Vous êtes sur la page 1sur 47

Ministère de l’enseignement supérieur

et de la recherche scientifique

Année académique 2017-2018

Brevet de technicien option finance com

Rapport de stage

THEME

COMMENT OBTENIR UN PRET BANCAIRE A LA


SGBCI ?

CAS DE L’AGENCE ABOBO GARE 

PRESENTE PAR MAITRE DE STAGE

KONE KOUAKOU
FLORA
SOMMAIRE
DEDICACES.........................................................................................................................................................3
REMERCIEMENTS.............................................................................................................................................5
AVANT-PROPOS.................................................................................................................................................7
INTRODUCTION.................................................................................................................................................9
PREMIERE PARTIE : LA SOCIETE GENERALE DE BANQUES EN COTE D’IVOIRE (SGBCI)
............................................................................................................................................................................. 11
I- HISTORIQUE.............................................................................................................................................12
1- CREATION ET EVOLUTION DE LA SGBCI..........................................................................................12
1-1- CREATION DE LA SBGCI....................................................................................................................12
1-2- EVOLUTION DE LA SGBCI...............................................................................................................12
2- RESEAU D’AGENCES ET PRESENTATION DE L’AGENCE SGBCI D’ABOBO GARE...............14
2-1- RESEAU D’AGENCE DE LA SGBCI.................................................................................................14
2-2- PRESENTATION DE L’AGENCE SGBCI ABOBO GARE..............................................................16
I- CONDITION D’OCTROI DE PRET A LA SGBCI....................................................................................17
1- LE COMPTE CHEQUE OU COURANT...................................................................................................17
2- ELIGIBILITE..............................................................................................................................................17
3- GARANTIES ET ELEMENTS CONSTITUTIF DU DOSSIER DE PRET................................................18
3-1- LES GARANTIES.......................................................................................................................................18
3– 2- ELEMENT CONSTITUTIFS DU DOSSIER DE PRET............................................................................19
DEUXIEME PARTIE :LES TYPES DE PRETS OCTROYES A LA SGBCI....................................................21
I- LES DIFFERENTS TYPES DE PRETS A LA SGBCI.........................................................................22
1- LES PRETS A LA CONSOMMATION OU CREDIT A LA CONSOMMATION...............................22
1-1- LE DECOUVERT EN COMPTE..........................................................................................................22
1-2- CREDIT EXPRESS.................................................................................................................................23
1-3- CREDIT LIBERTE.................................................................................................................................23
1-4- PRET PERSONNEL ORDINAIRE.........................................................................................................24
1-5- PRET CREDIMATIC..............................................................................................................................24
1-6- IZI PC......................................................................................................................................................25
II- CREDITS A L'HABITAT OU CREDIT IMMOBILIER.........................................................................25
1-1- PRET PERSONNEL IMMOBILIER.......................................................................................................25
1-2- PRET PERSONNEL IMMOBILIER EPARGNE LOGEMENT.............................................................26
1-3- PRET PERSONNEL IMMOBILIER CDMH..........................................................................................27
II-MODE DE RECOUVREMENT....................................................................................................................27
1- LA PHASE COMMERCIALE..................................................................................................................28
1-1- EVENEMENT DECLENCHEUR.........................................................................................................28
1-2- DEROULEMENT..................................................................................................................................28
1-3- METHODE DE PAIEMENT.................................................................................................................28
1-4- LES ACTEURS......................................................................................................................................29
2- LA PHASE DE PRECONTENTIEUX......................................................................................................29
2-1- L’ETAPE DE REGULARISATION.....................................................................................................30
2-1-1- ÉVENEMENT DECLENCHEUR.....................................................................................................30
2-1-2- DEROULEMENT..............................................................................................................................30
2-1-3- METHODE DE TRAITEMENT........................................................................................................30
2-1-4- ACTEURS..........................................................................................................................................31
2-2- LA PHASE AMIABLE PROPREMENT DITE....................................................................................32
2-2-1- EVENEMENT DECLENCHEUR.....................................................................................................32
2-2-2- DEROULEMENT..............................................................................................................................33
2-2-3- METHODE DE TRAITEMENT........................................................................................................33
2-2-4- ACTEURS..........................................................................................................................................33
3- LA PHASE DE CONTENTIEUX.............................................................................................................34
III- ATOUTS, CRITIQUE ET SUGGESTIONS.........................................................................................34
1- ATOUTS.....................................................................................................................................................34
2- CRITIQUES...............................................................................................................................................35
3- SUGGESTIONS..........................................................................................................................................35
CONCLUSION..................................................................................................................................................36
LEXIQUE...........................................................................................................................................................38
BIBLOGRAPHIE................................................................................................................................................39
ANNEXE 1 : LA CARTE REPRESENTANT LES AGENCES DE LA SGBCI...........................................40
ANNEXE 2 : EXEMPLAIRE DE TABLEAU D’AMORTISSEMENT D’UN PRET...................................41
ANNEXE 3 : LES LETTRES DE MIS EN DEMEURE..................................................................................44
DEDICACES
Je dédie mon travail de fin de stage a :

- Mon DIEU a qui j’adresse mes remerciements pour sa grâce infinie à mon égard et
que je continu d’implorer afin qu’il permette mon accès au succès ;
- Ma mère Madame KONE épouse KONE WAHAGNON et mon père KONE
N’GANON, qui grâce à leur détermination malgré les difficultés consenties lors de
mon éducation et de ma scolarisation, n’ont jamais cessé de conjuguer leurs efforts
pour me permettre d’atteindre ce niveau d’étude ;
- Mes oncles COULIBALY DIOFOWA et NANOUROU DJABATE pour leur prompte
concours a chacun de mes besoins manifestes.
- Mes professeurs d’ALT-ISTEA qui ont participé de façon constructive à mon
devenir ;
- et enfin à toute personne qui de prêt ou de loin pour sa contribution dans ma vie en
général.
REMERCIEMENTS
Mes remerciements vont à l’endroit de toutes ces dames que j’appelle cordialement mes
MAMANS qui sont :

- Madame KOUAKOU FLORA CHRYSTELLE, Responsable de l’agence


qui en plus d’être mon maitre de stage m’a permis d’apprendre également
avec ses collaborateurs de l’agence ;
- Madame MESSOU PATRICIA, Responsable adjointe de l’Agence et qui
m’a été d’un apport précieux dans mon apprentissage et surtout dans la
compréhension des choses ;
- aux gestionnaires clientèles Madame KOUAKOU AURORE, Madame
MEHON PATRICIA et Madame YAO DEGNY qui en plus des
connaissances acquise aux prêt des responsables m’auront été d’une aide
précieuse en me confiant des taches à l’issue desquelles j’ai acquis des
nouvelles connaissances ;
- à Madame KONE DESIREE , responsable de l’accueil qui m’a permis de
l’aider à son poste me permettant ainsi d’ajouter une nouvelle corde à mon
arc à savoir comment accueillir et diriger la clientèle ;
- enfin à ces dames qui gèrent les caisses ; j’ai nommé Madame SY CISSE,
Madame SENABO et Miss KONAN
AVANT-PROPOS
Fondé par Monsieur KOUTOUAN GEORGES l’établissement Académie Libre de
Technologie (ALT-ISTEAS) possède deux annexes situées respectivement au plateau sur
l’immeuble de la chambre d’agriculture au quatrième et cinquième étage et à YOPOUGON
quartier sable.

En son sein elle dispense de deux types d’enseignements à savoir :

- un enseignement technique dont le cycle s’achevé par une composition aux


diplômes de BEP et de BT
- une formation professionnelle qui se termine par une composition aux
diplôme de DUT, d’ingénieur ou de BTS

Concernant la formation au BTS que nous avons reçue nous pouvons dire qu’elle se déroule
en deux étapes qui sont :

- la première consiste à suivre une formation théorique au sein d’un


établissement reconnu par l’état ivoirien. elle prend fin après l’obtention
d’une attestation d’admission délivrée par le ministère de l’enseignement
supérieur et de la recherche scientifique après réussite au test d’admission
au BTS
- la seconde représente la phase pratique de la formation. elle doit se
dérouler au sein de la fin de cette dernière il nous ait demande de produire
un rapport de stage ’une entreprise. qui nous permettra d’obtenir le
diplôme définitif.
c’est dans ce cadre que je me suis retrouve à l’agence SGBCI abobo gare
pour un stage de 3 mois qui fut renouveler pour 2 mois complétant ainsi la
durée du stage a 5 mois ce qui m’a permis de parfaire mes connaissances.

