Vous êtes sur la page 1sur 3

1

Revue de presse quotidienne de la SONARA


N° 376 du 18/04/16

TOMBI A ROKO SIDIKI LANCE LA CONSTRUCTION DES STADES DANS 4 COMMUNES (CAMEROUN-INFO.NET)

22 NAVIRES ÉTRANGERS ONT ÉTÉ ARRAISONNÉS AU LARGE DES CÔTES CAMEROUNAISES POUR PÊCHE ILLICITE, EN 2014 ET 2015 (INVESTIRAUCAMEROUN.COM)

LE CAMEROUN ORGANISERA EN MAI PROCHAIN UNE CONFÉRENCE ÉCONOMIQUE INTERNATIONALE À YAOUNDÉ(INVESTIRAUCAMEROUN.COM)

ARTHUR ZANG, CREATOR OF THE CARDIOPAD, WILL LAUNCH A MEDICAL EQUIPMENT ASSEMBLY UNIT (BUSINESSINCAMEROON.COM)

L’AFRIQUE DU SUD, AVEC UN QUART D’OBÈSES, LANCE LA GUERRE AUX SODAS (JEUNEAFRIQUE.COM)

TOMBI A ROKO SIDIKI LANCE LA CONSTRUCTION DES STADES DANS 4 COMMUNES (CAMEROUN-INFO.NET)

Le président de la Fédération Camerounaise de Football


(FECAFOOT), Tombi à Roko Sidiki, débute entre le 19 et
le 25 avril prochain, une tournée à l’effet de procéder
au lancement officiel des travaux de construction de
nouveaux stades avec pelouse synthétique à Bamenda, à
Bafia, à Sangmélima et à Bangangté. Selon le communi-
qué publié dimanche par la FECAFOOT,
à Bamenda (Nord-Ouest), il est prévu un stade 2000
places; à Bafia (Centre), un stade de 1600 places;
à Sangmélima (Sud), une arène sportive de 1200 places;
et à Bangangté (Ouest), une enceinte de 2000 places.
Ce programme de construction entre dans le cadre de la
première phase d'une convention de partenariat signée
le 23 novembre 2015 entre la fédération et 7 mairies du
pays, apprend-on. L’objectif est que «les matchs des
championnats professionnels ne se jouent plus sur de la
poussière». La convention, dont le montant de l'investis-
sement n'a toutefois pas été révélé, prévoit que la FE-
CAFOOT exploitera ces infrastructures pendant 50 ans
au terme desquels les sites reviendront aux municipalités bénéficiaires. S'agissant des charges, la fédération s'est aus-
si engagée à remettre des tracteurs auxdites mairies, qui pour leur part doivent mettre à disposition du projet des
espaces fonciers et assurer l'entretien des tribunes et des vestiaires. Au total, le projet prévoit la construction de 10
stades dont 3 omnisports constitués d'une pelouse, de tribunes, d'un vestiaire, d'une piste d'athlétisme, d'un stade de
basketball et d'un court de tennis.

Tél: (237) 233.33.22.38 / 233.33.22.39—Fax: (237) 233.33.21.88


B.P 365 Limbe
2
22 NAVIRES ÉTRANGERS ONT ÉTÉ ARRAISONNÉS AU LARGE DES CÔTES CAMEROUNAISES POUR PÊCHE ILLICITE, EN 2014 ET 2015
(INVESTIRAUCAMEROUN.COM)

La pêche illicite fait rage dans les eaux camerounaises. Selon le Comité tech-
nique de la Commission régionale des pêches du Golfe de Guinée (COREP), qui
s’est réuni à Yaoundé le 14 avril 2016, pas moins de 12 navires de pêche appar-
tenant à des ressortissants étrangers ont été arraisonnés en 2015 au large des
côtes camerounaises pour pêche illicite. Un an auparavant, 10 navires étaient
passés à la trappe, grâce aux patrouilles de l’armée camerounaise. La majorité
des navires arraisonnés, souffle une source proche du dossier, appartiennent à
des opérateurs chinois. Notre source fait par ailleurs remarquer que, face au
désintérêt des investisseurs locaux, la pêche industrielle au Cameroun (et même
artisanale) est abandonnée aux ressortissants étrangers. Pourtant, selon les sta-
tistiques officielles, la demande nationale en poissons dans le pays atteint
400 000 tonnes. La moitié de cette demande est comblée par les importations,
qui engloutissent environ 100 milliards de francs Cfa chaque année.

