Vous êtes sur la page 1sur 191

CENTRE NATIONAL DE LA

PARTENARIAT POUR LE FONCTION PUBLIQUE


DEVELOPPEMENT MUNICIPAL TERRITORIALE de FRANCE

NOMENCLATURE DES METIERS MUNICIPAUX EN

AFRIQUE DE L'OUEST ET CENTRALE

Janvier 2006
TABLE DES MATIERES

TABLE DES MATIERES ..................................................................................................................1


TERMINOLOGIE ET DEFINITIONS .............................................................................................3
Ce qu'il faut entendre par référentiel ........................................................................................................ 3
Définitions des termes couramment utilisés .............................................................................................. 3
Les rubriques des fiches métiers de la nomenclature ............................................................................... 6
VUE D'ENSEMBLE DES FAMILLES ET METIERS....................................................................7
PRESENTATION DETAILLEE DES FICHES METIERS ............................................................9
SECRETAIRE GENERAL....................................................................................................................................... 10
ADMINISTRATION GENERALE.......................................................................................................... 12
DIRECTEUR ADMINISTRATIF ............................................................................................................................ 13
RESPONSABLE DES AFFAIRES GENERALES .................................................................................................. 15
RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES.............................................................................................. 17
SECRETAIRE DE DIRECTION ............................................................................................................................. 19
ASSISTANT ADMINISTRATIF............................................................................................................................. 21
DOCUMENTALISTE .............................................................................................................................................. 23
ARCHIVISTE .......................................................................................................................................................... 25
SECRETAIRE .......................................................................................................................................................... 27
AGENT DE SERVICE ADMINISTRATIF ............................................................................................................. 29
COMMIS .................................................................................................................................................................. 31
PLANTON................................................................................................................................................................ 33
AFFAIRES JURIDIQUES ET CONTENTIEUX................................................................................... 35
CHARGE DES TRANSACTIONS FONCIERES ................................................................................................... 36
CONSEILLER JURIDIQUE .................................................................................................................................... 38
RESPONSABLE DES MARCHES ET CONTRATS.............................................................................................. 40
FINANCE ET GESTION.......................................................................................................................... 42
DIRECTEUR DES SERVICES FINANCIERS ....................................................................................................... 43
CONTROLEUR FINANCIER ................................................................................................................................. 45
RESPONSABLE DES DEPENSES ......................................................................................................................... 47
RESPONSABLE DES RECETTES ......................................................................................................................... 49
ASSISTANT SERVICES FINANCIERS................................................................................................................. 51
GESTIONNAIRE DE MARCHE............................................................................................................................. 53
GESTIONNAIRE DE GARE ROUTIERE .............................................................................................................. 55
COMPTABLE - MATIERES................................................................................................................................... 57
AGENT DE SERVICE FINANCIER OU COMPTABLE ....................................................................................... 59
COLLECTEUR - PERCEPTEUR ............................................................................................................................ 61
INFORMATIQUE ET NTIC.................................................................................................................... 63
RESPONSABLE INFORMATIQUE ....................................................................................................................... 64
GESTIONNAIRE DU SYSTEME D’INFORMATION GEOGRAPHIQUE .......................................................... 66
ANALYSTE PROGRAMMEUR ............................................................................................................................. 68
TECHNICIEN EN MAINTENANCE INFORMATIQUE....................................................................................... 70
OPERATEUR DE SAISIE ....................................................................................................................................... 72
URBANISME ET AMENAGEMENTS................................................................................................... 74
RESPONSABLE AMENAGEMENTS URBAINS.................................................................................................. 75
RESPONSABLE TRANSPORT & CIRCULATION .............................................................................................. 77
RESPONSABLE URBANISME .............................................................................................................................. 79
RESPONSABLE DE L’INSTRUCTION DES DEMANDES EN MATIERE DE CONSTRUCTION ET
D’URBANISME....................................................................................................................................................... 81
RESPONSABLE DU DOMAINE COMMUNAL ................................................................................................... 83
SURVEILLANT D’OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC .............................................................................. 85
TECHNICIEN CONTROLEUR DES PERMIS DE BATIR.................................................................................... 87
ESPACES VERTS, ENVIRONNEMENT ET PATRIMOINE NON BATI......................................... 89

1
RESPONSABLE ESPACES VERTS....................................................................................................................... 90
PAYSAGISTE.......................................................................................................................................................... 92
OUVRIER D’ENTRETIEN DES JARDINS ET ESPACES VERTS ...................................................................... 94
INGENIERIE ET TRAVAUX.................................................................................................................. 96
DIRECTEUR DES SERVICES TECHNIQUES...................................................................................................... 97
RESPONSABLE BATIMENT ET PATRIMOINE BATI ..................................................................................... 100
RESPONSABLE VOIRIE ET RESEAUX............................................................................................................. 102
RESPONSABLE DECHETS SOLIDES ................................................................................................................ 104
TECHNICIEN BATIMENT................................................................................................................................... 106
TECHNICIEN TRAVAUX D’INFRASTRUCTURE............................................................................................ 108
TOPOGRAPHE - GEOMETRE ............................................................................................................................. 110
OUVRIER DU BATIMENT .................................................................................................................................. 112
DESSINATEUR ..................................................................................................................................................... 114
AGENT DE NETTOIEMENT ............................................................................................................................... 116
ATELIERS ET GARAGE ...................................................................................................................... 118
RESPONSABLE GESTION MAINTENANCE PARC AUTO............................................................................. 119
RESPONSABLE ATELIER MUNICIPAL............................................................................................................ 121
MAGASINIER GARAGE ET ATELIER .............................................................................................................. 123
MECANICIEN ....................................................................................................................................................... 125
TOLIER PEINTRE................................................................................................................................................. 127
CONDUCTEURS D’ENGINS ............................................................................................................................... 129
ELECTRICIEN AUTO........................................................................................................................................... 131
CONDUCTEUR DE CAMIONS ........................................................................................................................... 133
CHAUFFEUR ........................................................................................................................................................ 135
AIDE MECANICIEN............................................................................................................................................. 137
SANTE ET ACTION SOCIALE............................................................................................................ 139
MEDECIN .............................................................................................................................................................. 140
ANIMATEUR SOCIAL ......................................................................................................................................... 142
SAGE-FEMME ...................................................................................................................................................... 144
INFIRMIER(E)....................................................................................................................................................... 146
AIDE-SOIGNANT(E) ............................................................................................................................................ 148
EDUCATION, CULTURE, JEUNESSE ET SPORT........................................................................... 150
ANIMATEUR JEUNESSE ET SPORT ................................................................................................................. 151
ANIMATEUR-RESPONSABLE CULTUREL ..................................................................................................... 153
BIBLIOTHECAIRE ............................................................................................................................................... 155
CONSERVATEUR DE MUSEE............................................................................................................................ 157
MUSICIEN............................................................................................................................................................. 159
PHOTOGRAPHE - CAMERAMAN ..................................................................................................................... 161
ETAT CIVIL ET SERVICES FUNERAIRES...................................................................................... 163
SECRETAIRE ETAT CIVIL ................................................................................................................................. 164
AGENT ETAT CIVIL ............................................................................................................................................ 166
GESTIONNAIRE DES CIMETIERES .................................................................................................................. 168
SECURITE ET HYGIENE PUBLIQUE ............................................................................................... 170
RESPONSABLE HYGIENE PUBLIQUE ............................................................................................................. 171
RESPONSABLE SECURITE ................................................................................................................................ 173
CONTROLEUR HYGIENE PUBLIQUE .............................................................................................................. 175
AGENT DE SECURITE ........................................................................................................................................ 177
RELATIONS PUBLIQUES ET COOPERATION .............................................................................. 179
RESPONSABLE COOPERATION ....................................................................................................................... 180
RESPONSABLE PROTOCOLE ............................................................................................................................ 182
RESPONSABLE COMMUNICATION................................................................................................................. 184
ETUDES ET DEVELOPPEMENT........................................................................................................ 186
RESPONSABLE DES ACTIONS DE PROMOTION ECONOMIQUE ............................................................... 187
ECONOMISTE....................................................................................................................................................... 189

2
TERMINOLOGIE ET DEFINITIONS

Note : Les définitions qui suivent sont issues du document " Référentiels d'emploi-activités-compétences -
Guide méthodologique " mis au point par le CNFPT et disponible sur le site de l'institution www.cnfpt.fr

Ce qu'il faut entendre par référentiel


Un référentiel est un outil de la gestion des ressources humaines et de la gestion prévisionnelle des emplois
et des compétences (GPEC). Complémentaire d’une Nomenclature des métiers, dont il précise l’ensemble
des termes, notamment sur le champ des compétences, il permet d’établir une référence commune pour
l’ensemble des collectivités et des agents.

Résultat d’une démarche d’analyse des situations de travail, le référentiel permet de dresser, à un moment
donné, un inventaire :
des emplois, et de leur environnement ;
des activités conduites dans le cadre de l’emploi exercé ;
des compétences requises pour l’exercer.

Il nécessite d’être actualisé en fonction des évolutions des activités et des métiers.

Le référentiel global d’emploi-activités-compétences, tel que se veut celui qui est présenté ici, fournit un
certain nombre de données objectivées qui peuvent être utilisées dans la plupart des cas suivants :
recrutement : aide à la définition de profils de postes
mobilité : aide à la définition d’une orientation professionnelle
formation : aide à la définition de plans collectifs ou de parcours individualisés
évaluation : analyse par mesure d’écart entre compétences requises et détenues
communication : sur les emplois et leurs contenus.

Il fournit des indicateurs potentiels pour la mise en oeuvre d’une gestion prévisionnelle des emplois et des
compétences dans les collectivités, et pour la déclinaison locale d’outils d’analyse des emplois.

Définitions des termes couramment utilisés1


L’analyse des situations de travail fait appel à quelques notions et concepts-clés.
En permanente évolution, leurs définitions sont multiples, et les termes s’apparentent souvent à des mots-
valises ou mots-éponges, sujets à diverses interprétations et/ou confusions.

Ils nécessitent, pour les principaux, quelques précisions quant à leurs caractéristiques propres, notamment
en ce qui concerne la compétence, concept-clé de notre démarche :

Situation(s) de travail :
Il s’agit de l’ensemble des conditions organisationnelles, sociales, matérielles qui délimitent le champ de
l’exercice d’une activité professionnelle, sans identification à une structure et/ou une organisation donnée.
Note : Les situations de travail englobent les activités et leurs contextes. Elles ne font pas référence à une
collectivité en particulier, mais se retrouvent dans plusieurs collectivités.
9
Conseils
Poste de travail :
Unité élémentaire de la division du travail. Le poste correspond à une situation individuelle de travail. Il s’agit
de l’ensemble ordonné des tâches, activités, mission effectuées par un individu en particulier au sein d’une
structure donnée.
Note : Il y a autant de postes que d’agents dans une collectivité.

1
Comme précédemment, j'ai repris telles quelles les définitions du document "Référentiels d'emploi-
activités-compétences Guide méthodologique"

3
Emploi :
Premier niveau de regroupement de l’organisation du travail. L’emploi correspond à un ensemble de postes
de travail très proches les uns des autres, du fait de missions et d’activités communes, mettant en oeuvre
des compétences proches ou similaires.
Note : Un emploi regroupe plusieurs agents et permet une déclinaison par effectifs.

Emploi-type :
Deuxième niveau de regroupement de l’organisation du travail. Il s’agit du regroupement arbitraire de
situations de travail, présentant des activités similaires, et dont les caractéristiques sont suffisamment
communes pour pouvoir être occupées par un même individu.
Note : L’emploi-type est transversal. Emploi de référence, il n’est pas rattaché à une collectivité, une
organisation et/ou un seul niveau de classification.

Métier :
Deuxième niveau de regroupement de l’organisation du travail. Il s’agit d’un ensemble d’emplois liés par une
même technicité présentant un noyau dur commun d’activités et requérant des compétences proches. Il
évolue en fonction des progrès des sciences et des techniques, des transformations de l’environnement
(économiques, politiques, sociales, culturelles).
Note : Le métier n’est pas directement rattaché à une collectivité. Il peut comprendre des postes de niveaux
ou de classification différents.

Famille professionnelle :
Dernier niveau de regroupement de l’organisation du travail. Il s’agit d’un ensemble de métiers ayant des
domaines d’activité communs selon deux critères: technicité dominante et culture socio-professionnelle.
Note : Une Nomenclature ou Répertoire des métiers ordonne et classe les métiers par familles
professionnelles. Chaque famille peut elle-même comporter des sous-familles.

Finalité :
Il s’agit de la contribution de l’emploi aux objectifs d’une structure, d’une organisation ou d’un service. La
finalité met en évidence " le sens " de l’emploi.
Note : Cette notion est proche de celle de " mission ". Dans une collectivité, la finalité peut indiquer le service
attendu ou rendu à l’usager.
.

Fonction :
Il s’agit d’une combinaison d’activités qui concourent à la même finalité dans une organisation donnée. La
fonction a un caractère collectif, elle finalise l’action individuelle.
Note : La fonction est transverse à plusieurs métiers ou emplois-types. Un même emploi peut recouvrir
plusieurs fonctions différentes.

Activité :
Il s’agit d’un ensemble cohérent d’actions finalisées, identifiées, organisées selon un processus logique,
observable en tant que tel. L’activité concourt à la production ou à la transformation d’un produit ou d’un
service.
Note : Une activité peut être commune à plusieurs emplois-types.

Tâche :
Il s’agit de l’unité élémentaire de l’activité de travail. La tâche s’inscrit dans un enchaînement chronologique
d’opérations nécessaires à l’exercice de l’activité.
Note : La notion de tâche, très fine, est souvent utilisée dans les descriptions de postes de travail.

Compétence :
Il s’agit d’une combinaison de savoirs, savoir-faire et qualités mobilisés en situation de travail. La
compétence est structurée en 3 grandes catégories de savoirs :
- les savoirs, ou connaissances théoriques ;
- les savoir-faire, ou savoirs techniques, résultats de la pratique et de l’expérience ;

4
- les qualités personnelles, présentes dans toute situation de travail et/ou de vie.
La compétence n’est pas directement observable : on l’appréhende par déduction à partir des activités.
Elle est sujette à apprentissage, notamment par la formation.
Elle est dynamique et s’inscrit dans un processus de développement constant.
Elle est requise, en terme d’exigences pour qualifier un métier.
Elle est évaluable, par analyse des écarts entre les compétences requises et les compétences mobilisées en
situation de travail.
Elle conditionne la performance : l’atteinte des objectifs fixés.
Elle est toujours capacité à agir dans une situation donnée.
Note : Une compétence peut être commune à plusieurs activités. Les qualités personnelles permettent au
sujet en situation de mobiliser savoirs et savoir-faire.

5
Les rubriques des fiches métiers de la nomenclature

La nomenclature fait appel à des champs dont nous donnons la définition ci-après

Autres appellations : Exemples d’appellations les plus générales, permettant d’englober une grande variété
de situations concrètes

Famille professionnelle : Rappel de la famille professionnelle à laquelle est rattachée le métier (voir définitions).

Pertinence suivant taille Indication de la pertinence de l'existence de l'emploi suivant qu'il s'agit d'une grande
ville, d'une ville moyenne ou petite ou d'une collectivité de nature rurale. L'appréciation
se fait suivant une échelle de valeur :
XX : tout à fait pertinent ; l'emploi doit normalement exister
X : assez pertinent ; l'emploi peut utilement exister
: peu pertinent ; l’emploi peut éventuellement exister

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Responsabilités qui sont confiées au titulaire du poste en vue de l'atteinte des objectifs
de la collectivité

Spécialités possibles Liste des déclinaisons ou spécialités possibles de l'emploi.

Contexte et particularités Paramètres qui particularisent l'exercice de cet emploi dans le contexte actuel des
collectivités locales africaines. ce champ vise à mieux appréhender les spécificités de
l'emploi.

Facteurs d’évolution Facteurs qui pourraient induire des changements à moyen terme sur la nature de
l'emploi.

Grade ou équivalent dans Emploi et grade de la fonction publique correspondant en général à l'emploi.
fonction publique
Unité opérationnelle Unité de l'organigramme au sein de laquelle l'emploi est habituellement repéré

Relations fonctionnelles Entités ou services avec lesquels l’agent est appelé à travailler au sein de la collectivité
(interne) ou à l'extérieur (externe)

ACTIVITES PRINCIPALES Ensemble des activités réalisées par le titulaire du poste pour remplir les missions qui
lui sont confiées

COMPETENCES REQUISES

Formation et connaissances Informations et connaissances théoriques nécessaires pour tenir le poste


spécifiques
Savoir-faire Capacité à mettre en œuvre une habileté gestuelle ou conceptuelle afin de mener à
bien une activité professionnelle donnée

Savoir être Capacité à manifester des attitudes ou comportements adaptés à une situation
professionnelle donnée

6
VUE D'ENSEMBLE DES FAMILLES ET METIERS
(14 familles - 82 fiches)

Secrétaire général URBANISME ET AMENAGEMENTS (6


(fiche particulière sans famille)
fiches)
Responsable aménagements urbains
ADMINISTRATION GENERALE (11 fiches) Responsable transport & circulation
Directeur Administratif Responsable urbanisme
Responsable des affaires générales Responsable de l’instruction des demandes
Responsable des ressources humaines en matière de construction et d’urbanisme
Assistant administratif Surveillant d’occupation du domaine public
Documentaliste Technicien contrôleur des permis de bâtir
Archiviste
Secrétaire ESPACES VERTS, ENVIRONNEMENT ET
Agent de service administratif PATRIMOINE NON BATI (3 fiches)
Commis Responsable espaces verts
Planton Paysagiste
Secrétaire de direction Ouvrier d’entretien des jardins et espaces
verts

AFFAIRES JURIDIQUES ET
CONTENTIEUX (3 fiches) INGENIERIE ET TRAVAUX (10 fiches)
Chargé des transactions foncières Directeur des services techniques
Conseiller juridique Responsable bâtiment et patrimoine bâti
Responsable des marchés et contrats Responsable voirie et réseaux
Responsable Déchets solides
FINANCE ET GESTION (10 fiches) Technicien bâtiment
Agent de service financier ou comptable Technicien travaux d’infrastructure
Assistant services financiers Topographe - géomètre
Collecteur - percepteur Ouvrier du bâtiment
Comptable - matières Dessinateur
Contrôleur financier Agent de nettoiement
Directeur des services financiers
Gestionnaire de marché ATELIERS ET GARAGE (10 fiches)
Gestionnaire de gare routière Responsable gestion maintenance parc auto
Responsable des dépenses Responsable atelier municipal
Responsable des recettes Magasinier garage et atelier
Mécanicien
INFORMATIQUE ET NTIC (5 fiches) Tôlier peintre
Responsable informatique Conducteurs d’engins
Gestionnaire du système d’information Electricien auto
géographique Conducteur de camions
Analyste programmeur Chauffeur
Technicien en maintenance informatique Aide mécanicien
Opérateur de saisie

7
SANTE ET ACTION SOCIALE (5 fiches) SECURITE ET HYGIENE PUBLIQUE (4
Médecin fiches)
Animateur social Responsable hygiène publique
Sage-femme Responsable sécurité
Infirmier(e) Contrôleur hygiène publique
Aide-soignant(e) Agent de sécurité

EDUCATION, CULTURE, JEUNESSE ET RELATIONS PUBLIQUES ET


SPORT (6 fiches) COOPERATION (3 fiches)
Animateur jeunesse et sport Responsable coopération
Animateur responsable culturel Responsable protocole
Bibliothécaire Responsable communication
Conservateur de musée
Musicien ETUDES ET DEVELOPPEMENT (2 fiches)
Photographe – cameraman Responsable des actions de promotion
économique
Economiste
ETAT CIVIL ET SERVICES FUNERAIRES
((3 fiches)
Secrétaire état civil
Gestionnaire des cimetières
Agent état civil

8
PRESENTATION DETAILLEE

DES FICHES METIERS

9
SECRETAIRE GENERAL

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Administration Générale Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Mise en œuvre de la politique municipale ; Coordination et management des


services municipaux ; Assistance et conseil aux élus
Spécialités possibles

Contexte et particularités Poste clé mais souffrant de son exposition, notamment en cas de changement
d’exécutif municipal. Dans de nombreux cas, la fonction souffre d’une
insuffisance de précisions quant à aux compétences attachées. la supervision
des services n’est pas toujours dans la réalité des choses.
Dans les petites communes, le SG peut être amené à cumuler ses fonctions
avec celui de Directeur financier.
Une demande visant à transformer la fonction de façon à en faire un Directeur
Général des services, du moins dans les grandes villes, est de plus en plus
émise par les SG.

Facteurs d’évolution Organisation des services en rapport avec les évolutions en matière de
décentralisation
Autonomie accrue des collectivités locales pourrait à l’avenir transformer ce
métier en Directeur général, véritable "patron" des services municipaux

Grade ou équivalent dans Administrateur civil (catégorie A) dans les grandes communes
fonction publique Assistant d’administration (catégorie B) dans d’autres cas

Unité opérationnelle Secrétariat Général

Interne : Directeurs et chefs de services municipaux


Maire et conseillers municipaux
Relations
fonctionnelles Services de tutelle et autres services déconcentrés de l’Etat
Externe :
Responsables des organisations de la société civile (ONG et autres), des
Autorités religieuses, traditionnelles etc.
Responsables des organisations professionnelles (syndicats et autres)
Usagers, citoyens…

ACTIVITES PRINCIPALES

Assister le maire dans la mise en œuvre de sa politique municipale


Assister le maire dans ses fonctions administratives
coordonner, animer et veiller au bon fonctionnement des services municipaux
Représenter la collectivité au gré des besoins
Coordonner les activités des directeurs et chefs de services municipaux
Représenter la maire à certaines réunions internes et externes à l’institution municipale

10
Donner un avis sur certaines questions touchant à la gestion administrative de la commune
Préparer les actes et décisions du Maires après vérifications de leur légalité

COMPETENCES REQUISES

Formation et ENA ou Formation supérieure dans les filières administratives et juridiques


connaissances
Notions de management
spécifiques
Textes régissant les finances publiques et le budget
Textes régissant les collectivités locales
Procédures administratives
Réglementation des marchés publics
Textes et lois en vigueur en matière de gestion des ressources humaines.

