Vous êtes sur la page 1sur 4

L3 Sec A. TD modélisation .

Mme Affif Chaouche

Exercice
Soit le problème de transport représenté par le tableau suivant.

ai

1 4 2 3 20
5 1 3 4 21
2 5 1 2 35
12 23 28 13 76
bj
Nous avons : m=3 et n=4.

La dernière colonne représente les valeurs des ai i=1,3

La dernière ligne représente les valeurs des b j, j=1,4.

On a une situation d’équilibre.∑ ai =∑ bj=76.

Recherche d’une solution de base de départ : Méthode du coint nord-ouest.

On appliquant la méthode du coin nord-ouest, on trouve :

X11=min{20, 12}=12

X12=min{20-12, 23}=8

X22=min{21, 23-8}=15

X23=min{21-15, 28}=6

X33=min{35, 28-6}=22

X34=min{35-22, 13}=13.

Nous avons alors, la représentation suivante où les valeurs en rouge constituent une solution de base
de départ.

ai

1 4 2 3 20
12 8
5 1 3 4 21
15 6
2 5 1 2 35
22 13
12 23 28 13 76
bj
Vérifier que sur chaque ligne i et/ou chaque colonne j, la somme des valeurs est a i et/ou bj
respectivement.

Le nombre de variables de base (non nulles) est 6 (qui est exactement m+n-1).

UB={(1,1),(1,2),(2,2),(2,3),(3,3),(3,4)}

Recherche d’une solution optimale

Rappelons que le dual du problème de transport admet « m+n » variables, notées par : ui 1≤i≤m et

vj 1≤j≤n.

Par le théorème des écarts complémentaires, si X 0 et solution optimale du primal et (U 0,V0) une
solution optimale du dual , on a :

ui0+vj0=cij si x0ij>0 et u i0+vj0≤cij si x0ij=0 1≤i≤m, 1≤j≤n.

On a : ui+vj-cij=0 , (i,j) \in UB

Δij= ui+vj-cij, (i,j) \in UN

On obtient :

u1+v1-c11=0

u1+v2-c12=0

u2+v2-c22=0

u2+v3-c23=0

u3+v3-c33=0

u3+v4-c34=0

on a alors :

u1+v1=1

u1+v2=4

u2+v2=1

u2+v3=3

u3+v3=1

u3+v4=2

Un système de 6 équations et 7 variables ! On choisit en général u1=0. Par résolution du système, on


retrouve :

u1=0, v1=1, v2=4, u2=-3, v3=6, u3=-5, v4=7.

Critère d’optimalité :
Δij≤0, (i,j) \notin UB est suffisante pour l’optimalité.

On a :

Δ13=u1+v3-c13= 0+6-2=4

Δ14=u1+v4-c14=0+7-3=4≥0

Δ21=u2+v1-c21=-3+1-5=-7

Δ24=u2+v4-c24=-3+7-4=0

Δ31=u3+v1-c31=-5+1-2=-6

Δ32=u3+v2-c32=-5+4-5=-6

La solution de base actuelle n’est pas optimale (Δ13≥0, Δ14≥0).

Changement de base :

1. Chercher une case (i0,j0) telle que : Δi0 j0 = max Δij (i,j) \notin UB. Soit (i0,j0)=(1,4)
2. A l’aide de la case (i0,j0) et des cases de UB , on construit un cycle qui est unique.
3. Dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans la sens contraire, on affecte successivement
des signes + et - aux sommets du cycle, en commençant par le sommet (1,4) affecté du
signe + .

On retrouve le cycle (1,4), (3,4),(3,3),(2,3),(2,2),(1,2),(1,4).

Les cases affectées du signe - sont : (3,4),( 2,3),(1,2).

Min {x34, x23, x12}=min{13,6,8}=6=xi1 j1

On pose θ =6.

Pour les sommets (cases) affectés du signe +, on ajoute aux variables x ij la valeur 6 et on soustrait le
même nombre des variables affectées du signe - .

Les autres variables restent inchangées. On obtient donc une autre solution de base et on répète
cette itération jusqu’à l’optimalité.

ai

1 - 4 2 + 3 20
12 8
5 + 1 - 3 4 21
15 6
2 5 + 1 - 2 35
22 13
12 23 28 13 76
bj

Z=12 + 32+15+18+22+26=113
ai

1 4 2 3 20
12 2 6
5 1 3 4 21
21
2 5 1 2 35
28 7
12 23 28 13 76
bj

Z=12+8+18+21+28+14=101

On a : ui+vj-cij=0 , (i,j) \in UB où UB= UB={(1,1),(1,2),(2,2),(3,3),(3,4),(1,4)}

u1+v1=1, u1+v2=4, u1+v4=3, u2+v2=1, u3+v3=1, u3+v4=2.

On pose u1=0, on retrouve le reste des variables u 1=0, v1=1, v2=4, v4=3, u2=-3, u3=-1,v3=2.

Δij= ui+vj-cij, (i,j) \in UN

Δ13=0+2-2=0

Δ21=-3+1-5=-7

Δ23=-3+2-3=-4

Δ24=-3+3-4=-4

Δ31=-1+1-2=-2

Δ32=-1+4-5=-2

Δij ≤0, d’où l’optimalité.

Vous aimerez peut-être aussi