Vous êtes sur la page 1sur 7

Chapitre  1 Présentation

Présentation du projet :
I) Introduction :
Notre travail consiste à étudié une structure en béton armé d’un local à usage
d’habiotation (R+1).
Le bloc étudié présente les dimensions suivantes :
 Longueur totale =14.60m
 Largeur totale =7.30m
 Hauteur totale =7.60m
 Hauteur de R.D.C =4.00m
 Hauteur d’étage =3.00m
 Hauteur de l’acrotère =0.60m
Notre ouvrage est symétrique, il est situé dans la wilaya de BISKRA zone de
faible sismicité (zone 2) suivant la classification de (RPA99 version 2003).
L’ouvrage est implanté dans un sol ferme classé (S2), d’après l’RPA99 version
2003 page 15.
Les planchers sont conçus en corps creux (16+4) dont le but est d’assurer une
bonne isolation phonique et dalle pleine en béton armé.
La stabilité de l’ouvrage est assurée par des portiques auto-stables en béton
armé qui doivent résistés aux différentes sollicitations des charges horizontales et
verticales.
Le choix du mode de fondation : Selon le rapport d’étude de sol :
- Le bon sol se trouve dans les premiers mètres donc nous choisissons un mode de
fondation superficielle.
- La capacité portante admissible satisfaisante d’adopter des semelles isolées.
Le mode de la réalisation est en béton coulé sur place avec un coffrage
traditionnel en bois.

Etude d’un local à usage professionnel (R+1) 1


Chapitre  1 Présentation
II) Définition de l’état limite :
Un état limite est un état au -delà du quel la structure ou un élément de la
structure, est mise hors service, c’est-à-dire ne répond plus aux fonctions pour
lesquelles il est conçu.
On distingue deux états :

II-1) état limite ultime : (E.L.U)


Un état limite ultime est un état qui correspondant à la perte d’équilibre
statique (basculement), à la perte de stabilité de forme (flambement) et surtout à la
perte de résistance (rupture), qui conduisent à la ruine de l’ouvrage.

II-1-1) Hypothèse de calcul :(1)

1- Les sections droites avant déformations restent droites et planes après


déformations.

(Hypothèse de Navier Bernoulli).

2- Il n’y a pas de glissement relatif entre les armatures d’acier et le béton.

3- La résistance à la traction du béton est négligée à cause de la fissuration.

4- Le diagramme contrainte – déformation de l’acier.

5- Le diagramme contrainte – déformation du béton (parabole rectangle).

6- Les positions que peut prendre le diagramme des déformations d’une section droite

Passent au moins par l’un des trois pivots.

7- Les armatures seront concentres dans leur centre de gravite, pourvu que l’erreur ainsi

8- Commise sur les déformations unitaires ne dépasse pas 15%.

II-2) état limite de service : (E.L.S)


Etude d’un local à usage professionnel (R+1) 2
Chapitre  1 Présentation
Un état limite de service est un état au-delà du quel la structure ou un
élément de la structure n’ai plus exploitable dans les bonnes conditions d’utilisation.
Qui comprennent les états limites de fissuration et de déformation

II-2-1) Hypothèse de calcul :(1)


Les sollicitations étant obtenues à l’aide de la combinaison d’action
correspondant
A l’état limite de service :
1- Les sections droites avant déformations restent droites et planes après
déformations.
2- Il n’y a pas de glissement relatif entre les armatures d’acier et le béton.
3- L’acier et le béton sont considères comme des matériaux élastiques linéaires et
il est fait obstruction du retrait et de fluage du béton.

4- Le béton tendu est négligé.

5- Les armatures seront concentres dans leur centre de gravite, pourvu que l’erreur ainsi
Commise sur les déformations unitaires ne dépasse pas 15%.
III) Caractéristique des matériaux :

Les calculs de ce projet sont basés sur :


- Les règles du béton armé aux états limite (BAEL-91) modifier (99).
- Les règles parasismiques algériennes (RPA99 version 2003).
III-1) Béton :
Dans la construction de cet ouvrage, le béton armé utilisé sera conforme aux règles
techniques de conception et de calcul des ouvrages en béton armé (BAEL-91) modifier (99),
ainsi qu’a tous les règlements applicables en Algérie.
 Les granulats peuvent être naturels ou artificiels ( sable et gravillon ), seulement ils ne doivent
contenir ni terre, ni matière argileuse ou organique ( par rapport à l’équivalent de sable et
degré d’impureté étudié ).
 L’eau entrant dans la confection du béton devra être pure, sans acide ou sel.
 Le dosage du béton est basé sur des facteurs suivants :

Etude d’un local à usage professionnel (R+1) 3


Chapitre  1 Présentation
Selon : - Les dimensions de l’ouvrage.
- Densité du ferraillage.
- Plasticité voulue ( mise en œuvre facile ).
- Résistance à 28 jours.
On choisit un béton plastique.
C
Le rapport C/E : 1.5D E D2.5  ( Voir (10) page 267-fig-x-12 )
C
D’ou on choisit E = 2, qui nous donne un affaissement au cône d’abrams
=7cm.
Pour obtenir cette résistance, le dosage ciment doit être au moins 350 kg/m3.
Connaissant le rapport C/E et le dosage en ciment, on calcule E :
C C 350
E = 2  E= 2 = 2 AN : E= 175L

 Quantité d’agrégats:
On choisit les fractions suivantes : - Sable 0/5.
- Gravier 5/25.
Calculons ces quantités en fonction de l’affaissement et de l’humidité des agrégats et
en utilisant les abaques ( méthode DREUX ) : ( Voir l’abaque 02. )
Il suffit de suivre le circuit des flèches pour trouver :

Résultat pour le dosage /m3  


Ciment Sable 0/5 Gravier 5/25 Eau
kg/m3 (L) (L) (L)
350 540  740  175
3
Tableau II-1: Résultat pour le dosage / m .

