Vous êtes sur la page 1sur 8

UNIVERSITE DE DOUALA

FACULTE DE GENIE INDUSTRIEL FGI


DEPARTEMENT DE TECHNOLOGIE DE
CONSTRUCTION INDUSTRIELLE

10/04/2020 DURABILITE DES


MATERIAUX DE
CONSTRUCTION

PART 1 : ASSIGNMENT 1

Enseignant : Dr. NGOUANOM Joël

Rédigé par :

WATSOP PIANKEU Noël


Matricule : 16G03301
Filière : TCI4
Axe : CM

ANNEE ACADEMIQUE 2019 – 2020


EXERCICES DE DURABILITE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

I. Regardons les vidéos sur YouTube et répondons aux questions


1) Fabrication du moteur Ferrari V12
 Fabriquer les pièces constituant le moule du Bloc-cylindres du moteur et assemblage

 Couler le matériau liquide chauffé à haute température (température de fusion du matériau)


dans le moule du bloc-cylindres

 Laisser solidifier le liquide dans le moule


 Faire sortir le bloc-cylindres du moule par démontage de celui-ci

 Faire Opération de contrôle sur le bloc-cylindres à la sortie du moule

 Réaliser le moulage et le contrôle des autres pièces constituant le moteur (ventilateur, collecteur
d’admission, vilebrequin, socle, bac à huile, arbre culbuteur, arbre à cames,…)

Rédigé par : WATSOP PIANKEU NOEL Filière : TCI4 – CM 10 avril 2020 1


EXERCICES DE DURABILITE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

 Nettoyer les pièces moulées par jet d’un liquide dessus

 Réaliser l’usinage à commande numérique avec lubrification des pièces (bloc-cylindres,


vilebrequin,…) pour améliorer leur état de surface, et assemblage partielle (obligatoire) de
certaines pièces

 Contrôler les pièces (test de rugosité par exemple)

 Faire l’assemblage complète des pièces du moteur Ferrari V12 (elle est faite par une seule
personne)

Rédigé par : WATSOP PIANKEU NOEL Filière : TCI4 – CM 10 avril 2020 2


EXERCICES DE DURABILITE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

 Vérifier l’assemblage et installer dans la voiture autorisée

COMMENTAIRE :
 Matériau utilisé : mélange de fonte et aluminium avec quelques additifs, ce matériau
permet d’alléger le moteur, et protéger celui-ci contre l’usure.
 Equipement ou installation utilisé : il est de haute technologie, on peut noter les machines
à commande numérique pour le contrôle des pièces moulées, et l’usinage de ceux-ci, des
robots et de puissants ordinateurs utilisés pour le déplacement de certaines choses et
l’injection de liquide dans le moule, les installations pour la fabrication des moules sont
très sophistiqué.
 Niveau de compétence requis : avoir au moins une formation dans le moulage de pièce,
l’usinage de pièce mécanique et le contrôle qualité de ces pièces. Donc un ingénieur en
fabrication mécanique avec des connaissances (ou une formation) en moulage pourra être
d’une grande utilité.
 Productivité de masse : d’après Ferrari LaFerrari — Wikipédia, 500 exemplaires de
moteur Ferrari V12 ont été fabriqués entre 2013 – 2016 pour une production limité à 500
exemplaires de voiture nommé LaFerrari F150. Et aussi 209 exemplaires de moteur Ferrari
V12 ont été fabriqués en fin 2016 pour une série limitée à 209 exemplaires de voitures
nommé LaFerrari Aperta (certaines de ces voitures étaient sur commande). Donc Ferrari
fabrique des moteurs en série et sur commande aussi.

Rédigé par : WATSOP PIANKEU NOEL Filière : TCI4 – CM 10 avril 2020 3


EXERCICES DE DURABILITE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

 Aspect coût (coût d’investissement, coût de la main d’œuvre, etc) : les Ferrari F150
produits entre 2013 – 2016 étaient vendus au prix unitaire de 1 250 000 euros.
 Qualité de la pièce (par exemple intégrité de la surface, précision dimensionnelle, etc) :
vu les opérations à réaliser et les installations utilisées pour la production d’une Ferrari, on
peut dire les pièces du moteur Ferrari V12 sont de très bonne qualité, avec un respect au
millimètre près des dimensions, et de bon état de surface.
 Durabilité du matériau basé sur les processus de production : vu que le processus de
production principale des pièces du moteur V12 est le moulage, le matériau des pièces est
plus résistant et très durables.

