Vous êtes sur la page 1sur 8

Les risques de transport

Toutes expéditions de marchandise à l’étranger expose le vendeur et


l’acheteur a des risques considérables car peu importe le choix de
l’expédition, la marchandise est toujours soumise aux différents risques liés
au mode de transport ou au véhicule de transport utilisé ; les avaries
communes pour le transport maritime, les avaries particulières pour tout
mode de transport et les risques liés à la manutention, au stockage et aux
ruptures de charge

.Toutefois d’autres risques peuvent se rajouter tels que les risques de guerre
ou les risques exceptionnels

1- Les Risques Associés au Transport Maritime :

v Les risques d’impacte des vagues : par gros temps les marchandises en pontée sont exposées au

reflux des vagues contre la proue et la coque

v Les risques de manutentions des conteneurs : ils peuvent parfois exposer les marchandises à

des endommagements graves

v Les risques des encombrements portuaires : ils exposent les marchandises à des stockages

prolongés soumis aux intempéries.

v Les frais d’avaries communes ; armateur et chargeur supportent une contribution proportionnelle

aux dommages causés, au navire et à la cargaison ainsi qu’aux dépenses extraordinaires, lorsqu’ils

ont été faits ou encourus intentionnellement et raisonnablement pour éviter un danger et dans

l’intérêt commun.

v Les risques de chargement des navires réalisé par un personnel non qualifié (mauvais saisissage

des marchandises, non anticipation du mauvais temps).

v Les risques de navigation tels que le naufrage, l’échouement ,les collisions ,les températures

extrêmes ou les variations de température qui se traduisent par des dégâts dus à la surchauffe, au
gel ou à la buée de cale.

v Les risques liés au chargement des navires tels que : mauvais saisissage des marchandises

B.2- Les Risques Associés au Transport Aérien :

Le transport aérien présente une typologie des risques .Ainsi les risques
propre au transport aérien peuvent être classé de la façon suivante :

v Les risques des forces issues des accélérations et des décélérations,

v Les risques des inclinaisons de l’appareil au cours des atterrissages, décollages, chargements

de cape qui sont parfois fatals pour les marchandises

v Les risques de chargements des pressions atmosphériques et de température ;

v Les risques de turbulences et trous d’air ;

v Les risques d’incendie, la collision, l’écrasement de l’appareil ;

v Les risques de la multiplicité des manutentions

B.3-Les Risques Associés au Transport Routier:

Le domaine du transport routier est lui aussi affecté par les multiples aléas du
transport. Généralement les risques propres à ce mode de transport se classe
d’après ce tableau.
v Les risques des : freinages, accélérations, décélérations répétés sont autant d’à-coups qui

mènent la vie dure aux marchandises, particulièrement lorsqu’ils sont brutaux,

v Les risques des opérations d’attelage et de dételages, sources des chocs parfois violents,

v Les risques des chocs et vibrations sont aussi importants car ils peuvent détruire la

marchandise

v Les risques avaries particulières : elles peuvent être fatales tant pour l’expédition et la

marchandise transportée

v Les risques de manutentions des marchandises

v Rupture de la chaine de froid

B.4-Les risques associés au Transport Ferroviaire :

Les différents risques associés au transport ferroviaire peuvent être classés


dans le tableau ci-joint.
v Les risques d’impacts ou chocs liés aux opérations d’assemblage des wagons d’un train (coups

de tampons, chocs extrêmement violents)

v Les risques de heurts dus aux accélérations, décélérations et freinages ;

v Les risques de balancement dû à la force centrifuge dans les courbes ou lors du passage des

aiguillages

v Les risques de vibrations et secousses pendant le déplacement du train

v Les risques de déraillements

v Les risques d’avaries particulières

La notion d’avaries

Selon le mode de transport international, les avaries peuvent survenir :

Au cours du transport international proprement dit et résulter :


 Soit d’événement dits majeurs, frappant à la fois le moyen de transport
international et son chargement (naufrage, incendie, déraillement de
train, accident de camion ou crash d’avion… ;
 Soit d’accident affectant uniquement la marchandise (mouillure par eau
de mer ou par pluie, casse ou perte de quantité due au désarrimage,
souillure, imprégnation, odeur par contact ou voisinage avec d’autres
marchandises, détérioration résultat de l’humidité des cales, vols etc.
Au cours des manutentions (chargement à bord, manipulation en cale,
déchargement, transbordement, etc.), principalement à l’occasion du passe de
la marchandise d’un véhicule de transport international à un autre (rupture de
charge) et des séjours à quai ou entrepôt (casse ou coulage, mouillure par eau
de, pluie, vol, incendie, etc.).

Généralement on distingue deux types d’avaries :


Les avaries communes et les avaries particulières.

