Vous êtes sur la page 1sur 42

RÉVISION DE GRAMMAIRE DE LA LANGUE FRANÇAISE

1. LES ADJECTIFS DÉMONSTRATIFS 2


2. LES ADJECTIFS POSSESSIFS 2
3. LES PRONOMS RÉLATIFS SIMPLES 3
4. LES PRONOMS COMPLÉMENTS 4
5. L'INDICATIF PRÉSENT  12
6. LES PARTICIPES PASSÉS 14
7. LE PASSÉ COMPOSÉ 15
8. L’IMPARFAIT 17
9. LE PLUS-QUE-PARFAIT 19
10. LE CONDITIONNEL 21
11. LE SUBJOCNTIF 24
12. LE FUTUR SIMPLE 28
13. LE FUTUR PROCHE 31
14. LE FUTUR ANTÉRIEUR 32
15. L’IMPÉRATIF 34
16. LES CONNECTEURS LOGIQUES 36
17. ATTACHÉS 38

1
RÉVISION DE GRAMMAIRE DE LA LANGUE FRANÇAISE
Par Luana Batista

1) LES ADJECTIFS DÉMONSTRATIFS

ce – devant nom masculin


cet - devant nom masculin qui commence par voyelle
cette - devant nom féminin
ces – devant nom pluriel (masculin et féminin)

2) LES ADJECTIFS POSSESSIFS

2
3) LES PRONOMS RELATIFS SIMPLES 

3
4) LES PRONOMS COMPLÉMENTS

a) COD
JE ME NOUS NOUS
TU TE VOUS VOUS
IL LE ILS LES
ELLE LA ELLES LES

Function : remplancent un nom (de personne, d’animal, de chose)


QUI ? QUI ? QUOI ?
Exemples :
Je mange une pomme.

Je mange quoi ? Une pomme (COD du verbe « mange ») LA


Je la mange.

4
-Tu lit un livre ?
Tu lit quoi ? Un livre (COD du verbe « lit ») LE
-Oui, je le lit.

 S’il n’y a pas de verbe a l’infinitif ou de verbe à l’impératif à l’infinitif, le


pronom se place devant le verbe conjugué :

-Tu aimes tes neveux ?


-Bien sûr, je les aime beaucoup.

- Elle a acheté le journal ?


-Non, elle ne l’a pas acheté.

b) COI
JE ME NOUS NOUS
TU TE VOUS VOUS
IL LUI ILS LEUR
ELLE LUI ELLES LEUR

Function : remplancent un nom de personne et d’animal


À QUI ? À QUI ?
-Tu téléphone à Sophie ?
-Oui, je téléphone à Sophie.
Tu téléphone à qui ? À Sophie ( COI du verbe « téléphone ») LUI
-Oui, je lui téléphone.

5
-Tu as parlé à tes parents ?
-Oui, J’ai parlé à mes parents / Non, je n’ai pas parlé à mes parents.
J’ai parlé à qui ? À mes parents ( COI du verbe « parlé ») LEUR
-Oui, je leur ai parlé.
-Non, je ne leur ai pas parlé.

c) LES PRONOMS CÓMPLEMENTS ADVERBIAUX « Y » ET « EN »


1) LES PRONOM Y

On utilise le pronom “y” pour remplacer deux types de compléments : les


compléments de lieu et les compléments d’objet indirect (COI)

a) Y remplace un complément de lieu introduit par une préposition :


« à », « dans », « chez » , « sous » , « en » etc. 

Il répond à la question « où ? » 


Exemples :

 -Tu vas au cinéma ? »,


« Oui, je vais au cinéma. »
Je vais où ? “Au cinéma” (complément de lieu du verbe “vais”) 
«Oui, =j’y vais. »

 « Ils sont allés à la plage ? »


« Oui, ils sont allées à la plage. »
Ils sont allés où ? « à la plage. » (complément de lieu du verbe “sont allés”) 
« Oui, ils y sont allés .»

6
Attention

Si ce complément de lieu est précédé des prépositions « de » « du » « de la »
« de l’ » « des », on doit le remplacer par le pronom « en ».

b) Le pronom « y» peut remplacer un complément d’object indirect.

Il répond à la question : « À QUOI ? »

Exemples :

 Tu penses à ton travail ? 