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Organiser les services
Rédiger les actes administratifs
Faire le travail du responsable financier au besoin
Manier les outils modernes (informatiques) de gestion
Gérer des conflits et rendre des arbitrages
Déléguer ses responsabilités
Assimiler et traduire les orientations politiques des élus
Encadrer une équipe
Diriger une structure
Gérer un budget
Contrôler la gestion
Communiquer avec les médias

Savoir être Bonnes relations avec les élus, même en cas d’incompréhension
Capacité à écouter et communiquer
Qualité de négociateur, planificateur, animateur, médiateur
Sens de la diplomatie

11
ADMINISTRATION GENERALE
Directeur Administratif
Responsable des affaires générales
Responsable des ressources humaines
Assistant administratif
Documentaliste
Archiviste
Secrétaire
Agent de service administratif
Commis
Planton
Secrétaire de direction

12
DIRECTEUR ADMINISTRATIF

Autres appellations : Direction de l’administration générale Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Administration Générale Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Organisation et coordination des activités des services administratifs ;


Assistance administrative et logistique aux services ; Gestion des RH
Spécialités possibles

Contexte et particularités Englobe encore souvent aujourd’hui la fonction RH.

Facteurs d’évolution Organisation des services en rapport avec les évolutions en matière de
décentralisation
Montée en importance et autonomie de la fonction RH
Evolutions technologiques
Grade ou équivalent dans Administrateur (Catégorie A)
fonction publique

Unité opérationnelle Direction Administrative

Interne : Maire et élus locaux


Secrétaire général
Autres Directions
Personnel
Relations
fonctionnelles Services déconcentrés de l’Etat
Externe :
Agences de Développement municipal et différents partenaires institutionnels;
Prestataires de service
Différentes administrations publiques

ACTIVITES PRINCIPALES

Coordonner le fonctionnement des différentes activités à caractère administratif


Développer les stratégies pour le bon fonctionnement des services
Assister le Secrétaire Général dans ses fonctions administratives
Coordonner et animer les services administratifs
Superviser les activités liées à la gestion du personnel
Représenter la collectivité au gré des besoins
Représenter le maire à certaines réunions internes et externes à l’institution municipale
Donner un avis sur certaines questions touchant à la gestion administrative de la commune
Préparer les actes et décisions à caractère administratif après vérification de leur légalité

13
COMPETENCES REQUISES

Formation et ENA ou Formation supérieure dans les filières administratives et juridiques


connaissances
Administration
spécifiques
Textes et lois en vigueur en matière de gestion des ressources humaines.
Notions de management
Textes régissant les finances publiques et le budget
Textes régissant les collectivités locales
Procédures administratives
Réglementation des marchés publics

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Rédiger les actes administratifs
Manier les outils modernes (informatiques) de gestion
Gérer des conflits et rendre des arbitrages
Déléguer ses responsabilités
Analyser, synthétiser, présenter
Assimiler et traduire les orientations politiques des élus
Encadrer une équipe
Gérer un budget
Aider à la décision
Communiquer avec les médias

Savoir être Capacité à écouter et communiquer


Qualité de négociateur, planificateur, animateur, médiateur
Sens de la diplomatie (Bonnes relations avec le SG et les élus même en cas de
conflit entre ces derniers)

14
RESPONSABLE DES AFFAIRES GENERALES

Autres appellations : Responsable administration et logistique Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Administration générale Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Instruction et suivi des affaires administratives et de la logistique

Spécialités possibles Administration générale ; logistique

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Informatisation des activités connexes

Grade ou équivalent dans Cadre d’administration (catégorie A) ou assistant d’administration (Catégorie B)


fonction publique

Unité opérationnelle Direction administrative

Interne : Secrétariat général et tous services internes (en particulier services/direction


des ressources humaines, des finances, de la comptabilité matières)

Relations
fonctionnelles
Externe : Usagers
Fournisseurs et prestataires de service

ACTIVITES PRINCIPALES

Assister les autres services en matière logistique


Répondre aux sollicitations diverses en matière de logistique
Rechercher toutes les solutions matérielles permettant d’améliorer le travail.
Veiller à l’équipement adéquat des services
Mettre la logistique municipale à la disposition des tiers extérieurs au gré des demandes
Organiser des réunions
Evaluer les besoins pour le bon fonctionnement des services

15
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation administrative


connaissances
Procédures administratives
spécifiques
Administration municipale
Règlementation des marchés publics
Notions de management

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Manier les outils modernes (informatiques) de gestion
Trouver des solutions appropriées face à des situations inattendues
Rédiger les actes administratifs

Savoir être Décision rapide


Disponibilité

16
RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

Autres appellations : Responsable (directeur, chef de service) du Pertinence suivant taille


personnel Grande Ville moyenne Commune
ville ou petite rurale
Famille professionnelle : Administration Générale
XX XX X
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Gestion du personnel (actuel)


Politique de gestion des ressources humaines (plus dans le futur que le
présent)

Spécialités possibles Gestion de la formation, Gestion prévisionnelle des carrières

Contexte et particularités La fonction RH est encore très embryonnaire dans les collectivités locales de la
région et se limite souvent à une simple gestion administrative du personnel.
Dans les petites communes rurales, ce service est souvent tenu par le
Secrétaire de mairie.
Dans les plus grandes communes, la fonction peut correspondre à un niveau
de directeur ou de chef de service suivant les organigrammes.

Facteurs d’évolution Prise en compte de la fonction RH dans les communes, notamment dans les
grandes communes urbaines
Choix institutionnels entre la contractualisation et la fonction publique
territoriale réclamée par bien de cadres municipaux.

Grade ou équivalent dans Cadre (Catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Service du personnel / Direction administrative

Interne : Tous services

Relations
fonctionnelles Divers départements d’Etat (impôts, Inspections de travail.)
Externe :
Diverses institutions publiques (Sécurité sociale, caisse de retraite etc.)
Institution de formation professionnelle
Juridiction et structure de médiation

17
ACTIVITES PRINCIPALES

Gérer et suivre la carrière administrative du personnel


Appliquer et faire appliquer les dispositions légales régissant le personnel
Veiller au respect des normes de travail
Identifier les besoins en formation et rechercher les formations adéquates au bénéfice des Cadres et
employés
Suivre le personnel et évaluer ses performances
Concevoir une politique de ressources humaines et de recrutement

COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans la filière administrative et/ou de management


connaissances Textes et lois en vigueur en matière de gestion des ressources humaines
spécifiques
Techniques de recrutement, de mobilisation et de motivation
Droit du travail
Règles de fonctionnement des syndicats
Management des ressources humaines
Techniques de planification, d’analyse et de diagnostic de situation

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Déléguer, organiser
Définir les profils et décrire un poste
Evaluer les besoins en personnel et détecter les effectifs en surnombre
Définir les termes de référence pour un plan de formation continue
Gérer les conflits de personnel
Manier les outils modernes (informatiques) de gestion
Analyser, synthétiser, présenter
Aider à la décision
Communiquer avec les médias

Savoir être Capacité d’écoute et d’observation


Equité, confidentialité patience
Sens de la médiation

18
SECRETAIRE DE DIRECTION

Autres appellations : Assistant(e) de direction Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Administration Générale Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Assistance à un responsable (Maire, SG, Directeur…) pour l’organisation de


ses tâches et ses relations avec ses collaborateurs et le public ; gestion du
secrétariat
Spécialités possibles

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Informatisation des services municipaux


Evolution des technologies et logiciels informatiques

Grade ou équivalent dans Secrétaire de Direction (Catégorie B)


fonction publique

Unité opérationnelle Direction ; Cabinet du Maire ; Cabinet du SG

Interne : Divers services internes


Personnel

Relations
fonctionnelles
Externe : Visiteurs
Contacts professionnels

ACTIVITES PRINCIPALES

Assister son patron dans différentes tâches


Organiser le secrétariat et suivre le travail des secrétaires
Préparer les réunions et les contacts aussi bien internes que externes
Gérer le courrier
Gérer des rendez-vous et l’emploi du temps de son patron;
Accueillir les visiteurs
Rédiger les rapports et compte-rendu des réunions
Saisir des documents ; Traiter des textes
Gérer les communications téléphoniques

19
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation en secrétariat de direction (niveau BAC ou BTS)


connaissances Notions de comptabilité
spécifiques
Notions d’anglais commercial (au moins écrit)
Notions d’administration municipale

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Utiliser parfaitement l’outil informatique
Taper au clavier avec rapidité, dextérité et doigté
Prendre rapidement les notes en sténographie
Communiquer
Gérer, classer et suivre les dossiers avec méthode

Savoir être Disponibilité


Capacité de décision
Tac et vivacité ; sociabilité, ouverture,
Discrétion
Bonne présentation vestimentaire

20
ASSISTANT ADMINISTRATIF

Autres appellations : Attaché de division/Direction Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Administration générale Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Assistance aux activités administratives ; Préparation, suivi et élaboration de


documents administratifs
Spécialités possibles

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Organisation des services en rapport avec les évolutions en matière de
décentralisation

Grade ou équivalent dans Assistant Administratif (Catégorie B)


fonction publique

Unité opérationnelle Direction administrative générale ; Services administratifs de toute direction

Interne : Tous services internes

Relations
fonctionnelles
Externe :

ACTIVITES PRINCIPALES

Suivre les divers dossiers administratifs au gré de la demande


Suivre l’exécution des actes administratifs
Superviser la réalisation des tâches (courrier, décisions diverses)
Rédiger les projets d’actes administratifs
Assister le Directeur administratif dans différentes activités

21
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans les filières administratives (niveau BAC)


connaissances Notions de gestion budgétaire et de comptabilité
spécifiques
Procédures administratives
Base juridique et administrative

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Rédiger les actes administratifs
Utiliser l’outil informatique
Communiquer
Gérer, classer et suivre les dossiers avec méthode
proposer des solutions face à de nouveaux problèmes

Savoir être Rigueur dans le travail

22
DOCUMENTALISTE

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Administration Générale Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Gestion et Conservation de l’information documentaire

Spécialités possibles Tourné vers le public (Bibliothèques) ; Tourné vers les services intérieurs
(service interne de documentation)

Contexte et particularités Assumé quelques fois ensemble avec le métier d’archiviste (voir fiche)

Facteurs d’évolution Introduction des outils informatiques


Numérisation des documents

Grade ou équivalent dans Documentaliste (Catégorie B)


fonction publique

Unité opérationnelle Service Information et Documentation ; Archives ; Bibliothèque ; Centre de


ressources

Interne : Tous les services internes de la Mairie

Relations
fonctionnelles les chercheurs et étudiants
Externe :
les élus locaux et le public intéressé
les bibliothèques

ACTIVITES PRINCIPALES

Collecter, traiter, conserver et mettre à disposition l’information


Recueillir les besoins des services en documentation (ouvrages, revues etc.) et organiser leur collecte,
circulation et conservation
Recevoir les documents et différents actes des services de la Mairie à mettre à disposition des
demandeurs
Effectuer les classements en vue de faciliter les recherches
Etablir les fiches par document, Indexer les matières, les codifier et les classer
Rechercher tout document pertinent et mettre à disposition

23
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation en science de l’information documentaire


connaissances Connaissances en communication et en management de l’information
spécifiques
Notions suffisantes sur les procédures administratives et le budget

Savoir-faire Gérer un centre de ressources documentaires


Cataloguer et organiser la documentation
assurer la circulation de l’information écrite
Communiquer avec les différents corps socioprofessionnels en vue de trouver des
réponses à leurs préoccupations
Utiliser l’outil informatique et les logiciels spécifiques

Savoir être Ordre et méthode


Ouverture aux évolutions technologiques se rapportant au métier

24
ARCHIVISTE

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Administration Générale Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Gestion et Conservation des archives

Spécialités possibles Archives Etat civil

Contexte et particularités Assumé quelques fois ensemble avec le métier de documentaliste (voir fiche)

Facteurs d’évolution Introduction des outils informatiques


Numérisation des documents

Grade ou équivalent dans Archiviste (Catégorie B)


fonction publique

Unité opérationnelle Service Information ; documentation et archives

Interne : Tous les services internes de la Mairie et en particulier Service de l’état civil,
Service des ressources humaines

Relations
fonctionnelles les chercheurs et étudiants
Externe :
les élus locaux et le public intéressé

ACTIVITES PRINCIPALES

Sécuriser les archives de la municipalité


Effectuer les classements en vue de faciliter les recherches
Recevoir les documents et différents actes des services de la Mairie à conserver dans les archives
Procéder à l’archivage de ces documents
En particulier, procéder à l’archivage et à la sécurisation des archives de l’état civil
Etablir les fiches par document, Indexer les matières, les codifier et les classer

25
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation en science de l’information documentaire


connaissances Connaissance de la documentation archivistique
spécifiques

Savoir-faire Réaliser les activités citées


Gérer et organiser les archives
Cataloguer et organiser la documentation

Savoir être Ordre et méthode

26
SECRETAIRE

Autres appellations : Assistant(e) Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Administration générale Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Tenue et exécution des diverses tâches de secrétariat

Spécialités possibles Métier transversal pouvant revêtir suivant les affectations plusieurs nuances ou
spécialités

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Informatisation des services municipaux


Evolution des technologies et logiciels informatiques

Grade ou équivalent dans Secrétaire (Catégorie C)


fonction publique

Unité opérationnelle Divers services et directions

Interne : Divers services internes


Personnel

Relations
fonctionnelles Visiteurs
Externe :
Divers contacts professionnels
etc.

ACTIVITES PRINCIPALES

Saisir et imprimer des documents


Faire les projets de courrier à la demande
Classer et ranger les documents
Mettre les documents en forme
Recevoir, traiter et ventiler le courrier
Accueillir et informer les usagers
Recevoir et transmettre les appels téléphoniques

27
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation en secrétariat (niveau CAP ou plus)


connaissances Techniques de communication
spécifiques
Techniques de rédaction administrative

Savoir-faire Utiliser l’outil informatique


Taper rapidement au clavier
Prendre rapidement les notes
Communiquer
Gérer et suivre les dossiers avec méthode

Savoir être Sens de l’accueil


Vigilance, discrétion et rigueur
Bonne présentation

28
AGENT DE SERVICE ADMINISTRATIF

Autres appellations : Employé de bureau ; Agent administratif Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Administration générale Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Travaux divers de bureau

Spécialités possibles Métier transversal pouvant revêtir suivant les affectations plusieurs nuances ou
spécialités

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Informatisation des services municipaux


Evolution des technologies et logiciels informatiques

Grade ou équivalent dans Agent administratif (catégorie C)


fonction publique

Unité opérationnelle Variable

Interne : Divers services internes


Staff

Relations
fonctionnelles Visiteurs
Externe :
Divers contacts professionnels
etc.

ACTIVITES PRINCIPALES

Préparer (rédiger) les documents administratifs


Effectuer des tâches spéciales à la commande
Traiter le courrier
Classer et ranger les documents

29
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans filière administrative au niveau BEPC (appellations variables) ;


connaissances Formation d’employé de bureau
spécifiques Procédures administratives
Techniques de rédaction administrative
Bonnes notions de secrétariat

Savoir-faire Rédiger les actes administratifs


Gérer et suivre les dossiers avec méthode
Utiliser l’outil informatique

Savoir être Rigueur dans le travail

30
COMMIS

Autres appellations : Garçon de bureau Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Administration Générale Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Travaux divers d’exécution : Transcription ; délivrance des documents ;


enregistrements etc.
Spécialités possibles Etat civil, Courrier,

Contexte et particularités Métier transversal

Facteurs d’évolution

Grade ou équivalent dans Commis (Préposé) des Services Administratifs (Catégorie D)


fonction publique

Unité opérationnelle Bureaux divers

Interne : Bureau / Service

Relations
fonctionnelles Usagers
Externe :

ACTIVITES PRINCIPALES

Délivrer les documents administratifs divers (Ex. Permission de voirie, convocations etc.) avec au besoin
descente sur le terrain
Enregistrer les actes administratifs (courrier par exemple)
Remplir les formulaires
Accueillir et orienter le public

31
COMPETENCES REQUISES

Formation et Maîtrise de l’écriture et de la lecture


connaissances Connaissance des règles commandant l’activité
spécifiques

Savoir-faire Dresser les documents fondamentaux comme les procès verbaux et autres actes
Classer les documents avec ordre
Ecrire lisiblement
Utiliser au besoin un équipement de bureau (Photocopieuse, trieuse, Ronéo etc.)

Savoir être Être ouvert au public


Allier suivant les circonstances : courtoisie, rigueur, fermeté

32
PLANTON

Autres appellations : Agent de liaison Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Administration Générale Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Courses diverses

Spécialités possibles Liaison intérieure ; Liaisons extérieures ; Agent d’accueil

Contexte et particularités Englobe souvent la fonction d’accueil, sauf dans les grandes communes où
cette dernière peut être spécifique

Facteurs d’évolution Equipement de la commune en moyens de locomotion

Grade ou équivalent dans Planton (Catégorie E ou D)


fonction publique

Unité opérationnelle Bureaux divers ; Service d’accueil

Interne : Tous les services

Relations
fonctionnelles Public ; Visiteurs
Externe :

ACTIVITES PRINCIPALES

Porter à destination les courriers et messages et faire décharger dans les cahiers de transmissions
Ventiler les courriers dans tous les services concernés
Guider les usagers
Effectuer toutes tâches d’exécution

33
COMPETENCES REQUISES

Formation et Etre alphabétisé(e)


connaissances Etre titulaire du CEPE et d’un permis de conduire éventuellement
spécifiques

Savoir-faire Parler, lire et écrire le français


Parler la langue nationale dominante du lieu
Repérer les services internes et externes à la municipalité
Enregistrer un courrier à réception
S’orienter en ville
Utiliser tout moyen de locomotion à disposition

Savoir être Disponible

34
AFFAIRES JURIDIQUES ET CONTENTIEUX
Chargé des transactions foncières
Conseiller juridique
Responsable des marchés et contrats

35
CHARGE DES TRANSACTIONS FONCIERES

Autres appellations : Chargé des affaires domaniales Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Affaires juridiques et contentieux Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Traitement des opérations foncières effectuées par la commune ; Contrôle et
suivi de la gestion de tous les biens immobiliers
Spécialités possibles

Contexte et particularités La maîtrise foncière est encore très faible de la part des collectivités locales.
Métier en corrélation avec ceux se rapportant au domaine et aux autorisations
d’occupation ou de bâtir (voir fiches)
Facteurs d’évolution Plus grande maîtrise foncière résultant de l’approfondissement de la
décentralisation

Grade ou équivalent dans Cadre ou Assistant juridique (Catégorie A ou B)


fonction publique

Unité opérationnelle Bureau/Service des transactions foncières ; Bureau/Service des Contentieux


domaniaux

Interne : Système d’information géographique (SIG)


Services techniques et/ou d’urbanisme

Relations
fonctionnelles Bailleurs
Externe :
Propriétaires fonciers
SIG et service de cadastre de l’Etat
Services d’urbanisme de l’Etat

ACTIVITES PRINCIPALES

Etablir les actes relevant du domaine communal


Constater l’occupation des parcelles avant délivrance de la convention de vente et du certificat de mise en
valeur,
Participer aux travaux de lotissement et de recasement, vérifier avec le géomètre les bornages sur le
terrain
Suivre les contrats de vente
Viser tous les courriers ou les actes domaniaux avant signature du Maire ;
Rédiger les actes de cession ou d’acquisition
Représenter la commune aux réunions portant sur les affaires domaniales et foncières

36
COMPETENCES REQUISES

Formation et Lois et règlements en matière du domaine et du foncier aussi bien en ce qui


connaissances concerne les collectivités publiques (Etat et collectivités territoriales) que le privé
spécifiques Statut général des terrains sur le plan traditionnel
Réglementation en matière d’urbanisme et d’occupation des sols
Fonctionnement du cadastre et de tous les systèmes d’information géographique
disponibles
Fiscalité de l’immobilier

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Lire un plan de bornage, un plan topographique
Lire un plan de masse
Rédiger les actes de cession, d’acquisition, de baux et autres en conformité avec les
lois et règlements
Gérer les conflits entre le droit traditionnel et le droit formel
Analyser, synthétiser, présenter
Aider à la décision

Savoir être Sens de la médiation et de la diplomatie

37
CONSEILLER JURIDIQUE

Autres appellations : Juriste Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Affaires juridiques et contentieux Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : XX X X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Conseil juridique aux élus et différents responsable ; Suivi juridique des
dossiers et veiller à leur prise en compte

Spécialités possibles Suivant les domaines du droit

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Approfondissement de la décentralisation avec pour conséquence une


diversification des champs d’activités et donc de possibilités de contentieux

Grade ou équivalent dans Juriste (catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Service juridique, service du contentieux, Service Administratif…

Interne : Différents départements, en particulier Cabinet du Maire, Secrétariat général,


Direction administrative, Service des marchés, Service des affaires foncières
et domaniales, etc.

Relations
fonctionnelles Prestataires de services, entreprises et divers partenaires
Externe :
Tribunaux,
Hommes et femmes de loi

ACTIVITES PRINCIPALES

Suivre les dossiers à implication Juridique (contrats de travail, d’assurance etc.)


Veiller à la bonne formulation juridique des actes
Veiller à la prise en compte des aspects juridiques dans les décisions et actes
Représenter de la Commune dans les affaires judiciaires et les contentieux avec les tiers
Apporter une assistance juridique aux différents départements
Traiter et suivre les dossiers en contentieux
Assister les autres responsables dans la rédaction des contrats et le respect des aspects juridiques
Rédiger les contrats

38
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation juridique de haut niveau


connaissances
spécifiques

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Rédiger les contrats et conventions
Traiter les dossiers des contentieux
Représenter et défendre les intérêts de la Commune
Aider à la décision

Savoir être Prudence et vigilance;


Sens de la précision

39
RESPONSABLE DES MARCHES ET CONTRATS

Autres appellations : Chef de service/cellule des marchés Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Affaires juridiques et contentieux Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : XX XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Préparation et vérification des contrats de travaux, fournitures et services ; Suivi
sur le plan juridique les marchés passés par la Commune

Spécialités possibles

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Plus grand souci de transparence dans la gouvernance publique

Grade ou équivalent dans Juriste (Cadre A)


fonction publique

Unité opérationnelle Service/Cellule des marchés publics

Interne : Toutes les directions de la mairie


contrôle financier
Cellule des Affaires Juridiques

Relations
fonctionnelles Les bailleurs de fonds
Externe :
Le service de contrôle/régulation des marchés publics de l’Etat, les services
fiscaux de l’Etat
Les entreprises et prestataires de service (y compris les bailleurs)
Les banques et les hommes de loi

ACTIVITES PRINCIPALES

Contrôler la régularité des contrats que passe la Commune avec les tiers
Contrôler la conformité aux procédures prévues par la réglementation sur les achats publics
Veiller à la transparence dans la passation des marchés publics
Organiser la procédure de concurrence des entreprises
Examiner et vérifier les documents fournis par les soumissionnaires
Participer aux commissions d’attribution des marchés et en assurer le secrétariat
Rédiger ou vérifier les procès verbaux de dépouillement
Rédiger ou vérifier les projets de marché et de lettres de commande
Etablir les notifications et ordres de service
Participer aux réceptions de travaux et fournitures

40
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans les filières juridiques et administratives


connaissances La réglementation générale des achats publics
spécifiques
Les textes réglementant la publicité
Notions sur les finances et l’économie
Jargon technique des marchés publics

Savoir-faire Appliquer les règles entourant les contrats publics


Analyser, synthétiser et présenter des travaux
Rédiger les contrats
Aider à la décision
Contrôler la gestion

Savoir être Vigilance


Respect scrupuleux des règles établies et de la déontologie administrative

41
FINANCE ET GESTION
Agent de service financier ou comptable
Assistant services financiers
Collecteur - percepteur
Comptable - matières
Contrôleur financier
Directeur des services financiers
Gestionnaire de marché
Gestionnaire de gare routière
Responsable des dépenses
Responsable des recettes

42
DIRECTEUR DES SERVICES FINANCIERS

Autres appellations : Directeur des affaires économiques et Pertinence suivant taille


financières ; Directeur des Affaires Financières Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Comptabilité et gestion
XX XX X
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Contribution à la conception application de la politique financière de la


commune ; Supervision, coordination et contrôle des activités financières de la
municipalité ; Mobilisation de ressources financières ; Rationalisation des
dépenses

Spécialités possibles

Contexte et particularités Activités revêtant souvent, en l’état actuel des choses, un aspect très
administratif (application et respect des règles des finances publiques).
Les avancées de la décentralisation pourraient permettre de dynamiser le
métier par incorporation des fonctions financières relativement absentes :
gestion de la trésorerie, rationalisation des prévisions budgétaires etc.
Les élus locaux et responsables financiers dénoncent souvent le principe dit
d'unicité de caisse par lequel la trésorerie de la commune est fusionnée à celle
de l'Etat.