2) Fabrication d’un MacBook


 Réaliser l’usinage à commande numérique avec lubrification de la coque/boîtier de la carte
mère et des pièces de l’unité central et de l’écran

 Réaliser l’opération de contrôle numérique de la coque/boîtier (vérification des distances, état


de surfaces,…)

 Effectuer l’emboutissage de certaines parties de la coque


 Effectuer l’assemblage/positionnement des constituants (clavier, boutons, batterie,…) et
éléments électroniques dans la coque (carte mère, processeur, ram, disque dur, carte graphique,
lecteur CD/DVD,…)
 Insertion de l’écran dans la coque
 Dernier contrôle sur l’ordinateur terminé et mise en vente

COMMENTAIRE :
 Matériau utilisé : coque en polycarbonate, coque en aluminium anodisé.
 Equipement ou installation utilisé : il est de haute technologie, très sophistiqué, on peut
noter les machines à commande numérique pour l’usinage des coques et pièces brutes et
le contrôle des coques et pièces usinées.

Rédigé par : WATSOP PIANKEU NOEL Filière : TCI4 – CM 10 avril 2020 4


EXERCICES DE DURABILITE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

 Niveau de compétence requis : être capable d’usiner des pièces mécaniques sur des
machines à commandes numériques et le contrôle qualité de ces pièces. Donc un ingénieur
en fabrication mécanique pourra être d’une grande utilité.
 Productivité de masse : la production des MacBook se sa fait par lots pour être distribués
aux grossistes et aux maisons de vente, elle se fait aussi sur commande si l’on veut une
machine avec des caractéristiques particuliers qui ne sont pas disponibles sur le marché.
 Aspect coût (coût d’investissement, coût de la main d’œuvre, etc) : au lancement des
MacBook, ils coutaient 1099 dollars au Canada et 999 dollars en France et aux Etats-Unis.
Aujourd’hui, nous sommes à l’ère des MacBook Pro qui valent au moins 1200 euros.
 Qualité de la pièce (par exemple intégrité de la surface, précision dimensionnelle, etc) :
les installations utilisées pour la production d’un MacBook sont très sophistiqués, on peut
donc dire que celui-ci est de très bonne qualité après usinage, et ses dimensions et autres
contraintes sont respectées au millimètre près.
 Durabilité du matériau basé sur les processus de production : le processus de
production ici est l’usinage sur les machines à commande numérique, cette procédure
fragilise un peu la coque, donc elle n’est pas très résistantes, ni très durables.

II. Enumérer et expliquer les propriétés mécaniques souhaitables pour les


éléments suivant :
Le comportement mécanique d’un matériau est fonction des forces extérieures appliquées et
traduit les évolutions de la cohésion de ces atomes.
Ainsi, les propriétés mécaniques dépendent de la température d’utilisation, de l’état de surface,
des conditions d’application des efforts, de la vitesse de déformation. Les propriétés mécaniques sont
déterminées au moyen d’essais normalisés.
Les principales propriétés mécaniques sont :
 Module d’élasticité
 Limite d’élasticité, écrouissage, ductilité
 Viscosité, vitesse de fluage, ductilité
 Charge à la rupture, résistance à la fatigue, à l’usure
 …
Dans la suite nous allons énumérer et expliquer les propriétés mécaniques pour quelques
éléments.
 Câble élévateur : elle doit avoir :
 une ténacité élevée, c’est-à-dire la capacité d’un matériau à résister à une charge
soudaine ou à absorber de l’énergie jusqu’à ce qu’il se brise et qu’il soit mesuré
en termes de module de ténacité.
 Une grande résistance : C'est la capacité d'un matériau de résister aux forces
extérieures appliquées sans casser ou céder.
 Bandage : son matériau doit avoir une faible rigidité (La rigidité est la capacité d'un
matériau à résister à la déformation sous fatigue. Le module d'élasticité permet de mesurer
la rigidité), et une haute résistance de la membrane. Sa surface interne peut être perméable
et sa surface externe doit résister aux effets environnementaux. Ils font aussi preuve d’une