« Oui, je pense à mon travail . »

Je pense à quoi ? « à mon travail »  (COI du verbe “pense”)

« Oui, J’y pense . »

  « Tu as fait attention à ma voiture ? »

J’ai fait attention à quoi ? “à ta voiture” (COI du verbe “ai fait


attention”)

« Oui, j’y ai fait attention . »

2) LE PRONOM « EN »
On utilise le pronom « en » pour remplacer différents types de compléments:
des compléments de lieu, des compléments d’objet direct (COD) et
compléments d’objet indirect (COI).

a) EN remplace um complément de lieu introduit par « DE »


Il répond à la question : D’OÙ ?

7
 « Tu reviens de la piscine ? »

« Oui, je reviens de la piscine.

Tu viens d’où ? – « de la piscine » (complément de lieu introduit par la


préposition « de »)

« Oui, j’en reviens. »

b) EN remplace un COD introduit par un partitif « du, de la, des… »

Il répond à la question « QUOI ? »


Exemples :
 « Tu veux de l’eau ? » 

« Oui , je veux de l’eau . »

Je veux quoi ? De l’eau (COD du verbe “veux”)

« Oui, j’en veux. »

c) EN remplace un COD introduit par un article défini : « un, une, des.. »

Exemples :

 « Tu vends des vêtements ? ».

« Oui, je vends des vêtements.

Je vends quoi ? Des vétements (COD du verbe “vends”)

« Oui, j’en vends ».

8
d) EN remplace un COD introduit par un númeral « un, deux, trois,… » ou un
adverbe de quantité « en peau, beaucoup, combien »

Exemples :

 « Vous avez réservé trois places ? »

Oui, nous avons reservé trois places.

Nous avons reservé quoi ? Trois places (COD du verbe “avons réservé”)

« Oui, nous en avons réservé trois. »

 Attention !

Quand la quantité est precisé dans la question, nous devons la préciser


également dans la réponse en fin de la phrase.

Il a acheté deux billets ?


Oui, il en a achète deux.

Tu veux un peu de pain ?


Oui, j’en veux un peu.

e) EN remplace un COD qui répond à la question : « DE QUOI ? »

 « Tu as parlé de tes problèmes ? »

« Oui, j’ai parlé de mes problèmes.

J’ai parlé de quoi ? De mes problèmes. (COI du verbe “ai parlé”)

« Oui, j’en ai parlé. »

9
d) LES PRONOMS COMPLÉMENTS TONIQUES

JE MOI NOUS NOUS


TU TOI VOUS VOUS
IL LUI ILS EUX
ELLE ELLE ELLES ELLES

a) Remplacent un nom de personne / pronom introduit par une


préposition :
AVEC, SANS, POUR…

- Tu pars avec tes parents ?


-Oui, je pars avec mes parents.
Tu pars avec qui ? Je pars avec mes parents. EUX
-Oui, je pars avec eux.

- Tu viens avec moi ?

- Oui, je viens avec toi.

*** LES EXCEPTIONS :


S’intéresser à S’opposer à
Penser à Faire attention à
Faire référence à S’adresser à
S’identifier à Songer à
Etc.

10
- Tu pense à tes enfants ?
-Oui, je pense à mes enfants.
Tu penses à qui ? À tes enfants (COI du verbe « pense »)
-Oui, je pense à eux.

b) Les pronoms compléments toniques remplacent un COI introduit par


« de »

Il répond à la question « de qui » ?

- Tu as parlé de ton professeur ?


- Oui, j’ai parlé de mon professeur.
Tu as parlé de qui ? J’ai parlé de mon professeur. (COI du verbe « as
parlé ») LUI
- Oui, J’ai parlé de lui.

11
5) L'INDICATIF PRESENT 

a) 1er groupe : Réguliers : -e –es –e –ons –ez –ent


Irréguliers : Des types : commencer (nous commençons) voyager (nous
voyageons) ; appeler (j’appelle); jeter (je jette) ; acheter (j’achète), lever
(je lève) ; répéter (je repète), espérer (j’espère) ; payer (je paie), envoyer
(j’envoie)

b) 2eme groupe : -IR : ACCOMPLIR, AGIR, CHOISIR, GROSSIR, FINIR,


NOURRIR, OBEIR, SAISIR, REAGIR, TRAHIR...
-is -is -it –issons – issez –issent
Je choisis ; tu choisis ; il choisit ; nous choisissons ; vous choisissez ; ils
choisissent