INTRODUCTION
Inspirés de l’expérience Européenne pour ses institutions, les peuples africains de l’Afrique
occidentale française et l’Afrique équatoriale française décidèrent au lendemain de leur
indépendance de conserver le style monétaire du colon.
C’est ainsi que ces peuples se retrouvaient avec la monnaie FRANC CFA. Afin de mieux
organiser sa gestion ces nations décidèrent également de créer une institution pour l’Afrique
de l’ouest et une autre pour l’Afrique équatoriale française. La cote d’ivoire faisant partie de
l’Afrique occidentale française décida d’intégrée celle crée au sein de ce groupe.
Créée sous le sigle BCEAO, la banque centrale des états de l’Afrique de l’ouest régit toutes
les activités financières existant sur le territoire ivoirien ; par exemple la distribution de fonds
monétaire au sein des réseaux de banques existants en côte d’ivoire. Concernant cet exemple,
la SGBCI fait partir des banques qui dépendent de la BCEAO pour la gestion de leurs
activités.
Parlant de la SGBCI, elle a occupé la place de leader au cours de l’année écoulée cela grâce à
son expérience et son professionnalisme dans le domaine de la banque.
Etant un cadre de formation professionnelle pratique, la SGBCI accueille en son sein des
stagiaires pour leur permettre de se familiariser avec le monde professionnel. C’est dans ce
cadre qu’après l’obtention de l’attestation d’admissibilité au brevet de technicien
supérieur(BTS) en Finances- Comptabilité et Gestion d’Entreprise, que j’ai eu dans cette
banque un stage. Ce stage qui m’a permis de m’imprégner et de connaitre partiellement le
monde de la banque et surtout de savoir que la banque est une institution qui vend des
produits et des services parmi lesquels l’on compte le prêt bancaire. Vue la sollicitation de ce
produit bancaire par la clientèle, nous nous sommes intéressé à savoir : COMMENT
OBTIENT-ON UN PRET AU SEIN DE LA SGBCI ?
Afin de répondre à cette question, des documents ont été mis à notre disposition nous
permettant de faire un plan de travail fait de deux (02) parties à savoir :
1ère partie : la société générale de banque en côte d’ivoire
2ème partie : les différents types de prêt octroyés à la société générale de banque en côte
d’ivoire
PREMIERE PARTIE :

LA SOCIETE GENERALE DE
BANQUES EN COTE D’IVOIRE
(SGBCI)

LA COTE D’IVOIRE A DEPUIS SON INDÉPENDANCE CONNUE UNE AUGMENTATION RAPIDE DE


SA DÉMOGRAPHIE. CETTE AUGMENTATION DÉMOGRAPHIQUE A EU UN IMPACT SUR LE
MONDE DU TRAVAIL , POUSSANT LES SALARIES QUI RECEVAIENT LEURS SALAIRES À LA CAISSE
DES ENTREPRISES AUTREFOIS , À S’OUVRIR DES COMPTES BANCAIRES POUR LE PERCEVOIR.
C’EST AINSI QUE , LA SGBCI CRÉÉE DEPUIS 1941, A DÛ RÉPONDRE À L’ATTENTE DES
ENTREPRISES ET SERVICES PUBLICS PROCÉDANT À DES RESTRUCTURATIONS
ADMINISTRATIVES ET STRUCTURELLES IMPORTANTES . IL NOUS EST DONC PARU NÉCESSAIRE
DE RELATER CERTAINS ÉVÈNEMENTS DE CETTE SOCIÉTÉ DE RENOM AINSI QUE LES PRODUITS
ET SERVICE QU’ELLE COMMERCIALISE NOTAMMENT LES PRÊTS. NOUS VERRONS DANS LA
PREMIÈRE PARTIE AU-DELÀ DE SON HISTORIQUE LES CONDITIONS D’ÉLIGIBILITÉ À UN PRÊT
DANS CETTE INSTITUTION FINANCIÈRE .
I- HISTORIQUE
COMME TOUTE PERSONNE PHYSIQUE OU MORALE LA SGBCI EST NÉE ET A CONNU
DIFFÉRENTE PHASES AU COURS DE SON ÉVOLUTION .

1- CREATION ET EVOLUTION DE LA SGBCI

1.1- CREATION DE LA SBGCI


La société générale avec sa succursale installée en Cote d4ivoire depuis les années 1941a su
se rendre flexible pour pouvoir gérer et satisfaire la demande de sa clientèle. Au cours de ses
reformes, elle se dotera le 05 juillet 1962 de trois (03) guichets de la banque commerciale
africaine.

C’est ainsi que le 23 novembre 1962 que la succursale deviendra une filiale avec pour
dénomination la société générale de banque en côte d’ivoire et aura pour sigle SGBCI.

La SGBCI est fondée avec la participation de la puissance publique et de plusieurs


partenaires financiers et internationaux de premier ordre parmi lesquels nous avons:

- LA SOCIETE GENERALE 
- LA BANCA NAZIONALE DEL LAVORO
- LE CREDIT SUISSE
- LA BAYRICHE VEREINSBANK
- LA BANKER INTERNATIONAL CORPORATION qui cédera quelque
année plus tard ses parts à la société générale

1.2- EVOLUTION DE LA SGBCI


Tout comme un être humain, la SGBCI a, depuis sa création connu différents évènements au
cours de son existence.

Ainsi nous pouvons les classer comme suit :

 1965, inauguration de l’immeuble du siège

La forte concentration des activités bancaires à Abidjan requiert sans cesse un personnel plus
nombreux. Pour permettre une meilleure coordination des moyens, la décision  est prise en
1963 de construire un nouvel immeuble. C’est la première réalisation post - coloniale
d’envergure dans le quartier du plateau, menée en association avec AIR AFRIQUE.
Le 12 novembre 1965, le bâtiment est inauguré par S.E.M Feu le président FELIX
HOUPHOUET-BOIGNY. Au nom du gouvernement, Monsieur ALCIDE KACOU salue la
contribution de la SGBCI à la vie commerciale et industrielle, à l’équipement du pays et à la
commercialisation de ses produits agricoles. 

 1972, introduction de la gestion des comptes en temps réel


Le développement de l’informatique de gestion à partir des années 70 permet aux banques
d’automatiser les traitements de masse. 
Au premier rang des sociétés utilisatrices de technologies avancées, la SGBCI a acquis en
1972 un ordinateur ibm 360-30 permettant le développement d’une application de gestion des
comptes en temps réel. La gestion des engagements de la clientèle, celle des valeurs remises à
l’escompte ou à l’encaissement et le suivi des opérations sur titres sont ainsi automatisées.
À partir de 1980, la SGBC IA entreprit l’équipement de l’ensemble de son réseau en matériel
informatique, se dotant ainsi d’un important réseau informatique interconnecté.
Ces investissements permettent à l’établissement de faire face à sa forte expansion traduite par
une augmentation annuelle du volume des écritures de 15% et d’améliorer la qualité et la
rapidité des services offerts à sa clientèle.

 1976, cotation à la bourse des valeurs d’Abidjan

Le 07 avril 1976, la bourse des valeurs d’Abidjan ouvre ses portes et la SGBCI est au rang des
premières sociétés dont le titre est admis à la cote.
Cette année marque aussi l’augmentation de l’ouverture du capital aux intérêts ivoiriens qui
accèdent au rang de premiers actionnaires de l’établissement avec 39,53% des actions.

 1977, extension du réseau d’agences

Dès sa création, la SGBCI a amorcé une extension continue qui lui permettra de se doter en
1977 de 29 agences.
Ayant hérité des trois implantations de l’ex- banque commerciale africaine dans la boucle du
cacao, la SGBCI s’installe en 1965 à Bongouanou.
Elle poursuit sa politique de déploiement par l’ouverture de 6 nouvelles agences en 1968 ; en
1973, le nombre de ses implantations est porté à 17 et quatre ans plus tard elles s’élèvent à
29.
Aujourd’hui, la SGBCI est présente sur toute l’étendue du territoire ivoirien à travers ses 57
points de vente. Elle poursuit l’extension de son réseau avec l’ouverture de nouvelles agences.

 1983, ouverture du complexe de VRIDI

L’extension de la capitale économique et l’afflux des opérations incitent la SGBCI à modifier


la configuration de son réseau. En relais de l’agence principale du plateau dont la surface
d’accueil de la clientèle a été doublée en 1978 par l’adjonction d’un nouveau bâtiment, la
construction d’une agence à VRIDI est entreprise.
Doté d’une architecture moderne et fonctionnelle, le complexe de VRIDI est une importante
réalisation immobilière abritant une agence de plus de 5 000 mètres carrés de surface utile
ainsi que certains services centraux.
Il ouvre ses portes en 1983 avec 144 agents et dessert l’ensemble de la zone portuaire où sont
localisées de nombreuses industries.

 2005, changement de l’identité visuelle de la SGBCI

Le logo adopté par la SGBCI dès sa création s’inspire de la tradition des poids Akan stylisés.
Il représente une spirale avec des branches orientées dans toutes les directions et symbolise le
rayonnement de l’établissement.
En 2005, la SGBCI abandonne son logo initial. Elle s’intègre ainsi dans l’identité du groupe
société générale 

 Le carré est une forme pure qui exprime l’équilibre, la force, la solidité, la rigueur. Cette
notion d’équilibre est renforcée par la séparation de ce carré en deux parties égales. La
barrette située au centre donne une ponctuation sensible à l’ensemble

 Les couleurs retenues par le groupe, le rouge et le noir, sont fortes et s’opposent : le rouge vif
et tonique, et le noir rigoureux et sobre. Cette opposition est régulée et adoucie par le blanc,
lumineux et serein, constituant un point de perspective et d’ouverture.

