Vous êtes sur la page 1sur 20

e a u !

Nouv
D-Raintank 3000 ®

Collecter – Stocker – Infiltrer


D-Raintank 3000®
La gestion des eaux
dans une
Le contexte l'irrigation est une conséquence possible
Problématique et évolution d'une évolution pour laquelle des so-
Notre réseau d'égouts n'est pas conçu lutions d'avenir doivent également être
pour les événements centenaires – un trouvées.
aspect qui prend de plus en plus d'im-
portance, notamment en raison du La gestion moderne de l'eau de pluie
nombre croissant de fortes précipita- offre des opportunités. Dans ce do-
tions. Un dimensionnement adéquat maine, la désimperméabilisation des
des réseaux n'est pas nécessairement surfaces et l'infiltration locale des eaux
judicieux d’un point de vue technique de surface joueront à l’avenir un rôle
et ne peut, au final, pas être financé encore plus important que ce n'est le
par les collectivités. C'est pourquoi des cas actuellement. En conséquence, les
solutions alternatives sont demandées solutions techniques d'infiltration, de
pour lutter efficacement contre les fortes rétention, de dépollution et de gestion
pluies et protéger les bâtiments et autres décentralisée continueront à gagner en
infrastructures. importance.

D'autre part, en raison des change- Eaux pluviales : De grandes quantités


ments climatiques enregistrés sous nos d'eau de pluie, en particulier dans les
latitudes, nous sommes de plus en plus zones résidentielles et les zones de cir-
Crues exceptionnelles enregistrées en Alle- confrontés au fait que, dans des pé- culation, sont retirées du cycle naturel
magne (Hydrotec Ingenieurgesellschaft für riodes de sécheresse extrêmes et pro- de l'eau et rejetées directement dans le
Wasser und Umwelt mbH et al. 2008) d'après
l'étude BDB sur les eaux pluviales, Univ.- longées, les exploitants des réseaux ne réseau d'assainissement. Ces déverse-
Prof. Dr.-Ing. F. Wolfgang Günthert, Simon sont plus en mesure de fournir suffi- ments sont très coûteux. En cas de fortes
Faltermaier, M.Sc.
samment d'eau. La disponibilité limitée pluies, les réseaux ainsi que les stations
de l'eau de potable et/ou de l'eau pour d'épuration sont rapidement saturés.

2
© Sergey Zaykov/Shutterstock.com

pluviales entre des surfaces de toitures, de cours, de


parkings et de routes, ainsi que pour le
drainage des zones commerciales et peut

nouvelle dimension
être utilisé en combinaison avec un ca-
niveau ou un regard de dépollution. Il
peut également être utilisé pour l'infiltra-
tion du trop-plein dans une installation
d'exploitation des eaux pluviales : les
Occupation des sols : Selon l'Office fé- l'eau, soulageant ainsi les canalisations éléments D-Raintank 3000® sont alors
déral des statistiques allemand, la sur- et apportant une contribution majeure installés sur place de manière simple, en
face d’habitation et de circulation en à la protection contre les crues, notam- quantité souhaitée, et peuvent égale-
Allemagne est passée de 40 305 km² en ment dans les bassins versants. ment être utilisés comme bassin de stoc-
1992 à 49 254 km² en 2016. La France kage – avec un dispositif d’étanchéité par
connaît le même phénomène. Près de la Le produit géomembrane. La KS-Bluebox convient
moitié de cette surface est imperméable. Le D-Raintank 3000® est un système également à cet usage : des éléments
En conséquence, des fonctions impor- de traitement écologique des eaux plu- D-Raintank 3000®, enveloppés en usine
tantes du sol telles que la perméabilité à viales, permettant de stocker les eaux de d’une coque en PE et de dimensions va-
l'eau ou la fertilité du sol sont perdues. précipitation et de les libérer progressi- riables, sont livrés prêts à être installés
vement dans le sol environnant en trois sur le site de montage. Les dimensions
Infiltration décentralisée : Ce type d'in- dimensions. Ce système nécessitant peu du bassin monobloc livrable dépendent
filtration favorise le cycle naturel de d’entretien convient pour le drainage de la capacité des véhicules de transport.

3
Volume de stockage
de 97 %
d'une plaque grillagée avec quatre pi-
liers porteurs. La construction (< 10 kg/
élément) assure une répartition optimale
des charges dans le sol environnant.

