Vous êtes sur la page 1sur 36

‫الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية‬

‫وزارة التربية الوطنية‬

‫جامعة وهران ‪ 2‬محمد بن احمد‬

‫كلية علوم االجتماعية‬

‫األستاذة ‪ :‬بوعكاز تركية‬ ‫قسم علم النفس و االرطوفونيا‬

‫مقياس ‪:‬اضطرابات الصوت‬

‫البحة الصوتية الغنائية‬

‫من إعداد الطالبة ‪:‬‬

‫‪ ‬يحمد موسى‬
‫‪ ‬سيروكان أميرة‬

‫السنة الجامعي‪2019 /2020 :‬‬


: ‫خطة البحث‬
Résumé

‫مقدمة‬
"La voix chantée" ‫ اضطراب الصوت الغنائي‬/1
Principaux troubles du timbre de la voix chantée/2
L’importance des cavité de résonance /3
Trouble de respiration /4
" ‫ إعادة التربية " البحة الصوتية الوظيفية‬/5
La respiration de la voix chantée /6
Les causes de dysodie /7
La rééducation /8
‫العالج‬/9
‫الخاتمة‬
‫المراجع‬

‫أ‬
Résumé
Chanteurs lyriques professionnels
L’exigence de qualité est ici très grande et fait que les
chanteurs viennent consulter dès le premier accroc, avant
même les complications. L’anxiété concernant l’état du larynx
est importante : la carrière d’un chanteur lyrique est tributaire
de la santé de son larynx. Les erreurs de classement, que l’on
rend classiquement responsables de la plupart des troubles
constatés chez les chanteurs, sont en fait assez rares
actuellement. Le traitement est souvent difficile. Il est parfois
délicat de faire comprendre aux chanteurs de cette catégorie
qu’il peut exister une erreur technique dans leur manière de
procéder. Or, ils sont hélas parfois prisonniers de techniques
très rigoureuses et plus ou moins aberrantes, auxquelles ils
font une confiance aveugle (appui du souffle, élan, position de
lèvres, place de la voix, rôles des résonateurs…). Certains
chanteurs craignent aussi qu’une analyse trop scientifique de
leur manière de faire ne nuise à leur talent.
Excepté ce qui précède, la pathologie est la même chez un
chanteur lyrique que chez un patient « ordinaire » : effort
vocal, perte de la verticalité, etc. Une notion parfois difficile à
intégrer pour le chanteur est celle de l’économie d’énergie. Le
chanteur a tendance à compter au contraire sur un supplément
d’énergie pour résoudre ses problèmes. Un certain
charlatanisme pseudo-scientifique réussit hélas souvent avec
le chanteur lyrique dans la mesure où ce dont il a sans doute
le plus envie, c’est d’être rassuré. Notons par ailleurs que le
problème vocal du chanteur lyrique ne relève pas toujours
seulement d’une technique défectueuse ou d’un surmenage
‫ب‬
vocal. On trouve parfois de petites anomalies congénitales des
plis vocaux (kystes, sulcus, micropalmures, …) qui, longtemps
compatibles avec une activité vocale de bonne qualité,
provoquent parfois au fil des années une « décompensation »
progressive (Cornut). Quant au rééducateur, il est certes
souhaitable qu’il ait lui-même une voix travaillée et une
certaine connaissance du répertoire. Mais cela n’est pas aussi
indispensable qu’on le dit souvent : il ne faut pas confondre le
travail du rééducateur et celui du professeur de chant. (huche,
2002)

‫ت‬
‫المقدمة ‪:‬‬
‫إن االضطراب الصوت الغنائي مشكلة طال ما يعاني منها المغني ففي‬
‫بحثنا سنتناول مشكلة االضطراب الصوت الغنائي و معرفة ماهيته‬
‫وأسبابه وأنواعه مع تبيان طرق العالج المتوفرة من تمرينات التنفسية و‬
‫الصوتية مثال وغيرها إذن ما هو االضطراب الصوت الغنائي ؟ وما‬
‫هي أسبابه وكيفية عالج هذا االضطراب ؟هذا ما سنتطرق إليه في بحثنا‬
‫تحت عنوان ‪ :‬البحة الصوتية الغنائية ‪.‬‬

‫ث‬
LA voix chantée ‫ الصوت الغنائي‬/1
‫وهي عبارة غن تمرينات في الصوت الغنائي والتي تكون تدريبا على‬
‫الحركة والمرونة وتسمح باسترجاع األعضاء الصوتية ووظيفتها العادية‬
‫وللحنجرة حركتها التي تتطلب كل من اللسان والفك السفلي إلى جانب‬
‫ وهي‬, ‫تكيف التنفس لتغيرات االرتفاع والشدة وتغير الفجوات الرنانة‬
‫أيضا تمرينات لتقوية األوتار الصوتية خصوصا عندما يكون طابع‬
‫الصوت مفشى بحيث األوتار الصوتية ال تحتك جيدا وبالتالي تسرب‬
)2014 ،‫ (دوريا‬. ‫الهواء‬
Comme la voix parlée , la voix chantée est du
souffle sonorisé puisque le chanteur forme et
modèle de son a partir de se souffle , ainsi que
avec les organes phonatoires qui font partie
intégrant lui-même .
Chez le chanteur aucun apport ne lui vient de
l’extérieure . Il n’apprend pas a servir d’un
instrument matérialisé comme : le violon , le piano
,la flute ect , Il est seul a faire lui-même son
instrument ,a le développer et a le ressentir en
tant que tel . le substance de sa voix et sa qualité
émotionnel doivent évoquer tout les nuances
contenues dans le texte et dans la musique .
Le chanteur possède avec la voix humain un
instrument privilège le seul qui uni la parole a la

