Vous êtes sur la page 1sur 110

Le Maroc comprend 3 domaines

structuraux dont chacun est


caractérisé par son propre
matériel stratigraphique et son
évolution orogénique.
Du nord vers le sud on a :
- Domaine Rifain.
- Domaine Meseto-atlasique
- Domaine anti atlasique et
saharien
Carte structurale du Maroc
Domaines structuraux du Maroc
Domaine anti-atlasique et saharien
Limité au nord par l'A.S.A. et
comprend 4 régions principales :
 1- Sillon pré-africain
 2- Chaîne de l'Anti Atlas
 3- Plaines méridionales
 4- Hamadas.
Domaine anti-atlasique et saharien
Domaine anti-atlasique et saharien
Sillon pré-africain
 Zone synclinale où les terrains du
Primaire sont généralement masqués par des
formations Crétacé et du Tertiaire. Ce sillon
comprend d’Ouest en Est :
– Plaine de Tiznit et du Sous,
– Massif de Siroua,
– Dépression de Ouarzazate,
– Synclinal Crétacé d'Errachidia qui disparaît à
l'Est sous les Hamada du Guir.
Chaîne de l'Anti Atlas
Anti Atlas est un vaste bombement
anticlinal de direction ENE-WSW
qui s'étend de l'embouchure de
Drâa jusqu'au Tafilalt.
Caractérisée principalement par la
présence d'affleurements
précambriens (boutonnières) qui
apparaissent sous forme de taches
plus ou moins dispersées.
Chaîne de l'Anti Atlas
 Chaîne subdivisée en 2 parties
séparées par l’Accident Majeur
de l’Anti Atlas:
 - Anti Atlas occidental qui s'étend
du bas Drâa jusqu'à Akka.
 - Anti Atlas oriental qui s'étend à
l'Est de Ouarzazate jusqu'à
Saghro.
 On note une dissymétrie accusée
de la chaîne :
 - Flanc nord passe sous le sillon
préafricain,
 - Flanc sud à pente plus faible
passe insensiblement au bouclier
de Réguibat et aux plaines
méridionales.
Plaines méridionales
Forment le flanc sud de l'Anti Atlas.
Série infracambrienne supporte une série
paléozoïque de 10 Km à argilites et
pélites.
Au sud des barres de calcaires et quartzites
s'intercalent dans la série paléozoïque et
forment des crêtes appalachiennes qui
cloisonnent les plaines méridionales : Jbel
Bani (Ordovicien) qui sépare les plaines de
Feija, Drâa et le J. Ouarkziz.
Hamadas
Plateaux à matériel Crétacé parfois III aire à
structure horizontale et reposent sur des
terrains paléozoïques peu déformés. On
rencontre d'Ouest en Est :
1- Zone Crétacé de Tarfaya;
2- Hamada de Drâa;
3- Plateau Crétacé de Kem Kem;
4- Hamada de Guir.
Hamadas sont parfois découpées et percées par
des chaînons comme la chaîne de l'Ougharta.
Domaine Meseto-atlasique
Ensemble de chaînes, plateaux et
plaines situés entre le Rif et l'Anti
Atlas.
Cet ensemble représente, en avant
de la plate-forme saharienne, le
domaine hercynien du Maroc de
même il constitue l'avant pays de
la chaîne rifaine du Maroc.
 Domaine a pour substratum le
matériel de la chaîne hercynienne.
 Par endroit celui-ci affleure en
massifs anciens ou boutonnières
(Rehamna, Maroc central,
Jebilet…).
 Par endroit il est masqué par une
couverture tabulaire ou plissée et
d’âge II, III.
Domaine Meseto-atlasique
Domaine Meseto-atlasique
1- Meseta occidentale,
2- Meseta orientale,
3- Chaîne atlasique.
Il est limité par 2 dépressions
allongées parallèlement :
- Sillon sud-rifain au Nord;
- Sillon pré-africain vers le Sud.
Meseta occidentale
Correspond à une partie du socle hercynien
plus ou moins soulevé lors de l'orogenèse
alpine.
Affleurements paléozoïques apparaissent en
grandes taches séparées par des bassins
à comblement récent.
 On distingue :
1- Affleurements paléozoïques,
2- Plateaux et plaines.
Affleurements paléozoïques
1- Meseta côtière s'étend de Safi à Rabat
et comprend les plateaux côtiers de Abda,
Doukkala et la zone littorale Rabat-Casa.
2- Maroc Central (constitue le cœur de la
meseta) affleure de Rabat jusqu'à
Khénifra-Azrou. Ce massif est intrudé en
3 régions par les granites hercyniens
d’Oulmès, Zaer et Ment.
Maroc central
Affleurements paléozoïques
3- Rehamna affleurent sur la route Casa-
Marrakech entre Mechrâa Ben Abou et
Benguerir. Ils sont plissés, métamorphisés
et intrudés par le granite de Sebt Berkine.
4- Jebilet affleurent au nord de Marrakech
suivant une bande E-W de 170 Km environ.
Ce massif est métamorphisé et affecté par
une tectonique tangentielle vers sa partie
orientale.
Boutonnière de Jebilet
Plateaux et plaines

