Vous êtes sur la page 1sur 2

« L’Audit général c’est l’élément fondamental de la bonne gouvernance.

 »

Dont l’Audit légal (par la force de la loi exemple : commissariats aux comptes) et l’Audit
contractuel (exemple : demandé les dirigeants, actionnaires, associés..)

L’une des techniques utilisées par les auditeurs la méthode des 6 questions fondamentales
(quoi, qui, où, quand, comment, pourquoi) (Modèle de Lasswell).

« L’Audit c’est un contrôle fait dans une fonction structurée par des professionnels
compétents qui suivent une démarche d’écoute afin de donner des recommandations
(Audit de performance) et de chercher un avis (Audit de conformité) tout en respectant les
critères : la régularité, sincérité, et le trois « E » (Economie(pertinence), Efficacité,
Efficience). Il peut être interne ou externe stratégique ou opérationnel (comptable et
financier, marketing et commercial, RH) il se fait pour les organisations publiques, les
entreprises, les coopérations et les associations et ce sous la demande de la direction
générale, le sommet stratégique, les actionnaires, les bailleurs de fonds ou l’Etat.

Comparaison entre l’auditeur interne et métiers voisins à savoir l’inspecteur et le


contrôleur interne : Les trois font du contrôle sauf que l’inspecteur contrôle à l’improviste
et constate les infractions dans une optique de sanctions tandis que le contrôleur interne de
façon permanente at assure le bon fonctionnement de l’organisation dans une optique de
correction et d’amélioration le métier objet de notre comparaison fait contrôle du contrôle
périodiquement sur l’information préalable et donne des recommandations et avis afin de
préserver la valeur ajoutée de l’organisation

Principes fondamentaux et normes :

L’auditeur interne doit respecter les principes fondamentaux suivants : l’intégrité


(honnête, diligence, responsabilité), Objectivité (éviter toutes les activités relations),
Confidentialité (protéger les informations recueillies), Compétence.

Il est essentiel de se conformer aux normes internationales pour la pratique


professionnelle de l’audit interne de l’IIA .

Normes de qualification : énoncent les caractéristiques des entités et des personnes qui
réalisent des activités d’audit interne

Normes de fonctionnement : décrivent la nature des activités de l’audit interne et


définissent les critères de qualité permettant de mesurer leur performance
Normes de mise en œuvre : indiquent les exigences applicables aux missions d’assurance
et de conseil

Les facteurs qui impactent la mission d’audit sont : l’étendu de l’audit, la gravité de la
situation, la compétence de l’auditeur, la collaboration de l’audité et enfin le budget et le
temps alloué à cette mission. L’évolution de ces facteurs exigent de l’auditeur l’appréciation
des risques potentiels et inhérents à l’exercice de sa mission aux différentes phases de la
mission.

Une mission d’audit interne se déroule selon la méthodologie suivante :

- Modes d’investigation (Analyse documentaire, approche terrain)


- Méthodes d’analyse (méthode analytique, méthode systématique, benchmarking)
- Approche d’Audit : la profondeur d’analyse (analyse des ratios, contrôle de la fiabilité du
contrôleur interne, analyse des risques)