Vous êtes sur la page 1sur 18

ELECTROMYOGRAPHIE

1
I – DEFINITION:
 C’est un examen qui permet d’enregistrer
l’activité électrique spontanée et provoquée
des muscles et des nerfs.
 Cette activité est recueillie par des
électrodes placées dans une fine aiguille
introduite dans l’endroit à explorer.
 Cette analyse est suivie sur écran et
imprimée; et le trace qu’on obtient s’appelle:
électromyogramme (EMG).

2
II – RISQUES ET CONTRAINTES:
 L’EMG est un examen sans aucun risque, il
n’exige aucune préparation spécifique ;sauf
qu’il faut éviter de mettre de la crème sur
le corps et les membres.
 La seule contre indication relative est
représentée par un traitement
anticoagulant efficace (malades cardiaques
sous Sintrom) ou un trouble grave de
l’hémostase (hémophilie).

3
En cas de risque d’hémorragie; les
électrodes seront placées à la
surface de la peau en regard de la
zone à explorer.
Il n’existe pas de risque
d’infection car les aiguilles
électrodes employées sont stériles
et à usage unique.
4
III – INDICATIONS:
 L’EMG est indique lorsqu’on suspecte une
maladie de la racine nerveuse, du nerf, de
la jonction entre le nerf et le muscle ou du
muscle (syndrome neurogene ou myogène).
 Myalgie.
 Myasthénie.
 Engourdissement.
 Paralysie.
 Plaie et traumatisme nerveux.
 Troubles psychologiques.
5
IV - PRATIQUE DE L’EXAMEN:

 Faire un interrogatoire.
 Faire un examen clinique.

 Patient en position assise ou


allongée et au repos total (en
décontraction).
 Pas d’anesthésie locale.

 Durée de l’examen :20 à 40 min.

6
Cet examen comprend deux parties:
A _ exploration des muscles:
*examen de détection

L’aiguille électrode est enfoncée à travers


la peau jusqu’au muscle concerné, et on
enregistre l’activité électrique spontanée
,tout d’abord au repos ;puis lors d’un
mouvement volontaire (contractions
musculaires d’intensité croissantes).
7
*L’activité électrique spontanée d’un muscle au
repos est nulle.
*Lors d’une contraction modérée; on détecte
quelques potentiels d’unités motrices.
*Lors d’une contraction plus forte; on observe un
phénomène de recrutement temporelle et
spatiale(d’avantage d’unités motrices sont
activées).
**Les potentiels: c’est un graphe représentant
une succession de petites ondes comportant des
pointes chacune d’elles correspond à la
contraction d’une unité motrice (groupe de
myofibrilles). 8
B _ exploration nerveuse:
*stimulodétection
**L’examen de stimulation de l’activité
musculaire procède différemment . après avoir
stimulé un nerf en utilisant un courant électrique
indolore et bref; on voit apparaitre une réaction
musculaire.
**Elle permet d’enregistrer le mode de
fonctionnement des nerfs, pour cette procédure,
des électrodes sont appliquées sur la surface
cutanée le long du trajet du nerf et les signaux
électriques sont envoyés le long de ce trajet.
9
*cette partie de l’exploration ne comporte aucun risque même
chez les patients cardiaques et les porteurs de piles.
Elle comprend:
*l’exploration des nerfs moteurs.
*l’exploration des nerfs sensitifs.
1 - mesure de la vitesse de conduction nerveuse
motrice(VCNM):
Consiste à stimuler un tronc nerveux(médian, ulnaire,
sciatique,…)et recueillir en aval la réponse d’un muscle distal
faisant partie du territoire moteur du nerf.
2 - mesure de la vitesse de conduction nerveuse sensitive
(VCNS):
On stimule la peau entre deux électrodes circulaires placés
autour des doigts ,et on recueille la réponse sur le nerf
correspondant à la zone cutanée stimulée. 10
INCONVENIENTS:
*la survenue rare d’hématomes (bleu)
au points de piqure.
*examen désagréable par
l’introduction de l’aiguille dans le
muscle mais pas douloureux.

11
12
13
14
15
16
17
18

Vous aimerez peut-être aussi