Facteurs d’évolution Introduction ou intensification de l’outil informatique


Réforme sur la fiscalité locale
Réforme sur les finances municipales (règle de l’unicité de caisse…)
Incorporation des fonctions additionnelles dans les services financiers
(contrôle interne, analyses prospectives etc.)
Délégation ou concession des services communaux

Grade ou équivalent dans Cadre supérieur (Catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Direction des services financiers

Interne : Maire, Secrétaire général,


Toutes directions de la Municipalité
Relations Recette municipale

fonctionnelles Entreprises, Receveur municipal, Contribuables, Fournisseurs


Externe :
Régies financières de l’Etat (impôts, trésor…)
Banques
Services du Ministères de l’Economie et des Finances

43
ACTIVITES PRINCIPALES

Coordonner le fonctionnement des services financiers


Mettre au point des politiques pour l’amélioration des recettes et la rationalisation des dépenses
Prodiguer les conseils au maire sur les choix budgétaires
Superviser la préparation du budget
Suivre l’exécution du budget
Coordonner l’ensemble des activités relatives l’exécution du budget en recette et en dépenses
Coordonner les activités des différentes sections (dépenses et recettes)
Veiller au respect des prescriptions budgétaires
Elaborer le compte administratif en fin d’année
Effectuer les analyses financières rétrospectives et perspectives et en tirer les conclusions de gestion
Dresser le tableau financier de bord
Contrôle et suivi des services délégués ou concédés

COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation de type ENA ou dans les filières financières, juridiques ou équivalentes
connaissances Procédures financières
spécifiques
Comptabilité publique
Nomenclature budgétaire
Plan comptable sectoriel des collectivités locales
Réglementation des marchés publics
Management

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Utiliser l’outil informatique et les logiciels appropriés (tableur et autres)
Elaborer des indicateurs et ratios spécifiques de gestion
Gérer des conflits et rendre des arbitrages
Déléguer ses responsabilités
Analyser, synthétiser, présenter
Assimiler et traduire les orientations politiques des élus
Encadrer une équipe
Gérer un budget
Aider à la décision

Savoir être Esprit d’initiative


Ouverture aux évolutions
Capacité à se remettre en question
Aptitude aux décisions
Tact et souplesse vis à vis des collègues et des élus
Savoir écouter,
Sens de la communication

44
CONTROLEUR FINANCIER

Autres appellations : Contrôleur (financier municipal) Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Comptabilité et gestion Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Contrôle de régularité des opérations financières ; Analyses et conseils en


gestion financière
Spécialités possibles

Contexte et particularités Métier spécifique à certaines grandes communes.


Peut viser à suppléer à la carence d’un véritable contrôle de gestion interne ou
peut être imposé par la tutelle
Facteurs d’évolution Mise en place de nouvelles nomenclatures budgétaires
Mise en place de nouvelles nomenclatures comptables
Réforme sur les finances municipales (règle de l’unicité de caisse…)
Incorporation des fonctions additionnelles dans les services financiers
(contrôle interne, analyses prospectives etc.)

Grade ou équivalent dans Cadre financier (Catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Secrétariat général

Interne : Secrétariat Général ;


Direction financière
Toutes Directions
Receveur (comptable) municipal
Relations
fonctionnelles
Externe :

ACTIVITES PRINCIPALES

Contrôler la régularité des dépenses


Contrôler le respect des procédures et de l’orthodoxie financière
Contrôler les opérations de gestion financière des différents services
Vérifier l’exacte imputation des opérations
Vérifier la bonne tenue et la mise à jour de l’information comptable de l’ordonnateur
Conseiller les services financiers et les élus
Rédiger les rapports sur la gestion financière
Effectuer des analyses financières
Proposer des mesures pour l’amélioration de la gestion et du fonctionnement des équipements productifs,
du patrimoine de la ville et organiser la perception des recettes y afférentes,
Etablir des règles de procédure interne.

45
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation de type ENA ou dans les filières financières, juridiques ou équivalentes
connaissances Procédures financières
spécifiques
Comptabilité publique
Nomenclature budgétaire
Plan comptable sectoriel des collectivités locales
Réglementation des marchés publics
Management

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Utiliser l’outil informatique et les logiciels appropriés (tableur et autres)
Elaborer des indicateurs et ratios spécifiques de gestion
Analyser, synthétiser, présenter
Assimiler et traduire les orientations politiques des élus

Savoir être Ouverture aux évolutions


Aptitude aux décisions
Tact et souplesse vis à vis des collègues et des élus,
Fermeté et capacité à résister aux sollicitations,
Rigueur,

46
RESPONSABLE DES DEPENSES

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Comptabilité et gestion Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Exécution des dépenses prévues au budget de dépense ; Coordination des
activités de dépenses
Spécialités possibles

Contexte et particularités Peut correspondre partiellement au responsable des marchés

Facteurs d’évolution Introduction ou intensification de l’outil informatique


Mise en place de nouvelles nomenclatures budgétaires et comptables
Réformes sur les compétences municipales
Réforme sur les finances municipales (règle de l’unicité de caisse…)

Grade ou équivalent dans Cadre (Catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Direction financière

Interne : Directeur financier, Chef comptable


Receveur Municipal
Relations
fonctionnelles Fournisseurs, entreprises
Externe :

ACTIVITES PRINCIPALES

Superviser la réalisation des opérations d’achats


Effecteur la gestion administrative des marchés et commandes
Suivre les règlements des rémunérations et factures
Organiser les approvisionnements en liaison avec le comptable matières et le service des marchés
Superviser les opérations d’engagements des dépenses
Organiser le Traitement périodique des salaires
Procéder à la Commande des fournitures et consommables
Faire le compte des dépenses du service et tenir les statistiques de dépense de la direction financière
Encadrer les services de dépense de la direction financière
Fournir les données statistiques pour l’élaboration du budget
Effectuer toute études financière utile,
Evaluer la qualité des fournitures et matériels, en fonction du rapport qualité/prix.
Traiter le contentieux relatif aux achats de fournitures et de matériels avec les fournisseurs

47
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation de juriste, économiste ou en finances


connaissances Procédures financières
spécifiques
Marchés publics
Finances et comptabilité

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Utiliser l’outil informatique et les logiciels appropriés (tableur et autres)
Analyser, synthétiser, présenter
Encadrer une équipe
Gérer un budget
Aider à la décision
Traduire en commande, les besoins exprimés

Savoir être Vigilance et respect des procédures


Capacité d’écoute,
Réflexe de rendre compte

48
RESPONSABLE DES RECETTES

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Comptabilité et gestion Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Evaluation des ressources financières communales et suivi de leur mobilisation
; Proposition des mesures pour un meilleur rendement
Spécialités possibles

Contexte et particularités Les ressources fiscales relèvent encore très souvent des services de l’Etat et le
Contenu du travail encore souvent administratif.
Axe d’évolution vers une fonction de conception et un champ de compétences
plus large dépendant du caractère réellement « local » des ressources
financières.

Facteurs d’évolution Introduction ou intensification de l’outil informatique


Mise en place de nouvelles nomenclatures budgétaires et comptables
Réforme sur la fiscalité locale
Réforme sur les finances municipales (règle de l’unicité de caisse…)
Absence de prime et d’intéressement

Grade ou équivalent dans Cadre (Catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Direction financière

Interne : Directeur financier, Chef comptable


Receveur Municipal
Relations
fonctionnelles Contribuables, Services des Impôts
Externe :

ACTIVITES PRINCIPALES

Veiller à la bonne application des procédures gouvernant l’établissement des recettes fiscales
Mettre en œuvre la politique fiscale définie par l’Exécutif Municipal et participer à sa définition
Faire des propositions dans la perspective de l’élargissement de l’assiette fiscale
Faire le compte des recettes du service et tenir les statistiques de recette de la direction financière
Encadrer les services de recettes de la direction financière et notamment les brigades de collecteurs
Fournir les données statistiques pour l’élaboration du budget
Effectuer toute études financière utiles, en particulier, celles concernant le potentiel fiscal et les risques
d’évasion des recettes,
Elaboration du recensement fiscal et de l’édition des rôles pour les impôts d’assiettes communales,
Traitement du contentieux relatif aux impôts et taxes en collaboration avec les services de l’Etat.

49
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation de juriste, économiste ou en finances


connaissances Procédures financières
spécifiques
Marchés publics
Finances et comptabilité

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Utiliser l’outil informatique et les logiciels appropriés (tableur et autres)
Analyser, synthétiser, présenter
Encadrer une équipe
Gérer un budget
Aider à la décision
Avoir une vision aussi exacte que possible du potentiel des recettes de la commune
y compris territorialement

Savoir être Vigilance et respect des procédures


Ténacité,
courage,
Vision globale des choses,
Intégrité et probité

50
ASSISTANT SERVICES FINANCIERS

Autres appellations : Assistant des services budgétaires et Pertinence suivant taille


comptables Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Comptabilité et gestion
XX XX
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Assistance à l’élaboration et l’exécution du budget et des opérations


financières ; Analyse financière
Spécialités possibles

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Introduction ou intensification de l’outil informatique


Mise en place de nouvelles nomenclatures budgétaires
Mise en place de nouvelles nomenclatures comptables

Grade ou équivalent dans Agent de Maîtrise, Comptable (Catégorie B, éventuellement cat. A pour les
fonction publique grandes communes)

Unité opérationnelle Direction financière ; Services à caractère financier

Interne : Autres services financiers de l’ordonnateur


Services comptables (Recette municipale)
Relations
fonctionnelles Population (Contribuables)
Externe :
Fournisseurs
Régies financières de l’Etat (Impôts, Trésor)

ACTIVITES PRINCIPALES

Contribuer à la préparation des budgets


Participer à l’exécution du budget en recette : Emission des ordres de recettes, suivi du recouvrement des
recettes fiscales, recouvrement des recettes propres
Participer à l’exécution du budget en dépenses : engagement et liquidation des dépenses municipales ;
ordonnancement et l’émission des mandats
Coordonner l’enregistrement des opérations financières et/ou comptables
Traiter, vérifier et contrôler les dossiers financiers et comptables
Effectuer des analyses financières appropriées
Exploiter les registres comptables pour en fin d’exercice et participer à la préparation des états financiers
(compte administratif, de gestion, etc.)
Participer à l’élaboration du budget
Encadrement de petites unités opérationnelles

51
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans une filière des finances publiques ou en Comptabilité (Niveau BAC ou
connaissances BTS)
spécifiques Comptabilité publique
Gestion des collectivités locales
Informatique de gestion
Plan comptable sectoriel des Communes
Fiscalité locale

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Utiliser l’outil informatique
Rédiger les notes de synthèse financière
Effectuer une analyse financière
Analyser, synthétiser, présenter
Aider à la décision

Savoir être Esprit de collaboration,


Etre méthodique et persévérant

52
GESTIONNAIRE DE MARCHE

Autres appellations : Responsable de la régie des marchés Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Comptabilité et gestion Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Gestion des marchés et autres installations municipale de commerce

Spécialités possibles

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Avec le développement du principe de partenariat public - privé pour la


fourniture des services publics, cette responsabilité sera de moins en moins
menée en régie directe et prendra de plus en plus l’une des formes de
délégation de service public (concession, affermage etc.).

Grade ou équivalent dans Variable – Fonction pouvant être tenue par différents profils et niveaux, le plus
fonction publique souvent de niveau de catégorie B.

Unité opérationnelle Services Financiers

Interne : Services financiers, (services de recette en particulier)


Service d’hygiène
Police municipale
Services Techniques,
Relations Services juridiques
fonctionnelles
Externe : Usagers,
Commerçants et ambulants
Syndicats des commerçants
Services de police d’Etat

ACTIVITES PRINCIPALES

Organiser l’occupation des espaces de commerce et affecter les places


Exécuter les contrats d’occupation des comptoirs, boutiques et autres lieux de commerce, établis par les
services juridiques
Veiller au respect des normes d’occupation, d’hygiène, d’horaires etc.
Veiller au respect des normes de sécurité
Veiller à la propreté des lieux communs et au bon entretien des infrastructures en liaison avec les Services
techniques
Représenter la commune dans les discussions avec les partenaires (usagers, commerçants etc.) et dans
les instances consultatives
Encaisser les redevances d’occupation revenant à la Commune et en maximiser le rendement

53
COMPETENCES REQUISES

Formation et Notions de Gestion


connaissances Dispositions légales et réglementaires sur le commerce et l’occupation des
spécifiques domaines publics
Procédures administratives
Notions de Comptabilité
Normes d’hygiène,
Normes de sécurité etc.
Savoir-faire Appliquer les textes et connaissances à la gestion d’un marché
Appliquer rigoureusement les normes de sécurité
Aptitude à la rédaction des contrats et au suivi de leur mise en oeuvre
Savoir diriger une équipe
Analyser, synthétiser, présenter
Aider à la décision

Savoir être Rigueur dans l’application des normes et des règlements


Capacité de discernement,
Rigueur et fermeté,
Intégrité et probité

54
GESTIONNAIRE DE GARE ROUTIERE

Autres appellations : Chef de la régie de la gare routière Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Comptabilité et gestion Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Gestion des gares routières

Spécialités possibles

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Avec le développement du principe de partenariat public - privé pour la


fourniture des services publics, cette responsabilité sera de moins en moins
menée en régie directe et prendra de plus en plus l’une des formes de
délégation de service public (concession, affermage etc.).

Grade ou équivalent dans Variable – Fonction pouvant être tenue par différents profils et niveaux, le plus
fonction publique souvent la catégorie B ou équivalent.

Unité opérationnelle Services Financiers

Interne : Services financiers (services de recette en particulier)


Service d’hygiène
Police municipale
Relations
fonctionnelles
Externe : Usagers, voyageurs,
compagnies de transports, taxis
Syndicats des transporteurs
Services de police d’Etat

ACTIVITES PRINCIPALES

Veiller à la bonne maintenance des équipements en liaison avec les services techniques
Organiser le stationnement
Elaborer et exécuter les contrats d’occupation des places de stationnement
Veiller au respect des normes d’occupation, d’hygiène, d’horaires etc.
Veiller au respect des normes de sécurité
Veiller à la propreté des lieux communs et au bon entretien des infrastructures
Représenter la commune dans les discussions avec les partenaires (usagers, professionnels des
transports etc.) et dans les instances consultatives
Encaisser les redevances d’occupation revenant à la Commune
Organiser et gérer les activités de commerce dans l’emprise de la gare

55
COMPETENCES REQUISES

Formation et Notions de Gestion


connaissances Bonne connaissance des dispositions légales et réglementaires sur les matières
spécifiques touchant à l’activité de transport : domaines, transports urbains, occupation des
espaces publics etc.
Procédures administratives
Notions de Comptabilité
Normes d’hygiène,
Normes de sécurité etc.
Savoir-faire Mener les activités ciblées
Appliquer les textes et connaissances à la gestion d’un marché
Appliquer rigoureusement les normes de sécurité
Aptitude à la rédaction des contrats et au suivi de leur mise en œuvre
Savoir diriger une équipe
Savoir diriger une structure

Savoir être Rigueur dans l’application des normes et des règlements


Rigueur et fermeté,
Intégrité et probité

56
COMPTABLE - MATIERES

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Comptabilité et gestion Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Enregistrement, garde, sécurisation et gestion des fournitures et équipements


communaux.
Spécialités possibles

Contexte et particularités Métier relevant souvent des services de l’Etat en application de la règle de non
subordination du comptable matières à l’ordonnateur matières

Facteurs d’évolution Evolution de la règle administrative de séparation de l’ordonnateur et du


comptable

Grade ou équivalent dans Comptable matières (Catégorie C)


fonction publique

Unité opérationnelle Services Financiers

Interne : Mener les activités ciblées


Services du matériel, de logistique;
Service Approvisionnement
Magasinier
Services financiers
Relations
fonctionnelles
Externe : Fournisseurs

ACTIVITES PRINCIPALES

Participer à l’approvisionnement du service en fournitures et matériels


Enregistrer et tenir le fichier des biens meubles et immeubles
Suivre leur utilisation
Réceptionner et gérer les stocks de fourniture
Faire les inventaires
Evaluer la qualité des fournitures et matériels

57
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation en comptabilité matières


connaissances Notions d’informatique de gestion des stocks
spécifiques

Savoir-faire Appliquer les règles de la comptabilité matières


Gérer un stock
Ranger avec méthode
Suivre l’activité des magasins
Aider à la décision
Contrôler les entrées et sorties de matériels,

Savoir être Sens de l’organisation


Sens de la collaboration,
Savoir rendre compte

58
AGENT DE SERVICE FINANCIER OU COMPTABLE

Autres appellations : Agent comptable recette, Agent comptable Pertinence suivant taille
engagement Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Comptabilité et gestion
XX XX XX
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Exécution des opérations courantes de recette et de dépenses ; Tenue de la


caisse d’avance et Opérations de Caisse
Spécialités possibles Caissier

Contexte et particularités Information en cours dans les grandes communes, mais traitement encore
souvent manuel

Facteurs d’évolution Automatisation des tâches grâce à l’introduction progressive de l’outil


informatique
Réforme sur la nomenclature budgétaire et le plan comptable sectoriel
communal
Grade ou équivalent dans Aide-comptable (Catégorie C)
fonction publique

Unité opérationnelle Service financier ; service comptable ; Caisse

Interne : Autres services financiers de l’ordonnateur


Services comptables (Recette municipale)
Relations
fonctionnelles Population (Contribuables)
Externe :
Fournisseurs

ACTIVITES PRINCIPALES

Enregistrer les opérations comptables (grand livre des comptes et autres)


Préparer les différents documents comptables
Préparer/exécuter les opérations d’engagement, liquidation et mandatement
Centraliser toutes les recettes et dépenses pour préparer les comptes administratifs
Mettre en place et faire des mises à jour des journaux comptables
Mandater les ordres de paiement
Emettre et liquider les impôts locaux et redevances payés par les usagers
Classer et conserver les archives
Procéder aux imputations budgétaires
Effectuer les opérations de caisse : encaissements ; salaires manuels du personnel ; garde des fonds
Tenir la comptabilité de caisse

59
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation en Comptabilité (Niveau CAP) ou dans une filière des finances publiques
connaissances Règles des finances communales
spécifiques

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Utiliser l’outil informatique

Savoir être

60
COLLECTEUR - PERCEPTEUR

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Comptabilité et gestion Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Perception des redevances et droits divers

Spécialités possibles

Contexte et particularités En dépit du fait qu’il dépende de la commune, il peut être amené à travailler sur
instruction directe de la Recette Municipale

Facteurs d’évolution

Grade ou équivalent dans Agent d’exécution (Catégorie D ou C)


fonction publique

Unité opérationnelle Brigade de recouvrement

Interne : Services financiers


Recette municipale

Relations
fonctionnelles Contribuables
Externe :
Commerçants
Police municipale
Forces de l’ordre

ACTIVITES PRINCIPALES

Localiser les contribuables pour la distribution les ordres de recettes et avis d’impôt
Appliquer les actes de poursuite établis
Percevoir les taxes, redevances et droits divers et procéder aux reversements auprès de la recette ou des
caisses de la mairie

61
COMPETENCES REQUISES

Formation et Règles administratives et juridiques entourant les actions de perception


connaissances
Bonne connaissance des taxes et redevances pour service rendu
spécifiques

Savoir-faire Savoir localiser rapidement les redevables par la lecture d’une carte
Diriger une brigade sur le terrain pour les chefs collecteurs
Gérer les conflits

Savoir être Rigueur et souplesse


Capacité à la mobilité fréquente et aux actions de terrain
Vigilance

62
INFORMATIQUE ET NTIC
Responsable informatique
Gestionnaire du système d’information géographique
Analyste programmeur
Technicien en maintenance informatique
Opérateur de saisie

63
RESPONSABLE INFORMATIQUE

Autres appellations : Chef/Directeur service informatique, Pertinence suivant taille


Administrateur de système Grande ville Ville Commune
moyenne ou rurale
Famille professionnelle : Informatique & NTIC petite
Numéro : XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Conception et mise en œuvre de la politique municipale en matière


d’informatique ; Gestion du parc informatique ; Management des services
informatiques
Spécialités possibles Spécialités techniques du métier : Réseaux, génie logicielle, hardware etc.