1
musique il peut varier non seulement le colorie
vocale mais aussi le jeu de l’articulation et par
ses qualité expressives fait naitre tout une
gammes de sentiments , C’est ainsi que le
pouvoir de la voix pour ce qui y sont sensible
repos essentiellement sur les émotion
exceptionnelles qu’il suscite sur les états d’âme
collectifs qu’elle éveille et sur tout un monde de
sentiments quelle nous révèle . Aussi on peut
dire que la voix humaine est un instrument
unique, a condition que le chanteur sache que le
rendre souple, docile et expressif.
C’est par le souffle principalement qu’il peut y
parvenir . Déjà , les maitre de la renaissance
Italien disaient : " IL CANTO E FIATO " le chant
est souffle . il est de tout évidence que c’est avant
tout autre chose, l’exécution parfaite de geste de
la respiration qui va déterminer la qualité et la
facilité de sonorité vocale. (dinville, 1981)
La pathologie de la voix chantée mériterait de
longs développements et pourrait faire l’objet d’un
ouvrage entier. Les problèmes posés sont fort
différents selon qu’il s’agit de professionnels ou
d’amateurs, d’enfants ou d’adultes, d’art lyrique,
de jazz, de variété… et selon qu’il s’agit d’un

2
accident aigu isolé ou d’altérations durables ou
répétitives. Nous nous limiterons ici au problème
de l’accident aigu et à quelques remarques
concernant deux catégories opposées à bien des
points de vue : les chanteurs lyriques
professionnels et les chanteurs de variété.
(huche, 2002, p. 121)

3
2/ LA DYSODIE ET PRINCIPEAU TROUBLE
DU TIMBRE DE LA VOIX CHANTEE
La dysodier :
C’est un trouble de chantée . la perte de habiletés
vocale chantées ET OU parlées , associes AVEC
lésion des plis OU SAN lésion des plis vocaux . (
YOUTUB )

Principaux trouble du timbre de la voix


chantée :
La voix seréé est une défaut très répandu . Il
peut existé sur toute l’étendue vocale . Mais est
particulièrement désagréable dans l’aigu . Le
chanteur force sur son larynx qui adopte une
position trop haut par rapport a une note émise .
se qui détermine un excès découlement des
cordes vocales . Les résonateurs sont contractés ,
déminués . la langue est relevée en arrière vers le
voile de palais et participe a l’effort . Enfin , sont la
perte des notes Aigues , les difficultés des notes
Aigues , les difficultés des notes graves , des
sons filés et des sons doux .

4
La voix sombrée , grossie exagérément . le
larynx se ferme mal et est placer trop base . les
résonateurs sont oeuvert mais son fermité . La
voix ne monte pas dans. Les cavités de
résonance et reste dans la bouche. L’articulation
est pâteuse, incompréhensible, non différenciée,
la langue trop molle , la dépense d’aire est trop
grand , Enfin la voix comporte trop d’harmoniques
graves .
La voix gutturale , La région pharyngienne est
hypercontratée , Ainsi que l’arrière-gorge ; la
langue est appuyer en arrière volontairement et
empêche la mobilité de larynx . la respiration est
raid et fourni très pression .
La voix blanche détimbrée , faible et trop claire
indique le manque de fermeté des cavités de
résonance , une pression expiratoire insuffisante
. la voix trop plate oblige le larynx a s’abaisser .
l'enrouement passager de la voix parlée après
vingt minutes de chante et l’indice de
hyperfonction , d’un mauvaise classement ou de
surmenage : le chanteur chante trop long temps
de suit ou chante trop jeune .
Le manque d’homogénéité de la voix . les
voyelles sont serrées , les voyelles ouverte
5
grossies , et la nasales trop nasalisées. En plus il
ya des zones détimbrées . On constate l’existence
de registres . de passage , de difficultés pour les
demi-teintes , les sons filés , puis des trous dans
la voix , des "couacs" .
Tout ces modifications est anormales
interviennent progressivement et ne peuvent être
réalisées que grâce aux possibilité d’adaptation
des organes de la phonation , et aboutissent a
des dysodies graves : nodules , mono cordite ,
fouet laryngienne . (dinville, 1981)