 1- Plateau des phosphates entre


les massifs du Maroc central et
des Rehamna.

 Ce plateau est formé de minces


dépôts (100m) tabulaires Crétacé
et Eocène.
Plateau des phosphates
Plateau des phosphates
 2- Plaines dont les plus importantes sont :
–Sillon sud-rifain : vaste fossé en avant
du domaine rifain. S'ouvre vers l’Ouest,
sous la plaine du Gharb, s'étrangle
vers l’Est au col de Touahar puis
s'ouvre sur le couloir de Taza-Oujda.
–Synclinal de Bahira-Tadla forme une
bande allongée E-W entre Rehamna et
Jbilet.
– «Synclinal" de fond du Haouz-
Essaouira.
Meseta orientale
Meseta orientale est formée essentiellement
par une couverture secondaire.
Le socle paléozoïque affleure dans des
boutonnières dispersées : Béni Snassen, Jerada,
Zekkara, Jorf El Ouazène, Tarhilast, Boudoufoud,
Tazekka, Midelt, Mekkame, Debdou et Tamlalt.
 Terrains paléozoïques s'échelonnent du
Cambro-Ordovicien jusqu'au Westphalien. Ils
sont affectés par une tectonique hercynienne
polyphasée.
Chaîne atlasique
Limitée vers le Sud par l'ASA, elle recouvre
toute la meseta orientale. Elle est formée de
terrains jurassico-crétacés, les terrains du III
viennent colmater les sillons et les fosses
crées par la surrection de cette chaîne.
 3 grandes unités constituent ce domaine:
 1. - Haut Atlas
 2. - Moyen Atlas
 3. - Hauts Plateaux
Haut Atlas
Chaîne plissée allongée suivant la direction
ENE-WSW qui se raccorde avec l'Atlas
Saharien en Algérie. Ses éléments structuraux
sont d'Ouest en Est :
–Haut Atlas occidental où la chaîne
s'abaisse vers l'océan atlantique
–Haut Atlas Paléozoïque ou l'Atlas de
Marrakech est formé par 2 ensembles :
 Occidental à matériel primaire hercynien
 Oriental à matériel précambrien. Il porte le
point culminant du Maroc (J. Toubkal 4165m).
A
t
l –Haut Atlas central calcaire qui
a occupe une fosse subsidente qui
s s'est individualisée au Jurassique
moyen.
–Haut Atlas oriental peu déformé et
dans lequel s'intègre la boutonnière
de Tamalalt.
Moyen Atlas
Moyen Atlas commence de Béni Mellal
et se prolonge jusqu'aux Béni Snassen.
On distingue :
–Moyen Atlas plissé caractérisé par
des faciès de bassin. On lui rattache le
Mazgout et les Béni Snassen.
–Causse moyen-atlasique tabulaire
à faciès de bordure.
–Atlas de Béni Mellal où le Moyen
Atlas se raccorde au Haut Atlas.
Hauts Plateaux
Zone tabulaire largement occupée par
une couverture Néogène continentale. Ils
sont limités au nord par la chaîne du
"Pays des Horsts» et au sud par la
boutonnière du Rekkame qui est une
zone de raccordement entre la cuvette de
la Haute Moulouya et les Hauts Plateaux.
Domaine Rifain
Occupe presque tout le nord du Maroc de
l'atlantique jusqu'à l'embouchure de
Moulouya.
Chaîne de montagnes qui se présente en
une courbure à convexité Sud et S-W.
 Sa structure est complexe à cause des
charriages (100 Km flèche de déplacement).
 L‘Avant pays est représenté par le sillon
sud-rifain, le col de Touahar, le couloir
Taza-Oujda et les Béni Snassen.
 C’est une chaîne de montagne
récente, formée au III. Elle fait partie
des chaînes alpines qui résultent de
la collision Afrique-Eurasie.
 Cette chaîne est constituée d’unités
allochtones charriées sur la marge
de la plaque Afrique.
Domaine Rifain
 Il dessine avec son prolongement
espagnol (cordillère bétique),
l'arc de Gibraltar autour de la mer
d'Alboran. Ses unités constitutives
sont concentriques autour de cet
arc.
Domaine Rifain
3 groupes d'unités ont été différenciés
du NE au SW ou du nord au sud :
1- Unités internes,
2- Nappes des Flyschs,
3- Unités externes.
Unités internes
Affleurent dans la région allant de Sebta à
Jabha et dans les Bokoyas (Al Hoceima).
Elles sont formées par des terrains d’âge
Trias-Jurassique et des formations
métamorphiques du Paléozoïque.
Correspondent aux groupes suivants:
1- Sebtides,
2- Ghomarides,
3- Dorsale calcaire.
Carte
géologique
schématique
du Rif interne
Sebtides