Rédigé par : WATSOP PIANKEU NOEL Filière : TCI4 – CM 10 avril 2020 5


EXERCICES DE DURABILITE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

grande élasticité (C'est la propriété d’un matériau à regagner sa forme originale après
déformation quand les forces externes sont enlevées).
 Semelle de chaussure : La plante de chaussure devrait être conforme pour confort, avec
une haute résilience (propriété d'un matériau à absorber l'énergie et résister au choc et aux
charges dû à un impact. Il est mesuré par le montant d'énergie absorbé par unité de volume
dans la limite élastique). Son matériau devrait être dur afin d’absorber les chocs et devrait
avoir une haute résistance à la friction et à l’usure.
 Hameçon : il doit avoir une haute résistance pour ne pas avoir une déformation en
permanence sous charge, et donc maintenir sa forme. Le crochet de poisson devrait être
rigide (La rigidité est la capacité d'un matériau à résister à la déformation sous fatigue. Le
module d'élasticité permet de mesurer la rigidité) et être résistant à l’environnement (tel
que l’eau salée) dans lequel il est utilisé.
 Piston automobile : il doit avoir une haute résistance aux températures élevées, une haute
résistance physique et au choc thermique, avec une faible masse.
 Hélice de bateau : son matériau doit être rigide (pour maintenir sa forme) et résistant à
la corrosion et au frottement parce que l’hélice rencontre des sable et autres particules
abrasives quand on opère près des rivages.
 Aube de turbine à gaz : une lame de turbine à gaz opère à hautes températures (selon
son emplacement dans la turbine) ; donc il devrait avoir une haute résistance au fluage
(c’est la déformation progressive d’un matériau soumis à un effort prolongé (par
opposition à la déformation plastique, qui à charge constante est indépendante du temps)),
à l’oxydation et à la corrosion dû aux produits de la combustion pendant son usage
 Agrafe : ces propriétés mécaniques devraient être parallèles à celle d’un trombone.
L’agrafe doit avoir une haute ductilité (propriété d'un matériau qui lui permet de se
déformer avec l'application d'une force extensible sans se casser. Une matière ductile doit
être forte et plastique) pour lui permettre d’être déformer sans fracture, et aussi un faible
rendement à la fatigue (répétition de chargement et déchargement de métal dû à la
variation directe de charge) afin qu’il puisse être plié (et se redressé également lors de son
retrait) facilement sans exiger une force excessive.
III. Les données de la courbe de contraint-déformation d’un essai de traction sur
de l’aluminium 7075-T6 sont tracées dans la figure suivante.

Rédigé par : WATSOP PIANKEU NOEL Filière : TCI4 – CM 10 avril 2020 6


EXERCICES DE DURABILITE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

La courbe 1 montre la partie initiale de des données tracées à une échelle de déformation
sensible (échelle inférieure), et la courbe 2 montre toutes les données pour fracturer (échelle
supérieure). Déterminons les éléments suivants :
a) Module d’élasticité E : elle représente l’inclinaison de la droite dans la région élastique
e  0 500  0
E  66666, 67 MPa
E  
l  0 0.0075  0
b) Limite d’élasticité compensée à 0,2% : correspond à l’intersection de la courbe 1 de
contrainte avec la droite parallèle à la droite dans la région élastique à l  0.002mm

 y  520 MPa

c) La résistance à la traction ultime : correspond à la contrainte maximale sur la courbe 2

 uts  570MPa
d) Pourcentage d’allongement : correspond au pourcentage de la zone plastique jusqu’à la
rupture

% Elongation  0.17  0.010  %Elongation  0.16  16%

e) Pourcentage de réduction : correspond au pourcentage de la zone élastique

%𝑅𝑒𝑑𝑢𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 = 0.010 = 1%

Rédigé par : WATSOP PIANKEU NOEL Filière : TCI4 – CM 10 avril 2020 7