Vous êtes sur la page 1sur 4

NUMÉRO SPÉCIAL ANNÉE 2019 - N°76 - AVRIL 2020

TENDANCES FOCUS
Au dernier trimestre 2019, les TPE Les cavistes trinquent à un avenir
résistent bien au ralentissement de la meilleur !
consommation des ménages.
La baisse de la fréquentation des points de vente
Seule ombre au tableau : l’artisanat du bâtiment, sec- affecte l’activité de la profession.
teur-clé de l’économie de proximité, dont la situation
se détériore encore : -  3,4  % (après -  1,7  %). La vente- En 2019, après plusieurs années © Toute la presse en parle
réparation auto (+  0,3 après +  2,3  %) et la culture- fastes, les commerces spécialisés
loisirs (+  0,1  % contre 2,5  %) freinent également leur en vins et spiritueux enregistrent
progression sur le chemin de la reprise ; sans toutefois un chiffre d’affaires en baisse rela-
jamais descendre en deçà de la ligne de flottaison. tive : +  0,4  % contre +  1,5  % un
A l’inverse, le commerce de détail alimentaire (+  2,4  %), an plus tôt. Déjà, en fin d’année
l’équipement de la maison (+  2,0  %), l’équipement de dernière, cette tendance négative
la personne (+  2,0  %), l’entretien des parcs et jardins se manifestait avec une activité
(+ 1,9 %) et les instituts de beauté (+ 1,5 %) retrouvent quasi nulle au troisième trimestre par rapport à la même période en
des couleurs. Peu impactés par la baisse des dépenses (+  0,3  %) et un léger recul sur les 2018. « Le recul est particulièrement
des ménages (+ 0,2 % après + 0,4 %), ces secteurs amé- trois derniers mois (- 0,3 %). sensible en Nouvelle-Aquitaine,
liorent leurs performances tandis que les autres enre- Ces données, tirées des études
en Normandie, dans les Hauts-de-
gistrent des variations d’activité relativement négligeables. statistiques de la FCGA, sont confor-
France et en Île-de-France. Seuls les
tées par les analyses du Syndicat
cavistes du Grand-Est, de la région
des cavistes professionnels (SCP) :
PACA et d’Auvergne-Rhône-Alpes
0,1 % 0,6 % échappaient à ce repli », fait remar-
« L’automne a été globalement
4e trimestre 2019 / janvier 2019 - déc. 2019 / quer le SCP. Si la concurrence
4e trimestre 2018 janvier 2018 - déc. 2018 moins bon que l’an passé (- 1,8 %),
grandissante des autres circuits
à cause notamment d’un mois de
de distribution (grandes surfaces
septembre souvent très inférieur.
INDICES SECTORIELS Les cavistes des régions PACA ont
cependant fait exception à cette
et ventes en ligne, notamment)
peut partiellement expliquer l’ef-
fritement des parts de marché des
règle ainsi que, si l’on agrège les
cavistes indépendants, la baisse
Secteurs deux mois, les cavistes du Grand-
4T 2019 / 12 derniers structurelle de la consommation
d’activités mois Est, d’Auvergne-Rhône-Alpes et
4T 2018 d’alcool en France s’impose aussi
des Pays-de-la-Loire ». Toujours
comme un argument clé.
Commerces selon l’organisation professionnelle,
+ 1,1 % + 0,9 % le chiffre d’affaires mensuel moyen En 2018, selon une récente étude
et services
réalisé par les cavistes (tous cavistes de l’INSEE, les ménages français
Alimentaire + 2,4 % + 2,0 % répondants) pour la période d’au- consacrent 2,9  % de leur budget
tomne (septembre-octobre) 2019 aux boissons, contre 6,4  % en 1960.
Services + 0,6 % + 0,9 % s’est élevé à 28 892  €  HT tous En moyenne, ils ont dépensé
modèles d’entreprises confondus. 476  euros en boissons non alcoo-
Bâtiment - 3,4 % - 0,5 %
Principale explication au repli lisées et 707  euros en boissons
Équipement d’activité observé : la baisse de la fré- alcoolisées en 2018. Et la part des
+ 2,0 % + 0,3 % quentation quotidienne (- 4,7 % de boissons alcoolisées est passée
de la maison
clients en moins à l’automne 2019 de 77,6 % à 59,7 % en 58 ans.
La composition des échantillons statistiques n’étant pas totalement
identique, des écarts peuvent apparaître entre ces indices sectoriels
et les chiffres de l’indice d’activité des TPE en page 2.