Contexte et particularités Métier appelé à prendre de l’importance avec l’introduction progressive de l’outil
informatique dans les services communaux.
Dans les petites structures, peut effectuer en même temps le travail de
l’analyste programmeur et de technicien de maintenance (voir fiches)

Facteurs d’évolution Informatisation des services municipaux


Evolution des technologies et logiciels informatiques
Tendance à la contractualisation de certaines opérations auprès du secteur
privé

Grade ou équivalent dans Ingénieur informaticien (catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Service informatique

Interne : Tous services internes

Relations
fonctionnelles Prestataires de services informatiques
Externe :
Fournisseurs de matériels et logiciels
Bureaux/cabinets d’études informatiques

ACTIVITES PRINCIPALES

Identifier les besoins en équipements et logiciels


Concevoir le schéma directeur informatique
Elaborer les plans d’équipement informatique
Définir les spécifications des matériels et logiciels
Mettre en place les procédures de suivi et de maintenance du matériel
Définir les procédures de sécurité informatique
Organiser et suivre le travail du personnel des services informatiques
Organiser les programmes internes de formation à l’utilisation des matériels et logiciels
Concevoir ou approuver les termes de références des travaux à sous-traiter

64
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation poussée en informatique (réseaux, génie logiciel, programmation)


connaissances Les systèmes d’exploitation utilisés (Windows, Linux etc.)
spécifiques
Connaissance approfondie des logiciels et applications utilisées
Langages de programmation
La méthode MERISE
Documents techniques et prescriptions sur les métiers informatiques
Normes de sécurité informatique
Le marché d’équipements et logiciels informatiques
Réglementation des marchés publics
Management
Anglais technique

Savoir-faire Exercer les activités liées à la profession


Diagnostiquer les pannes matérielles et logicielles
Mener un projet d’informatique sur méthode MERISE
Utiliser de façon approfondie les système d’exploitation et logiciels d’application
manipuler les matériels utilisés
Lire et comprendre la documentation en anglais
Rendre des arbitrages
Déléguer ses responsabilités
Analyser, synthétiser, présenter
Assimiler et traduire les orientations politiques des élus en matière informatique
Encadrer une équipe
Gérer une enveloppe budgétaire de façon rationnelle
Aider à la décision
Gérer des équipements

Savoir être Se mettre à jour des évolutions des techniques


Capacité d’écoute

65
GESTIONNAIRE DU SYSTEME D’INFORMATION GEOGRAPHIQUE

Autres appellations : Gestionnaire SIG Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Informatique et NTIC Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Gestion et tenue à jour du système d’information géographique de la commune

Spécialités possibles

Contexte et particularités Dans bien des cas, les systèmes d’information géographique relèvent encore
de l’état central, mais on assiste à leur appropriation progressive par les
collectivités locales, quelque fois comme compétence transférée, et en d’autres
occasions comme activité menée en parallèle ou en complément à celle de
l’Etat pour ses besoins propres.

Facteurs d’évolution Extension des compétences communales en matière de maîtrise des sols et
des impôts fonciers
Informatisation des services municipaux
Evolution des technologies et logiciels informatiques

Grade ou équivalent dans Analyste programmeur / Gestionnaire de base de données (Catégorie B ou A)


fonction publique

Unité opérationnelle Service d’information géographique

Interne : Services techniques


Services informatiques
Relations
fonctionnelles Services d’Etat chargés d’urbanisme, du cadastre
Externe :
Centres de cartographie
Bureaux d’études et agences de développement local
Prestataires de services informatiques
Fournisseurs de matériels et logiciels

66
ACTIVITES PRINCIPALES

Participer à la conception et la structuration de la base de données


Organiser le recueillir des données pour alimenter le système
Organiser les activités de traitement et de maintenance des données
Faire saisir les informations alphanumériques et graphiques
Numériser les données et les classer sur des supports informatiques
Organiser l’exploitation et les sorties suivant les demandes
Produire les outputs sous forme de données alphanumériques ou graphiques
Effectuer toutes les analyses pertinentes sur le foncier urbain
Prodiguer les conseils sur les problèmes d’occupation du sol …

COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation appropriée dans la gestion des systèmes d’information géographique


connaissances Maîtrise générale des outils informatiques
spécifiques
Connaissance approfondie des bases de données
Connaissance approfondie des logiciels et applications spécifiques aux SIG
Textes régissant les domaines publics
Anglais technique
Analyser, synthétiser, présenter
Aider à la décision
Gérer des équipements informatiques
Savoir-faire Exercer les activités liées à la profession
Utiliser de façon approfondie les logiciels de gestion de bases de données
Utiliser de façon approfondie les logiciels spécifiques SIG (Map info et autres)
Lire et comprendre la documentation en anglais
Diriger une équipe
Trouver des solutions techniques ad hoc

Savoir être Se mettre à jour des évolutions des techniques

67
ANALYSTE PROGRAMMEUR

Autres appellations : Développeur informatique Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Informatique et NTIC Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Mise au point des programmes ; Adaptation des logiciels et applications ;
Assistance et conseil aux utilisateurs

Spécialités possibles Spécialités techniques du métier : Réseaux, génie logicielle, hardware etc.

Contexte et particularités Métier appelé à prendre de l’importance avec l’introduction progressive de l’outil
informatique dans les services communaux. Il s’agira de plus en plus de mettre
au point des programmes ou d’adapter des applications spécifiques à la gestion
municipale

Facteurs d’évolution Informatisation des services municipaux


Evolution des technologies et logiciels informatiques
Tendance à la contractualisation de certaines opérations auprès du secteur
privé

Grade ou équivalent dans Analyste programmeur (Catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Service (transversal) informatique ou service spécifique (Etat civil par exemple)

Interne : Divers services internes


Personnel
Relations
fonctionnelles
Externe : Prestataires de services informatiques
Fournisseurs de matériels et logiciels
Bureaux/cabinets d’études informatiques

ACTIVITES PRINCIPALES

Identifier les besoins en solutions informatiques et participer à l’élaboration des plans d’équipement
informatique, à la définition des matériels et logiciels
Concevoir et implanter les programmes correspondant aux besoins
Concevoir et organiser les bases de données au gré des besoins
Paramétrer les logiciels et programmes acquis et rédiger les modes d’emploi
Suivre l’exploitation des applications, organiser et superviser les travaux de saisie et de mise à jour des
fichiers
Diagnostiquer les pannes logicielles et dépanner dans la mesure du possible
Former le personnel à l’utilisation des applications
Participer à l’administration du réseau informatique
(Faire) Concevoir l’interface du site Web
Veiller à la fraîcheur des informations sur le site Web

68
Veiller au respect des normes de sécurité par les utilisateurs
Participer à l’élaboration au dépouillement et à l’instruction technique des dossiers d’appel d’offres
d’équipements et logiciels informatiques

COMPETENCES REQUISES

Formation ou Formation appropriée dans les métiers de l’informatique


Diplôme Systèmes d’exploitation et logiciels d’application en usage
(si obligatoire)
Connaissance approfondie des logiciels et applications utilisées
Les systèmes d’exploitation utilisés (Windows, Linux etc.)Langages de
programmation
La méthode MERISE
Documents techniques et prescriptions sur les métiers informatiques
Normes de sécurité informatique
Le marché d’équipements et logiciels informatiques
Anglais technique

Savoir et savoir- Exercer les activités liées à la profession


faire Diagnostiquer avec précision les pannes logicielles
Mener un projet d’informatique sur méthode MERISE
Utiliser de façon approfondie les système d’exploitation et logiciels d’application
manipuler les matériels utilisés
Lire et comprendre la documentation en anglais
Diriger une équipe
Trouver des solutions techniques ad hoc
Analyser, synthétiser, présenter
Aider à la décision

Savoir être Se mettre à jour des évolutions des techniques


Capacité d’écoute,
Sens de la discrétion

69
TECHNICIEN EN MAINTENANCE INFORMATIQUE

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Informatique et NTIC Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Assistance à l’exploitation des équipements et logiciels informatiques ;


Installation, entretien et dépannage des équipements informatiques

Spécialités possibles

Contexte et particularités Métier tendant à être assuré concomitamment avec l’entretien des équipements
électroniques en général, mais devrait mieux se spécifier dans l’avenir avec
l’informatisation croissante des communes.

Facteurs d’évolution Informatisation des services municipaux


Evolution des technologies et logiciels informatiques
Tendance à la contractualisation de certaines opérations auprès du secteur
privé

Grade ou équivalent dans Technicien de Maintenance Informatique (Catégorie B, voire A pour les grandes
fonction publique villes)

Unité opérationnelle Service de maintenance informatique

Interne : Divers services internes


Personnel
Relations
fonctionnelles Prestataires de services
Externe :
Fournisseurs de matériels et logiciels
Bureaux/cabinets d’études informatiques

ACTIVITES PRINCIPALES

Participer à l’élaboration des plans d’équipement informatique, à la définition des matériels et logiciels
Elaborer ou faire élaborer les spécifications et devis estimatifs des équipements et logiciels
Installer les matériels
Conseiller et assister les personnels sur l’utilisation des matériels
Programmer et assurer l’entretien préventif des outils informatiques : onduleurs, ordinateurs, imprimantes
Diagnostiquer les pannes
Dépanner dans la mesure du possible les équipements
Suivre les réparations effectuées en sous-traitance
Veiller au respect des normes de sécurité par les utilisateurs
Participer à l’élaboration au dépouillement et à l’instruction technique des dossiers d’appel d’offres
d’équipements et logiciels informatiques

70
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation appropriée dans les métiers de l’informatique


connaissances Systèmes d’exploitation et logiciels d’application en usage
spécifiques
Bonnes notion de programmation
Documents techniques et prescriptions sur les métiers informatiques
Normes de sécurité informatique
Réglementation des marchés publics
Le marché d’équipements et logiciels informatiques
Anglais technique

Savoir-faire Exercer les activités liées à la profession


Diagnostiquer avec précision les pannes
Utiliser les systèmes d’exploitation et logiciels d’application
Lire et comprendre la documentation en anglais
Diriger une équipe
Trouver des solutions techniques ad hoc

Savoir être Se mettre à jour des évolutions des techniques

71
OPERATEUR DE SAISIE

Autres appellations : Secrétaire informatique Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Informatique et NTIC Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Saisie de formulaires et documents, et gestion des fichiers électroniques

Spécialités possibles Etat-civil, Archives, Finances etc.

Contexte et particularités Métier pouvant par certains aspects être assimilé au secrétariat informatique. Il
peut aussi correspondre par certains aspects à des métiers particuliers comme
employé d’état-civil lorsque l’informatisation de ce service est poussée.

Facteurs d’évolution Informatisation des services municipaux


Evolution des technologies et logiciels informatiques

Grade ou équivalent dans Secrétaire (Catégorie C)


fonction publique

Unité opérationnelle Service informatique

Interne : Divers services internes


Personnel

Relations
fonctionnelles Visiteurs
Externe :
Divers contacts professionnels

ACTIVITES PRINCIPALES

Saisir sur terminal d’ordinateur les formulaires et documents


Imprimer les documents et formulaires à la demande
Classer et gérer des fichiers électroniques
Archiver les fichiers électroniques
Faire des recherches de documents en fichiers électroniques
Accueillir et informer le public

72
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation de type secrétariat avec une formation additive à l’utilisation de l’outil
connaissances informatique
spécifiques

Savoir-faire Utiliser l’outil informatique


Utiliser les logiciels en usage, système d’exploitation et logiciels d’application
Taper rapidement au clavier
Communiquer
Gérer et suivre les fichiers informatiques avec méthode

Savoir être Sens de l’accueil


Concentration et rigueur

73
URBANISME ET AMENAGEMENTS
Responsable aménagements urbains
Responsable transport & circulation
Responsable urbanisme
Responsable de l’instruction des demandes en matière de construction
et d’urbanisme
Surveillant d’occupation du domaine public
Technicien contrôleur des permis de bâtir

74
RESPONSABLE AMENAGEMENTS URBAINS

Autres appellations : Chargé de développement urbain, Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Urbanisme et aménagements Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Elaboration, mise en œuvre et suivi de la politique d’aménagement


urbain ; Conception et mise en œuvre de la politique municipale en matière
d’aménagement urbain ; maîtrise d’ouvrage des projets ; Gestion des initiatives
de la société civile et des promoteurs privés dans le cadre de l’Aménagement
urbain
Spécialités possibles Transport, espaces verts, etc.

Contexte et particularités Le contenu dépend largement de l’avancée de la décentralisation et notamment


du degré de la marge de manœuvre des collectivités locales, dans la mesure
où les responsabilités sont souvent partagées avec les services d’urbanisme de
l’Etat.
Facteurs d’évolution Prise en charge de certaines activités encore peu développées comme des
actions de remembrement ou de rénovation des tissus anciens
Conquête d’une plus grande marge de manœuvre par rapport aux services
d’urbanisme de l’Etat
Grade ou équivalent dans Urbaniste (Catégorie A)
fonction publique

Unité opérationnelle Direction de l’Aménagement Urbain ; Direction des services techniques

Interne : Maire, Secrétaire général,


Autres directions
Autres services techniques municipaux
Relations
fonctionnelles Services d’urbanisme et d’habitat de l’Etat
Externe :
Agences de maîtrise d’ouvrage
Bureaux d’études
Entreprises, concessionnaires
SIG et service de cadastre de l’Etat
Sociétés immobilières et constructeurs
Sociétés civiles et associations de quartiers

75
ACTIVITES PRINCIPALES

Mettre en oeuvre la politique municipale en matière d’aménagement urbain


Coordination des activités d’aménagement urbain
Suivre la réalisation des aménagements urbains et vérifier leur conformité avec les politiques d’urbanisme
Elaborer, mettre en œuvre et suivre la politique municipale en matière d’aménagement urbain
Organiser le contrôle et le respect des plans d’urbanisme
Programmer les opérations d’aménagement
Faire (faire) les études techniques et de financement
Fournir les informations sur les politiques municipales d’aménagement
Gérer les données cartographiques, statistiques et documentaires relatives à l’aménagement urbain

COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation en Génie Civil, en Génie urbain et en urbanisme


connaissances Maîtrise des politiques d’aménagement
spécifiques Gestion et l’utilisation d’un système d’information géographique
Architecte urbaniste, Architecte paysagiste, Architecte

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Gérer des conflits
Déléguer ses responsabilités
Analyser, synthétiser, présenter les projets d’aménagement
Encadrer une équipe
Diriger une structure
Piloter des projets d’aménagement
Assimiler et traduire les orientations politiques des élus
Gérer un budget
Aider à la décision

Savoir être Grande capacité d’écoute


Communicatif
Disponible
Méthodique
Bon négociateur

76
RESPONSABLE TRANSPORT & CIRCULATION

Autres appellations : Responsable circulation et signalisation Pertinence suivant taille


routière ; Responsable mobilité urbaine, Responsable du transport Grande ville Ville moyenne Commune
urbain ou petite rurale
XX XX X
Famille professionnelle : Urbanisme et aménagements
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Circulation et gestion des modes de transport ; Gestion des problèmes de
sécurité liés à la circulation ; Gestion des lignes de transport concédées aux
opérateurs privés
Spécialités possibles

Contexte et particularités Métier dépendant encore très souvent des services de l’Etat

Facteurs d’évolution Avancée de la décentralisation avec plus de transfert de compétences en la


matière

Grade ou équivalent dans Technicien (Catégorie B) ou ingénieur (catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Service/Division Circulation et Signalisation Routière

Interne : Autres services de la Direction ou de tout autre organe spécialisé

Relations
fonctionnelles Services de Police
Externe :
Prestataires de Service
Services de l’Etat en charge du transport et de l’urbanisme
Usagers

ACTIVITES PRINCIPALES

Conseiller la hiérarchie sur les activités touchant aux domaines de la mobilité urbaine.
Assurer le bon fonctionnement de la signalisation routière et des carrefours à feu tricolores
Concevoir les plans de signalisation
Suivre et appliquer le plan de Circulation
Suivre l’application de la convention de gestion de l’éclairage publique
Assurer la fluidité du transport par la gestion des parkings et des carrefours à feu tricolores
Assurer la fluidité de la circulation et la gestion des différents modes de transport.
Faire et réaliser les enquêtes de trafic et de mobilité
Participer aux campagnes de sécurité routière

77
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation en Génie Civil ou en urbanisme


connaissances Gestion du Transport Urbain
spécifiques
Réglementation en matière de transports urbains et code de la route
Marchés publics

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Faire des calculs et des projections en matière de circulation urbaine
Concevoir des enquêtes et ’interpréter des résultats
Appliquer les textes réglementaires en matière de transport
Appliquer les démarches méthodiques pour faire une étude de transport dans tous
ses aspects (ouvrir une ligne de transport, créer un arrêt)
Encadrer une équipe

Savoir être Disponibilité ;


Se mettre à jour des évolutions des techniques ;
Anticiper et innover ;
Savoir gérer les conflits entre les acteurs.

78
RESPONSABLE URBANISME

Autres appellations : Aménageur, urbaniste aménageur, Pertinence suivant taille


Responsable d’Etude d’Urbanisme, Directeur d’Urbanisme Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Urbanisme et aménagements
XX XX X
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Appui à la politique municipale en matière de Gestion et de planification


urbaine ; Gestion des dossiers portant sur le cadre de vie des populations

Spécialités possibles

Contexte et particularités Métier pouvant correspondre dans certains cas à un poste de responsabilité
(Directeur de l’urbanisme) et dans d’autres à un simple chargé d’études.
Métier en corrélation avec ceux de responsable en transactions foncières (voir
fiche)

Facteurs d’évolution Plus grand transfert de responsabilités d’aménagement urbain aux collectivités
locales.

Grade ou équivalent dans Urbaniste (Catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Direction spécifique ; Direction des services techniques ; Direction de


l’aménagement urbain

Interne : Autres services techniques municipaux


Agents des services concernés
Relations
fonctionnelles
Externe : Services d’urbanisme et d’habitat de l’Etat
Agences de maîtrise d’ouvrage
Bureaux d’études
Entreprises, concessionnaires
SIG et service de cadastre de l’Etat
Agences de maîtrise d’ouvrage

79
ACTIVITES PRINCIPALES

Concevoir et mettre en œuvre des projets d’aménagement urbain


Conseiller l’exécutif municipal sur les orientations à prendre en matière d’urbanisme et de la politique
d’aménagement urbain
Suivre les projets d’aménagement urbain et veiller à leur conformité avec les règles
Coordonner les activités dévolues au service.
Rédiger les termes de référence pour les études d’aménagement urbain à sous-traiter aux bureaux
d’études
Suivre la conception et la mise en œuvre des schémas d’urbanisme
Participer aux travaux de suivi, évaluation et mise à jour des documents d’urbanisme

COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation adéquate dans les métiers de l’urbanisme


connaissances Lois et règlements en matière d’urbanisme
spécifiques
Statut général des terrains sur le plan traditionnel
Réglementation en matière d’urbanisme et d’occupation des sols
Fonctionnement du cadastre et de tous les systèmes d’information géographique
disponibles

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Appliquer les règles d’urbanisme
Gérer les conflits entre le droit traditionnel et le droit formel en matière d’occupation
des sols
Organiser les enquêtes à fin d’urbanisme
Analyser, synthétiser, présenter les projets d’aménagement
Encadrer une équipe
Piloter des projets d’aménagement
Aider à la décision

Savoir être Disponibilité ;


Se mettre à jour des évolutions des techniques ;
Anticiper et innover ;
Savoir gérer les conflits entre les acteurs.

80
RESPONSABLE DE L’INSTRUCTION DES DEMANDES EN MATIERE DE
CONSTRUCTION ET D’URBANISME

Autres appellations : Chef de service, Chef de division des Permis Pertinence suivant taille
de Construire Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Urbanisme et aménagements
XXX XX X
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Préparation des décisions relatives aux demandes en matière d’urbanisme et
de construction et en particulier les permis de bâtir et de lotir
Spécialités possibles Construction, Urbanisme

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Introduction ou développement outils d’information géographique (SIG) pour


une meilleure identification des réalisations

Grade ou équivalent dans Technicien supérieur, Architecte ou Ingénieur (Catégorie B ou A)


fonction publique

Unité opérationnelle Direction spécifique ; Direction des services techniques ; Direction de


l’aménagement urbain

Interne : Autres Services/Divisions de la ville chargés du patrimoine, du domaine


municipal, des Grands travaux ;
Responsable du domaine communal
Autres services techniques internes
Services d’aménagement urbain
Relations
fonctionnelles Services déconcentrés de l’Etat en particulier chargés de la construction, de
Externe :
l’habitat et de l’urbanisme
Promoteurs privés
Sociétés immobilières
Propriétaires d’immeubles en construction

ACTIVITES PRINCIPALES

Préparer les décisions en matière de permis de bâtir, autorisation de démolir, de lotir et de divers
documents d’urbanisme
Préparer les fiches techniques après réception des demandes d’opérations en matière d’urbanisme et de
construction : Permis de bâtir, autorisation de démolir, de lotir etc.
Préparer les commissions internes de vérification des dossiers et leur instruction
Contrôler le respect des normes de construction et d’urbanisme
Contrôler l’authenticité des pièces domaniales

81
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans les domaines de l’ingénierie, de l’architecture ou de l’urbanisme


connaissances Réglementation en vigueur (code d’urbanisme, des collectivités locales etc.)
spécifiques
Notions de Droit administratif
Procédures techniques
Maîtrise des logiciels spécialisés

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Appliquer les procédures définies par les lois et règlements relatives à la
construction
Expliquer les dispositions techniques dans un langage compréhensible
Gérer des conflits
Analyser, synthétiser, présenter les projets d’aménagement
Aider à la décision
Préparer les rapports de commission

Savoir être Ordonné et méthodique dans le travail


Humble et accueillant

82
RESPONSABLE DU DOMAINE COMMUNAL

Autres appellations : Chargé des affaires domaniales Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Urbanisme et aménagements Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XXX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Protection du domaine public et application de la politique municipale en


matière d’occupation du sol ; Application de la Réglementation en matière
d’urbanisme et de construction

Spécialités possibles

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Implication accrue des collectivités locales résultant d’un plus grand transfert de
compétences en matière domaniale

Grade ou équivalent dans Technicien supérieur (Catégorie B) ou Ingénieur (Catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Direction spécifique ; Direction des services techniques ; Direction de


l’aménagement urbain

Interne : Services Techniques, Receveur municipal, Comptable Matière

Relations
fonctionnelles Services de l’Etat de Cadastre, Domaine, Urbanisme,
Externe :
Propriétaires d’immeubles en construction
Les organisations de quartiers (en particulier les chefs de quartier),

ACTIVITES PRINCIPALES

Identifier, faire immatriculer au Cadastre, inventorier et évaluer le patrimoine communal


Contrôler la gestion de l’espace communale en donnant un avis technique
Gérer le foncier et le patrimoine bâti de la ville
Collecter les informations y relatives et les mettre sous forme de base de données en temps réels
Informer les élus de l’ensemble des problèmes qui se posent en matière domaniale et proposer les
solutions
Emettre des avis sur les demandes d’occupation du domaine public ;
Gérer les relations avec les autres services en charge des problèmes fonciers
Organiser les interventions des spécialistes et géomètres sur les questions relatives à la délimitation de
domaine communal.