2- RESEAU D’AGENCES ET PRESENTATION DE L’AGENCE SGBCI


D’ABOBO GARE

2.1- RESEAU D’AGENCE DE LA SGBCI


Pour la vente de ses produits la SBGC a eu recourt à de petits détachements pouvant la
représenter sur l’ensemble du territoire : Ce sont les agences.

Ces agences peuvent être réparties en deux groupes qui sont les agences d’Abidjan et
les agences de province.
- les agences de province : ce sont les agences installées sur le territoire
ivoirien hors mis celle présentes à Abidjan. Au nombre de 23 se sont :

ABENGOUROU AGBOVILLE
ABOISSO GRAND BASSAM
BONDOUGOU ANYAMA
BINGERVILLE SOUBRE
DALOA BOUAKE
TOUMODI DAOUKRO
FERKESSEDOUGOU GAGNOA DJOULABOUGOU
DABOU DIVO
MAN GAGNOA
SAN PEDRO KORHOGO
YAMOUSSOUKRO AGENCE SAN PEDRO BARDOT
YAMOUSSOUKRO HABITAT
- Les agences d’Abidjan : Zone à forte concentration démographique,
Abidjan compte à ce jour quarante-quatre (44) agences qui sont :

ABOBO GARE ABOBO SAMAKE


ADJAME NANGUI ABROGROUA ADJAME INDENIE
ADJAME LIBERTE ANGRE DJBI
BIETRY COCODY AGHIEN
COCODY CENTRE COCODY VALLON
COCODY DEUX PLATEAUX COCODY RUE DES JARDIN
KOUMASSI MARCHE KOUMASSI REMBLAIE
KOUMASSI ST ETIENNE MARCORY AUTOROUTE
MARCORY CENTRE PLATEAU AKWABA
PLATEAU CITE FINANCIERE PLATEAU COMMERCE
PLATEAU DOKUI PLATEAU ESPACE ENTREPISES
PLATEAU ESPACE LA PLATEAU GALERIE DU PARC
PALMERAIE
PLATEAU PRIVILEGE PLATEAU PYRAMIDE
PLATEAU SIEGE PORT BOUET HOTEL DE VILLE
RIVERA ANONO RIVERA GOLF
RIVERA PALMERAIE RIVIERA SAINTE FAMILLE
TRECHVILLE MARINE TRECHVILLE MOSQUET
TRECHVILLE NANA YAMOUSSO VRIDI
WILLIAMSVILLE YOPOUGON ANANERAIE
YOPOUGON BEL AIR YOPOUGON FIGAYO
YOPOUGON NIANGON NORD YOPOUGON NIANGON SUD
YOPOUGON SAINT-ANDRE ZONE 4 P. LANGEVIN (ESPACE PREMIER)

2.2- PRESENTATION DE L’AGENCE SGBCI ABOBO


GARE

Dans le cadre de la campagne de rapprochement de la banque vers les clients, la SGBCI a


implanté des agences un peu partout sur le territoire ivoirien. C’est ainsi que la commune
d’ABOBO a vu naitre deux agences en son sein qui sont : AGENCE ABOBO GARE ET
ABOBO SAMAKE.

A mon niveau, je ne vous présenterai que l’agence d’Abobo gare.

Ouverte en 1983, l’agence est Située sur la voie express (Abobo-Anyama) non loin du rond-
point de la mairie d’Abobo. L’agence abrite en son sein cinq (05) bureaux, trois (03) caisses,
un (01) espace d’accueil et un (01) hall d’attente. Comme toute autre structure, l’agence
SBGCI d’ABOBO GARE possède une organisation de ses services que l’on peut schématiser
suivant l’organigramme ci-dessous :

RESPONSABLE D’AGENCE
RESPONSABLE ADJOINTE D’AGENCE

Conseiller clientèle privée 1 Conseiller clientèle privée 2 Conseiller clientèle privée 3


1

Chargée d’accueil

Caisse 1 Caisse 2 Caisse 3

Point de vente de la SGBCI, l’agence d’Abobo gare a pour mission la gestion de la clientèle
privée, la collecte et la distribution de fonds. Elle propose donc à sa clientèle une large
gamme de comptes dont l’ouverture requiert certaines conditions ainsi que de nombreux
services au nombre desquels l’on compte le service d’octroi de prêts.

Parlant de ce service, seul les clients remplissant les conditions demandées peuvent y avoir
accès.

I- CONDITION D’OCTROI DE PRET A LA SGBCI

A la société générale de banque, il est donné au client ayant un compte chèque ou courant de
bénéficier de prêt si ces derniers remplissent les conditions d’éligibilité

1- Le compte chèque ou courant


Le compte chèques est un compte sur lequel peuvent être enregistrées de nombreuses
opérations.
   - Au crédit: versements d'espèces, remises de chèques, virements...
   - Au débit: retrait d'espèces, paiements de chèques, virements, prélèvements.

Soumis à des frais de tenue de compte mensuels parmi les plus bas du marché, le compte
chèque permet d'accéder à de nombreux services: délivrance de chéquier, cartes de paiement
et de retrait, services de banque à distance.
Il constitue également un préalable à l'obtention de prêts.
Pour que votre compte soit régulièrement approvisionné, il est conseillé de faire virer
directement ses revenus: salaire, pension de retraite, allocation viagère ...
L'ouverture d'un compte chèque nécessite la production des documents suivants:

Pour les fonctionnaires Pour l’agent du prives


- L’arrêté ministériel - 3 derniers bulletins de salaire
Un certificat de première prise de service - Une attestation de travail
- La décision d’affectation - Une facture CIE ou SODECI
- 2 photos d’identité - 2 photos d’identité
- Une facture CIE ou SODECI - Une carte ou une attestation
- Une carte Nationale d’identité ou une d’identité en cours de validité
attestation d’identité en cours de validité

2- ELIGIBILITE

Différents critères sont nécessaires pour obtenir un prêt. Ainsi tout gestionnaire se doit de
vérifier que toutes les conditions sont remplies afin que le dossier puisse être validé par les
responsables de la SGBCI. Le gestionnaire sont chargé de vérifier que le client est :

- Une personne civile de l’état, fonctionnaire, personnels des forces républicaine de côte
d’ivoire
- Salarié des sociétés cotées de 1 à 4 par la SGBCI sous réserve de la domiciliation du
salaire
- Salarié des entreprises ayant conclu un protocole avec la SGBCI au bénéfice de leur
personnel
- Retraité, à la condition que le prêt consenti soit échu avant l’âge de 65 ans
- Salarié de sociétés de bonne qualité non clientes de la SGBCI
- Entrepreneurs individuels, professions libérales, chefs d’entreprises
- Une ancienneté du compte d’au moins trois (03) mois est requise et la domiciliation
des revenus doivent être effective

En plus de ces critères le client devra avoir un salaire minimum de :

- 100 000 pour les fonctionnaires, agents de l’état et corps habillés


- 130 000 pour les salariés dont l’employeur est coté de 1 à 4 dans les livres de la
SGBCI
- 150 000 pour les salariés dont l’employeur est non client ou non coté dans les livres
de la SGBCI.

La banque, au travers de ces différentes tranches salariales établies un ratio d’endettement qui
se présente comme suit :

Client du - 23% pour un salaire net compris entre 130 000 et 250 000


Secteur du - 28% pour un salaire net compris entre 250 000 et 450 000
prive - 36% pour un salaire net compris entre 450 000 et 1 000 000
- 38% pour un salaire net compris entre 1 000 000 et 2 000 000
- 40% pour un salaire net strictement supérieur 2 000 000
Client du - 33% pour un salaire net compris entre 130 000 et 250 000
secteur - 35% pour un salaire net compris entre 250 000 et 450 000
du public - 37% pour un salaire net compris entre 450 000 et 1 000 000
- 40% pour un salaire net compris entre 1 000 000 et 2 000 000
- 42% pour un salaire net strictement supérieur 2 000 000

En plus de ces conditions ci-dessus, le client qui veut emprunter auprès de la SGBCI doit
fournir certains documents obligatoires pour la constitution du dossier.

3- Garanties et éléments constitutif du dossier de prêt

Pour tout dossier de prêt monté, les agents de la SGBCI s’assure que toutes les garanties et
tous les éléments constitutifs du dossier sont bien présents avant de le présenter leur
responsable pour une plus analyse approfondie.

3-1- les garanties

Selon le secteur d’activité, les garanties diffèrent.

Pour l’agent du secteur du publique il faut :

- Une attestation de non révocation de domiciliation de salaire sur le compte la SGBCI


- Une attestation de révocation de domiciliation de salaire sur le compte du confrère.
- Assurance décès

Pour l’agent du secteur du prive

- Domiciliation de salaire
- Assurance décès

Pour les prêts dont les montants sont très élevés des garanties supplémentaires sont prises par
mesure de sécurité. Ce sont :

- Une caution émanant d’un client solvable et en mesure de supporter la charge en cas
de défaillance de l’emprunteur.
- Un nantissement de créances ou comptes bancaires accordés par l’emprunteur ou un
tiers (DAT, CAR 8………..)
- Nantissement de valeurs mobilières ou d’un contrat épargne retraite (PRZ)
- Lettre de garantie à première demande émise par un établissement bancaire de
renommée internationale
3– 2- élément constitutifs du dossier de prêt

Avant de prendre toutes ces garanties la banque demande au client de fournir certains
documents pour la confection du dossier. Ce sont :

- Le dernier bulletin de salaire pour les clients de la fonction publique et les trois
derniers bulletins pour l’agent du secteur privé
- Une pièce d’identité ou attestation en cours de validité
- Une attestation de solvabilité et de présence au corps
- Une facture de la CIE ou de la SODECI

Concernant le montant accordé, seul le type de prêt en détermine le montant.

