Vous êtes sur la page 1sur 6

LA MÉDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE

POUR TRAITER L’ANXIÉTÉ


La question revient souvent de savoir si les aiguilles d’acupuncture et plus largement la méde-
cine traditionnelle chinoise peuvent aider à résoudre des problématiques d’ordre émotionnel :
stress, angoisse, anxiété, sentiment de déprime etc.

La réponse est oui et cet article a pour objectif à la fois d’exposer quelques bases et de montrer
en quoi cette médecine a toute sa place dans le traitement des pathologies liées à la sphère
émotionnelle.

Dans la pensée chinoise, le corps et l’esprit sont intimement liés.

Il n’est donc pas rare de constater qu’une pathologie puisse provenir


d’une émotion forte et envahissante. A l’inverse, un déséquilibre phy- « L'esprit a
siologique pourra induire des troubles émotionnels.
beau faire plus
de chemin que
Avant de se focaliser sur la notion d’anxiété, voyons quelles sont les 7
le cœur, il ne va
émotions recensées dans le Nei Jing : un des plus ancien ouvrage de
jamais aussi
médecine chinoise. Nous retrouvons :

loin »
- La joie ;
PROVERBE CHINOIS

- La colère ;

1
- La tristesse ;

- L’inquiétude, le souci , le deuil ;

- La réflexion, la pensée ;

- La peur ;

- La frayeur, le sursaut, l’effroi ;

L’émotion est définie comme une expérience psychophysio-


logique complexe de l’état d’esprit d’un individu en réac-
tion aux influences biochimiques (interne) et environne-
mentales (externe). Lorsque les sensations restent dans les
limites «  normales  », elles ne provoquent pas de pathologie
mais, quand elles surviennent subitement, de façon brutale où
s’installent de façon permanente, cela viendra alors perturber
l’équilibre «  yin-yang  » du corps. C’est à ce moment là que
des pathologies peuvent se déclarer.

Car en effet, en médecine chinoise, chaque émotion correspond à un Ouvrage l’ « Esprit des
organe : points » rédigé par Phi-
lippe Laurent, facilitant
la compréhension des
• La joie au coeur ;
idéogrammes des
points d’acupuncture
• La colère au foie ;
chinois. Ce livre permet
d’appréhender la sym-
• La tristesse au poumon ;
bolique des points
d’acupuncture et leur
• l’inquiétude, le souci, l
signification.

• le deuil au poumon ;`

• La réflexion, la pensée à la rate ;

• La peur au rein ;

• La frayeur, le sursaut, l’effroi au coeur ;

Ainsi, dans le cas d’une émotion trop forte ou mal gérée, un ou


« Les mots plusieurs organes pourront être lésés et créer différents types de
manquent aux désordres.

émotions »
C’est pourquoi il est important de ne pas ignorer nos émotions car
- VICTOR HUGO
« tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime ».

La médecine chinoise permet de réaliser un diagnostic en prenant en compte ces données émo-
tionnelles et en les associant aux maux exprimés par la personne.

Par exemple, une personne qui se dit « irritable » et qui se met facilement en colère pourrait pré-
senter ce que nous appelons en médecine chinoise une « stagnation de l'énergie du foie ». Au-
trement dit, un blocage de l’énergie du foie qui viendra gêner la bonne circulation énergétique du

2
corps. Dans ce cas précis, l’énergie du foie peut ne plus circuler correctement et va principale-
ment monter, ce qui causera des accès de colère avec le visage rouge. Dans ce cas, parfois
simplement en libérant ce blocage, la circulation pourra se remettre à bien fonctionner et la per-
sonne se sentira beaucoup moins envahie par cette émotion forte.

Les aiguilles vont pouvoir accompagner la libération des tensions en limitant les sentiments
désagréables. Car en plus des aiguilles qui «  libèrent  » et font circuler, nous mettons des ai-
guilles pour apaiser et détendre l’esprit. Si le résultat peut être spectaculaire chez certaines per-
sonnes, le travail pourra être plus long pour d’autres qui auraient cette émotion enfouie depuis
longtemps. L’alimentation pourra aussi être observée attentivement car certains aliments
peuvent contribuer à une instabilité émotionnelle.

Comment ça marche ?

Les méridiens, constitués de points d’acupuncture correspondent tous à différents organes cor-
respondants eux-mêmes à différentes émotions. Ainsi, pour venir renforcer un organe lésé par
une émotion en particulier, nous viendrons travailler certains points ou appliquerons certaines
théories d’acupuncture.