*** EXCEPTION : Verbe HAÏR (odiar): Je hais, Tu hais, Il hait,


Nous haïssons, Vous haïssez, Elles haïssent ***

c) 3eme groupe : DORMIR, DIRE, VIVRE, METTRE, NAÎTRE, RÉPONDRE,


ATTENDRE, POUVOIR, VOIR, SAVOIR, BOIRE, CROIRE, ÊTRE, ALLER,
FAIRE… Ils finissent en - s, s, t, ons, ez, ent

être avoir aller dire faire venir


Je suis J'ai Je vais Je dis Je fais Je viens
Tu es Tu as Tu vas Tu dis Tu fais Tu viens
Il est Il a Il va Il dit Il fait Il vient
Nous sommes Nous avons Nous allons Nous disons Nous faisons Nous venons
Vous êtes Vous avez Vous allez Vous dites Vous faites Vous venez
Ils sont Ils ont Ils vont Ils disent Ils font Ils viennent

Partir Pouvoir vouloir Prendre voir

Je pars Je peux Je veux Je prends Je vois


Tu pars Tu peux Tu veux Tu prends Tu vois
Il part Il peut Il veut Il prend Il voit
Nous partons Nous pouvons Nous voulons Nous prenons Nous voyons
Vous partez Vous pouvez Vous voulez Vous prenez Vous voyez
Ils partent Ils peuvent Ils veulent Ils prennent Ils voient

12
Les verbes du troisième groupe - Tableau de synthèse
en -ir en -dre en -ttre en -oir
sentir ouvrir prendre peindre mettre voir vouloir

Je sens J' ouvre Je prends Je peins Je mets Je vois Je veux

Tu sens Tu  ouvres Tu  prends Tu peins Tu mets Tu vois Tu veux

Il sent Il ouvre Il  prend Il peint Il met Il voit Il veut

Nous Nous Nous Nous Nous Nous Nous


sentons ouvrons prenons peignons mettons voyons voulons

Vous Vous Vous Vous Vous Vous Vous


sentez ouvrez prenez peignez mettez voyez voulez

Ils sentent Ils ouvrent Ils prennent Ils peignent Ils mettent Ils voient Ils veulent

tenir, contenir, souffrir, couvrir, coudre, tendre, éteindre, mettre, admettre,  


entretenir, découvrir, offrir pendre, vendre, ... enfreindre, commettre,
maintenir, étreindre, compromettre,
intervenir, atteindre, permettre, soumettre,
retenir, soutenir, peindre, transmettre, battre,
provenir joindre, abattre, combattre,
plaindre, débattre
craindre

13
6) LES PARTICIPES PASSÉS

a) Le participe passé en -é (tous les verbes en -er) - Verbes du 1er groupe :


• danser → dansé
• aller → allé
• passer  → passé

b) Le participe passé en i (verbes du 2e groupe)


terminaison en -i terminaison en -is terminaison en -it

finir → fini prendre   → pris écrire    → écrit


choisir → choisi comprendre   → compris dire    → dit
grossir  → grossi apprendre   → appris produire    → produit
dormir   → dormi mettre   → mis construire    → construit
remettre    → remis conduire    → conduit

c) Le participe passé en –u  (verbes du 3e groupe)


vivre → vécu apercevoir → aperçu répondre → répondu
avoir → eu recevoir → reçu entendre → entendu
lire → lu croire → cru attendre → attendu
devoir → dû boire → bu perdre → perdu
pouvoir → pu disparaître → disparu venir → venu
savoir → su connaître → connu tenir → tenu
vouloir → voulu mordre → mordu
voir → vu
falloir → fallu

d)  Cas particuliers :
faire  → fait peindre   → peint ouvrir   → ouvert
être → été craindre   → craint découvrir   → découvert
naître → né offrir   → offert
souffrir   → souffert

14
7) LE PASSÉ COMPOSÉ
L’emploi :
Pour les actions et événements terminés au moment où on parle.
Formation :
ÊTRE/AVOIR AU PRÉSENT + PARTICIPE PASSÉ

a) AVEC L’AUXILIARE AVOIR b) AVEC L’AUXILIARE ÊTRE

Exemple : Nous avons fait des exercices - les exercices que nous avons faits

COD
 COD placé devant placé après ou propositio aucun COD
n infinitive
accord aucun accord invariable

15
b) LE PASSÉ COMPOSÉ AVEC ÊTRE :

NAÎTRE, VENIR, ARRIVER, MONTER, PASSER, ENTRER, RESTER, SORTIR,


RETOURNER, DESCENDRE, TOMBER, PARTIR, ALLER, MOURIR

Exemple : Je suis allée chez mes parents hier. (n’oblie pas l’accord !)