3/ L’importance des cavités de résonance


En même temps que le chanteur préoccupe de
la respiration , il doit disposer volentairement , le
moule dans lequel le souffle va se répondre , en
préparent la positon de la phonatoire des organes
vocaux . ce moule se modifier comme dans la
voix parlée suivant les mouvements de
l’articulation . Mais il faut le transforme aussi au
fur a mesure de la montée des sons par le jeu des
synergies fonctionnelle . ces modification sont peu
sensibles d’une note a l’autre , mais elle doivent
être progressive du son le plus grave au son le
plus aigue , et être ressenties comme une
6
sensation du tonicité musculaire qui augment elle
aussi avec la montée des sons . Ce doit être a la
fois une sensation d’élargissement de la cavité
pharyngienne , une écartement des piliers qui se
répercutant au niveau du voile du palais sans
pour cela gêner la mobilité de la langue et du
larynx .
C’est dans cette attitude de se préparer a l’avance
que le souffle "cette matière impondérable "
Doit atteindre les cavités sous laryngés , sans
rencontrer de contraction unitiles dans la région
laryngée , en suivant , comme dans la voix parlée la
pario musculo membraneuse qui sert de
propagation au son et aboutit a une sensation
d’ébranlement vibratoire , la quelle va se transmettre
au squelette par la voix osseuse et musculaire .
cette sensation vibratoire doit se situer au-dessus
du voile du palais . un peu plus en avant pour le
grave , de plus en plus en arrière et en haut de
montant la gamme . toute se ci représente un
ensemble de sensation dans certaines sont
subjectives , et que le chanteur doit rechercher et
développer . Mais ,enter la sensation de l’appui de
souffle et la sensation de vibratoire , ne doit
s’intercaler aucun effort de la musculature laryngée .

7
la voix bien placée est celle qui donne l’impression
Que tous les organes sont tous bien joints , les uns
aux autres et que le travail est équilibre et réparti
harmonieusement . Pour rendre sensible cette
sensation d’ébranlement Vibratoire , qui change en
fonction de la mobilisation du larynx et du pharynx ,
les professeures du chant
Font appel a un langage image : voix en avant , sur
les lèvres dans les sinus , dans le masque , sur les
dents , dans la tête ect , tout ces descriptions ne
sont pas inutiles . La représentation mentale du
timbre sont image auditive , la recherche de la
fréquence sont a la bas de l’émission vocale et
créatrices d’acte moteurs multiple : descente ou
montée de larynx plus ou moins de fermeture de la
glotte , modification des cavités sou-laryngés ….. ,
donc de mouvement d’accommodation et de
coordination musculaire – bons ou mouvais , suivant
le cas – et qui ont une répercussion immédiate sur
la qualité et la facilité de la voix . ou sur son
aggravation.
L’ensemble de ces procédé permet au chanteur s’il
produit une belle sonorités , de savoir quoi elle
tiennent . il apprendra a les apprécier a les
développer a l’aide principalement des sensations

8
interne qui accompagne l’acte vocale . en cas de
défaillance passagère . il aura ainsi a sa disposition
des moyens de contrôle suffisant et efficace pour
éviter la dégradation possible et progressive de ces
moyens vocaux . Mais il n’en reste pas moins que le
plus difficile et d’apprendre a accorder la capacité
de résonance du pharynx a la production la
production sonore du larynx . c’est de cette manière
que l’on obtient le timbre personnel de chaque
individu , ainsi que "LE VIBRATO " propre a la voix
chantée et qui le rend expressive , c’est aussi de
cette façon , si elle est adaptée progressivement ,
que l’on peut éviter les registre et les passage de la
voix . (dinville, 1981)

4/ TROUBLE DE LA RESPIRATION
 La respiration inversée est souvent imposé
par des professeurs comprenant mal l’appui
de souffle elle s’accompagne de ce qu’ils
appellent : "bloquer le diaphragme " , ce qui
gêne les mouvements naturels de ce muscle
important . Et empêche à régler la pression.
 L’exagération des mouvements
respiratoire qui détermine une grande
capacité pulmonaire et par la suit de
9
l’emphysème ainsi que une délitation
excessive des alvéoles pulmonaires.
Souvent le chanteur confond quantité et
pression.
 l’ouverture exagérée des cotes sur
lesquelles le chanteur prend point d’appui ,
et empêche les contraction abdominale .
 les mouvements de la sang abdominale sont
trop importants et se fond au détriment de
l’ouverture latérale des cotes ; ou bien la
musculature abdominale trop relâchée ne
peut se contracter pour servir de soutient et
fournir la pression .
 l’inspiration est normale , mais le vent est
pousser en avant au monument de l’émission
vocale .
 Raideur de la musculature , manque de
capacité pulmonaire , travaille excessif du
muscle "grand droit ".
Par suit ces anomalies de la respiration , les
organes phonatoires vont compenser par un
travaille excessif ou insuffisant le manque ou
l’excès de pression respiratoire , le pharynx
modifiera son volume , le larynx ne pourra plus
exécuter les mouvements d’élévation et
d’abaissement imposer par les différances
10
d’intonation , qui sont un peu plus marquée dans
la respiration de la voix . le corde vocale se
déformeront s’affrontèrent trop ou pas assez .
Enfin , les difficultés apparaissant pour l’extrême
aigu , le grave , la voix filés , doux ….ect . on
constate aussi un manque de d’homogénéité du
timbre vocale dans les changements du voyelle .
(dinville, 1981)

