Vous êtes sur la page 1sur 62

Schmidt Groupe

L’artisan industriel
au service de l’art de vivre
CARNETS CARNETS
DE DE
IS IR
N CE LA
A

P
FI
CON

ECT
É P
IT S
M

RE
XI
PRO

CE
LLE N
E
C
EX

robot (BIM A
z aux comm

aujourd’hui ch
andes du
Laurent Lent480) à Lièpvre ; il est U1
ef d’équipe pr
ocess à
Schmidt Groupe
L’artisan industriel
au service de l’art de vivre
CARNETS CARNETS
DE DE
Ensemble,
on va plus loin

L
e monde change. Le dire n’est pas une Le digital a bouleversé la relation entre les
nouveauté. Mais le voir, le ressentir, clients et les consommateurs. Les équipes se
l’éprouver dans sa vie de tous les renouvellent, les anciens partent à la retraite, une
jours, à la maison, au travail, c’est nouvelle génération nous rejoint. Autant de jeunes
apporter une tout autre dimension à collaborateurs qu’il va falloir apprendre à connaître,
ce constat. C’est pour cette raison qui vont prendre le relais, partager des ambitions
qu’il m’a paru primordial de prendre et des objectifs, apporter à leur tour leur richesse,
le temps de retracer l’aventure du leur vision, leur valeur a joutée et ainsi contribuer
groupe familial Schmidt, d’en faire à rédiger les prochains chapitres de notre histoire.
un livre.
Mais rien ne s’écrit sans mémoire. A nous de
Le monde change et nous aussi nous transmettre la philosophie et les fondamentaux
changeons, sans modifier en rien ce sur lesquels, ceux qui nous ont précédés ont bâti
qui a fait la force et la singularité de l’entreprise, principes qui sont autant de valeurs
n o tr e e n tr e p r i s e e t f o r g é s o n que nous nous efforçons de garder vivantes et
i d e n t i t é t o u t a u l o n g d u te m p s . fortes. Si nous voulons devenir en 2025 le Groupe
Nous étions Cuisines Schmidt, puis SALM aux marques préférées des consommateurs en
(Société alsacienne de meubles), nous matière d’aménagement sur-mesure de l’habitat,
sommes désormais Schmidt Groupe. la notion d’entreprise étendue doit être assimilée.
Notre raison d’être est avant tout de contribuer
En reprenant le nom de son fondateur, notre au plaisir et au bien-être, qu’il s’agisse de l’art
entreprise familiale affirme avec fierté la première de vivre chez les consommateurs ou du bien
de ses valeurs : sa confiance dans l’humain. vivre ensemble de nos équipes. Tel est le sens
Schmidt Groupe n’est pas une simple raison de notre œuvre : placer le consommateur au
sociale. Schmidt Groupe, c’est une équipe, cœur de nos préoccupations. C’est pour mieux
composée des hommes et des femmes qui y aborder l’avenir que je souhaite valoriser le passé.
travaillent, le développent jour après jour et Et pour capitaliser sur le savoir-faire, quoi de
participent à son rayonnement avec audace, mieux que le faire-savoir ?
innovation et créativité.
Anne Leitzgen
Le monde change et notre entreprise grandit. Elle
entre dans une période charnière. De sa dimension
internationale, elle passe à la mondialisation.

4 5
Nous sommes une Armada !
Avant-propos

À la conquête des consommateurs


L e soleil éclabousse le port de Marseille, l’imposant Le soir, ça se lâche, les Catalans mettent le feu, les
navire de croisière attend ses passagers. Dans Castrais ne sont pas les derniers, toute une bande
les coursives, on se retrouve, les appels fusent de pirates a envahi le pont.
joyeusement : “tiens, tu es là toi ?” Directeurs - Nous sommes une Armada, une Armada lancée
de m a g a s i n s co n ce ss i o n n a i re s , ve nde u r s , à la conquête du cœur des consommateurs, s’écrie
commerciaux, animateurs de réseaux, membres Anne Leitzgen sur la scène du théâtre flottant,
de la direction… tandis que le navire appareille.
Les participants de
Venus de toutes les régions, de tous les pays, ils l’Euroforum génois
sont tous là pour l’Euroforum, le grand rendez-vous
de Schmidt Groupe. A trois reprises, le navire fera
l’aller-retour entre la cité phocéenne et Gênes,
pour accueillir près de trois mille personnes à son
bord.

Un programme copieux les attend : présentation


des objectifs et des innovations, nouveaux
concepts de magasin, exposition à Gênes sur trois
étages des nouvelles gammes, et enfin projection
des futures campagnes de communication.

Pour le Groupe, c’est un moment stratégique,


un temps fort dédié à l’échange, à l’écoute, à
l’accompagnement du réseau et à la découverte
des produits.

Les participants
2014 - L’Armada de l’Euroforum
à l’Euroforum génois

6 7
Sommaire
I - LE FOYER, PIÈCE CENTRALE 19
Le feu 21
L’office, lieu fermé 23
Le buffet de cuisine 25
La cuisine ouverte 27

II - DE LA SÉRIE À
LA CONTREMARQUE 29
Türkismühle, berceau de l’entreprise 30
L’appel de la France 35
Le 51 à Lièpvre 36
Un certain Karl Leitzgen 40
Changer ou mourir 43
L’irrésistible ascension 48
Lièpvre rachète Türkismühle 56
La marque Cuisines Schmidt
fait son show 58

III - L’AVENTURE CONTINUE 67


L’héritage de Karl Leitzgen
est bien vivant 69
Ne pas sortir de la route 71
U2, une cathédrale industrielle 72
L’enjeu humain : le “H to H” 75
La valse des données 80
La formation Schmidt ou
l’Académie des nouveaux talents 82
Poursuivre l’œuvre 84
Et la diversification ? Le nouveau défi ? 86
L’innovation numérique, une priorité 90
S’étendre à l’international 92
Hisser les voiles 98
Home Schmidt Home ou
l’art de vivre et le rangement 104
Le réseau de combat 106

IV - HORIZON 2025 109


Une Armada talentueuse
au service de l’art de vivre 110
Schmidt Groupe en chiffres 114
Une belle aventure 117
« Yes we Cannes » 118

© Photo Marie-Hélène Despois


Le site de Lièpvre
8 9
Plus de 80 années d’aventure
Le buffet Heidi
familiale et industrielle
Le 1er album des Cuisines Schmidt

Hubert Schmidt

1960 - Vue générale de Lièpvre

1973 - L’usine Schmidt à Lièpvre


Le Prestige 150

1930 - Le site de Türkismühle 28 janvier 1967 - Le mariage de


Karl Leitzgen et Antonia Schmidt
Agé de 27 ans, Hubert
Schmidt crée son
entreprise de maçonnerie Rattachement de la Sarre
à Türkismühle (Sarre). à l’Allemagne. Le 6 juillet,
Cuisines Schmidt s’installe
à Lièpvre et fabrique Le 13 juillet, le dernier buffet,
les buffets Heidi. Prestige 150 est fabriqué.
Avec 4 commerciaux, Le buffet ne fait plus recette. Avec l’arrivée de la première
De la maison individuelle clé en
57 salariés - dont une Cuisine Schmidt change commande numérique,
main aux premiers buffets de Karl Leitzgen épouse
vingtaine issue de la Sarre, de braquet et lance les l’entreprise devient la
Schmidt Küchen : le premier Antonia Schmidt et donne
l’entreprise affiche déjà éléments de cuisines ; le Société Alsacienne de
hall de fabrication des buffets une incroyable impulsion
premier catalogue, qui Meuble - SALM.
est construit et les premiers un chiffre d’affaires de à l’entreprise Cuisines
modèles sont présentés 300 000 euros. met en scène les gammes Elle compte 270 salariés
Schmidt de Lièpvre.
à la foire de St Wendel (Sarre). standard, prestige et et affiche un chiffre d’affaires
100 personnes et près classique, sort de presse. de 19 millions d’euros.
d’1 million d’euros Le processus de façade à la
de chiffre d’affaires. commande est en place.
150 personnes et plus
de 5 millions d’euros.

10 11
1989 - Saintonge Karl
1993 - Eolis
1re génération Lei tzgen
1995 - Integra
1986 - Arcos
U1, la nouvelle usine
de la SALM à Sélestat

L’affiche de la
philosophie de
l’entreprise Les produits EMK
Le lancement de Cuisinella
Les premières chaises
et tables assorties
aux cuisin es
Le décès d’Hubert Schmidt

La disparition de Karl
Leitzgen ; Antonia Leitzgen
Karl Leitzgen présente la politique de marque devient la Pdg de la SALM
à l’occasion de l’ouverture d’U1
Maxi Lin e

Pour développer le chiffre de


ses magasins exclusifs, Cuisines Le groupe SALM se La SALM est le premier
Schmidt entre dans l’ère de la démocratise et lance fabricant français de
communication et s’exporte au C’est le décès d’Hubert une nouvelle marque cuisines à obtenir
Royaume-Uni. Schmidt. plus abordable pour une la certification qualité,
“Etre les meilleurs, respecter La SALM lance sa politique de Une agence commerciale clientèle de jeunes couples : Karl Leitzgen disparaît ISO 9001. Le Groupe
chacun, réussir ensemble” marque “Cuisines Schmidt” à est créée en Scandinavie. “Cuisinella”. Chez Cuisines brutalement ; Sa femme poursuit sa diversification
sont les maitres mots de la Paris et devient le 2e groupe 650 salariés et 77 millions Schmidt, la salle de bains et Antonia reprend la direction, et crée une filiale de
philosophie du Groupe. français. Une nouvelle usine les accessoires voient le jour. épaulée par Jean-Marie
de chiffre d’affaires. meubles en kit, EMK, qui
350 salariés ; moderne voit le jour à Sélestat 700 salariés pour 83 millions Schwab. Schmidt propose un s’adresse à la grande
un chiffre d’affaires et le site de Türkismühle rentre d’euros de chiffre d’affaires. choix sans contrainte (coloris, distribution.
de 44 millions d’euros. dans le giron français. styles, combinaisons multiples). 750 salariés, l’entreprise
600 salariés et 65 millions Le sur-mesure s’industrialise. réalise 123,5 millions
d’euros de chiffre d’affaires. 800 salariés et 94 millions d’euros de chiffre d’affaires.
d’euros de chiffre d’affaires.

12 13
2010 -
Un nouveau Les concepts
prix Janus “Evolution 130”
2001 - 2008 - et “Perfect Fit”
Les caissons In et Out
couleur

2005 - Un e lign e n
italienne et la positioix
des poignées au cho

Les 3 uni vers


de Cuisin ella
Le nouveau concept Les 3 uni vers
de magasins Schmidt de Schmidt
La ligne de meubles sur-mesure La carte d’implantation
Les sites d’U1 et de U2 à Sélestat des centres-conseil Schmidt
ne
Schmidt investit en Chi

De gauche à droite : Caroline, Antonia


Le site de Sélestat s’agrandit. et Anne Leitzgen
Avec une nouvelle chaîne de Schmidt est présent dans La SALM ouvre une usine en Chine La SALM devient Schmidt
montage et de finition de 25 pays. Grâce à sa politique en signant une joint-venture avec Groupe. En reprenant le nom de
profils à la contremarque à La SALM est fière d’afficher de développement durable, la société S.S.K. qui possède déjà son fondateur, le Groupe affirme
Türkismühle, la SALM lance trois certifications (qualité, le Groupe obtient un nouveau un réseau de 1200 magasins de avec fierté sa confiance dans
une ligne de meubles sur- environnement et hygiène), une label éco certification. meubles. Deux nouveaux concepts l’humain. Le consommateur est
mesure et une gamme de première chez les fabricants 1 444 salariés et 332 millions de magasins Schmidt pour au cœur des préoccupations
rangements totalement
Anne Leitzgen prend la présidence de cuisine. Elle met en marche d’euros de chiffre d’affaires. l’Europe : Schmidt Home Stories de l’Entreprise étendue avec
adaptés au profil du son nouveau site de production et Schmidt Placards et meubles l’objectif final d’enthousiasmer
du groupe familial ; elle renforce
consommateur. de Sélestat, U2, totalement sur-mesure. chaque client. Le contrat
le réseau de magasins exclusifs
Schmidt continue son automatisé. Avec 1 400 salariés et Garantie Excellence Schmidt
et veut amorcer un premier
développement à l’export. Le Groupe devient le 6 000 collaborateurs dans le est lancé.
virage : devenir leader européen
1 200 salariés et 200 millions et se transformer en groupe 1er fabricant de cuisines français. monde, 1 500 salariés et
d’euros de chiffre d’affaires. international. 1 420 salariés et 304 millions le Groupe réalise un 7 500 collaborateurs dans le
1 300 salariés et 295 millions d’euros de chiffre d’affaires. chiffre d’affaires de près de monde, 460 millions d’euros
d’euros de chiffre d’affaires. 400 millions d’euros. de chiffre d’affaires dont
14
15% à l’international. 15
Prologue

Hubert Karl Antonia Anne


Schmidt Leitzgen Leitzgen Leitzgen

Site de

I
Türkismühle
dans les années 90 l était une fois un jeune homme plein d’énergie Cette histoire ne s’est bien sûr pas faite toute
et d’ambition qui voulait devenir quelqu’un. seule. Passer d’un modeste atelier de maçonnerie
Orphelin de père à quatre ans, Hubert Schmidt à Türkismühle, en Allemagne, au statut de groupe
décida en grandissant qu’il ne travaillerait pas sur leader industriel au service de l’art de vivre sur-
l’exploitation agricole familiale. Comme il était très mesure, produire à la fois en France, en Allemagne
La fabrique Le site de manuel, il s’orienta vers une formation de maçon- et aussi en Chine à la conquête de ce marché
Dietsch pendant Türkismühle
la guerre 1914-1918 dans les années 30 plâtrier et fit son possible pour bien apprendre gigantesque, tout en développant ses marques et
le métier. en menant de grandes campagnes publicitaires,
1992 - 1er magasin Cuisinella
ne se décrète pas sur un claquement de doigts.
Il a vingt-sept ans, quand il monte sa petite
entreprise de maçonnerie. Travailleur acharné, il “On ne gagne pas contre le marché”, écrivait
ne va pas tarder à passer de la construction de l’économiste Keynes. C’est tout le sens du parcours
maisons à la fabrication de buffets de cuisine, de notre Groupe, qui s’est élaboré en réponse aux
d’abord sur le mode artisanal, avant de s’orienter désirs des consommateurs, de toutes celles et de
1960 - Le site de 2014 - La vue de haut du vers la production industrielle lorsqu’il proposera tous ceux qui ont choisi de vivre dans l’univers
Türkismühle site Schmidt de Lièpvre des éléments de cuisine. Schmidt et celui de Cuisinella.
1992 - La fête alsacienne dans 2007 - La construction
les magasins Cuisines Schmidt d’U2 à Sélestat
Commencée en 1934, la belle aventure s’est
poursuivie, n’a cessé de grandir et de se
métamorphoser. Depuis plus de quatre-vingts
ans, elle a connu son lot de rebondissements, ses
grandes figures, ses paris audacieux, ses coups
durs, ses succès… Elle a fait, comme on dit, un L’ensemble des
collaborateurs à l’occasion
1990 - U1 à Sélestat
sacré chemin ! des 80 ans de Türkismühle

2016 - La maquette L’histoire de Schmidt Groupe, c’est l’une de ces Il était une fois un homme qui voulait construire
d’U3 à Sélestat
épopées que l’on aime parce qu’elle est humaine. l’essentiel, dans ce qui lie les vivants depuis
Pas question pour cette entreprise discrète de laisser toujours : le foyer nourricier, où chacun mange et
les personnalités de ses dirigeants prendre le pas boit pour survivre, bien sûr, mais où s’élaborent,
sur celles des femmes et des hommes qui, par leur s’affinent et se transmettent les cultures du monde.
travail et leurs compétences, ont hissé leur Groupe
au cinquième rang des fabricants européens de Au commencement était le Verbe, certes, mais
La nouvelle usine chinoise
à Ningxi, près de Canton 2015 - Schmidt en Norvège cuisines, au premier sur le territoire français. l’Aliment fut tout aussi primordial.

16 17
1.
Le foyer,
pièce centrale

Cuisine, cuisiner, cuisinier,


cuisiniste, “drôle de cuisine”,
“cuisine des anges”, “la cuisine
politique”, “tout se passe en
cuisine”, “latin de cuisine”,
“se faire cuisiner”…
Autant de tournures, locutions
et autres expressions pour dire
à quel point la “pièce à manger”
a tenu, tient et tiendra une
place centrale dans la vie
des Hommes.
1425 - Kuchenmaistrey Au fil des époques,
dessiné par Peter Wagner
elle n’a cessé d’évoluer.

18 19
Schmidt Groupe le sait et le pratique mieux que personne,
la cuisine sera digitale ou ne sera pas. Le feu

Au XVIIIe siècle,
la cuisine est un lieu de vie
© Erica Guilane-Nachez - Fotolia

N
os lointains ancêtres de la Préhistoire ont maîtresse de maison paraît parfois pour donner
fait plusieurs grands pas pour l’humanité ses ordres. La cuisine s’éloigne. Ce n’est bien sûr
en arpentant notre planète, au premier rang pas le cas pour toutes les couches de la société : les
desquels s’inscrit la domestication du feu. D’abord plus pauvres ne disposent toujours que d’une pièce
utilisé pour se réchauffer et tenir les animaux pour vivre. Mais le mouvement est en marche : la
prédateurs en respect, le feu couvera longtemps cuisine fait son nid et va conquérir petit à petit ses
avant d’être mis à profit pour cuire la nourriture. lettres de noblesse.
Le génie des cavernes qui, le premier eut l’idée de Longtemps, dans les grandes maisons, la distance
manger chaud et de convaincre ses semblables entre le lieu de préparation du repas et celui où il était
de l’imiter n’a pas laissé son nom à la postérité, servi était si grande, que les convives s’inquiétaient
mais notre espèce lui doit une fière chandelle. Non avant tout de voir les plats leur parvenir chauds !
seulement ce mode de consommation a contribué À la fin de la Renaissance, l’invention du chauffe-
à développer le goût, mais il a d’abord permis la plat remédia à cet inconvénient. Mais dans de
survie de l’humanité en tuant des parasites et en nombreux pays, les cuisines sont toujours très mal
assainissant la nourriture. ventilées et sombres, notamment en Angleterre
Ce tribut rendu, sautons allègrement par-dessus du fait d’un impôt prohibitif sur le nombre de
les millénaires. Les Romains sont les premiers fenêtres...
au monde à séparer la cuisine (culina en latin) D’autres innovations gagnent les cuisines. Des
du reste de la maison. Chez les “autres” (que les hautes flammes de l’imposante cheminée à rôtir, le
Romains désignaient sous le nom de “barbares”) le feu se fait tout petit dans les premières cuisinières.
conduit de cheminée étant parfaitement inconnu, Ces foyers en fonte sont d’abord produits par
les habitants s’entassaient dans une pièce unique, des artisans, puis, après la Révolution industrielle,
haute de plafond, construite de plain-pied et percée par les fabriques. Le bois est supplanté par le
d’un trou d’où s’échappait une partie de la fumée charbon, puis arrive le gaz qui permet d’assagir
produite par le foyer, le reste noyant la pièce et ses définitivement les flammes. Suivront ce qui nous
occupants. Ce mode rudimentaire de construction est aujourd’hui parfaitement familier : la
s’est poursuivi jusqu’au Moyen-Age dans la plaque électrique, le four à micro-ondes,
ma jeure partie du monde occidental. Progressons l’induction et la cohorte des mille et un
un peu plus dans le temps. La pièce ouverte et perfectionnements apportés par
unique où se trouve le foyer est peu à peu fermée, les nouvelles technologies de la fin
isolée, elle devient un domaine lointain, où l’on ne du XXe siècle et parfaitement maîtrisés
s’aventure guère. Dans les demeures bourgeoises, par Schmidt Groupe. La cuisine sera digitale
Illustration elle est le royaume des domestiques, où la ou ne sera pas !
Sabine Charrier