Capacité de stockage de 97 %
La capacité de stockage est de 97 %,
alors qu'un bassin en cailloux n'atteint
qu'environ 30 % à 35 %. La facilité de
manipulation des éléments livrés sur le
chantier est à souligner. Ils sont faciles
à installer et peuvent être disposés de
manière à obtenir un véritable gain de
place. Les côtés extérieurs du bassin sont
munis de plaques de fermeture latérales
spéciales. En revanche, aucune plaque
n'est nécessaire à l'intérieur du bassin.
Transmission optimale des Des caissons équipés d’un fond plat per-
charges
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES : mettent le cas échéant une inspection
Les éléments gris du système D-Rain- caméra dans toutes les directions sou-
Dimensions : 600 x 600 x 600 mm tank 3000® présentent les dimen- haitées. L’introduction de la caméra s’ef-
Raccordements : au choix sions suivantes : (L x l x h) 600 x 600 fectue alors depuis les blocs d'inspec-
DN/OD 110 – 400 x 600  mm. La grande résistance à la
Volume Brut : 0,216 m3 charge est assurée par la conception
4,63 Caissons = 1 m3 géométrique optimisée et l'utilisation du
Coefficient de stockage : 97% matériaux PVC-U très résistant avec un
Poids : < 10 kg/D-Raintank 3000® module d’élasticité supérieur à 3 000 N/
par unité mm². Les éléments sont composées de
Couleur : gris deux demi-coques, chacune composée
Matériau : PVC-U

4
tion positionnables n’importe où dans le
bassin. Les éléments D-Raintank 3000®
Avantages du D-Raintank 3000®
du système peuvent être équipés, selon par rapport aux
les besoins, de drains de sédimentation
hydrocurables de diamètres nominaux tranchées en cailloux
de DN/OD 200 à 400. Ces drains, striés
uniquement en partie supérieure, per-
mettent la diffusion de l’eau dans le bas- • Plus grande capacité de stockage
sin tout en piégeant en grande partie les
matières en suspension. Des opérations
simples d’hydrocurage des drains per-
mettent alors de retirer les MES piégées
et de protéger le bassin et d’en assurer
sa pérennité.

Terrassement
En principe, le volume de terre excavé
est nettement plus réduit en raison du
coefficient de stockage élevé de 97 %
– comparé, par exemple, à du cailloux
avec seulement 33 %. Lors du terras-
sement du bassin, il faut veiller à ce que • Terrassement moins important
la zone de travail en périphérie soit d'au
moins 0,5 m ( Il est recommandé de
prévoir 0,8 m ). Si le sous-sol n'a pas
une capacité de portance suffisante, il
est nécessaire de procéder à son renfor-
cement. Pour une installation sous des
charges de circulation, la portance (va-
leur Ev2) doit être d'au moins 25  MN/
m² sous la couche inférieure. Une
couche inférieure de graviers fins ou de
gravillons (granulométrie maximale re-
commandée de 8 mm) d'une épaisseur
d'environ 5 cm doit être appliquée sur le
sous-sol et nivelée. Graviers/pierres concassées
D-Raintank 3000®
Temps de montage
Les éléments D-Raintank 3000® sont fa-
ciles à manipuler en raison de leur poids
• Temps de montage plus réduit
et de leurs dimensions relativement
faibles. Le temps nécessaire à l'instal-
lation dépend, entre autres, de la pro-
fondeur de la fouille, de l'accessibilité
et de l'équipement disponible. L'expé-
rience montre qu'une équipe de quatre
personnes utilisant une chargeuse sur
pneus pour transporter les palettes peut
poser environ 900 éléments D-Raintank
3000® (environ 200 m³) par jour. A cela
s’ajoute des travaux de terrassement tels Graviers/pierres concassées D-Raintank 3000®
que la construction de la plate-forme et
le remblayage cailloux.

5
D-Raintank 3000 ®

Un système – de
Pièces de connexion D-Raintank 3000®

>P
 ièces de connexion pour
le montage en plusieurs
couches

• Pose fiable
Le positionnement et le maintien de
la position des différents caissons, qui
peuvent être traversés en trois dimen-
sions et installés l'un au-dessus de
l'autre en trois couches, sont assurés par
des pièces de connexion bleues doubles
et quadruples, garantissant la résistance
au cisaillement entre les différentes
couches. Elles sont utilisées systémati-
quement lorsqu'une couche est appli-
quée sur une autre couche de D-Rain-
tank 3000®. Aucune pièce de connexion
n'est requise pour l'installation en une
seule couche et pour la couche supé-
rieure pour les montages multicouches.

