Vous êtes sur la page 1sur 1

Date : Du 25 au 26 avril

2020
Page de l'article : p.19
Journaliste : R.M.
Pays : FR
Périodicité : Quotidien
OJD : 73331

Page 1/1

EMMANUEL ALLOA

PARTAGES DELA

PERSPECTIVE

Fayard, 288 pp., 25 €

(ebook: 16,99 €).

Lorsqu’on demande à quel pace, par chaque ligne que


l’on trace et par la manière de
qu’un son «point de vue», on
disposer une forme sur un
attend un avis, une opinion,
plan, insensiblement, ce sont
un jugement, une perspective
aussi les partages de l’espace
qui «ne tient qu’à lui», qui lui
commun que l’on (re) dessine.»
est propre, qui est pur de
Cet éloge de la perspective
toute trace d’imitation, de ré
comme «partage du sensible»,
pétition, de contamination
selon l’expression de Jacques
avec les avis des autres. La
Rancière, conduit Alloa,
«question du point de vue»,
muni des outils de la phéno
autrement dit, est celle qui
ménologie et de l’anthropolo
sied le mieux à l’individua

gie sociale, à un long voyage


lisme. Si chacun était indé-
à travers l’histoire de la pen
fectiblement rivé à son point

sée, de l’architecture, de la
de vue, nulle communauté ne
peinture et de tous les arts vi
serait possible, aucun univer
suels —où l’on croise Platon
sel: ne régnerait que le relati

et Panofsky, Nietzsche et Cas


visme. Mais n’est-ce pas un...
point de vue sur le point de sirer, Leibniz, Robert Smith-

vue plutôt discutable? Em son, Hubert Danish, Leon

manuel Alloa, professeur Battista Alberti...


d’esthétique et de philoso
R.M.
phie de l’art à l’université de

Fribourg, le pense, qui, exhu


mant une «généalogie délais

sée», montre dans Partages de 1


la perspective, que le point de Pirtngcs
vue est vecteur de rassemble -1
A
1| ni

ment et joue dans la constitu psrspMive

tion des espaces inter-subjec

tifs et des «signifiants

communs» auxquels se réfé

rer. «Par la façon dont nous


rangeons les choses dans l’es

Tous droits réservés à l'éditeur FAYARD 6539178500509