Vous êtes sur la page 1sur 26

Administration Provisoire de la CCIB :

Bilan sur les réformes et mesures de restructuration


des services d’appui aux entreprises
SOMMAIRE
1. RAPPEL DU CONTEXTE

2. POINT SOMMAIRE DES RÉALISATIONS

3. PRÉSENTATION DE LA PLATEFORME AHILIDO


2
4. ETAT DE PRÉPARATION DES SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

5. QUESTIONS & RÉPONSES


1. RAPPEL DU CONTEXTE
 Mise sous administration provisoire de la CCIB par décision du Conseil des ministres en
date du 23 Janvier 2019 en raison du vide juridique qui se profilait du fait du défaut
d’organisation des élections alors que le mandat des élus consulaires venait à échéance
le 24 janvier 2019

 Nomination d’un administrateur provisoire placé sous la supervision d’un Comité


National de Supervision de cinq membres ( ME-SGPR, MIC, MEF, MJL et Coordonnateur
du Bureau d’analyse et d’investigation de la Présidence de la République)
3

 Contenu de la mission assignée à l’Administrateur provisoire :


1. Révision des textes statutaires et facilitation de l’organisation des élections en vue
de l’installation de la nouvelle Assemblée consulaire ;
2. Réorganisation du Secrétariat Général de la Chambre ;
3. Gestion des affaires courantes y compris la réorganisation des services d’appui aux
entreprises.
2. POINT SOMMAIRE DES RÉALISATIONS

 Révision des textes statutaires

Elle a été réalisée dans les délais prévus suivant une approche participative;
ce qui a permis de corriger les problèmes de représentativité et de poser les
bases pour une rationalisation de la gestion de la Chambre.

Les textes adoptés par décret le 25 septembre 2019 comprennent les 4

nouveaux statuts, le régime électoral , la définition des corps électoraux, le


décret portant la convocation du corps électoral et fixation des cibles de
performance pour la mandature 2020-2025, le décret portant nomination du
commissaire aux comptes.
2. POINT SOMMAIRE DES RÉALISATIONS

 Processus électoral
• Il a été conduit sans incident et dans le respect du calendrier convenu avec le
Gouvernement.
• Un partenariat a été conclu par la CCIB avec la CENA qui a assuré la mise au
point de la liste des électeurs et des candidats sous la supervision du comité
d’organisation des élections.
• Une plateforme de vote électronique a été louée pour simplifier et sécuriser 5
les opérations de vote (un première en Afrique) .
• Les élections ont effectivement eu lieu le 18 décembre 2019 avec un fort taux
de participation ( près de 90% des électeurs ont exprimé leur vote)
• Les résultats ont été proclamé en moins de 24 h sans qu’aucune contestation
ne soit enregistrée ( 60 élus sur 69 sièges à pourvoir).
2. POINT SOMMAIRE DES RÉALISATIONS
 Réorganisation du Secrétariat général de la Chambre
Les travaux effectués sous la supervision du Comité National de Supervision de l’Administration
provisoire ont consisté en ce qui suit :
o Adoption d’un nouvel organigramme faisant apparaître clairement les fonctions découlant des
missions statutaires de la Chambre ( renforcement de la responsabilité fiduciaire du SG) ;
o Réalisation sous financement de la Banque mondiale à l’aide d’un cabinet de conseil en
ressources humaines du bilan de compétences de l’ensemble du personnel de la Chambre
( redéploiements, licenciements et recrutements) ; 6
o Préparation et adoption d’un manuel de procédures opérationnelles, administratives,
comptables et financières pour la Chambre : il s’agit d’un manuel qui a regroupé l’ensemble des
nouvelles procédures de gestion de la Chambre en veillant à leur conformité avec les orientations
du Gouvernement. De plus, ce manuel vient corriger toutes les insuffisances, incohérences et
imprécisions qui avaient facilité les pratiques de mauvaise gouvernance au sein de la Chambre
(élimination des possibilités d’interprétation subjectives des règles à appliquer).
2. RAPPEL DES PRINCIPAUX PROBLÈMES À CORRIGER
 Problèmes liés à la gouvernance administrative et à la gestion des opérations de la Chambre