20 21
La révolution culinaire est en marche. L’office, lieu fermé

M
ais n’allons pas si vite... Pendant des siècles,
la cuisine est restée un lieu caché, une pièce
à part. Dans les petits appartements, on y
prend ses repas, mais dès que l’on s’embourgeoise,
la salle à manger fait son apparition. L’image
de la mère de famille apportant de la cuisine la
soupière fumante sur la table dressée est un grand
classique.
Qui dit pièce à part pourrait penser meubles
spécifiques, n’est-ce pas ?... Nous en sommes
encore loin ! Dans les maisons bourgeoises, la
cuisine se double, quand elle ne se triple pas
en arrière-cuisine, garde-manger et réserve à
charbon. Les meubles sont ramenés à leur plus Une cuisinière début 1900
© Adobe Stock.
simple expression : coffres en bois, étagères
confinées à l’abri de l’air et de la lumière… Seule Des armoires spéciales destinées à conserver
la table résiste pour tenir lieu de ce que l’on les aliments firent donc leur apparition dans
n’appelle pas encore un plan de travail. Quant à la cuisine. Il suffisait de se procurer des pains
la vaisselle, elle est rangée dans un vaisselier qui de glace, vendus sur le marché, et stocker des
trône parfois au salon-salle à manger. Et l’évier ? produits frais devenait un jeu d’enfant. La boite de
Relégué dans une pièce située encore plus au fond conserve, inventée dans la foulée, rendit les choses
de la maison, une buanderie, il ne deviendra visible encore plus faciles. La révolution culinaire était en
qu’avec l’arrivée de l’eau courante. La plupart des marche.
intérieurs, à l’époque, se contentent d’un bac, voire Le fourneau, l’armoire à glace, ne sont bientôt plus
d’une simple bassine. de luxueuses exceptions, mais des objets courants.
Tou t va c h a n g er ave c l ’a p p a r i t i o n de l a D’autant plus que quelques années plus tôt, un
standardisation et du confort à la portée de tous. Anglais avait eu la brillante idée de fabriquer
Mais la cuisine n’en reste pas moins un lieu clos. des meubles de cuisine en série : plus besoin de
Le premier meuble véritablement voué à la “pièce faire des plans uniques, il suffisait de vendre les
à manger” sera une glacière, avant l’invention du mêmes coffres, chaises ou tables au plus grand
réfrigérateur. En 1844, un chargement “glacé” venu nombre. Au début, les ateliers fabriquaient tout
des États-Unis avait fait grand bruit en Angleterre. à la main, il suffisait de produire les pièces et de
Puisque le froid pouvait voyager, grâce à la rapidité les assembler. Puis les premières machines-outils
relative des nouveaux moyens de transport, il apparurent et avec elles, l’ère de la standardisation.
Illustration pouvait faire son entrée dans la vie de tous les jours. Le buffet pouvait faire son entrée.
Sabine Charrier

22 23
Le buffet de cuisine
Le buffet Nicole

À
la Renaissance, la vaisselle raffinée et
l’argenterie ont pour écrin le “dressoir”. Épris
de grâce et de fonctionnalité, le XVIIIe siècle
boude le buffet classique et opte pour le meuble à
chaque usage, dressoir et crédences. Mais sous le
règne de Napoléon III, le buffet s’impose en force,
façonné en série par les ébénistes de l’Art nouveau, Le buffet prend sa place
dans les salons bourgeois
qui conçoivent des ensembles de mobilier adaptés - ©Adobe Stock.
à la spécificité de chaque pièce de la maison.
Le buffet varie, au gré des modes et des époques. du pavillon de banlieue, de l’appartement
entièrement équipé. La réclame, puis la publicité
Il s’agit d’un coffre avec deux portes, surmonté s’emparent de cet univers.
d’un “panneau” en hauteur, un espace plat où l’on
peut mettre ce que l’on veut. Au-dessus, est posé Des slogans fusent, imprègnent les imaginaires :
un autre coffre agrémenté de portes, souvent “Un meuble signé Lévitan est garanti pour
vitrées. Des cartes postales souvenirs se glissent longtemps”. A Paris, le Bazar de l’Hôtel de Ville
sur les vitres, un coquillage et des bibelots peuvent vend des “rêves de ménagères”, les grandes
se nicher dans l’espace ouvert, mais on peut aussi enseignes se lancent dans le meuble de cuisine,
y poser des assiettes, un napperon, au gré de son c’est le temps des arts ménagers.
inspiration... Ne pas oublier les deux tiroirs, pour
les serviettes de table et les couverts. A la fois
esthétique et fonctionnel, ce meuble a sa place
toute désignée dans la salle à manger. Il y restera
longtemps…

Puis survient la tornade de la vie moderne, du


progrès… Les fameuses cuisines intégrées des
Trente Glorieuses, sur pied ou fixées au mur,
signent la fin de l’époque du buffet. Nous sommes
encore nombreux à garder en mémoire l’image
de ce mobilier de cuisine en formica jaune, bleu
ou vert, et le bruit caractéristique de son fermoir Le buffet
Brigitte 140 cm
Illustration métallique. C’est l’avènement de la standardisation,
Sabine Charrier

24 25
Pourtant, une invention va chasser le buffet
de la salle à manger et le rendre obsolète :
la télévision, ce nouveau grillon du foyer.
La cuisine ouverte
© Adobe Stock

L
es décennies s’envolent. Mais certaines Cette tendance se répand rapidement dans
habitudes demeurent et même, pourrait-on l’ensemble des pays occidentaux. Avec toutefois
dire, s’incrustent : la cuisine devient la pièce certaines particularités : ainsi, les Italiens ne
de la maison où l’on se retrouve, non seulement pour disposent pas d’un égouttoir classique à côté
préparer les repas, mais pour discuter, reprendre de l’évier, mais d’un meuble-égouttoir installé
un café, échanger, humer, goûter... On y écoute au-dessus. C’est un détail, mais en Italie tous les
aussi la radio, la miniaturisation ayant rendu les fabricants le proposent. Voilà qui nous amène aux
appareils, les fameux transistors, beaucoup plus attentes du client contemporain : du sur-mesure
mobiles. Mais déjà, une nouvelle concurrence oui, de la similitude, non. C’est précisément l’un
menace : la télévision commence à se répandre et des credo de Schmidt Groupe.
quoi de plus rageant que de rater son programme
préféré parce que l’heure du dîner a sonné et avec
elle, l’immuable appel de la maîtresse de maison :
“à table !”.

La civilisation de l’image est née


aux États-Unis. Pragmatiques,
les Américains ont tranché : si
la télévision ne rentre pas dans
la cuisine, la cuisine ira à elle.
Il suffit d’abattre les cloisons !
Petit à petit l’idée d’une cuisine
1960 - Le ouverte se profile, séduit et ne 1984 - Prima
catalogue
Schmidt Kuchen tarde pas à s’imposer. 1976 - Classic

Le bar s’installera dans la foulée. Puis viendra la


cuisine intégrée, plus pratique, qui accueille mieux
les nouveaux appareils : lave-vaisselle, micro-
ondes, congélateur…

De l’uniformité naquit l’ennui, dit-on.


Le modèle En ce cas, l’aventure de Schmidt Groupe et celle de ses hommes
Lindal
et de ses femmes est tout sauf ennuyeuse. Suivez le guide.
26 27
2.
De la série à la
contremarque

Sortir de la petite gare, aller


jusqu’au bout de la rue, prendre
à gauche et continuer tout droit.
Quelques minutes de marche
et le visiteur voit des bâtiments
industriels se dresser sur sa
droite, ainsi qu’un magasin
“Schmidt Küchen” tout neuf.
Entrer dans la cour, longer la
grande fresque qui décore la
façade… Caroline Leitzgen,
petite-fille du fondateur,
responsable marketing de
Schmidt en Allemagne et
directrice générale déléguée
du Groupe, sourit :
Le site de - Vous voici exactement
Türkismühle
là où tout a commencé !

28 29
Türkismühle, LA FAMILLE SCHMIDT
berceau de l’entreprise

C F
’est une petite ville de la Sarre, très Les parents du marié, Ludwig et Maria Schmidt, ils de Ludwig et Maria Schmidt, Hubert (1907- La deuxième, Antonia, épouse Karl Leitzgen (1936-
proche de la France, un de ces bourgs vite étaient de petits agriculteurs. Mais le père est 1990) est né le 3 août à Schwarzenbach ; 1995), futur Pdg de Schmidt, en 1967.
traversés. En voyant ses maisons coquettes, mort trop jeune, laissant sa femme gérer sa famille Fille de Michel et Katarina Kaufmann, Antonia
on se dit qu’il doit faire bon y vivre, les habitants nombreuse et son exploitation agricole comme (1911-2003) est née le 13 février dans le même
vous saluent courtoisement. En 1934, ce devait être elle le pouvait. village. Lui est orphelin, issu d’une fratrie de sept
pareil, en plus rural peut-être. enfants, elle est fille de garde-forestier d’une
La modestie des Schmidt a conduit chacun à se famille de huit enfants.
battre pour gagner honorablement sa vie.

Courageux et très manuel, Hubert s’est formé à la


maçonnerie. Il a le sens et le goût de l’ouvrage, il Le jour du mariage
d’Antonia
décide de se lancer, de devenir son propre patron. et Karl Leitzgen
Antonia, sa femme, fille de fonctionnaire, s’oc-
cupera de l’administratif, tandis qu’il vendra ses
talents de maçon-plâtrier. La réussite ne se fait Le couple aura deux filles, Caroline (née le
pas attendre, Hubert est un vendeur convivial et 14 mars 1972) et Anne (née le 18 septembre 1973).
un excellent technicien. Bientôt, il ne se contentera Caroline et Anne ont pris la suite de leur mère et
Le site de plus de construire des demeures. poursuivent l’œuvre de leur père, Karl, et de leur
Türkismühle
dans les années 30 grand père, Hubert.
La construction Antonia et Hubert
d’une maison Schmidt
© brizmaker - Fotolia

Cette année-là, un jeune couple, qui a convolé en


justes noces le 2 janvier – malgré les réticences Ils auront trois filles : Adelheid (1934-2013), Antonia
de la famille de la jeune mariée qui voit d’un assez (née le 1er novembre 1936) et Hilde (née en 1939).
mauvais œil ce gendre sans emploi stable – vient
s’y installer. Il se prénomme Hubert, elle s’appelle
Antonia ; il a vingt-sept ans, elle en a tout juste
vingt-trois.

Hubert et Antonia Schmidt viennent tous les deux du


même village, Schwarzenbach, situé à moins de Caroline et
Anne Leitzgen
dix kilomètres de Türkismühle.

30 31
La maison Türkismühle dans les années 50

À
q u a tre - v i n g t s a n s , En Allemagne, c’est sa femme, Antonia, qui fait Puis, alors que tout commençait à prendre forme,
Antonia Leitzgen, née tourner la boutique : c’est la catastrophe : deux incendies ravagent
Schmidt, n’a rien perdu - Mais ma mère avait dû subir une lourde opération, coup sur coup le hall de fabrication, les bureaux
de son dynamisme et de son l’ablation d’un rein. Mon oncle et une gouvernante et le dépôt. Plusieurs années de labeur réduites à
autorité. s’occupèrent alors de nous et de l’entreprise. néant :
Rendu à la vie civile, Hubert Schmidt est face à - Pour mes parents, il s’agissait d’un acte criminel ; mon
Coquette, toujours passionnée de nouveaux défis. Après cinq La maison Dietsch,
père avait aperçu une silhouette rôder autour des
Antonia de voitures de sport, débordant ans de guerre, le pays entier rue Clemenceau bâtiments le soir du second feu. Mais nul n’a jamais su
Leitzgen à Lièpvre
d’amour pour ses petites-filles, est à refaire, les besoins sont de qui il s’agissait… Criminel ou pas, d’autres auraient
elle vit dans sa maison de Lièpvre. Une belle immenses. pu baisser les bras. Hubert Schmidt se remet sans
construction au toit à la Mansart, aux frontons tarder au travail, faisant siens les mots de l’écrivain
triangulaires caractéristiques de l’architecture du Reconnu bon artisan, il a l’idée Rudyard Kipling, dans son célèbre poème :
1952 - August Schmidt, le
XVIIIe. Antonia Leitzgen se souvient du travail et de de proposer des maisons clés directeur d’atelier et un ouvrier “Tu seras un homme mon fils : si tu peux voir
la réussite de son père Hubert. en main : sa proposition trouve détruit l’ouvrage de ta vie. Et sans un mot te mettre
preneurs sur-le-champ. Il ne Il ne lui faut guère de temps pour saisir l’intérêt à rebâtir…”
Elle est la mémoire de la famille, elle a grandi en tarde pas à développer son de cette diversification : la maîtrise d’œuvre est
même temps que l’entreprise. Dans un sourire, elle affaire et à embaucher des dizaines d’ouvriers. bien moins lourde que lorsqu’il s’agit de bâtir Suivent deux années d’incertitude, avant que la
explique : une maison, elle demande moins de démarches machine ne reparte et se développe rapidement.
- Les affaires étaient florissantes : quand mon père a On lui confie la réalisation d’immeubles, de administratives et le marché est considérable : les Beaucoup d’événements vont alors se passer de
acheté sa première voiture, ma grand-mère Maria bâtiments administratifs. foyers allemands sont à rééquiper sur une vaste l’autre côté de la frontière.
a eu presque honte de voir son fils au volant de échelle.
l’unique automobile de Türkismühle… Hubert Schmidt passe d’un chantier à l’autre : il a su - Dix buffets, puis vingt, cinquante et ainsi de suite…
s’entourer de professionnels qualifiés, carreleurs, Il a fabriqué les premiers pour notre maison, faisant
Vient la guerre. Hubert Schmidt, appelé comme électriciens, menuisiers, il maîtrise la construction lui-même les plans. C’est ainsi que petit à petit, il a
tous les hommes de sa génération, rejoint la de A à Z. réduit son activité de constructeur pour se tourner
Kriegsmarine (marine de guerre). Quatre ans sous vers les buffets de cuisine… Et ce fut tout de suite un
les drapeaux, avec, la dernière année, un poste de Un jour, un de ses clients lui fait une suggestion : succès, se souvient sa fille Antonia.
chauffeur d’un amiral à Paris. - Puisque vous avez d’excellents artisans, pourquoi
ne vous lanceriez-vous pas dans la fabrication de En 1946, l’activité s’industrialise, un premier hall de
À la Libération de Paris, Hubert est prisonnier des meubles de cuisines ? Le buffet, ça marche bien, fabrication sort de terre, un second sera bâti en
Anglais. vous savez… 1950. Hubert Schmidt devient une figure connue, un
industriel en vue, conseiller municipal de surcroit.
Le buffet “Lilli”

32 33
LES “DINOSAURES” L’appel de la France
Le premier logo
Hubert Schmidt

R L
éunis autour d’une grande table ronde e marché français est à portée de main, à A compter du 6 juillet 1959, une frontière sépare
à Türkismühle, ils sont dix. En souriant, quelques kilomètres à peine. Lui aussi voudrait donc l’entreprise du marché français.
Caroline Leitzgen les surnomme gentiment des buffets de cuisine. - Il fallait faire des tas de papiers pour le
les “dinosaures”. Il y a là Gernot Klee, entré comme dédouanement, c’était long, compliqué et cher, se
apprenti en 1951, les trois frères Stephan – Hans- Portés par la croissance économique, les foyers souvient Anita Deßbesell.
Jürgen, Dieter et Horst – 134 ans de présence cumulés hexagonaux se prennent à rêver d’installations
dans l’entreprise, Ulrike Hares, Elfi Molter, Anita modernes, avec ces fameux buffets, si pratiques. Las de ces tracasseries, Hubert Schmidt décide de
Deßbesell, la comptable qui parle avec émotion du sauter le pas. En implantant une usine de l’autre
1950 - Les employées de
“grand-père”, Jürgen Fries qui a construit un mirador Türkismühle se retrouvent Une aubaine pour Schmidt Küchen : son statut côté de la frontière, sur le territoire français. Mais
de chasse pour Herr Schmidt, Eberhard Theis, et au réfectoire d’entreprise sarroise l’exonère des où se poser ? A Bitche ? A Metz ? Ni l’une ni l’autre
Hubertus Kirchen, le plus bavard, ce qui est normal : En aparté, Gernot Klee confie les histoires des droits de douane, des de ces villes. Le choix se portera sur l’usine Dietsch
il était le VRP exclusif de Cuisines Schmidt. débuts à ses voisins, pendant qu’Hubertus se taxes excessives, du poids à Lièpvre.
souvient des camions qu’il fallait charger avant de des formalités de dédoua-
livrer… nement. Hubert Schmidt
commence à livrer l’Est,
Les premiers buffets ont été présentés à la foire puis le Nord de la France,
de St Wendel, dans la Sarre. C’était en 1948. avec ses camions
- Quant à moi, je suis arrivé à estam-pillés “Cuisines
Lièpvre en janvier 1959 pour Schmidt – Buffets de
remplacer le commercial, qui cuisine” reconnaissables
partait à la retraite. J’ai réalisé de loin.
ma première vente le 6 juillet
1959, un buffet Heidi. L’ayant
Heidi, le
fameux
Oui, le succès était là, mais
A droite, Hubert Schmidt r e tr ou v é qu e l qu es an n é es
buffet c’était compter sans la politique. En 1959, la
fait visiter son atelier Sarre décide par référendum son rattachement
plus tard, je l’ai racheté et je Hubertus Kirchen
l’ai offert à Madame Leitzgen. en compagnie définitif à la République Fédérale Allemande. La
Tous évoquent avec passion cette entreprise qu’ils Aujourd’hui, il a rejoint d’autres
d’Antonia Schmidt principale industrie, l’exploitation minière, a pesé
ont vu se développer et évoluer, se souviennent de anciens buffets retrouvés ça et là, exposés au Studio lourd dans les urnes : les mineurs sont convaincus
la forte personnalité d’Hubert Schmidt, “Herr de Sainte-Croix-aux-Mines : c’est devenu une sorte qu’ils seront gagnants en devenant Allemands...
Schmidt”, ou “der Chef”. de relique, explique Hubertus Kirchen, un cousin Mais ils perdront leur pari.
d’Antonia Leitzgen.
1863 -
Le canal de
l’usine Dietsch

34 35
Le 51 à Lièpvre
Le plan de
l’économat

L
e sous-gouvernement de Gilbert Grandval - On a mis trois mois pour tout nettoyer, c’était d’une - Hubert Schmidt m’avait dit : je veux que vous
(dirigeant de la Sarre) nous a donné des saleté repoussante ! Les entrepreneurs de la vallée preniez en charge la vente des buffets en France.
cauchemars, se souvient Antonia Leitzgen. ne regardaient pas notre arrivée d’un bon œil, se C’était en 1961.
1836 - La fabrique Dietsch
souvient Antonia Leitzgen, mais ils ont vite compris
Ce choix de Lièpvre revient en fait à un chauffeur que loin d’être des concurrents, nous allions leur Il va également s’occuper
de l’usine Schmidt. Il avait entendu parler d’une amener du travail et des clients. du stand Schmidt au
ancienne filature à vendre, une propriété de la Salon du Meuble de Le prieuré de Lièpvre
famille Dietsch, avec six mille mètres carrés de Il faut convaincre certains collaborateurs de venir Paris, Porte de Versailles, Le prieuré de Lièpvre dessiné en 1549
surface, mais dans un état déplorable. Il s’agissait tenter l’aventure en Alsace. en compagnie d’Hubert par le juge des Mines Michel Bischler
d’une ancienne poste aux chevaux, reconvertie en Schmidt et des trois autres et a été construit vers 762 - 774 par un
1816 en manufacture textile. Il va falloir faire place En 1959, quatre zones sont déjà couvertes : deux VRP. certain Fulrade, proche conseiller de
nette, démonter les vieilles machines, remettre le dans la région Est (Lorraine, Champagne-Ardennes Pépin Le Bref, sur le site actuel de Schmidt
site en ordre et enfin stocker les premiers buffets. et Alsace, Franche-Comté), auxquelles s’a joutent Groupe. Composé d’une église et de
la région Nord et la région lyonnaise. Hubertus bâtiments conventionnels, le prieuré a
Le 25 juin 1959, une vingtaine d’ouvriers sarrois Kirchen est le seul à disposer d’un statut de VRP volontairement été bâti dans le Val de
arrivent sur le site. Ils vont former ceux qui (Vendeur Représentant Placier) exclusif, fonction Lièpvre, une vallée vosgienne ouverte sur
deviendront les employés de “Schmidt France”, la qu’il gardera toute sa carrière. 1979 - Salon des arts la plaine d’Alsace à la hauteur de Sélestat.
future Société Alsacienne de Meubles (SALM). ménagers à Paris Desservie aujourd’hui par la route
Le stand au salon
des arts ménagers
nationale 59, la vallée constitue un point
de passage important entre les Vosges et
L’événement, rendez-vous sans égal de l’univers du l’Alsace.
meuble, a lieu chaque année fin janvier pendant
dix jours. C’est une véritable institution.

