Vous êtes sur la page 1sur 4

Le bilan FONCTIONNEL

1) PRINCIPES

En comptabilité générale, la lecture du bilan est verticale :

ACTIF PASSIF

(emplois) (ressources)

En analyse financière la lecture du bilan est horizontale :

La STRUCTURE (haut du bilan)

L’EXPLOITATION (bas du bilan)

ou en zoomant :

investissements incorporels financements propres


corporels externes
financiers

Stocks

créances dettes

disponibilités

On retrouve donc les 3 grandes FONCTIONS de l’entreprise :

1) INVESTISSEMENT : dépend de la stratégie de l’entreprise

2) FINANCEMENT :
- interne et non remboursable (les apports des créateurs ou des actionnaires)
- externe et remboursable (les dettes financières auprès des banques)

3) EXPLOITATION :
le cycle comprend les achats, puis le stockage, puis la livraison au client, puis
encaissement des créances, qui permet de payer les fournisseurs…
2) les 2 APPROCHES :

vision FONCTIONNELLE
(risque de faillite)
Elle prend en compte les 3 INVESTISSEMENT
fonctions : FINANCEMENT
EXPLOITATION

D’où le bilan FONCTIONNEL :

Actif stable Passif stable


Actif circulant Passif circulant
Trésorerie actif Trésorerie passif

Et le calcul des :
Fond de roulement (FR)
Besoin en FR (BFR)
Trésorerie nette (TN)
Ratios structure
Tableau de financement (TF)

Vision FINANCIERE
(solvabilité)
Elle compare l’EXIGIBILITÉ
du passif et la LIQUIDITE de
l’actif

D’où le bilan FINANCIER :


Actif > 1 an Passif > 1 an
Actif < 1 an Passif < 1 an
Trésorerie actif Trésorerie passif

et le calcul des :
fond de roulement financier (FR financier)

ratios structure
3) le contenu du BILAN FONCTIONNEL :

a) l’ACTIF du bilan fonctionnel :

POSTES DETAILS
1 ACTIF STABLE (BRUT) :
immobilisations incorporelles Toujours prendre les montants BRUTS
immobilisations corporelles Toujours prendre les montants BRUTS
immobilisations financières Toujours prendre les montants BRUTS
charges à répartir sur plusieurs Dépenses importantes étalées sur plusieurs
exercices années, elles sont considérées comme des immos
(attention, elles se « cachent » en bas de l’actif)
2 ACTIF CIRCULANT (BRUT) :
stocks Les stocks sont forcément toujours
d’exploitation, et toujours en BRUT
créances d'exploitation :
avances et acomptes versés
créances clients Clients, effets à recevoir… en BRUT !
autres créances d'exploitation Par exemple, la tva déductible
charges constatées d'avance Par défaut elles font partie de l’exploitation
créances hors-exploitation :
créances diverses Par exemple les créances sur cessions d’immos
valeurs mobilières de placement Rarement liées à l’activité, les VMP sont
considérées comme hors exploitation, ou vont en
trésorerie actif si elles sont très liquides…
3 TRESORERIE ACTIF :
disponibilités Le cash !!!
TOTAL ACTIF (1+2+3) :

Remarque : attention !
autres créances = exploitation
et créances diverses = hors-exploitation => pas évident !
b) le PASSIF du bilan fonctionnel :

POSTES DETAIL
4 PASSIF STABLE :
capitaux propres Sous-total souvent évident ds le bilan comptable
provisions pour risques
provisions pour charges
amortissements actif Cumul de la colonne « amortissements » de
l’ACTIF du bilan comptable
dépréciations actif Cumul de la colonne « dépréciations » de
l’ACTIF du bilan comptable
dettes financières Essentiellement les emprunts
5 PASSIF CIRCULANT :
dettes d'exploitation :
avances et acomptes reçus
dettes fournisseurs Fournisseurs, effets à payer…
dettes fiscales et sociales Par exemple la tva collectée, la tva à payer
autres dettes d'exploitation
produits constatés d'avance Par défaut ils font partie de l’exploitation
dettes hors-exploitation :
dettes diverses Par exemple les « dettes fournisseurs d’immos »
dettes fiscales (IS) L’Impôt des Sociétés est hors exploitation car il
concerne l’activité de l’an dernier
autres dettes hors-exploitation
6 TRESORERIE PASSIF :
concours bancaires courants
soldes créditeurs de banque Le découvert !
TOTAL PASSIF (4+5+6) :

Remarque : attention !
autres dettes = exploitation
et dettes diverses = hors-exploitation => pas évident !