Depuis sa création, la SGBCI n’a cessé d’opérer des transformations en vue de satisfaire sa
clientèle. C’est ainsi qu’elle s’est donné pour objectif de se rapprocher de sa clientèle en
installant des agences sur toute l’étendue du territoire qui sont au nombre de 63 agences.
Après avoir vu les conditions d’éligibilité des prêts, nous nous intéresserons à présent aux
différents types de prêts qu’elle octroie.
DEUXIEME PARTIE  : LES TYPES DE PRETS
OCTROYES A LA SGBCI

DIFFÈRENT TYPES DE PRÊTS SONT OCTROYÉS PAR À LA SGBCI. DÈS L’OCTROI D’UN PRÊT
LE MODE DE REMBOURSEMENT EST EXPLIQUÉ ET PRÉSENTÉ AU CLIENT SOUS LA FORME
D’UN TABLEAU D’ AMORTISSEMENT .

EN CE QUI CONCERNE CETTE DEUXIÈME PARTIE DE NOTRE TRAVAIL , NOUS PARLERONS EN


PREMIER LIEU DES TYPES DE PRÊT QUE L’ ON PEUT AVOIR À LA SGBCI ET EN SECONDE
PARTIE DU MODE DE RECOUVREMENT .

I- LES DIFFERENTS TYPES DE PRETS A LA SGBCI

LES PRÊTS AU SEIN DE CETTE INSTITUTION FINANCIÈRE DE RENOM PEUVENT ÊTRE


CLASSÉS EN DEUX GRANDS GROUPES QUI SONT LES PRÊTS À LA CONSOMMATION ET LES
PRÊTS À L’ HABITAT
1- LES PRETS A LA CONSOMMATION OU CREDIT A LA
CONSOMMATION

Le crédit à la consommation est la catégorie de crédits  accordés à des particuliers par


des banques ou des financières pour financer les achats de biens et services, comme les
grosses dépenses en biens d'équipement (automobile, équipement de la maison).

1.1- LE DECOUVERT EN COMPTE

Si vous devez faire face à un décalage de trésorerie ayant un caractère ponctuel ou anticiper
sur un produit à recevoir (vente d'un bien, déblocage d'un contrat d'assurance, encaissement
d'une prime exceptionnelle par exemple), vous pouvez solliciter un découvert en compte dont
les modalités: montant, durée, garanties éventuelles seront déterminées
Vous devrez domicilier vos salaires ou autres revenus sur votre compte chèque.
Si vous êtes titulaire d'une Carte Visa Electron , d'une Carte Visa Classico ou d'une Carte Visa
Premier, il vous est automatiquement attribué une autorisation de découvert, dont le montant
est fonction du type de carte magnétique.

1.2- CREDIT EXPRESS

48 heures... et c'est dans la poche !


Le crédit « EXPRESS » est un prêt à la consommation qui permet de financer des besoins
ponctuels et urgents à partir de 100 000 FCFA sans justificatif d'utilisation des fonds

Caractéristiques
 Titulaire: toute personne physique majeure disposant de revenus mensuels réguliers (minimum
200 000 FCFA) domiciliés à la SGBCI depuis 12 mois.
 Montant: de 100 000 FCFA à 2 000 000 FCFA.
 Durée: 18 ou 24 mois.
 Frais de dossier perçus en une seule fois, lors du déblocage du prêt. 
 Remboursement par mensualités constantes, prélevées sur le compte chèque.
 Possibilité de remboursement anticipé partiel ou total sans frais. 
 Pas de report d’échéance.
1.3- CREDIT LIBERTE

Equipez-vous, le financement c'est notre affaire.


Afin de répondre de façon adaptée aux besoins de sa clientèle, la SGBCI met à sa disposition, un
crédit à taux préférentiel pour l’acquisition de biens d’équipements. Prêt à la consommation,
le CREDIT LIBERTE garantit à tout emprunteur chez des partenaires agréés, des articles à moindre
coût.

Caractéristiques
Être titulaire d'un compte chèque.
 Montant : de 500 000 FCFA minimum et 10 000 000 FCFA maximum.
Frais de dossier : 1,5% du montant du prêt (minimum 7 500 FCFA)
 Durée: 12 à 48 mois.
 Frais de dossier perçus en une seule fois, lors du déblocage du prêt. 
 Remboursement par mensualités constantes, prélevées sur le compte chèque.
 Possibilité de remboursement anticipé partiel ou total sans frais. 
 Pas de report d’échéance.

1.4- PRET PERSONNEL ORDINAIRE

Nous couvrons vos besoins !


Le prêt personnel ordinaire vous permet de disposer rapidement de la trésorerie nécessaire pour
réaliser les projets qui vous tiennent à cœur (mariage, aménagement, voyage...), ou pour faire face à
des dépenses imprévues (évènement familial, grosse réparation, frais médicaux...).

Caractéristiques
Montant minimum: 500 000 FCFA.
 Durée: de 1 an à 5 ans. 
 Taux fixe pour les prêts ayant une durée inférieure ou égale à 36 mois; le taux est indexé sur le
taux de base bancaire de SGBCI pour les prêts ayant une durée supérieure.
 Frais de dossier perçus en une seule fois, lors du déblocage du prêt. 
 Remboursement par mensualités constantes, prélevées sur le compte chèque.
 Possibilité de remboursement anticipé à tout moment (avec pénalités égales à 3% du capital
restant dû).

1.5- Prêt CREDIMATIC

Le prêt CREDIMATIC est un prêt à la consommation réservé aux clients ayant souscrit au
produit d’épargne CREDIMATIC. 
Il est assorti d'un taux d'intérêt nettement plus avantageux que celui des autres prêts à la
consommation.
Caractéristiques
 Montant minimum: 300 000 FCFA
 Montant maximum: il est fonction de la durée de la période d'épargne et du capital épargné,
plafonné au double de l'épargne constituée à la date de la demande de prêt.

      - après 12 mois d'épargne: 1,5 fois le montant épargné


      - après 18 mois d'épargne: 1,75 fois le montant épargné
      - après 24 mois d'épargne: 2 fois le montant épargné avec un maximum de 10 000 000
FCFA
 Durée: au plus égale à celle de la phase d'épargne, sans pouvoir dépasser 24 mois. 
 Taux fixe: 10% actuellement (hors assurance et TPS).

1.6- IZI PC

Notre contribution au succès de vos études


IZI PC est un prêt à la consommation destiné à l’acquisition d’un ordinateur et d’une connexion
Internet.
Il est ouvert à tout élève ou étudiant titulaire d’un PACKAGE, ayant la caution d’un parent ou tuteur
titulaire d’un compte chèque SGBCI.

Caractéristiques
 Durée de remboursement : 12, 18 ou 24 mois 
 Montant du prêt : compris entre 250 000 et 650 000 FCFA 
 Modalités du prêt : Présenter une facture pro forma délivrée par les fournisseurs agréés
(Orange CI et CBR Corporation) accompagnée des documents constitutifs du dossier :

II- CREDITS A L'HABITAT ou CREDIT IMMOBILIER

Le crédit immobilier désigne de manière générale un emprunt destiné à financer tout ou une


partie de l'acquisition d'un bien immobilier, de l'opération de construction, ou des travaux sur
un tel bien.

A la SGBCI l’on ne compte que trois types de prêts dans ce cadre qui sont :
- Le prêt personnel immobilier
- Le prêt personnel immobilier épargne logement
- Le Prêt personnel immobilier CDMH
1.1- PRET PERSONNEL IMMOBILIER

Disposez d'un prêt à taux exceptionnel pour le financement de votre projet immobilier !
Le prêt personnel immobilier vous permet:
 - de construire, d'acheter un logement neuf ou ancien, pour en faire votre résidence
principale ou secondaire, ou pour la location.
 - d'effectuer des travaux d'agrandissement et/ou d'amélioration

Caractéristiques
 Montant maximum: 90% du coût du projet, montant minimum 50% du coût du projet,
 Durée: de 3 ans à 20 ans, exceptionnellement 15 ans.
 Taux d'intérêt fixe,
 Assurance incendie et Assurance Décès Invalidité intégré dans le montant des échanges de
prêt,
 Remboursement par mensualités ou trimestrialités constantes 
 Possibilité d'obtenir un "différé partiel" (seuls les intérêts et les primes d'assurance sont
perçus)

