Vous êtes sur la page 1sur 14

UNIVERSITE AMADOU HAMPATE BA

DROIT PUBLIC

COMPTABILITE GENERALE

LICENCE 3

Costner NGAISSONA

p. 1 Costner NGAISSONA
INTRODUCTION
La comptabilité a toujours existé depuis l’existence des hommes car ces
derniers savaient déterminer la quantité et la valeur de leur bien : on
parle de comptabilité simple.
Lorsque l’entreprise se développe, elle a besoin de beaucoup plus
d’information on parle alors de comptabilité en partie double. La
comptabilité était nommée dans chaque Etat membre. A partir du 1er
Janvier 1998, le SYSCOA qui était applicable dans les pays membres de
UEMOA.
Quelques années plus tard, le SYSCOHADA se substitue au SYSCOA.
Nous assisterons :
- L’entreprise
- L’utilité de la comptabilité
- Analyse des opérations

I- L’ENTREPRISE
L’entreprise est une entité qui met en œuvre des biens matériels
humaines et financier dans le but de produire, échanger et faire circuler
des biens et service. Selon TAYLOR l’entreprise est une entité dans
laquelle il existe des employeurs et des employés.
Compte tenu de leur variété et de leur importance, nous essayerons de les
classés selon trois critères :
- La taille
- L’activité
- Le statut juridique

A-LA TAILLE
La taille de l’entreprise se mesure à travers le chiffre d’affaire (l’ensemble des ventes) et
l’effectif (nombre d’employer) ainsi nous distinguons :
- La grande entreprise qui a un chiffre d’affaire annuel supérieur à 100millions et dont
leur chiffre d’effectif supérieur a 200 et qui réalise un investissement supérieur a
1milliard
- La moyenne entreprise qui a un chiffre d’affaire inférieur a 100million, effectif
inférieur a 200 personnes et qui réalise un investissement inférieur à 1milliard
- La petite entreprise l’appartenance a la petite entreprise dépends du chiffre d’affaire
et du secteur d’évolution et le nombre d’effectif qui est inférieur a 30 ainsi on a :
 Les entreprises commerciales doivent réaliser un chiffre d’affaire annuel inférieur
a 30millions

p. 2 Costner NGAISSONA
 Les entreprises du secteur artisanal doivent réaliser un chiffre d’affaire annuel
inférieur à 20millions
 Les entreprises du secteur des services doivent réaliser un chiffre d’affaire
inférieur a 10millions

B- LES ACTIVITES
A travers le critère d’activité on distingue trois sortes d’entreprises qui sont :
- Les entreprises commerciales : ce sont les entreprises qui achètent et revendent sans
aucune transformation
- Les entreprises industrielles : il s’agit d’entreprises qui achètent des biens (matières
première) les transforment (produit fini) puis les vendent
- Les prestataires de services : elles vendent des services en contrepartie d’une
rémunération

C- LE STAUT JURIDIQUE
A travers ce critère on distingue deux types d’entreprises :
- Les entreprises publiques : qui appartiennent à l’Etat
- Les entreprises privées : qui appartiennent à des particuliers. Ainsi ces entreprises
peuvent être distinguées en deux catégories :
 Les entreprises dont le capital est souscrit par une personne : entreprise
personnelle
 Sociétés : entreprise dont le capital appartient à plusieurs personnes. A ce niveau
nous pouvons avoir :
 Les sociétés commerciales dont le nom est précédé ou suivie SNC
(société a nom collectif), SCS (société a commandite simple), SARL
(société a responsabilité limité) SA (société anonyme)

II- LES UTILISATEURS DE L’INFORMATION COMPTABLE


La comptabilité générale est obligatoire et utile. Parler de l’utilité reviendrait à s’interroger
sur les utilisateurs de l’information comptable. Parmi ces utilisateurs nous pouvons retenir :
- Le dirigeant : dans le but de piloté son entreprise et de pouvoir fixer un prix de vente.
- Les propriétaires ou membres fondateur (associer ou actionnaire) : sont intéressés
par l’information comptable dans le but de demander leurs parts sous forme de
dividende
- L’Etat est intéressé par l’information comptable dans le but de demander sa part
sous forme d’impôt et constituer des statistiques

p. 3 Costner NGAISSONA
- Les bailleurs ou partenaire financier sont intéressés par l’information comptable
dans le but de déterminer le risque encouru et la rentabilité des fonds propre
- Le personnel est intéressé par l’information comptable dans le but d’exiger
l’amélioration de leur condition de travail
- Les fournisseurs : sont intéressés par l’information comptable dans le but de
déterminer la solvabilité de l’entreprise