+ LES VERBES PRONOMINAUX

Exemples :
Je me suis lavée
16
Ils se sont lavés
Elles se sont lavées

8) L'IMPARFAIT
L’emploi
 L'imparfait exprime une action du passé donc la durée n’est pas défini :
Exemple : Pierre voulait dormir.
 Une action ou un phenomène qui se répète :
Exemple : Il faisait froid.
 Une description, un paysage:
Exemple : Nous étions à la plage.
Le soleil descendait derrière la montagne.
Les terminaisons de l'imparfait de l'indicatif sont les mêmes pour tous les
verbes.

FORMATION 

RADICAL DE NOUS AU PRÉSENT + TERMINAISONS :


-AIS ; -AIS ; AIT ; -IONS; -IEZ ; AIENT.

17
Remarque : Certains verbes peuvent s'écrire avec plusieurs i successifs, ou avec un y suivi d'un i !
Exemples : Nous criions, vous criiez, nous payions, vous payiez.

Exemples :
 En 1970, les gens n’avaient pas Internet, ils ne pouvaient pas regarder
les vidéos de chats. 
***EXCEPTION : VERBE IRRÉGULIER ÊTRE ***
J’étais
Tu étais
Il était
Nous étions
Vous étiez
Ils étaient

 Quand j’étais petite, j’étais très studieuse.


Les auxiliaires ont une conjugaison spécifique qu'il faut maîtriser car ils
permettent de former le plus-que-parfait de l'indicatif de tous les autres verbes.

Les auxiliaires avoir être

je / j' avais étais

tu avais étais

il / elle / on avait était

18
nous avions étions

vous aviez étiez

ils / elles avaient étaient

9) LE PLUS-QUE-PARFAIT

L’emploi
Un événement passé à un moment
indéterminé AVANT une autre événement passé (exprimé par l’imparfait, le
passé composé ou le passé simple).
     
Exemples :
J’avais dèjá terminé mon travail quand Pierre a téléphoné.
Ce soir, les enfants ont mangé le gâteau que j'avais fait ce matin.
La princesse était dèjá partie quand l’Armée est arrivé.
L’explorateur a dit qu’il avait traversé l’Ocean Atlantique.
Elle lisait le livre qu’elle avait achetée le même matin.
J’ai vu Pauline ce matin. Je l’avais vue hier aussi.
J’ai développé les photos que j’avais prises cet été.
- Je suis arrivé à l’école en retard.
- Je t’avais bien dit(e) de partir plus tôt.

19
Il faut utiliser le PQP en relation avec l’imparfait après une marque
temporelle comme QUAND, APRÈS QUE, DÈS QUE, UNE FOIS QUE,
AUSSITÔT QUE :
Exemples :
Dès que nous étions arrivés à la mer, nous nous jetions dan l’eau et jouions
pendant des heures.
Après qu’il avait pris son petit-déjeuner, il achetait son journal.
Formation
AUXILIARE AVOIR / ÊTRE À L’IMPARFAIT + PARTICIPE PASSÉ
J’avais J’étais
Tu avais Tu étais
Il avait Il était
Nous avions Nous étions
Vous aviez Vous étiez
Ils avaient Ils étaient

Exemples : J’étais arrivé(e)


J’avais mangé Tu étais parti(e)
Tu avais fini Il étais venu / elle était entrée
Il avait écrit Nous étions resté(e)s
Nous avions eu Vous étions tombé(e)s
Vous aviez pris Ils étaient descendus
Ils avaient acheté Elles étaient alées

20

ATTENTION : 1) LE PQP DE « ÊTRE » EST « AVOIR + ÉTÉ »


10) LE CONDITIONNEL 

a) LE CONDITIONNEL PRÉSENT 

L’infinitif + terminaisons : -ais, ais, ait, ions, iez, aient 


Je chanterais, tu chanterais, il chanterait, nous chanterions, vous chanteriez,
ils chanteraient
Exemple : J’aimerais aller à France.