Les VRP de Schmidt y vendent leurs modèles aux


marchands de meubles, aux menuisiers, aux
chaînes de grands magasins en ameublement.

Ils ont pris soin de bien préparer leur venue en


envoyant une lettre aux “clients” pour les informer
de leur présence au Salon, et les convier à venir
1885 - La vue générale de la fabrique
les retrouver sur leur stand où six à huit buffets
Dietsch, avant les cuisines Schmidt sont présentés.

36 37
HUBERT SCHMIDT,
UN PATRON CHASSEUR
Le buffet Le buffet Les buffets Le buffet Le buffet Le buffet
Heidi Carmen Herta et Marta Sonja Senta Astrid

T
Pour passer commande à l’usine, rien de plus Il chargeait le camion et partait jusqu’au vendredi. ous les matins, Monsieur Schmidt allait Il posera les bases de sa
simple : il suffit de décrocher le téléphone et de Puis d’autres chauffeurs ont rejoint la maison. à la chasse dès cinq heures. Il rentrait à philosophie d’entreprise, toujours
demander à l’opératrice, les télécommunications Au retour, les véhicules étaient contrôlés, lavés, huit heures, passait son costume de ville, en œuvre au sein de la société : 1967 - Hubert
Schmidt avec
n’étant pas encore automatisées : “le 51 à Lièpvre...” réparés, repeints, prêts à repartir, se souvient arrivait à l’usine à huit heures trente et regardait avancer avec les autres. des clients.
François Dumoulin, responsable de l’entretien du immédiatement le courrier, tout en contrôlant les
Sitôt les ordres notés, les camions sont chargés parc automobile de Schmidt Groupe. arrivées de son personnel. C’était son premier Antonia Leitzgen évoque fièrement la personnalité
et prennent la route. Chaque tournée doit être geste, se souvient Anita Deßbesell, comptable, de son père :
rentabilisée. L’entreprise ne possède alors que Le succès commercial est là, les salons se entrée dans l’entreprise en 1963. - Il aimait rire, faire la fête, mais il savait se tenir. Il
trois camions qui desservent principalement le multiplient : Meuropan à Lyon, Foire de Lille... était très ponctuel et toujours respecté. Il adorait la
Nord, l’Ile de France et le grand Est. Les modèles Heidi, Carmen, Herta, Marta, Sonja, Hubert Schmidt chasse, il lui aurait donné sa vie, mais il n’a jamais
et son trophée
Senta, Astrid font ainsi des milliers de kilomètres et de chasse négligé une seconde son entreprise.
Pour les autres régions, Cuisines Schmidt fait appel entrent dans des milliers de foyers… De jolis buffets,
à des transporteurs. imaginés par Hubert Schmidt et son équipe. Elle songe à sa mère Antonia, en a joutant :
- Robert Zobrist a été le premier chauffeur de - Savez-vous comment on appelle les femmes de
Cuisines Schmidt. Il y a fait toute sa carrière. Au même moment, en Allemagne, les premiers chasseurs ? Des “veuves vertes”, car leurs époux sont
éléments de cuisine sont présentés avec les souvent absents. Mais ma mère
buffets sur les foires de Cologne, en Bavière ou à savait que c’était la passion de
Düsseldorf. son mari, passion qui n’a jamais,
au grand jamais, lésé sa famille.
E l l e ai m ai t l ’ ac c om p ag n er
lorsqu’elle le pouvait. Mon père
Deux passions, deux univers : la chasse et a transmis cette passion à mes
l’entreprise. Tous ceux qui ont connu Hubert deux soeurs, Adelheid et Hilde.
Schmidt gardent le souvenir d’un homme droit, Cela ne m’a jamais intéressée.
1978 - Hubert
d’allure sévère mais profondément humain. Schmidt et ses
Hubert Schmidt gère ses affaires petites filles,
Caroline et Anne.
Aux beaux jours, il enfourchait sa moto pour depuis l’Allemagne, il se rend à
aller en forêt. S’il pleuvait, ventait ou neigeait, Lièpvre chaque semaine ; un directeur allemand,
le vieux 4x4 était de sortie. Conscient de ses Monsieur Radloff, pilote la filiale française.
responsabilités, Cuisines Schmidt étant l’un des - Mon père envisageait toujours le devenir de
premiers employeurs de la région, Hubert Schmidt l’entreprise à long terme. Ce n’était pas un homme
1970 - Robert
Zobrist devant le s’impliquera dans la vie locale. de coups, mais de vision. Lui aussi savait donner du
camion stand des temps au temps… Il s’est retiré en 1975.
Cuisines Schmidt La brochure
Hubert Schmidt
Schmidt Küchen

38 39
Un certain Karl Leitzgen

marchands de meubles, de tapis et rideaux, mais Karl Leitzgen part en France. Antonia préfère
également viticulteurs, venus commander des attendre la fin des travaux de leur appartement,
buffets de cuisine. Ce fut le coup de foudre. situé au premier étage de l’usine de Lièpvre, avant
de le rejoindre. Elle reste un an de plus chez ses
Celui que l’on surnomme “Charly” paraît bien parents à Türkismühle.
éloigné du monde du meuble de cuisine. Il est dans - J’allais à Lièpvre une fois par mois, se souvient-
le pétrole, ingénieur à la Standard Oil, promis à un elle.
bel avenir, il est même question qu’il soit nommé à
28 janvier 1967 - Photo de famille du mariage New-York. Mais Antonia n’a pas envie d’Amérique et
d’Antonia Schmidt avec Karl Leitzgen
Hubert Schmidt propose à son gendre de prendre L’ingénieur Karl Leitzgen fourmille d’idées.

A
ntonia Schmidt se marie le 28 janvier 1967. la direction de Lièpvre, à la Il prend la mesure de son poste, il est officiellement
Karl
Elle est la dernière des trois sœurs à “sauter place de Walter Thiermann, le Leitzgen l e responsabl e technique, mais il apprend
le pas”. Elle travaille depuis 1958 au sein de mari d’Adelheid, qui gérait les vite, mesure l’évolution du marché, s’initie aux
l’entreprise familiale, ses sœurs, Adelheid et Hilde deux sites et ne souhaitait plus techniques les plus avancées du marketing et de
ont épousé deux frères : tous sont impliqués dans se partager. la gestion.
l’affaire. Après des études à l’école de commerce - Je ne parlais pratiquement
de St Wendel, puis à celle de Bad Pyrmont en pas le français à l’époque, se Sa mission, sous la tutelle de la maison-mère, est de
Westphalie, Antonia effectue un an de stage à souviendra Karl Leitzgen dans Une des soirées organisées s’assurer de la production régulière des meubles,
la Volksbank de St Wendel avant de faire ses une interview à la presse locale par Antonia Leitzgen
de la bonne gestion des matériaux, de l’apport
premières armes dans l’entreprise : administration en 1980. continu des fournisseurs et de l’approvisionnement
des ventes, comptabilité, ressources humaines. En 1968, elle s’y installe définitivement. Elle des clients. Personne ne lui demande d’imaginer le
Mais elle aime plus que tout représenter Schmidt Türkismühle emploie trois cent cinquante person- apprend le français, s’occupe des relations futur, ni de tout révolutionner. Pourtant, son heure
Küchen dans les Salons et nes ; en France, ils ne sont que cent ; la maison sociales et des relations publiques. L’usine emploie se prépare…
autres évènements, ce qu’elle mère reste en Allemagne. Mais cela va changer alors une centaine de salariés, dont la majorité
réussit à la perfection. sous l’impulsion du nouveau Pdg de Lièpvre. habitent dans la vallée. Cuisines Schmidt met en
place un service de bus pour le transport de ses
1967. Antonia devient Madame Pour l’heure, en 1967, Adelheid et son mari Walter collaborateurs.
Karl et Karl Leitzgen. Les jeunes gens Thiermann dirigent désormais Türkismühle sous
Antonia
Letzgen, se sont rencontrés à l’entreprise le regard du patriarche Hubert, Hilde et son mari Et les produits, ces fameux buffets ? Ils sont
découpent s’occupent de Sindorf, une société de vente en plaqués en frêne, en noyer, en chêne. Mais dès
le gâteau de Türkismühle, alors que Karl
gros et au détail de meubles près de Cologne. 1968, les buffets en mélaminé font leur apparition, Karl Leitzgen explique la
des mariés accompagnait ses parents, des découpe des panneaux,
sans oublier Brigitte et le fameux Formica jaune ou sous l’œil attentif d’Hubert
Schmidt et de Monsieur
bleu. Lirot, conseiller municipal

40 41
L’ARRÊT DU BUFFET Changer ou mourir

Le permis de
construire et le

L
’origine du buffet se perd dans la nuit des Ce n’est que dans les années 70 que les consom- plan déposés
le 9 septembre
temps, mais le concept a perduré : deux mateurs français s’y intéresseront. 1969 par Hubert
Schmidt et
coffres empilés l’un sur l’autre, des portes acceptés par la
frontales, un espace ouvert parfois… Le marché européen commence alors à évoluer : Mairie 10 jours
plus tard
les ventes de buffets traditionnels baissent au

L
Les modèles ne sont pas souvent changés. S’ils profit des flamboyantes et fonctionnelles cuisines es années 70 marquent un véritable tournant Karl tranche dans le vif
se vendent bien, l’espace de rangement du équipées. en matière de consommation. Le buffet est et décide en 1975, au
meuble est tout juste affiné, par l’a jout d’une dépassé, considéré comme vieillot. moment où Hubert Schmidt
machine à découper le pain (en Allemagne) transmet l’entreprise à ses
ou d’un “coupe tout” (en France). La grande distribution commence à s’implanter à filles, de ne plus être une
l’orée des villes. Les cuisinistes, qui vendent des simple filiale de la firme
En 1959, alors que les buffets traditionnels meubles par éléments, se multiplient. Ils proposent sarroise, mais d’élaborer, en
connaissent encore la faveur des acheteurs quatre à cinq marques différentes, dans des France, sa propre stratégie
français, les premiers éléments de cuisine intégrés espaces qui permettent d’exposer les différents industrielle.
font leur apparition sur les stands des Salons en modèles de chaque fabricant. Ils s’imposent dans
Allemagne. Et Schmidt Küchen en fabrique de plus la vente des cuisines. Les modèles se diversifient Lièpvre est désormais libre 1972 - Le chauffeur André
en plus à Türkismühle. et exigent de plus en plus de place et de stocks. de voler de ses propres Entzmann pose pour les trois
millionièmes kilomètres du
ailes. camion Cuisines Schmidt
- Nous ne sommes qu’une entreprise familiale qui
fabrique un produit peu élaboré, sans politique Karl Leitzgen fait réaliser un sondage pour tester
définie, sans structures claires. Nous ne sommes la marque Cuisines Schmidt. Le résultat est
que la filiale d’une entreprise sarroise, déclare alors encourageant : ce nom, de consonance allemande,
Karl Leitzgen. Nous avons trois camions vétustes que symbolise la technique, le savoir-faire et la qualité.
nous réparons à tour de bras, de vieilles machines
héritées de Türkismühle. Si Fort bien. Encore faut-il exister…
nous ne changeons pas, nous
mourrons… Or, à l’époque, Cuisines Schmidt n’est qu’un produit
vendu par les cuisinistes, les menuisiers et la
La situation se tend en grande distribution. C’est un nom, certes, mais il
All ema gne, où l’entreprise est perdu dans la masse des références offertes au
Prestige 150 - équipé d’un bar avec lumière, miroir, thermomètre, connaît de graves difficultés. choix du consommateur.
Les premières cuisines climamomètre, huche à pain, ramasse-couverts blanc,
en L de Schmidt Küchen support-poivrier et boites à épices dans la niche. La façade
et le corps sont en mélaminés et le plan de travail lamifié L’atelier de production
en catalogue à Türkismühle

42 43
ÊTRE LES MEILLEURS,
RESPECTER CHACUN,
RÉUSSIR ENSEMBLE

1979 - Pour fêter


1975 - Le premier ses 20 ans,
catalogue tout Cuisines Schmidt
en couleurs qui se met en

C
présente les bleu-blanc-rouge
gammes standard, es quelques mots ont été écrits en 1986 par Ces valeurs sont toujours portées par ses filles,
classic et prestige.
Karl Leitzgen et les cadres de l’entreprise. Anne et Caroline, et par l’ensemble des femmes et
des hommes de Schmidt Groupe.
Un cahier des charges simple, mais efficace, va - À partir de là, le rôle des Ils sont l’essence de sa philosophie d’entreprise.
présider à la naissance de la marque : il faut être commerciaux va évoluer. Il L’homme, qui était un battant dans l’âme, n’était Patrice Casenave, la jeune
présent partout, disposer d’un grand réseau. Lieux faut être à la fois conseiller et jamais aussi fier que lorsqu’il l’emportait au tennis, directrice des Ressources
de vente exclusifs, les magasins doivent se situer accompagnateur du revendeur sa passion, sur un adversaire plus jeune. Humaines, entrée en 2013, n’a
à une heure de distance au maximum des grands exclusif pour l’aider à développer rien oublié de son premier
centres urbains et offrir le même design à l’intérieur son chiffre d’affaires, explique contact, ni de son étonnement :
comme à l’extérieur. Un premier catalogue de huit Hubertus Kirchen. - Quand j’ai rencontré Anne
pages en quadrichromie est imprimé. Il présente Leitzgen pour le poste, j’ai cru
trois modèles : Classic, Prestige et Standard, que c’était un rêve. C’était trop
1977 - Le buffet Anne 150 Patrice
disponibles en dix coloris. Soixante mille buffets beau pour être vrai, cette notion Casenave
sortent de l’usine cette même année. d’entreprise libérée…

L’héritage de Karl Leitzgen est bien vivant.

1986 - Karl Leitzgen récompense un champion.

Mais en matière de management, son credo était


humaniste : à ses yeux, les hommes constituaient
le meilleur investissement de l’entreprise, sa valeur
réelle.
1988 - L’équipe de football composée de Karl Leitzgen
(en bleu au 2e rang) et des salariés de Cuisines Schmidt

1978 - vue de
haut du site
Schmidt de
Lièpvre

44 45
Visite de l’usine Schmidt à Lièpvre lors de son inauguration en 1976

Les catalogues de
buffets et de gammes
par éléments
Cuisines Schmidt

K
arl Leitzgen poursuit les changements. La En 1978, le Pdg comprend surtout qu’il ne peut plus Jean-Marie Schwab a alors tout juste vingt-deux ans :
surface de l’usine est portée de six-mille à tout faire seul. Il décide de recruter des cadres, - Pendant un an, je suis passé par tous les services
trente-deux-mille mètres carrés en 1976. des techniciens, des ingénieurs, des commerciaux, de la production. Je connaissais le produit par
tous animés de l’esprit d’entreprendre et de la cœur. Karl Leitzgen m’a ensuite demandé de créer
Il investit dans un outil de travail à la pointe de volonté de gagner. le service de l’administration des ventes. Il fallait
la technologie, dont certaines installations sont contrôler les commandes et assurer la relation avec
aujourd’hui encore copiées par les plus grands - Chez nous, ce n’est pas un seul homme qui pense, les clients.
fabricants. mais tous.
Confiance et implication : le jeune homme vient de
Le chalet napoléonien, une belle résidence aux Des enjeux importants, une volonté de faire grandir rencontrer le patron d’une vie.
façades dentelées en bois, importé directement l’entreprise, le désir d’innover : Karl Leitzgen doit
de Suisse et remonté à Lièpvre vers 1871, abrite les s’entourer de gens neufs, compétents, jeunes.
services administratifs. Le chiffre d’affaires atteint
trente-quatre millions de francs et l’entreprise Parmi cette jeune garde, un certain Jean-Marie
emploie cent quatre-vingt dix personnes. Pour Schwab :
autant, Cuisines Schmidt n’est pas encore une - Cette année là, je devais
marque, juste un petit fabricant. partir pour la Guyane, j’avais
un contrat dans la parqueterie.
Mon père était menuisier et je
venais de passer mon diplôme
de l’école du Bois avec option
Marketing. J’avais pour tant
Jean-Marie Schwab répondu à une annonce de
à ses débuts chez tech ni co - com m erc i al p our
Cuisines Schmidt
Schmidt. Karl Leitzgen voulait
lancer ses cuisines sur-mesure. Je suis tombé sous
Le chalet
aujourd’hui le charme. J’ai annulé mon contrat et je me suis Karl Leitzgen et
aménagé en
bureaux lancé dans l’aventure avec le patron. Il adorait les Jean-Marie Schwab

jeunes et nous accordait une grande confiance.

46 47
L’irrésistible
ascension
Les étiquettes
permettant la
fabrication à la
contremarque

O
n n’existait pas dans le L’expédition, située dans la cour actuelle, est Les premiers ordinateurs pointent Mais Cuisines Schmidt grignote du terrain. Produire
monde de la cuisine par déplacée à l’endroit où elle se trouve aujourd’hui : le bout de leur écran et le système mieux, mais aussi vendre mieux, être bien visible,
éléments, se souvient cela nécessite un terrassement de cinquante mille “Mapics” – un logiciel pour mettre en ne plus être une marque parmi les autres.
B er n a rd M ul l er, d i re c te u r mètres cube de terre ! œuvre les variantes et les options –
industriel. est installé. Ainsi, trente-six variantes 1975 - Le bureau
Le parking du d’accueil Cuisines
site de Lièpvre correspondent à trente-six coloris. Schmidt
Ainsi Karl Leitzgen donne à - Enfant, j’ai découvert les premières
ce nouvel ingénieur la mission machines à commandes numériques
Bernard
Muller d’industrialiser la production. installées à la fin des années 70, se
Cuisines Schmidt produit en souvient Anne Leitzgen.
série, ce qui implique beaucoup de stockage. Le
montage est réalisé par des cadreuses en fonction Lorsque l’usine française s’attaque à la fabrication
de la dimension des éléments. Autant de cadreuses des éléments de cuisine sur-mesure en série,
que de dimensions d’éléments. Un hall entier est Türkismühl e prend ombra ge de
rempli de cadreuses et de pièces nécessaires au cette innovation. Cela ne freine pas
montage des éléments qui sont fabriqués un par Karl Leitzgen qui met tout en œuvre
un puis posés sur des tapis roulants pour faciliter Au fur et à mesure, on fabrique à la contremarque. pour mieux produire : une montre est
le transport. Des investissements très importants Des étiquettes numérotées tapées à la machine, spécialement installée à l’intérieur de
permettent d’agrandir la chaîne de production. dans un ordre chronologique permettent de suivre l’usine pour indiquer aux salariés leur En 1979, Karl Leitzgen a le sommeil agité. Il sait
le meuble pendant toute la production. Une temps de travail. que soixante-quinze pour cent du chiffre d’affaires
trentaine d’éléments sortent chaque jour de l’usine de Cuisines Schmidt sont assurés par la grande
de Lièpvre. Ainsi, à six heures trente et dix-sept distribution – Atlas, Mobilier Européen, But – ce qui
heures, deux-cents à deux-cent- pourrait fragiliser l’entreprise à terme, d’autant
vingt salariés pointent et prennent plus que Conforama a déposé le bilan. Les autres
leur poste, l’entreprise étend même recettes proviennent des deux-mille-cinq-cents
le réseau de bus pour assurer leur comptes clients gérés par les quatre représentants
transport. de la société. Jean-Marie Schwab entend lors
d’une visite dans un magasin Atlas de l’Ouest de
1979 - La Sur le marché, les grands leaders s’appellent la France, que l’enseigne veut se désengager des
découpe des
panneaux encore Mobalpa, Arthur-Bonnet, Teisseire, Vogica. cuisines. Or, cela représente un quart du chiffre
à Lièpvre
d’affaires de Cuisines Schmidt.
1979 - La préparation
de la contremarque

48 49
La vérification
d’une commande Le contrôle quali té
La machine BIMA
pour la mise en place
des charnières sur les
por tes