11
‫‪ /5‬إعادة التربية االرطوفونية للبحة الصوتية الوظيفية‪:‬‬

‫إن الﻄﺮيقة العالجﻴة الخاصة للﺒﺤة الﺼﻮتﻴة التي يﺴﺘعﻤلها" ‪" huche‬‬
‫في إعادة الﺘﺮبﻴة الﺼﻮتﻴة تحتوي المراحل التالية ‪:‬‬
‫‪-1‬االسترخاء‪:‬‬
‫‪ ‬تقﻨﻴة" ‪ "le huche‬عﻴﻮن مفﺘﻮحة‪ :‬إن مﺒﺪأ ﲤﺮيﻦ االسترخاء‬
‫عﻴﻮن مفﺘﻮحة‪ ،‬يﺴﺘغﺮق مﺪة ﻗﺼﲑة يتسنى للﻤفﺤﻮﺹ أثﻨاﺀها‬
‫بﺘﻮﻗفات ﻃﻮيلة ‪ ،‬ﻃﺮيقة تﻨفﺲ خاصة‪ ،‬مﻜﻮنة مﻦ جملة تﻨهﻴﺪات‬
‫مﻨفﺼلة عﻦ بعﻀها الﺒعﺾ نﻮعا ما ‪ ،‬يﻄﺒﻖ مﺮة في الﻴﻮﻡ لمدة‬
‫تﺘﺮاوﺡ مﻦ ‪ 5‬إلى ‪7‬دﻗائﻖ‪،‬بحيث يكتسب تدريجيا سمة العادة لدى‬
‫المفحوﺹ ‪،‬بحيث يكون هذا األخير مستلقي على أرضية صلبة مع‬
‫وضع وسادة صلبة نوعا ما تحت رأسه ‪ ،‬والتأكد من أن الرﻗبة تبقى‬
‫حرة ويقوﻡ ب‪:‬‬
‫فترة تكيف في وضعية استلقائية ‪،‬حيث يكون الرأس في محور‬
‫الجسﻡ‪ ،‬واليدين واحدة على الصدر واألخرى على البطن ‪ ،‬يتنفس‬
‫المفحوﺹ في هذه الفترة نفس عادي دون أي إزعاج ‪،‬في نهاية هذه‬
‫الفترة يقوﻡ المفحوﺹ‬
‫بتنفس انفي ثﻡ بعده زفير ‪،‬ثﻡ يقوﻡ بتنهيدات تتخللها توﻗفات‪.‬‬
‫مقدمة التنهيدات ‪،‬حيث بعد توﻗف صغير يتهيأ المفحوﺹ للقياﻡ‬
‫بتنفس أكثر توسع كالسابﻖ ‪ ،‬ولكن عن طريﻖ فﻡ شبه مفتوﺡ ‪،‬فتكون‬
‫التنهيدة عموما ملحوظة من المفحوﺹ حيث يتخللها توﻗفات بين‬
‫التنهيدات ‪،‬ويجب على المفحوﺹ االحتفاظ بفمه مفتوحا أثناء‬
‫التوﻗف التنفسي ‪.‬‬
‫‪ ‬استرخاء اليد والساعد األيمن‬
‫‪ ‬استرخاء الرجل والساق األيمن‬
‫‪ ‬استرخاء الرجل والساق األيسر‬
‫‪ ‬استرخاء اليد والساعد األيسر‬
‫‪ ‬رفع الكتف األيسر‬
‫‪ ‬رفع الكتف األيمن‬

‫‪12‬‬
: ‫ التنفس‬-2
: ‫يقوﻡ المفحوﺹ بهذا التمرين على النحو التالي‬
‫شهيﻖ – بطن منتفخ –هواء يدخل‬
‫مسك –البطن يبقى منفوخا – دون ضغط‬
‫نفس –رجوع البطن إلى حالته الطبيعية –هواء يخرج‬
‫شهيﻖ – إعادة نفخ البطن في الحال – هواء يدخل‬
)41-40 ‫ الصفحات‬،2010 ،‫(فيصل‬
6/ le respiratoire dans la vois chantée :
Comme dans la voix parlée, la respiration doit être
costo- abdominale; mais, dans la voix chantée,
elle est plus élargie, plus ferme, plus soutenue, et
exige des mouvements micux coordonnés et plus
contrôlés. La capacité respiratoire est plus
importante, mais sans jamais être excessive,
puisque la phrase la plus longue nécessite un peu
plus d'un litre d'air. De toute façon, elle doit
toujours être en rapport, non seulement avec la
longueur des phrases, mais aussi avec l'intensité
et la hauteur tonale. Quant à la pression, elle sera
réglée de façon variable, par un dosage
permanent des contractions abdominales suivant
que la voix sera aiguë, grave, forte, douce, ainsi
que pour les « sons filés » . Pendant le chant,
l'exécutant doit retarder volontairement la
rétraction costale, qui doit se faire lentement et
être main- tenue par la fermeté de la musculature
abdominale et para-ver- tébrale. Ceci afin
d'économiser l'air, ce qui est nécessaire étant
donné la durée des phrases musicales et le