1.2- PRET PERSONNEL IMMOBILIER EPARGNE LOGEMENT


Le prêt personnel immobilier épargne logement vous permet:
   - de construire, d'acheter un logement neuf ou ancien, pour en faire votre résidence principale
exclusivement.
   - d'effectuer des travaux d'agrandissement ou d'amélioration dans votre résidence
principale. C’est un prêt à moyen terme octroyé uniquement au client ayant disposé du Plan
Epargne Logement (PEL)
Caractéristiques
Montant maximum: 80% du coût du projet, 50% du coût du projet pour les opérations en
vue d'une location, dans la limite de 6 fois le solde épargné sur le Plan Epargne Logement
(PEL), avec un montant minimum de 1,5 millions de FCFA et un plafond de 15 millions
de FCFA. Si l'emprunteur est titulaire de deux PEL ou si chacun des Co-emprunteurs est
titulaire d'un PEL, le plafond peut être porté à 30 millions de FCFA. 
 Durée: de 3 ans à 10 ans.
 Taux indexé sur le taux de base bancaire de SGBCI. 
 Assurance incendie automatique (elle est négociée par SGBCI auprès d'une compagnie
d'assurance et sa prime est intégrée dans le montant des échéances).
 Remboursement par mensualités ou trimestrialités constantes (c'est-à-dire de même
montant).
 Dans le cas du financement d'une construction: possibilité d'obtenir un "différé partiel"
(pendant la période de construction, seuls les intérêts et les primes d'assurances sont
perçus).
1.3- PRET PERSONNEL IMMOBILIER CDMH
Le Compte De Mobilisation pour l'Habitation (CDMH) est réglementé par l'Etat Ivoirien. Il permet
de faciliter l'accession des ménages à la propriété, si les conditions suivantes sont respectées:
 - le bien financé constitue la première habitation principale et a obtenu l'agrément du CDMH: il
peut s'agir de l'acquisition d'un logement neuf ou ancien, ou de la construction d'une maison
individuelle;
 - le prix n'excède pas 20 millions de FCFA HT;
 - les revenus mensuels du ménage n'excèdent pas 800.000 FCFA;
 - la mensualité du prêt ne dépasse pas 30% des revenus du ménage.

Caractéristiques
 Montant maximum: 90% du coût du projet. 
 Durée: de 11 ans minimum à 15 ans maximum.
 Taux d'intérêt réglementé par l'Etat Ivoirien est fixé actuellement à 9%. 
 Assurance incendie automatique (elle est négociée par la SGBCI auprès d'une compagnie
d'assurance et sa prime est intégrée dans le montant des échéances).
 Remboursement par mensualités ou trimestrialités constantes (c'est-à-dire de même montant).
 Dans le cas du financement d'une construction: possibilité d'obtenir un "différé partiel" (pendant la
période de construction, seuls les intérêts et les primes d'assurances sont perçues).

II- MODE DE RECOUVREMENT

LE RECOUVREMENT EST UNE ACTIVITÉ QUI CONSISTE À S’ASSURER DU REMBOURSEMENT


DES CRÉANCES AUPRÈS DES CLIENTS . POUR LES CRÉANCES DUES À UN PRÊT, LE
REMBOURSEMENT SE FAIT AUTOMATIQUEMENT PAR ANNUITÉS CONSTANTES MENSUELLES
DÉTERMINÉES .

AU REGARD DE CE QUI SUIT , SONT CONSIDÉRÉES COMME CRÉANCES À RECOUVRER

LES CRÉDITS AYANT UNE ÉCHÉANCE IMPAYÉE DE PLUS DE 30 JOURS  ;


LES COMPTES DÉBITEURS SANS MOUVEMENT CRÉDITEUR DEPUIS 60 JOURS

DÈS LA SURVENUE D’ UN IMPAYÉ PAR UN CLIENT , DIFFÉRENTES PHASES DE


RECOUVREMENT SONT MISES EN ŒUVRE POUR LE REMBOURSEMENT DU CRÉDIT. AU
NOMBRE DE 3, ELLES DÉPENDENT DU NOMBRE D’IMPAYÉS DONT LE CLIENT N’ A PU
S’ACQUITTER . CES PHASES SONT :

LA PHASE COMMERCIALE  ;

LA PHASE PRÉCONTENTIEUSE  ;

LA PHASE CONTENTIEUSE .

1- LA PHASE COMMERCIALE

CETTE ÉTAPE SURVIENT DÈS LE PREMIER IMPAYÉ CONSTATÉ PAR LE CONSEILLER


CLIENTÈLE . DÈS LORS LE CONSEILLER CLIENT RENTRE EN CONTACT AVEC LE CLIENT AFIN
DE RÉGULARISER RAPIDEMENT CE PREMIER IMPAYÉ . DE CET IMPAYÉ DÉCOULE UNE
MARCHE DE PROCÉDURE SUIVANTE

1.1- EVENEMENT DECLENCHEUR

L’ÉTAPE COMMERCIALE EST DÉCLENCHÉE PAR :

- LA CONSTATATION DE LA MISE EN OPPOSITION DÉBIT AUTOMATIQUE SUR LE


COMPTE DU CLIENT  ;
- LE DÉPASSEMENT DU DÉCOUVERT AUTORISÉ  :
- LORSQUE LE COMPTE EST DÉBITEUR SANS MOUVEMENT CRÉDITEURS DEPUIS 60
JOURS

1.2- DEROULEMENT

LA DÉTECTION DU PREMIER INCIDENT DE PAIEMENT AU PLUS TÔT EST UN ÉLÉMENT


ESSENTIEL DE LA PHASE COMMERCIALE .

A COMPTER DE CE PREMIER IMPAYÉ , UNE OPPOSITION EST MISE SUR LE COMPTE DU


CLIENT , L’ EMPÊCHANT DE FAIRE TOUTE OPÉRATION DE RETRAIT . C ETTE MISE EN
OPPOSITION EST FAITE POUR INVITER LE CLIENT À RENTRER EN CONTACT AVEC SON
CONSEILLER CLIENTÈLE EN AGENCE

SI CE DERNIER RESTE SANS RÉACTION SON CONSEILLER DEVRA RENTRER EN CONTACT


AVEC LUI AFIN DE VITE RÉGULARISER LADITE SITUATION .
1.3- METHODE DE PAIEMENT

APRES LA DURÉE MAXIMUM 30 JOURS CONSTATÉE PAR


DE LE CONSEILLER CLIENTÈLE ET
SANS RÉACTION DU CLIENT FACE À L’ IMPAYÉ IL DOIT  :

- PRENDRE CONTACT AVEC LE CLIENT SOIT PAR APPEL OU PAR COURRIER


- CONCLURE UN ACCORD AVEC CE DERNIER OU TRACER UN PLAN D’APUREMENT
- LIMITATION OU SUPPRESSION DES MOYENS DE PAIEMENT , LE CAS ÉCHÉANT
- PRÉPARATION DU PASSAGE EN ÉTAPE AMIABLE , OU DIRECTEMENT EN PHASE
CONTENTIEUSE

1.4- LES ACTEURS

L’ÉTAPE COMMERCIALE EST PRISE EN CHARGE PAR LE CONSEILLER DE CLIENTÈLE EN


AGENCE EN PLUS D’AUTRES ACTEURS DONT LE RÔLE EST DÉCRIT DANS LE TABLEAU
SUIVANT

ACTEURS

LE RESPONSABLE IL VALIDE ET SUPERVISE LES ACTIONS MENÉES PAR LE CONSEILLER


D’AGENCE DE CLIENTÈLE

IL DÉCLENCHE LA PRISE DE CONTACT AVEC LE CLIENT DÈS QU’IL


CONSTATE L’IMPAYÉ OU L’IRRÉGULARITÉ . IL EST CHARGÉ DE
LE CONSEILLER DE TROUVER UNE SOLUTION AVEC LE CLIENT POUR RÉGULARISER
CLIENTÈLE L’IMPAYÉ AU PLUS VITE . IL EST ÉGALEMENT DE SA RESPONSABILITÉ
DE PRÉPARER LE TRANSFERT EN ÉTAPE AMIABLE DES DOSSIERS
DONT IL A LA CHARGE SANS OBTENIR DE SOLUTION POUR LE
RÈGLEMENT DE L’IMPAYÉ

IL APPELLE :
- LES CLIENTS AYANT UN IMPAYÉ ET DONT LE COMPTE EST
LES SANS MOUVEMENT CRÉDITEUR DEPUIS 60 JOURS
TÉLÉCONSEILLERS - LE CLIENT DONT LE COMPTE , NON PORTEUR D’ENGAGEMENT
YERI EST DÉBITEUR SANS MOUVEMENT CRÉDITEUR DEPUIS 60
JOURS

LORS DE CETTE PHASE , L’ISSUE EST DÉTERMINÉE PAR LE CLIENT . LES ISSUES POSSIBLES
À CETTE ÉTAPE SONT LES SUIVANTES  :
- LE CLIENT RÉGULARISE SA SITUATION EN ENTRANT EN CONTACT AVEC SON
CONSEILLER ET D’ UN COMMUN ACCORD DÉCIDE DE RÉGULARISER SA SITUATION À
L’AIDE DES CONSEILS ET PROPOSITION QUI LUI ONT ÉTÉ PRÉSENTÉES  ;
- LE CLIENT NE RÉGULARISE PAS SA SITUATION , DANS CE CAS SON DOSSIER EST
TRANSFÉRÉ EN RECOUVREMENT AMIABLE AVEC UN ÉTAT DE SA SITUATION ET UN
HISTORIQUE DE CE QUI S’ EST PRODUIT EN ÉTAPE DE CONCILIATION COMMERCIALE .