7
2. POINT SOMMAIRE DES RÉALISATIONS
 Dynamisation des services d’appui aux entreprises
o Conclusion et mise en œuvre de diverses alliances ou conventions de partenariat avec des
ordres professionnels ou institutions partageant certains objectifs de la Chambre : au total
une quinzaine d’accords de partenariat ont été signés et ouvrent droit pour les membres de
la CCIB à de l’information, de la formation et à divers appuis ou conseils ;
o Conception et mise en service de nouveaux produits d’appui aux entreprises tels que le
Rendez-vous Mensuel des Experts, le Parcours de l’Entrepreneur, les Réunions thématiques
et les Evénements de Promotion ;
o Création au niveau du Secrétariat Général de nouveaux métiers : il s’agit des métiers 8
d’agents d’accueil, de conseillers d’entreprise et d’agents de promotion économique de
région.
o Mise au point d’un nouveau système d’information pour mieux organiser et documenter la
gestion des services d’appui aux entreprises : la plateforme web dénommée AHILIDO.

Finalité : Positionner la CCIB comme un véritable centre de service avec une forte orientation sur la
satisfaction de la clientèle constituée en l’occurrence des opérateurs économiques .
3. PRÉSENTATION DE LA PLATEFORME AHILIDO
 Pourquoi une plateforme digitale de Gestion de la Relation Client à la CCIB ?
 Défaut de fiabilité du fichier des entreprises détenu par la CCIB (présence
de doublons, informations de création des entreprises non exhaustives;
informations sur les changements dans la vie juridique des entreprises non
connues, etc ) ;
 Connaissance insuffisante de l’évolution et des besoins des entreprises
membres de la CCIB; 9
 Absence d’un système de recensement systématique et d’organisation des
opportunités qui découlent des relations de la CCIB avec ses partenaires ;
 Le traitement des requêtes portant sur la vérification de l’existence
d’entreprises au Bénin est laborieux et prend assez du temps de travail des
agents de la CCIB pour un résultat pas toujours fiable.
3. PRÉSENTATION DE LA PLATEFORME AHILIDO
 Découverte du nom et de la charte graphique de la plateforme « AHILIDO »

 AHILIDO est une plateforme d’information sur les entreprises du Bénin et un


outil de connexion des besoins des entreprises avec les opportunités créées
ou collectées par la CCIB.

 Il est accessible à l’adresse suivante : https://ahilido.bj 1


0

 AHILIDO découle de l’expression AHI NILIDO ou ADJO NILIDO en langue fon


du sud du Bénin : ce qui veut dire:
« Que les marchés se créent , s’animent , se développent et s’enracinent !
Que les affaires prospèrent et perdurent !
Que les échanges se consolident pour une croissance intégrée et durable! »
3. PRÉSENTATION DE LA PLATEFORME AHILIDO
 Découverte du nom et de la charte graphique de la plateforme « AHILIDO »
 AHILIDO est formé du son « ahi » qui signifie marché
ou lieu d’échanges ou de connexion et du son « lido»
qui évoque une fondation solide.
 Sur le graphisme , i) la partie en orange (ahi) est
représentée par un ensemble d’immeubles accolés ou
reliés, représentatifs de plusieurs structures en
alliance (sociétés, partenaires économiques et 1
1
institutionnels , etc) , et ii) la partie en vert (lido) est
représentée par un immeuble qui s’enracine pour
traduire le souhait, le mouvement , le dynamisme pour
la consolidation et la prospérité des affaires au Bénin.
En somme , la plateforme Ahilido se positionne comme un outil, un
instrument qui a vocation à aider à bâtir la prospérité des affaires au Bénin
3. PRÉSENTATION DE LA PLATEFORME AHILIDO
 Principales fonctionnalités de la plateforme AHILIDO
 Recherche d’informations basiques sur les entreprises à partir de la
désignation ou du N°IFU : activités exercées , noms du dirigeant, adresse
géographique, RCCM, forme juridique) ;
 Possibilité de consultation d’une Foire Aux Questions (FAQ) et de l’agenda
des événements (manifestations commerciales, formation, etc.);
 Collecte et suivi des besoins des entreprises organisés par catégorie 12
(accès aux financements, formation, réseautage, arbitrage, etc.) ;
 Recensement et analyse d’opportunités tirées notamment de l’actualité, de
la réglementation ou des accords de partenariat signés par la CCIB ;
 Mise à la disposition des entreprises par email d’opportunités qualifiées
relatives notamment à la mise en place de partenariats d’affaires, à des
offres ou demandes de produits et de services, à l’accès au financement…;
3. PRÉSENTATION DE LA PLATEFORME AHILIDO

