Vous êtes sur la page 1sur 9

Gustavo GRACIANO DE PAULA - Oumaima IGHIOUESS

GTGCG2A3
Gustavo GRACIANO DE PAULA - Oumaima IGHIOUESS

GTGCG2A3
PARTIE 1 : Stabilité de berges – Réhabilitation d’une berge avec
maintien d’un chemin de halage

1. Peut-on justifier ce profil en l’état ?

 En utilisant un coefficient global égale à 1.5

 Coefficients partiels avec des valeur :


 q = 1,5 pour
 c’ et φ’ égaux à 1,25
 Coefficient de méthode de 1.1
Gustavo GRACIANO DE PAULA - Oumaima IGHIOUESS

GTGCG2A3

2. Si la stabilité n’est pas acquise, proposer différentes


solutions en agissant sur l’eau on sur la réparation des
masses qui permettent de justifier le profil.

Les causes d'érosion dues à l'instabilité géotechnique des pentes des


marges peuvent être identifiées comme ce qui suit :

 Diminution de l'angle d'équilibre naturel La saturation du terrain a


pour conséquence une réduction de l'angle d'équilibre naturel par
rapport au matériau, réduisant ainsi sa résistance.
 L’élévation ou la chute rapide du niveau de l'eau ou l'élévation de la
nappe phréatique peut provoquer un glissement de la pente de la
marge.

Comme solutions de l’instabilité de berges, nous avons recherché des


différentes méthodes pour le profil sans changer sa géométrie comme des
protections ou des revêtements directs qui sont appliqués parallèlement
au sens de l'écoulement, en contact direct avec le matériau de ladite
marge. Comme par exemple les protections continues qui peuvent être
flexibles, tout en accompagnant les déformations du composant de base
du lit, sans perdre leur aspect intégrité ou Les revêtements rigides ne
Gustavo GRACIANO DE PAULA - Oumaima IGHIOUESS

GTGCG2A3
permettent pas la déformation sans perdre leurs caractéristiques telles
que l'imperméabilité, la rugosité, l'aspect visuel, etc. Parmi ces
revêtements, on trouve les panneaux de béton moulé et préfabriqué, les
murs de maçonnerie, les gabions et les éléments recouverts de béton de
mortier.

La caractéristique fondamentale des revêtements souples est de


permettre des déformations de leurs caractéristiques. Une attention
particulière doit être accordée aux points suivants :

 Pente des marges lorsque le revêtement n'a pas de fonction


structurelle, pour des pentes de l'ordre de 1V:2H ou 1V:4H,
garantissant la stabilité en fonction des caractéristiques
géotechniques du matériau composant,
 Le revêtement doit être poreux et drainant
 L'utilisation de filtres dans le contact entre le revêtement et le
matériau d'origine, composé de matériau granulaire ou synthétique,
empêchant la perte de matériau due à l'action de la vitesse
Gustavo GRACIANO DE PAULA - Oumaima IGHIOUESS

GTGCG2A3

3. Quelles autres solutions plus lourdes pourraient être


envisagées pour justifier ce profil (position surcharge, pied
du talus et NNN fixes) ? Quelles sont leur rôles ? La quelle
semble la plus adapté en termes de coup ?

Pour une solution plus lourde nous avons pensé dans la technique
d’ancrage de talus qui est une technique de confinement de pente faite à
l'aide d'ancres, de béton projeté et de drainage. Les ancrages favorisent la
stabilisation générale du massif, le béton conçu assure la stabilité et le
drainage dans les deux cas.
Gustavo GRACIANO DE PAULA - Oumaima IGHIOUESS

GTGCG2A3

La technique compte avec quatre tiens quatre importants principes


concernant l’état limite dans son utilisation :

 Facteurs de sécurité partiels ;


 Estimation des déformations des structures de sol agrafées dans
service ;
 Taille du profil ;
 Aspects liés à la durabilité et aux mesures préventives contre
 La corrosion ;
Gustavo GRACIANO DE PAULA - Oumaima IGHIOUESS

GTGCG2A3
PARTIE 2 : CONFORTEMENT D’UNE PENTE
INSTABLE
Construction d’une route sur une pente en limite de stabilité
(pente du terrain naturel 15%)

1. A partir des paramètres géotechniques fournis : quelle est la


stabilité du profil de la pente naturelle ?
Gustavo GRACIANO DE PAULA - Oumaima IGHIOUESS

GTGCG2A3
2. Proposer un jeu de paramètres afin de caler le coefficient de
sécurité initial à 1.2 sans coefficients partiels.
Gustavo GRACIANO DE PAULA - Oumaima IGHIOUESS

GTGCG2A3

3. Quelle est la perte de stabilité engendrée par le projet de


remblais ?
4. Proposer différentes solutions de confortement permettant :
 1 – de maintenir la sécurité initiale
 2 – de gagner 10% sur la sécurité initiale
 3 – de gagner 20% sur la sécurité initiale

Vous aimerez peut-être aussi