Les points d’acupuncture ont tous une signification et une fonction différente et certains d'entre
eux ont une symbolique très forte. A titre d'exemple, nous pourrons, au travers de certains
points venir travailler sur des mémoires gardées, transmises et pouvant nous empêcher d’avan-
cer dans la vie.

Le thérapeute en médecine chinoise dispose donc de nombreux outils pour aborder et traiter les
émotions envahissantes et invalidantes.

Focus sur l’anxiété

L’anxiété est un terme moderne qui n’a pas d’équivalent en médecine chinoise. En effet, même
si nous pouvons associer l’anxiété à la peur, l’inquiétude ou encore la crainte irrationnelle, nous
voyons aussi qu'il s’agit d'une réaction au stress, émotion plutôt récente dans l’histoire de cette
médecine. Aussi, l’anxiété peut être vue comme une peur non résolue. Contrairement à une peur
qui viendrait de l’extérieur, cette peur là vient du plus profond de nous-mêmes.

En général, cette émotion permet de faire face (exemple d’un stress avant de monter sur scène
ou de passer un examen) mais quand elle devient excessive et se transforme en une crainte irra-
tionnelle dans les situations de la vie quotidienne, elle devient alors un trouble invalidant.

Chez une personne victime d’anxiété, l’esprit appelé « shen » en médecine chinoise est troublé
et va impacter notre quotidien. Des manifestations physiques vont alors apparaitre telles que
des palpitations, vertiges, gênes oculaires, maux de tête, insomnies, oppressions thoracique,
sensations de boule dans la gorge etc.

Ces symptômes et leur intensité sont considérés comme des «  indices  » permettant au théra-
peute de savoir comment et par où démarrer le traitement. L’objectif étant d'identifier la princi-
pale cause de cette émotion envahissante.

3
Le sang, demeure de l’esprit

Bien souvent, dans les pathologies d’anxiété, la notion de « sang » est en jeu. Nous parlons en
médecine chinoise de «  vide de sang  » dans le cas où le sang n'est plus assez fort, vif ou de
« stagnation de sang » dans le cas où le sang est bloqué et circule mal.

Il faut savoir que dans notre pratique, la notion de sang est fondamentale à plusieurs titres. En
plus de nourrir et d’humecter le corps, il est également le support de l’esprit. Ainsi, une fai-
blesse au niveau du sang pourra faciliter l’apparition de l’anxiété. Un esprit qui n'est pas suffi-
samment encré ou soutenu par le sang pourra plus facilement s’ « échapper ». Cela peut expli-
quer les pensées incessantes, le ressassement d’idées noires, la difficulté à poser son esprit etc.
Ces pensées qui fusent contribuent également à disperser l’énergie et la force vitale. Il faut donc
empêcher cette fuite en nourrissant le sang et en calmant le coeur.

Le sang pourra être renforcé et tonifié grâce aux aiguilles alors insérées au niveau de points
d’acupuncture spécifiques. Des formules de plantes spécialement prévues pour tonifier et
nourrir le sang pourront aussi être proposées.

En parallèle, le fait de rechercher la détente et de méditer va calmer le coeur et donner l'occa-


sion au sang de se régénérer. Le fait de nourrir le sang aidera le coeur à se calmer et à l’inverse,
rechercher le calme en méditant ou en respirant par exemple facilitera la régénération du sang.

D’autres éléments en cause

De manière non exhaustive, voici quelques exemples de causes possibles de l’anxiété.

• Les stagnations

Outre le sang, d’autres éléments peuvent favoriser l’anxiété. Comme évoqué plus haut, il se peut
que l’énergie circule mal, ce qui créera des blocages, appelés stagnations. Le fait que l’éner-
gie du foie ne circule plus convenablement est une des principales causes de la stagnation de
l'énergie. Ce blocage énergétique peut se manifester de différentes manières et dans diverses
parties du corps. Nous pourrons voir apparaître notamment de la nervosité, des douleurs dans la
poitrine, au niveau des flancs, une sensation de gêne dans la gorge (appelé syndrome du noyau
de prune), chez les femmes, des perturbations au niveau du cycle menstruel et des douleurs.

Ces stagnations pourront à leur tour entrainer l’apparition d’humidité pathologique, appelée mu-
cosités ou « tan ».

• L’humidité ou les mucosités

Très souvent en cause dans de nombreuses pathologies, le pervers humidité est surnommé le
«  silent killer  » (meurtrier silencieux). Cette humidité s’installe et envahit petit à petit le corps
pouvant conduire à de nombreuses pathologies. Parfois cette humidité ira jusqu’à boucher ce
que nous appelons les « orifices purs du coeur » se rapportant à la notion d’esprit. Ces orifices
bouchés induiront un esprit gêné, embrumé et empêchera une certaine clarté d'esprit. Cela
pourra alors faciliter l’apparition d’angoisses ou de pensées négatives car la circulation ne se fait
plus correctement.