13
besoin de pression. Cette recherche de l'appui du
souffle doit se situer au niveau de la sangle
abdomínale, des côtes inférieures, de la région
para-vertébrale pour permettre la solidité, la
stabilité et la facilité de l'émission vocale, à la
condition que la résistance musculaire soit
susceptible de s'assouplir à tous moments. La
durée de la phrase musicale implique la poursuite
du travail de la musculature abdominale pour
entretenir le son. Cette durée étant constamment
variable, le rythme respiratoire le sera aussi,
puisqu'ils sont soumis, l'un et l'autre, aux
impératifs du texte et à la longueur des phrases.
Le plus souvent, l'inspiration se fera par la voie
nasale, afin que l'air soit tamisé et réchauffé, et
aussi pour que l'excitation de la muqueuse nasale
provoque, par action réflexe, l'excitation motrice
des centres respiratoires. Quand les silences
seront très brefs, elle sera A la fois buccale ou
nasale.
L'apprenti chanteur s'entralnera journellement à
des exer- cices de respiration qui auront pour but
de lui apprendre à coordonner ses mouvements,
à développer et à assouplir son tonus musculaire,
(dinville, 1981, p. 208)à doser la quantité d'air et
la pression en fonction des exigences de la
musique. Il devra veler aussi a ce que les
mouvements thoraciques et abdominaux soient
toujours rapport avec la prise d'air inspiré et qu'il y
14
ait synchronisme entre l'air insplré ou expiré et les
mouvements de la sangle abdominale. Bien
souvent, la quantité d'air ne correspond pas à
l'amplitude des mouvements, qui doivent être
l'une et l'autre modérées. Trop de chanteurs
pensent qu'une bonne respiration est celle qui
permet de tenir le plus longtemps possible sans
reprendre d'air, même si cela est au prix d'efforts
excessifs et nuisibles à la voix. Pendant
l'entrainement respiratoire, le chanteur yariera le
rythme et la durée de l'inspiration et de l'expiration
afin d'être entrainé aux différents rythmes
rencontrés dans la musique :
Exemple : Inspiration lente, expiration lente,
inspiration rapide, expiration rapide, inspiration
rapide, expiration lente, inspiration lente,
expiration rapide". De cette façon, il se rendra
compte qu'il y a des moments où il faut intensifier
les mouvements actifs ou au contraire les
économiser. Pour que chaque chanteur
s'astreigne à cet entrainement, il faut qu'il ait
conscience de son utilité, qu'il ait la volonté de se
l'imposer, et qu'il compreane que la musculature
respiratoire et vocale forme un tout cohérent.
(dinville, 1981, p. 209)

15
7/ Causes des dysodie :
La voix chantée, plus encore que la voix parlée,
est sensible à tout ce qui peut perturber la
fonction vocale. Mais elle l'est aussi aux
conditions suivantes,
c'est-à-dire :
 aux méthodes empiriques, basées sur une
expérience personnelle, imposées par les
professeurs de chant, ou déter- minées par la
recherche d'un timbre correspondant à un goût
particulier du professeur ou de l'élève.
 au manque de notions élémentaires de
phonétique, d'ana- tomie, de physiologie de la
voix, qui aboutit à des notions fausses, à des
erreurs de technique, à un désaccord entre le
travail des cordes vocales et la posture des
cavités de résonance; au classement
prématuré, au déclassement volontaire.
(dinville, 1981, p. 217)

 à l’usage de la voix trop jeune, ou avant que


la technique vocale soit assurée :
 à la pratique du chant, dans les chorales-
amateurs ou professionnels - qui gêné le
contrôle de la voix, la malminé
ou la surmène ,surtout quand le sujet est
déclassé .

16
 à l’abus du portamento , aux attaques
défectueuse ,à l’articulation trop serrée ou
trop relâchée .
 aux dysharmonies importantes qui incitent les
chanteurs à malmener leur voix. En effet, tout
chanteur qui possède, par exemple, un grand
larynx et de petites cavités de résonance, et qui
recherche, malgré cela, une trop grande
ampleur vocale, fatigue son larynx. Il aura
tendance a forcer, à donner une trop grande
intensité vocale, Les mêmes conséquences
interviennent chaque fois qu'il y a une trop
grande discordance entre les organes vocaux et
respiratoires.
 au malmenage vocal, qui intervient après un
travail excessif chez ceux qui recherchent
l’hypertimbre. C'est une intoxication lente et
progressive qui s'installe insidieusement. Au
début, il n'y a pas de lésion, mais les altérations
des cordes vocales apparaissent très vite et
augmentent. Les cordes sont rosées, puis
rouges et se déforment. Il y a hypersécrétion et
parfois parésie de la tension ou de l'adduction,
nodules. Ce sont en général des chanteurs qui
ne se préoccupent pas de la respi- ration ou qui