Formées de terrains cristallins en unités


de moins en moins métamorphiques de
la base au sommet :
1- Orthogneiss du Monte Hacho (Sebta);
2- Péridotites de Sebta et Béni Bousera;
3- Gneiss kinzibergitiques;
4- Gneiss et micaschistes de Filali;
5- Schistes de Federico.
Ghomarides
 Ghomarides comprennent :
 - Schistes et grés (Ordovicien et
Silurien);
 - Roches volcaniques (Carbonifère);
 - Terrains triasiques.
 Ils contiennent des minéralisations de
Cu et Sb (district de Béni M'zala).
Dorsale calcaire

Ensemble de calcaires mésozoïques et


détritiques cénozoïques.
Cette dorsale contient des gisements à
Pb-Zn (Cadnar, Badis, Zaïtouna...).
Domaine des nappes des flyschs
Flyschs, surtout Crétacé, affleurent dans la
région allant de Tisirène à Béni Ider. On
les regroupe dans les unités suivantes :
1- Flyschs de Tisirène,
2- Flyschs de Béni Ider,
3- Flyschs Numidiens,
4- Flysch Pré-dorsalien,
5- Nappe de Chouamat-Melloussa.
Ensemble externe
Ensemble le plus externe de la chaîne qui
regroupe les sous-ensembles suivants :
1- Pré-rif : formé du pré-rif externe,
pré-rif interne et des unités flottantes.
2- Zone mésorifaine à structure interne
métamorphique et schistosée.
3- Zone intrarifaine flyschoïde formée
d'un ensemble inférieur para-
autochtone (Ketama) et un ensemble
supérieur.
Orogenèses africaines
Orogenèse Phases Age Caractéristiques
Archéenne Ouzzalienne Plus de 3150 Ma Ses terrains forment des noyaux
dispersés dont le plus important est celui
Libérienne Vers 2600 Ma de Kalahari