** Les Avaries Particulières :

On appelle avarie particulière, tout dommage et pertes matérielle, (y compris


les pertes de poids ou de la quantité), subis par la marchandise en cours de
transport, de manutention, ou encore lors de son séjours à quai etc.
Contrairement aux avaries communes qui ne concernent que le transport
maritime, les avaries particulières concerne tous les modes de transport
international.
** Les Avaries Communes :

On appelle avarie commune toutes opérations engagées lors d’un naufrage


d’un navire dans le but de sauver une partie de la marchandise et le navire en
sacrifiant une partie de la marchandise contenant dans le navire.

En effet , l’avarie commune est donc une règle propre du droit maritime qui a
pour but de répartir entre les propriétaires du navire et de la cargaison les
sacrifices (dommages ou dépenses) résultant de mesure prises
volontairement et raisonnablement par le capitaine pour le salut commun de
l’expédition et qui ont eu un résultat utile.
Ainsi le propriétaire de la marchandise peut donc avoir à payer une
contribution représentant une part de la valeur de ses marchandises, alors
même que celles-ci sont livrées en parfait état.

les règlements d’avaries communes sont établis conformément aux


disposition de Règle d’York etd’Anvers  règles conventionnelles d’usage
courant et international , auxquelles se référent la quasi-totalité des contrats
de transport international et d’affrètement.

Exemple d’avaries communes et particulières sur cette image une partie de


la marchandise  a été sacrifiée pour sauver le navire. (Avaries commune
photo à droite) .La photo à gauche représente un cas d’avaries particulières,
ici le véhicule de transport international  à subi un accident de la route et la
marchandise a été endommagée.

En effet si la marchandise voyage à ses risques le vendeur ou l’acheteur ne


doit en aucun cas les ignorer ou les négliger .Ainsi pour bien espérer une
compensation en cas de ses risques ,ils doivent tout simplement souscrire
une police d’assurance en faisant transféré quelques charges des aléas du
transport moyennant le paiement d’une prime à un tiers (la compagnie
d’assurance).

Les polices d’assurance se diffèrent selon le mode de transport car tous ces
modes ne présentent pas toujours les mêmes caractéristiques des risques.
Ainsi nous pouvons classer les différentes polices d’assurance d’après le
mode de transport correspondant.

B.1-La Police d’Assurance par voie Maritime :

En assurance maritime, les polices choisies pour ce type de transport peuvent


couvrir les différents risques qui affectent les marchandises :
 Les avaries communes et particulières
 Les risques de guerre et assimilé (conventions spéciales) ; les polices
d’assurance maritime garantissent l’ensemble du transport, y compris les
transports accessoires par voie terrestre, fluviale ou aérienne.
L’assurance joue jusqu’à ce que la cargaison entre dans les entrepôts du
destinataire ; elle cesse, au plus tard ,60 jours après le déchargement du
dernier navire de mer.
En effet, les assureurs maritimes proposent généralement deux formules de
garanties :

 L’assurance «Tous Risques» qui couvre tous les dommages et pertes


matériels causés aux objets assurés durant le voyage (y compris les
pertes ou quantité), sous réserve des exclusions et limitations du contrat;
 L’assurance «Fap Sauf», plus restrictive, elle garantit les dommages et
pertes résultant des seuls événements énumérés dans le contrat. Il s’agit
de tous les «événements majeurs» du transport: naufrage, abordage,
catastrophes naturelle … .Il peut être convenu de tout autre mode
d’assurance, la garantie offerte pouvant être adaptée à tous les cas
particuliers.

En assurance maritime, l’expéditeur a le choix entre plusieurs types de


polices :

§ La police au voyage: pour des expéditions occasionnelles;


§ La police à alimenter: pour des expéditions d’objets de même nature,
échelonnées sur une période indéterminée (exemple: pièces nécessaires à un
chantier).Pour cela l’assuré doit prévenir l’assureur avant chaque
expéditions(en lui envoyant un bordereau).La valeur totale des marchandises
et le nombre d’expéditions prévues sont indiqués dans le contrat;
§ La police d’abonnement ou flottante : elle est conclue d’avance pour une
période donnée, elle couvre automatiquement tous les envois d’un même
expéditeur. Elle convient à ceux qui exportent fréquemment des
marchandises variées;
§ La police tiers-chargeur: elle est souscrite pour le compte de leurs clients
par les transporteurs ou les transitaires.

B.2-La Police d’Assurance par voie Aérienne :


L’assurance des marchandises transportées par voie aérienne fait l’objet
d’une police adaptée. Cette police garantit «Tous Risques» les objets
acheminés par avion et par des transports préliminaires ou complémentaires,
terrestres ou fluviaux.

Les polices d’assurance par voie de terre (route et fer):


La police d’assurance des marchandises transportées par voie de terre fait
l’objet d’un modèle de contrat. L’assuré peut demander, soit une garantie
«tous risques», qui couvrent tous les dommages, y compris les dispositions et
les vols, soit une garantie plus restrictive, qui couvre les conséquences des
«événements caractérisés» énumérés dans le contrat.