III- ANALYSE DES OPERATIONS


La comptabilité générale peut être vu comme une comptabilité de flux c’est-à-dire que les
opérations entre l’entreprise et son environnement peuvent être analyser en termes de flux
et il existe deux types de flux :
- Un flux interne mouvement de bien à l’intérieur de l’entreprise ; exemple :
consommation de matière a un atelier de production
- Un flux externe : un mouvement entre l’entreprise et son environnement qui peut
être :
 Un mouvement de bien : un flux réel
 Un mouvement d’argent : un flux financier
 Échéance ou extinction d’une obligation : flux de créance et ou de dette
Exemple : l’entreprise la Clémence est spécialisé dans l’achat et la vente de matériels
électroménager :
Facture N°10 de CFAO : véhicule 6.000.000
Analyser cette opération

ENTREPRISE CLEMENCE CFAO


Matériel (acquisition de Flux réel Matériel (livraison de
voiture) voiture)
Dettes Flux créance dette Créance

Remarques :
L’analyse sera beaucoup plus restrictive et se fera en terme :
- De Ressource l’origine de l’opération
- L’emploi l’affectation ou la destination
Ex : ouverture d’un compte bancaire par versement d’espèce pour un montant de 300.000
Analyse I : en termes de ressource emploi
E : Banque : 300.000
R : Caisse : 300.000
Avis de devis de la CEDAO pour remboursement emprunt 200.000

p. 4 Costner NGAISSONA
Analyse II : l’opération
E : Emprunt
R ; Banque
Dépôt de 18.000 d’espèce a la Senelec pour un abonnement analysez l’opération
E : dépôt de caution
R : Caisse
Soit l’information suivante relative à la clinique de la santé, l’acquisition d’une radioscopie
pour 7.000.000 (facture N°10) des établissements Sall
Analyse 2 : cette opération chez la clinique de la santé
E : matériel
R : Dette
Facture N°5 a FANN hospitalisation 550.000
Analyser l’opération
E : créance
R : service vendu
Acquisition de 10litres à 150.000 règlements moitié par chèque moitié dans 45 jours
E : Matériel
R : Banque/Dette
Facture N°6 Diop consultation 20.000 réglé en espèce
E : Caisse
R : service vendu

CHAPITRE 1 : BILAN ET COMPTE


Le bilan est une représentation chiffrée de la situation patrimoniale de l’entreprise a une
date donnée
Le patrimoine est l’ensemble des droits et des obligations de l’entreprise ou alors l’ensemble
des biens et des dettes ainsi nous insisterons sur :
- La présentation du bilan
- La fortune
- Le compte

p. 5 Costner NGAISSONA
I- La présentation du bilan
Le bilan est un tableau qui comporte 2 parties l’actif et le passif il se présente comme suit :

Atif Montant Passif Montant


Immobilisation Capital
Stock Résultat
Créances Emprunt
Disponibilité Dette
Total A Total P

A- L’ACTIF
L’actif est l’ensemble des biens dont l’entreprise disposent ou qui sont sous son contrôle.
Ces biens sont composés de :
- L’immobilisation est l’ensemble de biens utilisés par l’entreprise sur le long terme.
Ces immobilisations se composent de :
 Immobilisation incorporelle c’est-à-dire bien durable immatériels
 Les immobilisations corporelles batiments terrains
 Les immobilisations financières c’est-à-dire bien durable à caractère financière
(le prêt, la caution, titre de participation,
- Les stocks ce sont des biens utilisés dans la cour terme ou qui sont utilisés dans le
cycle d’exploitation et font l’objet d’un magasinage ex : la marchandise, la matière
première, des produits finis …
- Les créances ce sont des sommes qu’on doit à l’entreprise
- La trésorerie active toute la liquidité dont dispose l’entreprise

B- Le Passif
Il est composé des obligations de l’entreprise parmi lesquels on peut retrouver :
- Le capital c’est la valeur des apports effectuer pour le démarrage d’une activité
 Si ces apports sont effectués par une seule personne on parle de capital
personnel
 Si c’est effectuer par plusieurs personnes on parlera de capital social
- Résultat : c’est la situation d’une activité qui peut se traduire par :
 Une modification ou gain appelé bénéfice
 Par une contreperformance appelée perte ainsi la valeur sera précédée d’un
signe moins (-) où mise entre parenthèse
- Emprunt c’est de l’argent mise a notre disposition et qu’on doit rembourser dans le
long terme moyennant en contrepartie d’un intérêt
- La dette c’est tout ce que l’entreprise doit aux autres

p. 6 Costner NGAISSONA
- La trésorerie passive découvert bancaire c’est de l’argent mise a la disposition de
l’entreprise moyennant un intérêt

