Vous êtes sur la page 1sur 9

RAPPORT DU TP DÉMARRAGE DIRECT

Couyava

Mootoosamy

Fuzoulla

Augustin
Schéma d’un démarrage direct

Composant schéma de puissance : Composant schéma de Commande :


- les sectionneur port fusible (Q1). - Port fusible (Q)
- contacteur (Km1) - les-sectionneur port fusible (Q1).
- relais thermique(F1). - relais thermique(F1)
- Le moteur asynchrone triphasé (M3). - Bouton poussoir NC (S1)
- Bouton poussoir NO (S2)
- contacteur (Km1)
-Bobine (Km1)
Description

• Le sectionneur port
fusible

Le sectionneur port fusible de calibre 10 * 30 est un appareil électromécanique


permettant de séparer, de façon mécanique, un circuit électrique et son
alimentation et aussi un protection par fusible est souvent ajoutée pour protège
la ligne d’alimentation.
• Les Contacts principaux ( L1 [1 - 2] ) , ( L2 [3 - 4] ) , (L3 [5 - 6] ) et (N [7-
8]) du sectionneur est de assurent le sectionnement de l’installation. C’est
une fonction de sécurité obligatoire

• Les Contacteurs de pré coupure [13 - 14] et [23 – 24] coupent le circuit
de commande des contacteur avant l’ouverture des pôles du sectionneur ce
qui évite la coupure en charge. Le circuit de commande n’est ferme
qu’après la fermeture des pôles du sectionneur
• Fusible

Le Fusible sont des appareils de protection destinés à ouvert per la


fusion

Les fusible de type gG calibre 8,5 * 31,5 sont souvent utilisés pour la protection
des départs moteur, ce qui est possible quand leurs caratéristique les rendent capab
les de support le courant de démarrage de moteur sans détérioration.

Les Fusible aM (accompagnement moteur) calibre 10*38 support jusqu’à a 7 fois le


courant nominal indique par le constructeur. Il protégé contre les fort surcharge et
les court-circuits. Ces cartouche doivent être obligatoirement associes â
un dispotif de protection contre les faibles surcharges (Relais thermique)
• Le contacteur

Le contacteur est un appareil de commande capable d’établir ou d’interrompre le


passage de l’énergie électrique, il possède aussi une bobine et des
contacts normalement ouvert ou normalement fermées.

• Bouton poussoir

- Bouton poussoir NC
Un bouton normalement fermé
- Bouton poussoir NO
Un bouton normalement ouvert
• Le moteur asynchrone triphasé
Observation lors de la réalisation du circuit de
puissance et de commande :-
● Durant la réalisation du circuit on a constaté qu’il est très difficile de réaliser le
circuit car avec le nombre de fils et de composants, il est très facile de se confondre
et faire des connexions inappropriées. Alors pour
résoudre ce problème il est préférable d’utiliser des
fils de couleur rouge pour la partie de puissance et
des fils de couleurs noire pour la partie de commande.
Il est aussi recommande de bien positionné les
composants selon le schéma pour que le
branchement des composants soit plus facile.

●Nous avons aussi constaté qu’il faudrait s’assurer que le circuit n’est pas sous
alimentation durant le branchement pour qu’il n’y a pas de risque d’électrocution.
●Il faut aussi s’assurer que les vis sont bien serré pour qu’il n’y ait pas de connexion
lâche et des pertes de courant.
●Avant de mettre le circuit sous l’alimentation il est impérative d’utiliser un
multimètre pour vérifier le circuit et quand on est sure que toutes les connexions sont
bonnes, nous pouvons brancher le moteur et mettre le circuit sous tension.

RAPPO
RT DU
TP
DÉMAR
Fonctionnement commande RAGE
DIRECT
Après avoir fermé le sectionneur Q1, l’action sur S2 enclenche KM1, qui s’auto-
alimente via son contact 13-14. L’arrêt est provoqué par S1 ou le déclenchement de
F1, qui ouvrira son contact 95-96 en cas de détection de surcharge du moteur. La
particularité de ce schéma (arrêt prioritaire) est que si l’on appuie à la fois sur S1 et
S2, le moteur ne tourne pas.
Les courbes de couple et Courant pour un démarrage
direct
Caractéristique couple/vitesse et courant/vitesse
Application de ce schéma
• Simplicité de l’appareillage
• Le couple de démarrage doit être élevé
• Temps de démarrage court
• Prix d’achat est moins élevé

Limitation de ce schéma
• Appel du courant important
• Le réseau ne peut pas accepter de chute de tension
• Démarrage brutal
• Nécessité d’un moteur à rotor bobiné
• Le confort et la sécurité des usagers sont mis en cause

Conclusion

Le démarrage direct constitue la méthode la plus fréquemment utilisée en industrie


pour le démarrage des moteurs triphasés.

La popularité de cette technique s’explique par sa simplicité et son coût d’installation


relativement bas comparativement à d’autres méthodes.

Méthode de démarrage la plus simple, le démarrage direct permet le démarrage en


un seul temps. Le stator se branche directement sur le réseau.
Le démarrage direct de nombreux avantages : il est très simple à mettre en place,
bénéficie d’un bon couple de démarrage et permet un démarrage rapide du moteur.
Le problème du démarrage direct est qu’il entraîne un appel de courant fort (qui est
mauvais pour les appareils branchés sur la même ligne que le moteur) et un
démarrage brutal (qui est néfaste pour la santé de votre moteur triphasé).
On réserve le démarrage direct aux moteurs de faible puissance et qui ne
nécessitent pas une mise en marche progressive.