Vous êtes sur la page 1sur 18

Compte rendu du TP1

Etude et
Conception d’une
antenne patch
rectangulaire dans
la bande ISM

Réalisé par : Encadré par :

DAKIR Othman MR.J.ZBITOU

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 1


Sommaire

 Introduction

 Objectif du TP

 Partie théorique :

1. Structure des antennes microbandes

2. Le modèle électrique d’une antenne patch rectangulaire

3. Mécanismes de rayonnement de l’antenne patch

4. Paramètres caractéristiques d’une antenne imprimée

 Partie pratique :

1. Conception antenne patch rectangulaire

2. Calcul des dimensions de l’antenne

3. Calcul direct du largeur et longueur du patch

4. Méthodologie du conception avec ADS

5. Simulation de l’antenne patch rectangulaire 2.45 GHz

 Conclusion

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 2


I. Introduction :

Le développement des télécommunications spatiales, les contrôles et les commandes à


distance, ont fait apparaître la nécessité croissante de réaliser des dispositifs micro-ondes peu
coûteux et peu encombrants, faisant appel à une technologie simple et économique. Les
systèmes micro-ondes à structure micro ruban ont été à l’origine du développement des
antennes imprimées (antennes plaques ou antennes patch) qui sont le plus souvent utilisées en
réseaux afin d’améliorer leurs performances et de permettre la réalisation de fonctions très
particulières.

Actuellement un réseau imprimé est largement utilisé puisqu’il permet de répondre à de


nombreuses contraintes commandées par les systèmes. Il est caractérisé par le diagramme de
rayonnement, la fonction caractéristique, l’angle d’ouverture, la dynamique d’une antenne, le
gain et la directivité. Les domaines d’utilisation privilégiés de ces antennes, sont trouvés dans
de nombreux systèmes de communication tels que la téléphonie mobile, les systèmes
multimédia sans fil (WIFI, Bluetooth) ou encore les communications spatiales. Elles trouvent
également des applications dans certains systèmes radar ou de télé- détection et sont utilisées
dans des bandes de fréquences allant de 1GHz jusqu’aux bandes millimétriques. Ces
applications sont soumises à des critères sélectifs et à des limitations de poids, de volume et
d’épaisseur.

II. Objectif du TP
Le but de ce TP est de concevoir une antenne patch de forme rectangulaire en utilisant la
technologie MICROSTRIP à partir d’un cahier de charge prédéfini et de donner un aperçu sur
la modélisation et la conception des antennes patch rectangulaire sous le logiciel de
simulation électromagnétique ADS et plus particulièrement Mometum. Les bases nécessaires
à la conception de ce type d’antenne seront données à titre indicatif, sans démonstrations et
l’antenne patch de forme rectangulaire (la plus simple de toutes) sera présentée.

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 3


III. Partie théorique

1. Description des antennes microbandes (Structure)

Les antennes microbandes, construites par la technique des circuits imprimés, ont en général
des bandes de fréquence étroites dans leur structure de base. L’antenne microbande est
représentée dans la Figure I. 1 , est constituée d'un mince conducteur métallique (habituellement
de 17,5 à 35 µm d'épaisseur en hyperfréquence et 9 µm en millimétrique) de forme arbitraire,
appelé élément rayonnant, déposé sur un substrat épais utilisé pour augmenter la puissance
rayonnée par l’antenne et réduire les pertes par l’effet joule et amélioré la bande passante de
l’antenne, la face inférieure est entièrement métallisée pour réaliser un plan de masse.

Fig 1 : Antenne rectangulaire patch

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 4


Le patch, habituellement en cuivre, peut avoir diverses formes, mais les patchs
rectangulaires et circulaires (elliptiques) couvrent toutes les possibilités en terme de
modèle de rayonnement, de bande passante et de polarisation

2.Le modèle électrique d’une antenne patch rectangulaire

Une antenne patch rectangulaire peut être modélisée électriquement par une ligne de
transmission de longueur L et par deux fentes identiques représentées par une susceptance jB
en parallèle avec une conductance G . La susceptance jB représente l’énergie stockée liée aux
modes évanescents, la conductance G représente l’énergie perdue par l’antenne c’est à dire
l’énergie rayonnée :

Fig. 2 :modèle électrique

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 5


3. Mécanismes de rayonnement de l’antenne
patch rectangulaire

Le mécanisme de rayonnement d’une antenne patch rectangulaire s’effectue à partir de sa


forme géométrique. Une fois, la ligne d’alimentation excitée par une source RF, une onde
électromagnétique se propage sur cette ligne, puis attaque l’élément rayonnant. Une
distribution de charge va donc se mettre à l’interface substrat - plan de masse, sur et sous le
composant rayonnant, ce qui va provoquer :

1. Une inversion de phase des composantes verticales du champ électrique sur la


longueur de l’antenne.