D-Raintank 3000® – Plaques latérales et de raccordement

> Plaques latérales • Montage variable


Les côtés extérieurs d'un bassin com-
posé d’éléments du système D-Rain-
tank 3000® sont munis de plaques la-
DN/OD
400 térales spéciales présentant une trame.
DN/OD >P
 laques de raccordement avec ouverture
110 pour le passage des conduites d'alimenta- Les pré-perçages garantissent la plus
tion au moyen d'un système à insertion grande souplesse possible et permettent

6
nombreuses possibilités
D-Raintank 3000® – Élément en demi-coque, drains de diffusion, plaque de fixation et bouchon obturateur de drains
>B
 ouchon obturateur pour
> É lément en demi-coque pour le la fermeture du drain
•P
 ossibilité de montage du montage du drain de diffusion
drain de sédimentation
Les éléments D-Raintank 3000® du sys-
tème peuvent être équipés, selon les
besoins, de drains de DN/OD 200 à
400. Tandis que l'eau peut s'écouler des >D
 rain strié à 180°, avec
manchon, hydrocurable,-
fentes situées sur la partie supérieure du >P
 laque de fixation pour le main-
nettoyable et visitable par
tien du drain dans l'élément de
drain et présentant un angle de 180°, les fosse D-Raintank 3000®
caméra
solides transportés s'accumulent dans le
fond des drains. Ces solides peuvent être
évacués des drains par des nettoyages
réguliers. Les éléments D-Raintank
3000® nécessaires sont fournis en deux
parties pour l'installation des drains
d’une longueur de 3 m : Les drains sont
insérés dans les moitiés inférieures, cha-
cun étant fixé en position avec deux
plaques de fixation, puis l'autre moitié
de l'élément D-Raintank 3000® est pla-
cée sur le dessus.

le ­raccordement de tubes de diamètres


nominaux DN/OD 110 à 400. Pour cela,
la direction de la canalisation à raccorder
au corps du bassin n’a aucune incidence.
Les ouvertures déjà réalisées peuvent
également être agrandies.

7
D-Raintank 3000® – Bloc et puits d’inspection

• Permettre l’accès
>B
 loc d’inspection avec raccordement L'installation d'un bloc d'inspection
d’un tube de réhausse DN 400 pour
l’inspection rend le bassin accessible pour les tra-
vaux de maintenance et d'inspection par
caméra – en version monocouche ou à
3 couches. Le bloc d'inspection peut
être intégré à l’emplacement souhai-
té. D'autres utilisations sont possibles,
comme l'utilisation d'une pompe pour
l'aspiration de l'eau dans la structure du
Bloc d’ins- bassin.
pection avec
montage en
3 couches

>C
 aisson d’inspection pour le montage
juxtaposé au bloc d'inspection, avec fond
pour inspection par caméra dans toutes
les directions Caisson d'inspection

D-Raintank 3000® – Eléments d’évent

>T
 ampon fonte classe B 125 pour
évent DN/OD 110

>G
 rille D 400 pour
ventilation >C
 hapeau pour évents
DN/OD 315 DN/OD 110 et 200

• Aération
En cas d'utilisation du bassin pour la ré- raccordements montés en usine dans la
> Aération du bassin D-Raintank 3000®
tention et le stockage de l'eau de pluie, quantité nécessaire. Les éléments d’aé-
la ventilation doit être impérativement ration doivent être installés au point le
assurée quel que soit le diamètre no- plus haut de la structure du bassin et
minal des entrées d’alimentation (DN/ doivent être raccordés sur place vers la
OD 110 à DN/OD 400). Ceci s'applique surface à l’aide de tubes plastique cou-
aussi bien en version étanche avec géo- pés de manière appropriée.
membrane qu'à la version enrobage
plastique de la KS-Bluebox. Il est éga- Les tuyaux d’aération peuvent être rac-
lement nécessaire de prévoir des élé- cordés à un regard sous réserve qu'il soit
ments d’aération pour un bassin d’infil- muni d'un tampon présentant des ou-
tration présentant une perméabilité du vertures de ventilation. L’aération peut
sol de 1e-05 m/s ou moins. Les éléments également être assurée par des trop-
D-Raintank 3000® sont livrés avec des pleins de caniveau.