83
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans les filières administratives ou juridiques


connaissances Cadastre ou autre système d’information géographique.
spécifiques
Textes régissant les domaines publics
Lois et règlement en matière de construction et d’urbanisme
Droit coutumier régissant les sols

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Appliquer les procédures définies par les lois et règlements relatives au domaine et
au foncier
Gérer les conflits entre les pratiques traditionnelles et le droit moderne

Savoir être Tact, diplomatie et fermeté

84
SURVEILLANT D’OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC

Autres appellations : Agent de surveillance du domaine public et de Pertinence suivant taille


la voirie ; Contrôleur d’occupation du domaine communal Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Urbanisme et aménagements
XXX XX X
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Protection du domaine public contre les occupations illégales et les
encombrements ; Prévention des occupations illégales et débordement sur la
voie publique
Spécialités possibles

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Implication accrue des collectivités locales résultant d’un plus grand transfert de
compétences en matière domaniale

Grade ou équivalent dans Contrôleur (Catégorie B ou C)


fonction publique

Unité opérationnelle Brigade ou Division de surveillance ; Brigade de suivi et contrôle du domaine


public

Interne : Services techniques


Services d’urbanisme
Services de transport
Fourrière municipale,
Police municipale
Relations Service du bâtiment et patrimoine bâti
fonctionnelles Forces de l’ordre
Externe :
Usagers
Commerçants, ambulants

ACTIVITES PRINCIPALES

Identifier, repérer les espaces à déguerpir pour libérer le domaine public


Saisir les marchandises des commerçants illégalement installés
Repérer des dépôts d’ordures non prévus pour leur enlèvement
Repérer et signaler les constructions illégales, des immeubles menaçant ruines, des débordements sur la
voie publique pour leur traitement
Vérifier le bien-fondé des plaintes des citoyens sur les cas d’occupation illégale du domaine public
Procéder aux déguerpissements et à la mise en fourrière
Notifier des mises en demeure

85
COMPETENCES REQUISES

Formation et Connaissances juridiques


connaissances
Règles de base en matière de police d’urbanisme et de construction
spécifiques
Caractéristiques sociologiques du secteur informel
Réglementation de base du domaine public.

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Appliquer la réglementation du domaine public
Diriger une brigade sur le terrain
Gérer les conflits
Savoir rédiger un procès – verbal ;
Rédiger un Rapport.
Savoir lire les plans d’urbanisme

Savoir être Rigueur et souplesse


Capacité à la mobilité fréquente et aux actions de terrain
Vigilance
Courage et intégrité

86
TECHNICIEN CONTROLEUR DES PERMIS DE BATIR

Autres appellations : Vérificateur de la conformité des constructions Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Urbanisme et aménagements Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XXX XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Vérification de l’existence d’un permis de bâtir et la conformité des réalisations
aux autorisations
Spécialités possibles Instruction des demandes ; Vérification des réalisations en cours

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Acquisition des équipements et outils modernes de mesure et de traitement de


l’information géographique

Grade ou équivalent dans Technicien (Catégorie B) ; Ingénieur de travaux (A)


fonction publique

Unité opérationnelle Bureau de contrôle ou Service de permis de bâtir inclus dans Direction des
services techniques ou Direction de l’urbanisme au besoin

Interne : Responsable du domaine communal


Service d’hygiène ;
Autres services de la DST
Services d’aménagement urbain
Relations
fonctionnelles Usagers
Externe :
Sociétés immobilières
Propriétaires d’immeubles en construction
Services de l’Etat en charge de l’habitat et de l’urbanisme
Bureau d’Etudes et Architecte

ACTIVITES PRINCIPALES

Instruire les dossiers d’autorisation de construire


Traiter les correspondances pour les services techniques partenaires
Effectuer les sorties sur le terrain pour la vérification des autorisations de construire, des chantiers en
construction
Vérifier le respect des normes techniques des constructions et d’urbanisme
Vérifier la conformité des plans par rapport au dossier de permis de bâtir
Détecter les constructions illicites
Constater les mises en valeur
Dresser les PV constatant les mises en valeur et préparer les certificats de conformité
Infliger les amendes au besoin
Préparer et déposer les ordres d’arrêt des travaux dans les chantiers en infraction

87
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans les domaines du Génie Civil et du bâtiment


connaissances
Lois et règlement en matière de construction et d’urbanisme
spécifiques
Les procédés de construction en matière de bâtiment

Savoir-faire Vérifier la conformité des réalisations par rapport aux plans et aux autorisations
Lire et comprendre les plans d’architecture et de réalisation
Rédiger les PV et autres actes de police des constructions
Aider à la décision

Savoir être Goût pour les opérations de terrain


Courage de l’application des décisions difficiles
Courtoisie et fermeté

88
ESPACES VERTS, ENVIRONNEMENT ET PATRIMOINE NON BATI
Responsable espaces verts
Paysagiste
Ouvrier d’entretien des jardins et espaces verts

89
RESPONSABLE ESPACES VERTS

Autres appellations : Responsable parcs et jardins publics Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Espaces verts, environnement, patrimoine Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
non bâti
XXX XX X
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Contribuer à l’amélioration de la qualité de l’environnement ; Gérer le


patrimoine floral ; Création, gestion et maintenance des espaces verts et jardins
publics
Spécialités possibles Horticulteur, maître jardinier, botaniste ou paysagiste

Contexte et particularités Activité souvent considérée comme peu prioritaire par les élus mais
changement perceptible dans les grandes agglomérations

Facteurs d’évolution Prise en compte progressive par les élus locaux de l’importance à préserver
l’environnement urbain

Grade ou équivalent dans Technicien Espaces verts et jardins publics (catégories C à B)


fonction publique

Unité opérationnelle Service des Parcs et Jardins

Interne : Chef Service Parcs et Jardins


Chef Service Voirie
Chef Service Assainissement

Relations
fonctionnelles Usagers
Externe :
Pépiniéristes - Horticulteurs privés
Fournisseurs divers (engrais, outillage etc.)

ACTIVITES PRINCIPALES

Organiser et superviser les travaux de création et d’entretien des jardiniers


Veiller au maintien en bon état des jardins et espaces verts
Organiser les travaux d’entretien des plantes dans les espaces et jardins
Suivre les travaux réalisés en sous-traitance
Organiser les travaux d’entretien des arbres le long des rues

90
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans le métier ou les métiers connexes : horticulture, jardinage…


connaissances Connaissance des techniques de jardinage
spécifiques
Connaissance des plantes locales de jardin
Connaissance en Aménagement des parcs et jardins
Réglementation et normes d’hygiène et de sécurité

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Appliquer les connaissances en matière de jardinage
Encadrer une équipe de jardinier
Appliquer les normes d’hygiène et de sécurité
Gérer des équipements
Encadrer une équipe
Déléguer ses responsabilités
Savoir être

91
PAYSAGISTE

Autres appellations : Responsable des aménagements paysagers Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Espaces verts, environnement et Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
patrimoine non bâti
XX XX XX
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Contribuer à l’amélioration de la qualité de l’environnement par la conception et


la création des jardins et espaces verts
Spécialités possibles

Contexte et particularités Activité pas systématique dans les communes, mais entrant progressivement
dans les grandes villes

Facteurs d’évolution Prise en compte progressive par les élus locaux de l’importance à préserver
l’environnement urbain

Grade ou équivalent dans Cadre (catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Service spécifique ; Service des Espaces verts

Interne : Divisions/services urbanisme


Autres services techniques

Relations
fonctionnelles
Externe : Associations de Protection de l’Environnement,
Services de l’Etat en charge de l’urbanisme, de l’Environnement, du Cadre de
Vie
Pépiniéristes - horticulteurs

ACTIVITES PRINCIPALES

Concevoir et gérer les espaces verts


Suivre les travaux de création des espaces verts et jardins publics
Organiser les jardins et espaces verts
Organiser les travaux d’aménagement dans les espaces et jardins publics

92
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation de paysagiste


connaissances Le terrain, la topographie
spécifiques
Les Systèmes de plantation
les plantes dans leurs caractéristiques et leur pathologie

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Concevoir un aménagement paysager et le réaliser
Tenir compte des contraintes techniques relevant des autres corps de métier
Communiquer et sensibiliser aux problèmes environnementaux
Piloter un projet

Savoir être Motivation pour l’embellissement de la ville et la protection de l’environnement


Inspiration et créativité

93
OUVRIER D’ENTRETIEN DES JARDINS ET ESPACES VERTS

Autres appellations : jardinier Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Espaces verts, environnement et Grande ville Ville Commune


moyenne rurale
patrimoine non bâti ou petite
Numéro : XX XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Exécution des tâches de maintenance dans les jardins publics

Spécialités possibles

Contexte et particularités Activité s’effectuant de moins en moins en régie directe et de plus en plus en
sous-traitance auprès des sociétés privées.

Facteurs d’évolution Sous-traitance accrue de l’activité dans les municipalités ; Processus


d’urbanisation de la ville

Grade ou équivalent dans Ouvrier, Ouvrier qualifié (catégorie D, C)


fonction publique

Unité opérationnelle Service/Division des Espaces Verts

Interne : Services de la Direction des services techniques

Relations
fonctionnelles
Externe :

ACTIVITES PRINCIPALES

Exécuter les travaux de maintenance dans les parcs, jardins publics et autres lieux publics ;

94
COMPETENCES REQUISES

Formation et Système de plantation


connaissances
L’utilisation des engrais
spécifiques
Les plantes et leur entretien des plantes
Les traitements phytosanitaires.

Savoir-faire Effectuer les travaux sur les plantes


Utiliser les engrais
Entretenir les plantes

Savoir être Aptitude aux travaux manuels et travaux de plein air

95
INGENIERIE ET TRAVAUX
Directeur des services techniques
Responsable bâtiment et patrimoine bâti
Responsable voirie et réseaux
Responsable Déchets solides
Technicien bâtiment
Technicien travaux d’infrastructure
Topographe - géomètre
Ouvrier du bâtiment
Dessinateur
Agent de nettoiement

96
DIRECTEUR DES SERVICES TECHNIQUES

Autres appellations : Directeur de l’Urbanisme et de la Construction ; Pertinence suivant taille


Directeur de l’Aménagement Urbain, Directeur du Développement Grande ville Ville moyenne Commune
Urbain, Directeur des grands travaux, Directeur des Infrastructures ou petite rurale
urbaines ; XXX XX XX

Famille professionnelle : Ingénierie et travaux


Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Management et Coordination des activités des services techniques municipaux
; Conception et mise en œuvre de la politique municipale en matière
d’aménagement et de réalisation des infrastructures et équipements collectifis;
Organisation et supervision des activités de mise en place et de maintenance
des infrastructures, équipements et services urbains ; Maîtrise d’ouvrage des
projets ; Gestion des initiatives de la société civile.

Spécialités possibles Aménagements urbains, Infrastructures, Patrimoine bâti ; habitat et VRD

Contexte et particularités Environnement souvent marqué par l’ insuffisance de ressources


Spécialisation possible aboutissant à l’éclatement de la direction en plusieurs
directions avec possibilité de transformation des DST en direction générale
Ouverture de plus en plus marquée vers des fonctions managériales,
conceptuelles et représentatives
Tendance à une activité de maîtrise d’ouvrage au lieu de réalisations directes
par les services

Facteurs d’évolution Reformulation des Directions en Directions générales (dans les grandes
villes) avec éclatement en plusieurs directions techniques
Accroissement de la fonction management et maîtrise d’ouvrage au détriment
des fonctions purement techniques
Contractualisation plus poussée des travaux aux entreprises privées et
diminution des travaux effectués en régie directe
Intensification des délégations de service public
Possibilités nouvelles offertes par l’intercommunalité sur la prise en charge de
certaines fonctions en zone urbaine ou rurale

Grade ou équivalent dans Ingénieur (Catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Direction des Services Techniques

Interne : Maires et Adjoints, Secrétaire Général, Autres directions de la commune


Relations
fonctionnelles Partenariat extérieur, Entreprises, Concessionnaires des réseaux,
Externe :
Responsable des ressources humaines
Différents ministères et/ou leurs représentations locales, notamment en
charge de l’Intérieur, des Travaux Publics, de l’urbanisme, de l’habitat et du
logement, de l’Environnement, de la santé etc.
Agences de maîtrise d’ouvrage
ONG et autres partenaires de la société civile

97
ACTIVITES PRINCIPALES

Définir et proposer un projet de service associant la vision municipale et les exigences du changement et
tenant compte des limitations financières et techniques
Coordonner l’ensemble des activités de la direction technique, organiser et affecter le travail aux
collaborateurs
Gérer le personnel des services techniques et contrôler la qualité de leurs prestations
Contribuer à la gestion du patrimoine foncier et immobilier de la commune
Traduire en plans et projets la vision de l’équipe municipale en matière d’aménagement urbain
Proposer les actions liées à la planification du développement spatial de la ville
Superviser les activités liées à l’érection et la maintenance des infrastructures et équipements
Superviser et piloter les études dans les domaines de l'urbanisme, des transports, des réseaux, des
grands équipements…
Superviser et piloter les études techniques de construction des infrastructures et équipements collectifs
Mettre au point une stratégie municipale pour la maintenance des infrastructures et des équipements
publics
Proposer les choix techniques stratégiques en matière de construction et de maintenance
Assurer les fonctions liées à la maîtrise d’ouvrage des travaux
Représenter la Commune dans les réunions à caractère techniques aussi bien sur le plan national
qu’international
Suivi les prestations des Maîtres d’ouvrage Délégués

COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans les domaines du Bâtiment, TP, Génie Civil ou Génie Urbain et
connaissances Formation additive dans les techniques de management
spécifiques Normes techniques en vigueur en matière d’urbanisme et de construction
Réglementation des marchés publics
Procédures administratives
Management des projets
Culture pluridisciplinaire et générale
Milieu des entreprises locales

Savoir-faire Mener les activités citées


Gérer des conflits
Déléguer ses responsabilités
Analyser, synthétiser, présenter les projets d’aménagement
Encadrer une équipe
Diriger une structure
Piloter des projets d’aménagement
Assimiler et traduire les orientations politiques des élus
Gérer un budget
Aider à la décision

98
Savoir être Dialoguer, écouter, prendre des décisions en temps utile
Communiquer
Déléguer les responsabilités
Faire face à la pression sous toutes ses formes
Esprit d’ouverture
Etre méthodique
Anticiper et innover
Gérer les problèmes sociaux et les conflits entre les agents
Se mettre à jour des évolutions de la technique

99
RESPONSABLE BATIMENT ET PATRIMOINE BATI

Autres appellations : Responsable études et construction ; Resp. Pertinence suivant taille


travaux et entretien des bâtiments ; Resp. habitat et construction Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Ingénierie et travaux
XXX XX X
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Etude des projets de bâtiments ; Organisation et suivi des travaux neufs et de
maintenance ; Gestion et entretien du patrimoine foncier et immobilier

Spécialités possibles Le volant d’activités concernées pourrait, dans les grandes communes, justifier
que la fonction soit érigée en direction, éventuellement scindée en deux
départements : les travaux neufs d’un côté et l’entretien de l’autre.
Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Evolution des techniques de construction nécessitant spécialisation et donc


départements séparés
Instauration de cellules d’études internes et bien étoffées dans les DST des
grandes villes pour mener certaines études en régie
Travaux de plus en plus confiés à des entreprises privées

Grade ou équivalent dans Ingénieur (Catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Direction des services techniques

Interne : Exécutif municipal


Autres services de la Direction des services technique ou l’équivalent
Services en charge du domaine communal et
Service financier
Direction bénéficiaire des équipements réalisés
Relations
fonctionnelles Entreprises et Bureaux d’études
Externe :
Promoteurs privés
Agences de maîtrise d’ouvrage
Services techniques des ministères en charge de l’habitat
Services de contrôle des marchés
Services de sécurité incendie ;
Concessionnaires des réseaux : eau, électricité et téléphone
Usagers

ACTIVITES PRINCIPALES

Elaborer les termes de référence pour les études et suivre leur réalisation
Choisir et proposer les options techniques
Mener toute étude portant sur tout ou partie d’ouvrage en vue de leur réalisation ou maintenance
Planifier et organiser les travaux d’entretien sur le terrain et affecter les tâches aux techniciens et ouvriers
Superviser le travail des techniciens et ouvriers
Superviser le suivi technique des projets et le contrôle de leur bonne exécution

100
Participer à l’élaboration au dépouillement et à l’instruction technique des dossiers d’appel d’offres
Représenter le maître d'ouvrage aux réunions de chantier.
Approuver les décomptes et attachements après contrôle

COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans les métiers d’architecture ou de bâtiment


connaissances Documents techniques et prescriptions sur les métiers du bâtiment
spécifiques
Réglementation des marchés publics
Procédures administratives
Milieu des entreprises locales

Savoir-faire Réaliser les activités liées à la profession


Elaborer et conduire une stratégie de maintenance du patrimoine bâti
Appliquer les règles de l’art et la technologie actuelle en matière de construction
Utiliser les logiciels informatiques généraux (bureautique) ou spécialisés (Dessin,
calcul etc.)
Analyser, synthétiser, présenter les projets d’aménagement
Encadrer une équipe
Piloter des projets
Aider à la décision

Savoir être Anticiper et innover


Gérer les problèmes sociaux et les conflits entre les agents
Se mettre à jour des évolutions de la technique

101
RESPONSABLE VOIRIE ET RESEAUX

Autres appellations : Chef de Service des Travaux de Voirie, Chef Pertinence suivant taille
de Service Voirie et Assainissement, Chef Service Voirie Municipale Grande ville Ville moyenne Commune
et Chantier ou petite rurale
XX XX XX
Famille professionnelle : Ingénierie et travaux
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Mise en œuvre de la politique communale de construction et d’entretien des


infrastructures de voirie et d’assainissement ; Maintien en bon état du réseau
viaire et d’assainissement ; Gestion des systèmes de déchets solides ménagers

Spécialités possibles Voirie, Assainissement & EP, Eclairage et feux

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Evolution des techniques de construction nécessitant plus de spécialisation et


donc un éclatement de ce département dans les services municipaux
Instauration de cellules d’études internes et bien étoffées dans les DST des
grandes villes pour mener certaines études en régie
Travaux de plus en plus confiés à des entreprises privées

Grade ou équivalent dans Ingénieur (Catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Direction des services techniques

Interne : Exécutif municipal


Autres services de la Direction des services technique ou l’équivalent,
Direction bénéficiaire des équipements réalisés
Relations
fonctionnelles Entreprises
Externe :
Bureaux d’études
Fournisseurs de pièces détachées et consommables
Sociétés Concessionnaires
Agences de maîtrise d’ouvrage
Services techniques des ministères en charge des travaux publics
Services de contrôle des marchés

102
ACTIVITES PRINCIPALES

Elaborer les termes de référence pour les études et suivre leur réalisation
Choisir et proposer les options techniques, notamment en matière des déchets solides
Suivre les initiatives communautaires et leurs activités en matière de service urbain (Déchets solides,
assainissement et EP …)
Mener toute étude portant sur tout ou partie d’ouvrage en vue de leur réalisation ou maintenance
Planifier et organiser les travaux d’entretien sur le terrain et affecter les tâches aux techniciens et ouvriers
Superviser le travail des techniciens et ouvriers
Superviser le suivi technique des projets et le contrôle de leur bonne exécution
Participer à l’élaboration, au dépouillement et à l’instruction technique des dossiers d’appel d’offres
Représenter le maître d'ouvrage aux réunions de chantier.
Approuver les décomptes et attachements après contrôle

COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans les métiers de Génie civil


connaissances Documents techniques et prescriptions sur les métiers techniques
spécifiques
Réglementation des marchés publics
Procédures administratives
Milieu des entreprises locales

Savoir-faire Réaliser les activités liées à la profession


Appliquer les règles de l’art et la technologie actuelle en matière de construction
Utiliser les logiciels informatiques généraux (bureautique) ou spécialisés (Dessin,
calcul etc.)
Analyser, synthétiser, présenter les projets d’aménagement
Encadrer une équipe
Piloter des projets
Aider à la décision

Savoir être Anticiper et innover


Gérer les conflits entre les agents
Se mettre à jour des évolutions de la technique

103
RESPONSABLE DECHETS SOLIDES

Autres appellations : Responsable propreté, Responsable Pertinence suivant taille


environnement, Responsable assainissement Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Ingénierie et travaux
XXX XX X
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Enlèvement, transport et élimination des déchets ; Suivi de la prestation des
sociétés concessionnaires ; Gestion des initiatives communautaires dans la
filière

Spécialités possibles Environnement, Génie sanitaire

Contexte et particularités Moyens matériels souvent insuffisants.


Nombreuses interventions des organisations communautaires et des ONG en
particulier dans la précollecte.
Nécessaire inventivité pour trouver les voies alternatives.