2. Contrairement à précédemment, des rayonnements qui sont en phase dans le plan


de l’antenne et dus aux composantes horizontales des lignes de champ qui entoure
l’élément imprimé.

3. Une modélisation de l’antenne patch rectangulaire par une cavité à 4 murs magnétiques
(bords de la cavité) et 2 murs électriques (formés par les métallisations).

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 6


4. Paramètres caractéristiques d’une antenne imprimée
Le concept des antennes imprimées à été proposé dès 1953 par Deschamps mais il
n’a été possible de les réaliser efficacement qu’à partir de 1970 (Howel et Muson) grâce
à l’arrivée sur le marché de diélectrique à faibles pertes. Depuis, la recherche dans ce
domaine n’a cessé de s’intensifier pour exploiter les nombreux avantages des antennes
imprimées :

 
 faible volume et épaisseur réduite,
 
 faible coût de fabrication,
 
compatibilité avec des circuits intégrés (antennes actives), réseau d’antennes .

Ces antennes présentent également un certain nombre d’inconvénients qui peuvent limiter
leur domaine d’applications. On peut noter :

 
 largeur de bande étroite,
 
 faible gain.
 
une polarisation difficile à obtenir

Donc, la conception des antennes doit répondre à des compromis en termes


de performances et de complexité de réalisation.

L’antenne la plus simple à étudier est sans doute le patch rectangulaire (figure 1) qui est
définie par :


  diagramme de
Ses caractéristiques électromagnétiques : son gain, son
rayonnement, sa largeur de faisceau, sa polarisation.
  Ses paramètres d’utilisations : sa fréquence de résonance f r , sa résistance d’entrée
Rin et sa bande passante B

La première étape est le choix du substrat et du conducteur pour lesquels les


caractéristiques à connaître sont :


  : ε r sa permittivité relative, tan ∂ sa tangente de perte et sa
pour le substrat
hauteur h .
 
pour le conducteur : sa conductivité σ et son épaisseur T

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 7


IV. Partie pratique :

1. Conception antenne patch rectangulaire


Dans cette partie on va simuler une antenne patch rectangulaire sur ADS (MOMENTUM)

La conception consiste alors à déterminer :


 
 la longueur et la largeur du patch ( L et W),
 
la position et le type de l’alimentation (coaxiale, microstrip, fente).

Dans ce TP nous avons utilisé un seul type d’alimentation, il s’agit d’une alimentation par
ligne micro ruban à travers un bord rayonnant (figure 1).

Afin de formaliser notre conception, nous avons travaillé sur le cahier de charges suivant ;

substrat FR4

hauteur de substrat : H = 1,6mm

permittivité diélectrique ε r=4,4

pertes tangentiel tan ∂=0,025

2 . Calcul des dimensions de l’antenne


La démarche adoptée pour déterminer les paramètres géométriques du motif imprimé
s’articule autour des deux étapes suivantes :

Calcul de la permittivité effective ε e en fonction de la largeur du motif W.

Calcul de la longueur L du motif imprimé en fonction de la permittivité effective.


Le calcul de la permittivité effective d’une ligne microstrip repose sur la largeur de
la ligne et sur la hauteur du substrat :

Cette équation est donnée pour W/h>1

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 8


3. Calcul direct du largeur et longueur du patch
Chaque patch est caractérisé par sa longueur effective Leff et sa largeur effective Weff qui
ont effet mineur sur la fréquence de résonance. Pour faire un calcul rigoureux de fr on prend
en considération ces deux paramètres d’où la formule :

Avec : C =3.108 m/s.


m,n le nombre de mode .

Pour le calcul de la longueur effective, on utilise la définition suivante :

Largeur W du patch

La largeur du patch a un effet mineur sur les fréquences de résonance et sur le diagramme
de rayonnement de l’antenne. Par contre, elle joue un rôle pour l’impédance d’entrée (sur le bord)
de l’antenne et la bande passante à ses résonances.

Ou le terme f01 représente la fréquence de résonance fondamentale de l’antenne.

Longueur L du patch

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 9


4. Méthodologie du conception avec ADS
La première chose qu’on doit faire c’est la création de notre projet .
Pour le crée On clique sur New layout Window. Puis on définit la précision on modifiant la
paramètre Grid Snap

Après on va défénir le substrat, la bande de fréquence et la fréquence du maillage à


partir du Momentum . Pour notre cas on opte [1GHz – 3GHz]
.