8
D-Raintank 3000® – Géotextile filtrant

• Pose correcte de l’enveloppe


Un bassin en éléments D-Raintank
3000® est recouvert d'un géotextile
filtrant spécial et étanche au sable. Le
géotextile fixé mécaniquement et com-
portant le marquage CE est en fibres PP
avec une largeur d'ouverture caractéris-
tique de 100 µm. Il présente une per-
méabilité à l'eau de 0,115 m/s et cor-
respond à la classe de résistance géotex-
tile 3 (GKR 3/150 g). La résistance au
poinçonnement est de 1 650 N. La fosse
excavée doit être pourvue d'une couche
inférieure plane et revêtue du géotex-
tile filtrant. Les éléments D-Raintank
3000® sont ensuite placés sur le des-
sus et le géotextile filtrant est replié de
façon à ce que le chevauchement soit
d'au moins 30 cm. La géogrille doit être
posée comme élément d'armature sur le
bassin terminée.

> Géotextile filtrant

> Géogrille

>C
 ollier de serrage en
VA pour la fixation du
géotextile filtrant sur le
tuyau de raccordement

Découpe du géotextile filtrant avec l’outil de découpe Funke

9
Options pour le change
Quand l’eau
Enveloppement dans une géomembrane

• Stocker plutôt qu’infiltrer


Un bassin constitué d'éléments du sys-
tème D-Raintank 3000® convient non
seulement pour le stockage provisoire
des eaux pluviales – par exemple en cas
de fortes pluies – mais aussi pour le stoc-
kage durable en vue d'un prélèvement
et d'une utilisation ultérieurs.

Enveloppement dans une géomembrane


Pour une telle utilisation, la structure du
bassin est tout d'abord recouverte d'un
géotextile, puis de la géomembrane pré-
vue à cet effet et enfin à nouveau d'un
géotextile. Le montage effectué en res-
pectant cet ordre permet de protéger
la géomembrane des éléments D-Rain-
tank® ainsi des dommages liés au sol lors
du remblai.
Installation de grande envergure avec un
enveloppement dans une géomembrane

Test d’étanchéité au niveau des angles

Installation de grande envergure avec un


enveloppement dans une géomembrane

10
ment climatique:
se fait rare
KS-Bluebox

Enveloppe plastique
Dans la version KS-Bluebox, les éléments
D-Raintank 3000® sont fournis sous la
forme d'une structure de bassin enve-
loppée de plastique. L’enveloppement
est réalisée en usine et les structures de
bassin sont transportées sur le lieu d'ins-
tallation dans les dimensions requises,
prêtes à être montées. Ils conviennent
non seulement pour le stockage provi-
soire des eaux pluviales, mais aussi pour
le stockage durable en vue d'un prélè-
vement et d'une utilisation ultérieurs. Il
est ainsi possible d’obtenir une version
en différentes largeurs et jusqu'à trois
couches superposées. Les dimensions
des éléments pouvant être atteintes
dépendent de la capacité des véhicules
de transport. À noter que différentes
structures de bassin peuvent être re-
liées entre elles sur site.

KS-Bluebox (pour le stockage des eaux pluviales)


Raccord de
Volume Longueur Largeur Hauteur Entrée et sortie Poids approx.
ventilation
approx. [l] [m] [m] [m] DN/OD [kg]
DN/OD

1.750 1,2 2,4 0,6 160 160 125


6.000 4,2 2,4 0,6 160 160 400
12.000 4,2 2,4 1,2 160 160 700
18.000 4,2 2,4 1,8 200 160 1.000

Autres diamètres de raccordement et dimensions jusqu’à 12 m de longueur sur demande.

KS-Bluebox

11
D-Raintank 3000®
1000 et une possibilités

Système d'infiltration avec des caissons Système d'infiltration avec des caissons Système d'infiltration avec des caissons
D-Raintank 3000®, installé avec un regard D-Raintank 3000® permettant l' infiltra- D-Raintank 3000®, installé avec un regard
nettoyable en amont. Les raccordements tion du trop-plein d'un réservoir d’eaux nettoyable en amont et un regard limiteur
effectués avec des tuyaux HSK® pour les pluviales avec regard nettoyable en amont. de débit en aval. Les raccordements sont
eaux pluviales. Les raccordements sont effectués avec des effectués avec des tuyaux HSK® pour les
tuyaux HSK® pour les eaux pluviales. eaux pluviales.