Facteurs d’évolution Acquisition des moyens matériels (engins mécaniques adaptés)


Evolutions technologiques
Sous-traitance des travaux
Organisation de la filière dans le cadre de l’intercommunalité
Initiatives communautaires, notamment en matière de précollecte

Grade ou équivalent dans Ingénieur (A) ou Technicien supérieur (B)


fonction publique

Unité opérationnelle Direction des services techniques


Direction/Service de l’environnement ; de l’assainissement, de la Propreté

Interne : Garage et ateliers


Autres services techniques et en particulier : service de voirie et
assainissement ; Service d’hygiène
Service financier
Département de la Police Municipale
Magasinier
Relations
fonctionnelles Concessionnaires et prestataires de service
Externe :
ONG et organisations communautaires intervenant dans la filière
Agences de maîtrise d’ouvrage
Délégations des Ministères chargés de la santé, de l’environnement, de l’eau,
de l’assainissement, de l’urbanisme
Responsable des services de déchets solides des localités voisines
Usagers

104
ACTIVITES PRINCIPALES

Organiser géographiquement les activités de collecte à mener en régie ou en délégation de service


Déterminer les termes de référence des sociétés concessionnaires
Evaluer et suivre les prestations des concessionnaires sur la filière : collecte, transfert, mise à la décharge
Superviser les activités de la décharge : Enfouissement, Valorisation, Lutte contre les pollutions
Rédiger les rapports d’évaluation des prestations des concessionnaires
Mettre au point et proposer des mesures en vue d’organiser et rationaliser les initiatives communautaires
en matière de déchets solides
Evaluer et suivre les activités des organisations communautaires et ONG dans la filière et en particulier en
matière de précollecte

COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans les métiers de Génie civil ou du génie sanitaire


connaissances Maîtriser les documents techniques et prescriptions en matière de déchets solides
spécifiques
Connaître les procédures et Réglementations de passation des marchés publics et
être informé sur les problèmes spécifiques de la gestion des ordures
Savoir orienter et intégrer les initiatives et la participation communautaires dans la
filière

Savoir-faire Réaliser les activités liées à l’activités : collecte, transport, différents types de
traitement
Appliquer les règles et la technologie actuelle en matière de traitement des déchets
solides
Diriger les équipes sur le terrain
Analyser, synthétiser, présenter les projets
Piloter des projets
Aider à la décision
Discuter avec les ONG et les organisations communautaires

Savoir être Être ouvert et curieux des expériences menées ailleurs


Se mettre à jour des évolutions des techniques
Savoir déléguer
Savoir communiquer

105
TECHNICIEN BATIMENT

Autres appellations : Projeteur, technicien supérieur en bâtiments, Pertinence suivant taille


Technicien en construction civile Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Ingénierie et travaux
XX XX XX
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Etude et travaux préparatoires, supervision et suivi des travaux neufs et
d’entretien du patrimoine bâti

Spécialités possibles Bureau d’études interne ; Travaux

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Evolution des techniques : logiciels de calcul, Base de données informatiques
etc.
Tendance à la contractualisation des travaux en entreprise
Grade ou équivalent dans Technicien ou Technicien supérieur (catégorie B)
fonction publique

Unité opérationnelle Service des Bâtiments et monuments / Direction des services techniques

Interne : Autres services de la DST


Ouvriers et autres professionnels
Relations
fonctionnelles Cabinet d’architecture et d’études,
Externe :
Entreprises
Services de contrôle des marchés
Agences de maîtrise d’ouvrage
Services techniques des ministères en charge de l’habitat
Services de contrôle des marchés

ACTIVITES PRINCIPALES

Participer à l’élaboration technique des projets


Elaborer ou faire élaborer les devis descriptifs et estimatifs des projets
Contrôler les devis et plans d’exécution
Participer/suivre les levés topographiques
Planifier et programmer les travaux d’entretien du patrimoine bâti
Vérifier la bonne exécution des travaux (neufs ou d’entretien) conformément aux plans et cahiers de
charge
Participer à l’élaboration au dépouillement et à l’instruction technique des dossiers d’appel d’offres
Diagnostiquer les dégradations et évaluer les travaux de réfection
Représenter le maître d'ouvrage aux réunions de chantier.
Contrôler les dépenses de chantier, vérifier les décomptes et factures avant règlement

106
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans les métiers de Bâtiments ou de Génie civil


connaissances Documents techniques et prescriptions sur les métiers techniques du bâtiment
spécifiques
Les procédés locaux de construction
Normes d’hygiène et de sécurité de chantier
Réglementation des marchés publics
Les procédures administratives
Les entreprises locales

Savoir-faire Exercer les activités liées à la profession


Les règles de l’art et la technologie actuelle en matière de construction
Utiliser les logiciels informatiques généraux (bureautique) ou spécialisés (Dessin,
calcul etc.)
Diriger les équipes sur le terrain
Analyser, synthétiser, présenter les projets
Piloter des projets
Aider à la décision

Savoir être Encadrer le personnel d’exécution,


Gérer les conflits entre les agents
Se mettre à jour des évolutions de la technique

107
TECHNICIEN TRAVAUX D’INFRASTRUCTURE

Autres appellations : Agent Voyer, Technicien (supérieur) de travaux Pertinence suivant taille
publics, conducteur de travaux, contrôleur des travaux Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Ingénierie et travaux
XX XX X
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Etude et travaux préparatoires, supervision et suivi des travaux de voirie et
réseaux divers
Spécialités possibles Voirie, Assainissement & EP, Eclairage et feux

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Evolution des techniques : logiciels de calcul, Base de données informatiques
etc.
Tendance à la contractualisation des travaux en entreprise
Grade ou équivalent dans Technicien ou Technicien supérieur (Catégorie B)
fonction publique

Unité opérationnelle Service des travaux de voirie ; Division des Grands Travaux et de l’entretien

Interne : Autres services de la Direction des services technique ou l’équivalent,


Direction bénéficiaire des équipements réalisés
Relations
fonctionnelles Entreprises,
Externe :
Bureaux d’études,
Sociétés Concessionnaires
Agences de maîtrise d’ouvrage
Services techniques des ministères en charge des travaux publics
Services de contrôle des marchés

ACTIVITES PRINCIPALES

Participer à l’élaboration technique des projets


Elaborer ou faire élaborer les devis descriptifs et estimatifs des projets
Contrôler les devis et plans d’exécution
Participer/suivre les levés topographiques
Programmer et organiser les travaux d’entretien (désensablement des rues, curage des caniveaux et des
collecteurs, des dalots)
Vérifier la bonne exécution des travaux (neufs ou d’entretien) conformément aux plans et cahiers de
charge
Participer à l’élaboration au dépouillement et à l’instruction technique des dossiers d’appel d’offres
Diagnostiquer les dégradations et évaluer les travaux de réfection sur le réseau, organiser le recueil des
dégradations de la chaussée et évaluer les travaux de maintenance
Représenter le maître d'ouvrage aux réunions de chantier.
Contrôler les dépenses de chantier, vérifier les décomptes et effectuer les attachements avant règlement.

108
COMPETENCES REQUISES (voir fiche technicien bâtiment)

Formation et Formation dans les métiers de Bâtiments ou de Génie civil


connaissances Documents techniques et prescriptions sur les métiers techniques
spécifiques
Normes d’hygiène et de sécurité de chantier
Réglementation des marchés publics
Entreprises locales

Savoir-faire Exercer les activités liées à la profession


Les règles de l’art et la technologie actuelle en matière de construction
Utiliser les logiciels informatiques généraux (bureautique) ou spécialisés (Dessin,
calcul etc.)
Diriger les équipes sur le terrain
Trouver des solutions techniques ad hoc

Savoir être Encadrer le personnel d’exécution,


Gérer les conflits entre les agents
Se mettre à jour des évolutions de la technique

109
TOPOGRAPHE - GEOMETRE

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Ingénierie et travaux Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Appui aux projets d’aménagement urbain par les études topographiques

Spécialités possibles

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Evolution des technologies notamment en ce qui concerne les outils (GPS
notamment).
Instauration de cellules d’études internes et bien étoffées dans les DST des
grandes villes pour mener certaines études en régie
Travaux de plus en plus confiés à des entreprises privées

Grade ou équivalent dans Technicien (catégorie B)


fonction publique

Unité opérationnelle Service des travaux de voirie ; Division des Grands Travaux et de l’entretien

Interne : Autres services de la Direction des services techniques ou l’équivalent,


Service gestionnaire du système d’information géographique (SIG)

Relations
fonctionnelles Entreprises,
Externe :
Bureaux d’études, Cabinets de géomètre
Sociétés Concessionnaires
Agences de maîtrise d’ouvrage
Services techniques des ministères en charge des travaux publics
Cadastre et SIG

ACTIVITES PRINCIPALES

Organiser les levés topographiques


Mener les études à caractère topographique
Traiter les données et produire les rapports de levé d’état (CAO DAO)
Contrôler l’implantation des projets d’aménagement urbain

110
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation de géomètre


connaissances
Avoir une connaissance approfondie en logiciel (C.A.O, D.A.O)
spécifiques
Normes d’hygiène et de sécurité de chantier
Réglementation des marchés publics
Les procédures administratives
Les entreprises locales

Savoir-faire Appliquer les techniques du métier


Diriger les équipes sur le terrain
Analyser, synthétiser, présenter les projets
Piloter des projets
Aider à la décision

Savoir être Aptitude au travail de terrain


Aptitude au travail en équipe.
Aptitude à travailler sous pression

111
OUVRIER DU BATIMENT

Autres appellations : Ouvrier d’entretien du bâtiment Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Ingénierie et travaux Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Travaux, dépannage, maintenance du bâtiment dans un ou plusieurs corps de


métiers
Spécialités possibles Electricien, maçon, plombier, menuisier bois ou métallique, couvreur,
étanchéiste, peintre, carreleur…

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Evolution des techniques


Tendance à la contractualisation des travaux en entreprise

Grade ou équivalent dans Ouvrier qualifié (C) ; Ouvrier non qualifié (D)
fonction publique

Unité opérationnelle Service des travaux de voirie ; Division des Grands Travaux et de l’entretien ;
atelier municipal

Interne : Ateliers et garages


Autres professionnels des services techniques
Comptable matières
Relations Magasin
fonctionnelles Entreprises privées
Externe :
Usagers

ACTIVITES PRINCIPALES

Faire le Diagnostic des pannes


Elaborer les devis des travaux
Exécuter des travaux de maintenance courante
Effectuer des tâches d’entretien des locaux
Dépanner les équipements électriques, de plomberie etc.
Effectuer les installations (électriques, de plomberie…)
Effectuer des réparations

112
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation technique dans le métier


connaissances Normes d’hygiène et de sécurité de chantier
spécifiques

Savoir-faire Exécuter les travaux relatifs au métier considéré


réaliser les travaux suivant les plans
Poser un diagnostic sur des pannes

Savoir être Etre Méticuleux, Ordonné et Discipliné


Savoir travailler en équipe
Se mettre à jour des évolutions de la technique

113
DESSINATEUR

Autres appellations : Dessinateur projeteur, Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Ingénierie et travaux Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX X X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Dessin d’avant projet et d’exécution des projets de TP et bâtiments

Spécialités possibles Bâtiments ; Infrastructures et Réseaux

Contexte et particularités Equipements souvent obsolètes


Métier tributaire de l’informatisation des services techniques municipaux et en
particulier de l’acquisition de matériels (table traçante) et des logiciels de
dessin.

Facteurs d’évolution Evolution des technologies notamment en ce qui concerne les outils comme
les tables traçantes ou les logiciels spécialisés.
Introduction des nouvelles technologies dans les services techniques
Instauration de cellules d’études internes et bien étoffées dans les DST des
grandes villes pour mener certaines études en régie
Travaux de plus en plus confiés à des entreprises privées

Grade ou équivalent dans Technicien catégorie B


fonction publique

Unité opérationnelle Services de bâtiment ou des réseaux et infrastructures

Interne : Autres services de la Direction des services techniques ou l’équivalent,


Service gestionnaire du système d’information géographique (SIG)
Relations
fonctionnelles Entreprises,
Externe :
Bureaux d’études, Cabinets de géomètre
Services techniques des ministères en charge des travaux publics
Cadastre et SIG

ACTIVITES PRINCIPALES

Dessiner au propre et à l’échelle les esquisses de l’architecte ou de l’ingénieur


Evaluer les quantités et faire les devis
Mettre au net les devis descriptif et estimatif des travaux
Contrôler les devis et plans d’exécution
Effectuer les plans de recollement des bâtiments communaux

114
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation suivant la spécialité : Dessin de bâtiment, Dessin de routes etc.


connaissances Métré
spécifiques
Logiciels de dessin

Savoir-faire Mener les activités techniques citées


Utiliser l’ordinateur, les tables traçantes, les logiciels de dessin et tous les outils
issus des nouvelles technologies et appliquer au dessin

Savoir être Se concentrer

115
AGENT DE NETTOIEMENT

Autres appellations : Eboueur Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Ingénierie et travaux Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Exécution des tâches liées à la propreté et à la salubrité urbaines

Spécialités possibles

Contexte et particularités Travail entrant souvent dans le cadre des initiatives communautaires
Outils de travail souvent peu adaptés et sécuritaires

Facteurs d’évolution Mécanisation des travaux

Grade ou équivalent dans Manœuvre, Eboueur (Catégorie E à D)


fonction publique

Unité opérationnelle Décharge, Equipe de collecte des ordures, Brigade de surveillance

Interne : Ateliers et garages, Fourrière municipale, Décharge municipale

Relations
fonctionnelles Usagers
Externe :
ONG travaillant dans le service de précollecte

ACTIVITES PRINCIPALES

Tâches d’exécution liées à :


l’Enlèvement des ordures
chargement / déchargement des déchets solides
l’Enlèvement des objets encombrants
la mise des ordures à la décharge
la mise des objets encombrants à la fourrière
manutention et travaux manuels divers

116
COMPETENCES REQUISES

Formation et Lire et écrire


connaissances
spécifiques

Savoir-faire Suivre les prescriptions en matière d’hygiène


Suivre les instructions du supérieur

Savoir être

117
ATELIERS ET GARAGE
Responsable gestion maintenance parc auto
Responsable atelier municipal
Magasinier garage et atelier
Mécanicien
Tôlier peintre
Conducteurs d’engins
Electricien auto
Conducteur de camions
Chauffeur
Aide mécanicien

118
RESPONSABLE GESTION MAINTENANCE PARC AUTO

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Ateliers et garage Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Coordination des activités du garage en vue d’assurer la maintenance et le


dépannage des engins roulants

Spécialités possibles

Contexte et particularités Fusion fréquence avec le poste de responsable atelier

Facteurs d’évolution Evolution allant vers le sens d’une plus grande contractualisation des travaux
aux privés

Grade ou équivalent dans Technicien supérieur (catégorie B) ou ingénieur (catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Garage

Interne : Exécutif municipal


Divers services de la mairie
Ateliers et autres services de la direction technique
Chef du garage et techniciens : mécaniciens, électriciens, tôliers, aide
mécaniciens, autres chauffeurs et conducteurs
Magasin
Relations
fonctionnelles
Externe : Fournisseurs de pièces détachées
Concessionnaires
Garages privés

ACTIVITES PRINCIPALES

Veiller au bon fonctionnement du parc automobile


Coordonner le travail des techniciens : mécaniciens, électriciens, tôliers
Etablir les besoins en pièces de rechange
Lancer les commandes
Recevoir et contrôler les équipements et pièces (respect de la qualité et de la fonctionnalité)
Suivre les réparations
Requérir au besoin les services des spécialistes

119
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation de technicien Supérieur ou d’ingénieur en maintenance automobile


connaissances Marché local des pièces de rechange
spécifiques
Spécificité des marques et modèles faisant partie du parc
Règles d’hygiène et de sécurité
Notions de management

Savoir-faire Exercer les activités citées


Poser des diagnostics sûrs
Elaborer un plan de maintenance
Elaborer un devis de travaux
Diriger une équipe

Savoir être Anticiper et innover


Gérer les problèmes sociaux et les conflits entre les agents
Se mettre à jour des évolutions de la technique

120
RESPONSABLE ATELIER MUNICIPAL

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Ateliers et garage Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX X X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Coordination des activités de l’atelier en vue de la maintenance en état de


fonctionnement des locaux et mobiliers municipaux et publics

Spécialités possibles Maçonnerie, plomberie, menuiserie bois, menuiserie métallique, étanchéité

Contexte et particularités Fusion fréquence avec le poste de responsable garage municipal.


Peut aussi correspondre à un atelier spécialisé (voir spécialités possibles)

Facteurs d’évolution Contractualisation des travaux aux privés

Grade ou équivalent dans Technicien (Catégorie B)


fonction publique

Unité opérationnelle Atelier

Interne : Exécutif municipal


Divers services de la mairie
Garage et autres services de la direction technique
Chef de l’atelier et techniciens : menuisiers, menuisiers métalliques,
Magasinier
Relations
fonctionnelles
Externe : Artisans et ateliers privés

ACTIVITES PRINCIPALES

Veiller au bon fonctionnement de l’atelier


Coordonner le travail des techniciens : maçons, menuisiers bois et métalliques, électriciens bâtiments,
plombiers, couvreurs, étanchéistes, peintres en bâtiment, carreleurs
Etablir les besoins en matériaux
Lancer les commandes
Suivre les réparations et les travaux

121
COMPETENCES REQUISES

Formation et Connaissance en technologies du bâtiment


connaissances Notion en méthode d’organisation
spécifiques
Règles d’hygiène et de sécurité
Notions de management

Savoir-faire Exercer les activités citées et dans les spécialités considérées


Savoir gérer, organiser et diriger une équipe
Savoir planifier le travail

Savoir être Anticiper et innover


Gérer les conflits entre les agents
Se mettre à jour des évolutions de la technique

122
MAGASINIER GARAGE ET ATELIER

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Ateliers et garage Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Approvisionnement et garde des outillages et pièces de rechange

Spécialités possibles

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution

Grade ou équivalent dans Chef magasinier (catégorie C)


fonction publique

Unité opérationnelle Garage et ateliers

Interne : Exécutif municipal


Divers services de la mairie
Ateliers, garages et autres services de la direction technique
Comptable matières
Relations
fonctionnelles Fournisseurs de pièces détachées et d’outillages
Externe :
Concessionnaires
Garages privés

ACTIVITES PRINCIPALES

Etablir les fiches de commandes au gré des besoins exprimés


Contrôler les matériels livrés avant leur réception
Réceptionner les pièces et procéder à leur rangement
Servir le personnel technique en pièces de rechange et outillage
Procéder aux inventaires périodiques

123
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation adaptée


connaissances
Connaître les pièces techniques
spécifiques
Marché local des pièces de rechange
Notions de management et de gestion des stocks
Procédures des marchés publics
Savoir-faire Mener les activités citées
Gérer le stock
Utiliser l’outil informatique

Savoir être Précision et vigilance

124
MECANICIEN

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Ateliers et garage Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX X X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Maintenance et réparation du matériel roulant

Spécialités possibles Moteur essence ; Moteur Diesel ; Engins de chantier

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Evolutions technologiques

Grade ou équivalent dans Mécanicien (Catégorie C)


fonction publique

Unité opérationnelle Garage et atelier

Interne : Divers services utilisateurs


Ateliers et autres services de la direction technique
Chef du garage et techniciens du garage : mécaniciens, électriciens, tôliers,
aide-mécanicien, autres chauffeurs et conducteurs
Magasin
Relations
fonctionnelles
Externe : Fournisseurs de pièces détachées
Concessionnaires
Garages privés

ACTIVITES PRINCIPALES

Garantir le bon fonctionnement mécanique du parc automobile


Assurer l’entretien périodique des véhicules (vidange, graissage)
Diagnostiquer les pannes
Etablir les devis de réparation et les besoins en pièces et ingrédients
Dépanner les engins et véhicules
Détecter les pannes nécessitant l’intervention des spécialistes

125
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation en mécanique (niveau CAP)


connaissances Marché local des pièces de rechange
spécifiques
Spécificité des marques et modèles faisant partie du parc
Permis de conduire
Règles d’hygiène et de sécurité

Savoir-faire Exercer les activités citées


Conduire les véhicules du type de sa spécialisation
Utiliser l’outillage disponible dans le garage
Poser des diagnostics sûrs
Elaborer un plan de maintenance
Elaborer un devis de travaux

Savoir être Rigueur et amour du travail bien fait

126
TOLIER PEINTRE

Autres appellations : Tôlier, Carrossier, Carrossier peintre Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Ateliers et garage Numéro : Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
XX X X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Travaux de réparation et de maintenance en peinture et carrosserie sur le


matériel roulant
Spécialités possibles

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Evolutions technologiques

Grade ou équivalent dans Tôlier peintre (Catégorie C)


fonction publique

Unité opérationnelle Garage et atelier

Interne : Divers services utilisateurs


Ateliers et autres services de la direction technique
Chef du garage et techniciens du garage : mécaniciens, électriciens, tôliers,
aide mécanicien, autres chauffeurs et conducteurs
Magasin
Relations
fonctionnelles Fournisseurs de peinture
Externe :
Concessionnaires
Garages privés

ACTIVITES PRINCIPALES

Contrôler l’état de la carrosserie et de la peinture des véhicules du parc automobile


Etablir les devis des travaux à faire
Effectuer les remplacements de partie et les retouches nécessaires de la carrosserie
Effectuer les mélanges de peinture pour obtenir la bonne teinte et exécuter les peintures
Effectuer tous les travaux complémentaires nécessaires en matière de carrosserie

127
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation adéquate


connaissances Marché local des peintures
spécifiques
Spécificité des peintures des marques et modèles faisant partie du parc
Permis de conduire
Règles d’hygiène et de sécurité

Savoir-faire Mener les activités citées


Mélanger les peintures pour obtenir la teinte désirée
Exécuter la peinture au pistolet et les différentes activités du métier : débosselage,
planage, ponçage, masticage, soudage, rivetage, collage
Elaborer un devis de travaux
Conduire les véhicules
Utiliser l’outillage disponible dans le garage

Savoir être Rigueur et amour du travail bien fait

128
CONDUCTEURS D’ENGINS

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Ateliers et garage Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Conduite des engins de travaux publics

Spécialités possibles Spécialité possible suivant un ou plusieurs types d’engin : Bulldozer, Niveleuse,
Chargeuse, pelleteuse, tractopelle, dumper, scraper, compacteur

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Technologies des engins TP

Grade ou équivalent dans Conducteur d’engins TP (catégorie C)


fonction publique

Unité opérationnelle Unités de travaux/maintenance des services techniques

Interne : Ateliers et autres services de la direction technique


Chef du garage et techniciens du garage : mécaniciens, électriciens, tôliers,
aide mécaniciens, autres chauffeurs et conducteurs
Magasin
Relations
fonctionnelles Usagers de la route
Externe :
Prestataires privés en mécanique automobile et autres services auto
Stations services

ACTIVITES PRINCIPALES

Conduire et manœuvrer les engins dans les chantiers


Participer aux travaux suivant type d’engins : terrassement, nivellement, déblayage et remblayage,
chargement, remorquage, transports des matériaux
Conduire les engins sur route
Assurer le petit entretien préventif (graissage, vérification régulière des niveaux des différentes huiles, de
l’eau ainsi que l’état des pièces d’usure…)
Détecter les dysfonctionnements

129
COMPETENCES REQUISES

Formation et Permis de conduire Poids léger et poids lourd


connaissances Notion de mécanique
spécifiques Code de la route

Savoir-faire Mener les activités citées


Respecter les programmes d’entretien
Détecter les pannes courantes
Appliquer les consignes de sécurité dans les chantiers

Savoir être Calme et patience


Rapidité de réaction

130
ELECTRICIEN AUTO

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Ateliers et garage Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX X X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Maintenance et réparation du système électrique du matériel roulant

Spécialités possibles Véhicules légers ; Véhicules Poids lourd et Engins de chantier

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Evolutions technologiques

Grade ou équivalent dans Electricien (Catégorie C)


fonction publique

Unité opérationnelle Garage et atelier

Interne : Ateliers et autres services de la direction technique


Chef du garage et techniciens du garage : mécaniciens, électriciens, tôliers,
aide mécaniciens, autres chauffeurs et conducteurs
Magasiner
Relations
fonctionnelles
Externe : Fournisseurs des pièces détachées
Concessionnaires
Garages privés

ACTIVITES PRINCIPALES

Garantir le bon fonctionnement des systèmes électriques des véhicules du parc automobile
Assurer l’entretien périodique des véhicules
Diagnostiquer les pannes électriques
Etablir les devis de réparation et les besoins en pièces et ingrédients
Dépanner les engins et véhicules
Détecter les pannes nécessitant l’intervention des spécialistes

131
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation en Electricité auto (niveau CAP)


connaissances Marché local des pièces de rechange
spécifiques
Spécificité des marques et modèles faisant partie du parc
Permis de conduire
Règles d’hygiène et de sécurité

Savoir-faire Exercer les activités citées


Conduire les véhicules du type de sa spécialisation
Utiliser l’outillage disponible dans le garage
Poser des diagnostics sûrs
Elaborer un plan de maintenance
Elaborer un devis de travaux

Savoir être Rigueur et amour du travail bien fait

132
CONDUCTEUR DE CAMIONS

Autres appellations : Conducteur de véhicules poids lourd ; chauffeur Pertinence suivant taille
poids lourd ; chauffeur camion Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Ateliers et garage
XX XX XX
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Conduite des camions et autres véhicules poids lourds pour les travaux

Spécialités possibles

Contexte et particularités Nécessité dans certains contextes d’assurer une formation spécifique pour
certains engins

Facteurs d’évolution Evolution technologique en mécanique auto

Grade ou équivalent dans Chauffeur poids lourd (catégorie D ou C)


fonction publique

Unité opérationnelle Unités de travaux/maintenance des services techniques

Interne : Ateliers et autres services de la direction technique


Chef du garage et techniciens du garage : mécaniciens, électriciens, tôliers,
aide mécaniciens, autres chauffeurs et conducteurs
Magasinier
Relations
fonctionnelles Usagers de la route
Externe :
Prestataires privés en mécanique automobile et autres services auto
Stations services

ACTIVITES PRINCIPALES

Transporter les matériels et matériaux de construction


Transporter et mettre à la décharge les déchets solides dans des camions ou véhicules spécialisés tel que
les porte containers, les bennes tasseuses etc.
Assurer le petit entretien préventif (graissage, vérification régulière des niveaux des différentes huiles, de
l’eau ainsi que l’état des pièces d’usure…)
Détecter les dysfonctionnements
Vérifier les différentes échéances : visites techniques, assurance, vignette etc.