 Principales fonctionnalités de la plateforme AHILIDO


 Possibilité d’envoi aux entreprises des invitations par email pour susciter
leur participation aux évènements ou services proposés par la Chambre
(Rendez-vous Mensuel des experts, Journées Pays, etc.);
 Possibilité de localisation sur une carte « Google Maps » du siège du
entreprise donnée à l'aide des coordonnées géographiques
latitude/longitude préenregistrées par les conseillers d’entreprise ; 13
 Production de statistiques sur les services fournis aux entreprises par la
CCIB ;
 Tenue à jour d’un répertoire fiable des entreprises membres de la
Chambre avec la possibilité d’édition de listes d’entreprises par région,
secteurs d’activités, etc.
3. PRÉSENTATION DE LA PLATEFORME AHILIDO
 Etat de développement de la plateforme AHILIDO et prochaines étapes
 Mise à jour des données sur les entreprises en cours sur la base
d’informations en provenance de la DGI et de l’APIEX.
 Partenariat en cours d’établissement avec les tribunaux de commerce pour
disposer d’informations sur les changements intervenus dans la vie
juridique des entreprises 14
 Permettre à terme à chaque entreprise d’accéder à son espace Client pour
mettre à jour sa fiche et interagir directement avec le Conseiller d’entreprise
 Donner un accès sécurisé aux partenaires (représentations diplomatiques,
chambres et organismes consulaires , etc.) pour alimenter la plateforme en
opportunités ;
 Offrir sous conditions un accès aux partenaires locaux et étrangers des
entreprises pour certains services comme la géolocalisation des entreprises.
4. ETAT DE PRÉPARATION DES SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL
 Depuis le 06 Janvier 2020, le nouvel organigramme de la CCIB est complétement
opérationnel avec le recrutement du Secrétaire Général et du Directeur des
Ressources.

 Cette section est destinée à donner la parole aux chefs de sept (7) principaux
départements les plus touchés par les réformes pour qu’ils présentent chacun :

i) l’état des lieux de leur département avant les réformes, 1


5

ii) les actions ou travaux effectués sous l’Administration provisoire, et

iii) les perspectives ou actions complémentaires attendues durant la prochaine


mandature.
4. ETAT DE PRÉPARATION DES SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL
Mais avant un focus rapide sur deux domaines de réformes significatives qui ne seront
pas traités par les chefs de départements retenus pour les présentations à venir.
 Révision à la baisse du coût des services à la CCIB et au CAMeC
 Arrêté interministériel fixant le barème des cotisations CCIB à partir du 1/01/2020 :
• Réduction des montants à payer de plus de 50% pour les entreprises dont le Chiffre
d’affaires annuels est inférieur ou égal à 50 millions de FCFA, et plus de 25% pour les
entreprises de CA supérieur à 50 millions de FCFA et inférieur ou égal à 700 millions de 1
FCFA. L’inscription des entreprises au fichier de la CCIB se fait désormais sans frais et 6
les Cotisations sont payables facilement en ligne ou au guichet des sevices des impôts
partout au Bénin.
• Une possibilité de paiement en deux accomptes est également offerte.