Système de stockage ou de rétention avec KS-Bluebox composée d’éléments D-Rain- Le D-Raintank 3000® permet de drainer
des caissons D-Raintank 3000® et un enve- tank 3000® enveloppés d’un film plastique les zones commerciales ou industrielles
loppement ultérieur par géomembrane pour le stockage permanent des eaux plu- même dans les espaces les plus exigus, par
avec regards nettoyables en amont et viales. exemple comme alternative aux bassins à
regards limiteurs de débit en aval pour le ciel ouvert.
stockage permanent des eaux pluviales.

Installation d’infiltration pour le drainage Installation d'infiltration pour le drainage La combinaison de l'angle d'irrigation
de toitures dans les zones industrielles. des toitures et des parkings, combinée au d'arbres, de l'aérateur de racines, de
La couche supérieure peut être équipée, caniveau d'infiltration D-Rainclean® pour l'anneau d’irrigation et du D-Raintank
en option, de drains de sédimentation le traitement des eaux pluviales polluées. 3000® assure une implantation optimale
D-Raintank 3000®. de l'arbre sans compactage du substrat au
niveau des racines.

12
Inspecter
et nettoyer
L'entretien et le nettoyage réguliers de
la structure d’un bassin permettent d'as-
surer le bon fonctionnement du système
à long terme.

L'installation d'un bloc d'inspection rend


le bassin accessible pour les travaux de
maintenance, de rinçage ou d'inspection
par caméra – en version monocouche 2
ou 3 couches.

Les caissons d'inspection équipés d’un


canal intégré peuvent être positionnés à
travers la structure du bassin dans diffé-
rentes directions à partir du bloc d'ins-
pection situé dans le tronçon. Ils per-
mettent aux robots ou aux équipements
d'inspection d’être guidés sans entrave à
travers le bassin.

Les bassins D-Raintank 3000® peuvent


être équipés, selon les besoins, de drains
de sédimentation de diamètres nomi-
naux DN/OD 200 à 400.

Tandis que l'eau peut s'écouler par les


fentes situées sur la partie supérieure du
drain et présentant un angle de 180°,
les solides transportés s'accumulent sur
le fond des drains.

Un hydro-curage régulier permet de


s’assurer que les solides qui se déposent
dans les drains soient évacués.

13
Nettoyer
Regard nettoyable Regard de sédimentation Regard de dépollution
Nettoyage avec la technique
Funke
Les écoulements d’eau de pluie prove-
nant des surfaces de toitures et de voiries
peuvent, selon le site et les conditions
environnantes, contenir des substances
polluantes organiques et inorganiques.
Si de tels écoulements pollués sont in-
filtrés sur place, comme le préconise
la loi sur l’eau (article 55 de la Wasse-
rhaushaltsgesetz ou WHG), un traite-
ment préalable est nécessaire. L'objectif
est d'éliminer les polluants et les solides
en suspension dans les eaux pluviales
amenées dans le bassin afin qu'elles
puissent être rejetées dans un cours
d'eau récepteur ou dans les eaux souter-
raines. Selon le degré de pollution, il est
Cheminement de l’eau à travers le regard de sédimentation
possible d’utiliser un regard nettoyable
Funke, un regard de sédimentation Fun-
ke ou un regard de dépollution Funke.

Regards nettoyables
et de sédimentation
Les regards nettoyables et de sédimen-
tation Funke éliminent les sédiments,
les matières en suspension et les ma-
tières flottantes des eaux pluviales. Le
regard nettoyable est disponible dans
les diamètres nominaux DN 300, 400,
800 et 1000, le regard de sédimentation
dans le diamètre nominal DN 1000. En
fonction de leurs dimensions, les sys-
tèmes conviennent pour des surfaces de
raccordement allant jusqu'à 3 000 m².
Le taux d'abattement des substances
filtrables (MES) est de 65 % et 75 %,
testés selon les principes d'homologa-
tion du DIBt. Le rejet dans les eaux de
Regard de sédimentation intégré sur un parking
surface est de ce fait possible. Le faible