A/ Caractéristiques :
Le béton est défini couramment par sa résistance à la compression à 28 jours
qui est la valeur caractéristique : fc28= 25MPA.
La résistance caractéristique à la traction du béton à 28 jours, noté ( ft28 ) est
conventionnellement définie par la relation :
ft28 = 0.6+0.06 fc28 AN : ft28=2.1MPA
B/ Module de déformation longitudinale :
Sous des contraintes normales d’une durée d’application inférieure à 24
heurs, le module de déformation instantané Eij du béton agit de ( j ) jours est pris
égale à :
Eij =11000 fcj 1/3 , donc pour fc28=25MPA  Ei28= 32164.20MPA.
Etude d’un local à usage professionnel (R+1) 4
Chapitre  1 Présentation
Cette formule n’est valable pour les bétons habituels durcissant
naturellement sur le chantier.
Elle n’est pas valable pour les vérifications à l’état limite ultime de stabilité
de forme pour les quelles des règles particulières sont données.
Sous des contraintes normales d’une longue durée d’application le module
1
de déformation Evj est pris égale à : Evj=Eij. 3
Evj=3700 fcj1/3 donc pour fc28= 25MPA Ev28=10721.4MPA
C/Module de déformation transversale :
La valeur de module de déformation transversale est donnée par : G=
E
2(1+ν)
Δt %
Ou : ν  : le coefficient de poisson du béton : ν = Δl %
t :Allongement transversal relative.
l :Allongement longitudinal relative.
D/Les contraintes limites :
1/L’E.L.U :
*Contrainte limite en compression : la contrainte limite du béton est donnée par
la formule :
0. 85fcj
 = θ .γb
bc  =1 charge appliquée après 24 h
Avec : b =1.5 pour les cas courants AN:
bc=14.17MPA
b =1.15 pour les cas accidentelles AN :
bc=18.48MPA
*Contrainte limite de cisaillement : nous allons deux cas :
- Fissuration non préjudiciable : uDmin ( 0.2 fci/b,5MPA )
ce qui nous donne : uDmin (3.25MPA, 5MPA) AN :
u=3.25MPA
-Fissuration préjudiciable ou très préjudiciable :uDmin (0.15fci/b, 4MPA )
ce qui nous donne : uDmin (2.5MPA, 4MPA) AN :
u=2.5MPA
2/L’E.L.S : bc=0.6 fc28 AN :
bc=15MPA
Puisque nous sommes dans une zone à climat sec, nous considérons que la
fissuration est non préjudiciable.

Etude d’un local à usage professionnel (R+1) 5


Chapitre  1 Présentation

E/Diagramme contrainte – déformation du béton :


Le diagramme qui peut être utilise dans tous les cas est le diagramme de
calcul dit (parabole-rectangle). bc
Fbc=0.85fc28/b.
Fbc
=1 Si la durée O24heuss
=0.9 Si la durée 1h SS24h
Si la durée S1h
0 2%0 3.5%0 bc
-0DbcD2%0 : Présente la contrainte de déformation du béton par un arc parabole
passant par l’origine du sommet.
bc=0.25Fbc 103bc (4 –103.bc)
-2%0DbcD3.5%0 : Présente la contrainte de déformation du béton par une droite
parallèle
à l’axe de déformation bc= Fbc.

III-2) les aciers :


Les aciers sont généralement utilisés pour constituer les armatures des
pièces du béton armé est :
-Les ronds lisses de nuance FeE215, FeE235.
-Les barres à haute adhérence de nuance FeE400, FeE500 type 1 et type 2.
-Les fils à haute adhérence de nuance FeE400, FeE500.
-Les treillis soudés peuvent être constitués par l’un des aciers précédents.
Contrainte de calcul pour l’état limite ultime :
s

Fe/s

0 se 10%0 s
Le diagramme de calcul des aciers se déduit de celui du (figure :2) on
remplaçant (fe) par (fe/s) et en conservant la pente Es de la droit d’élasticité. Le
coefficient s est pris égale à (1.15) sauf vis à vis des combinaisons accidentelles pour
les quelles on adopte (1).
On appelle que le module d’élasticité longitudinale de l’acier est :
Es=200000MPA.
Etude d’un local à usage professionnel (R+1) 6
Chapitre  1 Présentation
fe/ σ s
L’abscisse limite de la droite d’élasticité vaut : se= Es
Les relations entre les contraintes et déformations (équations des droites) sont :
sDse  s=Ess.
seDsD10%0 s=su=fe/s.
Le diagramme contraint (s) déformation (s) est conventionnellement définir ci-
dessous
s

fe diag caractéristique
Fe/s diag de calcul

-10%0 -Fe/S
Fe/S 10%0 s

-fe

FIGURE :2

Etude d’un local à usage professionnel (R+1) 7