Eburnéenne 2000-1250 Ma Ses terrains sont plus répandus et


forment les cratons du Congo et CWA
Ses terrains sont peu répandus et
affleurent au SE du craton du Congo
Kibarienne 1250-1000 Ma (Plateau de Tanzanie) et au S du craton
de Kalahari
B1 685 Ma
L’orogenèse panafricaine a permis la
Panafricaine B2 600 Ma soudure des 3 cratons africains (Ouest
africain, Congo et Kalahari)
345 Ma
Bretonne Dévonien -Viséen
supérieur L’orogenèse hercynienne intéresse
Sudète uniquement l’Afrique du nord. Ses
330 Ma phases affectent des terrains
Hercynienne (Dinantien) paléozoïques
Asturienne 310 Ma
Tardi- 300 Ma ?
hercyniennes
 Le domaine anti atlasique et saharien est
caractérisé par un socle précambrien
(Archéen et Protérozoïque) déformé par
les orogenèses éburnéenne et
panafricaine et recouvert par une
couverture paléozoïque faiblement
déformée pendant l’orogenèse
hercynienne. La couverture méso-
cénozoïque, peu épaisse, est tabulaire.
 Dans le domaine anti atlasique et
saharien, le Précambrien affleure
dans 3 régions :
 - Au nord: la chaîne de l’Anti-Atlas,
 - Au sud: la dorsale ou bouclier de
R’Guibat,
 - A l’ouest: la région des Ouled
Delim et du Zemmour.
 La dorsale ou bouclier de R’Guibat
est une vaste boutonnière de
terrains précambriens recouverts en
discordance par des sédiments de
plate-forme détritique et carbonatée
subhorizontaux d’âge néo-
protérozoïque à paléozoïque qui
correspondent au remplissage des
bassins de Taoudéni et Tindouf.
Dorsale de Réguibate
 Précambrien affleure dans :
 - Partie occidentale (avec les Mauritanides)
sous forme de migmatites et quartzites
ferrugineux (niveaux ferrugineux alternant
avec des lits siliceux) qui ont subi un
métamorphisme catazonal daté de 3 100
Ma.
 - Partie centrale et orientale sous forme de
roches moins métamorphiques et des
granitoïdes éburnéens.
 1) L’Archéen (3.6-2.5 Ga)
 Les terrains archéens affleurent dans la
partie ouest de la Dorsale. Ce sont des
ceintures de roches vertes, structures
synformes constituées de roches
métamorphiques (gneiss, quartzites
ferrugineux, métagabbros et
amphibolites). La déformation est de
forte intensité (métamorphisme
catazonal daté de 3 100 Ma). Des
migmatites et des granites se mettent en
place vers 3.10 Ga.
 2) Le Paléoprotérozoïque (2.5-1.6 Ga)
 Les terrains paléoprotérozoïques sont
situés dans la partie Est de la dorsale. Ce
sont des dépôts détritiques (quartzites
ferrugineux), volcano-détritiques et
volcaniques.
 Leur déformation est associée à un
métamorphisme faible à moyen daté de 2
Ga. Des intrusions de granites sont datées
de 1.9 à 1.7 Ga (orogenèse éburnéenne).
Ces terrains sont charriés vers le SW sur
le socle archéen.
 La région des Ouled Delim (Adrar
Souttouf) et du Zemmour correspond
à la partie nord de la chaîne des
Mauritanides. Des unités allochtones
de terrains précambriens ont été
charriés pendant l’orogenèse
hercynienne sur le craton et sa
couverture paléozoïque.
Craton Ouest africain
Bouclier de Réguibate
Bouclier de Réguibate
Anti Atlas
 Anti Atlas : vaste bombement anticlinal de
direction ENE-WSW allant de l'embouchure
de Drâa jusqu'au Tafilalt.
 Anticlinal érodé le long de son axe et les
terrains précambriens affleurent dans des
boutonnières.
 Plus importantes, en superficie, sont celles du
Bas Drâa, Ifni, Kerdous, Zenaga, Siroua,
Bou Azzer, Ighrem, Iguerda, Tazenakht
Kalâat Magouna, Saghro et Ougnat.
Boutonnières de l’Anti Atlas
Boutonnière de Kalâat Magouna
Carte géologique du Saghro
Anti Atlas
 Terrains paléozoïques couvrent les
flancs de l'Anti Atlas.
 Très peu développés sur la bordure
nord.
 S’étalent largement sur le flanc sud,
et forment la bordure septentrionale
du bassin de Tindouf.
Anti Atlas
 Archéen est absent et les plus anciennes
formations sont d'âge Protérozoïque inf.
(O. Eburnéenne).
 Anti Atlas comprend 2 domaines
sédimentaires et tectoniques différents :
– Occidental essentiellement éburnéen.
– Oriental panafricain.
Les 2 domaines sont soudés au niveau de
la suture ophiolitique de Bou Azzer-El
Grara.
Domaines de l’Anti Atlas
2 domaines séparés
par l’Accident Domaine panafricain à l’Est
Domaine éburnéen à l’Ouest
Majeur de l’Anti Atlas contenant les boutonnières
appartient au Craton Ouest

Africain comprenant les de Siroua, Bou Azzer,

boutonnières d’Ifni, Akka, Saghro, Ougnat.