2- LA PHASE DE PRECONTENTIEUX

CETTE PHASE A LIEU EN DEUX (02) ÉTAPES À SAVOIR

- L’ÉTAPE DE RÉGULARISATION  ;
- L’ÉTAPE AMIABLE PROPREMENT DITE .

2.1- L’ETAPE DE REGULARISATION

L’OBJECTIF DE CETTE ÉTAPE EST DE :

- SOIT FAIRE EN SORTE QUE LE CLIENT RETOURNE EN AGENCE  ;


- SOIT PRÉPARER LE PASSAGE EN RECOUVREMENT CONTENTIEUX

2.1.1- ÉVENEMENT DECLENCHEUR

CETTE PHASE DÉMARRE AU MOMENT DU TRANSFERT PAR MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE


AUX AGENCES ET À LA CELLULE RECOUVREMENT AMIABLE (RECAMI) DE L’ÉTAT
RÉCAPITULATIF CONFECTIONNÉ PAR LE SERVICE SUIVI ENGAGEMENT À PARTIR DE DEUX
ÉTATS  :

- L’ÉTAT DES COMPTES DÉBITEURS NON PORTEURS D’ ENGAGEMENTS SANS


MOUVEMENTS CRÉDITEURS DEPUIS 60 JOURS . RECAMI PRENDRA EN CHARGE LES
COMPTES DONT LE SOLDE EST SUPÉRIEUR OU ÉGALE À 300 000 F CFA ;
- L’ÉTAT DES IMPAYÉS PRÊTS DE PLUS DE 60 JOURS .

CES ÉTATS RÉCAPITULATIFS DEVRONT ÊTRE TRANSMIS AU PLUS TARD LE 09 DU MOIS EN


COURS .

2.1.2- DEROULEMENT

EN PRATIQUE , LE 06 DU MOIS EN COURS M, LE SERVICE SUIVI ENGAGEMENT REÇOIT LES


DITS ÉTATS . L E09 DU MOIS M LE SERVICE SUIVI ENGAGEMENT , APRÈS TRAITEMENT DES
ÉTATS , TRANSMET À RECAMI ET AUX AGENCES, L’ÉTAT DES CLIENTS IRRÉGULIERS
ÉLIGIBLE AU TRANSFERT EN RECOUVREMENT AMIABLE .

DES RÉCEPTIONS DE CET ÉTAT , LA CELLULE RECOUVREMENT AMIABLE SE CHARGERA DE


TRAITER EN PRIORITÉ LES PLUS GROS ENGAGEMENTS COMPROMIS , APRÈS CHANGEMENT
DU CODE GESTIONNAIRE ET DE L’INTITULE DU COMPTE

2.1.3- METHODE DE TRAITEMENT

DU 09 DU MOIS (M) EN COURS AU 06 DU MOIS SUIVANT (M+1), CHAQUE CONSEILLER EN


RECOUVREMENT AMIABLE EFFECTUERA TOUTES LES TENTATIVES DE RECOUVREMENT DE
LA CRÉANCE DONT IL A LA CHARGE , PAR TOUS MOYENS  TEL QUE L’APPEL TÉLÉPHONIQUE ,
LES VISITES AU CLIENT ETC.

IL MÈNERA AU COURS DE CETTE PHASE LES ACTIONS SUIVANTES  :

- ENVOYER AU CLIENT ET CAUTION UN DEUXIÈME COURRIER DE RELANCE  ;


- OBTENIR UN ENGAGEMENT DE PAIEMENT ÉCRIT DU CLIENT : LA RÉALISATION DE
L’ENGAGEMENT NE DOIT PAS EXCÉDER 10 JOURS CALENDAIRES . UN SEUL
ENGAGEMENT EST POSSIBLE .
- PROPOSER LE RÉÉCHELONNEMENT DE LA DETTE : DES GARANTIES
SUPPLÉMENTAIRES PEUVENT ÊTRE RECHERCHÉES  ;
- PROPOSER UNE RESTRUCTURATION DE CRÉDIT  : CETTE OPTION ENGAGE DES PERTES
POUR LA BANQUE . L A RESTRUCTURATION EN PHASE AMIABLE NE DOIT EN AUCUN
CAS ENTRAINER UNE PERTE DE CAPITAL . E LLE N’ EST ENVISAGEABLE QUE S’IL
EXISTE DES GARANTIES SUFFISANTES À RATTACHER AU CRÉDIT. S INON DES
GARANTIES SUPPLÉMENTAIRES DOIVENT ÊTRE PRISES . L A RESTRUCTURATION
IMPLIQUE DE MARQUER LE CLIENT EN DÉFAUT ET D’APPLIQUER LE PRINCIPE DE
CONTAGION AUX AUTRES PRODUITS DU CLIENT  ;
- LIMITATION OU SUPPRESSION DES MOYENS DE PAIEMENT , LE CAS ÉCHÉANT  ;
- PRÉPARATION DU PASSAGE EN PHASE CONTENTIEUSE EN CAS DE NON
RÉGULARISATION
- INFORMATION DE LA CAUTION DE L’ÉVOLUTION DE LA SITUATION DU CLIENT
DANS LES LIVRES DE LA BANQUE PAR COURRIER AVEC OU CONTRE DÉCHARGE .
CONSERVER LE DOUBLE DU COURRIER AU DOSSIER .
-

2.1.4- ACTEURS

COMME À LA PHASE COMMERCIALE DIFFÉRENTS ACTEURS INTERVIENNENT POUR POUVOIR


AIDER LES CLIENTS À RÉGULARISER LEURS SITUATIONS À SAVOIR  :
ACTEURS
RESPONSABLE ILS RASSEMBLENT TOUTES LES INFORMATIONS ET TOUS LES
D’AGENCE ET SES DOCUMENTS NÉCESSAIRES AU TRANSFERT DE LA GESTION DU
CONSEILLERS DE COMPTE PAR LE CONSEILLER EN RECOUVREMENT AMIABLE . I LS SE
CLIENTÈLE DÉSENGAGENT DE LA GESTION DES COMPTES FIGURANT SUR
L’ ÉTAT TRANSMIS PAR LE SERVICE SUIVI ENGAGEMENT . I LS SONT
DESSAISIS DE LA GESTION DES COMPTES . C EPENDANT , ILS
RESTENT SOLIDAIREMENT RESPONSABLES DE RECAMI EN VUE
D’ ASSURER UN RECOUVREMENT EFFICACE
RESPONSABLE DE LA IL REPARTIT LES COMPTES FIGURANT SUR L’ÉTAT REÇU DU
CELLULE SERVICE SUIVI ENGAGEMENT ENTRE LES CONSEILLERS DE SON
RECAMI ÉQUIPE . IL PROPOSE À LA HIÉRARCHIE TOUTE ACTION VISANT À
FAVORISER LA RÉGULARISATION . A DÉFAUT IL TRANSFERT LE
DOSSIER AU CONTENTIEUX .

IL CHANGE LE CODE DE GESTIONNAIRE , L’ INTITULE DU COMPTE ET


CONSEILLERS EN UTILISE TOUTE LES TECHNIQUES DE NÉGOCIATION AMIABLE EN
RECOUVREMENT À VUE DE LA RÉGULARISATION DE LA SITUATION DES CLIENTS EN
L’AMIABLE COMMENÇANT PAR LES PORTEURS DES PLUS GROS ENGAGEMENTS
TÉLÉ CONSEILLERS IL APPELLE LES CLIENTS DONT LE COMPTE , NON PORTEUR
YERI D’ ENGAGEMENT EST DÉBITEUR SANS MOUVEMENT CRÉDITEUR
DEPUIS 60 JOURS

SUPERVISION DES IL TRANSMET À LA CELLULE RECOUVREMENT AMIABLE L’ ÉTAT


TÉLÉS CONSEILLERS DES APPELS EFFECTUÉS POUR LES COMPTES DÉBITEURS , NON
YERI PORTEURS D’ENGAGEMENTS , SANS MOUVEMENT CRÉDITEURS
DEPUIS 60 JOURS , DONT LE SOLDE EST SUPÉRIEUR OU ÉGALE À
300 000 F

AU SORTIE DE CETTE NOUVELLE ÉTAPE , LE CLIENT PEUT SOIT  :