Fig 3 : caractéristique du substrat

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 10


Figure 4 : la bande de fréquence d’études

- L’antenne qu’on va concevoir est composé principalement par deux composants : une
ligne d’alimentation et d’une partie rectangulaire comme stub (à une seule entré et
ouvert de l’autre coté)

W1
L1
a) L

b)

Fig 5 : a) ligne de transmission Micro ruban .


b) rectangle

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 11


Apres le calcul de L et W de MLOC soit via le calcul direct à partir des relations
précédentes ou par la page internet «patch calculator », dans notre cas nous avons
définis une fonction sous MATLAB qui fait le calcul de L et W

Fig 6 : fonction patch calculator sous MATLAB

Reste à déterminer les dimensions de la ligne de transmission, une ligne peut être
caractérisé soit par des dimensions physique (L1 et W1) soit par les grandeurs électrique
Ө et Zc .

A partir de Linecalc nous avons calculer les dimensions physique à partir des
caractéristique électrique de la ligne ou vis-versa, en prend la longueur électrique
Ө=90° et Zc=50 Ω , synthétiser nous donne L1 et W1

Pour visualiser la longueur qu’on va utiliser pour la ligne de transmission, La largeur de la


ligne qu’on a pris est W1= 1 mm. Et L1=16.8 mm

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 12


Fig 7 : Définition de la ligne de transmission à partir de Linecalc

Dans notre cas et pour la fréquence 2.45 GHz on obtient les dimensions:

L = 28. 8296 mm W = 37.26 mm On clique sur Mloc (qui représente le patch rectangulaire)
et on insère les résultats qu’on a trouvé

A la fin on insère un port d’impédance de 50 Ω sur l’entrée de la ligne de


transmission, on applique le maillage prédéfinis précédemment sur notre antenne.

Fig 8 antenne patch apres Maillage

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 13


5. Simulation de l’antenne patch rectangulaire 2.45 GHz
Passons maintenant à la simulation : Quand on simule sous les conditions qu’on a défini
précédemment, on a obtenu des résultats acceptable un bon coefficient de réflexion S 11=-
17.44dB la seul chose qui ne va pas c’est la fréquence de résonnance qui n’égale pas à la
fréquence qui est définis dans le cahier de charge :

Fig 8 : Coefficient de réflexion en fonction de la fréquence

Pour remédier cette problématique, on peut améliorer ces résultats en diminuant la largeur W
cette opération est le tunning/ajustage

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 14


Pour passer de 2.40GHz 2.45GHz L’idée ici est d’agir sur la longueur et
du patch en le diminuant afin de répondre à notre cahier de charge , par ce que la
longueur est inversement proportionnel avec la fréquence de résonance du patch par
modification de W et L du patch on prend

W=37.215 mm L=28.095 mm

Ensuite on passe à la partie simulation qui caractérise par les paramètres suivantes :

Fréquence de START= 2.4 GHZ

Fréquence de stop=2.6 GHZ

Le pas fréquentielle =0.01 GHZ

 
Momentum==== simulation === S-paramètre :

Interprétation :

On voie bien que le coefficient de


réflexion il est de l’ordre S(1.1)=-16.844dB
< -15dB autour de fréquence 2.45 GHZ on
peut les considérer qu’il est acceptable mais
on a toujours tendance à faire bien adapter
pour qu’il devient << -20dB correspond à une
très bonne adaptation.

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 15


Maintenant on va examiner notre antenne à l’aide de son diagramme de rayonnement
Pour cela on va aller à nouveau au Momentum Post-processing Radiation
panttern

- Et voila la simulation du notre antenne

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 16


- D’après la simulation animé on constate que l’antenne patch se rayonne sur ses
extrémités .

P.S : le diagramme de rayonnement peut nous donnait une idée sur les
paramètres du l’antenne tel que : le gain, l’impédance interne, le
rendement et la directivité

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 17


V. Conclusion

Ce TP nous a permis de se familiariser avec la conception des antennes patch qui sont de
plus en plus utilisée dans le domaine de la communication sans fils en utilisant le logiciel ADS,
Nous avons constaté au cours des simulations que les performances et les caractéristiques de ce
type d’antenne sont lié avec les dimensions des antennes patch
Finalement Nous avons pu observer la mise en pratique des notions d’hyperfréquences
et de propagation assez difficiles à appréhender seulement en théorie.

ATSSI ANTENNE & PROPAGATION 18