Vous êtes sur la page 1sur 2

Nom et prénom : Beldjella Bouchra Khadidja

Profile et groupe : 3éme année PES/ G : 02

Sujet : La vie professionnelle ou la vie personnelle ?

Le succès professionnel est une réussite de vie, il permet d’avoir la


stabilité financière et un confort physique parfois. Cependant, la réussite dans
la vie personnelle ou surtout familiale a une importance meilleure, elle donne
de la valeur à notre vie, elle disperse dispense une tranquillité d’esprit et elle
crée un bonheur éternel.

Oui, on doit bosser dans notre travail, on doit se battre mains et pieds, et
utiliser tous nos armes pour réussir et atteindre nos buts, mais consacrer tout
le temps et travailler jour et nuit pour gagner plus d’argent peut mener la
personne à négliger sa vie, ses biens aimés, ses proches, et à oublier qu’on a
qu’une seule vie ! On ne doit pas plutôt en profiter avec les gens qui nous
entourent, qui nous aiment et qui nous manquent ?... (Ne doit-on pas…)

Le travail, l’argent, le poste… ne peuvent pas remplacer le bonheur familial


et nous rendre les gens qu’on aime " nos parents, nos amis, nos amoureux…"
après les avoir perdus. On cherche l’idéal parfois, on s’arrache les cheveux pour
gagner de l’argent et on double les heures de travail rien que pour faire ou
acheter des choses secondaires et futiles, parfois par soif de les posséder ou
pour satisfaire les autres ou même pour se montrer face aux gens ou les imiter
tout en oubliant que les apparences ne reflètent pas toujours la réalité, on
oublie que personne n’est parfait, que personne ne peut atteindre l’idéal //
« l'idéal est une image placée devant nous par la providence pour que nous la
poursuivions toujours, que nous ne l'atteignions jamais, et que la poursuite de
la perfection nous entraîne dans les champs sans limites de la perfectibilité.  »
Ernest Legouvé. Au lieu de rester condamné dans le cadre professionnel pour
un seul but "l’argent", on doit plutôt aimer le travail qu’on fait, équilibrer les
préoccupations de la vie, profiter du moment présent, savoir comment peut-on
être heureux et s’approcher de nos familles et de nos proches. Avoir un métier
et le réussir est indispensable, or / un métier simple qui n’empêche pas de
rester prés de la famille ou à négliger la vie personnelle vaut mieux.

La réussite professionnelle ou la réussite personnelle ? En fait, on n’a pas


besoin de choisir mais plutôt de faire l’équilibre. Personnellement, je ne suis
pas inquiète pour ma vie professionnelle car le bonheur ne s’achète pas, il vient
de l’âme et on le trouve auprès des gens qu’on aime.