Vous êtes sur la page 1sur 2

Les élements secondaire

1. Introduction :
Dans une structure quelconque on distingue deux types d’éléments (L éléments porteurs
principaux qui contribuent directement aux contreventements. *) Les éléments secondaires
qui ne contribuent pas directement au contreventement. Dans le présent chapitre nous
considérons l’étude des éléments que comporte notre bâtiment. Nous citons les escaliers,
les planchers et l’acrotère dont l’étude est indépendante de l’action sismique, mais ils sont
considérés comme dépendant de la géométrie interne de la structure. Le calcul de ses
éléments s’effectue suivant le règlement BAEL91 en respectant le règlement
parasismique Algérien RPA99.V2003

Son role est de :


.
Assurer l’isolation des différents étages du point de vue thermique et acoustique.
La transmission les charges et surcharges vers les éléments porteurs.
De plateforme porteuse pour l'étage considéré.
De toit pour l'étage sous-jacent.
D'écran permettant le confort de l'habitation.
· Dans notre projet on utilisé : Les planchers à corps creux.

Remarque : Il est plus léger que la dalle pleine.

Méthode de calcul :
Il y a plusieurs méthodes peuvent être utilisé dans le calcul des éléments secondaires d'un
bâtiment, nous citerons comme exemple les suivants méthodes :
Les méthodes approchées et les méthodes exactes :
Le bon choix de la méthode de calcul permet d'aboutir les bons résultats c'est-à-dire la
détermination de la section nécessaire pour chaque élément secondaire.
Les méthodes approchées:
A.I. Méthode forfaitaire :
Condition d'application :
Q ≤2 G
{
1- Q≤ 5000 N /m2 }
2- Inertie constante (I)
li
3-0.8 ≤ l +1 ≤ 1.25
i
4- Fissuration peu nuisible

1
Les élements secondaire

Méthode de Caquot :
Condition d'application :
Q > 2G
Q>5000N/m 2
Les charges permanentes et d'exploitation sont élevées.

La méthode exacte :
Méthode de trois moments (RDM) :
Principe :

b i . M i+ ( ai+1 +c j ) M j+ bi+1 . M i + 4=W j +1+ W j


EI : constante. (I : Inertie, E : Module de Young.)

En appuis Moment en travée


3
W i +1=−W i =
−4 l
24 EI ( Lx )+ μ ( Lx )
M i=μi ( x ) . μi−1 1−
i
i

Li Li+1 −P u x 2 Pu l i
c i= , ci +1= Avec μ ( x )= +
3 EI 3 EI 2 2
Li Li+1
a i= , ai +1= Les efforts tranchants :
3 EI 3 EI −Pu l 2 ( M d−M g )
Li Li +1 T d= +
b i= , bi +1= 2 Li
6 EI 6 EI

MA=M0=M5=0.

Remarque :
Il y a plusieurs méthodes de (RDM) pour le calcul de sollicitation (méthode de
forces... etc.).