17
ont une respiration défectueuse avec difficulté
d'émission, passages, registres, voix voilée, etc.
 du surmenage vocal, conséquence d'efforts
répétés ou prolongés : notes tenues trop
longtemps, abus de notes aiguës, intensité trop
forte, voix de poitrine, de tête, ou travail sur de
l'enrouement.
 Le chanteur ressent, au début, une gêne
passagère (toux, picotements,...) qui disparait
avec le repos. Puis la gêne devient permanente
avec sensation douloureuse de la musculature
phonatoire (brûlure pharyngée, tiraillements,
etc.).
 Les cordes vocales sont rouges ainsi que les
aryténoïdes et parfois les bandes ventriculaires.
Puis viennent des modifica- tions de la forme,
de la couleur et de la tension des cordes
vocales.
Dans les deux cas, malmenage et surmenage, la
résistance et la souplesse musculaires sont
amoindries et suivies d'une diminution de
rendement vocal. In y aura des modifications des
différentes particularités acoustiques du timbre
vocal, allant du voile le plus discret à l'enrouement
le plus grave. Par la suite, adviennent de
véritables altérations pathologiques du timbre,
18
accompagnées d'incoordination des organes de la
phonation et de la respiration, dont les
conséquences seront des difficultés de plus en
plus importantes qui peuvent provoquer à la
longue des angoisses vocales graves, surtout
chez les chanteurs éduqués dont le moindre
trouble est ressenti et qui sont particulièrement
sensibles à la diminution du potentiel vocal.
Tandis que ceux qui chantent sans technique
valable négligent souvent les difficultés et
continuent à soumettre leur larynx à un
malmenage et à un surmenage quotidien et
prolongé. (dinville, 1981, pp. 218-219)

8/ la rééducation :
Les troubles de la voix sont de deux types:
dysphonie, trouble de la voix parlée, et dysodie
(difficultés dans le chant), trouble de la voix
chantée, accompagné ou non de lésions des
cordes vocales.
Le protocole de rééducation doit être cohérent et
dépend du bilan de phonation et de l'examen
dynamique vocal.

19
TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION
1. Travail du souffle phonatoire Il s'agit d'acquérir
un geste respiratoire efficace, qui doit permettre
de disposer rapidement d'une masse d'air
suffisante (c'est la phase inspiratoire), et aisément
mobilisable en pression et en débit pour jouer sur
ses modulations à tout instant (c'est la phase
expiratoire). La peur, l'appréhension, provoquent
une crispation du geste respiratoire jusqu'à
l'étouffement par contracture des muscles
antagonistes. Ce travail du souffle phonatoire
comprend deux aspects:
 surveiller, contrôler les déplacements
corporels pendant la respiration(c'est le
travail sur les volumes).
 acquérir une bonne répartition des forces
musculaires(contraction et détente) selon les
phases de la respiration, c'est le travail de la
dynamique du souffle.
 Le travail du souffle phonatoire commence
par une prise de
conscience des différents déplacements
corporels engendrés par les deux modes
respiratoires principaux:

20
 thoracique (privilégiant les déplacements
verticaux) et
 abdominal (privilégiant les déplacements
horizontaux).
Deux groupes musculaires doivent
fonctionner en synergie: le diaphragme et la
sangle abdominale. Il faut:
 obtenir une respiration abdominale, en
position allongée, puis ,ou directement, en
position verticale(cela est nécessaire mais
pas suffisant)
 acquérir de la dynamique du souffle
phonatoire en établissant une relation
correcte entre tension et détente(inspiration
rapide en détente et expiration contrôlée) .
 prendre on science de la colonne d'air et
du contrôle des paramètres expiratoires
(pression et débit, établir un geste
respiratoire bien adapté à la voix).
2. Autres techniques
La relaxation peut être utile
L'équilibre postural : vise à obtenir le
positionnement optimal pour le souffle et le
fonctionnement laryngé. C'est une position du
buste droit et sans raideur; sans exagérer ni

21
effacer les courbures physiologiques du dos.
Le travail se fait: ....) soit en position assise, et
il faut alors trouver l'horizontalité du bassin en
se positionnant sur les tubérosités
ischiatiques; ..".; soit en position de bout ;on
peut, dans ce cas, s'entraîner à fléchir et
redresser le corps méthodiquement en
surveillant plus particulièrement l'alignement
cou-dos et tête-cou. .l'Les massages vocaux
sont réalisés par productions de sons ou de
bruits constituant un échauffement vocal. ./Le
travail de pose de voix consiste à établirl
ameilleure relation possible entre la conduite
du souffle phonatoire et la mise en vibration
des cordes vocales. Plus précisément, c'es
chercher à équilibrer la poussée de l'air sous -
glottique par la création d'une force sus-
glottique en retour. Pris entre deux masses
d'air de pression comparable, le vibrateur
peut fonctionner librement. Ce travail de pose
de voix devrait amener: . une amélioration du
geste vocal.
une modification de la voix au cours des
exercices, qui devient plus claire et facile.

22
une amélioration de la biomécanique du larynx.
Les sensations obtenues servent de référence
pour le reste de la production vocale.
 La projection vocale consiste à utiliser la voix
pour agir à distance sur autrui(par exemple
pour enseigner, pour ordonner, etc.).