Étude réalisée auprès des petites entreprises adhérentes


des Centres de Gestion Agréés, membres de la FCGA.
TENDANCES
Taux d’accroissement du chiffre d’affaires : 4e trimestre 2019 / 4e trimestre 2018

AGRICULTURE SYLVICULTURE OSTREICULTURE CULTURE & LOISIRS


Parcs et jardins + 1,9 % + 1,9 % Librairie - papeterie - presse + 1,8 %
AUTOMOBILE - MOTO Articles sport, pêche et chasse - 1,0 %
Carrosserie automobile + 1,1 % Tabac - journaux - jeux - 1,0 %
+ 0,1 %
Auto, vente et réparation - 0,1 % + 0,3 % Studio photographique + 3,2 %
Moto vente et réparation + 5,9 % Commerce - réparation cycles - 1,4 %
BAR - HÔTELLERIE - RESTAURATION Jouets et Jeux + 1,9 %
Hôtel - restaurant - 0,2 % ÉQUIPEMENT DE LA MAISON
Hôtellerie de plein air - 19,7 % Electroménager - TV - HIFI + 1,5 %
+ 0,8 %
Restauration + 1,2 % Magasins de bricolage + 5,2 %
Café + 1,1 % Fleuriste + 1,5 %
+ 2,0 %
BÂTIMENT Vaisselle - verrerie - faïence -luminaire + 3,4 %
Couverture - 3,8 % Meuble + 0,2 %
Construction de cheminées + 1,6 % Ebénisterie + 4,2 %
Maçonnerie - 6,2 % ÉQUIPEMENT DE LA PERSONNE
Electricité - 1,4 % Mercerie - lingerie - laine + 1,4 %
Plomberie - chauffage - sanitaire - 1,8 % Vêtements enfants - 3,4 %
- 3,4 %
Plâtrerie - staff - décoration + 1,8 % Prêt-à-porter + 1,0 %
+ 2,0 %
Menuiserie - 3,6 % Chaussures + 4,6 %
Carrelage - faïence - 3,3% Maroquinerie et articles de voyage - 0,8 %
Peinture bâtiment - 5,8 % Horlogerie - bijouterie + 4,8 %
Terrassements - travaux publics + 0,4 % SANTÉ
BEAUTÉ - ESTHÉTIQUE Pharmacie + 0,9 %
+ 0,9 %
Parfumerie + 0,3 % Optique - lunetterie + 1,7 %
Coiffure + 1,3 % + 1,5 % SERVICES
Esthétique + 3,0 % Laverie - pressing + 1,8 %
COMMERCE DE DÉTAIL ALIMENTAIRE Entreprise de nettoyage + 2,1 %
+ 0,2 %
Charcuterie + 4,0 % Agence immobilière - 3,7 %
Boulangerie - pâtisserie + 1,6 % Pompes funèbres + 6,0 %
Pâtisserie + 4,7 % Réparation, retouche vêtements - 1,9 %
Alimentation générale + 0,5 % Surveillance Gardiennage - 9,9 %
Fruits et légumes + 4,1 % + 2,4 % TRANSPORTS
Boucherie - charcuterie + 3,0 % Taxis - ambulances - 0,6 %
- 0,8 %
Poissonnerie - primeurs + 0,8 % Transport de marchandises - 1,1 %
Vins - spiritueux - boissons diverses - 0,3 %
Les flèches indiquent la tendance du taux d’activité trimestriel par rapport à la même
Crèmerie - fromagerie + 7,9 % période de l’année précédente.