133
COMPETENCES REQUISES

Formation et Permis de conduire Poids léger et poids lourd


connaissances Notions de mécanique
spécifiques Code de la route
Connaître le fonctionnement de certains véhicules particuliers tels que les porte
containers, les bennes tasseuses etc.

Savoir-faire Respecter les programmes d’entretien


Détecter les pannes courantes
Appliquer les consignes de sécurité en cas de transport de groupe
Appliquer les consignes de sécurité dans les chantiers

Savoir être Calme et patience


Prudence
Rapidité de réaction

134
CHAUFFEUR

Autres appellations : Conducteur véhicule léger Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Ateliers et garage Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Transport des personnes, du courrier, des matériels etc. ; Courses diverses

Spécialités possibles

Contexte et particularités Peut être affecté aux voitures légères ou mini-bus de transport en commun

Facteurs d’évolution Evolution technologique en mécanique auto

Grade ou équivalent dans Chauffeur (Catégorie D à C)


fonction publique

Unité opérationnelle Varié

Interne : Divers services utilisateurs


Ateliers et autres services de la direction technique
Chef du garage et techniciens du garage : mécaniciens, électriciens, tôliers,
aide mécaniciens, autres chauffeurs et conducteurs
Magasinier
Relations
fonctionnelles Usagers de la route
Externe :
Prestataires privés en mécanique automobile et autres services auto
Stations services

ACTIVITES PRINCIPALES

Conduire les véhicules et cars


Assurer le petit entretien préventif (vérification régulière des niveaux des différentes huiles, de l’eau ainsi
que l’état des pièces d’usure…)
Détecter les dysfonctionnements sur le véhicule
Assurer la propreté des véhicules

135
COMPETENCES REQUISES

Formation et Permis de conduire Poids léger et Transport en commun


connaissances Notion de mécanique
spécifiques Code de la route

Savoir-faire Respecter les programmes d’entretien


Détecter les pannes courantes
Appliquer les consignes de sécurité en cas de transport de groupe

Savoir être Calme et patience


Prudence
Rapidité de réaction
Endurance et vivacité

136
AIDE MECANICIEN

Autres appellations : Agent de soutien de garage Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Ateliers et garage Grande ville Ville moyenne Commune


ou petite rurale
Numéro : XX X X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Travaux techniques de tous genres sans haute spécialisation

Spécialités possibles Vulcanisateur, pompiste, changeur de pièce…

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Evolutions technologiques

Grade ou équivalent dans Ouvrier non qualifié (catégorie D) ou manœuvre (catégorie E)


fonction publique

Unité opérationnelle Garage et ateliers

Interne : Divers services techniques


magasinier

Relations
fonctionnelles
Externe : Fournisseurs de pièces détachées

ACTIVITES PRINCIPALES

Assister les mécaniciens dans leurs travaux de réparation et d’entretien


Effectuer divers travaux manuels de base (démontage, montage, graissage, nettoyage …)
Effectuer toutes les tâches annexes (déplacements de véhicules, manutentions etc.)
Accueillir et renseigner les visiteurs

137
COMPETENCES REQUISES

Formation et Savoir lire et écrire


connaissances
Connaissance des outils de travail
spécifiques

Savoir-faire Changer les pièces


Manier les outillages disponibles dans le garage
Effectuer les montages simples

Savoir être Aptitude au travail manuel


Etre prudent et calme

138
SANTE ET ACTION SOCIALE
Médecin
Animateur social
Sage-femme
Infirmier(e)
Aide-soignant(e)

139
MEDECIN

Autres appellations : Docteur en médecine Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Santé et action sociale Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Maintien et restauration de la bonne santé du personnel et de leurs familles ;


Conseils et interventions à l’occasion des campagnes de prévention
Spécialités possibles Médecine de travail, soins dentaires et autres spécialités médicales

Contexte et particularités Certaines collectivités locales possèdent un service médical ou une infirmerie
interne au bénéfice du personnel et de leurs familles.

Facteurs d’évolution Incorporation d’un service médical dans les services municipaux ou non

Grade ou équivalent dans Médecin (Catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Hôpitaux et autres Centres de Santé communaux

Interne : Corps médical (médecins, sages-femmes, infirmiers…)


Service social ou Assistant(e) social(e)
S.G & Directeur des affaires financières

Relations
fonctionnelles Patients
Externe :
Cabinets médicaux et formations hospitalières
Laboratoires

ACTIVITES PRINCIPALES

Veiller à la bonne marche du service médico-social


Apporter des soins aux travailleurs malades et à leurs familles
Consulter et procéder aux examens cliniques
Prescrire les examens biologiques et radiologiques et en exploiter les résultats
Procéder aux examens médicaux préventifs systématiques ou à la demande.
Conseiller les responsables communaux sur les mesures d'hygiène et de sécurité sur les lieux de travail
Diriger les personnels vers les spécialistes et centres spécialisés
Participer à l’organisation des campagnes de santé sur le territoire Communal

140
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation en médecine


connaissances
spécifiques

Savoir-faire Exercer toutes les activités liées à la profession


Détecter tous les cas relevant d’une autre spécialité et orienter le patient en
conséquence
Diriger une structure
Gérer un budget
Aider à la décision
Gérer des équipements

Savoir être Avoir une bonne attitude d’accueil et d’écoute


Savoir mettre le patient en confiance
Savoir communiquer
Savoir diriger une équipe

141
ANIMATEUR SOCIAL

Autres appellations : Assistant social ; Conseiller social Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Santé et action sociale Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Mise en œuvre de la politique sociale municipale ; Action de promotion du


développement social ; Aide aux couches sociales démunies ; Prévention des
problèmes sociaux

Spécialités possibles

Contexte et particularités Activité très souvent encore partagée avec l’Etat.

Facteurs d’évolution Extension de l’interventionnisme municipal dans la perspective de


l’approfondissement de la décentralisation

Grade ou équivalent dans Animateur social (catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Service des affaires sociales et de la Santé ; Service social

Interne : Centres et services de santé


Départements chargés du développement
Relations
fonctionnelles
Externe : Hôpitaux, Centres de santé, Centres sociaux
Associations à caractère social
Population en difficulté

ACTIVITES PRINCIPALES

Proposer des stratégies municipales dans le domaine social


Recenser les besoins non satisfaits de la population en services sociaux et localiser les couches les plus
vulnérables
Organiser la Prise en charge des cas sociaux
Faciliter l’accès des malades indigents aux soins et aux médicaments
Prendre en charge (Accueil, écoute et orientation) des enfants nécessiteux
Participer aux campagnes de lutte ou de prévention des grandes endémies
Mener les enquêtes sociales et visites à domicile
Sensibiliser, organiser le dialogue social avec la participation des nécessiteux
Suivre les cas sociaux dans les établissements sanitaires
Prodiguer des mesures en matière de scolarisation des élèves en difficulté

142
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation en affaires sociales


connaissances Méthodes d’investigation sociale
spécifiques

Savoir-faire Mener une enquête sociale


Analyser les situations et mettre en place un plan d’action adéquat pour la résolution
des problèmes
Etre à mesure de proposer des activités à l’environnement des enfants.
Détecter les talents cachés
Tenir des statistiques

Savoir être Savoir communiquer


Avoir le sens de l’accueil et de l’écoute
Savoir soutenir un dossier et négocier
Savoir convaincre

143
SAGE-FEMME

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Santé et action sociale Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Assistance aux femmes enceintes de la grossesse jusqu’à l’accouchement ;


Suivi de l’état de santé de la femme et de l’enfant
Spécialités possibles

Contexte et particularités Certaines collectivités locales possèdent un service médical ou une infirmerie
interne au bénéfice du personnel et de leurs familles.

Facteurs d’évolution Incorporation d’un service médical dans les services municipaux ou non

Grade ou équivalent dans Sage-femme (Catégorie B OU A)


fonction publique

Unité opérationnelle Hôpitaux et autres Centres de Santé communaux

Interne : Corps médical (médecins, sages-femmes, infirmiers…)


Service social ou Assistant(e) social(e)

Relations
fonctionnelles Patientes
Externe :
Cabinets médicaux et formations hospitalières
Laboratoires
Services d’état civil

ACTIVITES PRINCIPALES

Effectuer le suivi de la grossesse


Assister la femme pendant l’accouchement
Effectuer les consultations prénatales
Prodiguer les premiers soins au nouveau-né
Effectuer les consultations post-natales
Conseiller sur les méthodes de planification familiale.

144
COMPETENCES REQUISES

Formation et Diplôme de sage-femme d’Etat


connaissances
spécifiques

Savoir-faire Pratiquer les actes liés à la profession de sage-femme


Détecter les cas à transmettre au médecin

Savoir être Avoir une bonne attitude d’accueil et d’écoute


Savoir mettre le patient en confiance
Savoir communiquer

145
INFIRMIER(E)

Autres appellations : Infirmier(e) breveté(e) ; infirmier(e) d’Etat Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Santé et action sociale Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Soins pour le maintien ou la restauration de la santé du personnel communal

Spécialités possibles Spécialités médicales & puéricultrices

Contexte et particularités Certaines collectivités locales possèdent un service médical ou une infirmerie
interne au bénéfice du personnel et de leurs familles.

Facteurs d’évolution Incorporation d’un service médical dans les services municipaux ou non

Grade ou équivalent dans Infirmière d’Etat (Catégorie C ou B)


fonction publique

Unité opérationnelle Hôpitaux et autres Centres de Santé communaux

Interne : Corps médical (médecins, sages-femmes, infirmiers…)


Service social ou Assistant(e) social(e)

Relations
fonctionnelles Patients
Externe :
Laboratoires

ACTIVITES PRINCIPALES

Effectuer des consultations de base


Soigner les malades en application des prescriptions du médecin
Appliquer les soins d’urgence en cas de nécessité
Surveiller les malades en observation
Faire le suivi de l’état de santé des malades
Accueillir et renseigner le public
Prodiguer les conseils médicaux de base
Participer aux campagnes de vaccination
Superviser le travail des aides-soignants.

146
COMPETENCES REQUISES

Formation et Diplôme d’infirmier d’état


connaissances
spécifiques

Savoir-faire Pratiquer les actes médicaux du niveau d’infirmier


Détecter les cas à transmettre au médecin

Savoir être Avoir une bonne attitude d’accueil et d’écoute


Savoir mettre le malade en confiance
Savoir communiquer

147
AIDE-SOIGNANT(E)

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Santé et action sociale Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Soins médicaux de base

Spécialités possibles

Contexte et particularités Certaines collectivités locales possèdent un service médical ou une infirmerie
interne au bénéfice du personnel et de leurs familles.

Facteurs d’évolution Incorporation d’un service médical dans les services municipaux ou non

Grade ou équivalent dans Aide-soignant (Catégorie D ou C)


fonction publique

Unité opérationnelle Hôpitaux et autres Centres de Santé communaux

Interne : Corps médical (médecins, sages-femmes, infirmiers…)


Service social ou Assistant(e) social(e)

Relations
fonctionnelles Patients
Externe :
Laboratoires

ACTIVITES PRINCIPALES

Assister l'infirmier dans ses tâches


Effectuer les opérations médicales de base (prise de température, de pouls, pesée, désinfection et
stérilisation des équipements …)
Effectuer les tâches annexes (aide au déplacement des handicapés, distribution des repas…)
Accueillir et renseigner les patients

148
COMPETENCES REQUISES

Formation et Connaissance pratiques en soins infirmiers


connaissances
spécifiques

Savoir-faire Pratiquer les actes médicaux et d’hygiène du niveau d’aide-soignant


Détecter les cas à laisser à l’appréciation de l’infirmier

Savoir être Avoir une bonne attitude d’accueil et d’écoute


Savoir mettre le malade en confiance
Savoir communiquer

149
EDUCATION, CULTURE, JEUNESSE ET SPORT
Animateur jeunesse et sport
Animateur responsable culturel
Bibliothécaire
Conservateur de musée
Musicien
Photographe - cameraman

150
ANIMATEUR JEUNESSE ET SPORT

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Education, Culture, Jeunesse et Sport Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Mise en œuvre de la politique municipale en matière de jeunesse et de sport ;


Coordination des activités de jeunesse et de sports ; Action de promotion
d’activités sportives

Spécialités possibles Jeunesse ; Sports (avec spécialisation plus poussée suivant discipline sportive)

Contexte et particularités Activité à forte demande se heurtant souvent à des insuffisances


d’infrastructures et d’équipements

Facteurs d’évolution

Grade ou équivalent dans Cadre (professeur) ou animateur de jeunesse & sports (catégorie A ou B)
fonction publique

Unité opérationnelle Service (le plus souvent de jeunesse, sports et culture)

Interne : Direction Administrative et financière


Direction des Services Techniques Municipaux
Relations
fonctionnelles Etablissements scolaires
Externe :
Mouvements de jeunes
Associations sportives et clubs

ACTIVITES PRINCIPALES

Evaluer les besoins en matière d’infrastructures et d’équipements de sport dans les champs de
compétence municipale
Programmer, organiser et coordonner les activités sportives et de jeunesse
Programmer la création des infrastructures et équipements et en faire proposition
Suivre la gestion et l’utilisation des infrastructures et équipements de sports
Concevoir et proposer des politiques de vulgarisation du sport en général ;
Promouvoir et encadrer des mouvements de jeunes ;
Proposer des mesures pour encourager les jeunes à la pratique de sports
Aider à la mise sur pied des associations sportives

151
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation en animation sportive et sociale


connaissances Règles régissant les associations et mouvements de jeunesse
spécifiques
Notions de management des associations

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Concevoir et élaborer les projets
Appréhender les besoins et problèmes de jeunes
Comprendre et gérer les jeunes
Communiquer avec les jeunes
Organiser des rencontres sportives
Elaborer des programmes d’activité et en assurer le suivi

Savoir être Leadership et bon communicateur

152
ANIMATEUR-RESPONSABLE CULTUREL

Autres appellations : Conseiller culturel ; Responsable culture et Pertinence suivant taille


éducation Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Education, Culture, Jeunesse et Sport
XX X
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Mise en œuvre de la politique municipale en matière d’éducation, d’animation


culturelle, de promotion artistique et de gestion du patrimoine culturel
Spécialités possibles Education ; Affaires culturelles

Contexte et particularités Les activités liées à la culture et l’éducation sont souvent mises ensemble, et
peuvent dans certains cas intégrer le sport.

Facteurs d’évolution Affermissement de la décentralisation pouvant entraîner l’acquisition de champs


de compétence additionnels en matière d’éducation et de culture.

Grade ou équivalent dans Administrateur ou animateur Culturel (catégorie A ou B)


fonction publique

Unité opérationnelle Service (le plus souvent de jeunesse, sports et culture)

Interne : Direction Administratives et financière


Direction des services techniques

Relations
fonctionnelles Groupes à vocation culturelle
Externe :
Etablissements scolaires et mouvements de jeunes
Centres culturels
Musées, bibliothèques
Public – usagers

ACTIVITES PRINCIPALES

Evaluer les besoins en matière d’équipements de culture et d’éducation dans la limite des compétences
municipales
Coordonner les activités culturelles et d’éducation
Effectuer la programmation de la création des infrastructures et équipements de culture en faire
proposition
Suivre la gestion des établissements de formation et de culture sous compétence communale
Concevoir et proposer des initiatives en matière de culture et d’éducation
Préparer les demandes de subvention permettant la réalisation de la politique culturelle, la réfection des
équipements etc.
Organiser diverses manifestations culturelles : concerts, évènements folkloriques, danses traditionnelles,
expositions des objets d’artisanat etc.

153
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation supérieure dans les domaines des lettres, des arts et de la culture
connaissances Règles qui régissent les associations cultures et sportives
spécifiques
Règles et spécificités des différentes disciplines sportives pratiquées par les jeunes
Milieux et centres d’activités culturels

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Concevoir, élaborer des projets culturels
Organiser des évènements culturels et à y intéresser le public
Elaborer des programmes et en assurer le suivi

Savoir être Culture générale et Amour des arts


Intérêt pour les activités traditionnelles
Savoir communiquer avec le public
Avoir le sens de l’accueil et de l’écoute
Savoir soutenir un dossier et négocier

154
BIBLIOTHECAIRE

Autres appellations : Responsable de bibliothèque Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Education, jeunesse, culture et sport Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Gestion et garde de la collection des livres qui sont mis en cas de besoin à la
disposition des lecteurs ; Proposition et mise en œuvre d’une politique de
lecture publique
Spécialités possibles Suivant discipline : Arts, Littérature, Sciences et techniques, etc.

Contexte et particularités Activité encore embryonnaire, voire souvent inexistante dans les municipalités

Facteurs d’évolution Fort potentiel de développement en raison d’une demande « silencieuse » et


insatisfaite, notamment de la part des élèves du secondaire.

Grade ou équivalent dans Bibliothécaire (catégorie C ou B)


fonction publique

Unité opérationnelle Bibliothèque municipale ;

Interne : comptable matières,


Centre de documentation interne
Services financiers
Archives
Relations
fonctionnelles Public – Usagers
Externe :
Autres bibliothèques
Librairies
Auteurs, écrivains

ACTIVITES PRINCIPALES

Evaluer et définir les besoins en lecture


Rechercher les livres et documents susceptibles d’intéresser les usagers de la bibliothèque
Organiser et gérer l’espace de lecture
Classer
Faire l’inventaire
Enregistrer

155
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation de Bibliothécaire


connaissances Connaissances en communication et en management de l’information
spécifiques
Notions suffisantes sur les procédures administratives et le budget

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Elaborer des plans de promotion de la lecture publique
Détecter les documents et ouvrage présentant un intérêt historique ou artistique
Utiliser tous les média de conservation et recherche des documents (CD-ROM,
Internet …)
Organiser les expositions de livres et séances de vernissage
Accueillir et conseiller le public
Diriger une structure et une équipe
Classer les documents
Identifier les besoins de lecture
Identifier les sources d’acquisition
Ranger et gérer le stock
Gérer un budget
Encadrer une équipe

Savoir être Grande culture générale


Amour de la chose écrite

156
CONSERVATEUR DE MUSEE

Autres appellations : Responsable (Directeur) de musée Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Education, jeunesse, culture et sport Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : X X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Stockage et gestion des collections du musée ; Proposition et mise en oeuvre
d’une politique d’acquisition

Spécialités possibles

Contexte et particularités Activité encore peu développée dans les structures municipales mais
enchâssée dans certaines communes.

Facteurs d’évolution Le potentiel de développement est très important et dépend de nombreux


paramètres parmi lesquels la demande du public qui reste encore relativement
faible
Grade ou équivalent dans Technicien des arts et de la culture (Catégorie C à B)
fonction publique

Unité opérationnelle Musée

Interne :

Relations
fonctionnelles
Externe : Public et usagers
Autres musées de la ville, fondations diverses
Services déconcentrés de l’Etat

ACTIVITES PRINCIPALES

Diriger, coordonner, animer et contrôler toutes les activités muséographiques ;


Dresser l’inventaire des pièces et collections
Veiller sur les collections du musée
Rechercher et faire acquérir les pièces susceptibles d’entrer au musée
Rechercher et conserver des documents historiques sur la ville
Collecter, conserver et diffuser le patrimoine historique et urbain
Organiser les activités socio-éducatives et culturelles destinées à promouvoir le patrimoine culturel urbain.
Elaborer et soumettre un programme annuel d’activités

157
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation adéquate dans le domaine des musées


connaissances
Connaissances sur les arts, la culture, l’histoire
spécifiques
Notions suffisantes sur les procédures administratives et le budget
Connaissances en informatique

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Elaborer des plans de sauvegarde du patrimoine culturel
Détecter les documents et objets historiques ou culturels présentant un intérêt
historique ou artistique
Elaborer des plans pédagogiques pour susciter l’intérêt de la sauvegarde du
patrimoine culturel
Utiliser tous les média de conservation et recherche des documents (CD-ROM,
Internet …)
Organiser les expositions
Accueillir et conseiller le public
Diriger une structure et une équipe
Gérer un budget
Encadrer une équipe

Savoir être Culture générale et amour des arts

158
MUSICIEN

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Education, jeunesse, culture et sport Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Animation des manifestations publiques

Spécialités possibles Chef d’orchestre, soliste (suivant instrument)

Contexte et particularités Peut correspondre aux fonctions de chef d’orchestre, chef de fanfare.

Facteurs d’évolution Activité tendant à être cédée aux artistes privés mais les fanfares municipales
continuent d’exister dans maintes communes

Grade ou équivalent dans Variable suivant la responsabilité, la formation etc.


fonction publique Habituellement entre Catégorie D (instrumentaliste sans formation musicale) à
C (Bon soliste avec formation musicale pouvant être chef d’orchestre)

Unité opérationnelle Orchestre Municipal ; Fanfare municipale ; Groupe musical

Interne : Protocole
Services administratifs et financiers
Cabinet
Relations
fonctionnelles Public
Externe :
Clients requérrant les services de musique

ACTIVITES PRINCIPALES

Animer les cérémonies Officielles


Répéter en permanence

159
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation en musique (ne serait-ce que sur le tas)


connaissances
Solfège
spécifiques
Lecture des partitions

Savoir-faire Jouer un ou plusieurs instruments


improviser

Savoir être Amour de l’art

160
PHOTOGRAPHE - CAMERAMAN

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Education, jeunesse, culture et sport Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Prise de vue photo ou vidéo à l’occasion des cérémonies et évènements
communaux
Spécialités possibles

Contexte et particularités Activité tendant à faire l’objet de commande aux privés

Facteurs d’évolution Evolution technologique avec l’abandon des anciennes technologies au profit
des appareils numériques
Traitement interne grâce aux possibilités informatiques.