Aussitôt informé, Karl Leitzgen décide de quitter Désormais, la société propose deux épaisseurs “ C u i s i n ’or – C u i s i n e et
les centrales d’achat de meubles pour développer de chant et le premier processus de façade à la Décoration” propose des
un grand réseau de spécialistes. Il rencontre commande est en place, une première en Europe. meubles identiques à ceux
chacun des dirigeants de la grande distribution de Cuisines Schmidt, à
(Atlas, Global, Conforama, Monsieur Meuble…) et l’exception des poignées
leur propose de s’associer à sa marque, pour créer et d e s f a ç a d e s q u i s o n t
des magasins exclusifs Cuisines Schmidt. légèrement modifiées, mais
présente aussi des torchons,
des serviettes, des façades
stratifiées à motifs… Près d’une
1980 - La visite de Japonais trentaine de magasins ouvrent.
conduite par Karl Leitzgen

Devant le refus des uns et les atermoiements des


autres, Karl Leitzgen opère le mouvement qui va
tout changer : il se retire petit à petit de la grande
distribution et ouvre des magasins exclusifs. Il
s’attaque également aux marchés suisse et belge, 1987 - La cuisine Rhodos
avec chants épais
proches de l’Alsace. C’est le début de l’export.
Un saut dans l’inconnu qui va se révéler d’une
efficacité redoutable. Deux ans auparavant, la marque Cuisin’or avait
vu le jour, mais elle sera aussi éphémère que le
En 1983, Cuisines Schmidt, produit qu’elle lance.
q u i a a c c o m pl i s a m u e , - On a créé une gamme en même temps qu’on a
abandonne le buffet. C’est la abandonné le buffet ! Je crois que la seule Cuisin’or
fin d’une époque. Le 13 juillet, encore restante est la cuisine de Madame Leitzgen,
l’ultime buffet de cuisine sort explique Bernard Muller, l’œil rieur.
de l’usine de Lièpvre. Mais Cuisin’or permettra à Cuisines Schmidt de
sortir de la grande distribution en douceur et
Cuisin’Or, la nouvelle
d’implanter son réseau exclusif sans la pénaliser, marque de cuisine
et décoration dédiée
ni léser les menuisiers qui vendaient encore des au réseau exclusif de
Déjeuner avec les Cuisines Schmidt. l’entreprise
clients belges
Le buffet Prestige 150

50 51
DES REVENDEURS
INVENTIFS

La malette des
Denis Colot commerciaux contient
présente un e tout ce qu’il faut pour
cuisin e créer une maquette de
la future cuisine

Les inaugurations se font souvent en présence de En 1983, Cuisines Schmidt

À
champions cyclistes ou de chanteurs, il y a des devient la SALM (Société Montpellier, Marie-Christine Vila, vendait Cuisines Schmidt s’en sert de magasin pilote. Mais
campagnes de publicité. Mais deux ans plus tard, ALsacienne de Meubles). du meuble en kit, ainsi que des produits au bout de quelque temps, ces nouveaux réseaux
la marque disparaît : elle est sept pour cent plus Schmidt. Elle avait lancé sa petite boutique – deux de franchisés et un autre de boutiques
chère que les meubles Cuisines Schmidt vendus Quelques années plus tard, la vision de Karl de vingt-cinq mètres carrés avec zéro stock, indépendantes – représentent la moitié du chiffre
par la grande distribution. Les concessionnaires Leitzgen prend corps. La marque Cuisines acompte à la commande et payait le fabricant sous d’affaires de Cuisines Schmidt. Une nouvelle
sont mécontents et le font savoir. Schmidt commence à exister ; elle dispose de son huit jours avec un escompte de cinq pour cent : fragilité pour l’entreprise qui ne veut pas dépendre
propre réseau et n’est plus vendue sous un label en tout bénéfice pour elle. Elle en fait une franchise, d’une poignée de clients.
- Une marque blanche a grande distribution. Cuisines Schmidt est alors le “Promo cuisines”, les magasins sont bien présentés
été proposée à la grande cinquième fabricant sur le marché français. et plus grands. C’est le succès. En 1988, Karl Leitzgen investit plus de cinquante
distribution, baptisée par la millions de francs dans une vraie politique de
suite “Vancel” du nom du L’année précédente, l’entreprise a ouvert une filiale Du côté d’Epinal, Denis Colot s’inspire du même marque. C’est une décision capitale : l’entreprise
village de La Vancelle qui en Angleterre, pays où les produits français sont système et crée “Eco cuisine”. va changer de braquet. Il faut alors convaincre
jouxte Lièpvre, se souvient appréciés pour leur qualité et leur robustesse. le réseau de spécialistes. Jean-Marie Schwab
Jean-Marie Schwab. L’entreprise compte alors plaide, argumente, propose même une aide
deux-cent-soixante dix salariés et affiche une belle à la communication, à la formation. Il reprend
performance : un chiffre d’affaires de dix-neuf inlassablement le credo de Karl Leitzgen :
millions de francs. “ensemble, on est plus forts”.
Un exemple
de magasin
Go Cuisines

Quant à Patrick Guyot, ex-vendeur d’un magasin


de meubles, il lance sa boutique “Go Cuisines” le
27 juin 1985 à Audincourt, près de Montbéliard.
Les gérants de Promo Cuisines, Go Cuisines et Eco
Pas de franchise cette fois, mais un concept qui Cuisine lui font confiance et se rassemblent sous
intéresse plusieurs de ses amis, qui lancent à la marque Cuisines Schmidt. Un beau résultat ! Et
1988 - Le stand leur tour des boutiques identiques, sous la même le début d’une grande histoire de la marque avec
Vancel au Salon
des arts ménagers enseigne. son réseau.

52 53
1980 - Bernard Muller, Wolfgang Thorwart,...
pendant le séminaire de direction

ier Il propose aux consommateurs le plus grand choix


1985 - Le premise
journal de l’entre
pr de façades modernes du marché.
- Elle est là, la vraie révolution de Cuisines Schmidt,
mais elle nécessite de gros moyens, souligne Cette politique de conquête s’accompagne du
Face aux exigences du réseau exclusif qui Wolfgang Thorwart, qui travaille au projet déploiement du nouveau site de production
Le montage
développe les ventes et attend des nouveautés, d’implantation de la deuxième ligne de production, à Sélestat, appelé U1, qui sera inauguré le des meubles
il est temps d’imaginer d’autres méthodes de en étroite collaboration avec Bernard Muller, 22 septembre 1989. U1 est une usine moderne,
conception, de gestion et de production. l’artisan de la fabrication à la contremarque. semi automatisée, à commande numérique,
chargée dans un premier temps de sous-traiter La contremarque, c’est aussi une adaptation, une
Karl Leitzgen veut s’orienter totalement vers la En janvier 1986, les trente-cinq cadres de la production de Lièpvre, pour devenir ensuite le souplesse vis-à-vis du client.
fabrication à la contremarque. l’entreprise commencent l’année par un séminaire spécialiste des façades, grâce à un atelier unique
- Jusque là, on avait des stocks et on vendait. en Forêt Noire. de finition. Une autre ère commence. Le choix des couleurs, de la matière, le design…
L’idée est de ne plus fabriquer qu’à la commande,
de réduire les stocks, de réagir lorsque le 1988 - La construction d’U1
Tout se passe sur ordinateur, entre le concepteur-
consommateur se décide et s’engage en magasin. vendeur et le consommateur. Cuisines Schmidt,
orfèvre en matière de personnalisation, fournit à
la demande !

1988 - L’équipe 1986 - L’équipe de direction industrielle


technique de Lièpvre pendant le séminaire en Forêt-Noire

Karl Leitzgen innove et imagine avec la direction Une devise en naîtra, exprimant les valeurs de
commerciale et la direction technique un nouveau l’entreprise : “Nous voulons être les meilleurs,
process de fabrication de façades, unique en respecter chacun, réussir ensemble”, se souvient
Bernard Muller suit La gestion des stocks
Europe. Rémy Uhl, qui gérait les finances de la maison. la construction d’U1 par informatique

54 55
Lièpvre
rachète
Türkismühle L’usine de Türkismühle aujourd’hui

E
n 1988, l’usine Le 2 avril 1989, Schmidt Küchen ouvre des maga- Aujourd’hui, Schmidt Küchen renoue avec les
allemande va mal. On sins, lance des nouveaux produits, perfectionne bénéfices.
presse Karl Leitzgen quelques machines. Mais, si le chiffre d’affaires - En Allemagne, nous n’existions pas. Il s’agissait
de reprendre l’entreprise. augmente, l’entreprise n’a pas retrouvé son davantage d’un intérêt sentimental qu’économique.
Il refuse dans un premier temps, mais passe Karl Leitzgen rachète Schmidt Küchen dans un équilibre et perd de l’argent. Karl reste confiant. Néanmoins, nous tenons à ce site et il n’a jamais été
deux jours par semaine pendant quelques mois à contexte très difficile – la même année, cinquante Il se bat jusqu’au bout pour préserver tous les question de le fermer, affirme Caroline Leitzgen.
Türkismühle pour auditer l’entreprise et apporter millions de francs sont investis dans la politique emplois. Il en va de son intégrité personnelle. C’est
son aide. Il rédige plusieurs préconisations dont de marque, quatre vingt-cinq millions de francs sa responsabilité propre. Schmidt Küchen, jadis maison-mère, est une filiale
la direction de “Schmidt Küchen” ne tient pas dans la construction du site U1, sans compter les qui affiche ses ambitions.
compte. Quelques mois plus tard, c’est le dépôt de budgets importants affectés à la recherche et au - Ici, dans le monde de la cuisine, on nous prend
bilan. développement des nouveaux produits. pour des fous. On adapte le concept Schmidt au
marché. On vise trois cents magasins en Allemagne,
- On file au Ministère de l’Economie à Sarrebruck. soit dix ouvertures par an. Nous ne sommes pas
Karl Leitzgen signe le rachat de Schmidt Küchen… une marque ici, pas encore…
sur la route du retour en direction de Türkismühle,
la nouvelle passait déjà à la radio, précise Jean-
Marie Schwab.

Un magasin
Schmidt Küchen

2000 - Caroline,
En 1995, six mois après la disparition de Karl Antonia et Anne
Leitzgen lors de
Le site de Türkismühle Leitzgen, Jean-Marie Schwab, accompagné de l’inauguration
vue de haut Jacques Haas, annonce devant l’ensemble du d’un nouveau
magasin en
Karl Leitzgen et
personnel les cinquante licenciements (“après une Allemagne
Le 27 décembre 1988, Karl Leitzgen assisté de son Jean-Marie Schwab nuit d’insomnie”, se souvient-il). Appuyée par le
directeur commercial, Jean-Marie Schwab, part délégué syndical de la branche qui soutient le plan Le site de Türkismühle semble coupé en deux
pour Türkismühle. Les deux hommes mesurent Pendant quatre mois, Karl Leitzgen assure le de la dernière chance, la mesure est drastique par l’ancienne route nationale, la Hubert Schmidt
l’ampleur des dégâts : le site historique est en redressement de l’usine allemande en s’y rendant mais nécessaire. Strasse. Ses employés l’ont surnommée “le
ruine, des machines sont vétustes, le réseau trois jours par semaine. Mississippi” : d’un côté les bureaux, de l’autre les
inexistant, les produits ont vieilli. Pas question ateliers. Mais sur chaque rive de ce Mississippi,
cependant de livrer la marque Schmidt Allemagne chacun travaille à la renaissance de Schmidt en
à des concurrents, y compris français. Allemagne.

56 57
La marque Cuisines Schmidt
fait son show

S
avoir-faire, c’est es- 1989 - Karl
En septembre de la même année, les premières Hubert Schmidt prend part à la fête pour la
sentiel, mais faire savoir, Leitzgen journées Portes Ouvertes sont organisées à l’usine dernière fois.
présente la
c’est indispensable. marque Cuisines de Sélestat, dite U1 : plus de cinq mille personnes
Schmidt au
Le 23 janvier 1989, la marque Palais de Chaillot se pressent sur le site.
Cuisines Schmidt, forte
Septembre 1989 - Le cortège
de deux cents centres- inaugural : Karl Leitzgen présente
conseil et appuyée par la nouvelle usine de Sélestat aux
élus de la région
une campagne de spots
télévisés, est lancée
au Palais de Chaillot,
à Paris en présence
de l’imitateur star,
Yves Lecoq. Trois 1989 - Antonia Leitzgen
avec son père, Hubert
mois plus tard, le Schmidt, et des invités à
réseau compte Lièpvre

cinquante magasins
supplémentaires. 1989 - Les journées Portes
Ouvertes à Sélestat accueillent
plus de cinq mille personnes

1989 - La
première
campagne
TV et presse 1989 - Le
magazine lancement de la 1989 - la famille Leitzgen au
nationale marque Cuisines complet lors des journées
lance la Schmidt au Portes Ouvertes à Sélestat
marque Palais de Chaillot

Le modèle de cuisine
présenté dans les Karl Leitzgen
pubs TV à l’écoute des
salariés

58 59
1990 - Le trophée
de la qualité
NF Ameublement

Michel
Siaud
- En fait, on a industrialisé le La similitude s’arrête là. Chez Schmidt Groupe, En 1990, la croissance est au rendez-vous. La
sur-mesure, en sachant que la tout est sur-mesure. contremarque supplante la banale et coûteuse
customisation est considérée production en stock. Le groupe SALM, du rang
comme l’un des beaux arts, de cinquième fabricant en France, se hisse à la
pointe Michel Siaud, directeur deuxième place, et passe de deux cent soixante-
des achats, entré dans la dix employés à six cent cinquante.
société en 1995.

Tout le défi tient en ces quelques mots : comment


industrialiser un processus artisanal, comment
répondre à une commande personnelle et
individualisée, satisfaire chacun ? “Je veux une
porte violette, une autre bleue et des panneaux
roses”, dit le consommateur. 1990 - L’intérieur 1990 - Un poste DAO
de l’usine U1 pour la conception
L’usine U1 des produits
1991 - Karl Leitzgen
pose avec les
A l’usine de concevoir et de réaliser cette cuisine chauffeurs de la SALM
unique. Pourtant, ce ne sera pas le fait d’un artisan,
mais celui d’un artisan industriel.
L’entreprise se diversifie encore et lance une
- Quand un collaborateur nous rejoint, il lui faut
première gamme de salle de bains. C’est un
un certain temps d’adaptation pour s’approprier
concept complet, basé sur la pose de meubles
notre culture de la contremarque. C’est une autre
et l’intégration de l’appareillage sanitaire sans
logique ; elle est unique, explique Anne Leitzgen.
toucher aux murs. Des salles de bains que les
Une logique que Wolfgang Thorwart explicite en
revendeurs peuvent dessiner, proposer et installer
ces termes :
avec le savoir-faire qu’ils maîtrisent en cuisines.
- Dans notre démarche, nous nous inspirons
beaucoup du monde de l’industrie automobile, où Des étiquettes
la voiture est toujours de série avec des options 1990 - Une presse de production
d’assemblage qui
proposées au client. permet d’assembler
4 meubles à la minute

60 61
LA RECETTE
CUISINELLA
Une campagne
d’affichage 4 x 3 m

Bruno Gutierrez,
direc teur du France
développement
chez Cuisin ell a

E
Au fil des années, de mieux en mieux informé de n 1991, l’offre Vancel baisse dans la grande 1997 : c’est le succès. Bruno Gutierrez est parvenu
son pouvoir, le consommateur est devenu très distribution en ameublement et chez les à convaincre de nouveaux cuisinistes de prendre la
exigeant. Il veut “sa” cuisine, pas celle du voisin. Et cuisinistes multi-marques. Pour y remédier, marque. Aujourd’hui, Cuisinella vend plus de cuisines
il sait se montrer pointilleux sur la qualité. Échaudé il faut imaginer un réseau qui cible le marché (en quantité) que Schmidt... Après un voyage
par les pratiques de certains cuisinistes, les faux “entrée milieu de gamme”. d’études avec des clients et Monsieur Périgot, le
rabais, les ventes à l’esbroufe, il a mûri. Il cherche roi de l’accessoire, la SALM lance Cuisinella 1000
un service de qualité. C’est exactement ce que Une étude de marque est lancée, elle accouche (chaque magasin dispose d’une surface de mille
veulent lui offrir Karl Leitzgen et ses équipes dès d’un nom, Cuisinella, une marque plus jeune, à mètres carrés). La marque propose l’univers de la
le début des années 90. consonance italienne, plus accessible... cuisine de A à Z, en incluant
Un magasin pilote est ouvert à Colmar. Réparti les accessoires. Mais l’offre
sur deux niveaux, il peut afficher son image de Un e page d’un idt Karl Leitzgen est d’abord réticent. Le réseau ne prend pas. La SALM
cuisiniste-bainiste sans pénaliser l’un par rapport à catalogue Schm Schmidt marche bien, le chiffre rentre et la première revient au concept initial.
l’autre. Le premier catalogue de la gamme Schmidt guerre du Golfe ouvre une période d’incertitudes
Salles de Bains est diffusé dans le réseau. Il se lance néanmoins dans l’aventure avec son - Bruno a su déployer
D’autres innovations suivront, dans le rangement équipe. le réseau Cuisinella. De
sur-mesure notamment. cinquante-deux magasins en
1992 - Ouverture
du premier 1998, nous sommes passés à
magasin Cuisinella
deux-cent-dix-neuf points de La force commerciale
vente en 2015, le deuxième sur le stand Cuisinella
de la Franchise
réseau spécialiste en France.
Il a su anticiper les changements et les mutations du
métier pour les transformer en actions.

Bruno Gutierrez est décédé le 23 septembre 2013


dans sa 55e année. Anne Leitzgen lui rendra un
hommage vibrant :
- Nous perdons notre directeur commercial et
Un an plus tard, le premier bilan est décevant : marketing et nous perdons aussi un collaborateur
Cuisinella se développe trop lentement. fidèle, engagé et professionnel. Bruno était devenu
- Je m’en ouvre à mon chef des ventes, Bruno pour beaucoup plus qu’un collègue. Il était un ami, un
Quand la salle de bains
Gutierrez, se souvient Jean-Marie Schwab. Il me mentor, un complice. Il a marqué l’histoire de notre
s’invite chez Schmidt répond : donnez-moi une équipe je vous monte le entreprise, de notre famille et nous garderons de
réseau. lui un souvenir ému et empreint de reconnaissance.

62 63
L’équipe d’EMK
fête ses 10 ans

En 1993, la marque Cuisines Schmidt devient Il n’est pas de plus grand hommage pour un
Schmidt. Deux ans plus tard, Karl Leitzgen capitaine d’industrie. En 1998, la SALM cherche à se
disparaît. - Lorsque mon mari a été positionner sur un marché en
enterré, tout le village de Lièpvre pleine croissance et encore
est venu pour le saluer une inexploité par l’entreprise : la
dernière fois. Même les ouvriers cuisine en kit.
de l’usine de Türkismühle ont
assisté à l’enterrement. C’était EMK (l’Européenne de Meubles en Kit) est créée.
très émouvant. On le doit à son Mais EMK ne se distingue pas seulement par cette
honnêteté, dit Antonia Leitzgen. Karl Une conception industrielle d’un produit totalement offre compétitive, elle garantit aussi des services
N’étant pas au fait des affaires Leitzgen différent de la cuisine montée est mise en place. adaptés à ses clients : formation des vendeurs,
et mes filles étant trop jeunes accompagnement à la réalisation d’implantations
pour reprendre l’entreprise familiale, j’ai décidé de Une gamme innovante de cinquante-sept modules en magasin, fabrication de catalogues...
prendre la présidence et de m’appuyer sur l’équipe est proposée à la grande distribution (Fly, But...),
dirigeante en place. dans un délai de livraison record d’une semaine.

Antonia
Leitzgen
reprend les
commandes
de l’entreprise
avec Jean-
Marie Schwab
à ses côtés

Une session de formation

Le site EMK
à Bergheim... Des difficultés rencontrées chez l’un de ses prin-
Aujourd’hui encore, son empreinte est présente, cipaux clients, faisant chuter le chiffre d’affaires et
dans l’entreprise et chez les clients. Ceux qui l’ont l’érosion des marges constatées depuis plusieurs
connu évoquent avec émotion “Monsieur Leitzgen” années, ont mis fin à l’aventure EMK en 2015.
ou “Charly”, les autres ont l’impression de l’avoir
connu. Schmidt Groupe a décidé de se recentrer sur son
... aujourd’hui cœur de métier : des réseaux et des marques.
utilisé pour le
Le projet stockage en
d’entreprise de complément de la
Karl Leitzgen fabrication du kit
écrit en avril 1995.