Kerdous, Zenaga, …
Domaines de l’Anti Atlas
Domaines de L’Anti Atlas
 Les dépôts sont de 2 types :
 Peu épais avec un faciès continental
sur domaine cratonique.
 Très puissants avec un faciès
profond sur marge continentale.
Stratigraphie
 Stratigraphie du Précambrien de
l'Anti Atlas se résume en 3 grands
ensembles : PI, PII et PIII.
 Les subdivisions du Précambrien de
l'Anti Atlas varient selon les auteurs.
Problème d’échelle stratigraphique
 Log synthétique
des séries
précambriennes
et cambriennes
dans le domaine
anti-altlasique et
saharien
PI de l’Anti Atlas
 PI est bien représenté par les séries de
Zenaga et du Kerdous.
 Il comprend des dolérites, gneiss
œillés, et roches métamorphiques de
haut degré affectées par une foliation
composite subhorizontale.
 Il existe une importante lacune
stratigraphique et sédimentaire entre le
PI et le PII.
PI de l’Anti Atlas
 Orogenèse éburnéenne marque la fin du
PI vers 2000Ma. Cette phase est datée
par des granitoïdes anatectiques, mis en
place à la fin des événements tectono-
métamorphiques majeurs. Ces granites
sont ceux de :
 Tahala (1988 ± 41Ma) et Tazeroualt (1973
± 31Ma) dans la boutonnière du Kerdous,
 Azguemerzi (1865 ± 29Ma) et Taznaght
(1744 ± 32Ma) dans la boutonnière de
Zenaga.
PII de l’Anti Atlas
 Formé de grauwackes, calcaires,
quartzites plissés par l'orogenèse
panafricaine dont la phase majeure se
situe vers 685 ± 15Ma.
 La phase panafricaine est datée par :
– Granite syn à post-tectonique de
Bleida à 615 ou 623 ± 12Ma,
– Granite d'Askaoun à 689 ± 10Ma.
Boutonnière de Kalâat Magouna
PII de l’Anti Atlas
 On subdivise le PII en PII1, PII2 et PII3.
 Passage PII1 - PII2 correspond au
refroidissement du socle Eburnéen vers
1560Ma.
 Passage PII2 - PII3 correspond à la phase
panafricaine majeure vers 685 ± 15Ma.
 Fin du PII3 correspond à la faible
discordance due à la phase panafricaine
tardive vers 605-585Ma.
PII1 dans l’Anti Atlas
 Le PII1 correspond à une grande
lacune stratigraphique.
PII2 dans l’Anti Atlas
 Répartition des terrains du PII2 varie en
fonction de la paléogéographie :

 En domaine cratonique, le PII2 correspond


à la série du J. Lkest dont l’épaisseur
dépasse 3000m dans la boutonnière du
Kerdous.
 Elle comprend de puissants niveaux
quartzitiques et calcaires, associés à des
siltites, conglomérats et grès.
 En marge continentale le PII2
correspond à la série de Siroua-
Saghro inférieur.
 Elle comprend d’épaisses séries de
calcaires et quartzites à intercalations
de sills et laccolites de dolérites et de
gabbros plus ou moins concordants
avec le litage sédimentaire.
PII2 de Bou Azzer
 A Bou Azzer, la série des quartzites est
remplacée par un complexe ophiolitique
auquel est associé le gisement de Co de
Bou Azzer affleurant dans l'axe de la
boutonnière.
 Série ophiolitique épaisse de 4 à 5 Km, montre
de bas en haut les roches suivantes :
 - Ultrabasiques (péridotites serpentinisées avec
dunites, herzburgites,…) formant une série
épaisse de 2000m.
 - Basiques (gabbros et microgabbros).
 - Effusives (diabases, spilites et kératophyres).
 - Intrusions de diorites quartziques.
 - Volcano-sédimentaires épaisses de 1500m
avec calcaires, jaspes, grauwackes et tufs.
Dyke de diabase recoupant la serpentinite
schistosée de l’ophiolite de Bou Azzer
Plis en chevron dans les schistes de la
zone centrale de Bou Azzer
Plis et crénulations dans les schistes très
déformés de la zone centrale de Bou Azzer
PII2 de Bou Azzer
 Cette série correspond à un plancher
océanique obducté sur le craton ouest
africain.
 On trouve également des cortèges
ophiolitiques avec des séries incomplètes
et des milonitisations au NE de Siroua.
PII2 de Bou Azzer
 A Bou Azzer-El Grara on distingue à 3 unités :
 Unité NE, autochtone probable, formée d’une
série (2000m) de roches détritiques, spilites et
kératophyres. Le tout est recoupé par des diorites
quartziques. Ce sont des dépôts de talus
continental, à l'avant d'un arc volcanique.
 Unité centrale, formée d’un complexe ophiolitique
disloqué, recoupé par des plutons de diorites
quartziques et des filons.
 Unité SW, allochtone. C'est un mélange de
sédiments océaniques, de roches volcaniques
basiques alcalines et de matériel ophiolitique
dans une matrice méta-sédimentaire.
Carte géologique simplifiée de la
boutonnière de Bou Azzer
Photo-satellite de la boutonnière de
Bou Azzer El Grara
PII2 dans l’AA
 Répartition des terrains du PII2 montre, du
SW au NE le passage :
 D'une plate-forme cratonique où dominent
les calcaires et quartzites;
 A une marge passive avec sa série
volcano-sédimentaire, toutes les deux
caractérisées par un magmatisme basique
tholéïtique;
 Enfin une croûte océanique représentée par
les ophiolites de Bou Azzer.
 Au-delà, vers le NE, c'est l'arc volcanique
et, probablement, une croûte
continentale cachée à l'affleurement.