À LA HAUSSE LA PÂTISSERIE ARTISANALE À LA BAISSE L’HÔTELLERIE DE PLEIN AIR

Toujours favorable à l’activité de la profession, la période festive de fin Tentes démontées, emplacements de caravanes inoccupés, bungalows
d’année est une aubaine pour les 4700 établissements (pâtisseries, déserts... Au quatrième trimestre 2019, les campings indépendants
pâtissiers-chocolatiers, pâtissiers-traiteurs et pâtisseries salons de thé) ne font pas recette. En chute libre, l’activité de l’hôtellerie de plein air
recensés par l’INSEE dans l’Hexagone. Sur les trois derniers mois de 2019, perd près de 20 points : - 19,7 % (après + 1,9 % à la même période
elles enregistrent une hausse de leurs ventes de  + 4,7 % (contre seule- un an plus tôt). En France métropolitaine, sur les trois derniers
ment + 0,5 % au quatrième trimestre 2018). Très friands de pâtisseries, mois de l’année, la fréquentation des hébergements collectifs touris-
les Français font désormais le choix de la qualité en se fournissant tiques, exprimée en nuitées, augmente faiblement indique l’INSEE
très majoritairement (environ 65 %) chez des artisans. Budget moyen : (+  0,8  % par rapport au quatrième trimestre 2018), après deux
350 euros par an et par foyer (tous circuits de distribution confondus). trimestres de hausse plus soutenue.

- NUMÉRO SPÉCIAL ANNÉE 2019 - N°76 - AVRIL 2020


TENDANCES
Taux d’accroissement du chiffre d’affaires : évolution 2019 - 2018 / évolution 2018 - 2017
évolution 2019 - 2018 / 2018 - 2017 évolution 2019 - 2018 / 2018 - 2017
AGRICULTURE SYLVICULTURE OSTREICULTURE + 2,3 % + 1,7 % CULTURE & LOISIRS + 2,2 % - 2,9 %
Parcs et jardins + 2,3 % + 1,7 % Librairie - papeterie - presse + 1,4 % - 2,0 %
AUTOMOBILE - MOTO + 0,1 % + 0,5 % Articles sport, pêche et chasse - 0,7 % - 2,4 %
Carrosserie automobile + 4,0 % + 1,3 % Tabac - journaux - jeux + 3,2 % - 3,7 %
Auto, vente et réparation - 0,6 % + 0,4 % Studio photographique + 0,6 % - 0,8 %
Moto, vente et réparation + 4,2 % - 0,2 % Commerce - réparation cycles + 7,1 % - 4,8 %
BAR - HÔTELLERIE - RESTAURATION + 1,2 % + 0,5 % ÉQUIPEMENT DE LA MAISON + 0,5 % - 0,8 %
Hôtel - restaurant - 1,0 % - 0,8 % Ebénisterie - 3,8 % - 3,2 %
Restauration + 1,9 % + 0,8 % Electroménager - TV - HIFI - 1,5 % - 1,4 %
Café + 1,1 % + 0,1 % Magasins de bricolage + 3,1 % - 3,5 %
BÂTIMENT - 0,5 % - 1,7 % Fleuriste + 1,3 % + 0,7 %
Couverture + 1,8 % - 1,6 % Vaisselle - verrerie - faïence -luminaire + 2,3 % - 2,6 %
Maçonnerie - 0,8 % - 2,8 % Meuble + 0,2 % -3,0%
Electricité + 0,3 % - 1,7 % ÉQUIPEMENT DE LA PERSONNE - 0,1 % - 4,9 %
Plomberie - chauffage - sanitaire + 0,4 % - 0,6 % Lingerie + 0,1 % - 4,5 %
Plâtrerie - staff - décoration + 2,6 % + 0,1 % Vêtements enfants - 3,2 % - 4,1 %
Menuiserie - 1,6 % - 1,3 % Prêt-à-porter - 0,2 % - 5,6 %
Carrelage - faïence - 2,8% - 2,4 % Chaussures - 0,2 % - 5,2 %
Peinture bâtiment - 1,6 % - 0,7 % Maroquinerie - 3,0 % - 4,4 %
Terrassements - travaux publics + 1,6 % - 3,1 % Horlogerie - bijouterie + 1,9 % - 2,0 %
BEAUTÉ - ESTHÉTIQUE + 0,3 % - 0,5 % SANTÉ + 1,0 % + 1,6%
Parfumerie + 2,1 % - 1,3 % Pharmacie + 1,0 % + 1,7 %
Coiffure + 0,1 % - 0,6 % Optique - lunetterie + 0,9 % - 1,3 %
Esthétique + 1,3 % + 0,6 % SERVICES + 0,4 % + 0,3 %
COMMERCE DE DÉTAIL ALIMENTAIRE + 2,0 % + 0,6 % Laverie - pressing - 1,8 % + 0,3 %
Charcuterie + 2,7 % + 2,3 % Entreprise de nettoyage + 0,5 % - 1,7 %
Boulangerie - pâtisserie + 2,6 % - 0,1 % Agence immobilière - 0,3 % + 1,9 %
Pâtisserie + 3,6 % + 0,7 % Pompes funèbres + 4,9 % + 5,6 %
Alimentation générale + 1,0 % + 1,1 % Réparation, retouche vêtements + 1,4 % + 0,7 %
Fruits et légumes + 2,5 % + 2,1 % Surveillance gardiennage + 4,7 % + 3,1 %
Boucherie - charcuterie + 1,2 % + 0,9 % TRANSPORTS + 0,4 % + 2,5 %
Poissonnerie - primeurs - 0,2 % - 1,7 % Taxis - ambulances + 1,3 % + 4,3 %
Vins - spiritueux - boissons diverses + 0,4 % + 1,5 % Transport de marchandises - 1,6 % - 0,2 %
Crèmerie - fromagerie + 7,3 % + 0,6 %