64 65
3.
L’aventure
continue

Lorsqu’un homme qui a


profondément marqué une
entreprise disparaît, l’affaire
peut tanguer, une crise de
gouvernance peut survenir
et compromettre la pérennité.
S’agissant de la SALM et de
la disparition de son patron,
ce serait oublier la profonde
croyance en la valeur humaine
qui habitait Karl Leitzgen.
Il avait su doter l’entreprise de
racines profondes, il l’a laissée
en pleine forme, vigoureuse,
Une vue arrière animée d’une grande force,
de l'usine U2,
numérique et lancée vers les objectifs
digitale, à Sélestat où il voulait l’amener.

66 67
L’héritage de Karl Leitzgen
est bien vivant
Une lettre de soutien
de la part d’employés
de la SALM pour leur
nouveau "capitaine"

E
n 1990, dans une L’aînée des fill es, Caroline, 1997 - Caroline Leitzgen Tous les indicateurs sont au vert ; Anne Leitzgen Prolixe sur la société, intarissable quand il s’agit
à l’Euroforum. est nommé Présidente fin 2006. de détailler avec passion tous les métiers de
interview, “Charly” disait s ’ i n s ta l l e l a m ê m e a n n é e
vouloir figurer dans les a u s er v i ce m a r ket i n g à - Eh oui, déjà dix ans, dit-elle dans un petit sourire. l’Entreprise étendue et les enjeux qui l’attendent,
dix premières entreprises Türkismühle. Entrée dans la société à la fin de 1999, elle elle se fait beaucoup plus discrète lorsqu’il s’agit
européennes de son domaine, Anne, la cadette, après un tour a commencé par le service marketing, avant de parler d’elle-même. Elle se refuse à incarner le
1992 - Karl Leitzgen
reçoit la médaille
avec un effectif de plus de mille dans différentes agences de d’intégrer la direction commerciale, le dévelop- Groupe. La petite-fille du fondateur ne s’exclamera
de chevalier de salariés et un milliard de francs publicité, où elle se frottera au pement du réseau en Suisse romande et enfin le jamais “Schmidt Groupe, c’est moi !”
l'ordre du mérite
de chiffre d’affaires. En 2004, monde de la communication, département des Ressources Humaines. - Schmidt Groupe, dit-elle avec force, est fait de
ces objectifs sont réalisés avec le lancement d’une re j o i n d r a l e f i e f f a m i l i a l - J’ai ensuite pris progressivement mes fonctions de ceux qui le font. Ce sont eux qui lui donnent son
ligne de meubles sur-mesure et de placards. Et plus où elle fera ses classes en dirigeante. identité. Nous vivons ici, il n’y a pas de distance
que jamais, ce sont des “Leitzgen” qui tiennent le commençant par découvrir et exercer différents Une petite pause, derrière les avec ceux qui travaillent dans et pour l’entreprise.
gouvernail de cette étonnante entreprise, à la fois métiers de l’entreprise. lunettes, le regard est vif et Ma mère habite en face de l’usine, je vis à cinq
familiale et industrielle. Antonia Leitzgen prend malicieux : kilomètres. Certains m’ont fait remarquer que serrer
la barre en septembre 1995. Elle va poursuivre La SALM accélère son développement. En 2000, - Si c’était à refaire, je referais le la main, saluer, sourire, connaître les personnes
l’œuvre de son mari et s’appuyer notamment sur elle rachète un fabricant de tables et de chaises. même chemin, mais en prenant avec qui on travaille, n’est pas une pratique courante
Jean-Marie Schwab, l’un des piliers de l’entreprise : Un an plus tard, pour répondre à la forte plus de temps encore. On doit dans les autres sociétés. Mais ici, il en va ainsi !
- C’est une femme de caractère, très généreuse demande, elle agrandit le site de U1 qui abrite être en formation permanente… Ce que Patrice Casenave résume d’un trait :
et conviviale, mais qui peut imposer ses idées l’une des plus grandes lignes de fabrication de Ce n’est pas un luxe, c’est une - L’ADN des valeurs de l’entreprise, c’est Anne !
Anne
avec autorité. Courageuse, elle a confié les clefs plans de travail d’Europe, au sein de Leitzgen nécessité. Anne Leitzgen porte et fait vivre les valeurs qui
de l’entreprise à des personnes extérieures à la ses trente-quatre mille mètres carrés. Elle martèle ces mots avec la lui ont été transmises par ses parents, au premier
famille ; elle nous a fait confiance. Je me souviens En 2003, le concept Cuisines Schmidt tranquille certitude que donne l’expérience de rang desquelles s’inscrit en lettres d’or le respect
du jour où je lui ai dit que nous allions devoir investir s’exporte en Espagne et en Italie. terrain. Anne Leitzgen n’a rien de ces “executive- des autres. Sa sœur Caroline est exactement sur la
trente-cinq millions de francs dans l’outil industriel women” glaciales et impitoyables, obsédées par le même ligne lorsqu’elle rappelle les mots forts de
de Lièpvre… pouvoir. Elle pourrait faire sienne l’exhortation que son père et son grand-père :
- Je vous fais confiance, le président John Fitzgerald Kennedy avait lancé - Respecte tous tes collaborateurs, c’est grâce à eux
me répondit-elle. à chaque citoyen américain lors de son élection à que tu manges tous les jours.
la Maison Blanche, en 1960 : “Ne te demande pas
ce que ton pays peut faire pour toi, demande-toi
ce que tu peux faire pour ton pays”, il suffirait de
remplacer le mot pays par celui d’entreprise.

2006 - Antonia Leitzgen 2001 -


et Jean-Marie Schwab Article
dans le 2 décembre 2006 - L'article
Courrier du journal L'Alsace sur le
du Meuble changement de mains à la
présidence de la SALM
68 69
MATERNALISME ?
NON, RESPONSABILITÉ ! Ne pas sortir de la route

A
u XIXe siècle, plusieurs Pour Anne Leitzgen, il n’y a pas de maternalisme - Certaines entreprises sont désincarnées, la
chefs d’entreprise ap- chez Schmidt Groupe : dimension familiale n’est pas forcément une
pliquèrent la doctrine - Il s’agit juste de responsabilité. De nombreuses garantie. Elles sont tellement focalisées sur le profit,
du paternalisme : les ouvriers personnes dépendent de l’entreprise, de nos qu’elles ont perdu quelque chose en route, qu’elles La construction
étaient pris en charge à toutes décisions et réciproquement. Il y a un premier risquent même de sortir de la route, souligne d'U2, la deuxième
usine à Sélestat
Portrait de Frédéric- les étapes de leur vie : forma- facteur qui est capable de donner du sens : Anne Leitzgen. J’espère que ce ne sera jamais
Engel Dollfus
© photo Sim en tion, logement, écoles, hôpi- je représente la famille actionnaire. C’est notre cas. Dans beaucoup d’entreprises que je Pour atteindre la place de leader, l’entreprise a dû,
dépôt au Busim
taux, retraite… Dicté par un élan effectivement la fonction rassurante, l’affirmation côtoie, la philosophie du ou des dirigeants, c’est : et su, s’adapter afin de répondre aux nouvelles
humaniste, ces mesures sociales visaient surtout à que l’entreprise veut rester indépendante et “je fixe le cap et on trouvera les bonnes personnes tendances et aux attentes de la clientèle. D’entrée,
faire avancer la société. Le fabricant doit à ses ou- familiale. Mais si je fais n’importe quoi, il y aura les pour l’atteindre”. Personnellement, je préfère avoir il est frappé par la fierté de l’ensemble du
vriers autre chose que le salaire, déclarait Frédéric- autres actionnaires et le Conseil de Surveillance les bonnes personnes à bord et rassembler toutes personnel. Chacun est reconnu dans ses métiers,
Engel Dollfus (DMC) en 1857. Parfois influencés composé d’indépendants pour me rappeler à l’ordre. les forces pour déterminer le cap. Ensemble. Dans dans son rôle et contribue à l’amélioration de
par le saint-simonisme, certains patrons alsaciens Avec un petit rire, elle a joute : un environnement aussi mouvant, mieux vaut la performance. Une immense dream team… Il
n’hésitaient pas à mettre en place des mesures très - si cela se produisait, les équipes avec lesquelles s’entourer de talents agiles. La vie des entreprises comprend vite que cette fierté est le résultat d’une
en avance sur leur temps, comme l’attribution aux je travaille ne me laisseraient pas divaguer bien est parfois faite de rencontres fortes, de passions culture. Soit on la partage, soit on s’en va. Jean-
ouvriers d’un livret d’épargne après cinq ans de longtemps, elles auraient tôt fait pointer les risques partagées. Ce fut le cas pour Claude Armspach est resté.
présence. qu’elles percevraient, ou les opportunités à ne pas Jean-Claude Armspach : - Ici, la recherche permanente de l’excellence est
manquer... - J’ai rencontré Anne à l’ICG, ancrée dans les gènes. Chargé du suivi de gestion
l’Institut de Contrôle de Gestion. de la nouvelle usine automatisée à Sélestat, U2,
Elle se formait, moi aussi ; nous on a validé son lancement en 2007. Un an après,
travaillions sur la même étude de éclatait la crise des subprimes, on a continué !
cas. En 2007, elle m’a proposé de Ici c’est du pilotage pur. Et j’avoue que j’ai été surpris
Jean-Claude la rejoindre au sein de l’entreprise ; par l’ampleur du projet ! Un an et demi après le
Armspach
ce n’était pas un choix très simple premier coup de pelleteuse, le site de plus de vingt
– ayant vécu une vie professionnelle de trente ans cinq mille mètres carrés était opérationnel ; les
dans un secteur d’activité différent – pourtant j’ai premières commandes ont été vite livrées, ce qui
accepté de rentrer dans ce nouvel univers. a permis au Groupe de générer une croissance de
près de dix pour cent les deux années suivantes.
Cette même année, la SALM est classée premier En outre, l’organisation mise en place pour faire
fabricant sur le marché français, et cinquième en évoluer les processus de production a tenu compte
2006 - Antonia Leitzgen
Europe, forte de mille trois-cents personnes avec des propositions des collaborateurs, à la fois en
entourée de ses deux
filles à l'Illhaeusern à un chiffre d’affaires de deux-cent-quatre-vingt- terme d’ergonomie de leur poste de travail, mais
l'occasion de la remise
de la légion d'honneur quinze millions d’euros. aussi d’économies sur les coûts au quotidien.

70 71
U2,
une cathédrale industrielle

V
isiter U2, c’est pénétrer dans un monde Les éléments s’assemblent, chacun apporte sa
fascinant. Un univers de robots, une sorte de valeur a joutée, les machines comme les hommes.
cathédrale où la musique des orgues serait Le panneau mélaminé plus ou moins épais est au
remplacée par le son des machines. Mais rien n’est début du processus, il est découpé, le chant est
déshumanisé. Suivre avec un guide le parcours collé. Plus loin, un jet d’eau très puissant, unique au
d’une cuisine personnalisée, commandée à monde, découpe les dos de caisson.
Strasbourg, à Londres ou à Madrid se révèle très
instructif. Couleur, taille, poids, finitions, forme... Après un passage dans le système “jukebox”,
tout y est. Le concert peut commencer. les façades du caisson sont maintenant assemblées
par des charnières, le tout est vérifié, contrôlé par
un expert. Les éléments sont emballés et emmenés
par un petit chariot automatisé ; un gigantesque
bras robotisé saisit chaque colis et les dépose dans
un immense stock haut de quinze mètres. Quelques
heures plus tard, le même bras les transfère sur le
quai dans un ordre précis de chargement.

Les camions viennent à quai, l’ensemble de la


cuisine, une trentaine de colis, est chargé en
fonction des impératifs de la livraison. Elle sera
installée par le poseur agréé dans les délais
annoncés, sous le regard vigilant du concepteur-
Les hommes sont au vendeur.
coeur du système.

Entre le moment où le consommateur a choisi sa


On entre par les coulisses. Des lignes d’usinage nouvelle cuisine et la livraison, il ne s’est écoulé
se dressent devant nous. De nombreuses machines que six semaines.
et bras robotisés tournent dans une symphonie
harmonieuse. Certaines répondent au nom de
“Ma’Dalton” ou encore de “Lucky Lucke”.

Une vue générale


de l'usine montre la
danse des robots

72 73
L'enjeu humain :
le "H to H"

L
a notion de personnalisation industrielle
repose sur un tour de force technique et
de gestion des données. Mais aussi sur des
hommes : les opérations sont minutieusement
contrôlées, les ouvriers assemblent, jugent le
Jacques travail.
Haas - Ils sont le garant du travail L'équipe du site
de Bergheim
des robots, comme l’explique
J a cq u e s H a a s , l o n g te m p s Partir du consommateur, anticiper ses besoins,
directeur a d m i n i s tra tif et les comprendre et les réaliser pour son bonheur :
financier et l’actuel directeur toute l’entreprise pourrait se résumer dans cette
général délégué de la formule. Cela passe aussi par le concessionnaire
filial e chinoise qui connaît qui gère les marques Schmidt ou Cuisinella.
l’entreprise, où il est entré en
1990, sur le bout des doigts : Si Schmidt Groupe élabore une vraie stratégie
- On n’a pas abandonné le pilotage des machines marketing “B to B to C”, il s’oriente aujourd’hui
aux robots. Ce sont les compétences des hommes vers le “Human to Human” grâce à sa notion
qui font tourner les usines. d’Entreprise étendue, où tout devient une question
d’hommes. Le fonctionnement du “H to H” se base
L’ENTREPRISE ÉTENDUE - J’ai ce luxe magnifique de pouvoir m’entourer sur une relation professionnelle, attentionnée,
de gens plus compétents que moi, déclare Anne responsable, voire émotionnelle.
Le fournisseur- Leitzgen. La parfaite connaissance des métiers
partenaire
La plate-forme et la vision systémique sont indispensables chez - Nous avons la chance d’être Jean-
Schmidt Groupe. sur un marché en croissance Thierry
Catrice
Bernard
Muller Bernard Muller se souvient : « et de pouvoir maîtriser toute
- Dans les années 80, au moment la chaîne de valeur jusqu’à la
Le centre-conseil
La livraison
des nouvelles installations, nous satisfaction enthousiaste de nos
consommateur avons montré aux opérateurs consommateurs dans l’intimité
comment monter les meubles ; de leur habitat, pointe Jean-
La pose c e c i p en d an t qu e l qu es Thierry Catrice. Les marques
sem ain es, l e temps que l e Schmidt et Cuisinella doivent
L'écoute du processus soit intégré par tous. être à la hauteur de la confiance
concepteur
vendeur du consommateur à l’égard du concessionnaire.

74 75
AU DÉBUT, LE CLIENT

Dis Monsieur,
dessine-moi une cuisine

L
’un des nombreux ma gasins Schmidt,
avenue Parmentier, à Paris dans le 11e
arrondissement. L’accueil est avenant ; cinq
ou six modèles différents sont à l’exposition ;
des dizaines d’autres attendent dans les pages
des catalogues. Un tour rapide du magasin,
la description des matériaux, des styles, des
fonctions de tous les éléments. Une bonne chose :
votre interlocuteur ne pousse pas spécialement à la
Au moins 2 heures
dépense. Il vous décrit le quartz, le stratifié, le bois, de découverte des
la laque ou la céramique. produits Schmidt

Il montre la gamme des couleurs, les modèles de


poignées, les armoires, les hottes, l’électroménager, Les plans en 3D sont
les emplacements. Puis il vous bombarde de travaillés par chaque
conseiller vendeur,
questions sur vos idées, vos envies, vos nécessités formé à l'Académie de
Schmidt Groupe.
et votre budget. Après ce premier rendez-vous, il NOTES

va bâtir votre projet. A la deuxième rencontre, il


vous montrera toutes les simulations possibles en
3D. A ce moment-là, vous ferez votre choix et on
La présentation Votre motivation Votre électroménager Vos habitudes / Votre mode de vie Votre investissement NOTES
vous soumettra un devis. Evidemment, l’installation du projet en
ATTENTES
Qu'attendez vous de l'entretien et de moi aujourd'hui ?
FOUR Hauteur/Sous plan
MICRO-ONDES
EXISTANT MARQUES RÉFÉRENCES DIMENSION PRIX € VOTRE PROJET CONCERNERA :
un appartement
neuf
une maison
+ de 2 ans (TVA réduite) rénovation
COMMENT SERA FINANCÉ VOTRE ACHAT ?
COMPTANT
ACOMPTE :
CRÉDIT

et le SAV avec la Garantie Excellence Schmidt sont 3D par le


Votre résidence principale votre résidence secondaire
CONNAISSANCES PLAQUE VITRO-MIXTE-GAZ (N-P-B)
FINANCEMENT : €
- Que connaissez-vous de la qualité Schmidt ? HOTTE Extraction/Recyclage Vous êtes ou vous serez donc : MENSUALITÉS CONFORT €
Locataire propriétaire

concepteur
RÉFRIGÉRATEUR / CONG.
LAVE-VAISSELLE en cours de construction en cours de signature
- Avez-vous pris des renseignements avant de venir me voir ?

inclus.
BUDGET : €
ÉVIER Droite/Gauche
MITIGEUR ÉLECTROMÉNAGER / NÉGOCE €

- Est ce que le sur-mesure est un avantage pour vous ? DIVERS Constitution du foyer : PLAN DE TRAVAIL €
Nombre de repas pris habituellement à la maison : LIVRAISON / POSE €
Combien de personnes au maximum mangent dans la cuisine ?
DÉMONTAGE / ENLÈVEMENT €
VÉCU Fréquence de vos courses :
TOTAL AUTRES : €
- Quels confrères avez-vous déjà visité avant de venir me voir ? Monsieur/Profession : loisirs :
TOTAL : €
Votre modèle Madame/Profession : loisirs :
RESTE POUR LE MEUBLE €
- Où en êtes-vous dans votre projet ?