- RÉGULARISER SA SITUATION  : DANS CE CAS SON COMPTE RETOURNE EN AGENCE


AVEC LE RÉTABLISSEMENT DU CODE GESTIONNAIRE ET DE L’ INTITULÉ INITIAL .
MAIS TOUTEFOIS SON COMPTE EST SURVEILLE PENDANT 3 ÉCHÉANCES OU TROIS
MOIS . S’ IL S’AGIT D’ UN PROTOCOLE DE RESTRUCTURATION DU CRÉDIT ALORS LE
DOSSIER RESTE À LA CELLULE DE RECOUVREMENT AMIABLE JUSQU ’ À LA FIN DU
CRÉDIT
- INJOIGNABLE OU INTROUVABLE  : DANS CE CAS SON DOSSIER EST TRANSFÉRÉ EN
RECOUVREMENT AMIABLE
- NE PAS RÉGULARISER SA SITUATION  : DANS CE CAS SON DOSSIER EST TRANSFÉRÉ
EN RECOUVREMENT AMIABLE AVEC UN ÉTAT DE SA SITUATION ET UN HISTORIQUE
DE CE QUI S’EST PRODUIT LORS DES ÉTAPES PRÉCÉDENTES
- LE CLIENT EST DIRECTEMENT TRANSFÉRÉ EN CONTENTIEUX  : AVEC UN ÉTAT DE SA
SITUATION ET UN HISTORIQUE DE CE QUI S’ EST PRODUIT EN ÉTAPE DE
RECOUVREMENT AMIABLE . DÈS SURVENANCE DU PREMIER IMPAYÉ SUR CRÉDIT
RESTRUCTURÉ , LE DOSSIER DE CRÉDIT EST DIRECTEMENT TRANSFÉRÉ EN PHASE
CONTENTIEUSE .
2.2- LA PHASE AMIABLE PROPREMENT DITE

A CETTE ÉTAPE , L’ OBJECTIF EST DE FAIRE COMPRENDRE  :

- AU CLIENT QU’ IL ENTRE DANS UNE PHASE CRITIQUE  ;


- QU’ IL ABOUTIT À UN DURCISSEMENT DES ACTIONS MENÉES VIS -À- VIS DU CLIENT
EN VUE DE PRÉSERVER UN CADRE AMIABLE AU RECOUVREMENT DE LA CRÉANCE  ;
- AU CLIENT QU’ IL PEUT RETOURNER EN AGENCE UNIQUEMENT EN RÉGULARISANT
SA SITUATION
- DE SÉCURISER LE BIEN FINANCÉ EN CAS DE PRÊT AFFECTÉ .

2.2.1- EVENEMENT DECLENCHEUR

CETTE PHASE CONCERNE LES DOSSIERS RESTÉS SANS SOLUTION AU TERME DES ACTIONS
ET DES DÉLAIS FIXÉS LORS DE L’ÉTAPE DE RÉGULARISATION .

LE DÉCLENCHEMENT DE CETTE ÉTAPE AMIABLE RÉSULTE DE L’APPARITION DES FRAIS


GÉNÉRATEURS CI -APRÈS  :

- POUR LES COMPTES DÉBITEURS SANS MOUVEMENT CRÉDITEUR, ABSENCE DE


MOUVEMENT CRÉDITEURS SIGNIFICATIFS DE NATURE À RÉGULARISER LA
SITUATION DU COMPTE  ;
- FAIT ABOUTISSANT À L’ ENVOI D’ UNE LETTRE DE PRÉAVIS DE CLÔTURE ;
- NON RÉGULARISATION DE L’ ÉCHÉANCE IMPAYÉE  ;
- APPARITION D’ UN 3ÈME IMPAYÉ SUR PRÊT/CRÉDIT DE LA BANQUE  ;
- NON- RESPECT D’UN ACCORD DE REMBOURSEMENT PASSÉ OU D’UN ENGAGEMENT
FAIT EN PHASE DE RÉGULARISATION , VISANT À RÉDUIRE OU GARANTIR LES
CRÉANCES DE LA BANQUE  ;
- EXISTENCE D’ENGAGEMENTS ET RUPTURE DE CONTACT ENTRE RECAMI ET LE
CLIENT
- SAISINE D’UN AVOCAT PAR LE CLIENT

EN PRATIQUE CELA NÉCESSITE  :

- LA PRÉPARATION DE LA FICHE DE DÉCLASSEMENT EN PRÉCONTENTIEUX DU CLIENT


AU TERME DES ACTIONS ET DÉLAIS FIXÉS POUR LA PHASE AMIABLE OU EN CAS
D’APPLICATION D’UN DES FAITS GÉNÉRATEURS CI- DESSUS CITÉS  ;
- SIGNER ET DATER LA FICHE DE DÉCLASSEMENT

2.2.2- DEROULEMENT
CETTE ÉTAPE A UNE DURÉE DE 60 JOURS SOIT LA DURÉE NÉCESSAIRE POUR LE PAIEMENT
DE 2 ÉCHÉANCES.

2.2.3- METHODE DE TRAITEMENT

DU 06 DE M+1 AU 06 DE M+3 DIVERS MOYENS PEUVENT ÊTRE MIS EN ŒUVRE POUR


PERMETTRE AU CLIENT DE RÉGULARISER SA SITUATION  :

- ETUDIER LA SITUATION
- RECHERCHER UN ACCORD SOUS FORME DE PLAN D’ AJUSTEMENT ( EN CAS DE
COMPTE À DÉCOUVERT ) OU DE PLAN DE RÉAMÉNAGEMENT ( EN CAS D’ IMPAYÉ
D’ÉCHÉANCE DE PRÊT)
- ADRESSER AU CLIENT ET À LA CAUTION UNE PREMIÈRE LETTRE DE MISE EN
DEMEURE , EN RECOMMANDÉ AVEC ACCUSÉ DE RÉCEPTIONS AU CLIENT OU AVEC
REMISE CONTRE DÉCHARGE DU CLIENT  ;
- NOTER DANS L’AGENDA OUTLOOK LA DATE EXTRÊME DE REMBOURSEMENT DU
(DES) CONCOURS (JOUR J +60 JOURS AVEC J =JOUR D’ARRIVE EN PRÉ
CONTENTIEUX )
- 30 JOURS AVANT LE TRANSFERT DU DOSSIER EN CONTENTIEUX , ADRESSER AU
CLIENT ET À LA CAUTION LA DEUXIÈME LETTRE DE MISE EN DEMEURE  ;

2.2.4- ACTEURS

ACTEURS
CONSEILLERS EN IL REMPLIT LA FICHE DE DÉCLASSEMENT POUR TRANSMETTRE AU
RECOUVREMENT SUIVI ENGAGEMENT ET PROCÈDE AUX FORMALITÉS
AMIABLE PRÉPARATOIRES AU PASSAGE EN CONTENTIEUX
AGENT DU SUIVI IL ANALYSE LA FICHE DE DÉCAISSEMENT ET SE CHARGE DU
ENGAGEMENT TRANSFERT PHYSIQUE DU DOSSIER EN CONTENTIEUX
AGENT DU IL SAISIT LA PROVISION DANS DELTA BANK
SERVICE IL CHANGE LA COTATION DU COMPTE ET L’ INTITULE DU COMPTE
RECOUVREMENT IL ARCHIVE LA FICHE DE DÉCLASSEMENT VALIDÉE

A CETTE ÉTAPE LES ISSUES PLAUSIBLES SONT  :

- LE RETOUR DU CLIENT EN SAIN OU EN AGENCE  : SI LE CLIENT TIENT SA PROMESSE


DE RÉGULARISER SA SITUATION OU SI LE PROTOCOLE EST RESPECTÉ , IL RETOURNE
EN AGENCE . DANS LE CAS D’UN PROTOCOLE IL DEVRA TOUTEFOIS RESTER SOUS
SURVEILLANCE PENDANT 3 ÉCHÉANCES OU 3 MOIS. SI LE PROTOCOLE EST UNE
RESTRUCTURATION DE CRÉDIT LA SURVEILLANCE SERA MAINTENUE AU SEIN DE LA
CELLULE RECAMI JUSQU’A LA FIN DU CRÉDIT
- LE TRANSFERT EN RECOUVREMENT CONTENTIEUX  : pour les clients n’ayant pas
régularisé leur situation et pour les cas mentionnés ci-dessus.

LE PASSAGE EN CONTENTIEUX EST CONSIDÉRÉ COMME UN ÉCHEC DANS LE RÈGLEMENT DE


LA SITUATION AVEC LE CLIENT . ACE STADE LE CLIENT EST DEVENU UN DÉBITEUR ET
L’OBJECTIF DE LA BANQUE EST DE RÉCUPÉRER LA TOTALITÉ DE LA CRÉANCE

3- LA PHASE DE CONTENTIEUX

AYANT BÉNÉFICIÉ DE TOUS LES MOYENS MIS EN PLACE PAR LA BANQUE POUR
RÉGULARISER SA SITUATION À L’ AMIABLE ET ÉTANT INCAPABLE DE LA RÉGULARISER , LA
BANQUE DANS LE SOUCI DE RECOUVRER SA DETTE VIS- À-VIS DU CLIENT , L’ EMMÈNE EN
RECOUVREMENT JUDICIAIRE AFIN DE BÉNÉFICIER DE TOUS LES DROITS NÉCESSAIRES À LA
BANQUE DE RENTRER EN POSSESSION DE SON CAPITAL PRÊTÉ

NB  : CETTE ÉTAPE N’EST ATTEINTE QUE LORSQUE LA SOMME EMPRUNTÉE PAR LE CLIENT
EXCÈDE LE MONTANT DE DIX MILLIONS ET QUI N’A PU RÉGULARISER SA SITUATION DANS
LA PHASE AMIABLE .