LE CAMEROUN ORGANISERA EN MAI PROCHAIN UNE CONFÉRENCE ÉCONOMIQUE INTERNATIONALE À YAOUNDÉ(INVESTIRAUCAMEROUN.COM)

Tous les industriels, entrepreneurs, institutionnels et financiers qui


s’intéressent au Cameroun sont invités à participer à la Conférence
« Investir au Cameroun, Terre d’attractivités » qui se déroulera à Yaoun-
dé les 17 et 18 mai prochains. Sont déjà annoncés plusieurs personnali-
tés internationales telles que Manuel Barroso, Président de la Commis-
sion Européenne (2004-2014), Chung Un-Chan, Premier Ministre de Répu-
blique de Corée (2009-2010) et Docteur en économie, Donald Kaberuka,
Président de la Banque Africaine de Développement (2005-2015), Pascal
Lamy, Directeur général de l’Organisation Mondiale du Commerce (2005-
2013). Ces dernières années, le Cameroun a lancé différents projets
structurants dans les secteurs clés que sont l’agro-industrie, les infrastructures de transports, l’énergie, l’immobilier
et l’aménagement urbain, les industries extractives ou les nouvelles technologies. Certains de ces chantiers, comme
le port en eaux profondes de Kribi ou encore plusieurs centrales hydroélectriques, arrivent à leur terme et vont ouvrir
au Cameroun de nouvelles perspectives de développement que le gouvernement se dit déterminé à accompagner.

ARTHUR ZANG, CREATOR OF THE CARDIOPAD, WILL LAUNCH A MEDICAL EQUIPMENT ASSEMBLY UNIT (BUSINESSINCAMEROON.COM)

Since the launch of the sale of the Cardiopad in Fe-


bruary, Himore Medical, the startup through which
Cameroonian IT specialist Arthur Zang developed the
first African medical tablet, has sold 43 kits out of
the 300 already manufactured, he revealed to Quoti-
dien de l’Economie. 50% of kits were sold in Gabon,
and other orders were delivered to India and Nepal.
Thanks to the income generated by these first sales
(the Cardiopad kit costs FCfa 2 million), the creator
of the Cardiopad indicates, Himore Medical is plan-
ning to launch in two months the company Kimore
Medical Equipements, a medical equipment assembly
unit. The plant which will be based in the Nsam area
in Yaoundé, the Cameroonian capital, is looking to
recuit 150 employees in the coming days. The equip-
ment of this assembly plant, which necessitate an investment of FCfa 100 million, we learned, will be imported from
China. But, if the financing necessary to purchase this equipment could be covered by the income generated by the
first sales, Arthur Zang admits needing to raise between FCfa 50 and 75 million to train his personnel and secure the
first salaries of the employees to be recruited. .

Tél: (237) 233.33.22.38 / 233.33.22.39—Fax: (237) 233.33.21.88


B.P 365 Limbe
3

L’AFRIQUE DU SUD, AVEC UN QUART D’OBÈSES, LANCE LA GUERRE AUX SODAS (JEUNEAFRIQUE.COM)

L'Afrique du Sud, qui compte un quart d'obèses, a décidé de taxer les bois-
sons sucrées non alcoolisées pour tenter de combattre le fléau du sur-
poids, mais consommateurs et spécialistes de la santé prédisent déjà
l'échec de cette mesure. Elle rejoint une liste croissante de pays comme
le Mexique et le Royaume-Uni qui tentent de lutter contre l’obésité en
réduisant la consommation des sodas à la forte teneur en sucre ajouté. La
taxe, annoncée par le ministre des Finances Pravin Gordhan en février,
doit prendre effet en avril 2017. Elle vise non seulement à inciter les ac-
cros aux sodas à abandonner leurs habitudes malsaines mais aussi à ré-
duire les coûts de maladies liées à l’obésité. « L’obésité causée par la sur-
consommation de sucre est un problème mondial. Au cours des 30 der-
nières années, le problème n’a cessé de croître en Afrique du Sud, qui
pointe à la dernière place en Afrique sub-saharienne », a expliqué le ministre pour justifier la taxe. « L’obésité ac-
croît les risques de maladies cardio-vasculaires, de diabète et de cancer ». A Zandspruit, un township de l’ouest de
Johannesburg, un assureur de 30 ans, Thulani Masango, se moque bien de la nouvelle taxe. « On sait tous que le sucre
peut provoquer diabète et obésité, mais on ne peut pas vivre sans soda », qui est très bon marché, explique-t-il en
marchant dans une rue poussiéreuse. « Le prix de la viande a augmenté, mais on continue à faire des barbecues. Ce-
lui de l’alcool augmente presque chaque année et on boit toujours. Ce sera la même
chose avec le sucre. C’est incontrôlable », affirme-t-il.

 The elephant is the only animal


with 4 knees

 A 41-gun salute is the traditional


salute to a royal birth in Great Bri-
tain

 Children grow faster in the spring-


time

 A lion's roar can be heard from eight


kilometers away

 You burn more calories sleeping


than you do watching TV

 Every year about 98% of the atoms


in your body are replaced

 The most money ever paid for a


cow in an auction was $1.3 million

Tél: (237) 233.33.22.38 / 233.33.22.39—Fax: (237) 233.33.21.88


B.P 365 Limbe