MODALITÉS DE PRESCRIPTION
Le bon rythme d'une rééducation est de une à
deux fois par semaine pendant laquelle le
thérapeute amène le matériel suffisant pour que le
patient puisse s'organiser et travail le tout au
cours de la semaine. La durée totale de la prise
en charge dépend du trouble fonctionnel mais ne
doit pas, en général,
dépasser 20 à 30 séances (ce qui correspond
environ à 6 mois de travail). Les séances
sontd'uneduréede30 minutes. (simon, 2004, p. 100)

23
‫‪-9‬العالج ‪:‬‬
‫تمارين الصوتية للصوت الغنائي ‪:‬‬
‫‪ .1‬العد االسقاطي‬
‫هذا التمرين عبارة عن عد حتى العشرين بطريقة منتظمة‪،‬حيث يسبﻖ‬
‫كل هذه و هذا ما يجعله مستقبال عن العدد الذي يليه ‪،‬والذي » ‪« e‬‬
‫يجعل اإلرسال الصوتي مرن‪،‬حيث يسبﻖ كل إرسال بشهيﻖ البد أثناء‬
‫هذا التمرين أن ينتبه الفاحﺹ إلى الوضعية الصحيحة لإلرسال‬
‫الصوتي (العمودي)وان يكون التنفس بطئ وشكل التمرين كالتالي ‪:‬‬

‫الشكل ‪ :1‬يمثل العد االسقاطي‬


‫الشكل الموجه إلى األسفل يمثل الشهيﻖ الذي يسبﻖ كل إرسال ‪،‬والسهﻡ المنحرف‬
‫يمثل العد المرسل‪.‬‬
‫‪ .2‬تنهد الصوتي ‪:‬‬
‫هذا التمرين هو جزء من اإلرساالت الصوتية الصادرة من جهاز التصويت ‪،‬‬
‫وهو ينفذ إراديا أثناء وضعية االستلقاء في نهاية االسترخاء ‪ ،‬ومن األفضل أن‬
‫يؤدي النداء حين يكون النفس صدري علوي ‪ ،‬ويشتمل هذا التمرين على‬
‫تنهيدات مركزة على الشهيﻖ أكثر منه على الزفير ‪ ،‬يمكن استعمال هذه التقنية‬

‫‪24‬‬
‫في حالة التغير الصوتي عند سن البلوغ لكي نكشف خالصة الصوت كما‬
‫نستعمل في حاالت فقدان الصوت النفسي واضطراب الصوت التشنجي‪.‬‬
‫‪ .3‬العد الغنائي االسقاطي ‪:‬‬
‫يتألف هذا التمرين من إرسال سلسلة من األعداد ‪ ،‬مبدئيا تكون في شكل غنائي ‪،‬‬
‫وبعدها تنتقل إلى شكل الكالﻡ ‪ ،‬كل سلسلة تحمل أساسا ‪ 3‬أعداد ‪ ،‬لكنها تؤخذ‬
‫كبنية واحدة ويكون كل عدد مسبوق ب ‪ et‬ثﻡ بصوت غنائي ‪ ،‬ينطبﻖ العدد‬
‫) ‪ )quatre‬والمقاطع األخيرة تكون مغناة على النوتة ‪ fa‬أو ‪ ، sol‬كما أن‬
‫المقاطع تكون على ارتفاع كبير ومنخفض حسب الحاجة ‪ ،‬كما يجب الفصل بين‬
‫سلسلة وسلسلة بوﻗت محدد ‪ ،‬وتكون معطاة بإشارة يد متناوبة يمين ويسرى ‪،‬‬
‫حيث في السلسلة األولى يتلفظ ‪ br‬وفي السلسلة الثانية بـ ‪ Cr‬و الثالثة بـ ‪Dr‬‬
‫وهكذا على التوالي مع جميع الصوامت حتى نصل إلى ‪:zr‬‬

‫الشكل ‪ : 2‬العد الغنائي االسقاطي‬


‫السهﻡ الموجه إلى األسفل يمثل الشهيﻖ والسهﻡ المنحرف يمثل المقاطع المرسل‬
‫‪ .4‬العد اإلنشادي بنغﻡ واحد ‪:‬‬
‫يقوﻡ المفحوﺹ بإتباع الفاحﺹ في ترديد الصوت [ ‪ ] 0‬بنغمة تكون مثل‬
‫تمرين " ‪ " ma , mo . mil‬ومدة اإلرسال ال تتجاوز ‪ 3‬ثواني وتكون مرونة‬
‫ويصوت ذو خصائﺹ متعددة و باستعمال التنفس البطن ‪ ،‬دون نسيان الشهيﻖ‬
‫ﻗبل كل تصويت ‪ ،‬وكذلك الوضعية المناسبة للتصويت ‪ ،‬و بعد ذلك وعلى نفس‬
‫النوتة وبنفس الطريقة ننعﻡ الكلمة ‪ et‬ثﻡ تسلسل ) ‪( et deux ) ( et un‬‬