DANS CE CAS DE FIGURE TOUT BIEN APPARTENANT AU CLIENT OU AU CONJOINT S’ IL EST


MARIÉ SOUS LE RÉGIME DE COMMUNAUTÉS DE BIENS PEUVENT ÊTRE SAISIS PAR LA
BANQUE EN VUE DU REMBOURSEMENT

III- ATOUTS , CRITIQUE ET SUGGESTIONS

1- ATOUTS

LA SGBCI , LEADER DU MARCHÉ BANCAIRE IVOIRIEN A SU S’INSTALLER DANS L’ ESPRIT DES


IVOIRIENS GRÂCE AU TRAVAIL ACHARNÉ ET AUX INNOVATIONS QU’ ELLE A ENTREPRIS  À
SAVOIR :

- L’OUVERTURE DE NOUVELLES AGENCES À L’ INTÉRIEUR DU PAYS ET AUSSI DANS LA


VILLE D’ ABIDJAN DU FAIT DE LA FORTE DÉMOGRAPHIE  ;
- MULTIPLICATION DES DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUE DE BILLETS (DAB )
- MISE EN PLACE D’ UN SERVICE DE TÉLÉCONSEILLERS À DISTANCE « YERI » QUI A
POUR MISSION DE DONNER LES INFORMATIONS RELATIVE AUX COMPTES ET AUX
PRODUITS À LA CLIENTÈLE  ;
- PROPOSITION DES MEILLEURS TAUX D’INTÉRÊT ET AGIOS SUR LE MARCHÉ  ;
- MISE EN PLACE D’ UN SYSTÈME DE RENDEZ- VOUS .

QUANT À L’ AGENCE D’ABOBO GARE , ELLE RESTE L’UNE DES PLUS IMPORTANTES DU
RÉSEAU DE LA SGBCI DU FAIT DE SA FORTE CLIENTÈLE CE QUI EST DÛ À :
- SA POSITION GÉOGRAPHIQUE , ELLE EST SITUÉE EN PLEIN CŒUR D’ ABOBO  ;
- SON ANCIENNETÉ DANS LA COMMUNE , ELLE EST L’UNE DES PREMIÈRES AGENCES
DU RÉSEAU BANCAIRE À S’ INSTALLER DANS LA COMMUNE  ;
- LA COMPÉTENCE ET LE DYNAMISME DES RESPONSABLES DE L’AGENCE QUI NE
MÉNAGENT AUCUN EFFORT POUR GARDER ET MÊME AUGMENTER LE NOMBRE DES
CLIENTS (BON ACCUEIL , RESPECT DES CLIENTS , GRANDE CAPACITÉ D’ÉCOUTE ,
DISPONIBILITÉ , BON TRAVAIL D’ ÉQUIPE ,….)

2- CRITIQUES

la perfection est un état que recherche sans cesse toute société sans pouvoir l’atteindre. tout
comme la sgbci dans son élan de modernisme et efficacité a toujours de petits soucis qui
freinent un tant soit peu son élan. ce sont :

- le dysfonctionnement des dab en fin de mois


- l’engorgement des agences du fait du grand nombre de clients

3- SUGGESTIONS
LA RENOMMÉE D’ UNE ENTREPRISE VOIRE D’ UNE SOCIÉTÉ FINANCIÈRE DÉPEND DE LA
PRESTATION DES SERVICES RENDUS AUX CLIENTS MAIS AUSSI DE LA PLACE QU’OCCUPE LA
SOCIÉTÉ DANS L’ESPRIT DES CLIENTS . IL CONVIENDRA DONC POUR LA SGBCI DE :

- REMÉDIER AU PROBLÈME REÇURENT QUE POSE LE PRODUIT MESSALIA DANS LA


TRANSMISSION DES MESSAGES
- AUGMENTER LES DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES DE BILLETS OU AMÉLIORER LE
FONCTIONNEMENT DE CEUX DÉJÀ EXISTANTS  ;
- AUGMENTER LE NOMBRE D’ AGENCE À L’ INTÉRIEUR DU PAYS POUR DÉSENGORGER
LES AGENCES D’ABIDJAN  ;
- AGRANDIR L’AGENCE D’ ABOBO EN LA CONSTRUISANT EN ÉTAGE AFIN DE
SATISFAIRE LA TROP GRANDE CLIENTÈLE  ;

LA SGBCI , SOUCIEUSE DU BIEN -ÊTRE DE SA CLIENTÈLE , LUI PERMET DE BÉNÉFICIER DE


DIFFÉRENTS TYPES DE PRÊTS . CES PRÊTS ACCORDÉS , SONT FRACTIONNÉS EN ANNUITÉS
AFIN DE PERMETTRE AU CLIENT DE REMBOURSER SON PRÊT FACILEMENT . LORSQUE CE
REMBOURSEMENT DEVIENT DIFFICILE POUR LE CLIENT , IL PASSE EN MODE DE
RECOUVREMENT . MALHEUREUSEMENT , IL ARRIVE LE CAS OÙ LE CLIENT EST INSOLVABLE  ;
D’OÙ LA PROCÉDURE DU RECOUVREMENT .
CONCLUSION
AU TERME DE MON STAGE DE SIX (06) MOIS À LA SGBCI, NOUS AVONS PU SAVOIR QUE
CETTE INSTITUTION DE PAR SON SÉRIEUX ET LE TRAVAIL ABATTU DE CES DÉCENNIES
A PU GARDER UNE GRANDE PART DU MARCHÉ NATIONAL . POUR FIDÉLISER SA
CLIENTÈLE , L ’INSTITUTION A MULTIPLIÉ LE NOMBRE DE SES AGENCES SUR
L’ ÉTENDUE DU TERRITOIRE .

AU VU DE TOUT CE QUI M’A ÉTÉ ENSEIGNE SUR LA SGBCI, JE SUIS CONVAINCU


QU’ELLE SERA LEADER DU MONDE BANCAIRE POUR ENCORE TRÈS LONGTEMPS .
LEXIQUE
PRÊT : le prêt bancaire est le fait pour un établissement de crédit de mettre à disposition des
fonds à un bénéficiaire, sans en exiger le remboursement immédiat. Du point de vue du
bénéficiaire, le prêt désigne l'action de solliciter des fonds en vue d'une transaction
importante, avec l'engagement de rembourser les sommes empruntées à plus ou moins long
terme.

RATIO  : Un ratio est un chiffre ou un pourcentage utilisé en analyse financière. Il résulte


d'une division opérée entre deux éléments issus du compte de résultat, du bilan ou de
l'information boursière. Cet indicateur peut être exploité afin d'apprécier la situation d'une
entreprise, son évolution, ou encore pour réaliser des comparaisons entre plusieurs sociétés
d'un même secteur.
CAUTION  :Sûreté personnelle, le cautionnement consiste dans la garantie que confère à un
créancier l'existence de plusieurs personnes s'engageant à rembourser une même dette en cas
de défaillance du débiteur proprement dit. Le droit romain ne connaissait que cette garantie
personnelle et le garant courait le risque d'être mis à mort ou vendu comme esclave si le
débiteur ne s'acquittait pas de son obligation.

NANTISSEMENT  : Contrat par lequel un débiteur remet une chose mobilière ou immobilière à
son créancier pour garantie de sa dette. Le nantissement d'une chose mobilière s'appelle gage
et le nantissement d'une chose immobilière antichrèse. Il s'agit d'un contrat unilatéral qui ne
fait naître d'obligation qu'à l'égard de celui qui remet la chose. Le nantissement

CONTENTIEUX  : Le contentieux bancaire est le conflit né à l’occasion d’une opération


bancaire, qu’il s’agisse d’un prêt, d’une opération en compte ou d’un placement.

RACHAT : Le rachat de crédit consiste à regrouper un ensemble de prêts encore en cours qui a
pour objectif final d’alléger les mensualités. Ce regroupement négocié vise une baisse des
taux de chacun des prêts et à obtenir un allongement de la durée du remboursement.

CARTE BANCAIRE  : MOYEN DE PAIEMENT PRENANT LA FORME D’UNE CARTE ÉMISE


PAR UN ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT ET DE PERMETTANT À SON TITULAIRE ,
CONFORMÉMENT AU CONTRAT PASSE AVEC SA BANQUE D’EFFECTUER DES PAIEMENTS
ET /OU DES RETRAITS .

VIREMENT : Un virement bancaire est une opération de transfert de fonds d'un compte à un
autre. Il s’effectue électroniquement entre deux comptes bancaires, qui ne sont pas
nécessairement tenus dans la même agence ou la même banqué

BIBLOGRAPHIE
- www.SGBCI.ci
- INSTRUCTION N 2025 DU 16 NOVEMBRE 2015 : POLITIQUE D’OCTROI DE PRÊTS
PERSONNELS ORDINAIRES (PPO) À LA CLIENTÈLE PRIVE
- INSTRUCTION N 2069 DU 14 JANVIER 2013 : GESTION DU RECOUVREMENT DE LA
CLIENTÈLE DES PARTICULIERS
ANNEXES
ANNEXE 1 : LA CARTE REPRÉSENTANT LES AGENCES DE LA SGBCI
ANNEXE 2 : EXEMPLAIRE DE TABLEAU D’AMORTISSEMENT D’ UN PRÊT
ANNEXE 3 : LES LETTRES DE MIS EN DEMEURE