Délai de six semaines environ. Entre temps, tout


RESTE POUR LE MEUBLE CML
FAÇADE 1 modèle : FAÇADE 2 modèle : Quels services souhaitez-vous ?
coloris : coloris chant : coloris : coloris chant :
si sens du fil : horizontal ou vertical si sens du fil : horizontal ou vertical DÉMONTAGE ENLÈVEMENT LIVRAISON POSE
Votre projet LES TRAVAUX ANNEXES (sur devis) :

sera vu dans les moindres détails. L’entreprise


CAISSON coloris : chant de caisson / coloris :
CUISINE EXISTANTE côtés plaqués / coloris : Électricité Plomberie Carrelage Peinture Les incontournables
- Quels étaient les avantages et inconvénients de votre ancienne cuisine ? coloris socle : hauteur : Maçonnerie Menuiserie Autres
QUOI (modèle / conception)
RANGEMENT Notes :
QUAND (date décision)

ex é c u tera f i d è l e m e n t l e s i n s tr u c t i o n s d u
VOS ENVIES Famille : caisson :
- Quelle ambiance souhaitez-vous retrouver ? OU (magasin / domicile)
Nom : couleur façade :
QUI CHOISIT
POIGNÉE Concurrence : QUI DÉCIDE
- Comment est votre décoration intérieure ?
PLAN DE TRAVAIL matière : coloris : épaisseur : QUI PAIE

consommateur programmées par le concepteur-


chant droit chant postformé alaise coloris : Confrère Les + COMMENT (financement)

ATTENTES profondeur adaptée : hauteur adaptée : COMBIEN (budget du client)


- Quelles sont vos idées pour votre futur projet ? coloris crédence :

TABLE : CHAISES :

vendeur. Co-création encore et toujours. C’est


- Qu’attendez-vous de votre aménagement sur mesure ? Confrère Les -
COMMENTAIRES : Délai d’installation :

Date de décision :

le secret de Schmidt : parce qu’on personnalise, NOS RENDEZ-VOUS


Tous les documents La pochette découverte du consommateur
on est à flux tendu : la cuisine devient ici, selon liés à la cuisine permet au conseiller vendeur de bien
Date :

Heure :

Objectif du rendez-vous :
au magasin à votre domicile Date :

Heure :

Objectif du rendez-vous :
au magasin à votre domicile

la formule de Jean Cocteau, “un miroir qui nous achetée sont connaitre ses goûts, ses attentes, ses envies.
déposés dans l'espace
réfléchit”. perso des clients

76 77
AVEC BLUM, PLUS DE
VINGT ANS D’INNOVATION

B
- Nous nous sommes position- Les fournisseurs ? Michel Siaud, directeur des lum, une entreprise Ses équipes d’experts sont en contact permanent
nés sur ce qu’on appelle le achats, explique son approche : autrichienne – spécia- avec les équipes marketing et développement
“masstige” : un produi t de - L’exigence n’exclut pas le respect et inversement. lisée dans les systèmes produits de Schmidt Groupe. Ensemble, ils
prestige accessibl e au plus C’est la base de notre politique Achats. Nous de charnières de tiroirs et de échangent, ils innovent, et le fruit de leur travail
gr an d n o m b r e , e x p l i q u e travaillons sur le long terme dans une relation portes relevables – fournit permet de gagner chaque jour de nouveaux clients.
Wo l fg an g Th or wa r t avan t de confiance et de transparence maximale. Nos Ils sont indispensables à S c h m i d t G rou pe de p u i s Ainsi, le groupe Blum a mis en place des outils
de poursuivre, s’adapter pour objectifs sont communs et partagés : compétitivité, la qualité des produits de décembre 1993, soit deux inédits : EDI, échange de données électroniques ;
Schmidt Groupe
exister, c’est là que réside la qualité, innovation, progrès continu, RSE. Notre ans après l’ouverture de sa VMI, une meilleure gestion des stocks à flux
Wolfgang différence entre les cuisines de fidélité aux partenaires qui nous accompagnent filiale française. Au mois de mai 1993, l’entreprise tendu ; Ecopack, un emballage respectueux de
Thorwart
Schmidt Groupe et les autres. Le dans cette démarche éthique leur permet de Blum expose son système de tiroirs Intrabox à l’environnement et plus rapide à l’ouverture lors
consommateur est forcément plus exigeant devant profiter de notre croissance. la foire Interzum de Cologne. Quatre mois plus de l’assemblage des tiroirs ; Tandembox antaro, un
un produit de marque qu’envers une fabrication Les achats représentent plus de 70% du chiffre tard, Karl Leitzgen, Jean-Marie Schwab et Detlev concept de tiroir plus performant ; Dynamic Space,
anonyme. d’affaires de l’entreprise : deux mille fournisseurs, Güntler – chef de produit –, visitent l’usine et la de s for m e s q u i favor i s e n t
dont deux-cent-cinquante sont directement liés à salle d’exposition des nouveautés en Autriche. A l’ergonomie des meubles, des
Sa fonction de directeur du développement des la production. l’issue de cette visite, Karl Leitzgen décide d’utiliser rangements astucieux...
produits et des services a été créée pour répondre le système de tiroirs métallique Intrabox pour ses - La confiance, l’intégrité et la
à cette exigence. Innovation et qualité, tel est le éléments de cuisine. Au fil du temps, des relations fiabilité en termes de qualité sont
es entreprises
défi. Le meuble de cuisine n’est pas un produit de l’une des premièr de confiance se sont installées. Après la mort de les valeurs que nous partageons
Schmidt Groupe, res po nsable avec
une relation
haute technologie : il est donc essentiel de mettre à s’engager dans ten u le label « relation Karl Leitzgen, l’entreprise Blum a poursuivi son avec les équipes de Schmidt
a ob
l’accent sur le service et la qualité. Tous les deux ses fournisseurs, trente-quatre étroite collaboration avec les équipes de Schmidt Groupe, souligne Gerhard E.
nsable » comme
fournisseur respo sp ec t des intérêts
ans, à l’occasion de l’Euroforum, une collection entreprises. Re Groupe. Blum. Gerhard
autres grandes sur la co mpétitivité
importante de nouveaux produits et de services pact des achats ux - Ensemble, nous avons développé de nouveaux
E. Blum
du fournisseur, im tion des facteurs environnementa
ra la
est lancée, les vendeurs reçoivent une formation économique, intég processus d’ach ats et qualité de produits, apporté de nouveaux services et participé Blum, c’est plus de six mille
le es du
et sociétaux dans les qu atr e cri tèr
adéquate : fournisseurs sont aux campagnes de communication, explique personnes sur dix sites implantés dans le monde
relation avec ses
- C’est aussi là que se creuse la différence avec nos local Gerhard E. Blum, Pdg de Blum et fils du fondateur. entier.
label. n » avec un ESAT
e « Lean and Gree ntaux ont
concurrents qui forment peu ou mal ! Dans une démarch s en vir on ne me
», les gaspilla ge orée.
« Les Tournesols rganisation améli
dim inu és , la co mpétitivité de l’o pa r la direc tion
été t quatre ans
Dans le Groupe, on sait que le consommateur ag né pe nd an ns for me r ses Le siège de Blum en Autriche
Accomp a pu tra
Groupe, l’ESAT
fait vivre toute la chaîne, de la conception à la des achats du
nnaitre
production, de la livraison à l’installation, sans processus et co
e cro iss an ce expo-
un
oublier les fournisseurs et les partenaires. e de so n ac tivité.
nentiell
av on s pe rmis
- Nous leur
ingts
de créer quatre-v el En présence
Mich
emplois, souligne des de
cer tains
, dir ec teu r fournisseurs,
Siaud
. la signature de
achats du Groupe la charte par
78 Michel Siaud 79
La valse des données

A
utomatisation, pilotage, personnalisation, Des chiffres qui donnent le tournis et exigent
capacité de production… Wolfgang Thorwart d’avoir les nerfs solides pour suivre les cadences :
l’affirme : - Le zéro défaut est primordial. U2 a marqué une
- Par la diversité de l ’offre proposée, on a dépassé rupture avec le passé. Aujourd’hui, on injecte des
la capacité mentale des équipes, mais il faut données toutes les douze minutes. La moindre
piloter, garder le contrôle des machines. Olivier défectuosité se paie.
Offner, directeur industriel délégué, s’est lancé
dans des calculs vertigineux : D’où l’importance d’un autre métier, celui de la
par exemple, un caisson à la maintenance. À ce rythme soutenu, les installations
contremarque peut générer industrielles doivent être totalement fiables ;
jusqu’à 16 500 composants par chaque arrêt coûte cher en temps, impliquant
jour, multipliés par cinquante des risques de qualité et au final, de déception
coloris différents ; une façade pour les clients. On comprend mieux pourquoi la
à la contremarque implique maintenance est primordiale, alors que d’autres
10 000 pièces par jour dans 260 secteurs traditionnels reculent :
Olivier coloris différents, faisant appel - Nous formons de moins en moins de menuisiers, le
Offner
à plus de 200 000 références. métier étant de plus en plus soumis à un ensemble de
C’est ici qu’intervient Franck Ostertag, directeur process industriel, explique ainsi Caroline Leitzgen.
de l’organisation et des systèmes d’information
(D.O.S.I.). Nous disons bien “information” et non
“informatique”. Il ne s’agit pas de mettre des
ordinateurs en ligne, mais salariés ont
réalisés par les
d’injecter des données : Tous les efforts Gr ou pe est le seul
: Schmidt
porté leurs fruits ce rti fications
- Notre système d’information oir obtenu six
fabricant à av 90 01 ), la sé cu rité (OHSAS
O
est très en avance, la partie pour la qualité (IS ), la gestion
ement (ISO 14001
digitale est depuis longtemps 18001), l’environn FC Bo is) , l’énergie
forêt (PE
durable de la qu ali té dans le
vitale pour l’entreprise. Songez la norme de
(ISO 50001) et em en t (N F En vironnement
nn
que pour la fabrication d’un seul respect de l’enviro
meuble, quarante mille données Ameublement).
Franck sont injectées dans le système !
Ostertag
Car chaque meuble est unique,
fait sur-mesure pour le besoin de chaque client. AME UBL EME NT

Nous ne faisons pas de série, rien que du sur-mesure. Une aire de


stockage de U2

80 81
La formation Schmidt
ou l'Académie des nouveaux talents

Le centre
de formation
Schmidt Groupe
C ’e s t p ou rq u o i l a Ainsi, nous formons des
Le poseur en
Pour atteindre l’ensemble des vendeurs, nous
formation continue est techniciens à la vente, des
pleine action avons conçu des formations en ligne. Des modules
constante, ce qui permet commerciaux à la technique : d’e-learning évitent beaucoup de déplacements.
a u x co l l a b ora te u r s une meilleure connaissance Ils sont complétés par des formations téléphoniques
d’évoluer dans leur car- des produits, en particulier pour l’utilisation des logiciels, Des classes virtuelles.
r i è re . E t ce u x q u i des nouveautés, un argu- Toujours le même principe : “la richesse d’une
re j o i g n e n t S c h m i d t ment commercial les inci- entreprise, ce sont les hommes qui la composent”…
Groupe ? tant à vendre avant tout Et pas seulement une ligne de chiffres dans un
Ils suivent un parcours de l’aménagement sur- bilan comptable.
2001 - À chaque fin de d’intégration, peuvent m esure de l’habi tat ;
formation, les participants
sont félicités par le s’appuyer sur des tu- nous accompagnons les
directeur général, teurs, y compris les patrons de magasins qui en
Jean-Marie Schwab Le hall de
cadres, qui sont tous l'Académie ressentent le besoin, nous les

O
de formation
pérateurs, contrôleurs de qualité, chauf- placés sous le mentorat épaulons également dans
feurs-livreurs, commerciaux, concession- d’un membre de l’équipe de direction. leur mode de management
naires (patrons, concepteurs-vendeurs, Plus de trois mille concepteurs-vendeurs, patrons et sur les moyens d’atteindre
assistantes, poseurs), personnels administratifs… de magasins, poseurs, sont formées à l’Académie leurs objectifs. Nous certifions une qualité de
Que de métiers ! Schmidt Groupe accorde la pre- de formation de Schmidt Groupe. pose de nos meubles sur-mesure après la
mière place à la formation et à l’intégration. Des Fabrice Lalzace formation donnée aux poseurs, explique Fabrice
maîtres d’apprentissage prennent en charge les - Nous avons imaginé avec son équipe Lalzace, responsable de la formation du réseau.
promoteur
jeunes qui intègrent l’entreprise. Mais il ne suffit notre propre méthode produit
pas de recevoir un enseignement, encore faut-il se rangement.
de vente, une vraie
maintenir au plus haut niveau. valeur ajoutée par rap-
s poseurs
port à nos concurrents. La certification de
la qu ali té du réseau
renforce Groupe : les
Aujourd’hui, nous pro- més par Schmidt
2 500 poseurs for de ur s de la marque.
posons tous les outils s ambassa
poseurs sont de le co ns ommateur
faut rassurer
nécessaires aux suc- C’est pourquoi, il ive . Le poseur
une pose qualitat
cès commerciaux avec en lui garantissant me Quali té Réseau, rappell e
stè
doit intégrer le Sy R Schmidt
un objectif prioritaire : r, auditeur SQ
Michel Armbruste formation de Sainte-Croix,
e de
satisfaire le consom- Groupe. Au centr e leur qualité
s ce rti fient ch aque anné
mateur et en faire un 30 0 po se ur
ch an tie r et leur savoir-
reté du
Des moments de
de pose, la prop
détente ponctuent le
rythme intense des
ambassadeur. être. Une
sessions de formation information sur
la formation
e-learning

82 83
SCHMIDT GROUPE, PIONNIER
Poursuivre l'œuvre EN MATIÈRE ENVIRONNEMENTALE
ET SOCIÉTALE
Un e lettre de
soutien de la par t
d'un fournisseur
2014 - Anne Leitzgen suite à l'attentat
du 13/11/15

- Aujourd’hui, Schmidt Groupe est reconnu comme un - Le développement durable fait partie de nos En outre, une formation
leader, en avance sur le plan du design, de la qualité gènes. Anne Leitzgen en est l’exemple même, continue, tout au long
et de l’innovation, affirme Wolfgang Thorwart. s’exclame Yann Favry, responsabl e QHSE. A de la carrière permet à
Conserver et consolider cette triple avance est le sa demande, l’ensemble des collaborateurs se ch aque collaborateur
premier objectif. mobilise et développe la triple certification Qualité, de se perfectionner et
Environnement et Sécurité sur tous les sites, mais d’évoluer au sein de
Les travaux de Pour se donner tous les moyens de réussir, le aussi dans le réseau. l’entreprise.
construction de U3
commencent Groupe construit déjà le nouveau site de Sélestat, - Nous sommes des précurseurs en la matière. Prenez
U3, une usine de dix-sept mille mètres carrés nos bois, y compris les panneaux de particules : Schmidt Groupe joue

E
qui sera opérationnelle en 2017 et fabriquera les ils ont été labellisés PEFC égal ement un rôl e
t demain ? Que souhaite le premier
meubles de rangements sur-mesure. depuis plusieurs années ! social : il emploie sept à
fabricant de cuisines françaises ? Quels
huit pour cent de personnes handi-
projets porte une société héritière de
A chaque poste de capées et tient à préserver une
deux visionnaires ? La réponse fuse : encore
travail, vous trouverez, politique de promotion interne.
plus de maîtrise, plus de qualité pour une
par exemple, le tri des Il soutient financièrement SOS
entreprise comme la nôtre qui s’internationalise
déchets, une ergonomie Villages d’Enfants en collaboration
et qui se digitalise ! Il faut orienter le bateau
spécial ement conçue avec le réseau et matériellement
Schmidt vers le consommateur : c’est le
pour faciliter le travail au EMMAÜS.
point référent, la base de “l’œuvre”, qui va du
Les travaux de quotidien ; aujourd’hui, de
désir au produit, de celui qui achète à celui construction de U3
commencent nouvelles plates-formes Le Groupe est également mécène de la Chaire
qui fabrique. On n’impose pas un produit, on
2015 - Anne logistiques se mettent en “Management, de la créativité” à l’Université de
écoute celui qui le vend et celui qui l’achète. Leitzgen pose la place avec le “one way” Strasbourg pour développer la créativité dans la
C’est la raison pour laquelle, le Groupe décrit sa première pierre
en présence d'élus. pour éviter tout retour recherche de nouveaux produits et services, la
mission ainsi :
des camions à vide. créativité au service de l’innovation managériale
“Why” : nous contribuons par nos produits et nos
Des robots ont remplacé et la créativité de l’entreprise 4.0.
services au bien-être et au plaisir durable des
pe
2002 - Le rap dans
l de des collaborateurs dont
consommateurs dans leur habitat ; la politique 5S ern e les gestes étaient péni-
le journal int
Enfin, Schmidt Groupe fait partie du cercle des
“How” : en devenant le groupe aux marques
“Performance” bles et répétitifs. rares entreprises qui se battent pour maintenir les
européennes préférées des consommateurs en
emplois en France et en Allemagne, au plus près
matière d’aménagement sur-mesure de l’habitat ;
La qualité est omniprésente ; dans les contrôles de ses clients.
“What” : en proposant, par l’intermédiaire de
de produits, auprès des fournisseurs, dans la
son réseau mondial, en Europe et en Chine, des
Construction distribution et la relation avec les consommateurs ;
produits sur-mesure et des services personnalisés du bâtiment U3
à Sélestat le 5S est appliqué dans tous les services.
à des consommateurs enthousiastes.

84 85
Et la diversification ?
Le nouveau défi ?

B
ien sûr, Schmidt n’est plus une marque unique Le nouveau défi ? Faire de Schmidt davantage
depuis longtemps. En témoigne le lancement et plus qu’un fabricant de cuisines : un leader
de Cuisinella en 1992. de l’aménagement sur-mesure de l’habitat, un
véritable agenceur d’espaces de vie au service de
l'art de vivre.

Un exemple de
salle de bain
Schmidt

asin, nouvell es
o, no uv ell es façades de mag un souffle
1992 - La première Nouveau log apportent
publicitaires ship du
campagne d'affichage
campa gnes nt la po sition de leader
de Cuisinella
na m iq ue et co nfor te
r-m es ure n’e st plus
dy su
pe su r so n m arché. Et « le os er de s pr oduits
Grou la vo lonté de prop
co nf irm e
un luxe »
Mais la diversification va plus loin. mètre près.
conçus au milli

Schmidt propose des salles de bains, des


meubles de rangements sur-mesure intemporels
et contemporains, où fonctionnalité, ergonomie
et e s th é ti s m e of f re n t u n co nf o r t e t u n e
personnalisation uniques. Des campagnes de
communication en France et à l’international, off
et online, accompagnent ces offres sans cesse
innovantes.

nner en
pas à le clairo
m arqu e Sc hmidt n’hésite id t co m m unique
La
et à l’in ternational. Schm les canaux de
France ok, tous
twitter, facebo Un exemple de
à 360° ! Blog, nt m ob ilis és. rangements
n so
communicatio Schmidt

86 87
CHEZ LES HUBER*
*Magasin Cuisinella à Sélestat

À
Sélestat, fille et femme de menuisier, Mais la SALM nous a rapidement équipés en logiciel :
Fabienne Huber s’est lancée tout naturel- “planit” pour le dessin des cuisines, “maqbar” pour
lement dans la distribution de meubles de le chiffrage et “gestor” pour la gestion.
cuisines. Elle connaissait déjà la marque Vancel. Fabienne et Denis Huber font partie des clients
Les produits Cuisinella l’ont séduite, après la visite qui ont grandi avec la marque. Très proches du
du magasin pilote situé à Epinal. Avec son mari, siège, ils sont admiratifs des Leitzgen, de leurs
elle a ouvert un magasin Cuisinella, d’une surface compétences, sensibles à leur convivialité.
de cent soixante mètres carrés le 12 juin 1992. Sa Fabienne Huber se souvient de l’ancêtre de
première vente ? Une cuisine Vérona en rouge, l’Euroforum : un repas au restaurant de la
présentée à l’époque dans un petit catalogue de Pommeraie à Sélestat. Trois à quatre tables
Le stand Cuisinella douze pages. réunissaient la ma jorité du réseau ; Karl Leitzgen
au salon de la
Franchise à Paris
Ainsi, on
allait d’invité en invité pour prendre le pouls des
affirmait la convives et leur donner confiance, le tout dans une
Cuisinella, marque leader sur son segment en solidité et la
qualité des ambiance chaleureuse.
France, poursuit son développement fulgurant caissons !
et connait toujours un grand succès auprès de Un magasin Cuisinella
ses clients. La marque vend essentiellement des
cuisines design et accessibles, mais elle investit
aussi beaucoup dans des solutions d’aménagement
de l’habitat qui donnent envie et révèlent la
personnalité des consommateurs. Cuisinella est la
marque à l'écoute des envies de ses clients.

- Tous les jours, c’est un pur bonheur de se battre


- On n’était pas informatisé. Les chiffrages, les dans un environnement concurrentiel sain. Depuis
commandes, les tracés... tout se faisait à la main ! vingt-trois ans, nous affichons une évolution
Présenté à l'Euroforum, 2,
On y passait trois fois plus constante ! s’exclame Fabienne Huber.
Au début, en 199 t
dans la collection
Schmidt 2017, Sésam est les les plans étaien de temps. Et avant l’arrivée
main
très malin : un double encore fai t à la du fax, on devait poster Fabienne et Denis Huber ont vendu récemment
fond actionné par un
bouton permet de chaque commande ! Vous leur concession à leur responsable de magasin.
Cuisinella
descendre et de monter Nouveauté 2017 imaginez... Mais ils poursuivent leur aventure aux cotés de
le rangement des tasses Modèle en métal
à café, par exemple. brossé et vitré Schmidt Groupe. Ils accompagnent et forment les
nouveaux concessionnaires.