Exemple d’application :
Mr DIALLO veut créer un commerce de fruit le 3 Janvier 2015 grâce à un apport personnel de
1.500.000f ; cette somme s’est révélée insuffisante pour débuter dans les bonnes conditions
ces activités ainsi il sollicite le crédit mutuel Sénégal et option une ligne de crédit de
900.000f. ces différentes sommes lui ont permis d’acquérir
- Une balance pour : 50.000,
- Une table pour étalage de : 150.000
- Un engin pour transporter : 300.000
- Des pommes : 250.000
- Orange : 175.000
- Des papayes : 225.000
- Des raisins : 100.000
- Des avances ont été versées au fournisseur de pastèque : 100.000
- Il a acquis un terrain pour 310.000
- Et le reste est laisser en bas
TAF :
1- répertoriez les éléments du patrimoine
2-Présentez le bilan pour 3 janvier 2015
Résolution de l’exercice
1- Répertorions les éléments du patrimoine

Eléments L’actif Passif


Le capital 1.500.000
Emprunt  900.000
Une balance 50.000
Table pour l’étalage 150.000
Des pommes 250.000
Orange 175.000
Papaye 225.000
Des raisins 100.000
Des avances ont été versés ou 100.000
fournisseur
Terrain 310.000
Le reste 740.000
Total 2.400.000 2.400.000

A- La fortune

p. 7 Costner NGAISSONA
La fortune est une valeur c’est la somme qui revient aux membres fondateurs, elle se calcule
de deux manières :
- Première méthode : fortune = total bien – total (emprunt + dette + découvert
bancaire)
- Deuxième méthode : fortune = capital +/- résultat
Exemple : prenons l’exemple de la fiche 1 et calculons la fortune
Fortune = 1.300.000-500.000= 800.000 (première méthode)
Fortune = 800.000 (deuxième méthode)

B- Équilibre financier
L’équilibre financier d’une entreprise peut être étudier à travers trois éléments :
- Le fond de roulement (FR)
- Le besoin en fond de roulement (BFR)
- La trésorerie nette (TN)

1- Le fonds de roulement
Le fond de roulement est une ressource potentielle permettant de fiancer le besoin, il se
détermine comme suit
FR= capitaux permanent-immobilisations= (capital permanent = capital+résultat+ emprunt) –
immobilisation
Si le fonds de roulement est positif il y’a une présomption d’équilibre financier
Si l fond de roulement est négatif il y’a un équilibre ou bien vulnérabilité de l’entreprise

2- Le besoin en fonds de roulement


Ce sont les besoins cycliques ou bien besoin a court terme qui se détermine comme suit
BFR= (stock + créance) – dette
Si le BFR est positif, il y’a besoin
S’il est négatif il n’existe pas de besoin

3- La trésorerie nette

p. 8 Costner NGAISSONA
Elle nous permet de se prononcer sur l’équilibre financier de l’entreprise. Elle se détermine
de deux manières
- TN= FR – BFR
- TN= trésorerie active – trésorerie passive
Si la trésorerie est positive, il y’a équilibre financier
Si elle est négative il y’a déséquilibre financier

Exercice 5 fiche 1

Éléments Actif Passif


Immobilisation 2.600.00
Immobilisation 550.000
Immobilisation 3.200.000
Dette 200.000
Immobilisation 2.500.000
Stocks 240.000
Stocks 360.000
Emprunt 4.300.000
Disponibilité 100.000
Disponibilité 50.000
Immobilisation 1.400.000
Capital ?
Total 11.000.000 4.500.000

1- Calculer le capital
Capital = 11.000.000 – 4.500.000
Capital= 6.500.000
2- Calculer Le bilan

Actifs Montant Passif Montant


Terrain 260.000 Capital 6.500.000
Construction 320.000 Emprunt 4.300.000
Tracteur 550.000 Dette 200.000
Immobilisation animal 1.400.000
Stock 600.000
Disponibilité 150.000
Total 11.000.000 Total 11.000.000

3- Calculons la fortune
Fortune= Animal +/- Résultat

p. 9 Costner NGAISSONA
Fortune= 6.500.000
4- Déterminer le TN
TN= FR – BFR
FR= Capitaux permanent – Immobilisation
FR= (6.500.000+ 4.300.000) – 10.250.000
FR= 550.000

BFR= (stocks + créance) – Dette


600.000- 200.000
BFR 400.000
TN= 500.000- 400.000
TN= 150.000

Exercice 6 fiche 1
Calculer le bilan

Actif Montant Passif Montant


Capital 20.000.000
Emprunt 6.000.000
Immobilisation 2.400.000
Stock 2.600.000
Disponibilité 1.800.000

Total 29.000.000 Total 29.000.000

X= 29.000.000 – 27.600.000
X= 14.00.000 (disponibilité en banque)
- Calculons la fortune
Fortune= Capital +/- résultat
Fortune = 20.000.000