À LA HAUSSE LES LIBRAIRES INDÉPENDANTS À LA BAISSE LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES

+ 1,4 %, après - 2,0 % un an plus tôt : en 2019, les librairies indé- Grèves, blocages, manifestations... Le transport routier de marchandises
pendantes écrivent un nouveau chapitre de croissance. Sur un marché a été lourdement impacté par les différentes mobilisations sociales
très concurrentiel, dominé par les mastodontes de la vente de livres qui ont secoué le pays en 2019. Conséquence : une activité en repli
en ligne, ces commerces spécialisés ont su défendre leurs parts de de -  1,6  % après -  0,2  % l’année précédente. Un chiffre qui est en
marché. Notamment en créant leur propre offre à distance. Malgré dessous de la réalité en ce qui concerne les plus petites entreprises du
un mois de décembre difficile, surtout en région parisienne (grèves secteur, particulièrement fragilisées par la conjoncture et la hausse
des transports, mouvements sociaux...), les libraires ont réussi à des coûts d’exploitation : gazole, personnel de conduite, charges de
se rattraper juste avant Noël (+ 1,8 % du 17 au 24 décembre 2019) structure (locaux, personnel sédentaire et administratif, services...),
selon L’Observatoire de la Librairie. maintenance (pneumatiques et entretien-réparation), péages...

- NUMÉRO SPÉCIAL ANNÉE 2019 - N°76 - AVRIL 2020


PAROLE À...
Yves MARMONT, Président de la Fédération des centres de gestion agréés

Une fois de plus, dans un contexte économique et


social particulièrement tendu, les petites entreprises
démontrent une forme de résilience tout à fait
© FCGA extraordinaire !