Les différentes garanties peuvent êtres récapitulées dans le tableau ci-après


Garanties Principes

Elle couvre tous les risques majeurs tels que les naufrages, les abordages,

les incendies et d’autres mais elle exclut les risques de mouille, de vol,

d’écrasement, Elle s’applique au transport maritime. Son équivalent pour

les transports terrestres et aériens est la garantie ” Accidents Caractérisés ”

qui couvre les conséquences d’événements majeurs limitativement

La garantie «FAP SAUF» énumérés dans le texte de la police

Comme son nom l’indique, elle couvre tous les risques de magasin à

magasin incluant le pré acheminement et post-acheminement. Elle

s’applique à tous mode de transports. C’est la garantie qui est le plus

La garantie «TOUS RISQUES» souvent utilisé

Cette garantie est toujours couverte séparément des autres et a une

tarification spéciale

Son coût moyen varie autour de 0.03 % selon le degré de risque sur le

parcours emprunté par la marchandise

La garantie «RISQUES DE GUERRES ET Elle couvre les actes tels que le sabotage, la piraterie, les torpillages etc. et

MINES» peut être utilisé pour tous les types de transport

L’assurance transport détermine ainsi la couverture de ses risques par mode


de transport, car par l’assurance transport en découle des responsabilités des
deux parties qui figurent dans chaque type d’assurance contracter à savoir
l’incoterms

La notion de transfert de risque s’étende du transfert de responsabilité des


marchandises du vendeur à l’acheteur ce transfert des responsabilités est
clairement conçu lors de l’utilisation des incoterms

Cas Pratique: Souscription d’une assurance maritime pour un produit pétrolier

Cas de Shell du Maroc:


Nous essayerons par ce cas pratique de démontrer comment on souscrit un
contrat d’assurance pour le transport maritime.
Shell est un acteur de référence en matière de
lubrifiants ,de stockage et distribution de carburants
et de conditionnement et commercialisation du gaz
et pétrole liquéfiés .Au niveau international ,le
groupe anglo-néerlandais Shell est présent dans 145
pays avec plus 115.000 employés et déjà un centenaire de contribution au
développement économique à son actif.

Comptant parmi les premières compagnies pétrolières dans le monde, son


ambition est de satisfaire la plupart des besoins en énergie de la société de
manière durable économiquement et socialement, tout en privilégiant une
véritable politique environnementale. Un objectif réalisé grâce, notamment, au
maintien d’un dialogue permanent avec ses clients et à l’adaptation de sa
technologie, de ses biens et de ses services à leurs besoins en perpétuelle
évolution.

B – Renseignement sur l’opération d’importation:


§ Marchandise: Gasoil, Gasoil P, Jet A1
§ Incoterms: CFR Port AGADIR
§ Port de chargement: ANTWERP(Suisse)
§ Port de déchargement: AGADIR
§ Montant total facturé: 5084729 ,44 MAD
Soit : 4 .000.000 litres Gasoil ………………….31347378, 53

853253 litres Gasoil……………………………….. 4866286,05

2514907 litres Jet……………………………………14633629, 86


50847234,44

C – Souscription d’une Assurance pour le transport maritime :

Pour acheminer sa marchandise, la société Shell qui supporte les risques du


voyage, a pensée à une assurance pour le transport maritime. Pour cela, elle
s’est adressée à son assureur habituel « AGMA LAHLOU&TAZI », agent
général de la compagnie « ES SAADA ».
Ainsi pour souscrire ce contrat la société Shell définit tout d’abord l’étendue
des Risques couverts: il s’agit d’une garantie « Tous Risque » ; comme son
nom l’indique, c’est une garantie qui aura pour but de couvrir les risques de
magasin à magasin incluant ainsi le pré et post acheminement. La garantie
couvrira les dommages et pertes matériels survenues aux produits
transportés et assurés.

Il faut noter que l’expression tous risque ne signifie pas que tous les risques
qui peuvent se survenir au cours du voyage seront garantis dans leurs
conséquence dommageables.

Toutefois l’assureur AGMA a signalé au client Shell que la couverture des


Risques est partagée entre ES SAADE et d’autres compagnies:
ES-SAADA…………………………………………………60%
RMA WATANY.. ………………………………………….10%
ZURICH…………………………………………………….10%
AXA-ASSURANCE……………………………………….20%
L’ensemble de ces informations sont portées sur le document de base
d’assurance:”Certificat d’Assurance Maritime “
** Le Certificat d’Assurance:

C’est un document d’assurance émanent de l’assureur qui couvre chaque


expédition et ayant pour objectif d’attester qu’une marchandise a été
assurée .On peut aussi dire que le certificat d’assurance est un document
fourni par l’exportateur ou le transitaire attestant que les marchandises sont
assurées contre les pertes et dommages