*** EXCEPTIONS :
1) Quand l’infinitif se termine par E, on enlève le E et on ajoute  –
ais, ais, ait, ions, iez, aient à l’infinitif :
Exemple : mettre → mettr → je mettrais, tu mettrais, il mettrait,
nous mettrions, vous mettriez, ils mettraient
2) Verbes irréguliers :
AVOIR (J’aurais), ÊTRE (je serais), SAVOIR (je saurais), VOULOIR (je
voudrais), etc.

Attention :
falloir → il faudrait

pleuvoir → il pleuvrait

L’EMPLOI :

1) la demande polie

Exemples : 

Je voudrais un café, s’il vous plaît.


21
2) le conseil & la suggestion
Vous devriez étudier plus.

3)  la possibilité
On dirait bien qu’il n’y aura pas cours aujourd’hui : les portes sont fermées.

4) l’imaginaire
Imagine : on vivrait sur une île déserte, on serait heureux, on mangerait des fruits et
on resterait sur la plage toute la journée. On n’aurait pas besoin de travailler. On
pourrait rester là toute notre vie. Ce serait le paradis.

e) une information non confirmée


Neuf cent mille réfugiés pourraient arriver cette année en Europe.

f) pour formuler une hypothèse sur le présent (notamment sur une chose non
réalisable) – SI + IMPARFAIT + LE CONDITIONNEL PRÉSENT

S’il ne pleuvait pas, je sortirais. (Mais, aujourd’hui, il pleut.)


Si j’avais (imparfait) de l’argent, je partirais en vacances. (Je n’ai pas d’argent, mais
c’est enciore possible)

g) pour exprimer une probabilité future

Paul viendra demain. Il devrait arriver tôt. (= Il arrivera probablement tôt)

h) le souhait
***Ne fait pas de confusion:
Je voudrais bien y aller avec toi.
ÊTRE à l’Imparfait : J’étais, Tu étais, Il était,
CONTRE le conditionnel : Je serais, tu serais,
il serait. AVOIR: J’avais, Tu avais, Il avait,
CONTRE le conditionnel : Je aurais, tu aurais,
il aurait.

22
b) LE CONDITIONNEL PASSÉ
L’auxiliare ÊTRE/AVOIR au Conditionnel Présent + Participe Passé :

Je serais J’aurais
Tu serais Tu aurais
Il serait
Nous serions
Il aura
Nous aurions
+ PP
Vous seriez Vous auriez
Ils seraient Ils auraient

L’emploi
1) Pour une hipothèse qui n’est plus possible
Si j’avais appris le français, j’aurais pu parler à cette fille !

2) Faire des reproches


Vous auriez pu arriver à l’heure !

3) Exprimer des regrets


Je n’aurais pas dû lui lire que je déménage à Montreal !

4) Exprimer un fait déjà réalisé, mais non vérifié


Des biologistes auraient découvert une nouvelle espèce de dinosaure.

11) LE SUBJONCTIF 
23
1) LE SUBJONCTIF PRÉSENT

ÉXPRIME LE SOUHAIT ET LE DOUTE

 Le subjoctif présent est utilisé pour exprimer une incertitude ou une


action qui n’esta pas réalisée (ou pas encore).

Il est souvent utilisé dans une phrase subordonnée avec une proposition
principale ayant un verbe au présent de l’indicatif.

Exemples :
Elle craint qu’ils ne parlent pas la même langue que nous.
Je doute qu’il puisse supporter ce climat.
Nous souhaitons que vous veniez au baptême de notre fils.

Remarque :
Le subjoctif présent peut également être utilisé en proposition indépendente.

 Dans une phrase exprimant une hypothèse :


Que nous voulions ou pas, ils refuseront de nous accorder cetter faveur.

 Dans une interjection :


Qu’ils se dénoncent sur le champ !

 Dans une phrase exprimant un souhait :


Que cette douler disparaisse avec le temps.

 Dans une phrase désignant un fait que l’on ne veut pas voir se
concrétiser :
Que je vienne là bas sans avoit été invité ? Je ne ferais pas cela.
Formation :
24
LE RADICAL au présent de l’indicatif de NOUS (on utilise pour nous et vous)
et d’ILS (on utilise pour je, tu, il et ils) + terminaisons : -e, -es, -e, -ions, -iez,
-ent (verbes du 1er et du 3e groupe)

AIMER :
PRÉSENT DE L’INDICATIF :
NOUS AIMONS
ILS AIMENT

On doit conjuguer le verbe avec la conjuction « QUE »

