Vous êtes sur la page 1sur 6

CARTES ORTHOGEOMETRIQUES

* * *

par Raymond TERRASSE


* * *

CARTE N° 3 : LE CARRE :

Ceci est donc la troisième figure avec un seul cercle. Celui-ci se


dissocie de ses deux frères issus de la ligne primordiale : Gisors-Chambord-
Lascaux. Mais nous allons voir qu’il ne coupe pas pour autant le cordon
ombilical avec eux. C’est une preuve de plus que l’orthogéométrie n’est pas le
fait du hasard.
Ce cercle a pour centre le milieu de la ligne principale N° 1
Mont-Saint-Michel / Trans-en-Provence. Pourquoi ce choix ?
Tout simplement, ainsi que le montre le croquis N° 1, parce que
nous avons une droite venant de P1 vers Prémanon, qui recoupe exactement
Mont-Saint-Michel / Trans sur la circonférence de rayon Chambord-Gisors. Et il
s’avère que ce croisement passant entre Marcillat et Pionsat, est le fameux
centre.
Croquis N° 1 :

Petit retour en arrière : P1 est le résultat de la rencontre de :


Tournai-Lourdes, Belleville sur-mer-Lascaux, et Riec sur Belon / Trans-en-
Provence. Le gotha s’est réuni pour que ce milieu soit officiellement parrainé.
( croquis N °4 de la carte N°1 ).
Quant au croquis N°2, il ne fait que confirmer le choix de
Prémanon comme extrémité du rayon de ce troisième cercle.

Carte ortho N°3 : le carré. 1


Cette fois, c’est le cercle Gisors-Lascaux qui est recoupé à la fois
par le milieu Mont-Saint-Michel / Trans en accord avec Prémanon précisément,
et par Bellevillle-Trans, ligne principale N°2 dans la hiérarchie ; la troisième
place revenant àTournai-Lourdes, qui va apparaître.. Les mêmes lignes
orthoténiques s’interpénètrent, mais ne produisent pas les mêmes effets. C’est ce
qui est remarquable dans cette hyper-géométrie.
Le résultat de ces combinaisons, ne pouvait donner naissance
qu’à un cercle de rayon de 256 kilomètres, milieu Mont-Saint-Michel / Trans.
Nous avons commencé par un rectangle, suivi d’un losange
mitigé d’étoile et de troncs de cônes. Ici, qu’allons-nous découvrir ? suivant le
titre, ce sera un carré.
Bien sûr, il est facile après coup, de l’annoncer, maintenant que
tout est tracé, et complètement résolu, en principe. Mais au départ, c’est
l’incertitude de la recherche, pouvant éventuellement, aboutir au fiasco.
Cependant, une fois de plus, les Dieux furent favorables, en nous
accordant une figure simple, malgré une abondance de trajectoires.
Les deux lignes principales Mont-Saint-Michel / Trans, et
Tournai-Lourdes, se partagent les angles A-C, et D. Le coin nord-est B, est
défini par Valensole-Marliens prolongée, et Prémanon-Clairvaux ; ceci, afin de
faire bonne mesure. A noter que Mont-Saint-Michel / Trans partage Tournai-
Lourdes exactement en deux parties égales.

Croquis N° 3 :

Carte ortho N°3 : le carré. 2


Le carré horizontal de 362 kilomètres de côté est donc tracé. Le
reste n’étant qu’une succession de lignes destinées à authentifier la figure.
C’est ainsi que Prémanon-D est perpendiculaire à Prémanon-
Clairvaux, avec un rapport des plus intéressants :484 kilomètres sur 206 = 2,
349, soit le double de la racine cubique de PHI ( 1, 174 ).
Valensole-Marliens lance également vers D une perpendiculaire
qui part du point sécant avec le cercle. Le rapport 415 kilomètres sur 300 =
1,383 n’est pas non plus direct ; c’est sa racine carrée : 1, 176, qui approche
aussi la racine cubique du nombre d’Or.
Mais plus édifiant encore, est la moitié de Mont-Saint-Michel /
Trans ( 415 kilomètres ) divisé par le rayon 256 kilomètres ; le quotient 1,621
n’est pas contestable, l’écart métrique n’étant que de 500 et 800 mètres pour les
deux distances.

Croquis N° 4 :

Domrémy-Celles, près de Foix dans l’Ariège ( A. M. 1686 ),


passe par le milieu du côté sud du carré. Si on trace une ligne du point sécant :
cercle / Valensole-Marliens-B, vers la rencontre de Domrémy-Celles avec le
cercle, elle traverse Chabeuil.

Carte ortho N°3 : le carré. 3


Croquis N° 5 :

Carte ortho N°3 : le carré. 4


Mont-Saint-Micjhel / Trans devient le carrefour d’un double
croisement. Tout d’abord Domrémy - Celles avec Prémanon-D ; et Stenay-
milieu du côté sud du carré avec Prémanon - grotte de Lascaux.

Croquis N° 6 :

C’est un enchevêtrement de lignes orchestré encore par


Domrémy – Celles, bien secondée par le point central. La trajectoire venue de
Tournai, et passant par celui-ci, vient buter sur le cercle au pied des apparitions (
Saint-Michel à Domrémy, et la Sainte Vierge à Celles ).
Le Mont-Saint-Michel, lui, coupe en plein milieu le côté ouest du
carré, et finit sa course sur la circonférence. Ce dont profite Quarouble, qui lui
aussi s’offre un milieu de côté, le nord, et achève son parcours sur le point de
rencontre Mont-Saint-Michel / côté sud. Gué-D’Hossus fait de même en
survolant le point central, et terminer, non pas sur le carré, mais sur le cercle..
Enfin, cette droite issue du Mont, génère une perpendiculaire qui
file sur Prémanon, via Lascaux.

Croquis N° 7 :

Carte ortho N°3 : le carré. 5


Terminons cet article par plus simple que précédemment, avec
toujours Domrémy- Celles en vedette, et Tournai-Lourdes qui refait son entrée.
De l’apparition mariale de 1858 on remonte vers le côté nord du
carré, pour y rejoindre Domrémy- Celles, en passant par le centre du cercle.
Sur ce même côté, Tournai-Lourdes rencontre un nouveau venu
de qualité : le cromlech de Stonehenge, en Angleterre, qui pousse une pointe en
direction de l’angle C.
Sept atterrissages d’OVNI, deux apparitions mariales sans
compter Domrémy, une grotte célèbre, et un cercle de pierres, deux fiefs
mérovingiens, trois pays concernés. Les Responsables des OVNI n’ont pas
lésiné sur la qualité des acteurs, et des rapports mathématiques, pour dessiner ce
superbe carré.
En prime, le délicat témoignage laissé par la Sainte Vierge à
Celles, le 28 mai 1686 : trois feuilles de chêne en forme de croix au sommet
d’un manche de bêche. Plus druidique que catholique, mais cela n’a rien
d’étonnant.

* * *
Raymond TERRASSE, février 2006

Carte ortho N°3 : le carré. 6