14
u DIBt

et infiltrer
iq u e d
Avis Techn -19
Z-84.2

encombrement et les faibles besoins en ment sur la protection des sols (Bundes-
entretien sont d'autres avantages en fa- bodenschutzverordnung ou BBodSchV)
veur de l'utilisation des regards. N’hé- et peuvent être infiltrées dans les eaux
sitez pas à nous contacter pour de plus souterraines. Le regard de dépollution
amples informations. convient pour une surface de raccorde-
ment pouvant atteindre 600 m². N’hé-
Regard de dépollution sitez pas à nous contacter pour de plus

©markara/Shutterstock.com
En s’écoulant à travers le regard de dé- amples informations.
pollution, plus de 90 % des sédiments
contenus et les polluants dissouts et Remarque : Du fait des différentes dis-
non dissouts sont retenus dans les dif- positions légales en vigueur dans chaque
férents modules du regard. Résultat : pays, les exigences respectives en ma-
les eaux pluviales s’écoulant du regard tière de traitement des eaux de surface
remplissent les valeurs de test du règle- doivent être prises en compte.

Regard de dépollution raccordé à un bassin D-Raintank 3000®

15
Hautement résistant
et polyvalent
Voies d'accès et rampes utilisées par les voitures particulières ou véhicules similaires jusqu'à un poids total autorisé de 2,5 tonnes.

Charge de trafic conforme à la norme DIN 1055 jusqu'à 2,5 t

Aires de stationnement peu Structure de


­fréquentées : chaussée selon la
• Aires de stationnement privées classe de charge
• Espaces verts Couverture :
Hauteur de couverture : 40 – 350 cm
minimum t = 4
 0 cm jusqu’à maxi- 60 – 180 cm
mum 350 cm
1-jusqu’à 3 couches

Aires de stationnement
Structure de chaus-
très fréquentées :
sée selon la classe de
• Aires de stationnement publiques
charge
• Supermarchés
Hauteur de couverture : Couverture :
minimum t = 7
 0 cm jusqu’à maxi- 70 – 350 cm
mum 350 cm
60 – 180 cm
1-jusqu’à 3 couches

Charge de trafic conforme aux normes DIN 1072 et DIN EN 1991-2

Passages occasionnels de poids lourds : DIN 1072 DIN EN 1991-2


• Aires de stationnement SLW 60, Modèle de charge 1
• Voies de desserte Surface de contact de roue : 20/60 cm, Surface de roue 40/40 cm,
Hauteur de couverture : Charge de roue : 100 kN, Charge de roue 120 kN,
minimum t = 8  0 cm jusqu’à maximum Coefficient dynamique : 1,2 – 1,4 Durée d’exposition moyenne
350 cm

Structure chaussée
selon la classe de
charge

Couverture :
80 – 350 cm

60 – 180 cm
1-jusqu’à 3 couches

Pour des hauteurs de couverture


différentes, se rapprocher du fabricant.

16
Infiltrer et stocker,
dans le détail
Niveau fini
Couverture
max. 1800 (max. 3 couches)

Bassin D-Raintank 3000


H

Ev2≥25 MN/m²
Lit de pose (30 – 50 mm)
Sol en présence
mini. 500 mm ou 1/4 x H Largeur du bassin mini. 500 mm ou 1/4 x H (portance mini 25 N/mm²)

Les éléments D-Raintank 3000®, visi- dérablement le temps nécessaire à la ou d'une couche inférieure. Une fois la
tables en trois dimensions, ont une ca- pose. Des conditions idéales pour une pose du géotextile filtrant terminée, les
pacité de stockage trois fois supérieure infiltration ou un stockage optimal de éléments D-Raintank 3000® sont mis en
à celle des tranchées cailloux, avec un l'eau de pluie sur place. L'excavation place. Ils sont ensuite enveloppés dans le
comportement d'infiltration optimal est effectuée selon les spécifications du géotextile filtrant. La géogrille doit être
quelle que soit la direction. Il en résulte maître d’oeuvre et dépend de la per- posée comme élément d'armature sur le
un encombrement nettement inférieur méabilité du sol et du volume requis. La bassin terminé.
et une excavation du sol réduite d'en- plate-forme doit être enlevée avec soin
vironDetail 1 - Variante
deux tiers, 1 consi-
ce qui réduit et munie d'une coucheDetail 1 - Variante 2
de nivellement
"Regenwasserversickerung" "Regenwasserspeicherung"
Infiltration des eaux pluviales Stockage des eaux pluviales