‫‪25‬‬
‫‪.‬هكذا نستمر بصفة تصاعدية ‪ ،‬وفي كل مرة تزيد في األعداد ‪ ،‬سواء السابقة أو‬
‫اإلنسان بالجديدة ‪،‬‬
‫وفي هذا التمرين بحث دائما ونتحرى اإلرساالت البسيطة والسهلة والرسﻡ التالي‬
‫يبين ذلك ‪:‬‬

‫الشكل ‪: 3‬يمثل العد الغنائي‬


‫(فيصل‪ ،2010 ،‬صفحة ‪)46‬‬

‫‪26‬‬
‫التمارين البسيطة للصوت الغنائي‪:‬‬
‫‪ .5‬صوت الذبابة ‪:‬‬
‫يقوﻡ المفحوﺹ بإصدار الصوتي مع فﻡ مغلﻖ » ‪ « m‬ويكون ذلك‬
‫على عالمة موسيقية سهلة بالنسبة له ‪،‬كذلك العالﻗة تكون بين ‪Si. Ri‬‬
‫أما الطفل فتكون بين ‪ Re ,la‬حيث يكون المفحوﺹ في وضعية وﻗوف أو‬
‫جلوس أو على حافة كرسي ‪ ،‬يكون في وضعية إسقاط صوتي ‪ ،‬ويستعمل النفس‬
‫البطني ‪ ،‬يتﻡ ذلك مدة ‪ 2‬إلى ‪ 3‬ثواني بشدة معتدلة ‪ ،‬حيث يكون الصوت أرن ‪،‬‬
‫ال حلقي وال مخنوق ‪ ،‬تنفيذه بشكل جماعي أو فردي ‪( .‬فيصل‪ ،2010 ،‬صفحة‬
‫‪)49‬‬
‫‪ .6‬تمرين ‪. bra . bro . bri :‬‬
‫هذا التمرين يحمل ‪ 15‬سلسلة من إرساالت ذات ‪ 5‬مقاطع ‪ ،‬كل واحدة تشبه‬
‫التي بعدها ‪ ،‬ويمكن أن نفهﻡ هذا التمرين على الشكل التالي‪:‬‬

‫الشكل ‪ :4‬يمثل تمرين ‪. bra . bro . bri‬‬

‫‪27‬‬
‫إن مختلف التمرينات التي يستعملها ‪ f . le huche‬في كثير من األحيان ال‬
‫يقتنع المصاب كثيرا عند استعمالها ويقابلها باستغراب ‪ ،‬كما أنما تحتوي على‬
‫عدة سلسالت تجعل المصاب أحيانا يمل من استخدامها إضافة إلى احتوائها على‬
‫مقاطع باللغة الفرنسية أين يجد المصاب صعوبة أحيانا في نطقها أو ينطقها‬
‫بشكل خاطئ ‪ ،‬األمر الذي يؤثر حتما على النتائج في إعادة التربية من حيث‬
‫النوعية والمدة‪( .‬فيصل‪ ،2010 ،‬صفحة ‪)50‬‬

‫‪28‬‬
‫الخاتمة ‪:‬‬

‫نستنج من خالل البحث أن البحة صوتية الغنائية ‪،‬من أهﻡ االضطرابات‬


‫التي يمكن دراستها نظرا‪،‬الن الغناء هي مهنة تتطلب استعمال الحنجرة‬
‫بشكل عاﻡ ‪،‬واالحبال الصوتية بشكل اخﺹ ‪،‬وهي أكثر عرضة لإلصابة‬
‫في حالة سوء استعمالها ‪ ،‬أو اإلفراط في استعمالها بشكل مبالغ ‪،‬والتي‬
‫يتجلى أسبابها في عضوية أو وظيفية حسب الحالة المصابة ‪،‬وعليه فان‬
‫دور ارطوفوني مهﻡ في هذا الجانب من حماية والتكفل على ذوي‬
‫اضطرابات الصوت الغنائي ‪،‬بحصﺹ عالجية يقوﻡ بها تتمثل في‬
‫التأهيل الصوت الغنائي واﻗتراﺡ برتوكول عالجي حسب الحالة ‪.‬‬

‫‪29‬‬
‫قائمة المراجع‬
1)dinville, c. (1981). les troubles de la voix et
leur réeducation . paris .

2)huche, f. l. (2002). la voix -t2- (éd. 3). paris :


elsevier masson.

3)simon, c. (2004). futurs medecine generalistes


sur la prescription orthophonique. univ-
poincare.

‫اﻗتراﺡ بروتوكول تكفلي الضطراب‬. (2014). ‫س‬, ‫)دوريا‬4


. ‫البحةالصوتية لدى المهنيين الصوتيين‬

le houche ‫مقارنة بين تقنية‬. (2010). ‫ن‬. ‫ﻡ‬, ‫)فيصل‬5


‫فرحات‬: ‫سطيف‬. ‫في معالجة البحة الصوتية الوظيفية‬igounet ‫و‬
.‫عباس‬

30
‫المالحق‬

‫‪31‬‬

Vous aimerez peut-être aussi