Que j’aime Que nous aimions


Que tu aimes Que vous amiez
Qu’il aime Qu’ils aiment

PRENDRE :
NOUS prenons
ILS prennent

Que je prenne Que nous prenions


Que tu prennes Que vous preniez
Qu’il prenne Qu’ils prennent

Les terminaison du verbes du 2e group sont : -isse, -isses, -isse, -issions,


-issiez, issent
Exemple :
25
Que je finisse Que nous finissions
Que tu finisses Que vous finissiez
Qu’il finisse Qu’ils finissent

*** Les verbes irréguliers 


ÊTRE* AVOIR* ALLER FAIRE
Que je sois  Que j’aie Que j’aille Que je fasse
Que tu sois  Que tu aies  Que tu ailles Que tu fasses 
Qu’il soit Qu’il ait Qu’il aille Qu’il fasse
Que nous soyons Que nous ayons Que nous allions Que nous fassions
Que vous soyez Que vous ayez Que vous alliez Que vous fassiez
Qu’ils soyent Qu’ils aient Qu’ils aillent Qu’ils fassent

DEVOIR POUVOIR SAVOIR VOULOIR

Que je doive Que je puisse Que je sache Que je veiulle


Que tu doives Que tu puisses Que tu saches Que tu veiulles
Qu’il doive Qu’il puisse Qu’il sache Qu’il veiulle
Que nous devions Que nous puissions Que nous sachions Que nous voulions
Que vous deviez Que vous puissiez Que vous sachiez Que vous vouliez
Qu’ils doivent Qu’ils puissent Qu’ils sachent Qu’ils veiullent

PLEUVOIR FALLOIR
QU’IL PLEUVE QU’IL FAILLE

"Après que" est normalement suivi de l’indicatif.


Il est arrivé après qu’on l’a appelé. => après qu’on l’ait appelé. 

12) LE SUBJONCTIF PASSÉ


26
On utilise le subjonctif passé pour exprimer une incertutude mais aussi
l’antériorité par rapport à une action passée.

Exemple :
Je doute qu’ils aient accompli la mission.
Je ne crois pas que tu sois aussi exténué que ça.

Formation :
AVOIR/ÊTRE AU SUBJONCTIF PRÉSENT + PARTICIPE PASSÉ 

ÊTRE AVOIR
Que je sois Que j’aie
Que tu sois Que tu aies
Qu’il soit Qu’il aie
Que nous soyons Que nous ayons
Que vous soyez Que vous ayez
Qu’ils soient Qu’ils aient

Exemple :
ENTENDRE – auxiliaire : AVOIR + PP : entendu
Que j’aie entendu

Que j’ai parlé 


Que tu sois alée
Qu’ils se soient presenté(e)s
13) LE FUTUR SIMPLE
27
L’EMPLOI :
Parler du futur quand une action n’est pas certaine (« WILL »)

 Le Futur Simple est souvent utilisé pour parler de la méteo :


Il fera beau. / Il aura des nuages / Il y aura des averses (aguaceiros)

 Le Futur Simple est souvent utilisé par les astrologues / médiums :


Vous partirez en voyage. / Vous serez riche et célèbre.

 Le Futur Simple est souvent utilisé par les médias :


Le Premier Ministre announcera des mésures contre le virus.

 Le Futur Simple est souvent utilisé dans les annonces d’emploi :


Vous serez responsable d’une équipe de vente.

QUELQUES CONSTRUCIONS AVEC LE FUTUR SIMPLE :

 On peut utiliser le FUTUR SIMPLE avec LE CONDITIONEL :

SI + PRESÉNT = FUTUR SIMPLE

Si j’ai le temps, j’irai au cinéma.

 QUAND + FUTUR SIMPLE = FUTUR SIMPLE


Quand nous serons en vacances, nous irons à la mer.
 ESPÈRER QUE + FUTUR SIMPLE 
28
J’espère que nous pourrons partir. / J’espère qu’il viendra.

 PENSER QUE + FUTUR SIMPLE 

Je pense que François sera content de venir.

