Vous êtes sur la page 1sur 2

12 mai 2020

Nous vous écrivons aujourd'hui en tant qu'élus d'Orléans sur une question urgente concernant les
contrats de location commerciale.

Comme vous le savez très bien, la pandémie de COVID-19 engendre des difficultés financières
sans précédent pour les résidents et les petites entreprises de la région d’Ottawa.

Les petites entreprises d'Orléans, comme beaucoup d'autres dans la ville, ont été profondément
touchées par cette crise et ont été mises dans une position d'incertitude financière, car beaucoup
ont dû fermer temporairement leurs portes ou réduire considérablement leur offre commerciale.
L'impact évident de cette situation a été une réduction importante des revenus de ces entreprises.

Comme vous le savez peut-être, le gouvernement de l'Ontario et le gouvernement du Canada se


sont associés pour créer le Programme d'aide d'urgence Ontario-Canada pour les loyers
commerciaux (AULCOC). Ce programme, mis en œuvre par la Société canadienne
d'hypothèques et de logement (SCHL), a été conçu pour soutenir à la fois les propriétaires et les
locataires des petites entreprises en leur offrant une aide urgente au loyer.

L'AULCOC accorde des prêts subventions aux propriétaires d’immeubles commerciaux


admissibles qui risquent de ne pas pouvoir recevoir le paiement de loyer de leurs locataires,
majoritairement des petites entreprises, parce que celles-ci ont été fortement touchés par la crise
de la COVID-19.

En outre, la ville d'Ottawa a mis en place le programme de report des difficultés liées à l'impôt
foncier. Ce programme concerne 91 % de toutes les propriétés commerciales de la ville. Les
propriétaires de biens immobiliers commerciaux qui connaissent des difficultés financières
pendant cette période peuvent reporter le paiement de leurs impôts fonciers, sans intérêt, jusqu'au
31 octobre 2020. De plus, les propriétaires qui font usage de ce programme pourront faire
profiter leurs locataires de petites entreprises des économies réalisées grâce au report et aux
délais de grâce.

Bien que nous soyons conscients que les propriétaires sont une entreprise tout comme leurs
locataires et qu'ils comptent sur leur loyer comme source de revenu pour maintenir leur propre
entreprise à flot, tous les niveaux de gouvernement ont été optimistes et ont encouragé la
flexibilité des contrats de location, afin de s'assurer que les deux parties soient en mesure de
surmonter la crise sans précédent causée par la pandémie COVID-19.
Nous notons cependant que les défis auxquels sont confrontées les petites entreprises persistent,
car de nombreux propriétaires n'optent pas pour prendre avantage de ce nouveau programme ou
ont été quelque peu rigides dans l'élaboration d'un échéancier de paiement plus souple. Bien que
cela puisse protéger les revenus à court terme des propriétaires, l'impact à long terme du stress
financier accru sur les locataires entraînera la fermeture définitive de nombreuses petites
entreprises de la région. Cela engendrera certes la perte permanente de cette source de revenus
pour les propriétaires, car plusieurs des sites seront désormais inoccupés.

Par conséquent, nous encourageons les propriétaires et les locataires de petites entreprises à
travailler en collaboration et avec souplesse pendant cette période de plus en plus difficile. Bien
que des contrats de location soient en place, l'impact réaliste d'une application rigide du contrat,
alors que les entreprises à travers le pays sont confrontées à un nombre record de fermetures, est
une perte pour les deux parties.

Nous vous invitons donc dès maintenant, en tant que propriétaires, à travailler avec vos locataires
pour tirer parti de l' AULCOC et ainsi bénéficier de cette baisse de loyer si essentielle. Les
petites entreprises sont au cœur de notre communauté d'Orléans. En ce moment difficile, nous
vous demandons de nous aider à faire en sorte que le plus grand nombre possible d'entre-elles
soient en mesure de surmonter les fermetures dues à la pandémie.

Cordialement,

Marie-France Lalonde Stephen Blais Matthew Luloff Laura Dudas


Députée fédérale Député provincial Conseiller Conseillère
Orléans Orléans Orléans Innes