FR= capitaux permanent – Immobilisation


FR= (20.000.000 + 9.000.000) 24.00.000

p. 10 Costner NGAISSONA
FR= 4.400.000

BFR= (stocks + créance) – Dettes


BFR= 2.600.000
TN= 4.400.000 – 2.600.000
TN= 1.800.000

II- Le compte
Le résultat est la situation d’une activité qui peut être :
- Un gain on parle de bénéfice
- Une perte ou contreperformance dans ce cas il est précédé d’un signe – ou mis entre
parenthèse
Le résultat est la différence entre le total des produits et le total des charges
Un produit est une ressource définitive qui enrichi l’entreprise.
Exemple : la vente, les terrains reçus etc.
La charge est un emploi définitif qui appauvrit l’entreprise.
Le résultat peut se déterminer sous forme de tableau de la manière suivante
Résultat :

Charges Montant Produit Montant

Total A Total B

Résultat = B - A
Les charges et les produits ne figurent pas au bilan
Le bilan pour être juste rempli 4 conditions :
- Respect de l’emplacement
- Il doit être ordonner de la manière suivante :

p. 11 Costner NGAISSONA
 Les éléments d’actif doivent suivre un ordre de liquidité croissant du bas vers le
haut
 Les éléments du passif doivent être classé selon un ordre exigibilité croissant
 Il doit être daté
 Il doit être équilibré

III- Le fonctionnement d’un compte


Le compte est un tableau qui un tableau qui retrace les mouvements relatifs à un élément
du bilan il se compose de deux parties 
- Débit synonyme d’emploi a gauche
- Et de crédit synonyme de ressource à droite
Débité un compte c’est mettre un montant au débit alors que crédité un compte c’est de
mettre un montant au crédit.
Le solde est la position du compte c’est-à-dire total débit – total crédit
Les biens ou éléments d’actif ou charge augmente au débit et diminue au crédit
Les dettes ou éléments du passif et les produit augmente au crédit et diminue au débit
Le compte se présente de trois manières :
- La présentation a colonne séparée ou classée
- La présentation a colonne mariée ou jumelée
- La présentation en T

A- La présentation a colonne séparée


NOM DU COMPTE

Dates Débit Montant Dates Crédit Montant

Total Total

Avant tout implication il faudrait mettre la situation initiale.


Le solde se met toujours du côté du plus faible et porte le nom du côté le plus grand

p. 12 Costner NGAISSONA
Exemple :
Vous sollicitez un emploi pour complément de vos dossiers, on vous donne les informations
suivantes relative à l’école la réussite qui disposait au premier février 2015 des espèces de
800.000.
Le 3 février voiture N°10 de THIAM, 3 ventilos à 30.000 réglé en espèce
Le 7 février règlement des frais de transport en espèce 5.000,
Le 8 février facture à DIOP mensualité 40.000 réglé en espèce
Le 12 février versement de 400.000 d’espèce en banque
Le 15 février règlement de la location en espèce 150.000
TAF : présenter le compte caisse a colonne séparée
Correction de l’exo
Caisse

Dates Débit Montant Dates Crédit Montant


01/02 Somme 800.000 03/02 FactureN°10 90.000
initia.
08/02 Facture Diop 40.000 07/02 Transport 5.000
12/02 Vers.banque 400.000
15/02 Location 150.000
Total 840.000 Total 645.000
Solde 195.000
débiteur

B- La présentation a colonne mariée


Cette présentation a l’avantage de déterminer le solde après chaque opération ainsi :
- Pour les éléments d’actif et les charges dès l’instant que le solde est positif, il est
débiteur et s’il est négatif alors il est créditeur avec solde qui est égal à débit – crédit
- Pour les éléments du passif des l’instant que le solde est positif, il est créditeur et s’il
est négatif il est débiteur
Exemple :
Votre chef comptable vous donne les informations suivantes relative a la clinique la santé
qui disposait en banque 900.000 au 1 avril 2017
Le 3 avril prélèvement de 200.000 en banque au profit de la caisse
Le 4 avril facture N°5 de FALOU, ordinateur 350.000 réglé par chèque bancaire
Le 5 avril Facture N°9 à SALL, hospitalisation 300.000 réglé en banque
Le 10 avril acquisition de lit pour 1.100.000 réglé par banque

p. 13 Costner NGAISSONA
Le 15 avril avis de crédit de la banque pour emprunt 2.000.000
TAF : présenter le compte banque a colonne mariée

BANQUE

Dates Intitulés Somme Soldes


Débit Crédit
01/04 Somme initiale 900.000 900.000
03/04 Prélèvement 200.000 700.00
04/04 Facture N°5 de FALOU 350.000 350.000
07/04 Facture N°9 de SALL 300.000 650.000
10.04 Lits 1.100.000 -1450.000
15/04 Avis de crédit 2.000.000 1.550.000

p. 14 Costner NGAISSONA