 CROIRE QUE + FUTUR SIMPLE  C’EST → CE SERA


Je crois qu’elle viendra avec son ami. IL Y A → IL Y AURA

FORMATION :
Radical : Verbe à l’infinit + terminaisons : -ai, -as, -a, -ons, -ez, -ont

HABITER
JE habiterai NOUS habiterons
TU habiteras VOUS habiterez
IL habitera ILS habiteront

ÉTUDIER
JE étudierai NOUS étudierons
TU étudieras VOUS étudierez
IL étudiera ILS étudieront

Verbes qui finit par « E » :


DIRE
JE dirai NOUS dirons
TU diras VOUS direz
IL dira ILS diront
VERBES IRRÉGULIERS
29
ÊTRE
JE serai NOUS serons
TU seras VOUS serez
IL sera ILS seront

AVOIR
JE aurai NOUS aurons
TU auras VOUS aurez
IL aura ILS auront

VENIR
JE viendrai NOUS viendrons
TU viendras VOUS viendrez
IL viendra ILS viendront

DEVOIR NOUS devrons


JE devrai VOUS devrez
TU devras ILS devront
IL devra
POUVOIR NOUS pourrons
JE pourrai VOUS pourrez
TU pourras ILS pourront
IL pourra

30
LE FUTUR PROCHE
L’EMPLOI :
Parler du futur quand on est plus sûr qui l’action va arriver («GOING TO »)
 Exprimer un projet :
L’été prochain, je vais partir en Italie.

 Exprimer un événement immédiat :


Attention ! Tu vas tomber !

FORMATION :
Radical : VERBE ALLER AU PRÉSENT + VERBE À L’INFINITIF

JE VAIS
TU VAS + VERBE À L’INFINITIF
IL VA
NOUS ALLONS On utilise souvant le Futur Proche avec les
VOUS ALLEZ expressions de temps :

ILS VONT BIÊNTOT, DEMAIN, CE SOIR, CE WEEK-END,


CE LUNDI / LUNDI PROCHAIN, LA SEMAINE
PROCHAINE, LE MOIS PROCHAIN, CET ÉTÉ,
Phrase afirmatif : L’ANNÉE PROCHAINE
Je vais partir ce soir.

Phrase négatif :
SUJET + NE + ALLER CONJUGUÉ + PAS + VERBE PRINCIPAL
Je ne vais pas partir ce soir.

31
14) LE FUTUR ANTÉRIEUR 

Quand elle aurait fait la lessive, elle ira se promener.

1 2
Formation
AVOIR / ÊTRE au futur simple + PARTICIPE PASSÉ

PARLER Nous aurons parlé


J’aurai parlé Vous aurez parlé
Tu auras parlé Ils auront parlé
Il aura parlé

ALLER Nous serons allé(e)s


Je serai allé(e) Vous serez allé(e)(s)
Tu seras allé(e) Ils seront allés / Elles seront allées
Il sera allé / elle sera allée

32
Emplois :
1. Pour marquer une action qui a lieu avant une autre action futur :

Souvent utilisé avec des conjonctions temporelles (=antériorité)


QUAND, LORSQUE, APRÈS QUE, TANT QUE, AUSSITÔT QUE, DÈS QUE, À
PEINE…QUE
Aussitôt qu’elle sera rentrée de sa promenade, elle prendra un bain.

1 2

2. Accomplissement de l’action
Souvent utilisé avec un marqueur de temps :
AVANT 10 HEURES, BIENTÔT, VERS, À CE MOMENT, ETC.
J’aurai fini ma rédaction avant minuit.
Il aurait biêntot corrigé ce défaut.

3. Sens modal (= passé compossé)


Pour exprimer une supposition, une probabilité
Je ne trouve pas ma valise, je l’aurai perdue (je ne suis pas sûr et je suppose le
fait d’avoir perdu ma valise)

33
15) L’IMPÉRATIF
L’emploi
Donner un ordre, un conseil, une interdiction

FORMATION :
À partir du présent de l’indicatif

1) Forme afirmatif :
PRENDRE
Je prends Nous prenons
Tu prends Vous prenez
Il prend Ils prennent

TU PRENDS
NOUS PRENONS
VOUS PRENEZ
Citoyens ! Prenez vos responsabilités !

Verbes que terminent en -er


TU MARCHES Marche !
NOUS MARCHONS Marchons !
VOUS MARCHEZ Marchez !

Formez vos bataillons. Marchons, marchons !

34
Verbes irréguliers
ÊTRE
Sois ! Soyez !
Soyons ! Face à la tyrannie, soyons
courageux !

AVOIR
Aie ! Ayez !
Ayons ! Ayez de courage face au
dépotisme !

SAVOIR
Sache ! Sachez !
Sachons ! Face à l’oligarchie, sachons nous
unir !