4
Il convient ici de chasser l’humidité, processus généralement assez long facilité par la pose ré-
gulière d’aiguilles, la prise de traitements de plantes spécifiques et une alimentation adaptée.

• Le mode de vie

L’alimentation et le style de vie seront aussi à observer attentivement. Un mode de vie stres-
sant, la présence d’une tension émotionnelle régulière et d’un surmenage peuvent endommager
le sang et favoriser l’apparition de stagnations. La manière de s’alimenter aura aussi un impact
important.

• L’aspect intergénérationnel

Il est aussi possible que chez certaines personnes cette anxiété soit transmise entre généra-
tions. Il sera dans ce cas intéressant de venir travailler certains points ayant une symbolique
forte concernant ce qui peut être transmis et gardé d’une génération à l’autre.

Le rôle du thérapeute

Le fait que tout soit lié va faciliter le travail du thérapeute car en levant des stagnations, il sera
possible de limiter la formation d’humidité, en nourrissant le sang et l’énergie la machine pourra
être relancée etc. C'est pourquoi, lors du diagnostic, le thérapeute observera ces différentes
données afin de savoir ce qui doit être traité en priorité après avoir identifié la ou les principales
causes du problème.

Si l’anxiété est récente et encore de faible intensité il se pourrait que le traitement soit efficace
rapidement. Dans d’autres cas, plusieurs séances seront nécessaires.

Ainsi, bien que des similitudes puissent se retrouver d’une personne à l’autre, le traitement
sera toujours individualisé selon l’âge, la constitution, l’histoire du patient etc. En complément
de plantes et de séances d’acupuncture, dans le cas de tension émotionnelle forte et de surme-
nage, il sera intéressant de mettre en place des petits rituels dans la vie quotidienne visant à
amener une détente. La méditation, la marche douce, le qi gong, les étirements, la respiration, le
fait d’écouter de la musique qui nous plaise, l’auto-massage, des exercices de respiration avant
de s’endormir sont autant de pratiques qui contribuent durablement à la réduction du stress et
de l’anxiété.

Le fait de pratiquer des exercices quotidiennement contribue à prendre de la distance avec les
événements qui nous entourent, à vivre davantage dans le présent et à calmer le coeur.

Quelques idées de pratiques pouvant aider à réduire cette anxiété

- La respiration et la relaxation : notamment, la cohérence cardiaque : exercice de respiration


consistant à inspirer 5 secondes et à expirer 5 secondes, soit six respirations par minute. En
faisant cet exercice plusieurs fois par jour pendant 5 minutes, les bienfaits se feront ressentir
très rapidement. Calmer son esprit plusieurs fois dans la journée est très important car trop de
pensées qui fusent dispersent l’énergie et la force vitale. Ainsi, en posant son esprit et en re-
venant au présent, nous évitons cette « fuite d’énergie ». Des techniques simples de relaxation

5
sont également bénéfiques telles que l’écoute des sons, l’observation des mouvements de la
respiration etc.

- Les étirements doux : favorisant la méditation, la relaxation. Ne pas hésiter avant une
séance de détente de pratiquer différents types d’étirements doux. Et dans la journée, vous
pouvez prendre des moments pour vous étirer, ouvrir grand la bouche car la mâchoire est éga-
lement une zone de tensions très importante.

- La marche : elle permet de faire circuler l’énergie et de limiter les blocages pouvant créer des
tensions.

- Les activités manuelles : petits travaux, bricolage, jardinage, arts créatifs, cuisine etc. toutes
ces activités permettent de focaliser l’esprit sur la réalisation d’une tâche concrète et em-
pêche la rumination.

- La musique : écouter de la musique peut influer sur notre état émotionnel. Le fait d’avoir à
disposition des musiques qui nous apaisent peuvent limiter le stress ou les angoisses. Jouer
d'un instrument ou de chanter est également excellent pour la santé. Les êtres humains ont
depuis toujours été attirés par la pratique de la musique.

- Les huiles essentielles, les fleurs de Bach, les plantes etc. De nombreux remèdes naturels
peuvent aider à gérer ces périodes d’angoisse. Il convient d’être conseillé afin de ne pas ren-
forcer un possible déséquilibre.

Il s’agit de suggestions, l’idéal est de trouver son propre équilibre adapté à sa situation du mo-
ment.

J’espère que cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager autour de vous,

au plaisir de vous retrouver pour aborder d’autres sujets !