilisées lorsqu’ils sont approuvés par l’AG des actionnaires.

5. Incidences de incertitudes

Remarque :

Pour la constatation des provisions au titre des produits comptabilisés, il y a lieu d’appliquer
les dispositions de l’IAS 38.

5 Moez CHAABEN Achraf MAALOUL