VOULOIR
(VOUS) Veiullez  Veiullez étendre votre portable
(surtout à l’écrit)

2) Forme négatif (pour donner une interdiction)

NE + VERBE A L’IMPERÁTIF + PAS

NE RECULEZ PAS !

35
16) LES CONNECTEURS LOGIQUES

ÉNUMERATION
TOUT D’ABORD, D'ABORD, EN PREMIER LIEU, ENSUITE, APRÈS, PUIS (em seguida,
depois), ENFIN
PREMIÈREMENT, DEUXIÈMEMENT
D’UNE PART…D’AUTRE PART
D’UN COTÊ…D’UN AUTRE CÔTÉ
FINALEMENT
POUR TERMINER, POUR CONCLURE, EN CONCLUSION

ADDITION
AUSSI, DE MÊME, DE PLUS, ENCORE , ET, ÉGALEMENT

LIAISON / RESUME
BREF, D'AILLEURS, DONC , ENSUITE, EN SOMME, EN OUTRE, OR, PAR AILLEURS
(além disso, além do mais), PUIS (em seguida, depois)

EXPLICATION
CAR, PARCE QUE, EN EFFET, EN FAIT, EFFECTIVEMENT, DE CETTE MANIÈRE, AINSI
(assim, dessa forma), ÉTANT DONNE QUE, PUISQUE, VU QUE

ILLUSTRATION / COMPARAISON
ENTRE AUTRES, NOTAMMENT, PAR EXEMPLE, COMME, C'EST-A-DIRE, AUTANT
DIRE QUE

36
OPPOSITION
MAIS, CEPENDANT, MALGRÉ (TOUT OU + NOM), PAR CONTRE, ALORS QUE, BIEN
QUE + SUB, MÊME SI + INDICATIF, AU CONTRAIRE, NÉANMOINS, POURTANT,
QUOIQUE, TOUTEFOIS, POURTANT

CONSÉQUENCE
D’AILLEURS, ALORS, AINSI, C'EST POURQUOI, D'OÙ, DANS CES CONDITIONS, DE
SORTE QUE, DONC, EN CONSÉQUENCE, PAR CONSEQUÉNT, AUTREMENT DIT

TERMINAISON
AINSI, ÉTANT DONNE, PUISQUE

BUT
POUR, EN VUE DE, POUR QUE + SUB, AFIN QUE + SUB, DE FAÇON QUE + SUB

OPINION
JE NE CROIS PAS QUE + SUBJ, À MON AVIS, SELON MOI, JE PENSE QUE, D’APRÈS
MOI, POUR MOI, JE SUIS D’ACCORD AVEC, JE PARTAGE L’OPINION DE…, JE NE
PARTAGE PAS L’AVIS DE…

SE SITUER
ON SAIT QUE, IL EST VRAI QUE, PAR RAPPORT À, CONCERNANT À…
EN TANT QUE (enquanto)

37
Les verbes les plus fréquents en français

1ᵉʳ. être 11ᵉ. vouloir


2ᵉ.avoir 12ᵉ. mettre
3ᵉ.pouvoir 13ᵉ. dire
4ᵉ.faire 14ᵉ. savoir
5ᵉ.envoyer 15ᵉ. partir
6ᵉ.aller 16ᵉ. appeler
7ᵉ.prendre 17ᵉ. venir
8ᵉ.devoir 18ᵉ. attendre
9ᵉ.voir 19ᵉ. aimer
10ᵉ. permettre 20ᵉ. joindre
38
Liste des noms de famille les plus courants en France

Martin  Moreau  Dupont 

Bernard  Laurent  Lambert 

Thomas  Simon  Fontaine 

Petit  Bertrand  Rousseau 

Robert  Morel  Michel 

Richard  Fournier  Leroy 

Durand  Girard  Roux 

Dubois  Bonnet 

Les prénoms de garçons le plus courants en français


Hugo Noah
Gabriel Liam Nolan
Louis Arthur Aaron
Raphaël Ethan
Léo Nathan
Adam Paul
Jules
Lucas
Tom
Gabin
Maël Sacha
39
Les prénoms de filles le plus courants en français

Louise Juliette Marie


Camille Jeanne Manon
Emma Eva Lucie
Inès Clara Anaïs
Chloe Lina Jade
Sarah Anna Zoe
Alice Charlotte
Lea Mathilde

Pluriel :

Après avoir / être + PP

40
41
42