Grade ou équivalent dans Photographe (catégorie C ou D suivant nature de la formation)


fonction publique

Unité opérationnelle Service de la Presse et de la Communication

Interne : Tous directions et services

Relations
fonctionnelles Média publics
Externe :
Laboratoires photos

ACTIVITES PRINCIPALES

Faire des reportages photo


Faire des reportages vidéo
Faire réaliser les tirages par les laboratoires
Réaliser les tirages des photos numériques avec l’équipement informatique de la commune
Conserver et classer les clichés des photos argentiques
Participer à l’archivage des images sur support informatiques

161
COMPETENCES REQUISES

Formation et Techniques traditionnelles de la photo et de la vidéo


connaissances Techniques numériques de la photo et de la vidéo
spécifiques

Savoir-faire Utiliser les appareils photo aussi bien argentiques que numériques
Utiliser une caméra vidéo
Faire un montage vidéo
Utiliser l’outil informatique et les logiciels de retouche d’images
Identifier et repérer les meilleurs laboratoires photos

Savoir être Sens artistique pour les prises de vue


Disponible et patient
Dynamique

162
ETAT CIVIL ET SERVICES FUNERAIRES
Secrétaire état civil
Gestionnaire des cimetières
Agent état civil

163
SECRETAIRE ETAT CIVIL

Autres appellations : Responsable état civil, Chef de bureau d’état Pertinence suivant taille
civil, chef de centre d’état civil Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Etat civil et services funéraires
XX XX XX
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Supervision des activités d’une unité d’établissement des actes d’état-
civil : bureau (interne) ou centre (externe)
Spécialités possibles

Contexte et particularités Le public y voit une des fonctions premières des communes alors qu’en Droit il
s’agit en fait d’une fonction de l’Etat exercée par le maire en tant qu’officier
d’état civil

Facteurs d’évolution Grande mutation en cours depuis quelques années avec l’introduction de l’outil
informatique.

Grade ou équivalent dans Assistant administratif (catégorie B) ou agent administratif (catégorie C)


fonction publique

Unité opérationnelle Section/Bureau /Service/Division /Direction Etat Civil

Interne : L’officier d’état civil

Relations
fonctionnelles Public et Requérants
Externe :
La justice et services d’administration territoriale de l’Etat
Maternités et hôpitaux
Ambassades

ACTIVITES PRINCIPALES

Coordonner le travail des agents d’état civil


Tenir les registres d’état civil
Recevoir les requêtes d’état civil et les instruire
Etablir les actes d’état civil, mariages, décès, naissance
Superviser les travaux des employés d’état civil
superviser, contrôler et signer par délégation, les pièces d’état civil
Assister l’officier pendant les cérémonies de célébration de Mariage

164
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans une filière administrative


connaissances
Connaissance de la réglementation en matière d’Etat civil
spécifiques

Savoir-faire Appliquer la réglementation d’état civil


Contrôler, vérifier l’authenticité des pièces
Accueillir et expliquer aux requérants les exigences légales
Encadrer une équipe
Assimiler et traduire les orientations politiques des élus
Analyser, synthétiser, présenter
Déléguer ses responsabilités
Gérer des conflits et rendre des arbitrages
Diriger une structure
Parler la langue locale dominante
Savoir être Rigueur
Probité

165
AGENT ETAT CIVIL

Autres appellations : Employé état civil ; Employé d’enregistrement Pertinence suivant taille
d’état civil Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Etat civil et services funéraires
XX XX XX
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Mise en forme des divers formulaires et registres d’état civil ; Accueil,
renseignement et Délivrance des actes

Spécialités possibles

Contexte et particularités Emploi pouvant être considéré comme une spécialisation de celui d’employé de
bureau. Ce métier pourrait aussi se muer en celui d’opérateur de saisie (des
actes d’état civil) en cas d’informatisation poussée de ce service

Facteurs d’évolution Tributaire de l’information des services d’état en cours.

Grade ou équivalent dans Agent d’application (Catégorie D ou C)


fonction publique

Unité opérationnelle Bureau état civil

Interne :

Relations
fonctionnelles Public
Externe :
Requérants

ACTIVITES PRINCIPALES

Remplir les registres


Préparer les actes et autres documents d’état civil en vue de leur signature : actes de naissance ; actes de
mariage ; actes de décès
Renseigner le public
Délivrer les actes après leur signature
Assister l’officier et le secrétaire d’état civil pendant les cérémonies de célébration de Mariage

166
COMPETENCES REQUISES

Formation et Avoir un niveau d’instruction de type secrétaire (niveau BEPC)


connaissances
spécifiques

Savoir-faire Rédiger, écrire, recopier lisiblement


Taper à la machine à écrire
Accueillir et expliquer aux requérants les exigences légales
Parler la langue locale dominante

Savoir être Etre très attentif

167
GESTIONNAIRE DES CIMETIERES

Autres appellations : Régisseur des cimetières Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Etat civil et services funéraires Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : XX XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Gestion d’un cimetière spécifique, d’un groupe ou de l’ensemble des cimetières
de la ville
Spécialités possibles

Contexte et particularités Métier à réhabiliter compte tenu du peu de soins généralement apporté aux
cimetières municipaux dans beaucoup de villes.

Facteurs d’évolution Pression démographique et densité d’occupation des sols, notamment en zone
rurale, avec pour conséquence de moins en moins d’inhumation dans les
concessions familiales et de plus en plus dans les cimetières.
Grade ou équivalent dans Gestionnaire de cimetière (Catégorie C)
fonction publique

Unité opérationnelle Cimetière spécifique ou Bureau des cimetières

Interne : Le Chef du Parc auto


La direction des services techniques

Relations
fonctionnelles La population,
Externe :
les sapeurs pompiers
les commissariats de police
Les hôpitaux, morgue, pompes funèbres

ACTIVITES PRINCIPALES

Instruire des demandes d’inhumation


Affecter des lieux d’inhumation
Tenir les registres des enterrements
gérer le personnel des cimetières
Veiller à l’application des règles
Enregistrer les fosses et inhumations
Accueillir les populations
Recevoir les matériaux et maintenir les outils de travail
Organiser le travail des fossoyeurs

168
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans une filière administrative


connaissances
Les règles en matière d’inhumation et d’exhumation
spécifiques
Le plan exact du cimetière et l’organisation des concessions

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Se repérer facilement dans le cimetière
Situer les concessions
Accueillir et renseigner le public
Savoir diriger une équipe

Savoir être Savoir adopter les attitudes appropriées


Humanité et sens de la compassion

169
SECURITE ET HYGIENE PUBLIQUE
Responsable hygiène publique
Responsable sécurité
Contrôleur hygiène publique
Agent de sécurité

170
RESPONSABLE HYGIENE PUBLIQUE

Autres appellations : Chef Service Hygiène et Assainissement Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Propreté et hygiène publique Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : XX XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Application des lois et règlements en matière d’hygiène ; Application des
mesures de lutte contre la pollution de l’environnement
Spécialités possibles

Contexte et particularités .

Facteurs d’évolution Métier appelé à monter en importance dans les grandes villes en raison de
l’importance croissante des considérations environnementales.

Grade ou équivalent dans Technicien (supérieur) ou Ingénieur sanitaire (Catégorie B ou A)


fonction publique

Unité opérationnelle Service d’hygiène

Interne : Garage et ateliers


Autres services techniques et en particulier les services de voirie et
assainissement
Département de la Police Municipale
Corps médical
Service Vétérinaire
Relations
fonctionnelles
Externe : Brigades Sanitaires de l’Etat chargées de la santé publique
Délégations des Ministères chargés de la santé, de l’environnement, de l’eau,
de l’assainissement
Responsables des services d’Hygiène des localités voisines
Concessionnaires des services d’enlèvement des ordures
Usagers
Organisations de la société civile et communautaires
Responsables des établissements scolaires, hôteliers et restaurateurs

ACTIVITES PRINCIPALES

Participer aux mesures préventives en cas de risques d’épidémie


Organiser des campagnes de sensibilisation et d’éducation des populations en matière d’hygiène
Piloter les projets communaux relatifs à l’hygiène publique
Organiser le travail des contrôleurs sur le terrain
Contrôler ; inspecter et faire des rapports à la hiérarchie
Former les collaborateurs
Organiser la lutte contre les vecteurs

171
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans les métiers du génie sanitaire


connaissances Santé publique
spécifiques
Problématique de l’environnement urbain

Savoir-faire Organiser et mener des campagnes d’hygiène publique (désinsectisation,


dératisation …)
Interpréter les résultats d’analyse de la qualité des produits
Gérer des conflits et rendre des arbitrages
Déléguer ses responsabilités
Diriger une équipe

Savoir être Avoir le sens des relations humaines


Etre à l’écoute de la population
Se mettre à jour des évolutions de la technique

172
RESPONSABLE SECURITE

Autres appellations : Chef des services de sécurité Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Sécurité des biens et des personnes Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : XX XX X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Organisation de la sécurité des biens et personnes dans les locaux municipaux
et dans les installations communales
Spécialités possibles

Contexte et particularités Tendance à la sous-traitance vers les sociétés de gardiennage

Facteurs d’évolution Création d’un véritable corps de police municipale

Grade ou équivalent dans Responsable sécurité (Catégorie C à B)


fonction publique

Unité opérationnelle Service de sécurité

Interne : Tous les services

Relations
fonctionnelles
Externe : Public, Usagers

ACTIVITES PRINCIPALES

Conseiller le maire de la commune en matière de sécurité dans les installations municipales


Assurer la coordination des agents de sécurité
Prévoir, organiser, commander, coordonner et contrôler les activités de
sécurité publique à l’intérieur de la commune

173
COMPETENCES REQUISES

Formation et Connaissance en technique de protection


connaissances Formation en gestion de la sécurité
spécifiques Connaissance en technique de défense

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Mettre en place l’organisation d’un service de défense
Protéger les biens immeubles
Assurer la garde rapprochée

Savoir être Patience


Courage

174
CONTROLEUR HYGIENE PUBLIQUE

Autres appellations : Agent de Contrôle d’Hygiène, Agent hygiène et Pertinence suivant taille
sécurité environnementale, Agent Hygiène et Salubrité Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Propreté et hygiène publique
XX XX XX
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Contrôle de l’application des lois et règlement en matière d’hygiène et de


pollution de l’environnement
Spécialités possibles

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution

Grade ou équivalent dans Agent de catégorie C


fonction publique

Unité opérationnelle Service Hygiène et/ou de Salubrité, Brigade de contrôle

Interne : Garage et ateliers


Autres services techniques et en particulier : service de voirie et
assainissement
Département de la Police Municipale
Relations
fonctionnelles
Externe : Brigades Sanitaires de l’Etat chargées de la santé publique
Usagers
Organisations de la société civile et communautaires
Responsables des établissements scolaires, hôteliers et restaurateurs
Chefs de Services d’Hygiène des autres villes
Services vétérinaires
Abattoirs

ACTIVITES PRINCIPALES

Vérifier l’application des normes d’hygiène dans les lieux publics (marchés, Etablissements scolaires, etc.)
Effectuer les missions d’inspection sanitaire dans les lieux publics et les habitations pour veiller au
respecter des règles d’hygiène
Participer aux campagnes de sensibilisation et d’information de la population
Participer à la lutte contre la divagation des animaux
Vérifier les documents (certificat médical, fiche d’inspection sanitaire etc.)
Contrôler l’application des lois et règlements en matière d’hygiène avec notamment le contrôle des
denrées alimentaires en vente
Dresser les procès-verbaux à l’endroit des contrevenants à la réglementation en vigueur.

175
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation en génie sanitaire ou autre domaine technique


connaissances Normes d’hygiène et assainissement
spécifiques
Réglementation en vigueur en matière d’hygiène publique et de l’environnement

Savoir-faire Mener les contrôles dans les lieux ouverts au public


Inspecter, examiner les produits suspects
détecter les produits périmés
Organiser un travail d’équipe
Gérer des conflits et rendre des arbitrages
Déléguer ses responsabilités
Diriger une équipe

Savoir être Rigueur et fermeté

176
AGENT DE SECURITE

Autres appellations : Gardien Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Sécurité des biens et des personnes Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : XX XX XX

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Exécution des tâches liées à la Sécurité des biens et des personnes dans les
locaux municipaux et dans les installations communales
Spécialités possibles

Contexte et particularités La présente fiche se rapporte aux agents de sécurité ne faisant pas partie des
éventuelles forces de police municipale lorsqu’elles existent (voir fiche).

Facteurs d’évolution Création d’un véritable corps de police municipale

Grade ou équivalent dans Gardien, Agent de sécurité (Catégorie E ou D)


fonction publique

Unité opérationnelle Service de sécurité

Interne : Tous les services

Relations
fonctionnelles
Externe : Usagers

ACTIVITES PRINCIPALES

Veiller à la sécurité des biens et des personnes,


Veiller au respect des règles édictées.
Assurer la bonne circulation des véhicules et le bon stationnement dans le poste de travail
Fournir les renseignements et orienter les visiteurs
Filtrer les entrées et sorties dans le poste

177
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation physique adaptée


connaissances
Savoir lire et écrire
spécifiques
Connaissance des règles entourant le travail

Savoir-faire Savoir accueillir le public et comprendre les demandes


Savoir renseigner et répondre aux demandes du public
Savoir rendre compte à la hiérarchie
Savoir observer

Savoir être Etre de Bonne moralité

178
RELATIONS PUBLIQUES ET COOPERATION
Responsable coopération
Responsable protocole
Responsable communication

179
RESPONSABLE COOPERATION

Autres appellations : Responsable coopération décentralisée ; Pertinence suivant taille


Responsable relations extérieures ; Responsable relations Grande ville Ville moyenne Commune
internationales ou petite rurale

Numéro : XX X

Famille professionnelle : Relations publiques et coopération

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Gestion et suivi des relations internationales de la commune ; Conseil aux élus
en matière de relations internationales
Spécialités possibles

Contexte et particularités Métier encore peu systématique, mais de plus en plus présent dans les grandes
communes urbaines

Facteurs d’évolution

Grade ou équivalent dans Conseiller (catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Cabinet du Maire

Interne : Elus
Toutes les directions et services
Relations
fonctionnelles Réseaux et associations de villes et autorités locales
Externe :
Ministère des affaires étrangères
Services déconcentrés de l’Etat impliqués
Villes et organisations partenaires
Partenaires au développement
Organisations/ structures à caractère international
ONG et organisations de la vie civile
Chambre des métiers ( artisans)

ACTIVITES PRINCIPALES

Assister et conseiller le Maire et les élus dans l’établissement et la gestion des accords de Jumelage et de
Coopération
Assister les services concernés par les accords et les partenariats extérieurs
Veiller à l’exécution correcte des accords
Rédiger les projets de coopération avec les partenaires extérieurs
Effectuer le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre des accords de jumelage et coopération
Apporter un appui aux partenaires extérieurs dans le cadre de la gestion des accords de jumelage et de
coopération

180
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans une filière administrative ou juridique et Connaissances dans les
connaissances domaines :
spécifiques Relations publiques
Relations internationales
Coopération décentralisée
Politiques des agences d’aide au développement
Communications

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Rédiger les conventions avec des partenaires internationaux
Parler des langues étrangères et notamment l’anglais
Analyser, synthétiser, présenter
Assimiler et traduire les orientations politiques des élus
Piloter un projet
Maîtriser le fonctionnement du système d’aide au développement

Savoir être Sens de la diplomatie


Tact
Culture générale

181
RESPONSABLE PROTOCOLE

Autres appellations : Pertinence suivant taille

Famille professionnelle : Relations publiques et coopération Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Numéro : X

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Organisation des cérémonies et visites

Spécialités possibles

Contexte et particularités Métier dont la pertinence est établie surtout dans les grandes villes capitales

Facteurs d’évolution

Grade ou équivalent dans Variable


fonction publique

Unité opérationnelle Cabinet

Interne : Tous les services et Direction

Relations
fonctionnelles
Externe : Services de l’état
Autres municipalités, Public
Visiteurs de marque

ACTIVITES PRINCIPALES

Participer à l’organisation des activités et cérémonies impliquant le Maire et d’autres élus


Participer à l’organisation des missions et voyages du Maire
Organiser l’accueil des visiteurs de marque
Participer à l’organisation de toutes les cérémonies de la commune

182
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans une filière administrative et Connaissances dans les domaines :
connaissances Relations publiques
spécifiques
Relations internationales
Communications

Savoir-faire Exercer toutes les activités citées


Communiquer avec aisance

Savoir être Être dynamique, habile, poli, disponible et accueillant

183
RESPONSABLE COMMUNICATION

Autres appellations : Attaché de presse, Responsable cellule de Pertinence suivant taille


communication Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Relations publiques et coopération
XX X
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Mise en œuvre du plan de communication de la municipalité ; Conseil en


matière de communication

Spécialités possibles

Contexte et particularités Métier encore peu systématique, mais de plus en plus présent dans les grandes
communes urbaines

Facteurs d’évolution Intégration croissante de la fonction communication dans les services


municipaux

Grade ou équivalent dans Attaché de presse (Catégorie B ou A)


fonction publique

Unité opérationnelle Cellule de communication / Cabinet du Maire

Interne : Maire et élus


Les différents responsables de service (SG, Directeurs)

Relations
fonctionnelles
Externe : Médias publics et privés
Public

ACTIVITES PRINCIPALES

Elaborer et proposer une stratégie de communication municipale


Conseiller, assister les élus et les responsables en matière de communication
Etablir et entretenir les relations entre la municipalité et les médias
Donner une bonne image de la municipalité par une forme de communication adéquate
Diffuser les informations sur les activités de la municipalité
Rédiger et diffuser les communiqués de presse sur les activités de la mairie
Rédiger des revues de presse à l’intention des élus et responsables communaux
Organiser les conférences et points de presse
Coordonner les activités de la cellule de communication

184
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation dans les métiers de l’information et de la communication


connaissances Connaissance des diverses méthodes de communication
spécifiques

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Rechercher l’information
Faire des synthèses
Communiquer avec aisance
Gérer une information
Rédiger les articles
Analyser, synthétiser, présenter
Assimiler et traduire les orientations politiques des élus

Savoir être Avoir une grande capacité d’écoute


Être dynamique et disponible

185
ETUDES ET DEVELOPPEMENT
Responsable des actions de promotion économique
Economiste

186
RESPONSABLE DES ACTIONS DE PROMOTION ECONOMIQUE

Autres appellations : Responsable promotion des entreprises et du Pertinence suivant taille


tourisme Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Etudes et développement
XX X X
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Actions de promotion économique ; Actions en faveur de l’emploi, en particulier


l’emploi des jeunes; Conseil, Information et orientation

Spécialités possibles

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Accroissement du chômage en milieu urbain


Accroissement de l’interventionnisme municipal avec l’approfondissement de
la décentralisation

Grade ou équivalent dans Economiste (Catégorie A)


fonction publique

Unité opérationnelle Cellule de la coopération et de la promotion économique ; Direction du


développement économique…

Interne : Direction des Affaires Financières,


Cellule/Service de Communication, Secrétariat Général

Relations
fonctionnelles Office National de la Promotion et de l’Emploi,
Externe :
Ministère de l’Emploi,
Structures d’appui,
Chambre de Commerce

187
ACTIVITES PRINCIPALES

Gérer et suivre les initiatives des organisations communautaires et des ONG


Suivre les actions de développement économique issues de la coopération décentralisée
Organiser les formations en entreprenariat afin de développer l’esprit d’entreprise des jeunes
Conseiller, informer et orienter les promoteurs d’entreprise
Appuyer les jeunes promoteurs dans le montage des dossiers
Accompagner les jeunes vers les structures de financement
Mettre à la disposition des partenaires des informations, documentations et des études de faisabilité
finançables
Encadrer l’équipe pour la production et la mise à disposition des opérateurs économiques les informations
et la documentation nécessaire.
Proposer des mesures pour améliorer l’image touristique de la ville ; Animer et suivre les activités liées au
tourisme
Proposer des mesures pour l’implantation des entreprises et le développement du tourisme
Proposer des mesures pour l’emploi des jeunes
Organiser et proposer des actions de recherche des financements

COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation en sciences économiques ou domaine connexe


connaissances Techniques de Gestion des projets
spécifiques
Procédures administratives
Lecture des cartes

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Utiliser l’outil informatique
Encadrer une équipe
Diriger une structure
Monter et piloter un projet
Analyser, synthétiser, présenter

Savoir être savoir travailler en équipe


Aptitude à communiquer facilement
Savoir soutenir un dossier et négocier les financements
Savoir convaincre

188
ECONOMISTE

Autres appellations : Chargé d’études économiques ; Chargés Pertinence suivant taille


d’études de projets de développement Grande ville Ville moyenne Commune
ou petite rurale
Famille professionnelle : Etudes et développement
XX X
Numéro :

SITUATION DE L’EMPLOI

Finalité de l’emploi Conduite et réalisation des études socio-économiques afin d'apporter aux élus
les données leur permettant de prendre les décisions; Conseil en matière
d’action de développement local
Spécialités possibles

Contexte et particularités

Facteurs d’évolution Intensification de l’interventionnisme municipal conséquente à l’élargissement


des compétences locales avec l’approfondissement de la décentralisation
Introduction et développement des nouvelles technologies de traitement de
l’information en particulier dans les systèmes d’information géographiques
(SIG)
Grade ou équivalent dans Economiste (Catégorie A)
fonction publique

Unité opérationnelle Cellule d’étude ; Cellule de la coopération et de la promotion économique ;


Direction du développement économique…

Interne : Cabinet ; Secrétariat Général


Directions à caractère financier ou économique
Services Techniques
Relations Systèmes d’information géographique
fonctionnelles Services des statistiques économiques de l’Etat
Externe :
Cadastre et Systèmes d’information géographique
Service de l’emploi

ACTIVITES PRINCIPALES

Conduire et réaliser des études économiques et financières de faisabilité de projet


Conduire et réaliser des études pour l’amélioration du rendement pour une meilleure exploitation des
gisements fiscaux
Conduire des études sur les impacts et l’exploitation des activités d’agriculture urbaine
piloter et réaliser des études préalables à la création des micros entreprises pour le compte de la ville,
Monter les dossiers de demande de financement en relation avec le service concerné
Rechercher et produire les informations et documentations à mettre à la disposition des promoteurs

189
COMPETENCES REQUISES

Formation et Formation en sciences économiques ou domaine connexe


connaissances Techniques de Gestion des projets
spécifiques
Procédures administratives
Lecture des cartes

Savoir-faire Mener les activités ciblées


Utiliser l’outil informatique
Encadrer une équipe
Monter et piloter un projet
Analyser, synthétiser, présenter

Savoir être savoir travailler en équipe

190

Vous aimerez peut-être aussi