Vous êtes sur la page 1sur 8

L’HUMERUS

 
I – RAPPELS ANATOMIQUES
 
L’humérus est un os long.
- -       Son extrémité supérieure s‘articule avec la cavité
glénoïde. La base de la tête est constituée par le col
anatomique oblique en bas et en dedans. En dehors
du col anatomique, le trochin et le trochiter. Ces 2
saillies délimitent la gouttière bicipitale.
- -       La diaphyse est séparée par le col chirurgical de
la partie supérieure
- -       En bas, la palette anatomique. L’humérus s’aplatie
d’avant en arrière et s’évase transversalement. En
dedans, l’épi trochlée, la trochlée, le condyle,
l’épicondyle en dehors. Au dessus de la trochlée et
du condyle se trouvent 2 fossettes : une antérieure,
la coronoïde, 1 postérieure, la fossette olécranienne.
 
II – TECHNIQUES ET MATERIELS UTILISES
 
- -       Format 30/40
- -       Diaphragme
- -       Petit foyer
- -       Constantes : 45 kV 20 mAs
- -       Cotation : Z=15 pour 2 incidences, Z=4 pour 4
incidences et plus
 
III – INCIDENCES FONDAMENTALES
 
FACE
- -       Le patient est torse nu
- -       Il est debout ou assis
- -       En antéro-postérieur
- -       Légère inflexion latérale du coté à explorer
- -       La face postérieure de la main est contre la table
- -       Le membre supérieur pendant, main en supination
- -       L’axe épicondyle/épi trochlée est parallèle au plan
d’appui
 
RAYON DIRECTEUR
- -       Perpendiculaire au grand axe de l’humérus
- -       Centré à mi-distance entre l’épaule et le coude
 
VARIANTE
- -       On peut réaliser une face en décubitus dorsal

 
CRITERE DE REUSSITE
- -       Voir la totalité de l’humérus
- -       On doit voir l’articulation sus et sous-jacente
- -       Corticale et médullaire doivent être individualiser
- -       Les parties molles doivent être visibles
- -       La palette humérale doit être visible : C’est-à-
dire que l’ épicondyle et l’épi trochlée doivent être
visibles
 
ANATOMIE RADIOLOGIQUE

1 – Tête humérale

2 – Trochiter

3 – Diaphyse humérale

4 – Epi trochlée

5 – Epicondyle
 
IMAGE NORMALE
 
PROFIL
- -       La palette humérale doit être de profil
- -       Même position que pour la face
- -       L’axe épicondyle/épi trochlée doit être
perpendiculaire au plan du film
- -       La bras et l’avant-bras doivent faire 90°
- -       La main est dans le dos
 
RAYON DIRECTEUR
- -       Même centrage que pour la face
 
VARIANTES
- -       On peut aussi réaliser cette incidence en position
couché
 
CRITERES DE REUSSITE
- -       On doit voir l’humérus dans sa totalité
- -       On doit voir l’articulation sus et sous-jacente
- -       L’épicondyle doit être superposé à l’épi trochlée
- -       On doit voir la corticale et la médullaire
 
ANATOMIE RADIOLOGIQUE

1 – Tête humérale

2 – Trochiter

3 – diaphyse humérale

4 – Epi trochlée

5 – épicondyle

IMAGE RADIOLOGIQUE NORMALE


 
IV – INCIDENCES COMPLEMENTAIRES
 
TRANSTHORACIQUE
- -       Le patient est assis ou debout
- -       Il est de profil strict
- -       L’humérus est contre le plan d’appui
- -       Le bras et l’avant-bras du côté opposé est relevé
et la main posée sur la tête
RAYON DIRECTEUR
- -       Il est horizontal
- -       Centré sur la tête humérale
 
CRITERES DE REUSSITE
- -       La tête humérale est vue de profil en avant du
rachis dorsal et en arrière de la fourchette sternale
- -       Cette incidence permet d’étudier la partie
supérieure de l’humérus
 
INCIDENCE DE LA COULISSE BICIPITALE
INCIDENCE DE DIAN ET DENIS
- -       Le patient est en décubitus dorsal ou assis
- -       A hauteur voulue pour qu’il puisse poser le coude
sur le plan de la table
- -       Le bras restant vertical
- -       L’avant-bras est sur la table
- -       La main en supination
- -       Le bras est mis en adduction
- -       En laissant déborder l’épaule pour éviter une
projection axiale de l’humérus sur le coude
- -       Rotation externe de l’humérus, avant-bras à 45°
- -       La cassette est posée sous le coude
RAYON DIRECTEUR
- -       Il est vertical
- -       Perpendiculaire à la cassette
- -       Centré sur la coulisse bicipitale
- -       DFF 1.5m
 
GOUTIERE BICIPITALE EN DEFILE
D.G.P.
- -       Le patient est assis ou debout
- -       Incidence antéro-postérieure
- -       Le patient est de face stricte
- -       Il est installé en hyper-lordodose modérée
- -       Le bras est en écharpe
- -       La main sur le ventre
RAYON DIRECTEUR
- -       Il est ascendant et forme avec l’axe de l’humérus
un angle de 10°
- -       Centré sur la coulisse bicipitale
 
CRITERES DE REUSSITE
- -       C’ est une vue axiale de la coulisse bicipitale et de
ses berges
- -       On doit voir les parties molles
 
ANATOMIE RADIOLOGIQUE

COULISSE BICIPITALE
INCIDENCE DE SACHO
- -       En décubitus dorsal ou assis
- -       Le bras est le long du corps
- -       La main en supination
- -       Le coude est en dehors de la table et en dessous
du coude
RAYON DIRECTEUR
- -       Incliné vers le milieu du corps de 25° à 30° et
relevé vers le haut de 15° à 30°
- -       Il est centré sur la coulisse bicipitale
- -       Le film est perpendiculaire au rayon et sur le
moignon de l’épaule