88 89
L'innovation numérique,
une priorité

Des millions d’euros ont été injectés dans ces Il poursuit sa politique de développement et Deux-cents personnes se mobilisent sur ce
innovations numériques ; C’est une priorité pour investit déjà dans d’autres supports d’information, dispositif, dont l’intelligence permet de multiplier
répondre toujours plus aux attentes des clients. tels que le projet “Traçabilité” – repérage de sans fin les offres de sur-mesure.
l’ensemble des flux logistiques de la production à la
réception chez le consommateur –, le logiciel SM2 C'est le quai de
chargement.
– Store Manager 2 qui pilote toute l’organisation et On scanne tous
les éléments de la
le suivi du consommateur en magasin – et le CRM commande avant
le chargement
– Customer Relationship management, un logiciel pour la plate-forme
d’interface entre le prospect, le concessionnaire
et le consommateur pour manager et optimiser la
Une opération
maintenance relation avec le client dans la durée –. Ils permettent
obligatoire plus de réactivité pour répondre plus rapidement
pour éviter toute
panne pendant aux besoins de chaque consommateur pour
la production
C'est la dernière ligne de
faciliter la relation et augmenter sa satisfaction.
production mise en place à
- Nous souhaitons développer tous les outils Lièpvre ; le robot sélectionne
d’information au service de la performance des les panneaux en fonction de
la commande en cours de
hommes et des machines. Nous voulons faciliter fabrication
la mission de nos vendeurs, pour limiter le risque
d’erreurs et automatiser toutes les tâches qui n’ont Le Groupe pilote sa transformation digitale et met
pas de valeur ajoutée afin que les hommes puissent en place un système d’information totalement
se concentrer sur des missions plus performantes, intégré. e digitale
Prix de l’entrepris
sin e dig ita le de l’année 2014
précise Anne Leitzgen. et de l’u
enser son
Se réinventer, rep
n, am éli orer
or ga ni sa tio
de ses
la compétitivité
tr i e l s et
p ro c e s s i nd u s
q u e s s ont les
Quality Award logis t i
Prix Or des Sap ss transformation” 2014 Les Hommes supervisent
éléments qu i on t pe rmis de
ine
Catégorie “bus traçabilité, de
puis les les données qui pilotent
réussir la trans
formation
AS CE NT, son projet de x pla te s- formes les installations
Po ur ’au
des usines jusqu faction du client digitale.
d’exp éd iti on numérique
points er la satis - Chez nous, le un e fonction
t clair : amélior nnements, support, mais
logistiques, es te m ps ré el les dysfonctio couverts Par ailleurs, de nouveaux outils indispensables n’est pa s un terta g.
en nc k Os
en remontant m ag as ins so nt
stratégique !, s’exc
lame Fra
s traiter. 700 0 terminaux so
nt pour transformer un plan de cuisine en valeurs le prix de
pour mieux le traçabilité, et 16 ues. alement ob ten u
pr oces su s de
logistiq
Le camion Schmidt numériques nécessaires aux machines, sont L’entreprise a ég co ncep tion d’un
par ce
14 plates-formes 2014 pour la
mobilisés pour
alimente mutuellement l’Usine Digitale de l’E ntreprise
les quatre sites alsaciens renforcés. Europe et celui
système unique en r l’Usine Nouvell e.
pa
Digitale, décernés

90 91
S'étendre
à l'international

ntière”
e n’a pas de fro

L
e concept Schmidt Groupe s’applique partout, - C’est un levier de croissance fort qui nous permet “Notre excellenc id t » dans la
catégorie
pa gn ol « Sc hm ure Ch aîne
Le réseau es titre de « Me ille
notamment dans les pays cibles : Bénélux, Suisse, de limiter les risques liés à un seul marché. Cela ins a obtenu le ur ch acun
Cuisines et ba Un e fierté po
Allemagne, Italie, Espagne, Royaume-Uni. nous encourage surtout à mieux répondre aux 2015-2016 ». consommateurs
qui
de Ma gasins m pli ; ce sont les
il bi en ac co
exigences des clients de tous les pays. Ce qui permet du trava
votent !
d’aiguiser notre capacité d’innovation, commente
Anne Leitzgen.

Ainsi, la marque Schmidt affine le design de ses


collections en Italie, le service en Hollande, le
Un magasin Schmidt
à Wimbledon rapport qualité/prix en Allemagne, la qualité de ses
au Royaume-Uni produits en Suisse. Si les produits et les services
s’internationalisent, ils doivent aussi être adaptés
Depuis 2015, il ouvre plus de magasins hors France
à chaque pays, par la langue, la culture, et bien sûr
qu’en France. Plus de quatre-cent-soixante centres
en s’appuyant sur une équipe locale proche de la
conseil représentent la marque Schmidt en Europe,
L'ouverture d'un marque. C’est la notion de global et de local.
nouveau magasin soit soixante pour cent du chiffre d’affaires du
en Belgique
Groupe.
Schmidt Groupe veut également favoriser les En 2015, Cuisinella a franchi à son tour les frontières vailler”
concessions Schmidt en s’appuyant sur un agent “Le plaisir de tra
hexagonales, par une première présence en r, 24 ans,
Stéphanie Binne udin Schmidt
Master Franchise en Scandinavie, Russie, et en Ga
Belgique, à Tournai. vendeu se ch ez
République Tchèque. à Granges (Suis
se) Des études pointues de segmentation,
son
tro uv ant pas dans des observations d'usage des habitudes de
Ne se re tri ce en bâtiment,
ss ina
métier de de vers consommation, les informations du réseau et les
e de s’orienter
Stéphanie décid l’a m én ag em ent salons précisent les besoins des consommateurs
et
la décoration
intérieur. des différents pays. Les relations avec la presse, la
nico-
14, ell e est tech idt communication et la présence sur le web permet-
L'ouverture du Depuis mai 20 ud in Schm
ch ez Ga n pa ys
commerciale on du Valais, so tent à la marque de s'affirmer. Des partenariats
villa ge du cant
magasin Cuisinella à
Tournai, en Belgique an ge s, pe tit nn ell e se de ssine
Gr
à
Un e no uv ell e voie professio du ch antier, en avec des designers scandinaves et italiens, avec
natal. ception
s plans à la ré e, Stéphanie des universités comme celle de Strasbourg ou
pour ell e : de pr oduit sur-mesur
passant par le ch oi x du
n élé m en t. Son plaisir des collaborations avec l'INSA (Institut National
Le développement international est bien lancé. retrouv e trè s vite dans so le bo uc he -à-oreille
se et
va iller sé du it la clientèle hm id t, il y a une des Sciences Appliquées) permettent à Schmidt
de tra ille : « Va chez Sc
e à m er ve et so lut ion de Groupe de maintenir son avance et de bénéficier
fonctionn cuisine
Un magasin Schmidt il et une offre en
à Samara, en Russie qualité d’accue d’une offre innovante reconnue.
pareil ! »
rangement sans

92 93
En Belgique Aux courses hippiques Au Maroc

En All emagne
Un “Green Franchise
Award” en 2016 pour
l'Allemagne

En Russie
d
En Afrique du Su

A l’Île Maurice
En Italie

En Espagne

Au Maroc

En Norvège
En Russie En République Tchèque

En Espagne

94 95
AVEC SCHMIDT SUOFEIYA KITCHEN (S.S.K.),
SCHMIDT GROUPE S’OUVRE
AU MARCHÉ CHINOIS

P
arler de la Chine dans le domaine industriel, du Groupe. La nouvelle usine de soixante-cinq mille Les magasins franchisés Suofeiya, partenaire de Pour développer les volumes, des logiciels pilotent
c ’e s t s ’ex p o s er à de s re p ro c h e s , de s mètres carrés, mise en service en juin 2015, est Schmidt Groupe et leader des placards pour les la production, dessinent des cuisines, assurent les
inquiétudes. Le premier mot qui vient à l’esprit moins automatisée que les sites européens – mais particuliers en Chine, sont déjà prêts à vendre des systèmes d’information et permettent de réaliser
est celui de délocalisation. Mais Anne Leitzgen le elle a démarré avec deux cent cinquante salariés. produits Schmidt (une offre adaptée au marché : de sensibles économies d’échelle. Ainsi, petit à
réfute énergiquement: des produits livrés à plat, en kit et conformes petit, les produits Schmidt seront personnalisés.
- Il n’est pas question de délocaliser ! Cela ne aux goûts locaux). Cinq-cents magasins ont Du sur-mesure à la française !
présenterait aucun intérêt pour des questions déjà ouvert. Mill e huit-cents points-conseil
logistiques, humaines et qualitatives ! Notre ambition seront mis sur pied progressivement d’ici 2022. La gouvernance de Schmidt en Chine est franco-
est toute autre, nous voulons devenir un acteur L’art de vivre à la française séduit de plus en chinoise, tant au niveau du
L'usine
mondial dans notre secteur, et puis ce marché est plus en Chine. Conseil d’Administration de Ningxi
gigantesque... que celui du Comité de
La marque Schmidt s’impose déjà par la qualité Direction.
Il est vrai que prendre pied sur le marché chinois, de ses produits au design européen à un prix
avec sa forte croissance et une absence d’offre accessible ; c'est un positionnement unique et
dominante dans la cuisine, est plus que tentant. Le magasin innovant en Chine.
de Lifen (Chine)
Anne Leitzgen et
Le potentiel de développement y est cinq fois des clients chinois
supérieur à l’ensemble du marché européen. Trente-six mille caissons y ont été fabriqués
dans un premier temps. En 2017, le site devrait en
Jacques Haas, captivé par ce nouveau challenge produire un million deux-cent mille. Une deuxième
est parti s’installer à Canton, où a été créée la filiale usine identique viendra renforcer la première,
quand le volume sera concrétisé.

L'intérieur de
l'usine de 65 000 m2
à Ningxi

- Déployer notre savoir-faire là-bas est un bon


Des synergies franco-chinoises sont mises en cas d’école pour se développer dans chaque pays
place. Certains des fournisseurs du Groupe sont de et devenir ainsi le premier vrai groupe mondial
la partie, comme Blum. de l’aménagement de la cuisine, observe Anne
2015 - Une publicité Leitzgen, de retour de Chine.
Schmidt sur un bus L'intérieur d'un magasin
à Canton (Chine) Schmidt en Chine

96 97
Hisser les voiles

Ils clament leur fierté, disent leurs attentes, Son apparition dans le grand salon a soulevé une Ainsi, les équipes grandiront en laissant à chacun
exposent leur philosophie, les lignes de fond de tempête de rires : l’opportunité de valoriser ses compétences et de
leur travail. Dans un grand sourire, l’un d’entre eux, - Oh, Jean-Thierry ! Ne change rien surtout ! contribuer davantage au projet.
Marc Bodoux, concessionnaire Schmidt à Bordeaux, Jean-Thierry Catrice éclate de rire et brandit un
a ce cri du cœur : “C’est chouette de vendre”. pistolet factice. Une cuisine
Cuisinella
Toute la salle applaudit. - C’est ma première intervention lors d’un Euroforum,
il fallait marquer le coup !
Fidèle à lui-même, le directeur général délégué Quelques jours plus tôt, le directeur s’était
reste le meneur que chacun connait. Sauf que montré nettement plus sérieux pour présenter la
dans ce cas précis, il ne s’agit pas de convaincre politique du “Human to Human”. Schmidt Groupe
Le bateau
les troupes d’un projet, mais de les emmener à doit changer ses modes de gouvernance et de
d'un Euroforum l’abordage. Il a tombé son costume-cravate pour management. Bientôt, le leadership sera plus

R
arborer la moustache noire et la tenue du pirate. collectif sur deux niveaux d’action dans l’entreprise
etour à bord, sur le navire entre Marseille et
étendue : au sein de l’entreprise et au sein du
Gènes. Sur la scène, Anne Leitzgen et Jean-
réseau.
Thierry Catrice, le directeur général délégué,
font une performance de duettistes tout à fait au
point. Les répliques fusent et s’enchaînent.
Schmidt Groupe doit attirer en permanence les
talents pour assurer son développement, partager
sa vision et son ambition de faire de chacun un
ambassadeur, mais aussi identifier les patrons de
demain et les accompagner dans leur prise de
magasin.
Jean-Thierry Catrice, le
Téméraire à l'Euroforum Les consommateurs, les collaborateurs, les
fournisseurs, les vendeurs incarnent les marques
Voici Jean-Thierry Catrice le Téméraire, la Terreur Schmidt et Cuisinella.
des Océans. Tout le réseau de
Schmidt Groupe
L'équipe d'accueil Il est décidément superbe en flibustier d’un soir, découvre les nouveautés Le management transversal, la confiance, l’écoute,
de l'Euroforum jouant parfaitement le jeu de la soirée à thème. l’initiative, le droit à l’erreur, l’audace, la créativité,
Dans le cadre des projets “Be Schmidt” et “Pacte le plaisir au travail, l’émergence de nouveaux
Employeur”, une charte humaine va engager talents sont les nouveaux défis de Schmidt Groupe.
Sur l’écran défile un film, avec des témoignages de
chaque partie et considérer chaque métier.
vendeurs, de concessionnaires, venus de partout.

98 99
DES PARTICIPANTS AU “BE SCHMIDT DAY”
BE SCHMIDT On s'encourage,
CONQUÉRIR LE MONDE
on se félicite À LA FORCE DE SES RACINES
“Be Schmidt” est le concept que le Groupe a forgé Devenir un
salarié épanoui
afin de renforcer sa culture managériale et le bien- et heureux de Pour mener à bien son développement tout en
vivre ensemble. se rendre chez
préservant ses racines, son identité d’entreprise
Schmidt Groupe
à forte valeur humaine, Schmidt Groupe doit
Cette démarche mobilise toute l’entreprise et met recruter de nouveaux talents, collaborateurs et
l’accent sur toutes les initiatives susceptibles de concessionnaires. Pour mieux mettre en valeur sa
favoriser un élément essentiel : le plaisir dans le réputation d’employeur, le Groupe s’appuie sur un
travail. site internet corporate, un film d’entreprise, ses liens
avec la presse et sa présence sur les réseaux sociaux.
Des groupes de réflexion se sont naturellement
constitués sur les thèmes du management, de
la responsabilisation des collaborateurs et de
la valorisation des réussites individuelles et
collectives.

“Mur du succès”, “Vis mon job”, “Réunion en terre Toujours plus de bienveillance, d'agilité, de confiance, de coopération
pour partager un plaisir quotidien
inconnue”, “Café rencontre” sont autant d’outils
propres à faire vivre au quotidien notre Étoile :
confiance, coopération, agilité, responsabilité, Les petits déjeuners
d'échanges
bienveillance, performance et plaisir.

PLAISIR

Tous les participants d'un Tous les participants d'un


“Be Schmidt Day” autour “Be Schmidt Day” autour
d'Anne Leitzgen d'Anne Leitzgen

100 101
CHEZ SCHMIDT GROUPE,
LA DIFFÉRENCE EST DANS L'HUMAIN

Ce qui fait la force et le caractère du réseau


Schmidt Groupe, c’est l’engagement de chaque
manager, de chaque vendeur, poseur ou livreur.
Pour dynamiser cet esprit d’équipe exceptionnel,
séduire les meilleurs et les fidéliser, il y a un secret :
le Pacte Employeur.

L’objectif ? Garantir la satisfaction des consom-


mateurs en développant celle des équipes
commerciales.
- Permettre à chaque directeur de magasin
d’améliorer sans cesse le management de ses
équipes, explique Patrice Casenave, DRH Entreprise
Étendue. Créer de nouveaux produits et services, laisser
s’épanouir le potentiel et les qualités de chacun
sont les clés du succès et de la pérennité du
Groupe.

Les qualités humaines et


la personnalité sont des
garanties d'une relation
client d'excellence

Les patrons de
magasins et les
équipes de Schmidt
Groupe prêts à
déployer le pacte
employeur !

102 103
Home Schmidt Home
ou l’art de vivre et le rangement

L
a présentation, la scénographie, la mise en
L'équipe du magasin La présentation
scène de l’Euroforum a tout de la grande Schmidt à Épinal d'un rangement
sur-mesure dans le
convention à l’Américaine. Sauf que l’esprit magasin “Le placard
n’est pas le même, rien n’est factice. by Schmidt”

“Wouaha !” La présentation des produits, la


personnalisation, les nouvelles gammes Cuisinella
font naître sourires et vivats. Mais lorsque Delphine
Pfeiffer, responsable marketing de l’offre pour
Schmidt, dévoile le nouveau concept Schmidt, le
able
“perfect-fit”, le vrai sur-mesure sans surcoût, c’est un atout formid
“Le rangement, ns om mateurs”
se r le s co
une véritable explosion qui pour fidéli commercial
h, responsabl e
secoue la salle. “Ça, c’est bien”, Arnaud Hulbac (88)
hmidt à Ép l ina
“Ça va cartonner !” des magasins Sc s Cu isines Schmidt,
Thierry
n du ré se au de la m arque.
Dès la créa tio la pérennité de
au m on t a co mpris la force et Le Placard» à côté du
Be «
- La révolution Schmidt est e le magasin isines. Pariant
sur
En 2012, il ouvr sp écialisé en cu arché, il obtient
Sc hm id t
en marche, conclut Delphine magasin uveau m Home Schmidt Home
nnel de ce no ent. « Le
l’apport additio ières commandes en rangem
présenté à l'Euroforum
Pfeiffer, tout sourire et le poing ss itô t se s pr em s cli en ts.
au r se
levé. Le consomma(c)teur est rmet de fidélise
Placard » lui pe
ques... séduisent
bl es TV, bibliothè m entalités et
Delphine au centre de notre projet.
Pfeiffer ss an tes , m eu
- Portes couli changer les
ur. Mais il faut ngem ent
le consommate ep teu r-vendeur que le ra
Difficile d’attribuer le mot à une seule personne, co m pr en dr e au co nc
dè s l’a cc ue il dans le
faire i,
au tre m ar ch é porteur. Ains en t. Tro is salariés
tant cette notion d’entreprise étendue est reprise est un
cu isi ne s, on parle de rangem plique Arnaud
magasin de acard », ex
par tous. Parmi les grands chantiers destinés à l’enti té « Le Pl t.
travaillent pour ra te ur de Th ierry Beaumon
bo
répondre aux attentes de l’acheteur, le rangement Hulbach, le colla
figure en tête. Des appartements plus petits, un
gain de place à valoriser, une concurrence qui
communique énormément sur le sujet, tel est le
défi à relever. D’où le lancement de deux concepts Mise en avant
du sur-mesure
dédiés à un art de vivre et d’aménager : “Schmidt dans un magasin
Schmidt
Home Stories” et “Schmidt Placards & Meubles sur-
mesures”.