 Décision portant révision de frais de recours au CAMeC :


( exonération de frais de médiation pour moins de 10 millions de FCFA et réduction de
près de 50% pour les autres cas).
4. ETAT DE PRÉPARATION DES SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

 Renforcement des dispositifs de reddition de comptes :


• La création des fonctions d’Auditeur interne et de contrôleur de gestion
vise à renforcer le suivi de la gestion de la Chambre pour en faire à terme
un centre de profit avec une possibilité de tarification de certains services ;
• Le nouveau commissaire aux comptes désigné par le Gouvernement a
désormais l’obligation de produire, en plus de ses rapports classiques sur
l’examen des comptes, un rapport d’appréciation du rapport de 1
7
performance que le Bureau consulaire devra élaborer sur chaque exercice
budgétaire;
• Sous l’administration provisoire, les retards dans la mise à jour de la
comptabilité et la production des états financiers de la CCIB ont été
rattrapés pour les exercices 2016, 2017 et 2018.
4. ETAT DE PRÉPARATION DES SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

Ordre des présentations des départements sélectionnés :

1) Département de l’Information et des Etudes Sectorielles (DIES)


2) Département des Partenariats Institutionnels et Economiques (DPIE)
3) Département de la Formation (Dfor)
1
4) Département des Services Délégués et Régions (DSDR) 8

5) Secrétariat Permanent du CAMeC


6) Département des Infrastructures Economiques et des Moyens Généraux (DIEM)
7) Département du Système d’Information (DSI)
4. ETAT DE PRÉPARATION DES SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

 DEPARTEMENT INFORMATION ET ETUDES SECTORIELLES (DIES)

 Renforcement des ressources humaines : 04 Conseillers d’Entreprise, 01 Chargé


d’accueil, 01 Planificateur spécialiste en suivi-évaluation ;
 Mise en place d’infrastructures modernes pour faciliter les interactions opérateurs
économiques : Hall d’accueil et d’orientation et Plateforme électronique de services ;
 Adoption de procédures opérationnelles et d’une charte qualité sur les services offerts 1
aux opérateurs économiques ; 9

 Conception et mise en route de nouveaux produits ou services d’appui aux entreprises


(Rendez-vous Mensuel des Experts, Réunions Thématiques, Parcours de l’entrepreneur,
Evénements de Promotion) ;
 Réalisation d’études sectorielles visant l’organisation des filières économiques à partir
des orientations de politiques économiques du Gouvernement.
4. ETAT DE PRÉPARATION DES SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL
 DEPARTEMENT PARETANARIAT INSTITUTIONNELS ET ECONOMIQUES (DPIE)

 Signature d’une quinzaine d’accords-cadres de partenariat économique avec diverses


institutions et associations professionnelles ;
 Mise en place de plans d’actions de court terme en vue de l’opérationnalisation de
chacune des conventions ;
 Démarrage d’activités découlant des plans d’opérationnalisation des conventions;
20
 Recensement des mandats de représentation de la CCIB et définition de modalités de
suivi des suites à donner aux foras ou autres rencontres statutaires ou conventionnelles
impliquant des représentants de la Chambre.
 Négociation en cours pour la formalisation d’autres accords de partenariat porteurs de
services pour les membres de la Chambre.
4. ETAT DE PRÉPARATION DES SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL
 DEPARTEMENT DE LA FORMATION (Dfor )