 Ce dispositif résulte d'une distension


crustale contemporaine de la mise en
place des gabbros et diabases, datée à
788+8Ma.
PII3 de l’AA
 Les terrains du PII3 correspondent en :
 Domaine cratonique à la série d'Anzi
qui repose en discordance majeure
sur le PII2 dans le Kerdous.
 Elle est formée de conglomérats
intercalés de niveaux volcaniques
(microdiorites, kératophyres et
spilites) et surmontés par des
grauwackes acides et des siltstones
varvés sur une épaisseur de 2000m.
PII3 de l’AA
 Marge continentale, à la série de
Tideline (dans la boutonnière de
Bou Azzer).
 Elle comprend des conglomérats de
base, grauwackes, siltstones et
tilloïdes sur une épaisseur de 1000 à
2000m.
PIII de l’AA
 Le PIII repose en faible discordance
sur le PII.

 En marge continentale, le PIII


correspond à la série fluviatile et
lacustre de Ouarzazate. C’est une
série de calcaires lacustres
associés à des andésites, dacites et
basaltes.
Proterozoic Conophyton
stromatolite Ouarzazate
Proterozoic Conophyton stromatolite
2 Ouarzazate
 En domaine cratonique, le PIII
correspond à la série de Tanalt.
Epaisse de 700-800m dans le
Kerdous, cette série volcano-
sédimentaire est formée d’une
alternance de conglomérats, grés et
siltites (déposés sous une faible
épaisseur d'eau) et de roches
volcaniques rhyo-ignimbritiques.
Carte géologique de la boutonnière de
Zenaga
Carte géologique du Jbel Saghro
 Colonne
lithostratigraphique
du massif du
Saghro (Benharref,
1991)
Succession des événements géologiques
de la boutonnière de Bou Azzer – El Grara
1, Gneiss PI;
De 2 à 7 Complexe
ophiolitique de
Bou Azzer;
8, Granite de Bleida
post phase B1;
9, série de Tiddline
PII3;
10, série de
Ourzazate PIII;
11, Volcanisme de
Jbel Boho;
12, Adoudounien
Modèle de
reconstitution
géodynamique du
domaine panafricain de
l'Anti Atlas (Leblanc et
Lancelot, 1980).
Explication des différentes
étapes : a : Distension avec
ouverture océanique ; b :
Compression avec apparition
d'un volcanisme acide et
basique ; c : Obduction (phase
B1) ; d : Subduction en avant
de la marge continentale ; e :
Blocage de la subduction
(phase B2) ; f : apparition de
volcanisme calco-alcalin ; g :
Distension post-orogénique.
Evolution géodynamique du domaine
panafricain anti-atlasique (Saquaque et al.
1989)

 A : Subduction
de la ride;
 B : Augmentation
du plongement
de la plaque;
 C : Accrétion
avant-arc;
 D : Strike-slip
faulting.
Evolution géodynamique du domaine
panafricain anti-atlasique

Coupes schématiques dans la boutonnière de Bou Azzer. La zone de


suture sépare le Craton ouest africain au sud du Précambrien
panafricain d’avant-arc au nord. Les zones centrales comprennent les
ophiolites, les mélanges de schistes bleus, les granodiorites et la
tectonique transpressionnellle tardive