Géotextile filtrant Géotextile filtrant


(1 couche)
50 mm

Géogrille
50 mm

Géomembrane
(1 couche)
D-Raintank D-Raintank

Géotextile filtrant
(1 couche)

Variante 1 – Infiltration des eaux plu- Variante 2 – Stockage des eaux plu- contre les dommages liés au plastique
viales : Dans cette variante, la struc- viales  : Dans ce cas, la structure du des éléments D-Raintank 3000® ainsi
ture du bassin est enveloppée dans un bassin est tout d'abord recouverte d'un que contre les dommages liés au sol lors
géotextile. Le géotextile filtrant em- géotextile filtrant, puis d’une géomem- du remplissage de la fosse d'excavation.
pêche la pénétration des solides dans brane prévue à cet effet et enfin à nou-
la structure du bassin et assure le rejet veau d'un géotextile filtrant. Le mon-
en douceur de l'eau stockée dans le sol. tage effectué en respectant cet ordre
permet de protéger la géomembrane

17
Qualité contrôlée départ usine
La capacité de charge verticale et ho-
rizontale du D-Raintank 3000® a été
déterminée lors d’essais internes et ex-
ternes approfondis en laboratoire, boîte
à sable et sur le terrain. Le comporte-
ment à court et à long terme du com-
posant a été étudié. Après avoir pris en
compte le facteur de sécurité requis, on
obtient les limites d'installation admis-
sibles.

La qualité élevée et constante des élé-


ments D-Raintank 3000® est assurée,
entre autres, par les propriétés excep-
tionnelles du matériau PVC-U ainsi que
par le contrôle interne constant et les
tests réguliers effectués par des insti-
tuts externes reconnus. Dans le cadre
du contrôle qualité interne, le contrôle
dimensionnel et la résistance à la charge
à court et à long terme des éléments
sont constamment contrôlées. Ces ré-
sultats sont étayés par des séries de tests
Certificat d'essai MFPA
externes.

Essai de longue durée avec charges extrêmes Essai à court terme avec charge verticale Charge de compression par estampage sur la
verticales plaque latérale

18
Qualité de montage sur place

19
Bassins, caniveaux,
avaloirs, systèmes de regards
Gérer les eaux pluviales avec Funke
Le changement climatique, la hausse de la fréquence des fortes
précipitations et l'imperméabilisation accrue des sols contri-
buent à l'augmentation constante des besoins en conduites
d'alimentation et d'évacuation. Les eaux de surface devraient
être débarrassées autant que possible des polluants et rejetées
d'une manière contrôlée ou réutilisées d'une manière raison-
nable et durable. Cependant, les conditions météorologiques
en Europe centrale sont de plus en plus capricieuses. Parfois,
le réseau d'égouts existant n’est plus à même d’absorber et
d’évacuer l'eau de pluie - par ailleurs, les étés exceptionnels
comme celui de 2018 entraînent parfois des pénuries d'eau.
Dans ce contexte, la société Funke Kunststoffe GmbH dé-
veloppe depuis de nombreuses années des produits d'ave-
©iStock.com/Chalabala

nir qui permettent l'infiltration, le nettoyage, le stockage ou


l'utilisation des eaux pluviales sur place, tels que l’exige le
législateur. Outre le D-Raintank 3000® et le D-Rainclean®, il
s'agit notamment de systèmes de regards, tels que les regards
de sédimentation et de dépollution, ainsi que des éléments
INNOLET et INNOLET-G®.

INNOLET ®

INNOLET-G®
INNOLET®-S

Domaines d'applications : Traitement et


infiltration des eaux de ruissellement pour
Domaines d'applications : avaloirs au les parkings et les voies de circulation
niveau des routes et des parkings

Images utilisées sous licence de shutterstock.com et istockphoto.com


07-2019/Sous réserve de modifications techniques.

Domaines d'applications : Domaines d'applications : ab-


absorption des eaux pluviales sorption des eaux pluviales pro-
provenant des toitures et des venant des toitures et des zones
zones de circulation, avec de circulation avec traitement en
évacuation ultérieure dans un profondeur et infiltration ulté-
cours d'eau récepteur rieure dans les eaux souterraines

Regard de sédimentation DN 1000 Regard de dépollution DN 1000

Funke France
1, Rue de Mailly • F-69300 Caluire funkefrance@funkegruppe.de
Tél.: 04 78 30 11 88 • Fax: 04 78 30 43 77 www.funkefrance.fr
20