 Des programmes de formations thématiques délivrés régulièrement aux jeunes


entrepreneurs
 Option de recours au Centre de Promotion et d’Encadrement des Petites et Moyennes
Entreprises (CePEPE) pour la délivrance des programmes spécifiques de formation à
l’endroit des PME et PMI ;
 Actions en cours pour établir des chambres consulaires partenaires des accords en vue 2
1
de la mutualisation de moyens pour l’organisation de sessions conjointes de formation
correspondant aux besoins des opérateurs économiques ;
 Actions en cours en vue du développement de formations en alternance et de la
création d’une école de commerce affiliée à la CCIB.
4. ETAT DE PRÉPARATION DES SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

 DEPARTEMENT SERVICES DELEGUES ET REGIONS (DSDR )

 Faire connaître aux investisseurs et opérateurs économiques les potentialités


économiques des différentes localités ou régions économiques du Bénin ;
 Apporter dans les régions économiques les services offerts au siège de la CCIB;
 Préparer des notes de plaidoyers visant la délégation par l’Etat à la CCIB de
22
services publics qui pourraient être fournis aux opérateurs économiques à des
coûts plus compétitifs par la CCIB ;
 Contribuer à la mise en place dans les régions économiques d’infrastructures
ayant vocation à faciliter l’implantation des entreprises.
4. ETAT DE PRÉPARATION DES SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL
 CENTRE D’ARBITRAGE, DE MEDIATION ET DE CONCIALIATION ( CAMeC )

 Adoption et mise en vigueur d’un nouveau barème simplifié des frais


d’arbitrage, de médiation et de conciliation : Le nouveau barème consacre i)
une réduction drastique d’en moyenne 50% des frais à payer par les
opérateurs économiques et ii) l’exonération de tout frais pour les litiges en
médiation dont le montant est inférieur à dix (10) millions de FCFA ; 23
 Installation du CAMeC dans de nouveaux locaux plus propices à ses activités ;
 Négociation en cours en vue de la conclusion de partenariat avec l’Association
des Banques et établissements financiers, les avocats d’affaires etc.
 Mise au point d’un plan de communication en vue de la promotion des modes
alternatifs de règlement de conflits ( à opérationnaliser en 2020).
4. ETAT DE PRÉPARATION DES SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

 DEPARTEMENT INFRASTRUCTURES ECONOMIQUES ET MOYENS GENERAUX ( DIEM )

 Rénovation du siège de la CCIB et réaménagement des services ;


 Actions en cours en vue de la conception et de la réalisation de
nouveaux projets d’infrastructures économiques ;
 Actions en cours en vue du lancement de missions d’audit 24
technique des bâtiments administratifs de la CCIB qui sont en
état de dégradation au niveau des régions économiques.
4. ETAT DE PRÉPARATION DES SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL
 DEPARTEMENT SYSTEMES D’INFORMATION (DSI)
 Apport de la fibre optique au siège de la Chambre qui a facilité l’effectivité du
déploiement d’une connexion internet à Très Haut Débit (THD) au profit des
agents;
 Mise en ligne de la plateforme digitale « AHILIDO » pour faciliter la connexion des
entreprises ;
 Déploiement en cours de Microsoft Office 365 pour favoriser le travail collaboratif,
25
la messagerie électronique professionnelle, le partage, le stockage et la gestion de
documents électronique des documents ;
 Actions en cours en vue du déploiement d’équipements de vidéoconférence et de
la mise en route d’un système de téléphonie IP ;
 Actions en cours en vue de l’identification de besoins complémentaires de
développement d’applications informatiques liées aux métiers de la CCIB.
5. QUESTIONS ET RÉPONSES

Suggestions de points de discussions :

1) Comment peut-on entrevoir l’évolution du rôle des élus avec la


réforme qui a concentré les responsabilités fiduciaires de la
CCIB au niveau du Secrétariat Général?
26

2) La CCIB et les autres institutions nationales de promotion du


secteur privé ( APIEX, CePEPE, FONAGA, ANPME…): comment
transformer la tendance de concurrence en une synergie
d’actions ?
Merci pour votre participation

Vous aimerez peut-être aussi