104 105
Le réseau de combat

S
ur le navire, un jeune commercial, Gabriel, A Gênes, les groupes se forment, vont et viennent Parfois ça frotte avec l’usine, mais on fait remonter Il boit son café “ristretto”, saisit deux sachets de
n’en revient pas : de stand en stand, écoutant les explications sur les ce que nous disent les patrons de magasins, sucre :
- Je ne suis dans l’entreprise que depuis produits. La visite des trois étages du Magazzini autrement dit, les attentes du client. Et le siège - Si je dis à l’usine que les clients demandent du sucre
quelques mois, tout à l’heure en montant sur le del Cotone se fait sans temps morts, ou presque. A reste attentif à leurs remarques. roux plutôt que du blanc, il va falloir réagir. Parfois
bateau, j’ai vu Anne Leitzgen. Elle a arrêté sa tous les étages, on parle cuisine sans discontinuer : ça grogne, mais cela fait partie du métier. Notre
conversation pour venir vers moi et me serrer la - ça, c’est une bonne idée, Un réseau unique dans le monde de la cuisine. Les réseau est unique, avec une grande bienveillance
main. - les clients nous demandent souvent des tiroirs concessionnaires Schmidt ou Cuisinella ne sont pas des anciens à l’égard des nouveaux.
Il sourit, regarde la mer qui défile : garnis de range-couverts, moi je les donne, on des franchisés comme ailleurs, le contrat qui les lie
- Dans quel groupe employant plus de mille cinq- devrait tous le faire… à Schmidt Groupe est plus qu’un partenariat : Schmidt Groupe attribue son large succès à
cents personnes la dirigeante fait ça ? C’est fou, - En fait dans la même journée, ils passent du l’engagement de chacun :
non ? statut de patrons de magasins à celui de clients - du capitaine au matelot, et ce, malgré le tumulte
de Schmidt Groupe, de partenaires, de chefs des des nouvelles attentes des consommateurs et des
Denis Morel, un des animateurs du réseau l’affirme : ventes, puis à nouveau de clients, poursuit Mourad. vents contraires du marché, affirme Anne Leitzgen
- Anne est une Présidente hors norme, elle connaît En cas de problème, personne n’est à même de en remerciant toute la salle, débordante d’énergie
tout le monde. On a tous une relation forte avec elle. faire ce que l’on fait : en moins de vingt minutes, la et de motivation.
direction commerciale est en ordre de marche.
Le fait qu’il porte un bandeau sur l’œil et un sabre Le bateau se range le long du quai, les participants
sur le côté n’enlève rien au sérieux de ses propos. Un spécialiste
du premier voyage de l’Euroforum débarquent.
Mais qu’en dit-elle, Madame “la directrice” ? de Schmidt Deux hommes restent à leur place. Messieurs
Groupe explique
- On a deux piliers : l’industrie les atouts de Waechter et Uhl font partie de ceux qui accueillent
et la logistique d’un part, et ce nouveau les centaines d’autres “militants” Schmidt et
rangement
la distribution d’autre part. Je Cuisinella qui s’apprêtent à monter à bord pour la
dis à nos équipes qui animent Pierre Tanghe passe avec un petit drapeau à la deuxième session :
notre réseau, “faites preuve main, un groupe de concessionnaires à sa suite. Il - Nous sommes membres du conseil de surveillance,
de “veillance”. J’ai repris ce dirige le service juridique : à la retraite certes, mais nous
mot, qui n’existe pas, pour leur - On peut fabriquer le plus beau produit du monde, Un auditoire très sommes là pour aider à la
Anne expliquer qu’il n’est pas question si on ne sait pas le vendre et le mettre en valeur, concentré sur les
nouveautés des produits
préservation de nos valeurs.
Leitzgen à
l'Euroforum de laisser tomber quelqu’un, de cela ne sert à rien. de Schmidt Groupe
ne pas déceler les soucis que Ce que confirme le directeur régional qui coiffe Les passagers retrouvent la
peut rencontrer un magasin, un commercial, un la moitié sud de la France, Mourad Bouamana. Un Mourad discute avec un dirigeant de magasin des terre ferme, se saluent, se
responsable de région, explique Anne Leitzgen. homme tout en rondeurs, affable et déterminé : attentes du consommateur. Il est conscient que le promettent de s’appeler et de
- Nous, on représente le commerce ; à la direction des réseau est “entre le marteau et l’enclume”. se retrouver bientôt… L'intérieur
d'un nouveau
ventes, on est tous un peu rouges, un peu sanguins. - Le réseau est prescripteur. magasin Schmidt

106 107
4.
Horizon 2025

- Gouverner, c’est prévoir…


Prévoir c’est aussi avoir
des objectifs. À l’horizon
2025, Schmidt Groupe veut
être le groupe aux marques
européennes préférées
des consommateurs, en
Le concept matière d’aménagement
magasin Schmidt
sur-mesure de l’habitat.

108 109
Une Armada talentueuse
au service de l’art de vivre Quelques innovations 2017:
les tiroirs en couleur, le monolithe, le jumbo.

S
chmidt Groupe veut créer de la notoriété, Pour J ean-Thierry Catrice, l’innovation est
enthousiasmer le consommateur et le placer nécessaire, tout comme l’attention du consom-
au cœur de ses préoccupations, pérenniser mateur :
la très importante notion d’entreprise étendue, celle - Quel produit nouveau et
qui va de l’implantation d’un point de vente jusqu’au quel service offrons-nous pour
management de la relation consommateur, où tout as s ur er l e d é ve l opp em en t
le monde travaille ensemble, dans le même sens. du magasin dans un climat
concurrentiel de plus en plus
Une pièce à vivre
chaleureuse de la fort ? Quelle stratégie mettons-
collection 2017 nous en place pour apporter tout
le bien-être au consommateur,
le rendre heureux, lui faire Jean-Thierry
Catrice
plaisir ?

f est unique »
« Ce bien collecti
Kl ein ,
Jean-Luc
cier
directeur finan
Sc hm id t Gr oupe
de
i été
ée, en 2015, j’a
- Dès mon arriv fo r te co hé si on
ce tte
fr appé p ar ism e
iés. Un dynam
entre les salar pr ise pa s co m me
entre
inhabituel. Un e la co nf ian ce et
donn e
les autres. On sp on sa bilise. Il y a
on re
Pour y parvenir, Schmidt Groupe a besoin de la l’autonomie, e de
e, un e absenc
compétence et de l’engagement de chacun. C’est un e bienveillanc ge de l’information.
rta iller et
hiérarchie, un pa arité. On est heureux de trava par
la base du concept “Be Schmidt”. On culti ve l’exe m pl
re est fra gi le, tant
e. Mais l’équilib e par cette
on le revendiqu ut es t réinvesti), qu
ce mode atyp iqu e (to
gr ou pe inter national. Il
ati on de l’ent reprise vers un r co ns cie nt que ce
mut di en. Il faut reste
iller au qu oti iqu e.
faut y ve . Il est un
it être préser vé
bien collectif do

Une cuisine Arcos


à l’esprit graphique

110 111
LA GARANTIE EXCELLENCE
SCHMIDT OFFRE LA SÉRÉNITÉ

S
chmidt Groupe prône la sérénité pour - La marque reste dans la continuité par l’innovation !
séduire toujours plus le consommateur, Et cela me conforte dans le choix de représenter
motiver le client et les salariés du Groupe. Schmidt près de Lyon, confie un directeur de
Comment ? Par une idée de génie : magasin ravi de ce nouveau booster.
- La Garantie Excellence Schmidt : un nouvel
engagement du Groupe et du réseau qui porte C’est un fait : le consommateur a besoin de
sur une offre globale de services, explique Sylvie rangement sur-mesure : en France, une cuisine
Heinis, responsable de ce nouveau service. Et c’est sur deux s’ouvre sur le salon, en Allemagne, c’est
la première fois que Schmidt Groupe réunit quatre une sur cinq, en Angleterre, le concept d’énorme L’équipe de
Schmidt Groupe
cents responsables de magasins en même temps ! cuisine prédomine. D’où le pari d’ouvrir des reçoit à nouveau
le prix du service
magasins consacrés aux placards et rangements client en 2017
La marque passionne. Le service attire. sur-mesure tout en respectant la règle de base :
chaque consommateur est unique !
Si la marque Schmidt est reconnue par la qualité, possibles
le sérieux et le sur-mesure, il ne lui manquait plus - Notre volonté est d’avoir durablement une belle « Le champ des
nsid ér ab le »
histoire d’avance sur la concurrence, souligne est co
que le service pour faire la différence ; la Garantie ck Fa br e,
Patri
AP_A4_HORIZONTAL_ESE.indd 1 14/10/2015 09:52

Excellence Schmidt va faire des envieux. Une offre Jean-Thierry Catrice. Et la Garantie Excellence ercial Europe
directeur comm
Schmidt est une offre audacieuse qui dépasse t Gr ou pe
unique, sans frais supplémentaire qui fait déjà de Schmid
chavirer les clients et le cœur des consommateurs : le rêve du consommateur. Elle complète les huit t séduit par la
person-
autres engagements Schmidt : Immédiatemen en te , de venue
• dix ans pour les meubles et les pièces métalliques, Présid
nalité de la sia sm é par
• un interlocuteur unique ; et enthou
• cinq ans pour la plomberie liée au raccordement son mentor, en ge et la notion
all
• le devis gratuit sur-mesure après un rendez-vous le nouveau ch pas
de la cuisine en cas de fuite, endue, il n’a
au domicile ; Un magasin dédié d’entreprise ét po ur re joi ndre
• cinq ans pour l’électroménager avec rempla- emps
aux placards réfléchi longt
• les prix les plus justes (avec remboursement s’ils .
cement à neuf sans application de vétusté. et meubles sur- Schmidt Groupe
mesure Schmidt comm e
sont plus élevés qu’ailleurs) ; est incroyabl e
• un numéro unique, dédié aux consommateurs qui se m bl e tou t est possible. C’ de ce gr ou pe de
• le respect de la date d’installation ; - En par la passion
pourraient rencontrer des problèmes au cours dé jà po rt é tra va ille r et de
je suis x de
• la garantie du matériel ; m es, tous heureu ateur.
des dix ans. femm es et d’hom faire toujours plus le consomm
tis innove.
• la garantie d’achèvement de la pose et de la s’investir pour sa m et en question, s’adapte,
re ients
Le Groupe se t : « Services Cl
livraison ; no uv ea ux pr ix en témoign en ille ur e Ch aîn e
Deux
s Cl ien ts 2017 » et « Me pem ent de
• la réception de l’aménagement par le vendeur 2016 », « Se rv ice
l de dévelop
16 ». Le potentie qui m e
dédié ; de magasins 20 rvices est énorm e. C’est ce
s pr od uit s et se ne l et re la tionn el,
• Schmidt à votre service. no
Po rt é pa r ce monde émotion no tre ré ussite
moti ve . ’hui d’ess aim er
ita ire au jou rd l’E sp agne,
il est prior les que sont
les marchés cib nélux et
hexagonale sur m ag ne , le Bé
La cuisine -Bretagn e, l’Alle .
est ouverte l’Italie, la Grande marques Schmidt et Cuisinella
e, po ur les
sur le salon la Suiss
112 113
Schmidt Groupe
en chiffres*
1 2 3 4

1. Alexis Bevilacqua,
Chef d’équipe
■ 1 534 salariés ; ■ Bientôt 6 usines (Lièpvre, Sélestat (U1, U2 5 6 7 8 2. Anna Paula, Gestionnaire
Client Service ADV
et U3), Bergheim (EMK) en Alsace, 3. Anne Meyer, Animatrice
7 500 personnes dans le monde Türkismühle (Allemagne) Technicienne Qualité
4. Arnaud Da Silva,
Chef de Projet
■ 472 millions d’euros de chiffre d’affaires ■ 175 000 m2 couverts 5. Aude Kubiszyn, Chargée de
Communication Cuisinella

■ 718 magasins
6. Boris Herrmann,
■ 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires pour 9 10
Responsable de Production
7. Delphine Pfeiffer, Responsable
l’ensemble du réseau, dont plus de 200 millions Marketing Produit Schmidt
d’euros à l’export ■ 30 000 informations par cuisine 8. Fanny Neubrand, Cariste
9. Frédérique Czaja, Acheteuse

■ 5e fabricant européen ■ 100 000 cuisines par an


10. Guillaume Kempf,
Conducteur de Machines
11. Jason Lehmann,
■ 15% du chiffre d’affaires à l’exportation ■ 120 camions par jour
Électro-mécanicien
11 12 13 14 12. Julien Heidmann,
Responsable Service Clients

■ 667 magasins dans nos régions cibles, ■ 2 000 fournisseurs


13. Laure Gigleux, Responsable
Contrôle de Gestion
Espagne, Allemagne, Italie, Bénélux, Suisse, Industrielle

■ Plus de 40 millions d’euros


14. Luis Jimenez, Directeur
Royaume-Uni Pays Espagne
d’investissement par an 15. Patrick Viry, Responsable
■ Plus de 40 magasins dans les autres pays 15 16 17 18
Supervision et Automatisme
Industriel
(Dom-Tom, Danemark, Norvège, Suède, ■ La Chine : 16. Philippe Faltot, Responsable
Organisation et Systèmes
Estonie, Russie, Tchéquie, Slovaquie, Maroc,
Algérie, Tunisie, Turquie, Liban, Ile Maurice,
500 magasins ; d’information
17. Philippe Uhl, Responsable
Afrique du Sud) et un magasin en Australie 1 200 salariés ; Animation Réseau
18. Pierre Débenath,
Siège social à Guangzhou (Canton) ; Chef de projets
l’usine à Ningxi (65 000 m2) ; 19. Géraldine Andres,
■ Une croissance du chiffre d’affaires à l’export Responsable
300 cuisines par jour
de 25% en deux ans avec des évolutions 19 20 21 22 Emploi et Talent
20. Guillaume Ambiehl,
significatives en Espagne (+40%), Conducteur de Machines
Royaume-Uni (+140%) 21. Yann Favry, Responsable
Hygiène, Sécurité,
Environnement
22. Yannick Balland,
Maître d’apprentissage
et Loïc Kopp
* chiffres 2016.

114 115
Anne Leitzgen
Caroline et Anne Leitzgen
reçoivent le Grand Prix de
2016 - Schmidt Groupe
reçoit le Trophée
“Une belle aventure”
l’Entreprise Patrimoniale et Familiale “Ambitions d’entrepreneurs”

Le Comité de Direction : 1. Anne Leitzgen, Présidente, 2. Jean-Thierry Catrice, Directeur général délégué, 3. Jean-Claude Armspach, Directeur L’Iref a nommé
contrôle de gestion, 4. Patrice Casenave, directrice des Ressources Humaines, 5. Patrick Fabre, Directeur commercial Europe, 6. Jean-Luc Klein, Anne Leitzgen
Directeur financier, 7. Bernard Muller, Directeur industriel, 8. Franck Ostertag, Directeur organisation et système d’information, 9. Michel Siaud, “Femm e de
Directeur des achats, 10. Wolfgang Thorwart, Directeur développement produits. l’année 2016”
Non présents sur la photo : Jacques Haas, Executive deputy general manager SSK et Olivier Offner, Directeur industriel délégué.

Les principes de votre père Quels bagages voulez-vous laisser à vos filles ?
s’appliquent-ils encore aujourd’hui ? Je voudrais qu’elles comprennent que la vie de
Si je pense au principe fondateur : “la richesse, l’entreprise, c’est aussi l’histoire d’une belle
2
c’est l’homme”, je peux dire que rien n’a changé. aventure. Il faut être enthousiaste et diriger avec
7 3 10
6
8 C’est toujours vrai aujourd’hui. Mais il faut aussi plaisir, sinon il faut faire autre chose. En aucun cas,
rester vigilant, garder des liens entre les équipes cela ne doit être une obligation.
et savoir rester humble dans un groupe qui bouge
5 en permanence.
1

Comment rester le meilleur dans un monde


où tout change en permanence ?
En faisant confiance aux équipes.
4
9 C’est à l’ensemble des collaborateurs de prendre
les bonnes décisions. Il faut rester agile, simple,
audacieux, prendre du plaisir et être entrepreneur.

Les 3 générations de la famille Leitzgen


© Henri Kugler

Être une femme dirigeante


dans le monde de l’entreprise ?
Des équipes de Schmidt Ce n’est pas un sujet. Il faut essayer de garder du
Groupe au moment de la
“Grill Party” en juillet 2016
temps pour soi et ses proches.

116 117
« Yes we Cannes »

Anne
Leitzgen

P
lus d’automatisation, de La palette de produits et de services s’étoffe. La montée des marches
produi ts personnalisés, commence sous les
dizaines de flashs
de services innovants. Cuisinella décline 4 styles inspirés par les modes
Schmidt Groupe propose la de vie actuels : Archi Graphic, Nouvelle Nature,
meilleure offre du marché, Bohême Folk et Atelier Industriel.
a rappelé Anne Leitzgen au
d e r n i e r E u r o Fo r u m . N ous
voulons promouvoir l’art de vivre à la française
partout dans le monde et celui de bien vivre et
de travailler ensemble dans l’entreprise étendue Le mur «Be Happy»
Schmidt Groupe. réalisé par l’ensemble
des participants

Le Groupe poursuit sa forte politique d’investis- Une assemblée


sements. Dans U3, qui sera l’usine d’ameublement à l’écoute
la plus automatisée du monde. Dans la fabrication
exclusive de produits conçus pour maximiser
Une cuisine de style “atelier
l’espace. Dans le relationnel, avec 3 000 vendeurs industriel” chez Cuisinella
et autant de poseurs.
Les 3 usines de Et Schmidt maximise l’espace avec ses lignes
Sélestat : un outil design, Moderne Nature, Élégance et Country Spirit.
industriel exceptionnel

La découverte
des innovations

Après la vision
2025, et les
bons chiffres
de l’année, c’est
la détente

Schmidt Groupe fait un pas de plus vers les


consommateurs. “Good Services is Marketing” Une vraie
répond aux attentes du réseau (Pacte employeur, Une salle de bains au
découverte des
innovations Schmidt
Consumer Connect et Direction du Service Client). style épuré chez Schmidt et Cuisinella

118 119
Direction éditoriale et coordination : CarnetsdeVie® – Agnès Lafaurie

Rédaction des textes : Caton Production (écriture) – CarnetsdeVie® (rewriting et corrections)

Traduction des textes : David Mardell (version anglaise) – Gisela Wassmuth (version allemande)

Conception graphique et réalisation : ReCréation et CarnetsdeVie®


Daniel Gerhardt – Candice Hahn – Agnès Lafaurie – Christophe Kuntzmann

Impression : OTT Imprimeurs - France

Crédits photos :
Couverture : photos Schmidt Groupe ; Anne-Hélène Despois pour Schmidt Groupe : pages 8, 9 ;
Daniel Millot pour Schmidt Groupe : pages 59 à 61 ; Christian Adnin pour Schmidt Groupe : page 17 ;
Adobe Stock : pages 20, 23, 25, 26 ; Fotolia : pages 21, 30 ; Blum : page 79 ; Eco Cuisines Epinal : page 53 ;
Go Cuisines Audincourt : page 53 ; Cuisinella Sélestat : page 89 ; Schmidt Epinal : page 105 ;
Dessin de Peter Wagner : page 18 ; Archives de la Ville de Lièpvre : pages 10, 32, 35 à 37, 43, 48, 50 ;
Gravure de la SIM en dépôt au Busim : page 70 ; Schmidt Groupe : photos archives, documents,
portraits et sites de production : pages 5 à 7, 10 à 17, 24 à 35, 37 à 78, 80 à 120 ; Kris Maccotta : page 117.

Nous remercions chaleureusement Antonia, Caroline et Anne Leitzgen, Hubertus Kirchen, Geneviève Nibel, Jean-Lin Gini,
Julie Ritter, Jean-Marie Schwab et Sylvie Zimmermann qui se sont fortement impliqués dans la recherche d’informations et de
documents iconographiques. Nous remercions Jean-Claude Armspach, Laurent Belloni, Marie Bianconi, Marie-Claire Burckel,
Pauline Burg, Jean-Pierre Dollé, Monsieur Dubois, Philippe Faltot, Maryline Frey, Gilles Godart, Jacques Haas, Boris Herrmann,
Luis Jimenez, Stéphanie Keller, Aloyse Kempf, Aude Kubiszyn, Valentine Martens, Lina Masson, Bernard Muller, Olivier Philippe,
Frédéric Probst, Aurélie Riesterer, Jean-Marc Schwartz, Michel Siaud, Wolfgang Thorwarth, Rémi Uhl, Patrick Welter, ainsi que
David Bouvier, archiviste de la Ville de Lièpvre (photographies d’archives du livre « Lièpvre, le berceau de la vallée »).

Nous tenons aussi à remercier l’ensemble des interviewés et des présents dans l’ouvrage pour leur précieuse collaboration :
Géraldine Andres, Stéphanie Binner, Gerhard E. Blum, Jean-Thierry Catrice, Patrice Casenave, Anita Deßbesell, François Dumoulin,
Patrick Fabre, Yann Favry, Jürgen Fries, Ulrike Hares, Sylvie Heinis, Fabienne Huber, Arnaud Hulbach, Gernot Klee,
Jean-Luc Klein, Fabrice Lalzace, Elfi Molter, Oliver Offner, Franck Ostertag, Hans-Jürgen, Dieter et Horst Stephan, Eberhard Theis.

CarnetsdeVie® – 10 rue de Penthièvre – 75008 Paris – 06 36 36 77 44


agneslafaurie@carnetsdevie.fr – www.carnetsdevie.fr

CARNETS CARNETS
DE DE

Avril 2017 - France

120 121
C onçu depuis sa création en 1934 comme
une véritable Entreprise Étendue, Schmidt
Groupe, un des leaders mondiaux de la
fabrication et de la distribution des meubles, est
aujourd’hui un écosystème unique en son genre
qui maitrise 100% de la création de valeur pour le
client, de la conception à la fabrication, jusqu’à la
distribution, du local à l’international…
Dès son origine, Schmidt Groupe a grandi en
conjuguant l’excellence industrielle et commerciale,
en bâtissant des réseaux de ventes composés de
concessionnaires partenaires  et en développant
ainsi une proximité exceptionnelle avec ses clients.
L’ensemble des collaborateurs qui œuvre pour
l’enthousiasme des consommateurs est animé par la
passion de l’entreprise. Chacun est ambassadeur d’un
savoir être et d’un savoir-faire !
Avec plus de sept mille cinq cents personnes dans le
monde, Schmidt Groupe est avant tout une énergie
humaine.

CARNETS CARNETS
DE DE

122