Quel est le bilan général de l’activité (après +  1,7  % en 2018). Le commerce (+ 3,6 %), charcuterie (+ 2,7 %), boulange-
des petites entreprises en 2019 ? de détail alimentaire fait toujours preuve rie-pâtisserie (+ 2,6 %)... Citons également,
d’une remarquable capacité d’adaptation dans les autres secteurs, les commerces
Il est globalement positif avec une dyna-
à la conjoncture et améliore son chiffre spécialisés dans la vente et la réparation de
mique encourageante observée dans la
d’affaires de 2 points contre +  0,6  % seu-
plupart des secteurs d’activité. L’heure cycles (+  7,1  %) qui bénéficient toujours
n’est évidemment pas à la franche reprise, lement l’année précédente. Mais la vraie
de « l’effet vélo » ou encore les prestataires
mais la tendance est plutôt rassurante surprise vient du secteur Culture et Loisirs en services funéraires (+ 4,9 %), la vente et
avec un taux moyen d’accroissement du qui enregistre une nette progression
réparation de motos (+ 4 ,2 %), la carrosse-
chiffre d’affaires de +  0,6  % contre -  0,8  % d’activité de 2,2 % après une année 2018
l’année précédente. Une fois de plus, dans assez médiocre (-  2,9  %). Enfin, on peut rie automobile (+ 4,0 %) et enfin les maga-
un contexte économique et social particu- aussi citer, au rayon des tendances posi- sins de bricolage (+ 3,1 %) pour ce qui est
lièrement tendu, les petites entreprises tives, l’hôtellerie-café-restauration qui des progressions d’activité les plus fortes.
démontrent une forme de résilience retrouve un peu de vigueur avec un taux
tout à fait extraordinaire! Même lorsque d’activité de + 1,2 %. Les secteurs en repli, Et en ce qui concerne les premières
la croissance nationale faiblit (+  1,3  % en sans jamais descendre en dessous de zéro tendances observées au début de
2019 après + 1,7 % un an plus tôt), les arti- toutefois, sont l’auto-moto (+  0,1  %), les l’année 2020 ?
sans, les commerçants de proximité et les transports (+  0,4  %), la santé (+  1,0  %).
prestataires de services résistent plutôt bien Je suis plus préoccupé par la stagnation Il est prématuré, à ce stade, dans le contexte
sur leurs marchés locaux. Bien entendu, de l’artisanat du bâtiment (-  0,5  % après particulier que nous traversons depuis
tous les secteurs ne sont pas logés à la -  1,7  %) qui n’arrive toujours pas à sortir la plusieurs mois, de faire la moindre pro-
même enseigne... tête de l’eau malgré une légère améliora- jection. L’épidémie de Covid-19 a eu des
tion de son état.
Précisément, quelles sont les princi- répercussions très importantes sur l’activité
pales tendances sectorielles qui se Certaines professions, au sein des des petites entreprises. Même si certains
dégagent cette année ? différents secteurs d’activité, se secteurs sont plus impactés que d’autres,
démarquent-elles des autres ? la situation d’ensemble est préoccupante.
Les entreprises spécialisées dans l’entre-
tien-création de parcs et jardin réalisent Le commerce de détail alimentaire Pour le moment, nous sommes mobilisés
la meilleure performance de l’année concentre les bonnes performances : chaque jour aux côtés de nos TPE pour les
avec une activité en hausse de +  2,3  % crémerie-fromagerie (+  7,3  %), pâtisserie aider à surmonter cette crise inédite.

Propos recueillis par Nasser NEGROUCHE

NUMÉRO SPÉCIAL ANNÉE 2019 - N°76 - AVRIL 2020

La FCGA et les Banques Populaires s’associent pour publier chaque trimestre l’évolution des chiffres Co-éditeurs : FCGA - 2, rue Meissonier 75017 PARIS - www.fcga.fr / BPCE - 50, avenue Pierre Mendès France
d’affaires des principaux métiers de l’artisanat, du commerce et des services. Les chiffres publiés - 75201 PARIS Cedex 13 - RCS Paris N° 493 455 042 www.banquepopulaire.fr • Directeur de la publication
proviennent de l’exploitation, par la FCGA, de données communiquées volontairement par les adhé- : Yves MARMONT • Directeur de rédaction : Sabine CALBA • Rédaction en chef : Nasser NEGROUCHE •
rents des CGA répartis sur l’ensemble du territoire. Maquette création : créateurs2pixels / Réalisation : VE design • Impression : IMPRIMERIE JULIEN
• Crédit photos : Toute la presse en parle - FCGA • Tirage 9 000 exemplaires • Périodicité trimestrielle
Les indices d’activité sont calculés chaque trimestre, à partir des chiffres d’affaires d’un échantillon
• Cible  :  acteurs économiques, organisations professionnelles et consulaires, collectivités territoriales,
de 17 000 petites entreprises de l’artisanat, du commerce et des services. Pour toute demande
d’information sur les indicateurs, contactez la FCGA : 01 42 67 80 62 - E-mail : info@fcga.fr presse professionnelle, économique et financière, nationale et régionale • N° ISSN : 1632.1014